RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mer 1 Aoû - 16:21

Arrow Sanctuaire d'Athéna

Le passage à travers le trou noir ne dura même pas une seconde. Pourtant la téléportation fut un succès, car les deux jeunes gens atterrirent à l’endroit même visé par l’ancien Chevalier d’Or des Gémeaux : le cap Sunion, là où il avait autrefois été jugé par Athéna. Là où allait commencer sa vengeance, là où il allait tuer la première sainte de cette époque.

Il tremblait d’impatience. Il sentait les sentiments qu’avait la jeune femme pour le Lion d’Or, et il sentait que ces sentiments étaient mêlés à des souvenirs, à une émotion réelle et puissante : ils avaient vécu leur amour par le passé, ce qui signifiait donc que le Lion l’aimait en retour. Quel butin !!!! La douleur de la jeune femme allait sûrement attirer le Chevalier d’Or… Et ainsi, grâce à elle, il pourrait le tuer aisément. Il en était déjà tout excité.

Alors que le trou noir se refermait derrière eux, séparant la Louve de son familier ainsi que de toute aide providentielle, le Seigneur Sith surprit le regard de la jeune femme. Celle-ci avait radicalement changé. Auparavant froide et sûre d’elle, elle paraissait maintenant totalement décontenancée. Bouche-bée, elle le dévisageait, mais non pas de frayeur comme les précédentes personnes qui avaient vu son affreux visage de haine et ces yeux malfaisants… Non, ici, c’était uniquement de la tristesse qu’il voyait en elle. Et plus surprenant encore, elle se mit à pleurer doucement.

Le Sith fut décontenancé. Il n’avait jamais rencontré cette femme auparavant. Pourquoi pleurait-elle ? L’âme maudite rechercha alors dans les souvenirs de son hôte, ce jeune Guerrier Divin qui avait été lui aussi, par le passé, proche du Lion vu que le Sith avait réussi à l’attirer grâce à une aura similaire au fauve. Pour le moment, l’âme de Caedus, le jeune Guerrier Divin, avait été « endormie » par celle du Sith. Aussi, il put aisément avoir accès à sa mémoire. Un visage apparut très rapidement, un visage plus jeune, plus infantile, mais aisément reconnaissable : la Chevalière du Loup. Au souvenir de cette image, l’âme de Caedus s’emplit immédiatement d’amour, sans même qu’il soit éveillé. Un amour éternel et naturel, un amour fraternel. Un sourire machiavélique barra le visage du Seigneur Noir des Sith.

« Sa sœur… Tu es sa sœur jumelle… »

L’homme en noir ricana. Ce ricanement se transforma bien vite en un rire franc et mauvais, qui glaça les sangs de la jeune femme.

« Décidément, je vais prendre un énorme plaisir à te tuer… Après t’avoir vue mourir, ce qui reste de l’âme de ton frère jumeau disparaîtra d’elle-même, et alors, son corps sera totalement mien !!!! »

Le cosmos du Seigneur Noir explosa en une boule d’obscurité qui engloba son corps, déchargeant des volutes nauséabondes autour de lui. Le ciel s’assombrit. Bien qu’aucun nuage ne vint recouvrir les cieux, le soleil disparut, comme happé par l’énergie négative et pestilentielle du Sith.


Spoiler:
 

Edit de Poseidon : Evolution en Général du Kraken validé !
Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mer 1 Aoû - 16:24

lancé de dés (x2 au cas où égalité)

EDIT: han la poisse...


Dernière édition par Dark Caedus le Mer 1 Aoû - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mer 1 Aoû - 16:24

Le membre 'Dark Caedus' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Ven 3 Aoû - 18:49




~> Sanctuaire d'Athéna

C'était un cauchemar, oui cela ne pouvait être que cela, un véritable cauchemar. Elle finirait bien par se réveiller, n'est-ce pas? Et elle se rendrait alors compte que tout cela n'était qu'une mascarade, que le fruit de son imagination. Pourtant rien ne vint tirer la Demoiselle du trou noir et sans fond dans lequel elle se trouvait. Bien au contraire, elle semblait s'y enfoncer davantage encore, sans qu'elle ne puisse rien faire pour stopper la chute interminable au cœur de ce puits sans fond.

Le regard fixé sur le Seigneur noir était bien vide, pourtant des larmes ne cessaient de glisser sur le délicat faciès du chevalier de Bronze. Après tout, se déroulait là une tragédie familiale et la jeune femme était seule, isolée de tous, tiraillée entre son devoir et ses sentiments fraternels. Elle ne pourrait jamais frapper son propre reflet, son propre frère, et le rire démentiel du Sinistre ne faisait que confirmer les pensées de la Louve qui ne cessait de se torturer.

Comment avaient-ils pu en arriver là? Pourquoi le destin s'acharnait-il de la sorte sur elle...sur eux... Sa vie était-elle condamnée à n'être qu'un combat perpétuel où la mort fauche ceux qui lui sont chers? Cette découverte l'avait rendue
totalement muette et sourde quant au monde extérieur. La chair de sa chair, son propre sang, devenu l'hôte d'un être démoniaque aux desseins des plus sombres et qui lui étaient totalement obscurs. Pour quelles raisons désiraient-ils s'en prendre à Corell? Qu'importe. Pour l'heure, c'était elle la plus blessée par cette découverte.

*Vas-tu l'abandonner? Le livrer à son propre sort?*

*Shadow?*


*Qui d'autre d'après toi? Liana, réagis! Vas-tu le laisser faire ce qu'il veut de ton frère? Je sais que tu es tétanisée à l'idée de le combattre et par cette découverte, mais tu ne peux pas le laisser agir à sa guise. C'est ton devoir de le stopper, tout comme tu l'as fais pour Tsurugi aux Enfers. Tu dois te ressaisir mon Elue. Ecoute le parler, se gausser de ce qu'il va vous faire subir. Surprends le! Tu en es parfaitement capable. Et tu sais que tu peux compter sur mon aide.*

Se disant, l'aura cosmique de la Louve vint auréoler son corps, tandis qu'une forme s'en échappait pour venir prendre place aux côtés de la jeune femme. Même s'il ne s'agissait que d'une projection de Shadow, l'animal qui trônait là n'en demeurait pas moins la représentation astrale du compagnon d'aventure de la Belle qui fixait leur ennemi commun avec calme. La simple présence de son familier à ses côtés suffit à rassurer le chevalier de Bronze, qui pour reprendre pied avec la réalité vint placer sa main sur le sommet du crâne de l'animal.

"-Homme stupide, pensais-tu vraiment pouvoir nous séparer? Se fut là ta première erreur, et très certainement la dernière."

Il était rare que l'animal prenne la parole, rares étaient ceux à l'avoir déjà entendu et peu étaient encore en vie pour faire part de leur expérience. Cette prise de parole résonnait telle une sentence de mort. Le loup venait de trouver sa proie, et il ne lâcherait pas prise jusqu'à ce que cette dernière n'ait plus une once de vie en elle. Non elle ne serait pas seule durant ce combat, elle aurait l'appui de son comparse, tout en sachant pertinemment que son frère préférerait périr de sa main plutôt que de servir de pantin. Reprenant contenance après avoir inspiré profondément, la guerrière fixa son adversaire avec intensité.

"-Je vais t'arrêter ici même. Peu m'importe qui tu es, je ramènerai mon frère coûte que coûte. A présent viens je t'attends."

Oui Liana était le Loup et agissait comme tel: protecteur envers les membres de sa meute.

