RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Post d'évolution] L'envol du Garuda! [Vajrâjit/Gaganeshvara/Suparna/Rasayâna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Post d'évolution] L'envol du Garuda! [Vajrâjit/Gaganeshvara/Suparna/Rasayâna]   Jeu 29 Aoû - 13:40

[France] La revanche du Seigneur de Rais [ Aalanna  /  Serafim / Gilles / Faust  / Alephist  ]

Il venait de semer une belle pagaille et s’en était allé comme si de rien n’était, aussi subtilement qu’un magicien en plein tour de magie, ne laissant derrière lui que haine et tristesse suite à la perte d’un être, que tous en ces lieux aimaient à l’exception de sa propre personne! Détenteur du livre qu’il avait tant désiré durant tout ce temps, tout était devenu superflu et bien plus encore quand il se rendit compte de son erreur! Il s’était leurré depuis le départ en pensant qu’en obtenant ce grimoire, il lui serait offert le savoir qui lui faisait défaut! Une certaine amertume le gagna dès lors et plutôt que de s’apitoyer sur son sort, il préféra partir à la recherche du second livre, le chainon manquant qui lui permettrait enfin d’aboutir dans sa quête! Seulement guidé par le Liber Sanguinis qui faisait office de boussole, dans le sens où ce dernier lui indiquait le chemin à suivre, Faust se mit en route sans plus tarder!

En effet, le grimoire usa une fois de plus de ses innombrables pouvoirs et se mit à léviter dans les airs, invitant son nouveau possesseur à le suivre! Invisible pour des yeux non-initiés au cosmos, Faust aurait pu être qualifié de fou tant il courait comme un dératé, mais il n’en avait cure, ne pas se faire distancer par son grimoire était son unique occupation. Mais plus il avançait et plus la foule s’amassait, l’empêchant de poursuivre son périple… Tant et si bien qu’il dut se résoudre à gagner les hauteurs pour enfin se déplacer avec aisance! La tâche n’en fut pas moins facile, mais les yeux rivés sur ce dernier elle en fut moins éprouvante que s’il avait dû continuer à éviter une tierce personne qui lui bouchait le passage! Bien vite, au détour d’un énième saut pour combler son retard, Faust s’aperçut avec effroi, que le livre prenait de la hauteur.

Ni une ni deux, il puisa dans ses derniers retranchements, bien aidé par son cosmos et bondit pour l’agripper! Raffermissant sa prise pour le pousser à regagner la terre et en l’occurrence le toit des maisonnées, il fut surpris de constater, que sous l’impulsion du même cosmos mauve auquel il avait eu affaire jadis, le grimoire demeura stable, indifférent face à cette veine tentative de soumission, avant de léviter avec une vivacité peu enviable! Réduit à l’état de vulgaire feuille de papier, Faust ne put que subir cette soudaine accélération, à laquelle il manqua de mourir à plusieurs reprises! Telle une étoile filante en pleine journée, ils traversèrent le globe terrestre avant de se crasher on ne sait où, formant au passage un cratère de plusieurs mètres de diamètre! Dans un grand râle de douleur, vêtements déchirés et corps en piteux état, Faust  tenta bien que mal de se relever, encore abasourdi par un tel scénario! Après plusieurs minutes qui furent une éternité, durant lesquelles il ne se priva pas d’incendier le grimoire de tous les noms inimaginable, il porta son regard sur ce dernier et tenta de le toucher :

« Oh toi si je t’attrape… »

Aussitôt ces paroles prononcées son corps le lâcha aussi sec, le clouant une fois de plus au sol, sans l’ombre d’une chance de se relever! Il tenta bien de bouger, de lever le bras, mais tout ce qu’il toucha ne fut que le néant, le livre lévitant toujours face à lui à porter de main, tout en le narguant de sa hauteur! Toutefois, quand sa main retomba sur le sol, un bruit strident parvint à ses oreilles, comme si elle venait de heurter quelque chose de lourd! La vue encore troublée, c’est difficilement qu’il put dessiner les contours de ce qu’il semblait être un rocher! Un rocher? Pourtant, il y a encore quelques instants, il était sûr de ne rien avoir vu de semblable, néanmoins,  il se tenait bien là, face à lui, le séparant de son livre, comme s’il avait toujours été en ces lieux! Sa tête lui jouait-elle des tours, le choc reçu était-il trop brutal? Tant de questions qui le tourmentait, mais qui ne trouvèrent de réponses! Toutefois, afin d’y remédier, son regard se porta une nouvelle fois sur la roche, qui à regarder de plus près n’avait vraiment rien d’un rocher, mais plutôt d’une statue de pierre!

