RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Andromède face à son maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: Andromède face à son maître   Mar 28 Aoû - 20:28

Arrow Présentation

HRP:
 

Il aura fallu un peu plus d'une année à la jeune Liam pour arriver à destination.

"-Tu devras te rendre en Grèce pour me rencontrer au Sanctuaire... Car là est ta place."

Ces paroles résonnaient dans sa tête, les mots de l'homme qui lui avait sauvé la vie avaient poussés la jeune femme à prendre la route depuis le Japon pour rejoindre la Grèce. Un bien long voyage. En effet, Liam avait d'abord dû marcher plusieurs jours dans le froid pour rejoindre la côte. A Yokohama, elle avait pris un bateau qui l'avait menée jusqu'au port de Shangaï. De là, la jeune femme avait continuer son voyage à travers toute la Chine, puis elle avait posé ses bagages quelques temps en Ukraine. Elle avait travaillé avec un forgeron quelques mois, le temps pour elle de gagner un peu d'argent afin de reprendre la route. Elle avait ensuite traversé la Roumanie et la Bulgarie avant d'arriver enfin dans le pays convoité: La Grèce. Mais la ville d'Athénes se trouvait dans le sud du pays et la jeune Liam dû encore marcher durant plusieurs jours avant d'atteindre son but. Alors qu'elle arrivait aux abbords de la ville, Liam sentit en elle une étrange sensation de déjà vu. Pourtant, elle n'avait jamais mis les pieds dans ce pays, mais une étrange force la guidait à travers les rues de la ville et lui fit emprunter des ruelles sombres. C'est alors que devant elle, se dressait une coline où un grand nombres de bâtisses en pierres blanches avaient étés construites. En traversant le pays, Liam avait déjà vu des constructions similaires mais jamais elle n'en avait compté autant en un même endroit.

*Le Sanctuaire?!* pensa t'elle.

La jeune femme continua sa route vers ces nombreuses constructions et arriva dans un petit village. Ses pas, toujours guidés par une étrange force, la menèrent à un escalier de pierre qui semblait se transformer en un labirynthe. Une fois arrivée en haut de cet escalier, Liam se retrouva sur une grande place centrale. Il n'y avait personne mais des cris et des bruits de fer qui s'entrechoque se faisaient entendre un peu plus loin. La jeune femme ne leur prêta pas attention, la force invisible la guida vers un autre escalier qui menait à l'une de ses bâtisse en pierre. Elle entra à l'intérieur, appella pour savoir si il cet endroit était habité mais ne reçut aucune réponse. Prudemment, Liam traversa le batiment et arriva à nouveau aux pieds d'un second escalier qui menait lui aussi à une autre construction en pierres blanche. Pour la deuxième fois, Liam traversa sans rencontrer personne. Sept autres "habitations" se dressèrent sur sa route mais il n'y avait pas âmes qui vivent. Liam commençait à trouver tout cela très étrange, mais lorsqu'elle entra dans le dixième Temple, la force qui l'avait guidée jusqu'ici se fit sentir plus forte en elle. Liam se racla la gorge et dit d'une voix légèrement forcée:

-Il y a quelqu'un ?

Edit d'Amphitrite : N'oublies pas de toujours bien indiqué d'ou tu viens et ou tu vas quand tu sors d'un topic, voilà c'était ton premier Edit d'un admin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Dormin


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 237
Armure : Jardinage, natation, cuisine, peinture, se faire des relations dans chaque camp, passer du temps en famille.

Feuille de Personnage :
HP:
120/150  (120/150)
CS:
160/170  (160/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Andromède face à son maître   Mer 29 Aoû - 20:42

Arrow Ellipse

L'air familier du sanctuaire... Comme il était bizarre de se dire qu'à cette même époque de l'année, lui même avait arpenté ces longs escaliers pour monter jusqu'ici. C'était il y a 1302 ans... Teh.... Nombre d'années un peu débile quand on y pensait. Il se rappelait le poids des années passées à courir après les renégats en Brittania après la mort de son premier maître et père adoptif.

L'armure d'Andromède fut alors sa seule compagne durant 10 longues années avant de pouvoir enfin se rendre en territoire saint pour la toute première fois. Il se rappelait la pression pesant sur lui, la peur de ce monde qu'il ne connaissait qu'au travers des récis contés par Fidélis, son tuteur. Il avait été élevé depuis le plus jeune âge dans le but de lui succéder, il ne l'avait compris qu'en endossant l'armure de bronze... le jour de sa mort. Et alors qu'il creusait la tombe de son père avec ses doigts et qu'il le mettait en terre, il se surprit à considérer Andromède comme sa mère, trouvant une présence réconfortante auprès d'elle. Non... pas une mère... une amie précieuse.

