RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Derniers instants au Sanctuaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saikhan


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 518
Armure : Armure de Sleipnir

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Derniers instants au Sanctuaire   Sam 9 Fév - 14:14

Etait ce un piège ? Partir du Sanctuaire en ces sombres heures pouvait en effet s’avérer dangereuse pour plus d’un esprit. C’était le cas pour le chevalier d’or de la Balance. Se rendre là où s’était échappé Poséidon ainsi que la seconde Athéna – cela le troublait de songer à une seconde Déesse – amenait de nombreuses questions et surtout, le laissait face à un cas de conscience. Laisser le Sanctuaire à la merci d’une nouvelle attaque sans avoir la possibilité de la contrer de ses propres mains, abandonner son propre temple pour respecter les paroles d’une divinité qui n’en avait peut être aucunement la légitimité.

Il avait besoin d’un instant, un seul petit instant de réflexion seul pour mettre de l’ordre dans les informations qu’il avait récolté. C’est avec plaisir qu’il s’engouffra entre les murs ancestraux de son temple, savourant l’aura familière de la maison zodiacale apaisant ses sens. Il était son gardien, et même avant qu’il n’endosse l’armure qui lui avait été déchue à sa naissance, il s’était toujours senti à sa place dans son enceinte. Rentrer au Sanctuaire lui était aussi doux que de revenir fouler les terres de son pays natal, sereinement. Parfois, il se demandait si chaque gardien ressentait le même sentiment en foulant les dalles de pierre de leur propre temple, cet apaisement qui l’aidait à reprendre foi et courage. Il demeurait toujours là, fier et séculaire, avait vu de nombreux âges, abrité autant de gardien… Un morceau du Sanctuaire inaltérable que rien ne pourrait ébranler, que chaque génération avait protégé de ses poings, de sa vie parfois.

Ses doigts vinrent effleurer une colonnade avant que son poing ne se crispe sur celle-ci. Ce n’était pas la première fois qu’il quittait l’enceinte du domaine de sa déesse, loin de là même puisqu’il était l’un de ceux qui s’en éloignait le plus pour sa mission, pourtant, il n’avait jamais eut à quitter les lieux dans ses circonstances. Un Sanctuaire en proie au doute juste après une attaque violente et injustifié, une machination qui étendait ses sombres ailes au dessus de leur tête, et des coïncidences qu’il ne pouvait décemment pas considérer comme tel. Et une vérité semblant s’éloigner à chaque pas.

Le guerrier soupira avant de s’enfoncer davantage dans sa propre demeure, se moquant d’un rire moqueur de son propre trouble. Croire en sa voie était sa seule force en cette heure. Croire en ce qu’on lui avait enseigné et à ce que ses sens lui montraient. Garder espoir et le propager. Il entra dans ses appartements, et après quelques instants de recherche, son regard s’attarda sur la fleur opaline reposant sur une coupelle de terre cuite. Elle n’avait jamais perdue son éclat, aussi fraiche que lorsqu’elle avait été créée par le cosmos de la Déesse de la Sagesse…et de son amie. Six ans. En six années, nul défaut ne venait l’entacher, comme au premier jour. Il était cruel de sa part de garder ce souvenir, et il avait plus d’une fois songé à l’écarter, mais il n’avait jamais put s’y résoudre. Il la laissait rarement à la vue de tous – elle était un secret enfoui. Ses doigts vinrent effleurer les pétales et l’alchimie des cosmos, essayant d’y percevoir quelque chose, un détail qui aurait put lui manquer…

Mashia aimait cette fleur. Elle la symbolisait toute entière, se faisant un reflet précis de son âme…Depuis qu’Athéna avait prit son corps, les lotus restaient profondément ancré dans ce corps, tant et si bien qu’elle avait plus d’une fois fait apparaître des myriades de ses lotus éclatant…Pourtant.

Quelque chose clochait.

Ses doigts vinrent capturer la fleur pour la garder auprès de lui, la dissimuler aux yeux des autres tout en conservant son odeur. Peut être qu’elle l’aiderait. A comprendre et à voir. Ce ne fut qu’une fois cela fait que le chevalier s’en retourna à son temple pour attendre la venue de Kappa qui ne devait plus en avoir pour très longtemps.

Dohko rejoignit l'entrée de son temple, de là où, du haut des quelques marches qui menaient à lui, il pouvait apercevoir le Sanctuaire ainsi qu'une partie de Rodorio. Et ensuite, une fois que le Verseau l'aurait rejoint, ils devraient partir...


Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Lun 18 Fév - 3:37


Arrow Temple du Sagittaire

Peut être Signun m’en voudrait il une fois qu’il comprendrait que je l’avais tenu au secret pour sa propre sécurité, mais sa famille m’avait rappelé son statut en tant que père de famille, et mon histoire avec Aurora, ou encore Mashia. Si ces deux histoires ne s’étaient pas terminées si tragiquement, j’aurais pu être dans une situation similaire à la sienne. Mais voilà, la vie en avait décidé autrement à mon sujet. J’étais passé d’homme brisé à sentinelle vigilante du Sanctuaire. Après tout, je n’avais plus rien à perdre, et s’il fallait que quelqu’un prenne des risques, mieux valait que ce soit des hommes comme Marcus et moi, ou encore Dohko. Sans véritables attaches, et avec moins à perdre que quelqu’un comme le chevalier du Sagittaire. Un jour, avec le recul, j’en étais certain, il comprendrait…

Ma marche soutenue me porta jusqu’aux colonnes marquant l’entrée du temple de la Balance que j’accueillis avec un sourire satisfait. Je pénétrai rapidement avant de rejoindre Dohko qui m’attendait déjà dans la salle principale. Avant qu’il n’ouvre la bouche, je lui fis signe de me laisser parler d’abord :
- Avant que tu ne dises quoi que ce soit, je préfère parler d’abord. Et je vais te parler franchement, car je te fais confiance. Notre amitié remonte à longtemps et trouve ses racines chez Mashia elle-même. Je suis donc convaincu que tu comprendras.
Je fis quelques pas avant de plonger mon regard azur dans les yeux de Jade du jeune asiatique :
- Cette Athéna n’est pas la vraie, aussi ai-je décidé de ne pas me rendre au Sanctuaire sous Marin. Je sais ce que tu vas me dire, mais je possède des preuves accablantes à l’appui. Elle ne connait même pas la véritable date d’anniversaire de Lya. Et tu connais suffisamment bien Mashia pour savoir qu’elle ne se laisserait jamais avoir par un tel piège. Sans compter qu’elle n’a même pas réagi lorsque je l’ai appelée Dame Athéna. Tu me connais, Dohko. Je ne l’ai jamais appelée comme ça…

Je fis une pause pour donner le temps à mon ami d’assimiler ces informations, avant de poursuivre :
- Je suis sûr que tu as remarqué qu’elle agissait bizarrement, toi aussi… Allons, parles Dohko ?!
Son silence était difficile à supporter, aussi finis-je par ajouter :
- Shion et Celsius sont auprès de l’Autre Athéna que je pense être la véritable, même si je ne possède aucune preuve que ce ne soit pas elle aussi une fausse. Je les ai déjà mis au courant de ma découverte, et tu es le seul en dehors de ces deux là à connaître la vérité. Je n’ai rien dit à Signun. Il n’est pas nécessaire qu’il l’apprenne pour le moment.

Je fis quelques pas vers une colonne avant de m’y adosser et de me laisser glisser au sol, pris d’une soudaine fatigue, et d’une pointe de lassitude. La nuit allait être longue…
- Je ne sais pas si tu comptes te rendre au Sanctuaire sous Marin malgré tout, mais saches que je n’agirai pas avant qu’Aldébaran ne soit de retour. Et… Il se pourrait qu’on ait besoin de toi. Cependant, je comprendrai si tu préfères te rendre auprès de Mashia.

Ma tête qui fixait depuis quelques secondes machinalement les dalles du temple se redressa d’elle-même avant de croiser le regard de mon camarade.
- Alors, mon ami, que comptes tu faire, à présent… ?
Revenir en haut Aller en bas
Saikhan


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 518
Armure : Armure de Sleipnir

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Dim 24 Fév - 12:07

Partir… Bientôt, il devrait quitter ce lieu pour rejoindre l’armée du dieu des océans et cette Athéna qui avait été emmené avec lui. Auprès de Shion et de Celsius. Son regard de jade embrasait les cieux obscurcit à la recherche – il n’en doutait point – d’un éclat familier qu’il avait aperçu brièvement durant le Krusos sunagein. Une armure qui s’envolait pour rejoindre son élu. A qui cette armure avait elle été remise ? Cette précieuse protection qui dans son esprit, n’appartenait qu’à une seule personne, une seule femme, et qui jamais ne pourrait être affilié à un autre… Quand bien même cela arrivait, il craignait sa propre réaction face à ce que son cœur considérait comme un vol, une trahison malgré l’absurdité de cette pensée.

