RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Reconstruisons Rodorio [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mar 22 Jan - 20:48

Arrow Temple du bélier

Le silence macabre qui s'était installé à Rodorio donnait à l'air un poids des plus accablants: aucun crépitement de flamme, aucun ne pleure ni cri et aucun son ne venaient percer la couche d'ombre et de silence qui trônait sur les restes du village délabré. À croire que la mort elle-même s'était installé sur les ruines et les cadavres de ce petit village, obligeant les ombres qui avaient survécu à ce massage de se cacher dans les ténèbres, s'enfonçant toujours un peu plus entre les ténèbres et les morts... S'engouffrant dans l’abîme qui s'était créé sans pour autant voir la lumière qui brillait sur le sommet du sanctuaire de la paix et de la justice.

Cependant, le sanctuaire lui n'avait pas détaché son regard du sinistre qui eut lieu à cause de sa proximité avec lui: autel sanglant et injuste qui s'était élevé pour attirer l'attention des gardiens de l'espoir, volant cette valeur à même les mains des chevaliers d'ors pour leur rendre celle-ci couverte du sang des innocents sacrifiés à Rodorio. C'est avec ce sentiment d'injustice au fond de la gorge que les gardiens de l'espoir surgirent de la porte du Sanctuaire pour atteindre le village: mené par le chevalier de bronze du dragon, plus d'une centaine de soldats et d’apprenti chevalier confondu s'étaient saisi de sac de nourriture, de linge propre, de bandage, de médicaments et autres herbe capable de soigner tous les maux. Armés d'une torche a la main, tous suivirent le pas rapide du dragon d'émeraude dont le cosmos flamboyait à l'avant de la troupe de sauvetage tel un phare à la lumière vive, guidant les hommes et les femmes qui l'avait suivi à la manière d'une flamme pénétrant les ténèbres de Rodorio:

"Écoutez-moi-vous tous ! Il va falloir agir vite ! Seule Athéna sait s'il reste des personnes vivantes dans ses maisons, il va falloir toutes les dégager afin de trouver les survivants . Qu'un groupe me suive jusqu'au centre du village nous allons y construit un refuge pour les survivants, une autre équipe ira prendre de l'eau et vérifier qu'aucun corps n'a été jeté dans la rivière si on veut que l'eau reste potable et ne s'empoisonne pas... Si vous trouvez un corps, recouvrez le d'un voile blanc ! C'est tout ce que l'on peut faire pour le moment, nous ne pourrons les enterrer que quand nous serons sûrs que Rodorio ne porte plus de victime !"

Reprenant alors une inspiration sans pour autant s'arrêter, le chevalier du Dragon pénétra le village a toute allure avant de se stopper soudainement vers l'épicentre du drâme pour continuer:

"Que tous ceux qui ne s'occupe ni du soin ni des constructions partent a la recherche de blessés ! Athéna veille sur nous comme su eux, nous n'avons pas le droit d'échouer !"

Terminât-il en ordonnant que l'on fasse un immense feu tandis qu'a ses mots, tous les soldats d'Athéna se disperserent.



Dernière édition par Kenshiro le Mer 30 Jan - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
T'Sio


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 84

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mar 29 Jan - 22:50

Arrow Rodorio

Une vive lumière orangée transperçait le ciel devant lui. Voilà maintenant plus d'une semaine qu'ils étaient arrivés en Grèce, Jun et lui. T'Sio l'avait laissée dans un petit village à deux jours de marche. Et le voilà maintenant, portant un maigre sac et une boîte argentée sur le dos, se dirigeant vers la demeure d'une Déesse. Vers le Sanctuaire. Mais son esprit était tourné vers la jeune chinoise qu'il avait quitté. Leur voyage depuis la Chine avait été long, et bien plus difficile que prévu. Et c'était surtout Jun qui en avait souffert.

Il chassa ses pensées d'un geste de la tête et reporta son attention sur ce qui semblait être un grand feu brûlant plus loin. Il continua à avancer, éveillant ses sens de leur sommeil latent. Des formes finirent par se dessiner devant lui, au travers des ombres. Des lambeaux de murs détruits, des cratères fumants furent les premières images qu'il vit du village qui se dessinait devant lui. Des corps sans vie gisaient un peu partout, leur sang nourrissant déjà la terre qui les avait sans doute vu naître. Homme, femme, enfant, ancêtre...Les bourreaux de ce village n'avaient fait montre d'aucune pitié.

Il avançait le long de ce qui avait été une rue pavée, récitant une prière silencieuse pour les âmes des victimes de ce massacre. T'Sio s'arrêta finalement devant le corps d'une femme. Elle semblait comme endormie au milieu du champ de bataille, les yeux clos. Il s'agenouilla, et la recouvrit de son manteau. Le silence presque surnaturel qui régnait au milieu de toutes ces ruines en était presque inquiétant. Seul le crépitement des flammes résonnait entre des murs dénués de vie.

''Repose en paix...''

Puis il les entendit. Des voix parvenaient jusqu'à lui, bien qu'il ne saisit pas les mots qu'elles prononçaient. Il éveilla son cosmos, essayant de déterminer la nature des échos qu'il percevait. Il se releva et ses muscles se raidirent. Il ne ressentait, du moins lui semblait-il, aucune animosité, aucune agressivité dans la myriade de sentiments que portait le vent jusqu'à lui. Sa perception des choses qui l'entouraient n'était encore que balbutiante, mais il sentait quand même qu'une présence, qu'un cosmos se détachait des autres. Après un instant d'hésitation, il décida d'aller à sa rencontre.


Dernière édition par T'Sio le Dim 10 Mar - 14:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eros


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 24

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mer 30 Jan - 0:44

    J'y suis ... La grande colline de l'Acropole où se tenait le Sanctuaire Sacré d'Athéna.
    C'était dans cet endroit qu'il fallait que je me rende, mon sois-disant maître m'avait souvent parlé du Sanctuaire et c'était l'occasion, maintenant de retour au pays, de s'y rendre et d'en savoir un peu plus sur le rôle que j'ai à jouer.

    Afin de me rendre sur cette colline, mon chemin s'arrêta dans un village situé au pied du Domaine Sacré. Je ne connaissais pas ce village, mais à première vue, cela semblait être une ville fantôme ...
    Cependant, je ne me sentais pas très bien, comme si la tristesse m'envahissait, et j'avais des frissons, les poils de ma peau s'hérissaient, j'avais froid, il faisait très froid, et il se faisait ressentir comme un odeur de putréfaction, comme si la mort elle-même avait envahit le village.

    Je passais dans les rues sombres et silencieuses du village, de chaque côté des maisons plus ou moins en ruines, des cadavres allongés sur le sol, des hommes, des femmes, et même des enfants, des bébés ... Qui pouvait faire une chose pareille ... C'est horrible, décidément la mort me suit partout, et je ne m'en réjouis pas vraiment ... Je veux en finir avec ça, mais on peut dire que je n'ai pas choisi la meilleure voie pour ça, bien au contraire, j'allais devoir surmonter toutes ces épreuves, accepter la mort de ceux qui le méritent, et savoir me défendre et défendre la Justice.

    Alors que je cherchais le chemin menant vers le Sanctuaire dans cette ville déserte et souillée par le sang d'innocents, je me retrouva face à un homme vêtu d'un casque et d'une armure. Peut être un Chevalier comme moi ? Il me fixa de haut en bas, et portait une étrange attention envers l'immense boîte que je possédais derrière mon dos.



    "Hey toi ! Tu es un Chevalier d'Athéna ? Ne perdons pas de temps, il y a du boulot à faire"



    Je restais assez perplexe, comment ça du boulot ? Il croyait que j'étais venu ici pour faire du ménage ?


    "Euh, je vous demande pardon ? Et vous qui êtes vous ? Vous savez comment se rendre au Sanctuaire ?"

    "Je suis un soldat au service d'Athéna, et je suit en ce moment les ordres de Kenshiro du Dragon, nous avons besoin de renforts pour reconstruire le village de Rodorio et rechercher des survivants"


    Eh bien, j'étais bien tombé ... A mon avis le village a du subir une attaque sévère ... Mais ceux qui ont fait ça n'y sont pas allé de main morte, quelle horreur ... Je pouvais ressentir toutes ses personnes plaquées contre le sol, leur sang qui coulait, leur vie disparue ... Je serrais les poings et les dents, la colère montait en moi, j'étais exaspéré par ce que je pouvais voir, je ne pouvais pas laisser ça comme ça. Ma colère augmentait ma Cosmo-Energie, et le soldat devant moi recula de quelques pas, comme s'il avait un peu ... peur.


    "Conduisez-moi à ce Kenshiro. Il faut que j'en sache plus"


    Je décida de suivre le soldat qui allait rejoindre son supérieur, sans doute un autre Chevalier d'Athéna, le premier compagnon que j'allais rencontrer.

    En effet, arrivé à destination, celui-ci était accompagné de plusieurs autres gardes. Ils commençaient à construire une sorte de cabane en bois.
    Cet homme était différent des autres, il portait lui aussi une Armure de Bronze qui scintillait de couleur émeraude, elle était plutôt belle d'ailleurs. Je n'adressais pas un mot pour le moment, je le fixais, lui ainsi que ses hommes, essayant de comprendre ce qui s'était passé ici ...




Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mer 30 Jan - 15:48

Peu à peu, le silence macabre qui régnait sur le village de Rodorio était en train de disparaître sous les appels des gardes du sanctuaire et les grognements des apprentis chevalier sous l'effort: le village était en train de reprendre vie par l'impulsion qu'avait apportée le dragon d'émeraude et communiqué par chaque homme et femme l'ayant accompagné jusqu'ici. Petit à petit, les ténèbres omniprésente en ce lieu se volatilisait sous les torches et les feux qu'avaient allumés les soldats du sanctuaire pour réchauffer la noirceur et la faire partir pour rechercher d’éventuel survivant parmi les décombres et les cadavres: les plus forts soulevèrent les pans de bâtisse qui recouvrait la plupart du titan des cadavres avec l'espoir de retrouver des rescapés ou du moins, dégager les corps pour les aligner avant de les recouvrir d'un drap blanc. Les morts pouvaient attendre, les vivants devaient être retrouvé le plus vite possible avait ordonné le chevalier du Dragon qui, avait pris le commandement de cette "expédition" désespéré.

Plusieurs groupes avaient été envoyé aux quatre coins de Rodorio sous ses instructions pendant que lui et un groupe avait prisprit place dans le centre du village pour construire le campement qui pourrait protéger les blessés. Un immense feu avait été allumé entre les ruines que le dragon et son équipe étaient en train de dégager: phare qui interpellerait ceux qui se cachaient au milieu des ruines avait espéré Kenshiro... Cependant aucune personne n'était venu pour le moment. Ses compétences en tant que guérisseurs n'étant pas requise pour le moment, le chevalier de bronze était en train de soulever le toit d'une habitation, essayant de découvrir des survivants avant que l'un de ses hommes ne l'interpelle au sujet d'une personne voulant lui parler.

Le dragon ne répondit pas tout de suite et observait l'horreur qui se trouvait a ses pieds: une femme était morte en tentant de protéger de son corps trois jeune enfants, malheureusement mort écrasé sous les éboulis qui avait déjà eu la vie de celle qui avait désespérément essayé de les sauver...

"C'est... Monstrueux... Vous ne trouvez pas ?"

Demanda le dragon en tenant le toit de ses deux bras tendu alors qu'on dégageait les corps avant qu'il ne jette la toiture dans le feu afin de profiter de son bois pour l'agrandir. Une fois cela fait, le chevalier de bronze se retourna et fit face à la personne qui l'avait demandé: découvrant alors un jeune homme un peu moins âgé que lui mais qui portait une armure cachée dans sa cloth box.

"Vous venez d'arriver ? Étiez-vous au Sanctuaire ou en mission ?... Veuillez me pardonner, je ne me suis pas présenté: Je me nomme Kenshiro Hôkuto, chevalier de bronze du Dragon... Je suis ici pour trouver des rescapés du massacre qui a eu lieu ici avant d'être déporté au sanctuaire de notre déesse Athéna."

Le dragon prit une pause pour observer son interlocuteur, se demandant s'il était un chevalier d'Athéna ou un chevalier noir dont le saint de l'hydre et du cygne lui avait demandé de se méfier ? L'un de ses hommes arriva soudainement et vint le prévenir qu'une autre personne avait été découvert en train d'arpenter les décombres, encore un chevalier ?

