RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Menelaos


Nouvel Éveillé


Messages : 3875

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Dim 2 Déc - 17:29

~~ Le Départ ~~


Poséidon regardait dans le vague. Chaque chose semblait si terne et sans saveur, sa Nièce considérée comme un imposteur, lui sans terre, il était indéniable que cela devenait trop politiquement correct à son goût. L'ennui le consumait. Puis, il reprit ses esprits quand un beau papillon se posa à ses côtés pour le saluer avec toute la dignité d'une noble dame de sa Cour. Lui adressant un sourire, il l'invita à se relever et à s'approcher de lui pour une petite réunion de quelques instants. Il avait une mission particulière envers elle et il devait lancer les festivités de son nouveau règne.

" Dame Mélisandre, allez à Jamir pour ce que vous savez et emporter avec vous le chevalier de Bronze du Lionnet ! Pourquoi ? Vous le comprendrez nous pensons en chemin... Les notes de Maître Hakurei sur le Grand Héritage ne doivent pas se perdre ! Vous avez toute latitude en la matière et nous vous faisons confiance... "

Puis, sa tête se leva vers les cieux orageux pour laisser un soupir s'évaporer à travers la pluie. Dans ce léger frémissement, ses pensées se portèrent vers la jeune Néréide pour lui insuffler les mots qu'elle attendait certainement depuis un moment. Se consumant dans le cosmos, chaque mot se forma dans la pluie pour devenir un appel doux et protecteur. Dans un sillon azuréen, son cosmos arriva à son terme et délivra son message laconiquement.

" Dame Marina, nous vous commandons d'aller à Venise assister notre Quaesitor ! Pour notre Empire, il nous faut retrouver la table d'émeraude et connaître le fin mot sur cette affaire. "

C'est alors qu'un cosmos bien particulier attira son attention dans la brume environnante. Un homme, portant sa boîte de pandore sur ses épaules, venait d'entrer en scène à la satisfaction du Dieu des Océans. Dans un respect mutuel, il le salua et l'invita à se relever pour s'approcher de sa déesse en proie à ses propres démons. Mais... Tel un faucon qui éclatait les nuages, le chevalier du Sagittaire atterrissait sur le sol boueux. Il demanda à parler à ses frères d'armes et dans un signe, il les laissa s'entretenir entre eux jusqu'à que le nouveau venu vint à demander l'inqualifiable. Fermant le poing sur son trident, il allait répondre quand les deux chevaliers d'or qui lui faisaient face prirent la parole avant lui. Il écouta les mots des deux hommes sans donner la moindre chance de comprendre son état d'esprit et lorsque le chevalier du Bélier termina son propos.

Dans un réveil aussi brutale qu'inattendu, Athéna releva alors la tête pour voir le Grand Pope dans les bras de Shion. Bondissant vers lui, ses larmes témoignaient de son impuissance face à cette situation des plus préoccupante. Dans une prière aussi faible que difficile à entendre, son cosmos divin disparut dans le néant. Plus rien. Poséidon la retint alors pour ne point la voir chuter, il n'y croyait pas lui même mais cela le confirmait dans ses intuitions paradoxalement. Athéna dans le creux de son bras, il l'entoura de son cosmos pour la préserver en se retournant vers les chevaliers d'or présents dans son entourage.

" Chevalier Signun du Sagittaire, notre réponse sera plus lapidaire que celle de notre ami. Jamais ! Oui, jamais nous ne vous donnerons Tokuza, Juan ou même les corps du Grand Pope et de la Déesse Athéna pour les donner en pâture aux sbires de l'imposture ! Vous avez choisi votre camp, à partir de maintenant et face à une telle demande, nous considérerons que tout chevalier d'or, d'argent ou de bronze n'ayant pas notre confiance sera interdit de séjour dans les terres saintes de l'Empire des Sept Mers. Nous ne vous attaquerons jamais si tant est que chacun reste dans son domaine, aucun Marina ne portera la main sur un Saint de sa propre initiative, en mémoire de notre ancien Prêtre, nous souhaitons que cela soit ainsi ! "

D'une humeur maussade, le Dieu des Océans avait donné son jugement. Chaque mot avait été pesé avec soin, il ne comptait pas porter atteinte à ceux qui protégeaient le sanctuaire terrestre et même s'ils avaient choisi la mauvaise voie. Ses prunelles azuréennes observèrent froidement le chevalier de la Neuvième Maison du Zodiaque. Il fit alors quelques pas dans la direction du Chevalier des Poissons pour lui remettre le corps de la Déesse de la Sagesse. Il saurait la protéger sur l'un des chevaux des mers. Enfin, il se retourna vers le dernier arrivé pour aller dans sa direction.

" Chevalier Signun, croyez vous que nous dévorons les cadavres ? Car si oui, vous me confondez avec mon aîné et nous n'apprécions pas cela. Donc en attendant, Le Pope Fawn sera protégé dans le Temple sacré d'Atlantis. A ce que nous savons, peu de personnes ont eut le privilège de reposer dans ces lieues ! Allez dire à la Dame d'au-dessus que nous aurons plaisir à parler avec elle dans l'endroit neutre de notre choix !.... Se retournant vers Shion et Celsius. Chevaliers ! Nous y allons, le temps est venu de tirer cette affaire au clair. Nous vous laisserons à disposition notre bibliothèque royale, notre épouse y tient à jour les connaissances de ce Monde. "

Frappant trois fois le sol dans son trident, une gigantesque nef sortit des flots toutes voiles dehors. Le Dieu des Océans signifiait ainsi le temps du départ pour les siens et pour les Saints qui les avaient rejoints dans la quête de la vérité et aussi celle de la reconquête. Bien des choses ne s'étaient pas passées comme espérer mais il devait avancer, refluer pour avancer encore en plus dans les profondeurs de cette affaire bien charnelle au final. Dans un sourire énigmatique, il regarda la jeune Mary partir en avant et leurs regards échangés signifiaient que le jeu venait de commencer entre eux.

