RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Triangle des Bermudes - Temple de l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tristan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Mar 7 Mai - 21:12

Arrow Ile Sud du Triangle des Bermudes

Les vents, la glace, la foudre. Les éléments se déchaînaient maintenant là où quelques instants plus tôt, cinq joyeux lurons se contentaient de plaisanter et de se divertir au rythmes des piques fusant dans toutes les directions. Mais l'heure était bien plus grave qu'elle ne le leur avait laisser paraître et il était maintenant temps de tous les ramener à la dure réalité. Cette île était une prison qui les empêchait de retourner au Sanctuaire Sous-Marin tant qu'ils n'en avaient pas trouvé l'issue. Laquelle? La Conque ou la Mort, seules ces deux possibilités s'offraient à eux. Et compte tenu des conséquences quelque peu gênantes d'une des sorties, il était clair qu'ils avaient décidé de repartir avec la Conque!

La mission serait un succès même si les cinq Marinas ne pourraient la mener jusqu'au bout tous ensemble. L'ennemi était fourbe, l'ennemi était rusé, l'ennemi était déterminé. Par un seul guerrier, il était parvenu à les séparer en deux groupes, réduisant ainsi leur puissance offensive. Il fallait bien reconnaître que le Stratagème avait fonctionné à merveilles, seuls trois Marinas s'apprêtant à poursuivre leur quête en direction de la fameuse Conque. Enfin, une réussite? Temporaire assurément car il ne faudrait pas bien longtemps pour que les retardataires les rejoignent...

Car l'ennemi présente souvent bien des défauts dont celui d'être bien stupide. Combien de temps allait-il survivre face à Haiken, un des plus puissants Généraux de Poséidon et Ann, une des jumelles Red dont il valait mieux éviter de croiser la route? Quelques secondes? Tout au plus quelques minutes. Tristan ressentait déjà les effluves de Cosmos, pure puissance dégagée par ses compagnons de route, se déchaîner à quelques mètres d'eux. Les deux combattants n'avaient pas prévu de retenir leurs coups et le Verseau Noir ne serait bientôt plus qu'un souvenir. Et pas des meilleurs.

Ne traînez ou nous aurons déjà ramené la Conque au Seigneur Poséidon!

Seules paroles que Tristan avait eu le temps de crier avant de poursuivre son chemin. Ou peut-être les seules qu'il avait eu la force de prononcer. Trop fier pour le montrer, l'Hippocampe avait dépensé une grosse quantité d'énergie dans les dernières minutes et il fallait qu'il se concentre pour les récupérer au plus vite. Amortir la chute d'Anet, attaquer le Verseau de face, se protéger contre les ricochets de glace. Beaucoup de puissance pour pas grand chose. Mais au moins se dirigeaient ils vers leur objectif maintenant.

Instinct de survie? Réaction aux hurlement d'Ann à son égard? Anet les avait finalement rejoints, lui et Huitzi, dans la direction indiquée par la Boussole. Un casque de glace pour recouvrir sa tête, un arc apparu entre ses doigts, la jeune Marina semblait enfin décidée à user de ses pouvoirs. Mais si cette pensée était déjà une bonne nouvelle en soi, il faudrait quand même attendre les prochains ennuis pour vérifier qu'il ne s'était pas trompé. Car mettre une arme dans les mains de quelqu'un était une chose, s'en servir était totalement différent.

Comme pour prouver sa motivation, Anet venait de prendre la parole pour proposer son aide. Etait-ce une légère pointe d'impatience qui retentissait dans sa voix? Intéressante réaction qui aurait pu soutirer un sourire au Général en d'autres circonstances. S'apprêtant à lui tendre la boussole pour qu'elle lui montre plus que des mots, Tristan retint son geste alors qu'une lueur bleutée apparaissait soudainement face à eux. La Boussole prit son envol, entrant en symbiose avec un autre objet. Peut-être la Conque? Et avant qu'ils ne puissent réagir, un Temple venait de faire son apparition sous leurs yeux...et sous d'autres yeux d'ailleurs car déjà des ombres se dirigeaient vers celui-ci.

Ta requête tombe à pique Anet car tu vas probablement avoir l'occasion de montrer de quoi tu es capable. Ce Temple renferme sûrement ce que nous sommes venus chercher ainsi que les autres qui le recherchent... Ils sont quatre, nous ne sommes plus que trois. Qu'à cela ne tienne, nous sommes les représentants de Poséidon. Ta lecture de carte ne t'aidera pas mais ton maniement de ta glace et de cet arc te sauveront. Ne perdons pas de temps et allons y. Et ne me dis pas que tu ne sais pas te battre, tu as instinctivement créé cet arc et cette armure il y a quelques instants. Ce n'était pas un hasard, je le sais très bien. Une écaille ne se trompe pas...

Les derniers mots murmurés pour Anet, Tristan avait jeté un regard significatif à Huitzi avant de reprendre la route en direction du Temple d'Eau. Pas besoin de discours à l'intention de Huitzi. Ce dernier savait bien ce qui les attendait bientôt. Et probablement s'impatientait déjà à l'idée de faire couler le sang, ou plutôt voler les cendres.

N'ayez aucune pitié pour eux, pas plus qu'ils n'en auront. Si nous les croisons, il faudra les exterminer et récupérer notre bien.

Quel était ce sourire qui pointait sur le visage de l'Hippocampe?
Revenir en haut Aller en bas
Anet


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 37

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Jeu 9 Mai - 16:30

    Arrow Île Sud du Triangle des Bermudes


    Une pointe de fierté certaine envahit la jeune femme lorsqu'elle vit le général commencer à lui tendre la boussole après un bref temps d'hésitation. Cela prouvait bien qu'il avait confiance en elle, et elle se refusait à prendre cela comme normal. Elle avait dû réussir quelque chose qui lui valait la confiance de l'homme. Alors qu'elle s'apprêtait à prendre l'objet dans ses mains, une lumière bleue l'entoura et la boussole s'éleva dans les airs, avec un bruit rappelant le fracas des vagues que l'on entendait lorsqu'on collait un coquillage creux à son oreille.

    Éberluée, Anet ne put quitter la boussole des yeux. Mais un spectacle plus fascinant encore se déroula un peu plus loin. Comme en réaction à l'étrange comportement de la boussole, un temple apparut et la mâchoire d'Anet sembla se décrocher.

    Elle savait désormais que la magie existait. En tout cas, elle l'avait apprit il y a quelques heures et n'avait eu d'autres choix que de le croire sur le champ. Mais au fur et à mesure de son avancée, elle allait de surprises en surprises et ne pouvait se permettre de prendre une pause pour faire le point. Alors qu'elle allait recommencer à se poser trop de questions pour les circonstances, des silhouettes sombres se détachèrent du paysage pour avancer rapidement vers le temple. Anet fronça les sourcils, trouvant inadmissible que d'autres se permettent d'être plus proches du but qu'ils cherchaient à atteindre qu'eux-même.

    Alors qu'elle commençait à lever son bras gauche, celui qui tenait son arc, la voix du général la stoppa et elle se tourna vers lui. Son discours la réconforta tout autant qu'il lui montrait qu'elle devait encore faire ses preuves. Et c'était normal d'ailleurs, car ils n'avaient jamais eu l'occasion de voir de quoi elle était capable. Ce qui était bien dommage d'ailleurs, se dit-elle avec un pauvre sourire. Elle le regarda alors dans les yeux pour lui répondre.

    « Je ne prendrai guère de temps pour tergiverser maintenant, général, car les gredins plus loin s'approchent déjà de notre but. Je ne vous dirai que ceci : je ne vous décevrai pas. »

    Son regard s'emplit alors de concentration et elle tourna le dos au général. Elle courut sur quelques mètres en direction du temple et se positionna, levant son arc, prête à tirer. Elle savait qu'elle pouvait toucher un des ennemis à cette distance, après tout, elle pouvait mettre la puissance qu'elle voulait dans son tir. Fermant les yeux pour mieux ressentir sa glace et la concentrer dans sa main droite, elle banda une corde invisible à d'autres yeux que les siens, puis elle chercha sa cible et visa avec précision. La boule de glace se forma instantanément dans main et la jeune femme chuchota en relâchant la corde, psalmodiant pour mieux concentrer son énergie.

