RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Combat] Zobeida VS Anemos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Combat] Zobeida VS Anemos   Lun 1 Oct - 18:57

>>> Cathédrale des Enfers

"Cette fois-ci, personne ne s'interposa entre moi et celui que j'avais désigné comme mon adversaire. Ce dernier éclata de rire devant mon défi, me disant que je devais être fatiguée de vivre et autres absurdités du même genre qu'aiment à prononcer les êtres puissants (ou qui se croient comme tels) face à ceux qu'ils considèrent comme inférieurs (c'est à dire quasiment tout le monde).
Les bras croisés, le colosse de métal provoqua d'une simple respiration une véritable tempête qui faisait rage à l'intérieur de la Cathédrale des Enfers ; je remarquai également, non sans inquiétude, qu'un feu commençait à lécher les murs et les piliers du bâtiment.

Je parvins tant bien que mal à stabiliser mon tapis volant au sein de cette véritable tempête ; puis, je concentrai mon Cosmos et parvins à créer une sorte de zone de calme et de stabilité au sein de ce maelström. Je fis face au Géant qui continuait à me narguer. Sous son casque, je devinais un sourire, sourire qui allait bientôt s'effacer...
Pointant de nouveau mon arme vers lui, je lui dis d'une voix forte, qui domina le vacarme des éléments déchainés :

- Je suis Zobeida, Spectre de l'Efrit de l'Etoile Céleste de l'Embrasement ! Qui es-tu, que je sache qui je vais abattre ?..."

Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Mer 3 Oct - 17:35

Dé de handicap.
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Mer 3 Oct - 17:35

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Jeu 4 Oct - 9:39

Comment peux tu ignorer mon nom fragile humaine ! Est-ce ainsi que l’on traite un dieu ?!

Le vent autour de son immense silhouette se fit plus cinglant encore, se chargeant de cette colère qui semblait habiter le colosse d’argent comme une extension de lui même. Car de cela, nul doute à avoir, plus qu’un familier, les rafales se courbaient au moindre éclat du géant, tout comme la foudre semblait totalement abriter son frère. Il était une partie de ce vent.


Je suis le vent blanc cinglant le monde ! Leukotes Anemos ! Tu emporteras ce nom dans ta tombe fragile petite chose et je le graverai sur ton corps sans vie.


Sifflant comme un serpent passant à l’offensive, le vent d’argent se fit tornade immaculée autour du géant. Qu’importait le nom de la spectre pour le colosse, car il ne craignait nullement cette petite dague plus vulgaire encore que le dard d’une abeille face au vent lui-même. Nul ne peut vaincre les éléments déchainés armé d’un morceau de métal. Comme les humains étaient présomptueux d’ainsi croire à l’impensable et de tourner les armes vers les êtres supérieurs qu’ils étaient ! Tellement stupide !

Il vit son frère accepter également un duel avec cet être devenue géante par un tour de passe-passe qui ne lui faisait ni chaud ni froid. Ce n’était là qu’une pâle imitation de leur propre puissance ! Son frère ne craignait nullement ce genre d'illusion. Il se retourna sur son propre adversaire, si petite, tellement insignifiante. Elle ne méritait même pas son intérêt, mais tel était ses propres ordres.

Soit honorée petit insecte, qu’un dieu s’abaisse à réduire ta vie à néant !


Pour la première fois, le géant changea de position. Lui qui jusque là, avait gardé les bras croisé telle une statue de marbre se mit en branle. De toute sa stature, ses bras se décroisèrent avant que ses mains cuirassées vinrent se frapper l’une à l’autre dans un bruit de tonnerre métallique. Le vent jusqu’alors concentré autour de son impressionnante silhouette vint brutalement s’engouffrer entre les deux mains pour se faire bourrasque cinglante qui s’attaqua à l’efrit pour la faire choir et jeter sur elle ce qui les entourait dans la cathédrale du dieu des enfers. La terre alla même jusqu’à se soulever, les dalles de la cathédrale ne faisant pas le poids face à la puissance venteuse du géant d'argent.
Derrière son casque d’airain, le dieu s’amusa à jeter sur la demoiselle si fragile le carrelage du sol avec ses bourrasques habillement contrôlé pour lui faire plus de mal encore. Car ce n’était qu’une extension de lui-même et c'était si simple ! Comme d'écraser un insecte...Mais il allait un peu s'amuser avant, la tourmenter et graver sur son âme, le sceau de l'infamie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Ven 5 Oct - 21:53

"L'être cuirassé de métal répondit à ma question, tandis que le vent mugissant se faisait de plus en plus fort autour de lui :

- Comment peux tu ignorer mon nom fragile humaine ! Est-ce ainsi que l’on traite un dieu ?!
- Toi un Dieu ?! C'est une plaisanterie ou quoi ? Tu me fais plus penser à un tas de ferraille ambulant ! Remarque, c'est mieux que d'être une outre à merde ambulante... répliquai-je d'une voix moqueuse, ma dernière phrase faisant référence à Rhuax, que je désignai du pouce.
- Je suis le vent blanc cinglant le monde ! Leukotes Anemos ! Tu emporteras ce nom dans ta tombe fragile petite chose et je le graverai sur ton corps sans vie.
- Enchantée de faire ta connaissance Leukotes Anemos ! répondis-je d'une voix crâne.

