RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)   Dim 26 Aoû - 14:42

Cap Sounion, Grèce

Du haut de la falaise abrupte que surplombe la méditerranée, je me tenais là concentré sur mon boulot. L’entrée de l’Empire Sous-Marin se trouvait là, juste en dessous au bout d’un chute libre de plus de dix seconde et le plouf caractéristique signifiait l’entrée dans l’eau…
Je m’essuyais sur la tunique de l’un des gardes du Temple de Poséidon puis remontais mes chausses, j’avais une fois de plus lâché ma crotte devant la porte de ses enfoirés de leur truie de régente. Le principe était simple, leur jeté de la merde au visage et attendre pour voir lequel réagirait, parfois je n’avais que des gardes et ce n’était pas très drôle, mais parfois je pêchais un général et c’était un peu plus marrant. Cela ferrai bientôt trois ans que durai ce petit jeu, au début je n’avais fait que fuir, m’entrainer tant que je le pouvais et fuir de nouveau, mais cela m’avait lassé bien vite et puis de toute façon personne n’était à la hauteur contre moi et ce même sans mon armure.

Mon écaille m’avait quitté bien plus tôt que je ne l’espérais de prime abord, je pouvais sentir qu’elle m’aimait, qu’elle m’approuvait mais je savais aussi qu’elle ne pouvait rien contre la face de morue. C’était elle qui commandait aux écailles et qui l’avait fait revenir près d’elle, quel sort lui avait elle fait subir ?! Je n’en savais rien, mais j’avais déjà lâché plusieurs crottes en son honneur. De la part de mon écaille ! Avais-je dit au moment du plouf soixante mètres plus bas.

Mon petit tour était invariable à présent et c’était lui qui consistait à me maintenir en forme, après le Cap Sounion je me glissais discrètement dans le Sanctuaire d’Athéna qui se trouvait non loin. Là le principe était simple, me placer sur le chemin de ronde des gardes et pisser contre un colonne dès que je les avaient en vue. La première fois ces andouilles c’étaient approchés l’arme au poing en me demandant de me retourner et de décliné mon identité. Je m’étais exécuté sur le champ, arrosant leurs bottes à deux d’entre eux puis je les avais tabassés, ma virilité toujours à l’air. Chez la pucelle de Zeus je me contentais de leurs casser quelques jambes, bras où côtes et n’en tuait que par accident, si bien qu’à force je les connaissais tous et avais mon petit fan club à moi. Je ne suis toujours pas compris qui j’étais, ni d’où je venais. Le fait est que mon identité était resté secrète durant tout l’exercice de mes fonctions en Atlantide et que ceux-ci n’avait pu la divulguer sous peine de passer pour des incapables à régler leurs problèmes internes, j’étais donc plutôt peinard de ce côté-là.

En Asgard c’était un peu plus compliqué, il fallait dire que je m’étais pas mal fait connaitre à une certaine époque et les gens du nord avaient la rancune tenace. Bon il fallait bien avouer que je leur avais laissé de beaux aide-mémoire avec cette quantité de gamin qui portaient les traits de leur père, l’amour paternel par contre bonjour ! A peine je mettais un pied dans un village que les habitants sortaient piques, fourches et parfois des épées en bel acier, ça me faisait plaisir qu’il use des petits cadeaux que je leur laissais à chaque passage. Evidement je ne faisais que faire semblant de courir et je laissais tomber dans ma fuite une arme ou deux que j’avais volé chez un forgeron grec.

J’en étais là de ma petite vie quand le duo débile vint à ma rencontre...

Edit d'Amphitrite : Début d'Evolution validée.
Revenir en haut Aller en bas
Minos


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 1021
Armure : Surplis du Griffon

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)   Dim 26 Aoû - 17:35

Spoiler:
 

Six ans, six ans déjà depuis le jour ou l’ancienne enveloppe de notre empereur s’était avérée etre défaillante au point de plonger le sombre empire dans la défaite. Six ans depuis que mon frère et moi étions en quête d’un corps digne de ce nom et six ans maintenant que les hôtes potentiel se succédaient sans fin.

