RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Campagne] Premiers assauts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Johan


Black Saint
avatar

Messages : 26
Armure : Vierge

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: [Campagne] Premiers assauts    Sam 15 Sep - 17:32

Arrow Cascade de sang

    Coeos arpentait la terre des Enfers avec trois Géants nés de l'arbre de la rivière de sang. Il laissait bien volontiers à son frère les affaires de leur nouvelle base mais, il se demandait pourquoi cette impression des plus désagréable le narguait depuis quelques heures. Concentrant entre ses doigts son dunamis, il partit dans les champs comisques et ressentit deux choses qui ne lui faisaient pas plaisir : Poséidon et Hadès avaient trouvés une nouvelle peau !

    Amer, il laissa son dunamis revenir à l'état brut pour penser à ce qu'il fallait faire. Avec le retour des trois dieux primordiaux de l'Olympe, détruire les sceaux sera plus difficile. Mais Poséidon ne semblait pas encore regarder vers eux et Zeus semblait dans sa tour d'ivoire, le seul danger immédiat pouvait venir du Sombre Monarque. Avec un sourire ravageur, il fit signe aux trois gus qui le suivaient de venir avec lui en direction de l'entrée des Enfers.

    " Rhuax, Brontes, Anemos.... Nous allons nous amuser un peu et voir ce qu'ils ont dans le ventre ! "

    D'un geste, il fendit l'air pour détruire l'arc de triomphe de l'ancien maître des lieues. Cette phrase avait le don de l'agacer et il ne comprenait pas pourquoi il fallait abandonner un quelconque espoir. Que l'on soit Démon, Ange, Dieu ou Homme, et même Titans, tout le monde vivait un peu avec l'espoir de gagner quelque chose. Décidément, il aimait encore moins le frère aîné de l'Olympe, le second était un caractériel et le benjamin un roi d'opérette, qui était une vraie ordure sous son masque d'impassibilité.

    Il s'approcha alors comme une panthère des restes du grand tunnel qui menait à la Cathédrale. Un rictus aux bords des lèvres, il concentra la foudre noire pour la projeter vers le passage. des centaines de gravats volèrent dans tous les sens et des créatures de foudre noire creusèrent les sceaux des Kekkais pour lui permettre de laisser la place au trio qui l'accompagnait. Il allait pouvoir se balader sur les épaules de Gaia, tester les défenses des Olympiens avant de faire son rapport à son frère.

    " Ecoutez moi tous les trois ! Vous ne devez pas sacrifier vos vies inutilement, et, si besoin, retourner vers l'arbre pour manger une graine de vie qui vous soignera intégralement. Contentez vous de voir ce qu'ils ont dans le ventre ! Moi, je vais observer et après aller au Sanctuaire d'Athéna pour mettre un peu d'orage dans l'air.... Poséidon a perdu son Domaine, on l'oublie de fait, même si je trouve que son ennemi actuel est étrange, il me rappelle... Non, ca ne peut être lui qui soit derrière tout ca ! "

    L'explosion orageuse se termina et l'entrée vers la cathédrale était enfin accessible !

Citation :
HRP : Rhuax, Brontes, Anemos accompagnent Coeos

Arrow Cathédrale des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Ven 19 Oct - 10:51

Arrow Cathédrale des Enfers

Kyro avançait tranquillement dans le tunnel qui menait à l’entrée des Enfers comme s’il connaissait cet endroit par cœur et ce pour la simple et bonne raison que c’était le cas. La couleur blanc, gris de ses longs cheveux avait été remplacé par un noir de corbeau lorsque l’âme d’Hadès avait investi son corps, déployant par la même occasion une avalanche d’informations, de souvenir et de sentiments dans son esprit. Sacré mal de crâne que l’ancien Requin c’était tapé à ce moment-là, il lui avait fallu un temps incroyable pour surmonter l’acclimatation et même si la longueur d’onde n’était pas encore parfaite, du moins ne ressentait il plus de douleur et était en mesure de se battre.

Se battre, oui à présent que la mort s’était emparé de lui, il n’avait que peu d’envie et se battre en faisait indubitablement partie. Ce n’était pas d’un de ces combats d’égal à égal où le dépassement de soi permettait de l’emporter qu’il chérissait, non. Il voulait attraper une pauvre victime et la frapper, la frapper, la frapper encore, encore et encore, sentir son bras se briser lors du premier coup, cette sensation inouïe de la colonne vertébrale craquant sous la main. Oui Hadès n’avait en ce moment que deux envies, deux envies diamétralement opposés, mais si proche dans leurs sentiments d’exaltations…

Perséphone aurait tôt fait de se libérer de cette vulgaire cage de foudre, Hadès avait senti Theristis, son épée, vibrer lorsqu’il était passé tout près d’elle. Rassuré de savoir sa femme en sa possession, Hadès était passé comme si de rien n’était à coté de Perséphone, pour rien au monde il ne fallait s’étendre ni en désir ni en sentiment devant les forces armées adverses. Pourtant quand il l’avaient vu, l’âme d’Hadès et le corps de Kyro avaient réagi en un accord parfait, ce fut la première fois que la résonance fut si parfaite entre eux. Oui, dès les Enfers récupérés il prendrait Perséphone comme il se devait.

L’heure n’était pourtant pas à l’expectative, les étendues désertiques s’étendaient à présent aussi loin que l’horizon et si les Enfers avaient été dévastés alors quelle différence avec avant ?! Cela ne faisait que rajouter un petit côté ruine qui plaisait bien à Hadès. Où étaient-ils tous ces ramassis de titans ou de géants ?! Surement à ce terrer comme des rats devant l’approche du véritable maître…

Arrow Fleuve Achéron


Dernière édition par Kyro le Mer 21 Nov - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Callan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 2380

Feuille de Personnage :
HP:
422/424  (422/424)
CS:
375/425  (375/425)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Ven 19 Oct - 23:19


~> La Cathédrale des Enfers


Cela faisait six années que la Rose n'avait pas mis les pieds au Pandémonium et ce qu'elle pouvait voir lui serrait le coeur. Certes, les Enfers n'avaient jamais été d'un abord très accueillant, mais ce qu'elle découvrit n'était que ruine et désolation. Chacune des prisons portaient les stigmates de la précédente Guerre Sainte, mais pas uniquement. Il y avait également là l’œuvre des géants et des titans. Cette vue, Perséphone la gravait dans son esprit. C'était là son Royaume.

*Non le notre.* songea-t-elle lorsque ses prunelles se portèrent sur le dos de l'homme qui observait lui aussi la scène et qui se tenait à quelques mètres devant elle. Elle préférait rester quelques instants ainsi en retrait à pouvoir l'observer tout son saoul, car elle savait pertinemment que cet instant de répit ne serait que de courte durée.

Mais si elle s'était attendue à être sortie de sa contemplation par l'arrivée d'un géant, ce ne fut en rien le cas. Là bas, à la Cathédrale, quelqu'un hurlait son nom. Une pointe de crainte et de peur perçait dans cette voix qui lui semblait familière. Et l'empreinte cosmique lui apprit alors qui en était le propriétaire. Gilles de Rais. Spectre du Bourreau. Ainsi donc, ce dernier était de retour du tournoi. Le savoir en vie soulagea la divinité, néanmoins ses prunelles se teintèrent d'inquiétude pour son sujet. Son cosmos était différent, perturbé, comme entaché par quelque obscure matière.

*Du poison?*

Le spectre terrestre faisait preuve d'un dévouement sans faille à son égard. Elle savait pouvoir compter sur lui. Il le lui avait déjà prouvé par le passé lorsque Hypnos, ayant perdu la raison, s'en était pris à elle. Bien que la différence de pouvoir entre les deux soit énorme, le maréchal n'avait pas hésité la moindre seconde pour se porter devant elle afin de subir l'attaque du fils de Nyx à sa place. Ce jour là, elle avait privé l'ancien griffon de Neo, l'orbe du printemps qui faisait de lui l'un des gardiens des quatre saisons. Elle savait à présent qui en serait le successeur.

A cette pensée, l'élément tumultueux sortit du buste de la divinité pour léviter devant elle.

*Va Neo, il a besoin de toi. Accomplis ton office, et lorsque se sera chose faite, fais savoir au Bourreau que ses Maîtres ont besoin de lui.*

Nul besoin d'en dire plus, l'orbe s'en alla auprès de celui qui serait son porteur. La Dame des Saisons lui faisait entièrement confiance pour annihiler toute trace de venin. Après tout, par le passé il était parvenu endiguer l'empoisonnement d'Hypnos. A présent, elle avait une autre tâche à accomplir.

Tendant la main face à elle, Perséphone laissa Theristis apparaître. Attrapant cette dernière par la garde comme elle l'avait fait à nombreuses reprises depuis qu'elle était en sa possession, la fille de Zeus s'avança en direction de son époux, prenant place à ses côtés. Un petit sourire en coin ourlait ses lippes, tandis qu'elle lançait avec malice.

"- Il semblerait que tu aies oublié une ou deux choses derrière toi, mon Aimé. Voire même peut-être trois. Tout d'abord: moi. Tu ne pensais tout de même pas que tu allais reconquérir notre Royaume sans moi?"


Oh, il avait suffit qu'il porte son regard sur elle pour qu'elle comprenne alors les raisons qui l'avaient poussé à quasiment l'ignorer à la Cathédrale. Oui, dans ses yeux, dans lesquels elle savait pouvoir se perdre, se lisait la profondeur des sentiments à son égard. Un imperceptible frisson parcourut l'échine de la jeune femme, nullement par peur, bien au contraire. Elle qui s'était crue ignorée avait eu faux sur toute la ligne. La Rose des Enfers se plaça alors face à lui, tendant ses mains pour lui présenter l'épée qui reposait aux creux de celles-ci.

"- Il est temps pour moi de te rendre ce qui t'appartient. Elle m'a été d'un grand secours au cours des combats que j'ai pu mener lorsque tu n'étais plus."

Les derniers mots furent murmurés. Visiblement la douleur qu'avait causé la perte d'Hadès était toujours présente, et cela put se lire, l'espace de quelques secondes, dans les paupières émeraudes de la Divinité.

"- Et voici la dernière chose que je tiens à te remettre."

Se disant, la douce Coré laissa ses doigts fins errer avec légèreté sur le visage de son époux, avant que ses lèvres ne viennent se poser sur les siennes, rappelant très certaines d'agréables souvenirs à Hadès tout comme à Kyro. Le temps semblait s'être arrêté, pour laisser au couple infernal, quelques instants d'intimité. l'échange n'avait duré que quelques instants, mais il était néanmoins plein de promesses. Visiblement satisfaite d'elle-même, le regard pétillant, un sourire amusé, Perséphone recula alors, s'arrachant à la chaleur du contact de l'être aimé.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Grenat


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 375

Feuille de Personnage :
HP:
140/170  (140/170)
CS:
128/190  (128/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Mer 7 Nov - 17:42

Un ancien mentor

Arrow Cathédrale des Enfers

Il n'osait pas le croire. Atterrissant sur le sol noir des Enfers, il vit la raison de son trouble dans la Cathédrale des Enfers. Cet homme, son ami, son ancien frère d'armes, était ici en compagnie de sa Déesse et dans la position la plus étonnante qui soit. Ses doigts se craquèrent un moment pour signifier sa présence aux deux tourtereaux et il s'agenouilla devant eux avec une déférence teintée d'un sourire entendu. Depuis qu'il vivait dans le monde de la nuit, il avait cessé toutes ses relations avec les membres de son ancien peuple et voilà qu'il revenait à lui de la plus brillante des manières.

