RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Tournoi] Canyon de Sianok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: [Tournoi] Canyon de Sianok   Mer 5 Sep - 22:30

Juste à la périphérie de la ville, sur la colline de Bukittinggi dans les hautes terres Minangkabau, se trouve ce canyon à couper le souffle qui les gens du pays appellent Ngarai Sianok ou le Canyon Sianok. Son panorama est particulièrement beau dans la lumière du petit matin et les premiers rayons du soleil percent à travers la brume qui couvre cette vallée profonde et majestueuse, on pouvait voir le mont Singgalang en arrière-plan. Néanmoins, pour arriver jusqu’au Canyon de Sianok en plein cœur de cette île Indonésienne, il vous aura fallu traverser des heures durant une jungle hostile et luxuriante. La chaleur et l’humidité oppressantes du lieu suffiraient à vous abattre, les difficultés à se déplacer dues à la densité de la jungle viennent néanmoins s’y ajouter. Après ça, les tigres sauvages et les divers animaux venimeux ne paraissaient qu’une simple embauche de plus.

Au bout d’un certain temps, vous apercevez un sentier de terre et de cailloux qui s’agrandit assez rapidement au fur et à mesure qu’il vous conduit en plein cœur du Canyon. Ici toute trace d’humidités a disparu et une sécheresse aride commence à lui prendre sa place si bien que terre, sable et poussière sont vos nouveaux compagnons de route. Pourtant votre périple touche à sa fin puisque devant vous s’élève quatre monolithe formant un carré et en son centre une stèle de pierre y a été érigé.

Sur cette table de pierre sont posés cinq blocs sur lesquels brille des runes et en dessous de celles-ci vous voyez une large incrustation dans la pierre où peux manifestement entrer trois de ses runes




/!\ A noter qu'il est demandé à chaque candidat de ne pas tenir compte de la présence des autres candidats.
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Mer 5 Sep - 23:22



Arrow Londres

Des heures et des heures de marche sous une chaleur infernale. Et comme si cela ne suffisait pas, l’humidité omniprésente et la faune hostile se chargeaient de ralentir encore davantage ma progression. Tel était le prix à payer pour gagner le canyon de Sianok, lieu reculé perdu en plein cœur de la jungle luxuriante d’Indonésie. Que ne ferais-je pas pour veiller à ce qu’il n’arrive rien à la belle vampire ? Car elle était la seule raison de ma présence parmi les nombreux candidats au tournoi galactique. Armé d’une machette, inlassablement, luttant contre la chaleur et l’humidité, les moustiques et insectes en tous genres, je me frayais péniblement un chemin à travers l’épaisse végétation locale. Soudain, je débouchai sur un chemin de terre qui semblait s’agrandir et descendait au cœur du Canyon. Un regard à la carte que l’on m’avait fourni au village le plus proche, et un sourire triomphant s’esquissa l’espace d’un instant sur mon visage.

Rasséréné, j’accélérai le pas avant de pénétrer au cœur même du canyon indonésien. Je me rendis soudain compte que l’humidité avait disparu, remplacée par une puissante aridité. Un tel changement n’était pas naturel et ne pouvait signifier qu’une chose. M’immobilisant, je m’agenouillai à terre et pris une poignée de terre dans ma main. Mes premières observations furent aussitôt confirmées au contact de la poussière. Ce lieu était aride et dénué de toute forme d’humidité. Intrigué, je me redressai avant de reprendre ma route vers le fond du canyon. Enfin, au bout de quelques minutes de marche, je débouchai sur le centre du canyon, et un drôle de spectacle m’y attendait. Un sorte de structure carrée formée par quatre monolithes se tenait au milieu des lieux, avec en son centre une stèle de pierre. Immédiatement, une telle structure me fit penser à quelque chose de magique.

Fasciné par ce lieu à l’ambiance enchanteresse, je m’approchai d’un pas prudent vers la stèle. En avançant, je vis une table à côté de la stèle sur laquelle étaient posées cinq pierres. En les prenant en main, et après les avoir sous pesées et examinées, je compris rapidement qu’il s’agissait de runes. Mais que faire avec ? Etait ce une énigme ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 6 Sep - 0:30

Arrow [1754] Kyro la galère (Evolution en seigneur des Enfers)

Comment cela était-il bien possible ?

J’avais beau réfléchir à ce sujet depuis maintenant plusieurs heures, je ne parvenais pas à concevoir qu’un seul etre ai pu passer au travers des trois barrières protégeant la cathédrale des enfers, surtout sans avoir à les briser ni les endommager. A croire qu’il se riait tout simplement de nos forces divines combinées, comme s’il était bien au-delà de tout cela.

Impossible, aucun etre ne devrait disposer d’une telle puissance.

En effet aucun etre, fut-il un dieu n’aurait pu réussir un tel tour de passe-passe. Il y avait sans nul doute un truc, une astuce.

Une projection astrale peut etre, une illusion aussi…

Malgré mes hypothèses, un doute restait dans mon esprit, avions-nous perdu de notre puissance avec le temps ? La mésaventure de la sombre impératrice, la faiblesse de l’ancien hôte du sombre empereur, les dieux qui tombaient les uns après les autres dans le sommeil… Tous ces signes convergeaient vers une théorie évidente.

Notre temps est-il révolu ?

Allions nous poursuivre notre décadence et sombrer dans l’oubli ? Allions nous continuer à nous affaiblir jusqu’à etre détruit par ces mortels que nous avions créé ? Je devais en avoir le cœur net, je devais savoir si cela était vrai.

Certes l’influence de certains dieux avaient pratiquement disparues du cœur et de l’esprit des hommes, et sans doute ma position de concept personnifié ne m’aidait pas à me rendre compte de l’ampleur de cette situation, les rêves et le sommeil faisaient toujours partie intégrante de l’humain et malgré leur évolution rien ne venait corrompre ce lien que j’avais avec eux.

Nous avons au moins cela pour nous malgré le pacte, n’est-ce pas mon cher frère ?

Un rapide coup d’œil sur le dos de ma main droite où se trouvait invisible le sceau de commandement marquant le pacte me liant au sombre empereur jusqu’à son accomplissement, ou sa révocation.

Les faits étaient là, mais il était plus facile d’allouer des faits à une théorie que de réaliser une hypothèse avec eux. Pour cela il m’était absolument nécessaire de tester la force des Hommes de ce siècle, je devais comparer ma puissance à la leur pour qu’enfin mes doutes soient apaisés, dans un sens ou dans l’autre, peu m’importait.

Le doute doit disparaitre…

Récemment j’avais beaucoup perdu de mes repères, des certitudes avaient été ébranlées jusqu’à leurs fondations et nombre de choses que je n’aurais jamais crus possible s’étaient pourtant accomplies.

Il y a un changement à l’horizon, je le vois dans l’eau, je le ressens dans la terre, je le sens dans l’air…

La mécanique implacable du destin était en marche, elle menait le volontaire d’après la légende, alors je devais simplement aller plus vite qu’elle, je devais courir pour atteindre mes objectifs.

Je m’étais donc rendu sur cette petite ile perdu de l’océan indonésien, là se trouvait une antique construction, vestige d’une civilisation aujourd’hui disparut, mais je n’avais pour ma part pas fait table rase du passé, de nombreux souvenir me liant à cette sombre époque me guidèrent directement là où je devais me rendre, évitant ainsi le voyage au sein de la jungle grouillante et suintante. Me matérialisant à l’endroit fixé dans mon esprit, non loin des monolithes, sous la forme d’un nuage de poussière d’or, je semblais être seul dans les environs, apparemment aucun spectre ne m’avait devancé.

Parfait, ça sera plus simple pour la suite.

Je savais que d’autre allé venir séant, je savais que mon cosmos divin ne passerait pas inaperçu, aussi à peine arrivé sur le sol, j’entrepris d’en dissimuler l’écrasante majorité en moi, n’en laissant apparente que la strict quantité suffisante pour que mon aura soit comparable à celle d’un chevalier de bronze.

Le cosmos est bon, maintenant passons au costume.

Dans un flash de lumière dorée, mes vêtements d’ecclésiastiques devinrent ceux d’un maraudeur, pantalon de toile ainsi que veste en cuir ouverte et sans manche accompagnèrent un turban en tissu qui vint recouvrir mes cheveux, masquant leur blondeur divine, il ne restait plus que mes yeux à dissimuler.

Pas question de mettre des lunettes.

Je décidais finalement de les laisser ainsi, après tout il se trouvait de nombreux adepte du cosmos possédant des yeux au couleur beaucoup plus extravagante, et tant que mon étoile frontale n’était pas visible, il y avait fort peu de chance que l’on me reconnaisse tant mon physique était différent.

Je n’aurai peut etre pas dut mettre une barbe…

Passant ma main sur les poils durs de la barbe d’une semaine que j’avais matérialisé sur mon visage, je savais que j’allais avoir besoin de ce déguisement pour la suite de mon plan, mais honnêtement cela ne me plaisait guère.

Pas le temps pour les digressions esthétiques, je dois me hâter.

Me dirigeant vers le centre de l’édifice remarquablement bien conservé, j’observais les pilier ainsi que la table de pierre sur laquelle se trouvait cinq pierre chacune frappée d'une rune ainsi que les encoches creusées sur la table afin d'y déposer trois d'entre elles. J’avais autrefois vu cette magie à l’œuvre, mais à présent cela faisait des millénaires qu’elle n’avait pas servis.