Toujours d’une grande pureté, toujours le physique angélique et le caractère niais au possible. Si je pouvais comprendre la fascination de mon empereur pour la pureté humaine, je ne comprenais décidément pas pourquoi son hôte devait etre quelqu’un ignorant tout de la réalité des choses de ce monde, une telle ignorance ne pouvait etre bénéfique quel que soit la façon de l’appréhender. Aussi pour cette incarnation, mon frère et moi avions décidé de changer la donne, cette fois l’hôte devrait etre un guerrier, l’hôte devrait avoir subis d’innombrable batailles ayant marquées à la fois sa chair et son esprit. Un tel changement s’avérait etre une première, et nous ne pouvions que supposer des effets qu’un tel hôte aurait sur le sombre empereur, mais cela valait la peine d’essayer.

Quelque semaines que j’avais été libéré du venin insidieux de ma maudite sœur, et déjà je pouvais voir les ravages qu’il avait causé à travers moi, il était temps de prendre une décision, le maitre du monde souterrain devait revenir et guider les siens.

Parmi tous les hôtes potentiel se trouvait un homme, un paria aux manières déplorables mais aux prouesses guerrières indéniables, grande était sa force, mais ridicule devait etre son cerveau.

On ne peut pas tout avoir apparemment.

Ce fut avec un sourire amusé que j’observais le quotidien de cet ex-marina, déchu et chassé par les siens qui malgré tout vivait dans l’insouciance et l’insolence la plus totale. Même si je n’étais pas adepte de ces manières, je devais reconnaitre qu’il avait du style, à ma connaissance jamais un mortel ne s’était permis de telles exactions envers les divinités, et quelle liste d’ennemi !

Seul un fou ou un sot fait d’un monde entier son ennemi.

Le monde entier souhaitait le voir rejoindre le sombre empire ou le juge du griffon vomirait sans doute devant le récit de sa vie avant le l’expédier à grand coup de botte dans le tartare avec une camisole de force et un masque lui interdisant les morsures.

Je ne suis même pas sur que cela suffirait...

Cependant si son esprit était à revoir de fond en comble, son corps et ses aptitudes étaient plus que fascinantes pour un humain, un atout de taille pour notre projet.

Mais que pensera Perséphone en le voyant devenir l’hôte de son époux ?

Cette perspective ne me réjouissait guère, la sombre impératrice avait au cour de son exil apprit à évacuer sa rage et sa rancœur, mais si elle n’était avec son hôte que bonté et pureté, imposer à son époux ce barbare rustre et malsain était d’un rare toupet.

Remarque, une fois convenablement nettoyé et paré d’un beau costume, il pourrait devenir un hôte plus que digne du sombre empereur.

Et il y avait aussi cette histoire de dette auquel cet ex-marina ne pouvait échapper, tout du moins s’il lui restait un semblant d’honneur. La sombre impératrice lui avait rendu une fois la vie, de cela il ne pouvait se départir. Le jeu en valait la chandelle, si nous avions raison, ce choix risqué serait l’augure d’un renouveau sans commune mesure du sombre empire.

« Mon frère, je crois avoir trouvé celui qui représente le mieux notre vision, c’est un monstre inhumain certes, mais n’est-ce pas là justement ce que nous recherchons ? Retrouve-moi auprès de lui et je ferais revenir le sombre empereur de mon royaume afin d'accomplir le rituel. »

Le message télépathique était parti, je n’avais plus qu’à attendre, cela ne serait pas long, mais j’avais de toute façon fort à faire dans l’attente. Faisant alors apparaitre dans ma main une flaque d’or fondue, je la retourna pour qu'en émerge lentement le pendentif sacré, celui qui, par le simple fait de le porter, représentait le lien indéfectible entre le sombre empereur et son hôte. Il était temps pour lui de retourner autour du cou d’un humain, du bon humain cette fois.

