RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Mer 13 Fév - 23:47


Rencontre imposée

Méprisant, vantard à souhait, ce Kyanos n’avait vraisemblablement pas la langue dans la poche. De toute évidence, il était de la même trempe que Phaïos, un être qui de par sa taille se voyait en tout point supérieur à l’homme qui se tenait face à lui. Car effectivement, le seul qui osait encore en cet instant, se dresser contre ce colosse était bien entendu Faust, qui loin de s’épouvanter à l’idée d’affronter un autre géant, prenait un certain plaisir à le voir s’emporter. Certes, il n’y a qu’un pas entre l’amour et la haine, pour autant ce comportement pour le moins risible, avait de quoi susciter chez le spectre un certain amusement, en dépit de l’exaspérer comme ce fut le cas auparavant.

Le voir s’énerver aussi rapidement alors que le duel ne venait même pas de débuter, pouvait prêter à ce géant une certaine anxiété, une envie d’en finir rapidement afin de dissimuler les maux qui le rongeait. Néanmoins, ce n’était pas du goût de Faust qui par pure gourmandise, souhaitait avant tout, faire perdurer le spectacle… Le rideau n’était pas tombé que son adversaire semblait vouloir jouer l’acte final. Non tout est une affaire de patience et seul ceux qui l’ont compris peuvent prétendre arriver à leurs fins. Par conséquent et en homme d’honneur qu’il était, il ne fut point étonnant de le voir attendre sagement, sans esquisser le moindre geste, si ce n’est pour inviter une fois de plus son adversaire à porter le premier coup!

Bien entendu et connaissant le personnage, Faust s’empressa tout de même d’accompagner son invitation par quelques mots qui pour tout avouer, avaient pour but d’envenimer quelque peu la situation. Car, bien qu’il fût insensible aux propos virulents de son homologue, il n’en restait pas moins une personne qui n’aimait guère laisser le dernier mot à ses opposants.

« C’est amusant vois-tu parce que je me disais la même chose il y a quelques instants! Comment se fait-il qu’un être tel que toi en vienne à réfléchir… J’étais pourtant persuadé que seul des êtres dépourvus d’intelligence s’étaient vus emprisonnés au Tartare! Mais attends, rappel moi d’où tu viens? »

Il n’y a pas à dire l’étoile céleste n’était pas allée de main morte, aborder un sujet tel que celui du Tartare était osé pour ne pas dire suicidaire. Pourtant, loin de s’intéresser aux possibles conséquences que ces mots pouvaient engendrer, ce fut avec un léger sourire goguenard qu’il se mit à contempler son adversaire, tandis qu’il saluait un public imaginaire à l’image d’un comédien. Un personnage pour le moins exubérant, mais qui pour autant avait le mérite de se dresser contre cet être qui le dominait de quelques bons mètres. D’autant que l’affrontement avec le précédent géant n’avait en rien affecté sa raison, c’est sciemment qu’il s’apprêtait à mener une nouvelle bataille…

Ce duel lui apporterait-il les réponses à ses questions, nul ne pouvait le dire en l’instant présent. Néanmoins, c’est toujours avec les mêmes convictions, la même envie, qu’il se tenait là, sa fidèle amie, sa faux entre les mains, positionnée devant le buste afin de se protéger. Telle l’eau qui éteint le brasier, Faust serait celui qui mettrait fin aux absurdités de cet être gigantesque. Il ne l’avait pas dit ouvertement, d’ailleurs c’est ce qui avait causé sa perte contre Spathe, toutefois, il mettrait toutes les chances de son côté pour qu’à la fin il ne reste plus rien de son adversaire. Solidement ancré dans le sol encore meuble par l’explosion de son cosmos, un dernier regard porté à Kyanos suffit à lui indiquer qu’il était prêt à sE battre!

« Montre-moi pourquoi on te surnomme "flamme bleue"! »

Spoiler:
 


Dernière édition par Faust le Jeu 14 Fév - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Jeu 14 Fév - 21:40

Lancer de dé

Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Jeu 14 Fév - 21:40

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Jeu 14 Fév - 22:55

Quelle étrange petite créature que celle que j’avais à mes pieds en cet instant. Non seulement elle restait totalement de marbre face au vainqueur d’un guerrier qui lui était pourtant bien supérieur, mais en plus elle semblait vouloir faire perdurer son tourment en prenant un temps indécemment long et inutile dans chacun de ses gestes et de ces dires.