Ses ailes métalliques se levèrent alors pour reprendre une forme de dévotion dans le dos. Ses lèvres ne pouvaient s'empêcher de se marquer de ce sourire rigolard. Il ne pouvait pas s'en empêcher et cela faisait bien des mois que ce sentiment ne lui était pas venu de la sorte et il songea à son fils en ce moment en train d'apprendre à se battre pour devenir certainement un jour son pire adversaire. Attendant le droit de se relever, le combat épique dans l'atrium du pilier Arctique refit surface à son esprit et il se rappela la règle d'or que lui avait appris le requin : on bouffe les autres sinon ce sont les autres qui nous bouffent !

Alors que la Déesse terminait son baiser, il sentit une secousse dans le creux des enfers. Une puissance monstrueuse était en train de se réveiller et les Titans n'allaient certainement pas les laisser continuer leur chemin tranquillement. Subitement, un cosmos iodé se fait sentir autour de lui, une voix résonnait dans son esprit, forte et impérieuse même s'il n'en comprenait pas le sens. Poséidon ? Non, cela ne se pouvait ! Depuis qu'il avait rencontré Shion, son sentiment lié aux océans était de plus en plus retors dans son esprit. Il avait foi en sa Déesse et désormais en son Dieu, un vieil ami en plus, les choses allaient s'avérer plus faciles dans les heures à venir...
    " Heureux de te revoir Kyro.... enfin je veux dire, heureux de vous revoir Seigneur Hadès ! Veuillez m'excuser par avance, mais je crois qu'il me sera possible parfois de parler à l'homme que j'ai connu, un ami et un mentor. N'y trouvez aucune offense, juste une affection toute particulière à un passé qui ne cesse de me rattraper en ce moment. j'ai même cru entendre le son du Seigneur Poséidon à l'instant mais cela n'est pas possible, il n'est pas encore incarné sur cette Terre. "

Glissant un rictus animal sur son visage, l'ancien Kraken et le Juge des Enfers étaient pour une fois aussi heureux l'un que l'autre. Son poing frappa alors son coeur et il attendit le droit de se lever auprès de ses seigneurs pour les protéger de son corps si le besoin s'en faisait sentir. Et quelque chose lui disait qu'avec un tel chef à sa tête, il allait bien avoir besoin d'un bouclier sur ses flancs pour les moments difficiles, les saisons avaient pour tâche de défendre la plus belle des Déesses et aussi le fruit même de leur nature : défendre les Enfers quoiqu'il arrive !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7551-grenat-spectre-de-la-voui
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Jeu 8 Nov - 19:57

>>> Cathédrale des Enfers

Le Gouffre des Enfers ne semblait nullement avoir de fond. Mon tapis volant m'emmenait au plus profond des entrailles de la Terre et, durant un instant, je crus flotter au sein d'un océan de ténèbres qui semblait ne pas avoir de fin : la lumière d'en-haut n'était plus qu'un souvenir et nul n'en venait d'en-bas.
La première fois que j'étais arrivée aux Enfers, j'y avais été amenée directement, dans l'une des Trois Vallées de la Sixième Prison, sans passer par ce sombre conduit. Autant dire que pour moi l'expérience était nouvelle.
J'avais beau être une Spectre je n'en éprouvais pas moins une sorte de malaise à emprunter ce passage que tout être humain, après avoir rendu son dernier souffle, se devait d'emprunter. Et les dernières paroles du Géant, qui continuaient à résonner dans mon esprit, ne m'aidaient nullement à dissiper cette déplaisante sensation...

Un point lumineux apparut tout en bas et se mit à grandir au fur et à mesure que je continuai à descendre. Je poussai un petit soupir de soulagement et débouchai sur le paysage familier du monde infernal : les étoiles pourpres brillant dans un ciel sombre éclairaient un chaos de roches nues où nulle végétation ne poussait.
Je sentis des Cosmos non loin de là, tout particulièrement deux qui semblaient emplir de leur présence ces lieux désolés : c'étaient ceux du Seigneur Hadès et de Dame Perséphone !
En quelques secondes, j'avalai la distance qui me séparait d'eux et vit bientôt les silhouettes du couple divin ainsi que celle d'un Spectre dont la richesse du Surplis et l'aura de puissance tangible qui en émanait l'identifiaient à coup sûr comme l'un des Trois Juges du Monde des Morts.

Arrivée devant le trio, je me levai et, toujours sur mon tapis volant, qui lévitait à quelques pouces du sol, m'inclinai cérémonieusement devant eux :

Seigneur Hadès, Dame Perséphone, Honorable Juge, recevez le salut et les hommages de Zobeida, Spectre de l'Efrit de l’Étoile Céleste de l'Embrasement ! J'ai également le plaisir de vous annoncer que, après un rude combat dont mon corps et Surplis porte encore les stigmates, j'ai réussi à vaincre mon adversaire, le Géant Leukotes Anemos du Vent Blanc. Tout puissant et gigantesque qu'il fut, il n'était pas de taille face à la puissance des Spectres de vos Majestés ! En outre, je vous remercie, ô ma Reine pour l'aide et l'assistance que vous m'avez apporté durant cette escarmouche.

Pour cette circonstance j'avais fait en sorte que ma peau prenne une belle teinte cuivrée. Elle resta ainsi le temps qu'Hadès ou son épouse fasse signe de me relever. Pendant ce temps, je réfléchissais à ce que j'allais bien pouvoir faire des pièces d'armure du feu Géant. J'avais quelques idées, restait à les ordonner et les mettre en place..."
Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Dim 11 Nov - 13:39


Entre génie on se comprend ! [Pv : Gilles de Rais]

Bien que Faust n’était pas pressé, ou du moins il n’en avait pas l’envie, la descente lui parut bien plus longue que ce qu’il l’aurait imaginé ! À force de descendre ce corridor plongé dans le noir et ce dans le but de rejoindre l’entrée du sombre empire, toute notion de temps et d’espace lui furent lésées ! Avancer dans le noir était à vrai dire une tâche qui lui paraissait bien subtile et malgré son attachement pour toute forme de discrétion, se passer de la vue ne lui plaisait guère. D’autant qu’à de nombreuses reprises, ce dernier manqua de se retrouver face contre terre par inadvertance, ce qu’il lui fit décocher quelques injures pour changer ! Non ce ne fut qu’en apercevant enfin un semblant de clarté, que son visage s’illumina pour laisser de côté son air irrité !

Pour autant, la satisfaction céda bien vite sa place à l’incompréhension, aux vues des désastres ici-bas ! En effet, arrivé sur le seuil de la porte des enfers, un spectacle bien plus terrible que celui de la cathédrale lui fut offert ! À vrai dire, même tous les mots du monde n’auraient pas suffi pour décrire l’ampleur du massacre ! Habitué aux champs de batailles, du moins depuis qu’il en avait reçu les répercussions par le biais de son savoir, c’était pour ainsi dire la première fois qu’il voyait le résultat de ses propres yeux ! Et ce n’était certainement pas l’étendue quasi désertique du royaume infernal, qui allait lui faire penser le contraire ! Non, rien n’était comme avant, un dépotoir ambulant se tenait devant lui et c’était donc dans ce cadre qu’il allait devoir retrouver le juge des enfers !

Néanmoins, pas le temps de tergiverser et de se lamenter sur le sort de ce royaume ! Non, il n’était pour l’heure pas question de s’apitoyer, mais plutôt de redorer le blason des enfers, son blason en l’occurrence ! Bien que ce fût avec une certaine forme de réticence qu’il se mit à se diriger vers les hôtes de l’empire, il avait l’intime conviction que son entreprise, était sur le point d’aboutir avec l’aide du juge du Garuda ! Comme ce fut avec Gilles et même si cela ne fut pas couronné de succès, la meilleure solution à adopter, était sans doute d’user de bonté et d’honnêteté. Jouer franc jeu, ne lui déplaisait guère quand cela se relevait nécessaire, mais qu’en serait-il s’il essuyait une nouvelle fois un refus après tant de conciliation, là était la question!

Entre doute et conviction, il arriva donc aux côtés des hauts dignitaires du royaume des morts ! En la personne de son Seigneur et maitre, Hadès, de son épouse Perséphone et de leur général, Caeron et juge du Garuda, qu’il reconnut de suite, Faust faisait pâle figure, mais loin d’être impressionné par ce beau monde, il se préféra respectueux et s’invita aux discussions, qui semblaient avoir tout juste débutées ! Et ce n’était sans doute pas la présence d’un autre spectre et en l’occurrence Zobeida, qui l’empêcherait de parler ! S’inclinant de manière à marquer son entrée de la plus belle des manières, il se mit dès lors à s’exclamer :

« Que de beau monde ! Je me vois flatté d’avoir l’opportunité de me tenir à vos côtés! »
Dit-il avant de se rattraper pour ne pas subir leurs courroux
« Veuillez m’excuser pour mon manque de politesse, Faust de Méphistophélès pour vous servir ! »
Lança-t-il avec vigueur, une main sur le torse en guise de respect !

Il n’y a pas à dire, il avait de l’audace pour oser s’adresser aussi abruptement à ses maîtres, sans s’être au préalable annoncé, mais voilà Faust était l’un des rares à pouvoir et tenter le diable ! Il n’était pas lié par une forme de soumission ordinaire ou devoir quelconque, non c’était de par sa propre volonté qu’il avait jadis signé le contrat avec Hadès et maintenant il ne faisait en quelque sorte que lui rendre son dû ! En d’autres termes, Il n’était assujetti qu’au fond, mais pas sur la forme ! Et pour bien montrer la différence qui le séparait des autres spectres, il se releva sans attendre une quelconque autorisation, pour se trouver nez à nez avec les trois plus hautes institutions du monde infernal !

D’autant que servir ne voulait pas dire être soumis ! Bien que les deux termes étaient souvent jumelés, Faust n’était pas près de passer des paroles aux actes ! En ce sens, il ne lui restait à présent plus qu’à formuler sa requête ! Bien qu’elle serait sans doute reçue avec mécontentement, fort est de constater qu’il ne pouvait leur subtiliser le juge des enfers, sans risquer de se voir punir ! Quand bien même il le ferait il n’est pas dit que le principal concerné serait enclin à le suivre ! C’est pourquoi, à défaut de poser genou à terre, il posa une main sur son torse pour formuler sa demande :

« Je vous le demande humblement, accepteriez-vous de me laisser m’entretenir en privé avec le Seigneur Caeron ? J’ai quelques mots à lui faire parvenir ! »

N’attendant à présent que leurs réponses et plus particulièrement celle du Monarque infernal, Faust dans un profond mutisme, se laissa songer aux plus folles interrogations, quant à l’idée d’obtenir les informations contenues dans le livre de Caeron ! Il ne restait qu’aux principaux concernés d’accepter sa réclamation, sans quoi il ferait face une nouvelle fois à une grande désillusion !