Par tous les feux du sombre empire, maudite soit la mémoire et son cortège d’oublis.

Pestant intérieurement contre ma défaillance, je savais qu’il allait me falloir faire preuve d’intelligence pour atteindre mon but.

Cinq pierres, trois places. Mais lesquelles sont les bonnes ? Et qu’arrivera-t-il si je me trompe ?

J’allais sans doute très prochainement avoir l’occasion de le savoir.


Dernière édition par Hypnos le Jeu 6 Sep - 1:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 6 Sep - 0:52

==> La Cathédrale

C'était par une belle journée achevant une glorieuse nuit teintée de sang et de chasses éperdues. Un de ces instants où l'on se préparait à prendre un repos bien mérité après un travail et un contrat plus que bien faits. Tout comme son cher et tendre, Lydia était de ces spectres qui se déplaçaient de préférence la nuit et revenait au bercail s'octroyer quelques heures de répit bien à l'écart des rayons d'Hélios. Enfin bercail, elle comptait juste faire un crochet avant de rejoindre Londres et ceux qui étaient si chers à son coeur.

Elle en était donc là à contempler quelques âmes en pleine migration que les portes s'ouvrirent toutes grandes laissant entrer un bien étonnant visiteur. Un homme visiblement sur la pente descendante mais encore trop frais pour faire partie de la cohorte habituelle. Intriguée par cette arrivée impromptue et quelque peu théatrale en plus d'être porteuse d'idées aussi proches de la vision générale que l'on se faisait des spectres. Enfin à quelques détails près.

En effet, depuis quand la Vie ne l'aimait-elle pas, suffisait de voir les humains qui vivaient auprès d'elle. Puis nuit sans lune, elle qui était adorée de la pleine lune. Enfin bref quelques mots divertissants avant d'entrer dans le vif du sujet. Chose qui se résuma très vite en quelques phrases, se rendre en Indonésie et trouver une sorte de Canyon.

Et cerise sur le gâteau pour le Solstice de l'Eté. Quelle plus belle invitation pour la gardienne de l'Eté. De tous temps, la rousse Vampire avait combattu en tournoi pour sa reine et ce n'était pas maintenant qu'elle allait changer cela.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Indonésie

Charmant lieu avec la jungle équatoriale et tout un ensemble d'obstacles. Pourtant la faune ne fut pas un problème pour elle, loin de là. Oui, qui disait jungle, chaude, humide avec fruits et insectes à foison et grottes de toutes sorte, disait aussi grande probabilité de croiser quelques amies chauves-souris. Et là, la belle fut gâtée car ce furent des roussettes géantes qui l'escortèrent et lui tinrent compagnie tout le long du trajet dans l'ombre de canopée jusqu'atteindre un chemin de terre qui ne cessa de s'élargir.

De nombreux pas plus tard et elle se rendit compte qu'elle avait atteint le Canyon. Elle se retourna donc et salua les beaux chiroptères qui repartirent aussitôt. Bien, elle avait traversé une forêt à marche forcée pour déboucher dans un lieu d'une sécheresse incroyable. Ce qui l'amusa moins.

Enfin, ce fut bref puisqu'elle atterrit dans lieu qui n'avait rien de naturel. Quatre Monolithes s'élevant en un carré parfait et en leur centre une stèle. Intriguée, la jeune spectre s'avança avant de repérer des runes sur une table toute proche. Elle approcha la main et se rendit compte de la disposition des lieux et de la place ménagée pour trois pierres.

Elle respira doucement.

Bien, je suppose qu'il ne reste plus qu'à choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Sylphe


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 502

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 6 Sep - 1:52

¤¤ Αποκάλυψις ¤¤


Arrow Ellipse

Assis en train de manger une pomme, le Guerrier Divin observait le vieil homme en train de brailler aux villageois. Arquant un sourcil, il s'approcha alors en se demandant pourquoi il avait cette impression que le froid d'Asgard glissait sur lui comme une pluie chaude et douce. Il était pas revenu sur sa terre ancestrale depuis quelques heures que le goût de repartir sur les routes le reprit sans ambages. Prenant sa lourde cape blanche, il s'avançait dans le blizzard pour aller rapidement dans la demeure des Alfeson, des notes des anciens voyageurs de son Peuple devaient se trouver sur cette terre lointaine.

Arrivé dans la grand bibliothèque où son Maître et lui avaient énormément travaillé, il trouva enfin le nom de cette terre au loin et écarquilla les yeux en se rendant compte que cela tenait plus de la légende qu'autre chose. Syanok... Syanok.... Cela résonnait avec le mot "Synode" avec une certaine force. Il continua à annoter pendant deux bonnes heures toutes les rumeurs des Marins qui avaient été là-bas et se décida enfin à partir vers la terre Indonésienne avec un sourire mystérieux. Usant de son cosmos et de ses connaissances des esprits de la nature, il partit alors vers les terres orientales à une grande vitesse. Traversant les plaines enneigées russes et sibériennes, il savait qu'il ne prenait pas le chemin le plus évident mais cette aventure lui plaisait déjà.

C'est alors qu'il vit devant lui une série de montagnes qu'il se décida à franchir pendant une bonne journée à une vitesse des plus bondissante. Tel un cabris, il se faufila à travers les crêtes montagneuses pour se diriger vers les terres du royaume de Siam. Il savait alors, après bien des questions, qu'il existait des terres dans le sud, des îles pour être encore plus précis. Il prit alors conseil auprès de dizaines de personnes pour arriver enfin sur une île un peu perdue dans les restes de l'ancien Empire Hollandais. Humant l'air, il montait enfin vers ce canyon.

Une aura se dégageait de cette terre, un cosmos ancien et respecté par la population d'indigènes de cette contrée. C'est alors qu'il prit la direction d'une forêt aussi luxuriante que bigarrée. Ses yeux azurs étaient surpris par les singes gigantesques qui dormaient paisiblement entre les arbres pendant que des oiseaux aux couleurs de l'été chantonnaient en choeur des cris cassés. Des immenses cordes permettaient de monter assez rapidement dans les cimes pour trouver sa direction et des cosmos se dirigeaient déjà vers le centre d'attention du Monde des éveillés. Mais cela n'était pas le cas d'Eldir qui se méfiait tout de même de cette invitation sans signature à la fin du contrat. D'un sourire sardonique, il continua son chemin pendant une semaine avant d'arriver sur une autre terre aussi sec que la forêt était humide !

Si l'humidité de la forêt ne l'avait pas embêté, cette chaleur étouffante lui déplaisait et il regrettait déjà ses terres glaciales du Grand Nord. Péniblement, il se couvrit de sa cape pour avancer le plus discrètement possible. Le Canyon était gigantesque, telle une plaie béante dans le creux d'une main où le sang qui en sortait était ce cosmos si particulier et encore incompréhensible pour lui. Aucune force infernale ne semblait à la manoeuvre et encore moins une vague iodé et pourrie par les algues, non, c'était autre chose et les Chevaliers d'Athéna n'avaient pas fait mention d'un tel projet dans les derniers rapports qu'ils avaient fournis. Alors, qui était responsable de tout cela et pourquoi ? Un tournoi pour quelle raison et si cela n'était qu'une gigantesque farce pour mettre à terre les serviteurs d'Odin ? Hésitant et interrogatif, Eldir ne se rendit même pas compte qu'il était arrivé au dessus d'une petite colline.

Quatre piliers de pierre étaient là et résonnaient les uns avec les autres dans une énergie palpable. Une stèle était là devant lui et il la regardait sévèrement. Observant les alentours, il sentait que des forces approchaient mais il n'était pas temps de réfléchir aux conséquences et aux mauvaises rencontres des inconnues dans le lointain. Sans un mot, ses doigts effleurèrent des symboles avant de se décider à activer certains d'entre eux.... Qu'est ce que cela voulait dire ? Qui était ce vieil homme ? Ses questions revinrent encore une fois.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7341-sylphe-chevalier-d-or-du-
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 6 Sep - 11:21

Assis en tailleur dans ses bains, l’Aldébaran réfléchissait aux événements de la journée, lui qui jouissait des plaisirs simples de la vie et de la paix depuis un certain temps venait d’être subitement intrigué par un simple vieil homme.

Chaque jour qui ne réclamait pas sa présence au Sanctuaire sacré, il l’a passait à aider les autres. Bien souvent à Rodorio, Marcus aidait les habitants à faire prospérer la ville, il portait les poutres là où il aurait fallu quatre hommes et charriait des charrettes de pierre là où il en aurait fallu dix. Il aidait également à labourer et ensemencer les champs et après avoir travaillé toute la matinée, il retournait en son temple prendre un bain et déjeuner. Aujourd’hui pourtant il restait à réfléchir dans l’eau chaude qui exhalait ses volutes de brume, un vieil homme avait annoncé l’organisation d’un tournoi exceptionnel réunissant les plus grands combattants de la Terre et peut être même plus pensa le Chevalier. Cela faisait bien longtemps que le Général n’avait pas mis ses capacités au défi, était-il trop vieux pour participer à ce genre d’évènement ? Dans un sursaut d’orgueil le vétéran ouvrit les yeux et se leva bien décidé à savoir à quel niveau le plaçait ses forces.