Le vent se fit plus violent et, brusquement, le Géant décroisa les bras et frappa ses mains, provoquant une puissante déflagration dont l'onde de choc me propulsa en arrière. Je fus emportée comme un fétu de paille, essayant de me maintenir tant bien que mal au sein de cette tourmente ; finalement, je réussis à stabiliser mon tapis volant. Quand je dirigeai mon regard vers Anemos, je vis arriver vers moi un gros bloc de pierre filer vers moi à toute vitesse ! Je fis monter mon tapis, l'évitant de justesse. D'autres venaient vers moi et je pus les esquiver sans trop de mal, tant mon moyen de locomotion était vif : j'avais emprisonné un puissant Djinn à l'intérieur et l'avait renforcé au moyen de Getig (Matière).

- Tu as de la ressource, hurlai-je au Géant, dominant le fracas du vent. Mais tu aurais tort de me sous-estimer !

Une douce odeur d'épices, de safran, de rose et de jasmin embauma l'air, signe que je venais de faire jaillir mon Cosmos. Au sein de la tempête, une flamme pourpre et or brillait avec intensité. Je la fis exploser et instantanément, le décor se modifia du tout au tout : la Cathédrale des Enfers avait fait place à un désert de sable doré baigné par un soleil ardent.
Je prononçai un mot de pouvoir et les dunes se mirent à trembler. Une véritable muraille de sable se dressa vers le ciel, s'abattant sur le mastodonte qui fut enveloppé par une véritable tempête du désert. Des millions de grains de sable agressèrent la cuirasse immaculée du colosse, s'insinuant dans la moindre de ses interstices. Le terrible simoon dura de longues minutes, avant que, d'un simple geste, je ramenai le calme.
Je n'étais pas restée immobile durant ce déferlement de puissance : j'avais profité que le monstre soit occupé à lutter contre le sable pour lui porter cinq coups de cimeterre bien placés, sur le sommet du casque pour être précis, ce qui avait eu pour effet de produire un joli son de cloche à chaque assaut !

Mes oreilles bourdonnaient encore : l'attaque du Géant avait ébranlé mon corps, bien plus que je ne l'avais pensé de prime abord. Ce combat ne serait pas de tout repos et cet Anemos avait l'air des plus coriaces...."

Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Sam 6 Oct - 21:31

Dé de Handicap.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Sam 6 Oct - 21:31

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Dim 7 Oct - 10:54

Les rafales de vent sous ses ordres étaient aussi dangereuses que la plus féroce des tempêtes, et celle-ci était aussi docile à ses sens que le plus loyale des familiers. Comme il était bon d’ainsi déchainer sa puissance lui qui n’en avait plus eut l’occasion durant tant d’année ! Tant de siècle à l’échelle humaine ! Enfermé qu’il avait été, il était enfin libre, comme le devait être les vents d’airain eux même. On ne peut emprisonner éternellement le vent lui-même, et de cela, il allait le rappeler à tous, à commencer par cette demoiselle sur son stupide tapi. Elle serait la première d’une longue liste, ainsi était l’apanage des Dieux !

Ses paroles, il les entendit à peine, et ne sembla guère se vexé de leur teneur tant cela lui semblait risible de la part de cette petite chose. Un éclat de rire vint par ailleurs couvrir le bruit du vent un instant, amusé par une audace qu’il réduirait à néant.

Derrière son casque d’argent, le colosse observa vaguement le fragile humaine éviter certain projectile avec adresse tout en encaissant de plein fouet la cinglante déferlante de ses bourrasques. Elle évitait, luttait mais tout cela était inutile, ne le voyait elle pas, que la puissance les séparant était abyssales ? Une divinité ne craignait pas l’humain façonné par ennui.


Diverti moi petit insecte ! Après tout, c’est là la seule chose à laquelle servent les humains pour les dieux ! Rien d’autre qu’un petit instant pour tromper l’ennui d’une vie éternelle !

La réplique de l’efrit le surprit un tant soit peu, bien qu’il resta totalement de marbre face au mirage de vent et de sable qui déferla sur lui comme une bise chaude. Le sable doré s’insinua un peu entre les interstices de sa colossale armure d’argent mais son propre vent opalin se débarrassa du surplus, créant une barrière de vent se faisant tornade. Un simple petit dard de métal vint égratigner son armure. Tant d’acharnement. C’était là, la seule chose que pouvait réaliser une petite humaine…Il lui laissait une petite chance, une toute petite pour que l’espoir se transforme en désespoir sans nom dès lors qu’elle n’aurait plus la moindre chance.

Le vent est mien petit insecte. Ta bise chaude n’a aucune chance face à mes rafales d’argent !

La tornade qui l’entourait se déplaça alors sous une impulsion du colosse, son puissant cosmos explosant tout à coup pour montrer à cette stupide humaine qu’elle était la différence abyssale de leur force.


Goûte au vent Divin petite humaine ! Et apprend où est ta place !


La puissante tornade sembla enfler au contact du cosmo divin, détruisant un peu plus encore la cathédrale du dieu des morts sans que cela ne trouble le géant. Quel importance cela pouvait il avoir pour lui ? Mugissant, la tempête s’attaqua à la Djinn sans hésitation aucune alors que de nouveau, le colosse fit appel à son don pour envoyer contre la petite humaine une foule d’objet aussi dangereux que pernicieux.