Arrow Entrée du Sanctuaire Sous Marin

Revenir en haut Aller en bas
Tristan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Dim 2 Déc - 20:46

Tant de monde en ces lieux et tellement de bordel en apparence. Pourquoi s'étaient-ils tous rassemblés ici plutôt que d'aller voir leur Déesse au sommet de ce Sanctuaire? Après tout, la version du bas était bien protégée aux côtés du Dieu des Océans, il n'était pas nécessaire que quelques freluquets d'Athéna se mêlent de ces histoires. Encore que... peut-être faisait-il mieux de réfléchir davantage au vu de la défaite que l'un d'eux venait de lui infliger au Tournoi. Jetant un regard curieux autour de lui, Tristan tenta de voir si ce dernier ne se trouvait pas aux alentours. Non, aucune trace. Probablement était-il encore au Tournoi puisque lui avait passé le premier tour. Peut-être irait-il loin dans cette compétition, qui pouvait le savoir. Mais il faudrait qu'il trouve un moment pour en parler à Poséidon. Un moment plus calme bien évidemment.

Les lieux commençaient et chacun semblait avoir compris où se trouvait sa place. Les Saints retournaient vaquer à leurs occupations tandis que les Marinas se plaçaient afin de protéger les lieux comme demandé par Poséidon. Tristan, lui, attendait la réponse de son Dieu, celui-ci ne l'ayant probablement pas convoqué seulement pour défendre l'entrée. Non, il y avait bien assez de combattants ici pour y parvenir. Jetant un regard interrogatif à Haiken, ses yeux se stoppèrent en apercevant une figure qu'il ne connaissait que trop bien s'approcher de lui. Mary, la seconde jumelle. Après l'accueil que lui avait réservé Ann sur l'île de Circé, il était fort à parier que l'heure du second acte était arrivée. Ne restait qu'à espérer que l'épilogue serait le même.

Mais où était passée la Dame qu'il avait quittée quelques années auparavant? Six ans au service de Poséidon avaient ils changé Mary à ce point pour qu'elle fasse preuve d'un tel comportement. Bah, le bon côté des choses, c'est qu'elle semblait s'être davantage encore endurcie. Peut-être arrêterait-elle de s'attacher aux mauvaises personnes pour faire les meilleurs choix pour les Marinas. Ecoutant ses paroles sans broncher, Tristan conserva une mine impassible alors que Mary lui déversait son venin au travers de ses paroles. Seul témoignage de la présence de l'Hippocampe, une légère brise qui se leva pour caresser leurs visages alors que les effluves de la Sirène parvenaient à ses narines. Puis finalement, à ses dernières paroles, Tristan se contenta de répondre d'un ton plutôt las.

Moi-aussi, je suis content de vous revoir Dame Mary. Mais je pense qu'il y a des manières bien plus terribles de gâcher sa vie que de servir le Seigneur Poséidon. Une vie entière de piraterie par exemple?

Laissant Mary retourner à ses occupations, Tristan reporta son attention sur Poséidon, toujours en attente de sa réponse. Après tout, Mary finirait bien par tirer un trait sur cette histoire. Ne serait-ce que pour le bien du Sanctuaire Sous-Marin. Et si ce n'était pas le cas? Bah, il se débrouillait très bien sans fréquenter la majorité des Généraux. Un de plus ne changerait pas grand chose. Mais finalement, Poséidon venait de prendre la parole pour leur donner leurs directives. Les Caraïbes? Ca va! Le chef aurait pu leur trouver une destination moins agréable pour la suite! Satisfait de ce choix et nullement impressionné à l'idée que le Masque ait envoyé des sbires, Tristan s'apprêta à partir lorsque Poséidon lui donna une seconde indication pour la suite. Le septième Général? Tiens donc, une nouvelle vie à gâcher! Bonne nouvelle. Enfin une recrue intéressante à récupérer. Et avec un peu de chances, de quoi se dégourdir les jambes. Surtout s'il se montrait sceptique!

Nous nous y rendons de suite Poséidon. Et ne vous inquiétez pas pour les sbires du Masque. Nous nous en occuperons comme l'autre fois! N'est ce pas Haiken? Quant au Général, c'est une bonne nouvelle. Dès que le temps me le permettra, j'irai le récupérer. L'Antarctique attend son maître!

Haiken semblait lui-aussi désireux de ne pas perdre de temps puisque rapidement, il avait décidé de se mettre en route. Peut-être le fait que Poséidon ait parlé des Bermudes? Qui sait! En tout cas, Tristan acquiesça aux propos du Dragons des Mers avant de le suivre, après avoir salué d'un signe de tête les personnes présentes.

Bonne idée, je vais contacter Huit. On pourra se refaire un combat comme il y a quelques années! Avec Huit de notre côté cette fois. Je suis sûr qu'il sera motivé à l'idée d'éclater quelques un de ses anciens compagnons!

Sur cette touche amusante, Tristan fit appel à Sciron afin de transmettre l'ordre à Huit de les rejoindre tandis qu'il s'éloignait pour accompagner Haiken dans la suite de leurs aventures.