Dernière édition par Faust le Lun 19 Nov - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 44

Feuille de Personnage :
HP:
-6/152  (-6/152)
CS:
20/170  (20/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Lun 19 Nov - 16:43

Par moi, on entre dans le domaine des douleurs…
C’est la Justice qui inspira mon sublime créateur…
Vous qui entrez ici, perdez toute espérance.


Cette inscription transpire de chaque surplis, chacun des spectres portant ce message à la surface, consumant tout l’espoir contenu dans le cœur des hommes qu’ils fauchent comme les blés. Durant ces années d’exile, Morgan a tué au quotidien, principalement des mâles, car ils sont les plus grands coupables. La marche du monde est tout à fait masculine, les femmes n’ont jamais eu leur mot à dire, et les enfants ne comptent pas encore.

Ses solerets frappent le dallage noir, voici des années qu’ils ne l’ont pas fait. Lui aussi attendait, mais en plein jour, parmi les mortels, n’offrant que de très rares visites à la Cathédrale, bastion de la honte. Les Enfers le connaissent mal, à vrai dire il n’a pas été longtemps entre ses flammes. A peine était il éveillé au pouvoir de la main de l’empereur qu’il se voyait châtié par l’envahisseur. En exile, comme tous les membres de sa nouvelle famille, Hadès l’autorisa à jouir de son pouvoir comme il l’entendait, de se rendre digne de l’armure qu’il comptait lui remettre. Et il en jouit, il n’en perdit pas une miette, traversant le monde de long en large pour en abuser sous toutes les coutures, brûlant de connaître la couleur du sang et du pubis de chaque région terrestre. Il fit des chefs, des politiciens et consorts ses victimes favorites. Il faucha énormément en Europe, foyer de la dégénérescence humaine selon-lui, là où les plus faibles, les plus indignes, et les plus retors règnent. Jusqu’au jour où l’empereur de l’envers le rappela.

Le voilà donc, franchissant l’arc, son surplis émettant ses sinistres tintements métalliques à chaque pas, ses ailes d’orichalques battant lentement la mesure. Il se stoppe au niveau du spectre de Méphistophélès. Ce dernier peut entendre son souffle, profond, et sentir le sang bouillonnant de la Wyverne qui contraste beaucoup avec son visage serein, lilial, et ses lèvres charnues.

Son regard dans celui d’Hadès, le ton détendu :

« Tu m’as rappelé à toi. Demande-le et je ferai rouler une première tête à tes pieds, mon roi. »

Sa voix rauque frappe les tempes de chacun des protagonistes. Chacun peut maintenant se faire un début d’opinion sur le nouveau Juge qui ne s’agenouille pas, chacun peut entendre le bruit sourd de son cosmos, implacable. Hadès, lui, a depuis longtemps un avis sur Morgan, puisque c’est lui-même qui est venu jusqu’à lui pour s’offrir son âme voilà presque dix ans maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Japet [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 23

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Mer 21 Nov - 21:26

"Khora... Temnein"

Un écho vint a la rencontre des soldats de l'Enfer... Une voix oubliée de tout les frappa alors qu'une onde de puissance arriva contre eux dans une vague d'énergie divine: fracassant alors la réalité autour du spectres du continent des ombres de multiples déchirures mue par la volonté du titan présent en Enfer. Détruisant alors l'espace entre les prisons avant d'avaler les guerriers d’Hadès dans la gueule béante du vide des dimensions....

Citation :
"Perséphone, Caeron, Faust, Zobeida et Morgan sont tous téléporté dans une zone de l'Enfer par le pouvoir de Japet des dimensions. Bonne chance a vous et n'oubliez pas que vous jouez en tant qu'attaquant et devez suivre les régles de déplacement en territoire adverse "

Arrow ???
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Mar 27 Nov - 23:52

Arrow La Cathédrale d'Hadès

L'entrée des Enfers était dans un bien triste état: après avoir supporté la multitude d'assaillant qui a envahi les Enfers lors de la dernière guerre sainte, il fallut que l'un des deux Titans échappé du Tartare ne vienne mettre un coup mortel à ce lieu de désespoir en brisant l'arche d'ivoire d’Hadès. Blasphème envers le sombre monarque que la foudre noire venant s'attaquer à l'un des symboles de l'autorité du dieu, brisant celui-ci dans un coup de tonnerre et obstruant alors le passage de la porte des Enfers... Sans l'arche, il n'était pas possible d'utiliser le portail vers le monde infernal. Mais qui en avait besoin ? Tous les spectres, de par leurs surplis ont le pouvoir de voyager sans utiliser la porte des Enfers. Les dieux eux, se servent de l'Hyperdimension pour se déplacer librement entre les mondes et les réalités. Jusque-là, homme et spectre avaient oublié l'existence même de la porte des Enfers et ont créé des passages ainsi que des raccourcis afin de traverser les deux mondes.

Cependant, aucun n'était aussi sûr que celui de la porte des ombres pour arriver à destination en cette heure: la présence du plus puissant manieur de dimension dans le sombre empire avait rendu les voyages entre les mondes dangereux, c'était avec cette idée à l'esprit que le dieu de la mort décida de ressusciter la porte des Enfers. Quel moyen plus né sécurisé que celui-là pour arriver à bon port sans craindre le pouvoir quasi infini du rejeton de Gaia ? Doucement, l'édifice meurtri du sombre empire s'éveilla d'une énergie nouvelle: sa forme brisée commença alors à se reconstituer pierre par pierre, façonné par le pouvoir de celui qui l'avait invoqué. Reprenant complètement son apparence en tant que phare de la terreur infernal: la réalité se brisa doucement sous elle, remplaçant le tissu des dimensions sombres par deux immenses portes d'airain et d’ébène portant les noires armoiries vêtu d'or et d'argent des dieux Jumeaux... Soudainement: le calme des Enfers se déchira sous l'apparition d'une force qui n'avait plus foulé le sol infernal de la dimension depuis six longues années.

Le portail infernal avait amené en cette dimension la fin de tout: le dieu de la mort et sa compagne. Repliant ses immenses ailes d'argent, la mortel déité s'avança de quelque pas dans la direction de la multitude de présence qu'il ressentait: Dieu, géant, spectre et Titan...

" Engeance de Gaia... Pourriture primordial..."

Siffla Thanatos en fermant les poings, le cosmos du dieu de la mort se mit alors à se déployer de chaque pore de son monstrueux surplis: noyant alors la scène infernal sous un véritable déploiement de puissance divine. Fracassant la rocaille autour de lui tout en accumulant une immense quantité de cosmos dans le corps: Disloquant peu à peu son propre surplis en une tornade de plume noires, cachant l'étrange métamorphose de l'armure du commandeur de la mort.

"Hypnos... Dépêches toi... La mort n'attendra pas en ce jour..."



Revenir en haut Aller en bas
Minos


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 902
Armure : Surplis du Griffon

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Mer 28 Nov - 1:35

Arrow Canyon de Sianok

A travers un rayon de lumière je me déplaçais, au travers du multivers j’avançais, là où je me tenais debout, l’espace n’était plus.

Retrouver d’un seul coup l’intégralité de ma puissance actuelle ne s’était pas fait sans heurte, le corps artificiel que j’avais conçu pour le tournoi eu bien du mal à supporter l’intégralité du cosmos que je déversa en lui tel un flot quasi-intarissable de possibilités.

Derrière moi se trouvaient mes erreurs, devant moi se trouvait mon avenir, un avenir que je devais protéger. Aujourd’hui j’étais bien différent de celui qui avait quitté le sombre empire six ans en arrière, aujourd’hui j’avais un cœur et des sentiments, j’avais quelque chose de plus précieux que mon existence et pour cela je devais vaincre.

*Ma voie passe par la libération du sombre empire, par serment je suis lié à cet endroit maudit, et par serment je dois y retourner afin de le rendre à son propriétaire légitime.*

Je me rapprochais de mon objectif alors que je parcourais les cieux sous la forme d’un nuage de poussière d’or et finalement ce fut par la cathédrale infernale, ou plutôt les ruines de celle-ci que je m’engouffrai dans l’abysse telle une flèche de lumière .

Le sombre tunnel menant au monde des morts avait été épargnés par les combats aussi en une fraction de seconde, ma lumière perça au travers des ombres du monde souterrain.

*Apparemment je suis le dernier arrivé…*

Reprenant forme humaine au milieu des gravats incandescents et morcelés laissés par le commandeur de la mort, j’avançais vers la fin de toute chose vivante comme on avancerait vers son frère, ce qui en fait était le cas.

« Pardon pour mon retard, j’ai été plutôt prit ces derniers temps. Une bien navrante affaire en vérité. »

Avançant un sourire complice aux lèvres, je me figea droit et fier devant le dieu de la mort dont j’avais entendu le dernier message.

« Ainsi tu n’attendrais même pas ton frère jumeau ? »

Un ton de reproche, une mine furieuse, quelques secondes qui s’écoulent sans un mot. Puis un léger éclat de rire en ma provenance, un éclat de rire simple et joyeux alors que je retrouvais mon frère après tout ce temps.

L’enlaçant fermement dans mes bras malgré l’imposant surplis qu’il portait, je le serrais fort contre ma poitrine.

« Qu’il est bon de te revoir après tout ce temps. »

Tapotant sur dos, je découvris derrière lui une jeune femme presque entièrement dissimulée dans les ailes de la mort, une jeune femme portant l’étoile de mon frère sur son front et le surplis du papillon sur son corps.

« Madame, je pense que vous cacher de la sorte ne rend pas hommage à votre beauté »

Inclinant mon torse et ma tête pour faire une légère révérence, je relâchais mon frère et passa dans son dos pour me tourner vers les profondeurs du sombre empire afin de ressentir un instant les évènements autour de nous.

*Des géants, des spectres, le couple impérial et le deuxième titan. Il ne manque plus que notre invité spécial.*

En effet le titan de foudre, Coeos n’était pas encore parmi nous.

*Ce n’est qu’une question de temps. Je suis prêt*

La poussière d’or s’éleva alors dans les airs en grandes volutes éthérées, le voile de la réalité allait bientôt connaitre ma fureur alors que bouillonnais en moi une ardeur et une excitation que je n’avais pas senti depuis un terriblement grand nombre d'années.

« Au fait Thanatos… »

Je me retournai alors vers mon frère armé d’un nouveau sourire complice.