Il était le vent blanc.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Mar 9 Oct - 18:53

"Le vent est mien petit insecte. Ta bise chaude n’a aucune chance face à mes rafales d’argent ! répondit le Géant qui avait l'air nullement entamé par mes attaques. Je n'écoutai pas ses rodomontades - en vérité, il variait peu ses propos, toujours les mêmes idioties sur la distance séparant les Hommes des Dieux ; enfin, si ce gros balourd méritait une telle appellation - me concentrant sur lui : l'armure qui le recouvrait avait l'air d'avoir été abîmée par le terrible vent du désert et il ne m'était pas interdit de penser que j'avais réussi à lui faire baisser une bonne partie de sa garde, sinon la totalité...

Une véritable tornade naquit sous son impulsion et, avant même que je comprenne ce qui se passât, je fus propulsée à une hauteur vertigineuse dans les airs. Je crus que mon corps allait éclater tant la pression que je subissais était au-delà de tout ce qu'un humain ordinaire était capable de supporter ; mais je n'étais plus une humaine ordinaire, loin de là : mon héritage surnaturel avait réclamé ses droits et m'avait profondément transformée. Face à cette tourmente, je pliai mais ne rompît point, comme le roseau de la fable d'un roumi dont j'avais oublié le nom.
Des gros blocs de pierre et de maçonnerie me percutèrent de plein fouet mais j'endurais la douleur stoïquement : je ne voulais pas montrer à ce Géant que je souffrais face à ses assauts !

Lorsque la tornade mourut, je sentis mon corps chuter vertigineusement mais, avant que je me fracasse contre le sol, mon tapis volant me rattrapa in extremis. Je me relevai. J'étais sonnée mais j'étais loin d'être défaite !
Je dardai un regard ardent sur le Géant et me concentrai : le paysage tout autour se modifia de nouveau, le désert de dunes et de sable disparut et nous retrouvâmes le décor familier de la Cathédrale des Enfers, toujours en feu.
Je souris et levai une main en l'air. Aussitôt, les flammes qui léchaient les piliers et les murs de l'édifice se concentrèrent tout autour de moi, en une gigantesque boule de feu étincelante. Je pointai du doigt mon adversaire et l'instant d'après le globe enflammé se précipita vers lui. D'une impulsion, je lui fis prendre la forme d'un immense oiseau de proie au plumage ardent ; le rapace fondit sur le colosse de métal.
J'avais suivi de près ma "création", profitant du fait que le mastodonte était occupé avec elle pour lui asséner quelques coups de cimeterre bien sentis.

Je pouvais évoluer au milieu des flammes sans être affectée par elles car le sang des efreet coulait en moi..."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Jeu 11 Oct - 16:11

Lancé de Dé.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Jeu 11 Oct - 16:11

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Ven 12 Oct - 13:11

Que voila une jolie petite poupée de chiffon qui se courbait face à son vent dans la plus absurde des positions ! La petite Efreet avait elle une chance face au colosse d’airain ? La question ne méritait même pas une réponse tant la différence de force – le fossé qui les séparait – était énorme. Elle se débattait sans pour autant entamer la cuirasse d’argent du dieu qui lui faisait face. Qu’était une vie humaine par rapport à celle sans âge dont il était doté ? Rien. Et qui pouvait se targuer de pouvoir blesser le vent blanc ?

La petite poupée retomba mollement dès que la tornade se calma sous son ordre, la précipitant vers le sol alors que son tapis la rattrapait avant que la chute ne lui soit réellement fatale. Il s’amusait. Il la voyait se débattre tant et plus que cela commençait à l’amuser, jouant de ses mirages et de son faux vent pour le blesser et entamer le métal de son armure. Il la laissait faire pour le moment, mais bientôt, oh oui, très bientôt, il lui montrerait la différence de niveau. Mais il allait encore jouer un peu. Le vent pouvait être ainsi aussi, caressant avant de se transformer en une tempête cinglante anéantissant tout sur son passage.

Et puis fatalement, les flammes devinrent un temps, le familier de la fragile spectre sur son tapi volant. Derrière son casque, une grimace vint perturber son faciès alors que le feu obéissait à la demoiselle. Ce n’était pas à elle qu’il devait obeissance, pourtant, après cette infime colère qui se répercuta sur la violence de son vent, le colosse s’en amusa.

C’est tout ? Ces flammes ne sont rien ! Juste un peu de chaleur que le vent aura tôt fait de dissiper !

Et pour le coup, il encaissa de plein fouet la vague de flamme sans aucune hésitation, même si le feu n’était pas l’élément qui appréciait le plus, face à cette humaine, il ne reculerait pas. Il était un dieu, et quelques flammèches ne le handicaperaient pas suffisamment pour perdre cette joute. Il lui donnait une petite chance, une infime avant que celle-ci ne soit balayer par les rafales d’argent.

Allez, continue de m’amuser ainsi, peut être que je te tuerai plus vite…Ou te ferais je agoniser lentement pour réparer cet affront ?


