RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Ven 27 Juil - 23:22

Himmel, revêtant son surplis, marchait lentement à l'intérieur de la Cathédrale, s'approchant de l'entrée, scellée, du Royaume des Enfers. Le Dieu du Sommeil l'avait déjà averti de ce qui s'était produit six ans auparavant, même si cela n'était pas nécessaire, étant donné que le jeune Spectre avait reçu tous les souvenirs du enfouis dans le Surplis du Griffon.

Néanmoins, il y avait beaucoup trop d'informations, ce qui avait failli causer un collapse cérébrale au jeune homme. Cependant, il avait réussi à contrôler ce flux d'images et de sensations, et tentait tant bien que mal de les organiser. Les mémoires de Minos était très importantes pour lui, c'était le seul moyen de pouvoir rivaliser avec les autres Juges, étant donné qu'il était le moins expérimenté.

Cependant, avec le savoir gardé dans le Surplis, et dès qu'il pourrait assimiler toute la connaissance que la vie millénaire du Juge possédait, il possèderait une puissance qu'il n'aurait jamais pensé existé.

Il observait l'entrée du Royaume Sous-Marin, frémissant pour une opportunité de combattre. Il était temps de montrer que sa vraie vie commençait bien après sa mort! Dans un sens, il devait être reconnaissant envers son défunt père, car c'est grâce à son acte que Himmel possédait une force hors du commun, et qui ne cesserait d'augmenter à partir de maintenant.

"Je ne peux plus attendre! Quand pourrons-nous aller reprendre ce qui nous appartient?!"

Himmel se tenait seul, lorsqu'il sentit une présence s'approchant de lui. Un parfum qui lui était familier, sans pour autant reconnaitre qui en serait le porteur, mais il savait que cela faisait parti du passé de Minos du Griffon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Dim 29 Juil - 1:03

==> Londres [Ellipse]

Le ciel était calme et dégagé. C'était un véritable délice pour elle que de glisser sur ces courants rapides et si chauds. Pas un bruit ni une ombre de trop, la splendide Etoile n'avait rien perdu de sa discrétion. Du sol, nul ne pouvait la distinguer. Qui se souvenait de toute façon encore d'elle dans le vaste monde. La chasseresse à la chevelure de feu avait veillé à se faire quelque peu oublier. La mission qu'elle accomplissait aux côtés d'Inferno nécessitait cela et tous deux y avaient mis un point d'honneur.

Elle finit par ralentir, tournant un peu sur elle-même, laissant son merveilleux regard de rubis se tourner vers l'Ecosse.

Plus de six années s'étaient écoulées sans que cela n'apparaisse sur son corps ou son visage. Dotée de la Non-Vie propre aux vampires, le temps n'avait plus d'emprise sur elle. Tout au contraire, jamais, Lydia n'avait paru si belle. L'Amour la sublimait et, auprès de Jason, elle avait retrouvé le bonheur...

Son regard s'attarda encore un peu en direction de ce manoir qu'elle avait fait reconstruire avant d'y inviter le dieu du Sommeil. Tout était encore si vif en sa mémoire. En ce manoir mais aussi bien avant. Le sang du Griffon qui avait coulé dans sa gorge aurait toujours cette saveur unique. Elle se remémorait les deux précédents juges à avoir traversé sa vie : Rochel et Minos. Tous deux l'avaient marquée à leur façon et elle conservait toujours ce lien si particulier avec eux ainsi qu'avec la Tolomea.

La Tolomea... Rochel du Griffon...

La Vampire n'avait en effet rien oublié de ce jour désormais si lointain où le puissant spectre lui avait confié la protection de la troisième sphère. Puis, de cette nuit, bien des semaines plus tard, où le seigneur Hypnos lui-même lui confia quel serait le destin du surplis du Griffon et de l'âme qu'il renfermait. Ou plutôt le fragment d'âme.

Minos, nos destins sont liés depuis ce jour où Rochel devenu depuis le divin Thanatos m'avait confié la demeure du Griffon. Maintenant que ton cosmos s'est fait ressentir, je me dois de te rejoindre pour éclaircir les choses entre nous voire te guider...

Nous sommes ensemble à oeuvrer pour les sombres monarques chacun à notre façon. Telle est notre mission et la mienne est aussi de te seconder lorsque mes ailes me ramènent sur les terres infernales.


D'autres visages traversaient son esprit. Les gardes de la Tolomea que le fils de Nyx avait sauvés, Lucille, sa chère suivante qu'elle avait arrachée à ces monstres d'humains.

Tant de choses...

Tant de choses s'étaient passées sans qu'elle ne ressente le besoin de revenir. La divine Coré pouvait la rappeler n'importe quand, elle volerait droit vers elle sans hésiter sans perdre une seconde. Elle oeuvrait pour elle, pour sa reine vénérée mais Coré s'était mise en sommeil durant tout ce temps. Hypnos le lui avait annoncé à peine la guerre finie.

La chasseresse s'était souvent sentie triste loin de la déesse des Enfers mais elle se devait avant tout de respecter son désir. Et c'était cela qui l'avait aussi maintenue loin de la Cathédrale. Jason et elle poursuivaient leur mission jusqu'à ce jour ou les gardes la prévinrent du réveil de l'Etoile de la Noblesse. Et après une discussion, plutôt longue, avec Jason, elle avait pris son envol vers la Cathédrale dont les toits ne tardèrent plus à apparaître.

Elle se posa avec toute la grâce qui était la sienne et y entra. L'atmosphère était empreinte de la puissance des dieux jumeaux et de Hadès. Elle se laissa grisée un instant par ses énergies si reconnaissables. Le sombre monarque leur avait été si cruellement arraché mais son retour arriverait...

Un jour il reviendrait. A deux de veiller à ce que ses souhaits soient accomplis.

Lydia par respect, s'inclina, caressant de sa longue robe blanche des dalles sombres. Puis, elle reprit sa marche. Le Griffon était là juste devant elle. Il semblait attendre. La Vampire gardienne de l'Eté avança alors vers lui. Sans précipitation aucune, respectant le protocole des Enfers, elle ôta son casque libérant sa sublime chevelure rousse rehaussée du diadème que lui avait offert Hypnos ainsi que de la Rose de la divine Coré. Quant à la troisième marque, celle du dieu de la Mort, elle n'apparaissait que dans des conditions bien précises. Le dieu l'avait marquée au front mais seul quelques êtres avaient pu le contempler jusqu'ici.

Puis, enfin, elle s'arrêta, il devait l'avoir senti approcher. Elle laissa passer un temps avant de prendre la parole. Sa voix était très douce, mélodieuse et calme.

- Bon retour parmi nous, juge du Griffon. C'est une immense joie de vous retrouver.

Elle approcha encore sans se nommer, lui offrant l'occasion de se rappeler. Elle l'aiderait sinon. En même temps, la douce Lydia se demandait comment il réagirait en découvrant sa "face humaine". Elle s'était présentée telle qu'elle était depuis des saisons lorsqu'elle s'adressait à ses protégés, vêtue d'une robe blanche légèrement colorée et d'un surplis que l'orbe de l'Eté avait comme éclairé de l'intérieur, le faisant passer d'une teinte rouge très sombre à un ton ambré.

Enfin, le temps des explications n'était point encore venu. Pour l'instant, elle se tenait muette, dans l'attente de sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Lun 30 Juil - 23:37

Elle était juste derrière lui, au parfum enivrant, laissant sa chevelure rousse tomber légèrement sur son visage en retirant son casque. Gracieusement, elle s'avançait vers le Juge du Griffon, avant que sa voix ne laisse échapper quelques mots à l'encontre de celui qui portait à présent le nom de Minos.

- Bon retour parmi nous, juge du Griffon. C'est une immense joie de vous retrouver.

Himmel l'observa attentivement. Les souvenirs de Minos commençaient à défiler devant ses yeux. Il lui semblait que la jeune femme était encore plus belle que dans les souvenirs du Juge. Sa longue robe blanche donnait lui donnait une apparence angélique, malgré son statut de Spectre du Vampire.

L’ètoile de la Noblesse s'approcha alors d'elle et attrapa sa main, fermant alors les yeux, sentant le Cosmos émaner de son corps. Il tentait de se rappeler, de son nom, de leur première rencontre, de leur passé. Un souvenir revenait fréquemment, visiblement un épisode qui avait marqué la jeune femme. Himmel ouvrit finalement les yeux. Une partie de lui continuait bien présente, Minos n'avait pas encore réussi à le dominer complètement. Il utilisa tout son charme et la bonne éducation à laquelle il avait été contraint de se soumettre étant enfant.

- C'est un plaisir de finalement vous rencontrer chère Lydia, même si je vous connais depuis longtemps.

Il s'abaissa légèrement et déposa un léger baiser sur sa main. Il se redressa et continua son discours.

- Veuillez me pardonner, mais mes souvenirs sont encore vagues. Cependant, vous n'avez pas à avoir peur de m'appeler Minos, car c'est bien moi qui domine ce corps à présent. Mon âme est enfin au complet, tous les fragments sont réunis, j'ai juste besoin d'un peu de temps pour mettre un peu d'ordre dans mes souvenirs et mes connaissances vieux de plusieurs siècles.


Il lâcha délicatement sa main puis se retourna, marchant un peu, observant la pièce dans laquelle leur rencontre, après six longues années, se déroulait.

- Peut-être pourrez-vous m'élucider sur un sujet délicat. Une image me parcourt l'esprit depuis que je vous ai vu. Il semblerait que notre dernière rencontre ne fut pas des plus agréables. Est-ce que je me trompe?

Il se tourna vers elle, le regard pénétrant. Il lui fallait comprendre les différentes images qui lui apparaissait dans son esprit. Himmel était confronté à une vie de plusieurs millénaires, son pauvre cerveau avait dû recevoir toutes les connaissances et expériences de Minos en quelques secondes. Un homme normal aurait sûrement succombé à la folie, néanmoins le jeune germanique tenait le coup, mais il lui fallait mettre en ordre tout ce que sa mémoire possédait à présent, seulement ainsi il pourrait accéder au pouvoir que le Surplis du Griffon refermait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Jeu 2 Aoû - 18:10

Dans la quiétude la Cathédrale encore déserte, la spectre attendait la réponse du juge du Griffon. Elle se tenait calme et paisible, ne laissant apparaître aucun signe de leur ancienne rencontre. Cela remontait à plus de six ans maintenant mais c'était comme si cela s'était passé hier. Cela avait été si éprouvant pour la rousse chasseresse. La douleur autant physique que morale lui avait fendu le coeur et l'âme mais elle était aussi très forte et souhaitait reprendre son rôle même s'il était différent d'avant. Elle n'avait cessé d'agir pour le bien du Royaume souterrain.

La page était tournée mais elle sentait qu'un rappel ne serait sans doute pas de trop pour l'avenir et le futur commun des deux spectres. Le Griffon et la Vampire les deux gardiens protégeant la troisième sphère se devaient d'éclaircir et aplanir les choses entre eux.

De longues secondes s'étirèrent encore avant que le juge ne semble émerger de ses souvenirs ou plutôt de son océan de souvenirs. A la grande surprise de Lydia, il s'inclina et lui prit la main pour y déposer un baiser. Un geste plein d'élégance qui plut à la chasseresse.

Elle inclina à son tour la tête, en un geste rempli de la même grâce distinguée. Tous deux avaient des manières bien différentes de celles des rustres que s'imaginaient encore tant d'êtres de par le monde.

Que savent-ils ? Que connaissent-ils de nous, guerriers d'Hadès, épris de la plus grande des justices. Eux qui sont capables des pires crimes. Comment osent-ils seulement nous voir ainsi ?

Elle le laissa parler tout en le laissant tenir sa main. Minos avait décidé de rompre la glace entre eux et elle était heureuse que cela se passe ainsi. Que le juge du silence la considère comme une spectre et non plus comme une traîtresse à juger.

Un léger mouvement et elle reprit d'un ton chantant et agréable.

- Bien, juge Minos. Je vous appellerai donc ainsi. Je suis heureuse d'apprendre que vous avez enfin retrouvé votre vie et vos souvenris dans leur intégralité.

Un geste lent et elle posa sa main libre sur celle du Griffon en un geste d'amitié.

- Comptez sur moi pour vous aider. Je suis là pour vous seconder pour la gloire de nos divins monarques et la défense des Enfers. Tout comme je veille sur la Tolomea que vous-même m'aviez confiée avant que la guerre ne nous sépare...

Un regard à l'habit si sombre du juge aux cheveux si clairs.

- Oui, la dernière fois que j'ai pu contempler le surplis du Griffon, c'était juste après que Zeus nous ai tous jetés hors des Enfers. Je me tenais aux côtés du noble fils de Nyx, notre seigneur Hypnos.

Il lâcha soudain sa main et Lydia entendit ce qu'elle aurait préféré ne plus évoqué. Un instant ses traits se figèrent, si bref que seul un être attentif aurait pu le voir, puis, elle se détendit à nouveau.

- En effet, cela n'était pas agréable.

Elle baissa ses longs yeux de rubis avant de poser la main sur l'épaule de Minos.

- Nous avons été les jouets du destin et de circonstances qui nous ont induits en erreur. J'étais au front. Auprès de notre reine. Je suis l'un de ses quatre gardiens personnels associés à une saison. Je suis la Gardienne de l'Eté, détentrice de l'orbe flamboyant. C'est lui qui a offert cet aspect si particulier au surplis du Vampire. Il l'a sublimé et m'a permise d'évoluer parmi les hommes en tant qu'Ange des Ténèbres. L'Ange se tenant au seuil de la Mort, à la porte même des Enfers.

Ange pouvant mettre un terme à la Vie mais aussi la prolonger ou offrir la Non-Vie.

Les humains qui me suivent le font tous de leur plein gré. Tous sont dévoués aux Enfers en toute connaissance de cause. Aux vaines promesses des guerriers de la Sagesse, ils préfèrent les actes d'un Ange qui les a sauvés avant de leur offrir un monde de justice.


Un tel éclat dans ses yeux. Elle était fière de son oeuvre et la mission qu'elle poursuivait pour ses maître. Puis, elle reprit.