*Peut être que son dernier adversaire lui a mis un peu trop de coup sur la tête. Peut etre a-t-il été bercé trop près d'un mur... Oh et puis je m'en fiche après tout.*

Restant un instant silencieux devant les absurdités que le bouffon infernal débitait tout fier de lui, je le vis alors afficher un grand sourire idiot, comme un gamin qui aurait trouvé une bonne blague et aurait fait rire sa bande avec. Le climax du ridicule fut surement atteint lorsque je le vis cette fois saluer un public invisible comme l’aurait fait un acteur devant sa scène. Si je m’étais attendu à ça…

« Ooolalalalala. Impressionnant, une vraie bête de concours, la victoire assurée de visu, le tournoi est terminé, les inscriptions closes, il reste à remercier les perdants.» .

Applaudissant moi-même pour qu'il ne se sente pas trop seul, je me rendais compte que finalement je n’étais pas tombé sur un bouffon, mais plutôt sur un clown triste, ou alors sur un pratiquant d’un genre encore trop avant-gardiste pour que son époque ne le comprenne. Un pauvre fou en somme.

« J’étais sûr que c’était ici que finissait la lie de l’humanité, et apparemment je ne m’étais pas trompé. Pas de cœur, pas de force, et la répartie d'une huître. Hadès vous engage sur dossier où il vous tire au sort parmi tous les damnés ? »

*Oh vous mes seigneurs, vous à qui je suis lié par-delà l’espace, entendez ma prière, guidez mon bras, soyez mon inspiration encore une fois et qu’à vos côtés je sois invincible.*

Inspirant profondément, les yeux clos et les bras en croix, mon cosmos s’éleva alors une première fois, avec lui une première flamme apparue sur mon corps. Faisant ainsi croître mon énergie vitale ainsi que mes flammes par ma technique de respiration, c’est au centre d’un brasier bleuté que j’ouvrais alors les yeux.

« Ça va être un vrai plaisir. »

Rugissant, rougissant, incinérant tout ce qu’il touchait, le feu bleu se propageait ainsi sur notre champ de bataille, bientôt sur des dizaines de mètres à la ronde tout ne serait plus que flamme et fournaise. Un monde profondément hostile aux mortels, mais dans lequel je ne risquais absolument rien pour ma part.

« Et maintenant de quoi te faire regretter amèrement ton geste, spectre du commandement. »

Frappant alors le sol incandescent de mon poing droit, c’est une série de fissures écarlates qui partirent alors du point d’impact pour se répandre en un vaste réseau scintillant sur le sol infernal alors que montait sous nos pieds un grondement cataclysmique.

« Attention, ça va chauffer. »

Le grondement atteint alors son paroxysme lorsque simultanément jaillirent des fissures lumineuses de véritables geysers de magma en fusion. Comme des torches de lumières, ils illuminèrent notre arène avant de retomber en une pluie brulante sur le sol et sur mon ennemi.

« Alors ? Tu commences à te sentir bien là petit ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Sam 16 Fév - 0:00


Comme un enfant à qui l’on aurait substitué son hochet, Kyanos suite aux paroles de Faust lui répondit avec ferveur, pour ne pas dire avec rage! En effet, visiblement c’était monnaie courante chez cette caste, ce dernier semble-t-il blessé par ces propos, grommela et déblatéra toutes sortes de jurons qui loin de toucher le spectre, l’amusait au plus haut point. Si bien qu’y répondre en était devenu superflu et ne viendrait qu’ajouter un certain crédit à ces propos nimbés d’idiotie. L’éloquence n’était vraiment pas son fort, néanmoins en ce qui concerne le combat, pour tout avouer c’était une toute autre paire de manches…

Bien que cet adversaire ne l’intimidait pas le moindre du monde, il n’en restait pas moins un combattant d’envergure qui avait réduit au silence l’un de ses supérieurs hiérarchique, terme qui aurait eu un semblant de sens, si seulement il y attachait de l’importance. Non tout en lui imposait le respect et même si Méphistophélès s’était prêté à quelques moqueries, ce fut avant tout pour donner un peu d’entrain à cette futur joute. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier ne faisait pas dans la dentelle. En effet, calme et bras croisés, ce dernier se laissa d’abord gagné par son énergie cosmique avant de se lancer dans la bataille.

Le surnom qu’on lui prêtait n’eut jamais autant de sens qu’en cet instant précis, quand une flamme bleue se mit à le recouvrir de la tête au pied, avant se déchainer tout autour d’eux pour former un mur de flammes gigantesque. Les effluves dégagés par cette chaleur étaient vraiment insupportable, si bien que Faust en vint à manquer d’air et son corps à perler avec abondance… Le combat ne battait pas son plein, que déjà l’étoile céleste allait devoir s’acclimater à ce changement pour le moins désagréable! De son côté, Kyanos en maitre absolu du feu semblait gagner en puissance au fur et à mesure que cette fournaise s’intensifiait et grignotait du terrain sur l’espace encore libre.

