RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]   Jeu 23 Aoû - 14:19

J'arrivais finalement dans les terres gelées d'Asgard, en quête d'une âme charitable acceptant de me prendre sous son aile pendant quelques temps. Le refus du Chevalier du Verseau à ma demande d'entraînement ne m'avait pas laissé le choix. Je n'avais pas d'autres alternatives que de rencontrer un Guerrier Divin, eux qui depuis toujours cotoient la glace et la connaisse mieux que quiconque.

Je ne savais pas si cela me permettrait d'atteindre le Zéro Absolu, mais je n'avais plus rien à perdre. Je ne pouvais qu'aller de l'avant et tenter ma chance. Le pire qu'il pouvait m'arriver était de voir à nouveau ma requête refusée. Cependant, cela serait toujours moins douloureux que le refus de Kappa.

Portant sur mon dos ma Pandora Box et regardant vers le sommet d'Asgard, j'entamais une nouvelle fois ma marche, pénétrant dans le premier domaine du royaume du Nord.

Je ne cachais pas mas présence, à quoi bon? Je voulais que l'on sache que j'étais présent, que l'on vienne à ma rencontre pour pouvoir exposer mon problème et demander l'aide dont j'avais terriblement besoin.

J'avoue que je ne savais pas à quoi m'attendre et j'étais un peu nerveux, mais ma volonté de progresser allait bien au-delà, et ne m'empêcherai pas d'avancer vers mon objectif. Plus jamais je ne laisserai d'abandonner sans rien faire. Je devais cet état d'esprit à mon Maître, je ne pourrais jamais lui être suffisamment reconnaissant.

"Bien! Me voilà dans le premier domaine. Je ne vois personne!"

Je faisais une légère grimace en voyant que le lieu était désert. Je haussais les épaules et décidait d'avancer jusqu'au prochain domaine. Peut-être que là-bas quelqu'un allait m'acceuillir.
Revenir en haut Aller en bas
Eren


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 3474
Armure : GodRobe de Zeta Prime.

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]   Ven 30 Nov - 14:45

Winter Soldier
Feat. Leene - Kyros


Cela faisait fort longtemps que Sköll n'était plus venu si près du palais. Depuis que les combats avaient cessé à l'issue de la précédente Guerre Sainte. Soupçonner que son paysage ait pu lui manquer serait un bien grand mot, mais il n'était pas mécontent de voir qu'il n'avait connu que peu de changements. Malgré tous les outrages qu'on avait pu lui faire subir, aucune menace ne pouvait peser sur le royaume d'Asgard. Pas sans que ses ailes gèlent et se brisent en plein vol. Il serra entre ses doigts le saphir d'Odin qui lui était revenu peu avant le dénouement final qui le vit s'opposer à la Reine des Enfers en compagnie du Guerrier Divin d'Alpha. Mais Aukoti était depuis lors porté disparu. Son regard acéré dont la couleur n'avait rien à envier à celle du plus pur des aciers scruta longuement la surface lisse de la pierre précieuse. Il s'était plusieurs fois demandé s'il était possible de la briser à condition d'y mettre tout son cosmos – toutefois sans jamais pouvoir se résoudre à s'y essayer.

Sans doute une réminiscence de son ancienne vie où il était l'ennemi d'Odin et des guerriers du Nord. S'il parvenait à briser ce joyau, qu'importe que ce soit en y mettant toutes ses forces, serait à tout jamais perdue l'armure qui résidait au sein de la statue. Une perspective tentante pour qui était supposé le dévorer à belles dents. Mais depuis quelques temps déjà, ses pensées n'avaient plus de place pour ces écarts sordides. Le brillant éclat de la pierre précieuse éveillait de tout autre songes dans l'âme du Guerrier Divin. Au creux de sa main se tenait ce qui ciselait leur relation dans un fragment d'éternité. C'était par lui que tout avait commencé. Par le cristal qu'il lui avait confié avant d'aller affronter Perséphone comme l'exigeait sa destinée. Le titre de Tueur de Dieux qu'il avait acquis le couvrait de gloire mais il n'en avait cure : il avait trouvé un nouveau défi à relever – un défi à sa mesure. Et ce défi, c'était elle.