- Mais cela viendra plus tard. Revenons à ce que vos souvenirs vous disent. Lors de votre précédent réveil, vous m'avez demandé de vous laisser sonder ma mémoire. J'étais confiante et je vous ai laissé faire.

Elle serra les poings alors que sa voix demeurait ferme.

- Seulement, à cette époque je vivais un amour impossible. Un tour cruel d'Eros et des Moires. Se jouer de nos vies et de nos sentiments. J'étais passionnément éprise du Scorpion d'Or, Bardamu. Un amour impossible et partagé que notre reine avait approuvé ainsi que le dieu de la Mort Thanatos.

Un ton empreint de reproches avant qu'elle ne poursuive, au terme d'une brève hésitation.

- Je l'avais amené à notre bien aimée déesse toujours avec son consentement mais le juge... Vous autrefois n'avez pas pris le temps de tout rassembler. Votre colère s'est abattue sur moi et vous m'avez torturée avant de m'accuser de haute trahison, allant jusqu'à faire planer la menace d'une exécution immédiate.

Le ton de Lydia était douloureux. Quelque chose de pire encore allait suivre mais elle préféra se taire un instant laissant à Minos le temps de se remémorer.

- La fin, est-ce que vous vous rappelez la fin, Minos ?
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Dim 5 Aoû - 11:45

- Oui Lydia! Je me souviens... et je sais aussi que cette histoire avec le Chevalier du Scorpion est terminée.

Les souvenirs du Juge des Enfers commençaient peu à peu à s'ordonner dans l'esprit de Himmel. Était-ce l'influence de la Spectre du Vampire? Ou bien serait-ce dû à son histoire avec les fragments précédents de l'âme de Minos?

Quoiqu'il en soit il se souvenait de cet épisode qui ne pouvait être qu'un mauvais souvenir pour la jeune vampire. Himmel savait que pour "reconquérir" la confiance des autres Spectres, étant donné que un Juge différent apparaissait déjà une troisième fois, il se devait d'être compréhensible et de tenter de corriger les erreurs du passé.

Il ne pouvait être catégorique sur ce point, mais il semblerait que la jeune femme, ayant même été nommée Gardienne de la Tolomea, aurait une place importante dans son rôle de Juge. Même si elle était une femme, qui était plus entrain à se laisser emmener par ses sentiments, comme cela avait été le cas jadis, Himmel savait que, tant qu'il remplirait sa tâche comme Juge des Enfers, il pourrait compter sur Lydia sans la moindre crainte d'être trahi.

C'était une impression, mais le jeune Spectre était méfiant, surtout depuis sa mort en tant qu'homme. Il se doutait bien que les pouvoirs de la jeune femme jouait sur la séduction et autres artifices de ce genre, mais pour devenir Minos et accéder à toutes ses connaissances et toute sa puissance, il avait besoin d'elle auprès de lui. Le peu de temps qu'il avait passé auprès de la Spectre du Vampire l'avait aidé à y voir plus clair. Elle ne pouvait que l'aider à lui apporter ce dont il avait réellement besoin, l'expérience de vie auprès des autres fragments, des autres chapitres de la vie de Minos que Himmel devait à présent réunir en un seul morceau afin d'obtenir la véritable force du Griffon.

- Tout cela fait partie du passé. Minos est de retour, sans âme fragmenté ni doutes sur la fidélité de ses subordonnés que ce soit envers lui ou envers le Seigneur Hadès. Si tu es d'accord, repartons de zéro, mais j'aimerais surtout que tu sois mon ombre, toujours auprès de moi. Tu es la seule qui soit capable de m'aider à réunir les trois fragments de l'âme de Minos en un seul morceau complet. J'ai besoin de tes souvenirs et des liens que tu as crées avec les deux autres fragments pour pouvoir contrôler toutes les connaissances dont j'ai à présent accès. M'aideras-tu chère Lydia?

Il lui tendit la main délicatement, afin de l'inviter à le rejoindre. Himmel était déjà sous l'influence de Minos, même s'il refusait de voir la vérité pour le moment. La présence de cette jeune femme ne ferait que précipiter les choses. Le jeune homme ne se rendait pas compte du danger que cela représentait pour son âme, mais aveuglé par sa soif de pouvoir, il avancerait vers l'obscurité sans se soucier des conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Ven 17 Aoû - 0:12

Une voix franche lui répondit et la belle l'écoutait attentivement. Elle ressentait une réelle fierté à l'entendre dire ces quelques mots malgré leur dureté. Le juge de la Tolomea était bel et bien de retour. Lydia pouvait l'apercevoir à travers les traits de Himmel. Il avançait vers elle. Elle le sentait revenir. Du temps précédent la dernière guerre, les deux spectres étaient pratiquement sur le même pied d'égalité. Les gardes respectaient autant la Chasseresse des Enfers que le juge du Griffon. Tous deux avaient des conceptions différentes tout en parvenant à s'entendre et se comprendre. Enfin, c'était ainsi que les choses s'étaient passées avec le premier des fragments.

Lydia sourit en se remémorant les instants passés avec Rochel. Il était le seul à avoir pu la ramener sans dommage lorsque la Bête l'avait submergée pour la première fois tout comme il avait été le seul à la pousser à se dépasser et à dépasser l'interdit et le respect qu'elle portait à sa vie. Lui seul avait été capable de l'obliger à s'en prendre à lui. Jamais auparavant, elle n'aurait porté la main sur lui. Ses lèvres s'étaient posées sur la chair du juge, là où ses griffes avaient entaillé sa peau. Dans l'intimité de la Tolomea, l'Ange des Ténèbres lui avait offert le baiser du vampire dans sa forme la plus secrète et la plus puissante. Les liens de sang s'étaient alors formés, les enchaînant de la plus étonnante des façons et celui-ci existait toujours entre les deux êtres.

Un mouvement gracile, peu de chsoe en fait, de quoi faire froisser sa longue robe blanche sur le sol de la Cathédrale. Si léger que cela ne troublait rien d'autre que les ouies les plus fines, nulle flamme de chandelles ne vacillait. Rien pour trahir ce qui venait de se créer dans l'esprit de la Vampire vêtue d'ambre assombri et de blanc subtilement teinté. Un secret qu'elle conservait jalousement. D'un autre mouvement, elle ramena une de ses mèches en arrière, répandant son parfum. Pourtant, elle ne cherchait point à le séduire mais plutôt à lui rappeler celle que ses précédentes vies avaient connues. Sublime et mortelle tout en conservant son aura de mystère. Même si un seul homme, un seul spectre pouvait se vanter de l'avoir vue parée de sa seule splendeur, ses traits sublimés par l'amour qu'elle lui portait. Ce visage là et sa voix enfiévrée, personne d'autre ne les avaient admirés.

Pas même toi, juge du Griffon. En un autre temps peut-être mais mon coeur comme le tien était déjà pris. Seuls un immense respect et une confiance sans faille nous ont unis. Un respect qui a évolué en une véritable admiration à mes yeux.

Je t'admirai, Rochel du Griffon...


Une pensée avant que le visage de Rochel ne s'efface pour celui de la nouvelle incarnation du Griffon. Le destin était si capricieux parfois. Plus que quiconque, elle en était consciente. Ces six années le lui avaient rappelé de bien des façons.

Trop tôt. Bien trop tôt pour vous annoncez cela. Avant, vous devez être vous, unique et puissant, un juge que tous les spectres redoutent et admirent même si je dois vous vider pour cela, je le ferai. Même si je dois de nouveau user de la force et vous contraindre pour que vous soyez enfin vous-même.

Une lueur de défi dans ses yeux de rubis, aussi étincelante que le diadème que lui avait offert Hypnos. Ses dieux lui avaient toujours accordé leurs confiances et elle n'avait eu de cesse de les servir de son mieux. Puis, le défi, l'attrait irrésistible du défi poussait la rousse Etoile à se rapprocher du juge, son regard déviant un peu trop souvent sur la nuque du jeune homme.

La force des liens de sang. Est-ce cela dont tu as besoin pour être de nouveau un et tout puissant parmi les spectres ?

Au fond, cela était sans doute son rôle en tant que spectre capable de lire dans le sang...

Le calme de la Cathédrale conférait une atmosphère particulière à ces retrouvailles. C'était un tel ravissement, pourtant, elle finit par répondre au juge même si cela avait ravivé d'anciennes blessures.

- Oui, c'est achevé, Minos. Depuis des années. J'en garde une certaine mélancolie mais j'ai aussi été très heureuse les rares instants que j'ai pu passé auprès de Bardamu avant que tout ne finisse. Sa déesse nous a séparés à jamais. L'amour entre nous a fini par s'éteindre mais le respect entre guerriers de valeur lui demeure. Bardamu a peut-être des défauts mais il est d'un courage exceptionnel. Quel autre guerrier aurait mis sa vie entre les mains d'une spectre avant de s'enfoncer aussi loin dans les Enfers ?

Le courage et la confiance. Vous vous en souvenez, juge Minos. De leurs importances respectives.

Courage et confiance ainsi que respect...


Un sourire lorsque le Griffon reprit, ou plus exactement lui proposa de repartir à zéro. Cela ne pouvait que leur être bénéfique à tous deux ainsi qu'à ceux qu'ils avaient juré de servir et protéger. Quant eu reste, la Chasseresse avait déjà tourné la page et pardonné à Minos depuis bien longtemps. Que lui-même, ou plus exactement sa deuxième incarnation ait pu reconnaître ses fautes envers elle avait déjà été un tel miracle qu'elle l'avait apprécié à sa juste valeur. Les quelques instants qu'il avait passé agenouillé devant elle l'avait marquée. Si fier mais aussi capable de reconnaître ses tords envers les siens, ses frères de combat et ses compagnons. Cela n'avait fait que renforcer l'estime que la Gardienne de l'Eté lui portait. Quoique l'une de ses exigences était impossible à satisfaire à moins de trouver un compromis.

Aussi, elle reprit.

- Être ton ombre...

Elle inclina doucement la tête et avant que le juge ne puisse s'en rendre compte la voix de la Vampire s'était élevée en une chanson que seul un spectre pouvait apprécier à sa juste valeur. La voix d'une véritable sirène des enfers, envoûtante et mystérieuse.

- Bien sûr, j'accepte de t'aider à redevenir celui que tu es réellement. Je ferai tout pour cela. Aussi, rappelle-toi, l'Etoile des Ténèbres n'est pas une simple ombre, Minos.

La brume apparut soudain avant qu'elle ne glisse derrière lui. Son souffle chaud caressant sa nuque.

- Est-ce cela que tu veux ? Que je sois près de toi sans arrêt. Je serai bien là pour toi mais pas de cette façon.

Elle resserra son étreinte, plaçant ses bras autour de la taille du juge.

- Une Ombre est proche de celui à qui elle s'attache mais pour ce que tu souhaites obtenir, c'est à toi de me suivre car la place que m'ont désignée nos maîtres est hors des Enfers. Et si je veux continuer ma mission en t'aidant, il n'y a qu'un seul moyen.

Elle se pressait contre son dos avant d'ouvrir ses larges ailes.

- A toi de me montrer que tu es capable de me faire confiance même lorsque mes crocs effleurent ta peau. Ce n'est qu'ainsi que je pourrai commencer à réellement te guider.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Lun 3 Sep - 19:01

- Bien sûr, j'accepte de t'aider à redevenir celui que tu es réellement. Je ferai tout pour cela. Aussi, rappelle-toi, l'Etoile des Ténèbres n'est pas une simple ombre, Minos.

Il semblait que Lydia n'ait pas apprécié la demande du nouveau Juge du Griffon. Et pourtant, Himmel avait dit cela non en pensant à l'aspect invisible et réfractaire de l'ombre, mais bien comme l'appui dont il aurait besoin pour ne pas voir ses peurs et ses incertitudes le ronger, lui qui était encore dans un état instable et tentant de récupérer toutes les mémoires et aptitudes du véritable Juge des Enfers.

- Je ne te veux pas comme une simple ombre Lydia, tu m'as mal compris. Je veux que tu sois mon ombre oui, car un homme qui acquiert un grand pouvoir et commet de nombreux crimes finit toujours par succomber à la peur et à voir en son ombre la lueur néfaste de son être, comme un esprit tentant sans arrêt de faire te faire sombrer dans le désespoir et la folie. C'est pourquoi, tant que tu seras mon ombre Lydia, je sais que je n'aurais pas à avoir peur d'elle, car tu seras là pour m'empêcher de sombrer dans le doute.

Son corps disparaissait soudainement, sous un manteau de brume. Elle réapparaissait derrière le corps du Juge, laissant ses lèvres siffler légèrement à ses oreilles.

- Est-ce cela que tu veux ? Que je sois près de toi sans arrêt. Je serai bien là pour toi mais pas de cette façon.

Elle resserra son étreinte autour de la ceinture du Spectre. Himmel sentit un léger malaise devant cette attitude. Il ne savait pas ce que la jeune Spectre préparait, ce qu'elle espérait obtenir de lui. Son instinct lui disait clairement de l'empêcher de continuer son petit jeu et de l'éloigner de lui, cependant, il se rendit bien compte qu'il n'était plus maître de son corps.

Il flottait à présent dans les airs, observant alors toute cette scène. Pourtant, son corps se tenait toujours au même endroit. Il ne parvenait pas à comprendre ce qui se passait, mais en regardant les yeux ardents et impétueux sur son visage, il comprit bien vite que, pour quelques brefs instants, les trois fragments s'étaient liés et avait fait apparaitre Minos. Était-ce la présence de cette femme qui appelait inconsciemment le subconscient du Juge du Griffon, laissant alors Himmel être dépossédé de son propre corps?

Le jeune germanique savait ce que son âme cachait, mais il était bien décidé à ne laisser personne contrôler son corps. Il avait accepté de servir Hadès, mais il n'avait pas l'intention de perdre ce qui lui appartenait. N'avait-il pas encore compris qu'il n'avait jamais été en possession de quoique ce soit?

- Une Ombre est proche de celui à qui elle s'attache mais pour ce que tu souhaites obtenir, c'est à toi de me suivre car la place que m'ont désignée nos maîtres est hors des Enfers. Et si je veux continuer ma mission en t'aidant, il n'y a qu'un seul moyen.

Himmel entendit un bruit de battement d'ailes. Qu'allait-il se passer?