Bientôt un simple coup de poing en direction du sol, suffit à propager une légère secousse sismique, qui loin d’être anodine zébrait la surface terrestre, tout en répandant cette braise incandescente. Destinée au spectre resté incrédule, malgré la situation pour la moins périlleuse, une lumière écarlate accompagnée d’un grondement dévastateur, éblouit dès lors le champ de bataille, pour laisser échapper des colonnes de lumières et de flammes qui retombèrent en direction de Faust sous la forme de météorites gigantesques. Semblable au cataclysme qui jadis raya les dinosaures de la surface de la terre, cette attaque pour le moins singulière ne présageait vraiment rien de bon!

Sa faux n’était en cet instant d’aucune utilité, tenter de se protéger avec cette dernière se résumant à un suicide pur et simple. Tellement, que le seul moyen qui lui était offert au premier abord, bien qu’il pouvait paraitre assez cocasse, était de tenter de les éviter les unes après les autres. En éviter une, puis deux, était de son ressort, mais quand il s’aperçut que ce n’était pas une petite flopée de boules incandescentes, mais une nuée il se ravisa et entreprit d’user de l’une de ses techniques par le biais de son cosmos. Déversant une aura noire et néfaste qui se propageait dans tous les sens et qui laissait à penser qu’elle était mue par une volonté indépendante, elle fut suivie d’une puissante averse. Même s’il ne pouvait pas les éviter, avec cette technique les dégâts en seraient atténués.

Comme prévu ou du moins comme il l’espérait, la puissance de l’attaque de son ennemi en fut affectée, ce qui n’empêcha pas pour autant qu’il la reçoive en pleine poire! Formant un énorme cratère suivi d’un flash lumineux à l’impact, un épais nuage de poussière se répandit par la suite, semant un vif remue-ménage sur la scène de combat. Quelques secondes s’écoulèrent durant lesquelles la pluie n’avait pas cessé, avant de voir Faust se relever, ses vêtements déchirés un peu partout, laissant entrevoir son beau surplis.

« Oh c’est pas cool ce que t’as fait! Il vient tout juste de sortir de chez le teinturier… Tu vas devoir me payer un Costard tout neuf ! »

Faust montrait une fois de plus qu’il n’était un personnage comme les autres. Tantôt manipulateur, tantôt légèrement risible, il se démarquait du commun des mortels par son côté singulier et cela lui allait plutôt bien. Reprenant son sérieux un instant, il s’avança paisiblement vers son adversaire les bras grand ouverts, permettant la formation d’un nuage noir qui se dirigea aussitôt vers le géant, tandis que la pluie s’intensifia avec vigueur. Son geste était simple et Kyanos était sur le point le comprendre, quand l’averse s’amplifia la pression aussi, si bien que rester debout du moins pour le géant devait sans doute être éprouvant. En effet, la pression était-elle que son homologue ne tarderait pas à ployer sous cette force invisible, mais pour le moins gigantesque. Profitant de l’opportunité qui venait de lui être offerte, il brandit sa faux en direction de son adversaire une fois à ses côtés.

Certes, sa lame était bien petite face au corps puissant et musclé de Kyanos, toutefois ne dit-on pas qu’il faut se méfier de l’eau qui dort. Cette faux était capable de trancher sans le moindre effort, si bien que taillader le corps de Kyanos, ne devait pas être plus compliqué que de couper du beurre. D’un simple coup, il asséna un puissant coup d’estoc qui jumelé à sa technique précédente causeraient des dégâts à son adversaire, pas de quoi le terrasser, mais suffisamment pour lui faire comprendre à qui il avait affaire!

Spoiler:
 


Dernière édition par Faust le Lun 18 Fév - 16:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Dim 17 Fév - 16:57

Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Dim 17 Fév - 16:57

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Dim 17 Fév - 17:53

Impuissant devant le brasier proprement infernal que je venais de déclencher, mon adversaire tenta un bref instant de se protéger de sa timide petite faux, une vraie peine perdue.

« Ne t’en fais pas pour ton costume, quand j’en aurai fini avec toi tu n’en aura plus jamais besoin, après tout, même vous n’êtes pas assez fou pour habiller un tas de cendre. »

L’énergie de mon adversaire s’amplifiait, il lui en faudrait plus pour le mettre à bas. Tant pis pour lui.

S’avançant au milieu de la lave en fusion devant lui bruler les pieds et les jambes, Faust émettait à présent un étrange nuage sombre qu’il dirigea patiemment vers moi comme s’il avait tout son temps.