    « Eisfäuste... »

    La glace partie très rapidement, décrivant un arc de cercle parfait avant d'atteindre une des ombres qui s'effondra sous le choc. Fière d'elle, la jeune femme se tourna vers les deux hommes, restés derrière elle.

    « Ces boules de glaces sont piégées général. Je place des billes de glace à l'intérieur, qui peuvent rentrer dans les armures une fois qu'elles ont explosé pour immobiliser l'adversaire temporairement. Ils sont ne sont plus que trois pour quelques minutes, nous devrions en profiter. »

    Elle ne devait pas perdre sa concentration, car si en combat à moyenne distance elle pouvait très bien se défendre et attaquer, plus ils allaient se rapprocher du temple et plus elle serait en danger par rapport aux deux hommes. Elle soupira brusquement pour évacuer la tension qui avait paralysé ses épaules sans même qu'elle ne le remarque. Elle ne devait pas se laisser distancer, l'homme à terre n'allait pas tarder à se relever.

    Reprenant sa marche derrière les deux hommes, elle fit apparaître entre ses doigts trois petites billes glacées qu'elle fit tournoyer lentement dans la paume de sa main. Ce geste l'avait toujours calmée, il était presque devenu un réflexe.

    Elle ne savait pas ce qui les attendait plus loin, mais elle était sûre d'une chose : s'ils arrivaient à sortir de cette prison magique, elle pourrait enfin trouver des réponses à ses questions, et peut-être même, rencontrer le dieu pour lequel elle risquait sa vie en ce moment même. Un rictus étira ses lèvres alors qu'elle renforçait le corset de glace qui entourait sa taille. Quelque chose lui disait que pour rencontrer un dieu, il fallait le mériter. Mais qu'à cela ne tienne, elle ferait en sorte de le mériter.

    Levant à nouveau son arc, une nouvelle boule de glace se forma dans sa main serrée sur cette corde que d'autres qu'elle ne pouvaient voir. Elle continua son avancée, n'attendant qu'un geste ou qu'une parole du général pour attaquer à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2976

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Dim 12 Mai - 2:58

Ils courraient sans s'arrêter, mais soudain, l'un d'entre eux fut frappé de plein fouet par une flèche venue de nulle part. Se retournant, les trois autres ombres virent à quelques mètres d'eux, deux Marinas dont un d'entre eux portait des Ecailles en orichalque. Il était clair que le Verseau Noir n'avait pas pu tous les arrêter et les choses se compliquaient un peu, les quatre hommes se regardèrent un instant et se saluèrent d'un air entendu. L'ombre encore enchâssée dans la glace se libéra en faisant exploser son cosmos un bref instant. Il fit signe aux autres d'avancer et il se retourna pour faire face aux deux Marinas qui venaient dans sa direction. Il se doutait bien que les choses tournaient mal mais il devait faire face à cela.

Il leva la main pour attaquer quand... des gerbes de flammes l'entourèrent pour l'immobiliser d'effroi. Il se retourna pour voir devant lui une fumée sombre et noire d'où s'échappait deux prunelles écarlates, une aura se mélangeait à toute cette vapeur et elle respirait la démence et la violence à l'état brut. Un bras s'échappa soudainement des fumerolles incandescentes pour prendre le serviteur du Masque à la gorge. Dans un rire sinistre, un homme maculé de cendres et de sang apparut lentement dans les méandres des flammes. Il projeta brusquement sa proie sur le sol, entre les coraux émeraude. Il riait sans cesse à la vue de cette chose si infirme maintenant, ce dernier se tenait en effet sa gorge en toussant lourdement, comme si la poigne de l'ancien serviteur du masque était encore sur sa trachée.

" Huitzilopochtli... C'est impossible...

- Et ouais pauvre gars, t'es mal tombé, tu vois le gars là bas avec sa mine de mort vivant déplumé, il m'a promis bien plus que le Masque et suis ravi d'agir enfin sans les ordres des autres qui m'interdisaient de "complètement m'exprimer" !

- Kof Kof....

- Je vais te montrer les véritables pouvoirs du démon Aztèque ! Sacrificials Knives ! "


C'est alors qu'une série de dagues dorées frappèrent le corps du soldat du Masque, la douleur était vive et pour la première fois, Huitzi pouvait graver ses pires luxures sur le corps d'un innocent, il pouvait dériver jusqu'à l'outrance ! Il prit alors une dague et la jeta sur les doigts de cette chose hurlant de douleurs, l'incandescence des lames était telle que la cicatrisation était rapide pour son bonheur personnel. Il prit alors les trois doigts coupés pour les porter à ses lèvres et quelques craquements cacophoniques indiquèrent que le repas de Huitzi devait être à son gout. Il se moquait des réactions de ses deux frères d'armes, il était l'élu des outrances après tout !

Il laissa sa main ensanglantée se lever dans l'air pour devenir une orbe de flammes. Citant entre ses lèvres une oraison funèbre de son ancien culte, le lieutenant de Tristan frappa de toute sa puissance la poitrine du sbire pour laisser ses griffes ouvrir sa cage thoracique, il en sortit alors un cœur encore en train de palpiter entre ses doigts. Un sourire carnassier aux lèvres, il se retourna vers son chef avec une légère révérence plein de délicatesses.

" On dit par chez moi que c'est bon pour la vitalité... Ce cœur encore palpitant est mon offrande au Seigneur Poséidon en quelque sorte ! "

Le corps de l'inconnu tremblait encore de spasmes nerveux. Pourquoi n'avait-il pas vu l'odieux manège de son procureur ? Il ne le savait pas mais il était mort sans savoir manifestement, les trois autres ombres fonçaient en direction du temple d'eau et de pierres. Ils ne sentaient déjà plus le cosmos de leur allié et se doutaient bien qu'il ne tiendrait pas longtemps mais si peu les refroidissaient. Ils avaient eut l'assurance que le chevalier noir du Verseau était assez puissant pour vaincre deux Généraux mais l'un d'entre eux était à leurs trousses et cela était imprévu dans le pire des programmes...

Le serpent enferrait sa proie et ils étaient malheureusement la souris. Il fallait récupérer la Conque au plus vite !




A l'entrée du temple, un homme en sortait. Habillé d'une longue toge blanche et d'un masque d'or qui recouvrait tout son visage, sa cape strillée de bleu et vert flottait dans les vents. Il observa l'arrivée des trois hommes portant des Ecailles sombres comme les Ténèbres. Il leva alors la main et une explosion se leva pour déchirer ces armures de pacotille et révéla trois armures étranges aux reflets d'obsidienne comme on en faisait au plus profond des Enfers... Les trois hommes étaient surpris du cosmos doux et protecteur de cet homme, cela n'avait pas été mentionné dans leur mission mais il s'en moquait maintenant que leur vraie identité avait été démontré au grand jour.

" Bienvenue au temple des flots paisibles Spectres d'Hadès ! Nul besoin de se cacher devant moi, le Grand Prêtre de ce temple au nom du Seigneur Poséidon, cette terre est préservée des Guerres saintes depuis des siècles selon la volonté des Trois Puissances de ce monde, vous qui servez l'une d'entre elles, pourquoi venir dans la volonté de nous agresser ? "

Il ouvrit ses bras en signe de paix, quand une main le frappa subitement en pleine poitrine, l'un des spectres venait de frapper l'Histoire !



Revenir en haut Aller en bas
Tristan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Ven 24 Mai - 23:40

Enfin un peu d'agitation au milieu de ces recherches quelque peu exaspérantes. Jusqu'à maintenant, qu'avaient-ils fait si ce n'est rencontrer une Marina qui venait seulement de découvrir ses pouvoirs et se retrouver prisonniers au sein d'une île bien plus étrange que n'importe lequel des Généraux de Poséidon. Et pourtant, il y en avait de ces énergumènes parmi les Guerriers du Sanctuaire Sous-Marin. Rien que tous ceux présents dans cette mission constituaient déjà une belle brochette de bizarreries! Mais bon, pour le moment, il s'agissait de vérifier s'ils constituaient un groupe efficace de combattants plutôt qu'un cirque ambulant.