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mer 22 Aoû - 0:41

« Oh, mais j’arrive, ma petite, j’arrive… Parles tant que tu le peux… Car bientôt, je te ferai couiner… Et ce n’est pas ton petit toutou qui m’en empêchera… »

Le cosmos obscur et malsain de l’Homme en Noir continuait de s’étendre en des volutes nauséabondes sur le lieu du combat. La lumière du soleil diminua, plongeant le Cap Sunion dans une demi-obscurité, le peu de lumière restante irradiant d’une couleur anormale, comme sortant tout droit des enfers. Le Sith leva la tête vers le ciel, et tout en fermant les yeux, sourit largement. Un sourire vrai et sincère, le sourire d’un homme heureux retrouvant un ami depuis longtemps disparu. Alors, les chuchotements commencèrent. Des murmures s’élevant peu à peu, parlant une langue incompréhensible. Le son de centaines de voix agonisantes parlant tout bas, chacune transportée d’une douleur ultime, d’une souffrance millénaire, qui prirent la jeune femme à bras le corps, attaquant directement son âme. Nulle souffrance, mais une gène, un horrible effroi qui la fit trembler de tout son être. Elle ne les voyait pas, mais elle les sentait, tous proches d’elle, entourant les deux ennemis, âmes pleurantes, vassales de l’Homme en Noir.

Ce dernier ne souriait plus. L’instant de plaisir était passé. Lorsque son visage se reposa sur elle, ses yeux s’ouvrirent, plus malfaisants que jamais. Il leva les bras, lentement, calmement, prenant tout son temps, profitant de chaque seconde.

Des gerbes d’éclairs quittèrent ses doigts et frappèrent la jeune femme avec une force ahurissante. Un rire retentit, un rire guttural et froid, un rire qu’Hadès lui-même aurait envié. Le Sith riait à gorge déployée alors que ses éclairs brisaient le corps de la jeune Sainte, son électricité courant sur ses os, calcinant sa peau, embrasant ses muscles, détruisant ses nerfs. Ses cris se mélangeaient aux rires de l’homme maléfique. Mais bien vite, ses cordes vocales furent brûlantes. La souffrance continuait. Le Sith se lassa vite de ses méfaits. La situation était trop belle pour être vraie. Il souhaitait s’amuser. Il s’approcha d’elle, tout en maintenant fermement son corps, ainsi que celui de son familier, sous son joug télékinétique.

Liana fumait. Littéralement. Elle ne bougeait pas… Et même si elle l’aurait voulu, elle n’aurait pas réussi. Il se porta juste devant elle, prenant son menton avec délicatesse pour relever son beau visage déjà défiguré par la furie du Côté Obscur. Elle le regarda. Face à face, elle put plonger son regard dans le sien, dans ses yeux jaunes imbibés de sang, savourant chaque ligne de ce visage autrefois aimé, et à présent brisé par la haine.

« Il est en moi, tu sais… Ton gentil petit frère… Je ne l’ai pas tué lorsque j’ai pris son corps, car je me doutais que tôt ou tard cela me servirait. Il a crié ton nom juste avant la fin… Jaina… Il a crié… Puis il a pleuré. Comme un enfant. »

La colère naquit dans le regard de la jeune femme. Elle fut immédiatement brisée par le formidable coup de poing du Seigneur Noir qui faillit presque briser la mâchoire de la belle jeune femme. Hormis la tête, elle ne bougea pas d’un poil, toujours maintenue par l’esprit terrifiant du Sith. Il reprit le menton de Jaina afin qu’elle le regard à nouveau.

« L’âme de ton frère dort en moi. Il ne peut pas voir à travers mes sens. Mais je vais le réveiller. Il pourra voir, entendre et sentir. Voir sa sœur mourir sous ses yeux. Entendre ses derniers cris de douleur. Et surtout, il pourra sentir ta vie te quitter sous la puissance de mes coups !!!!! »

Son poing d’abattit sur son plexus solaire, coupant le souffle à la jeune femme.

« Mais avant de le réveiller, il faut surtout te frapper un peu… Tu es bien trop jolie à mon goût… »

Le Seigneur Noir posa sa main sur le visage de Jaina. Son cosmos explosa, catapultant la Saint en arrière, sans que l’esprit du Sith ne la retienne.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tristan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mer 22 Aoû - 23:52

Arrow Chypre - Réunion des Marinas

La Guerre Sainte terminée. Le Sanctuaire Sous-Marin envahi par les ennemis de Poséidon. Leurs troupes amoindries et leurs divinités endormies ou isolées. Les Marinas vivaient des heures sombres depuis quelques temps et rien ne semblait véritablement vouloir améliorer la situation. Après le Conseil, les différents porteurs d'Ecailles s'étaient dispersés dans des directions différentes, chacun ayant sa propre manière de contribuer au rétablissement de la grandeur de leur Empire. Et si, pour certains, la lutte contre les traîtres semblait devenue une priorité, Tristan préférait de loin renforcer leurs troupes plutôt que les amoindrir encore.

La recherche de combattants d'exception. La détection de potentiels cachés, telle était la mission que s'était fixée le Général de l'Hippocampe depuis qu'il avait reçu sa propre Ecaille, des années auparavant. Un travail qui l'amenait généralement loin de ses compagnons d'armes, loin du pilier qu'il était supposé défendre mais qui lui permettait de connaître une grande partie des recrues du Sanctuaire Sous-Marin. Enfin, grande partie... Il n'était pas vraiment réputé pour le nombre de personnes qu'il ramenait aux Marinas. Qualité plutôt que quantité, tels étaient ses maîtres mots. Et il était plutôt rare de tomber sur plusieurs trouvailles au même moment. Une seule fois l'occasion s'était présentée à lui et il ne l'avait pas manquée.

Cette fois, les vents avaient guidé l'Hippocampe vers la Grèce. Un lieu fort important pour les Saints d'Athéna et qui, selon les rumeurs, voyait naître de nombreux guerriers prometteurs. Mais pourquoi tous les laisser aux mains de la Déesse de la Guerre? Après tout, chacun avait le droit d'exploiter les bons filons et, s'il y avait des chances de tomber sur des recrues acceptables, cela valait la peine qu'il prenne le risque de s'aventurer en ces lieux. Et puis, les Saints étaient bien trop naïfs et plein d'honneur pour s'attaquer à lui directement s'ils s'apercevaient de sa présence. Dans le pire des cas, ils le reconduiraient sagement à la frontière comme de gentils moutons.

Difficile de savoir si les rumeurs étaient réellement fondées mais force était de constater que Lips l'avait rapidement mené vers un lieu digne d'intérêt. Des puissances perceptibles au milieu de senteurs nauséabondes. Si l'origine de ces énergies l'intéressait au plus haut point, Tristan avait rapidement invoqué Borée pour le débarrasser de ces senteurs repoussantes, lui permettant de s'approcher de ses cibles sans être incommodé. En outre, cette barrière de vents lui permettrait d'observer sans être repéré. Idéal pour un chasseur. Car pour le moment, il ignorait encore à qui il avait à faire.

Un homme et une femme se faisant face. Et se connaissant d'après les propos que lui rapportait Zéphir. Une Sainte d'après les effluves de son Cosmos. Mais lui. D'où provenait cette énergie qu'il ne parvenait à identifier? Intéressant. Un combat semblait être prêt à s'engager et une puissance indubitable se dégageait des deux adversaires. Pourquoi ne pas assister à cet affrontement? Au pire, il pourrait apprendre de nouvelles compétences pour ses futurs affrontement. Au mieux, il découvrirait peut-être la perle qu'il était venu chercher. Observant discrètement le début du combat, Tristan murmura pour lui-même:

Montrez-moi ce que vous valez tous les deux. Surtout toi la brebis égarée... Il est vrai que la Sainte a plus... d'atouts que toi mais les Saints sont bien trop attachés à leurs valeurs. Mais sait-on jamais. J'ai hâte de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Jeu 23 Aoû - 19:58




L'homme qui lui faisait face, elle ne pouvait l'appeler son frère. Il n'avait de lui que son corps, jamais il ne disposerait de la noblesse d'âme de Caedus. D'ailleurs, elle ne le lui permettrait pas, jamais au grand jamais, de mettre la main dessus. Il ne souillerait pas davantage son jumeau, cela, la Louve en faisait le serment et y mettrait un point d'honneur.