Me demandant ce qu’un peu de fumée pourrait bien me faire alors que j’inhalais les gaz brûlants qui jaillissaient du magma, je sentis alors sur mon épaule l’équivalent d’un véritable coup de poing lancé par un de ces insectes. Y en avait-il d’autres cachés dans mon dos ?

« Misérables lâches ! Montrez-vous ! »

Un nouvel impact cette fois sur mon bras m’indiqua clairement qu’il ne s’agissait pas d’une attaque lancée par un adversaire, à moins que celui-ci dispose de la faculté de se rendre invisible à la fois à mes sens et à mon cosmos. Non, c’était autre chose.

« Toi. C’est toi qui en est le responsable n’est-ce pas ? »

Un nouvel impact au sommet de mon crane fut bientôt suivis par un véritable déluge sombre. J’étais à présent au beau milieu d’une pluie noire dont chaque goutte d’eau meurtrissait ma chair tout en me frappant lourdement.

En tant que manipulateur du feu, l’élément aqueux avait toujours eut un immense pouvoir sur moi, et aujourd’hui je devais faire face à une attaque usant de cet élément d’une bien étonnante manière.

« Maudit ! »

Ne parvenant plus à me mouvoir librement, je devais rester pleinement concentré pour pouvoir ne serais-ce que tenir sur mes deux jambes et faire face au déluge tentant d’éteindre mes flammes.

Si je semblais passablement souffrir de cette pluie, Faust lui avançait sans encombre, mieux encore il semblait se ressourcer au contact de cette eau maudite, et d’une rapidité fulgurante, son arme vint tracer un profond sillon bleuté dans ma chair ne lui offrant pas la moindre résistance. Qu’elle pouvait bien etre cette arme taillant mon cuir divin comme du papier ?

« Misérable ! Tu vas me le payer cher ! »

La rage, la colère, la fierté blessée firent alors croître mon cosmos d’une prodigieuse manière alors qu’autour de moi l’air ambiant s’embrassait suite à la chaleur que je dégageais. J’étais ainsi libéré en quelque sorte de l’étau aqueux et de nouveau libre de mes mouvements et mon adversaire allait s’en rendre compte.

De mes mains jaillirent alors une dizaine de ruban fait de flammes bleues, des rubans qui associés aux flammes environnantes allèrent frapper durement mon adversaire sous un déluge de coup brûlants.

J’aurai à cet instant voulu hurler ma rage à l’encontre de mon adversaire, mais aucun sons ne put franchir mes lèvres, sans m’en rendre compte, je venais de perdre le sens du gout. Comment était-ce bien possible ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Lun 18 Fév - 15:53


Sans aucune autre forme de procès, sa faux s’abattit sur le corps endolori et inerte du géant. Le voir se débattre, pour se subtiliser de cette pluie diluvienne, était pour le moins amusant et ce le fut d’autant plus quand une longue et sinueuse balafre recouvrit son torse, qui laissa se déverser un ichor bleuté avec abondance. Non, il n’y a pas à dire Faust était heureux au combat, de la trempe des innombrables guerriers passés avant lui dans ce monde, l’adversité et l’intensité de la bataille le galvanisaient, ce qui certes pouvait contraster avec ses manières et son accoutrement, mais ne dit-on pas qu’il ne faut pas se fier aux apparences ?

La pluie qui tombait toujours en trombe, laissant le loisir à son possesseur de se mouvoir paisiblement au détriment de son adversaire, lui offrit ses affres thérapeutiques. Soignant avec rapidité et efficacité, les brûlures engendrées par les flammes de Kyanos, qui s’estompèrent aussitôt que cette eau se répandit sur son épiderme, ce dernier ne put s’empêcher d’esquisser un grand sourire. Gouter à l’immortalité était un plaisir dont Faust ne se lassait jamais, en éminent scientifique, ce phénomène de reconstruction était pour le moins fascinant et enrichissant, si bien qu’il ne manquait pas de le signaler en arborant ce grand sourire en cet instant.

Pour autant, le combat était loin d’être fini, ce que le géant lui rappela avec fracas quand son cosmos se mit à répandre autour d’eux un manteau de flammes. Dès lors, même la pluie qui semblait pourtant inarrêtable, cessa sous les effets de la chaleur causée par la braise incandescente. Revenu à l’état de simple faveur, Kyanos put dès lors bouger sa gigantesque carcasse avec laquelle il entreprit de porter une nouvelle attaque à l’étoile céleste. De ses doigts élancés naquirent alors de longues bandes qui s’enflammèrent, avant de s’élancer sur Faust. Lancées à pleine vitesses ces dernières, étaient similaires à des fouets.