Probablement à la recherche de reconnaissance suite à ses débâcles récentes, Anet avait saisi cette occasion inattendue de prouver ses compétences en s'avançant de quelques pas, arc et détermination en mains. Visant sa cible, concentrant son Cosmos et les pouvoirs de sa glace, Anet avait décoché une boule de glace en direction d'un des assaillants, celui-ci s'effondrant sous le coup de l'impact. Peut-être pas impressionné mais au moins agréablement surpris par ce talent inattendu d'Anet, Tristan avait acquiescé avec satisfaction aux propos de la Sylphide des Glaces, l'encourageant à réitérer cette manoeuvre sur d'autres adversaires.

Bien, un de paralysé. Ce serait plus simple s'il était mort mais c'est déjà un bon début!

Peut-être aurait-il pu s'épargner ce commentaire s'il avait prévu la suite des événements et le spectacle que s'apprêtait à donner Huitzi. Usant de son cosmos pour encercler de flammes l'un de leurs adversaires, il laissait maintenant apparaître tout le plaisir que lui procurait ce massacre à venir. Quelques secondes seulement, et des dagues étaient apparues pour se planter dans le corps de sa malheureuse victime dont il croquait maintenant plusieurs doigts qu'il venait de sectionner. Une vision repoussante pour beaucoup, mais pourtant Tristan continuait de l'observer sans ciller. Après tout, n'avait-il pas offert à Huitzi la liberté de tuer comme il le souhaitait, sans aucune chaîne, lorsqu'il lui avait proposé d'entrer à son service? Et même lorsque ce dernier se tourna dans sa direction, le coeur palpitant du cadavre entre ses doigts, Tristan se contenta de lui répondre avec un sourire carnassier.

Belle offrande, j'avoue! Je n'en attendais pas moins! Mais si tu ne vas pas plus vite, ce sera la seule car j'aurais déjà réglé leur compte à tous les autres!


Sur cette petite remarque de défi, Tristan venait de lever quelques rafales de vents autour de lui, et, dégainant rapidement son épée de son fourreau, s'était dirigé en direction des trois guerriers restants. Peu motivé à l'idée de s'occuper de celui qui se sortait des glaces d'Anet - après tout, elle avait gagné le droit de régler son compte à son gibier - l'Hippocampe passa rapidement à côté de lui avant de se diriger vers celui qui venait de frapper le portier du Temple. Non pas que le sort de ce dernier l'intéresse, mais s'il le débarrassait des intrus, il y avait des chances qu'il leur donne quelques informations sur l'objet qu'ils étaient venus chercher.

Anet, je te laisse ta proie. Règle lui son compte et tu auras prouvé que tu sais te battre.

Ces quelques mots prononcés, Tristan avait bondi sur sa cible, abaissant rapidement et puissamment son épée au niveau de son bras, celui-ci se détachant parfaitement afin d'atterrir mollement sur le sol sans que son propriétaire n'ait encore eu le temps de se rendre compte de ce qui venait de lui arriver. Au même moment, une légère brume venait de se lever tout autour du Spectre, ses cris de douleur se faisant entendre alors que sa silhouette disparaissait lentement au milieu de cette brume. Plusieurs bruits de lames s'enfonçant dans la chair se firent alors entendre avant que de multiples éclaboussures rouges ne jaillissent de la brume pour atterrir sur Tristan, un sourire satisfait sur le visage.

Vous n'auriez pas du interférer avec notre mission...
Revenir en haut Aller en bas
Anet


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 37

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Mer 29 Mai - 13:48

    Lorsque la jeune femme se tourna vers son supérieur, elle ne s'attendait certainement pas à la remarque qu'il lui fit. Ainsi donc, elle devrait tuer ? Elle se pétrifia à cette idée, et son propre cœur sembla s'arrêter dans se poitrine. Elle ne souhaitait pas ôter la vie à autrui, elle ne voulait pas devenir un assassin ! Mais elle se reprit rapidement, ne voulant pas à nouveau plonger dans ses réflexions. A ce moment, l'homme qu'elle avait arrêté se libéra de sa gangue de glace, projetant de petits glaçons aux alentours. Faisant preuve de bravoure, il indiqua à ses compagnons de continuer sans lui. Anet eut un rictus en se disant qu'il n'avait pas froid aux yeux. Et alors que les trois autres continuaient leur chemin vers le temple, l'homme qu'elle avait paralysé leur fit face.

    Avant même qu'elle ne puisse préparer son arc pour tirer à nouveau, Huitzilopotchli se précipita vers lui avant de commencer à le démembrer. Paralysée à son tour par l'horreur de la situation, elle eut le stupide réflexe de porter sa main droite devant sa bouche pour se retenir de rendre tripes et boyaux en le regardant manger les doigts de sa victime. Elle était bien consciente qu'elle s'était assez ridiculisée jusqu'à maintenant, elle ne comptait pas aggraver son cas. Mais au contraire du général Tristan, elle ne put s'empêcher de détourner les yeux du sanglant spectacle se déroulant devant elle.

    Les cris de l'homme lui donnèrent envie de se boucher les oreilles, mais elle ne pouvait ôter sa main de devant ses lèvres. Alors que les larmes lui montaient aux yeux, elle prit la décision d'empêcher un autre massacre de ce genre. Et pour cela, elle devait éliminer leurs ennemis avant que l'envie ne prenne à nouveau Huitzilopotchli de les torturer.

    Anet prit sur elle d'enfin relever les yeux vers le temple quand le fou furieux qui les accompagnait se tourna vers Tristan, le cœur encore chaud de sa victime dans les mains. Et ce fut tout autant la situation que la réaction du général qui lui firent reprendre ses esprits. Ils étaient cinglés. Un homme venait d'être assassiné de la plus horrible des manières, et Tristan agissait comme si la situation était normale ? La jeune femme se dit alors qu'elle avait tout intérêt à apprendre rapidement à se battre en effet, si elle ne souhaitait pas trouver à son tour la mort dans d'atroces souffrances.

    Le regard à nouveau aussi déterminé, elle évitait tout de même de le poser sur le cadavre sanglant se trouvant devant le temple. Elle essuya ses yeux qui avaient commencé à pleurer sans qu'elle ne le veuille d'un poing rageur, et, les dents serrées à s'en faire mal, elle approcha à son tour du temple. Rassemblant lui aussi ses pouvoirs, le général lui adressa quelques mots qui ne firent que renforcer sa détermination.

    « Tu ne crois pas si bien dire, général Tristan, pensa-t-elle avec rage. Il n'y aura pas d'autre massacre aujourd'hui, je le jure ! »

    Tandis qu'ils couraient vers le temple, Anet vit un homme vêtu de blanc en sortir. Il s'adressa aux hommes qui les devançaient en leur demandant la signification de leur présence sur ces lieux. Il les appela Spectres d'Hadès, et à la fois, Anet se demanda s'ils combattaient des fantômes, et elle eu la confirmation que d'autres Dieux existaient bien.

    « Dans quoi suis-je tombée ? Vais-je seulement pouvoir m'en sortir ? », pensa-t-elle à nouveau en serrant les dents plus fort.

    Soudainement, l'un de ces Spectres frappa violemment le prêtre au cœur et celui-ci s'écroula. Alors que le général Tristan bondissait vers le Spectre pour lui régler son compte – enfin, c'est ce qu'elle supposait... -, elle ancra rapidement ses deux pieds dans le sol, forma une flèche de glace, banda son arc, et tira sur le premier Spectre qui entrait dans le Temple. Elle avait visé son cœur, mais la flèche lui transperça la tête.

    Horrifiée, non pas de son erreur de tir, mais du fait qu'elle venait réellement de tuer quelqu'un, elle baissa les yeux. Elle s'aperçut alors qu'elle se trouvait juste à côté du cadavre qu'avait laissé Huitzilopotchli, et que le sang qui s'écoulait de celui-ci tâchait le sable blanc de rouge, et s'étalait tout autour de ses pieds. Elle ricana en pensant aux symboles qui tentaient de forcer un passage dans son esprit., mais elle les repoussa au loin en se promettant d'y repenser plus tard. Pour le moment, elle devait, comme les deux autres, mener sa mission à bien. Elle s'élança à nouveau vers le temple et commença à monter les premières marches. Il ne restait donc qu'un Spectre, qui s'était déjà enfuis à l'intérieur. Une fois en haut des marches, elle s'arrêta un instant pour prendre le pouls du prêtre et vérifier qu'il était toujours vivant.