Il semblait d'ailleurs à cette dernière qu'elle était cantonnée au rôle de reconduire les brebis égarées sur le droit chemin. Douce ironie pour la Sainte du Loup. Elle avait commencé son office par son bien-aimé Jacen, prisonnier de la noirceur des Ténèbres, avant de libérer Tsurugi, devenu une simple marionnette aux mains du Dieu des Mort: Thanatos. Et à présent, c'était au tour de Caedus.

Avec attention, elle écoutait les paroles du renégat, cherchant à apprendre plus sur lui. La faire couiner? Elle était curieuse de voir cela. Lorsque son ennemi se tut, une multitude de voix d'outre-tombe, de cris, parvinrent à ses oreilles, faisant courir le long du dos de la Demoiselle un frisson glacial. Elle qui avait pourtant l'habitude de côtoyer le monde des Esprits de par son statut de shaman, semblait totalement paralysée.

Non pas de peur, mais parce qu'elle parvenait à comprendre toute l'horreur et les craintes de ces voix désincarnées, face à ce que leurs propriétaires avaient vécu sous le joug du Sombre. Ainsi donc, elles permirent à la jeune femme de découvrir toute l'étendue de la cruauté de cet homme, et contrairement à ce qu'il pensait, elle n'était nullement terrifiée par son petit effet.

*Cet individu est vraiment des plus horribles.*


*Je vengerai mon frère et tous ceux qu'il a fait souffrir.*

*Et comment comptes-tu t'y prendre Liana?*

*Shadow, la réponse est des plus évidentes: tromper l'ennemi.*

La projection astrale de l'animal révéla un sourire carnassier, visiblement satisfait, tandis qu'il s'adressait de façon ironique à la Belle:

*Tromper son adversaire....comment ça marche?*


*Observe.* Répondit-elle simplement en regardant l'adversaire lever lentement les bras en direction, comme pour en appeler à une autre puissance.

Imperturbable, la Demoiselle attendait, guettait. Puis vint l'effet attendu, des éclairs quittèrent les doigts de l'homme pour venir la percuter avec force, sous le rire démentiel du Sith. Le corps fin se tordait tandis qu'un cri interminable et douloureux s'échappait de ses lèvres. Souffrait-elle vraiment? Comédie feinte? Dans le même temps, il lui semblait que son corps se refusait à lui obéir. Il venait de réitérer l'opération, usant de ce même stratagème que lorsqu’il avait immobilisé Bardamu quelques minutes plus tôt.

Il approchait d'elle, comme un chat approchant de sa proie, venant saisir son menton entre sa main, et leurs regards se croisèrent. Alors, elle put mesurer toute l'ampleur de ces yeux de fou furieux, tandis qu'il poursuivait son petit discours. A l'évocation de Jacen, elle ne put réprimer sa propre œillade courroucée. A cela, un coup de poing lui fut décoché, mais au lieu de mater la Louve, cela ne fit qu'amplifier sa propre rage, et plus encore lorsque le poing voulut s'abattre au niveau de son plexus solaire pour l'envoyer valser plus loin. Mais néanmoins celui-ci fut stoppé dans son élan par l'étau d'acier que constituait la mâchoire du Loup

Profitant de cet instant, agile et vive, elle parvint à stopper sa chute, se réceptionnant avec une grâce féline, oubliant tout ce qui n'était pas son frère, se focalisant entièrement et uniquement sur lui. Peut-être était-ce pour cette raison qu'elle ne ressentit pas cet afflux cosmique non loin de là. Elle se devait d'oublier sa colère, elle ne la mènerait à rien.

*Ruse, ruse petite Louve.*

Lentement, elle se redressait, essuyant la perle carmine qui ourlait le coin de ses lippes sensuelles, avant d'esquisser un sourire ironique en tendant les bras en croix. Les brûlures causées par l'attaque ennemie cicatrisaient quelque peu. Pensait-il vraiment la faire souffrir à ce point?

"- Eclairs de pacotilles. Oui vraiment, tellement moins puissants que ceux du Lion. Tu n'es rien comparé à lui. Rien comparé à Caedus, et c'est avec grand plaisir que je vais réduire ta misérable petite existence à Néant. Sens-tu cette délicieuse odeur parvenir à tes narines? C'est celle de ta Mort prochaine! Mère Nature!"


Le Cosmos de la Sainte jaillit alors lorsqu'elle tendit le bras sur le côté. Aussitôt, le paysage changea du tout au tout. Plus de bruit de vagues, plus de falaises, uniquement une forêt s'étendant à perte de vue, dont la douce fragrance revigorait la Belle. Les plantes n'avaient nul secret pour elle, elle les connaissait toutes, savoir ancestral issu de son éducation chez ces hommes que les Blancs nommaient Peaux-Rouges. Pourtant, ce qui était doux pour elle, ne le fut pas pour son adversaire qui inhala les vapeurs toxiques créées par le chevalier de bronze.

Puis elle s'élança en direction du Sith avec célérité, suivie du loup qui bondissait à ses côtés. Son poing s'abattit avec force contre la mâchoire du sinistre individu tandis que le lupus plantait à nouveau ses crocs dans la chaire tendre d'un mollet.

"- Je ramènerai mon frère quoiqu'il en coûte! Jamais je ne te le laisserai!"

Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mer 29 Aoû - 0:33

Liana avait beaucoup en commun avec l’homme qu’elle aimait. Elle n’hésitait pas un seul instant, fonçant tête baissée vers sa destinée et faisant fi du danger. Elle mettait toutes ses forces dans la bataille, car c’était là sa seule voie, son seul et unique moyen de faire revenir son Jumeau bien aimé. Et elle se battait bien. Extrêmement bien, pour un Chevalier de Bronze. De toute évidence, la Guerre Sainte qui venait de se terminer avait multiplié ses facultés dans le cosmos. Elle atteignait presque le niveau des Chevaliers d’Or.

Mais jamais elle ne pourrait vaincre cet homme.

Le Sith resta de marbre lorsque le monde changea autour de lui. Il resta également de marbre lorsque l’énorme Loup et la jeune femme le frappèrent simultanément avec une férocité et une détermination exceptionnelles. Mais rien n’y faisait. Liana crut bien avoir frappé le Sith… Mais tout n’était qu’illusion. Étrangement, le poing de la jeune femme s’était arrêté à un centimètre de son visage. Sous la force qu’y mettait la jeune femme, son poing tremblait, des volutes de cosmos s’en échappant. Il avançait et reculait à intervalles réguliers sous l’effet du combat des deux formidables énergies… Mais jamais il ne s’approchait à plus d’un centimètre du visage horriblement froid de l’Homme en Noir. Lorsque la jeune femme baissa les yeux, elle découvrit que son compagnon subissait les mêmes désagréments : ses crocs, bien qu’entourant le mollet du Seigneur Noir, ne parvenaient pas à s’approcher à moins d’un centimètre de sa peau. C’était comme si un bouclier invisible entourait le démon qu’était Dark Caedus.

« Hummm… Je te l’accorde, mes éclairs n’égalent pas ceux du Lion… Mais mes éclairs ne sont pas ma seule force. »

Liana pu aisément sentir que quelque chose clochait. Mais lorsque la jeune Chevalière tenta de retirer son poing, il était déjà trop tard : elle et son loup étaient déjà sous l’emprise de l’esprit imbattable du Seigneur Sith.