Coup après coup, Faust sentit les effets du feu puissant lui calciner le corps et réduisant sa peau à l’état de papier en raison de sa faible résistance, si bien que la douleur était difficilement supportable. Bien que son surplis le protégeait de part en part, les dégâts subis par cette braise étaient visibles un peu partout et cette fois-ci sa technique de soin ne lui saurait d’aucun secours pour le moment, le processus de régénération n’opérant qu’entre un certain laps de temps. Il frémit, resserra un peu plus le manche de sa faux, ce qui lui arracha un gémissement de douleur par-delà son râle d’agonie. Il voulait continuer le combat, mais le fait est que c’était une attaque au combien puissante!

Pourtant, dans un sursaut d’orgueil il réussit à faire taire la douleur qui le rongeait, pour se concentrer uniquement sur l’auteur de ses maux. Évitant de manière habile les coups qui suivirent cette attaque à distance, il concentra à son tour son puissant cosmos, libérant une fois de plus une voluptueuse énergie noire. Réclamant vengeance, dans une position similaire à sa précédente attaque, c’est-à-dire les bras grands ouverts et les paumes en direction du géant, un épais et malfaisant nuage ébène se forma par le biais de son énergie cosmique. Lentement, mais surement, ce dernier se propagea autour de la scène de combat afin de rentrer en contact avec l’entité ennemie!

« Te voilà bien mué tout à coup! Aurais-tu perdu un de tes sens ? Oh, mais où avais-je la tête c’est moi qui t’ai causé cela… Mwahahahaha, peut-être qu’ainsi tu apprendras que la parole est d’argent, mais que le silence est d’or! »

Sa dernière phrase faisait bien entendu référence à son goût trop prononcé pour la parole, le silence étant souvent bien plus éloquent. Certes, en temps normal discuter ne lui aurait pas déplu, même si c’était pour le faire avec un ennemi, mais en l’occurrence ce combat nécessitait un surplus d’attention, qui lui aurait fait défaut s’il été advenu qu’il se soit prêté au jeu de son homologue. En d’autres termes, la moindre incartade, malgré son envie de faire durer le combat, était à proscrire et ne lui laissait donc guère d’autre choix que celui de se focaliser uniquement sur ce duel. D’autant qu’en l’espèce, il n’était pas trop à la fête et plutôt mal en point…

Joignant ainsi la parole aux actes, il se rua aussitôt sur son ennemi avec la ferme attention de le pourfendre une seconde fois. Avec vélocité et malgré son corps pour le moins frêle, sa faux allait taillader le corps puissant et robuste du Géant avec une facilité déconcertante. D’un puissant coup frénétique, mais pourtant simpliste, la lame forma une coupe transversale une fois arrivée aux côtés de Kyanos. Même la plus grande volonté ne suffirait pas pour l’arrêter et ce n’est certainement pas un géant qui ferait exception à la règle!
Spoiler:
 


Dernière édition par Faust le Mar 19 Fév - 13:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Lun 18 Fév - 16:52

Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Lun 18 Fév - 16:52

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Lun 18 Fév - 17:34

C’était frustrant de se voir ainsi privé de la parole, surtout par un si petit mortel. Enfin au-delà de l’inconvénient que cela me procurait, être sans voix ne m’empêcherait pas de l’aplatir comme une limande.

*Je pourrais juste plus me gausser de son agonie.*

Haussant les épaules devant ma situation, je n’avais apparemment guère le choix, pour retrouver la parole, je devais en finir rapidement avec celui qui m’avait maudit.

*Ben ça ne fait jamais qu’une raison de plus de le réduire rapidement en cendre.*

Ma précédente attaque avait eu un immense succès, je n’avais qu’à recommencer, vu la différence de force qu’il y avait entre nous, le combat serait rapidement terminé.

Fonçant alors sur mon adversaire armée de mes créations enflammées, je dû encaisser de plein fouet son coup de faux et me voir ainsi marqué d'une nouvelle balafre bleuté afin de pouvoir me concentrer sur sa véritable attaque, sur ce nuage sombre que je comptais bien balayer de toute ma puissance.

A présent à bout portant, j’envoyais sur lui l’ensemble de mes créations dans le but de la saisir et de le maintenir sur place alors qu’en moi bouillonnait une rage implacable.

*Attention, éruption imminente.*

Frappant alors puissamment le sol de mon poing, c’est une série d’immenses colonnes de lave en fusion qui jaillit alors du sol pour former autour de nous un dôme de matière incandescente nous isolant d’une grande partie de l’arcane vaporeux de mon adversaire.

