RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Mer 15 Aoû - 12:06

Depuis deux ans, Haiken avait découvert plus de choses sur ses origines que dans toute son enfance et adolescence. Il avait été assailli par des révélations aussi surprenante qu'inattendue.

La dernière en date l'avait choqué plus que tout. Cette femme, qui n'avait pas hésité à obéir à l'ordre grossier et inepte du Dieu des Foudres d'en terminer avec la vie d'un de leur compagnon, faisait également parti de sa famille. Le Dragon des Mers commençait à regretter son ignorance. Il aurait préféré ne pas avoir à découvrir certaines choses. Mais les faits étaient bien réels.

Mélisandre, tel était son nom, se trouvait être la sœur de son père, le traître qui avait décidé de tuer sa femme et son fils pour servir son Maître, le Masque. Cette nouvelle frappa violemment le cœur du jeune atlante, qui en voyant la femme n'avait qu'une idée en tête, lui faire payer l'affront d'avoir oser s'en prendre à l'un des leurs en quête d'une quelconque récompense.

Haiken ne lui faisait pas confiance, et c'est aussi pourquoi il décidait de la garder près de lui pour le moment. Elle partageait son désir de vengeance. Ce qu'elle ne savait probablement pas, c'est que Haiken ne laisserait à personne de lui voler la chance de se venger, mais il était mieux pour le moment de ne pas en parler. Le Dragon des Mers ne voulait même pas envisager la possibilité d'un de ses compagnons être assez fou et inconscient de lui voler sa proie. Il saurait montrer ses crocs si une telle situation se produisait.

Quoiqu'il en soit, l'opportunité était bonne pour lui donner une bonne leçon, et pourquoi pas l'entraîner par la même occasion, afin de mieux la préparer aux dures épreuves qui attendaient les Marinas au réveil du Masque.

- Bien ma chère tante! Je suis prêt, attaques-moi dès que tu te sentiras prête! Mais vas-y à fond dès le début, je veux connaitre ton potentiel. Me déçois pas ...tata!

Haiken avait choisit une petite clairière, où ils pourraient être tranquilles et se battre sans se préoccuper de gêner qui que ce soit. Un combat entre tante et neveu allait débuter, dans la cadre d'un entrainement, mais serait-ce le cas jusqu'au bout? Tout dépendrait des deux protagonistes qui, même s'il partageait un objectif en commun, semblaient être aux antipodes et ce n'était certainement pas les liens de sang qui les empêcheraient d'aller trop loin si les provocations fusaient durant le combat. Haiken s'était promis de se contrôler, mais y parviendrait-il?
Revenir en haut Aller en bas
Aurore


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 285

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Mer 15 Aoû - 22:45





Deux ans, déjà deux ans avaient passés depuis les énormes changements qu’elle avait connus dans sa vie, désormais la jeune femme était la messagère des flots au service des dieux marins mais aussi la guide du future Poséidon qui devrait arriver d’ici quatre ans maintenant. Malgré tout, son passé ne lui manquait pas, non, elle avait fait une croix dessus, enfin… Sans oublier tout les enseignements qu’elle y avait eus ! C’était l’une des plus grandes richesses de la marina et maintenant que la connaissance des flots s’était mêlée à sa culture peu de chose la surprenait dans la vie.

Mais même si elle était si intelligente, plusieurs choses durant ces dernières années l’avait surprise. L’une des plus grandes que la jeune femme avait pu apprendre était l’existence de sa famille biologique et il se trouvait que l’un de ses neveux n’était autre que l’un des généraux de Poséidon… Haiken ! Ce garçon n’était pas bien méchant, quoi que, mais on retrouvait en lui un coté un peu borné… Surement un signe distinctif de cette fameuse famille qui avait l’air vraiment spécial !

Enfin, toujours est il qu’aujourd’hui son neveu avait décidé de la voir pour faire un entrainement, surement voulait il connaitre un peu plus la personne dont il avait cru la trahison il y a de ça deux ans ? Oui, Mélisandre avait laissé une plutôt mauvaise impression aux autres soldats marina avant de devenir messagère. Elle avait écoutée les paroles de Zeus qui demandait aux marinas de tuer Kyro du Requin, certes c’était l’un des meilleurs éléments du peuple de la mer quand il s’agissait de combattre mais ce dernier avait laissé la haine envahir son cœur et avait fini par trahir les siens… Enfin, la messagère ne s’en voulait pas, non, après tout ce… meurtre lui ouvrirait certainement des portes plutôt intéressantes !

Les deux protagonistes se trouvaient dans une clairière entourée par la forêt, ici pas une trace de vie humains a des lieux a la ronde, Mélisandre pourrait se permettre d’y mettre du sien pour montrer à Haiken ce dont est capable une femme ! Quand ils furent a peu près au centre de cette fameuse clairière, le dragon des mers eu des paroles qui ne firent pas vraiment plaisir a la jeune femme… Il l’avait appelé « tata » un terme qui la vieillissait plus qu’autre chose mais elle ne fit mine de rien et pris parole a son tour…

    « Si tu étais si fort que ça, tu aurais peut être remarqué… Ceci ! »

Tout se passa très vite a partir de cet instant, un papillon d’or se trouvait dans le dos du marina mais dans une position qui ne laissait rien voir a son hôte et d’un seul coup explosa. L’explosion de cosmos eu pour effet de couper les jambes du jeune homme qui se retrouva a genou tandis que la jeune femme fit un petit tour sur elle-même pour se retrouver face a son neveu. Mélisandre avait sortie une matraque magnifiquement travaillée qu’elle avait pointée sur le visage de l’autre personnage présent.

    « Certes aujourd’hui tu seras le maitre, certes aujourd’hui je recevrais les plus gros coups mais sache une chose jeune homme, je n’aime guère me sentir insulté, ni bafouée voir même vieillie alors ne m’appel plus jamais tata où tu finiras par regretter… Allons relève toi tu parais si faible quand tu es a genoux ! »

Puis Mélisandre rangea sa matraque sans même chercher à aider le jeune homme a terre face a elle. Son regard plein de détermination avec un petit mélange d’envie qui ne disait autre que « frappe moi si tu l’ose, je n’attends que ça ! »

Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Jeu 16 Aoû - 21:52

Un léger changement dans son expression faciale avait suffit pour que le Dragon des Mers s’aperçoive que sa petite provocation avait touché un point sensible. Il fallait dire que Haiken arrivait à sortir n'importe qui de son sérieux, tellement il pouvait se montre désagréable et irritant. Néanmoins, il ne s'attendait pas à ce que Mélisandre ait déjà un coup préparé pour passer à l'attaque.