« Saches qu’autrefois, j’étais moi aussi un Chevalier d’Or… C’était il y a des générations de cela. Ma puissance était telle que, seul, je réussi à décimer presque l’ensemble de mes frères d’Or, sans la moindre difficulté. »

L’énormité de ces propose en aurait fait rire plus d’un. Mais à voir son regard embrasé de haine et de folie, il était clair que le démon ne plaisantait pas. Arriver à vaincre un seul Chevalier d’Or était un exploit… Mais vaincre la plupart des Douze…

« Regarde seulement… Regarde, de tes propres yeux. »

Le Sith leva une main, paume ouverte. Sans quitter la Sainte des yeux, il se contenta de fermer la paume lentement, les muscles de sa main se contractant, comme si quelque chose d’invisible, au centre de sa main, résistait à ses doigts. Au même instant, le Loup de la jeune femme se mit à hurler et à se dandiner dans les airs, la gueule ouverte dégoulinante de lave, les yeux exorbités. A mesure que le poing du Sith se refermait, la bête hurlait de plus en plus fort, des hurlements inhumains. Le poing du Sith se ferma d’un coup. Le Loup se tut. Il tomba au sol, raide mort. Du sang coulait de sa gueule et de ses oreilles. Le Sith n’avait pas quitté Liana des yeux durant toute l’opération. Il sourit. Lentement. Un fin sourire de pur plaisir, d’éternelle cruauté, telle une friandise dont on savourait le goût dans la bouche avant de l’avaler.

« Je lui ai écrasé le cœur… Lentement. Très lentement. Accepte la vérité. Accepte que le seul fait que tu sois encore vivante à cet instant, c’est que je ne souhaite pas ta mort, du moins pas immédiatement. La souffrance est si bonne… Regarde… »


Il leva une main. Une pression gigantesque s’abattit sur le torse de la jeune femme. Sa poitrine ne pouvait plus bouger. Elle ne pouvait plus respirer. Elle pu ressentir chaque os, chaque organe, chaque veine se rétracter, être comprimés les uns contre les autres, apportant une douleur phénoménale.

« Je peux aussi le faire dans l’autre sens… »


La pression sur son torse disparut. A la place, ce sont ses bras et ses jambes qui échappèrent à son contrôle pour partir dans tous les sens, tirés chacun d’un côté avec une force prodigieuse. C’était une technique de torture bien connue, l’écartèlement, simple mais efficace. La jeune femme sentait ses tendons et ses muscles s’enflammer sous la pression. A nouveau, le Sith, le sourire aux lèvres, posa une main sur son visage. L’obscurité se transforma en lumière, lorsqu’une boule de cosmos se forma dans le creux de sa paume, ravageant le visage de la jeune Chevalière pour la renvoyer au tapis, près du cadavre de son compagnon.

« Oui… Ca vient… Tu commences à être suffisamment amochée pour que j’éveille ton frère. Juste encore un peu… Et n’oublie pas… »


Le Sith lui fit un sourire gigantesque, ses yeux plus fous que jamais, alors que des volutes de cosmos obscures quittaient son corps, pervertissant le monde créé par la Louve. La lumière s'obscurcit encore plus. Un froid tomba sur les lieux, plus mortel et plus saisissant que le froid des Chevaliers des Glaces. La Mort était là.

« Lorsque tu me frappes, tu ne fais que meurtrir le corps de ton frère… HAHAHAHAHAHAHA !!!!!! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mer 29 Aoû - 20:59



Une illusion. Tout n'était qu'illusion. Que n'y avait-elle pas songé plus tôt? Mais il était trop tard, elle se retrouvait à nouveau prisonnière de la toile du Sith, et elle savait que quand bien même elle se débattrait, elle ne parviendrait pas à se libérer de cette dernière, pas plus que Shadow. Les effluves cosmiques de la Louve tentaient néanmoins de la libérer de l'emprise du sinistre, combattant la force noire et obscure de l'assaillant.

Au fur et à mesure qu'il parlait, la jeune femme enregistrait les informations nécessaires sur sa personne, incapable de prononcer le moindre mot. Un ancien chevalier d'or voilà donc ce qu'il était. Et visiblement l'un des plus forts à en juger par ses dires, capable de mettre à mal la plupart de ses anciens frères d'armes. Et pour le lui prouver, il comptait bien lui faire une petite démonstration de son talent.

Une paume levée, le regard démentiel rivé dans celui calme et apaisant de la Louve, l'horrible individu commença son œuvre. Un hurlement animal déchira l'air. Immédiatement, le regard de la Belle se porta en direction de son familier pour découvrir alors toute l'horreur de ce qui se tramait. La symbiose des deux êtres fit que le hurlement du loup fut vite rejoint par le cri inhumain qui s'échappa des lèvres de la Demoiselle.

"- SHADOOOOOOOOOOOOOW!!!!!!!!"

Le sang ne gicla pas seulement de la gueule du loup, mais également de la bouche de la guerrière. Puis vint le silence, si lourd et chargé de terreur et de crainte à la fois.

Dans le regard saphir de la Belle, différentes émotions affluaient avant de disparaître pour ne laisser qu'un grand vide, resté fixé sur le cadavre de celui qui avait été son compagnon et qui fut projeté au loin telle une vulgaire poupée de chiffon. Le lien qui les unissait, Shadow l'avait juste rompu avant que sa vie ne s'éteigne afin d'épargner la shaman du sombre sort qui l'attendait.

Quant à son ennemi? Il prit alors un malin plaisir à lui décrire ce qu'il avait fait subir au loup, et elle sut alors que son heure viendrait bien assez tôt. Lorsque la torture de la Sainte commença, elle n'avait toujours pas reporté son attention sur lui, son regard cherchait à atteindre le corps sans vie de celui qui avait tant partagé avec elle. Elle ne ressentait plus la douleur, et lorsqu'elle fut à son tour projetée, elle ne fit rien pour amortir sa chute.

Tombant lourdement à plat ventre à terre, la Louve resta étendue à terre, tendant une main en direction de Shadow. Les doigts fins vinrent se refermer sur la fourrure, parcoururent lentement celle-ci, tandis que des perles lacrymales glissaient lentement le long du faciès tuméfié par les coups reçus. Elle ne le ressentait plus. Il n'était plus. Lui qui avait promis de ne jamais la quitter s'en était allé, fauché par un être des plus fous, quand quelques heures plus tôt ils se trouvaient encore aux Enfers. A côté de ce qu'elle vivait là, ceux-ci faisaient pale figure.

"- Je t'interdis de me laisser tu m'entends. Ne me laisse pas!"

Peu lui importait que son ennemi se rit d'elle. Il ne pouvait comprendre ce lien qui les unissait tous les deux. Petit à petit le corps du loup se désintégra en une pluie de poussière dorée, et la Louve ne put que tendre les bras en direction de ces particules portées par le vent, pour ne rencontrer que le vide. Las, les bras retombèrent, et les doigts griffues de la Belle labourèrent la terre sous la rage qui prenait peu à peu possession de son être.

*Attends-moi.*

Mais cette fois, nulle réponse ne lui fut donnée, lui faisant ressentir toute la solitude qui était sienne à présent. Pourtant, elle se devait de poursuivre son combat. Pour Shadow, Caedus , Corell, son Maître, Shion, Kyros, Angel et tout ceux pour qui elle s'était liée d'amitié. Lentement, elle se redressait pour faire à nouveau face à son ennemi, les iris saphirs brûlant d'un feu nouveau, issu d'un profond désir de vengeance.