Leene. Ou plutôt Maeleene. Un prénom qu'il n'employait encore que rarement. Le révéler à qui que ce soit par erreur lui serait insupportable tant il y accordait d'importance. C'était une sorte de secret farouchement gardé, mais qu'elle avait choisi de lui révéler pour lui signifier tant son amour que sa confiance. Depuis lors, rien n'était plus pareil, et le changement s'avérait jusque là plutôt positif. L'un comme l'autre n'avaient pas idée de comment devait se construire ce que l'on nommerait une relation, aussi ne faisaient-ils que suivre leur instinct. Et même s'ils étaient encore maladroits, cela ne leur avait posé aucun problème. Ils ne pourraient pas éternellement se contenter d'improviser et le savaient pertinemment mais préféraient l'ignorer tant ils étaient désireux de prendre leur temps. Son regard dériva vers elle, car elle se tenait alors à ses côtés – il avait tenu à ce qu'elle l'accompagne.

La vérité était plutôt que le colosse ne manquait pas une occasion de l'inviter à le rejoindre, ne fut-ce qu'un bref instant. Plus ils passeraient de temps ensemble, et plus vite se développerait cette liaison vieille de plusieurs mois déjà. Il peinait à s'en rendre compte tant cela lui semblait naturel de vivre ainsi depuis lors. Nombre de détails restaient encore en suspens, mais cela ne les empêchait pas de profiter d'une paix durement gagnée. Pas plus qu'elle même n'empêchait Sköll de s'entrainer pour ne pas perdre la main. Avoir perdu ses armes était un lourd handicap pour lui, même s'il était tout aussi capable de se battre à mains nues. Le simple fait de n'avoir plus touché une épée depuis des mois le contraignait à s'en forger une en glace afin de pouvoir pratiquer l'escrime – si l'on pouvait qualifier ainsi le style brutal et sanguinaire qui était le sien.

Et tandis qu'ils erraient à proximité du domaine de Gamma, un cosmos étranger se fit sentir. Il n'était pas le plus doué pour détecter ces émanations, mais pouvait dire à l'odeur que celui qui émettait une telle pression n'était pas d'ici. Son esprit combatif s'empara de lui, si bien qu'il en vint presque à souhaiter que le nouvel arrivant soit une menace pour le royaume d'Asgard. Ses entraînements avec la sorcière étaient réguliers, mais manquaient encore d'intensité que pour pouvoir assouvir sa soif de violence. Il était de plus hors de question de la brutaliser et il devait bien souvent se contenir avant de céder à ses pulsions. Celles qui faisaient de lui une véritable bête sauvage. Plus proche du territoire d'Epsilon que de celui par lequel était arrivé l'auteur de cette intrusion, il opta pour l'y attendre plutôt que de revenir en arrière. Sa voix retentit dès son arrivée.

- Qu'est-ce que t'es venu foutre ici ?

Il avait pour l'occasion emprunté l'épée qu'il avait lui-même forgé à l'intention de sa compagne pour ne pas être démuni face à un adversaire potentiel. Posée sur son épaule, la clarté la lame témoignait d'un entretien fréquent. La déception eut cependant tôt fait de le submerger quand il s'aperçut que c'était à un Saint qu'il avait affaire. À l'évidence, ce n'était pas encore cette fois qu'il aurait la chance de croiser le fer. Le ton sur lequel avait été proférée cette question n'en était pas moins péremptoire, et sa réponse avait tout intérêt à le satisfaire. Sans quoi le visiteur risquait fort de quitter les lieux plus tôt que prévu, et les pieds devants. Il n'était pas connu pour être le plus conciliant des porteurs de saphir – c'était même le contraire le plus souvent – et la sanction serait terrible si son explication n'était pas convaincante. Freyja aurait sans doute mal vécu le fait qu'il se montre si hostile envers un allié présumé, mais Sköll ne faisait-il pas que demander à sa façon de montrer patte blanche ?