    Elle soupira de soulagement en constatant que c'était le cas, et se tourna vivement vers le Général.

    « Dans l'intérêt de la mission, je pense qu'il est inutile que je vous accompagne à l'intérieur du temple. Mes flèches ne vous y seront d'aucune utilité. Il vaut mieux que je reste ici pour empêcher d'autres ennemis d'entrer. De plus, si Haiken et Ann arrivent, je pourrais leur dire nous avons presque réussi, et que vous êtes à l'intérieur... »

    Elle savait que cette idée était aussi bonne que mauvaise. Mais le général et Huitzilopotchli semblaient être assez puissants pour s'en sortir. De plus, si d'autres ennemis arrivaient et les prenaient à revers en obstruant ce qui semblait être la seule sortie, leur risque d'échec augmenterait à nouveau. Quelqu'un devait donc rester dehors, et comme ses flèches et ses attaques seraient grandement diminuées en intérieur, il semblait logique ce soit elle.

    « Je n'échouerai pas », jura-t-elle.

    Elle ne voulait plus échouer. Elle leur avait maintes et maintes fois prouvé qu'elle était capable du pire, elle devait maintenant prouver le contraire. Et elle se savait capable du meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2976

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Jeu 6 Juin - 16:34


L'homme au masque d'or releva le yeux en voyant tomber ses agresseurs sans qu'il n'est à intervenir. Sous le voile doré qui protégeait son visage, il savait que cette violence dans ce lieu sacré n'était et ne serait plus à faire. Il descendit alors les quelques marches maculées de sang et des restes métalliques des surplis des Spectres d'Hadès. Si le Gardien du Temple était étonné de voir des sbires du sombre Monarque ici, c'était bien le moins. Dans un signe d'apaisement, il regarda les deux Marinas. Le premier portait clairement les symboles des Généraux et la seconde avait un rang inférieur sans nul doute. Puis, relevant la tête, il fixa le dieu de la vengeance aztèque en train de dévorer le cœur de son ennemi avec un plaisir non dissimulé. Il écarta de nouveau les bras pour accueillir les arrivants en signe de paix.

" Soyez les bienvenus enfants de Poséidon ! Vous êtes arrivé dans le lieu où se trouve le Grand Héritage de Poséidon, l'endroit où les plus puissants artefacts des Sept Mers ont été mis en sécurité. Je ressens que le monde des Hommes, avide de rêves d'espace et des Nouveaux Mondes, avide de rêves et de légendes, a bien changé ! La corruption s'étends dans le monde et le devoir des Atlantes est de préserver Gaia de la folie humaine. "

Dans un dernier geste, il posa la main sur le creux de son abdomen. Un peu de sang s'en échappait et il sentait que le Spectre l'avait empoisonné avant de disparaitre dans les limbes de l'oubli. Soudainement, il chancela en crachant du sang et posa un genou à terre, il fit alors signe aux trois personnes devant lui de ne pas venir l'aider. Il se releva alors et il se retourna en faisant claquer sa cape dans son sillage. Marche après marche, il arriva devant l'entrée du temple et s'y engouffra en faisant signe de le suivre.

Dans la grande salle centrale du Temple, les murs étaient recouverts de centaines d'étagères avec des livres et des parchemins précieux. Au centre et sur le sol, un immense creuset était avait été forgé dans un alliage de gammanium et d'orichalque, relié à quatre immenses blocs rectangulaires en orichalque. Sur ces derniers, on pouvait y lire des runes atlantes qui laissaient un léger cosmos s'en échapper à flux constant. Au plafond, on pouvait voir le ciel étoilé au delà du dôme marin... Le Grand Prêtre s'arrêta alors devant le creuset et invita les Marinas à s'approcher.

" Pendant des générations, les Atlantes étaient parvenus à créer des armes d'exception dans ce même creuset. Chacune des Ecailles que vous portez est née ici, chacune a reçu un fragment du Grand Héritage. "

Il s'interrompit un instant.

" Cependant, laissez moi vous compter l'histoire de ce creuset. Alors que le Monde des Hommes était encore à ses balbutiements, alors que les Dieux de l'Olympe enfermaient les Titans aux Tartares et mettaient en place le Grand Partage du Monde, le Dieu des Océans vint dans son nouveau domaine et vit que le Titan Okheanos était encore dans son royaume. Les deux divinités subdivisèrent alors avec sagesse les Océans en deux grands empires : l'empire de Mu et l'empire Atlante ! Garants tout deux de la paix dans le Monde ! Mais.... Le temps des troubles vint alors et la Guerre fut déclarée pour une raison aussi infime que le temps l'a oublié. Cette guerre dura pendant des centaines d'années et laissa de fait les Hommes à leur propre destinée, sans l'influence des Atlantes et des habitants du Peuple de Mu. Puis, pour y mettre fin, Poséidon usa du Grand Héritage, né dans ce creuset des cosmos de la fille d'Okeanos et de Poséidon lui même. Il fit forgé les Sept Ecailles que vous connaissez tous et en usant de la poussière céleste qui tombait régulièrement dans le temple. Mais, la puissance de ces œuvres, quand elles agissent en commun, est de déclencher une tempête pouvant faire bouger les continents, c'est cela le Grand Héritage ! A l'égal des Chevaliers d'or capable de créer des Big Bangs, les Généraux peuvent donner la vie ou la mort aux étoiles nées de ce Big Bang. Ainsi donc, une fois utilisée, le cataclysme fut tel que le premier continent s'ouvrit pour créer le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui. Les descendants du Peuple de Mu quittèrent leur empire qui sombrait sous les eaux pour ce qui fut appelé les Amériques, et, aussi dans des Sanctuaires tels que Jamir. Grâce à la magie des Atlantes, le Sanctuaire marin fut sauvé par la création du Dôme aqueux avec l'aide de sept piliers sacrés. Aujourd'hui, le Grand Héritage va de nouveau servir à plus petite échelle, moi, premier Prêtre de Poséidon, Gardien du savoir du Grand Héritage, je vais recréer ce que les Spectres ont détruit à l'époque de l'ancienne Carthage ! Cependant, seule la puissance des Généraux peut permettre de redonner un souffle de vie aux piliers d'orichalque que vous voyez autour du creuset. N'oubliez pas que le Grand Héritage est comme le flot de la vie, il crée et détruit sans cesse... "

Levant les mains au ciel, le cosmos bleu du Grand Prêtre s'étendit dans tout le temple. Les Colonnades se recouvraient de symboles mystiques et de magies. C'est alors que l'Ecaille de l'Hippocampe se mit à luire avec une énergie nouvelle. Il fallait QUATRE généraux de Poséidon pour parvenir à activer le Grand Héritage, allaient ils parvenir à refaire naître ce trésor mystérieux venant de l'ancienne Carthage ? Soudain, dans une explosion à l'entrée du temple, une ombre apparut dans un cri strident. Un spectre gigantesque venait d'arriver, il comptait bien arrêter l'opération en cours dans les plus brefs délais. Il concentra alors son cosmos pour envoyer une attaque vers le Grand Pretre avec toute sa puissance...

" Moi, Opius du Scarabée noir, serviteur d'Hadès, je vais pour vous laisser faire... "



Revenir en haut Aller en bas
Tristan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Dim 30 Juin - 18:36



Leur mission progressait plus rapidement que prévu en dépit de la multitude de cafards qui tentait d'encombrer leur chemin. Fort heureusement, leur sang coulait maintenant à flots et l'Ecaille de l'Hippocampe était maintenant recouverte de multiples traces de ce liquide rouge, tout comme l'était Huitzi lui-même suite au festin qu'il venait de réaliser. Ne restait que la nouvelle recrue, Anet, dont la suite des actions demeurait bien incertaine. Aurait-elle le cran de faire ce qui devait être fait? Etait-elle vraiment prête à se mettre sérieusement au combat?

Durant tout le manège perpétré par Huitzi, elle avait tenté de cacher du mieux possible le dégoût qu'elle éprouvait. Mais le fait de ne pas régurgiter son repas ou se retourner pour regarder ailleurs ne suffisait pas à cacher le fonds de sa pensée. La main posée sur sa bouche, elle répugnait le repas sanglant de leur compagnon d'armes. Mais, probablement pour éviter de s'attirer les foudres des autres combattants présents, elle n'osait exprimer son opinion. Dommage, elle avait pourtant démontré sa force de caractère quelques minutes plus tôt après les commentaires de Huitzi à son égard. Peut-être souhaitait elle s'essayer à quelque chose de plus subtil cette fois?