Arrow Monde - Amérique
Revenir en haut Aller en bas
Beshter


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 298

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
166/180  (166/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Lun 3 Déc - 23:20

~ Suivre sa voie sans reculer ! ~


Tout cela était bien puérile en y réfléchissant, je n'étais qu'un simple apprenti avec une compréhension du cosmos que peu de mes pairs pouvaient connaître. Dans ce genre de situation, le sang-froid qu'il m'avait enseigné était la seule chose qui méritait mon attention. Dans un premier temps, j'étais heureux de revoir enfin la Déesse que mon Maître avait cité en exemple de vertu, de courage et de finesse de l'esprit. Chaque parcelle infime de son cosmos semblait aller d'ailleurs dans ce sens et il m'était de plus en plus difficile de saisir chacune des subtilités de ces essences, avec celle de Poséidon qui se trouvait à côté d'elle. Enfin, je me serai simplement contenté de baisser la tête en attendant les ordres de mon Mentor quand l'improbable arriva derrière nous. Oui, le chevalier d'or du Sagittaire était là et ses demandes me surprirent par certains côtés. Non pas qu'il avait tort d'en appeler à l'union, ou de demander a fortiori à reprendre le corps du Grand Pope, non, ce qui me surprenait était le ton qu'il employait sans s'en rendre compte en la présence du Dieu des Océans. Mon père m'avait toujours dit que les Dieux étaient susceptibles et ce dernier était le pire en la matière à n'en point douter.

Alors que je me levais, je vis que Shion se retournait pour discuter avec son frère d'arme. Il lui rappela simplement les vertus qui étaient les siennes et qu'il suivrait sa route sans se départir de sa fidélité envers Athéna. Mes lèvres esquissèrent alors un sourire quand un chevalier d'or, à priori les Poissons, mit les points sur les i avec le Gardien du Neuvième Temple. Mais c'est alors que la pluie se fit violence, dans un craquement sinistre, le temps se figea alors que le Dieu des Océans se rapprochait des serviteurs d'Athéna pour donner son point de vue sans aucun second degré a priori. Décidément, les choses m'échappaient un peu et je sentis que mon coeur battait la chamade au moment où mon bracelet psalmodique se mit à trembler.

" Père ? Que vous arrive-t-il ?.... "

Toute chose devait avoir son explication, j'avais sans m'en rendre compte laisser mes lèvres chuchoter ces quelques mots avant de me raviver. Niveau imbécile, j'étais bon parfois dans le genre. Reprenant une certaine assurance, je faisais en sorte de pas attirer l'attention et heureusement que les Dieux s'étaient déjà retiré pour le Sanctuaire Marin sans se retourner. La chance souriait aux audacieux, oui et non, elle souriait aussi aux idiots. Sans vraiment me prendre la tête plus que cela, je me retournais pour suivre les Divinités dans leur sillage. Mon Maître avait pris sa décision et ca m'étonnait qu'il change d'avis à l'écoute de ses derniers mots. Concentrant mon cosmos, j'ouvrais une brèche dans l'espace pour créer un chemin vers l'un des navires que l'on nous avait si agréablement proposé. J'attendais que le chevalier d'or du Bélier s'avance pour pouvoir le suivre.

Arrow Sanctuaire sous marin


Revenir en haut Aller en bas
Aurore


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 285

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Mar 4 Déc - 16:50





Les ordres de Poséidon ne tardèrent pas, tant mieux comme ça plus vite elle serait partie et mieux elle se sentirait. Ce rassemblement gênait un peu Mélisandre qui avait eu plus l’habitude de travailler avec une voir deux personnes en sa présence, il arrivait parfois que certaines de ses « missions » l’ai envoyées en présence de beaucoup plus de personnes mais cela était resté rare. Bref, sa mission était simple, elle devait aller là où Amphitrite voulait l’envoyer quelques années plus tôt, normalement la marina aurait du essayer d’entrer en contact avec Shion pour que celui-ci l’accompagne mais tant pis, elle serait mieux sans au final.

Par contre quelque chose gêna la dame aux papillons dans un premier temps, son seigneur voulait qu’elle emmène le chevalier du lionnet avec elle… Pourquoi ? Elle comprendrait… Et bien le plus vite serait le mieux ! D’ailleurs qui était ce fameux lionnet ? Le petit du chevalier du Lion ? En tout cas elle ésperait qu’il ne soit pas aussi stupide que ce dernier, quoi que, ça pouvait toujours être utile d’avoir quelqu’un avec autant de « courage » a ses cotés. Quand bien même il fallait qu’elle le trouve ce fameux chevalier car Poséidon ne lui avait pas dit qui il était. Récupérant son papillon qui revint se mettre dans son armure, Mélisandre laissa son seigneur dans un dernier salut et sans un mot.

Bien vite la marina repéra l’une des siennes partir avec des saints qui la suivait dont un sans armure, ce devait être lui ! Dans un sourire caché par son masque d’or elle parti a sa rencontre tout en envoyant un papillon dans sa direction pour qu’il se pose sur son épaule et lui délivre un petit message « attend donc ». Elle ésperait qu’il recevrait bien et écouterais ce message, enfin il s’agissait d’un saint, on ne devait pas non plus en attendre trop d’eux ! Quand Mélisandre arriva au coté du saint elle pu voir qu’il s’agissait là d’un petit blondinet.