Ce fut Kappa qui mit fin à ses sombres songes éveillés, dissimulant malgré lui à son ami ses troubles tapis en son âme qui n’avait nul raison d’être ainsi confessés. Dohko avait toujours préféré gardé ses états d’âmes pour lui seul, par besoin ou peur, par faiblesse ou par choix, une nécessité pour se préserver et garder son secret, une volonté puissante qui se faisait impérieuse. Les paroles du chevalier du verseau firent leurs offices en s’insinuant dans son esprit, ajoutant ces informations dans le canevas de ses réflexions effrénées. L’air grave, le saint réfléchit à ce que ses informations apportaient de nouveau à leurs problèmes. Deux Athéna, dont celle qui à l’heure actuelle dirigeait le Sanctuaire, leur ordonnant de se rendre là où se trouvait Poséidon – avec une infime chance que ces guerriers ce détourne d’elle – et l’autre auprès de ce dernier… Son cœur rata malgré lui un battement.

Kappa n’avait pas tord. Mashia aimait trop Lya pour l’oublier, quand bien même elle n’était plus qu’un hôte. Il l’avait comprit à force que même si Athéna était toujours clairement au dessus de la conscience de son amie, celle-ci n’en était pas morte pour autant – et cela le rassurait autant qu’il le blessait malgré lui, nul deuil ne leur serait accordé… Plongé dans ses propres réflexions, le guerrier n’intervint pas immédiatement malgré la demande de son ami, préférant le laisser encore parlé et lui laissant également le temps de savoir ce qu’il allait faire. Qu’importait ce à quoi il songeait, peu importait sa raison qui le poussait à demeurer au Sanctuaire pour protéger ce lieu et ce temple qu’on lui avait confié en même temps que cette armure d’or le recouvrant de sa force, il ne songeait qu’à elle. Il ferma les yeux un instant alors que dansait devant ses paupières closes un lointain souvenir aux reflets écarlate.

Lorsqu’il les rouvrit, le trouble n’était plus. Il avait prit sa décision. Il se fit la réflexion que son destin étant sans nul doute de ceux qui recherche en vain ce qui n’avait plus lieu d’être. Mais l’espoir était toujours.

« Quelque chose ne semblait pas aller…Mais je ne saurais pas faire plus de précision, c’est plus une impression qu’autre chose… Et nos armures ont malgré tout répondu à sa volonté. »
Une courte pause avant qu’il ne reprenne avec plus de conviction. « Il y a un manipulateur dissimulé derrière cette machination, et c’est cet être qu’il nous faut démasquer. »

Il se tût un instant alors que son regard embrasait de nouveau un bout de ses cieux obscurcit qui ne semblait vouloir se lever. Comme si le monde qu’il connaissait ne désirait nullement apparaître de nouveau pour les éclairer de sa lumière. Ils étaient seuls et seuls ils demeureraient pour ramener cette lumière qu’on leur avait ravit.

« L’armure du Lotus à disparut du Sanctuaire. Pendant le Krusos, elle s’est envolée du temple de la vierge… »
Un murmure confié dans un souffle.

Elle avait trouvée un porteur. Il lui semblait important de le révéler à Kappa qui partageait avec lui, cette amitié avec Mashia, sa porteuse légitime – à ses yeux. Il ne savait pas quel serait sa réaction, ni même si cela le ferait réagir d’une quelconque manière et ne chercha d’ailleurs pas à extrapoler sa réaction. Il voulait juste le lui dire.

Fermant les yeux, le saint finit par faire quelques pas pour le rapprocher de l’entrée de son temple, celle par laquelle il partirait. Sa décision était prise, et même si il devait courir après une chimère, alors qu’il en soit ainsi. Cette vérité qu’il avait ardemment recherchée, il devait la trouver, même si six années s’étaient écoulées.

« Je vais y aller malgré tout, Kappa. »


C’était sa décision, aussi stupide demeurait elle.

« Laissez le Sanctuaire aussi affaiblit me coûte, mais je dois la voir de mes propres yeux. Je dois m’en rendre compte moi-même et comprendre ce qu’il se passe. La raison. »

Il se retourna sur lui en offrant à son ami un sourire un rien désolé, mais son regard lui, demeurait clair.

« Excuse moi mon ami, pour mon égoïsme. Je crois que je vais devoir te confier le Sanctuaire, à toi aussi. »


~ Sanctuaire Sous Marin Arrow


Dernière édition par Dohko le Jeu 7 Mar - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Dim 3 Mar - 18:45



La terrible vérité était à présent lâchée. Aussi faible et fragile que la lueur d'une bougie, elle éclairait pourtant depuis quelques secondes de sa minuscule clarté le chevalier de la Balance. Il savait que j'avais raison, et ne pouvait l'ignorer plus longtemps. Qui que ce soit la personne où la chose dissimulée sous les traits d'Athéna, elle avait commis trop d'erreurs pour que ce soit la véritable déesse que nous connaissions et défondions.

Dohko mit quelques temps avant de se décider à ouvrir la bouche. Il semblait mesurer ses paroles avec soin tout en réfléchissant aux miennes. Apparemment, je n’étais pas le seul à avoir remarqué quelque chose d’étrange avant de découvrir la vérité. En revanche, je n’avais pas remarqué que l’armure du Lotus s’était envolée en direction du Sanctuaire sous Marin, ce qui ne faisait que me conforter dans mon idée que j’avais vu juste. Et plus mon ami parlait, plus je comprenais où il voulait amener la conversation. Et lorsqu’enfin il me fit part de sa décision, c’est en fermant que j’acceptai sans un mot la volonté du chevalier de la Balance.
- Oui, je ne peux pas dire que je ne m’y attendais pas, répondis-je simplement en me tournant vers lui, un sourire amical sur le visage.
- Laisser le Sanctuaire aussi affaibli me coûte, mais je dois la voir de mes propres yeux. Je dois m’en rendre compte moi-même et comprendre ce qu’il se passe. La raison.
- Entendu, répliquai-je en hochant doucement de la tête. Je n’essaierai pas de te dissuader, je te connais trop bien pour ça.

Dohko se retourna en souriant avant de poursuivre :
- Excuse moi mon ami, pour mon égoïsme. Je crois que je vais devoir te confier le Sanctuaire, à toi aussi.
- Veilles sur elle pour nous deux, mon frère, lui dis-je d’un air bienveillant.
Visiblement rassuré, Dohko fit volte face avant de quitter précipitamment son temple, me laissant seul au milieu de la grande salle de son temple.
- Dohko ! l'appelai-je une dernière fois avant qu'il ne se retourne vers moi, l'air interrogatif. Sois prudent...Et ne t’en fais pas pour le sanctuaire. Je ferai ce qu’il faut pour le défendre…
Celui ci acquiesça et disparut dans la nuit.

Mes yeux reprirent un air inquiet et mes traits se tirèrent de nouveau. Un mauvais sentiment m’oppressait avec de plus en plus d’insistance, si bien que la fin de ma phrase qui était jusque là restée coincée au fond de ma gorge finit par s’échapper et résonner dans le temple à présent désert de la Balance :
- … du moins je l’espère…

Je fis quelques pas vers la sortie du temple. Passant sous l’entrée, je finis par lever la tête pour observer la voûte céleste. Il ne restait plus qu’à l’attendre. Mais pour combien de temps… ?
- Marcus, dépêches toi…
Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Ven 8 Mar - 10:34

Arrow Venise

Volant tel un oiseau ou un ange en armure dans les airs, je termine de parcourir la moitié du continent qui portera le nom d'Europe. A mesure que je rapproche du Sanctuaire, l'air devient plus âcre et surtout une odeur de mort flotte de plus en plus dans les airs. Par une lettre, Angel m'avait prévenue que le Domaine Sacré avait été attaqué par les Black Saints mais jamais je ne me serais à ça!!

Alors que j'arrivais en vue de Rodorio, le village proche du Sanctuaire, ce-dernier étais dans un état catastrophique tel qu’on aurait cru voir une pré-guerre mondiale. Au vu des quelques survivants et des Saints les aidant, l'attaque est encore fraîche et il faudra bien longtemps avant qu'il renaisse de ces cendres. Les dégâts ont été intense, ça n'en fait aucun doute mais qu'en est-il du Sanctuaire??

Continuant mon vol, je passe l'entrée du Sanctuaire sans même que les gardes ne s'en rende compte. Ou bien ils sont trop occupés à la sécurité et la reconstruction. Lui non plus ne semble pas avoir été épargné et tout comme à Rodorio, les dégâts sont bien visible. En voyant cela, je me maudis intérieurement d'être resté trop longtemps à Venise alors que le Sanctuaire avait besoin de moi!!

Arrivant en vue du temple de la Balance, je vois Kappa attendant à l'entrée et amorce lentement ma descente. Posant doucement le pied à quelques pas de lui, je le regarde inquiet mais aussi un air gêné sur le visage.


Bonjour Kappa du Verseau. Je suis sincèrement désolé de n'arriver que maintenant. Angel m'avait mise au courant de la situation via une lettre mais ne sachant pas ce qu'il pouvait se passer à Venise pour Liana, j'ai préféré rester en Italie. Ce qui n'a pas changé grand chose là-bas car je ne l'ai pas vu depuis qu'elle y est allé.