Fourbu, éreinté, il s'était retrouvé au pied de ces gigantesques escalier avec pour seul but de faire son rapport au grand pôpe. Mais avant cela, il s'était autorisé un peu de repos et s'était préparé à gravir ces impressionnantes marches. Assis sur le cloth box d'Andromède, il portait une outre d'eau fraiche à ses lèvres, observant son reflet à la surface de l'eau claire reposant dans un bassin à ses pieds. Il était jeune, le paraissait plus encore. Dormin avait 22 ans, mais on lui donnait facilement 17 printemps tout au plus. Son allure juvénile n'avait d'égale que son aspect androgyne. Il était si difficile de savoir s'il était homme ou femme à l'époque. Seule sa voix et le fait qu'il ne porte aucun masque pouvait apporter un indice sur le genre auquel il appartenait. Il s'était longtemps amusé à constater le désarroi des gens qu'il rencontrait face à cet état de fait, voir les gens chercher à savoir. Et cette curiosité lui avait parfois joué des tour. Le mystère est un jeu dangereux qui attire et attise de curieuses passions.

Là au pied de ces marches, il avait rencontré le bronze saint de Pégase et celui de l'hydre... Ils avaient brièvement fait connaissance avant que le gold saint de la vierge, Andonis ne vienne les saluer. Pus confiant, Dormin s'était ensuite lancé à l'assaut de ces horribles marches. Oui! Horrible car, à partir de ce jour et durant deux ans, il aurait à descendre et monter ces marches quotidiennement pour contenter les caprices de son nouveau maître... Narcisse du Capricorne.

Le voilà qui soufflait en atteignant les hautes marches de la dixième maison... La cloth box d'Andromède sur le dos. Il se laissa tomber en avant, épuisé, le visage trempé de sueur. Ces marches étaient une vraie épreuve pour un jeune chevalier. Mais un bien curieux spectacle allait lui redonner un peu de courage. Là... Au creux des marches, poussait une fleur aux pétales aussi rouge que l'étaient sa propre chevelure. Un Coquelicot tentait de survivre et de pousser dans la pierre taillée. Ainsi... même les fragiles fleurs sauvages montaient aussi haut et grandissaient là. Un sourire naquit sur ses lèvres, mais il fut surpris par la voix impérieuse du gardien des lieux...

    "Les escaliers ne sont pas fait pour dormir, chevalier..."


IL avait ressenti tant d'admiration pour cet homme, se sentant littéralement écrasé, dominé par sa supériorité... Lui qui le contemplait de toute sa grandeur. Un homme si beau et puissant qui avait pris en ce jour le bronze saint d'Andromède sous son aile.


Et ce soir, c'était une nouvelle personne prête à s'éveiller qui se présentait en ce qui était présent sa propre demeure. Il pouvait sentit les cicatrices laissées par les chaines familières à ses bras s’engourdir. Une sensation plus agréable qu'il n'y paraissait. Il reconnaissait cette aura étouffée et cette silhouette. Ainsi cette personne avait suivi son conseil et était venu en terre sainte pour s'ouvrir à sa véritable identité. Tout sourire, il s'approcha discrètement d'elle dans son dos, camouflant sa présence, d'humeur taquine et se penche sur elle. Ses lèvres arrivent à hauteur de son oreille, soufflant un peu sur sa joue alors qu'il prenait la parole.

    "Bouh."


Souffla-t-il simplement sans crier, attendant sa réaction pour se redresser en souriant d'un air amusé. Il était content de voir cette jeune personne ici. Le voyage n'avait pas dû être simple, pas plus que la décision.

    "Est-ce moi que tu cherches, jeune éveillée?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Andromède face à son maître   Ven 14 Sep - 23:30

L'appel que la jeune femme venait de lancer, avait résonné dans l'enceinte du Temple comme un écho dans une vallée. Sa voix se répercutait sur les murs blancs de l'édifice. Ne voyant toujours personne venir à sa rencontre, Liam déposa son maigre baguage au sol et profita de ce moment de "solitude" pour admirer le décor bien étrange qui ornait le Temple. Jamais elle n'en avait vu de tel dans son lointain pays. Ici, les murs étaient faits en pierre blanche qui s'effrite légèrement lorsqu'on gratte avec l'ongle. Les sculptures dans la pierre sont en léger reflet et représentent différents hommes, femmes et animaux que Liam n'avait jamais eu l'occasion de chasser. Elle admirait tout particulièrement celui qui était représenté à de nombreuses reprises au sein de l'édifice: il ressemblait à un bouc avec une queue de poisson.