    « A vous voir j’ai l’impression que vous avez irrité quelques dieux, il faut un sacré courage pour s’opposer a un dieu. – Ou être vraiment idiot pensa-t-elle – Enfin je vous avouerais que je n’aime pas vraiment ce fameux Héphaïstos. Mon seigneur m’a beaucoup parlé de vous, enfin autant qu’il pu, et en bien si vous voulez savoir. Votre courage lui a beaucoup plus et c’est pourquoi il aimerait vous savoir a mes cotés lors de ma quête. Bien entendu vous ne retrouverez pas votre armure pour le moment, il s’agit là d’une punition car vos actions ne peuvent rester impunies mais n’ayez crainte, je ferais en sorte que vous rentriez en un seul morceau. »


La flatterie… Le premier élément pour se mettre une personne dans la poche ! Enfin, Mélisandre ésperait qu’elle n’avait pas interférée avec ce qu’avait pu lui dire Poséidon un peu plus tôt, sinon tout pourrait malheureusement tout pouvait tomber a l’eau dans ces cas là. La dame aux papillons avait réfléchis et savait quoi faire maintenant de ce saint, elle allait bien s’amuser avec lui et lui faire connaitre les pires supplices possible. Au moins, son voyage n’allait pas être ennuyant !
Retirant son masque d’or, Mélisandre se tourna vers le lionnet.

    « Je suis Mélisandre Fitz-Empress et j’espère que le voyage te plaira »

Un petit clin d’œil et la marina était partie…



=> Jamir
Revenir en haut Aller en bas
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Mar 4 Déc - 17:01


La scission était en train de se produire, elle semblait inévitable. C'est du moins ce que pensa le chevalier aux ailes d'or quand il entendit les paroles de son confrère protecteur de la douzième maison. Niait-il la réaction de son armure consciemment où était-il corrompu par une quelconque sortilège ? Toujours est il que la situation était loin de s’apaiser, que du contraire avec deux chevalier d'élite quittant le sanctuaire pour suivre cette femme dont la divinité était discutable.

D'ailleurs, il la regarda un moment, elle qui ressemblait à Athéna. Elle semblait comme sonnée, hébétée, pitoyable. Signun était tiraillé entre pitié et dégout en la voyant à peine moins amorphe qu'un gastéropode. Si Poséidon la voulait, qu'il la prenne. S'il veut s'attirer les ennuis, ce n'était pas à un simple mortel de dicter les directives d'une divinité aussi contestable qu'elles soient. Le dieu des océan invectiva durement le sagittaire et lui refusa prestement de garder le corps du Grand pope, ni même leur laisser Tokuza.

    " - Pardon, que venez vous de dire là ? "


A cette décision il intensifia son cosmos et le laissa éclater telle une explosion de colère localisée. Aussi divin qu'il soit, il n'avait pas à prendre de telles décisions ne concernant pas son sanctuaire. Après tout, c'était le Grand Pope, le prêtre d'Athéna, c'était donc en ces terres sacrées qu'il devait reposer. Et l'autel noir, ce n'était pas le sanctuaire sous-marin qu'il avait attaqué, mais le sanctuaire de la nièce du maitre des océans. Le regard de l'archer se tourna vers la marina qui tenait fermement le chevalier noir, son regard noir indiqua qu'il serait prêt à utiliser la force pour récupérer l'homme, mais bien vite il oublia cette idée, son aura disparus ainsi que toutes idées d'agression.

Il faut dire que Poséidon venait de rendre service à Athéna, même si l'instant d'après il semblait agir contre elle. Ses troupes venaient de rendre un fier services aux saints, même si à priori les chevaliers noirs étaient suffisamment peu nombreux pour que les chevaliers de l'espoir puissent en venir à bout seuls. Donc, est ce qu'un service avait seulement été donné ? C'était suspicieux que le porteur de l'armure de Chiron voyait l'intervention du dieu des mers, cela cachait quelque chose.

Signun s'approcha du protecteur de la première maison zodiacale, la pluie battante avait finalement affaissée son imposante chevelure brune dont quelques mèches cachaient en partie son visage.

    " - Shion, es-tu sur de ta décision ? Qu'est ce qui te fais dire qu'elle est bel et bien Athéna ? N'as tu donc aucune doute ? "


Le chevalier d'or semblait avoir perdu son assurance, ou plutôt la hargne qu'il démontrait tout à l'heure si bien que seule la proximité des deux hommes permettait à ses paroles d'être audible par l'individu aux cheveux longs. Bien que la question pouvait aussi lui être adressée, le sagittaire avait vu de ses yeux ce dont Athéna, celle qui se trouvait à la statue, avait accomplie. L'appel des armures, l'appel des chevalier d'or pour le Krusos Sunagein, c'était là des tentatives pour rassembler les troupes alors qu'une force obscure s'affairait à les diviser. Même si au final elle n'était pas la véritable déesse, au moins ils auraient été uni pour la combattre au lieu de s'éparpiller...
Revenir en haut Aller en bas
Zira


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 243

Feuille de Personnage :
HP:
102/170  (102/170)
CS:
135/190  (135/190)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Mer 5 Déc - 1:05


:: Quête de Savoir :.
.: Grèce, Garde du Sanctuaire d'Athena :: Mes plus plates excuses pour le temps que ce post a mis a arriver enfin... ::


Finalement, les paroles du Pope n’auront pas été entendues, ne put-elle s’empêcher de penser. La jeune femme avait attendu avec ferveur la parole de Poseidon alors qu’il posait la main sur son épaule –deux mains divines différentes en une seule journée, ca n’était pas rien !-, mais elle ne vint jamais du fait d’Héphaïstos. Cela semblait d’ailleurs un peu facile… Car le dieu des mers aurait très bien pu rebondir sur cela ensuite. Il n’en fit rien. Était ce anodin pour autant… ? Luxea se réservait le privilège du doute… Ce détail suffisait à lui faire hausser le sourcil, sans qu’elle n’en laissât rien paraitre.