Le cosmos d’argent se déploya telle une cape lunaire, le vent se levant avec puissance autour du créateur en plein milieu de la tourmente. Il n’avait pas fait un pas depuis le début de l’affrontement, pas un seul malgré les coups cimeterre ou bien même les attaques de l’insecte, comme si il était planté dans le sol, indéracinable. Une nouvelle fois, il fit claquer ses paumes l’une contre l’autre, son vent s’engouffrant dans la faille et se précipitant avec avidité sur cette jolie proie toute désignée. Si folle pour avoir osé s’en prendre a leur maître ! La terre trembla devant ce son et cette brutale bourrasque, envoyant sur cette demoiselle volante de nouveau objet qui n’avait pas encore été pulvérisé par les géants. Ce n’était là, qu’un miracle issus des dieux eux même, mais nul doute que leurs puissances combinés la mettrait à mal.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Lun 15 Oct - 13:08

"Le Géant subit mon attaque enflammée sans broncher, se permettant même de se moquer de moi :

- C’est tout ? Ces flammes ne sont rien ! Juste un peu de chaleur que le vent aura tôt fait de dissiper !
- C'est ça, fais le bravache ! Mais moi je vois bien, je sens bien, que mon arcane a bien fait son office ! fis-je en souriant.

A nouveau, le colosse mobilisa ses murailles de vent et à nouveau il frappa dans ses mains, si fort que l'air lui-même sembla onduler sous le choc. Je fus projetée en arrière et réussit à me maintenir tant bien que mal au sein de la tourmente qu'Anemos avait soulevée. Une fois de plus, le mastodonte envoya vers moi des blocs de maçonnerie massifs. Les esquiver fut un jeu d'enfant tant ils me paraissaient lents, comme se mouvant comme dans un rêve. L'un d'eux toutefois fut plus rapide et ce fut avec une sorte d'horreur que je le vis venir vers moi ; il se passa alors quelque chose d'extraordinaire : mon corps se dispersa en mille flammèches et le bloc passa à travers moi sans me faire le moindre mal. L'instant d'après, les petites flammes se rassemblèrent et je sentis mon enveloppe charnelle se reconstituer.

- Par quel prodige... fis-je, quelque peu interloquée, comprenant que ma nouvelle nature, mi-humaine mi-efrit, m'avais permis de réaliser, malgré moi, ce prodige. Je remis ces considérations à plus tard : j'avais un Géant sur le feu ! Je pointai Vent du Désert vers mon adversaire et portait un coup, un seul, dans l'air, sans même chercher à atteindre mon adversaire, tout en concentrant mon Cosmos...
Mon mentor m'avait enseigné Ribash (Énigme) qui me permettait de courber l'espace et de me jouer de la notion de distance. Le coup de cimeterre que j'avais porté au hasard fut répercuté à l'infini, amplifié, démultiplié si bien que ce ne fut pas un mais des centaines, des milliers de coups de lame qui touchèrent simultanément le colosse de métal, le frappant de tous les côtés, certains en des angles impossibles. L'armure se mit à résonner autant de fois qu'elle fut touchée, produisant une sorte de symphonie étrange...

Toujours assise en tailleur sur mon tapis volant, j'attendais la prochaine offensive de mon adversaire..."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Lun 15 Oct - 18:29

    Lancé de dé.
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Lun 15 Oct - 18:29

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Jeu 18 Oct - 11:19

Plutôt présomptueuse pour un petit insecte ! Croit ce qu’il te plait de croire, ta mort n’en sera que plus douce à mes sens !

Le géant n’avait cure des artifices de la damoiselle qui lui faisait face mais s’étonna pourtant face à la disparition impromptu de sa proie en flammèche à l’allure de luciole scintillante. L’espace d’un instant, elle ne demeura qu’uniquement en tant que ses quelques flammes éparses avant qu’elle ne prenne de nouveau corps, visiblement surprise par ce pouvoir dont elle n’avait aucune idée. Quel étrange créature était ce là ? Quelle humaine était capable d’ainsi courber son propre corps pour se faire l’espace d’une poignée de seconde flamme écarlate ? A défaut de trouver une quelconque explication, le colosse d’argent s’en amusa, trouvant dans cette nouvelle parade, un regain d’amusement, si ce n’était d’intérêt à cette lutte vaine. Qu’elle continue à l’amuser donc ainsi ! Le combat n’existait à son sens que pour cela !

Danse, danse petite poupée de chiffon jusqu’à ce que les fils qui te maintiennent en vie ne soit coupés par les Moires ! Que vas-tu me montrer encore ?


Le vent se fit alors barrière tempétueuse autour de sa colossale silhouette, lui qui n’avait jamais disparut fut plus vigoureux encore pour contrer l’assaut étrange de la fille de l’homme.
L’insecte avait de la ressource, semblait il, suffisamment pour le distraire encore un peu mais pas assez pour l’empêcher de la tuer. Sa vie tenait entre ses mains, et de ça, elle n’en avait pas conscience, tout du moins ne voulait elle pas le remarquer. Soit. Il le marquerait sur son corps comme autant de flèches acérées. Oh, elle l’avait bien un peu égratigné avec ses attaques mais cela ne suffisait pas à stopper son fléau. Sous l’armure opaline il demeurait droit et inaltérable telle le rocher qui jamais ne bougeait, et jusqu’au bout, il demeurerait droit.

Ses rafales se firent barrière pour contrer les coups de la damoiselle, sifflant plus encore alors qu’elles finirent par se rassembler pour se transformer en une immense tornade. De nouveau, celle-ci prit son essor et fonça vers la fragile humaine qui faisait stupidement face à un dieu. Quand se rendrait elle compte qu’elle n’avait aucune alternative ? La mort viendrait forcément l’entrainer dans les méandres du royaume de son dieu ! Ou peut être pas.