Après s’être rapidement séché, habillé et après avoir mangé un morceau, le Général se rendit dans la bibliothèque de la Chambre du Grand Pope et demanda à l’intendant à des ouvrages parlant de ce fameux canyon mentionné par l’annonceur. Une fois les informations de premières nécessités en sa possession, Marcus regagna l’entrée du Sanctuaire et s’envola à la vitesse de la lumière telle une étoile filante en direction de l’Indonésie.

Trouver l’ile en question n’avait pas été des plus compliqué, la traversé de la jungle pendant des heures elle s’avéra plus pénible, mais l’Aldébaran avait pour une fois la chance d’avoir la peau noire et il ne souffrait pas vraiment ni de la chaleur, ni des moustiques, car c’était bien connu préféraient s’en prendre aux petits blancs. Au bout du compte le géant à la peau d’ébène finit par arriver devant une table de pierre où brillaient cinq runes, ainsi trouver ce maudit Canyon ne suffisait pas, il fallait en plus de ça résoudre cette espèce d’énigme…
Revenir en haut Aller en bas
Krauser


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 205
Armure : Manger, faire peur, manger, donner des cauchemars, manger, faire des calins nounours et... j'ai dit: manger?

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 6 Sep - 20:13

Arrow ellipse

Après son « léger » différent avec Aiakos, Krauser aurait volontiers retrouvé un rythme simple et régulier, des habitudes strictes, comme tout soldat de base. Mais… le sort en avait décidé autrement.
Le vieil homme rabougri qui était venu jusqu’ici pour clamer une nouvelle bien intéressante, ne pouvait qu’être écouté par un spectre dont le besoin premier était de trouver sa place. Un tournoi… c’est-à-dire des combats, la possibilité de jauger sa puissance. Des rencontres, plus ou moins intéressantes. Et, qui sait, peut-être une occasion de progresser.
Le spectre de l’Ogre songea un instant à demander à ses maîtres l’autorisation d’y participer, mais une rapide réflexion lui fit se rappeler qu’aucune mission ne lui avait été confiée… Et qu’il y retrouverait sûrement quelques autres guerriers des Enfers.
Il entreprit donc de se mettre en route. Le chemin ne lui était pas inconnu, l’Océanie ayant été le premier théâtre de son entrée en jeu. Mais tel que l’avait présenté le vieil homme, ce canyon semblait respirer l’étrangeté et le mysticisme.

Quelques milliers de kilomètres plus tard, le pied du spectre foulait le sol de Minangkabau. Après s’être délesté de son surplis et avoir effectué un rapide arrêt au village pour reprendre des forces, Krauser entreprit de traverser la jungle qui le séparait de son objectif. Mis à part une progression ralentie par l’épaisse végétation et sa stature impressionnante, la traversée ne semblait pas constituer un problème majeur.
Spoiler:
 
Le géant s’engouffra dans les arbres, progressant tant bien que mal parmi les lianes et les hautes fougères. Son avancée monotone et laborieuse était ponctuée de quelques providentielles attaques de bêtes sauvages, dont la viande constituait une parfaite compensation aux pertes engendrées par sa sudation abondante.

Mais une fois parvenu à la lisière de la forêt, le paysage changea du tout au tout. Seuls quelques arbustes cassaient la monotonie de l’horizon, et un petit sentier bordé d’herbes hautes menait droit vers un massif montagneux. Krauser s’y engagea, mais regretta bien vite de ne pas avoir emporté plus de provisions ; son organisme fonctionnant en accéléré supportait de moins en moins la chaleur sèche et étouffante qui le déshydratait petit à petit. Pourtant, il prit sur lui de ne pas consommer tout de suite ses dernières rations, de crainte que l’expérience ne s’éternise.

Lorsqu’il parvint dans l’ombre fraîche d’un gigantesque canyon, son métabolisme put ralentir un tant soit peu. Mais il n’en était pas rassasié pour autant. Sentant le danger physiologique venir, il pressa le pas, assez pour atteindre son objectif plus rapidement, assez peu pour maintenir un rythme constant. Mais la marche fut longue, et lorsqu’il parvint devant une étrange plate-forme flanquée de quatre piliers de pierre, l’autophagie avait débuté.

Quelque chose lui disait qu’il avait atteint son objectif. Krauser s’offrit alors une pause, et s’assit à l’ombre de l’un des imposants monolithes afin de refaire le plein de nutriments. Une fois son sac vidé, son regard se porta sur un petit autel au centre de l’installation. Il s’approcha, et vit un étrange assemblage de cinq runes et trois emplacements.

Encore un choix…

Voilà qui était monnaie courante, ces derniers temps. Mais que choisir? Les runes à placer, ou bien celles à conserver? Enfin, quoi qu'il en soit… Il fallait choisir.
Encore.
Revenir en haut Aller en bas
Aenor


Indépendant
avatar

Messages : 488
Armure : Aucune

Feuille de Personnage :
HP:
142/150  (142/150)
CS:
157/190  (157/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Ven 7 Sep - 0:24

=> Ellipse



    «Mais oui, mais oui, c'est une chance inespérée mon vieil ami !»

    N.F n'avait jamais vu Gilles de Rais dans un tel état d’engouement, sauf peut-être quand il combattait encore auprès de sa précieuse Jeanne d'Arc. En effet le géant voûté voyait là l'occasion inespérée de tester ses connaissances durement acquises. Sa nouvelle puissance. Le livre de sang, enfin restitué, il se sentait presque complet. Et cette état l'enivrait comme s'il avait bu des litres et des lites de vins. L'annonce du vieil homme mystérieux avait longtemps fait échos dans son esprit tortueux. Mais le Bourreau, plus qu’enthousiaste, était résolue à se rendre sur cette fameuse île indonésienne. Non sans consulter son fidèle allié qui, avec son aide précieuse, l'aida à se préparer de bien des manières. Et l'une d'entre elle fut celle de la lecture de nombreux ouvrages sur le sujet. Ils savaient beaucoup de choses à présent, et ils se sentaient fins prêts pour le départ. Ô comme c'était pour lui, excitant à souhait ! Il prenait un malin plaisir de retenir le nom compliqués des contrées, les mythes, les coutumes, bref, tout ce qui lui semblait utile.

    Donc fin prêt pour entreprendre cette aventure, l'Inquisiteur ne perdit pas une minute de plus, et, avec l'aide du Livre écarlate, se volatilisa, échappant aux ombres de la Cathédrale vide.

    Ce qu'il découvrit l'enchanta à l'extrême : autour de lui s'étendait une flore et une faune incroyable ! Des arbres bizarres, une odeur intense ! Et plus que tout, une chaleur étouffante. Bien que cela n'avait au final, moins d'emprise sur lui, que sur un simple mortel. D'ailleurs, en observant plus attentivement les environs, Gilles comprit qu'un humain de base n'aurait pu s'aventurer dans pareil endroit. Des spécimens très venimeux sillonnaient cette jungle, mais le Spectre en avait cure, pis ! Sa curiosité sans borne lui fit perdre un peu de temps en contemplation fort théâtrale. Ses yeux n'étaient jamais tant sortis de leurs orbites jusqu'à maintenant.

    «Incroyable, incroyable !» fit-il en attrapant une araignée plus grosse que son poing. «Conservons la jusqu'à notre retour, j'aimerais étudier son poison plus en détail une fois rentrés !»

    Gilles ne parlait pas tout seul. Présence invisible à ses côtés, N.F lui murmurait aussi ses observations, ses trouvailles et son émerveillement. Finalement les deux compagnons évoluèrent tant bien que mal vers une zone beaucoup plus aride, un canyon. L'endroit dont le vieux avait parlé. Prudemment, car l'homme sentait agir autour d'eux, une très ancienne et puissante magie endormie, il s'approcha d'une stèle en pierre entouré par des monolithes.

    «Oh ! Je n'avais jamais rien vu de pareil !»

    Déclara t-il en regardant intensément les runes. Cinq runes, trois emplacements pour y placer certaines. Un choix donc ! Hm … draconien ! Mais à force de réflexion, Gilles de Rais finirait par trouver.

    «Voyons voir....»

    Et il commença à s'emparer des runes.
Revenir en haut Aller en bas
Celsius


Indépendant
avatar

Messages : 653

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Sam 8 Sep - 18:17

:: Fire and Blood :.
Que Marcus prenne son envol n'avait pas échappé aux sens aiguisés de Celsius. Mêlé à la foule, lui aussi avait assisté au discours du vieil homme. À l'évidence, il n'était pas le seul à vouloir prendre au sérieux ce qui pouvait aussi bien n'être que le pur produit d'un cerveau dérangé, rongé par la folie. C'était peut-être lui accorder trop de crédit, mais il avait envie de croire à son histoire. Sans doute parce qu'il n'avait plus quitté le Sanctuaire et ses abords depuis fort longtemps et qu'il n'aurait pu trouver meilleure excuse. Il brûlait du désir d'enfin faire ses preuves. La passivité n'avait que trop duré. Quand la guerre avait eu lieu il y a six ans, il n'était pas encore prêt.

C'était chose faite, à présent. La rougeur de ses cheveux le lui rappelait chaque jour, et plus encore quand les couleurs du ciel à l'aube venaient s'y refléter. À son tour, il avait transpercé le ciel sous forme d'étoile filante pour se rendre sur les lieux. En dépit du profond respect qu'il avait pour son général, il ne serait sans doute plus question d'alliés une fois dans l'arène. Cette solitude en aurait inquiété plus d'un. Pour sa part, elle le rasséréna. Qu'il se couvre de gloire ou de honte, cela ne concernerait nul autre que lui. Puis n'était-il pas habitué à vivre seul ?