La suite avait soutiré plus d’un sourire a la demoiselle, qui n’avait quitté les lieux que très tardivement malgré les consignes du Dieu des Mers. Au moment du départ du Dieu des Forges, pour être exact… Mais cela lui avait laissé le temps de voir pas mal de choses.
Une demoiselle a la chevelure écarlate entre autre, qui avait fait une entrée fracassante et plus que remarquée. Luxea en avait éprouvé une sympathie immédiate, malgré la virulence des propos de la demoiselle envers le dieu ardent, demoiselle dont elle prit grand soin de retenir soigneusement le nom : Mary Red. Mais si cette Mary avait attiré son attention, ca n’était pas seulement pour son caractère ou sa chevelure, mais pour sa compagnie… Plus exactement, le compagnon qu’elle avait au bras. Une vive surprise s’emparait de Luxea, tandis qu’elle y reconnaissait une personne a laquelle elle avait déjà été confrontée, et sous un jour sensiblement différent. Cela éclairait certains points d’ombres concernant ce qui c’était produit ce soir la, tout en en faisant naitre bien de nouveaux… Et si lui ne semblait pas l’avoir remarqué, elle pour sa part n’en resterait certainement pas la…


Le signal d’Ea n’était jamais venu, mais Mauvais n’en avait pas chômé pour autant. Il reviendrait avec les paroles de l’autre déesse, le témoignage du retour de Niké… Et une étonnante vraisemblance dans les propos de l’effigie née de la statue. Mais même si Mauvais c’était sentit reconnu, il ne pouvait se résoudre à trancher… Et dans tout les cas, il se devait avant tout de rejoindre celle qui n’était qu’une part du tout qu’ils formaient ensemble.
Mais les paroles d’Athena n’étaient pas les seules richesses qu’il ramenait avec lui. Laissant la divine aux mains du Dieu forgeron, l’oiseau en survolant la scène du récent combat contre le dragon noir avait été témoin d’informations des plus intéressantes… Qu’il ne manquerait guère de ramener aux oreilles d’Ea.

"Kenaz, Tysa et Hagalaz. Trois runes que j'ai découvert sur le cadavre d'un saint noir non loin de là. Kenaz a pour signification énergie, passion ou encore désir, et est associé à la déesse de l'Amour et de la Fertilité. Tysa, quant à elle était synonyme d'indépendance, de repli, de glace ou encore de mort. Et enfin Hagalaz, signifiait mystère, perturbation irrationnel et imagination. La première des runes évoquée, était entourée des deux autres, symbole du contrôle des esprits, ce qui ne présageait rien de bon. A elles trois, elles symbolisaient Nidhögg, le serpent rongeant les racines d'Yggdrasil, l'Arbre Monde."
    - Telles étaient ses paroles.
Sans mot dire, Luxea acquiesça distraitement. Mauvais savait toute façon tout d’elle. Il savait qu’elle l’avait écouté avec attention pour tout retenir, il savait que le souvenir de son récent combat l’avait traversé, puis c’était mêlé a bien des réflexions… Au sujet des deux Pallas, elle s’en tenait à sa décision de ne pas se prononcer. Elle demeurait un peu plus encline a croire en celle du haut, mais croyait également que le sanctuaire pourrait sans mal a se passer d’elle. Il restait une seconde Athena, mal en point, et plus les intrigues s’emmêlaient, plus la jeune femme était séduite par l’idée que… les deux pouvaient être vraies. Et toutes deux marionnettes de puissances dans l’ombre… Elle avait été témoin d’une part de ce qui s’y cachait, et ne renoncerait pas à vouloir en savoir d’avantage.

Mais chaque chose en son temps, et pour l’heure, elle était invitée par un Dieu. Cette invitation, elle aurait pu la refuser pour la simple et bonne raison qu’elle était elle, d’autant qu’elle impliquait de se rendre en mer, mais plusieurs choses rendaient la perspectives viables. A commencer par des raisons purement oisives qui lui correspondaient si bien. Mais aussi cette histoire de bibliothèque… Et puis, on ne refuse pas une belle chambre.


La qualité de mes posts risque de mettre un peu de temps avant d'être à nouveau au rendez vous... Go pour le Hollandais Volant, en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Yavin


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 351

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Ven 7 Déc - 19:52

HRP : Changement de style, mare du "A la première personne"

Un nouveau départ ::.