"Veuillez me suivre s'il vous plait.''

Demanda Kenshiro a l'individu face à lui avant de gonfler son cosmos autour de son armure: soulevant ses cheveux un court instant tandis qu'il disparue dans une course cosmique. Arrivant alors à l'endroit où on lui avait indiquer la présence d'un homme: le chevalier du Dragon trouva celui-ci entre les cadavres et visiblement, il n'était pas un rescapé de Rodorio mais un nouvel arrivant comme le chevalier qu'il avait déjà rencontré.

"Je suis Kenshiro du Dragon, pouvez vous me donnez vos noms s'il vous plait ?"

Le dragon avait adressé ce message au deux personnes et attendait leurs réponses.
Revenir en haut Aller en bas
T'Sio


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 84

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mer 30 Jan - 22:59

Il ne voyait que mort et désolation autour de lui. Il cherchait les présences qu'il avait ressenti plus tôt, entendant leurs voix dans les ténèbres du village. Mais c'est comme si l'ombre qui dansait dans ces ruines prenait un malin plaisir à le laisser errer seul dans ce charnier. Cet endroit faisait naître en lui un sentiment étrange, mêlant tristesse et angoisse. Il continuait de prier en silence, gardant le faible espoir d'apaiser les âmes des morts, mais quelque chose d'autre troublait ses sens. Il lui semblait entendre résonner entre les murs en ruine les échos des cris de détresse des villageois. Mais ils finirent par disparaître alors qu'il tournait au coin d'une rue. Quelque chose de malsain persistait dans ce village, et ne pas savoir quoi l'agaçait autant que l'angoissait.

Le feu brûlait toujours, mais il ne saurait déterminer si les flammes cherchaient à le guider ou à le perdre. Sa cloth box pesait sur son dos. Depuis que son Armure s'était mise à vibrer un soir qu'il la portait pour s’entraîner, une multitude de questions se bousculait dans sa tête. Et la découverte de ce village en soulevait d'autres encore.

Il avançait depuis presque un quart d'heure maintenant, et il ne voyait toujours que corps brisés et habitations détruites. Il pensait à Jun, et revoir son visage l'apaisa un peu. Elle était sa force de conviction, les battements réguliers de son cœur. Elle était son monde. La laisser seule dans ce village inconnu le tourmentait plus qu'il ne l'aurait imaginé. Mais ils l'avaient décidé tous les deux. Elle l'attendrait. Surtout qu'elle était...

Un bref éclair lumineux éclata devant lui, le faisant s'arrêter net, et deux silhouettes apparurent. De la surprise que lui causa cette apparition, son visage ne portait aucune trace, mais intérieurement, son cosmos s'agitait. Tous ses sens se mettaient en alerte, cherchant à déterminer la nature de ceux qui se présentaient à lui. Instinctivement, il recula de trois pas, et se cabra légèrement, se mettant ainsi hors de porter d'éventuels ennemis, les laissant tout juste en bordure de son cercle.

L'un des deux portait une armure, l'autre une boîte semblable à la sienne dans son dos. Le premier se présenta comme étant Kenshiro du Dragon, et lui demandait son nom, autant qu'à celui qui l'accompagnait. Sa voix était forte, sûr d'elle. Ses muscles ne se détendirent que de peu. La dernière fois qu'un guerrier en armure s'était présenté de la même manière, il avait assassiné sa nourrice, tué son maître, et tenter de faire la même chose avec Jun et lui.

''T'Sio...''

Il eut un instant d'hésitation. Puis il se décida à imiter le guerrier en armure.

''Chevalier d'Argent de la Grue.''


Sa voix était plus semblable à un murmure qu'autre chose. Il s'aperçut qu'il avait gardé ce réflexe de son enfance, de parler à voix basse quand il était en présence d'inconnu. En d'autre circonstance, il aurait trouvé cela amusant. Mais un étrange sentiment commençait à s'emparer de lui, comme ci un abysse de noirceur cherchait à empêcher les Chevaliers de se rencontrer.


Dernière édition par T'Sio le Dim 10 Mar - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eros


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 24

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Ven 1 Fév - 0:46

    Tellement occupé par ce qu'il était en train de faire, le Bronze Saint ne semblait pas avoir vu que quelqu'un l'attendais. C'est quand le garde s'approcha de lui et qu'il tourna la tête qu'il s'en rendis compte, et apparemment il était assez perturbé par ma Cloth Box derrière mon dos. Il s'approcha de moi, et commença à me poser tout un tas de questions.

    J'avais envie de lui dire "Oula doucement mon gars" ! Je ne comprenais rien à ce qu'il me disais, je ne savais même pas par où commencer.



    "Euh ... Je ne viens pas d'ici en tout cas. Je voulais me rendre au Sanctuaire quand je suis tombé sur le village en cendres"


    Kenshiro, Chevalier de Bronze du Dragon ... Ainsi il avait le même grade que moi, et pourtant il semblait déjà habitué, déjà autoritaire. Il menait donc un groupe d'hommes à la recherche de cadavres, il y a eu une vraie bataille ici, qui s'est ensuite déportée au Sanctuaire.


    "Je m'appelle Eros, Chevalier de Bronze d'Andromède. Que s'est-il passé ici ? Quel est ce village ?"



    Avant même qu'il ne pu me répondre, je sentis une présence non loin d'ici. C'était assez étrange, parce que logiquement on ne ressens pas la présence des gens en général dans les lieux où l'on se trouve ... Je ressentais comme une énergie qui se dégageait, bien plus puissante que la mienne d'ailleurs. Kenshiro me proposa de le suivre, et disparu d'un seul coup. Lui aussi avait ressenti la fameuse Cosmo-Energie, mais dit donc qu'est-ce qu'il était rapide ! Une chose est sûre c'est qu'il a l'air très pressé.
    Pour ma part, je prenais plutôt mon temps, mais j'étais assez surpris de la rapidité du Dragon, moi aussi j'avais envie de faire pareil !
    J'essayais d'utiliser mon Cosmos en même temps de courir, et ça payait, ma vitesse doublait, et je savais que je pouvais aller encore plus vite.

    J'arrivais peu de temps après Kenshiro, l'individu présent possédait également une Cloth Box derrière lui, mais en Argent ... Et évidemment, c'était un Chevalier d'Argent, et son nom est T'sio.
    Je ne disais rien, je fis un signe de tête afin de le saluer, mais j'attendais surtout les réponses du Bronze du Dragon à mes questions ...
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Sam 2 Fév - 22:57

Sans gestes brusques ni aucune agressivité envers ses interlocuteurs: le dragon d'émeraude glissa son regard de l'un vers l'autre sans laisser transparaître ses émotions, certes la présence de deux nouveaux chevaliers à ses côtés n'était une chance inouïe pour accélérer la rechercher des survivants de ce village mais, impossible pour celui-ci d'en sourire alors qu'il était entouré des corps des gens que son ordre de justice aurait dû sauver... Inspirant doucement, le chevalier de bronze observa un court instant les yeux des deux hommes prés de lui, essayant d'y déceler un quelconque danger: les chevaliers noirs n'avaient pas tous été vaincu et rien ne disait qu'ils ne tenteront pas d’infiltrer leurs rangs. Cependant le Dragon était dépositaire de la volonté de son maitre, le chevalier du Taureau et celle-ci portait la plus grande vertu qu'il lui avait enseignée: la confiance.

Pliant alors ses bras sur lui-même, formant un X sur le plastron de son armure draconnique: Kenshiro décida d'accorder sa confiance à ses deux êtres avant de venir répondre à la question de celui qui l'avait trouvé prés de leurs campement de fortune. Prenant doucement une longue inspiration avant de parler d'une voix teintée de tristesse et de dégout.

"Cet endroit... Est ce qui reste du village de Rodorio. Un village d'homme et de femme honnête, bon et dont le seul crime était d'avoir été situé à proximité du Sanctuaire de la protectrice de l'humanité. Il y a peu: un étrange personnage s'est aventuré devant la porte de ce village, chantant à tout va qu'un grand tournoi aurait lieu pour découvrir les plus braves et les plus forts... Pour défendre les couleurs de la chevalerie: Des guerriers et moi-même avons décidé de répondre à ce défi... Nous ne savions pas ce qu'il allait découler de cette réponse."

Serrant doucement le poing, le chevalier à l'armure d'émeraude trembla légèrement en baissant lentement le regard vers le sol: cachant alors sa honte tout en continuant.

"Le sanctuaire alors privé de certains de ses gardiens... Subit l'attaque d'une faction d'exilé et de bannis, de ceux qui avaient déshonoré la justice de notre déesse: des chevaliers noirs. Mais avant de fondre sur l'ordre des chevaliers de l'espoir, les chevaliers noirs sont arrivés ici... Massacrant alors tous ceux qui avaient eu le malheur d'arriver à leurs portées pour obliger le sanctuaire déjà dégarnie, de se vider de ses chevaliers... Laissant alors courir les commanditaires de ce massacre le long des marches du sanctuaire dans un sillon de mort qui s'arrêta..."

Kenshiro reprit une nouvelle inspiration pour relever son visage vers ceux des deux chevaliers. Son expression était frappée de la plus grande tristesse et le dégout de ne pas avoir été là:

" Par la mort de notre grand Pope: Fawn... et l'apparition d'une "seconde" déesse Athéna... Je ne connais pas tous les détails mais, on m'a dit que les chevaliers noirs étaient venue délivrer "Athéna" et que celle-ci était apparue en lieu et place de la statue dédiée à sa gloire prés de la maison du pope, tout d'or et de lumière vêtue. Celle qui nous avait guidés contre les forces infernales de l'Empereur des ténèbres s'éclipsa aussitôt avec les Dieux des Océans et des Forges tandis que celle qui a été invoqué... Avec le sang des habitants de Rodorio décida de convoquer tous les chevaliers d'ors pour un Krusos Sunagein."

Fini le chevalier du dragon en expirant l'air qu'il avait dans la poitrine: dire ces avait été des plus difficile pour lui, comme si leurs simples prononciations avait été un vrai calvaire.

"À présent vous en savez autant que moi... Je ne peux vous en dire plus car c'est là tout ce que je sais: je suis venue ici pour essayer de sauver ceux qui ont survécu à ce massacre. M'assisterez-vous où préfériez-vous rejoindre le Sanctuaire ? Un saint blanc du nom de Kyros du cygne pourra mieux vous informer que moi."

Termina le dragon en gardant un oeuil sur son campement de fortune: des survivants avaient été trouvé.


Revenir en haut Aller en bas
T'Sio


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 84

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Lun 4 Fév - 0:51

Les deux chevaliers de bronze qui se tenaient face à lui ne faisaient montre d'aucune agressivité à son égard, aussi T'Sio reprit une position normale. Ses muscles se détendirent, et son regard se fit plus amical, moins suspicieux. Il observait Kenshiro avec attention, se demandant qu'elle était la signification exacte du geste qu'il fit à leur attention avec ses bras. Puis le chevalier du Dragon leur expliqua la situation, l'attaque du village, les deux Athéna, l'intervention du dieu des Océans et du Forgeron...Plus il parlait, plus T'Sio avait l'impression que chaque mot que prononçait Kenshiro ne lui provoquait que souffrance et tristesse. Il n'osa pas l'interrompre, bien qu'il ne saisissait pas encore complètement tout ce qu'impliqué les paroles du chevalier. Le Dragon finit en leur proposant de continuer les recherches à ses côtés, ou bien de se rendre au Sanctuaire ou demeurait Kyros du Cygne. Il regarda autour de lui. Des dizaines de cadavres étaient éparpillés sur le sol, entourant un petit îlot de vie que constituait le campement où était ramené les survivants.