Alors te transformeras-tu de nouveau en petite luciole enflammé fragile humaine ?

D’un geste étonnement élégant de la main compte tenu de son apparence titanesque, tel un chef d’orchestre habile, il courba les rafales pour envoyer de nouveau à la face de la damoiselle de nouveau projectile.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Mar 23 Oct - 12:46

Le Géant s'amusa de ma dernière réplique et me traita de "petit insecte", disant que ma mort lui plairait au plus haut point. Je ne relevai pas ses sarcasmes : d'une part je me devais de rester concentrée afin de mieux me préparer à son prochain assaut et d'autre part, ce balourd surdimensionné commençait à se répéter un peu... Anemos fit rugir de nouveau les vents qui menacèrent de m'emporter comme la fois précédente. Je stabilisai mon tapis et concentrai mon Cosmos, créant ainsi une sorte de barrière entre moi et la tourmente. Je tins bon durant quelques instants mais, au final, je ne pus empêcher la puissance des éléments ainsi déchainés de me propulser vers les hauteurs ; je heurtai le plafond de la cathédrale avec fracas et, par un curieux phénomène, dû à la combinaison de la force du vent et au choc, y restai encastrée.
Ainsi immobilisée, je ne pus éviter les gros blocs de pierre qui me frappèrent durement. Sans la protection fournie par mon Surplis - que j'avais rendu invisible - je serais morte depuis belle lurette.

La tempête cessa et je repris mes esprits. Je me rassis en tailleur sur mon tapis volant et me dirigeai vers mon adversaire, le regard furibond...
Je concentrai, non fis exploser mon Cosmos : aussitôt une entêtante odeur de sable chaud, de rose, de jasmin et d'épices embauma l'air ambiant et le paysage tout autour de nous se modifia : nous nous trouvions maintenant au-dessus de la couche des nuages, éclairée par une lumière qui semblait venir de partout à la fois ; l'air lui même était lumineux et l'atmosphère était d'une sérénité absolue.
J'entonnai alors une incantation en ancien perse :

Ô Légions célestes, gardiens des mondes supérieurs
Entendez mon appel, moi qui suis Servante de la Vérité
Car voici un impie, un serviteur du mensonge
Affutez vos lames de feu et frappez le de toute votre ire divine !

Le son d'une trompette déchira l'air et l'instant d'après une point brillant apparut au loin. Ce point grossit et l'on put enfin discerner une longue colonne vivante composée en majorité d'êtres humanoïdes à la peau dorée, à la chevelure argentée, aux ailes pareilles à celles des grands oiseaux ; leurs yeux brillaient comme les étoiles et leurs mains à la fois fines et fortes tenaient des glaives scintillants.
Au fur et à mesure qu'ils approchaient, on put mieux voir que certains présentaient des aspects des plus inhabituels : certains étaient des lions ou des taureaux pourvues d'ailes, d'autres étaient semblables à des roues enflammées couvertes d'yeux.
Tels étaient les Yazatas, les serviteurs d'Ormuzhd, le Principe Suprême du Bien. Ils se massèrent tout autour de moi, attendant mon ordre. J'élevai mon cimeterre et le pointai vers Anemos. Aussitôt les milices célestes, au nombre d'une myriade* de myriade, se ruèrent, en poussant, de leurs voix d'airain, un cri de guerre, sur le Géant qui fut aussitôt assailli de toutes parts par la masse lumineuse et solaire des cohortes angéliques, le frappant de taille et d'estoc avec leur épées de feu, leurs cornes d'or, leurs griffes de lumière...

J'assistai d'un air tranquille à la bataille entre les anges et le Géant, entre les forces de la lumière et des ténèbres ; à un moment donné, je concentrai mon Cosmos et adressai une prière à mon suzerain divin :

Hadès, fils de Cronos et de Rhéa
Entends l'appel de ton humble servante
Zobeida, Spectre de l'Efrit de l’Étoile Céleste de l'Embrasement
Que ton souffle divin me redonne de la force
Afin de mieux triompher de mon adversaire
L'impie, le fou, qui ose profaner ton royaume
Et salir ainsi ton nom et ton honneur !


L'issue du combat était de plus incertaines mais je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour le gagner ou tout au moins faire en sorte que mon ennemi ne l'emporte pas si facilement !..."

* Une myriade : 10 000

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Jeu 25 Oct - 9:08

    Lancé de Dé.
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Jeu 25 Oct - 9:08

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Jeu 25 Oct - 15:07

Ainsi s’agitait elle de nouveau, s’élançant dans les cieux sur ce tapis volant en se faisant entrainer par la tourmente qu’il avait levé. Comment pouvait-elle, sur cette paillasse ridicule, contraindre le vent blanc ? Nul n’avait ce pouvoir ci ce n’était lui, et sa frêle barrière ne tint pas le coup face aux rafales. Ainsi était la différence de force entre un dieu et un spectre, de ça, le colosse le savait. Un instant, un éclat de rire perça sous sa colossale armure d’argent, riant de ce combat qui après tant de temps enfermé dans un monde où le temps n’avait plus court, lui était une distraction des plus appréciable. Exister sans combattre lui était devenu insupportable. Le vent était libre ! Ivre, il n’appelait à aucune contrainte, soufflant entre les plaines et les mers du monde, grisant. Emprisonné, il n’était plus rien. Rien de plus qu’une misérable bise qui n’avait aucun lieu d’être, pas même celui d’éloigner l’ennui. Rien n’était meilleur à ses sens que de sentir les rafales l’envelopper, le carnage qu’il laissait sur sa passe dans la cathédrale du dieu des morts dont il n’avait que faire.