« Tu nous présentes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aenor


Indépendant
avatar

Messages : 487
Armure : Aucune

Feuille de Personnage :
HP:
142/150  (142/150)
CS:
157/190  (157/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Dim 2 Déc - 18:47



Ô Divine Perséphone !°~

=> Cathédrale




Perséphone ! Ô précieuse Perséphone ! Non, il ne se pouvait  ! Non, cela ne pouvait être vrai ! Quel grand malheur s'abattait sur sa personne ! Comment pouvait-il ignorer la détresse de sa divinité bien aimée ? Gilles de Rais avait été foudroyé, non pas par l'orage qui grondait au dessus de sa tête, mais dans son cœur laissé passablement meurtri par ce cri d'alarme. Il s'était élancé, faisant machine arrière. Nulle hésitation, d'instinct, le Spectre du Bourreau s'en était retourné dans la gorge sombre des Enfers. Jusqu'à faire fi du message d'avertissement au dessus de la Porte-des-Morts. Rien ni personne ne pourrait se mettre dans son chemin. Gilles avait laissé chanter son âme de la plus belle des manières : un éloge à l’héroïsme chevaleresque !
Son substitue de cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, cela lui faisait du mal, si mal alors que le poison s'insinuait plus dangereusement encore dans ses veines. La guérison pourrait attendre, pour l'heure, il s'enfonçait dans le noir. Sa silhouette, avalée dans les ténèbres.

Perséphone ! Ô douce Corée, Gilles ne pourrait permettre que l'on puisse te faire ne serait-ce que le moindre mal ! La volonté du Bourreau serait inébranlable pour toi, car il te porte un amour sans faille. Une dévotion sans limite : le reste de son humanité, de son âme de Maréchal de France. Il accoure, se presse s'affranchit de sa douleur. Son visage austère laisse deviner cette peur viscérale qu'il te porte. Lui, ton plus fidèle Gardien.

Le printemps.

La saison de la Renaissance apporte avec elle une odeur fraîche, pleine d'espoir. Une fragrance de fleur dans le Monde des Morts. C'était l'espoir du Spectre de l'Exécution. La colère avait prit le pas sur le reste, ne distinguant rien d'autre que de faibles éclats. Il hurla son désespoir pour qui saurait l'entendre. Un appel déchirant les brumes amoncelées ici bas. Des rideaux à la lourde étoffe, étouffante. Quand se lèverait le rideau de sa destinée ? Quand arriverait la douce clarté, sa Dame des Saisons. Où était-elle ? Qu'on lui la rende pour l'amour de Dieu ! En proie à une sourde angoisse, le Spectre avançait à un rythme effréné que son corps vieux, voûté n'arrivait pas à suivre. Maintes fois il s'écroula dans la poussière, à bout de souffle. Jusqu'à épuisement. Face contre terre, l'homme releva péniblement la tête, son visage maculé de terre. Ses larmes amères creusèrent des sillons dans la poussière, redessinant au passage, ses rides profondes, rougissant ses yeux exorbités. Aussi gris que le reste de sa personne. En cet instant il était terne, malheureux loin de sa Déesse. Sa Perséphone.

« Ma Reine, ma Reine... Où êtes-vous donc passée ?» fit-il entre deux sanglots.

Diable ! Cette souffrance ne se taisait pas ! Elle continuait de faire échos dans toute sa personne. Le Seigneur de Rais tenait encore grâce à l'intervention de ses amis, Nicolas Flamel et Néo, l'esprit de l'orbe du Printemps à qui il faisait une confiance aveugle. Les deux présences fantomatique flottaient autour de sa personne à guetter le moindre changement chez lui. Grâce à sa volonté de fer, le Spectre finit par se remettre sur ses deux pieds. Les poings serrés, Gilles continua à avancer d'un pas feutré... Jusqu'à apercevoir dans le lointain, des présences... Son esprit lui commandait d'avancer. Encore et encore. Mais ces pas lourds étaient encore loin de le mener devant les autres, très loin...






Dernière édition par Gilles de Rais le Dim 2 Déc - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Japet [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 23

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Dim 2 Déc - 19:01

"Khora... Temnein"

Une seconde fois, l'écho vint a la rencontre des soldats de l'Enfer... Une voix oubliée de tous les frappa alors qu'une onde de puissance arriva contre eux dans une vague d'énergie divine: fracassant alors la réalité autour du spectres du continent des ombres de multiples déchirures mue par la volonté du titan présent en Enfer. Détruisant alors l'espace entre les prisons avant d'avaler le guerriers d’Hadès dans la gueule béante du vide des dimensions, laissant les dieux jumeaux protégé par le voile de l'Hyperdimension au destin qu'ils avaient tracé....

Citation :
"Gille de Rais est téléporté dans une zone de l'Enfer par le pouvoir de Japet des dimensions. Bonne chance a vous et n'oubliez pas que vous jouez en tant qu'attaquant et devez suivre les régles de déplacement en territoire adverse "

Arrow ???
Revenir en haut Aller en bas
Johan


Black Saint
avatar

Messages : 26
Armure : Vierge

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Lun 3 Déc - 21:56



Arrow Entrée du Sanctuaire - Combat contre le Lion

Telle une comète vrillant l'air, un orage éclatait subitement au-dessus de la Cathédrale des Enfers. La vision de la mort de ses trois gardes personnels mit le Titan dans un état de colère contenue et il fit alors quelque part dans les airs. Il sortit alors une petite pierre de sang noir de son frère qui lui donnait pour une seule fois son pouvoir sur les dimensions. D'une mine maussade, il jeta la pierre dans les airs pour la voir ouvrir une porte sur le chemin des Dieux. Il y entra et les nuages noirs disparurent aussi rapidement qu'ils étaient apparu dans le ciel. Marchant entre les deux dimensions, Coeos concentra son énergie pour soigner chacune de ses plaies infimes que les crocs du Lion lui avaient laissé, il ne tenait pas à être en mauvaise posture avec les personnes qui semblaient l'attendre à l'entrée. Il les observa un instant de son monde parallèle avant de faire les premiers pas en direction des deux fils de Nyx qui se présentaient devant lui.

La déchirure de l'espace temps se fit sans trop de problème et il retourna la tête dans l'horizon pour ressentir que son Frère avait l'air de s'amuser à tourner en bourrique les suivants d'Hadès, ainsi que Hadès et Perséphone en personne. Peu satisfait par ce genre de jeu, sa tête s'abaissa alors vers les deux enfants de la déesse de la Nuit. Cela faisait bien des éons qu'il ne les avait pas vu et ils étaient encore si proches physiquement l'un de l'autre que cela posait des interrogations sur leurs liens avec le sombre Monarque. Pourquoi avait-il quitté leur neutralité légendaire pour se mettre sous ses ordres ? Voilà la question qui méritait une réponse dans les minutes à venir.

" Salutations Fils de Nyx, cela fait quelques années que je ne t'ai vu Hypnos, tandis que Thanatos semble avoir bien récupéré de ma petite fessée de la dernière fois. Les roches ne pouvaient tuer le Dieu de la mort, cela aurait été des plus alarmant pour les âmes humaines de ce monde n'est ce pas ? Enfin bon, je vous prie de bien vouloir me laisser passer et de rester en dehors de tout cela, je n'aurai pas deux fois les mêmes bonnes dispositions à votre endroit. Un petit Lion a tenté de bien me griffer mais je n'en porte aujourd'hui plus aucune trace... Il a été fier de m'affronter mais vous ? Vous êtes supérieurs aux Hommes et vous vous devez de vous comporter comme tel et de ne pas intervenir dans les affaires qui ne vous concernent pas ! Ce sera ma seule prévention dans ce moment important dans l'histoire de ce monde ! "

Il observa les deux Dieux droit dans les yeux, sans aucune fioriture et attendait une réponse claire. Il était un homme d'honneur comme aimait parfois le dire les Humains, il souhaitait donc laisser une petite chance à ces deux là de rester en retrait des évènements à venir dans le futur. Surtout qu'il avait flairé sa proie et il ne comptait pas repartir aussi simplement que cela, les évènements au Sanctuaire lui avait permis de comprendre quelque chose mais il ne pouvait le dire ouvertement sans avoir la crainte d'être intercepter d'une manière ou d'une autre. Il sortit alors sa rapière de son fourreau et le ciel purpurin des Enfers commença à se saigner d'un orage de foudres noires qui créa une étrange planète dans le ciel. Le retour de Coeos était donc annoncé en beauté et il attendait de se mettre en garde si jamais ces deux fous avaient l'idée de le défier !

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 5157
Armure : Massacrer a tout va et profiter de son chateau avec sa Compagne

Feuille de Personnage :
HP:
400/400  (400/400)
CS:
440/440  (440/440)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Mar 4 Déc - 1:00

L'attente de la déité aux larges ailes d'argent ne dura que quelques secondes terrestres dès lors qu'il prononça sa dernière phrase, laissant alors tout une ère à celui qui avait choisi la forme son double d'or et de rêve pour le retrouver: se muant alors en un léger vent doré qui, se mêla doucement avec celui que le dieu mortel avant fait lever dans le sombre royaume par le déploiement de puissance qu'il avait invoquée. Répondant alors à son appel, le reflet de Thanatos s'incarna alors face à lui en naissant dans l'or qui flottait autour de lui: se révélant sous la forme d'un homme aux longs cheveux d'ors, à l'armure aussi imposante que celle que portait Thanatos et d'une majesté pareille à la sienne malgré le fait que là où se tenait les ailes de la mort, se trouvait une myriade d'eux de pans fixant le dieu à la crinière d'argent. Même visage, même noblesse dans le regard et même splendeur dans la démarche: les deux faces d'une même pièce, les deux composants de la même réalité, les deux pouvoirs qui avaient été jeté sur l'univers par la nuit et les ténèbres...

"Mon frère..."

Voilà exactement plus d'un an qu'ils ne s'étaient revu : leur dernière retrouvaille s'était déroulé lors du couronnement du nouvel hôte d’Hadès où après avoir intronisé l'ancien général de Poséidon, chacun reprit sa route sans se retourner. Thanatos était retourné en son château pour retrouver celle avec qui il avait décidé de passer l'éternité sans se soucier du monde des hommes, ne s'y attardant que pour sa tache divine contrairement à son jumeau qui n'avait pas manqué une occasion de se jouer des humains comme des spectres. Deux visages identiques pour deux caractères et deux chemins bien différents... Deux frères à présent réunis à la porte des Enfers: le danger en valait bien la peine même si l'un d'entre eux ne semblait pas vraiment saisir la situation qui allait se produire. Pensât alors Thanatos alors que son frère vint l'étreindre sans qu'il puisse émettre la moindre protestation dès lors que le dieu du sommeil dépassa la main tendue de la mort pour venir prendre celle-ci entre ses bras, le serrant contre lui dans une étreinte des plus fraternels.

Quelque effort plus tard pour le repousser poliment, Thanatos baissa doucement l'une de ses ailes afin de découvrir le trésor qu'il cachait à ses côtés: la laissant alors assister au spectacle rare de des jumeaux divins se réunissant pour contrer un être dont la puissance avait fait en sorte que les fils de Nix et d'Érèbe se retrouvent pour lui faire face: Répondant d'un sourire a ses fausses reproche tout en gardant son visage fière et impérial malgré la présence de son frère.