Il ne savait que faire. Son cœur lui dictait de rester et d'aider à retrouver les derniers survivants. Mais une autre partie lui disait qu'il ne pourrait rien faire de plus, qu'une telle dévastation n'avait été causé qu'avec la certitude de détruire toute forme de vie. Qu'il y ait quelques survivants tenait déjà du miracle. Il pensait à Jun et au village où elle était restée. Si leurs ennemis, ces ''chevaliers noirs'' avaient détruit Rodorio, rien ne les empêchaient de faire de même avec d'autres villages. Il devait en apprendre plus sur ceux qu'il aurait à combattre. Le chevalier du Dragon lui aurait sûrement répondu en d'autres circonstances, mais il était trop préoccupé du sort des villageois, et cela, T'Sio le comprenait parfaitement. Kenshiro avait peut-être des proches qui vivaient près du Sanctuaire, des amis, même de simples connaissances. Bien que le chevalier de la Grue ne connaissait pas la douleur de ne pas avoir réussi à défendre ce que l'on s'était juré de protéger, il savait ce que l'on ressentait lorsque l'on perdait quelqu'un de cher. Il décida de retarder encore un peu sa décision.

''Il ne reste que vous et ce Kyros au Sanctuaire ? Si les Chevaliers d'Or se réunissent pour le Krusos Sunagein, où sont les autres Chevaliers d'Argent et de Bronze ? Et Déesse, où se trouve-t-elle en ce moment ? Je m'excuse de vous poser toutes ces questions dans un moment pareil, mais j'ai besoin d'en savoir un peu plus avant de continuer.''


Il tourna la tête pour voir des sauveteurs portaient le corps meurtri d'un homme âgé, et au vu de la quantité de sang que ce dernier perdait, il se doutait qu'il soit toujours en vie.

''Vous pensez...Que ceux qui ont fait ça risque de revenir ? Pour finir ce qu'ils ont commencé ? Maintenant que, comme vous l'avez dit vous-même, le Sanctuaire s'est vidé de ses gardiens ?''

Le Saint de Bronze qui se tenait à leur côté, Éros d'Andromède, était tout aussi troublé que lui, et la destruction de ce village semblait l'affecté presque au même point que Kenshiro. C'était un luxe que T'Sio s'était imposé : ne s'attacher qu'à ceux qu'il connaissait, qu'il aimait. Une manière égoïste d'éviter une trop grande souffrance devant ce genre de carnage. Il avait accepté le fait qu'il ne pourrait jamais protéger tout le monde, mais qu'il avait au moins la force de défendre le sien, et qu'il lui faudrait tuer pour ça.

''Que comptez-vous faire quand vous en aurez fini ici ? Allez-vous rejoindre Athéna ?''

Cette question s'adressait autant à Kenshiro qu'à Éros. Il regardait les deux Saints de Bronze dans les yeux, alors que résonnaient autour de lui les pleurs des survivants et les appels des sauveteurs.


Dernière édition par T'Sio le Dim 10 Mar - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eros


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 24

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Ven 8 Fév - 13:13

    Tragédie, extermination, tel était ce qui s'était passé dans ce village nommé Rodorio et le Sanctuaire situé non loin d'ici, derrière les hautes montages. Les paroles de Kenshiro semblaient pleines de tristesse, celle d'avoir perdu des innocents, des confrères d'armes, mais aussi celle de se sentir un peu coupable de ce qui s'était passé. Il réalisait que ce tournoi était peut être un leurre pour permettre aux Chevaliers Noirs de tout ravager sur leur passage.
    Mais ce qui me perturbait de plus, c'était cette histoire de l'apparition d'une autre Athéna ... Qu'est-ce que cela signifiait ? Une supercherie ? Si l'une était avec le Dieu des Océans et le Dieu Forgeron, et l'autre qui réunissait les Chevaliers d'Or pour un Krusos machin, comment se décider laquelle est la vraie ? Il faut que je me fasse ma propre idée. Mais avant tout, il y avait beaucoup de choses que je ne comprenais pas dans les dires du Chevalier du Dragon, il faut avouer que je suis un peu à la ramasse ... Des Chevaliers Noirs et d'Or ? Le Krusos Sunagein ? Tout ça semblait tirer d'un rêve profond, mais j'allais bientôt découvrir toute la vérité.

    Celui qui se prénomme T'sio fut le premier à poser des tas de questions. Lui semblait bien au courant de pas mal de choses, mais ses questions se rapprochaient quand même des miennes. S'il ne restait que ce Kyros au Sanctuaire, le domaine sacré était donc sans protection solide, et si ces Chevaliers Noirs n'ont pas été arrêtés, il y a de grandes chances qu'ils se ramènent de nouveau ici. Fort malheureusement, on ne pouvait plus rien faire pour les habitants de Rodorio ... T'sio ne dévoilait aucun sentiment et ne semblait pas du tout atteint par ce qui c'était passé. Il est un peu comme moi, il n'ose pas montrer ce qu'il ressent, mais au fond de lui, ça le touche, j'en suis sur. Par contre il semblait un peu obsédé par l'idée de rejoindre Athéna, autant fallait-il savoir laquelle.



    "Rejoindre Athéna ? Tu n'as pas compris qu'il y en a deux ? Laquelle souhaites-tu défendre ? Tout ceci semble incompréhensible"


    Je regardais non loin de moi des cadavres imbibés de leur sang rouge et noir, d'autres écrasés sous des débris de maison, à mon avis il y avait très peu de chance pour qu'il y ai des survivants ici ... Je voulais absolument me rendre au Sanctuaire pour en savoir plus sur tout ce qui se passe, mais je sentais que Kenshiro avait besoin d'aide, et puis lui sait beaucoup de choses sur la Chevalerie et sur ce qui s'est passé, il allait certainement pouvoir m'expliquer. Mes chaînes de l'Armure d'Andromède peuvent retrouver n'importe quel individu même à des années-lumières, cela pourrait accélérer les recherches de survivants.


    "Je peux rester avec vous si vous le souhaitez, Kenshiro, bien qu'il faut que j'en sache plus sur tout ce qui se passe, je ne resterais pas longtemps. Vous allez avoir besoin de moi."


Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mer 13 Fév - 20:35

Le ton avait été donné, il ne restait plus qu'au massif chevalier du dragon qu'attendre la réaction de ses deux interlocuteurs qui, il l'espérait, avait été des plus attentifs à ses paroles. Tout ce qui était sortie de la bouche de Kenshiro était la vérité, enfin la vérité de ce qu'il savait lui: Athéna seul savait si tout avait été dit ou découvert en sa présence et il était possible que les informations de ses pairs chevaliers de bronze eussent dû rajouter pas mal d'eau à ce moulin maudit qui s'était abattu sur eux. Maintenant, il ne lui reste plus qu'à savoir si ces deux chevaliers allaient se rendre en quête de réponse ou alors l'assister dans cette tâche qui s'annonçait des plus difficiles... Autant sur le plan physique que sur le plan moral pensât alors le Dragon en voyant au loin des gardes soulever des fondations avant de les relâcher brusquement pour aller déglutir à côté: certains retrouveront des amis, des frères ou des connaissances parmi les décombres mais sous le voile sombre de la mort. Lui n'avait pas réellement de proche en ce village mais il aimait y passer du temps: cela lui donnait à chaque fois la raison pour lequel un jeune homme comme lui avait quitté son paisible village dans les montagnes de la Grèce pour devenir chevalier. Raison qu'il voyait à présent à ses pieds sous la forme d'un immense autel mortuaire que les chevaliers noirs avaient élevé pour Athéna... Comment pouvait-t-on cracher sur le nom de la déesse de la Justice avec un tel charnier ?!

Suite à ses paroles, ce fut l'homme qui s'était présenté comme T'Sio, chevalier d'argent de la grue qui commença à poser ses propres questions alors que le chevalier du Dragon avait eu ses réponses: demandant précision précisions à Kenshiro sur l'effectif du sanctuaire ainsi que la disposition effective de ceux-ci et celle même de la déesse de la justice. Toutes ses questions auraient paru des plus suspectes pour un chevalier qui venait à peine d'arriver suite à un massacre, cependant le coeur du dragon disait dans le fort intérieur du chevalier de bronze qu'il faisait déjà confiance a cet individu: il pouvait lui révéler ce qu'il n'avait pas mentionné. Cependant, il ne put répondre à son premier interlocuteur que ce fut le second chevalier de bronze présent qui, prit la parole pour parler du dilemme qui tenaillait chaque chevalier présent au Sanctuaire et ses alentours, prouvant sa capacité de compréhension et son courage pour avoir osé le dire tandis que lui-même ne voulait pas se poser la question. C'est alors que le chevalier d'Androméde lui offrit son aide, aide que le dragon accepta a coeur joie tout en lui tendant sa main avec un sourire des plus amicales.

"Je vous remercie du fond du coeur, Éros d'Andromède. Merci de m'accorder un peu de temps pour retrouver les rescapés: je pourrais vous en apprendre davantage si vous le désirez. On ne sera pas trop de deux chevaliers de bronze si on veut s'occuper de tout ça: Il va y avoir des tombes à creuser ensuite..."

Fit Kenshiro avec une mine attristé avant de se reprendre et de s'adresser a T'Sio:

"Certes nous ne sommes pas très nombreux mais le Sanctuaire peut encore compter sur ses chevaliers de bronze et D'argent: en plus de moi et de Kyros du cygne, il reste Ishirô du phénix, Henrique de l'Hydre Femelle et un chevalier d'argent placé sous le signe de Cerbère. De plus, nous comptons encore des chevaliers d'ors présents dans le Sanctuaire en la personne du Verseau, du Sagittaire et de la Balance... Pour finir: Athéna, enfin celle qui a été invoqué à la place de sa statue se trouve encore là où elle nous est apparue. Suivez son cosmos si vous voulez la voir: elle est au sommet du Sanctuaire."

Fit Kenshiro en lui tendant la main dans un sourire amical sans pour autant répondre à la dernière question qu'il lui avait donnée: a ce sujet il préférait s'occuper de ceux qu'il pouvait encore sauver, c'est ce qu'Athéna aurait voulu. Un battement de coeur plus tard, le chevalier du Dragon vit un soldat arriver à ses côtés et lui demander de venir de toute urgence dans le campement improvisé: des survivants avaient été trouvé et avaient besoin de soin de toute urgence.

"Je vais devoir couper court à cette discussion: je vous souhaite bonne chance T'Sio. Puissez vous rencontrer Kyros et trouvait la réponse que vous cherchez. Quant à vous, Éros: Prenez autant d'homme que nécessaire pour les recherches. Je compte sur vous, je vais rejoindre les rescapés."

Terminât-il alors en tournant les talons avant de se précipiter tel une étoile à la lueur émeraude en direction de son campement.
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1761
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mar 19 Fév - 10:42

Arrow Maison du Bélier

Après un moment à avoir marché aussi droit que possible malgré son état d’alcoolémie avancé, le saint du Phoenix arriva dans ce qu'il restait du village de Rodorio. Les autres saints avaient déjà commencé à réparer et à remettre ne ordre le mieux possible le village, il vit de nombreux corps sous des draps blancs, hommes, femmes et ... enfants. Ishiro cracha à terre.

"Pfu ! Saleté de black saints, content qu'ils soient morts."
En effet, tous les chevaliers noirs avaient péri lors de leur assaut ce qui n'avait pas étonné le Phoenix vu leur faible pouvoirs. Malgré cela, les saints ne purent empêcher la perte de nombreux villageois, les combats avaient été plus rudes que prévus, les black sains un peu plus forts que lors de son séjour sur l'île de la reine morte. Le Phoenix avait quand même morflé ayant fait deux combat l'un à la suite de l'autre, il avait été en piteux état mais depuis avait récupéré assez pour pouvoir combattre à nouveau, merci à sa flasque de saké presque vide. Ishiro avança tant bien que mal malgré les débris quand il vit une petite fille en train de pleurer. Le saint voulut continuer lui qui ne voulait que monter la garde mais s'arrêta.

"Petite fille que fais tu là ?"

Dit le saint de la manière la plus normale possible ...

"Mes parents sont coincés en dessous des débris de notre maison, aidez les monsieur je vous en supplie."

Ishiro ne comprenait pas trop bien la demande del a jeune fille sachant que ses parents étaient sûrement morts à l'heure qu'il est, l'odeur de putréfaction ne le trompait pas. Ishiro se contenta d'un hochement de tête et souleva les débris bloquant l'entrée de lam aison.

"Restes ici, la maison risque de s’effondrer à tout moment."