Mais la petite poupée avait encore des atouts dans sa manche. Une prière. Une simple prière résonnant à travers le temps et l’espace qu’il ressenti avant d’apercevoir ses ombres. Des êtres divins ? Le regard sans âge du colosse d’airain observa la horde de créatures étranges qui furent appelé par cette simple prière d’une servante d’Hadès. Quel étrangeté était ce là encore ?


Comme tu es présomptueuse pour te croire servante de la vérité ! Voyons la force de cette ire que tu me promets !


Les bras écartés, le géant d’argent encaissa sans un bruit la déferlante de puissance de la spectre, sans broncher, il sentit les coups des créatures qui se disaient servant de la vérité. Qu’importait alors les blessures que son armure ne parvint pas à effacer, il fit cette douleur sienne et s’en enorgueillit. Il ne tomberait pas pour si peu, et c’est dans un éclat de vent soudain que le colosse effaça les traces de ces familiers étranges, ignorant les éclats de son armure après un coup d’œil perplexe à celle ci.

Tu appelles à toi d’étrange familier venu d’un autre temps et tu finis par revenir docilement auprès de ton maître pour quémander un peu de force ? Hadès tolère à son service de bien piètre servant !


Etait ce la colère qui habitait son ton alors que les vents s’amassait autour de lui dans le plus grand chaos ? La déferlante de vent souleva dans sa passe de nouveau projectile qui vinrent blesser la demoiselle sans le moindre scrupule. Le cosmos du colosse explosa alors, entouré de la masse éthérée de son vent d’argent. Il était là, le vent d’airain, argenté, impétueux, entourant le colosse de son éclat opalin, de ses rafales tortueuses.

Je vais te faire gouter à la puissance d’un dieu, et te faire regretter cette allégeance trompeuse !

Les vents se firent tempête, puissante, entêtante, elle grandit autour de sa silhouette sans faire cas de la cathédrale mise à sac par cette puissance dévastatrice émanant du monde entier. Ils étaient là, tous autant qu’ils étaient, prêtant leur puissance au colosse d’argent avant de s’abattre dans un maelstrom sur la pauvre spectre.

Quelle vérité peux tu connaître, petite humaine ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Dim 28 Oct - 11:04

"Anemos encaissa sans broncher les coups portés par les cohortes célestes. S'il y avait bien une chose que je devais reconnaître à ce Géant c'était son stoïcisme. La curée durant un bon moment jusqu'à ce que le colosse disperse les légions d'une impulsion. Le ciel lumineux disparut et nous retrouvâmes le décor familier de la cathédrale en flammes.
Le Géant se gaussa de moi, notamment des mes allégeances : en effet, j'en avais appelé aux serviteurs d'Ormuzd (appelé aussi Ahura-Mazda) et l'instant d'après j'invoquai Hadès. Ce dernier d'ailleurs avait favorablement répondu à ma prière puisque je sentis un afflux massif de puissance divine qui referma une partie de mes chairs meurtries et restaura mes forces.

- Sache ô balourd surdimensionné que le nom d'une divinité importe peu pour qui sait regarder au-delà de la simple apparence des choses. Répondis-je d'une voix douce, un sourire énigmatique aux lèvres.

Je n'en dis pas davantage : à quoi bon entrer dans les détails, essayer d'expliquer des choses de portée métaphysique à ce genre d'être ?
Anemos souleva d'immenses blocs de pierre que je ne pus, cette fois, éviter. L'un d'eux m'éjecta de mon tapis volant et j'entamai une longue chute, voyant, sentant le sol se rapprocher de plus en plus rapidement... C'est alors que le titan déchaîna la tempête. Ses précédentes attaques ne furent qu'un aperçu de sa véritable puissance car je fus emportée, balayée, ballotée comme un vulgaire fétu de paille ! Je traversai avec fracas l'un des vitraux de la cathédrale et fut précipitée au dehors de l'édifice.
Je heurtai le sol rudement et restai sonnée de longues secondes. Je me relevai, la tête bourdonnante, le corps tremblant et fis quelques pas. Mon véhicule vint à moi et c'est avec peine que je me rassis en tailleur. Je pris mon envol et vis, au loin, le casque argenté du Géant à travers la fenêtre que je venais de traverser.
Dans l'état où je me trouvais, il était hors de question de l'attaquer. Aussi me concentrai-je, récitant un mantra. Bien vite, les paroles prononcées, leur rythme, leur intonation, m'aidèrent à ignorer la douleur et à clarifier mes pensées.

असतो मा सद्गमय ।
तमसो मा ज्योतिर्गमय ।।
मृत्योर्मामृतं गमय ।
ॐ शांति: शांति: शांति

Asato maa sad-gamaya
Tamaso maa jyotir-gamaya
Mṛityor-maa-mṛitan gamaya
Om shaantiḥ shaantiḥ shaantiḥ*

Tout en récitant ce mantra, en sanskrit, la mère de toutes les langues, je dardai un regard sur le colosse. Peut être l'emporterait-il sur moi, peut être pas. Quoi qu'il en soit, il ne s'en sortira pas sans y laisser des plumes..."