Les longues cornes de l'animal lui faisaient vaguement penser à celles qui ornaient le casque que portait l'homme vêtu d'or qui lui avait sauvé la vie. En continuant sa petite visite Liam constata que malgré la grandeur de l’édifice, il était dépourvu de toutes richesses. Il n’y avait aucuns meubles dans la grande pièce dans laquelle elle se trouvait. Au fond de la pièce, Liam découvrit un petit autel en pierre qui était surmonté de trois marches. En s’y approchant, la jeune femme constata que rien n’y était posé. L’autel était vide.


*-Mais à quoi sert-il ?* se demanda Liam.

Soudain, un frisson parcourut l’échine de la jeune japonaise. Un souffle dans son oreille, suivit d’un "bouh" la firent sursauter. Elle se retourna vivement et découvrit que l’homme qu’elle cherchait se trouvait là, juste devant elle, vêtu de sa belle armure doré aux longues cornes. L’homme, tout sourire, la regarda de ses yeux émeraude et lui dit :

"Est-ce moi que tu cherches, jeune éveillée?"

Liam, encore quelque peu sous le choc de cette surprise, le regarda en plissant ses yeux bridés, la bouche entre-ouverte et tendit légèrement l’oreille vers son interlocuteur. Mais rien n’y fit, elle n’avait pas du tout compris ce qu’il venait de lui dire. La jeune femme poussa un soupir, elle paraissait découragée car elle savait bien le problème de la langue lui ferait défaut en ce lieu. Pourtant, elle avait reçu quelques leçons de la part de ce forgeron en Ukraine, où elle avait travaillé quelques mois. Ce dernier était natif de Grèce et parlait toujours sa langue natale, ce qui permit à Liam d’en apprendre quelques bases. Le reste, elle dû l’apprendre dans différents livres qu’elle avait pu trouver par ci et par là, mais hélas, elle n’était pas bilingue pour autant. Il se passa quelques secondes avant que Liam ne tente une réponse qui fut vaine :

-Heum, je … heu …

Elle avait beau essayer, aucun des mots qu’elle avait appris ne lui revinrent en mémoire. Son interlocuteur ne semblait pas méchant, mais il l’impressionnait. Le sourire qu’il continuait de lui lancer, redonna un peu d’espoir à la jeune femme qui tenta une nouvelle fois de s’adresser à lui dans sa langue, avec un accent très prononcé :

-Je suis venue … heu … comme vous avez demandez ! Sensei

Elle ignorait comment dire Maître en Grec et espérait à son tour que son interlocuteur comprenne le dernier mot qu’elle venait d’employer.

-Que voulez-vous de moi ?

Liam plongea son regard ébène dans celui du chevalier car il la fascinait beaucoup, jamais elle n’en avait vu de tel et attendit patiemment sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Dormin


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 237
Armure : Jardinage, natation, cuisine, peinture, se faire des relations dans chaque camp, passer du temps en famille.

Feuille de Personnage :
HP:
120/150  (120/150)
CS:
160/170  (160/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Andromède face à son maître   Mar 18 Sep - 2:38

Il eut un petit geste de recul à peine perceptible alors que la nouvelle venue se retournait pour lui faire face. Il put d'ailleurs redessiner ses traits brièvement de son regard expert... Oui... maintenant il reconnaissait ces courbes. Dormin oubliait d'avantage les noms que les visages. Il lui arrivait de les confondre lorsqu'ils étaient trop peu familiers ou perdus de vue, mais il n'oubliait pas. Il affirma son sourire, amusé, alors qu'elle tendait l'oreille et qu'il répétait sa question en se pointant du doigt.

Elle n'avait pas l'air de comprendre. Il est vrai que Dormin n'avait jamais eu de soucis avec la barrière des langues. Il avait appris le Grec tout petit, même s'il avait dû se mettre à jour auprès de Dohko qui avait été assez gentil pour lui apprendre aussi à lire et à écrire. Chose tellement utile lui ayant apporté un grand confort.

Dormin hocha la tête, l'encourageant du regard, intrigué par cette invitée surprise. Elle parlait un grec maladroit à sa grande surprise. Curieusement, ses traits lui rappelaient un peu ceux de Dohko ou de Tsurugi. Apprendre la langue n'avait pas dû être chose facile et il saluait sa volonté. Avait-elle fait tout ce chemin et ces efforts pour suivre son conseil? Si tel était le cas, oui, il la trouvait digne de tenter l'expérience et de passer l'épreuve qu'il avait préparé pour elle.