Il n'avait entrepris ce long voyage que pour mériter son rang. Acquérir la preuve que sa force était bien réelle et qu'il avait les qualités requises pour prétendre au titre de Chevalier d'Or. De nombreux doutes avaient dû être écartés avant d'en arriver là, mais il était enfin prêt à assumer pleinement ses fonctions. L'heure était venue de voir si sa force était à la hauteur. Le regard empli de détermination, il avait sillonné la vallée des heures durant, prisonnier de cette étuve. Son teint pâle était moins délicat qu'il n'y paraissait, mais demeurait aussi sensible à la chaleur que celui d'une personne ordinaire.

Emprunter ce chemin lui fit sentir les résidus de cosmos de ceux qui l'avaient devancé. Des visages familiers étaient du nombre, à n'en pas douter, et il en eut la confirmation quand celui d'Eldir passa à sa portée. Savoir son frère dans les parages le galvanisa à trouver l'entrée. Un éclat atypique attira alors son attention sur un cromlech situé non loin, auprès duquel il se rendit sans attendre. La disposition des monolithes était trop organisée pour que la main de l'homme y soit étrangère. Sans qu'il s'y soit encore intéressé, les pierres illuminèrent les environs d'un éclat surnaturel. Les lueurs l'aveuglèrent un bref instant avant qu'il n'en discerne les motifs. La lecture n'était guère aisée, mais il parvint au bout de plusieurs minutes à en déchiffrer les caractères.

Qu'est-ce que cela pouvait bien vouloir signifier ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t5314-celsius-chevalier-d-or-de
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1761
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Lun 10 Sep - 20:26

Ishiro du Phoenix, chevalier de bronze du Phoenix, apparut soudain dans la vie de tous les jours après une longue absence qui avait durée six années de sa vie. Six années à errer dans le monde, à voyager, s'endurcir et devenir encore plus solitaire ... Le saint avait changé du tout au tout ne parlant que très peu aux gens qu'il aurait pu croiser pendant ce long laps de temps. Il avait aujourd'hui les cheveux ébouriffés, il était mal rasé et une longue cicatrice couvrait le côté droit de son visage, ses cheveux cachant un oeil qui n'existait plus. C'était l'une de ses conséquences à avoir pris des risques à voyager dans des contrées impossible pour l'être humain et difficile pour un chevalier. Ihsiro sortit un cigare de sa boîte découverte qu'il avait fait il y a un moment et dont il ne pouvait plus se passer. Il l'alluma avec une petite flamme sortant de son doigt et regarda la jungle qui se dressait devant lui. Il retira le cigare de sa bouche, soufflant de la fumée faisant tousser son guide qui partit en ralant laissant le saint de marbre continuant à fumer gaiement.

"Pft ! C'est tout ? Une promenade de santé pour moi qui ai fait mon petit jeu de survie pendant ces nombreuses années ..."


Ishiro portait une longue veste tachée, décousue à certains endroits, un pantalon noir et des vieilles bottes. il portait bien sûr à son dos sa Pandora box la ou siégeait son armure du Phoenix. Il fit alors une longe traversée. Dégageant les feuilles et les lianes qui l’empêchaient de passer, il ne se reposa qu'à la nuit tombée faisant un feu de camps, faisant cuit un serpent. Il regarda sa Pandora box, cigare en bouche et lui parla.

"Toi ma puce ça fait longtemps que je ne t'ai plus utilisée, j'espère que ut seras toujours fidèle au post."


Il regarda au loin une rivière, l'airp ensif dans cette heure tardive de la nuit.

"Ouep, trop longtemps ..."


Le lendemain, le saint continua sa route, la jungle prit fin et un large sentier de terre s'étendit derrière lui. Le climat se fit plus sec au grand plaisir du saint qui aimait les grandes température. Après plusieurs de marche, il vit une stèle en pierre entourées par de mystérieux monolithes. Il aperçut cinq runes et trois emplacements ... Ishiro se gratta le menton en signe d'interrogation.

"Qu'est ce que c'est que ce truc ? Je suis venu pour me battre moi, c'est quoi ? Le vieux à Rodorio, j'aurais du lui demander s'il y avait un piège ..."


Le saint déposa sa box et regarda la sculpture d'un air désabusé ...


Revenir en haut Aller en bas
Henriques


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 8726
Armure : Ophiuchus

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Lun 10 Sep - 21:26

Arrow post-ellipse-retour-de-l-enfant-prodige

En 1754, il fallait de bons navigateurs, expérimentés et avec un excellent équipage pour parcourir un si long voyage. Rejoindre les îles indonésiennes depuis le vieux continent était un périple si dangereux que peu osaient s'y aventurer. Le voyage pouvait durer plusieurs semaines, et encore, en époque favorable. Sans compter qu’arriver en Océan Indien, la moitié des navires étaient l’objet d'attaques de pirates!

Henriques, le Chevalier de Bronze de l'Hydre était finalement parvenu jusqu'en cette terre lointaine.

C'est parce qu’il avait quitté le sanctuaire, alors qu'il était en compagnie d'Athéna, qu'il su sublimer son Cosmos. Il le fit vibrer telle une étoile dans son firmament, et ce, au point de devenir comme une étoile filante et parvenir à atteindre une région si éloignée, que la moitié des humains ne la connaissait pas.

Henriques, le Saint de l'Hydre, déambulait exténué par son voyage dans une jungle inconnue pour lui. Il parvint à atteindre ce fameux Canyon que lui avait mentionné le Garde de Rodorio.
Spoiler:
 

Magnifique paysage! Un semblant de Paradis aux milles et unes espèces uniques. Henriques s'émerveillait de voir toutes ces nouvelles créatures.

Il n'en restait pas moins extenué. Il n'était que le porteur d'une armure de bronze et un tel déploiement de Cosmos, le contraignait à un peu de repos. C'est donc sur une souche qu'il s'assit, le temps de reprendre son souffle.

"Eh Bien! Si je n'avais usé du Cosmos d'Athéna, c'est en petit pois que l'on m’aurait ramassé dans l'Océan...Quel endroit magnifique!...Trop beau pour un Tournoi!...M'est avis qu'il y a anguille sous roche. Et moi, Henriques de l'Hydre, tout ce qui est rampant et faufilant, çà me connait! Ha!Ha! Ha!"[il venait de faire un brin d'humour décalé...à la Henriques]

Henriques se voulait plutôt sûr de lui. Il avait cette confiance en soi que tout le monde lui connaissait. D'aucun dirait de l'arrogance ou de l'orgueil. Mais il n'en était rien. Henriques, se savait voué à une juste cause, il ne pouvait donc pas faillir.

Son souffle reprit, il s'enfonça dans les méandres de cette jungle. Il finit par se retrouver devant ces quatre monolithes, frontière d'un endroit sacré ou trônait une stèle. S'avançant le Saint découvrit plusieurs pierres sacrées destinées à un emplacement bien spécifiques.

"Diantre! Qu'est-ce donc que cela? J'ais 5 pierres mais ne possède que trois emplacement...Une énigme?...Fort bien, je la déjouerais!"

Il commença à examiner les pierres...

Spoiler:
 


Dernière édition par Henriques le Lun 10 Sep - 21:42, édité 1 fois (Raison : Mise en page, et correction (vu avec le Staff^^))
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Lun 10 Sep - 23:13

Île de Circé Arrow

Alors que le Général du Dragon des Mers venait d'accepter d'aider les Marinas durant cette Guerre, les paroles de Poséidon l'avait confondu plus encore. Le Dieu des Mers prenait un malin plaisir à jouer avec lui, du moins, c'était la sensation qu'il avait. Il haussa les épaules, se décidant à ne pas y prêter grande importance pour le moment.

De plus, un tournoi se préparait. Poséidon choisit alors trois de ses guerriers, sans même leur demander leur consentement. Néanmoins, il fallait être honnête, Haiken y serait allé dès le moment où il aurait appris l'existence d'un tel évènement.

Tristan, Ann et finalement Haiken. Ils avaient été choisi, avait vu un tatouage apparaître sur leur peau. Haiken avait vu un cheval se dessiner sur son bras gauche. Puis un portail, fort ressemblant à son Triangle des Bermudes, s'ouvrit, leur offrant un chemin direct vers leur destination, en Océanie.

Haiken aurait aimé échanger quelques paroles avec "sa" rouquine, mais il n'en avait pas eu l'opportunité. Il était néanmoins légèrement préoccupé, après tout, il ne savait pas quel genre de combat les attendait. Mais il savait également que la jeune femme était bien plus forte et robuste qu'elle ne le paraissait au premier abord, cela le rassura.

Haiken arrivait finalement à destination. Néanmoins, il était arrivé seul. Qu'était-il arrivé à ses deux compagnons? Une jungle hostile se présentait devant lui. Il n'avait qu'un seul chemin possible, traverser la faune. Le Général avança sans peur, à l'affût de la moindre attaque. L'humidité ne facilitait pas son avancé, mais rien d'insurmontable pour lui.