Haiken devait reconnaitre que ses actes étaient en accord avec tout ce qu'il pouvait penser d'elle. Ce n'était pas le genre de combattant qui se battait dans les règles, pour qui le sens d'honneur au combat ne représentait probablement rien. Elle serait sans doute parfaite pour des missions d'assassinats, tapie dans l'ombre dans l'attente de frapper sa victime sans lui laisser la moindre occasion de réagir.

Le Dragon des Mers n'aimait pas cette manière de combattre, indigne et qui ne procurait pas le moindre plaisir. Seul les lâches et les faibles pouvaient agir de la sorte, ainsi pensait-il.

L'explosion de papillon avait atteint ses jambes, obligeant ses genoux à toucher le sol. Il aurait pu réagir, mais décida de ne pas le faire. Il voulait voir ce que lui réservait la porteuse de l'Écaille du Monarque des Mers. Elle s'approcha de lui, sortant une matraque d'on ne sait où et l'arrêtant à quelques centimètres du visage du Dragon des Mers.

- Certes aujourd’hui tu seras le maitre, certes aujourd’hui je recevrais les plus gros coups mais sache une chose jeune homme, je n’aime guère me sentir insulté, ni bafouée voir même vieillie alors ne m’appelles plus jamais tata où tu finiras par regretter… Allons relève toi tu parais si faible quand tu es a genoux !

Haiken commença à ricaner, tandis que Mélisandre reculait. Il se relevait sans difficultés apparentes, n'ayant pas perdu son sourire provocateur une seule fois.

- Voyons! Est-ce une raison pour réagir ainsi ma chère tante! Vous n'aimez pas ce joli petit nom si familier et tendre à la fois. Pour le coup, tantine me parait beaucoup plus horrible et vieux jeu!

Il fit un pas en avant, pointant alors du doigt le sol, sous les pieds de la jeune femme.

- Si tu étais si forte que ça, tu aurais peut être remarqué… Ceci !

À ses pieds gisait du corail qui, par un bref geste du Dragon des Mers, s'enroula autour de son corps, l'immobilisant en une fraction de secondes.

Il s'approchait lentement d'elle, croisant les bras. Son regard montrait une certaine insatisfaction. Il n'aimait pas la manière de combattre de la Marina.

- Dis moi une chose! Tes manières si peu nobles et honorables de combattre, c'est parce que tu sais que t'es faible et c'est le seul moyen pour toi gagner, ou bien tu prends plaisir à attaquer tes adversaires dans le dos? J'avoue que c'est une manière bien lâche de combattre, mais bon, sachant de qui t'es la sœur, je peux pas vraiment être surpris.

Il faisait référence naturellement à son père qu'il considérait lâche et odieux pour s'être attaquer à sa défunte mère et à lui-même dans un âge où il était encore incapable de se défendre.

- Bien, vu que t'es pleine d'entrain, on va passer aux choses sérieuses!

Il matérialisait sa Coral Sword dans la main et se préparait au combat. Il libéra Mélisandre de sa prison de corail mais ne lui laissa même pas le temps de se préparer à son assaut. Après tout, il n'avait pas de complaisances à avoir envers quelqu'un qui préférait se battre dans l'ombre et attaquer par derrière.

Il lui asséna plusieurs coups d'épées, mais aucun des coups n'entaillèrent profondément le corps de la Marina. Haiken montrait des signes d'énervement car il ne parvenait pas à mettre en difficulté la jeune italienne. Il fait alors apparaitre un halo orangé autour de la lame aux courbes légères de son épée, qui traversa alors le corps de Mélisandre, mais qui n'eut pas le moindre effet non plus. Il regardait perplexe son épée, semblant ne pas comprendre ce qui se passait.

- Bah zut qu'est-ce qui se passe?

Il avait totalement oublié que Mélisandre pouvait mener à son tour un assaut, il avait complètement baissé sa garde, trop préoccupé avec son échec. La Marina en profitait alors pour se jeter sur lui, afin de lui asséner à son tour une série de coups.

C'est alors que le sourire réapparut sur le visage du Général et un claquement de doigts retentissait. Il ne s'était même pas écoulé une seconde quand les plaies, pourtant si inoffensives, sur le corps de Mélisandre, s'ouvrirent profondément et laissait s'échapper une grande quantité de sang, stoppant la jeune femme dans son attaque.

- Ahahah! Désolé j'ai oublié d'activer la capacité de la Coral Sword! T'as failli t'en sortir, pas de chance!

Encore une provocation. Haiken désirait la pousser à bout, mais dans quel but exactement?
Revenir en haut Aller en bas
Aurore


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 285

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Lun 20 Aoû - 0:03





Ainsi son petit jeu avait marché, tout ce qu’elle attendait n’était autre que les coups de son cher neveu, tout cela dans le seul but de le juger. Certes laisser les coups venir n’était pas vraiment l’une des meilleurs choses à faire mais Mélisandre connaissait ça, ce fut son rôle dans sa jeunesse et aujourd’hui elle en avait gagné une certaine résistance a la douleur voir pire, elle en retirait un certain plaisir !

La réplique ne se fit pas attendre et haiken utilisa d’ailleurs les mêmes termes qu’elle, chose qui la fit sourire. Le jeune marina avait décidé de l’immobiliser grâce a une sorte de colonne de coraux qui enserrèrent Mélisandre, dans cette position de soumission la jeune femme ne pouvait rien faire, attendant de nouveau les coups mais il n’avait pas décidé de la frapper tout de suite, et commença a lui parler.

Le jeune homme commença a tenir un discours a sa tante quant à sa façon de se battre qu’il trouvait « peu honorable », certes il y avait toujours ces façons de se battre face à face en respectant son adversaire mais ce n’était plus ces combats là qui faisaient gagner les guerres, même s’ils en faisaient parti ! Les combats qui se déroulaient derrière, les assassinats, les complots, voila des choses qui permettaient une victoire plus aisée, mais Haiken n’était pas du même avis a l’en écouter.

Il mettait donc ça sur le compte de la faiblesse de la marina, une grossière erreur, tout ce qui intéressai Mélisandre n’était pas le combat mais surtout la survis, elle n’aimait pas se battre et d’ailleurs dans son plus jeune âge on ne lui avait pas appris à attaquer mais a se défendre et comme on le dit si bien, la meilleur défense n’est autre que l’attaque ! Une vraie leçon sur la façon de combattre de la jeune femme qui savait qu’elle devait se mettre corps et âme dans son combat si elle désirait garder la vie. Tout les moyens était bon, même les moins « honorables ».

