RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1749] Je suis l'Alpha et l'Omega (Evolution Ceridwen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ceridwen


Indépendant
avatar

Messages : 428

Feuille de Personnage :
HP:
112/150  (112/150)
CS:
114/170  (114/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: [1749] Je suis l'Alpha et l'Omega (Evolution Ceridwen)   Ven 21 Sep - 20:22




Cela faisait un an à présent que l'Asgardienne avait élu domicile dans le petit village de Rodorio. Au début, tout un chacun avait trouvé étrange que la ravissante jeune femme ne retourne pas auprès des siens, et ce, même après la venue de son protégé au Sanctuaire Sacré. Pourtant, si Ceridwen restait en ces lieux, loin des siens, c'était pour la simple et bonne raison que la Déesse à laquelle elle avait juré allégeance, Freyja, lui avait demandé de veiller à la protection d'Athéna.

Depuis, même si tout était redevenu calme, la Dragonne Blanche poursuivait sans relâche cette protection, veillant sur les intérêts de l'Olympienne comme le feraient ses propres guerriers. Pour cela, elle en était même venue à se surpasser, à accroître davantage ses propres possibilités, désireuse de s'améliorer encore et encore, comme si au plus profond d'elle-même quelque chose lui intimait de donner le meilleur d'elle-même, l'appelait à se surpasser et à aller au-delà, bien au-delà, de ses capacités.

C'était pour cette raison, qu'elle avait demandé l'aide d'Eldir et de Shion du Bélier. Elle savait qu'à eux deux ils parviendraient à faire surgir ce pouvoir qui sommeillait au plus profond d'elle et qui ne demandait qu'à sortir. Et elle ne s’était pas trompée. Comme elle le pensait,
ils étaient parvenus à réveiller le pouvoir du Dragon qui sommeillait en elle. Un pouvoir différent de celui qu’elle disposait jusque-là. Elle pouvait le sentir courir dans chaque particule qui constituait son corps. C’était là, sous-jacent, latent, mais qui surgirait à la première occasion, elle le savait.

Oui, le changement avait bel et bien opéré. Après tout, qu’y avait-il de plus surprenant ? Le but des personnes maîtrisant le cosmos n’était-il pas justement de dépasser leurs limites afin d’acquérir plus de puissance ?

*Qu’il me semble loin le temps où j’ai revêtu pour la première fois l’armure de
Scatha.*

A cette pensée, elle ne put qu’acquiescer. Elle se souvenait de son premier ordre de mission : celui de se rendre à Istanbul pour mettre la main sur son facétieux Eldir, ce qui n’avait pas été chose aisée. Après quoi, leur aventure commune les avait conduit sur les terres de Chine, sur les traces de Mergrez, qu’ils étaient parvenus à stopper dans sa folie meurtrière, et ce avec l’aide de Dohko. Mais une mission en appelait souvent une autre et celle-là avait pour nom Guerre Sainte. Néanmoins, elle y était arrivée trop tard. Aussi, était-ce pour cette raison, qu’elle avait été la première à partir pour Stockholm afin d’enrayer le soulèvement des Minotaures. Là-bas, elle avait combattu à deux reprises. Deux combats couronnés de succès. Puis à nouveau la guerre.

Oui, toutes ces expériences n’avaient fait que renforcer son pouvoir. Et à l’heure d’aujourd’hui, elle sentait que quelque chose clochait. Elle n’aurait su dire pourquoi, ni comment, mais ce sentiment ne cessait de l’habiter. Oui, depuis peu, elle se sentait comme rejetée par sa propre armure, comme si l’osmose qui les habitait toutes deux commençait à s’estomper. Elle ne savait pas au juste ce que cela pouvait signifier. Ou peut-être en avait-elle une vague idée de par l’expérience qu’avait vécu Eldir lorsqu’Eingana l’avait quitté. Elle se rappelait le regard douloureux de ce dernier qui s’interrogeait quant à son avenir en tant que Guerrier d’Odin. A l’époque, elle avait su trouver les mots pour le réconforter. Mais qu’en était-il pour elle ? Après tout, les conseilleurs ne sont pas toujours les payeurs.