Haiken arrivait finalement à un sentier, qui grandissait à vue d'oeil et laissait apparaître un paysage sec et aride. Un changement brutal d'environnement pourrait en décontenancer plus d'un, mais pas le Dragon des Mers. Il s'approcha d'une table en pierre où il vit cinq blocs et à côté, un large espace incrusté dans la pierre où l'on pouvait entrer trois runes. Qu'est-ce que cela voulait dire? Haiken n'en était pas certain, mais il faudrait qu'il le devine, car il semblait que sans cela, il ne pourrait pas aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Lun 10 Sep - 23:27

Arrow Ellispe

Lentement, une forme émeraude se dessinait sous les rayons du soleil frappant le grand Canyon avec insistance: parsemant sa route d'une aura verdâtre à la lumière apaisante, offrant une sorte de cape d'invisibilité naturelle au jeune homme à la longue chevelure s'avançant dans la jungle luxuriante de ce canyon... Drôle d'endroit pour y poser un défi pensât le jeune chevalier du Dragon complètement fondu dans la végétation autour de lui par son armure de jade, cet endroit était à ses yeux tous aussi étrange que l'intriguant personnage qui fit irruption dans Rodorio afin de crier à tout hommes à la ronde son étrange défi. Cela avait titillé sa curiosité et l'avait poussé a quitter temporairement son post de médecin dans le village face au Sanctuaire sacrée pour venir découvrir ce que pouvait tramer ce curieux vieillard.

Suite a une longue marche a travers les broussailles et la verdure: Kenshiro arriva en vue de ce qui ressemblait à une sorte de temple d'une architecture totalement inconnue pour lui, certe il ne connaissait pas vraiment toutes les cultures du monde mais son voyage avec son maitre Aldébaran lui avait permit d'entrevoir toutes ses merveilles; hors cette chose ne ressemblait en rien à ce qu'il avait pu voir par le passé. S'en approchant doucement, l'apprenti du Taureau d'or vit alors que la verdoyante nature s'était éteinte autour de cette chose composé de quatre grand pillier: comme si ce "temple" avait été posé là de force et avait anéantit tout ce qui se trouvait autour... Cette chose une fois vue de prés n'était en aucun cas un temple au yeux de Kenshiro: c'était tout juste quatre colonne et une sorte de table de pierre portant cinq iconographie étrange pour seulement trois emplacement dans sa structure.

"Le vielle homme a dit que " Seul l'intelligence, la finesse et la résilience de vos âmes vous permettront de vous dépasser"... Voyons donc si j'ai pu faire aquérir tous ça grâce au fruit de l'entrainement de mon maître."

Termina Kenshiro en posant la main sur les symboles.

Revenir en haut Aller en bas
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Mar 11 Sep - 0:06

~> Ile de Circé


Je n'avais même pas eu le temps de lui dire au revoir, ni même le temps de la serrer une dernière fois avant de disparaître de sa vue. Je pestais intérieurement contre mon Dieu qui avait privé ma bien aimée soeur de mon soutien lorsqu'elle en avait le plus besoin. Avant même que je n'ai eu le temps de dire ouf, un cheval tatoué était apparu sur mon cou. Poséidon aurait tout de même pu nous laisser le choix de l'emplacement du tatouage, après tout j'aurais peut être bien aimé l'avoir sur ma fesse gauche, qu'est ce qu'il en savait?

Et comme si cela ne suffisait pas, il fallait que dans cette aventure je sois chaperonnée non seulement par celui qui fut mon entraîneur, mais également par l'homme qui partageait ma vie. Une chose était sûre, je n'allais pas être dépaysée, et il fallait tout de même que je l'admette, cela me rassurais un peu de savoir qu'ils seraient avec moi dans cette aventure. Je savais que l'un comme l'autre m'encourageraient.

Néanmoins, le crétin des îles qui était venu annoncer le tournoi avait eu de la chance que je ne puisse mettre la main dessus, sans quoi je lui aurais volontiers tordu son petit cou car je ne doutais pas que ma disparition allait plonger davantage Mary dans le chagrin. Parfois, les hommes ne réfléchissaient vraiment à rien. Si si je vous assure.

Toujours est-il que notre Dieu bien aimé nous enferma tous les trois dans une sphère aqueuse. Oh n'ayez crainte, nous ne sommes pas morts noyés non. L'eau est notre élément, nous faisons corps avec elle, et nos écailles nous permettent quant à elle de respirer sous l'eau. Incroyable n'est-ce pas? De la magie me direz-vous? Non ça s'appelle du talent tout simplement.

Bref, après un voyage mouvementé, figurez-vous que j'en suis venue à perdre mes compagnons d'aventure. Voilà qui est vraiment navrant. Bon je ne m'en faisais pas trop pour eux, après tout se sont de grands garçons parfaitement capables de s'en tirer seuls. Ce qui me faisait juste peur, c'est qu'ils s'étripent mutuellement avant même d'avoir commencé le tournoi. Je laissais échapper un petit soupir. J'avais juste accosté sur ce qui ressemblait fort à une île.

"- Haiken! Tristan!"

Dernière tentative pour localiser mes deux comparses. Tentative infructueuse bien sûr.

"- Bon et bien ma foi, tant pis pour vous messieurs, moi j'y vais."

Aussi tôt dit, aussi tôt, m'en voilà qui m'en allais en direction de cette forêt dense, tous mes sens aguets. Une habitude de pirate que voulez-vous. Je ne peux vous dire combien de temps j'ai erré à travers ces bois sans fin, pourtant j'en appréciais la beauté à chaque instant. Puis les bois cessèrent pour laisser place à un paysage totalement différent, un paysage désertique, aride.

Sans crainte je m'avançais en direction de cet environnement hostile, suivant le chemin qui s'ouvrait à moi. Mon regard fut attiré par des monolithes. J'arquais un sourcil interrogateur et m'avançais dans cette direction. Parvenue au centre du cercle, je pus alors voir une table de pierre sur laquelle trônaient cinq glyphes. Mes doigts vinrent alors effleurer trois emplacements taillés à même la pierre. Vous savez quoi? Une énigme venait de me tomber dessus. A moi de faire appel à mon savoir pour résoudre celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Mar 11 Sep - 10:44

--> http://www.saints-of-thepast.com/t5846-post-ellipse-retour-de-l-enfant-prodige-libre

Urio, le chevalier d' or du cancer s' était fait prendre de distance par le jeune saint de l' hydre parce qu' il avait dû passé par son temple afin de revêtir l' habit sacré, il le reconnaissait bien volontier. Après quelques heures de recherches infructueuses, il arrêta donc ce petit jeu de piste et comme il savait exactement ou il devait se rendre,il utilisa sa propre capacité de téléportation afin d' avoir un minimum d' efforts à faire. Il était donc arrivé en Indonésie, mais étrangement, il ne pu réussir à aller plus loin grâce à ses pouvoirs. Il était au départ d' une immense forêt, l' air était chaud et de l' humidité se laissait ressentir.

Il emboîta donc le pas, et il s' aventura pas à pas dans cette forêt immense. Des le départ, il eut à faire à des insectes en tout genre qui venait l' embêté. Ses mains ne cessait de battre dans tous les sens.

Je sens que ça va être joyeux par ici pensait-il.

Cela faisait maintenant plusieurs heures qu' il errait dans ce labyrinthe de verdure, il transpirait enormement et ne pouvait ressentir aucune présence. Ce n' était pas normale. Aucune activité. Le calme absolu alors que dans des feuillages très dense guettait un animal. Il observait et ne bougeait pas attendant probablement son repas du moment. Urio, ne se doutant de rien, arriva sous ses feuillages, puis là l' animal se montra enfin. Son corps s' ondulant sur plusieurs dizaines de mètres. Un enorme serpent dont le chevalier en ignorait totalement l' espèce.

Hé c' est quoi ce truc là ?

Le serpent tenta de mordre le saint d' or, mais le malheureux se fit tuer sur le coup. Très rapide comme massacre. Espérant bien ne plus avoir de désagréable rencontre de ce genre, Urio arriva sur la fin de son parcours. Un sentier de terre apparu, il en prit donc le chemin et arriva sur un gigantesque canyon. Magnifique endroit. Devant lui se dressait quatre monolithe formant un carré et en son centre une pierre. Intrigué, il avança donc jusque cela. Il vit la pierre et l' écriture dessus. Il mit ses mains dessus et l' ensemble se mit à brillé.
Revenir en haut Aller en bas
Tristan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Mer 12 Sep - 0:33

Arrow Ile de Circé - Europe

S'il avait souhaité rester en retrait à observer la scène qui avait lieu, Tristan avait omis que Poséidon n'était pas du genre à laisser ses troupes dans l'ombre, surtout les éléments en qui il avait visiblement confiance. Et si l'Hippocampe n'était pas du genre à laisser éclater sa joie devant tout le monde, il lui était difficile de camoufler la satisfaction qu'il éprouvait en entendant les propos de son Dieu. Toujours, il continuerait d'apporter de nouvelles recrues au Sanctuaire Sous-Marin et sans nul doute, il ramènerait cette fameuse conque dont Poséidon parlait. Après tout, l'échec n'était pas envisageable chez les Marinas.