" Tu aurais laissé ton frère affronter seul celui qui se vantait de pouvoir tuer les dieux et a donné l'arme la plus puissante qui existe au cadet de celui sur qui nous devons garder un oeil ? Quoi qu'il en soit, la force dont il dispose n'a pas été exagéré par la légende: il peut bien nous blesser, j'en ai fait l'expérience bien malgré moi... Il m'a attaqué par surprise, sa vitesse n'est pas comparable à ce que nous avons pu affronter dans le passé. Cependant, il m'a attaqué seul et sans que je sois prêt: avec toi à mes côtés, nous allons briser celui qui fut considéré comme le plus dangereux des Titans."

Finit Thanatos visiblement en confiance avant d'inviter le spectre à ses cotés à se dévoiler: la rassurant d'une main tendre sur la sienne avant de reprendre la parole pour s'adresser à son jumeau.

"Hypnos, mon frère: voici celle que j'ai prise pour compagne et épouse, celle avec qui j'ai décidé de passer mon éternité."

Dit-il avant de la laisser se présenter sans l’interrompre, souriant toujours avec douceur à celle-ci tandis qu'il gardait un oeil sur la réaction de son homologue: oubliant un instant le danger de la situation, se laissant entraîner par le moment comme s'il avait été avec sa moitié sur leurs châteaux et qu'Hypnos avait . Comme il aurait désiré qu'il puisse lui présenter à l'abri de la guerre et des combats, cependant l'alerte de Perséphone et le retour des Titans avaient empêché ce désir de se réaliser.

Puis, une présence apparut au lointain: une aura de spectre reconnut le dieu de la mort avant de pressentir à nouveau la sensation qu'il avait aperçue à la cathédrale. Celle de la réalité qui commençait à se fissurer sous la volonté d'une puissance sans limite. Soulevant alors l'une de ses ailes autour de l'ancienne rose des glaces, le dieu de la mort fit rugir son cosmos dans une déferlante violacée autour de son être.

"Hypnos !"

Rugit-il alors avant de briser la dimension face à lui sans dire davantage à son frère: pas besoin de mots ni de pensée pour que celui-ci comprenne ses intentions. Pour combattre le pouvoir du maitre des dimensions: ils devaient lui opposer le leur en se protégeant à l'aide de celle que nul ne pouvait déformer, se servant alors du voile de l'Hyperdimension pour échapper au sort qui emporta le spectre qui n'eut même pas le temps de les atteindre.

"Maudit..."


Siffla alors Thanatos en abaissant l'écran qu'il avait levé pour se défendre de l'arcane briseuse de dimension. Le titant présent en Enfer avait encore frappé... Cependant il ne put atteindre les deux dieux et la protégée de celui qui commandait à la mort grâce aux effort combiné de ceux-ci. Cependant, le calme fut de courte durée: déjà, une tempête de foudre obscure se mit à gronder autour des dieux jumeaux, laissant alors le maître de l'éclaire noir faire son apparition avec suffisance et dédains envers la progéniture de Nix. Leur adressant un discours méprisant avant de sortir sa propre lame... La premiére réponse fut celle du dieu de la mort qui, dans un accés de fureur: invoqua alors l'immense lame d'argent dont il s'était servit pour affronter le dieu du soleil et des Arts par le passé. Gorgeant alors leurs position de son cosmos, le dieu de la mort commença a disloquer son surplis avec lenteur tandis que sa voix s'éleva vers Coeos avec colére.

"Comment oses tu, chien de Gaia ?... Ne pense pas que tu dépasseras cette contrée: Tu n'iras pas plus loin, Titan ! Moi, Thanatos vais te renvoyer d'où tu viens, d'où tu n'aurais jamais du sortir ! Erreur du passé ! Ce monde ne m'importe aucunement, mais toi ! Je vais mettre un point d'honneur à t’enchaîner moi-même dans le Tartare !"

Plus qu'une question d'honneur ou de loyauté envers ses maitres: l'ego blessé du dieu de la mort n'était rien en comparaison de la vision de sa belle agressée par la foudre noire du fils de Gaia. Le titan venait de commettre la pire erreur de son existence en s'attaquant à celle dont il avait protégé l'existence à chaque instant. Pour elle, il ne pouvait se retenir et pour cela avait décidé de déchainer toute sa puissance: ses six ailes d'airains se fondèrent l'une dans l'autre pour créer deux gigantesques ailes de métal et d'argent, son poitrail s'était compressé sur lui-même pour prendre une forme plus combative tout en venant densifier l'alliage couleur Onix de son surplis, ses bras et ses jambes se recouvrirent totalement de son armure cauchemardesque, se recouvrant de ses runes mortels avant qu'une cape ne vient naitre sous ses ailes. Transformant alors la lourde armure de Thanatos en une version plus légère et plus effrayante de sa propre apparence: changeant alors l'ombre du dieu sous les éclaires de cosmos qu'il provoquait autour de lui sous la forme d'un immense être à la silhouette gigantesque et à la couronne en forme de tête de mort. Une fois le dieu fin prêt pour le combat, celui-ci planta son épée aux côtés de sa compagne: laissant alors une partie de lui pour la protéger de ce qui allait suivre et qui allait marquer l'histoire de ce lieu pour toujours.

Spoiler:
 

Déployant ses ailes de toute leur grandeur: Thanatos fit rencontrer son regard d'argent dans celui du titan à la foudre noire, déployant son cosmos de mort autour de lui avant de le défier d'un doigt tendu vers lui:


"Viens te battre, Coeos !"


Citation :
Thanatos défie Coeos avec Hypnos
Revenir en haut Aller en bas
Minos


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 902
Armure : Surplis du Griffon

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Mar 4 Déc - 19:29

Comme le temps nous manquait en cette occasion.

Malgré la simple envie de savourer mes retrouvailles avec mon jumeau je pressentais bien que le destin ne nous serait pas favorable. Autour de nous les premiers échos de la guerre nous parvenaient, mille cosmos explosifs balaieraient bientôt le sombre empire déjà ravagé par la précédente guerre sainte que les deux fils de Gaïa avait fait leur trop longtemps. J’aurai certainement dut reprendre mon surplis dès mon arrivé sur les lieux de notre futur affrontement comme l’avait fait mon frère, mais contrairement à lui je ne supportais guère plus que nécessaire la vision de ce symbole de mon asservissement au sombre empereur. Sans compter le fait qu’à travers son imposante épaisseur il était fort difficile d’apprécier un contact chaleureux et fraternel.

Mettant un terme à notre étreinte, Thanatos ne sembla pas se décontenancer et me répondit sur le même ton que celui qui fut le mien précédemment.

« Ne t’en fait pas, j’ai trop longtemps attendu ce moment, six années auront étées pour moi plus que suffisantes pour me préparer à cet affrontement. Je ne l’aurai manqué pour rien au monde. »

Mon frère poursuivit cependant son récit en me narrant un évènement que j’eu bien du mal à comprendre.

« Coeos ? Attaquer par surprise et dans le dos ? Quelle est cette folie ? Aurait-il tant changé lors de son séjour dans le Tartare ? Pourtant durant ces six années son sommeil ne m’a rien indiqué de tel… Quel est ce maléfice ? »

Voilà qui me perturba profondément, celui qui de tout temps avait toujours été parmi les plus nobles de tous les enfants de la Déesse mère s’était abaissé à une telle bassesse ? Pire encore, je décelais dans le regard de mon jumeau une fureur que je reconnu immédiatement, la fureur laissée après une atteinte à l’être aimé.

*Ce regard, j’ai eu le même face à Bloody-Hypnos. Coeos… Qu’as-tu fait ?*

J’en avais déjà la certitude, mais ce fut mon frère lui-même qui entérina mes hypothèses en me présentant lui-même la raison de sa colère. Celle pour qui il donnerait tout.

*Ainsi c’est pour elle que tu te battras aujourd’hui… Mon frère, sommes-nous donc si semblable que nos cœurs doivent s’accorder aussi sur ce point ?*

Inspectant la femme que mon jumeau me présentait, je remarquais en elle la présence de nombreuses bénédictions du commandeur de la mort. A la différence de la reine de mon coeur, sa compagne ne pourrait jamais lui être arrachée par une main étrangère, tout du moins jamais de façon définitive.

*La mort pour amant. Quelle histoire magnifique.*

« Ainsi toi aussi connais à présent la puissance irrépressible du cœur aimant. Crois mois sur parole lorsque je t’affirme sans détour que nul plus que moi ne peut comprendre ta situation. Tu m’en vois éperdument heureux pour toi à l’annonce de cette nouvelle, nul homme n’est plus heureux que celui qui aime et est aimé en retour. Jumeaux jusque dans nos cœurs et… »

Une sensation, un éclair de lucidité, la réalité s’ouvrant sur un pan d’espace alternatif et instantanément une réaction commune, deux main s’ouvrant et invoquant de concert la seule protection qui saurait contrebalancer la fureur du titan des dimensions. Oui Japet déchaînait son courroux sur la zone, voulant nous emporter où bon lui semblait, mais face à son pouvoir dimensionnel inégalé, il se trouvait pourtant un lieu que lui-même ne pouvait plier à ses désir, un lieu antérieur à son existence, un lieu que nulle divinité ne pourrait jamais soumettre.

Je n’eus hélas pas le temps de revêtir mon armure divine que la poussière d’or s’éleva autour de nous comme un barrage scintillant que vint heurter dans un fracas assourdissant le pouvoir du maître des dimensions.

*Make my wishes come true… *

La faille rencontra alors sa Némésis, l’hyperdimension venait d’etre ouverte par nos forces conjointes et déjà l’arcane du fils de Gaïa se heurtait au plan central du multivers, le pivot sur lesquels les innombrables couches de réalités reposaient. La source et la fin.

Le pouvoir du titan s’essouffla alors que nous fîmes se refermer le passage vers la dimension divine, et bien que nous n’ayons à souffrir d’aucunes pertes ni mon frère, ni sa compagne, ni moi, le pouvoir du titan avait emporté toutes personnes aux alentours. Nous étions seul au milieu de la lande dévastée qui fut autrefois l’entrée bondée du sombre empire, le lieu de séjour d’innombrables âmes en attente de leur passage devant Minos, aujourd’hui rien d’autre qu’un héritage brisé.

*Japet, pourquoi fais-tu cela, que cherches-tu donc de si important ici pour être resté dans ce lieu maudit, toi qui aurait pu si aisément le quitter ?*

Tant de questions se profilait dans mon esprit, les évènements se passant sur Terre s’ajoutant aux comportements plus qu’étranges des deux titans soulevait en moi une vague d’interrogation que seul l’un des deux fils de Gaïa pourrait tenter de réfreiner, tout du moins en partie.

« Il arrive. »

Déjà la voûte sombre surplombant l’empire des morts fut parcouru d’éclairs noirs, le créateur de la plus puissante arme jamais conçu s’avançait à présent, et son arrivée était imminente.

Une faille dans l’espace le précéda, lui le créateur du Keraunos, lui celui que j’avais tant voulu égaler par le passé, lui que j’avais jalousé durant des éons.

« Coeos… »

Il tint alors un discours ne lui ressemblant pas, il avait donc tant changé ? Sa rapière fut dégainée dans un ultime avertissement avant que mon frère ne lui réponde avec une rage que je ne comprenais que trop. Une énorme épée d’argent vint apparaître dans la main du commandeur de la mort alors qu’il hurlait son défi et sa vengeance envers celui qui avait porté la main sur son cœur.