*Il faudra frapper plus fort si tu veux me faire vraiment mal la prochaine fois. Maintenant à mon tour.*

Déchainant l’intégralité de mes fouets de feu sur le frêle petit corps du spectre du commandement, ma force associé à sa petite taille le faisait ressembler à un pauvre jouet entre mes doigts, une poupée de son que je frappais à ma guise tout en la détruisant à chaque coup un peu plus. Bientôt il n’en resterait rien, rien d’autre qu’un tas de cendre.

Et alors que son corps fumant gisait sur le sol dans l’attente de ma miséricorde, quelque chose me frappe, ou plutôt l’absence de quelque chose.

*L’odeur de la chair qui crame. Je la sens pas. Non, il n’aurait quand même pas osé ?!*

Mais plus les secondes passaient, plus la vérité m’apparaissait clairement, j’avais non seulement perdu la parole, mais en plus j’avais perdu l’odorat. Allais-je donc perdre tous mes sens dans ce combat ?

*Par tous les dieux, frapper à l’aveugle... Pas moyen que je laisse ça arriver, je t’aurai anéantis bien avant pauvre humain.*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Mar 19 Fév - 16:10


Le coup partit avec force et trancha pour la deuxième fois le corps du géant, qui arborait à présent une blessure en forme de X sur son torse. La plaie béante était pour le moins affreuse, pourtant Kyanos était resté de marbre en subissant l’assaut du spectre. Son égo semblait lui interdire de parer toute attaque frontale, ce qui lui donnait un certain désavantage à un moment où son adversaire avait grandement besoin d’un petit coup de pouce! Faire des cadeaux n’était pas dans ses habitudes et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne sentait en rien redevable envers ce géant. Si sa stupidité le menait à commettre des impasses, qu’à cela ne tienne il n’était pas tenu d’en faire de même…

D’autant que ce combat semblait déséquilibré en tout point de vue! Là où Kyanos se permettait de baisser sa garde, Faust ne pouvait en aucun cas se le permettre, les attaques du géant le réduisant à l’état de vulgaire cible mouvante! Cette évidence se confirma pour une énième fois, quand la flamme bleue l’étripa par le biais de ses rubans enflammés, qui lui servaient en l’espèce pour ligoter l’étoile céleste. Faust était dans l’incapacité de s’extirper de cette situation pour la moins périlleuse, l’étreinte puissante et la douleur engendrée par le feu lui faisant passer l’envie de se libérer par la force… Grommelant de douleur tout en étant incapable de bouger, c’est avec une certaine difficulté qu’il arrivait encore à rester conscient.

Son agonie ne faisait que débuter et se prolongea quand Kyanos d’un puissant coup de poing explosa le sol comme il l’avait fait auparavant. Un phénomène similaire à sa précédente offensive se produisit au premier abord, mais bien vite au lieu de former des colonnes de laves, un dôme enflammé se forma autour d’eux, dans lequel la température était insoutenable et l’air manquant… Outre les effets néfastes que cette technique lui avait causés, elle était avant tout une protection d’orfèvre pour son utilisateur, si bien que le nuage noir de Faust ne put se répandre avec efficacité!

Retombant lourdement sur le sol, après que Kyanos ait terminé de le faire souffrir pour le moment, son corps fumant et calciné par la braise le faisait tant souffrir, que le simple fait de se relever en était devenu un véritable supplice. Rester face contre terre semblait beaucoup moins douloureux et il se surprit d’apprécier le contact du sol meuble et froid contre sa peau meurtrie et brulante. Quel spectacle pour le moins désolant! Le spectre de Méphistophélès faisait peine à voir, tellement qu’il n’aurait pas été étonnant qu’il ait perdu le semblant de crédit qui lui restait auprès du géant! De plus pour accentuer la chose et pour rendre la situation encore plus pitoyable qu’elle ne l’était déjà, ce dernier vint à lever le bras, signe pour le moins équivoque d’une envie de se rattacher à la vie et de poursuivre le combat malgré son état déplorable.

Plus que de la bravoure, la folie était en train de prendre le pas sur la raison. À défaut d’un esprit éclairé, il souhaitait poursuivre un combat qui en l’état n’en avait plus vraiment l’air d’un, si ce n’est qu’il était en train se transformer en un peloton d’exécution. Néanmoins et aussi surprenant que cela puisse paraitre, une gigantesque explosion de cosmos-énergie provenant du macchabé se répandit sur la scène de combat, avant qu’une petite forme concentrique et luisante n’apparaisse dans la paume de ce dernier. Mue d’une volonté indépendante, cette dernière se mit dès lors à bouger dans tous les sens tout en se goinfrant de l’énergie à sa disposition. Au fur et à mesure que le cosmos se faisait happer par cette entité sphérique, sa taille doubla pour bientôt atteindre une dimension bien plus gigantesque que celle de Kyanos!