Le vent lui avait porté une nouvelle qui commençait à se répandre sur la plage mais Tristan n'y avait prêté que peu d'attention sur le moment. Un Tournoi? Les Marinas avaient bien d'autres soucis à régler pour ne pas se préoccuper d'un tel évènement. Ainsi, la décision de Poséidon l'avait quelque peu surpris lorsqu'il avait décidé de les envoyer à ce Tournoi, lui, Haiken et Ann. Une surprise mélangée à une certaine ironie de se retrouver avec une de ses plus talentueuses élèves et avec le Général avec qui il avait combattu à Carthage. Et après tout, Poséidon ne prenait pas de décisions sans raisons. Peut-être voulait il s'assurer que le vainqueur du Tournoi serait un Marina et ainsi que la Récompense leur reviendrait? Ou peut-être encore lui offrir la possibilité d'observer les autres combattants et de trouver de nouvelles recrues dans les autres camps. La trahison n'était-elle pas endormie au fond du coeur de chaque Homme?

Et finalement, un tatouage sur le cou, placés dans une sphère d'eau et protégés par leurs Ecailles, les trois Marinas furent propulsés en direction du lieu du Tournoi. Un voyage loin d'être calme et difficile à appréhender en dépit de leur niveau puisqu'à l'arrivée, Tristan se retrouva seul, isolé de ses deux compagnons de route.

Où sont-ils déjà passés... Imprévisibles comme eux deux, ça ne m'étonne pas. Pires encore qu'une tempête de Cécias. J'espère juste qu'ils trouveront leur chemin et parviendront au Tournoi. Histoire de ne pas mettre en rogne Poséidon.

Tandis que Tristan se demandait où avaient disparu les deux autres, il s'enfonça dans la Jungle dans laquelle il avait atterrie, désireux de ne pas trop perdre de temps. Pour beaucoup, la chaleur des lieux auront pu s'avérer repoussante mais pas pour celui qui maîtrisait les vents. Après tout, qui avait dit qu'il ne devait s'en servir que pour combattre? Une simple brise rafraîchissante était parfois tout aussi utile. Mais uniquement pour lui, pas pour les bestioles désireuses de profiter de son entourage que Tristan avait du découper de son sabre au fil de son avancée. Hormis cet étrange écureuil que l'Hippocampe avait décidé d'épargner. Un peu de sentimentalisme ne faisait de mal à personne. Un peu mais pas trop.

Et une fois sorti de la forêt, voilà que le paysage s'était totalement modifié pour laisser place à un Canyon rocailleux et désertique. Total contraste avec la jungle luxuriante qu'il venait de traverser. Dommage, cette vision était bien moins intéressante et dévoilait bien moins de surprises. Pressant le pas pour ne pas s'attarder dans un tel lieu si peu digne d'intérêt, Tristan atteignit finalement quatre étrange monolithes au milieu desquels se situait une stèle. Cinq glyphes et trois emplacements.

L'organisateur du Tournoi est donc un petit malin? Qu'à cela ne tienne. Cela ne doit pas être bien compliqué.

Ce n'était pas une simple énigme qui allait venir à bout du Général de l'Hippocampe!
Revenir en haut Aller en bas
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Mer 12 Sep - 21:36

Arrow Temple du Scorpion

Assis sur un rocher, Bardamu tuait le temps en traçant sur le sable des symboles cabalistiques, issus d'une époque lointaine, du temps où la Terre était jeune...

\_/|
O o
/¯/_________________________
| BWAAAAAAAAAAAAAAAAA
\_\¯¯¯¯¯¯¯¯

Bref, il se faisait ch*** comme un rat mort.

Sa curiosité aiguisée par le parchemin, il s'était rendu vers le lieu où devait se dérouler le tournoi. Quand il y repensait, il se demandait si celui qui avait détaillé l'itinéraire n'était pas un peu maboul car le parcours à faire était tellement merdique que même un rôdeur (la classe de Donjons & Dragons, hein) se serait arraché les cheveux.

"Quand tu verras à l'arbre en fleurs solitaire, prend à l'est en comptant 3000 pas, puis vire au nord pendant 3500 pas, puis au sud pendant 1788 pas et quand tu atteindras le ruisseau, remonte le en aval et à partir de là tu arriveras à la caverne enchantée où tu trouveras la flûte à six schtroumpfs ; joues-y une mélodie et une paroi de la grotte s'ouvrira devant toi qui te mènera au Canyon de Sianok"

Ce ne fut qu'au bout de quelques heures de marche, alors qu'il commençait à s'énerver, que le Scorpion vit quelque chose marqué en tout petit en bas de la carte :

"Ah ah ah, je t'ai bien eu !..."

La mâchoire de Bardamu s'était crispée et il faillit rebrousser chemin afin de faire passer un sale quart d'heure à l'auteur de cette plaisanterie quand il continua à lire :

"...Une carte se trouve au verso..."

Retournant le parchemin, il y vit effectivement une carte détaillée de la région qui le mena à bon port.

Et il se retrouva à poireauter sur son rocher, à attendre que les festivités commençent. Comme l'air devenait de plus en plus étouffant au fur et à mesure que midi approchait, Bardamu se mit à l'ombre d'un gros rocher. Prévoyant, il avait emporté quelques provisions de bouche et une gourde pleine d'eau fraîche.

Durant le temps de l'attente il repensa à sa mère, à son peuple, les Melnibonéens, race sophistiquée et cruelle avec laquelle il avait en commun bien plus qu'il ne pensait. Il revoyait les larges avenues, les demeures fastueuses d'Imrryr, la Cité qui Rêve, capitale du Glorieux Empire de Lumière de Melniboné. Son esprit vagabondait, parcourant en esprit les lieux merveilleux de cette ville fabuleuse : la Cathédrale du Chaos, la Tour de D'arputna, les Cavernes des Dragons, le Palais Impérial et son Saint des Saints, la Salle du Trône de Rubis...

Parfois, il avait l'impression que tout ceci n'avait été qu'un rêve et qu'en réalité il avait été plongé dans un sommeil magique, parcouru de rêves agréables, pour se réveiller au bout d'un siècle, comme la Belle au Bois Dormant. Après tout, l'un des surnoms d'Imrryr n'était-il pas la "Cité qui Rêve" ?...

Au bout d'un moment, il finit par se lever et, après avoir parcouru quelques mètres, finit par apercevoir une sorte d'autel sur laquelle avait été posées 5 pierres. Une rune était gravée sur chacune d'entre elles. Il remarqua que la table était percée de 3 trous dans lesquels pouvaient s'emboiter les pierres susnommées.

Bardamu prit au hasard trois pierres et les enfonça, au hasard, dans chaque orifice...


Dernière édition par Bardamu le Jeu 13 Sep - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 13 Sep - 2:06

Arrow 6 ans d'Ellipse

Spoiler:
 

Traînée blanche, morsure du froid absolu, du royaume des glaces éternelles. Rien ne pouvait le réchauffer. Ni la lumière du soleil. Ni la chaleur d’une femme. Un froid éternel, qui serait encore là bien après sa mort, et la mort de ses descendants. Le froid, lui, n’avait ni doutes ni conscience. Il était impartial. Droit et pur. Il ne connaissait ni la haine, ni la vengeance, ni l’amour. Il était la fin, tout comme le commencement.

En ce jour, il était le renouveau.

Homme hanté par le passé, habité par la fin de toute vie. Son regard est hésitant. Sa démarche est sûre. Il connait son passé. Il désire son futur. Il connait le chemin… Car cette voie lui convient parfaitement. Six années de pleurs. Six années de contrôle. Six années de dépassement de soi-même… Six années de résistance. Et ce n’était que le début. Maintenant, il lui faudrait savoir. L’échiquier des Dieux possédait son monstre. Une page importante allait être tournée. Serait-il le sauveur de la Terre, ou le pêcheur des Mondes ?

Il le saurait bien assez tôt.

Les cinq pierres lui faisaient face. Il resta ainsi, sans bouger durant de longues secondes de réflexion. La neige tombait, cristallisant les environs. Alors, le Maudit à l’Armure Dorée saisit trois pierres et les plaça dans les trois trous prévus à cet effet.

Le Destin était en marche. Il n'y aurait que deux issues possibles: la Victoire, ou la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 13 Sep - 16:02

==>Sanctuaire

    Le canyon du Sianok.
    Ainsi, telle était sa destination.
    Un lieu reculé ou la nature jouissait encore de sa suprématie sur l'homme. Une contrée aussi magnifique que sauvage et dangereuse pour le commun des mortels.
    Mais il n'était pas un simple mortel, il était un chevalier sacré au service de la déesse de la sagesse, Athéna.

    Sa simple présence semblait rappeler à la faune et à la flore qu'il existait au dessus d'eux des êtres qui se battaient pour protéger chaque être vivant.
    Les fauves affamés s'écartaient de son chemin, les tentacules des plantes carnivores dardées d'aiguilles empoisonnées se rétractaient sur elles-même au passage du chevalier d'Or de la Vierge.

    Le cliquetis de son armure était régulier et lent. Asmita prenait le temps d'avancer tranquillement dans la jungle luxuriante qui étrangement semblait lui faciliter la marche en lui frayant un chemin parmi. Une douce aura dorée flottait autours de lui, appaisant le courroux de cette nature qui avait été trop souvent attaquée par la mains de l'homme.
    Mais Asmita n'était pas l'ennemi de la nature et elle le comprenait.