"- Cela, jamais je ne pourrai te le pardonner. Peu m'importe que tu disposes du corps d'un autre ou de celui de mon frère, ta récompense sera la même. Le sang appelle le sang et je prendrai ta vie."

Au fur et à mesure des propos de la Louve, son aura ne cessait de croitre encore et encore, écrasant tout ce qui se trouvait à sa portée, réduisant à l'état de poussière les rochers, les plantes et tout ce qui était aux alentours. Le cosmos bleuté se teintait quant à lui de fines veines rouges. Elle était la Nature, et avait parfaitement confiance en ses connaissances pour savoir qu'elle parviendrait à lancer cette attaque, et ce même sans l'aide de son comparse.

"- Les Crocs du Loup!"

Alors Liana bondit en avant, et sous le regard du Sith, la jeune femme disparue pour laisser place à un loup noir aux yeux rubis d'une taille impressionnante, grand, bien plus grand que la normale. En tant normal, l'animal aurait adopté une blanche fourrure et des yeux saphirs, mais la colère qui habitait la jeune femme était-elle qu'elle avait même opéré sur sa métamorphose en forme lupine. Car oui, ce n'était nullement une illusion qui se tenait là, mais bel et bien un loup.

Spoiler:
 

Un hurlement lancé en direction des cieux, froid et funeste, et dans un bond puissant et rapide, incapable d'être esquivé, l'animal sauta à la gorge du sombre, pour refermer ses crocs d'acier sur l'épaule de ce dernier, assurant son emprise sur lui avant de le secouer avec hargne et rage, tandis que sous les mâchoires puissantes, un sinistre son se fit entendre: celui de broiement des os. Le loup n'offrait nulle échappatoire et officiait avec le plus grand soin. Puis vint le temps de se débarrasser de la proie qui fut alors projetée contre un énorme rocher, tandis que la métamorphose s'achevait pour laisser à nouveau place à la jeune femme à l'allure sauvage, dont le regard brillait d'une lueur meurtrière et assassine.


Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Dim 2 Sep - 19:55

Le Loup se jeta sur sa proie. Le sourire moqueur du Sith se transforma en un visage glacé de peur, alors que l’énorme mâchoire de la bête se refermait sur son épaule. Les os se brisèrent. L’homme en noir hurla de douleur, un hurlement strident, où se mêlait souffrance et surprise. Le corps du pauvre homme ne devint alors qu’un jouet entre les mâchoires de la bête. Etonnament, il ne tenta rien. Il se contenta de hurler de douleur, ne tentant aucune contre-attaque, ne t’entant pas d’immobiliser le Loup avec son esprit. Il termina catapulté dans un rocher, n’ayant rien pu faire, finissant allongé à terre, sur le ventre, le visage dans la boue, respirant péniblement. Le sang se mélangeait à la terre mouillée, alors que seuls des gémissements émanaient du Seigneur Noir. Et alors que Liana reprenait sa forme initiale, un nom apparut dans les gémissements pitoyables du jeune homme.

« Jaina… Jaina… »

La jeune femme s’arrêta net. Sa voix avait changé. La voix gutturale du Seigneur Sith n’était plus, remplacé par une voix une jeune, plus claire. Lentement, alors qu’il crachait son propre sang, l’homme releva la tête. Nul sourire supérieur. Nuls traits déformés par la haine. Les yeux jaunes du Sith avaient disparus, remplacés par ceux azurés de son frère jumeau.

« Jaina… »

Lentement, il se releva. Il n’y avait plus de doute. Ses yeux avaient changé. Son visage avait repris des couleurs. Son aura s’était transformée, perdant cette extrême noirceur emplie de haine. Ce n’était plus le Sith que Jaina avait devant ses yeux, mais bel et bien son frère. L’épaule pendant lamentablement, il s’approcha lentement de la Louve. Puis, arrivé à sa hauteur, il posa sa main valide sur la joue de la jeune femme. Il sourit faiblement.

« Jaina, c’est bien toi… Ma sœur… »

Il se blottit contre elle, la serrant avec toute la force qui lui restait. Il savoura cet instant qui dura à peine une longue seconde, puis recula. Il pleurait. Soudain, ses yeux s’écarquillèrent. L’amour qui les embuait laissa place à la peur.

« Tue-moi…
TUE-MOI !!!! »

Pas le temps de réagir. Ses yeux reprirent leur teinte ocre si malfaisante. Jaina fut parcourue d’éclairs, une quantité d’éclairs gigantesque, tellement concentrée que son squelette apparaissait à intervalles réguliers. Alors que l’énergie obscure quittait ses mains tendues, le Seigneur Noir souriait de toutes ses dents. Son sourire se transforma à nouveau en un rire démoniaque alors que la Louve souffrait le martyr. Le Sith lui attrapa la main et, d’un mouvement de toupie, la propulsa avec une force prodigieuse vers un énorme rocher à une dizaine de mètres de là.

« Hin hin hin… Qu’est-ce que c’est bon… Tu y as cru, n’est-ce pas… Au retour de ton frère… Quelle mauviette. Prêt à pleurer à la moindre morsure d’un petit chiot. Mais tout ceci m’amuse énormément. »

Une des âmes volant autour du combat se dirigea vers le Sith. L'âme pénétra son corps. Dans la seconde qui suivit, la blessure à l'épaule se referma, ne laissant que de la peau toute neuve. Souriant, l’homme diabolique écarta les bras.

« Allez, viens… Attaque… Vas-y, inflige toujours plus de souffrances à ton frère… Plus tu le frapperas, plus tu augmenteras ma puissance… Et plus j’aurai de la puissance, plus je vaincrai le Lion facilement. Allez, vas-y… »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Dim 2 Sep - 21:08




Une animosité plus que certaine illuminait le regard de la Belle, la rendant plus sauvage, plus animale et qui rendait ses prunelles azurées plus étincelantes encore. La rage qui l'animait se ressentait dans toute son attitude, allant de son souffle saccadé, à ses poings qu'elle ne cessait de serrer. Un sourire carnassier illumina son faciès à la vue de l'ennemi qui était étendu face contre terre. Déjà, elle s'apprêtait à le rejoindre pour lui faire subir mille tourments lorsqu'un murmure porté par le vent parvint à ses oreilles.

Il l'appelait. Son frère l'appelait. Et ce simple son suffit à la stopper net sur place. Ne pas se laisser avoir, cet homme ne reculerait devant aucune méthode pour parvenir à ses fins. Tromper l'ennemi. Un leurre. Pourtant, lorsqu'il se redressa, toute son attitude avait changé, et la première chose qu'elle croisa, fut ce regard d'un bleu infini, ce regard familier et tant aimé. Même son Cosmos avait changé. Alors elle sut. Oui, elle sut que c'était lui.

La Louve était comme pétrifiée. Sa poitrine se soulevait au rythme d'une respiration de plus en plus saccadée, tandis qu'il approchait d'elle. Une main douce vint se poser sur la joue de la Sainte, leurs regards se croisaient, se cherchaient. Pourtant, elle ne parvenait pas à prononcer le moindre mot, même lorsqu'il la cueillit entre ses bras pour l'attirer contre elle en un geste fraternel.

Tout se bousculait dans l'esprit de la jeune femme, qui d'ailleurs ne lui semblait plus être le sien et dans lequel elle ne se reconnaissait plus. Et, malgré la présence de son Jumeau, demeurait ce vide qui ne cessait de s'accroître depuis la disparition de Shadow.

Tous, ils l'avaient tous abandonné. Jacen l'avait fait juste après l'obtention de son armure, tout comme Caedus. Oui les deux hommes qu'elle aimait et choyait le plus au monde lui avait tourné le dos. Le loup lui, était resté à ses côtés, dans les bons comme les mauvais moments. Alors qu'eux, oui eux, s'étaient détournés d'elle.