Minutieusement sculptée et entretenue, sa beauté n’avait pas d’égale en ce monde. L’espace d’un instant, il en oublia sa quête, subjugué par cette statue en forme d’oiseau, un être ailé dont les ailes étaient gages de liberté et de suprématie! Au contact de celle-ci, un surprenant phénomène s’opéra dans l’incompréhension la plus totale! La roche qui ornait la statue se désagrégea comme s’il n’avait s’agit que d’un film protecteur, pour faire apparaitre un métal d’obsidienne aux reflets violacés! Faust bien que surpris n’était pas dupe, en voyant ce métal apparaitre il s’exclama à haute voix:

« Un surplis!!! »

La pierre venait totalement de disparaitre pour laisser place à un magnifique surplis, l’une des armures des subordonnés du Seigneur des enfers: Hadès! Cependant, le reconnaitre était une chose, mais comprendre en était une autre! Il n’arrivait pas à faire le rapprochement entre sa quête et la soudaine apparition de l’armure! D’autant plus, quand on sait que son grimoire restait immobile et scintillait de plus belle! N’ayant pas une minute à perdre et mettant cette rencontre sur le coup du hasard, il fit mine de s’en aller, sans oublier de prendre son livre tout de même. Cependant, à peine avait-il envisagé de se saisir du grimoire que ce dernier se mit à irradier de son puissant cosmos, avant de gagner le surplis qui semblait rentrer en résonance. À partir de là, toute une série d’évènements s’enchaînèrent sans que le spectre de Méphistophélès en soit le principal fautif !

« Qui donc vient troubler mon sommeil après tout ce temps? »

S’exclama tout à coup une voix effrayante au combien titanesque et somme toute puissante! Il y avait une telle pression, une telle ampleur dans cette voix effrayante que pour la première fois, lui qui n’avait jamais peur, même pas de la mort, se sentit apeuré! De légères sueurs froides lui parcoururent l’échine, tandis qu’il tremblotait, ne se sentant pas capable de lui mentir, d’autant plus qu’il n’avait de toute façon pas la force d’articuler plus que quelques mots. Il lui balança dès lors d’un air assuré, trahissant son lamentable état mental:

« Faust de Méphistophélès! »

« Oh quelle bonne surprise, j’ai connu un Méphistophélès fut un temps! »

« Ouais, mais il était sans doute moins beau que moi! »

L’assurance et l’humour taquin qui l’avaient toujours caractérisé refirent surface, dénotant au passage que sa peur s’était estompée aussi rapidement qu’elle était survenue! Il changeait du tout au tout, il n’y a encore que quelques instants, il n’aurait pas donné cher de sa peau et maintenant il se permettait des blagues douteuses! C’est le personnage qui voulait ça, mais attention de ne pas trop jouer, qui plus est dans une telle situation où il n’était en position de la ramener… Mais comme à son habitude, il n’en faisait qu’à sa tête, maitre de son destin il ne comptait pas rester plus longtemps en ces lieux! Tant et si bien qu’il fit mine de s’en aller, n’ayant vraisemblablement rien à apprendre où à découvrir de cette voix mystérieuse, d’autant plus quand on sait qu’il lui restait toujours à dénicher le deuxième tome!

« Et si je te disais que je peux t’apporter ce que tu désires! J’ai partagé la vie d’un charmant jeune-homme, nous n’étions pas toujours d’accord sur tout, mais il n’empêche qu’il était beaucoup plus intéressant que toi! C’était quoi son nom déjà ? Cae… ! »

« Caeron? »

« Ah oui voilà, Caeron! »

Et là tout devint aussi limpide que de l’eau de roche! Le Liber Sanguinis, Ce surplis, Caeron, tous étaient liés par un lien très fort, ce lien qui depuis le départ l’avait poussé à risquer sa vie, à forcer le destin, à se jouer des autres, maintenant il comprenait : Le livre des Psaumes! Là où il pensait s’être simplement crashé, tout avait été calculé, là où il pensait que cette rencontre était fortuite, tout avait été planifié et ce dans un seul et unique but, lui donner le savoir qu’il désirait tant, la partie manquante qui lui permettrait d’égaler les Dieux, de surpasser les Dieux! Conscient de quasiment  toucher au but, ses yeux se mirent à pétiller d’excitation et sans crier gare il se détourna pour faire face au Surplis qui n’était autre que celui du Juge du Garuda, spectre de la Vaillance et l’un des généraux des armées d’Hadès, pour lui demander avec une once d’incertitude:

« Et comment comptes-tu t’y prendre? »

Question légitime quand on sait que pour le moment on ne lui avait rien donné, toutefois là aussi la réponse était à portée de main, ce que la voix lui apporta sans plus attendre, délaissant au passage et ce pour la première fois ce ton caverneux pour un beaucoup plus mielleux.