Bien qu'elle ait exprimé son désaccord, il avait demandé à Leene de rester en retrait. Non pas par crainte comme l'on aurait pu le croire, mais par désir de sa part de n'avoir pas à partager une proie hypothétique. Son sourcil s'arqua légèrement quand il reconnut dans les traits de l'étranger l'un des hommes qu'il avait combattu lors du tournoi organisé par Héphaïstos, dont les souvenirs lui avaient été rendus par la main d'Aukoti. Kyros n'avait vraisemblablement pas eu cette chance. Il était donc peu probable qu'il se souvienne de lui et de la cuisante défaite qu'il lui avait infligé à l'occasion de cette épreuve de force. Le destin joue parfois aux hommes des tours bien étranges, et cela à commencer par ce que dicte leur coeur. À présent, il en savait quelque chose, se dit-il tout en portant vers Leene un discret regard alors qu'elle devait commencer à s'impatienter. Une étrange tournure que prenait là leur promenade en amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Managarm


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 330
Armure : Se rouler dans la neige et emmerder son frère

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]   Jeu 6 Déc - 9:29

Le temps coulait entre leur doigts, insaisissable mais implacable. Rien n’arrêtait sa marche inéluctable, sa course folle, pour le pire comme pour le meilleur. Cela, elle était bien loin de l’ignorer. Chaque homme vivait avec, s’y faisait ou bien luttait vainement pour le contrer, ramener à eux un bonheur qui jusqu’alors avait toujours demeuré à deux pas d’eux. Si proche qu’elle pouvait en effleurer la main de la sienne. Ses doigts graciles vinrent se faire emprisonner par la poigne d’ébène du guerrier divin à ses côtés, tendre malgré son apparence bourru. La sorcière laissa un sourire étirer ses lèvres, profitant de la chaleur de sa paume contre la sienne apportant à son âme un doux enivrement dont elle ne se lassait pas. Objectivement, elle trouvait ce sentiment niais et avait longtemps luttée contre ses élans troublant son âme au début de sa relation avec Sköll. La guerrière en elle se refusait à se laisser ainsi dominer, que cela soit par un homme ou une simple émotion, et il lui avait fallut du temps et de la patience pour enfin l’accepter. Elle n’en demeurait pas moins critique avec ses élans aimants, tout en acceptant ses bienfaits aussi sots pouvaient ils demeurer – pour les autres ou elle-même.

Sa relation avec le fauve noir n’en était plus à ses débuts, pour autant, elle n’en demeurait pas moins encore vacillante par moment. Son caractère n’aidait pas toujours à simplifier ce qui était déjà si complexe, mais elle avait apprit à se laisser aller et à voir ce qu’il adviendrait. Jusque là, elle ne regrettait pas ce jour de tempête durant lequel elle avait acceptée de ce lier à lui. Et le temps passé lui avait apprit bien plus qu’elle n’aurait jamais put l’imaginer. Elle aimait cette situation. Même si elle se sentait parfois démunie devant pareil émotion, la dame blanche s’était laissé glisser au creux de ses bras et n’avait aucunement l’attention de s’en défaire, aussi étouffante pouvait devenir cette cage, elle s’y était engouffré en connaissance de cause. Elle tenait trop à ce fragile équilibre qui s’était, après une longue période de doute et de maladresse naïve, enfin stabilisé. Délicat encore et qui pouvait se briser à n’importe quel instant, mais la belle d’argent l’ignorait pour profiter de l’instant. Nul besoin de savoir ce que l’avenir leur réservait, elle y réfléchirait lorsque celui-ci cognerait à leur porte.

Cette balade à deux pourtant prit une dimension différente dès lors qu’elle ressenti à l’orée de ses sens un cosmos inconnu. Elle n’eut nul besoin d’en faire part à son compagnon puisque celui-ci focalisait déjà son esprit sur la présence s’approchant du domaine dans lequel ils demeuraient, les sens aiguisés comme jamais. Pour l’âme d’un guerrier, la paix pouvait être retorse. En voyant l’éclat combattif brillant dans ses prunelles d’argents, la belle ne put s’empêcher de frissonner alors qu’il se penchait sur elle pour lui soutirer un baiser et lui emprunter la lame qui ceignait sa taille. Elle le laissa faire davantage parce qu’elle ne s’attendait pas à ce qu’il la prenne ainsi au dépourvu que par acceptation pur et simple. La fille de la lune fronça ses fins sourcils puis croisa les bras avec humeur.

