RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Mar 3 Sep - 19:08


Rodorio, Septembre 1741.

Encore une semaine d’entraînement des plus pénibles. Ces derniers temps, Naîos n’était pas celui qui m’entraînait. Durant quelques mois de l’an 1741, les apprentis furent divisés en groupes et entraînés ensemble. La difficulté des exercices était bien supérieure, pour fortifier davantage le corps et l’esprit, disaient ils. Je ne savais pas si cela était vrai, mais chaque jour mes muscles étaient plus douloureux que le précédent. Epuisé, je m’effondrais chaque soir sur mon lit avant de me réveiller le lendemain, pour recommencer. La vie n’était pas facile à Rodorio, et elle l’était encore moins lorsqu’on n’était pas un grec d’origine. Le fait que je sois français avait circulé parmi les jeunes apprentis s’entraînant avec moi, et ils se faisaient un plaisir de me le rappeler à chaque fois qu’ils le pouvaient. Contrairement à ce que l’on pouvait penser, le sanctuaire n’était pas si rose et les étrangers comme moi devaient gagner leur place bien plus que les autres. C’était un fait que j’avais appris à accepter, et qui me permettait très certainement de forger mon caractère.

Les provocations se terminaient très souvent au poing, et nous étions alors punis. Bien souvent, encore une fois, c’était l’étranger qui avait tort, même lorsqu’il n’avait rien demandé. Il m’arrivait même parfois de me demander si les instructeurs n’encourageaient pas ces mésententes pour faire naître des rivalités tenaces entre les gamins et ainsi les inciter à donner leur maximum. Cela n’aurait rien d’étonnant. La seule qui m’avait accepté dès le jour où j’étais arrivé à Rodorio sans rien demander en retour restait Ahina. Chaque sortie avec elle me permettait de supporter toute cette pression et ces injustices, et je mettais un point d’honneur à lui cacher autant que possible ma détresse. Je ne voulais pas l’inquiéter. Je profitais au maximum de ces moments passés en sa compagnie, quitte à faire quelques écarts de conduite au grand damne des habitants de Rodorio qui étaient très souvent les premières victimes de nos plaisanteries sournoises.

Cet après midi là, le soleil tapait violemment sur les terres du sanctuaire. Ahina m’avait donné rendez vous sous un arbre bien précis, sans m’en dire davantage. Elle était restée très secrète sur ses raisons. C’est donc d’un pas traînant et fatigué que je me rendis au lieu indiqué par la jolie brune. Après quelques minutes de recherche, je finis par trouver le fameux arbre. Un rapide balayage des lieux me permit de constater que la miss n’était pas encore arrivée. Après un léger soupir, j’entrepris donc de m’assoir à l’ombre en l’attendant. Diverses hypothèses toutes plus saugrenues les unes que les autres se bousculèrent dans ma tête sur la raison pour laquelle Ahina m’avait convié ici, à l’extérieur de Rodorio. Mais de toute façon, passer l’après midi en sa compagnie était forcément une promesse de moments agréables.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Mer 4 Sep - 16:13

*Franchement, s'il s'y attend à celle là je veux bien être Grand Pope un jour !*

Semblant extrêmement satisfaite vu le large sourire qui illumine son visage, une toute jeune adolescente d'à peine 12 ans marche d'un bon pas dans la forêt. Le soleil est cuisant en ce mois de septembre, la Grèce ayant la chance de faire partie des contrées bénéficiant d'une douceur de climat qui perdure bien après que l'été ne soit officiellement achevé.
Le seul problème de ce genre de températures lorsque l'on est en 1741, c'est que les shorts ne sont pas encore vraiment à la mode voyez-vous ! Alors comment fait-on lorsque l'on est une fille, que le short n'existe pas encore et qu'on fait déjà la grève de la robe comme c'est le cas de notre futur Scorpion ? Eh bien on met une toge comme les prêtresses !
Bon certes c'est long... on s'entrave, surtout qu'elle l'a piquée à sa mère, et finalement c'est tout sauf pratique ce bazar. Mais au moins ça ne serre pas, ça n'étouffe pas et ça laisse passer les courants d'air !