Créant une nouvelle flèche de glace à destination de leurs adversaires, celle-ci venait d'atteindre l'un d'eux en pleine tête et Tristan ne put s'empêcher d'acquiescer respectueusement dans sa direction. Une archer de talent visiblement quand elle se décidait à entrer en jeu. Simple, efficace. Une méthode différente de la sienne en cet instant mais le résultat était là. Il n'y avait donc rien à blâmer.

Efficace, net, précis. Rien à redire. Peut-être juges-tu mes méthodes ou celles de Huitzi sauvages? C'est ton opinion et tu en as le droit. Maintenant, ne t'attends pas à un traitement différent de la part de nos adversaires s'ils finissent par attraper l'un de nous. Il sera même probablement pire. Tu me diras que nous ne sommes pas obligés de faire comme eux? C'est encore vrai, mais je ne pense pas qu'ils méritent mieux et je prends plaisir à les renvoyer dans les ordures d'où ils viennent. Souviens de celui que combattent actuellement Ann et Haiken. Ils ne valent pas mieux que lui, si ce n'est que lui sait se battre.

Ecoutant ensuite les paroles du Prêtre qui s'était relevé, il aperçut rapidement la blessure dont s'échappait son sang mais ne fit mine de lui apporter son aide. Et de toute façon, l'homme avait bien fait signe qu'il ne souhaitait pas que l'on lui en apporte. Au commentaire d'Anet, il répondit rapidement:

On ne peut pas savoir s'il n'y a pas d'autres adversaires dehors ou dedans. Nous devons restés groupés et avancer. Suis nous dans cette grotte, pour la sécurité de tous.

Suivant le Prêtre au sein des lieux, il observa l'architecture sans réel intérêt. Leur objectif n'était pas encore visible et seul cet élément lui importait. Finalement, le Prêtre leur fit un rapide cours d'histoire sur l'origine de l'Héritage, attisant davantage la curiosité du Général de Poséidon. Ainsi, plusieurs Généraux devaient accéder à ces lieux pour pouvoir user de ses pouvoirs? Dommage, ils n'étaient que 2 Généraux actuellement... Peut-être qu'un regroupant la puissance d'Ann et Anet... Mais encore, il manquerait toujours quelqu'un.

Mais malheureusement, l'ennemi ne laissait aucun répit et interdisait toute réflexion trop longue. Et bien vite, cet état des lieux se confirma lorsqu'un Spectre apparut sur les lieux pour les menacer et empêcher que les actions du Prêtre ne se mettent en place.

Mais quels emmerdeurs! Après les fourmis, voilà qu'ils nous envoient le bousier! Mais au moins, ils se montrent enfin au grand jour les gentils esclaves d'Hadès. Tu ne veux pas aller jouer avec les cadavres de tes amis à l'extérieur pendant que nous finissons notre travail? Ca commence à devenir fatigant...

Tout en parlant, Tristan s'était contenté d'envoyer une puissante rafale de vents en direction du Prêtre afin de le projeter hors de la trajectoire de l'attaque du Spectre. Les combats s'enchaînaient bien trop vite et il ne pouvait se permettre de gaspiller son Cosmos...
Revenir en haut Aller en bas
Anet


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 37

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Mer 3 Juil - 22:56

Anet haussa les sourcils en entendant Tristan lui ordonner de les suivre à l'intérieur. Elle n'avait pas l'habitude de recevoir des ordres et semblait avoir un peu de mal à s'y faire. Mais elle le suivit sans répondre après un léger haussement d'épaules. Elle appréciait le respect et Tristan était son supérieur. S'il y avait mutinerie, ça ne viendrait pas d'elle.
Ils suivirent un moment le prêtre qui les conduisait dans les profondeurs du temple en leur faisant récit de ce qui semblait être l'histoire de ce monde. Ils finirent par arriver dans une immense pièce aux murs couverts de livres. Bien qu'elle n'ait jamais été attirée par la lecture ni par l'instruction, Anet aimait les histoires. Et elle adorait celles que le prêtre leur racontait en ce moment même.

Passionnée par son récit, qui lui montrait une nouvelle façon de comprendre le monde dans lequel elle vivait jusqu'à maintenant, la jeune femme ne prêtait plus aucune attention à ce qui l'entourait. Ce monde revêtait dorénavant un manteau de magie, d'inconnu, qui lui avait manqué avant sa mort. Mais son avenir était fragile et incertain, et, suite au discours de l'homme blessé, elle comprenait pourquoi elle devait le protéger. Parce-que du monde qui était maintenant le sien dépendait celui dans lequel vivait toujours ses parents et sa sœur. C'est donc armée de nouvelles raisons de se battre qu'elle serra plus fort son arc dans ses mains.

Mais soudainement, les surprenant tous, un nouvel arrivant fit son apparition. Son armure mauve attira tout de suite l'attention d'Anet et celle-ci se jeta sans réfléchir devant le protecteur du temple. Leur adversaire lança son attaque sans attendre qu'ils ne se remettent de leur surprise, mais le général Tristan répliqua immédiatement. Soufflés par la contre-attaque de Tristan, Anet et le prêtre volèrent jusqu'à l'une des bibliothèques avant de s'écrouler sous une pile de livres. Anet sentit ses blessures s'ouvrir de nouveau et elle ne pu empêcher un cri de douleur. Et alors qu'elle puisait dans ses dernières réserves de glaces pour « réparer » de nouveau son armure, celle-ci s'ouvrit dans un affreux craquement. Sous le choc, la jeune femme se plia en deux et fit tomber son casque sur le sol. Le prenant dans ses main en respirant difficilement, elle constata qu'il était tellement fêlé qu'il en était étonnant qu'il ne tombe pas en deux morceaux.
Se tournant brusquement vers le prêtre, elle poussa les quelques livres qui les séparaient et continua de puiser dans le peu de forces qui lui restaient pour l'entourer d'un bouclier de glace qui le protégerai des attaques perdues. Une fois son travail terminé, elle voulu se redresser pour aider le Général qui les avaient protégés, mais elle sombra dans un gouffre noir avant même d'avoir pu se mettre à genoux.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle était toujours dans la même position, mais était entourée de noir, seule, et ne portant plus les restes de son armure.

« Anet... »

Paniquée, la jeune femme eu beau se tourner dans tous les sens, elle ne vit personne qui aurait pu parler.

« Qui êtes-vous ? Où êtes vous ? » , cria-t-elle dans le noir en se relevant.

La voix féminine ne semblait pas lui vouloir de mal, mais Anet avait du mal à comprendre dans quel état elle errait.

« Tu t'es bien battue, Anet de la Sylphide des Glaces. », reprit la voix, sans pour autant que quiconque ne se montre.

« Que me voulez-vous ?, demanda la jeune femme en se redressant. Êtes-vous un de ces Dieux pour lesquels je me bats ? »

« Non, répondit la voix. Je suis l'écaille de Scylla. En te sacrifiant pour défendre le Prêtre du Temple de l'Eau, tu as détruit ton écaille de la Sylphide des Glaces. J'ai apprécié ton courage, Anet de Brandebourg-Bayreuth, et je t'ai choisie pour cela. Je te pense désormais capable de porter notre pouvoir, et de te battre pour en nous faisant honneur. Le feras-tu, Anet ? »

Abasourdie par la tournure que prenait les événements, la jeune femme ne pu s'empêcher de froncer les sourcils. Son armure était détruite ? Mais elle, elle avait survécu. A sa première bataille. Fermant les yeux pour mieux sonder son cœur son esprit, elle se concentra pour répondre à l'écaille le plus sincèrement possible. Puis elle rouvrit les yeux et serra les poings.

« Je me battrai. Je donnerai ma vie pour sauver ce monde. Je serai digne de lui, de vous, de tous. Je suis prête, en effet. »

Alors qu'elle attendait une réponse de la voix, rien ne vint. Mais après quelques secondes d'attente silencieuse, un flash lumineux l'obligea à fermer les yeux. Et lorsqu'elle reprit conscience, elle se trouvait toujours sous sa pile de livres, allongée aux côtés du prêtre. Celui-ci s'était réveillé et la regardait de sous la protection de glace. Rapidement, elle rendit fit fondre la glace dans un nuage de vapeur et poussa le prêtre à se relever.