Le saint ne voulut surtout pas qu'elle voit les restes de ses parents écrabouillés en dessous des ruines de leur habitat. S'enfonçant dans la maison, dégageant les murs il avança périlleusement à l'intérieur. L'odeur se fit plus forte et le saint manqua de vomir. Il vit alors l'accès à une cave, il s'y enfonça et là l’horreur prit place à l'odeur, les cors étaient en bouillie sous des rochers. Ishiro présuma que les parents de la petite fille l'avaient sortir au détriment de leur propre vie. Ishiro prit un voile blanc ou plutôt un linge qui restait là et enveloppa les restes des deux corps. Le saint s'agenouilla un moment, le poing contre son plastron puis se releva, sortant des restes du cocon familial devenu une tombe. Le saint avait désoulé et ce grace à l'odeur et à la vision cauchemardesque du ragout humain de la cave. La petite fille le regarda, les mains en prière et lui demanda.

"Ils sont en vie ? Ils vont bien ?"

Le saint regarda la petite et ce contenta d'un hochement de tête négatif. La petite victime s'évanouit alors les larmes coulant de ses yeux. Le saint se frotta la tête.

"Ha bin manquait plus que ça ..."

Le saint prit la petite dans ses bras et la transporta vers le campement de fortune réalisé sans doute par les saints déjà présent, il reconnut le dragon et s'en approcha.


"Je l'ai trouvée en passant, ses parents sont morts et elle s'est évanouie sous la nouvelle."

De suite une sage femme la prit des mains du saint et alla s'en occuper. Il regarda alors le saint d'un air sévère, s'allumant un cigare. il sortit alors du campement et alla à l'entrée du village parlant au dragon avant celà.

"Je ne sais pas pour vous mais le mieux c'est d'aller plus vers l'avant du village au cas ou une nouvelle attaque aurait lieu. Fin, faites ce que vous voulez mais moi je m'y rends. C'est pas trop mon truc d'aider, la foule, fin tu vois quoi ..."

Le saint se mentit à lui même, il n'avait pas hésité une minute à aider l'enfant, mais il ne supportait pas tout ce monde et préféra aller faire le guet seul à surveiller si d'éventuels ennemis se pointeraient.

"Dis aux autre saints où je suis, et qu'ls me rejoignent s'ils le veulent ..."

Ishiro fit un signe de la main et partit près de ce qu'il resta de l'entrée du village, devant lui s'étendait un chemin de pierre, si les ennemis attaquaient, ils ne pourraient que tomber sur lui et c'est ce que souhait le plus au monde le saint. Il s'assit alors sur un rocher et fuma son cigare avec envie souffla la fumée vers le ciel de Grèce.


Revenir en haut Aller en bas
Henriques


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 8726
Armure : Ophiuchus

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mar 26 Fév - 17:48

:arrow:Temple du Bélier: six-ans-apres-le-belier-est-rentre




2ème Partie: L'esprit dans la tourmente

Lien Musical
Combien de temps, cela faisait-il?

Henriques se tenait là, debout, regardant ses frères d'armes jetés leurs efforts dans un nouveau combat: La reconstruction de Rodorio. Le Saint de l'Hydre se tenait immobile. Il aurait aimé tendre son bras pour apporter un peu de son Cosmos régénérateur, mais quelque chose l'en empêchait. Un étrange vent venait de se lever et portait sur la gauche ses longs cheveux bruns et la cape blanche empruntée dans la demeure de Shion.

Une violente vague de vent le frappa si fort dans le dos, que l'esprit du jeune Chevalier de Bronze s'échappa encore de son corps, comme la première fois dans la 1ère demeure du Sanctuaire.

D'un seul coup, le décor changea et plongea l'esprit d'Henriques dans ce plan Astral, une sorte de négatif du monde charnel. Le temps aussi semblait changé. Tandis que l'Hydre pouvait léviter à la vitesse qu'il souhaitait, il voyait autour de lui, tout défiler au ralenti.

(Encore cette étrange expérience! On se joue de moi...Le moment est plutôt mal choisi pour de nouvelles expériences)

Se tournant de nouveau vers la Statue d'Athéna, il aperçu ce puissant Cosmos brillé comme un soleil. Un rayon s'en échappa pour allez frapper le versant d'une colline, non loin. Un pan de roches s'effondra laissant apparaître ce qui était une grotte faîte par des mains d'hommes.

(On souhaite me voir aller vers cette grotte, mais qui donc?)

Malgré sa réticence, le jeune Portugais commença à s'en approcher poussé par sa curiosité. Lorsqu'il fit à une dizaine de mètres seulement, il vit une aura violacée luire au milieu des ténèbres. Tendant la main comme pour vouloir toucher les effluves qui semblaient l'appeler, une onde de choc vint soudain frapper le Saint. Il tomba à la renverse, et se relevant put voir toute son armure crépiter, parcourue de toutes part par des ondes électriques.

(Qu'est-ce que cela? Cette aura m'attire, mais mon armure semble y être refusée. Je ne comprends pas...)

A cet instant, un autre phénomène vint perturber l'Enfant Prodige: Le dessin caché dans le gantelet se mis à rayonner à son tour, allant jusqu'à brûler le poignet d'Henriques. Ne supportant plus la douleur, le Chevalier secoua la main, jusqu'à ce que le portrait ne quitte son logement pour tomber au sol. Se tenant le poignet blessé le Portugais regarda au sol le dessein rayonnant. Il put y voir le doux visage de celle qui l'avait dessiné.

Le cœur commençant à battre la chamade en repensant à la belle Marina, une novelle vague vint frapper le Saint, comme s'il lui était défendu de nourrir ces sentiments.

"Pourquoi?" S’écria-t'il dans ce monde spectral. Il s'adressait à cette aura inconnue émanée de cette grotte mystique. "Pourquoi me refuser ce que tout être mortel recherche? N'ais-je pas le droit, moi aussi à ...l'amour?" Le mot lui échappa de la bouche aussi doux qu'une bise caressant une joue endormie.

Une voix surgit alors de la grotte. Elle résonnait comme si plusieurs parlaient en même temps. C'était une voix de femme.

"Don Cristobaldo...Ton destin est placé devant toi! Laisses-là ton armure et viens!" Comme un bourdonnement, l'invitation semblait harceler son oreille. Viens! Je te promets de belles aventures...Ensemble nous servirons mieux Athéna. N'est-ce pas là ce que tu cherches avidement?"

Comme d'innombrables mains féminines le caressant, les effluves violacées arrachèrent un à un les parties de l'armure de l'Hydre. L'invitation se répétait encore et encore à l'infinie. Comme envoûté, Henriques se laissait dompter par ces voix mielleuses.

"Si fait! Ma vie appartient à Athéna,...mais...mais Marina! Je..." Il toucha du bout des doigts ses lèvres et se rappela le baiser.

"Tu dois maintenant faire un choix, Don Cristobaldo. Choisi l'amour de ta bien-aimée en saisissant ce croquis négligemment tombé au sol, et tu auras la vie de mortel que tu souhaites. ...Ou bien, entre dans cette grotte et saisi ton destin à deux mains, renonçant définitivement à ton cœur!

...Je t'offre l'immortalité Henriques! Viens! Viens!

...Viens!"

Un puissant éclair frappa le Saint de plein fouet. Il tomba à nouveau au sol. Il se releva, découvrant que son esprit avait regagné son corps de chair. En sueur et blessé, il vit le dessin au sol, ainsi que la brûlure laissée sur le poignet. L'armure du Saint était placée juste derrière sous sa forme totémique. Bizarrement elle tournait le dos au Portugais.

(Ainsi donc, ce qui affecte aussi l'esprit peut affecter le corps! Ce ne sont donc là, pas que des illusions...)

Derechef, il plongea son regard vers l'emplacement de la grotte.

(Diantre! La Grotte semble elle faire partie intégrante du monde Astral. Que dois-je faire? Athéna saurait me conseiller...)

Machinalement, Henriques ramassa le dessin tombé au sol. Il se tourna ensuite vers ses compagnons, hésitant à les rejoindre.

Qu'allait donc faire le jeune Saint? Il semblait plus que perdu. Ferait-il le bon choix?

Arrow 3ème Partie [Rodorio]
Revenir en haut Aller en bas
T'Sio


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 84

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Jeu 28 Fév - 17:15

T'Sio put voir de ses yeux à quel point le Saint du Dragon était marqué par le carnage qui avait eu lieu. Lui-même, même s'il ne le montrait que peu, s'efforçait de garder sa contenance face à tout ceci. S'il commençait à éprouver de la pitié pour les morts autour de lui, jamais il ne pourrait se battre comme il le voudrait. Il s'imposait ce détachement émotionnel, pour palier à sa faiblesse, pour ne pas distraire son esprit. Mais il n'avait de cesse de penser à Jun, qu'il avait laissé seule dans un village a à peine deux heures de marches de Rodorio. Il écouta les paroles de Kenshiro, qui semblait retrouvé un peu de couleur, bien que T'Sio se doutait que ceci fut quelque forcé. Le Chevalier de la Grue serra la main tendue du Chevalier de Bronze.

''Merci pour tout, Kenshiro. Je vais rester à vos côtés, je vous aiderai avant de me rendre au Sanctuaire.''

Puis il se tourna vers Eros.

''Bonne chance à vous aussi. Puissiez-vous sauver autant de monde que possible.''

Après les avoir salué, T'Sio prit le chemin qui le conduirai vers le Sanctuaire. De loin, il vit ce qui semblé être un autre Chevalier, qui prit la direction l'entrée de Rodorio, alors qu'une petite fille s'éloignait de lui. Le chemin pour se rendre au domaine d'Athéna était jonché de ruines et de cadavres. Il se refusa à poser les yeux sur eux, et avança durant quelques secondes les yeux fermés, se concentrant sur les sons portaient par le vent, les cris qu'il lui rapportait, des survivants et des sauveteurs, unis dans la même détresse, aux cœurs brisés par les centaines de morts que chacun garderait à jamais en mémoire. Mais il entendait autre chose, comme une respiration, étouffée, saccadée, faible. Il savait pas d'où elle venait, et sans réellement savoir pourquoi, il se mit à la chercher, et à mesure que les secondes passées, il désespérait de ne plus l'entendre. Le souffle semblait s'éloigner autant que T'Sio se rapprochait de lui. Puis il vit une main dépassée d'une dalle de pierre. Il s'empressa de la soulever et y découvrit une femme. Elle avait les cheveux noirs, et elle bougeait faiblement, au rythme de sa respiration. Il la retourna pour la prendre dans ses bras et voir son visage, mais quand il le vit, il la relâcha aussitôt.

''N...Non ! C'est impossible !''

La femme qu'il voyait devant lui ressemblait à Jun. Non. Elle était Jun. Le même visage, les mêmes yeux, la même façon de le regarder. Comment pouvait-elle être ici ? Comment ? Son esprit pensait à toute vitesse, essayant frénétiquement de trouver quelque chose qui n'allait pas, un détail qui lui prouverait que ce n'était pas elle, qu'il devait être en train de rêver. Il se mordit la lèvre, faisant s'écouler un mince filet de sang, mais rien n'y fit. Jun était toujours devant lui. La jeune femme commençait à ramper vers lui.

''T'Si...T'Sio...Pour...Quoi ?''

''Jun !''

''Tu m'as...Abandonnée...''

Dans les yeux de son aimée, il pouvait y lire de la rancœur, de la tristesse, de la haine. Il n'arrivait plus à bouger, paralysé par la vision de Jun en sang devant lui. Plus elle se rapprochait, plus il risquait de succomber au désespoir. Mais une autre voix apparut dans sa tête. Il 'entendit pas ce qu'elle lui disait, mais elle était chaude, rassurante. Son esprit revenait peu à peu à la raison, et finit par lui montrer l'irréalité de ce qu'il voyait.

''NON !''

Une légère explosion de Cosmos suivit son cri, ce qui eut pour effet de faire disparaître Jun, ne laissant autour de lui que vide et silence. Il se mit à genou, et toucha de la paume de la main l'endroit où la vison de la jeune femme s'était tenue. Il serra les dents et ferma les yeux.

''Je jure que jamais une telle chose n'arrivera. Je te le promets Jun.''

Peut-être était-ce là une dernière épreuve, destinée à tester sa volonté, de voir si son cœur était prêt à devenir celui d'un Chevalier. Et cette voix qu'il avait entendu. Peut-être était-ce la voix de sa déesse ? Il décida de laisser cette question de côté. Se relevant, il entreprit de chercher d'autres survivants.