« Tu aurais put demander autrement. »

Un marmonnement qui n’ôtait nullement le fait qu’une part d’elle-même n’en était pas mécontente. Son âme de guerrière cependant n’en était guère aussi satisfaite. Mais elle laissa tomber. Ce cosmos, elle l’avait déjà ressenti avant, même si ce n’était qu’un court moment et que cela remontait à des années auparavant dans ce lieu lugubre et sinistre appartenant au dieu grec des enfers. La sorcière en retrait observa d’un œil irrité le nouvel arrivant, sa cape à la terne teinte recouvrant ses épaules la rendant plus douce qu’elle ne l’était bien en réalité. On l’oubliait trop souvent. Les paroles de son amant ne la troublèrent pas – habitude sans nul doute – et elle ne retint pas un soupire agacée si ce n’était contrarié.

Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]   Jeu 13 Déc - 22:01

Je traversais le premier domaine du Royaume d'Asgard, lorsque j'apercevais une silhouette immobile un peu plus loin. Je ne savais pas encore qui cela pouvait être mais son Cosmos était terriblement puissant, c'était tout simplement indéniable.

"Un Guerrier Divin?"

Mes pas me menaient à m'approcher un peu plus et j'étais assez proche pour finalement observer convenablement l'homme qui semblait tout simplement attendre. Serait-ce moi qu'il attendait? La surprise était visible sur mon visage. Le guerrier qui me faisait face dépassait sans problèmes les deux mètre de haut et avait un physique très imposant. Son Cosmos n'en était pas moins impressionnant, encore plus lorsque l'on pouvait le ressentir de plus près. La froideur de son énergie ne me laissait pas de grand doute sur sa nature. Mais ses yeux étaient tout aussi explicites sur son caractère. Un regard comme celui-ci, j'en avais vu un en Enfers qui aurait pu rivaliser avec le sien. Kyro du Requin avait un regard qui pouvait faire trembler de peur quiconque se présentait devant lui.

Cependant, je ne montrais pas le moindre signe de peur. Pourquoi le devrais-je? Je m'immobilisais devant lui, cherchant les mots pour expliquer ma venue en ces terres, mais les mots du Guerrier Divin coupèrent mes pensées. D'un ton autoritaire et légèrement menaçant, il me demandait la raison de ma présence.

- Qu'est-ce que t'es venu foutre ici ?

Une jeune fille apparaissait alors derrière lui, semblant le réprimander pour avoir poser la question avec aussi peu de tact.

- Tu aurais put demander autrement.

"C'est vrai t'aurais pu demander autrement" - pensais-je. Mais qu'importe. Je n'étais venu en ces lieux pour enseigner les bonnes manières à qui que ce soit. J'étais avant tout ici afin d'obtenir le moyen d'augmenter ma puissance face au refus de Kappa. Et même s'il est vrai qu'il aurait été préférable de tomber sur un Ase moins antipathique et agressif, si jamais je parvenais à m’entraîner avec lui, j'étais certain que je pourrais gagner en combativité et puissance physique, ce qui me faisait terriblement défaut.

Les Guerriers Divins n'étaient pas le genre de combattants ayant froid aux yeux, sans mauvais jeux de mots. Les peux que j'avais eu l'opportunité de rencontrer étaient des guerriers fiers, ne reculant devant aucun combat. Le Guerrier Divin aux cheveux argentés en était un parfait exemple, sinon le meilleur exemple, tant sa soif de combat se faisait sentir en lui.

Je posais finalement ma Pandora Box par terre et m'inclinait légèrement en signe de respect et surtout afin de demander cette faveur si importante dont j'avais besoin.