Poussant un soupir en repensant au temps que j'ai perdu là-bas, je sers les poings de colère car j'aurais été plus utile ici que là-bas. Sans compter que je n'ai plus de nouvelles non plus de Dormin!! Vraiment quelle perte de temps. J'aurais dû partir plus tôt de Venise au moment où j'avais reçu la lettre!! Je me maudis pour cette hésitation et cette erreur qui aurait pû changer quelque chose!!
C'est alors que je sens à nouveau le puissant cosmos divin que j'avais ressenti en arrivant au Sanctuaire et l'allusion aux deux Athéna me revient en mémoire.


Il y a quelque chose qui m'a surpris dans la lettre que j'ai reçu. L'allusion à deux Athéna. Peux-tu m'en dire plus ainsi que ce qu'il passé depuis l'attaque des Black Saints, s'il te plait?

Je sais que j'arrive après la bataille mais ce qu'il me dira m'aidera à en savoir plus sur ce qu'il s'est passé durant ma trop longue absence!!
Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Ven 8 Mar - 13:36

Une première entrée qui ne manque pas de piquant... ::.


    Il s'en était passé des choses au Sanctuaire... Celui-ci avait bien changé depuis quelques temps et les combats avaient fait rage, laissant encore une odeur de sang dans les environs. Le jeune Ilios, bien qu'il était interdit pour lui de se battre avait souhaité défendre le village de Rodorio, et avait échappé à la surveillance de son maître. Les Blacks Saints étaient assez forts, pas assez pour venir à bout du jeune apprenti. Cependant, il n'eut pas l'occasion de se battre. En effet, les chevaliers du Sanctuaire avaient réagit très rapidement, et beaucoup d'entre eux étaient descendus dans le village afin de venir en aide aux habitants. Ilios ne put pendant ce temps là que sauver les familles qui pouvaient encore l'être.

    Cette attaque passée, il lui fallait rejoindre Kappa, ce dernier n'ayant peut-être pas remarqué son absence. Et puis de toute manière, sa cause était juste, il ne lui en voudrait peut-être pas. En remontant les marches du Sanctuaire, il remarqua que la plupart des maisons étaient vides. Le Sanctuaire était déserté. Beaucoup de chevaliers avaient décidé de suivre Athéna. Enfin, celle que Poséidon avait emmené avec lui. Parce que l'autre était toujours là, et il fallait aussi lui obéir. Une question que n'avait pas vraiment à se posé Ilios. Lui était de toute manière cantonné à rester au Sanctuaire, à moins que son maître ne décide de l'emmener avec lui en mission, alors...

    Le temple de la Balance était en vue et deux personnes discutaient. L'un d'eux était Kappa, l'autre un chevalier d'Or que l'apprenti n'avait pas encore eut le temps de côtoyer. A mesure que l'apprenti se rapprochait, il pouvait de plus en plus entendre la conversation des deux chevaliers, sans vraiment comprendre de quoi il était question. Le deuxième Gold Saint pris congé du premier, et croisa Ilios dans sa descente. Ce dernier le salua d'un signe de tête et pénétra dans le temple. A l'intérieur, tout était sombre, et l'apprenti eut peur ne pas être vu. Il prit alors le risque de s'annoncer à son maître qui ne l'avait pas encore vu.

    Enfin, c'est ce qu'il comptait faire, car un nouveau chevalier entra en scène. Celui-ci se dirigea directement vers Kappa, pour faire son rapport. Il portait d'ailleurs une armure bien étrange... Ilios décida de ne pas en tenir compte, et quand le nouvel arrivé eut fini de parler, l'apprenti sortit de l'ombre pour lui donner une petit tape dans l'épaule, un grand sourire aux lèvres.

      - Ben et alors ? Je sens le gaz moi ?

    Il tourna ensuite la tête vers son maître et décida de lui expliquer la situation. Vue la froideur du chevalier Verseau, l'ambiance ne serait pas sûrement à la déconnade, et mieux vaudrait d'être sérieux. Ilios baissa alors la tête, et prit la parole.

      - Maître, je suis sincèrement désolé d'avoir échappé à votre vigilance, mais mon désir d'aider le village fut trop grand. J'espère que vous me pardonnerez ma désobéissance.

    Il savait à peu près comment réagir à présent, mais il y a quelques mois, ça n'était pas vraiment ça. Il venait d'arriver au Sanctuaire, et son caractère ne collait pas vraiment avec celui-ci de son maître à l'époque dirons-nous. Depuis, il à appris comment s'adresser à lui.


Dernière édition par Ilios le Dim 10 Mar - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Sam 9 Mar - 14:16



L’agréable compagnie du chevalier de la Balance avait cédé la place à un grand vide lorsque celui ci avait quitté son temple en direction du Sanctuaire sous Marin. Machinalement, mes yeux scrutaient la voûte céleste et les différentes constellations à la recherche de mauvaises nouvelles. Ces dernières heures, les morts et les disparitions s’étaient succédées de manière alarmante. Les chevaliers mourraient, et leurs constellations brillaient. Quand les constellations cesseraient elles de briller de cette façon ? Si tristement ? En tout cas, pas tant que nous n’aurions pas démasqué le ou les responsables des évènements de ces dernières heures.

C’est sur ces sombres pensées que des pas précipités me tirèrent de mes réflexions. Il s’agissait de Mattheus, le chevalier d’adamantine. Ne l’ayant pas vu depuis quelques temps, j’avais craint le pire. Aussi ne pus-je retenir un léger sourire en le voyant approcher. Je l’entendis s’excuser pour son arrivée tardive, mais il arrivait au contraire à point nommé.
- Ca n’a aucune importance, Mattheus. L’important est que tu sois là. La situation est floue, et pour le moins compliquée. Rodorio et le Sanctuaire ont en effet essuyé une attaque de chevaliers noirs plus tôt dans la soirée. Quant à Athéna…

Je fis une pause, hésitant sur le taux d’informations que je pouvais confier au chevalier. Un soupir, et je repris :
- Il semble en effet qu’il y en ait deux, possédant un cosmos identique. Mais pour l’instant, je ne veux pas que tu t’approches d’aucune d’entre elle. La seconde Athéna est partie au Sanctuaire sous marin. Elle est actuellement sous le protectorat de Poséidon en personne, à ce que j’ai cru comprendre. Mais j’ai besoin de toi pour autre chose…

Je m’interrompis soudain en entendant approcher quelqu’un d’autre dont je reconnus aussitôt les pas. Me tournant vers mon élève, je lui dis sur un ton plus léger :
- Bien… comme tu n’auras pas d’excuse valable pour expliquer ton retard, je ne te demanderai pas de m’en fournir une. L’essentiel étant que tu n’aies rien eu suite à l’attaque des black saints. Comme je l’expliquais à l’instant à Mattheus, je ne veux pas que vous vous approchiez ni l’un ni l’autre d’Athéna. J’ai besoin que vous vous rendiez au pied du Sanctuaire. Kyros et les autres aident à déblayer les gravats et à retrouver d’éventuels survivants. Sachant que le Sanctuaire est actuellement fragilisé, je serai plus rassuré si je sais que vous en renforcez l’entrée.

La vérité était qu’il me fallait les éloigner d’Athéna. Qui pouvait connaitre sa réaction lorsque Marcus et moi nous déciderions à agir ? Mais je ne pouvais pas leur dire que je faisais cela pour leur sécurité. Ilios, particulièrement, ne comprendrait pas…
- Allez, foncez. J’ai encore à faire ici, ajoutai-je doucement mais avec suffisamment de poigne pour leur faire comprendre que cet ordre n’était pas discutable.

Revenir en haut Aller en bas
Mattheus


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 2562
Armure : Adamantine

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Sam 9 Mar - 15:44

J'espérais en savoir plus sur la situation avec Kappa mais finalement non... Ou peut-être pas!! Bien que m'expliquant par lettre ce qu'il se passait, je savais que je ne saurais pas tout par Angel et grâce à Kappa c'est le cas!! Comme il le dit, la situation est compliquée et c'est pourquoi je prends le temps de bien écouter et d'analyser en même temps!! Ainsi donc il y a effectivement deux Athéna aux cosmos identiques dont une partie au Sanctuaire Sous-Marin où elle est sous la protection de Poséidon. Le seconde est ici à la statue où son cosmos est perceptible. Cependant si il ne veux pas que je m'approche des deux, c'est qu'il doit y avoir un risque pour nous et qu'il doit être inconnu!!

Tentent de savoir quel pourrait être ce ou ces risques, je l'entends me dire qu'il a besoin de moi pour autre chose. Je reviens sur lui pour savoir de quoi il s'agit quand je sens soudainement une main sur mon épaule. Au contact, je sursaute en poussant un couinement de peur et mon cœur se met à battre à tout rompre dans ma poitrine. Posant ma main sur ma poitrine, je me remets doucement de cette émotion en me demandant qui peut bien être derrière ça et j'espère pour lui qu'il sait courir!!
Je tourne la tête et voit un jeune garçon, le sourire aux lèvres, qui semble vexé à l'entendre. Au moins la surprise a réussit pour lui mais je suis désolé pour lui car je en l'avais pas vu. Une surprise en enchaînant une autre, j'apprends qu'il est le maître de Kappa envers qui il s'excuse.

Excuse étant pardonné, Kappa est rassuré qu'il n'ait rien et nous recommande à nouveau de ne pas nous approcher d'Athéna. Il nous explique ensuite ce qu'il attend de nous. Nous devons nous rendre à l'entrée afin de trouve des survivants et également renforcer les lieux.