Me matérialisant face à l’ex-marina du requin dans un nuage de poussière d’or, j’hésitais entre deux approche, soit l’endormir sur le champ afin de m’épargner les inévitables remarques grossières et vulgaires qu’il ne manquerait pas de me lancer, soit poser par respect un genou à terre devant celui qui deviendrait l’hôte du sombre empereur. Finalement je choisis la troisième solution, celle de rester debout les bras croisé, le pendentif à la main et un sourire satisfait sur le visage à la pensé que notre quête touchait à sa fin.

« Salutation Kyro, je suppose que me présenter est inutile mais sache que je suis Hypnos, le dieu du sommeil. Sache aussi que cela fait longtemps que je t’observe, si ta vie est une insulte pour tout ce que qui est beau et noble dans l’humain, tes prouesses sont malgré tout remarquables, tu fais de grandes choses, terrible certes, mais surprenante, peu d’humain pourrait survivre aussi longtemps avec le monde entier à ses trousses. Rien que pour cela, tu as mes félicitations. »

Je m’inclinais alors la main libre sur ma poitrine alors que mon étoile à six branches commençait à luire d’une lumière grandissante à chaque secondes qui passaient.

« Cependant je ne suis pas là pour t’adresser mes compliments, jeune humain, non, si je suis ici c’est parce que ma quête qui dure depuis maintenant six ans touche à sa fin. Sous ce masque d’insouciance et de vulgarité, je discerne la vengeance et la honte, je discerne l’envie de devenir plus que ce que tu es à présent. Tu peux bien sur continuer à cracher au visage des dieux en attendant que viennent leur châtiment, mais tu sais pertinemment ce que sera alors ta fin et je sais que tu ne veux pas finir comme ça. »

Faisant alors apparaitre dans ma main libre une nouvelle flaque d’or fondu, je la retourna afin que s’en échappe lentement un vase doré et deux coupe faite de la même matière qui restèrent suspendu au-dessus du sol à la hauteur de ma taille. Le vase déversa dans les deux coupes un liquide pourpre reconnaissable entre tous, le nectar des dieux coulait, remplissait les deux coupes dont une se déplaca en direction de l’homme à mes côtés tandis que je saisissais l’autre pour en savourer la première gorgée. Le nectar apaisait la soif, régénérait le corps, procurait une félicité incomparable. La seule boisson pouvant combler jusqu’aux dieux eux-mêmes.

« Que dirais-tu Kyro si je t’annonçais qu’aujourd’hui je pouvais te donner la puissance dont tu rêves depuis toujours, que dirais-tu si aujourd’hui ta vengeance devenait autre chose qu’une chimère enfantine ? Je t’ai choisi pour devenir le nouvel hôte humain du sombre empereur, toi parmi tous, je sais que tu ne conçois pas encore l’insigne honneur que cela représente mais je te le demande sans détour, au nom de cette dette que tu as envers la sombre impératrice Perséphone, au nom de ta vengeance, accepte tu cette coupe ? Acceptes-tu mon offre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)   Lun 27 Aoû - 16:13

-RrrrRRRrrr Pchiiiii, RrrrRRRrrr Pchiiiii
Le manque soudain de muscle dans mon coup faisant tomber ma tête en avant me réveilla. Un type est devant moi et je me rappelle foutrement plus qui sait. Plutôt grand, plutôt pas trop costaud et blond comme les blés et les prunelles assorties, ça fait un peu gonzesse mais je sens son cosmos et il est … énorme. Hypnos ! Ouais c’était ça qu’il avait dit, et d’un coup tout son baratin me revint en mémoire, quel abruti.

-Dieu du Sommeil hein, je dois bien avouer que t’es foutrement efficace, j’ai jamais entendu de laïus plus assommant. Par contre, tu comprends vraiment rien à rien.

Du revers de la main je renversais sa pisse de chat et le dédaignais lui dans son intégralité en lui tournant le dos et commençant à me barrer. Allez je lui devais bien une réponse, même si tout le monde disait de moi que je n’étais qu’un connard, je prouvais bien là que j’avais de bonnes manières.