Rien ne pourrait plus l’arrêter, le combat était imminent mais je ne pouvais pas le laisser avoir lieu céans. Nos forces allaient être misent à rude épreuve et sans aucun doute le sombre empire n’y survivrait pas.

*Peu m’importe cette terre immonde mais elle est vitale pour l’humanité, elle ne doit plus avoir à subir l’outrage de combat risquant de la détruire pour de bon.*

Fermant les yeux un bref instant, la poussière d’or s’éleva en une série de vagues étincelante avant qu’en leurs seins ne naissent de multiple sphères à la couleur de la nuit. D’un geste de ma main mon surplis vint me recouvrir avec délicatesse tout en promettant à nouveau par sa simple présence de faire barrage entre mon enveloppe physique actuelle et le pouvoir de mon adversaire.

Spoiler:
 

« Ne nous battons pas ici, ce qui doit être dit ne le sera que pour nos seules oreilles. »

A présent fin prêt, je fis apparaître à ma droite une petite flaque d’or fondue de laquelle émergea un petit cristal sombre. Un cristal que j’avais mis six années à concevoir avant de le matérialiser.

Concentrant mon cosmos en son sein, la réalité autour de nous se modifia dans un maelström de son et de lumière alors que ma vision s’échappait du petit cristal pour prendre corps autour de nous.

Spoiler:
 

« J’ai passé six ans à imaginer le monde qui serait le lieu de notre affrontement mon vieil ami. Ne m’en veut pas pour ce cadre apocalyptique, mais il aurait été dommage de réduire en cendres par notre affrontement un monde fait de beautés. Ici ne se trouve que cendres et roches volcaniques, un monde comme le fut la Terre à son origine. Un ciel d’acide et de feu pour une rencontre qui anéantira tout ce qu’elle touchera. Ce monde ne fut conçu que pour ce but, rien ne s’y trouve que nous pourrions regretter, ici nous sommes libre de toutes contraintes, ici nous sommes libres de faire briller nos talents jusqu’à épuisement. Que cette matérialisation brûle sous nos coups, car elle ne servira que maintenant. »

Et rouvrant alors les yeux, la présence de la poussière d’or se fit plus tangible alors qu’autour de moi elle devenait plus dense, d’un aspect presque liquide. Mon arme, mon pouvoir allait enfin pouvoir se déchaîner.

« Avant de commencer, dis-moi donc pourquoi mon vieil ami, pourquoi as-tu passé ces six années de répit dans le sombre empire ? Pourquoi as-tu gâché ton sursit dans l’endroit le plus atroce de la création alors que je t’avais laissé la liberté à toi et ton frère ? Qu’y a-t-il donc dans cet endroit maudit qui t’a retenu toutes ces années ? Pourquoi ne fusse que par le sommeil et les rêves que je parvins à te montrer le monde des Hommes tel qu’il est devenu ? Aurais-tu donc tant changé ? T’es-tu à ce point renié que désormais frapper par surprise et dans le dos ne te gène plus ? »

Mon regard passa de la profonde tristesse à la dureté du métal, bien sur sa réponse m’importait énormément, mais au final elle ne changerait rien à ses actes. Rien ne saurait éviter notre affrontement. Pour mille raisons je devais à présent lui retirer sa liberté, pour mille raisons je devais maintenant le plonger dans le sommeil éternel, et je le ferai avec un atroce sentiment de gâchis.

Ma résolution était prise, et elle resterait ferme jusqu’à la fin.

« Prépare-toi Coeos. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1161
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Ven 7 Déc - 15:13

Arrow Présentation

Cela faisait déjà plusieurs semaines que j'avais quitté les Enfers afin de profiter de l'air sale que respirait les hommes de la surface...air que je respirait aussi avant que tout ceci ne se produise. Je n'avais fais que survoler la planète sans pour autant commettre quelconque méfait afin de ne pas m'attirer les foudres des chevaliers de cette déesse Athéna. Je n'avais pas encore combattu ces ordures qui faisaient souvent face à mon Seigneur mais je me régalait déjà d'un combat que je mènerait contre l'un d'eux. J'avais donc choisi de ne pas utiliser mon cosmos sauf pour voler afin de ne pas attirer leur attention.

Néanmoins, alors que je planais non loin de la Cathédrale du Sombre Monarque, je sentis un bouleversement qui n'était assurément pas normal. J'hésitais vraisemblablement à me rendre à la Cathédrale mais je me suis donc finalement décidé à y poser les pieds. Je me suis donc posé avec brutalité ne cherchant plus désormais à cacher ma présence et refermant les ailes de mon surplis je me suis mit à marché en direction de l'édifice.

Tout semblait calme à l'intérieur et je compris dès l'instant que ces tumultes ne venaient donc pas d'ici mais du monde des Morts. Je marchais lentement, inspectant les lieux afin de voir si aucun autre spectre n'était présent et il semblait alors que j'étais le seul qui respirait dans les environs. Je parvins donc au gouffre qui allait me mené droit aux Enfers et de nombreux cosmos se faisaient sentir de l'autre côté de ce trou béant qui n'allait pas tarder à m'avaler.

Je me jeta donc sans la moindre dans le vide, déployant les ailes du Bénou afin d'accéléré ma chute et éviter les débris qui flottaient à quelques endroits. La chute parut durée une éternité, l'obscurité m'avait englouti, plus aucune lumière mais je chutais toujours. Puis, finalement, je vis au fond du gouffre une lueur qui devenait de plus en plus important et lorsque la collision entre moi et la lumière eu lieu, je fus sidéré par le spectacle qui s'offrait à moi.

Après que je me sois posé tranquillement sur le sol tortueux des Enfers, je vis au loin que l'arc qui marquait l'entrée de ce royaume avait été détruit et des débris ornaient la terre rouge que je foulais actuellement. Je commençais à marcher lorsque je vis non seulement la destruction et la désolation des Enfers mais je ressentis aussi de nombreux cosmos, des cosmos de grandes puissances mais l'un d'entre eux attira mon attention. Mon regard s'illumina quand je compris que la puissance divine que je captais était celle de Hadès lui-même. Ainsi donc il s'était réincarné depuis qu'il m'avait sauvé. Devrais-je aller à sa rencontre afin de lui présenter mes respects ? Il ne semblait pas réellement proche mais si je me mettais à voler je le rattraperais assez vite. Néanmoins, je fus surpris par deux autres cosmos...non pas deux mais trois cosmos qui s'enflammaient non loin de moi.

Je fis encore quelques pas et je vis une fine poussière dorée prendre de plus en plus de volume devant moi. Observant attentivement les protagonistes qui allaient combattre, je mis quelques instants à comprendre qu'il s'agissait là des dieux jumeaux, fils de Nyx : Hypnos et Thanatos. Face à eux, un autre personnage se tenait debout et n'avait pas l'air d'être un allié de notre dieu. Je n'y porta pas plus attention car je me doutais bien qu'il ne ferait pas long feu contre ces deux dieux. Je m'inclina dans le direction ne sachant pas s'ils pouvaient me voir et proféra à leur attention ces quelques mots d'encouragement qui ne les atteindraient certainement pas vu mon rang :

- Mes plus grands honneurs à vous, dieux jumeaux. Que la puissance qui réside en vous soit celle qui placera notre Seigneur au-dessus de tout.

Puis je me tus, ne sachant pas ce que je devais faire. Je pris alors mon envol, espérant ne pas manquer de respect à mes supérieurs et pris la direction du fleuve Achéron qui semblait lui aussi totalement dévasté par je ne savais encore quelle entité. Je rejoindrais Hadès au plus vite, bien que je ne doute pas que sa protection soit assurée par sa propre puissance, je n'hésiterai pas à sacrifier une nouvelle fois mon corps afin de le protéger.

Arrow Le Fleuve Achéron

Revenir en haut Aller en bas
Ostro


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 1463
Armure : Spectre du Rhinocéros, Etoile Terrestre du Piétinement

Feuille de Personnage :
HP:
75/150  (75/150)
CS:
84/130  (84/130)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Jeu 20 Déc - 7:17

Arrow londres-ostro-et-la-belle-au-bois-dormant

Ostro finit par atterrir violemment sur le sol des Enfers. L'impact provoqua une onde de choc qui craquela la terre tout autour de lui, dessinant plusieurs arcs de cercle dont le Spectre du Piétinement était l'épicentre. Ostro portait son surplis, mais un vilain poncho improvisé d'un drap blanc le recouvrait tant bien que mal. Sur son épaule, le Bulldozer du Mekkaï portait un autre Spectre, une femme [vampire] endormie. Elle était encore vêtue de cette longue robe blanche, qu'elle portait lorsqu'Ostro l'avait tirée de son propre domaine. Le Colosse gris pensait bien faire. Il avait crû la belle endormie prisonnière de ce somptueux domaine à Londres. Aussi, se prenant pour un beau chevalier-servant, il s'était mis dans l'idée de la sauver des griffes de ces méchants mortels. Il fallait s'appeler Ostro pour imaginer un truc pareil.

A peine arrivé aux Enfers, la première chose que fit le Golgoth fut...

"BEUARRRRRKKKKK!!!!" Il vomit!

"Slap s'essuyant la bouche de son manche. Çà me fais chaque fois pareil, quand j'arrive ici!"

Ostro supportait mal l'écart qu'il pouvait exister entre les deux atmosphères: celle du monde des vivants, et celle du monde des morts. Mais sentir le souffre dans cet univers déprimant, le gargarisait et lui faisait reprendre vie...euh, non ...Mort. Enfin, vous avez compris, quoi!

"Ahhhhh! Il poussa un long soupir de soulagement. Çà va mieux moi! Quel bon air...SNNNIIIIIIIFFFFF!" Levant ses narines vers le ciel sombre et rougeâtre, il inspira profondément.

Sortant du gouffre qu'il avait créé, il déposa délicatement la belle Lydia sur un rocher qu'il aménagea vite fait à coup de poing en lit de pierre. Puis, levant son bras en l'air, il le fit s'abattre violemment sur le visage de sa sœur de camp, tout en retenant sa force, sans quoi il faudrait aller chercher la tête à quelques kilomètres.

*SBAFFFFF!*

"OH! TU VAS TE REVEILLER?" Fit-il encore une fois, espérant ramener celle-ci du monde du sommeil.

Dépité de ne pas voir ses yeux s'ouvrir, Ostro se redressa de tout son long, affichant clairement ses 2m43 pour ses 635Kg de muscles [comme Hulk, mais en mieux]. Regardant autour de lui, il réalisa que tout avait changé depuis la dernière fois. Tout n'était que mort (encore que là, c'était normal) et désolation (là c'était nouveau). Au loin des éclairs noirs frappaient le sol, et Ostro pouvaient sentir de puissants Cosmos. L'un d'entre eux paraissait même extrêmement puissant. Ostro sourit! Quelque chose lui disait qu'il y avait quelques bonnes bastons qui se préparaient. Puis cherchant quelques uns de ses frères de camp, portant ses deux mains autour de sa bouche pour permettre à sa voix de résonner (comme s'il avait besoin de çà), il héla:

"OHOOOOOOO! Y'AS QUELQU'UN???"...Z'ETES OU?"