« Nous vous avons entendu, Monsieur, lui dit-elle. Mais désormais, vous n'avez plus votre place en cet endroit. Il devient dangereux pour vous, et nous avons besoin de votre savoir. Nous protégerons ce temple, ne vous en faites pas. Mais maintenant, vous ne pouvez plus nous aider ! Sortez de cette pièce, mais pas du temple, nous ne savons pas qui nous attends dehors... Si nous perdons, fuyez avec la Conque. Ils ne doivent pas s'en emparer ! »

Puis elle le repoussa vers la sortie se trouvant à l'opposé de l'endroit où se battaient Tristan et leur ennemi. Avisant la position de l'homme, elle encocha sa première flèche et visa la cheville droite.

« Eisbogen... »

La glace parti en sifflant avant de s'accrocher, à la surprise d'Anet qui n'avait produit qu'une petite quantité de glace, à la jambe droite de l'homme à l'armure mauve, et le bloqua jusqu'à la hanche. Ne se laissant pas distraire, elle encocha sa seconde flèche, visa l'autre jambe et immobilisa totalement l'ennemi.

« Si avec ça le Général ne le fini pas... », pensa-t-elle en ricanant.

Elle se dépêcha de les rejoindre mais s'immobilisa en croisant son reflet dans l'un de ses blocs de glaces. Oui, elle portait une nouvelle écaille... Et celle-ci semblait beaucoup plus offensive que la précédente. Elle se trouvait effrayante comme cela. Voulant en jouer, elle prit son regard le plus noir et se tourna vers les deux hommes.

« Nous avons une mission à terminer. Général Tristan, allons-y ? »

Elle vit la surprise dans le regard du Général et s'empressa de faire demi-tour. Elle-même ne connaissait pas les capacités de cette nouvelle armure, et ne savait pas ce qu'elle signifiait. Elle découvrirai tout ça sur le tas, mais maintenant, il fallait vraiment récupérer la Conque. De plus, cela l'inquiétait qu'Ann et Haiken ne soient toujours de retour, et elle voulait les rejoindre pour les soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
Menelaos


Nouvel Éveillé


Messages : 3875

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Dim 21 Juil - 19:33

Evolution Validée en Scylla !

Tu auras tes nouveaux droits sous peu !

Je m'occupe du post PNJ dans els jours prochains !
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Sam 10 Aoû - 12:25

Île Sud du Triangle des Bermudes Arrow

- T'es qui toi?

Un homme portant un étrange masque sur la tête leur faisait face en ce moment même. Ann, qui commençait à remarcher toute seule, même ayant encore besoin d'aide pour cela, et Haiken regardaient l'étranger avec un air surpris et bizarre.

Ils étaient arrivés dans un temple, suivant les émanations de Cosmos de Tristan. Leurs pas les avaient conduit jusqu'ici. Ils avaient assisté à un carnage de bestioles et d'insectes qui retourneraient l'estomac aux âmes les plus sensibles et maintenant ils se retrouvaient face à cet homme, qui visiblement, prenait la fuite.

Sans obtenir de réponse de sa part, vu que l'homme semblait aussi surpris de les voir, le poing du Général du Dragon des Mers vint s'écraser sur sa figure, fissurant son masque et le mettant hors d'état de nuire. Encore fallait-il qu'il soit capable de nuire à qui que ce soit, mais Haiken en avait bien trop vu jusqu'à maintenant, et ne prendrait pas le moindre risque. Si c'était un ennemi alors son geste aurait été parfait, si c'était un allié et bien... il n'avait pas à prendre la fuite que diable!

Ann trouverait probablement une raison pour le réprimander, mais Haiken hausserait alors les épaules et répondrait de cette forme.

- On sait pas qui c'est, mieux vaut pas prendre de risques!

Il attrapa l'étranger évanoui par le col et le traînait derrière lui, tandis que lui et Ann continuait d'avancer jusqu'à rejoindre Tristan et Anet, et l'autre abruti si par malheur il était toujours en vie. Oui, Haiken pensait bien à Huit!

En arrivant sur les lieux, ils pouvaient voir Tristan se battant contre un Spectre accompagné par le Général de Scylla!?

- Qui c'est celui-là? - s'exclamait Haiken.

Il n'avait pas pu voir son visage jusqu'à maintenant et il était certain que le Général de Scylla n'était pas venu jusqu'ici avec eux, alors quand était-il apparu? Quoiqu'il en soit, Tristan et ce dernier se battait contre le Spectre et semblait avoir l'avantage. Le Dragon des Mers allait attendre qu'ils en terminent avec lui, car il fallait bien le dire, il n'était pas au meilleur de sa forme.
Revenir en haut Aller en bas
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Lun 19 Aoû - 22:27



~> Ile Sud du Triangle des Bermudes

Je somnolais, bercée par le mouvement des pas de celui qui me tenait de la sorte entre ses bras. C'était aux creux de ceux-ci que je me sentais en sécurité. Il me semblait qu'entre eux, rien ne pourrait m'arriver, car après tout, c'était là qu'était ma place, mon havre de paix. Lentement je rouvrais mes paupières, me redressant légèrement pour venir envelopper de mes bras le cou du Général en chef des Armées Atlantes et laisser ma tête reposer contre son épaule.

"- Je savais que tu lui réglerais son compte en deux temps trois mouvements mon coeur. Je te prie d'excuser mon moment de faiblesse, mais tu comprends ressortir de la finale du tournoi et enchaîner directement sur un combat hors du commun, m'ont quelque peu vidé de mes forces."


Lentement je regagnais le sol, regrettant déjà d'avoir à quitter la chaleur de mon compagnon. Les jambes encore flageolantes, je ne désirais pas qu'il me voit davantage encore dans cet état de faiblesse. J'avais ma fierté nom de Dieu! Il me fallait donc parvenir à détourner son attention. Et une idée brillante me vint à l'esprit.

Me hissant sur la pointe des pieds je vins apposer mes lèvres sur celles du Dragon des Mers en un baiser suave et sensuel, avant que je ne recule, affichant un petit sourire satisfait.

"- Un avant goût de mon dû pour être parvenue aussi loin dans ce tournoi et vous avoir sauvé les miches."

Et sans rien ajouter de plus j'allais de l'avant, prenant le chemin pour rejoindre les autres. C'est quelques minutes plus tard que nous finîmes par retrouver toute la bande de joyeux drilles, qui visiblement avait également eu son lot de combat. Tant mieux, je m'en serai voulue (ou pas) de leur avoir boudé leur plaisir de bastonnade. Je pus constater quelque chose de changé chez ma petite Sylphide qui me fit arquer un léger sourcil d'étonnement avant que mes lèvres ne s'étirent en un sourire satisfait. Finalement, la demoiselle s'en était parfaitement bien tirée sans mes leçons.

Je reportais mon attention sur Haiken. Ce dernier venant d'abattre son poing sur la tronche d'un homme masqué.

"- Putain de merde Haiken! T'étais vraiment obligé de l’assommer?"


Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2976

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Mer 21 Aoû - 20:56

Alors que le masque d'or du pretre de Poséidon volait en éclat et tombait sur le sol sans comprendre ce qui venait de lui arriver, le spectre détala comme un lapin en sentant la chute même de son chef au sanctuaire sous marin. Le cosmos protecteur de la Scale maudite ne faisait plus effet et il n'allait pas rester ici à regarder les choses se passer. Dans un moment de lassitude, le pretre se releva un peu encore dans le vapes en regardant devant lui l'homme qui venait de le frapper sans sommation.

Le pretre dévoilait alors une longue chevelure noire et un teint très mat, ses yeux noirs reflétait une bonté naturelle peu commune mais aussi des siècles de connaissance et de savoir dans un des lieux les plus secrets du monde marin. Il nettoya le filet de sang qui s'échappait de ses lèvres pour observer les quatre marinas. Souriant, il leva alors le doigt et balaya le Dragon des Mers contre le mur sans sommation. Il restait un Atlante, toute agression demande de ne pas tendre l'autre joue et là il montrait les limites de sa nonchalance habituelle !