-Dieu abruti, tu viens m’offrir un collier et un coup à boire et moi en échange je suis censé t’offrir mes fesses ?! Si tu m’a pris pour ta pute alors tu t’es fourré le doigt dans l’cul. Tu vois les humains depuis ta conditions divines et prétend les analyser et les comprendre hein, mais si je viens chier tous les jours devant le Sanctuaire de la Morue tu crois vraiment que c’est par vengeance ? Et si tu me vois retourner en Asgard voir ce que devient mon sperme tu y vois de la honte ?

Certes la pique était pourrie et je le savais, lui aussi le savais et il savait même que je savais et du coup je savais moi, qu’il savait lui qu’on savait tous les deux, mais je ne lui avais pas franchement répondu et je le savais, lui aussi le savais…

-Puisque tu n’as pas réussi à comprendre ma métaphore Ô grand dieu trop malin je vais te l’expliquer. Je vous emmerde, tous autant que vous êtes, premier degré ET second degré puisqu’il te faut les sous-titres. J’ai honte de rien et je veux me venger de personne, tu crois que l’autre face de vérole avait le choix ?! Je suis un connard mec, tu aurais dû l’arrêter là ton raisonnement.

Même si je me cassais sans un regard en arrière et bin n’empêche que l’autre glandu n’avait pas tort sur toute la ligne, bien sûr que mon but ultime s’arrêtait à cassez les couilles, mais ça c’était juste parce que c’était franchement marrant, mais là où c’était pas encore trop con c’est qu’avec la puissance d’un Dieu et bien je pourrais faire chier encore plus de monde et même Zeus lui-même. Trop dangereux, trop d’aléatoire dans l’équation, y’avait de grande chance qui j’y perdre mon âme et mon esprit, dès lors où serait l’intérêt ? Restait cette foutu dette à l’autre coquine, ça je ne pouvais le nier…

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)   Lun 27 Aoû - 20:11

"Dire que c'est ça qu'on va utiliser "ça" comme réceptacle pour notre maitre... Tu n'as rien trouvé de plus vulgaire, Hypnos ?"

Fit un écho sortant de nul part, se répercutant aux alentours malgré le vacarme de la méditerrané jusqu’à ce que la réalité face au marina renégat ne se brise d'une fissure béante: blessure dans le tissus même du réel, donnant alors vision sur tout une dimension d'étoile et d’obscurité infini d'où apparue soudainement une lueur dans le lointain de l'Hyperdimension. Celle-ci prit lentement forme jusqu’à apparaitre au seuil de la fissure sous l'apparence d'une étoile à cinq branche et rayonnant d'une lumière des plus infernales alors que le cosmos de l'entité s'approchant de ce lieu se déversa sur toute la falaise tel un raz de marée,se faisant sentir par de violente secousse ébranlant entièrement la falaise sur lequel se tenait déjà deux individu: contrairement à au premier arrivant, le second n'avait en aucun cas l'air de se montrer pacifique, bien a l'inverse au vue du sentiment que dégagea la forme pénétrant alors la dimension tout en faisant mourir la végétation et la vie sous lui.

"Tu n'es pas le seul a observer ce déchet depuis des années: les morts n'ont de cesse de se plaindre de ce personnage responsable de leurs décès, il serait plus préférable que je l'élimine maintenant pour ne pas attirer de problème par la suite..."


Fit la forme se matérialisant dans la réalité pas à pas tout en ignorant complétement le mortel se dirigeant dans sa direction: apparaissant vêtu d'une immense armure sombre aux larges ailes séparé par de long cheveux d'argent et dégageant une puissance des plus phénoménal. L'ange de jais et d'argent déploya un instant ses immenses ailes de métal obscure avant de les refermer une fois qu'il posa son regard sur l'ancien boucher des Marinas: sa main se levant face au Requin avant que son cosmos sombre gorge sa paume d'une énergie meurtrière, énergie qui se concentra sur elle même avant d'être expulser des doigts de la mort sous la forme d'une vague de cosmos crépitante d'éclaire violacé contre le marina qui fit alors un beau décollage en trombe dans les airs pour ensuite s'écraser face à Hypnos . Une fois sur que l'animal lui donnait toute son attention, le dieu de la mort réitéra l'offre d'Hypnos avec ses propres mots.