Très bien, nous y allons. J'ai effectivement vu des Saints à Rodorio où les dégâts sont importants. Nous serons prudent, je te le promets.

Après un signe de la tête pour dire que j'y vais, je me tourne vers le jeune homme et me présente rapidement.

Enchanté de faire ta connaissance, je me nomme Mattheus, chevalier d'Adamantine!! En route, on nous attend en bas.

Sur-ce, je quitte le temple au pas de course sachant qu'il me suivra. J'aurais très bien pu déployer mes Ailes mais autant rester discret surtout que j'ignore si une autre salve arrivera.

Arrow Rodorio
Revenir en haut Aller en bas
Yahtô


Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 253
Armure : N/A

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Dim 10 Mar - 15:12

Mission Impossible ! ::.


    La réaction de Mattheus laissa échapper un court rire à Ilios, il ne s'attendait pas vraiment à se genre de réaction, surtout chez un guerrier. En effet, celui-ci émit un petit couinement, et l'on pouvait entendre son cœur battre jusqu'à l'autre bout de la Grèce. L'apprenti comprenait qu'il avait coupé la conversation entre le chevalier et Kappa, mais quelque part, il avait l'impression que ça arrangeait son maître... Ce dernier pardonna d'ailleurs très rapidement son imprudence à Ilios, ce qui fit se méfier le garçon. En effet, c'était un fait assez rare, et plutôt surprenant.

    Il expliqua qu'il avait besoin qu'ils – le chevalier étrange et Ilios – se rendent à Rodorio pour aider Kyros et les autres à déblayer les ruines pour trouver les survivants. Sous-entendu aussi de rendre sépulture descente à ceux que l'on retrouverait morts... Le Gold Saint précisa qu'il serai rassuré de nous savoir là-bas, le Sanctuaire étant fragilisé.

    Ilios venait de la ville, et n'avait pas vraiment envie d'y retourner, jugeant qu'ils étaient déjà suffisamment nombreux pour sauver les gens qui restaient. Et puis pour être franc, il était descendu la première fois surtout en espérant un combat. Déçu, il ne voulait pas y retourner, et préférait l'action, la vraie. Il voulu émettre ce souhait à son maître, qui avait l'air de lui cacher pas mal de choses.

      - Mais, sérieux, je dois vraiment y retourner là ?! Maître, je suis sûr que je serai plus utile avec vous qu'en bas avec les au...

    Sa phrase fut coupée par le Verseau, qui faisait bien comprendre que cet ordre n'était point discutable, et qu'il n'écouterait rien. Donc, pas le choix, l'apprenti devrait obéir cette fois-ci.
    Mais tout cela lui faisait se poser des questions. C'était la première fois qu'il voyait son maître si sérieux . Il devait être en train de se passer ds choses très graves, en interne au Sanctuaire. Cela piquait grandement sa curiosité, et éveilla chez lui une certaine excitation. Il devait savoir ce qui était en train de se passer.

    Feignant de se laisser abattre, il suivit Mattheus, jusqu'à ne plus être visible de son Maître. Il fit attention à ce que l'autre chevalier ouvre bien la voie, restant derrière lui pour pouvoir s'échapper quand il le pourra. Il ne fallait pas être trop rapide. Si le Saint se retournait avant d'être arrivé, sa fuite serait découverte. Il devrait donc patienter.

    Arrivé à Rodorio, et fit juste signe à Mattheus qu'il partait dans une direction – inverse à la sienne évidemment – et courut prendre un raccourci pour remonter jusqu'au Sanctuaire, espérant pouvoir espionner ce qui se passera...


Arrow ??
Revenir en haut Aller en bas
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Lun 11 Mar - 21:39

    Rodorio

    Après avoir aidé tant bien que mal les chevaliers de Bronze de Rodorio, Jara était retourné sur ses pas. Il devait à présent rencontrer sa tendre Reine et pour cela il devait d’abord échelonner le Zodiaque d’Or auquel il appartenait désormais. Comme il l’avait prédit, les Temples étaient vides. Chacun d’eux avait sa particularité. Il fut étonné de rencontrer deux grandes statues de Bouddha aux portes de la Maison de la Vierge. Cependant, lui aussi était sans vie. Au fur et à mesure qu’il traversait les différents temples, il réussissait pourtant à ressentir des présences au sommet. Il continua ainsi sa route.

    Finalement à l’entrée de la Maison de la Balance, un vent glacial, tel un borée sortit de ses portes et percuta le Capricorne d’Or. Quelle fut sa surprise, lorsqu’il se décida à y entrer et que, cette fois-ci, c’était l’atmosphère elle-même qui était glacée. Il ne s’étonna donc pas de voir une très légère couche de gel sur quelques pilonnes. Evidemment, cela lui sembla étrange car il n’eut jamais entendu parler d’un climat de la sorte sous la Balance. Tandis qu’il se décida à tout de même avancer, à la sortie, il perçut un très puissance cosmos, semblable au sien. En effet, une personne se tenait devant lui. Il portait une armure qui étincelait tel un soleil sur laquelle reposait une longue chevelure céruléen. Ses cheveux étaient surmontés d’une couronne d’Or, tout comme la Cloth du Capricorne. L’homme aux yeux d’Or ne put s’empêcher d’être admiratif devant la présence d’un chevalier d’Or, quand bien même il était entré dans leur ordre. Il entama alors la conversation.

      Seriez-vous le gardien doré de la Maison de la Balance ? demanda-t-il d’un ton fier et sûr marqué néanmoins par une grande considération.

    Alors que le Gold Saint se retourna afin de lui répondre, Jara ressentit à nouveau le borée qui l'avait frappé à l'entrée du temple. Il en conclut que cette bise était la conséquence de l'émanation du cosmos de l'homme. Paradoxalement, ce même cosmos d'or d'où sortait une chaleur digne du soleil pouvait créer un froid d'une telle intensité. Ce Chevalier n'avait même pas montré ses pouvoirs que le Capricorne dut le féliciter. Quel autre pouvoir cache le Sanctuaire et son Zodiaque ?

    Le Saint à la chevelure ébène s'avança vers la sortie tandis que le vent s'engouffrait dans sa cape et la faisait virevolter. Il fit finalement face au chevalier d'Or. Un nouveau visage qu'il côtoierait dès à présent. Ils seraient camarades et jusqu'à la mort ils protégeraient leur déesse. Il s'agissait bien de la rencontre entre deux Gold Saint d'Athéna.


Dernière édition par Jara le Mar 19 Mar - 17:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Lun 11 Mar - 23:28



Comme à son habitude, Mattheus avait immédiatement suivi les ordres sans rechigner et quitté le temple en direction de Rodorio. J’avais toujours apprécié ce chevalier si particulier mais pourtant de si bonne volonté. En revanche, le fait qu’Ilios l’ait suivi sans rien dire ni demander était bien plus suspect. Cela n’était pas du tout dans les habitudes de mon nouvel apprenti que d’accepter ce genre de chose sans réagir. Toutefois, j’avais actuellement autre chose à penser que de soupçonner mon élève de jouer les espions là où il ne devrait pas se trouver…

Un long soupir s’échappa de mes poumons alors que le silence reprenait ses droits dans le temple. Une nouvelle fois, je me trouvais seul en la demeure de Dohko. Soudain, une nouvelle série de pas attira mon attention. Un autre chevalier ? Méfiant je me préparai à toute éventualité avant de voir apparaître un homme visiblement très jeune portant une armure d’Or. Une armure que je reconnus sans peine : l’armure du Capricorne. Je n’eus pas besoin de lui demander pour comprendre qu’il était le nouveau gardien de la dixième maison. Tout comme Celsius avait succédé à Albafika lorsque celui-ci avait disparu, cet étranger était le nouvel élu choisi pour remplacer Dormin.

Mon regard turquoise perçant détailla le jeune chevalier avant de s’arrêter un instant sur son regard d’or si particulier. D’une silhouette élancée mais néanmoins solidement bâtie, cet homme semblait posséder d’excellentes capacités martiales. Malheureusement, il tombait mal. S’il venait de prendre ses fonctions en tant que chevalier d’Or et qu’il souhaitait se présenter à Athéna, cela ne m’arrangeait absolument pas. Il me fallait trouver un moyen de l’empêcher de poursuivre sa route, et en découvrir un peu plus sur son identité et ses projets à court terme.
- Non, absolument pas, répondis-je simplement d’un ton tout aussi respectueux que celui de l’inconnu. Je suis le protecteur de la maison du Verseau, Kappa. Mais la situation est confuse et les chevaliers sont étalés un peu partout dans le Sanctuaire et même en dehors.

M’avançant à mon tour de quelques pas vers le nouveau capricorne, je repris :
- J’imagine que tu es le remplaçant de Dormin, le nouveau chevalier du Capricorne ? Lui dis-je en le tutoyant aussitôt pour couper court à toute forme inutile de révérence et pour inciter l’étranger à parler en faisant moins de manières. Tu n’as pas choisi la meilleure nuit pour prendre tes fonctions, tu sais. Cette nuit risque d’être très longue, alors attends toi au pire… achevai-je avec une pointe de mystère dans le regard en attendant que mon nouveau frère d’arme ne dévoile son identité.