Le terme qu'elle employa pour le qualifier le fit sourciller. Il ne comprenait pas du tout ce dernier mot pour être honnête. Sa propre ignorance lui arracha un peu de rouge aux joues. Le regard sombre de cette jeune fille aux traits masculinisés vint accrocher le siens. Il lisait une grande curiosité dans ses yeux et une grande nervosité à travers la posture de son corps. Ses muscles étaient crispé et le cosmos naissant, encore timide, qui émanait d'elle lui rapportait son état d'esprit angoissé.

La main gauche du chevalier d'or se leva doucement et vint se poser sur sa tête avec douceur, communiquant la chaleur contenue dans sa paume au sommet de son crâne. Il laissa sa main glisser le long de sa tête et glisser dans ses cheveux pour rassurer cette enfant pas encore épanouie. Il ne prononça pas un mot, déployant son propre cosmos doré pour établir une connexion avec l'aura naissante de son invitée et il vint poser son index contre son front.

    "Je crois qu'il sera plus aisé de communiquer ainsi pour l'instant. Tout d'abord, bienvenue à toi au sanctuaire. Je me présente, Dormin du Capricorne. Je me souviens de toi... Tu es l'enfant que j'ai rencontré il y a quelques années de cela à l'étranger. Tu étais aux prises avec deux hommes. Je me rappelles les chaines à tes bras... Je suis heureux que tu sois enfin là. Je t'ai attendu avec impatience."


Ses mots n'étaient prononcés en aucune langues, directement traduits par le cosmos. Il s'agissait cependant d'une conversation à sens unique. Si le chevalier d'or pouvait parler par la pensée à la jeune Bronze saint, elle, ne pourrait pas lui répondre. Elle n'en avait pas la puissance nécessaire.

    "Écoute moi bien mon enfant. Tu trouve au sanctuaire d'Athéna, le territoire des chevaliers de l'espoir au service de la déesse de la justice et de cette terre qui est la notre et la tienne. Si je t'ai demandé de venir c'est parce que j'ai pu sentir l'énergie qui sommeille en toi. Tout comme moi, tu fais partie de rares élus sensible à ce qu'on appelle le cosmos. C'est une énergie propre à chacun que nous découvrons en allant aux confins de notre esprit. Certains le découvrent par un traumatismes, de douloureuses épreuves pou par un rude et long entrainement. Mais nous finissons toujours par nous attirer et sommes appeler en cette terre le moment venu."


Il retira son index de son front, la connexion mentale était établie et il avait bien mémorisé le cosmos de cette jeune fille. Il était difficile de cacher à un hermaphrodite ayant passé sa vie à se travestir en garçon ce genre de détail... De plus étroitement lié avec un androgyne dieu de l’irréel. A présent s'il arrivait quoi que se soit à cette demoiselle, il le ressentirait immédiatement.

    "Si tu es ici aujourd'hui c'est parce que tu as ce pouvoir en toi, sans quoi, tu n'aurais pas pu venir à moi. La montée des marches a dû être laborieuse pour une non initiée comme toi... Saches que ma maison est la tienne, car si je t'ai demandé de venir, c'est pour devenir mon apprentie."


Le chevalier d'or se redressa et entraina la jeune fille vers un autel dans l'aile Est du temple, là où se trouvait les appartements du chevalier d'or. Là... reposait une cloth box fermée où sommeillait une armure de bronze chère au coeur de Dormin. Il avait passé des mois à la chercher avant que finalement elle ne réponde à son appel et il l'avait ramené ici, auprès de lui, patientant jusqu'à ce jour.

    "Voici la bronze Cloth d'Andromède qui repose dans sa Pandora box. Si je t'ai choisi toi parmi d'autres enfants, c'est parce que je sens que tu es en mesure de porter cette armure. A l'instant même où je t'ai vu brandir ces chaines à tes bras, j'ai su que c'était toi qui était destiné à revêtir cet habit sacré. Épouser la carrière de saint est une juste et noble cause, mais elle est aussi pierreuse. Mais si tu es ici, c'est que tu as déjà fait ton choix quelque part, je me trompe?"


Les lèvres de Dormin ne bougeait pas alors que sa main venait caresser le couvercle de la boite sacrée et redessiner ses détails. Comme elle avait vécu... Mais elle était toujours là, fidèle au poste. Il était très ému de pouvoir peut-être transmettre la précieuse Andromède à la prochaine génération de saint. Cet honneur lui tenait à coeur.