A nouveau la douleur gagna le cœur de la demoiselle, tout comme la rage, et d'un mouvement sec elle se dégagea de cette étreinte d'un bond, tandis qu'il la suppliait de le tuer en pleurant. Le regard de la jeune femme se fit plus dur, plus incisif.

"- Assez! Ne me touche pas! Retire tes sales pattes de moi! Ne t'avise plus de me toucher! Plus jamais m'entends-tu en te servant de lui? Il faut être vraiment lâche pour user de telles bassesses!"

A nouveau les éclairs la frappèrent, et lorsque son adversaire l'envoya valser contre le rocher, la colonne de la jeune femme craqua de façon sinistre. Pourtant malgré cela, un sourire carnassier ourlait les lippes de la Chasseresse conférant à son visage d'ordinaire si doux et plein de bonté un air démentiel. Mais trop occupé à la torturer, le Sith ne remarqua rien de ce qui se passait derrière lui. De fines veines d'eau se mirent à couler sous les pieds de ce dernier.

L'élément aqueux entra en contact avec l'homme...et les dernières étincelles d'éclairs. Instantanément, le corps de ce dernier fut prit de violents spasmes tandis que ce qui était au départ une fin filet d'eau gagnait en puissance de secondes en secondes. Un roulis assourdissant résonna et lorsque le Sith se détourna, se fut pour être happé par une meute de loup constituée par la force du courant qui l'entrainait.

Un rire sardonique s'échappa des lippes de la jeune femme tandis qu'elle se redressait sans le moindre mal, tandis que son cosmos l'enveloppait.

"- Oups...Ta mère ne t'a jamais dis qu'éclair et eau ne faisaient pas bon ménage pauvre idiot?"

Les iris bleues débordaient toujours autant de rage, avant qu'elle ne poursuive.

"- Je te hais. Je vous hais tous. Et toute cette haine je vais la concentrer pour t'anéantir! Chevalier d'or? Mon oeil, tu ne disposes d'aucune noblesse d'âme! Oh et petite détail, quand bien même tu ferais ressurgir mon frère, cela ne m'atteindra pas. Tu as voulu jouer avec le Loup, tu vas apprendre à tes dépends ce qu'il en coûte."



Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mar 11 Sep - 1:28

« Hahahaha… Hahahahaha… Hahahahahaha HAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!! »

Un rire inhumain. Un rire qui vous gelait les entrailles. Un rire léger mais tellement malsain qu’il resterait dans votre âme pour le restant de vos jours. Tel était le rire du Sith qui se relevait. Une à une, les âmes quittaient leurs murmures dans les cieux pour se jeter sur lui et se voir ingurgité par son organisme. Une à une, ses blessures se refermaient pour ne laisser que de la peau claire et nette. Même son Armure Noire se régénérait sous l’effet des âmes mortes jetées en pâture à un tel démon.

« Tu ne comprends donc pas… Il n’y a aucune victoire possible… Je suis immortel !!!!!! »

Déjà, le Seigneur Noir s’était relevé, plus menaçant que jamais. Son corps n’avait pas la moindre trace des attaques de la Louve. Son armure était flambant neuve. Pire encore, plus Liana le frappait, plus son cosmos semblait prendre de l’intensité, devenant plus puissant, plus noir et plus étendu que jamais. Les âmes, virevoltant autour de lui et psalmodiant leurs murmures de souffrance éternelle ne semblaient pas diminuer en nombre. A mesure qu’il se servait d’elles pour se régénérer, de nouvelles apparaissaient, semblant provenir tout droit du fin fond des enfers, pour les remplacer.

« Quelle pitoyable Sainte que voilà… Que de pitoyables mots que voilà… Ne comprends-tu pas, pauvre sotte, que je ne suis qu’une âme errante ? Je ne suis fait que de cosmos. Je ne fais qu’un avec lui. On ne peut me tuer. Même si tu arrivais à tuer ton frère, cela ne changerait rien, car je prendrais possession de ton corps dans l’instant. Seuls deux hommes sur Terre sont capables de repousser mon âme. Et aucun des deux n’est avec toi. »


Il leva une main. Le cœur de Liana vrilla de douleur. Un étau invisible entoura l’organe, paralysant la jeune femme sous la souffrance. Alors que son cœur s’affolait, battant à tout rompre sous cette main invisible que personne ne pouvait briser, la Louve perdit immédiatement ses forces. Seul le Sith l’empêcha de tomber au sol, car son esprit avait déjà pris une emprise certaine sur son corps tout entier. Alors que la Sainte subissait les mêmes tourments que son Loup, dont le cadavre était encore chaud, le Seigneur Noir tournait lentement autour d’elle, affermissant la pression sur son cœur puis la relâchant encore et encore, afin qu’elle ne meure pas immédiatement. Il avait les yeux fermés… Et respirait sa souffrance.

« Le Mal appelle le Mal. Tu le sais pourtant, n’est-ce pas… Plus tu me frapperas… Plus tu souffriras… Plus de gens mourrons… Et plus ma puissance s’affermira. Les Âmes Mortes seront toujours là pour me sauver. Sais-tu qu’autrefois elles étaient mes esclaves ? Des centaines de milliers d’esclaves… Ils m’ont bâti de magnifiques temples. Mais lorsque le fut acculé par l’Armée d’Athéna tout entière, je me servis de leur énergie pour m’imprégner dans le cosmos lui-même… Grâce à elles, j’ai reçu l’immortalité… Et en échange, elles souffrent le martyr à chaque seconde, depuis la nuit des temps. Elles murmurent leurs malheurs, et leur désespoir… »

Il s’arrêta de tourner autour de sa proie, et pris plaisir à la regarder dans les yeux, de son regard fou… Et tellement plus puissant que depuis le début du combat.

« A chaque fois que tu me blesse, j’en utilise pour me soigner. J’absorbe leur énergie, et elles en meurent. Mais elle ne vont pas au paradis, non… Elles font partie intégrante de moi. Alors leurs murmures se transforment en pleurs. Des pleurs d’agonie. Des pleurs éternels… »

Tout en souriant, il approcha le visage de la jeune femme du sien, jusqu’à ce que ses lèvres soient à portée de l’oreille de la jeune femme. Il lui lécha l’oreille, lentement, tout en poussant un glapissement de plaisir.

« Et bientôt, tu seras l’une d’entre elles… »

Le corps de Liana recula. Le bras de la jeune femme se souleva. Dans sa main apparut soudain un poignard. Incapable de contrôler son corps, la Louve approcha le poignard de sa gorge… La lame entra au contact de sa peau… Et avança… Avança… Bien vite, une ligne rouge apparut, alors qu’ell était prête à s’égorger.

« Ton âme me plaît, tu sais… Je te propose un marché. Je suis prêt à libérer ton frère. Je suis près à libérer mes âmes. Je suis prêt à épargner le Lion, si tu me donnes ton âme en échange. Telle est ma parole. En échange de ta vie, tu en épargneras des milliers d’autres, dont celle de ton frère jumeau, et de l’homme que tu aimes. Mais pour cela, il faudra te suicider... Et m'offrir ton âme. »

L’étau disparut. Le corps de la jeune femme fut soudain relâché, tombant à terre sans autre ménagement, laissant une sainte agenouillée, surplombée par l’homme aux yeux de démon, dont le sourire transpirait la victoire. Une victoire totale. Un plaisir éternel.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mer 12 Sep - 22:57




Ce rire démoniaque n'arrêterait-il donc jamais? Il lui semblait être tel un perpétuel écho dans sa tête, et ce dernier commençait à lui taper sur le système. Ce rire n'avait rien de joyeux, il dégageait quelque chose de parfaitement malsain en plus d'être narquois. Car oui, le Sith narguait la Louve dont les attaques restaient parfaitement sans effet sur lui.

Haletante, la jeune femme observait l'armure du Sombre se régénérer, comme si cette dernière n'avait même pas souffert la moindre petite éraflure, quand sa propre protection laissait voir ça et là des traces d'impacts. Liana le savait, à ce rythme elle s'épuiserait, en vain, et ne parviendrait à mettre à mal son adversaire. Elle pouvait déjà ressentir ses forces faiblir.

Néanmoins la restauration de la protection de son adversaire ne pouvait se faire sans l'aide des âmes défuntes qui entouraient le passé nébuleux de ce dernier. Et ces mots qui ne cessaient de marteler son esprit: pitoyable, sotte. Et si cela était le cas? Avait-elle été sotte de s'engager dans ce combat? Elle n'avait guère eu le choix après tout.

La main du Sith se leva, et aussitôt une intolérable douleur lui vrilla la poitrine, tandis qu'elle comprenait parfaitement ce qu'il était entrain de lui faire subir, car c'était exactement cette même technique qui avait tué le loup de la guerrière d'Athéna quelques minutes plutôt. Un hurlement de douleur s'échappa des lèvres de la jeune femme sous cette étreinte, tandis qu'elle sentait ses forces l'abandonner sous la poigne de son adversaire qui s'extasier de sa souffrance tout en rodant autour d'elle. Elle était sa proie à présent, et elle savait qu'il ne la lâcherait pas.

Son coeur battait à tout rompre dans la paume du Sith tandis qu'elle s'exhortait au plus grand calme, ne voulant pas lui faire le plaisir de se gorger de sa douleur. Les iris saphirs de la Belle glissaient sur son ennemi tandis qu'elle écoutait lui narrer la pauvre histoire des âmes qui le hantaient. Et lorsqu'il se stoppa face à elle, elle lui accorda une œillade dédaigneuse dans lequel pouvait se lire toute la fierté de la jeune femme.

Néanmoins, un frisson de dégoût la parcourut toute entière lorsque la langue de son propre frère vint titiller son oreille, la faisant se débattre contre ces liens invisibles.

*Arrête ça!* hurlait-elle pour elle-même *Arrête! Que cela cesse! Je vous en prie, que quelqu'un m'aide! Jacen!!!*

Mais rien, juste le silence, tandis que son propre reflet la manipulait. Un poignard était apparu dans la main de Louve. Elle avait beau lutter, elle ne parvint pas à empêcher la lame froide et glaciale de venir glisser sur sa peau de nacre, entaillant celle-ci. Elle pue sentir le contact chaud et poisseux du sang qui glissait lentement le long de sa gorge, avant de ne chuter lourdement à terre, aux pied d'un adversaire qui la dominait de toute sa hauteur, tandis qu'il lui proposait ce marché odieux.

La main de la jeune femme se resserra sur la manche du poignard. Il aurait été si simple de s’ôter la vie ici, en cet instant précis. Un simple geste de sa part et tout serait fini. Après tout, sa mort permettrait à Caedus et Corell d'être hors de danger. N'était-ce pas exactement ce qu'elle désirait ardemment?

C'est alors qu'elle le ressentit. Oui, ce cosmos si plein de bonté et généreux, dans lequel elle pouvait sentir l'inquiétude. Ainsi donc ses prières n'étaient pas restées sourdes? Athéna en personne les avait perçu. A tout bien réfléchir, est-ce que tout serait fini? Non, son calvaire ne ferait alors que commencer. Elle ne pouvait croire la parole d'un tel homme. Et elle ne quitterait pas un Enfer pour un autre.

A cette pensée, les lèvres fendues de la jeune femme esquissèrent un léger sourire. Si elle s'ôtait la vie, d'autres que le Sith lui feraient subir un véritable calvaire, à commencer par Shion. Le Bélier serait bien capable de venir jusqu'aux Enfers pour lui faire savoir son mécontentement. Et d'autres viendraient très probablement avec lui. De plus, elle doutait fort que Jacen ou Caedus apprécieraient ce geste. Et en y réfléchissant plus longuement, elle avait une promesse à honorer: celle faite à Tsurugi.

Si Shadow avait été là, nul doute qu'elle l'aurait déjà entendu s’époumoner après elle. En pensant à son comparse, le regard de la guerrière coula en direction du cadavre de ce dernier. Non il ne s'était pas battu pour rien, jusqu'au bout elle donnerait le meilleur d'elle-même, jusqu'au bout elle combattrait pour ses idéaux, jusqu'au bout elle combattrait pour protéger ceux qui lui sont chers et jusqu'au bout elle combattrait pour la gloire d'Athéna. Avec un cri de rage, la Louve vint planter la lame dans la cuisse de du Sombre, avant de se redresser lentement, mais sûrement, pour le toiser avec la plus totale indifférence, tandis que les plaies causées se refermaient lentement, et que l'afflux cosmique de la Sainte grandissait.

"- Je me vois dans l'obligation de décliner ton offre. En effet, je ne peux croire les promesses d'un homme tel que toi. Et au risque de te décevoir, et contrairement aux apparences, je n'ai pas l'intention de mourir. Certainement pas ici, ni même de ta main. Tu m'as déjà privé d'un être cher, tu ne m'en prendras pas d'autres."

A nouveau, la jeune femme disparut pour laisser place au loup gigantesque qui vint refermer ses crocs sur son adversaire, broyant sous la force de ses mâchoires l'épaule de celui-ci, le secouant à nouveau avant de le faire tomber à ses pieds, labourant de ses griffes puissantes le torse de sa proie, tandis que la voix de la jeune femme résonnait dans l'esprit de son adversaire.

*Je suis une Sainte d'Athéna! Jamais au grand jamais je n'abandonnerai! Et si je dois mourir, alors se sera dans l'honneur!*


Les crocs de l'animal claquèrent avec force au dessus du faciès de Caedus avant qu'il ne recule dans un bond majestueux et puissant.

Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Mar 9 Avr - 0:20




L’énorme Loup fonçait vers l’Homme en Noir. Ses yeux luisaient d’une flamme de haine éternelle. Ses babines étaient retroussées, faisant apparaître des canines plus grandes que jamais, prêtes à détruire le corps de cet homme qui lui avait déjà tant enlevé… Et qui comptait bien continuer sur sa lancée. Cette âme aussi noire que la Mort elle-même, plus dangereuse que certains Dieux des Enfers, qu’il fallait à tout prix stopper. Il n’était plus question de Loup, de Lion ou de Jumeau. Il était question de l’Humanité tout entière.

Car le Seigneur Sith avait la puissance de tout détruire.

La Louve en était capable. Elle avait rassemblé toute sa haine, toute sa colère, toute son amertume dans cette attaque. Ce cosmos qui se déployait, renfermait son cœur, son âme, son ultime volonté.

Le Sith avait fermé les yeux. Il souriait.

Sa main bougea légèrement.

Une seconde avant que la Louve ne l’atteigne, une forme floue vint s’interposer entre l’Homme en Noir et la Sainte d’Athéna. Les yeux de la Louve changèrent du tout au tout. La haine disparut, pour ne laisser que l’amour et la tristesse. Elle stoppa net son attaque au dernier instant, incapable de faire un centimètre de plus.

Cette silhouette qui se profilait devant le Seigneur Sith… Etait le cadavre de Shadow. Les yeux fermés, la bête était plus belle que jamais, paraissant comme endormie. Le sang ne coulait plus de sa gueule. Il était maintenu dans les airs, simple marionnette morte répondant à l’esprit du maître de la télékinésie. Ce dernier sourit.