Revenir en haut Aller en bas
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mar 12 Mar - 1:58

    Il s’agissait donc du Saint du Verseau. Tout comme son signe, un immense cosmos semblait se déverser de sa personne. En effet, la situation semblait être très confuses. Pour que le chevalier d’Or du Verseau se retrouve à protéger la Maison de la Balance, le contexte devait être des plus anarchiques. Il devait donc d’urgence rejoindre sa Princesse. Quand bien même il voudrait faire connaissance avec les différents membres de l’ordre, il devait écourter cette conversation.

      Cela a-t-il à voir avec cette attaque de Black Saint ? demanda-il immédiatement.

    Ses sourcils se froncèrent. Prenant un air sévère, il s’inquiétait secrètement pour la sécurité d’Athéna et du Sanctuaire. Le Verseau le dévisageait de son regard azur. Jara avait l’impression d’être scruté et analysé comme l’est un ennemi. Après tout, son caractère distant n’était pas des plus courtois et il n’en restait pas moins un inconnu aux yeux du Gold Saint. D’ailleurs, celui-ci se décida à continuer cette conversation qui ne devait durer trop longtemps. Le Capricorne ne put s’empêcher de remarquer avec quelle familiarité celui-ci s’adressait à lui. Il dut avouer que cela lui plaisait. Même pour un être dur comme Jara, des rapports trop fermés n’aideraient jamais le Zodiaque d’Or à fonctionner.

      Dormin ? Je ne connais pas cette homme mais c’est exact, je suis le chevalier d'Or du Capricorne, Jara. Une nuit longue ? La description alarmante que Kappa faisait de la situation ne l’incitait que plus à continuer de gravir les Temples du Zodiaque. La situation est-elle si critique ? Je dois rencontrer de ce pas Athéna. Notre déesse m’a appelé et m’a demandé de venir à sa rencontre lorsque j’ai revêtu l’armure du Capricorne.

    Le Saint à la aux cheveux noir animal lui demanda d'abord pourquoi il protégeait cette maison qui n'était pas la sienne et surtout pourquoi aucun Gold Saint ne protégeait le domaine sacré.

      S'il t'ai possible de quitter cette Maison, peut être pourrais-tu m'expliquer ce qui arrive au Sanctuaire en route vers le temple d'Athéna. En réalité je n'ai reçu cette armure que ce matin, aux alentours de quatre heures. Le cosmos de la princesse m'appelait à sa rencontre et en effet, une étrange impression de détresse se dégageait du Sanctuaire. C'est pourquoi j'ai accouru.

    Le dixième gardien pouvait sentir que la journée touchait à sa fin. Les dernières lueurs du soleil reflétaient les armures dans un entremêlé, une bataille de rayons d'or cachant néanmoins chacun une force de vie plus colorées chez les uns que chez les autres. Un fort halo de lumière aux teintes de feu se refermaient dès à présent sur la sortie et seule les Cloth d'Or illuminaient désormais les visages des deux Saints. De plus, le cosmos polaire de Kappa semblait se réchauffer. Peut être l'avait-il finalement considéré comme un compagnon d'armes.


Dernière édition par Jara le Mar 19 Mar - 17:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mar 12 Mar - 10:33



Les réponses à mes questions arrivaient rapidement. Il se nommait donc Jara, et si, comme je pouvais m’y attendre, il ne connaissait pas Dormin, il était bien son nouveau remplaçant. Les armures d’Or ne perdaient jamais leur temps, décidément… Plus je lui en dévoilais et plus il semblait s’inquiéter, enclin à se diriger vers la sortie du temple comme pour se diriger vers Athéna. Problème : c’était tout simplement hors de question. Il nous fallait d’abord sécuriser la zone Marcus et moi. Et personne ne devait se mettre en travers de notre route. Même si de toute évidence Jara serait très bientôt un fidèle frère d’armes, je ne pouvais me permettre de lui accorder toute ma confiance si vite sur de simples suppositions. Il allait donc falloir que je me montre un peu plus direct, quitte à prendre des risques. En attendant Marcus, j’étais seul…

Subtilement, je fis quelques pas de côté, pour me mettre entre lui et la porte de sortie du temple, comme pour barrer la route à Jara. Je savais qu’il pourrait mal interpréter mon geste, mais compte tenu de la situation, je ne pouvais me permettre de prendre des gants plus longtemps.
- La situation est-elle si critique ? Je dois rencontrer de ce pas Athéna. Notre déesse m’a appelé et m’a demandé de venir à sa rencontre lorsque j’ai revêtu l’armure du Capricorne.
- Ah… Navré, ça ne va pas être possible, lui dis-je aussitôt sur un ton assez ferme. Je ne sais pas ce qui s’est passé avec le cosmos d’Athéna lorsque tu as eu ton armure ce matin, mais le fait est qu’actuellement, il existe deux Athéna identiques revendiquant l’identité de notre déesse, et nous émettons de sérieux doutes quant à l'identité de la vraie. En attendant d’en savoir plus, j’ai instauré une quarantaine discrète autour de la déesse. Personne ne doit l’approcher.

Mon regard étincela en détaillant une nouvelle fois Jara. Chacun de mes gestes laissait entendre que je ne céderais pas facilement le passage, même à un frère d’armes. Comme pour appuyer mes dires, mon cosmos se déploya dans la salle, abaissant encore davantage la température des lieux.
- Je suis désolé, Jara… Mais je dois insister. Le général des armées du Sanctuaire, l’Aldébaran du Taureau, sera là d’une minute à l’autre. En attendant j’ai besoin de toi pour sécuriser les premières maisons du Sanctuaire. Les lieux sont fragilisés, et nos forces sont divisées. Je sais que je ne suis en rien ton supérieur, mais j’ai besoin que tu redescendes et que tu sécurises les lieux.

La situation devenait rapidement électrique. Jara était très inquiet pour Athéna, cela crevait les yeux. Mais comment dire à un étranger que cette Athéna n’était pas notre déesse ? Comment lui faire confiance alors que j’avais même décidé de maintenir Signun à l’écart, lui que je connaissais depuis plus de six ans ? Je ne le pouvais tout simplement pas. Finalement, je me décidai à ajouter dans le but de rassurer Jara :
- Ne t’en fais pas. Athéna est en sécurité pour le moment. Tu as ma parole…

Bien entendu qu’elle était en sécurité, puisqu’elle était très loin d’ici et escortée par Shion et Celsius en personne. Mais ces informations je ne pouvais pas non plus les lui fournir. Comment le jeune homme au regard de braise allait il supporter mon refus de poursuivre sa route… ?

Revenir en haut Aller en bas
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mar 12 Mar - 20:49

    Il semblerait que Kappa n’était pas près à le laisser passer. C’était plutôt problématique car Jara passerait. Il en était certain. Le Verseau se mit en travers de sa route, devant les portes de la Maison de la Balance, comme pour lui barrer la route. Ma foi, il avait beau le tutoyer comme pour se lier avec le Capricorne, ses gestes n’en étaient pas plus courtois. Jara ne bougea pas, quand tout à coup, le chevalier des Glaces fit brûler une partie de son cosmos sans même le signaler, comme pour appuyer la barrière qu’ il était à présent devenu entre le Capricorne et sa Reine. La température de la salle n’en chuta que plus. Bien qu’ étonner par la réaction de Kappa, comme à son habitude, l’homme à la chevelure ébène garda son sang froid et plissa les yeux. Ces deux yeux étaient à présent si fins qu’ ils étaient semblables à ceux d’un fauve près à chasser, leur teinte dorée ne faisait qu’ accentuer la comparaison comme les lueurs émises par les yeux du tigre dans la nuit. Cela pourrait être un acte de provocation mais Jara n’en avait cure, il répondit à Kappa en déployant à son tour une partie de son cosmos solitaire et sauvage. C’était à présent le choc de deux énergies distinctes mais silencieuses.

      Je ne veux pas paraître impoli mais je dois impérativement quitter ce Temple. De plus, ma Maison se trouve plus haut.

    Le Capricorne ne montra aucun signe de bestialité dans sa voix. Au contraire, il était d'un calme et d'une objectivité sans pareil. Une bataille d'esprits vit le jour dans la nuit. Celle du tigre d'or silencieux et du maître des vents polaires. Nul ne pouvait découvrir l'issue de cette confrontation néanmoins, l'Indien n'oublia pas son rang et celui de son homologue, il devait rester dans une sérénité suprême. Finalement, comme pour le rassurer, le Verseau confessa:

      Ne t’en fais pas. Athéna est en sécurité pour le moment. Tu as ma parole…

    En réalité, le croire n'était pas un problème - bien que la confiance ne soit pas encore totale. Cependant, le coeur du Saint à cornes le poussait à avancer jusqu'au plus au Temple, où se trouvait sa Princesse. Et si elle était en danger, peut être même Kappa ne savait-il pas tout.