- Mon nom est Kyros, Chevalier de Bronze du Cygne, au service de la Déesse Athéna. Je suis venu ici afin de demander de l'aide aux Guerriers Divins. Vous qui dominer le froid et la glace comme personne d'autre, j'aimerais m’entraîner avec vous, afin d'augmenter mon pouvoir de glace et atteindre le Zéro Absolu. Si je suis ici aujourd'hui c'est que je n'ai personne d'autre pour m'aider à y parvenir, et c'est pourquoi je viens vers vous, Guerrier du Grand Nord, afin d'obtenir cette aide.

J'espérais que mes paroles aient un impact positif, mais je n'étais vraiment pas sûr de moi. J'attendais, appréhensif, la réaction de la part des Guerriers du Nord, afin de savoir si ma requête aurait un retour favorable ou bien si ma deuxième tentative échouerait également.
Revenir en haut Aller en bas
Eren


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 3474
Armure : GodRobe de Zeta Prime.

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]   Jeu 31 Jan - 23:44

Winter Soldier
Feat. Leene - Kyros


Sköll n'ignorait pas que malgré son apparente irritation, Leene n'était pas mécontente qu'il s'y soit pris de cette manière. Bien que toujours peu habituée à ce genre de traitement, elle avait déjà démontré à maintes reprises ne pas y être indifférente – pour ne pas dire qu'elle en tirait une certaine satisfaction. Oui, elle les appréciait plus qu'elle ne voulait bien l'avouer, et il fallait sans doute voir là les derniers vestiges de cette solitude dans laquelle elle avait dû vivre toutes ces années. Lentement mais sûrement, elle s'accoutumait à aimer et être aimée, à connaître le bonheur. Ce type de comportement de sa part n'était guère plus qu'un simulacre afin de ne pas avouer que sa présence dans sa vie était devenue une nécessité. Sa fierté mal placé le lui avait interdit, et lui imposait ce faux semblant pour encore quelques temps. Il aurait pu mal le vivre, mais s'était fait à cette idée sans trop de mal.

L'accepter n'avait pas été facile pour lui non plus et il pouvait comprendre qu'elle ne soit pas si prompte à s'en accommoder. À plus forte raison qu'elle ne s'en plaignait le plus souvent que quand ils n'étaient pas à l'abri de l'intimité, où elle semblait dès lors s'adoucir encore davantage. Un seul cœur, un seul corps, une seule âme... Et une seule lame, songea-t-il avec un rien d'amusement tandis que sa prise se raffermissait sur le manche de l'épée. Il n'avait pas prévu de lui emprunter, mais faute d'en avoir une qui lui soit propre à disposition, le choix ne lui avait guère été laissé. Contrairement à ce que pouvait laisser penser sa contrariété, elle ne lui en tiendrait pas en rigueur. Cette arme était la sienne et le colosse aurait tôt fait de la lui rendre dès qu'il n'en aurait plus l'utilité. Elle n'appartenait qu'à elle, et à elle seule. C'était pour cela qu'elle avait été forgée.

Un examen minutieux lui apprit que cet importun, il le connaissait fort bien. Il avait en face de lui le Chevalier du Cygne, qu'il avait affronté et vaincu au cours du tournoi organisé par le Dieu des Forges. Celui-ci n'en avait gardé aucun souvenir, et Sköll aurait été dans le même cas s'ils ne lui avaient pas été rendus par Aukoti quand il était encore Guerrier Divin d'Alpha. Évoquer leur première rencontre ne serait donc d'aucune utilité, puisque seuls les pouvoirs divins qui lui avaient ôté de la tête ce bref passage de son existence pourraient le lui rendre. Toutefois, force était de constater que c'était là une étonnante coïncidence. À la vérité, il gardait de cet épisode plus d'estime pour lui que pour le Gold Saint qui avait lutté à ses côtés et que Zeta avait défait avait une facilité déconcertante.