- A toi de me montrer que tu es capable de me faire confiance même lorsque mes crocs effleurent ta peau. Ce n'est qu'ainsi que je pourrai commencer à réellement te guider.

C'est alors que sa voix retentit dans la Cathédrale, mais le ton était différent, plus noble, plus robuste, plus autoritaire et surtout plus terrifiant.

- Chère Lydia, douterais-tu de ma confiance envers toi? Nos relations par le passé t'ont-elles marqué à ce point?

Il se retourna légèrement, afin que la belle puisse observer son regard. Ce n'était pas le même Minos qu'à l'instant. Ce regard était le regard d'un être aillant vécu des centaines d'années, ne redoutant rien ni personne.

- Je n'ai pas peur si c'est ce que tu cherches à savoir, bien que je doute que cela soit réellement ton objectif avec ce petit jeu. Mais soit! Si tu as besoin d'une preuve que j'ai pour toi la même confiance que tu avais jadis pour l'un des fragments de mon âme, alors je te laisse me guider.

Il se retourna et ferma les yeux, lui montrant qu'il n'avait même pas la moindre curiosité ou la moindre méfiance sur ce qui allait se passer ensuite. Il laissait tout dans ses mains.

Mais pourquoi Minos était-il apparu à cet instant précis? Avait-il senti le doute dans l'esprit du jeune Himmel? Avait-il profité de ce petit moment de faiblesse pour refaire surface? Quoiqu'il en soit, une chose était certaines, Lydia avait rôle important dans le cours de cette histoire, comment Himmel tenterait de récupérer sa place dans son corps et contrôler à nouveau l’âme du Griffon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Ven 7 Sep - 0:30

Les paroles de la rousse Etoile avait atteint leur but. Dans l'ombre presque intime de la Cathédrale, les deux protecteurs de la Tolomea se " faisaient face ". Ou plus exactement, ils cherchaient à se retrouver, se rapprocher chacun à sa façon.

La réponse de Minos à ses quelques paroles ne tarda guère. Par ombre, il sous-entendait bien quelque chose d'infiniment plus subtil que l'ombre qui se projetait dès qu'une forme se dressait contre la lumière. Elle sourit en retour sans qu'il ne puisse le voir de par leurs positions respectives mais le ton de sa voix, suffisait largement à faire passer ses sentiments.

- Hum... Ce que tu souhaites ardemment, c'est une complice, une proche, presque une intime qui te préserve de la part la plus terrifiante de toi-même.

En cela, je reconnais la grandeur et l'esprit du seigneur de la Tolomea. Tu es conscient de tes forces et de tes faiblesses et ce de la meilleure des façons. Tu sais ce qu'il te manque et tu sais comment le retrouver. Vite et avec efficacité. Ton plus grand ennemi est bien toi-même, juge Minos du Griffon. C'est cet esprit brisé qui tarde à se recomposer et la foule de doutes et de tourments que vos propres actes engendrent.

En cela, je peux t'aider, je peux vous aider...


Elle s'était si vite rapprochée, la Gardienne de l'Eté. Sa robe blanche contrastait à merveille avec la tenue du juge. Elle avait tout de l'Ange des Enfers. Ses longues ailes s'étaient déployées et elle resserra encore davantage son étreinte.

Un instant s'écoula ainsi avant qu'une force qu'elle reconnaitrait entre mille ne se fasse ressentir. Un nouveau sourire radieux éclaira son visage au teint d'albâtre tandis que ses yeux brillaient d'émotions. L'heur immense et sincère de retrouver celui qu'elle admirait tant. Même s'il l'avait blessée avec une rare cruauté. Qu'importait maintenant, elle lui avait pardonné. Et puis, quelque chose entre eux ne demandait qu'à se reconstruire. En son fort intérieur, la Belle savait que cela serait le mieux pour elle, pour lui mais aussi pour ceux qui lui étaient si chers.

Une telle proximité s'était installée entre eux. Comme deux amis plus que proches. Seuls, en cette Cathédrale, face à eux-mêmes et lau poids de leurs Non-Vies et de leurs passés. Désormais, il ne leur restait plus qu'à alléger ce fameux poids tout en conservant leur force. Non, mieux encore en les faisant croître encore et encore.

Pour vous, mes sombres monarques, nous n'aurons de cesse de grandir et de combattre.

Et pour toi, Jason, j'accomplirai le rôle qui est le mien. Pour que nous puissions vivre pleinement l'amour qui est le nôtre...


Ce serment à peine renouvelé, elle entenditla voix de Minos s'élever. Minos, tel qu'elle le connaissait. Elle se laissa un instant grisée par cette voix, ce coeur qui battait tout contre elle. D'un geste, elle relâcha son emprise avant de se déplacer, se retrouvant face à lui, quasi entre ses bras.

- Oui, cela est mon désir. Savoir enfin si vous êtes prêt à me faire confiance comme avant. Avant cette histoire qui nous a éloignés.

Elle le vit fermer les yeux.

- Puisque tel est votre choix. Qu'entre nous renaisse le lien de sang des Vampires. Autrefois, le seigneur Rochel a reçu ce don unique qui lie l'âme d'un vampire millénaire à celle de l'être qui parvient à gagner sa confiance, son a.. admiration et son respect.

A cet être, il offre le plus puissant de tous les liens, celui du sang des Vampires, allant jusqu'à communier sans avoir besoin de se toucher.


D'un geste doux, elle saisit le visage du juge avant de s'avancer vers elle, leurs lèvres allaient se toucher lorsqu'elle sentit un pointe déchirante en son coeur. Jason...

Non, je ne peux... Plus comme cela. Toi seul peut poser tes lèvres sur les miennes, mon amour. Personnes d'autre, plus personne d'autre. Jamais...

Ses lèvres effleurèrent simplement celle de Minos avant qu'elles n'atteignent sa jugulaire et d'un seul geste, elle ne s'abreuve du sang du juge. De beaucoup beaucoup de sang...

Dans le même temps, le cosmos de la Belle s'était déployé et sans qu'il n'oppose la moindre résistance leurs deux âmes entrèrent en résonnance.

- Entendez ma voix et qu'un nouveau lien de sang ne se crée alors qu'un autre renaît. Juge Rochel, premier des fragments, que de par ma volonté le lien ancien fusionne avec celui qui vient de naître.

De vous, à nouveau réunis par un lien aussi sanglant que le sont les enfers, dépend la suite...

Je vous offre l'accès à mon esprit et ma propre mémoire. Respectez ce que j'ai de plus profond, de plus intime, n'y entrez pas...


Un instant, un seul, où les deux coeurs battaient au même rythme et que sur ces mots, elle ne mit un terme au Baiser du Vampire dans sa forme la plus puissante. Les liens du sang venaient de se reformer. Lydia et Minos à présent étaient liés mais plus que cela, en l'âme du juge, deux des fragments s'étaient vu enchaînés. Une suture écarlate...

Tel était le cadeau de Lydia.

- L'ombre désormais vous suivra. Maître marionnettiste, je sais que, en vous, vous trouverez la force de réunir et fusionner en un seul les trois fragments ou, dans un premier temps, ceux que mes liens ont enlacés.

Ainsi, suis-je devenue l'Ombre que vous désiriez même si je n'avais jamais cessé de l'être. Un de vos fragments m'avait déchiré l'âme. Et puis, ce fut la guerre qui s'en mêla. Elle m'a empêchée d'agir comme je viens de le faire.


Elle le guida alors vers le mur pour qu'il récupère de sa perte sans risquer de s'humilier. Un geste délicat et elle sortit un flacon de son surplis.

Prenez ceci, cela vous rendra toutes vos forces en peu de temps. Mais...

Une larme brilla au coin de ses yeux.

Ne m'obligez plus. Ne m'obligez plus à vous blesser. Je n'avais pas d'autre moyen...

Elle s'en voulait mais en même temps, cela serait le point de départ. Puis, soudain, elle ressentit une présence.

- Excusez-moi, juge Minos mais quelque chose ou quelqu'un approche de la Cathédrale. Mon devoir est d'aller à sa rencontre.

Et s'inclinant devant lui en un geste gracieux, elle acheva.

- Mais votre ombre sera aussi toujours là. Tant qu'elles voleront, je serai là pour vous.

Un regard et des chauves souris apparurent.


==> Tournoi, Canyon de Sianog

[HRP : désolée de devoir partir ainsi mais je dois rejoindre le tournoi. Dès que possible, on pourra se retrouver. Curieuse de voir comment tu vas exploiter le lien de sang]
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Lun 10 Sep - 21:48



~> Ellipse

Les pièces du puzzle commençaient tout doucement à s'imbriquer les unes aux autres, et l'une des tâches les plus rudes venaient d'être accomplie. Cette dernière consistait à trouver un hôte pour que le Sombre Monarque puisse se réincarner. Au cours de ces six années Hypnos et Thanatos avaient veillé à cette tâche sans relâche, sans parvenir à trouver le candidat adéquat, jusqu'à présent.

Quelle surprise cela avait été pour elle lorsqu'elle avait compris l'intention des Jumeaux. En effet, ces deux derniers avaient jeté leur dévolu sur le marina déchu de Poséidon, traqué par les siens et les Dieux sur ordre du Père de l'Olympe. Contre toute attente, l'homme était parvenu à échapper, au cours de ces six dernières années, au Jugement Divin. Et c'était peut-être cela, en plus de ses hauts faits d'arme, qui avait éveillé l'intérêt d'Hypnos et Thanatos.

Kyro du Requin...Celui là même à qui elle avait offert une seconde vie. le Destin avait quelque chose de comique lorsque l'on y réfléchissait, mais pour l'heure elle avait d'autres choses à penser, et notamment à cette prochaine pièce de puzzle, la toute dernière, qui permettrait à l'ensemble des Spectres de retrouver leur gloire d’antan et de ne plus être cantonnés à cette seule et unique cathédrale. Oui cette dernière pièce consistait à reprendre les Royaume des Enfers à ses actuels propriétaires: les Titans.

Bon nombres de barrières avaient été dressé autour de l'édifice afin de protéger ce lieu. Pourtant, il y peu, un vieillard était parvenu à passer outre ces défenses, comme si de rien était, et ce, afin de faire une annonce, concernant un tournoi. La Belle laissa échapper un soupir. Elle savait déjà qu'elle ne pourrait pas compter sur l'ensemble des troupes à la reconquête des Enfers. Tant pis il lui faudrait faire sans.

Pour l'heure la jeune femme pénétra dans le magistral bâtiment, portant son regard sur les différents vitraux dont les éclatantes couleurs se réverbéraient sur les murs de pierre ou encore le sol. Tout en elle respirait la majesté et la puissance, et ce, sans qu'elle ne laisse percer la moindre once de pouvoir. Les iris émeraudes se portèrent alors le seul être présent ici bas, et à sa vue, un fin sourire vint ourler les lippes charnelles de la divinité.

Instantanément, un griffon de nature cosmique vint se placer aux côtés de la Fille des Saisons. Ce dernier avait été un présent du précédent Minos, et jamais il ne s'était séparé d'elle, constituant un lien puissant entre Perséphone et le Juge des Enfers.

"- Te voici donc de retour Juge du griffon. C'est un plaisir que de te retrouver et de savoir un allié aussi puissant que toi à nos côtés pour la reconquête qui s'annonce. Je constate que tu es seul présent ici. Voilà qui est fort déplaisant car je désire la présence du plus grand nombre d'entre vous. Je sais que tous ne pourrons être là, mais ce qui ne participeront pas à ce tournoi n'auront aucune excuse."

C'était à elle de les appeler, à elle de leur annoncer la nouvelle du retour du Seigneur des Enfers. Aussi le cosmos calme et apaisant de la Rose des Enfers irradia, tandis qu'elle transmettez ce message télépathique à l'ensemble des troupes infernales disséminées ça et là à travers le monde.

*Mes chers Spectres. Aujourd'hui est un grand jour pour nous tous. En effet, votre bien aimé Empereur est de retour parmi nous. Aussi vous demanderai-je à tous de bien vouloir revenir, séance tenante, à la Cathédrale. Il est temps pour nous, oui plus que temps, de reprendre ce qui nous revient de droit et qui nous a été arraché il y a six ans de cela!*

Le message était on ne peut plus clair, ne restait plus qu'à la divine à attendre sur les Spectres, qui, elle en était certaine, ne manqueraient pas de répondre à son appel.

Revenir en haut Aller en bas
Krauser


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 205
Armure : Manger, faire peur, manger, donner des cauchemars, manger, faire des calins nounours et... j'ai dit: manger?

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Mar 11 Sep - 11:25

[canyon de sianog]

Il s’impatientait. Penché depuis plus d’une heure sur les cinq runes qui lui étaient présentées, Krauser commençait à se dire que ce tournoi n’était en fait qu’une perte de temps. Lucidité, ou bien façon de se rassurer soi-même ? Il était en tous cas indéniable que le spectre de l’Ogre ne brillait pas par sa patience, ni sa perspicacité.
Soudain, une voix se fit entendre. Une voix de femme, à la fois douce et puissante, calme et autoritaire. Krauser se retourna, chercha un instant d’où provenait cette voix, mais ne parvint pas à en trouver la source. Une seule solution : de la télépathie. Il avait déjà eu l’occasion d’en faire l’expérience, et reconnaissait l’étrange sensation que procurait cette voix intérieure.

Notre empereur est de retour… ?

Si les souvenirs des vies antérieures du spectre de l’Ogre ne lui étaient d’aucune aide, il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour comprendre de qui il s’agissait.

Seigneur Hadès…

La question ne se posait même plus. L’ogre lâcha les runes, et abandonna l’énigme pour se rendre le plus vite possible jusqu’à la cathédrale. Après deux fois qu’il s’y rendait, il connaissait maintenant le chemin par cœur. Il s’élança vers sa destination, aussi vite que lui permettaient ses pouvoirs de spectre et son poids respectable.

==> Cathédrale


Enfin arrivé. Jamais de toute son existence de spectre Krauser n’avait voyagé si rapidement. Son corps lui-même souffrait de l’effort, mais il était parvenu à la Cathédrale en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire. Il revêtit son surplis à la hâte, cette fois dans son intégralité. Il aurait bien l’occasion d’en ôter les pièces superflues plus tard.