Son écho alla se perdre loin loin loin. C'est alors que la Montagne de muscles se souvint de ce pourquoi Hadès avait rappelé son Etoile Terrestre: L’invasion des Titans aux Enfers.

"Ah ouaiiiis! J'avais oublié çà! Bon! Faut que j'aille taper quelqu'un alors....Ben allons-y!" Fit-il commençant à s'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Prout.lb
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Sam 22 Déc - 9:01


Arrow Londres

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été plongé dans cet état second. Les nerfs à vifs, les sens aux aguets, et envahi d’une colère sourde. A vitesse maximale, je franchissais les monts et les vallées en direction des Enfers. Une seule destination, l’entrée des enfers. Un seul but : Lydia. Elle était devenue ma raison d’être, de vivre et de respirer. Et si l’un d’entre eux tentait de me l’enlever, il devrait me tuer d’abord. Je franchis finalement l’entrée qui me mena aussitôt dans le royaume souterrain. Les effluves de souffre et de mort vinrent piquer mon nez et mes yeux, mais en quelques secondes, je fus habitué à cet environnement hostile.

Je poursuivis ma route en suivant le chemin menant à Achéron, lorsque soudain, non loin d’un grand cratère creusé à même le sol, je vis un spectre au loin. Il me fallut cependant quelques secondes pour m’assurer que c’était bien un spectre. C’était en réalité plus une montagne de muscles qu’autre chose. Je compris aussitôt pourquoi nos gardes avaient été balayés. Mon regard balaya la zone à recherche de la précieuse vampire, et lorsque je la vis étendue sur un rocher, le visage en sang, mon propre fluide vital bouillit littéralement dans mes veines. Sans aucun préambule ni présentation, mon cosmos se déploya avec une violence inouie créant à l’occasion un nouveau cratère lorsque je bondis sur le Rhino pour l’attaquer sans sommation. Mon poing enflammé de cosmos frappa sa cible en plein visage. Sous la violence du choc, le dénommé Ostro vacilla légèrement. Passant derrière son dos à l’aide d’une roulade entre ses jambes, je me servis de sa taille comme d’un avantage, une faiblesse à exploiter, avant de faire volte face pour frapper avec ma précision habituelle sa moelle épinière.

Toute montagne de muscle qu’il soit, son corps réagissait comme les autres, et il fut immédiatement paralysé debout, incapable de faire le moindre geste. Je fis un bond pour passer au dessus de lui et atterrir en face de lui tandis qu’il tentait visiblement de se libérer de l’étreinte invisible.
- Tenter de bouger ne te servira à rien. Tu es à présent paralysé pour les prochaines quatre vingt dix secondes, au minimum. Tu vas donc m’écouter très attentivement, puisqu’il n’y a rien d’autre que tu puisses faire pendant ce laps de temps : je ne sais pas pourquoi tu es venu enlever ma Lydia, ni quel but tu poursuis…
Une petite pause, avant que je n’ajoute d’une voix plus grave :
- Mais tu vas payer cher le fait d’avoir pénétré notre propriété et d’avoir blessé ma précieuse vampire. Je dirais même très cher…

Sur ces mots, je bondis en prenant le visage du Rhino entre mes mains, et mon genou s’abattit violemment sur le visage en sang du spectre jusque là immobilisé. Le choc fit trembler le corps d’Ostro qui s’effondra au sol mais fut en contrepartie libéré de l’effet paralysant. J’atterris habilement au sol à quelques mètres, avant d’ajouter en me mettant en garde :
- Allons, relèves toi, spectre du Rhino ! Nous avons encore beaucoup de choses à nous dire, toi et moi !

Revenir en haut Aller en bas
Krauser


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 205
Armure : Manger, faire peur, manger, donner des cauchemars, manger, faire des calins nounours et... j'ai dit: manger?

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Sam 29 Déc - 14:53

Arrow Venise, quadrature des bourreaux : Auberge Della Luna

Vêtu de son surplis, Krauser avançait dans l’espace sombre et infini de la dimension du rêve. Il s’agissait en l’occurrence de son propre domaine, le monde des phobies, réagissant immanquablement à la moindre de ses pensées.
Il savait qu’il ne pouvait se permettre de perdre davantage de temps, mais étant devenu dieu depuis bien peu de temps, beaucoup de nouveautés lui étaient à assimiler. Et ce monde en faisait partie. Mais il se sentait en osmose avec cette dimension. Il se sentait chez lui, et ses tourments en venaient à s’apaiser.
Jusqu’à ce que…

Krauser se figea, les yeux grands ouverts. Autour de lui, l’espace du monde des phobies se troubla et son horizon sembla se transformer en une tempête sombre et infinie. Le cosmos du dieu des illusions s’échappa en une vague écrasante de puissance à peine contrôlée, rendant le paysage plus chaotique encore.

Un cosmos venait de disparaître.
Il se souvenait de la sensation apaisante qu’il avait ressenti, il y a de cela plusieurs années, alors que son ami, qu’il ignorait encore être chevalier d’Athéna, l’avait guéri de sa blessure. Et depuis ce jour, cette sensation était toujours présente en lui, comme si elle y avait sa place. Puis, lorsqu’il s’avéra que Dormin était un chevalier d’Or, Krauser avait compris qu’il s’agissait là… de son cosmos.
Cosmos qu’il ne ressentait maintenant plus.

Les yeux du dieu des illusions perdirent leurs pupilles, ne laissant que deux orbites injectées de sang. Sa mâchoire se crispa à en faire saillir les veines de son cou et de ses tempes. Ses poings se serrèrent à en faire craquer les articulations de ses gantelets. Son cosmos s’échappait de son corps en un violent et puissant flot d’énergie sombre.
Ce qu’il redoutait le plus venait d’arriver. Il venait de perdre un ami, son ami, celui qui avait le plus compté à ses yeux. Il s’était constamment inquiété pour lui, il faisait passer sa sécurité avant la sienne. Et maintenant, après qu’il eut décidé de le quitter un court instant, après avoir pensé acceptable de le laisser aux soins de ses frères…
Dormin venait de disparaître.

Dans une dernière explosion de cosmos, Krauser laissa tous ses muscles se relâcher. Le flux de son énergie cessa, et la dimension des phobies reprit son apparence normale. Le dieu des illusions s’abandonna à la résignation. Il fallait se faire à cette idée. Les chevaliers d’Athéna restaient des humains, et les humains doivent tous un jour quitter le monde vivant. Il était inutile de détruire sa dimension par la simple et inutile expression de son désespoir… et de sa rage. Rage qui le consumait toujours à un stade encore jamais égalé, mais qu’il devait réfréner et garder pour là où elle se montrerait utile.

Les yeux baissés, dissimulés sous l’ombre de son casque, le fils d’Hypnos remarqua un petit objet coloré coincé entre deux pièces de son plastron. Krauser le récupéra, et plaça l’objet devant ses yeux.
Il s’agissait d’un coquelicot, petit et fragile, très légèrement imprégné d’une énergie bienfaisante que le spectre reconnaitrait entre mille. Quand était-il apparu ? Impossible de le savoir. Mais à n’en pas douter, c’était là le dernier cadeau de son ami.
Krauser plaça la fleur à l’intérieur de son armure, et leva la tête, dévoilant un visage vide de toute expression. Ses yeux étaient devenus noirs, laissant transparaître des pupilles jaunes fendues de rétines noires en amande étroite.
Spoiler:
 
Le fils d’Hypnos fit un pas en avant. Lorsque son pied touche le sol de la dimension, celle-ci fut parcourue par une secousse d’une intensité comparable à un séisme. Dans chacun de ses mouvements, Krauser laissait ressortir les sentiments puissants et débordants qui le submergeaient.
Puis, il leva le bras, et effectua un mouvement transversal lent et ample, faisant s’ouvrir un voile quadrillé et sombre devant ses yeux. Enfin, il s’y engouffra, laissant sa dimension retrouver son calme habituel.

------------------------------------------

La distorsion spatiale s’ouvrit tout juste devant l’entrée du Sombre empire. Krauser en sortit, les poings serrés, n’attendant plus que de trouver un adversaire qui paierait pour la mort de Dormin. Le premier ennemi des enfers qu’il croiserait serait parfait pour canaliser sa rage débordante, en subissant le courroux d’un dieu du cauchemar envahi par la haine.

Krauser tourna lentement la tête, et vit un spectacle des plus déconcertants, pour qui ne serait pas dans son état. Deux spectres, un homme plus massif encore que lui et un autre vêtu d’un surplis d’étoile céleste, étaient aux prises dans un combat qui sembla bien futile à Krauser. D’une voix calme, mais au travers de laquelle pouvaient se faire sentir toute sa haine et son amertume, le dieu du cauchemar leur lança simplement :

Notre impératrice nous attend, guerriers du Sombre Empire.

Qu’importe leur réaction, ce n’est pas ce qui allait empêcher Krauser d’aller prêter main forte à sa Majesté Perséphone. Il avait déjà perdu un ami. En aucun cas il n’accepterait que sa souveraine connaisse le même sort.
Le fils d’Hypnos tourna la tête vers l’immensité de l’Enfer. Alors, voici donc ce à quoi ressemblait l’empire qu’il était censé défendre ? C’était la première fois qu’il y mettait les pieds, et ce ne serait sûrement pas la dernière.
Une chose était claire pour lui : ni lui, ni personne parmi ceux à qui il tenait, ne vivrait ici ses derniers instants.
Revenir en haut Aller en bas
Japet [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 23

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Sam 29 Déc - 15:06

"Khora... Temnein"

Une nouvelle fois encore, l'écho vint a la rencontre des soldats de l'Enfer... Une voix qui n'avait de cesse de déchirer la réalité de l'enfer les frappa alors qu'une onde de puissance arriva contre eux dans une vague d'énergie divine: fracassant alors la réalité autour du spectres du continent des ombres de multiples déchirures mue par la volonté du titan présent en Enfer. Détruisant alors l'espace entre les prisons avant d'avaler les guerriers d’Hadès dans la gueule béante du vide des dimensions, laissant les dieux jumeaux protégé par la volonté du titan à la foudre noir et au sort qu'il leur réservé....

Citation :
"Krauser, Ostro et sa passagère ainsi qu'Inferno sont téléporté dans une zone de l'Enfer par le pouvoir de Japet des dimensions. Bonne chance a vous et n'oubliez pas que vous jouez en tant qu'attaquant et devez suivre les règles de déplacement en territoire adverse "

Arrow ???
Revenir en haut Aller en bas
Johan


Black Saint
avatar

Messages : 26
Armure : Vierge

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Lun 7 Jan - 22:41



Pauvres fous. °~





« Pauvres fous. »

Fit Coeos lorsqu'il se sentit happé dans un tout autre univers. Ces distorsions dans la trame du réelle ne le faisait guère ciller. Immuable chevalier loyal en toute circonstance, le Titan se targuait d'être à l'image que les humains se faisaient du preux et du juste toute en armure scintillante. La sienne était pareille à une étoile, rutilante, aussi noire que la voûte crépusculaire dont le rougeoiement des flammes dans le lointain ne faisait que mettre en exergue sa superbe. Un ciel chargé d'électricité cependant.