    Tout à coup, le Capricorne d'Or ressentit un puissant et lourd cosmos pourtant empli de gentillesse. Il était l'égal du sien ou encore de celui du Verseau. S'agissait-il d'un autre Gold Saint ? Quoi qu'il en soit, cette personne se dirigeait vers eux. Depuis l'Entrée du Sanctuaire, elle traversait les différentes Maisons du Zodiaque d'Or. Jara fit le lien et se dit que cet immense cosmos pouvait appartenir à cet Aldebaran du Taureau dont Kappa venait tout juste de faire mention. Puis, il crut mal entendre. Deux Athéna ? Comment était-ce possible. Elles auraient le même cosmos enveloppé de lumière, le même physique, la même allure, le même comportement ? Même un dieu ne pourrait en copier un autre. Mais qu'arrivait-il au Sanctuaire...

    Jara avait définitivement décidé de ne pas avancer. Pas tant que le chevalier d'Or du Verseau était devant lui en tout cas. Dommage, il espérait que sa première rencontre se place sur de bonnes bases mais rien ne l'en empêchait. Après tout, il ne faisait que son travail. Sauf que Jara faisait le sien aussi.


Dernière édition par Jara le Mar 19 Mar - 17:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mer 13 Mar - 21:50



Non seulement Jara ne s’en tenait il pas à ce que je venais de lui dire, mais en plus, il venait de déployer à son tour une partie de son cosmos. La situation était de plus en plus explosive, et sans l’intervention providentielle de Marcus, il se pourrait bien que nous finissions par en venir aux mains, le nouveau Capricorne et moi. Marcus ! Soudain, je ressentis son cosmos, puissant parmi tous, en train de monter les marches en direction du temple de la Balance. Enfin, il était rentré !
- Je ne veux pas paraître impoli mais je dois impérativement quitter ce Temple. De plus, ma Maison se trouve plus haut, tenta alors le jeune homme.

Campant sur mes positions, je fis alors pleinement face à Jara, en déployant mon cosmos de manière de plus en plus puissante dans le temple où la température commençait vraiment à être glaciale. Dans le même temps, mon regard s’était fait glacial, et je m’étais imperceptiblement préparé au combat. Déployant une terrible aura à la limite de l’hostile à l’égard de celui qui était pourtant mon allié, mon frère d’armes, je répondis alors d’un ton dur et sans pitié :
- Ce n’était pas une requête, Jara. C’était un ordre. En l’absence de Celsius et du chevalier du Taureau, c’est moi qui ai toute autorité concernant la sécurité du Sanctuaire. Je regrette d’avoir à me montrer plus direct, mais tu n’iras pas plus loin tant que je ne l’aurai pas décidé, à moins de m’affronter directement…

Je ne pouvais rien lui expliquer de plus, pas tant que Marcus lui-même n’aurait pas été mis au courant. Un froid polaire né de mon cosmos fit naitre un vent glacial qui traversa la grande salle en faisant voleter mes cheveux. Faisant à présent véritablement barrage à l’aide de mon corps, je scrutais le moindre signe d’hostilité venant du jeune Capricorne.
- Toi et moi sommes dans le même camp. Ne me forces pas à faire quelque chose que je n’ai pas envie de faire… poursuivis-je sur un ton loin d’être rassurant.

De son côté, le Capricorne semblait abasourdi par un accueil aussi hostile de la part d’un autre chevalier d’Or. Mais comment lui expliquer une situation si compliquée ? Comment lui accorder ma confiance sans même le connaître ? Non, c’était tout bonnement impossible. Qu’il le veuille ou non, il lui faudrait patienter ici, ou subir les conséquences de son entêtement. Finalement, et dans un élan de sympathie pour le jeune dernier, j’ajoutai :
- L’Aldébaran est en route pour le temple de la Balance, il sera là d’une minute à l’autre. Attends qu’il soit là, et nous verrons ensemble ce que nous faisons pour toi. C’est le seul compromis que je peux te proposer…

[HRP: Kappa bloque le passage à Jara]
Revenir en haut Aller en bas
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mer 13 Mar - 22:23

    Une tension des plus orageuses se fit sentir. Le Verseau était clairement devenu hostile. Il ne cessait d’accroître son cosmos comme pour intimider le Capricorne. Les colonnes se mirent à geler et une fine couche blanche s’était déposée sur le sol ; c’était les conséquences de la puissance de Kappa, chevalier d’Or du Verseau. Cet autre cosmos, en bas, ne montrait aucune animosité mais Jara s’en inquiétait quand même à la vue du comportement d’un de ses alliés. Le Paladin des Glaces avait définitivement décidé de ne pas le laisser continuer sa route, il l’avait dit lui-même. Il s’agissait d’un ordre. Quand bien même il n’avait aucune autorité, il lui donna un ordre. Que pouvait-il bien se cacher derrière cette affaire de deux Athéna. Jara se senti plus que concerné. Celle qui l’avait sauvé de la mort et de la misère, alors même qu’il avait perdu les êtres les plus chers à son cœur, celle même qui l’avait sorti de son ignorance tandis qu’il errait dans les terres glacées de l’Himalaya…Non, le Saint à Cornes se montrerait hostile aussi s’il le faut. Sa Reine avec besoin de lui, il était à présent devenu son glaive et rien ni personne ne pourrait l’arrêter. Quand bien même elle tenterait, il serait là pour la pourfendre en tant qu’épée d’Athéna.

      Toi et moi sommes dans le même camp. Ne me forces pas à faire quelque chose que je n’ai pas envie de faire…

    Dans un premier temps, l’homme à la chevelure telle le plumage d’un corbeau fut abasourdi. S’il faisait un pas de plus, c’était clairement un défi qui lui était lancé. Qu’à cela ne tienne, il était près à combattre sans quoi il n’aurait reçu cette armure. Seulement, l’idée de batailler face à un chevalier d’Or le mortifiait. Non pas par peur mais par le fait qu’il s’agissait d’un camarade. Si la Princesse avait interdit ce genre de pratique, ce n’était pas pour rien. Kappa lui avait déjà annoncé qu’une partie des Gold Saints du Sanctuaire s’étaient séparés selon la déesse qu’il reconnaissait. C’était la preuve même que si le Zodiaque d’Or devait apprendre à s’unir, c’était maintenant ou jamais.

    Dans un second temps, le Capricorne doré garda un sang-froid exceptionnel. Cette qualité lui était propre et s’associait à son détachement légendaire. Il analysait chaque mouvement du Verseau à la recherche du moindre signe d’agressivité. Finalement, encore une fois, sûrement pour le rassurer sûrement, le Saint aux yeux sarcelles prit la parole :

      L’Aldébaran est en route pour le temple de la Balance, il sera là d’une minute à l’autre. Attends qu’il soit là, et nous verrons ensemble ce que nous faisons pour toi. C’est le seul compromis que je peux te proposer…

    Aldébaran, c’était donc de lui qu’émanant le cosmos si puissant et bienfaiteur. Comme l’avait prédit Jara, il s’agissait d’un Gold Saint - celui du Taureau qui plus est. Cependant, si Kappa l’attendait avec tant d’ardeur c’est qu’Aldébaran n’hésiterait pas à s’allier au onzième gardien si une guerre de mille jours et mille nuits devaient réellement éclater face au Capricorne. Cependant, il accepta sa proposition selon ses conditions.


      Soit. J’accepte de l’attendre cependant, sache que qu’il soit d’accord ou non, je rejoindrai notre princesse Athéna au sommet à son arrivée. Même si pour cela, comme tu le dis, je dois user de la force.

    Bien que cela le désolait, à son tour, c’était le seul compromis qu’il avait à offrir. Il ne lui restait plus qu’à attendre sagement, du moins, pour le moment, l’entrée du Taureau d’Or.


Dernière édition par Jara le Mar 19 Mar - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mar 19 Mar - 15:05

Ф Premier Conflit Ф

=> Garde du Sanctuaire

La montée du Sanctuaire était quelque chose de sacrée pour les Chevaliers d'or qui y vivait, chaque fois qu'ils revenaient d'une longue absence, ces marches leurs rappelaient ce qu'ils avaient à défendre, mais aussi le fait qu'ils étaient chez eux. Pourtant l'Aldébaran ne profita pas de ce moment de paix intérieure, il était bien trop préoccupé par les évènements et ne c'était même pas arrêté en sa demeure. Il devait faire la lumière sur cette histoire au plus vite car si les forces du Sanctuaire avaient déjà commencé à se scinder cela ne pourrait produire qu'un effet boule de neige et ses craintes étaient malheureusement fondées.

Plus haut il senti l'éveil du cosmos qui lui était des plus familier, celui avec qui il faisait équipe depuis si longtemps et avec lequel il avait bravé la mort et combattu le mal faisait vibrer son cosmos d'une force des plus inquiétantes et de surcroît face à un chevalier d'or que le général qu'il n'avait jamais rencontré, ainsi un nouveau chevalier avait été promu et était sur le point d'affronter le Verseau. Les traits de l'Aldébaran se durcirent encore un peu plus car s'il connaissait bien ses frères d'armes, il avait passé encore plus de temps avec Kappa et savait que ce chevalier qui pouvait paraître froid de prime abords n'était pas du genre à prendre partie sans avoir de solides arguments.

Qu'a tu donc découvert qui te pousse à de telles extrêmes mon ami...