" Pour sûr, les Marinas de Poséidon sont toujours aussi intrépides mais bon, j'espère que le mur aura rétabli les petites cellules grises de notre ami. "

Alors que les choses s'accélerait dans le monde marin, le pretre fit signe aux deux marinas nouvellement arrivé de verser un peu de leur sang sur les deux arches restantes afin de restaurer une partie du Grand Héritage qui libérerait la Conque de Triton de ses chaînes noires venant des abysses. Il fallait faire vite, le cosmos de Poséidon s'affaiblissait particulièrement vite et le Prêtre eut un moment d'incompréhension

" Athéna.... Athéna est morte ! Vous devez faire vite, la Conque doit s'illuminer de toute sa puissance pour permettre à Poséidon de vaincre le Masque ! "

Le pretre s'approcha alors des chaînes noires venant des enfers qui enfermaient dans une gangue de ténèbres la fameuse arme de Triton capable de purifier les corps et les âmes. Il était temps.... D'ici peu, une voix résonnerait dans tout le monde marin de la part d'un Jack O'bannon !

Citation :
HRP : Vous pouvez prendre en compte après votre action qu'un message mental arrive dans vos têtes après la libération de la conque de sa gangue de ténèbres. Le grand Héritage n'a levé alors que 10% de sa puissance !
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Mer 21 Aoû - 22:55

Alors que Haiken commençait à se sentir un peu coupable, en découvrant que l'homme qu'il avait assommé était en faite un prêtre de Poséidon, bien que son Masque horrible n'en laisse personne convaincu, Monsieur aux 130 balais, confiant de sa sagesse et de ses connaissance, envoyait valdinguer le Général du Dragon des Mers contre un mur sans même lui laisser le temps de lui présenter ses excuses.

Mais soyons francs avant toute chose, Ann et Tristan connaissait suffisamment bien Haiken pour savoir qu'il n'aurait pas présenté d'excuses, à moins que la Sirène use de ses charmes pour le convaincre.

Haiken laissait néanmoins l'individu terminer son discours, car il révélait des informations plutôt intéressantes. Athéna était donc morte. Cela ne préoccupait pas vraiment le Dragon des Mers, la bataille finale contre le Masque par contre le motivait. Mais un message venant d'un certain Jack O'Bannon parvenait jusqu'à son esprit. Son message était clair, le Masque avait été vaincu et Poséidon s'était refermé on ne sait où.

"Les mauvaises habitudes se perdent pas!"

L'homme demandait aux Marinas de paraître devant lui. Il semblait que la fin d'une menace en cachait une autre tout aussi dangereuse. Quoiqu'il en soit, ils devaient se hâter, malgré le manque de délicatesse du messager.

- Purée mais il se prend pour qui celui-là à donner des ordres de la sorte?

Haiken n'avait pas la moindre de qui il était, mais de toute manière il ne tarderait pas à le rejoindre. Non qu'il veuille obéir aux ordres d'une personne qu'il ne connaissait pas, mais parce qu'il n'avait plus rien à faire ici et rentrer au Sanctuaire Sous-Marin était le prochain pas. Mais avant, il fallait verser un peu de sang sur la conque. Haiken se coupa légèrement sur la main et versa quelques gouttes de sang, afin de rendre son pouvoir à la conque de Triton.

Ann fit de même et une fois que les deux s’exécutèrent, une lumière dorée brilla sur le doigt du Général du Dragon des Mers et il forma un triangle ouvrant alors un passage.

- On passe par ici, ce sera plus rapide, à moins que vous ayez peur des âmes errantes. Ann et Tristan y avait déjà pénétré, il n'y aurait sûrement aucune hésitation de leur part.

- Ah au faite!

Il se tourna alors vers le Prêtre du Temple. Haiken n'avait pas oublié la réponse que lui avait réservé le vieil homme à son égard après l'avoir confondu avec un ennemi. Un Triangle s'ouvrit sous ses pieds et l'homme tomba alors dans les profondeurs du Triangle des Bermudes, devant le regard ahuri des autres Marinas.

- C'est bon! Je le libérerai dans quelques minutes, c'est juste pour qu'il sache à quoi s'en tenir. Ce n'est pas parce que c'est un prêtre de Poséidon qu'il a le droit de corriger ses Généraux!

Même Poséidon aurait fort à faire pour corriger Haiken. Car après tout, le Dragon des Mers continuait parmi eux, mais avec un but bien précis, retrouver son père et le faire payer ses crimes envers sa famille! Haiken ne semblait malheureusement pas comprendre la complexité de l'histoire qui l'entourait.


Arrow Sanctuaire Sous-Marin
Revenir en haut Aller en bas
Ann


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 168
Armure : Chanter, Saborder

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Ven 23 Aoû - 19:35

J'étais certaine que mes yeux s'étaient écarquillés. Si si j'en suis sûre et certaine à présent, j'avais bel et bien halluciné en voyant le prêtre coller une droite mémorable à Haiken pour l'envoyer valdinguer contre le mur du Temple. J'étais partagée entre le désir de voler au secours de mon aimé, et celui de lui laisser prendre une bonne leçon. Car après tout il n'y avait que ces imbéciles de chrétiens pour tendre l'autre joue lorsqu'on vous en collait une. Pour ma part j'affectionnais tout particulièrement cette bonne vieille loi du Talion.

Je lançais à Haiken un regard qui en disait long. Qu'il ne s'avise surtout pas à répliquer sinon il allait morfler. C'est dingue c'que les hommes pouvaient être gamins des fois à jouer des gros bras comme ça. Pfff. Et je comptais bien leur faire part de mon point de vue quand une voix inconnue fit entendre son appel. Immédiatement je m'immobilisais pour prendre en compte ce disait. Et tout cet afflux d'informations me laissa quelques secondes (bah oui quoi faut pas abuser non plus) sans voix.

Une douleur sourde me noua les entrailles en entendant le messager nous apprendre la réclusion de Poséidon. Le Masque était tombé mais ce n'était pas fini. Mais ce n'était pas là ce qui m'inquiétait. Oui je m'inquiétais pour mon Dieu, et le savoir affaibli me rendait malade. A cet instant, je me mettais à la place des Saints qui venaient de perdre leur Déesse. Et autant dire que je n'aimerais pas me retrouver dans leur situation. S'il devait arriver malheur à l'Ebranleur des Terres, je ne donnais pas cher de la peau de ceux qui lui feraient le moindre mal. Tel était mon rôle de gardienne.

"- Jack O'Bannon? Inconnu au bataillon. C'est qui celui-là?" demandais-je à Haiken, avant de me tourner vers Tristan, comme si tous deux pouvaient répondre à ma question. "Enfin il n'y a pas une minute à perdre nous devons partir. Mais avant..."

J'avais pris bonne note de ce que je devais faire. Le Dragon des Mers aussi semblait-il. Aussi nous étions nous avancés ensemble, entaillant nos chairs au même instant pour faire couler notre sang atlante sur les arches. Je laissais mon cosmos m'envelopper toute entière et fermait les yeux, priant pour que celui-ci parvienne jusqu'à mon Dieu. Le rituel fini, Haiken fit appel au Triangle d'Or, et c'est avec rapidité que je gagnais cette dimension afin de retourner au Sanctuaire Sous Marin. Sans que je ne le comprenne, j'étais prise d'une certaine hâte à vouloir rejoindre ce fameux Jack.

Je fus arrachée de mes pensées en me rendant compte du geste d'Haiken en direction du prêtre. Avais-je jeté mon dévolu sur un homme dénué de bon sens? Je levais les yeux au ciel d'un air désolé.

"- T'as vraiment perdu l'esprit ou quoi? Les blagues les plus courtes sont les meilleures! Relâche le tout de suite ou c'est moi qui vais m'occuper de ton cas espèce d'idiot."

~> Sanctuaire Sous Marin
Revenir en haut Aller en bas
Tristan


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 96

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Dim 25 Aoû - 22:25

Une situation de merde dans un lieu de merde, une belle description pour leur épopée aux fins fonds du Triangle des Bermudes. Peut-être qu'Haiken avait l'occasion de retrouver des lieux liés à son passé, mais l'Hippocampe commençait à en avoir assez de se retrouver enfermé dans cet endroit aussi mal foutu que mal peuplé au vu de toutes ces engeances d'Hadès qui ne cessaient de leur tomber dessus. Enfin... pour le moment, il lui fallait trouver suffisamment d'énergie pour se débarrasser du bousier qui leur faisait face. Par chance, son cas devrait être vite réglé si ses alliés participaient à la fête.