Dernière édition par T'Sio le Dim 10 Mar - 15:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eros


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 24

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Ven 1 Mar - 15:42

    Je commençais à en savoir un peu plus sur ce qui s'était vraiment passé, cependant beaucoup de choses m'échappaient encore ... Quel enfoiré, pourquoi ne m'avait-il pas réellement appris tout le fonctionnement de la Chevalerie ? Je crois que je ne suis pas au bout de mes surprises ...

    Chercher des cadavres et creuser des tombes ... Ce n'était pas vraiment ce que je préferais le plus, mais un Chevalier se doit de porter secours aux victimes, aux innocents, après tout j'en saurais bien plus à l'avenir, il fallait bien que je me rende utile quelque part.

    Kenshiro répondit à T'Sio, et mentionna plusieurs noms de Saints qui se trouvaient encore au Sanctuaire ... Des Golds, des Silver, ainsi il y aurait donc plusieurs rangs, comme je m'en doutais. Quant à la Déesse Athéna qui était apparue depuis la Statue se trouvant au sommet du Sanctuaire, Kenshiro en parlait comme si c'était la vraie. Avait-il raison ? Je n'étais pas encore doué pour ressentir parfaitement les Cosmos, mais je pouvais sentir celui de la Déesse qui était tout de même proche d'ici, après tout, c'était peut être elle ... Mais cette histoire reste vraiment bizarre.
    Le Dragon me proposa de prendre quelques soldats avec moi pour poursuivre les recherches : prendre la tête d'un bataillon ? Moi ? J'avais autant de pouvoir que ça grâce à cette Armure ? Décidemment, je pense que je vais m'amuser ici.



    "Très bien.
    Vous là, venez avec moi, deux d'entre vous vont prendre cette route-ci et deux vont venir avec moi dans l'autre direction. Fouillez toute la zone, et une fois que vous avez terminé, on se retrouve ici."
    Dis-je à un petit groupe de soldats.


    Au même moment, T'Sio prit la décision de se rendre au Sanctuaire et nous salua avant de partir, nous souhaitant bon courage pour la recherche de survivants. Je ne répondis pas, je fis un petit hochement de tête pour lui souhaiter bon courage également. Je pense que j'allais bientôt le rejoindre, cette petite recherche ne me prendrait pas longtemps.

    Alors que je commençais à partir avec ces quelques soldats du Sanctuaire, un homme apparu sur le campement, portant une petite fille dans ses bras. Il était lui aussi vêtu d'une Armure de Bronze. Il semblait apparemment connaître Kenshiro, et laissa la fille dans les bras d'une sage-femme présente ici. Il ne se présentait pas, il semblait même pressé, et nous annonça que le mieux était de se rendre à l'entrée du village au cas où de nouveaux ennemis apparaitraient. Il n'avait peut être pas tort après tout ... Je ne répondais pas, je verrais par la suite si je le rejoins lui ou alors T'Sio au Sanctuaire.


    Avançant droit vers un des quartiers en ruine du village, accompagné de deux soldats, je regardais aux alentours, j'essayais d'écouter également, voir si personne ne criait au secours.



    "Je pense que le pouvoir de mon Armure sera utile dans un cas comme celui-là"




    J'endossa mon Armure de Bronze, pour la première fois depuis son obtention. Elle est si belle, et si apaisante à porter, les chaînes me rappelaient tellement mes années de détention ... Maria ...
    Non, je ne devais pas penser à elle dans un moment pareil, je dois me concentrer !



    "Soldats ! Fouillez ces ruines, enlevez pierre par pierre, il faut retrouver toutes les victimes. Mes chaînes vont pendant ce temps la partir à la recherche de survivants, en espérant que quelques uns les remarquent et s'accrochent à elles ...

    A toi de jouer, Chaîne Nébulaire ! "


Revenir en haut Aller en bas
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Ven 8 Mar - 16:08

    Entrée du Sanctuaire

    Le Chevalier d’Or n’en croyait pas ses yeux. Le spectacle de désolation qui s’offrait devant ses yeux pourrait faire fuir le plus valeureux des hommes. Les bâtiments complètement défoncés, les toits écroulés, il pouvait encore sentir le bois des charpentes carbonisées. Pire que tout, cette odeur de mort qui enveloppait la zone était de loin la plus terrifiante. En effet, il n'eut pas à chercher pour voir les cadavres entassés sous les gravas ou même au milieu de la route. Jara ne perdit pas son sang froid pour autant. Il s'abaissa près d'une maison et examina certains des corps. À en juger par leurs vêtements, il s'agissait de civils.

      Quel sorte d'être s'attaquerait à un petit village, à première vue tranquille... Serait-ce à cause de sa proximité avec le Sanctuaire ?

    Quoi qu'il en soit, il devait retrouver les cosmos émanant de la bourgade et avec une froideur digne des glaciers de Sibérie, il se leva sans sourciller autour de ces macchabées et continua sa route. Evidemment il était attristé par la situation de l'endroit mais il ne devait s'éloigner de son objectif et puis, il jugeait que s’apitoyer n'aiderait en rien.

    À peine eut-il passé le premier pâté de maisons que le Capricorne entendit un lourd son métallique venir en sa direction. Il s’approcha donc pour savoir de quoi il pouvait s’agir. Il s’avérait que c’était une chaîne. Ce trait long câble était en lévitation et parcourait les rues de la ville de la même façon que le renard cherche un poulailler. Cependant, il dut avouer qu'une très faible quantité de cosmos se dégageait de la chaîne. Il choisit donc de la suivre jusqu'à son point de départ, là où devait se trouver l'être d'origine. Étrangement, plus il avançait, moins il y avait de dépouilles. Pourtant à en juger par les traces près des décombres et des nombreuses tâches de sang au sol, il devait y en avoir beaucoup. Encore une fois grâce aux traces laissés, il constata que ces cadavres avaient été déplacés. Il n'était donc définitivement pas le seul être vivant aux environs.

    L'hommes aux yeux d'or avait enfin terminé d'explorer la zone. En effet, en face de lui se trouvait la source de cette grande chaîne qu'il avait suivit pendant ce quart d'heure. Il s'agissait d'un Saint. Effectivement, le jeune homme semblait être dans la même tranche d'âge que le Gold. Cette armure était teintée de rose et à la vue de sa faible protection, Jara jugea qu'il s'agissait d'un chevalier de Bronze. Sur ses épaules reposaient deux longue mèches châtains. De dos, on pourrait se méprendre sur la gent à laquelle appartenait le Bronze. L'Indien décida d'entamer la conversation.

      Tu es donc le propriétaire de cette interminable chaîne. Que s'est-il passé ici pour arriver à tant de morts ?

    Le Capricorne s'approcha de nouveau jusqu'à être finalement aux côtés du Saint aux cheveux châtains. Autour d'eux, de nombreux hommes, certains en armure, d'autre non courraient et fouillaient dans les gravas. Il devait sûrement s'agir des hommes qui avaient déplacés les dépouilles. Tous ces cadavres, ces ruines ne faisaient que lui rappeler d'horribles mémoires d'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet:    Sam 9 Mar - 21:26

Arrow temple de la Balance

Sentant toujours la présence du jeune garçon derrière moi, je continue ma course à travers les temples inférieurs. Arrivé dans l'escalier devant le temple du Bélier, je cesse de courir et marche lentement tout en regardant éberlué le paysage qui s'offre à mes yeux. Quand j'avais survolé le village et le Sanctuaire, j'avais remarqué les dégâts qu'ils avaient subis mais maintenant que je suis proche, je constate que c'est pire que ce que j'avais vu.

A mesure que je rapproche, les débris et victimes des attaques sont plus nombreux et impressionnants. Du ciel, on aurait cru à une pré-guerre mondiale mais du sol, c'est vraiment une pré-guerre mondiale!! Il faut être vraiment un monstre et un fou pour envoyer une armée attaquer et faire ainsi autant de dégâts!! Mais pour quelle raison les Black Saints ont-ils attaqués? Il ne me semble pas qu'Angel me l'ai dit dans sa lettre!! Je trouverais bien un Saint pour me le dire et je vois qu'en plus de visages familiers, il y a des nouveaux et cela fait tout de même plaisir!!

C'est alors que je ressens une énergie plus familière que les autres et un sourire illumine mon visage en sachant qui est cette personne que je n'ai plus vu depuis bien longtemps. Faisant attention à ne pas trébucher sur un gravât, je me dirige vers ce cosmos qui appartient à mon ami Kenshiro. C'est alors qu'un gémissement presque inaudible arrive à mes oreilles. Quittant mon sourire pour la concentration, je réécoute à nouveau pour être sûr de ne pas avoir rêvé. Et en effet c'est bien un gémissement qui vient d'un enfant vu la voix jeune.
Me fiant à cette petite voix, j'arrive devant une maison en ruines et la voix semble provenir du centre et profondément. Appelant deux gardes pour m'épauler, nous commençons à déblayer et après trente bonnes minutes de travail acharnés, j'aperçois enfin un visage. Apeurée, la petite fille tient fermement contre elle un petit chien ainsi qu'une poupée. Je souris doucement pour lui montrer que je ne lui veut aucun mal.


Je suis un Saint de la déesse Athéna, tu n'as rien à craindre. Ne sers pas aussi fort ton chien, il perd de ses couleurs!!

Sous la surprise, elle le lâche et le chiot s'enfuit... Sauf qu'au moment où il sort, je le rattrape. Voyant que la petite fille est rassurée, je caresse le chiot pour le calmer et aide de mon autre main la petite à sortir. Lui rendant son ami, je la confie à un garde qui l'emmène vers ce qui semble être la tente d'infirmerie. La voyant se retourner, je m'attends à ce qu'elle me remercie mais elle m'apprends que ces grands-parents sont coincés à l'intérieur. Surpris et surtout inquiet pour les deux adultes toujours à l'intérieur, je m'enfonce à mon tour dans les décombres et après vingt bonnes minutes, je sors avec l'homme sous le regard en pleurs de son épouse sortie quelques minutes plus tôt.

Ne cessant de me remercier, nous nous dirigeons vers l'infirmerie quand le vieil homme va dans un petit abri et sort quelques instants après avec une bouteille de saké qu'il m'offre. Le remerciant de ce cadeau, nous entrons enfin dans l'infirmerie dans laquelle se trouvent des rescapés, des gardes mais aussi mon ami Kenshiro. Aidant les grands-parents à s’asseoir, je me dirige vers mon ami et le salue en lui montrant la bouteille de saké.

Bonjour Kenshiro, je suis ravi de te revoir depuis tout ce temps. Je sais que tu es occupé mais j'aimerais en savoir un peu plus sur l'attaque des Black Saints. Et j'ai reçu cela en cadeau de ces rescapés agés que j'ai sortis d'une maison, ainsi que la fillette avec son chiot.

Je regarde alors les personnes que j'ai aidé et qui me saluent à leur tours en signe de remerciement. Maintenant ils iront mieux et c'est à nous de veiller à leur sécurité!!
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Sam 9 Mar - 23:01

Petit à petit, le village délabré commençait à fourmiller de bruit, de lumière et de chaleur: le lieu pratiquement déserté de toute vie il y avait peu été en train de reprendre des couleurs avec le er et venir incessant des soldats du Sanctuaire qui portait avec eux des brancards de fortune avec un lot de blessés toujours plus incessant au chevalier du Dragon. Celui-ci avait délaissé sa lourde armure d'émeraude pour sa tenue traditionnelle: celle d'un homme au large torse recouvert par une chemise qui s'était voulue blanche avant qu'il ne la souille en tentant d'aider les victimes qu'on lui amenait à l'aide de l'art dont il était le seul héritier: celui du poing divin de son père Hokuto.

"Amenez-moi de l'eau chaude et plus de bandage s'il vous plaît ! Trouvez des lits pour installer les nouveaux blessés et faites les patienter en les réconfortant je vous en prie..."

Ordonna le chevalier de bronze avec une certaine émotion dans la voix: là où l'art médical de son père sauvait une personne par la bonne pression sur un point vital précis, dix de plus venaient à ses côtés sois mourant sois si mal en point qu'il devait s'occuper des blessures les plus graves pour ensuite passer à d'autres: jonglant entre les points de pressions, les herbes, les décoctions et la nouvelle médecine moderne pour tenter d'apaiser chaque mot tout en usant de son cosmos pour démultiplier sa vitesse et sa précision. Si seulement un chevalier d'or était à ses côtés: d'un simple geste il aurait pu l'aider avec la puissance de son aura dorée comme l'avait fait autrefois le chevalier gardien du second temple, celui du Taureau. Cela aurait été si facile si celui-ci était là murmuré intérieurement le chevalier du Dragon avant de sentir une présence dans son dos.