Marcus n'avait plus le temps de se perdre en conjecture, il devait presser le pas et intervenir avant que la tension n'explose et quelques instant plus tard il posa enfin le pied dans le temple de la Balance où se trouvaient ses deux frères d'armes. Le général reconnut instantanément l'armure du Capricorne et jaugea son porteur, assez grand et svelte le jeune homme était manifestement originaire de l'hémisphère sud du fait de sa peau légèrement foncée. Si son physique n'était pas celui d'un lutteur, Marcus identifia néanmoins qu'il devait combattre en se servant de sa vitesse et de son agilité superposant l'image d'un félin sur la sienne. Il ressentit également l’honnêteté et la détermination du jeune homme et en fut soulagé, ainsi l'armure du Capricorne reposait sur de solides épaules et entre de bonnes mains.

Afin d'annoncer son arrivé au deux protagonistes, l'Aldébaran déploya son cosmos. Ce dernier ne s'étendait que sur un mètre de rayon, ce qui aurait pu paraître faible en comparaison d'autres, mais sa densité elle semblait presque solide et respirait le calme et la fermeté. Dans le cas de l'Aldébaran, ce cosmos concentré à l'extrême couplé à son imposante carrure asseyait son statut de chef de guerre. Il porta son regard sur ses frères d'armes et parla d'une voie relativement basse afin de les forcer à se concentrer sur ses paroles.

Arrêtez cette mascarade immédiatement, j'ai connaissance des troubles qui régissent actuellement le Sanctuaire et le fait qu'il y ait deux Athéna n'est surement pas le fruit du hasard où un évènement anodin. Nous sommes très certainement attaqué en ce moment même si ce n'est pas pas une force d'invasion et en vous comportant ainsi vous faite le jeu de l'ennemi.

Aldébaran savait que ses frères avaient conscience de la situation, mais il savait aussi qu'ils avaient besoin de l'entendre. La première des priorités étaient de conserver leur esprit de cohésion ou du moins d'éviter qu'il ne disparaisse. Les deux hommes devaient cependant avoir leur raisons et Marcus leur donnerait l'occasion de s'expliquer et de lui faire part de leurs sentiments et de leurs découvertes. Il se tourna d'abord vers le nouveau Capricorne en relâchant un peu les traits durcit de son visage.

Je suis l'Aldébaran, Chevalier du Taureau et Général en chef des Armées d'Athéna, soit le bienvenue au Sanctuaire. Kappa, explique moi pourquoi tu as déployé ton cosmos pour le retenir et toi pourquoi voulais tu à ce point monter.

A ces mots le Chevalier du Taureau croisa ses bras sur sa poitrine et attendit les réponse de chacun avant de prendre une décision.
Revenir en haut Aller en bas
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mar 19 Mar - 17:10

    Tandis que le cosmos tranchant de Jara tentait tant bien que mal de rivaliser avec Kappa, celui-ci se faisait bien plus péremptoire, ne faillant pas et ne laissant aucun point mort qui pourrait tomber en faveur du Capricorne. Plissant les yeux, il savait qu’il ne pouvait qu’attendre et c’est sur ces paroles que l’aura dite du Taureau se répandit dans le Temple et bientôt dans la salle où ils se trouvaient.

    Ce cosmos d’une force prodigieuse exerçait une pression telle que le Gold Saint crut se voir recevoir une charge digne du plus lourd des rochers sur le dos. Ses yeux, juste avant plissés s’écarquillèrent pour la première fois. Comme s’il en avait reçu l’ordre, le Saint au regard de fauve éteignit la flamme de son cosmos et se retournait, faisant à présent face à l’entrée.

    Devant lui se tenait une immense silhouette. A première vue, celle d’un ours ou d’un bovin, l’individu possédait en effet un gabarit impressionnant. Tout son corps était recouvert par une armure à l’éclat aussi puissant que celui de l’astre solaire. Il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait d’une armure d’or qui plus est, celle du Taureau à en juger par le casque à corne que portait le chevalier. Le Verseau avait donc dit vrai. De ce corps à la musculature colossale, seul le visage était visible. Taurus avait la peau couleur café. Paradoxalement, ses traits durs et fermes semblaient cacher une douceur et une loyauté sans borgne pour sa déesse et ses frères d’armes. Aussitôt sa vigueur ressentie dans la salle, d’un ton posé, il énonça de sages paroles :

      Arrêtez cette mascarade immédiatement, j'ai connaissance des troubles qui régissent actuellement le Sanctuaire et le fait qu'il y ait deux Athéna n'est surement pas le fruit du hasard où un évènement anodin. Nous sommes très certainement attaqué en ce moment même si ce n'est pas pas une force d'invasion et en vous comportant ainsi vous faite le jeu de l'ennemi.

    Ses paroles étaient celles d’un chef, le Capricorne à la chevelure ébène ne s’étonnerait pas qu’il ne soit pas un Gold Saint anodin dans l’ordre des douze. Pourtant tout aussi imperturbable que Jara, le cosmos de Kappa se fit de moins en moins intense et bientôt, la Maison de la Balance retrouva une température normale. Alors qu’Aldébaran s’approchait sûrement vers les deux Gold Saints, c’est sur le nouveau venu que se posa son regard. Bien qu’Aquarius l’est prévenu de son arrivée avant, il se présenta tout de même mais en tant que Général des Armées. La perspicacité du Saint au regard d’or n’avait donc pas d’égal.

      Je me prénomme Jara, chevalier d’Or du Capricorne depuis ce matin, reprenant le sang-froid qui le caractérise, il reprit les politesses habituelles et continua, c’est un honneur de rencontrer un autre de mes nouveaux compagnons en particulier connaissant à présent votre haut titre dans la chevalerie.

    À peine eut-il fini sa phrase que le Taureau continua de plus belles son discours par une suites de questions s’adressant autant au nouveau qu’à Kappa :

      Kappa, explique-moi pourquoi tu as déployé ton cosmos pour le retenir et toi pourquoi voulais tu à ce point monter ?

    Fort de ses convictions, d’un ton simple, posé et quelque peu détaché, Jara prit la parole.

      Comme je venais de le dire, je ne suis chevalier que depuis ce matin, aux alentours de quatre heures du matin, la voix de notre déesse m’a appelé, me demandant de la rejoindre au plus vite et il est vrai que je ressentais une impression de détresse émanant du domaine sacrée. Je dois la rencontrer de ce pas.

    Le Capricorne d’Or s’arrêta sur ces mots attendant la réponse de Kappa, resté tût depuis l’arrivée d’Aldébaran ou encore ce qu’avait à dire celui-ci après que le Gold au teint hâlé eut donné sa réponse au Taureau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mar 19 Mar - 18:46



Gigantesque barrage de glace dressé entre Jara et la sortie du temple de la Balance, je ne fis pas le moindre geste, attendant patiemment l’arrivée proche de l’Aldébaran. Cet accueil était des plus rudes pour le jeune nouveau, mais compte tenu de la situation, je ne pouvais me permettre de prendre des gants. Finalement, Je ressentis le cosmos de mon vieil ami se déployer dans la maison de Dohko. Il s’avança lentement dans une débauche de charisme que je lui connaissais ordinaire mais qui fit mouche sur le jeune capricorne. Un petit sourire furtif se dessina sur mes lèvres tandis que mon cosmos et celui de Jara se taisaient peu à peu et que la température de la pièce reprenait une température normale pour cette saison.

Saluant Marcus d’un sourire, je laissai d’abord le jeune homme brun s’expliquer sur sa volonté de monter de toute urgence en conservant le silence. Puis, lorsqu’il se tut enfin, je pris à mon tour la parole :
- Bon retour parmi nous, mon ami. Tu reviens en des temps plus que troublés… La situation est très compliquée. Mais pour faire bref, certaines raisons m’ont obligé à bloquer le passage vers la statue d’Athéna. Cependant, je préfère t’en parler seul à seul d’abord. A toi de voir ensuite si tu souhaites mettre le nouveau au courant, ajoutai-je d’un signe de tête rapide vers Jara.

Entraînant rapidement Marcus à distance, je lui racontai tout ce que j’avais découvert : les pièges tendus à Athéna, et comment elle avait plongé dedans sans aucune réaction, ou encore le fait de me nommer moi diplomate à la place de Signun, et auprès des marinas encore, comble du mauvais gout. Aucun détail ne lui fut épargné, je voulais qu’il en connaisse chaque tenant et aboutissant.
- Comme tu t’en doutes, ajoutai-je ensuite, je ne pouvais pas raconter tout cela à un nouveau en qui je ne peux pas avoir confiance comme ça. Je n’ai rien dit non plus à Signun. Le seul à être au courant est Dohko, mais il a préféré obéir à l’ordre de se rendre au Sanctuaire sous marin pour rejoindre l’autre Athéna et la voir de ses propres yeux.