    Après quelques heures de marche à un rythme de promenade à l'ombre du toit végétal qui le protégeait de la brûlure du soleil, le chevalier remarqua que les bois s'éclaircissaient peu à peu, laissant le vert et les senteurs fraîches et boisées s'estomper au profit de couleurs ocres, terre de sienne d'un sol aride et poussiéreux.

    Bientôt il aperçu les formes élancées de quatre grands mégalithes taillés dans la pierre de façon grossière. Au centre du quadrilatère formé par les menhirs, un petit autel massif et rectangulaire en granit rosé poli par les ans de façon presque surnaturelle.

    L'ensemble rappela étrangement au chevalier les anciens sanctuaire rituels dédiés aux divinités primordiales. Jadis ce genre d'espaces sacrés étaient fréquent et servaient à apaiser la nature ou à requérir sa bénédiction. Parfois même, certains sites sacrés avaient été érigés pour une simple rivière ou montagne qui, disait on, était en réalité un esprit divin.

    Avec curiosité et minutie, Asmita passa plusieurs minutes à inspecter le site, cherchant des indices dans la roches qui pourraient lui révéler l'origine de ce site sacré. L'énigme, le chevalier l'avait résolue en quelques secondes cependant, la véritable énigme sous-jacente, il ne pouvait qu'émettre des hypothèses.

    Dans un soupir de résignation, le chevalier reporta son regard turquoise sur la stèle avant d'insérer les trois runes dans l'ordre.

    La seule façon d'apporter des preuves à ses hypothèses serait de participer à ce tournoi...les dés étaient jetés.

Revenir en haut Aller en bas
Celsius


Indépendant
avatar

Messages : 653

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Mar 9 Oct - 2:10

:: Fire and Blood :.
Un faisceau lumineux frappa le sol à l'endroit exact où il avait disparu. Son regard courut sur le relief alentours. Il était de retour, impossible d'en douter. Dès l'instant où sa défaite avait été proclamée, son corps s'était évanoui pour ne reprendre forme qu'une fois sur Terre. Sans qu'il ne se l'explique, ses forces avaient été en partie restaurées. Pas assez pour se prétendre en parfait état, loin s'en faut, mais c'était amplement suffisant pour s'engager sur le chemin du retour. Le Sanctuaire l'attendait. Et même s'il ne pouvait en connaître la raison, un étrange pressentiment l'avait assailli dès qu'il avait foulé la surface du monde « réel ». S'il n'y avait eu cette blessure au bras, il aurait pu croire que tout ceci n'avait été qu'un rêve. Sa participation avait été brève, mais il s'étonna tout de même de n'avoir pas été mieux informé sur la nature exacte de ce mystérieux tournoi.

Un rapide coup d'oeil par-dessus son épaule lui confirmait qu'il était seul à être revenu pour le moment – à moins que d'autres ne l'aient précédé mais aient déjà quitté les lieux. L'espace d'un instant, il se demanda s'il pourrait retenter sa chance en complétant l'énigme une nouvelle fois mais eut tôt fait de renoncer à cette idée. Plus d'un Chevalier d'Or étaient encore en lice et y défendraient leur réputation bien mieux qu'il n'en aurait été capable. Pour sa part, il avait d'autres préoccupations et n'aurait pu combattre l'esprit serein en se sentant menacé comme c'était à présent le cas. N'avait-il pas pu le ressentir auparavant parce qu'il était prisonnier de cet espace à part ? Et puis, combien de temps avait-il été absent ? Les questions se bousculaient sans jamais obtenir de réponse, et il espéra qu'on puisse lui en fournir une fois arrivé à destination.

Il avait la chance d'être en bonne santé, mais tous ne pourraient pas forcément en dire autant. Cette pensée le hantait depuis que son combat avait été interrompu. Au fond, ils ne savaient rien de celui qui avait orchestré cette mise en scène. Rien ne permettait d'affirmer que les duels seraient interrompus avant que l'un des participants ne soit tué. Hélas, il n'avait aucun moyen de s'en assurer. Aucune communication n'était envisageable. Il n'était rien qu'il puisse faire, sinon croire en eux et leur souhaiter bonne chance. Leur jugement ferait le reste. En tout cas préférait-il raisonner de la sorte. Avec un dernier regard pour ce passage vers un autre monde, il prit la forme d'une étoile pour s'envoler jusqu'au firmament...
→ Entrée du Sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t5314-celsius-chevalier-d-or-de
Bardamu


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1651

Feuille de Personnage :
HP:
154/154  (154/154)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Sam 13 Oct - 11:43

Arrow Tournoi (Eldir VS Bardamu)

Une goutte... Trois gouttes... Neuf gouttes... Bientôt, le visage, tout comme le reste du corps d'ailleurs, fut généreusement arrosé par la pluie qui venait juste de s'abattre sur le Canyon de Sianok, peu de temps après que le corps de Bardamu, Chevalier d'Or du Scorpion, ait fait son apparition, comme s'il était venu de nulle part.

Il gisait immobile, couché sur le sol, pareil à un pantin brisé. Son corps portait trace de multiples blessures et son Armure d'Or semblait avoir souffert ; pourtant, il y avait encore de la vie dans cette carcasse. Au bout d'un moment, ce déluge finit par le réveiller et il ouvrit grand les yeux, fixant le ciel gris comme s'il le voyait pour la première fois.

Il se releva péniblement, grimaçant car chacun de ses gestes le faisait horriblement mal. Appuyé contre un gros rocher, il tenta de rassembler ses souvenirs, son esprit étant encore quelque peu engourdi.

Il se souvint qu'il était déjà venu ici pour participer à un tournoi, qu'il avait été transporté Athéna sait où vers un lieu inconnu (une autre planète, s'il avait bonne mémoire) et qu'il avait livré combat contre un certain Eldir, un Ase. Le combat avait été terrible et son adversaire avait usé de vils sortilèges pour l'emporter. Si jamais il lui remettait la main dessus, Bardamu se promit de lui faire bouffer ses maléfices (et sans sel)...

Un éclat à son pied attira son attention. Se baissant, il vit un morceau d'améthyste posé sur le sol. la dernière attaque d'Eldir, celle qui l'avait précipitée vers le royaume des ombres, avait la couleur et la texture de cette pierre. Le Cosmos d'Eldir l'imprégnait encore, quoique faiblement. Il la ramassa et la mit dans sa poche : peut être l'aiderait-elle à retrouver l'Ase, dans un avenir plus ou moins proche...

Il sortit une flasque et la porta à la bouche, buvant une petite rasade d'alcool qui répandit dans son corps une douce chaleur. Il se sentit mieux et reprit la route, direction le Sanctuaire.

Quelque chose lui disait que c'était plus ou moins la merde là-bas...

Arrow Sanctuaire - Temple du Scorpion
Revenir en haut Aller en bas
Aenor


Indépendant
avatar

Messages : 488
Armure : Aucune

Feuille de Personnage :
HP:
142/150  (142/150)
CS:
157/190  (157/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Dim 14 Oct - 17:23

=> Tournoi : [Caedus VS Gilles]



    « Tant que nous n'aurons pas une autre solution mon vieil ami, je crains que ce ne soit folie que de revenir auprès de la Sombre Impératrice. Le Poison doit être extirpé d'une manière ou d'une autre, cette sorte de Folie ne te sied guère. Mais je reste là pour veiller sur toi.»

    Entre deux rives, entre inconscience et conscience, Gilles de Rais naviguait en plein délire depuis que le noir arachnide l'avait mordu. Dure fut la chute, plus encore le réveil. Quelques bribes de souvenirs revenait en mémoire au Chevalier Noir : le Spectre du Bourreau avait perdu, certes dignement, mais perdu quand-même face à Caedus. Ce n'était que partie remise, maintenant qu'il avait réintégré le Monde Véritable, les règles seraient différentes. Dommage qu'ils n'avaient pu lever le mystère de ce fameux tournois, mais ce premier duel l'avait conforté dans son idée : il fallait qu'il soit plus fort. L'alchimiste continuait de lui chuchoter des paroles rassurantes à son oreille, lui, allongé de tout son long à même le sol, il eut beaucoup de peine à percer le brouillard de son esprit. Un effet de l'empoisonnement, sans aucuns doutes. Ce qui ne le rassurait pas, c'était le fait que N.F ne puisse l'aider à s'en défaire.
    Mais l'argument avancé par ce dernier coulait de source : à moins de prendre forme humaine, l'alchimiste ne pourrait sciemment élaborer le contre-poison. Or cela lui était impossible, tout simplement parce que Gilles n'avait pas la force de l'invoquer d'une quelconque manière que ce soit dans cet état.

    Son masque de sombre chevalier était intact, seulement, en dessous de cette cuirasse luisante et malsaine, de multiples séquelles, blessures et plaies témoignaient de son combat titanesque. En dessous de son heaume, il eut un sourire crispé. Il souffrait beaucoup, or contempler ce ciel morne et gris avait un effet bénéfique pour lui. Il ne savait pas encore bien, mais beaucoup d'énergies mauvaises gravitaient un peu partout sur Terre : que ce soit en Enfer, ou ailleurs, Gilles sentaient qu'une main maligne et perfide était à l’œuvre, sans pour autant pouvoir l'expliquer totalement. N.F réfléchissait, il venait de se retirer dans les tréfonds de son esprit tortueux.
    Non, il eut soudainement la conviction qu'il fallait rentrer. Maintenant. Sa Dame avait besoin de lui. Dans un effort inhumain, le chevalier fit bander tous ses muscles à l'extrême afin de se redresser. Il dû s'y reprendre à plusieurs fois tant l'effet du venin était puissant et agissait sournoisement. Son corps se mit brusquement à vibrer de colère.