Ce fut en une merveilleuse et radieuse journée, comme il y en avait au Sanctuaire, que l’Asgardienne trouva réponse à ses questions demeurées jusqu’alors sans réponses. Alors qu’elle rentrait chez elle, la jeune femme s’arrêta net sur le palier de la porte qu’elle venait d’ouvrir. Il y avait là quelque chose qui l’attirait, elle pouvait sentir ses sens s’éveiller, son cosmos retrouvant l’harmonie qu’elle connaissait à ses débuts.

Lentement, Ceridwen pénétrait dans sa demeure, nimbée d’un cosmos à la teinte des glaces. Il lui semblait que son corps ne pouvait résister à cette attraction. Tel un écho à l’aura cosmique qui l’entourait, un pouvoir similaire surgit alors du milieu de la pièce. Contre toute attente, ce pouvoir qu’elle pouvait ressentir ne provenait nullement de la blanche armure qui trônait non loin de là, mais d’une toute autre protection à la forme draconique, qu’elle n’eut aucun mal à reconnaître en raison du saphir d’Odin qui l’ornait.

Arquant un sourcil interrogateur elle ne put s’empêcher de se demander ce que faisait l’armure d’Alpha ici, et pour quelles raisons cette dernière s’éveillait à sa présence. A peine, songea-t-elle à cela, que les pièces de l’armure se disloquèrent pour venir recouvrir le corps d’une Ceridwen qui ne parvenait pas à comprendre le pourquoi du comment de ce revirement, même si elle pouvait à nouveau ce ressentir cette paix et cette sérénité née de la symbiose entre l'armure et son porteur. Alors, elle put la ressentir cette présence jusqu'alors masquée. Oui là caché dans l’ombre se tenait quelqu’un qu’elle n’avait pas vu depuis fort longtemps.

« - Pouvez-vous m’expliquer ce que tout cela signifie Aukoti ? »

EDIT de Poséidon : Evolution validée !
Revenir en haut Aller en bas
Moïra


Prêtresse d'Odinde
avatar

Messages : 758
Armure : Haillons

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [1749] Je suis l'Alpha et l'Omega (Evolution Ceridwen)   Jeu 1 Nov - 18:38

    Des doutes et questions qui avaient habités l'esprit de l'Alpha durant des années, bien peu subsistaient aujourd'hui alors qu'il se tenait face à celle qui allait hériter des armes qui lui revenaient de droit. Aukoti savait désormais d'où il venait et où il allait. Sa présence au Sanctuaire en ce jour ensoleillé n'était que la logique continuation des évènements qui s'étaient déroulés en Asgard quelques jours plus tôt, et qui avaient définitivement altéré le cours de son existence. Celui que l'on avait connu en tant que Guerrier Divin de Fafnir ne serait bientôt plus, mais il lui restait une dernière tâche à accomplir avant que son identité ne disparaisse, broyée sous les crocs des âmes révoltées qui sommeillaient en son sein. Il devait passer le flambeau, assurer un futur à la GodRob d'Alpha qui avait de toute évidence trop longtemps porté sur ses épaules indignes. Et lorsqu'il s'était demandé quel genre de personne pourrait lui succéder, la réponse était apparue de manière étonnamment nette dans son esprit.

    Dans les profondeurs de l'Etna, il avait croisé le fer avec l'incarnation de sa Némésis. Là on son armure était une robe d'ombre, la sienne revêtait la brillance de la lumière. Là où son regard n'avait vu que menace et duperie, elle avait vu l'espoir et la grandeur. Là où il avait choisis la solitude, elle était parvenue à tisser de liens dont la puissance dépassait l'entendement. Ils étaient aussi différents que le jour et la nuit, que le blanc et le noir, comme les teintes des dragons que symbolisaient leurs armures. C'était pourtant à Cerdiwen qu'Aukoti avait tout d'abord pensé, et cela avait eu pour effet de faire vibrer l'armure d'Alpha qu'il portait alors sur lui, comme pour venir appuyer sa décision. L'Oméga devait donc s'unir à l'Alpha pour accomplir la destinée qu'Odin lui avait tissé...
    Plutôt ironique, quand on savait comment leur première rencontre les avait vite placé en total désaccord. Pourtant, à bien y réfléchir, c'était la Dragonne Blanche qui, la première, avait offert à l'ancien Alpha la vision du pouvoir éclatant que pouvait dégager un cœur lié aux autres par les liens de l'amitié et de l'amour. Quelque part, c'était elle qui avait inséré en lui un minuscule éclat de lumière qui avec le temps et les rencontres était allé en gagnant en intensité jusqu'à finalement balayer les ombres de son cœur pour y révéler la vérité de ses origines. Pour être juste, Aukoti devait lui rendre la pareille... A sa manière.