"Je me rappelle clairement de toi, Kyro Ex général de l'ombre du Requin... Et je me souviens que mon impératrice t'as ramené à la vie: Tu dois une dette de vie au sombre empire et en mon nom il est temps de la payer !"

Rugit Thanatos en l'attrapant par le cou afin de le jeter contre un arbre prés de lui: le brisant instantanément sous l'impact de la violence du requin changé en fusée. Le dieu de la mort se tourna un instant vers son frère et lui défendit d'intervenir d'un regard.

"Pour cet immondice il n'existe qu'une seule forme de langage."
Cela dit le dieu de la mort s'approcha de nouveau du requin qu'il malmenait depuis peu: l'attrapant de nouveau au niveau du bras pour le soulever du sol et l'écraser dans la terre avec le même mouvement, immobilisant alors le requin dans le trou creusé par lui même.

"Maintenant écoute moi bien, infâme charognard ! Tu es la lie de cette terre, tu incarnes ce qu'il y'a de plus mauvais en l'homme, tu as gouté a tous les interdits et tu t'y vautres sans aucun remord. Tu es ce que ce monde a fait de plus immondes... Tu es a l'exacte opposé des hôtes de celui qui se proclame notre maitre. Tu es tout ce dont on a besoin pour faire du roi des Enfers la pire créature que Gaia ai porté..."

Levant une de ses mains en l'air: Thanatos invoqua le médaillon qui se transporta instantanément de la main de son frère à la sienne et la laissa pendouiller entre ses doigts au dessus du Requin avant de le laissait tomber sur la poitrine du Marina et de l'enfoncer d'avantage dans le sol en appuyant son pied sur sa poitrine jusqu'a ce que la marque du médaillon ne rougisse son buste. Une fois cela fait le dieu de la mort tourna les talons et se dirigea vers son frére, laissant le requin avec un choix que peu aurait rêve.


Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)   Mar 28 Aoû - 16:22

-C’est marrant tiens, parce que moi je me rappelle absolument pas de toi. Comme d’aucun des seconds couteaux que j’ai croisé dans ma vie j’te rassure.

A moitié écrasé dans le sol, je me frottais le dos pour me mettre à l’aise et posais mes bras sur les côtés du trou creusé par mon corps pour me servir d’accoudoir, tranquille quoi. La sœur jumelle de goldie avait de toute évidence prit un malin plaisir à jouer au squash avec moi vu le petit sourire suffisant qu’il affichait. Pourtant celui-ci fut de courte durée puisqu’il disparut à l’instant même où un léger filet de sang lui coula du nez jusqu’aux lèvres. Si concentré qu’il était à faire sa petite entrée en scène qu’il n’avait pas même remarqué que mon genou l’avait frappé lorsqu’il m’avait empoigné par le bras pour m’encastrer dans le sol.

C’était d’ailleurs toujours confortablement installé dans mon trou que je comptais poursuivre, après avoir émis un bâillement et croisés les jambes en tout cas. Cela valait toujours le coup de pousser un peu pour connaitre la vérité caché derrière les jolies phrases et même si je n’étais pas encore pleinement satisfait des informations recueillies jusque-là, je commençais à me faire une bonne idée des intentions des frères Bogdanoff. S’ils venaient ensemble c’est que ces deux-là avaient réellement l’intention de faire de moi le futur hôte d’Hadès, mais plus intéressant encore, ils portaient leurs intérêts sur moi parce que j’avais mon petit caractère… sous-entendu, y’avait des putains de chances pour que je le garde une fois l’âme accueilli, bref ma conscience ne se ferait pas bouffer par le gros pas beau, enfin selon toutes vraisemblances. Les proba augmentent, mais c’est encore trop faible…

-Rohhh, fait pas la gueule, c'est toi qu'à commencer à frapper !
Lui lançais-je en même temps que le bijou juste après m’être relevé. Je dis pas que la proposition est dénué d’intérêt les filles, mais franchement vous avez oublié la base de la base… Vous n’avez pas dit « s’il vous plait ».