Contrairement à ses deux précédentes visites, ou son entrée s’était faite hésitante et peu assurée, la hâte zélée qui l’habitait lui ôtait tout doute. Il poussa fermement les portes de l’édifice et franchit d’un pas vif le couloir qui menait à la salle centrale.
Il ressentait la présence de deux cosmos, tous deux extrêmement puissants ; mais si l’un était comparable à celui du juge Aiakos, l’autre était d’une intensité phénoménale. L’ogre se sentait insignifiant face à ces puissances débordantes, mais ce sentiment d’infériorité le rassurait, et lui montrait clairement ou était sa place.

Krauser marqua un temps d’arrêt devant l’entrée de la salle. Il prit une grande inspiration, et poussa lentement mais fermement la lourde porte ouvragée. N’osant pas lever directement les yeux sur ceux qui y étaient présents, il prit le temps de refermer la porte derrière lui, s’avança de quelques pas en gardant les yeux fixés au sol, puis leva lentement la tête.

Devant lui se dressaient deux seigneurs des enfers. L’un, un homme aux cheveux blancs et au surplis ailé, était manifestement un juge des Enfers. L’autre…
Une femme, belle et élégante, aux longs cheveux noirs comme l’ombre. Elle ne portait pas d’armure, mais la puissance qui émanait de sa présence... n’était pas celle d’un simple spectre, aussi puissant soit-il.
Soudain, un éclair traversa l’esprit de Krauser. La mémoire du Spectre de l’Ogre se ranimait. Il ne s’était pas trompé. Elle était plus qu’un spectre, plus qu’une simple entité cosmique.

Maîtresse… Maîtresse Perséphone…

L’Ogre se jeta au sol, un genou à terre, les yeux baissés. Il était en présence de l’une des divinités majeures du royaume des morts. L’aura du seigneur Narcisse lui-même, n’égalait pas la puissance qu’inspirait la simple présence de la déesse des Enfers. Si Krauser n’avait pas été aussi dévoué à ses maîtres, il en aurait presque oublié la présence du Juge.

Seigneur… Majesté… Krauser, spectre de l’Ogre, votre modeste et dévoué serviteur. Veuillez pardonner cette intrusion. Je me suis hâté de vous rejoindre à l’instant ou j’ai reçu votre appel.

Quelle présence écrasante… Krauser avait un physique indiscutablement et nettement plus massif que la déesse, mais il était… tellement insignifiant… Un simple soldat, face à une entité si puissante, si majestueuse…
Lui qui pensait avoir atteint des sommets en se confrontant au seigneur Narcisse, cette rencontre lui prouvait qu’il ne connaissait encore rien des puissances phénoménales des seigneurs des enfers.

Ne trouvant pas ses mots, ne sachant même pas si parler était utile, Krauser se contenta d’exprimer la seule pensée qui occupait son esprit à cet instant.

Je n’attends que vos ordres.

Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Mar 11 Sep - 23:57

Un léger moment de silence venait de s'écouler. Lydia se présentait à présent devant le Juge, dont les yeux se tenaient encore fermés. Il avait adopté cette attitude afin de prouver à sa chère subordonnées qu'il lui faisait confiance, qu'il savait qu'elle n'essaiera pas de se venger à cause de la torture à laquelle son deuxième fragment l'avait soumise.

Minos pouvait sentir le léger souffle de la respiration de la belle sur son visage. Elle approchait son doux visage au sien. Le Juge n'ouvrait toujours pas les yeux, tandis qu'il sentait la crispation du jeune propriétaire de ce corps. Le Juge n'avait pas la moindre peur et trouvait son hôte bien faible finalement.

Les lèvres de la vampire effleurèrent alors les lèvres du Juge, assez pour qu'elle puisse s'abreuver de son sang.

- Entendez ma voix et qu'un nouveau lien de sang ne se crée alors qu'un autre renaît. Juge Rochel, premier des fragments, que de par ma volonté le lien ancien fusionne avec celui qui vient de naître.

De vous, à nouveau réunis par un lien aussi sanglant que le sont les enfers, dépend la suite...

Je vous offre l'accès à mon esprit et ma propre mémoire. Respectez ce que j'ai de plus profond, de plus intime, n'y entrez pas...


Minos se remémorait la dernière fois que ce lien avait été crée. À l'époque Rochel était le Juge du Griffon. La présence de cette femme l'aidait de plus en plus à se souvenir, à rassembler les fragments de son âme. Bientôt, il serait capable de reprendre le contrôle de lui-même.

"Je sais ce que tu cherches, mais je ne laisserai pas prendre le contrôle de mon corps!"

"Tais-toi Himmel et regarde donc l'achèvement de ce qui sera ta fin!"

À l'intérieur de son esprit, une lutte sans merci se livrait entre Minos et Himmel. Un voulant récupérer sa force et ses mémoires d’antan, l'autre, luttant pour préserver son être et profiter de la force colossale que le Dieu jumeau lui avait offert. Himmel n'était pas enclin à laisser échapper sa seconde vie.

- L'ombre désormais vous suivra. Maître marionnettiste, je sais que, en vous, vous trouverez la force de réunir et fusionner en un seul les trois fragments ou, dans un premier temps, ceux que mes liens ont enlacés.

Ainsi, suis-je devenue l'Ombre que vous désiriez même si je n'avais jamais cessé de l'être. Un de vos fragments m'avait déchiré l'âme. Et puis, ce fut la guerre qui s'en mêla. Elle m'a empêchée d'agir comme je viens de le faire.


Minos acquiesça un léger sourire.

- Ne t'en fais point Lydia! Maintenant j'ai retrouvé ta confiance et toi là mienne! Nos liens sont trop puissants pour être brisés à nouveau!

La belle vampire aida le Juge à se remettre, car il avait perdu énormément de sang. Une larme coula sur son jolie visage que Minos nettoya d'un geste doux. Lydia le quitta finalement, non sans laisser une légion de chauve-souris avec le Juge et lui garantissant que son ombre, tel qu'il le désirait, serait présente pour lui. Minos la remercia puis la Spectre partit.

Le Juge resta quelques instants assis. Il avait perdu beaucoup de forces, ce qui permit à Himmel de reprendre le dessus et de se retrouver à nouveau maitre de son propre corps.

- C'est la dernière fois qu'une chose pareille se produit Minos, je peux te le garantir!

"Profites-en autant que tu le peux Himmel! Tu ne seras plus juge pour très longtemps!"

À ces mots, une nouvelle présence se fit sentir. Perséphone, épouse d'Hadès et Reine des Enfers fit son apparition dans la Cathédrale. En la voyant, Himmel allait à sa rencontre, se prosternant devant elle.

- Ma Reine, je suis ravi de vous retrouver!

Elle lui répondit aussitôt.

- Te voici donc de retour Juge du griffon. C'est un plaisir que de te retrouver et de savoir un allié aussi puissant que toi à nos côtés pour la reconquête qui s'annonce. Je constate que tu es seul présent ici. Voilà qui est fort déplaisant car je désire la présence du plus grand nombre d'entre vous. Je sais que tous ne pourrons être là, mais ce qui ne participeront pas à ce tournoi n'auront aucune excuse.

Elle était accompagnée par un Griffon fait de Cosmos fort familier au Juge. Himmel ressentait son propre Cosmos, avec une légère touche différente, reflétant une noblesse sans précédent dans l’énergie déployé par le Griffon. Les images s’entremêlaient mais sans qu'il puisse se souvenir clairement le lien qu'il avait avec cette apparition.

- Je suis à votre entière disposition pour les combats qui approchent. Vous savez très bien que vos ordres seront exécutés sur le champ ma Reine.

Il se releva, tandis que Perséphone appelait les autres Spectres. L'un d'eux, se présenta assez vite. Il était d'une taille imposante et un regard sombre. Himmel ne l'aborda pas, il n'avait pas la moindre intention de connaitre son nom, du moins pour l'instant. Il restait en silence, attendant l'arrivée des autres Spectres disponibles.
Revenir en haut Aller en bas
Grenat


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 375

Feuille de Personnage :
HP:
140/170  (140/170)
CS:
128/190  (128/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Mer 12 Sep - 0:54

Arrow Ellipse

Un vent d'automne pénétrait le parvis de la Cathédrale pour se faufiler dans les méandres des piliers soutenant l'édifice sacré. Un homme sans surplis, à la simple chevelure noire parsemée de mèches blondes, observait les membres présents de ses yeux bleu ciel. Une gravité assez dure marquait son visage, fatigué par les derniers mois qu'il avait vécu lors de ses voyages. La folie d'Hypnos, les ravages de la Guerre Sainte et l'arrivée des Titans... Bien des choses habitaient les esprits des membres ici présents mais ce n'était manifestement pas le cas du Juge des Enfers qui entrait à son tour dans la place.

Il l'avait entendu, tel un son cristallin et enchanteur dans la noirceur des Enfers. Sa Déesse avait souhaité le retour de son gardien, sans vraiment prendre la peine de réfléchir, il avait pris la décision de venir. Toutefois, il ne portait pas son surplis. En fait, la porter lui était très dure devant elle car, même s'il était Juge, il était avant tout le fruit de deux promesses. Fermant les yeux, dans une génuflexion, il fit sa révérence à sa Dame dans un sourire assez rare pour être noter par les membres présents. Puis, attendant son ordre, il ouvrit les yeux pour voir un nouveau Minos au côté de sa Reine. Une pointe de jalousie l'étreignit un bref instant de voir qu'il n'était que le second mais il disparut aussitôt.

A sa droite, un géant bien connu par lui était là aussi. Krauser avait de telles étoiles dans les yeux que nul ne semblait pouvoir échapper à son courroux si quiconque brisait le coeur de la Dame. Apaisé par une telle marque d'affection, le Juge lui fit un signe de la tête pour l'inviter à s'approcher et s'agenouiller à ses côtés. Depuis leur dernière rencontre, ils avaient appris à se connaître et à s'apprécier certainement, chacun ayant appris que leur plaisir commun pour le bon goût était sûrement un bon moyen de lier une amitié sincère. Si les autres Juges pouvaient se montrer hautain, même Aiakos parfois dans sa vision de l'ordre et de la chevalerie parfaite, il n'était pas question ici de hiérarchie mais de fête ! Oui, ils allaient fêter ensemble le retour à l'ordre sacré qui gouvernait les Enfers depuis la nuit des temps. Les combats allaient être féroces et le Juge espérait que son ami saurait contrôler sa rage si besoin, il l'avait déjà prouvé la dernière fois. Chacun choisissait son destin s'il s'en donnait un peu la peine après tout.

Puis, il tourna enfin la tête vers sa Dame. Elle avait quelque chose de changer dans son cosmos, c'était imperceptible pour un autre Juge ou Spectre mais pas pour le Gardien de l'Automne. Un sentiment plus humain drainait le coeur du Juge depuis quelques temps, non pas que Caeron lui laissait vraiment le choix mais il était indéniable que cette chaleur humaine venait aussi de la Déesse. Il avait appris peu à peu à l'apprécier pour quitter cette froideur si coutumière. Mais cela n'était qu'intérieur, devant ses pairs, il resterait le Juge froid et taciturne, ne laissant personne lui dicter sa conduite s'il jugeait que la Loi de l'Honneur avait été transgressé.

" Majesté, votre Gardien est de retour et je protégerai les portes de l'Automne dans votre Sanctuaire. Si notre Empereur est revenu, sachez que je serai son épée dans le respect de l'honneur et du code de mon Etoile de la Bravoure. Un seul mot de vous, j'exécuterai votre demande, je vous promets de ne jamais tuer un ennemi comme je l'ai toujours fait, de respecter ma parole d'homme loyal et courtois. La Mort n'est point mon Domaine mais celui du Seigneur Thanatos, si un homme doit mourir, seule sa main doit guider l'âme du défunt. "

Il savait que ses mots seraient sujet à interprétation. La volonté de respecter ce qui lui était cher était sa manière de faire, de lui donner un sens d'une certaine manière. Violer cela était un peu brisé l'accord entre Caeron et Aiaikos pour le contrôle de ce corps. Car l'affrontement entre les deux destins avaient amené à bien des turpitudes ces dernières années. Toutefois, quelque chose intriguait le Juge, son double mental, le Général de Poséidon, était moins gênant depuis quelque temps et il n'agissait que pour lui rappeler un peu le bon sens qu'il avait besoin. Ce Modus Operandi lui convenait et tuer des ennemis n'était pas nécessaire.... Il n'était pas le Fourbe Minos ou l'intrépide Wyvern, il était un peu la Raison qui gouvernait et jugeait les âmes des Enfers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7551-grenat-spectre-de-la-voui
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Sam 15 Sep - 22:01




Le Griffon de nature cosmique était resté aux côtés de la Belle, tandis qu'une autre présence vint la rejoindre. L'animal qui approchait était des plus imposantes, gardien de l'entrée des Enfers, tous le craignaient non seulement à cause de sa taille, mais également à cause de ses trois têtes. Car oui la créature mythique qui était venue à elle n'était autre que Cerbère. Sans la moindre animosité à l'encontre d'Himmel, l'illustre gardien se coucha aux pieds de la Dame, après que celle-ci l'eut caressé avec affection, sans que la moindre crainte de la bête ne transparaisse dans son regard.

Le Griffon posait genou à terre pour la saluer et lui faire part de son soutien. De ce dernier, elle n'avait jamais douté.

"- Je te remercie Minos, je sais pouvoir compter sur toi quoiqu'il arrive."

Elle s'apprêtait à poursuivre quand elle ressentit l'approche d'un autre cosmos, qui bien que plus faible que celui de son interlocuteur actuel, laissait néanmoins présager de grandes choses pour son détenteur. C'est alors qu'elle vit faire entrée dans l'immense bâtisse un homme à la carrure des plus imposantes. Il leur suffit d'échanger un seul regard pour qu'il comprenne à qui il avait à faire. Instantanément, ce dernier se laissa tomber à terre pour la saluer et se présenter.

A le voir agir de la sorte, elle ne put s'empêcher de sourire, avant d'approcher doucement de lui. Ce dernier avait gardé la tête baissée. Avec douceur la main fine vint relever le faciès de l'Ogre afin qu'elle puisse plonger son regard dans le sien, ses lippes s'étirant en un sourire bienveillant.