Lévitant paisiblement avant de se stabiliser au centre des deux combattants, plusieurs secondes s’écoulèrent durant lesquelles rien ne se produisit. Puis dans une puissante et assourdissante détonation, la boule explosa pour former une sorte de toile d’araignée noire avant de se ruer sur le géant semble-t-il surpris. À la vitesse de la lumière, cette toile forma de longs pieux acérés qui ne demandaient qu’une chose transpercer leur cible! Se mouvant dans tous les sens et occupant le moindre espace encore libre, ils détruisirent tout d’abord avec une facilité déconcertante le dôme de lave avant d’entreprendre de faire subir le même sort à Kyanos! Il était bel est bien dans de beaux draps, cette technique ne lui laissant aucune échappatoire il allait devoir subir cette attaque de plein fouet!

Au même moment, une ombre apparut dans le dos du monstre, munit d’une arme et prête à le transpercer. Cette ombre qui n’était autre que Faust en possession de sa faux, venait donc d’apparaitre dans le dos son adversaire, prêt à lui porter un coup qu’il ne connaissait que trop bien et qui lui causerait à coup sûr une blessure irréversible. Une fois de plus, l’étoile céleste ne ternissait pas sa réputation de parfait filou, son subterfuge venait de fonctionner parfaitement et même si Kyanos n’y verrait dans cet acte que de la lâcheté, tous les moyens étaient bons pour arriver à ses fins, peu importe les chemins que l’on arpente! C’est ainsi qu’il lui porta un énième coup d’estoc afin de le pourfendre de part en part!

« Tu m’en vois navré, mais tu ne m’as pas vraiment laissé le choix! »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Mar 19 Fév - 18:28

Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Mar 19 Fév - 18:28

Le membre 'Géant [PNJ]' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Géant [PNJ]


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 124

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Mar 19 Fév - 19:28

Bon, là ça commençait à bien faire. Déjà que j’affrontais un être croyant que ses pitoyables tour de passe-passe valaient quoi que ce soit dans un monde d’adulte, le fait qu’il se joue de moi de la sorte avec ses techniques risibles était la goutte d’eau.

Je n’entendais plus rien depuis longtemps alors que sans merci vint à moi la toile sombre du spectre du commandement, mon dôme ayant duré bien plus longtemps que je ne l’aurai crus possible fut le premier à tomber, comme s’il avait jamais été conçus pour durer. Puis ce fut mon tour. De part en part les filaments sombres me perforèrent sans que j’eusse le temps de seulement réagir face à l’incroyable célérité dont l’arcane avait fait preuve. Je dus subir alors l’intégralité de l’assaut de plein fouet ainsi que la frappe de mon ennemi s’étant déplacé dans mon dos pendant ce temps.

*Par tous les feux infernaux, cette fois s’en est trop.*

Arrachant mes membres gravement blessés de la toile sombre tout en y arrachant des pans entier au passage, j’invoquais alors l’équivalent d’une éruption volcanique afin d’en finir avec ce lâche sans force.

Mon adversaire avait beau tout essayé, je sentais à son cosmos déclinant que cette attaque serai la dernière, il ne pourrait y survivre, peu importe les petits trucs qu’il pourrait déployer.

*De la poussière à la poussière, des cendres aux cendres, ainsi soit-il.*

Un coup, un seul, une frappe assourdissante sur le sol et alors le monde entier devint un brasier étincelant, mille geyser de lave s’échappèrent alors à l’unisson des entrailles de la terre avant de retomber lourdement en une multitude de nuées ardentes.

Mon adversaire disparut alors dans la tourmente, le combat était fini et je l’avais gagné, sans même faire appel à mon ultime pouvoir, tel était la différence entre nous, telle l’avait été également la différence entre son prédécesseur et moi.

« Pathétique. »

J’avais apparemment récupéré l’ensemble de mes sens, mon adversaire avait donc été vaincu. Sa dernière attaque m’avait prélevée un lourd tribut, mais il me restait bien assez de force pour m’en faire encore une dizaine.

« Bon, assez perdu de temps. »

Quittant alors le cratère incandescent dans lesquels je m’étais trouvé, je m’apprêtais à quitter sans me retourner ce qui fut la zone d’exécution du spectre du commandement, lequel avait confondu la poudre aux yeux et la vrai puissance tout le long de notre affrontement .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   Mar 5 Mar - 18:19


Contraint d’user de son plus puissant arcane, cela ne pouvait signifier qu’une seule chose le combat arrivait à son terme ! Son corps le faisait atrocement souffrir et les stigmates qu’arboraient son visage ne faisaient qu’amplifier le sentiment que la fin était proche! Il s’était vaillamment battu, mais une nouvelle fois l’adversaire auquel il s’était confronté, venait de faire rejaillir les vieux démons du passé… La défaite n’était point une fin en soi, bien qu’en l’occurrence perdre emportait son lots de conséquences et pas des moindres : la mort! Toutefois, la peur de cette dernière n’y était pour rien, ce fut surtout un sentiment de regret qui le gagna durant ces derniers instants !