    "Cependant, tu devras t'entrainer et te montrer digne de revêtir cette armure. Nos habits d'or, de bronze ou d'argent ont leur volonté propre comme des êtres vivants. C'est parce que nous correspondons à leurs attentes que nous pouvons les arborer et bénéficier de leurs pouvoirs. Cet honneur n'est pas attribué à n'importe qui. C'est pourquoi je désire te mettre à l'épreuve mon enfant."


Il reporta une nouvelle fois son regard émeraude sur elle avec toute la douceur du monde, heureux de pouvoir la prendre sous son aile. Il avait tant d'espoir placé en cette succession d'armure. Il croyait fort avoir trouvé la bonne personne. La simple présence de cette dernière était un signe.

    "Mais, c'est un choix lourd de conséquence... Je dois m'absenter à mon grand regret. Il me faut me rendre à Venise pour une mission de la plus haute importance. Puis-je compter sur toi pour veiller sur mon temple en mon absence? Tu trouveras des quartiers réservés aux apprentis dans l'aile ouest de la maison. Si tu as faim ou soif sers toi. J'aurais souhaité t'accueillir en de meilleures conditions mais le temps me manque. Prends tes quartiers et mets toi à l'aise. Profite de mon absence pour visiter les environs et j'aimerais que tu pratiques la natation chaque matin pendant au moins une heure. Tu trouveras une plage tranquille proche du sanctuaire. N'hésite pas à te joindre aux autres élèves pour t'entrainer et à faire connaissance avec d'autres saints. Je reviendrai le plus vite possible. Si tu as besoin de me contacter, parle à Dohko de la balance, Asmita de la vierge ou encore Angel de la lyre. Se sont des amis proches."


Le chevalier d'or retira d'un coup son armure d'or et celle-ci vint immédiatement se ranger dans sa cloth box dorée à côté de celle d'Andromède. Là où il allait, le port de son armure lui était interdit, ainsi que tout combat. Mais il partait confiant... S'il avait besoin d'elle, l'armure du Capricorne répondrait aussitôt à son appel. Le rouquin jeta une cape de voyage sur ses épaule et un sac avec quelques effets personnels avant de s'avancer vers la sortie de son temple.

    "Je suis désolé de devoir te laisser comme ça, j'étais sur le départ. J'espère sincèrement que tu te plairas ici. J'attends ta réponse et constaterai les résultats de ces quelques jours ici à mon retour. J'ai grand hâte... Liam."


Il lui accorda un dernier sourire confiant, la remerciant presque du regard avant de filer vers sa prochaine destination au pas de course.

Arrow Venise - les canaux
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2976

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Andromède face à son maître   Dim 7 Oct - 17:34

    Arrow Temple du Pope

    " Chevalier Liam d'Andromède ! Je suis bien heureux de vous voir ici présent... "

    Un cosmos froid et impérieux venait de pénétrer les lieux du Dixième Temple du Zodiaque. Il se sentait encore mal à l'aise de donner des ordres aux siens mais il n'avait plus guère le choix actuellement, ce chevalier allait lui donner l'aider dans les heures à venir. Une légère neige tombait dans le temple et il regarda le jeune chevalier avec bonté. En effet, vu la situation, personne ne pouvait savoir comment tout cela allait terminer mais ce jeune chevalier, celui de la nouvelle génération, méritait qu'on lui fasse confiance dans les moments les plus difficiles.

    " Liam n'est ce pas ? Je te souhaite la bienvenue dans cette époque si troublée, si je suis venu ici, c'est que j'aimerai que tu donnes ceci à la Déesse s'il m'arrivait quoique ce soit, j'ai donné des ordres aux gardes au cas ou mais je souhaite avoir un chevalier à mes côtés au cas ou... "

    Le ton était grave et mélancolique, il se croyait l'élu de sa Déesse mais il avait jamais vaincu avec vertu de ses ennemis. Il remeit alors un parchemin brodé d'or au jeune chevalier et avec un sceau des glaces éternelles de Sibérie. Le miroir de sa vie lui semblait bien morne comparé au goût du pouvoir trop vite acquis, il était temps pour lui de s'élever et de prouver à tous qu'il avait l'étoffe des grands. Il s'avança alors en direction de l'entrée du temple du Capricorne en se demandant bien si les choses devaient toujours se passer dans la colère et le feu.