D'ailleurs, où était encore passée la Sylphide des Glaces? Réfléchissant quelques instants, Tristan se souvint alors l'avoir vue voler lorsqu'il avait tenté de protéger le Prêtre de l'attaque du Spectre. Tournant son regard dans la direction de l'impact, il aperçut une coquille de glace placée devant le Prêtre afin de le protéger. Intéressant. Puis, alors qu'il s'apprêtait à reporter son attention sur leur adversaire, ce fut au tour d'Anet de sortir de sa cachette avec une surprise à lui présenter. En plein combat, la jeune Marina venait de troquer son armure pour une écaille qu'il reconnaissait aisément. Ainsi, une nouvelle Générale venait de naître sous ses yeux. Vraiment Intéressant. Demeurant plutôt impassible, l'Hippocampe observait son alliée passer devant lui, visiblement fière de ce qu'elle venait d'obtenir. Ne restait qu'à attendre de voir si elle s'en montrerait digne.

En tout cas, elle commençait bien. Et ce fut un sourire carnassier qui s'afficha sur le visage de Tristan alors que des flèches de glace s'abattaient sur le Spectre pour l'immobiliser. Et les vents du Général seraient rapidement venus s'abattre sur lui si une intervention inattendue n'était pas venue interrompre ses mouvements. Haiken et Ann les rejoignaient finalement sur les lieux, preuve qu'ils s'étaient débarrassés de leur adversaire. Enfin, pas comme si Tristan avait eu un doute quant à leur réussite. Néanmoins, comment imaginer que leur arrivée allait se concrétiser par Haiken écrasant son poing sur le visage du Prêtre.

Toujours aussi efficaces tes entrées... Si tu veux éclater d'autres alliés, fais toi plaisir...

Et bien entendu, le Spectre venait de profiter de la distraction provoquée par le Dragon des Mers pour s'éclipser et rentrer chez son maître, la queue entre les jambes. Décidément, quelle super mission! Bien qu'un petit rayon de soleil venait de l'embellir quand Haiken décolla pour aller s'écraser sur le mur!

Quand vous aurez fini de jouer, on pourra peut-être finir la mission et se casser...

Puis soudain, le visage de l'Hippocampe se fit plus dur. Alors qu'Haiken et Ann allaient verser leur sang sur le Conque comme eux-mêmes l'avaient déjà fait, un message mental venait de leur parvenir. Poséidon était affaibli et venait d'affronter le Masque. Athéna était morte après avoir rejoint le Sanctuaire Sous-Marin. Des nouvelles plutôt bonnes si on oubliait tous les ennuis qui allaient en découler. Avec entre autres cet énergumène qui semblait décidé à leur dicter leur conduite et se prendre pour leur chef. La bonne nouvelle, c'est qu'Haiken apprécierait probablement autant que lui qu'on le dirige comme ça. Cela promettait une réunion animée.

A la question d'Ann et au regard qu'elle lui jeta, Tristan ne sut apporter de réponse. Il ne savait pas qui était cet homme et n'avait pas vraiment hâte de le rencontrer. Mais enfin, il n'avait pas vraiment le choix.

Aucune idée. Un emmerdeur à n'en point douter. Mais allons voir.

S'engouffrant dans le portail créé par Haiken, Tristan eut tout juste le temps d'apercevoir ce dernier projeter le Prêtre dans une de ses fameuses dimensions et ne put réprimer un léger sourire en entendant Ann le houspiller.

Arrow Sanctuaire Sous-Marin
Revenir en haut Aller en bas
Anet


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 37

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   Dim 1 Sep - 15:39

Alors qu'elle et le Général Tristan allaient en finir avec leur dernier ennemi, un bruit étrange surpris Anet et la poussa à se retourner. A sa grande surprise, Ann et Haiken se trouvaient à l'entrée de la pièce, bien vivants. Pour preuve, Haiken commença par cogner sur le prêtre qu'elle avait mit à l'abri plus tôt, s'attirant immédiatement les quolibets de Tristan et les foudres d'Ann.

Elle fut si soulagée de les revoir, bien qu'ils soient quelque peu amochés, que son attention se détourna complètement du combat précédent et permis à leur ennemi de s'enfuir. Elle tenta de le retenir à l'aide d'une dernière flèche, mais celui-ci esquiva l'attaque sans soucis apparent et disparu dans les ténèbres du temple. Mais constatant que personne ne semblait vouloir se lancer à sa poursuite, la jeune femme rangea son arc et se tourna à nouveau vers le prêtre. Elle s'empêcha difficilement de glousser lorsque celui-ci rendit à Haiken la monnaie de sa pièce en l'envoyant voler contre le mur se trouvant derrière eux.

Mais ce qui la fit vraiment sourire, ce fut l'inquiétude qui s'afficha visiblement sur le visage d'Ann après le geste du prêtre. Elle devait être trop fatiguée pour cacher convenablement ses sentiments, et le fait qu'on puisse toujours en ressentir avec une vie comme celle-ci rassurait Anet. Elle sourie encore en entendant la remarque du prêtre, puis croisa à nouveau le regard de son reflet dans l'un des restes de sa glace. Sa nouvelle apparence l'empêcha de se reconnaître dès la première seconde, mais elle se morigéna la seconde suivante. Son grade l'empêchait maintenant d'être aussi insouciante qu'auparavant et de se laisser porter par ses compagnons. Toute son attention revint alors vers le prêtre, qui venait de leur annoncer ce qui semblait être une terrible nouvelle : Athéna était morte et leur Dieu était très affaibli.

Complètement dépassée par les derniers événements et découvrant que d'autres dieux olympiques existaient, Anet suivit les gestes de ses compagnons et concentra à son tour toute sa force pour soutenir son Dieu et finir leur mission avec brio. Mais soudainement, elle entendit quelqu'un parler directement dans sa tête, comme l'avait fait sa nouvelle écaille un peu plus tôt. Cette fois-ci, la sensation lui parut très désagréable, d'autant plus que leur interlocuteur était grossier. Et Anet, comme elle l'avait déjà montré plus tôt, détestait les gens grossiers. Elle ne put s'empêcher de retrousser le nez à l'entente des mots crus, bien que ce Jack précise que les femmes n'étaient pas visées par ses mots orduriers. Ah, la belle affaire !

Elle se tourna alors vers ses compagnons, qui semblaient aussi déstabilisés qu'elle, et constata qu'ils ne semblaient pas non plus connaître ce fanfaron qui se disait leur nouveau chef. Bien, bien, bien... pensa-t-elle en soufflant. Ann elle-même demanda aux deux hommes qui pouvait bien être le beau parleur aux mots évocateurs, mais ils durent lui montrer toute l'étendue de leur ignorance. Anet n'ajouta rien, mais acquiesça à la réponse de Tristan.

Haiken ouvrit alors ce qui semblait être... Une porte ? Une fenêtre ? Un... un trou ? Anet n'avait aucune idée de ce que le général venait de faire, mais déjà Ann et Tristan y étaient entrés et la jeune femme s'empressa de les suivre, les yeux plein d'émerveillement. Mais la phrase d'Haiken lui fit froid dans le dos. Des âmes errantes ? Était-ce possible ? Elle se tourna vers lui, histoire de savoir s'il plaisantait, mais n’eut pas le temps de poser sa question qu'elle le vit ouvrir un autre passage sous les pieds du prêtre. Celui-ci écarquilla les yeux de surprise avant de disparaître.

Sans écouter ce que Ann disait au général taquin, elle se dépêcha à son tour de partir en direction de ce qui semblait être leur camp. Peut-être que là-bas, enfin, elle allait pouvoir trouver des réponses à ses questions. Peut-être avaient-ils une bibliothèque ? Elle n'avait jamais apprécié les livres. Il était peut-être temps de s'y mettre...

~> Sanctuaire Sous-Marin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes - Temple de l'eau   

Revenir en haut Aller en bas
 

Triangle des Bermudes - Temple de l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Amérique-