Un sentiment qui fut perpétré par sa propre incapacité à se montrer supérieur à Kyanos et comme ce fut le cas auparavant à Phaïos! Dans ces deux combats, le constat était assez équivoque, faire preuve d’acharnement ne fut d’aucune utilité et pire encore, cela n’avait fait qu’attiser la combativité chez ses adversaires. Il n’y a qu’à voir, au moment même où sa faux le traversa de part en part, tandis que ses pieux l’empalèrent afin de le clouer au sol. L’idée d’esquisser un geste ne lui avait même pas traversé l’esprit, mais plus encore, il reçut cette attaque comme une offrande, en d’autres termes cette dernière avait beau être d’une puissance nettement supérieure aux autres, il n’en avait cure!

Immobilisé par les innombrables pieux qui venaient de le pourfendre, il en vint néanmoins et d’une manière assez morbide à tenter de s’en défaire. En effet, à maintes reprises il essaya de s’en dépêtrer, mais sans véritablement y aboutir, le bruit strident et pour le moins affreux de son corps se disloquant, étant censé le dissuader de poursuivre dans cette voie pour la moins périlleuse. Cependant, mue par une volonté qui échappait au spectre des enfers, ce dernier répéta cette entreprise au point d’en arriver à se démembrer pour se soustraire de la prison conçue spécialement pour lui. Cet acte que l’on aurait pu prêter à de la schizophrénie, fit aussitôt tressaillir Faust qui loin d’être apeuré par les conséquences qu’engendraient le fait qu’il se soit libéré, le fut en raison de son insatiable envie d’en découdre et qui l’avait poussé à commettre cet acte pour le moins surprenant !

Face à lui se tenait donc un être dépourvu de raison, qui n’avait jamais été aussi dangereux qu’en l’instant présent. Cette affirmation fut d’autant plus vraie qu’aussitôt sorti de ses griffes, dans une fureur sans borne, ce dernier accumula son cosmos au point d’en réchauffer l’atmosphère, avant d’envisager une nouvelle fois d’user de l’une de ses techniques ! Frappant avec force et vigueur le sol, ce dernier se zébra pour former de profondes crevasses, d’où jaillirent subitement et comme lors de son premier assaut de gigantesques colonnes de laves qui semblaient atteindre la voute céleste! Dès lors elles explosèrent et formèrent une puissante nuée de boules incandescentes qui tombèrent sur l’étoile céleste.

Ayant démontré auparavant que tenter de les esquiver était infructueux, pour ne pas dire impossible, Faust se contenta d’apposer sa puissante Faux devant lui, qu’il nappa de ses dernières ressources cosmiques afin d’en renforcer la lame et de former un léger voile énergétique voué à le protéger tant bien que mal. Solidement ancré sur ses jambes, c’est avec la ferme conviction de résister à cet assaut qu’il le reçut sans broncher. Un puissant flash lumineux suivit d’une détonation rocambolesque accompagnèrent la rencontre entre les météorites et le spectre.

* Dans quel merdier je me suis fourré ? *

Tel un cataclysme orchestré par une supernova, un gigantesque tourbillon enflammé déchira alors la voute céleste avec en son centre Faust, qui se voyait au fur et à mesure que la chaleur et la puissance augmentaient, soulevé du sol et désintégré à petit feu. Rien n’était comme avant, tout avait disparu dans cette fournaise infernale, Faust y compris pour ne laisser à présent qu’un seul et unique être vivant : Kyanos Phlox l’auteur de cette destruction massive ! Fatigué et meurtri par les blessures qui jonchaient son puissant corps, il entreprit toutefois de quitter le champ de batailler sans prendre la peine de vérifier si son adversaire était encore vivant. À vrai dire à voyant l’état des lieux, il fut peu probable qu’il en s’en soit sorti vivant, malgré tout un dernier coup d’œil lui aurait permis de constater que sous cette amas de braises, une légère lueur tentait de se frayer un chemin dans cette obscurité pesante !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès   

Revenir en haut Aller en bas
 

La flamme de l'intelligence est bien vulnérable: le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer [Combat] Kyanos Phlox Vs Faust de Méphistophélès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Vallée des Amoureux-