Voilà donc notre Ahina et son merveilleux sourire satisfait, couverte d'une toge blanche qu'elle a nouée n'importe comment bien sûr ("tant que ça tient !", vous dirait-elle), qui arrive non loin de l'arbre où l'attend son ami d'enfance. Elle s'arrête quelques secondes en plissant les yeux comme si Kappa se trouvait bien trop éloigné pour qu'elle puisse être certaine qu'il s'agissait bien de lui. Un nouveau sourire se dessine sur ses lèvres alors qu'elle relève les pans de sa toge et se met à courir dans sa direction. Arrivée dans son dos avec la discrétion du pachyderme, elle s'accroupit d'un bond à ses côtés en entourant son bras de ses mains.

- Fatigué ? Lui demande-t-elle dans un sourire.

Tandis qu'il lui répond elle se redresse légèrement en emmenant son bras avec elle. A ce stade il n'a pas vraiment d'autre choix que de la suivre, ou alors de lui laisser emporter son bras en laissant le reste de son corps au pied de l'arbre.
La brune le toise d'un air espiègle tout en conservant le bras du jeune garçon au creux des siens alors qu'elle l'entraîne dans l'épaisseur de la forêt.

- Je sais que tu es en repos aujourd'hui et je sais aussi que tu es fatigué. Je sais que tu en as marre, que les autres sont de sales cons qui ne cessent de s'acharner et qu'en ce moment t'aurais bien envie de te changer les idées.
J'ai faux ?


Sans même attendre qu'il réponde la jeune fille éclate de rire. Forcément qu'elle a raison. Il n'a quand même pas cru qu'elle ne l'observait pas et puis elle le connait UN PEU quand même. Et bien sûr, il faut aussi reconnaitre que traîner tous les jours dans les appartements du Grand Pope en laissant ses pavillons grands ouverts, ça permet d'obtenir pas mal d'informations.

- Bah je comprends pas trop pourquoi tu m'en parles jamais... T'as peur que je m'inquiète ? Si c'est ça t'es trop bête Kap-pa-chan !

Ses mots semblent revêtir la forme d'un reproche et pourtant si on la regarde ça n'est pas du tout l'atmosphère qui se dégage d'elle à cet instant. Non, elle a l'air plutôt de charmante humeur.
Alors qu'ils échangent comme à l'accoutumée, Ahina l'entraîne toujours plus profondément dans la forêt sans lui dire où elle le conduit à un seul instant.
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Jeu 5 Sep - 22:15



Les secondes défilaient, et j’attendais la venue d’Ahina avec pour seule compagnie le puissant chant des cigales, témoin de la chaleur écrasante qui régnait encore malgré ce mois de septembre. Un mouvement trop rapide du bras me rappela subitement que j’avais encore eu une altercation avec d’autres apprentis aujourd’hui, et les bleus sur mon corps et mon bras en témoignaient largement. J’avais toutefois réussi à tirer la manche de mon haut pour le dissimuler et ainsi éviter d’inquiéter la jolie brune. Les yeux tournés vers le ciel, adossé au tronc de l’arbre à l’ombre duquel j’étais réfugié, mes pensées se perdirent dans les nuages de la voûte céleste jusqu’à ce qu’Ahina surgisse dans mon dos. Un rapide coup d’œil me permit de constater qu’elle était encore d’excellente humeur en cette chaude journée. Mon regard s’arrêta un instant sur sa tenue visiblement beaucoup trop grande pour elle, et je faillis le lui faire remarquer. Mais je finis par me raviser au dernier moment.

Elle m’attrapa tout à coup le bras pour me forcer à me redresser et une vive douleur me fit serrer les dents l’espace d’un instant : c’était le mauvais bras.
- Oui, assez, lui répondis-je avec un sourire pour masquer mes soucis. Et la chaleur a tendance à me rendre fainéant, ajoutai-je avec un clin d’œil tandis que la miss m’entraînait à sa suite.
Tout en m’entraînant au cœur de la forêt où la température était bien plus supportable qu’en plein cagnard, Ahina m’étonna par sa perspicacité me concernant. Elle lisait en moi comme dans un livre, ce qui était rarement le cas dans le sens inverse. Il me semblait remarquer en de rares moments que sa bonne humeur permanente était là pour dissimuler autre chose, mais je n’en avais jamais eu de preuve concrète. Alors qu’elle était sûre de ce qu’elle avançait à mon sujet. Tout en l’écoutant, je l’observai en coin avant de lui demander d’un air suspicieux et espiègle :
- Dis donc, toi, tu m’espionnes pendant que je m’entraîne, maintenant ? Tu sais que le camp est interdit aux filles et aux civils ? S’ils t’attrapent tu auras de sérieux problèmes.