    « Non, ne fais pas ça !» L'exhorta son ami de longue date. Mais il était trop tard, sa rage venait de renaître du néant : d'un bond, il s'était envolé et filait à présent comme une comète vers la Cathédrale d'Hadès... pour s'y écraser.



=> Cathédrale d'Hadès
Revenir en haut Aller en bas
Tristan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 25 Oct - 0:34

Arrow 5ème Tournoi - Kenshiro vs Tristan

Quelle étrange planète, aux aspects tout aussi surprenants que changeants. Un paysage en constante évolution, une atmosphère pouvant à la fois se montrer pesante puis la seconde d'après vivifiante. Le Marina avançait rapidement au milieu de toutes ces évolutions, s'arrêtant quelques secondes pour observer de légères bulles de gaz venues s'éclater contre son écaille dans une sensation revigorante. Ce fut néanmoins un grognement peu commun qui le tira de ses pensées pour l'amener à faire face à un troupeau de créatures dont l'existence elle-même était une aberration: des requins volants. D'un geste rapide, le Général avait fait appel à sa maîtrise des Vents pour se protéger contre ses assaillants et sa stratégie aurait fonctionné à merveilles si un Dragon Emeraude n'avait fait son apparition sur son flanc, refermant ses mâchoires sur le Marina dans un craquement significatif.

Instinctivement, Tristan ouvrit les yeux, son regard fixé sur le sol. Un rêve, rien de plus. Tout était terminé, un monde hors de portée. Tentant de se relever, son corps fut parcouru par de multiples douleurs, témoignages des blessures reçues durant le Tournoi. Oui, il avait échoué. Il n'était parvenu à vaincre son adversaire, à passer ses défenses infranchissables. Seule son épée semblait s'être montrée efficace contre le Dragon, pas ses Vents. Inlassablement réduits à néants par la force brute du Jeune Saint. Certes, ses pouvoirs avaient semblé réduits sur cette étrange planète mais cela n'excusait pas sa défaite. Peut-être avait il passé trop de temps à observer les autres combattre pour repérer les talents et pas assez à entretenir les siens. Un constat auquel il faudrait remédier très rapidement s'il voulait conserver le rôle qui était sien.

Sans se précipiter, Tristan se releva face au monument de pierre, une légère brise accompagnant ses mouvements. Déjà, Lips et Apéliote s'étaient mis en mouvement afin d'aider le Général à se remettre de ses blessures, et l'Hippocampe ressentait leur présence avec soulagement et reconnaissance. Quelques heures passèrent où le Marina demeura en ces lieux, récupérant lentement de son combat et tentant de retrouver ses sensations. Son Ecaille, quant à elle, demeurait brisée à de multiples endroits et il lui faudrait demander l'aide de Poséidon pour la remettre en état. Chaque chose en son temps, d'abord fallait-il qu'il soit lui-même en état de quitter les lieux.

Prenant une inspiration, l'Hippocame s'étira. Plusieurs heures venaient de s'écouler depuis son réveil mais difficile de savoir combien de temps il avait réellement passé au Tournoi. Mais une chose était sûre, sa place n'était pas en ces lieux, d'autres missions l'attendaient probablement déjà. Et il se devait de faire son rapport à Poséidon. Sur ce qu'il avait vu là bas, sur une potentielle nouvelle recrue...

Hm. L'île de Circé, j'y trouverai sûrement des Marinas pour m'informer de la situation.

Arrow Ile de Circé

Revenir en haut Aller en bas
Henriques


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 8726
Armure : Ophiuchus

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 25 Oct - 6:49

Arrow 5eme-tournoi-1er-tour-henriques-vs-asmita

C'est donc de nouveau dans ce Canyon que se retrouvait Henriques. Une force inconnue et Cosmique l'avait fais disparaître du lieu où il se trouvait, lorsqu'il affronta son Frère d'Arme Asmita, pour le faire réapparaître devant ses pierres antiques. Celles-là même qui lui avaient permis d'être choisi pour le Tournoi.

Henriques se retourna, et apprécia la faune et la flore de cet endroit exotique. Il l'appréciait et elle n'était en rien comparable au décor de la planète hostile qu'il venait de quitter. Pensif, le porteur de l'Armure de Bronze de l'Hydre, savait qu'il lui fallait maintenant retourner au Sanctuaire.

Il tenait dans sa main le magnifique Rosaire confié par Asmita.

"Hummm!...Pourquoi m'avoir confié cet artefact? Asmita pense-t'il ne point revenir, ou bien est-ce un atout pour aider le Sanctuaire? Si c'est le cas, mieux vaux ne pas tarder. Mais avant, il me faut récupérer quelques forces."

Debout devant la table de pierre, et au milieu des 4 monolithes qui l'entourent, Henriques étendit ses bras à l'horizontal. Puis fermant les yeux il renouvela l'expérience qu'il avait faite pendant son combat avec le Chevalier de la Vierge: entrer en osmose avec les forces Cosmiques élémentales du lieu où il se trouvait.

L'air ambiant se chargea d'électricité statique. Des milliers d'infimes particules vinrent baigner le lieu sacré. Les Monolithes soudain s'illuminèrent, tout en même temps que l'Armure de Bronze de l'Hydre. Enfin, un léger brouillard d'effluves mauves et roses vint se poser sur le Saint. Puis, il y eu une explosion de lumière.

Lorsque les Forces Cosmiques s'estompèrent, le jeune Prodige irradiait, revigoré et de nouveau près à servir sa déesse.

"Il est temps! Partons rejoindre les miens."

Une puissante impulsion Cosmique lui permis de balayer l'espace et le temps pour retourner ainsi auprès d'Athéna

Arrow Sanctuaire: massacre-a-rodorio-hill

Citation :
Récupération: Stat d'Henriques
HP
-5/130 ==> 43/130 ( 43Pts)

CS 40/160==> 93/160 ( 53Pts)

PA 0/40==> 13/40 ( 13Pts)
PP 0/30==> 10/30 ( 10Pts)


Ouïe! çà fais mal!


Dernière édition par Henriques le Lun 12 Nov - 6:15, édité 2 fois (Raison : Mise en place du Lien)
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   Jeu 8 Nov - 4:58


Arrow Zone inconnue : Combat contre Hypnos

Un flash aveuglant, et mes pieds touchèrent à nouveau terre. Un sol poussiéreux, rocailleux, et aride que je reconnus aussitôt : Le Canyon de Sianok. Comme rejeté par les grandes instances du tournoi, j’avais instantanément été éjecté là d’où j’étais venu. Cette manière de délaisser les vaincus m’agaça aussitôt : comment gagner face à un dieu ? Comment, moi, Jason Arkaios, un simple humain, pouvais-je avoir la moindre chance face à une entité divine ?! Ma victoire m’avait été arrachée par une entité dite supérieure, mais plus important que tout, je n’avais plus aucun moyen de veiller sur Lydia, à présent.

Un pas en avant, et un courant électrique traversa toute ma jambe, pour remonter le long de ma colonne jusqu’à la base de mon échine. Tout mon corps avait été très abimé par ce long et difficile affrontement avec Gilgamesh. Cependant, c’est avec plaisir que j’avais constaté que mes sens étaient revenus. Le pas claudiquant, je me rendis près d’un rocher sur lequel je pouvais m’assoir le temps de récupérer et remettre mes idées en ordre. Peu à peu, et en usant du sang qui s’échappait de mes plaies, mon surplis entama une lente régénération, réparant les endroits fragilisés durant le combat. Sa solidité était proprement stupéfiante, mais cela n’était dû qu’à une seule et unique chose : Le Sang de Perséphone ! Le plus précieux don que la Rose des Enfers ne lui ait jamais fait.

Les minutes défilèrent, sans que je ne bouge, perdu dans mes pensées, ruminant mon échec. Le crépuscule tombait peu à peu sur le Canyon plongé dans un silence pour le moins apaisant. Et soudain, je les entendis : leurs petites plaintes suraigües se répercutèrent sur les pans rocheux avant que le ballet aérien des deux chauves-souris ne passe devant mon regard. Un sourire se dessina sur mes lèvres avant que je ne m’adresse à elles d’une voix un peu forte :
- Eh bien, vous voilà, vous deux ? Je vous manquais déjà, ou bien vous étiez inquiètes ?

Je tendis le bras à l’horizontale et mes deux compagnes vinrent aussitôt se suspendre à celui-ci. En six ans, elles et moi avions eu le temps d’apprendre à nous connaître, et à nous dompter les uns les autres. Si je ne pouvais pas les comprendre aussi bien que leur maîtresse, j’étais tout de même capable de communiquer aisément avec elles et de lire le langage de leur corps. Un simple bruissement d’aile nerveux de leur part et je sus ce qu’elles voulaient savoir.
- Pardonnez-moi, murmurai-je, je n’ai pas été à la hauteur. Je ne peux plus rien faire si ce n’est attendre qu’elle revienne saine et sauve…

Dans un petit cri d'encouragement, les deux compagnes s'envolèrent avant de voleter autour de moi comme pour me réconforter...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Tournoi] Canyon de Sianok   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Tournoi] Canyon de Sianok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Océanie-