- Pourquoi avoir bougé ton cul jusqu'ici ? Je connais mal les chevaliers d'Athéna, mais je doute qu'il n'y en ait pas un seul qui soit foutu de maîtriser le froid. Dois-je en conclure qu'il n'y a là-bas personne qui le connaisse mieux que toi même parmi les Chevaliers d'Or ?

Oui, Sköll ne jurait que par la force brute. Les qualités de guerrier d'une personne étaient pour lui la seule valeur dont elle soit dotée, et ce n'était qu'en fonction de cela qu'étaient régies ses relations avec son entourage. Il n'avait que peu de considération pour les faibles, et se donnait rarement la peine de retenir ne serait-ce que leur nom. Même avec l'intervention d'Aukoti, tout portait à croire qu'il aurait eu vite fait de l'oublier une fois de plus s'il n'avait pas démontré des qualités indéniables sur le champ de bataille. En ce monde où la force fait loi il n'y avait pas de place pour ceux qui ne pouvaient survivre par eux-même. Et même si leur confrontation s'était soldée par une défaite, le Cygne s'était admirablement battu. S'il n'y avait eu cela, tout ce qu'il aurait pu dire ou faire n'aurait nullement convaincu le géant des glaces de lui prêter une oreille attentive.

En outre, sa question avait la double utilité de l'éclairer sur ses motivations et de le renseigner à propos du Sanctuaire. Il n'avait pas menti en disant qu'il n'en savait que très peu à son sujet malgré le fait qu'il s'y soit battu lors d'une précédente Guerre Sainte. Compte tenu du nombre de fidèles qu'Athéna comptait dans ses rangs, la diversité devait y avoir la part belle et il aurait été déroutant d'apprendre que le meilleur dans son domaine était un Chevalier de Bronze. Mais le simple fait que celui-ci se soit révélé plus impressionnant que son homologue doré lors de la bataille qu'ils s'étaient livrés suffisait à prouver que cela ne voulait pas dire grand chose, en fin de compte. Le déicide échangea avec sa compagne un regard de connivence comme s'il voulait lui demander son avis. Ce faisant, il s'approcha du lourd récipient que transportait le chevalier et posa la main dessus.

- Et même si j'acceptais de t'entraîner, qu'est-ce que j'ai à y gagner ? Qu'est-ce qui me prouve que tu es assez fort pour rester en vie ? Je tiens pas à me retrouver avec un cadavre de Saint sur les bras, j'ai déjà assez de problèmes comme ça.

Savait-il seulement qui il était ? À défaut de se souvenir de leur passé commun, il n'était pas à exclure que ses faits d'armes face à la déesse Perséphone soient parvenus jusqu'à lui. Sköll ne s'en souciait guère : il n'avait pas fait cela pour la gloire ni même pour en tirer un quelconque profit. La question était de savoir si le Bronze Saint ne s'était adressé à eux que parce qu'ils étaient les premiers à avoir croisé sa route ou s'il savait pertinemment à qui il avait à faire. Nul doute en tout cas qu'en matière de Chevalier des Glaces, il avait frappé à la bonne porte : pour lui, y avoir recours était aussi naturel que de respirer et il pouvait sans difficultés faire appel au Zéro Absolu. Ce n'était pas le cas de tous les Ases, contrairement aux idées reçues auxquelles se fiait le Bronze Saint. Et s'il voulait en avoir un aperçu, il était dans son intérêt de se montrer convaincant...
Revenir en haut Aller en bas
Kyros


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 5601
Armure : Cloth du Cygne

Feuille de Personnage :
HP:
170/150  (170/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]   Mer 17 Avr - 10:37

- Pourquoi avoir bougé ton cul jusqu'ici ? Je connais mal les chevaliers d'Athéna, mais je doute qu'il n'y en ait pas un seul qui soit foutu de maîtriser le froid. Dois-je en conclure qu'il n'y a là-bas personne qui le connaisse mieux que toi même parmi les Chevaliers d'Or ?