Mais il était inutile de la mettre en garde. Briser les règles n’était pas le genre de chose qui effrayait la jeune fille. Ca avait même tendance à la stimuler au contraire, parfois à mon grand damne puisque je devais faire mon possible pour la sortir de situations toutes plus improbables les unes que les autres. Mais au-delà de ça, et sous ce caractère pas commode se cachait un cœur d’or, qui m’avait accepté sans rien connaître de moi. Il m’arrivait parfois de me demander pourquoi elle était venue vers moi sans même me connaître, mais je n’avais à ce jour jamais osé le lui demander. Pourtant, ce jour là, je saisis l’occasion lorsqu’elle me tendit involontairement une perche :
- Toi non plus, tu ne me parles pas de tes problèmes, après tout. Tu souris toujours, comme si tu voulais me cacher tes ennuis.
Ces mots étaient dits sur le même ton léger qu’avait employé Ahina, et ils étaient un habile moyen de détourner la conversation pour éviter de répondre directement à sa question. Il ne fallait surtout pas la vexer en m’aventurant sur ce terrain glissant, alors que l’après midi promettait d’être agréable.

Mes yeux balayèrent alors à nouveau les bois dans lesquels nous nous enfoncions et ma curiosité fut à nouveau piquée au vif :
- Mais où tu m’emmènes comme ça, Ahina ? Qu’est ce que tu me caches encore, toi ? lâchai-je d’un ton qui craignait le pire mais avec un visage à présent parfaitement détendu.
Une fois encore, la bonne humeur entraînante de la jeune fille avait fait des miracles. Deux minutes en sa compagnie et j’avais oublié mon quotidien peu enviable…


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Ven 6 Sep - 12:26

N'ayant pas remarqué que l'adolescent souffre du bras (il n'a qu'à pas faire semblant lui aussi !) la brune s'y cramponne comme une moule sur son rocher, alors qu'elle l'entraine au coeur de la forêt.
Un sourire espiègle se dessine sur ses lèvres quand il la sermonne d'une voix qui, bien qu'amusée, recèle tout de même un ton sévère. Certes il a raison, normalement elle n'a pas le droit. Mais bon, elle soupçonne de plus en plus que nombreux sont ceux qui la savent rôdant dans les parages. Finalement dans son cas le "pas vue pas prise" ne s'applique que trop bien, même si sa présence n'est un secret pour personne.

- Je n'appellerais pas ça de l'espionnage roh ! Disons... que je m'intéresse quoi. Lâche-t-elle en éclatant de rire.

- Peut être qu'ils m'attraperont un jour, mais pour l'instant c'est jamais arrivé. Et puis de toutes façons je le faisais déjà avant que t'arrives, tu l'sais bien. J'aurais bien du mal à ne plus y aller... c'est tellement devenu une habitude. Lance-t-elle, légèrement songeuse, en levant le nez vers la cime des arbres.

Evoluant au sein des arbres touffus, les deux jeunes gens arrivent devant l'entrée d'une petite grotte. Le regard de profonde satisfaction qu'elle lui lance est on ne peut plus éloquent et semble lui dire d'un air rieur "tu ne la connaissais pas celle là hein !".
Le désavantage de passer tellement d'heures à s'entraîner. Quand il n'est pas au sanctuaire soit il pionse, soit Ahina arrive à le traîner dehors mais en tous cas, même avec les années passées, il est certain que son entraînement lui octroie peu de temps pour faire le touriste !

- Bah j'ai pas de problème moi. T'es là pour me protéger non ? Je n'aurais donc jamais d'ennuis tant que tu seras là, mon futur Saint de l'espoir !

Malgré le sourire qui se dessine sur son visage, il semble pour le moins certain que la jeune fille ne plaisante pas. