RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]   Mar 7 Aoû - 17:29

Première partie: La mort du disciple.

Que de temps passé depuis l' invasion massive des enfers !? Urio avait dû bataillé dur sur lui même pour retrouvé sa mémoire, sa vie et son départ pour Paris, la ville lumière, l' avait grandement aidé. C' était il y a longtemps déjà car quatre années venaient de s écoulées. Pour autant, il n' était pas revenue chez lui, sur le sol sacré du sanctuaire car l' envie n'y était pas, puis surtout pour soufflé de sa vie d' infortune. Lui, la malchanceux du sanctuaire était tombé sur de gros morceaux dans sa vie de chevalier et protecteur de l' humanité. Il avait perdu tant d' amis lors de ces guerres saintes et il avait besoin de se ressourçait, de reprendre confiance en lui afin de revenir quand la trêve serait finie.

Il allait partir en pèlerinage tout autour de la planète et sa première visite fut pour le royaume sacré d' Asgard. Là ou il fut envoyé en mission express avec Yaku, son défunt disciple et Signun, chevalier d' argent de la flèche, à l' époque. Il avait à coeur à revoir l' emplacement de ce combat, il avait à coeur de revoir cette scène du meurtre de Yaku par Kyro, le marina du requin. Cela, il en avait besoin pour se reconstruire également. Pour cela, il avait trouvé des vêtements très chaud afin d' évité de commettre la même erreur que par le passé. Son cosmos en plus pour le réchauffer.

Après de long mois de route, il parvint aux frontières d' Asgard et comprit très rapidement que le royaume était bouclé de partout. Il y avait des gardes de partout et il se doutait bien que si il voulait voir son vieil ami se ne serait pas grâce à la courtoisie des présentations. Il ne réfléchit que peu de temps avant de décider à trouver un moyen de passer, même peu glorieux. Il allait forcer le passage en neutralisant une patrouille afin de passer plus rapidement dans les terres enneigées d' Asgard. Très furtivement et dans un réalisme impeccable, il mit à terre la patrouille sans leur faire de gros bobos. Juste neutralisé. il franchit donc la première ligne de contrôle et le lieu du massacre n' était plus très loin de sa position actuelle.

Il avançait discrètement afin de ne pas se faire repéré et continua sa route jusqu' à cet emplacement. Voilà. Il venait de retrouver l' endroit, et déjà, ses pensées s' accélérées dans sa tête. Toutes les scènes mais rien dans le bon ordre. C' était très confus encore. Il fit quelques pas pour se trouvait à l' endroit exacte de ou gisait le corps du jeune chevalier d' Athéna. Il s'asseya en tailleur fermant les yeux et se concentra longuement. Son aura dorée apparut et l' entoura. Son esprit se remémora pendant un moment cet instant tragique de sa vie. En ce moment même, il était entrain de revivre la scène de cette boucherie sans nom. Il revit le chevalier de la licorne allongé sur la neige et voir ce satané monstre du requin abattre sans aucune commune mesure le jeune saint. Son front sué de partout, son cosmos s' embrasa tout autour de lui et il se matérialisa en une gigantesque colonne d' énergie dorée qui s' éleva dans les cieux d' Asgard.

Si avec ça il venait pas de signer son arrêt de mort, il en aurait de la chance. La colonne de cosmos ne cessait d' évolué dans les cieux alors qu' Urio rentrait dans un état de transe contrôlé. Il était là pour ça, il devait tout revoir, tout analysé afin d' en ressortir bien plus fort et, un jour, abattre ces hommes qui l' ont fait souffrir. Il ne cessait de méditer alors que son cosmos gagnait en profondeur.
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]   Mer 8 Aoû - 23:08

Urio ne faisait plus qu' un avec lui même, son cosmos ne cessait de s' élever dans une magnificence impensable vers les cieux nordique en pensant pouvoir percé les portes du huitième sens et ses secrets intimes. La colonne de cosmos dorée pourfendant les cieux, et personne ne pouvait passer à moins de cent mètre de lui sous peine d' être réduit au néant. La quantité d' énergie dégagée était colossale, le sol tremblé sous tant de fureur mais il n' était plus seul. L' élite du royaume nordique était au courant qu' un intrus venait de pénétrer sur leur terre et le premier god warrior à venir poindre le bout de son nez fut celui d' Epsilon. Le loup d' Asgard, Samiel. Il avait parcouru plusieurs lieux et avait ressentit le cosmos monstrueux du chevalier d' Athéna. Il le connaissait bien et ils étaient amis, donc il ne devait y avoir aucun souci majeure face à la futur rencontre entre eux deux. Il scrutait la masse d' énergie et se posait de simples questions. Pourquoi il était là ? Que faisait-il comme ça en cet endroit précis ? Il ne savait pas et ne se doutait certainement pas que cela s' apparenté à une sorte de pèlerinage.

Il ne pouvait pas approcher sous peine de se faire balayé voir anéantir, alors il ferma les yeux et se concentra pour que son cosmos puisse parvenir à toucher le saint de l' espoir. Des petites ondes se mirent à apparaître en oscillant beaucoup, elles grandissaient de secondes en secondes...alors qu' Urio était toujours en état de transe en enregistrant instant par instant le visage de Kyro, le bourreau. Un jour, il se reverrait à n' en pas douté. Les vibrations que Samiel avait causé perturbèrent la concentration d' Urio, la masse cosmique diminua légèrement pendant que ses yeux se réouvrirent.

Samiel, le loup d' Asgard. Comment vas-tu depuis tant de temps mon ami ?

Le sol cessa de trembler pendant que l' énergie développée par le chevalier disparu dans les cieux. Il s' essuya le front et se releva avec difficulté tout de même. Le loup protecteur d' Asgard l' observait avant de lui répondre:

Je vais bien mon ami mais toi que fais-tu par ici alors que nous sommes en alerte maximum depuis la fin de l' invasion sur les enfers? Six années ont passées déjà...

Oui, il avait raison. le temps ne cessait jamais son oeuvre et il passait bien trop vite pour ceux devant subir cela. Puis Urio s' en alla faire la centaine de mètre qui le séparait du vaillant loup. Sa tenue de voyage avait souffert avec tout ça mais une partie de son cosmos l' entouré afin de le réchauffer du froid et de l' effort fournit. Ils étaient face-à-face et serra la main du guerrier divin en signe d' amitié.

Je suis venus ici pour me remémoré le passé, Samiel et il n' y a pas si longtemps que cela je suis venue ici avec deux saints, en mission. L' un deux est mort par la faute d' un marina. Il se nomme Kyro, un vrai monstre. Se fut une boucherie et il bafoua tous les codes de la chevalerie, il n' aucun honneur et je ne le sais que trop bien. J' avais besoin de venir pour me souvenir afin de ne jamais plus oublié quoi que se soit de ma vie.J' en ai besoin pour me reconstruire...

Le loup se souvint. Henriques, le chevalier de bronze, son adversaire en avait les frais. Tout cela se situé sur la même époque. Malheureusement, Samiel allait devoir mettre un terme à cette rencontre car l' infraction qu' avait commise Urio était grave.

Oui, je me souviens mon ami mais malheureusement pour toi tu ne peux plus resté ici sous peine de te faire emprisonné par d' autrs guerriers divins. Tu dois t' en aller et vite.

Très bien Samiel. De toute façon, je n' ai plus rien à faire par ici. Merci, et peut-être à la prochaîne, alors ?

Ils se séparaient et Urio disparu du royaume d' asgard. Il avait une autre destination sur sa liste. Jamir. Là ou il avait rencontré Shion, le chevalier d' or du Bélier lors de sa sortie du Guiddecca et de sa longue amnésie.
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]   Sam 11 Aoû - 22:53

Chapitre deux: L' éveil de l' esprit, la route du huitième sens.

Le chevalier d' or du cancer venait de quitter le redouté loup du royaume septentrional, Asgard. Il n' avait plus rien à faire là-bas et avait "revécu" ce qu' il avait besoin de revoir. Il reprit donc sa route vers Jamir, endroit situé dans une chaîne de montagne incroyable, en direction du toit du monde, l'Himalaya. Il aimait bien cet endroit et s'y était bien sentit la dernière fois qu' il y était. Le trajet fut, une fois encore, très long mais bénéfique pour s' aéré l' esprit. Avec tout ce qu' il s' était passé depuis le Guidecca, Paris et aujourd' hui, Urio était devenu un autre homme. Un éveillé différent car son esprit s' est apaisé, sa haine avait disparu bien qu' il gardait tout de même une liste secrète dans sa tête. Trois hommes. Un marina, deux spectres à revoir pour un juste retour des choses sans ménagement mais dans un style, dans un combat différent. Il le devait pour lui, pour les autres.

Plusieurs mois de route après, il y arriva avec un air serein, tout nouveau. Il posa ses pieds sur le manteau neigeux de cette terre sacrée, dont un peuple éteint en avait la garde. Ces Atlantes, il n' en restait que peu. Mais combien au juste ? Cela resterait un mystère total, et, seul, peut-être, Shion en avait le secret...peut-être. Devant lui se dressait la grande tour, blanche, de Jamir, vestige d' une ancienne époque. Cet endroit inspiré une sérénité de tout instant, alors qu' à première vue elle ne représentée rien de plus qu' une tour de marbre blanc. Elle dégageait un calme olympien et peu de gens devaient connaître cet endroit et sa vie d' antan. Jamir allait probablement disparaître comme son peuple d' ici peu mais cela n' était pas encore pour aujourd'hui.

Le chevalier d' or écoutait le vent sifflait dans ses oreilles, il était fort, puissant et ne laissait entendre aucun autre son. Il pénétra dans la haute tour et fut reçu par un jeune Atlante présent dans le hall.

Bonjour à vous, chevalier d' or d' Athéna. Que venez-vous donc faire par ici, alors que cela ne fait pas si longtemps que vous êtes venue ?

Un peu surpris sur le coup, Urio se demandait quoi comme il était en tenue de civil sans son armure d' or. Comment ce jeune homme pouvait-il le connaître, ou reconnaître, alors que lui il ne l' avait jamais vu? Il le regarda d' un air normal et lui répondit:

Bonjour à toi, jeune Atlante. On se connaient, à moins que tu ne m' aies vu avec le chevalier d' or du bélier, Shion. Je ne me trompe pas, dit ? Mais aussi non, si je suis venue ici c' est en partie pour m' apaisé l' esprit et d' autre part remercié Scipion, l' ancien Grand pope de notre sanctuaire. Peut-être l' avez-vous connue par le passé ?

Le regard du jeune Atlante ne changea pas plus que ça, mais dans son attitude quelque chose laissait pensé qu' il l' avait connu. Il s' avança vers le saint de l' espoir et l' invita à le suivre dans une autre salle. Urio accepta à le suivre et il arriva dans une grande salle, presque vide, à la différence prêt que des noms étaient gravés dans le marbre dont celui de Scipion et de Shion. Pourquoi et dans quel but ?

Voici la salle de nos aieux, chevalier d' or. Cette salle rassemble une partie de notre histoire avec tous les Atlantes qui sont devenus des légendes pour les plus jeunes dont je fais partis. Leur parcourt est marqué dans le marbre et certains sont encore en activité comme l' est l' actuel gardien de la première maison du sanctuaire.

Le jeune Atlante avança vers une sorte de stèle portant le nom de Scipion et son histoire, et Urio regarda avec respect et devoir de mémoire pour son sauveur. Il ne put s' empêché de serrer les poings, et il savait, encore plus à l' heure d' aujourd'hui, la chance qu' il est eu à rencontré l' ancien Bélier d' or dans le colisé des enfers. Puis, il regarda l' Atlante.

Il est mort pour m' avoir sauvé... dit-il avec la gorge nouée.