    Brusquement, chancelant, il vit les temples à nouveau en flammes, une explosion dévastant tout à partir du temple du Bélier. Il hurla dans le vide mais ne pouvait pas arrêter le maelstrom de flammes qui emportait tout dans les vents, les foudres et les flammes. Le maelstrom se déplaça alors vers Athéna et Poséidon pour les détruire dans une tempête sans nom. Deux Dieux s'éteignaient à jamais dans cette tempête titanesque... Sa vision du futur, aussi brutale que rapide, lui rappela que le temps était venu pour lui de stopper le chaos qui s'annonçait, le sanctuaire terrestre n'avait jamais été en si grand danger et l'Empire Marin subissait déjà les affres de la guerre civile à cause de ses propres silences. S'il avait su, il aurait prévenu les Marinas et les Saints ? Mais son orgueil.... il avait pensé tout gérer et il s'était bien trompé, seulement l'Athéna des temps anciens avait donné un objet dans ce coffret d'orichalque....

    Il fit signe alors à Andromède de le suivre...

Revenir en haut Aller en bas
Beshter


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 298

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
166/180  (166/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Andromède face à son maître   Dim 14 Oct - 22:48

~ Entre Feu et Glace ~


Arrow Temple du Bélier

Soufflant entre ses lèvres, le jeune apprenti venait de traverser le temple du Sagittaire quand il vit une gigantesque boule de feu noire percuter le temple du Capricorne, l'explosion le souffla en arrière et il se prit de plein fouet les colonnades qui jouxtaient le chemin de ronde des douze temples du zodiaque. Fermant les yeux, il se demandait bien ce que cela voulait dire à ce moment là. Il ne sentait plus rien de son cosmos et de savoir si le temple était encore debout après une telle charge de cosmos sur les lieux. Il se releva alors et se téléporta sur l'un des piliers pour regarder vers le bas du sanctuaire, la première heure, celle du Bélier, venait de s'éteindre et cela l'inquiétait tel un mauvais présage.

" Par Athéna.... Hum, cette attaque venait du Temple de Maître Shion, qui a assez de pouvoir pour porter des attaques à une telle distance ? Je dois aller aider le Grand Pope... Plus trop le temps de réfléchir au pourquoi du comment... "

Sur le parvis du temple, des gravats tombaient par endroit et on ne voyait même plus le frontispice au dessus des colonnades. Un peu agacé que l'on touche encore à l'architecture des lieux. Concentrant son cosmos, il fit lever des masses de pierres pour lui ouvrir un passage et les reposa sur le bas côté. Faisant quelques pas dans la pénombre, il ne savait pas quoi penser de tout cela et il se retrouva alors rapidement devant une barrière de glace assez étrange. Un Mur gigantesque qui semblait avoir été légèrement ébréché par endroit. A part son père, c'était bien la première fois qu'il voyait pareil phénomène. Un cosmos radieux et puissant se manifesta alors derrière le mur qui s'effrita pour laisser entrevoir un homme devant lui et le chevalier d'Andromède.

" Grand Pope, je suis heureux de vous savoir en vie... "



Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2976

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Andromède face à son maître   Lun 15 Oct - 19:05

Dans un grand silence, le monde semblait s'être arrêter. C'est pendant ces moments là que l'on abandonnait l'espoir au profit des canons qui tonnaient dans le ciel. Telle une comète d'obsidienne chargée d'un cosmos aussi noir et chaud qu'un volcan, l'attaque de Tokuza tomba sur le temple du Capricorne pour le fendre dans une explosion qui souffla les piliers et les symboles même de ce temple. L'innocence et la justice avaient été touchés en plein coeur. Les blocs de pierre tombaient encore par endroit pour interrompre le silence et la douleur émanait dans l'esprit de celui qui était l'ultime gardien de la Déesse de la Guerre. Dans un réflexe, il avait créé ce mur de glace pour repousser une grande partie de l'attaque et protéger en même temps le jeune chevalier de bronze qui fût repoussé en arrière à cause de la détonation.

Le Pope se sentait encore bien et son corps avait été à peine touché, un filet de sang sortait de ses lèvres et il était manifeste que cela avait été trop violent d'user de cette technique après des années sans entraînement. Le mur de glace s'effrita alors lors de l'arrivée d'une tierce personne, le cosmos du jeune homme lui était inconnu mais l'inquiétude qui en résultait était suffisant pour le Chef de la Chevalerie du Zodiaque, il ne pouvait être un allié pour avoir une telle sollicitude dans son âme.

Il s'approcha alors de l'homme à la chevelure de blé et sentit que la nouvelle génération était devant ses yeux opalins. Ses lèvres s'ouvrirent alors dans un timide sourire et il le remercia d'un signe de la tête des plus amical. Lui qui avait été bien faible face à la démesure de cette attaque contre son domaine, contre sa déesse, il était temps de faire soulever les rêves dans le coeur des Hommes, de ses hommes.