Lâche ? Mélisandre était-elle lâche ? Non Haiken se trompait surement de personne, même si la jeune femme ne combattait pas forcement en suivant les règle, elle ne manquait pas non plus de courage et n’avait pas peur de tenir tête a des divinités s’il le fallait. Mais bon ce jeune homme ne la connaissait pas vraiment et se faisait des idées en se basant sur les antécédents de la famille ! Ne pouvant réagir pour le moment la marina garda toute ces remarques pour elle et lui rendrait le moment venu.

Enfin le combat, tout du moins ce que l’ont voudrait appeler entrainement, allait reprendre. Haiken avait fait apparaitre son arme, une bien belle épée, puis avait libéré la jeune femme avant de la rouer de coups d’épée. Certes il ne frappait pas comme l’ont frappe quelqu’un que l’ont voudrait voir mourir sous de gros coup puissant, non, Haiken était plus précis et laissait le fil de son épée courir sur le corps de Mélisandre. D’ailleurs cette dernière laissait les coups venir sans vraiment chercher a les esquiver, ne montrant d’ailleurs aucun signe de souffrance, elle acceptait la douleur, élément important dans sa vie…

Ne voyant plus les coups venir, Mélisandre se décida d’attaquer son pseudo-adversaire et il est vrai qu’elle ne ressentait pas grand-chose, comme ci Haiken n’avait fait que la caresser jusqu’ici mais Hélàs pour elle ce n’était pas du tout son esprit qui lui jouait un tour en lui cachant la douleur des blessures, le jeune marina face a elle avait plus d’un tour dans son sac et avait décidé d’essayer d’abuser la jeune femme.

D’un seul coup, alors qu’elle fonçait en direction du marina avec son bâton de combat en main, Mélisandre entendit un son, comme un claquement de doigts et ce fut fini… Enfin, fini est un bien grand mot, il ne fallait pas croire que la jeune femme était a la fin de son combat non, tout ce qui s’était passé ici n’était autre que l’activation d’une capacité d’Haiken qui fit ouvrir tout les plaies qu’il avait jusqu’ici formé.

Du sang se mit à se rependre sur les vêtements de Mélisandre qui s’était retrouvée a genou. Haiken avait parlé mais la jeune femme n’y avait pas fait vraiment attention, se concentrant sur ses blessures car certes elle acceptait la douleur mais pas la mort et ce sang qui coulait pouvait lui faire passer le chemin sans retour. Puis alors qu’elle se relevait des lambeaux de vêtements tombèrent au sol laissant voir des écailles noires posées en nombre sur la peau de la marina, celles-ci recouvrée la plus grande parti de son corps tout en laissant une bon flexibilité du corps et on pouvait aussi voir au niveau des épaules et des chevilles de grands papillon d’or incrusté dans cette armure noir comme la nuit.

Mélisandre n’avait en aucun cas perdu son sourire provocateur, et Haiken pouvait être sur qu’elle le perdrait le jour où elle mourrait, et encore ! Enfin, la jeune femme fixait son neveu et on pouvait d’ailleurs apercevoir que l’un de ces yeux s’assombrissait pour prendre une teinte écarlate puis sans crier gare les papillons incrusté dans ses épaulettes partir de l’armure pour aller a quelques mètres de part et d’autre des deux protagonistes pour ensuite revenir dans une vitesse folle en convergent sur Haiken…

Mais les deux papillons n’atteindrait pas leur cible car juste avant, la jeune femme envoya de la poussière dans la figure du marina avant de se jeter sur lui et de le mettre a terre. Maintenant sur lui et l’empechant de se mouvoir, Mélisandre approcha sa bouche de l’oreille de son neveu :

    « Tu ne me connais pas, nous sommes peut être de la même famille mais tu ne me connais pas, tu ne sais guère ce que j’ai vécu jusqu'à aujourd’hui alors ne parle pas de choses que tu ne connais pas… Puceau ! »


Relevant le buste, elle s’entailla le poignet gauche grâce a des griffes apparues dans l’autre main puis elle laissa le sang vermeille s’écouler sur le visage du jeune marina, elle voulait lui faire gouter le poison mortel de la vie, d’ailleurs a ce sang s’était mêlé une légère vapeur sortant de la bouche de Mélisandre. Sur le visage d’Haiken le sang n’était plus rouge mais avait pris une teinte bleuté puis alors qu’elle relâchait sa proie le sang avait disparu, « absorbé » par la peau du jeune marina. Il s’agissait la d’un poison bien spécial, un poison que le jeune homme découvrirait bientôt. Pour finir, la jeune femme proposa sa main a celui qui était a terre

    « Allons, reléve toi et montre moi ce dont tu es capable ! »


Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Mar 21 Aoû - 21:47

Elle avait beau tenter de le cacher, de maintenir son calme, ne laissait aucune émotion transparaitre sur son visage, Haiken savait que sa tante commençait peu à peu à succomber à ses provocations. Cependant, cette dernière se montrait être une redoutable adversaire à ce petit jeu. Le Général devait le reconnaitre, elle parviendrait à en exaspérer plus d'un.

L'attaque avait été un succès, mais naturellement, Haiken n'y était pas allé à fond. Cela restait malgré tout un entraînement, et Amphitrite ne lui pardonnerait peut-être pas la perte d'un de ses Marinas à la veille d'une grand bataille.

Mélisandre ne se fit pas attendre pour la suite. Elle contre-attaqua aussitôt, ne voulant pas laisser la moindre chance aux paroles de son neveu paraitre proches de la vérité. Un de ses yeux prit une couleur écarlate, ce qui n'était pas sans surprendre le Dragon des Mers. À cause de ses vêtements déchirés, il était maintenant possible d'observer son écaille, et c'est de la zone des épaule de cette armure noire que sortirent deux papillons qui fonçaient alors sur le Général du Pilier de l'Atlantique Nord.

Mais ce n'était qu'une ruse, encore une fois. Mélisandre en profita pour envoyer de la poussière sur le visage du Dragon des Mers, l'aveuglant une fraction de secondes, suffisantes néanmoins pour le mettre à terre et de poser sur lui pour l'empêcher de bouger.

- Tu ne me connais pas, nous sommes peut être de la même famille mais tu ne me connais pas, tu ne sais guère ce que j’ai vécu jusqu'à aujourd’hui alors ne parle pas de choses que tu ne connais pas… Puceau !

Une nouvelle provocation. Il était assez courant que les personnes les plus âgées attaquent l'inexpérience des plus jeunes sur ce point précis plutôt qu'un autre, probablement parce que c'était un sujet plus sensible que d'autres. Haiken n'était pas vraiment étonné par cette provocation, qui plus est complètement à côté de la vérité. Mais même si cela avait été le cas, cela ne lui aurait fait aucun effet non plus, car il jugeait ce genre de réflexion tellement puériles qu'il n'y prêtait pas la moindre importance.

Mélisandre le tenait néanmoins sur le sol. Elle s'écorcha son propre poignet, laissant le sang couler sur le visage du Général. Haiken comprit rapidement qu'il s'agissait d'un poison. Sa peau absorbait le sang contre sa volonté. Il ne savait pas si cela était un poison mortel ou non, mais le moment venu il contasterait les dégâts.

Il ne manquait plus que le poison à la parfaite panoplie d'assassin des ombres. Décidemment, Mélisandre pouvait s'époumoner, elle était bien le genre de créatures tapis dans l'obscurité dans l'attente d'une embuscade.

-Allons, relèves-toi et montre moi ce dont tu es capable !

Haiken n 'en revenait pas. La jeune femme était là, lui offrant sa main pour l'aider à se relever. Avait-elle oublié qu'ils étaient au milieu d'un combat et que sa manière de combattre et d'agir était loin de plaire à son adversaire. Haiken attrapa alors sa main avant d'ajouter.

- J'arrive pas à comprendre si t'es conne ou simplement inconsciente!

À peine lui avait-il attraper la main, le corail s'enroula autour d'eux, emprisonnant également la jeune femme sur le sol contre lui. Soudain, le Dragon des Mers disparut, emporter dans une faille dimensionnelle qui s'ouvrit sous son corps. Mélisandre se retrouvait couché sur le sol, pris au piège dans une prison de corail. Haiken apparut aussitôt au-dessus d'elle et frappa un grand coup sur le corail, qui commença à s'électrifier, électrocutant la jeune femme dans le dos.

Une fois que l'attaque se termina, il fit pression sur le crâne de Mélisandre, enterrant son visage dans le sol, l'empêchant de bouger avec son corps et des coraux qui s'enroulaient autour de ses chevilles et de ses poignets.

- Vous me prenez vraiment tous pour un nullard c'est pas possible. Vous croyez vraiment que l'un d'entre vous soit capable de me battre sans y mettre toute sa force? Et puis c'est pas à moi de te montrer ce dont je suis capable très chère tante, mais à toi de me montrer ce que tu peux faire pour pas crever sous mes coups.

Haiken la relâcha finalement et recula. Puis il se toucha le visage. Il n'y avait plus aucune trace de sang.

- Dis moi c'est un poison mortel ou bien simplement un elixir pour que je tombe sous tes charmes (parait que ça existe)?

Il s'avança et ouvrit les bras. Il n'avait toujours pas abandonné ce sourire, malgré le risque qu'il encourait après avoir absorbé le poison de la jeune femme.

- Et si t'y allais franchement pour changer! Attaques-moi avec ta meilleure attaque pour finir! Je peux t'enseigner quelque chose que sur la puissance brute et les attaques de front. Tes petites ruses ne m'intéresse pas, surtout que je suis pas un bon professeur sur ce genre de trucs. Tu nous fait perdre du temps.

Son Écaille se matérialisa alors autour de son corps. Elle était au complet, revêtant entièrement son corps, puis faisant apparaître à nouveau la Coral Sword dans ses mains. Il était prêt à voir Mélisandre en action, donnant tout ce qu'elle avait dans une attaque. Aurait-elle déjà atteint le 7ème Sens? C'était la question qui trottait dans son esprit, il espérait bien le découvrir dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 285

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Jeu 23 Aoû - 12:43





Voila un entrainement des plus spéciaux auquel Mélisandre avait pris part. D’ailleurs c’était a se demandé s’il s’agissait vraiment d’un entrainement ou plutôt un véritable combat parce que son « professeur » n’avait pas l’air de vouloir lui apprendre quoi que ce soit mais cherchait plutôt à se venger pour on ne sait quel mal ! Enfin, après l’avoir empoisonné, la jeune femme lui avait proposé de se relever en lui proposant sa mains mai ce ne fut pas ce qu’il se passa.

Haiken attrapa bien la main de la marina mais ne se releva pas, il la tira contre lui tout en faisant appel a ses coraux pour qu’ils la recouvrent. Lorsque ce fut fait, que les deux protagonistes ne purent bouger a cause du corail le jeune marina disparue a travers une faille avant de se retrouver au dessus de Mélisandre. Se retrouvant seule et bloqué contre le sol elle se mit à ressentir d’étranges sensations comme ci ses muscles se contractaient contre son gré, bien qu’il y ai eu une partie plutôt agréable cette sensation la faisait aussi souffrir et même si aucun son ne sortait de sa bouche on pouvait apercevoir une larme de sang au niveau de son œil écarlate.

Quand il eu fini de la faire souffrir, Haiken s’approcha d’elle pour lui mettre la botte sur la figure et l’écraser un peu mieux dans le sol humide de la clairière puis il prit parole. Ce dernier commença à parler a la deuxième personne du pluriel, s’était-il mit à la vouvoyer ou parlait-il d’une autre personne ? La deuxième solution avait l’air plus proche de la vérité car jusqu’ici le marina n’avait fait que tutoyer Mélisandre. D’ailleurs il ne manqua pas de revenir a ses habitude et la tutoya quelques phrases plus tard.

Le neveu de Mélisandre pensait que les gens le prenaient pour un faible, après tout ce n’était peut être pas entièrement faux même si ce n’était pas vraiment l’avis de Mélisandre qui cherchait surtout a évaluer sa puissance mais aussi sa cruauté, un facteur plus ou moins important lorsqu’on connaissait la famille fitz-Empress ! Haiken était donc aujourd’hui le professeur de la marina mais pas forcement pour les choses auquel il aurait pu penser, non, elle préférait le jauger plutôt que d’apprendre à se battre a ses cotés du moins pour le moment.

Après cela, il lui demanda si le poison qu’elle avait utilisé tout a l’heure était mortel ou s’il s’agissait d’un élixir, a ces mots Mélisandre ne pu s’empêcher de sourire ca amener le doute dans l’esprit d’une personne était l’une des étapes primordiales pour la contrôler et même si Haiken était un rand guerrier il n’échappait pas a la règle. La marina haussa donc les épaules du mieux qu’elle pu pour lui dire qu’elle ne savait pas vraiment si son poison serait mortel ou pas…

Alors qu’a ses dernière paroles il l’avait relâché, il lui proposait maintenant son bras comme Mélisandre avait fait tout a leur lorsqu’il s’était retrouvé a terre. Mais elle préféra jouer la carte de la sécurité et se releva d’elle-même puis commença à s’épousseter tandis qu’Haiken reprenait parole. Il voulait qu’elle y aille franchement, qu’elle y mette toute sa force, il voulait de la force brute uniquement mais ce n’était pas vraiment ce qu’elle voulait, la marina n’était pas du genre a laisser son cosmos s’exprimer de façon brutal et préférait le façonner a sa manière pour qu’il soit plus utile car un coup brute, certes fait très mal, mais s’il peut être travaillé et modifier pour par exemple s’insinuer dans le corps de l’ennemi c’est la qu’il devient intéressant !

C’est d’ailleurs ce qu’avait fait Mélisandre a l’aide de son sang et de son cosmos, mêler les deux lui avait permis d’empoisonner facilement Haiken mais en plus avoir le contrôle absolue sur ce poison qui ne se mêlerait pas entièrement dans le sang du marina puisqu’il avait été absorbé par le sang de sa tante. Ainsi le poison avait une signature et était activable uniquement pas la personne qui l’avait « signé » de son sang.

Mélisandre était donc debout, face a son neveu, les deux se regardaient et la jeune femme ne flanchait pas restant face a lui avec une étrange intensité dans ses yeux devenu vairons. Elle attendait quelques choses mais quoi ? La réponse vint assez vite lorsqu’elle vit les pupilles d’Haiken grossir a vu d’œil, c’est maintenant qu’elle allait rire et qu’elle pourrait juger sa résistance. Un grand sourire aux lèvres, la marina pris parole.

    « Je suis… Une ombre a tes yeux ! Ou non je suis… ton pire cauchemar ! »

A partir de maintenant, tout les dires de Mélisandre serait réalité pour les yeux du jeune homme qui se trouvait face a elle ! Elle avait du donc être une ombre a un moment donné avant de se transformer en cauchemar pour Haiken. La marina ne savait pas vraiment a quoi elle ressemblait aux yeux d’Haiken mais en profita pour se rapprocher de lui.

    « Vois les gens qui t’entoure, les gens que tu aime mourir sous ta lame ! Ou es-tu ? Pourquoi ne pas les avoir aidés ? Ou alors… cherchais tu a les aider en les tuants ? Tu es un monstre ! Un ignoble monstre ! »


Et d’un seul coup Mélisandre fit exploser son cosmos contre Haiken qui vola à quelques mètres d’où il se trouvait quelques minutes plus tôt. Quant à elle, elle n’avait pas bougé et observait son neveu qui devait se relever maintenant…

    « ASSEZ ! Il suffit ! Tu vois Haiken, tu es peut être un bon guerrier et je te respecte pour cela mais tu ne connais pas grand-chose a l’Art de l’esprit, si on venait à te contrôler comme ceci, y résisterais tu ? Y arriverais-tu ? Apprends à te défendre, apprends à résister et c’est a ce moment que je pourrais dire être fière de t’avoir dans ma famille. N’oublie pas qu’il y a différente guerre, celle que tu mène au front et celle que je mène par derrière et toutes deux sont importantes alors ne néglige pas mes talents. »


Mélisandre avait désactivé le poison et ésperait l’avoir choqué avec les visions, qu’il se rende compte de ce qu’il l’attendait. Maintenant, il fallait voir sa réaction…


Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Ven 24 Aoû - 10:50

Haiken attendait une réponse positive à sa demande et voir le Cosmos de la Marina exploser, provoquant ainsi une attaque majeure. Sa tante refusait impérativement ce genre d'attaque ce qui gênait considérablement le Général, car il avait l'impression de perdre son temps. À quoi bon se battre contre elle pour lui enseigner quelque chose si elle refusait de l'écouter?

Mélisandre préférait continuer avec ses tours de magies et ses attaques surprises, mais avait-elle conscience que face à certains adversaires cela n'aurait aucun effet!

Elle se tenait une nouvelle fois debout devant lui. Haiken attendait une réaction de sa part, mais il sentit quelque chose bouger dans son corps, comme si le réveil d'une créature étrange à l'intérieur de son corps venait d'être provoquer. Bientôt il sentit sa vue se troubler. Il n'y avait qu'une seule explication possible, Mélisandre utilisait enfin son poison qui avait pénétré le corps du Dragon des Mers.

- Je suis… Une ombre a tes yeux ! Ou non je suis… ton pire cauchemar !

Mélisandre se dissipa sous ses yeux se transformant en ombre, vaguant dans cette clairière sans forme ni aura, puis Haiken fut transporter dans le Triangle des Bermudes, entouré par les âmes qui peuplaient ce lieu lugubre.

"Non c'est impossible! Elle ne peut pas..."

- Vois les gens qui t’entoure, les gens que tu aime mourir sous ta lame ! Ou es-tu ? Pourquoi ne pas les avoir aidés ? Ou alors… cherchais tu a les aider en les tuants ? Tu es un monstre ! Un ignoble monstre !

Le panorama changea aussitôt. Haiken se voyait assassiner Astre, puis Ann, voyant son regard cruel lors de l'accomplissement de ses actes. Puis, il se voyait assassiner Poséidon, puis Mélisandre. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Il était conscient que c'était une illusion, mais cela lui plaisait!

- Oui je suis un monstre! Tu ne le savais pas? Regarde Mélisandre je suis en train de t'égorger et tu supplies pour ta misérable existence, tu rampes devant moi comme un vulgaire insecte qui ab...

Haiken fut alors projeter en arrière, allant à l'encontre d'un arbre qui s'écroula sous le choc. Il relevait la tête pour observer l'expression de sa tante, un spectacle délicieux selon lui.

- ASSEZ ! Il suffit ! Tu vois Haiken, tu es peut être un bon guerrier et je te respecte pour cela mais tu ne connais pas grand-chose a l’Art de l’esprit, si on venait à te contrôler comme ceci, y résisterais tu ? Y arriverais-tu ? Apprends à te défendre, apprends à résister et c’est a ce moment que je pourrais dire être fière de t’avoir dans ma famille. N’oublie pas qu’il y a différente guerre, celle que tu mène au front et celle que je mène par derrière et toutes deux sont importantes alors ne néglige pas mes talents.

Haiken se releva calmement. Il avait écouté toutes les paroles de Mélisandre mais cela avait-il eu le moindre impact sur lui? Probablement non! Il s'approcha et la dévisagea puis éclata de rire.

- Et qu'est-ce qui te fais dire que je veux que tu sois fier que je fasse parti de ta famille? Je m'en fous éperdument. La seule chose que je fais ici c'est obéir à un ordre d'entrainer les Marinas en vue de la bataille qui nous attend. Tu crois sincèrement que tes talents seront suffisants?

Il enleva son casque afin que Mélisandre puisse contempler ses yeux. Il était sérieux, son regard ne laissait pas transmettre la moindre once de mépris envers la Marina ni l'air supérieur qu'il affichait depuis le début.

- Contre les Généraux du Masque tes petits tours de passe-passe ne te permettront pas de vaincre. Je déteste ta manière de combattre mais je dois avouer que tes talents sont utiles, mais pas suffisants pour vaincre des adversaires redoutables comme Signun du Sagittaire ou Kappa du Verseau que j'ai déjà affronté. Tu ne serais même pas capable de tenir longtemps face aux Juges des Enfers!

Il lança son casque sur le côté, serra les poings et se concentra. Bientôt des veines apparaissaient sur son cou et son visage, que préparait-il?

- Je vais te le prouver!

Haiken contractait ses muscles de plus en plus. Les coraux pénétraient son corps, comme pour l'aider à expulser un corps étranger dans son organisme. Son Cosmos permettait au sang de ne pas couler abondamment. Il avait la tête tourné vers le ciel, ses veines devenant encore plus saillantes. Il faisait un effort considérable. Soudain, son Cosmos explosa et il vomissait un liquide rougeâtre. C'était son sang. Il regardait Mélisandre, probablement avait elle comprit. Il avait expulser le sang empoisonné de cette dernière hors de son corps. À l'aide des coraux il avait réussi à trier son sang et celui de la jeune femme, puis à l'aide de son Cosmos et du cri du Dragon était parvenu à l'expulser hors de son organisme.

- Il existe différentes manières de se débarrasser d'un poison! Tiens le toi pour dit! Je vais te le répéter encore une fois pour voir si ça rentre cette fois-ci, tu n'es pas là pour me juger, tu n'es pas là pour m'évaluer! Tu es là pour que je te fasse progresser tu entends? Tu n'es pas assez puissante pour me faire la morale ou pour m'enseigner quoique ce soit!

Le Cosmos du Dragon des Mers grandissait à vue d'oeil. Il allait passer à l'attaque et cette fois-ci cela irait faire mal.

- Je vais te montrer ce que l'on peut obtenir avec la force brute! Une démonstration sera sans doute plus efficace!

Il croisa les bras et fit monter son Cosmos jusqu'à son paroxysme. La terre tremblait sous ses pieds et ses yeux ne laissait aucun doute sur la violence de son assaut. Il écarta finalement les bras.

Dragon Explosion


Des milliers de dragons de Cosmos naquirent de l'explosion du Cosmos de Général et se ruaient sur Mélisandre. Ils étaient trop nombreux pour être esquiver, trop nombreux pour être tous détruit et surtout attaquaient de toutes les angles possibles et imaginables. Ils frappèrent à plusieurs reprises le corps de Mélisandre, par devant, par derrière, la soulevant à la force de leurs morsures, puis une dernière vague l'écrasa à terre, détruisant tout ce qui se trouvait autour d'elle. Telle était la puissance du Général du Dragon des Mers.

Tandis que Mélisandre tentait de se relever, Haiken s'approcha d'elle. Il espérait qu'elle comprendrait que pour pouvoir vaincre de puissants ennemis, elle devrait développer une attaque aussi dévastatrice.

- Voilà la différence qu'une attaque de ce genre peut provoquer sur la balance d'un combat équilibré. Tu pourras argumenter autant que tu veux, c'est une évidence à laquelle tu ne peux pas échapper, et si tu veux une preuve plus concrète, alors nous allons nous battre sérieusement afin que tu t'en rendes compte de la pire des manières. C'est à toi de voir si tu veux mon aide pour apprendre à mieux contrôler ton Cosmos afin de créer une attaque du même calibre. Si tu t'entêtes à rester sur des bases d'attaques surprises et empoisonnées alors mieux vaut s'arrêter là,car je perds mon temps. Alors que décides-tu Mélisandre? Nous continuons cet entrainement ou nous arrêtons? La décision t'appartient, Amphitrite ne pourra rien me reprocher si tu refuses que je t'enseigne le moyen de vaincre n'importe quel adversaire.

Une attaque puissante, c'est ce que Mélisandre avait besoin de réaliser maintenant pour progresser. Haiken n'avait rien à lui apprendre sur les attaques qu'elles dominaient déjà très bien. Mais elle s'obstinait à refuser ses mises en gardes. Il espérait que les dégâts causés par le Dragon Explosion lui ouvre les yeux. Car ses aptitudes ne lui seraient pas suffisantes pour vaincre un Général du Masque, car elles ne seraient pas suffisantes pour vaincre le Général du Dragon des Mers.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 285

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Ven 24 Aoû - 22:19





Malheureusement Mélisandre devrait se faire une raison, son neveu n’étais pas prêt à l’écouter et pourtant elle connaissait bien ce dont elle parlait, la jeune femme avait par le passé fait chuter des hommes très puissant par le hallucinogènes et les paroles. Il ne fallait que quelques dires pour qu’une personne respecté ne le soit plus et se retrouve a la rue, mais il fallait croire qu’ici plus rien n’était comme elle l’avait connue et que la force brute l’emportait sur tout le reste.

Son discours n’avait eu aucun effet et les hallucinations qu’elle lui avait créées non plus, il avait eu plutôt l’air heureux de se voir la tuer, chose étrange aux yeux de Mélisandre qui savait maintenant qu’elle avait une certaine place dans son esprit, peut être très basse mais cela voudrait dire que le pauvre jeune homme n’appréciait que peu de monde. Malgré tout, la jeune femme était tout de même contente de voire qu’il pensait a elle, ce qui la fit sourire même s’il y avait pris plaisir.

Après cela, Haiken pris parole, ont pouvait voir dans son regard une certaine intensité et un grand sérieux, il n’était plus le Haiken qui s’était moqué d’elle jusqu’ici et qui l’avait cherché. Par contre ce qu’il avait à dire n’était pas la pour faire plaisir a Mélisandre… Ce dernier lui fit la réflexion qu’il n’en avait rien à faire que sa tante soit fière de lui. Sans rien dire la jeune femme pris le coup, elle qui respectait la famille avant toute chose et même si elle ne l’avait jamais dit, elle aimait savoir que l’un des siens était proche.

Pour Haiken, ils n’étaient la uniquement que sous ordre d’un supérieur, on lui avait demandé d’entrainer Mélisandre et il le faisait rien de plus même si d’un autre coté la marina aurait aimé profiter de ce moment mais il fallait croire que son avis était loin d’être partagé. Aussi, le jeune guerrier n’aimait pas les arts de Mélisandre qu’il trouvait insuffisant, encore une fois il prônait la force brute et non la ruse que la jeune femme connaissait si bien…

Ainsi il voulait lui prouver que ses dons étaient insuffisants, a la limite de l’inutile… Soit, Mélisandre l’observa sans rien dire. Il ne fallut que peu de temps pour qu’elle comprenne ce qu’il se passait ou tout du moins pour supposer mais même s’il s’agissait de supposition, la jeune femme su très vite qu’elle avait vu juste ! Haiken, par la simple volonté et a l’air du cosmos avait réussi à faire sortir tout le sang contaminé mais se rendait-il compte de tout ? Savait-il que le poison utilisait restait invisible jusqu'à activation ? Et avait-il remarqué tout le temps perdu pour se soigné ? Un ennemi aurait très bien pu profiter de ce moment pour l’attaquer, non, Haiken ne savait pas du tout de quoi il parlait.

Mélisandre n’était donc pas la pour l’évaluer ni quoi que ce soit, elle était juste la pour progresser ? Non… Un entrainement de ce genre ne pouvait se dérouler comme cela car les deux partis avaient a apprendre sur l’autre et même si la marina avait été jusqu’ici pas vraiment encline a prendre des enseignement d’Haiken c’était aussi le cas pour lui qui ne voulait pas écouter sa tante et préférais lui faire des démonstration de force pour la forcer a lui faire connaitre son potentiel.

D’ailleurs, c’est ce qu’il fit juste après, Mélisandre sentait le coup venir, le cosmos du jeune garçon face a elle commençait a grandir, affreusement grandir et cela ne présageait rien de bon pour la marina. Mais elle avait l’habitude des coups plutôt violent et s’apprêtait a recevoir le coup enfermant son esprit pour lui cacher la douleur ou tout du moins une partie. Oui, c’était l’une des choses que Mélisandre avait réussi à développer par le passé lorsque la violence était trop intense, au moins elle gardait un esprit clair quelque fut les circonstances !

Et le coup arriva… Des milliers de dragon créé par le cosmos d’Haiken apparurent pour se ruer sur Mélisandre qui ne fit signe de bouger, même pas elle n’essaya d’esquiver car elle savait très bien que cela ne servirait a rien ou a l’épuiser un peu plus encore ! Ils étaient tellement nombreux que la jeune femme se retrouva a un moment au sol, le coup avait été plutôt violent et elle s’était cogné la tête sur le sol. Puis, petit a petit la jeune femme sentit que les dragons disparaissaient et lorsqu’elle fut sure que plus rien n’arrivait elle se releva.

Bien entendu Haiken avait l’air fier de lui et s’était rapproché d’elle pendant qu’elle peinait a se tenir sur ses jambes un peu endolori puis il reprit un petit discours, toujours sur le même sujet, la fameuse force brute que Mélisandre ne cherchait pas a maitriser plus que ça puisque ce n’était pas ce qu’elle voulait. Elle rejetait le combat et préférais de loin la parole et la ruse, l’espionnage et la corruption mais hélas elle allait devoir montrer a son neveu ce dont elle était capable sinon il n’allait jamais se taire…

    « Tu ne comprend vraiment rien à rien ! »

Puis saisissant son bâton de combat qu’elle déploya, Mélisandre le pointa sur le sol au niveau d’haiken. Il ne fallut que quelques seconde pour que d’immenses tentacules d’eau apparaissent pour saisir le marina a chacun de ses membre pour l’empêcher de bouger ainsi maintenant il serait peut être un peu plus réceptif…

    « Allons mon grand, tu veux souffrir, et bien soit ! »

Les enormes tentacules soulevèrent Haiken du sol puis les dirigeant a l’aide de son bâton comme un chef d’orchestre Mélisandre s’amusa a l’écarteler sans chercher a la faire trop de mal au début puis petit a petit augmenta la force utiliser pour tirer sur les membres de son neveu. La jeune femme n’appréciait pas trop de faire cela mais il fallait croire que monsieur ne cherchait que cela puis lorsqu’elle en eu assez la marina envoya le corps dans le ciel puis le lacha.

    « Goute ! »

Les quatre papillons sur son armures se décollèrent et se rejoignirent pour foncer en direction du corps d’haiken encore dans les airs et alors qu’ils allaient toucher leur cibles les papillons d’or se dispersèrent en milliers de papillons dont chacun avez les ailes aussi tranchante qu’un rasoir… Ainsi monsieur voulait gouter a la douleur, il était servi ! Et lorsque le corps du jeune marina revint enfin sur terre après avoir reçu un nombre incalculable de coupure, la jeune femme se mit a son coté.

    « C’est ça que tu voulais ? Juste ça ? Et tu pense que cela vaincrais n’importe qui ? Non, je préfère de loin faire la guerre a ma façon que de jouer a celui qui a la plus grosse ! »


Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Jeu 30 Aoû - 11:55

La petite démonstration du Général avait peut-être ouvert les yeux à Mélisandre. Néanmoins, Haiken avait le pressentiment que rien ne pourrait la faire changer d'avis, de modifier sa vision des combats. Le Dragon des Mers avait l'impression de parler à un mur, perdant son temps à démontrer, en vain, qu'un combat ne se gagne pas en voulant survivre mais en voulant vaincre.

Mélisandre avait une vision totalement différente et vraisemblablement était têtue comme une mule. Un trait de famille sans aucun doute, puisque Haiken n'était pas du genre à se laisser convaincre par les arguments des autres. La Marina se décida néanmoins à accéder à sa demande et commença alors à se préparer à l'assaut.

Elle pointa tout d'abord son bâton sur le sol, puis quatre tentacules d'eau attrapaient Haiken par chacun de ses membres et le soulevaient dans les airs. La pression exercée était telle qu'il avait l'impression que ses membres allaient s'arracher. Cependant, il en fallait plus pour y parvenir. En renforçant ses muscles, Haiken parvenait à tenir le coup sous la pression. Mélisandre avait pu constater que cela ne prendrait pas, et décida d'envoyer encore quelques uns de ses fidèles papillons, qui se transformèrent en lames. Cette attaque ressemblait fort au Dragon Explosion, mais en moins puissant.