« Avant toute chose, sache que je n’ai pas le livre que tu désires… Caeron l’a malheureusement emporté dans la tombe! Toutefois, qui mieux que moi pourrait en connaitre le contenu? Je l’ai côtoyé assez de temps pour avoir accès à tous ses petits secrets! Je veux bien te délivrer tout ce que je sais, mais en échange je veux que tu me laisses ton corps! »

Oh moins il était honnête, il n’était pas passé par quatre chemins pour lui annoncer ce qu’il désirait! En y réfléchissant une telle situation ne s’était produite qu’une seule fois, au tout début quand il avait juré fidélité au Seigneur Hadès. Depuis, c’était toujours lui qui imposait ses règles dans les deals, mais là c’était tout le contraire, on lui dictait la marche à suivre! Seul un fou serait capable d’accepter, il risquait gros! D’autant plus quand on sait, qu’il jouissait d’une totale liberté, y remédier pour obtenir le savoir absolu, le jeu en valait vraiment la chandelle?

« J’accepte, mais ne crois pas que la cohabitation sera de tout repos! »

Il lui balança ces dernières paroles avec un grand sourire comme si de rien n’était, pas une once d’hésitation ne trahissait son regard, de quoi donner des sueurs froides à n'importe qui… Dès lors, Comme ce fut le cas auparavant, le Liber Sanguinis, qui semblait jouait un rôle crucial dans cette opération, nappa de son cosmos son nouveau possesseur! Quant au Surplis, rien ne se produisit au départ, mais au fil du temps, une étrange aura s’en échappa, avant de se projeter sur le spectre resté incrédule. Pris de maux titanesques, d’un mal de crâne inhumain, il fut contraint de plier genou à terre, qu’il accompagna de cris effrayants pour extérioriser sa douleur! Bougeant dans tous les sens, tout en se prenant la tête, une étrange transformation s’opéra dès lors; sa couleur de peau métissée perdit peu à peu son teint pour en reprendre un beaucoup plus blafard, similaire à celui qu’il arborait au début de sa nouvelle vie, tandis qu’une partie de sa chevelure à l’exception de sa frange changea et vira du noir au blanc tout en poussant miraculeusement! Puis dans un énième cri, qui fut beaucoup plus bestial que les autres, un sceau vint orner le côté gauche de son visage, avant de le laisser une bonne fois pour toute au sol, inconscient!

Une gigantesque colonne de cosmos d’un noir de jais vint troubler ce calme opérant, déchirant la voute céleste et ses nuages qui s’étaient amoncelés sous le joug de cette transformation! Une énorme pression s’en était dégagée, réduisant à l’état de poussière tout ce qui se trouvait sur son passage y compris le sol qui se vit dardé d’une gigantesque croix en guise de signature! Faust ou ce qu’il en restait, se releva comme si de rien n’était, un gigantesque sourire aux bords des lèvres, avant d’élever ses bras vers les cieux, entrainant dans son sillage l’implosion du Surplis du Garuda qui vint le recouvrir de la tête aux pieds. Vêtu de ce dernier, il avait fière allure. Il était doté d'une prestance sans égale, mais celle-ci ne s'amplifia que davantage lorsque celui-ci s’éleva dans les airs grâce à ses majestueuses et puissantes ailes!

« Qu’est-ce que ça fait du bien d’être de retour, Moi Aiakos Juge des Enfers et spectre de la Vaillance! Il est temps de rattraper le temps perdu! »

D’un simple battement d’ailes, il s’envola et telle une étoile filante, il partit on ne sait où, mais avec la ferme intention de reprendre ce qui lui était dû, son royaume, son navire et son armée! Il avait des hommes à commander, en son absence, nul doute que ces chiens s’étaient égarés et n’avaient perpétré en son honneur aucune conquête, il s’en allait le leur rappeler et ce, sans plus tarder!

Les Enfers

Spoiler:
 


Dernière édition par Aiakos le Dim 1 Sep - 12:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Post d'évolution] L'envol du Garuda! [Vajrâjit/Gaganeshvara/Suparna/Rasayâna]   Ven 30 Aoû - 9:40

~° Post d'évolution validé !

Félicitation et bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
 

[Post d'évolution] L'envol du Garuda! [Vajrâjit/Gaganeshvara/Suparna/Rasayâna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Asie-