"Qui ?"

Se retourna-t-il vivement en reconnaissant à peine un cosmos des plus ardents dans cette tente: un cosmos si chaud qu'il pouvait aisément brûler tout ce qui était a porté: le cosmos d'un oiseau légendaire se calma alors Kenshiro en reconnaissant son ami et camarade Ishirô du Phénix. Il ne devait pas garder la maison du Bélier avec Kyros aurait voulu lui demander le dragon mais, à peine eu-t-il voulu dire un mot que le Phénix le quitta en lui laissant une jeune rescapée entre les bras avant de repartir aussi vite qu'il était arrivé.

"Je prie pour qu'il ne t'arrive rien, Ishiro..."

Souffla le dragon en se disant que le guerrier qu'était le phénix préféré s'occuper de la protection du village, enfin de ce qu'il en restait plutôt que de s'occuper des blessés comme il le faisait lui-même: peut-être que tout simplement les chevaliers d'Athéna ne pouvaient pas tous venir en aide aux sinistrés pensa tristement Kenshiro avant d'endormir une nouvelle victime de son poing divin pour commencer à extraire le sang pourrissant de ses blessures à l'aide d'une série de coups légers mais sanglants.

"De l'eau chaude et du savon s'il vous plaît... Il ne faut pas extraire le mal qui se trouve dans leurs plaies avec des mains souillées si vous ne voulez pas les infecter par d'autres mots: il y a déjà assez de victimes !"

Fit Kenshiro avant qu'une bassine d'eau ne lui soit donnée pour qu'il lave ses mains couvertes de sang: l'art du poing divin avait extrait une quantité énorme de miasme et le jeune dragon déplorait qu'à part lui et sa mère, personne ne soit capable d'utiliser cet art créé par l'ancien chevalier d'or du Scorpion qui avait été son père. Si seulement...

Une voix sortit alors le dragon de ses pensées: une voix qu'il n'avait plus entendu depuis des années et qui venait de lui faire manquer l'arrivé d'un autre cosmos dans les environs. Se retournant alors, le dragon vit un visage qu'il n'avais pas vue depuis les Enfers.

"Mattheus... Mattheus d'Adamantine ?"

Murmura-t-il en le regardant avec incrédulité: il n'avait pas changé depuis la dernière fois qu'il l'avait vue alors que lui avait grandi en 6 ans. Mais peu importait son aspect pensa Kenshiro: le chevalier lui avait posé une question. Lui aussi avait manqué le carnage ?

"Si tu savais combien ça me fait plaisir de te voir en bonne santé, tu as pu échapper a cette catastrophe ? Comment ? Et où est le chevalier Chronos des Gémaux ? Est-il partit au Krusos lui aussi ?"

Terminât Kenshiro avec le sourire tout en lui prenant la bouteille de Saké des mains pour l'envoyer à un garde en lui disant de s'en servir comme alcool a brulé: s'excusant auprès du chevalier en lui promettant de lui en offrir une autre quand tous sera réglé.

Revenir en haut Aller en bas
Eros


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 24

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Dim 10 Mar - 14:07

    Mon idée semblait fonctionner à merveille, je ne pensais pas que la chaîne d'Andromède avait autant de pouvoirs cachés. Plusieurs fois je sentais une force de compression sur celle-ci, certes faible, mais je pouvais tout ressentir. Des survivants avaient confiance en cet appel et n'hésitaient pas à montrer leur présence, à ce moment là j'envoyais mes hommes les chercher et ramener également les dépouilles aux alentours. Si je continuais comme ça, cette petite pêche aux survivants n'allait pas durer longtemps, tant mieux car j'ai des choses plus importantes à faire ...

    Tout à coup, je stoppa net le mouvement de ma chaîne, je ressentais quelque chose ... Mais c'était indescriptible. C'était comme si une force incroyable était sur les lieux, qui dépassait tout ce que je pouvais imaginer. Je la sentais suivre progressivement ma chaîne, j'en avais des frissons.
    C'est alors que je le vis au loin, cet homme qui suivait mon Cosmos et dont le sien dépassait toutes mes attentes. Ses cheveux sont de couleur ébène, et ce qui me perturbait le plus ce fut ses yeux de couleur or, des yeux de lynx, comme si cet individu était mi-homme, mi-animal ... Et ce qui me perturbait encore plus, l'Armure qu'il portait : elle aussi était d'Or !

    C'était incroyable, ainsi ce que Kenshiro avait annoncé était vrai, il existe des Chevaliers possédant une Armure d'Or. Je ne sais pas d'où il sortait, mais vu la puissance qu'il dégageait, il était bien supérieur à moi, bien supérieur à tous ceux que j'ai rencontré jusqu'à maintenant.
    Il se rapprochait de moi, sa Cloth brillait de miles-feux, ses yeux me destabilisaient, son Cosmos, toute sa personnalité, je me sentais impuissant.

    Pourtant, il ne semblait pas être un ennemi, d'après ce que le Dragon m'avais dis, les Chevaliers d'Or protègent Athéna également, mais on ne pouvait jamais être sûr ... Le Gold Saint au casque corné me demanda si j'étais le propriétaire de la chaîne, et pourquoi le village était dans un tel état.
    Je mis un peu de temps avant de répondre, j'essayais d'analyser ses gestes, son regard, je me méfiais toujours des autres, j'ai été bien trop trompé dans ma vie ...



    "C'est exact. La chaîne d'Andromède est capable de suivre n'importe quelle Cosmo-Energie, je vois qu'elle ne t'a pas loupé ... Je m'appelle Eros, Saint d'Andromède. Et toi qui est-tu ? Qu'elle est cette Armure que tu portes ?"


    Je venais juste d'arriver que beaucoup de choses se passaient, et ça devenait vraiment confus dans ma tête.


    "Je vois que toi aussi tu n'es au courant de rien. D'après ce qu'on m'a dis, un groupe de Black Saints sont apparus à Rodorio, profitant de l'absence de nombreux Chevaliers pour tout saccager sur leur passage ... Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus, mais nous ne pouvons pas rester là en laissant tous ces cadavres, même si je meurt d'envie de me rendre au Sanctuaire afin d'en savoir plus sur tout ce qui se passe ...
    Si tu veux, un certain Kenshiro du Dragon se trouve au centre du village, en train de construire un camp pour rassembler tous les survivants. Si tu veux tu peux t'y rendre, sinon tu me files un coup de main"
Revenir en haut Aller en bas
T'Sio


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 84

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Dim 10 Mar - 17:49

T'Sio parcourait un quartier où les soldats ne s'étaient pas encore rendus. Il avait croisé plusieurs groupes de sauveteurs, portant le plus souvent des cadavres que des survivants. Il s'était proposé de les aider, et ils lui indiquèrent une partie du village où ils avaient cru entendre des voix. Mais ce qu'il y trouva n'était que ruines et désolations. Du sang maculait les murs et la rue, et il ne voyait que des corps meurtris autour de lui. Il ne savait que faire de plus, seule la mort et un silence pesant l'entouraient. Il déposa sa Cloth Box au sol, laquelle luit faiblement sous le soleil, et revêtit son armure. Il frissonna légèrement en sentant le contact froid du métal sur les parties nues de sa peau, avant de sentir une douce chaleur se répandre dans son corps, semblable à une petite brise d'été. Il serra la petite pierre de jade qui pendait au bout de son collier.

''Mère, aide-moi.''

Il commença à fouiller parmi les débris, soulevant blocs de roches et portes effondrées, cherchant le moindre signe de vie, la plus fine parcelle d'un souffle autre que le sien. Quand il trouvait un cadavre, il le ramenait au milieu de la route de pierre, le recouvrant d'un linge à moitié brûlé et d'un vêtement quand il en trouvait. Puis, comme porté par le vent, un son parvint jusqu'à lui. Il était faible, mais il l'entendait clairement. Il se concentra, sentant son cosmos remuer, cherchant à trouver la direction de ce qu'il percevait, puis il partit, filant entre les ruines de Rodorio. Il finit par arriver à l'origine du son. C'était une femme. Elle pleurait, hurlait sa détresse et sa tristesse, en tenant une main dans les siennes. T'Sio vit qu'un corps était écrasé par un pan de mur.

''Ne bougez-pas, je vais vous...''

Le regard que lui lança la jeune femme quand elle se retourna vers lui le fit s’arrêter net. Une sourde colère habitait ses yeux, alors que ses larmes coulaient sur ses joues.

''Vous ! Pourquoi ? Pourquoi n'avez-vous rien fait pour empêcher ça ?! Vous êtes des Chevaliers ! Et vous les avez laissé nous massacrer ! Je vous hais ! Vous nous avez abandonné !''

Il ne sut que répondre, d'ailleurs qu'y avait-il à dire ? Il se recula de quelques pas, laissant la jeune femme seule avec son chagrin. Il s'apprêtait à repartir quand elle lui parla à nouveau.

''Ai...Aidez-moi ! Sortez mon mari de la-dessous ! ''

Cette fois, son regard était presque suppliant, et en proie à une telle détresse que T'Sio ne put soutenir son regard, et se contenta de dégager le corps de sous le bloc de pierre.

''Venez avec moi. Vous avez besoin de soin vous aussi.''

La jeune femme acquiesça en silence, et se releva. T'Sio prit le corps de l'époux dans ses bras et prit la direction du camp de fortune installait pas Kenshiro. Elle marcha à côté de lui, gardant la tête baissée, sanglotant en silence.

''Comment vous appelez-vous ?''

Il tourna la tête vers elle, mais elle ne le regardait toujours pas.

''T'Sio.''

Il hésita un instant.

''Et vous ?''

''Iolé.''

Ils restèrent silencieux pendant de longues minutes. Ils finirent par croiser l'un des groupes de sauveteurs que T'Sio avait déjà rencontré, et il leur indiqua la rue où il avait commencé à rassembler quelques corps. Ils finirent par arriver au centre du village, et se rendirent à l'infirmerie. Le Saint de la Grue déposa le corps sur l'un des rares lits de libre, alors que Iolé s'assit aux côtés de son époux.

''Je vais demander à quelqu'un de s'occuper de vous.''

Il s’apprêtait à partir quand elle lui prit la main.

''T'Sio ?''

Il se retourna.

''Merci.''

Il ne lui répondit pas, se contentant d'un hochement de la tête, avant de s'éloigner. Il aperçut Kenshiro et un autre Chevalier et décida de les rejoindre, demandant auparavant à un soigneur de se rendre au chevet de Iolé.

''Kenshiro.''

Il salue le Chevalier du Dragon, avant de se tourner vers le nouvel arrivant.

''T'Sio, Chevalier d'Argent de la Grue. J'aurai préféré que nous nous rencontrions dans d'autres circonstances.''
Revenir en haut Aller en bas
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Dim 10 Mar - 23:55

    Ca y est. Jara avait analysé les différents cosmos du village. Vers le Sud, deux voire trois cosmos se démarquaient des soldats dispersés. À en juger par leurs intensités, ils semblaient être du même niveau que le Saint qui lui faisait face. Le Gold en conclut qu'il devait s'agir de deux autres Saints s'échelonnant entre le Bronze et l'Argent.

    Malgré la désolation concrète qui l'entourait, tant de vie grouillait également. Il entendait finalement les cris d’hommes venus déblayer les rues. De plus, le Capricorne d’Or pouvait finalement percevoir les faibles traces de vies sous les décombres. Il ne ferma pas les yeux sous ces vies qui s’éteignaient à chaque seconde mais c’était comme tel.

    Finalement, le chevalier le remarqua et il lui répondit :

      C'est exact. La chaîne d'Andromède est capable de suivre n'importe quelle Cosmo-Energie, je vois qu'elle ne t'a pas loupé ... Je m'appelle Eros, Saint d'Andromède. Et toi qui est-tu ? Quelle est cette Armure que tu portes ?