"- C'est tout à votre honneur que d'avoir laissé le tournoi de côté pour venir sans plus attendre nous rejoindre et saluer vos Maîtres. Autre chose, vous n'avez pas à rougir de votre pouvoir Krauser. Un jour, je suis certaine que vous parviendrez à surpasser votre niveau actuel et suivrez ainsi le chemin emprunter par votre maître. N'est-ce pas Caeron de Fragrance?"

Lança la Reine lorsqu'elle ressentit la puissance de ce vent d'Automne qui pénétrait en cet instant dans le lieu saint. Lentement les iris émeraudes de Perséphone se portèrent en direction de l'homme qui apparaissait. Depuis leur première rencontre, ce dernier avait changé. Elle se le rappelait Spectre de Méphistophélès, devenant l'un des Gardiens des Saisons, membre de sa garde rapprochée. Il avait accompli un long chemin depuis en combattant bon nombre des Saints lors de la dernière Guerre Sainte.

Elle appréciait cet homme plein de droiture et d'une loyauté sans faille. Certain pouvait le lui reprocher, mais ce n'était nullement son cas. Au contraire, si le monde comptait davantage d'hommes comme lui, il ne s'en porterait que mieux et ne serait que meilleur. D'un geste de la main, la divinité ordonna aux trois hommes de se relever, tandis que son regard se fit comme absent. Quelques secondes, elle resta songeuse, avant de secouer légèrement la tête et de porter son attention sur le Garuda et l'Ogre. Il y avait quelque chose qu'elle devait faire sans plus attendre, elle n'aurait su dire pourquoi, mais il en allait ainsi.

"- Caeron. Krauser. Vous êtes venus ici dans l'attente de vos ordres. Voici donc ce qu'ils seront. Je veux que vous gagniez Venise. La Cité des Ombres, telle que nous la nommons, est un terrain de neutralité absolu entre les différents camps. Je veux que vous y rejoignez Narcisse. Vous serez l'escorte du Dieu du Rêve. Il vous faut également savoir qu'il y a un certains nombres de règles à respecter."


Un rouleau apparut alors dans la main de la Belle qu'elle tendit à Caeron, tandis qu'elle faisait apparaître sur le torse de chacun des deux hommes une rose blanche dans lesquelles était concentrée une partie de son cosmos.

"- Ne vous séparez pas de ces roses pendant la durée de votre voyage, sans quoi vous seriez perdus à jamais. Par ailleurs prenaient connaissance de cette lettre avant d'entrer dans Venise. Vous y apprendrez tout ce qu'il vous faut savoir sur les lois qui la régissent. A présent allez-y, et soyez prudents."

Concentrant son cosmos, la Rose des Enfers fit apparaître derrière les deux Spectres un portail conduisant dans l'Hyperdimension. Elle les regarda s'y engouffrer puis disparaître. Ne restait plus qu'à présent dans la cathédrale le Juge du Griffon et elle-même. Elle se tournait en direction de ce dernier lorsqu'elle fut stoppée dans son élan.

Elle venait de ressentir une force titanesque qui approchait. Ce dunamis des plus impressionnant était tout simplement deux fois plus puissant que le sien. Le faciès jusque là souriant de la jeune femme devint tout à coup des plus sérieux, alors qu'un éclair d'inquiétude traversa, l'espace d'un bref instant, son magnifique regard de jade. Ils n'étaient que deux pour faire face au Titan qui approchait, et elle savait que même sa force, liée à celle de Minos, ne parviendrait à bout de son ascendant. Il ne lui restait plus qu'à espérer que les troupes infernales parviendraient ici juste avant lui. Un grognement sourd s'échappa de la gorge de Cerbère vers qui la Diété s'en retourna.

"- Tu l'as ressenti, n'est-ce pas? Vous aussi Minos je présume. Ce qui va arriver d'ici peu n'annonce rien de bon, aussi autant nous préparer à recevoir ces indésirables comme il se doit."


Le cosmos calme et apaisant de la Dame des Saisons s'enflamma, tandis que venait d'apparaître en ce lieu sacré, sous l'influence cosmique de sa porteuse, l'armure divine de Perséphone. A la vue de celle-ci, on comprenait parfaitement mieux d'où provenait le surnom de Rose des Enfers de la Belle. Les pétales d'obsidienne qui constituaient la protection divine s'étiolèrent pour venir recouvrir le corps de l'Impératrice infernale, les épines quant à elles, venaient trouver leur place dans sa sombre chevelure. Ainsi parée, la fille de Zeus et Demeter se tenait prête à accueillir ceux qui avaient élu domicile aux Enfers depuis six longues années, privant les Spectres de leur foyer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adrix


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 61

Feuille de Personnage :
HP:
95/150  (95/150)
CS:
68/190  (68/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Lun 17 Sep - 20:51

=> Elypse

Adrix n'avait jamais eut de réel intérêt pour ces histoires de guerre saint, et cela restait tout aussi vrai maintenant qu'il était spectre que lorsqu'il était un chevalier d'or. Phantasos n'était pas vraiment enthousiasmé non plus, l'Irréel préférait mariner dans son monde onirique incohérent plutôt que prendre part à des conflits qui ne le concernaient pas. Le lien entre les dieux des songes et les armées d'Hadès avaient toujours été un peu compliquées. Ils étaient alliés, certes, mais il n'y avait pas de réel soumission. Le quatuor gardien des rêves n'en répondaient que devant leur père Hypnos, et dans le cas du blondinet, même ce dernier détail était très relatif. Pire encore, tous étaient bien plus anciens que ne l'étaient Athéna ou même le Seigneur des Enfers... Ils étaient des entités apparues avec la conscience, des éléments fondamentales ayant germées de la pensée même. Même Zeus le tout-puissant était résident de leur dimension illusoire tout comme les Titans avant lui. Ils influençaient mortels et immortels depuis la nuit des temps, ces chamailleries entre Olympiens n'étaient qu'une passade vaguement distrayante.

Alors pourquoi malgré ce manque de motivation l'Irréel et son hôte se rendaient-ils dans la cathédrale pour la seconde fois ? Pour être franc, la première raison était qu'ils n'avaient rien de mieux à faire dans l'instant présent. Dormin avait son devoir de Saint à accomplir et les enfants étaient occupés aux leurs... Être le seul inactif avait finit par taper sur le système de l'Ex-Poisson qui ne supportait pas l'isolement, et il avait donc décidé de prendre un petit boulot pour tuer le temps. Pas très glorieux, certes, mais ce n'est pas l'objectif. Ce n'était pas parce qu'il n'était pas du côté d'Hadès qu'il était opposé à l'idée même d'aider ce qui était supposé être son "camp". Tant qu'on ne lui demandait pas de croiser le fer avec le Capricorne, ça lui était égale de brandir la bannière du Dieu des morts plutôt qu'une autre... Enfin, ce n'était pas sa seule motivation. Il espérait aussi secrètement se rapprocher de celui qui commandait aux âmes afin d'en apprendre plus sur la question. Il avait ses propres problèmes en matière d'esprits trop étroitement ficelés, et il était en quête d'une solution. Gagner des points chez les spectres pouvait s'avérer utiles le moment venu, savoir jouer ses cartes là où il y avait un bénéfice potentiel à la clé était une de ses vieilles habitudes, habitude qu'il n'avait nullement l'intention de changer.

C'est donc avec une certaine désinvolture que le Seigneur des Apparences apparut au sein de la cathédrale, dans un grand nuage de fumée turquoise. La barrière qui avait été mise en place par son père et son oncle ne lui posait pas de réel problème. Il avait sa propre dimension où temps et espace n'avaient pas la moindre signification en guise de moyen de transport. Les protections apposées par le Sommeil et la Mort étaient plus ironiques qu'autre chose devant un être qui ne dormait plus et qui était de toute façon déjà décédé. Etre soi même un Dieu avait ses avantages, il devait le reconnaître.
Il pouvait aussi
Vêtu de son surplis aux couleurs d'ébène, ses longs cheveux d'or flottant dans son sillage, soulevés par un courant d'air invisible et drapé d'une énergie où flamboyaient les désirs les plus fous des mortels comme des immortels, l'androgyne se présenta devant Perséphone qu'il jaugea un instant d'un œil expert.
C'était une fort belle femme, une de ces beautés ténébreuses qui resplendissent d'une sombre majesté. Et ce n'était pas là un piètre compliment venant de la part de celui qui commandait aux fantasmes. Il avait passé l'éternité à contempler les plus femmes les plus sublimes nées de l'imaginaire des mortelles, des concentrés de tout ce qui attirait les hommes chez le sexe faible, et peu d'êtres de chair et de sang, tous divins soient ils, pouvaient attirer son attention désormais. Aux autres spectres présents, il n'accorda qu'un regard en coin, jugeant qu'il aurait tout le temps de leur montrer de l'intérêt plus tard.

Il la salua d'une petite révérence où transperçait une ironie certaine. Quand bien même la Reine le surclassait tant en autorité qu'en force, il n'était tout simplement pas dans la nature du Dieu des Songes de montrer une soumission sincère. Tout ceci n'était guère plus qu'un jeu pour lui, il venait pour se distraire davantage que pour le bien de la cause d'Hadès. Il affichait un petit sourire narquois qui se voulait charmeur autant que moqueur.

-Mes respects Dame Perséphone, c'est un honneur de vous rencontrer de nouveau.

Quand au juste s’étaient-ils rencontrés pour la dernière fois ? Ils avaient bien du le faire au cours de ces derniers siècles mais pour être franc, il n’en gardait aucun souvenir.

-Moi, Phantasos, Dieu de l'Irréel suit venu honorer l'alliance qui lie les miens aux troupes du Seigneur des Enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Mer 19 Sep - 0:17

Arrow Sanctuaire de la mort

Un éclair invisible traversa le ciel dans un bruit de tonnerre mourant: aussitôt, tous les oiseaux à dix lieu la sombre cathédrale et caché dans le feuillages des arbres voisins s’envolèrent dans la direction opposé de celle-ci dans un battement d'aile apeuré, laissant tomber une pluie de feuille morte à leurs départ tel les larmes des arbres ressentant l’imminente présence de ce qui venait de s'annoncer en faisant crier la réalité elle même. Lentement, la terre se mit a vibrer par de légère secousse autour de la cathédral des Enfers où se tenait ceux qui avaient répondu à la demande de l'Impératrice du monde des Ténèbres, faisant frémir celle-ci alors que dans les villes proches du lieu marqué du sceau de la noirceur: libérant de leurs cimetières et tombe une multitude de flamme azuré s’envolant à travers le ciel tel un malveillant nuage mortel. Filant à travers le ciel bleue du Jours pour se placer au dessus de la cathédrale de manière à cacher le soleil, prenant la forme d'un gigantesque portail à travers les cieux.

Le soleil n'avait plus aucun droit cette partie du monde à présent: le ciel se gorgea alors d'une multitude de nuage noirs afin de couvrir toutes la région de ses ténèbres, tel était le présage de la venue de l'un des deux fils de Nix et d'Erébe approchait... Celui-ci fini par laisser entrevoir sa force lorsque le portail de flamme azuré prit une couleur bien plus sombre pour laisser naitre en son centre, une déchirure béante dans la réalité même : une blessure dans le tissus même du réel donnant une fenêtre sur la plus sombre des dimensions connue de l'homme. La sinistre balafre s’agrandissait peu à peu dans le monde des hommes alors que dans le lointain des étoiles et des galaxies de ceux qui ont pu reconnaitre l'Hyperdimension: Une nouvelle forme se dessina alors lentement dans la trame ténébreuse du couloir des dieux, se détachant lentement de cette dimension pour venir se matérialiser dans le monde réel en arborant un pentacle a cinq branche sur le front de son casque ailé.

Ouvrant alors deux yeux d'argent sur la cathédrale sous elle, la forme pénétra d'avantage dans la dimension jusqu'à détacher son corps de la voie des dieux: révélant alors six immenses ailes de métal autour d'une armure des plus épaisses et des plus terrifiante. Une armure à la couleur obsidienne tenant d'avantage du Surplis de la déesse épouse d'Hadés que de celle des juges de l'Enfer à la vue de sa constitution... Un regard, puis un battement d'aile suffire pour que l’intrus ne se pose à l'entrée de la Cathédral aussi silencieusement qu'une plume tombant sur l'herbe verte du matin, mais contrairement à la plume: l'aura de l'invité fit instantanément mourir tout ce qui se trouvait à ses pieds. Sa longue chevelure argenté se dressant entre ses ailes par le vent: Celui que tous purent reconnaitre comme étant le dieu porteur de mort s'avança lentement en direction de la grande dame ténébreuse une fois une seconde présence ailés à ses cotés; traçant alors un chemin mortel où tous ce qui avait le malheur de se retrouver sur son chemin se désagrégeait ou pourrissait jusqu’à ce qu'il ne reste plus rien.

Thanatos marcha d'un pas lent, impitoyable mais néanmoins noble quand celui-ci dépassa les deux seules guerriers qu'il pu voir présent suite à l'appel de leurs reine. Son regard se porta tout a tour sur celui qui revêtait à présent sa précédente incarnation et son surplis de juge: lui adressant un regard sans émotion particulière en voyant qu'a nouveau le Griffon était incarné par l'un des protégés de son frère... Un futur hôte de dieu peut être ? Le Griffon avait toujours offert des guerriers suffisamment fort pour soutenir la force inimaginable des Déités, celui ne fera surement pas exception s'amusa l'ancien juge avant de poser son Regard sur la seconde personne présente sous les traits de l'un de ses neveux: De lui il ne savait rien si ce n'est la scène entre lui et son frère qu'il avait eu l'occasion de voir lors de son dernier passage ici bas... Au vue de ce qu'il lisait dans la vie de celui-ci, le conflit l'opposant a Hypnos n'était pas prés de se régler: loin de là...