Le verbe de ces Dieux ne l'atteignaient même plus, il ne désirait pas répondre au questionnement du Dieu des Rêves. Son frère néanmoins, se fit plus acerbe, plus acide à son égard. À celui-là, il décrocha un regard mauvais avant de donner un coup d'épaule pour faire valser sa cape sur son épaulière dans un froissement de tissus. Un geste qu'ils pourraient interpréter à leur manière puisque c'était ainsi que les choses devaient se passer. Coeos pouvait presque entendre les Moires se railler d'eux.

« Thanatos ! Te voir ainsi aboyer comme un chien pour impressionner ta belle est un spectacle bien pitoyable ! Je suis aussi déçu que vous pouvez l'être à mon égard. Mais puisque vous êtes si entêtés à demeurer dans votre bêtise, soit. »

Sur ces paroles peu avenantes, le Titan carra des épaules en redressant sa tête blonde. Faisant d'un coup volte face, il fit quelques pas dans cet univers bien hostile : un peu de cendre voleta au gré d'une main invisible, le vent était même chargé d'une fragrance âcre. Songeur et assez impressionné par la manœuvre d'Hypnos, il eut un petit sourire que les deux autres ne purent voir. Le Tocsin allait bientôt sonner pour eux !

« Puisses l'honneur être sur nous ! » gronda t-il dans une voix intense de baryton, faisant jusqu'à vibrer les fondations de cette fausse réalité.

Un rugissement, le roulement des éclairs dans les nuages rendus pourpres...

Coeos acceptait le défi.


Spoiler:
 

=> Quand le tocsin gronde comme l'orage...

Revenir en haut Aller en bas
Christa


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1622
Armure : robe divine de la rose des glaces

Feuille de Personnage :
HP:
157/157  (157/157)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Dim 27 Jan - 14:05

>> cathédrale

Le changement de dimensions fut rapide, mais cette fois-ci, Christa sentit que Rochel n'était pas le seul à l'entraîner vers un nouveau plan d'existence. Elle était attirée par sa propre étoile maléfique, cela, elle le comprit instinctivement. Les titans avaient investi les lieux. Ce n'était qu'un incessant flux et reflux de spectres balayés qui repartaient aussitôt à l'assaut.

La colère de Rochel éclata dans toute sa splendeur. La jeune femme aurait souhaité le voir moins impliqué, mais elle savait qu'en lieu et place du sang, il coulait du feu dans ses veines. Et c'était ainsi qu'elle l'aimait et l'acceptait. Même si cela voulait dire qu'elle devait le partager avec les Enfers. Il y eut un court répis à cette colère. Un homme qui avait la puissance d'un dieu et qui portait une armure étonnament proche de celle de Thanatos apparut.

Hypnos embrassa son frère avec chaleur, découvrant par là-même la présence du papillon infernal qui se retira brusquement afin qu'il ne pâtisse pas du Toucher de Mort dont Thanatos l'avait jalousement dotée. Le dieu n'était pas le premier et sûrement le dernier à louer sa beauté, mais le seul regard qui lui importait était celui de Rochel. L'étoile terrestre rendit néanmoins la politesse au dieu des songes au caractère si affable, s'inclinant légèrement pour le saluer.

« Je vous remercie, Seigneur Hypnos. Moi, Christa du papillon, suis tout à fait honorée de faire votre connaissance. »

Les présentations n'iraient pas plus loin, déjà l'ennemi qu'ils avaient croisé à la cathédrale s'en revenait du diable-sait-où, toujours aussi arrogant et contempteur. Christa sentit l'aura de l'ange noir l'envelopper de sa protection, et la rage qu'il déploya face à celui qui aurait pû les séparer à jamais. L'affrontement serait inévitable, et elle le suivrait de ses yeux attentifs et anxieux jusqu'à ce que son champion en sorte vainqueur. Ou qu'elle soit contrainte d'agir, même si les forces d'un papillon étaient dérisoires face à la puissance des titans.

Dissimulée dans l'ombre du commandeur de la mort, la fleur des neiges fut frappée de constater à quel point le lien de solidarité qui unissait les frères était puissant. C'était tout à fait étonnant compte tenu du fait que Rochel ne lui avait jamais parlé d'un frère naturel, et que d'autre part, les dieux grecs montraient rarement de l'attachement dans leurs familles, se détruisant et se déchirant dans des guerres sans fin.

Les armes furent tirées de l'ombre, et la bataille commença. Elle était d'une violence incommensurable. Christa se posa avec son essaim à l'abrit dans le paysage Apocalyptique, prête à disparaître pour éviter le moindre coup perdu de sa légèreté légendaire. L'affrontement serait long et difficile, mais la compagne de Thanatos avait la patience comme vertu première.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Jeu 31 Jan - 22:04

Cathédrale Arrow

Himmel pénétrait finalement en Enfers. C'était la première fois qu'il y mettait les pieds depuis sa mort. Il fuyait cet endroit le plus possible. Trop de mauvais souvenirs, même si c'était en ces lieux qu'on lui avait octroyé une nouvelle vie. Une vie de guerrier comme il le désirait, mais contrairement à ce qu'il aurait désiré, il ne se battait pas pour lui, mais pour le Dieu des Enfers, devant obéir à ses ordres et caprices.

Cela le gênait, mais pour le moment il n'avait pas le choix si ce n'était accepté cette fatalité. Sa nouvelle vie pouvait se terminer aussi rapidement qu'elle avait commencé. Il en était bien conscient. Même si l'Âme de Minos sommeillait à l'intérieur de la sienne, il savait qu'il ne serait pas difficile à Hadès ou Hypnos de la transférer dans une autre âme, celle du Griffon.

De plus, il avait un poids énorme a porter, car Minos ne lui laissait pas le moindre repos, attendant toujours la moindre opportunité de prendre le contrôle de son âme et de son corps. Il n'avait pas imaginé ce genre de lutte intérieur, mais s'il voulait préserver sa vie et son âme intactes, il n'avait pas le choix si ce n'était continuer à se battre.

En arrivant sur les lieux, Himmel avait senti plusieurs Cosmos qui s'entrechoquaient. Elles étaient d'une puissance incommensurable. Il s'approchait lentement afin d'observer le combat qui s'y menait. Les Dieux jumeaux des Enfers se battaient contre un des Titans. La démonstration de force et de puissance était impressionnante. Himmel comprit à ce moment que la différence était énorme. Ce ne serait pas demain la veille qu'il arriverait à se libérer des chaines qui le retenaient prisonnier.

Quoiqu'il en soit, il n'avait aucune raison de rester ici. Mieux valait continuer et tenter de trouver un autre géant. Car après tout, il était à nouveau parfaitement apte pour se battre, autant en profiter. Il tourna soudainement la tête, ayant une étrange impression, comme si il était entrain d'être observer.

"Je dois me faire des idées..."

Il haussa les épaules et commença à courir en direction du prochain domaine. Les autres Spectres se trouvaient déjà au plus profond des Enfers, il était temps de les rejoindre.


Arrow L'Acheron
Revenir en haut Aller en bas
Kagaho


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 494
Armure : Bénou de l'étoile céleste de la violence

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Ven 8 Fév - 19:02

Arrow Château des Vonshtein


C'est après s'être repus de sang et avoir quitté son château qu'Alucard vint enfin aux enfers. Le vampire marcha tranquillement tout le long du chemin.

"Maudite Lydia me laisser après avoir quitté mon château, je te reconnais bien là."
Alucard scruta les enfers, rien avait changé depuis son départ il y a deux siècles, des rochers sombres, un ciel obscur bref que du noir ou presque.

"Notre seigneur manque vraiment de goût et de finesse"
C'est alors qu'il sentit de nombreux cosmos au loin, ils étaient gigantesques ! Il se demanda qui cela pouvait-il être. Néanmoins deux des cosmos lui étaient familiers, Thanatos ? Hypnos ? il n'en était pas sûr.

"Pourquoi les dieux sont ils si près des frontières de l'enfer ? Que s'est-il passé ici durant mon absence ?"

C'est alors qu'il entendit un bruit, Alucard dégaina sa rapière mais il reconnut son ancien compagnon de bataille.

"Alucard sama !!!"

"Eurynome que fais tu là ?"
Eurynome était un petit démon violet avec des petites cornes et avait un trient, c'était l'un des familiers du vampire.

"J'ai senti votre présence maître et me suis téléporté vers vous, les choses ont bougé en enfer depuis votre départ votre altesse !"
Alucard regarda vers l'horizon, la puissance des cosmos présents étaient terrifiante, il se sentait comme un insecte lorqu'il parla:

"Mais dis moi, comment se fait il que tu aies du te téléporter jusqu'à moi alors que la seule puissance de mon cosmos aurait du t'appeler d'office ?"
Le démon regarda son maître sans trop oser lui répondre, Alucard le remarqua et lui dit:

"Je t'écoute !"

"Maî ... Maître, votre trop long sommeil a affaibli votre cosmos et vous n'ête plus apte à pouvoir m'invoquer ..."

Alucard tira sur une pierre de dépit et rangea son arme.

"C'est bien ce qu'il me semblait, je n'aurais pas du sombre si longtemps dans mon sommeil, pfff moi qui était l'un des meilleurs spectre de ce royaume mettant à genou un juge si je le voulais ... Suis moi, je ne peux plus me servir de toi mais tu pourras voir mes progrès, allons rejoindre ces cosmos !"
Le petit démon suiva son maître sans broncher. Alucard courut à vive allure pour se rapprocher des cosmos en action, il dut s'arrêter net, le combat était tellement titanesque qu'il ne put avancer d'avantage. Le vampire écarquilla les yeux devant un tel sepctacle mais il sentit un cosms non loin, il ne savait pas qui c'était mais hurla:

"Qui est là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Japet [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 23

MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    Sam 9 Fév - 15:54

"Khora... Temnein"

Une nouvelle fois encore, l'écho vint a la rencontre du nouvel éveillé des Enfers... Une voix qui n'avait de cesse de déchirer la réalité de l'enfer les frappa alors qu'une onde de puissance arriva contre eux dans une vague d'énergie divine: fracassant alors la réalité autour du spectres du continent des ombres de multiples déchirures mue par la volonté du titan présent en Enfer. Détruisant alors l'espace entre les prisons avant d'avaler le guerrier d'hadés présent dans la gueule béante du vide des dimensions le combat des dieux et de son frère sans spectateurs ....

Citation :
"Alucard est téléporté dans une zone de l'Enfer par le pouvoir de Japet des dimensions. Bonne chance a vous et n'oubliez pas que vous jouez en tant qu'attaquant et devez suivre les règles de déplacement en territoire adverse "

Arrow Cocyte
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Campagne] Premiers assauts    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Campagne] Premiers assauts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Porte des Enfers-