    Arriver sur les terres du Sanctuaire n'avait posé aucune difficulté au jeune Ase. Même si ses pouvoirs étaient diminués en raison de la malédiction qui pesait sur son corps, les connaissances qu'il avait gagné en découvrant la véritable nature des âmes qui logeaient en son cœur lui permettait de se déplacer sans encombre en de nombreux points du globe où il n'avait pourtant jamais mis les pieds. C'était ensuite sans mal qu'il avait localisé la position de l'armure d'Oméga et, à travers elle, celle de Ceridwen. Visiblement absente de l'endroit où elle s'était établie pour veiller à la mission que lui avait confié Freyja, Aukoti avait décidé de l'attendre en déposant son fardeau juste devant la porte... Afin de pouvoir être au premières loges pour profiter des retrouvailles entre deux êtres voués à se compléter l'un l'autre. Forte de ses nouvelles sensations, la Walkyrie n'avait guère tardé à repérer l'homme qui voilait sa présence dans les ombres, et à lui exiger des explications.

      « Eh bien, il me semble pourtant que la réponse est évidente... Le nouvel Alpha du peuple d'Asgard vient de revêtir son armure. »

    S'avançant dans la lumière, Aukoti se dévoila aux pupilles de Ceridwen. Le Guerrier Divin était pâle, bien plus qu'à l'accoutumée. Son teint presque maladif était au niveau de la moitié droite de son visage recouvert de bandages étroitement serrés qui ne laissaient rien deviner de son œil ou de sa joue. De même, son bras droit reposait inerte contre son torse, tenu en écharpe et enveloppé de pansements identiques. Derrière ces bouts de papier, une sombre aura semblait se dégager des membres d'Aukoti, comme si une présence étrangère les habitait. Au reste, l'Ase portait in simple vêtement de voyage composé de bottes longues, d'un pantalon de lin et d'une veste sombre en cuir. Souriant malgré sa condition, l'Alpha observa s'avantage la fière allure de Ceridwen dans sa nouvelle armure de son seul œil valide, avant d'inspirer et expirer lourdement.

      « L'armure d'Oméga ne t'offre plus la même symbiose qu'auparavant, je me trompe? Il en est de même pour moi et celle d'Alpha. Le temps est venu pour moi de me retirer. Même si nous avons eu des désaccords par le passé, je ne pense pas qu'il puisse y avoir d'élus plus adapté que toi pour prendre ma suite. Notre combat à l'Etna m'a permis de comprendre ta force et ton potentiel, Ceridwen. Je suis persuadé que tu parviendras à devenir l'Alpha que je ne pouvais être. C'est également ce que Odin doit souhaiter depuis le début... »

    Il y aurait sans doutes eu bien d'autres choses à dire pour expliquer le brusque retirement d'Aukoti ainsi que les évènements qui étaient survenus à l'issue de la dernière Guerre Sainte, mais il était encore trop tôt pour révéler toute la vérité aux oreilles naïves et innocentes de Ceridwen. Un jour peut-être, lorsque le temps et le lieu conviendraient pour que la nouvelle Alpha puisse l'écouter, il lui conterait cette triste histoire depuis le début... En attendant, de nombreuses épreuves les attendaient tous deux. Leur prochaine rencontre n'aurait sans doute pas lieu avant plusieurs années, mais c'était là une attente nécessaire pour que les graines qu'il avait planté atteigne leur maturité. Déjà prêt à repartir, Aukoti s'avança vers la porte qu'avait quelques instants plus tôt franchis Ceridwen en lui adressant un dernier sourire qui semblait mêler joie et tristesse.

      « Ne t'en fais pas. Cela ne change rien dans l'immédiat aux ordres que tu as reçu de Freyja. Tu pourras prendre tes fonctions quand bon te semblera, lorsque tu sentiras que le moment de rentrer en Asgard sera venu. Je gage que les Saints d'Athéna continueront à veiller sur toi jusque là... »
Revenir en haut Aller en bas
 

[1749] Je suis l'Alpha et l'Omega (Evolution Ceridwen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-