La tronche de six pieds de long que tiraient Perceval et Karadoc suffit à me faire comprendre qu’il n’avait pas compris que je me foutais de leur gueule, aussi dans ma grande mansuétude je décidais de laisser leur lanterne éteinte et de les laisser en plan.

-Pour traiter avec un Seigneur, on envoie pas des laquais…

Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)   Mer 29 Aoû - 13:11

"- Encore faudrait-il que je sois au courant des intentions des dit laquais."

Répondit du tac au tac une voix à la douce intonation. Surgissant des ombres apparut alors une silhouette élancée et féminine, à la longue et sombre chevelure tandis que deux prunelles émeraudes se portaient sur celui qu'elle avait autrefois sauvé des griffes de la Mort. Il n'avait pas beaucoup changé depuis tout ce temps, hormis cette balafre qui couturait son visage et l'avait rendu borgne. Elle abandonna quelques instants sa contemplation pour porter toute son attention en direction des deux Jumeaux.

"- Kyro du Requin... le Renié, le Parjure, le Déchu, recherché activement par mon Père, en guise de réceptacle pour mon cher époux? Je dois avouer que pour le coup vous êtes parvenus à m'estomaquer Hypnos et Thanatos."

Là, elle disparut aux yeux de tous pour réapparaître un fragment de seconde plus tard aux côtés de l'homme qui s'était relevé. Là, elle s'accroupit, récupérant à terre ce qui avait attiré son attention. Au creux de la paume de la Belle reposait le collier d'Hadès, qu'elle effleura alors délicatement en un geste tendre, avant de se mettre à faire les cent pas entre l'humain et les Dieux Jumeaux.

Voilà une idée qui lui apparaissait comme saugrenue, et à laquelle elle-même n'aurait jamais songé. L'ancien marina représentait tout le contraire de l'image qu'elle avait de son époux. Rustre, grossier et ordinaire, tels étaient les adjectifs qui lui venaient en tête. Toutefois, il disposait d'une chose primordiale: l'art de la Guerre n'avait pour lui aucun secret. Cette enveloppe charnelle aurait mieux convenu à Arès, il fallait le reconnaître, mais pour l'heure elle songeait avant tout aux Enfers.

Parlons en des Enfers. Ces derniers étaient occupés par les Titans, les Spectres ne disposaient plus de Sanctuaire, hormis la Cathédrale. Mais face à une attaque ennemie, que pourraient-ils bien faire? Elle savait cet homme capable de grandes choses. Après tout, ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait croiser le chemin d'un humain ayant échappé aux foudres du père de l'Olympe et ce depuis six ans.

*Tu ne vas pas tolérer que ton époux renaisse en ce corps tout de même Perséphone? Sois raisonnable pense à ce qu'il a fait subir à Asgard!*

Asgard...Oui lors de la précédente Guerre Sainte, le Requin avait commis un véritable carnage au coeur du Royaume d'Odin, causant la perte de nombreuses âmes, ne semant que mort et terreur dans son sillage.

*Nous n'avons pas le choix Callan. La situation aux Enfers est plus que critique. Et il me doit toujours une faveur, et je sais à présent ce qu'elle sera.*

Elle rompit tout lien avec l'ancienne Prêtresse afin d'échapper à la colère de cette dernière. Elle comprenait ses sentiments, mais elle devait avant toute chose penser aux siens. Il était donc l'heure pour elle d'agir. S'arrêtant, elle se tourna en direction de Kyro, plongeant son regard dans le sien avant de lancer.