    Le jeune Saint s'apprêtait à suivre son camarade Bronze, ainsi que la Marina qui l'escortait. Le port, ce n'était pas anodin, Yavin en était persuadé. Sûrement qu'un quelconque navire les attendrait là-bas pour les emmener chez le Dieu des Océans. Le chevalier de Bronze était bien curieux de voir comment était-ce, à quoi cela ressemblerait, si tout était découpé comme les douze maisons du Sanctuaire Terrestre. Il commençait à se dire qu'il allait tout de même faire un bon voyage. Son acolyte mental, qui l'avait aidé lors de son combat contre la Black Saint, semblait s'être calmé et les pensées malsaines commençaient à quitter le corps du Lionnet. Il avait un plan, disait-il. Il fallait absolument le suivre, et à eux, ils pourraient devenir ensemble le plus fort de tous les chevaliers. Par une certaine peur de lui-même, Yavin avait accepté, mais redoutait déjà ce fameux plan. A cause de cela, il en avait déjà perdu son armure de Bronze, et rien qu'à cette pensée, son regard se fit mélancolique. C'est à cet instant qu'un papillon de se poser délicatement sur son épaule. C'était un phénomène assez rare pour qu'il retienne l'attention du chevalier. Comme un murmure, il entendit la voix d'une femme, lui susurrer : Attends donc. La voix était douce et suave. Elle donnerait l'envie d'être écoutée toute une journée. L'intonation, le débit, tout était calculé pour capter l'attention de son interlocuteur. Le Bronze Saint, curieux de voir qui était à l'origine de ce message, décida d'en tenir compte.

    Il ne fut point déçu, car une charmante demoiselle se présenta à lui. Il n'y avait plus de secrets envers le corps des femmes pour le Saint, qui était père depuis quelques années, mais il dû s'avouer qu'il aurait bien été curieux du corps de celle-ci. Malgré ses 23 ans, le Lionnet restait encore assez immature, ou plutôt enfant dans sa tête. Peut-être était-ce dû à son armure, et alors lui aussi resterait à son âge d'enfance. C'est seulement en devenant Lion, peut-être un jour, qu'il pourra évoluer, et trouver la voie de la Sagesse. Son Maître Dohko avait tenté déjà de lui enseigner la méditation, mais quel effort Yavin avait dut produire, pour seulement un moment de silence, et de sérénité. Mais revenons à cette dame, qui lui adressa la parole. Il reconnu cette voix d'il y a quelques secondes, et il fut à nouveau subjugué. La Marina commença par le féliciter de son courage, après tout il s'était opposé à un Dieu et cela n'était pas donné à tout le monde.

      - Oh vous savez, pour bien des personnes c'est appelé de la folie. Mais c'est vrai, j'avoue qu'il fallait un certain cran, et il faut bien dire que j'étais le seul à pouvoir faire cela.

    Bon, la modestie n'était pas vraiment dans sa poche, mais c'était bien une des seules fois où il pouvait se vanter de quelque chose. Son souvenir de la Guerre Sainte restait une blessure au cœur, et à son amour propre. Il s'en voulait toujours, mais avait beaucoup travaillé dessus depuis son entretient avec Dohko. C'était d'ailleurs comme cela qu'il se donnait l'espoir, quand il avait fui le Sanctuaire six ans durant. Il s'imaginait toujours le chevalier d'Or face à lui, et se demandait comment il aurait fait, à sa place. Cet homme était devenu une sorte de modèle pour lui. Autant le chevalier d'Or du Lion lui avait apporté toute la puissance cosmique, l'art du combat, l'honneur; autant le Gold Saint de la Balance lui avait appris beaucoup de valeurs morales comme le respect, l'amour pour son peuple et la Terre, la tolérance, l'humilité. C'était plus une sorte de père spirituel, de maître à penser.

    La femme au masque d'or reprit son discours, en précisant qu'elle n'aimait guère le Dieu Héphaistos. Ce n'était pas que Yavin n'appréciait pas ce Dieu, seulement qu'il avait trouvé sa réaction déplacée. Son arrivée, ainsi que ses paroles étaient complètement à coté de ce que devait être un Dieu, du moins du point de vue du Lionnet. Poséidon avait apparemment parlé de lui à cette Marina, et en bien. Il s'en sentait fier, et était ravi de cette nouvelle. Il ne s'attendait néanmoins pas à ce qui allait suivre. L'Empereur des Mers avait tellement aimé son élan de courage, qu'il avait émit le désir que le Bronze Saint accompagne la Dame accomplir sa mission. Tout de suite, le jeune chevalier se fit la réflexion qu'il n'avait plus d'armure et qu'il pourrait difficilement protéger sa nouvelle amie. Et comme si elle avait lu dans son regard, elle lui confirma qu'il ne récupérerait pas sa Cloth pour le moment, car il avait été châtié de son geste envers le Dieu des Forges. Néanmoins, elle précisa qu'elle fera tout ce qu'elle pourra pour qu'il ne lui arrive rien. La Marina donna enfin son nom : Mélisandre Fitz-Empress. Cette dernière lui fit un clin d'œil et lui confia qu'elle espérait qu'ils passeraient un agréable voyage. Pour ça, Yavin en était persuadé. A son tour, il devait se présenter. Il mit une main sur le cœur et s'inclina légèrement, puis prononça ces quelques mots :

      - Enchanté de faire votre connaissance, Dame Mélisandre. Je suis Yavin, chevalier de Bronze du Lionnet, et je suis certain que nous passeront un très bon voyage ensemble.

    Sur ces quelques paroles, il adressa à la Marina un beau sourire, puis ils partirent tous les deux faire ce voyage, dont le chevalier n'avait aucune idée de la destination.


Arrow Jamir.
Revenir en haut Aller en bas
Astre


Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 413

Feuille de Personnage :
HP:
140/150  (140/150)
CS:
174/196  (174/196)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Ven 14 Déc - 14:19

[Arrow Île de Circée]

Comme il s’en était douté, son frère l’avait bel et bien amené jusqu’au Sanctuaire où il devait rejoindre leur Maître, mais ce n’est guère pour autant qu’il mit un pied sur la terre ferme, et il resta plutôt tranquillement dans l’eau, son frère tournant un peu nerveusement autour de lui. Il l’avait bien entendue, cette minable menace de cette femme, et sa tentative désespérée de l’amadouer. Ceci n’attira rien de plus qu’un simple sourire amusé sur ses lèvres, elle n’était qu’un passe-temps au final, et puis le cosmos proche de son Maître lui faisait légèrement tourné la tête, un peu comme un parfum enivrant et entêtant à la dernière mode.