* Mène nous de la Non-Vérité vers la Vérité, des Ténèbres vers la Lumière, de la Mort vers l'Immortalité. Ôm, paix, paix, paix.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Mer 31 Oct - 10:55

Quelle pitoyable excuse pour expliquer une telle trahison ! Mais qu’importe, les suppôts de ce petit dieu sont le moindre de mes soucis ! Mais ne te fais pas servante de la vérité, tu ne sais rien.

Le vent dominait l’aire de combat, la cathédrale plus que mise à mal par les attaques du géant d’airain branlant de toute part. Cette constatation apporta en son âme millénaire un regain d’amusement malgré les blessures qu’il avait subit. Ce corps n’avait pas atteint sa pleine puissance semblait il, ou le temps passé dans cette prison insipide lui avait plus coûté que ce qu’il avait cru. Le vent devait être libre, emprisonné, il n’était alors qu’une fleur se fanant de manière inexorable.

De telle créature n’aurait jamais dût exister…


Les humains étaient si présomptueux pour avoir l’audace d’affronter un dieu, pis encore, d’ainsi le traiter alors que sans eux, jamais ils n’auraient vu le jour. Même si cette ascendance était on ne peut plus indirecte pour l’heure. Le géant n’écouta guère les nouveaux mantra de la demoiselle à l’allégeance trompeuse. Qu’Hadès ait à son service de tel félon ne l’étonnait pas, un petit dieu avec une armée d’humain de peu de foi, cela lui allait assez bien au final.

Les rafales cinglèrent de nouveau aux oreilles de la spectre sans aucune hésitation, ébranlant ce tapi qui l’accompagnait comme un familier insupportable. Si frêle. Les courants d’air se firent violentes bourrasques pour soulever de nouveau ses projectiles qui l’amusaient tant. Les manipulant comme un marionnettiste chevronné, le colosse les jetèrent sur la demoiselle dans un ballet aussi dangereux qu’amusant à ses sens. Le vent était libre.

Il avait besoin de temps. Un peu plus pour puiser dans ces rafales venant du monde la puissance dont il avait besoin pour achever cette gamine trop insolente à son gout. Il y avait une limite à ce qu’il pouvait tolérer, même lui, et de savoir cette gamine prétendre connaître une vérité qu’elle ne pouvait même pas toucher du bout de ses doigts souillées par son appartenance à l’humanité l’agaçait particulièrement.

Elle ne savait rien.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Jeu 1 Nov - 10:08

"Ce Géant n'était bon qu'à railler ! Il avait écarté ma réponse d'une remarque cinglante et cynique, se moquant de mon statut de servante de la vérité et d'Hadès, qu'il traita de "petit dieu". Je soupirai et choisis, une fois de plus, de ne pas relever ses rodomontades : si je le faisais, il repartirait de plus belle. Aussi, me concentrai-je sur le combat en cours.
Le vent, qui avait quelque peu baissé en puissance, rugit de nouveau, soulevant de massifs rochers qui se dirigèrent vers moi à toute vitesse.
Dans l'était où j'étais je ne parvins pas à les esquiver et je me retrouvai, pour ne pas changer, en train de mordre la poussière. Je me relevai, les dents serrées, une lueur inquiétante dans le regard...

J'empoignai "Vent du Désert", le cimeterre que m'avait donné mon maître et poussai un petit cri : mes mains avaient tellement été meurtries par les attaques d'Anemos que les actionner provoquait en moi une vive douleur. Hors de question de me battre au corps à corps dans ses conditions !
Je me concentrai et une aura de lumière pourpre et dorée nimba le paysage déchiqueté de la Cathédrale et de ses alentours. J'expulsai mon Cosmos sous la forme d'un mince rayon de couleur violette qui grimpa à la verticale, traversant le ciel des Enfers, constellé d'étoiles pourpres.
D'autres, de couleur jaune, firent leur apparition quelques instants après et se mirent à grossir et grossir encore. Leur éclat était insoutenable, comparable à celui du soleil...

Ce n'était pas des répliques de l'astre du jour qui s'abattirent sur le colosse de métal mais de lourds blocs de roche en fusion, des astéroïdes. Les projectiles incandescents frappèrent de part en part mon adversaire ; j'avais remarqué tout à l'heure que le feu avait sérieusement entamé la carapace argentée qui le recouvrait, raison pour laquelle j'avais opté pour l'utiliser de nouveau. Et puis, j'aimais tellement le feu...

Ce dernier d'ailleurs se reflétait dans mes prunelles et c'est avec un regard de braise, au sens propre du terme, que je couvais le Géant..."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Sam 3 Nov - 16:27

Ce qu’il adviendrait de ce combat, nulle légende ne viendrait l’étoffer, il resterait unique, idiot et improbable. La puissance d’un dieu contre celle d’un humain. Un géant face à un insecte. Vaincre un corps ne suffirait à vaincre une âme plusieurs fois millénaire pourtant, et cela de manière aussi aisée. Qui pouvait tuer un dieu ? Un humain en avait il le pouvoir ? Et le vent ? Pouvait on vaincre ce qui était immatériel ? Est-ce que cette petite humaine se targuant de connaître la vérité du monde pouvait répondre à cette simple question ?

Qu’importait au colosse au final, de cet être, des blessures sur un corps qui ne faisait pas tout. Lui il connaissait cette vérité qu’elle ne pouvait connaître. La connaissance avait été donnée aux hommes par une facétie exaspérante mais cela ne les rendait pas pour autant détenteur d’un savoir qui par essence, n’appartenait qu’à eux.