Sans un mot, le dieu de la mort s'approcha de la derniére personne présente dans la cathédrale: posant alors lentement ses mains le long de son casque ailé tout en repliant ses propres ailes, Thanatos retira son heaume divin avant de poser un genoux à terre face à la grande dame devant lui; espérant que la personne qui la suivait ferait de même pour ne pas s'attirer les foudres de la reine des Enfers. Ce n'est qu'une fois sa compagne à ses cotés que le dieu commandant à la mort prit la parole:

"Reine Perséphone... Moi, Thanatos ...Une fois de plus je répond à l'appel et me tient devant vous... Pendant six année j'ai maintenu le flot d'âme quittant la terre pour le Mekai sans possibilité de retour à travers la bouche de l'Enfer... Pendant six année j’avais prit retraite hors du monde accessible de l'homme et à présent je me présente à vous car j'ai moi aussi ressentit le trouble qui a frappé les dieux des Enfers: Ma reine, moi et ma compagne sommes là pour nous battre !"

Terminât solennellement Thanatos en se redressant tout en reposant sur sa tête son casque ailé tandis que son cosmos titanesque se manifesta autour de lui: démontrant alors que la puissance du protecteur du sombre empire le plus puissant ne s'était pas amoindrit et qu'il était prêt pour faire face à la menace qui s'approchait à grand pas. Déployant ses immenses ailes, le dieu de la mort se tenait prêt à déchainer le pouvoir qui était le sien.

" La mort est prête a frapper, Reine Perséphone. Même les immortels meurent..."

Revenir en haut Aller en bas
Eirik


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1650
Armure : a poil

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Mer 19 Sep - 10:49

>> Le Monde, Santuaire de la Mort

Parmi les manifestations de l'arrivée éclatante de Thanatos, il en était une qui ne se distinguait qu'après une longue attention, comme un détail au milieu d'un foisonnant tableau, une ombre à peine visible dans l'obscurité, un murmure dans le fracas terrible du tonnerre. Dans le sillage du sombre dieu de la mort volait celle à qui l'ennemi de l'humanité avait donné un surcroît de vie et de nouvelles armes pour en affronter les turpitudes.

L'étoile terrestre de la féérie s'était posée à son tour sur Terre, aussi silencieuse qu'une plume. Elle en avait acquis l'incomparable légèreté grâce aux ailes étranges qui s'étaient developpées entre ses omoplates, découvertes par le surplis qu'elle venait de revêtir. De ses yeux pourpres, elle observa attentivement l'édifice dans lequel ils allaient entrer. L'ombre de ce sanctuaire de la mort était sinistre, et si elle n'était en train de suivre son compagnon comme son ombre, elle n'y serait certainement pas entrée de son plein gré.

Ce n'est qu'une fois que Christa s'approcha du petit commité qui s'était déjà constitué à l'appel des Enfers qu'elle regretta presque d'avoir accepté de revenir sur les terres des morts. Se tenaient là deux spectres et leur déesse. L'un avait revêtu le noir surplis du griffon, ce terrifiant augure de souffrance pour les armées adverses, l'autre possédait l'apparence et la séduction empoisonnées des succubes qui devaient foisonner dans ces lieux.

« Le spectre du papillon se joint à votre cause, Dame Perséphone. »

Si cette voix frêle et étrangère à la sienne était dûe à sa métamorphose ou au trouble qui l'avait saisie, Christa n'aurait sû le démêler. Quoiqu'il en soit, elle n'avait eu aucune répugnance à se prosterner devant la reine des morts, soulagée qu'elle était de délaisser au-delà de son front baissé la vision de la souveraine parée des attributs de ses adorateurs : la férocité sous la forme d'un griffon de cosmos, le charme délétère des créatures infernales.

L'image persistante de Callan revenait à la mémoire de l'ancienne rose des glaces. Le joyau d'Asgard, cette jeune femme qui savait enchanter le cœur de son peuple de sa beauté et de sa fraîcheur, avait laissé place à une autre personne. Combien d'heures avait-elle passées sur la grand place bondée des sujets du royaume d'Asgard à prier Odin à l'office de la représentante, dans le hurlement hostile des tempêtes boréales ... Elle ne les avait jamais comptées.

Christa, qui n'avait jamais douté de l'innocence de Callan quand la déesse de l'amour elle-même persistait à l'accuser de trahison, ressentit un pincement au cœur. Peut-être que son histoire n'était pas si différente de celle de la précédente prêtresse d'Asgard, tout compte fait. La réalité était un sable mouvant et avait trahi toutes ses promesses jusqu'à la mort. C'était une autre vie, une autre existence. Un passé révolu.

Lorsqu'il leur fut permis de se relever, la jeune femme remarqua que le son tintinnabulant des ailes des fairies qui l'accompagnaient se faisait plus frénétique. Le frisson qui s'emparait de la nuée des papillons infernaux devait être causé par la proximité de leur destination finale. Glissant plus qu'elle ne reculait en arrière dans les rangs de la chapelle, elle occupa toute son attention à maîtriser l'agitation des insectes enchantés, à calmer leur impatience. Leur foisonnement cristallin se régula, pour se réduire au chuchottement d'un mobile de clochettes caressé par la brise.
Revenir en haut Aller en bas
Johan


Black Saint
avatar

Messages : 26
Armure : Vierge

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Jeu 20 Sep - 22:53

Arrow Entrée des Enfers

" Bah tiens, mais qui est là ? La Dame des Saisons et ses laquais ! Bien le bonjour fils de Nyx, toujours vivant toi ? "

Un aura majestueuse et électrique se détacha de la pénombre, suivi de trois géants qui semblaient déjà s'amuser de leurs proies potentielles. Ses yeux ambrés observèrent la belle Dame en se demandant bien ce que lui trouvait son époux, d'ailleurs, où était-il le vieux olympien sans cervelle ? Puis, il se retourna vers le Dieu de la Mort pour lui envoyer une violente décharge de foudres noires qui balayèrent les portes de la Cathédrale. Trop facile, trop rapide... Ou était la garde des Enfers ? Un peu surpris de ne voir que deux créatures divines et leurs sbires, il s'approcha lentement de Perséphone et créa quatre orbes entre ses mains.

La première partit à toute vitesse pour faire voler le Juge contre le mur et la seconde balaya le beau Papillon en arrière. Les deux dernières, plus puissantes, filèrent vers la Déesse pour l'emprisonner dans une prison de foudre noire. Un seule geste et la Foudre tueuse de dieux ferait son office. Puis, une fois celle-ci neutraliser pour un moment, il fit signe à un de ses sbires de tomber sur les spectres qui retombaient sur leurs pattes. Lui, il allait s'occuper de ce Dieu de la Mort un peu trop présomptueux.

" Tu dis que les Dieux ne sont pas éternels, c'est vrai mais cela vaut pour toi aussi ! alors je te laisse le choix, soit ma foudre te brisera les ailes, soit, tu survis à mes deux géants préférés ! "

La foudre noire frappa Thanatos pour le faire voler vers l'un des piliers qui explosa sous son impact. Le sourire narquois et ferme, il s'approcha de l'entrée de la cathédrale pour ressentir les environs. Il tiqua alors un peu et créa une brume de foudres pour se protéger d'éventuels opportuns dans ce premier nettoyage. En quelques secondes, Coeos avait caché son énorme puissance dans toute la cathédrale. Seulement trois éclairs se firent voir. le premier brisa le sceau d"Hypnos, le second brisa le sceau de Thanatos et le dernier ne cacha pas sa cible, le sceau du Sombre monarque en personne. Tel un warp d'énergie pure, les trois Kekkais explosèrent dans tous les sens pour faire tomber la forêt sur ses propres racines. Le ciel se recouvrit d'un nouveau dôme de foudre qui était à l'instigation du nouveau maître des lieux.

Les choses allaient comme il fallait, Coeos ne laissait plus rien de lui, sauf trois géants se frottant déjà les mains avec les rares survivants de leur maitre. Même si il n'avait rien dit, il avait dans l'idée de tester aussi les défenses des remparts de l'Olympe et la première cible était...

Citation :
HRP : Les géants restent à la cathédrale.

Arrow ??? pour Coeos


Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Ven 21 Sep - 21:21

Arrow Entrée des Enfers

Une fois les signes du tout puissant titan de foudre donné: les trois formes resté en retrait vinrent se dresser hors de la pénombre de toutes leurs tailles, surplombant toutes les personnes présentes dans la cathédral de l’aîné de Zeus de leurs gigantesques statures. Trois immenses guerriers en armure aussi haut que pouvait l'être quatre hommes adultes, apparurent à la lueur du faible jours traversant les nuages jusqu’à ce que deux éclats de cosmos ne révéle l'apparence de deux de ses chevaliers aux ordres de Coeos.

Le premier se révéla en faisant naître autour de lui un vent dangereux: le concentrant dans une aura pourpre avant que celui-ci ne vienne faucher les nuages et les feuilles aux alentours, délivrant la première apparition de la pénombre sous la forme d'un immense chevalier en armure blanche... Celui-ci concentra son cosmos entre les doigts de sa main droite sans effort, créant alors une orbe rougeoyante de vent dont il accéléra la rotation destructrice jusqu'a commencer a absorber tout le vent environnant, faisant par la même disparaître les nuages au dessus de lui avant qu'un grondement de tonnerre ne vienne lancer un éclair sur la forme à sa droite.

Celle-ci apparu dans l'explosion de la foudre: se révélant être le jumeaux du géant en armure blanche mais portant une armure aussi noir que l'était les nuages sombres que le dieu de la mort invoqua à son arrivé. Le géant de Jais fit à son tour rugir son cosmos en levant la main gauche au ciel: obligeant les nuages encore présent a cracher leurs éclaires dans sa direction, directement sur l'un de ses doigts tout en recouvrant son armure d'un aura électrique. Puis comme son homoloque blanc: il concentra la puissance des nuages qu'il avait drainé pour la concentrer entre ses doigts.


" C'est donc cela le dieu de la mort ? Il est tout petit, tu ne trouves pas Brontes? Il n'est guère plus impressionnant que ces autres insectes."

Demanda le Géant blanc a son partenaire avant de tendre sa main vers lui: paume contre paume pour fusionner leurs deux orbes de puissances élémentaires jusqu'a ce que celle-ci ne devienne complètement noir.

" Il est petit car il ne peut tuer que les petits mortels tout simplement, Amenos. Nous géants et dieux sommes immortel: Il ne peut rien contre nous et cela nous allons le prouver !"


L'orbe grondante par la foudre et le vent fila dans la direction où de la partie de la Cathédrale où Thanatos fut expédié une fois rossé par la vrai et unique personne tueuse de dieu: Une explosion des plus conséquentes vint recouvrir la moitié de la cathédral, engloutissant ce qu'il devait resté de ce petit dieu ailé pensérent alors de concert les deux géants avant de croiser leurs bras devant les pauvres mortels ramené à la vie par de si faibles divinité.

"Il est fait, Melas Brontes mon frère !"

"Je dirais même plus: il est défait, Leukotes Anemos mon frére !"


"Nul ne peut penser vaincre les gardes de celui qui a crée le Kaurenos: l'arme tueuse de dieu !"
Spoiler:
 
(Voila une idée de la taille de ses guerriers)


Terminèrent ensemble les deux frères tout en toisant les minuscules chevaliers face à eux, une troisième forme vint surgir derrière un étrange personnage à l'allure androgyne que le manieur de Keraunos semblait avoir oublié. Un choc brutal expédia celui qui était le neveu du dieu aux yeux d'argent à la hauteur des larves d'Hadés déjà présente: fort de cette attaque, le troisième géant se révéla en déployant autour de lui un cosmos naît des flammes d'une rage et d'une colére entrenue pendant des millénaires .

"C'est ça ? C'est ça l'armée des morts ? Un dieu pathétique, des laches et des femelles ? C'est ça qui gardait le Tartare où nous fumes emprisonné il y'a des éons ?"


Celui-ci se dressa dérriere les spectres pour leurs barrer la route: dévoilant son corps gigantesque ainsi que son visage amusé par la vision de la situation.

Spoiler:
 
" Vous n'êtes que des larves... Moi Phoenix Rhuax vais vous réduire en cendre: on va voir si Hadés peut vous réssuciter une fois incinéré."
Rugit alors le titan en embrasant ses mains d'une flamme vive: prêt à incendier le premier qui osera dire mot.
Revenir en haut Aller en bas
Adrix


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 61

Feuille de Personnage :
HP:
95/150  (95/150)
CS:
68/190  (68/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Dim 23 Sep - 14:17

Oh, mais que voilà un invité inattendu ! Alors que l'Irréel s'attendait à passer une après midi en compagnie de quelques spectres ennuyeux et d'une Déesse autoritaire, voilà que son oncle décidait d'entrer dans la danse à son tour. Thanatos, le Dieu de la Mort, la Faucheuse incarnée, venait de faire irruption sur la piste, aussi grandiose que toujours. Ca devait être un genre de standard dans la famille de ne faire son apparition quelque part que dans des conditions dramatiques. Fumée sombre, éclairs tonitruants, flashs d'énergie voire même colonne de lumière sacrée, les options ne manquaient pas pour varier les plaisirs. Simple loisir ou moyen détourné d'affirmer leur place en tant qu'être hors catégorie ? Aucune idée, mais Phantasos ne se lassait pas de ce petit jeu. Il était en tout cas plutôt réjoui de voir un visage plus ou moins familier. Il n'avait pas ce qu'on pouvait appeler des rapports très intimes avec son tonton, mais c'était toujours mieux qu'avec le reste de cette troupe improvisée.
De son côté, Adrix avait ouvert un œil attentif sur la suite des évènements. Lui qui avait prévus de profiter de cette entrevue spectrale pour reposer son âme en laissant les rennes à l'Irréel se découvrait un intérêt nouveau pour ce congrès morbide. Il ne savait que trop penser de Thanatos et pour être franc, il n'en avait cure. Cependant, et c'était là tout l'attrait, il savait pertinemment que le souverain du trépas était sur le même plan que qu'Hypnos, et ce seul fait méritait toute sa concentration. S'il pouvait en apprendre davantage sur le sujet de sa vengeance au travers de son frère, alors supporter les discours incessants qui ne tarderaient pas à débarquer était tout à fait dans ses cordes. Il devait desceller leur faiblesse, trouver la faille de ses créatures divines si arrogantes...