Fermant les yeux, il en apprécia un peu plus cette première promiscuité. Au certes ils n’étaient pas encore aussi proche qu’il l’aurait souhaité, mais il sentait que ce n’était pas encore le bon moment, et il lui faudrait être encore patient avant de pouvoir enfin Le rencontrer. Lentement, il se laissa glisser dans les flots, comme s’il glissait au sein du Paradis lui-même ; ainsi sentit-il avec encore plus de précision les ordres de son Maître. Plus que des mots, il y avait une sensation derrière chaque parole, comme si tout venait de lui être murmuré au creux de l’oreille.

Un nouveau sourire ourla ses lèvres, bien plus dangereux que le précédent, emprunt d’un autre sadisme. La laisse qui le retenait était sur le point d’être relâché, et seul le cosmos de son Maître l’empêchait de laisser libre court à sa rage, exactement comme la main douce qui calmait le chien en fureur. Sauf que les muscles de ce même chien restaient bandés à l’extrême et au moindre geste de la part de son Maître, un seul mot et il bondirait sur la première gorge à sa porté !

Puis ce fut la déferlante de puissance, un cosmos à l’état brut qui entra en contact avec le sien alors qu’autour de lui la mer semblait s’agitait de spasmes. Brusquement, Asling rouvrit les yeux et les planta dans le Soleil aqueux qui se reflétait. Sa bouche s’ouvrit sur un cri silencieux, non pas de douleur, mais un cri de guerre qui se répercuta par une onde de son propre cosmos, agitant les requins de cette mer, leur donnant un goût de sang sans la bouche.

Tout aussi brusquement, le calme revint, et lentement, Asling se redressa dans la mer, ses pieds prenant appuis quelques secondes plus tard sur le pont pourrit d’un navire fantôme. Ensemble ils crevèrent la surface de l’eau, le jeune Requin se tenant fièrement à sa proue, semblable à ses vieux Capitaines des contes et légendes. Ses cheveux dégoulinant d’eau étaient plaqués sur son front, les goulettes glissant lentement sur sa peau, redessinant les contours de son visage fermé. Ses yeux étaient braqués sur l’horizon qui disparaissait peu à peu derrière l’épaisse brume ; son regard avait radicalement changé et était devenu beaucoup plus sérieux. Et il se tenait là, immobile, ressemblant presque à une statue, et seule sa respiration calme trahissait qu’il était vivant.

Sans doute les créatures avaient-elles compris sont désir, ou alors étaient-ils complémentaires, mais dans tous les cas, lentement, elles s’éloignèrent des autres navires, l’isolant du reste de la troupe. Union ? C’était un mot étranger de son vocabulaire, il était absolument hors de question qu’il se mêle à cette gente féminine dépravées ! Et puis il n’avait qu’une seul patrie : le Sang ; d’aucun qui n’était ici ne serait son "camarade", un Requin ne se mêlait pas à ses proies, il ne côtoyait que les prédateurs comme lui, ceux qui était au sommet de la chaine alimentaire ! Et sous peu, ceux qui avaient osés investir le territoire de son Maître comprendrait leur erreur, car bientôt le chien fou serait lâché et le sang coulera alors à flots…

[Arrow Sanctuaire Sous Marin]
Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Mar 18 Déc - 23:06

Premier Gardien du Sanctuaire d'Athéna. Détenteur de l'Armure du Chevalier d'Or du Bélier. Celui qui, disait-on, avait su mettre au point une barrière d'énergie si pure qu'aucune attaque ne pouvait la franchir. Mais qui aurait pu deviner qu'en ces instants, Shion, le fier Bélier, mettait un point d'honneur à éviter que ses propres barrières ne finissent par céder. La barrières lui permettant de garder la tête sur les épaules malgré tous les évènements qui venaient l'accabler. Et rien ne semblait pouvoir le soulager de tout ce poids qui venait s'accroître à chaque nouvelle minute.

Les échanges étaient éprouvants et le Bélier sentait son coeur parcouru de multiples sentiments contradictoires tandis que les protagonistes se mettaient tous en mouvement. Poséidon tout d'abord, désireux de répondre à la demande improbable que venait de lui soumettre le Chevalier d'Or du Sagittaire. Une demande probablement justifiée aux yeux du Sanctuaire, à ses propres yeux, mais une demande qui ne pouvait accuser qu'un refus au vu de la situation actuelle. La confiance était ébranlée et personne ne pouvait plus savoir à quel saint se vouer. Il était donc compréhensible que le Dieu des Océans refuse d'abandonner un des éléments majeurs de cette intrigue.

Mais alors que Signun semblait sur le point de réagir face à ce refus, Shion détourna son regard pour le poser sur celle qu'il avait juré de protéger. Athéna venait d'apercevoir Fawn dans ses bras et sa réaction ne s'était pas faite attendre. Affaiblie, la Déesse trouvait encore le courage de s'approcher de lui, le ton de ses paroles déchirant le coeur du Bélier déjà bien affecté. Et lorsqu'Athéna releva son visage entaché de larmes, laissant son regard pers se plonger dans les yeux lilas du Chevalier d'Or, celui-ci ne put empêcher une de ses propres larmes de glisser le long de sa joue tout en murmurant:

Je suis désolé Athéna...