"- Kyro. Je n'oublie jamais le prénom d'une personne que je ressuscite. Il semblerait qu'il est temps pour moi de vous rappeller que vous m'en devez une. Deux solutions s'offrent à vous: la première et pas des moindres, fait que dans cette affaire vous ne serez pas le moins du monde perdant, bien au contraire. Vous qui aimez la puissance et le pouvoir en serez largement doté, et cela vous permettra de faire également un superbe pied de nez à Père, qui, je le crains fort, aura beaucoup de mal à accepter mon choix. Vous qui aimez tant la Mort allez la cotoyer de très près et en serez le Maître."

Elle esquissa un sourire avant de poursuivre, plus sérieuse, son visage adoptant un air des plus graves:

"- La seconde option? Et bien, rien de plus simple. Je vous ai offert cette vie. Sâchez que je peux également la reprendre."

Lentement, elle tendit la main dans laquelle reposait le collier du Seigneur des Enfers en direction de son interlocuteur.

"- Alors? Qu'en dites-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)   Ven 7 Sep - 16:57

Pourquoi avait-il fallu que la nature fasse les femmes si désirables ?! Pas toutes fort heureusement, mais à celle qu’il l’était et qui savaient en jouer alors le monde entier devenait leur terrain de jeu. Par rapport à longue chevelure noir de corbeau, ses iris verts comme deux émeraudes avaient le don de vous captiver. Enfin un homme ordinaire aurait très certainement été captivé, malheureusement je connaissais trop bien ce petit jeu, où alors je croyais le connaitre tout comme je croyais la connaitre elle. La dernière fois qu’il me fut donner d’admirer ses courbes, elle venait de me rendre la vie et entendait profiter de mon corps, je choisissais de ne pas gâcher son plaisir ni le mien. Alors elle me rappela bien quelqu’un, mais sur le coup… sur le coup j’avais d’autres chats à fouetter, mais ensuite cela m’était revenu.

-Callan, la jolie petite prêtresse d’Asgard que je laissais en compagnie de Rahotep, mon équipier d’alors. Aujourd’hui tu souhaites faire de moi ton époux ?! Je savais que c’était moi que tu préférais.

Ainsi donc la boucle était bouclée, j’avais fait d’une pierre trois coups. Hypnos le stratège, Thanatos le guerrier et Perséphone leur reine à tous. Ils m’offraient aujourd’hui ce pour quoi j’étais fait depuis ma naissance, la puissance, le pouvoir, la vengeance… Moi qui n’était qu’un simple emmerdeur humain je n’emmerdais que les humains, mais ils m’offraient la chance d’être un emmerdeur divin, voilà pourquoi j’étais fait ! Et même s’il m’intriguait franchement de voir comment elle s’y prendrait pour m’ôter la vie, c’était à présent une évidence pour moi car le reste n’était plus que détails.

-Et donc j’aurais un trône, une épée, une super puissance cosmique … et toi ? Allez, oki doki.

Je saisis alors leur stupide collier et l’enfilais. Je m’étais préparé à pas mal de choses, soudain afflux de puissance que mon corps n’arriverai pas à assimiler causant ainsi des douleurs indescriptibles et innommables, dualité de l’âme et par là même un déchirement de l’esprit atroce à t’en faire oublier ton nom… bin c’était à peu près ça, mais en pire. En pire parce que je pensais que le mélange de douleur et de déchirement me ferai perdre conscience, or non ! Je sentais la puissance infiltrer chaque parcelle de mon corps et le cosmos grandir, s’ouvrir était ce encore du cosmos ?! Le sentiment de toute-puissance qu’il m’apportait était à l’égal de la douleur qu’il m’infligeait et alors quand je sentais ce calmer cette tempête soit qu’elle soit réellement en train de s’apaiser soit que je m’habituais à elle je sentais son esprit et il était fort !

Il ne m’écrasait pas, il se mêlait, nous nous mêlions, chacun son passé, ses souvenirs, ses ambitions et ses désirs pour au final ne faire plus qu’un. Unit et plus fort, complètement lucide son mon environnement, sur mon corps dont la douleur ne s’était pas totalement effacé et sur mon état.

-Je suis Kyro, le nouvel Hadès, Seigneur des Enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1754] Kyro la galère (Evolution en Seigneur des Enfers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-