    Andromède ? C’était donc bien un chevalier de Bronze. L’homme à la chevelure ténèbres dut cependant féliciter l’esthétique de celle-ci. La teinte incarnate de celle-ci reflétait autant le soleil que celle du chevalier d’Or. De plus, ces chaînes aux capacités exceptionnelles ne faisaient que l’étonner encore plus. En effet, lui servant de radar à cosmos-énergie, elle continuait de le fasciner.

      Une chaîne qui suit le cosmos d’autrui ? Voilà qui est plutôt attrayant. Je suis Jara. Quant à cette amure ? Et bien tu constateras que c’est l’amure d’Or de la constellation du Capricorne.

    Le Saint aux yeux d'or se retourna une seconde. Il aperçut deux fantassins portant un brancard. Sur celui-ci reposait une jeune femme refusant de lâcher son enfant. Jara se rendit évidemment compte que ce bébé était perdu. Aucun signe de vie n’émanait de sa personne. Tout comme les jambes de la jeune mère. Elle ne pourrait plus marché, voilà une chose de sûre. Les soldats tentaient tant bien que mal de prendre le bambin de ses bras. Les cris et les larmes de la jeune femme déchiraient le silence pesant qui incombait au lieu. Tandis qu'elle tirait plus fort encore sur la manche des deux hommes pour récupérer la chair de sa chair, tomba de son brancard. Pris d'une profonde pitié, le chevalier coupa un instant sa conversation pour aider la dame à se replacer sur son matelas.

      Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer. Votre enfant a à présent rejoint les étoiles. Il au meilleur endroit possible. Il vous faut à présent vivre pour lui. Reposez-vous, vous en avez besoin.

    Le Gold savait que la vie de cette pauvre femme était gâchée, réduite à néant mais il ne pouvait s'empêcher de tenter de faire brûler une dernière étincelle d'espoir en elle, aussi futile soit-elle. Cependant, elle ne voulait rien entendre. Elle n'acceptait pas son sort et frappa le torse du jeune homme jusqu'à ce qu'elle s'épuise et s'endorme. Le léger sourire qu'il avait esquisser afin de la rassurer s'était à présent estompé. Il retourna auprès d'Eros qui lui raconta ce qui s'était passé.

      En effet, je viens d'arriver en Grèce. La situation m'est tout bonnement inconnue. Ces Black Saints...je crois en avoir entendu parler. De réputation seulement ma foi. Quelle bande de lâches. Leur nom ne peut que leur aller à ravir. Seulement, je suis navré mais je dois me hâter pour retrouver notre Princesse en son temple. Je devais m'assurer qu'aucune menace ne pesait sur le domaine sacré quand j'ai senti vos différents cosmos. Cependant, il est hors de question de laisser ces pauvres gens dans cet état. Dès que j'en aurai la possibilité, j'enverrai des hommes vous porter de l'aide. De plus, sachez qu'une dizaine d'individu se trouvent sous la taverne, au nord de la ville. Au cours de notre conversation, je n'ai pu m'empêcher de discerner une grande source de vie parmi le désastre environnant. Désolée de devoir écourter ainsi cette entrevue.

    D'un geste des plus charismatique, Jara fit volte-face faisait voler sa cape et briller son armure majestueusement. Il n'avait oublié son véritable objectif, celui de retrouver sa Reine et de lui jurer fidélité et protection. De plus, il s'étonnait de n'avoir rencontré personne au Sanctuaire. Qui donc protège Athéna ?

    Maison de la Balance


Dernière édition par Jara le Mar 19 Mar - 17:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Lun 11 Mar - 14:44

Les rescapés que j'ai aidé entre de bonnes mains, je regarde mon ami qui semble surpris de me revoir mais aussi de mon apparence. Et je le comprends très bien!! Car contrairement à lui, et à beaucoup d'autres Saints également, je n'ai quasiment pas changé depuis le temps... Depuis 6 ans exactement!! La raison en est très simple. Contrairement à tous ceux ici présent, je ne suis pas encore né et cela explique le fait que je ne vieillis pas vraiment. Oh je sens mon corps vieillir mais très lentement!! Par contre Kenshiro a poussé et surtout forci!! Me posant à son tour des questions, je lui répond. Après tout il a le droit de savoir lui aussi!!

Au moment de l'assaut des Black Saints, j'étais à Venise avec Dormin du Capricorne où on veillais sur Liana. Certes nous avons eut de l'occupation à notre arrivée mais ensuite cela s'est bien calmé. J'ai été mis au courant de la situation du Sanctuaire par Angel de la Lyre et je regrette beaucoup de ne pas être revenu dès que j'ai été au courant. Même si cela n'aurait pas changé grand chose, j'aurais pu apporter mon aide!! Mais c'est fait et c'est maintenant que je peux aider!!

Me taisant, je me remets à penser à Dormin dont je n'ai plus eut de nouvelles depuis quelques temps malgré que nous étions à l'auberge. Mais ce que je sais c'est qu'il n'est plus Saint car j'ai senti un changement dans son cosmos... Quant à Liana, j'espère qu'elle va bien!! Il me demande alors des nouvelles de Chronos et mon visage s'assombrit un peu.

Chronos... Je n'ai plus de nouvelles de lui et je ne ressens plus son cosmos. Nous étions assez liés et je peux te certifier qu'il n'est pas parti au Krusos malheureusement qui sait ce qu'il fait!! Et ce n'est pas la seule personne dont je n'ai plus de nouvelles. Tant de choses ont changées en si peu de temps!!

Prenant la bouteille de mes mains, il la donne à un garde avec quelques instructions puis il s'excuse auprès de moi en me promettant qu'il m'en offrira une autre. La mélancolie qui m'habitait disparaît pour un amusement.

Ne t'en fait pas pour cela. Si elle peut servir pour sauver des rescapés, tant mieux!!

Je ris quelques secondes quand une personne s'approche de nous en appelant Kenshiro. Puis il se tourne vers moi et se présente comme étant le chevalier de la Grue.

Enchanté de faire ta connaissance T'sio. Je suis Mattheus chevalier d'Adamantine et il est vrai que ce n'est pas la bonne situation pour faire connaissance mais le principal est que le village et ses habitants soient en sûreté.

Je lui souris quand je sens un cosmos quitter le village. A l'énergie, il s'agit sans doute de ce jeune homme que j'ai vu revêtu de l'armure du Capricorne. L'armure de Dormin ne sera pas seule et c'est tant mieux!!
Revenir en haut Aller en bas
Kronos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 234

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Sam 16 Mar - 12:19

Rodorio, mon village natal, mon enfance. Pour la seconde fois dans ma courte vie, la bourgade avait été anéantie. Mort, souffrance, désolation, voilà ce qui restait de ce village que j’affectionnai tant. Quelque soit l'endroit où se posait mon regard, je ne voyais que des morts, des blessés ou des ruines encore en flammes. Et dire que je n'étais qu'à l'entrée de la ville ! Qui pouvait bien avoir commis pareille horreur ? Les Spectres, encore une fois ? Ou bien s'agissait-il d'une nouvelle menace ? Quoi qu'il en soit, ces monstres ne resteraient pas impunis. Je n'avais pas acquis cette force, ce rang de chevalier, pour laisser passer ce genre de crime. Je pourchasserais les responsables de ce massacre et j'allais les faire payer au centuple ce qu'il venaient de commettre. Mais chaque chose à son temps. Je devais d'abord aider ces pauvres gens puis ensuite me renseigner sur les auteurs de cette boucherie. Ce serait seulement à ce moment que je pourrais laisser libre à cette rage qui bouillonnait en moi. Encore une fois, je n'avais rien pu faire pour protéger ceux qui m'étaient proches. À partir de maintenant, cela allait changer.

Bien qu'ayant ressenti plusieurs cosmos au centre du village, je pris le temps d'aider les gens que je rencontrait. Tout en m'approchant du centre-ville, je fouilla les ruines et décombres à la recherche de survivants, n'hésitant pas à entrer dans des maisons sur le point de s'effondrer pour m'assurer que personne ne s'y trouvait. Je sortit ainsi un enfant de dessous des décombres, son père s'étant sacrifié en faisant rempart de son corps face à la masse de gravats qui s'était abattue sur eux, mis à jour trois autres cadavres, les recouvrant tant bien que mal avec draps ou vêtements qui traînaient aux alentours.
Alors que je passait devant une maison en flammes, je cru entendre des gens appeler à l'aide à l'intérieur de celle-ci. Sans la moindre hésitation, je fonça à l'intérieur du brasier géant à la recherche de cet appel. La chaleur et les flammes m'assaillaient sans la moindre relâche et je dû faire appel à ma maîtrise du temps pour empêcher que celles-ci ne me blessent sérieusement, soignant la moindre brûlure dans l'instant suivant son apparition. Tandis que je fouillais les pièces de la maison tout en appelant à la recherche de survivants, je vit un couple de personnes âgées et leur petite fille, coincés entre un mur et une table entièrement en proie aux flammes. Je fonça alors vers eux, envoyant la table voler de l'autre côté de la pièce.

"Vous allez bien ?" leur demandais-je tandis que je les aidais à se relever.

D'un signe de tête, l'homme m'indiqua que oui. Je me retourna alors pour les diriger vers la sortie lorsque le plancher du premier étage s'effondra devant nous, nous bloquant à l'intérieur de ce piège de flamme. J'allais devoir détruire le mur qui se tenait derrière nous, mais j'avais peur des conséquences d'une telle action sur les vies que j'avais sous ma protection. La maison risquait de s'effondrer sous l'impact et l'appel d'air que créerait le trou risquait bien de les tuer sur le coup. Je n'avais plus le choix, ils étaient à bout de forces et si je ne faisais rien dans l'instant ils allaient y passer à coup sûr. Je leur demanda alors de se rapprocher le plus possible de moi puis j'étendis mon cosmos autour d'eux, espérant que cela suffirait à les protéger en cas d'incident. Je me positionna donc face au mur et d'un simple coup de poing créa une brèche suffisamment large pour pouvoir sortir. Fut-ce un miracle ou bien avais-je dosé mon attaque à la perfection, mais rien d'autre ne se passa ? Pas d'explosion ni d'effondrement, juste un trou dans un mur. Je les fit alors sortir tour à tour puis m'extirpa de ces ruines juste à temps pour voir la maison s'effondrer sur elle-même.

Noircis par les flammes, fatigués et totalement déshydratés, nous nous dirigeâmes vers le camp de fortune qu'un des gardes m'avait indiqué auparavant alors que je les aidais à déblayer des décombres.. Une fois sur place, je confia ces malheureux à l'un des aides de camp qui leur trouva une place sur un lit de fortune et pris une longue gorgée d'eau fraîche à la bouteille que me tendit l'un des gardes sur place. C'est alors que je me rendis compte de la misère qui régnait à Rodorio. Pleurs, cris, appels à l'aide. Cette cacophonie mêlée à cette vue sur la mort et la souffrance me rappela à quel point la guerre était violente, sauvage mais aussi terriblement injuste. Ces pauvres gens ne méritaient certainement pas ce qu'il venait de leur arrivé. La rage qui coulait en moi telle une rivière de lave sembla s'intensifier un peu plus, mes mains tremblants d'impuissance et de colère.

Je resta ainsi à fixer la désolation autour de moi pendant quelques instants avant de remarquer un petit groupe d'hommes à l'écart des autres. Alors voilà l'origine de ces cosmos aussi divers et variés. Je m'approcha alors d'eux, ma Cloth box sur les épaules leur indiquant clairement que je faisais partie des leurs.

"Messieurs." dis-je tout simplement. "Kronos, Silver Saint de l'Horloge. J'aurais aimé vous rencontrer autrement.
Serait-il possible d'avoir un récit de ce qu'il c'est passé ? Je me suis absenté du Sanctuaire pendant près de quatre ans donc les choses ont légèrement changé. Rodorio par exemple ? Savez-vous quels monstres ont bien pu commettre pareil forfait ?"


Je ne me rendis compte que trop tard que j'assaillais mes interlocuteurs de questions alors qu'ils n'avaient même pas eu le temps de se présenter eux-mêmes. Quelque peu gêné de mon impolitesse, je pris sur moi malgré ma soif de vengeance et attendit d'en savoir un peu plus avant d'ouvrir la bouche une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 782

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
165/165  (165/165)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mer 20 Mar - 21:34

Que de monde et d'information a comprendre pour le chevalier du Dragon depuis que le chevalier d'Amandine l'avait rejoint: déjà que le choc de voir un ancien compagnon trait pour trait avec le souvenir qu'il avait de lui datant plus de sept ans, comme s'il venait de voir un tableau incapable de vieillir à cause de la peinture, l'avait troublé. Il fallait que celui-ci lui annonce que le chevalier d'or des gémeaux avait disparu et que lui, pendant l'attaque de Rodorio se trouvait à un pays de là en compagnie de la sainte du Loup et celui du Capricorne... Nouvelle preuve que les blacks saints avaient attendu le bon moment pour commettre cette tuerie.