Le colosse d’argent fit lever ses vents pour contrer le nouvel assaut de la demoiselle humaine, une pluie au combien mortelle de roche en flammes qui s’abattait sur le géant sans discontinuité et avec une ferveur renouvelé. La puissance de l’attaque l’ébranla mais il ne laissa rien paraître, encaissant sans broncher une partie de l’attaque dans le grondement des flammes alors que le vent se faisait bouclier pour le protéger au mieux. La douleur n’était rien dans son monde, dans son corps titanesque qui avait été si longtemps enchainé dans les affres du tartare.

Le géant usa de ses bourrasques à présent bien connue pour de nouveau s’attaquer à la petite humaine qui l’attaquait, projetant des bloc de roche à sa face avec une vigueur illusoire. Ce corps arrivait à son terme. Etait ce son emprisonnement qui avait aussi drastiquement atténué sa puissance ? Les vents enchainés qu’il était avaient ils si peu supporter cette absence horrible de la liberté si précieuse qu’ils représentaient d’ordinaire ? Qu’importait. Mais quand bien même cette gamine vaincrait ce corps perclus, il ne flancherait nullement de sa ligne de conduite. Elle resterait un insecte.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zobeida


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 283

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   Sam 3 Nov - 18:03

fureur des cieux, comme te contempler emplit mon cœur d'une immense allégresse, fait bouillir mon sang d'efreeti et provoque en moi une extase comparable à la plus ardente des étreintes !
Anemos érigea une barrière de vent pour contrer la pluie de mort qui s'abattit sur lui ; il parvint à parer une partie des astéroïdes enflammés, les autres se fracassant avec violence sur sa carapace argentée qui avait beaucoup perdu de sa superbe.
Je devais pourtant admettre qu'il encaissait bien la plupart de mes attaques et qu'il n'avait pas émis le moindre cri de douleur, ni une seule plainte depuis le début de notre combat. C'était tout à son honneur.

Quelque chose me troublait et cela n'avait rien à voir avec le Géant : lorsque j'avais adressé ma fervente prière à Hadès ce n'était pas son Cosmos qui avait refermé une partie de mes blessures. Et si je ne me trompais pas, c'était celui de Perséphone que j'avais ressenti. Un sourire de gratitude illumina mon visage et je me promis de remercier l'épouse d'Hadès quand je la reverrai de nouveau.
La masse imposante d'un bloc de roche qui fondit sur moi me ramena à la réalité : il me percuta de plein fouet et je fus éjectée de mon tapis volant. Je chutai sur le sol accidenté. D'autres blocs suivirent et je fus ensevelie.

Quelques secondes après, ils furent pulvérisés par une force irrésistible, laissant votre servante dont les yeux brillaient d'un éclat insoutenable, signe que j'étais très en colère...

- Finissons-en une bonne fois pour toutes ! hurlai-je, faisant exploser mon Cosmos à son paroxysme. Une odeur de jasmin, de rose, de sable chaud et d'épices emplit l'atmosphère. Puis le décor changea de nouveau : la Cathédrale des Enfers fit place à une cité orientale dont les bâtiments, les murs et le sol étaient de l'airain le plus pur ; les rayons d'un soleil généreux se reflétaient sur le métal, lui donnant l'aspect de l'or.
Des créatures étranges se promenaient dans les rues ou étaient accoudées aux balcons : ressemblant à des humains, elles arboraient des couleurs de peau inhabituelles : certaines avaient la peau bleutée, d'autres vertes ou encore noires comme l'ébène ; certaines se déplaçaient avec grâce, d'autres avançaient d'un pas pesant, le corps environné de flammes. Une impression de force se dégageait de chacune d'entre elles.

- Tu vas goûter une dernière fois à mon arcane la plus puissante. Sache que c'est un grand honneur que je te fais là, Anemos ! hurlai-je au colosse, tandis que les habitants de cette cité insolite se rassemblaient derrière moi, attendant mes ordres, telle une armée derrière son souverain. Ô Déesse des Enfers, ô Perséphone, ô fille de Zeus, c'est à toi que je dédie cette attaque !

Cimeterre pointé en avant, je lançai la charge. Et la formidable armée s'ébranla ! Les Djinni, plus rapides, car liés à l'Air, s'élancèrent avec grâce, arme au poing, atteignant en premier la cible que je leur avais désigné. Puis vinrent les aquatiques Marids qui s'abattirent sur Anemos, telle les vagues de l'océan à l'assaut des terres, suivis par les Efreeti au corps de basalte, d'obsidienne et de flammes qui crachaient le feu sur le Géant. Les lents Dao frappèrent de leurs poings massifs, aussi solides que le roc, mon adversaire.
Le fils de Gaïa était submergé de toutes parts par cette horde de créatures surnaturelles qui tailladait, noyait, rôtissait, concassait... Les cris de fureur des Efreeti, qui ressemblaient au grondement d'une forge, se mêlaient à ceux des Dao qui évoquaient la terre quand elle était en proie à ses violents soubresauts qui parfois la saisissait.

Le sort d'Anemos semblait scellé et je contemplais, impassible, la curée..."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Combat] Zobeida VS Anemos   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Combat] Zobeida VS Anemos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Cathédrale-