Je lui racontais tout cela en faisant les cents pas. C’est alors que je fis volte face avant de plonger mon regard turquoise dans celui du Taureau :
- Entendons nous bien, Marcus. Le simple fait que je sois toujours là constitue en soi une trahison. Autrement dit, si tu crois que j’ai tort et que j’aurais dû obéir, je vais terminer au trou. Mais je suis prêt à parier, que cet imposteur qui se cache sous les traits de Mashia là haut n’est pas la vraie. J’en suis intimement convaincu. Je conçois que c’est un gros risque à prendre, aussi bien pour toi que pour moi, et c’est la raison pour laquelle j’ai maintenu à distance tous les autres chevaliers jusqu’à présent. Le risque ne nous a jamais arrêtés toi et moi jusqu’à maintenant, mais pour ce qui est des autres, je préfère éviter que trop de gens s’en mêlent. Ne serait ce que pour éviter que ceux qui pensent qu’elle est la vraie nous mettent des bâtons dans les roues une fois là haut.

Je fis quelques pas pour observer Jara qui nous attendait sagement de l’autre côté de la salle, avant de poursuivre :
- Tu comprendras que compte tenu des risques, je n’aie pas impliqué d’autres chevaliers que ceux en qui ma confiance était totale. J’ai à présent deux questions pour toi. Qu’est ce qu’on fait pour lui ? Et qu’est ce qu’on fait pour « elle » ? conclus-je en me tournant à nouveau vers le géant d’ébène.

Revenir en haut Aller en bas
Marcus


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 790

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Lun 25 Mar - 20:50

Ф Décision Ф


Le premier à s'exprimer sur la situation fut le nouvellement promu au titre de Chevalier d'or du Capricorne, le prénommé Jara. D'après ses dires -et Marcus ne doutait pas de son honnêteté- le gardien de la dixième maison avait entendu la Déesse Athéna l’appelé à elle, d'où son désir de se rendre au plus tôt vers le sommet du Sanctuaire, néanmoins dans la situation présente cet argument comportait une faille de poids, mais Marcus ne comptait pas revenir dessus pour l'instant, il voulait d'abords avoir les informations de Kappa.

Ce dernier souhaita exposer son point de vu à l'Aldébaran en privé et celui-ci comprit rapidement pourquoi. Sa simple présence ici constituait une trahison envers la Déesse Athéna de la statue puisqu'elle lui avait confié une mission qu'il ne remplissait pas et pour cause, le chevalier du verseau accusait cette Athéna d'être la fausse et il avaient de sérieux arguments. Jamais la Déesse Athéna qui avait donné son titre à Marcus n'aurait mit de coté ses sentiments humains, en particulier l'amour ou l'empathie. L'avis de l'Aldébaran penché donc clairement d'un coté, sans pour autant être complètement fermé, il avait lui même un moyen simple et efficace qu'il voulait mettre en place.

Revenant alors vers le centre du temple et donc vers le chevalier du capricorne. Lui qui n'avait dit mot depuis le début des explications de chacun, cela ne l'avait pas empêché de soupeser et d'analyser la situation, mais surtout ses tenants et aboutissants. Le général des armées d'Athéna avait fini par faire son choix quand à la conduite à tenir. Sa principale considération était de maintenir la cohésion au sein des rangs du Sanctuaire et pour cela il n'avait pas vraiment d'option.

Jara, Athéna s'est adressé directement à ton esprit et je ne le remet pas en question, mais quelque chose te prouve t'il que ça soit celle présente au Sanctuaire ? On pourrait penser que nous sommes face à deux choix possible, prendre parti pour l'une, ou pour l'autre néanmoins une troisième option s'offre à nous, une option qui nous garantira la chose la plus importante, la cohésion. Suivez moi tout les deux, nous montons.

L'Aldébaran avait confiance en ses frères d'armes et en leur capacité de jugement, il ne pouvait s'être hissé à ce rang sans avoir le discernement nécessaire. Aussi il tourna les talons et commença à se diriger vers les étages supérieurs, vers Athéna.

=> Statue d'Athéna
Revenir en haut Aller en bas
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Mar 26 Mar - 19:41

    Tandis que Jara observait, dans une sérénité absolue, ceux qui devraient l’accueillir dans sa nouvelle fraternité. Kappa, juste après que le Capricorne se soit exprimé, prit Aldébaran en aparté, écartant le jeune Gold de cette rencontre. Gardant son calme naturel, il pensa néanmoins que cette attitude pouvait être déplacée cependant, le Verseau lui avait montré bien pire avant…tout comme lui.

    Il continuait à les épier. Les deux chevaliers avaient l’air d’être des amis de longue date. En effet, la simple vue l’un de l’autre suffisait à les faire sourire. Ce qui semblait plutôt étonnant à la vue des deux caractères que l’Indien avait rencontré. S’éloignant finalement de lui, les deux compères continuaient leur conversation à la vue du nouveau venu. Ils n’avaient pas encore confiance, cela crevait les yeux et Jara pouvait le comprendre facilement. C’est pourquoi il ne faisait mine de rien et même, ignorait leur présence, comme figé au centre de la salle tandis que les deux hommes le balayaient du regard à certains moments. Le dixième rempart sentait aisément leurs œillades furtives se poser sur lui. Il était conscient qu’un jugement de sa personne s’imposait. Finalement, à son tour il posa son regard de fauve sur eux, ne les quittant plus des yeux et attendant le verdict.

    Finalement, d’un pas lourd, le Taureau se retourna brutalement et avança au centre du Temple, à la rencontre du Saint du Capricorne tandis que le Verseau à la chevelure azure restait à sa place, les bras croisés. Pendant une petite seconde, le reflet de l’armure de l’Aldébaran l’éblouit. C’est alors qu’il prit un ton posé, malgré la situation tendue dans laquelle il se trouvait. Allait-elle finalement trouvé une fin qu’il puisse rejoindre celle qu’il avait promis de protéger ?

      Jara, Athéna s'est adressé directement à ton esprit et je ne le remets pas en question, mais quelque chose te prouve t'il que ça soit celle présente au Sanctuaire ? On pourrait penser que nous sommes face à deux choix possible, prendre parti pour l'une, ou pour l'autre néanmoins une troisième option s'offre à nous, une option qui nous garantira la chose la plus importante, la cohésion. Suivez moi tout les deux, nous montons.

    Bien qu’étonné, à première vue, le jeune homme au teint hâlé prit l’apparence de celui qui connaissait ce dénouement, esquissant un léger sourire sur la gauche. Cependant, les suspicions de la Grande Etoile étaient tout à fait fondées. Le Capricorne n'était pas dupe. Son esprit était aussi aiguisé que sa lame. En effet, dès que Kappa lui fit part de la situation concernant deux déesses, Jara eut l’intelligence de faire le lien et de se demander si la menace qu’elle avait évoquée en son esprit n’était pas l’Imposteur qui serait alors… celle présente au Sanctuaire comme Aldébaran l’avait souligné. Cependant il s’agissait d’une des nombreuses éventualités possibles, il ne devait pas prendre de décisions hâtives. Il lui fallait avant rencontrer la dite Athéna pour donner à son tour une sentence. Jara regarda alors Kappa, interloqué de la décision mutuelle de les accompagner au sommet du Sanctuaire. Il prit alors la parole :

      Je vous suis, déclara-t-il, laissant le pas au Taureau et au Verseau.


    Statue d'Athéna



Dernière édition par Jara le Mer 3 Avr - 17:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   Jeu 28 Mar - 15:28


[HRP: Petit post, rien à dire pour le coup :/ [/HRP]

Il ne fallut pas longtemps au géant d’ébène pour comprendre pourquoi j’étais aussi tendu et méfiant. L’extrême dangerosité de ma situation ne tenait qu’à un fil, et il savait que le simple fait de m’être confié à lui était en soi une preuve de confiance indéfectible. Prenant pleinement conscience de la situation, Marcus ne me posa pas davantage de questions. Il avait pris connaissance de tout ce qu’il y avait à savoir. En quelques secondes, il prit sa décision, et s’avança vers le centre du dixième temple pour rejoindre Jara qui nous attendait toujours d’un regard un poil plus agressif qu’auparavant. Je ne pus lui en tenir rigueur. Il était vrai que je n’avais pas été tendre avec lui jusqu’à présent.

S’attendant probablement à tout venant de notre part, Jara sembla finalement se détendre quelque peu suite au discours de cohésion de l’Aldébaran. Nous encourageant tous deux à le suivre à la statue d’Athéna, il quitta rapidement la pièce. Aucune protestation de ma part ne vint entâcher cette décision. Je faisais confiance à son jugement, et si selon lui, le nouveau Capricorne pouvait nous suivre, alors il devait avoir raison. Un peu plus réceptif, Jara accepta et le suivit immédiatement. Comme pour détendre légèrement l’atmosphère et rassurer le regard interrogatif de Jara, je lui fis un sourire très furtif avant de l’encourager d’un signe de main à venir avec nous. Marchant aux côtés de mon vieil ami et frère d’armes, je lui dis alors rapidement :
- J’espère que tu sais ce que tu fais… C’est ma vie que je risque en remontant comme ça. J’aurais bien aimé avoir connaissance du plan… Enfin, ajoutai-je soudain perplexe, s’il y a un plan…

La fin était proche à présent. Si malgré tous les indices et mes convictions personnelles, je n’avais pas vu juste sur l’identité de l’imposteur, jamais Athéna ne me pardonnerait ce faux pas. Et encore moins Mashia, j’imaginai…

Arrow Statue d’Athéna
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Derniers instants au Sanctuaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Derniers instants au Sanctuaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Temple de la Balance-