Le Guerrier Divin qui était venu à sa rencontrer était loin d'être commode, je l'avais déjà compris, mais il fallait vraiment manqué de chance pour tomber sur le Guerrier qui semblait ne pas connaitre le sens du mot diplomatie. Ou bien étaient-ils tous ainsi? De toute manière, je ne pouvais pas me plaindre. J'étais chez eux et si réellement je voulais obtenir ce que je voulais, je devais me soumettre à leurs manières d'être et de communiquer.

Je me posais la question à présent, à savoir, devais-je lui dire que le Chevalier du Verseau avait tout simplement refusé de m’entraîner. Je n'espérais pas devoir en dire plus à ce sujet, mais je me voyais dans l'impossibilité de rester en silence ou même de mentir. Le Guerrier Divin pouvait m'affirmer qu'il connaissait mal les Chevaliers d'Athéna, mais rien ne me le prouvait. Peut-être essayait-il simplement de me tester afin de savoir si ma venue et mes intentions étaient réellement telles que je les affirmais. Je me décidais finalement à lui répondre, pensant que un silence trop long pourrait donner l'idée que je cachais quelque chose ou pire que la seule présence du Guerrier Divin était suffisante pour m'intimider.

- Non! Il y a bien quelqu'un qui domine parfaitement la glace et le Zéro Absolu, c'est juste que... Il a refusé de m’entraîner. C'est donc le seul moyen que j'ai trouvé pour arriver à mon but, venir vers vous afin que l'un d'entre vous puisse m'aider à atteindre ce seuil.

Néanmoins, le Guerrier Divin ne semblait pas convaincu et surtout n'arrivait pas à trouver une raison valable pour m'entrainer. Voilà qui était fort fâcheux, car je n'avais pas non plus de raisons valables pour le faire accepter ceci.

- Et même si j'acceptais de t'entraîner, qu'est-ce que j'ai à y gagner ? Qu'est-ce qui me prouve que tu es assez fort pour rester en vie ? Je tiens pas à me retrouver avec un cadavre de Saint sur les bras, j'ai déjà assez de problèmes comme ça.

Je répondais également à cette ultime question. Je ne savais plus à ce moment si cela avait été une bonne idée de venir jusqu'aux terres du Grand Nord, mais il était trop tard pour faire marche arrière. La vie était semée d’embûches et d'épreuves à surpasser, cela était simplement une de plus sur mon chemin et que je devais affronter de front. Fuir n'entrait pas en ligne de compte, et reculer à présent serait un signe de faiblesse que je ne voulais pas non plus montrer. Au lieu de ça, j'élevais mon Cosmos, comme pour montrer aux Guerriers Divins que je n'étais pas un débutant en la matière. J'avais beau être un Chevalier de Bronze, j'avais énormément progressé en Enfers et avait atteint un niveau bien proche de ceux des Chevaliers d'Or. Il ne me manquait qu'une seule petite marche à monter pour les atteindre. C'est pourquoi j'avais tant besoin de cet entrainement et d'atteindre le Zéro Absolu.

- Ne vous fiez pas à mon Armure Guerrier Divin, les Généraux de Poséidon que j'ai affronté ont commis cette erreur et ont perdu face à moi. Quelque soit l'entrainement que vous me ferez subir, je ne mourrai pas! Je n'en ai pas l'intention. J'ai survécu à une guerre, vous pouvez être certain que je ne compte pas mourir sous vos coups!

Je calmais alors mon Cosmos, revenant à un état normal, avant de continuer.

- Je n'ai malheureusement rien à vous offrir si vous m’aidez, si ce n'est ma gratitude et une promesse de vous rendre la pareille si vous en avez un jour besoin. Je sais que c'est bien peu, mais c'est hélas tout ce que je peux vous promettre. Mais sachez que je tiens toujours parole.

Ces paroles ne seraient probablement pas suffisantes, du moins c'est ce que je pensais, mais j'avais opté pour dire la vérité. Sachant que je tentais toujours de tenir mes promesses, je viendrais en aide aux Guerriers Divins en cas de besoin. Mais me croiraient-ils? De cela dépendait si oui ou on le Guerrier qui se tenait devant moi m’entraînerait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1749]Rencontre glaciale en quête de puissance![Leene & Sköll]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-