Il était perdu dans ses réflexions d'assassinat aussi douloureux que possible lorsqu'une nouvelle aura décida qu'elle méritait sa place dans cette danse-ci, quelque chose de puissant, d'au moins aussi grandiose que celle du monarque de la Mort... La liste des suspects en était dés lors drastiquement limité. Hypnos ? Non, Adrix connaissait trop bien l'aura de cette ordure pour ne pas la reconnaître au premier coup d'œil. Hadès peut être ? Non plus. Il avait déjà eut l'occasion de percevoir l'âme du maître des Enfers lors de sa dernière visite à la cathédrale, et celle ci n'avait rien en commun. Il s'en dégageait quelque chose de plus... électrique.

" Bah tiens, mais qui est là ? La Dame des Saisons et ses laquais ! Bien le bonjour fils de Nyx, toujours vivant toi ? "


*Nyx c'est... ?*

*Ma grand mère il me semble*


*Oh... Cette famille ne s'améliore pas*


Le terme de "laquais" eut l'effet d'un électrochoc sur l'humeur de l'Irréel et de son hôte. Ils pouvaient encaisser mille injures sans broncher, subir les moqueries et autres brimades et rester aussi indifférents que des statues, mais jamais, au grand jamais il ne fallait remettre en question leur liberté. Etre catalogué comme un simple serviteur de la famille royale du monde souterrain était particulièrement vexant. Ils ne se souvenaient pas avoir prêté allégeance à qui que ce soit, et quiconque prétendait le contraire devrait savourer le contact d'une semelle sur la figure.
Hélas, ce grossier personnage là était accompagné par trois colosses dont la stature imposante remettait un tantinet en question les projets de pied dans la bouche. Quelles pouvaient bien être ces créatures ? Des géants ? Il n'en avait jamais croisé ailleurs que dans certains songes un peu plus délirants que la moyenne... Même Phantasos, qui avait pourtant assisté aux conflits de l'Aube des Temps ne parvenait pas à se remémorer ce Titan et sa suite. Après plusieurs millénaires à mariner dans sa dimension, sa mémoire avait depuis longtemps radié ce genre de détails mineurs.
Sauf que ce détail là était de ceux qui lancent des éclairs capables d'envoyer même le Dieu de la Mort dans le décor, et la porte avec lui.

*Naoooooon !*

*La pooooorte !*


*... vous êtes vraiment des idiots parfois tous les deux*

*Qu'est-ce que tu entend par "parfois" ?*


Comment avaient-ils osés ainsi démolir cette entrée qu'ils avaient verrouillée avec amour lors de leur précédente visite ?! Quel vandale totalement dénué d'humanité pouvait ainsi s'en prendre à deux battants de bois sans défense ?!
Mais la démonstration de force ne s'arrêtait pas là ! Bien loin de se contenter du meurtre sauvage de la porte... et accessoirement de Thanatos, le nouvel arrivant créa des orbes qui filèrent vers la Déesse et ses gardes du corps, emprisonnant la première et balayant les seconds.

*... C'est moi où il nous a royalement snobés ?*

Pour une raison qui leur échappait, ils semblaient avoir été épargnés par la première salve. Etait-il si peu remarquable qu'un envahisseur croyait avoir le luxe de l'ignorer dans ses projets de conquête ?! Nan mais oh ! Il était le troisième Dieu de cette assistance, il méritait d'être malmené comme tout le monde ! D'ailleurs, en parlant de malmener... Quelle était donc cette cage qui parvenait à retenir la Souveraine du Royaume Souterrain ? Ses barreaux foudroyants dégageaient un pouvoir fabuleux, et d'instinct, Phantasos ne désirait pas s'en approcher. Pour lui qui était étranger à la plupart des peurs, se sentir ainsi menacé par une technique qui ne le visait pas était inédit.

" Tu dis que les Dieux ne sont pas éternels, c'est vrai mais cela vaut pour toi aussi ! Alors je te laisse le choix, soit ma foudre te brisera les ailes, soit, tu survis à mes deux géants préférés ! "

*J'aime bien la première partie.*

*Moins la seconde, en ce qui me concerne.*

Qui qu'il puisse être, l'étranger tenait ses promesses en tout cas. Sa foudre balaya purement et simplement le frère d'Hypnos, l'envoyant dans le décor comme s'il n'était rien de plus qu'un fétu de paille. C'était la première fois qu'Adrix voyait une entité si puissante être malmené de la sorte... et il devait admettre qu'il y prenait un certain plaisir. Bon, certes, il était impliqué dans une situation potentiellement mortelle ici, mais ce n'était pas une raison pour ne pas profiter du spectacle. Il préférait observer un peu la suite avant de se joindre à la mêlée imminente. Plus il en apprendrait sur ces mystérieux adversaires, mieux il se porterait après.
Le titan fit à peine plus grand cas des diverses barrières de protection qui entouraient la cathédrale. En l'espace d'un battement de cils, il venait de vaporiser non pas une, mais bel et bien trois protections sacrées apposées par des déités parmi les plus puissantes !

*C'est son truc de débarquer chez les gens et de tout casser ?*


*Vite ! Protégeons les pots de fleurs avant qu'il n'y cherche de l'argent !*


*Quoi ?*


Le chef d'équipe quitta les lieux sans demander son reste, laissant derrière lui sa brochette de laquais. De GRANDS laquais. Le genre colosse même. Déjà que l'androgyne avait tendance à complexer sur sa taille, ca n'allait pas s'arranger... Et non content d'être indécemment massifs, cette tripotée de gros bras se permettait d'en faire des tonnes. Plutôt que de se présenter simplement ou de sortir des ténèbres, ils se sentaient obligés de diriger les projecteurs successivement sur chacun d'eux, donnant à leur introduction des allures de pièce de théâtre.

" C'est donc cela le dieu de la mort ? Il est tout petit, tu ne trouves pas Brontes? Il n'est guère plus impressionnant que ces autres insectes."

Super, des jumeaux. Comme si il n'y en avait pas déjà assez entre sa sœur dans sa tête et ses enfants à la maison... Et attendez une minute, comment ça "petit" ?!

" Il est petit car il ne peut tuer que les petits mortels tout simplement, Amenos. Nous géants et dieux sommes immortel: Il ne peut rien contre nous et cela nous allons le prouver !"

Le Vent et le Tonnerre, que voilà un duo pénible à défaire. Et en plus ils fusionnaient leurs pouvoirs, collant leur paume. Le blondinet se surpris à prier qu'ils ne se lancent pas dans un petit pas de tango par la même occasion. Et est-ce qu'ils venaient encore de parler de taille ?!

*Stop using those punch lines! You are tall, we got it!*

*Tu devrais vraiment perdre cette habitude de changer de langue quand tu t'énerves*


*STAIIIIIIRS*

*Trop tard...*


Et bim, sur Thanatos encore. Jamais deux sans trois. Ils devaient vraiment avoir quelque chose contre le Dieu de la Mort pour s'acharner à ce point sur lui. Et à l'inverse, ils n'avaient visiblement rien à fichtre de l'Irréel.

"Il est fait, Melas Brontes mon frère !"

"Je dirais même plus: il est défait, Leukotes Anemos mon frère !"

"Nul ne peut penser vaincre les gardes de celui qui a crée le Kaurenos: l'arme tueuse de dieu !"

*Arme... tueuse.. de Dieu ?!*


Alors qu'il s'apprêtait à soulever le ridicule de cette façon de finir les phrases de l’autre, les yeux de l'ancien Gold Saint se remplirent soudain d'étoiles. Un artefact capable de pourfendre des Olympiens... en voilà une bonne idée! C'était justement ce dont il avait besoin pour assouvir ses envies de meurtres vis à vis du Maître du Sommeil. Avec ce Kauretruc, il serait enfin à même de détruire ce qui ne pouvait l'être en temps normal. Adrix jubilait tellement à cette seule perspective qu'il ne remarqua même pas la troisième présence qui apparaissait dans son dos. Le choc violent qui l'envoya au loin eut tôt fait de lui faire remarquer ce terrible manque d'attention de sa part. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le gardien de Fantasia se retrouva le nez dans la poussière.

*Pourquoi est-ce que je finis TOUJOURS par lécher le carrelage ?! C'est la troisième fois ! Dont deux ici en plus !*

Ca faisait mal nom de Zeus ! C'était comme si un troupeau de rhinocéros venait de lui enfoncer les côtes.

"C'est ça ? C'est ça l'armée des morts ? Un dieu pathétique, des lâches et des femelles ? C'est ça qui gardait le Tartare où nous fumes emprisonné il y'a des éons ?"


Un silence pesant s'installa dans le méli-melo mentale que formaient la conscience entremêlée de Phantasos, Adrix et Eléonor. Ils n'étaient pas certains à laquelle de ces trois catégories ils préféraient appartenir, mais c'était la goutte d'urine qui faisait déborder les toilettes.

" Vous n'êtes que des larves... Moi Phoenix Rhuax vais vous réduire en cendre: on va voir si Hadès peut vous ressusciter une fois incinéré."


*...On échange ?*

*Tope là, à toi*


Il était de coutume que lorsque venait le moment de répondre à ce genre d'individus, l'ancien Poisson était le mieux placé. Il avait une certaine expérience lorsqu'il s'agissait de se moquer de ceux plus forts que lui. Il se releva avec un soupir, essuyant d'un revers de la main la poussière déposée sur son surplis des songes.
Il était clair que le premier à ouvrir la bouche dans l'assistance s'exposait à un nouvel assaut du trio infernal, mais ce genre de menace ne l'avait jamais empêché d'ouvrir sa boîte à camembert par le passé, et ça n'allait pas commencer aujourd'hui. Il était suffisamment sur ses gardes désormais pour ne pas se laisser souffler par le moindre vers sans réagir.

-Vous en faîtes beaucoup trop les gars... Votre entrée est beaucoup trop surjouée. Les éclairs, les explosions et les flashes ce sont des artifices d'amateurs, de méchants du siècle dernier. Et puis... Tant de suffisance après avoir infligé quelques petits bobos au gré d'une attaque surprise ? Mon "père" me passe des savons plus violents que ça et vous espérez me faire trembler de terreur avec ça ?

*Pourquoi ils te laissent finir ton discours d'ailleurs ?*

*Pour la même raison que nous le leur : Parler est une action gratuite*

-Et tant que j'y suis.


Une flamme de cosmos violine apparut dans la main de l'Irréel. Une énergie capable de tordre jusqu'au voile du réel pour en altérer le continuum, la puissance d'un être capable de synthétiser dans notre dimension les envies les plus aberrantes, les plus surréalistes.

-Ne vous moquez jamais de la taille de celui qu'on appelle le Seigneur des Apparences... c'est stupide.


D'un seul coup la stature freluquet de l'ancien Gold Saint se mit à croître. Ses os se mirent à pousser, ses muscles à grossir, son corps entier enfla tant et si bien qu'il eut bientôt une taille qui n'avait rien à envier à celle de l'imposant trio. Pour quelqu'un capable de changer son aspect à loisir, changer de sexe ou de dimension n'était pas tant un problème que ça... Mais c'était assez fatiguant de maintenir un corps aussi stupidement grand.
Adrix regarda ses propres mains, qui auraient été capables de recouvrir sa tête en temps normal. Il fit craquer ses doigts, apprécia un peu cette altitude à laquelle il n'était pas habitué. Il le savait, ce genre de petit procédé était davantage un tour de passe passe, une illusion tangible plus qu'une réalité, mais il appréciait le changement pour une fois. Il croisa les bras à son tour, parodiant la posture menaçante des jumeaux avant lui.

-Bon, si on reprenait les présentations ? Adrix, Dieu de l'Irréel, pour vous desservir. Et quoi que puisse être ce Kaurenos, vous allez m'en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Dim 23 Sep - 15:43

==> Ellipse

"Assise sur mon tapis volant, je me dirigeai vers l'Entrée des Enfers.
Plusieurs années avaient passé depuis que j'avais subi cette ordalie des plus étranges et qui m'avait transformé (au sens propre comme au sens figuré du terme) ; mon héritage particulier avait fini par réclamer ses droits et j'étais désormais une sorte de créature hybride, mi-humaine mi-efreeti, ayant un pied dans chacun des deux mondes, le terrestre et le spirituel.
Ce changement m'avait été bénéfique : j'avais vu mes pouvoirs amplifiés, améliorés, ma sensibilité au surnaturel s'était considérablement accrue et mon corps, en plus d'être devenu plus séduisant (les regards de braise de mes serviteurs en sont la meilleure preuve), ne subissait plus le passage des ans.
Je contemplai mes mains, amusée : mon père étant un Efreeti, on aurait pu penser qu'il avait la peau rouge comme un charbon ardent mais au lieu de cela, elle était bleue, comme la plupart des Djinn. Étant sa fille, j'avais hérité de cette jolie couleur suite à ces épreuves. Je haussai les épaules : après tout, il existait bien des flammes bleutées...

J'arrivai enfin à destination, sentant plusieurs Cosmos, le Cosmos des autres Spectres d'Hadès ainsi que celui de Perséphone. C'est alors que d'autres Cosmos firent leur apparition : ils avaient quelque chose de primitifs, emplis d'une force brute et implacable, comme issus des âges mythiques, bien avant l'avènement des Olympiens.
Je vis alors plusieurs silhouettes gigantesques surplomber l'assemblée des Spectres : à côté d'eux, mes confrères et mes consœurs avaient l'air de fourmis.

"Vous n'êtes que des larves... Moi Phoenix Rhuax vais vous réduire en cendre: on va voir si Hadés peut vous réssuciter une fois incinéré." rugit l'un d'entre eux.

Je concentrai mon Cosmos et balançai sur cette "grande gueule" une pure décharge d'énergie cosmique.

- Tu tombes bien l'ami : j'avais envie de tester mes nouveaux pouvoirs sur quelqu'un. Un grand guignol de ton espèce fera l'affaire ! criai-je, toujours juchée sur mon tapis volant, à hauteur de sa grosse tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Lun 24 Sep - 23:28

Tant de va et vient, sous les yeux du Juge, toujours à côté de la Déesse Perséphone, observant les Spectres arrivant à la Cathédrale, répondant à l'appel de la Déesse des Enfers.

Himmel ne connaissait personne, juste quelques images dans son esprit, des souvenirs que les fragments de l'Âme de Minos lui transmettaient. Il se faisait assez discret, tentant de ne pas entrer trop en contact avec les autres. Il avait déjà vu l'effet que cela pouvait créer il n'y a pas si longtemps avec Lydia. Mieux valait être prudent, car Minos guettait la moindre opportunité pour pouvoir reprendre le dessus et contrôler son corps à nouveau, ce que le jeune germanique voulait éviter à tout prix.