« Saints inutiles… Bêtes de foire sans volonté, hantées par le passé, souillées par vos émotions, se raccrochant à une Déesse faible et inutile. Vous êtes tellement prévisibles. »

Une torsion de la main. Le corps de Jaina, redevenu lui-même, fut soulevé de terre, à nouveau pris dans cet étau invisible et imbattable. Ses bras et ses jambes furent à nouveau écartelés, lui arrachant un cri de douleur inhumain, avant que la Foudre Noire vienne lui déchirer les entrailles, ébouillanter son sang. Le Sith ouvrit les yeux, laissant la lumière du corps de la jeune femme brûlée vive se refléter dans ses pupilles jaunes embuées de folie.

Il aurait pu la tuer… Mais il ne le voulait pas. Pas encore. Il n’avait pas fini de s’amuser. Le Lion n’était toujours pas là… Il attendrait le temps qu’il faudrait, continuant à faire souffrir cette pauvre femme, toujours plus fort, toujours plus loin. Il relâcha son emprise sur le corps de la Sainte, laissant celle-ci retomber au sol comme une pierre.

« Ouvre les yeux… Regarde… Dis bonjour à ton ami… »

Alors, devant la jeune femme, le Seigneur Noir des Sith posa la main sur la tête du Loup. Une sombre aura enveloppa la bête et le Maudit, une aura froide et malsaine comme la mort. Cela ne dura que quelques secondes. Quelques ultimes secondes où Jaina fut contrainte de l’observer déverser son cosmos dans le corps de la bête.

C’aurait été si simple…

Lorsque le Sith retira sa main, son sourire s’élargit. Durant une seconde, rien ne se passa. Alors, lentement, très lentement, le Loup se mit à bouger.

Ce ne fut tout d’abord qu’un petit mouvement brusque d’une patte. Puis deux. Puis trois. La fourrure de la bête se mit à onduler, à mesure que les muscles morts revenaient à la vie. Pourtant, bien que son corps se remette à bouger, la cage thoracique de Shadow ne bougeait pas d’un pouce. Le Loup ouvrit les yeux. Ils étaient imbibés de sang. Immédiatement, la bête regarda Liana.

Il resta ainsi une seconde, échangeant son regard avec sa tendre maîtresse.

Son regard changea. L’amour n’était plus là. Seule la haine subsistait. Ses babines se retroussèrent. Ses canines apparurent, dégoulinantes de sang. L’animal se mit à gronder, ne lâchant pas la jeune femme du regard. Ses dents claquèrent, alors qu’il tentait de quitter la cage télékinétique qui le retenait devant le Seigneur Noir des Sith.

« Ne sois dont pas malpoli, Shadow… Vas embrasser ta maîtresse. »

Le Sith relâcha son emprise mentale. Le loup bondit sur Jaina avec une férocité incroyable. Ses crocs se refermèrent sur le bras de la jeune femme. L’Homme en Noir souriait.

« Souffrance. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liana


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 411

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   Dim 4 Aoû - 20:10


Elle fondait sur sa proie, prête à déchiqueter celle-ci entre ses crocs impitoyables. La louve ne décolérait pas, il lui fallait supprimer de la surface de la Terre cette engeance maléfique. La faire retourner au néant auquel elle appartenait et elle se battrait jusqu'au bout pour que tel soit le cas. Elle y veillerait personnellement, car cette tâche, elle ne pouvait la confier à personne d'autre.

Sous ses pattes elle pouvait sentir les forces de la Terre se transmettre à elle, comme si cette dernière voulait lui en faire don dans le but d'éradiquer cette force maléfique. Et la Louve s'en gorgeait, s'en abreuvait, telle une assoiffée désirant coûte que coûte atteindre l'oasis promise. Elle mettrait tous les moyens en œuvre pour parvenir à sortir de cette situation périlleuse.

C'était néanmoins sans compter la duperie de son adversaire. Une vive douleur vint à étreindre le cœur de la jeune femme à la vue de l’atrocité commise par le Sith. Non content d’avoir donné la mort à son plus fidèle compagnon, son adversaire, tel un marionnettiste, venait de prendre possession du corps sans vie.  Elle s’était stoppée net, devenant alors la proie des éclairs qui vinrent la percuter, et lui arrachèrent des cris, alors que son corps de tordait pour échapper à cette souffrance, l’odeur de chaire brulée devenant insupportable.

Haletante, elle chuta à genoux à terre, relevant la tête pour observer son reflet s’amuser avec le corps sans vie de Shadow. Une aura sombre, si semblable à celle du tourmenteur de son jumeau, vint à envelopper le cadavre du loup. Les prunelles écarlates s’ouvrirent pour la fixer, d’abord avec cette tendresse qui les caractérisaient autrefois, avant de virer du tout au tout.

Elle ne put s’empêcher de serrer les poings. Après son frère, voilà qu’il profanait le corps de celui qui avait toujours été à ses côtés depuis ses débuts en tant que Chevalier. Les babines étaient retroussées, les mâchoires claquaient, menaçantes et puissantes. D’un bond puissant, ce dernier sauta sur elle. La violence du choc la fit tomber à terre et les crocs d’acier vinrent à se refermer sur son bras. Un craquement sinistre se fit entendre et en écho, vint à résonner le hurlement de douleur de la jeune femme.

« Souffrance » avait-il dit, et c’était vrai. Mais cette souffrance n’était pas seulement due aux blessures. La Sainte souffrait de voir ceux qui lui étaient proches être utilisés comme de véritables pantins. La douleur, la tristesse, jouaient sur ses nerfs et des larmes silencieuses vinrent à glisser le long de ses joues.  Amertume. Elle qui avait secouru un nombre incalculable de fois les personnes qui lui étaient chères, ne verrait-elle aucune d’entre elle se porter à son secours ? De ses lèvres s’échappa un seul et unique prénom : Jacen. Encore une fois, la Demoiselle appelait à l’aide le Lion. Son Lion.

Nul doute qu’à voir la Louve dans cet état si misérable, le sombre tourmenteur devait prendre un pied incroyable. Mais cette scène qu’il jugeait à son goût vola soudain en éclat lorsqu’une indicible douleur vint à lui vriller les entrailles. Les doigts de la Louve venaient de s’enfoncer dans son abdomen, plongeant de part et d’autre de son corps alors qu’une odeur de plantes venait à chatouiller le nez du Sombre. La Demoiselle avait usé de son attaque pour se jouer de ses sens.

Rien de tout ce qu’il avait vu été vrai. Le cadavre du loup n’était plus là. Envolé. Quand la demoiselle lui avait-elle porté son attaque ? Très certainement, lorsqu’après avoir été percuté par la foudre, elle était tombée à terre. Mais cela il ne le saurait probablement pas. Toujours est-il qu’elle était parvenue à tromper son imagination. Elle était l’élève de l’homme qui parvenait à tromper à l’ennemi  et elle avait appris de lui. Alors autant mettre en œuvre tout l’enseignement que Shion lui avait prodigué.

Elle dardait sur son adverse deux iris mordorés, si similaires à ceux du Sith, à la différence près qu’ils n’étaient pas injectés de sang. Un  grognement sourd, animal, montait de sa gorge.


« - Tu as déjà souillé mon frère, tu ne souilleras plus personne. Plus jamais tu ne te serviras des miens. Plus jamais ! »

A ces mots, la main vint à broyer et tordre les boyaux de son adversaire avec force, alors que son poing s’abattait sur sa tempe. Un sourire mauvais ourlait les lèvres de la Jumelle, avant qu’elle ne relâche sa poigne et ne se recule.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1748]Dark Caedus, Seigneur Noir des Sith VS Liana, Sainte du Loup: les liens du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-