" Je vais bien jeune homme, je vois que le Noble Shion a un nouveau disciple et je suis ravi de constater qu'il prépare avec soin la nouvelle génération. Maître Sage serait fier de lui comme je le suis présentement. Chevalier Andromède ! Veillez ici sur les serviteurs du chevalier Dormin et veillez à ce que nul n'aille plus loin, la déraison doit cesser de nous aveugler. "

Il sortit alors une série de sceaux de la Déesse Athéna qu'il projeta dans les coins du Temple pour former un sceau divin infranchissable. C'était un sacrifice d'une partie de sa vie, car le crachat de sang qui s'en suivit ne faisait que confirmer ses craintes. Avait-il tort de croire en elle ? Avait-il tort de croire dans les étoiles ? Il ne savait si il avait bien interprété le message des Parques mais ses peines ne devaient plus être celles de son peuple. Il avait été si lointain avec tout le monde qu'il voulait changer l'histoire une dernière fois.

" Jeune homme, tu connais les méandres du Zodiaque et tes pouvoirs psychokinétiques vont me servir contre un ennemi tel que Tokuza, accompagnes moi et restes toujours en retrait pour ne pas prendre un mauvais coup dans cette bataille décisive. Athéna, vous qui oeuvrez pour la paix avec le Seigneur des Mers, attendez moi, je ne serai pas long et je me dois de vous délivrer le message des étoiles ! Il est indispensable que vous le sachiez avant que le mot " Révélation " ne soit cité en grec "

Il fit alors quelques pas et en touchant l'épaule du jeune apprenti, ils disparurent de la vue du chevalier d'Andromède pour la dernière fois de sa vie...

Arrow Temple du Bélier

Citation :
HRP : Mü accompagne Le Grand Pope

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Andromède face à son maître   Lun 15 Oct - 22:54

La jeune femme continuait de regarder son nouveau maître. Elle le fixait droit dans les yeux car elle n'en avait jamais vu te tel. Ils étaient tellement beau. Liam avait réussi à faire une courte phrase en Grec afin de demander à Dormin ce qu'il attendait d'elle désormais. C'est alors que l'homme à l'armure doré s'approcha doucement d'elle et lui posa son index sur le front. La voix de Dormin résonna dans la tête de la jeune novice et celle çi parut, un court instant, effrayée par ce sortilège. Elle posa les yeux à droite et à gauche mais n'osais pas bouger la tête comme si elel cherchait d'où venait cette voix qu'elle entendait et dont elle comprenait les mots. Liam replongea alors son regard dans celui du chevalier. Il se présenta sous le nom de Dormin du Capricorne, il lui dit qu'il se souvenait d'elle, il se souvenait où il l'avait rencontrée et comment il l'avait sorti du mauvais pas dans lequel elle se trouvait, il se souvenait des chaînes et il lui dit qu'il était heureux qu'elle soit venue jusqu'à lui. Liam aurait voulu lui communiquer aussi avec lui, elle avait tellement de questions à lui poser, mais elle ignorait tout de la télépathie et continua alors d'écouter son maître.

Dormin lui expliquait qu'elle se trouvait au Sanctuaire, le territoire des chevaliers d'Athéna Déesse de la Justice, que si elle était ici c'est parce qu'elle possédait en elle un certain pouvoir que le commun des mortel n'avait pas: Le Cosmos. Bien entendu Liam ne comprenait rien de ce qu'était en train de lui expliquer Domin, mais elle continuait de l'écouter attentivement, tellement subjugée par les yeux de son maître et par cette façon de communiquer. Il lui parlait avec une telle douceur que la jeune femme avait l'impression que c'était son père qui s'adressait à elle. Puis, il ôta son doigt mais continuait de lui parler, Dormin lui expliquait qu'il l'avait fait venir ici pour qu'elle soit son apprentie et Liam en fut très honorée. Passant sa main dans le dos de la jeune fille, l'homme en armure l'invita à le suivre dans l'aile Est du Temple. Là, se trouvait un autel sur lequel reposait une très grosse boite en bronze, gravées de part et d'autres. Liam, ouvrit de grand yeux car elle n'avait jamais vu un tel ouvrage. Les sculptures gravées sur la boîte avaient sans doute étés réalisées par un virtuose de l'art, elle semblaient vivantes. Dormin lui dit qu'elle se trouvait devant la Pandora Box d'Andromède, il lui expliquait aussi que si il l'avait choisi parmi d'autre enfants c'était parce qu'il avait senti qu'elle était capable d'endosser cette armure et ce, lorsqu'il l'avait vu brandir les chaînes dans la neige et mettre KO le renégats qui s'en prenait à elle. Cependant, le chevalier mit en garde sa jeune protégée sur le rude entrainement qu'elle devrait suivre si elle souhaitait revêtir l'armure de bronze d'Andromède.