Soupirant alors, le chevalier du Dragon allait se laver les mains du sang qui les souillait encore quand il ressentit un cosmos familier s'approcher de son campement, laissant apparaitre un léger sourire sur son visage tandis qu'il le reconnut pour l'avoir rencontré à peine quelque heure avant que le chevalier d'Adamantine ne vienne le retrouver: il s'agissait de l'un des deux Saints qu'il avait rencontré lors de ses recherches, T'Sio de la grue. Un chevalier d'argent comme l'était Mattheus, un haut membre de la chevalerie, de quoi redonner espoir au blessé pensât Kenshiro avant de voir l'un des gardes prendre avec lui une boîte avec des bandages pour venir en aide à un nouveau couple d'arrivants.

" Ravi de vous revoir, T'Sio de la grue."

Eut-à peine le temps de dire le dragon dans un sourire qu'une nouvelle présence pénétra dans la tente improvisée: celle d'un homme que le chevalier n'avait encore jamais vu, un nouvel initié a la justice d'Athéna ? Quoiqu'il soit, il devait l'accueillir comme il se doit et répondre à ses questions, aussi nombreuses soient-elles.

"Bienvenue parmi nous, Kronos. Je me présente: Kenshiro Hôkuto, chevalier de bronze du Dragon et responsable de ce camp de fortune, merci a toi de nous offrir ton aide et ton bras."

Fit le dragon avant de tendre une main amicale à son compatriote, laissant ses autres frères se présenter par eux-mêmes avant d'éclaircir les doutes du chevalier d'argent non vêtu de son habit sacré.

" Rodorio a été la victime de l'attaque des déchus: les Chevaliers noirs sont venu ici et ont attaqué Rodorio avant de s'en prendre au sanctuaire Sacré. Ils sont venue au nom... d'Athéna et ont par je ne sais quel maléfice... Réussis à nous faire douter de nos déesses en faisant apparaitre une seconde Athéna là où se tenait sa statue".
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Dim 24 Mar - 19:36

Une nouvelle rencontre suit celle du Saint de la Grue mais jamais je n'aurais pensé être aussi perturbé!! En effet, j'étais en train de faire la connaissance de T'sio et sentir l'énergie d'un Gold Saint se diriger vers le Sanctuaire quand une voix se fait entendre. Se tournant vers le nouveau venu, mon visage montre mon étonnement et aucun son ne peut sortir de ma bouche alors que je regarde ce jeune homme. La raison?? Elle est simple et vous allez comprendre pourquoi j'ai réagis ainsi.

Ce jeune homme a une voix différente de lui ainsi que le physique et pourtant j'ai bien cru qu'il était là devant moi!! Chronos!! Mon ami dont je n'ai plus de nouvelles depuis tant d'années et qui m'a aidé à en savoir plus sur mon passé et surtout pour sauver mon époque. Clignant des yeux plusieurs fois, son prénom arrive à mes oreilles et là un choc de plus!! La même sonorité que le prénom de mon ami... S'il n'y avait que ça car il porte la même armure que mon ami à ses débuts. L'armure de l'Horloge!!

Sans savoir pourquoi ou plutôt si je le sais, des larmes se mettent à couler sur mes joues et je n'arrive pas à les arrêter!! Je sais bien qu'il ne s'agit pas de lui mais ce sera tout de même dur de faire le deuil en quelques sortes!!
Prenant sur moi, je prends une profonde respiration et passe ma main sur mes yeux afin de faire cesser mes larmes. Les larmes ne coulent plus mais mes yeux sont encore embués et il faudra que le choc passe pour que cela s'arrête!! Calmes-toi, ce n'est pas lui même si il y a quelques ressemblances!!


Raclant ma gorge, je me présente à mon tour en lui tendant ma main.

Egalement enchanté de te rencontrer Kronos, je suis Mattheus d'Adamantine.

Laissant à mon tour les autres se présenter et expliquer la situation, je repense à la lettre d'Angel. Les Blacks Saints étaient venus convaincus de devoir libérer Athéna. Seulement nous nous retrouvons avec deux Athéna donc l'une est forcément vraie mais laquelle? Qui et qu'est-ce qui peut confirmer que l'une est bien la véritable déesse?? De nombreuses questions pour peu de réponses sans doute mais combien de mystères entourent également cette attaque et cette apparition?
Revenir en haut Aller en bas
Eidolon


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 120

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   Mer 27 Mar - 22:20

Présentation

Eidolon n'en était plus à son premier entraînement depuis son arrivée au Sanctuaire. Les dieux eux-mêmes avaient été témoins du nombre de rochers qu'il avait dû exploser à la seule force de ses poings, ceux qu'il avait dû soulever sur des dizaines de mètres ou encore des nombreux duels auxquels il avait dû se livrer afin de montrer ses progrès aux instructeurs. Outre ces pratiques excessivement physiques dans lesquelles le natif amérindien excellait, ce dernier avait reçu un entraînement théorique à la maîtrise du cosmos, une énergie que tout chevalier digne de ce nom, se devait de maîtriser afin de survivre sur le champ de bataille, dans des duels qui n'avaient pour ainsi dire, plus rien d'humains... Cette énergie pour la décrire, était tout à fait similaire à un véritable big-bang! Celle-ci avait beau se tapir dans chaque être humain, dans chaque parcelle, cellule voire atome d'organismes vivants, seule une poignée d'individus arrivaient à la hisser à un niveau suffisamment élevé pour prétendre revêtir une armure.

Depuis son arrivée, Eidolon avait fait énormément d'effort pour se mettre au diapason, emmagasiner toutes ces informations sur la cosmo-énergie, les récits mythologiques et ces histoires de dieux, cependant, son talent probablement inné, loin d'être une fiction, lui avait permis de surmonter tous les obstacles que les instructeurs avaient mis sur sa route pour le moment. Bien qu'il remue ciel et terre pour arriver à ces résultats, il donnait toujours l'impression d'y arriver avec une étonnante et déconcertante facilité, si bien qu'il faisait déjà office parmi les apprentis, d'exception.

Son caractère joueur et malicieux, ses sourires en coin couplés à son habilité avaient de quoi susciter de la jalousie chez ses camarades. Néanmoins et bien qu'étant le doyen de sa promotion en étant seulement âgé de 23 ans, celui-ci le vivait plutôt bien. Plus que la crainte de son espèce, sa couleur de peau qui avaient longtemps révulsé les habitants de Boston, ou plus que son âge encore, ce qui venait mettre une barrière entre lui et les autres apprentis, c'était son don pour voir ce que les autres ne pouvaient voir. Car plus que des aptitudes naturelles à la chevalerie, sa capacité pour voir les âmes errantes, faisait de lui un sérieux candidat, pour peu qu'il arrive au terme de son entraînement, pour l'accession au rang Saint des forces d'Athéna. Ils avaient beau être camarades, les apprentis restaient avant tout en concurrence pour le port d'une armure, la rivalité était donc forte au sein du camp. Cependant, il poursuivait tous le même objectif: défendre la déesse Athéna et œuvrer pour la justice en ce monde. C'est ce qu'on ne manqua pas de lui rappeler suite à la survenance de tragiques évènements...

Eidolon avait pris l'habitude lors de son temps libre, d'aller s'entraîner de son côté pour perfectionner sa maîtrise de la cosmo-énergie et développer ses propres techniques. Si bien que lorsque l'attaque de Rodorio par les Black Saints survint, ce dernier se trouvait malheureusement bien loin... Du moins trop loin pour faire quoi que ce soit pour le pauvre village de Rodorio. Étant donné leur rang, les apprentis Saints étaient cantonnés à des tâches simples, comme aider à faire évacuer la population, véhiculer le message d'évacuation à tous les villageois, épauler les Bronzes. Si bien que lorsqu'il revint de son escapade solitaire et totalement prohibée, alerté par les radiations de puissants cosmos, il ne put que constater qu'il arrivait trop tard:
    « Que s'est-il passé?! » Demanda-t-il au premier gars qu'il croisa à l'orée de Rodorio.

    « Rodorio vient d'essuyer l'attaque de chevaliers noirs! Le village n'est plus qu'un vaste champ de ruines! » Lui répondit-il avant de se calmer un instant et lui demander sur un ton réprobateur « T'es un apprenti comme moi non?! Alors qu'est-ce que tu fous encore là?! Rends-toi utile!! »
Ce dernier avait à coup sûr, identifié son rang à la simple épaulette qu'il portait, de plus et pour peu qu'on ait bien regardé autour de soi, il n'y avait pas foule aux alentours du village. Demander ce qu'il s'était passé était tout aussi maladroit et malvenu étant donné les circonstances... Il avait beau être trop tard, Eidolon savait au fond de lui qu'il lui était encore possible de se rendre utile en se rendant sur la place centrale du village, ce qu'il fit sans perdre plus de temps.

Au fur et à mesure qu'il s'enfonçait dans ce qui jadis avait été le village de Rodorio, Eidolon constata avec désinvolture, mais non sans peine que les gravas éparpillés ça-et-là laissaient place à des tas carbonisés et difformes par dizaine! Il était difficile de croire qu'il y avait âme qui vive auparavant... Cet endroit avait été comme rayé de la carte, signe que ces mécréants de chevaliers noirs n'y étaient pas allés de main morte! Eidolon se mordit la lèvre, navré d'assister à un tel spectacle macabre et mortifère. Continuant sa route, il croisa des corps alignés ça-et-là couverts par des draps blancs qui avaient dû être disposés de cette manière par des Saints déjà à l’œuvre.

Plus que les dégâts matériels, plus que le vide relatif qu'occupait désormais cet endroit qui auparavant était censé être un village, ce qui le choqua le plus, c'était l’amoncellement de feux follets qui flottaient un peu partout. Jamais Rodorio n'avait connu une telle concentration d'âmes! C'était bien le signe que cette attaque avait été un carnage, car trop de personnes s'étaient vues perdre la vie au même moment et sans qu'à un seul instant, ces dernières n'aient douté que la Mort s'apprêtait à les faucher comme du blé lors de la saison des récoltes...

Bientôt, Eidolon distingua un attroupement qui ne pouvait être constitué que de Saints étant donné que la plupart étaient en armure, signe qu'ils étaient déjà des soldats à part entière des forces armées de la déesse Athéna. Bien qu'ils ne l'aient pas remarqué à ce moment-là et bien qu'ils soient occupés à discuter de choses et d'autres, l'apprenti fit le premier pas. Il s'avança d'un pas très digne et se présenta sans attendre:
    « Saints d'Athéna mes hommages. » Dit-il avant de s'abaisser, poser un genou à terre et reprendre « Je me nomme Eidolon, en tant qu'apprenti j'ai été dépêché pour vous assister. » Mentit-il. Il se releva finalement après que tous ou du moins la plupart l'aient toisé et demanda sans attendre « Quelles sont les directives? »
Eidolon en temps normal n'aimait déjà guère ce genre de formalités, alors il allait sans dire que dans la situation actuelle, ses préoccupations étaient autres. Il avait en effet autre chose à faire que de se contorsionner dans tous les sens afin de satisfaire l'égo des chevaliers ici présents. Il ne demandait qu'à se rendre utile à présent. L'amérindien et maintenant Saint en formation avait connu trop de tragédies de ce genre pour que celle-ci ne le touche pas. Cependant, son devoir passait avant tout, si bien qu'extérieurement il ne laissait paraitre aucune émotion. Il se focalisait déjà sur les tâches qu'on lui dirait d'accomplir, les choses que les Saints pourraient vouloir lui demander. Il était temps de se rendre utile comme le lui avait furieusement conseillé l'autre apprenti croisé un peu plus tôt... D'autant que dans cette situation, il incombait à Eidolon une tâche que lui seul au Sanctuaire était capable de remplir...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Reconstruisons Rodorio [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Reconstruisons Rodorio [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Rodorio-