"C'est tout! On est pas dans la merde!"

L'attaque porta et Haiken retomba lourdement au sol. Il se releva, tandis que les coraux soignaient ses coupures et autres blessures. Si ils pouvaient faire cela à ce moment précis, c'est parce que l'attaque n'avait pas été assez puissante. Lors de son combat contre Kappa, le Chevalier d'Or lui avait donné des coups qu'il n'avait pu soigner ainsi.

- C’est ça que tu voulais ? Juste ça ? Et tu pense que cela vaincrais n’importe qui ? Non, je préfère de loin faire la guerre a ma façon que de jouer a celui qui a la plus grosse !

Il se releva, reprenant un air sérieux, croisant les bras et étudiant la manière d'aborder le sujet.

- T'es vraiment trop bête!

Échec de l'étude sur le meilleur moyen d'aborder le sujet!

- Pas étonnant qu'avec aussi peu de forces tu veuilles te la jouer assassin des ombres. En plus c'est pas une question de qui a la plus grosse crétine, vous les femmes pensez toutes que les hommes sont des machos, rien à voir!

Il s'approcha d'elle, lui montrant qu'il n'avait plus aucunes blessures.

- Des gars comme moi y en a pleins, certains sont encore plus forts et d'autres insensibles aux ruses, t'en as jamais rencontré? Tu feras quoi contre eux? Ce n'est pas parce que tu augmentes ta puissance que tu dois abandonner tes autres capacités, mais il te faut au moins une attaque pouvant tuer ton adversaire en cas de pépin. Si tu refuses de le comprendre ou que t'es trop bête pour le comprendre, bah tant pis pour toi, je n'ai donc rien à apprendre, je perds mon temps! Vraisemblablement tu piges plus de combats que moi n'est-ce pas?

C'était en effet la sensation que Mélisandre donnait, de contrôler parfaitement les techniques d'assassins et refusant pour cela d'apprendre autre chose. C'était son problème, du moins ainsi pensait Haiken et elle se rendrait bien compte que contre les Généraux du Masque ces capacités pourraient ne pas suffire.

- Je m'en vais, mais je vais quand même te laisser un petit conseil, libre à toi de le suivre, augmentes le niveau de ton Cosmos. Tu dois brûler ton énergie au maximum quitte à risquer ta vie, seulement ainsi tu pourras progresser. Crois-moi contre le Masque et ses Généraux tes capacités peuvent ne pas être suffisantes!

Il se retourna et commença à partir tout en la saluant, sans se retourner.

- Allez au revoir Tata, content de t'avoir frapper je me suis bien amusé mine de rien!

Une dernière provocation avant de disparaître et de laisser Mélisandre seule.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 285

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Mer 5 Sep - 22:52





Et bien, il était peu dire que Mélisandre avait été surprise par le résultat de son attaque, elle ne s’attendait pas a un tel échec ! Alors que la jeune femme avait envoyée ses plus grosses attaque qui, normalement, avait était bien plus qu’utile face a de nombreux adversaire qu’elle avait eu il se trouvait qu’ici sa double attaque avait a peine égratignée Haiken.

Le Général du Dragon des mers s’était donc relevé, comme ci de rien et pendant qu’il se mettait a parler, la dame aux papillons se mit a observer ses mains comme ci son échec venait de celles-ci et cherchant son erreur, elle ne vit rien mais était encore une apprentie au niveau du cosmos Mélisandre pensa que tout était la faute de son manque d’entrainement, peut être avait-elle mal lié le cosmos, enfin, la question aurait-elle une réponse un jour !

Son jeune neveu commença donc à parler pour lui dire encore une fois qu’elle était idiote, connaissant quelque peu le refrain Mélisandre ne faisait plus vraiment attention. Puis il remit encore une fois sur la table le fait qu’elle était « faible », encore et toujours mais était-ce vraiment la force qui faisait gagner les guerres ? Oui, mais pas toujours ! L’intelligence prime sur la force dans la plupart des cas et cela, Haiken semblait l’oublier !

Est-ce que les hommes étaient tous des machos ? Peut être pas, mais en tout cas, plus du double de la moitié des hommes l’étaient, et ça Mélisandre en était certaine ! Malgré les apparences, les hommes avait tendance a trouver les femmes faibles et sans réelle volonté, une façon de penser des hommes qui avait ouvert des portes a la jeune femme… La gente masculine ne lui plaisait pas vraiment, d’ailleurs appréciait-elle vraiment des gens, celle qui n’avait connue que peux de gens dans sa vie n’était pas du genre a s’ouvrir a tout le monde.

Plus d’une fois elle avait pensée discuter avec le Dragon des mers mais ce qu’il se passait aujourd’hui repousserait encore un peu plus ce fameux jour ! D’ailleurs, voila qu’il recommençait a parler et toujours pour dire la même chose, les gens étaient tous des méchants ! Et de plus en plus fort a ses dires ! Non… Même si Mélisandre gardait un sourire en pensant cela, il est vrai que son neveu n’avait pas tout a fait tort, il y en avait des beaucoup plus fort que lui ! Mais la jeune femme n’en avait que faire, elle ne cherchait pas a se battre, ou tout du moins, pas directement…

Une chose que le Général du Dragon de mers ne comprenait pas c’est qu’elle ne voulait pas forcement passer a l’offensive, Mélisandre aimerait savoir se défendre le mieux possible et non pas connaitre des attaques d’une puissance incomparable, ce n’était pas son but ! Mais Hélas il ne l’écoutait pas et cela avait quelque peu agacé la jeune femme qui fit mine d’écouter sans vraiment chercher a comprendre… C’est deux la n’était pas vraiment fait pour s’entendre il fallait croire…

Regardant Haiken partir de la clairière, la dame aux papillons ne dit mot avant de prendre le chemin opposé d’Haiken. Cet entrainement était enfin terminer et elle pouvait enfin rentrer chez elle… Son neveu l’avait quelque peu déçue mais elle ésperait au fond que le jour viendrait où ils pourraient parler calmement, comme le faisait des personnes d’une même famille, et non pas se taper dessus…


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   Jeu 6 Sep - 19:38

Entraînement validé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1750]La Préparation d'une Vengeance Sanguinaire (Entrainement Haiken & Mélisandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-