Liam acquiesçait, rien ne lui faisait peur et elle même hâte de commencer. Mais son maître, avec une extrême douceur, lui dit qu'il devait s'absenter. Il ajouta avant de partir qu'elle était ici chez elle, qu'elle pouvait disposer de la nourriture et qu'il souhaiterait qu'elle nage une heure par jour et qu'elle se mêle aux autres élèves. Sur ce dernier point, Liam se faisait un peu de soucis, la barrière de la langue lui posait vraiment problème. Avant de partir, Dormin lui donna quelques noms de chevaliers qu'elle pourrait consulter en cas de besoin puis, il s'en alla.
La jeune garçon manqué se sentit soudain très seule, mais sa solitude fut de courte durée car un homme fit son apparition dans le Temple. Sitôt qu'il fut entrer, l'homme s'adressa à Liam en l'appellant par son prénom.

*Comment le sais-t'il?* se demanda la jeune femme.

Une ambiance glaciale se fit sentir et Liam ne se sentit pas très à l'aise. L'homme lui dit qu'il était heureux qu'elle soit présente et lui souhaita la bienvenue parmi la confrérie des chevaliers. Il s'approcha d'elle et instinctivement, Liam fit un pas en arrière. L'homme lui dit qu'il voulait lui transmettre quelque chose qu'elle devrait donner à sa Déesse si il lui arrivait malheur. La jeune femme fronça les sourcils car elle ne comprenait que quelques fragements de mots. Il lui tendit alors un parchemin brodé d'or ainsi qu'un autre papier jauni portant d'étranges inscriptions. Prudemment, Liam s'approcha de lui, tendit la main tout en fixant son interlocuteur et prit les précieux objets. Aussitôt, elle recula à nouveau de deux pas. L'homme se dirigea vers l'entrée du Temple et se mit soudainement à chanceler. Il trouva appui sur l'une des colonnes, puis, il se tourna vers Liam et lui fit signe de la suivre.

C'est alors, qu'une violente explosion projetta Liam au sol. Elle sentit que son dos venait de heurter quelque chose froid et elle constata qu'elle s'était écrasée sur un mur de glace qu'apparement, l'homme étrange venait de créer. Lorsque la poussière fut dissipée, Liam découvrit avec horreur que le Temple de son maître était en parti détruit. Seul l'homme qu'il lui avait rendu visite se tenait encore debout. Le mur de glace s'effrita et finit par se détruire, laissant apparaître un autre jeune homme au cheveux blonds comme les blés. Le garçon s'adressa au premier homme et le nomma: Grand Pope. Les deux hommes engagèrent la conversation mais Liam n'en comprit pas un seul mot. Elle se désolait de plus en plus de son handicap, cependant, elle avait remarqué que l'homme qui semblait plus âgé avait un mince filet de sang qui lui coulait des lèvres. Une fois la conversation terminée, il jetta dans la pièce tout un tas de petits papier jauni, comme celui qu'il avait remis à Liam. Puis, il posa sa main sur l'épaule du jeune garçon aux cheveux blonds, et tout deux disparurent.

Pour la deuxième fois Liam se retrouva seule dans le Temple du Capricorne qui était en parti détruit. La jeune femme se précipita alors à l'entrée du Temple et constata que le Sanctuaire était attaqué. Plus bas, un des Temples qu'elle avait traversé plus tôt dans la journée avait été complétement détruit et de la fumée sombre s'élevait dans le ciel. La jeune Japonnaise voulait aller prêter main forte aux personnes qui se battaient pour protéger cet endroit, mais Dormin lui avait fait promettre de protéger son Temple. En repensant à cette promesse et en voyant ce qu'était devenu le Temple en question, Liam se sentit couverte de honte. Elle était désamparée et ne se savait que faire. C'est alors qu'elle sentit qu'elle tenait toujours dans sa main droite le parchemin doré que le Grand Pope lui avait donné. La jeune novice regarda pendant de longues minutes le précieux papier et au fur et à mesure, elle reprit confiance en elle car elle savait qu'une importante mission lui avait été confiée. Elle rangea donc précieusement le parchemin et le Sceau dans sa tunique et se posta devant l'entrée du Temple du Capricorne, points serrés, regard déterminé, prête à donner sa vie pour le défendre, comme elle l'avait promis à son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Andromède face à son maître   

Revenir en haut Aller en bas
 

Andromède face à son maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Temple du Capricorne-