Sa Déesse s'effondra alors, Poséidon réagissant promptement pour la soutenir. Quand le cauchemar cesserait-il donc? Et comment en étaient-ils arrivés à un tel point? Après tant d'années de paix, tant de calme au Sanctuaire. Quelques heures plus tôt, le Sanctuaire était encore hors de toute atteinte et maintenant... De longues secondes s'écoulèrent avant que Shion ne se rende compte que Signun s'était approché de lui pour lui poser quelques questions. Les mots résonnaient dans sa tête et il fallut un moment encore au Premier Gardien pour parvenir à remettre quelque ordre et comprendre ce qui lui était demandé. Prenant une inspiration, comme pour remettre ses idées en ordre, il répondit:

Des doutes. Bien sûr que j'en ai. Je crains de ne pas avoir la réponse à l'énigme à laquelle nous sommes confrontés. A cette perfidie qui nous frappe. C'est pour cela que je ne porte pas mon armure en ce moment et ai préféré la placer dans sa Pandora Box. Tous les évènements nous plongent dans ce doute, nous empêchent de comprendre, de choisir. Et lorsque ma vue, lorsque ma raison ne me permet pas de faire un tel choix, je préfère laisser parler mon coeur et suivre ce que je ressens. Et je sens que ma place se trouve, pour le moment, aux côtés de cette Athéna.

Jetant un regard en direction des navires des Marinas

Je crois en elle et je veux croire qu'après tous les évènements passés, je ne puisse me laisser berner facilement. Je dois voir si mon instinct est le bon. Et si c'est le cas, je dois être aux côtés d'Athéna pour la protéger. Car tel est mon devoir. J'accepterai ma punition si je me suis trompé mais saches que je n'oublie pas mes promesses. Si le Sanctuaire est en danger, je serai là.

Se tournant en direction de son disciple arrivé quelques minutes plus tôt, Shion lui adressa un sourire bienfaisant, témoignage du réconfort qu'il éprouvait à voir ce dernier l'accompagner dans ses choix. Se dirigeant vers le passage créé par Mü, le Bélier envoya mentalement au Sagittaire:

Protèges le Sanctuaire Signun...

Arrow Sanctuaire Sous-Marin
Revenir en haut Aller en bas
Signun


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 1023

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   Ven 21 Déc - 13:31


    " - Alors si elle est la véritable Athéna, prend soin d'elle. Si ce n'est pas le cas, surveille là. Je ferais de même avec l'autre Athéna. "


Il adressa ces derniers mots à son confrère alors que celui ci s'éloignait à son tour. Il regarda petit à petit les marinas partir, c'était étrange de les voir s'en aller si facilement, tout comme il était étrange de les avoir vu donner un coup de main à la chevalerie du sanctuaire terrestre. Cependant, le fait que les force de Poséidon prennent avec eux tous les chevalier noir n'étaient guère encourageant car les saint d'Athéna n'avaient désormais plus personne à interroger. Soit, ils allaient devoir faire sans.

Signun ne savait plus quoi penser de cette situation : deux Athéna, lui convaincu que celle du haut était la vrai tandis que deux de ses confrères croyaient en l'autre, celle qui se trouvaient auprès de Poséidon. Si c'était elle la fausse, nul doute qu'elle aie déjà tenté et peut-être réussi à corrompre le dieu des océans. Si par contre l'avatar d’Éris était celle qui se trouvait dans la statue, alors elle risquait de tenter de profiter de la réunion des chevalier d'or pour les détourner de la voie de la justice. Il fallait donc être prudent à tout les niveaux, surtout que cette affaire était loin d'être simple.

Le chevalier du sagittaire fit volte face et ressenti que le combat opposant Kappa à l'un des chevalier noir s'était terminé par la victoire du verseau. Cela soulageait le protecteur de la neuvième maison qui n'aurait donc pas à déplorer la perte d'un frère d'arme supplémentaire. D'ailleurs, il pesta à l'encontre de Corell, ne comprenant pas pourquoi cet idiot s'était entêté à affronter l'un des titans en combat singulier. Tout ce qu'il y avait à gagner la dedans et qu'il obtenu, c'est sa mort misérable alors qu'on aurait eu le plus besoin de sa présence. Certainement la fierté et l'impétuosité qui caractérisait les chevaliers portant l'armure du lion.

Marchant vers le temple du bélier pour rejoindre le protecteur de la onzième maison, il s'arrêta soudain : Serafim s'y trouvait encore. La dernière fois que les deux hommes s'étaient vu, c'était il y a six ans, peu de temps après la fin de la guerre sainte. A l'époque, Signun avait parlé de son projet de faire de ce monde un monde meilleur pour sa famille et l'ancien chevalier du corbeau lui avait dit que la prochaine fois qu'ils se verraient, il devrait avoir accomplit son objectif. Donc voilà : avait-il le droit de se voir maintenant alors que le chaos et la discorde frappait le sanctuaire ?

Le dilemme fut vite réglé, il devait de toute manière voir Kappa pour s'assurer que ce dernier se rende au Krusos Sunagein. Donc le saint ailé reprit sa marche bien décidé à aller dans la première maison zodiacale et risquer ainsi de se confronter à celui qui fut un jour, chevalier d'argent...


=> Temple du bélier

Citation :
Récupération du dernier tier de mes caractéristiques, je suis donc full stat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ La Promesse du Fer et du Sang [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-