Le jeune serviteur ne pu dire un seul mot de plus et fit une révérence au chevalier d' Athéna. Il s' en alla en le laissant seul ici, dans cette salle remplie d' histoire. Le fuyard du colisé se mit à toucher la plaque portant le nom de Scipion et se remémora son parcourt dans les arènes infernales, son combat contre ce dernier et ce qu' il lui devait à vie. Il se mit à s' asseoir, en position de tailleur, et ferma les yeux. Il se concentra dans cette salle cherchant à posait son cosmos.
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]   Jeu 16 Aoû - 23:46

Cette scène de sa vie l' avait marqué bien profondément et il s' en souviendrait jusqu' à sa propre mort. Il n' oublierait jamais cette rencontre, ou des arênes des enfers, il rencontra le Bélier d' ébène. Il n' oublierait jamais que si il était encore en vie à l' heure d' aujourd' hui, et bien que c' était grâce à cet homme qui osa se retourner contre son geôlier. Que ce dernier l' annihila d' un seul coup, et à jamais. Maudit Rochel !! un jour ce chevalier d' or du Cancer se retrouverait de nouveau en face de lui et il sera de taille pour cet évènement important. C' était l' une de ses priorités, l' un de ses buts ultimes à l' heure ou son retour parmi les siens se ferait très bientôt.

Son cosmos venait de s' élever, de se stimulait de secondes en secondes et ne cessait de vouloir gagné en puissance. Cela relevé de l' exercice difficile de contenir cette force très puissante, mais Urio se souvint des dernières paroles de l' ancien Grand Pope, Scipion. Elles passaient en boucle dans sa tête comme-ci cela s' était passé hier.

Urio, restes toi même selon n'importe quelles circonstances ! Ce rosaire est le symbole de notre Foi, le symbole de notre espoir quand le désespoir veut étreindre notre âme, il est, après Athéna, le symbole que les Enfers nous envie. Chaque perle de ce Rosaire est le symbole de notre Unité en quelque sorte. Dans ce rosaire, il se trouve aussi une part de mon cosmos, remets le au chevalier de la première maison, ses dons lui permettront de lire mes dernières pensées, mon dernier testament !

Chose qu' il avait fait. Il avait bien menait ce rosaire à Shion du Bélier lors de son retour des enfers. Toutes les phrases dites par le disparu avaient eu un sens bien précis. Celui de faire comprendre au jeune chevalier d' or de l' époque la complexité de son cosmos, ses immenses capacités à faire face et à trouvé une faille, ou celui de se sublimait afin de créer une toute nouvelle attaque. Le cosmos avait différentes fonctions et il était temps pour l' ancien amnésique d' en comprendre tous les rouages. Oui, il était plus que temps alors que probablement, dans l' ombre, se préparait une nouvelle bataille pour le sanctuaire.

Ce formidable pouvoir allait prendre vie sous peu, alors que le nouveau cancer ne cessait de remanier cette dernière phrase à son égard.

"Le symbole de notre espoir quand le désespoir veut étreindre notre âme" pendant que son cosmos se fit des plus lumineux et des plus éblouissant.

Il fit un seul geste. Celui de lever la tête vers le haut en ouvrant ses yeux. Ses yeux avaient quelque chose de changer, quelque chose d' étrange. Mais qu' était-ce cela ? De la tristesse, ou de l' espoir au vu des quelques larmes qui coulaient le long de ses joues. Son cosmos irradia de plus belle, il se sublima de plus belle en s' élevant telle une colonne de lumière dorée vers les cieux. Il avait totalement explosé le dôme du temple de Jamir tant sa puissance venait de tripler. La tour de lumière ne cessait de vouloir touchait les étoiles en allant toujours plus vite, toujours plus haut quand tout à coup cela s' arrêta d' un seul coup. Comment ?

Scipion, mon ami.... furent la dernière pensée à son égard avant qu' il ne se relève et ne constate qu' il n' avait pas fait dans la dentelle. il n' y avait plus de dôme et au dehors le peu d' habitants qu' il y avait par ici furent stupéfiés de voir une telle chose. Le jeune homme de tout à l' heure revint dans le temple en accourant.

Mais qu' est-ce que vous avez fait, chevalier d' Athéna ?

Le cancer se gratta légèrement la tête avec sa main et tenta de diminuer l' impact de la chose. C' est en l' honneur de Scipion. Je le lui devait et là ou il est, il doit être fier de voir que j' ai dépassé mes limites grâce à lui, petit.

Oui mais quand même ! De là à détruire ce lieu saint, chevalier...

Un peu d' occupation en ces temps calme vous feront le plus grand bien. Vous devez mourir d' ennuis de temps en temps, non ? lâcha t' il avec un humour, alors que le jeune Atlante se mit à regarder les dégâts.

Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]   Sam 18 Aoû - 18:42

Dernier chapitre: Retour sur le sanctuaire.

Le chevalier d' or du cancer avait laisser Jamir laissant le soin aux propriétaire de la tour de refaire de nouveau travaux. Ils étaient heureux de l' avoir vu repartir pour d' autres horizons, ou du moins surtout pour le fait qu' il aurait plus faire d' autres gros dégâts. Sur le chemin du retour, Urio était heureux. Heureux d' avoir fait cela pour Scipion. De là, ou il était, il devait être fier. Fier de voir qu' il était sur la bonne voie pour maîtrisé son cosmos, la voie du huitième sens, cet énergie inimaginable.

Urio allait pouvoir devenir un autre homme, un autre chevalier d' Athéna, prêt pour l' avenir toujours incertain de la planète terre. Qu' allait leur réservée l' avenir ? Entre bonne nouvelle et triste nouvelle, y avait-il un juste milieu ? Qui serait leur nouvel ennemi ? Hadès et Persephone avec leur troupe infernal, Thanatos et Hypnos, ou bien une autre menace ? Tout cela, il le serait bien assez tôt, probablement. C' était étonnant de voir que le chemin du retour avait l' air bien plus court que celui du départ. Etait-ce dû à l' impatience particulière du chevalier d' or de retrouver ses amis, ou alors son temple ou il avait laisser son armure pendant tout ce temps.

Oui. Tant de temps. Six années écoulées pour pourvoir retrouvé Urio, le vrai. Celui qu' il était avant de devenir chevalier d' or. Cette période ou il n' avait eu aucune difficulté en tant qu' apprenti chevalier, puis chevalier de bronze de la Licorne. A cette époque, tout lui avait paru simple et limpide comme de l' eau de roche, alors que des son arrivée dans l' élite sancturéenne, il eut à se battre pour trouvé sa propre place parmi les siens.

La route continuait son petit bonhomme de chemin, alors que les terres chaudes de la Grêce approchaient à grande vitesse. La chaleur du soleil à son apogée, les gouttes de sueur commençaient à perler sur son front, Urio s' essuyant le front comme il le pouvait. Ses pas s' accélérés de plus en plus, au fur et à mesure, ou il se rapprochait du sanctuaire, surtout là ou il allait pouvoir trouvait un peu d' air, dans son temple. Et enfin, il revoyait le sanctuaire !

Ah, enfin ! Te revoilà devant moi ! Cela fait si longtemps, maintenant...

Il pénétra dans l' enceinte du sanctuaire, mais son regard se fixa sur une autre destination. Le cimetière, là ou étaient enterrés tous les chevaliers morts au combat. En particulier, le regretté Yaku. Cela l' avait profondément choqué et à l' heure d' aujourd' hui, il était temps de passer à autre chose. De laisser en paix ce jeune chevalier pour l' éternité, pour Urio celle d' avoir un esprit apaisé à jamais. plus jamais, il ne devait avoir à revivre pareil situation. Encore quelques minutes, et il y serrait.

Des tombes par centaines, des noms inscrits dessus et des chevaliers de plusieurs guerres saintes reposaient là, en paix. L' endroit était silencieux mais pas plus que d' habitude. La même sensation régné que lors de l' enterrement en solo du jeune chevalier de bronze. Il ne mit pas longtemps à repéré sa tombe et de s' y rendre. Il s' agenouille, toucha la sépulture.

Yaku, il est temps pour moi d' arrêté de te porter en sacerdoce mais jamais je ne t' oublierai. Simplement, qu' il est temps pour moi de vivre autre chose que l' amertume, la haine et la tristesse. J' ai tenté, du mieux que je le pouvais, de te venger lors des dernières batailles. Maintenant, repose en paix mon jeune disciple.

Le chevalier d' or se releva et il s' en alla vers son temple afin d' y retrouvé la fraîcheur. Il avait besoin de repose après tout ce temps à voyagé.

--> temple du sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]   Sam 18 Aoû - 21:26

Entraînement validé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1754] Par devoir de mémoire.[Entraînement solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-