Il était bien trop content de sa deuxième vie pour laisser l'âme du Juge du Griffon lui reprendre et ainsi faire écrouler tous ses rêves de pouvoirs et dominations. Cependant, Himmel savait qu'il n'était pas encore assez fort pour pouvoir contenir Minos. Il lui faudrait fortifier son esprit, vaincre le Juge dans un combat intérieur qui s'annonçait terriblement épuisant.

La Reine Perséphone laissant ensuite sa préoccupation se manifester auprès des Sprectres. Quelque chose ou plutôt quelqu'un était sur le point de briser le calme qui régnait en ce moment même à la Cathédrale. Thanatos, Dieu de la Mort ne tardait pas à les rejoindre, juste à temps pour voir débarquer un des titans, un des ennemis auxquels les Spectres devraient se mesurer pour récupérer le contrôle de leur domaine, le Royaume des Enfers.

Ce dernier ne resta pas longtemps, laissant les Spectres, ainsi que les deux divinités avec deux Géants, qui menaçaient de réduire toutes nos troupes en cendres. Ils en avait probablement la force, mais ils semblait sous-estimer les guerriers qui leur faisaient face, sans aucun doute.

- Vous n'êtes que des larves... Moi Phoenix Rhuax vais vous réduire en cendre: on va voir si Hadés peut vous réssuciter une fois incinéré.

Une Spectre s'interposa devant lui, vraisemblablement ayant l'envie d'en découdre avec lui. Himmel souria, il n'allait pas laisser une jolie fille courir le risque de se faire carboniser par un Géant hideux. Aussi il s'invita à participer à la fête, se mettant devant la Spectre et dévisageant le Géant qui répondait au nom de Rhuax.

- Laisse-moi faire! Je vais m'occuper de ce gros tas de muscles sans cervelle. Occupe-toi de garantir la protection de la Déesse Perséphone, nous ne pouvons pas nous permettre qu'il lui arrive quoique ce soit!

Il cria alors au Géant, afin que celui-ci puisse l'entendre. La différence de taille était immense, mais au niveau du Cosmos, le Géant ne pouvait pas se vanter de grand chose.

- Ce sera moi ton adversaire! Minos du Griffon! Auras-tu seulement le courage ou la stupidité de te mesurer à l'un des Juges des Enfers?

Le défi était lancé, le combat pouvait finalement commencer.

"Je peux le faire! Si je le bats sans l'aide de Minos, je serai alors capable de maintenir le contrôle de moi-même!"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Mar 25 Sep - 22:40

Arrow Ellipse

Assis sur une longue pierre plate juste en dehors de la Cathédrale, Hadès et son nouvel hôte, tout de neuf vêtu, attendait avec un petit homme timide. Le tapage qui régnait à l’intérieur ne lui était pas étranger et il écoutait dans un silence presque religieux ce qui s’y passait. Le départ en un éclair noir de l’un des titans ne lui échappa pas plus que l’apparition du trio de géant et déjà ses Spectres allaient commencer à se disputer pour défoncer celui qui avait de toute évidence l’air le moins con.

-Tu vois Luciano, ça c’est des Spectres. C’est complètement indiscipliné, mais pas plus que des marinas et super prétentieux, mais pas plus que des Saints.

Luciano était à la base un tailleur réputé de Rome, Kyro s’était rendu dans son atelier d’un commun accord avec l’âme d’Hadès afin de prendre un peu le temps de s’accorder l’un à l’autre en faisant quelques emplettes. Luciano lui avait taillé un pantalon de velours changeant noir simple et distingué et par-dessus sa chemise bouffante blanche il lui avait coupé une veste en fibres libériennes non teintes et tramé de laine noire. Ravi du rendu, Hadès l’avait tué… puis fait revenir à la vie sous son joug.

Sur ce, il se leva glissa ses mains dans les poches qu’il avait faites ajouter à Luciano et pénétra dans la Cathédrale. C’était effectivement un sacré bordel, mais il fallait dire que ses foutus géants n’y était pas étranger. Les grands zouaves faisait bien six mètres de haut et si la hauteur sous plafond n’avait pas été immense, ils auraient certainement put en profiter pour repeindre le plafond. Un regard dénue du moindre sentiment sur eux lui suffit et il le porta ensuite sur sa nouvelle épouse.

-Y’a des chances que ça pique un peu je ne te le cache pas, mais tu ne vas pas coucher là alors que je vais récupérer notre demeure. Thanatos relève toi on a du boulot !

Tournant alors les talons, Hadès se dirigea vers le puits qui menait au sombre royaume, pour l’heure seul Luciano le suivait comme son ombre. Les autres suivraient ou passerai leur vie, ou leur mort dans cette Cathédrale où ils avaient déjà passé six ans comme des reclus, privé de leurs droits. Jamais on ne le priverait lui de ses droits et aujourd’hui il partait récupérer son trône.

-Himmel, Zobeida et Adrix, occupez-vous de ces guignols et rejoignez-nous rapidement. Pour les autres, on part maintenant.

Le tiers des troupes étaient parti à ce fameux tournoi et le Seigneur espérait qu'ils en reviennent triomphant et surtout fort d'une puissance utile. L'autre tiers était parti pour Venise, mais là il n'avait aucune idée du pourquoi. N'y avait il rien de plus urgent à faire qu'un peu de tourisme dans la cité des ombres.

Arrow Enfers !
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Mer 26 Sep - 15:40


Un rire immense retentit dans la Cathédrale surpassant le vacarme général. Phoenix Rhuax n'avait même pas tenté d'éviter la caresse de la petite gourde bleue voltigeant sur une espèce de linge flottant. A peine passa-t-il la main sur sa joue encore plus hilare. De quoi provoquer un immense remous.


" Tu me chatouilles petite flamme bleue. En tout cas, ça semble bien pratique comme moyen de s'éclairer. Une spectre avec tapis incorporé. "

Et dardant un regard de flammes sur l'impératrice des Enfers dans sa petite cage.

" Oh mais je comprends, fade comme tu sembles dans ta petite prison de foudre, il lui faut du plus épicé pour égayer ses nuits et cette petite doit en avoir. "

Le regard de la brute se détacha de Perséphone. Cogner des donzelles ne l'intéressait pas plus que ça, y avait mieux à faire avec, et l'armée du Fossoyeur semblait en être en grande majorité faite. Son regard sur Adrix était chargé d'interrogations et ce fut avec une joie immense qu'il entendit le défi du Griffon..

" Parfait !!! J'ai justement envie de volaille rotie ! Eh les frangins, je vous laisse la damoiselle et la baudruche ambulante. Celui-là, je me le réserve et j'arracherais ses ailes avant de le plumer lentement.

La fête allait d'ailleurs commencé lorsque le dieu des Enfers parut emmenant sa bande de cloportes avec lui tout en larguant ses spectres comme des déchets. Bah, c'était que partie remise, le temps de rotir ceux-là et les autres suivraient.

Citation :
Défi de Zobeida refusé et défi de Himmel accepté, je te laisse ouvrir le topic et lancer le dé.
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Ven 28 Sep - 10:45

"Le Géant éclata de rire après que je l'eus frappé avec ma déflagration d'énergie. Il n'avait même pas tenté de la parer ou de l'esquiver : il la reçut en pleine figure sans broncher, comme s'il ne s'était agi que d'une piqûre d'insecte.

- Tu me chatouilles petite flamme bleue. En tout cas, ça semble bien pratique comme moyen de s'éclairer. Une spectre avec tapis incorporé.
- Ce n'était qu'un échantillon de ma puissance, espèce d'outre à merde ambulante ! ricanai-je, nullement impressionnée par les rodomontades de Rhuax.

Puis il reporta son attention sur Perséphone, qui était emprisonnée dans une sorte de cage faite d'éclairs :

- Oh mais je comprends, fade comme tu sembles dans ta petite prison de foudre, il lui faut du plus épicé pour égayer ses nuits et cette petite doit en avoir.

Je n'eus pas vraiment le temps de m'interroger sur le sens de ces paroles : un autre Spectre s'interposa entre moi et le Géant :

- Laisse-moi faire! Je vais m'occuper de ce gros tas de muscles sans cervelle. Occupe-toi de garantir la protection de la Déesse Perséphone, nous ne pouvons pas nous permettre qu'il lui arrive quoique ce soit !

Je reconnus le Surplis du Griffon. Encore ! C'était la seconde fois que ce Juge, même si cette fois ça n'était pas le même porteur, me soufflait un combat ! La dernière fois c'était face au Sagittaire... Je jetai un regard enflammé au Spectre, un regard lourd, chargé de menaces, mais ne dit rien : je réglerai mes comptes avec lui une fois que tout ceci sera terminé...

Je dirigeai mon tapis volant vers les deux autres Géants : ils étaient de même taille, de même apparence et n'était la couleur de leurs armures, blanche et noire, on aurait du mal à les différencier. Sortant mon cimeterre de son fourreau, je le pointai vers le colosse à l'armure immaculée :

- Je serai ton adversaire ! déclarai-je d'une voix fière.

Citation :
Zobeida défie le Géant Blanc (j'ai pas retenu son nom ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Adrix


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 61

Feuille de Personnage :
HP:
95/150  (95/150)
CS:
68/190  (68/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   Ven 28 Sep - 18:25

Eh bien... Voilà qui était pour le moins inattendu. Alors qu'Adrix s'attendait à prendre part à une mêlée de tarés où leur supériorité numérique pourrait venir à bout de la force écrasante de ces colosses, le Seigneur des Enfers avait décidé qu'il était de bon ton de ruiner ses espoirs. En effet, le Souverain Infernale, dont le corps n'avait rien à voir avec celui que l'Irréel lui connaissait de leur dernière rencontre, avait surgit dans la cathédrale avec la ponctualité du Lapin Blanc d'Alice. Cette entrée en scène pour le moins salvatrice aurait dût être le coup d'envoi d'une victoire indiscutable où les troupes infernales, épaulées par leur soit disant Déité piétineraient ces envahisseurs arrogants. Sauf que, non content de n'offrir absolument aucune main secourante et de travers le champ de bataille comme un nudiste un terrain de foot, il réquisitionnait une bonne partie des guerriers présents... Dont Thanatos lui même !
Adrix, qui n'avait pas l'aveugle admiration de ses pairs pour les décisions de leur leader en restait muet de stupeur, ce qui n'arrivait pas souvent pour le coup. Vraiment ? Il leur prenait le Dieu de la Mort, là, comme ça ?! Il y avait trois fucking géants prêts à tuer en plein milieu de la cathédrale et il ne trouvait rien de plus vif à faire que de les priver de leur plus imposante force de frappe ?! Comment ?! Pourquoi ?! Il aurait suffit de quelques secondes pour les submerger avec les pouvoirs de deux dieux majeurs ! Est-ce que les Enfers étaient aussi performantes militairement que ne l'était le Sanctuaire dans l'Antiquité ?
Le temps que l'information monte au cerveau et qu'Adrix laisse exploser sa mauvaise humeur, Hadés et sa suite avaient déjà mit les voiles, le laissant bel et bien lui et une poignée tenir tête à ces montagnes de muscles. L'androgyne serra le poing, la veine sur le haut de son front enfla dangereusement.

http://objection.mrdictionary.net/go.php?n=6182976

*Ils sont déjà partis tu sais ?*


*Je m'en fiche, c'est pour mes nerfs*


D'autres en avaient profité pour ouvrir le bal. Celui que l'ex Gold Saint identifiait comme un probable juge des Enfers avait déjà entamé les hostilités tandis qu'une demoiselle dont le lien de parenté avec les stroumphs était à approfondir arrosait d'insultes ceux qui restaient. Adrix lâcha un soupir... Sérieusement, pourquoi ce genre de choses tombait systématiquement sur lui ? Il avait demandé un peu d'action, pas le commencement d'une guerre globale sous la tutelle d'un leader suicidaire.
Le dieu onirique était le seul à ne pas avoir désigné son adversaire... ce qui ne lui laissait que peu de choix. La chance aidant pour une fois, c'était justement le gus avec qui il désirait échanger des coups de toute façon. Un géant en armure d'ébène qui commandait à la foudre et au tonnerre, voilà exactement le genre de combat au sommet dont il avait besoin pour se débarrasser de ce trop plein de frustration accumulé à la maison. Laisser exploser sa violence un peu plus franchement lui ferait le plus grand bien, il avait lui aussi des pulsions à exorciser après tout.


L'Irréel s'étira, remarquant alors que son épaulette était un peu dans le chemin. Cette armure n'était pas des plus praticables. Adrix n'aimait guère les costumes encombrants... Fort heureusement, le surplis d'un Dieu des Rêves n'avait rien à voir avec celles que revêtaient les chevaliers ordinaires. Phantasos n'avait pas choisi cette protection sacrée, elle était la manifestation de ses pouvoirs et de personne d'autres. Il n'en était pas le propriétaire, il en était le créateur ! Son aura coulait dans le métal comme le sang dans ses veines. Aussi il n'était pas surprenant que celui qu'on appelait parfois le Seigneur des Apparences puisse modifier à son gré ce qu'il portait.

Spoiler:
 

-Voila qui est mieux...


Il était d'une humeur féminine aujourd'hui et cette silhouette plus svelte augmentait davantage le contraste entre le "spectre" et son prodigieux opposant, dont il avait presque atteint la taille. Qui plus est ça faisait un petit moment qu’il ne l’avait plus revêtis et c’était l’occasion idéal pour changer d’air. C'était un peu court comme tenue mais bon, y avait-il du mal à exposer un peu ses atouts quand on en avait ? I'm sexy and I know it !
En l'espace d'un battement de cil il se retrouva juste le géant, son visage à peine à quelques centimètres du sien. Sa voix s'était faîte davantage murmure aguicheur que véritable demande de duel.

-Ca nous laisse tous les deux on dirait... Envie de t'amuser un peu avec la "baudruche" tonnerre boy ? J'ai les oreilles sensibles et le vacarme de tes éclairs m'indispose.

/Adrix défie donc le dernier géant noir, Brontes/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arrivée du Griffon et premières retrouvailles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Cathédrale-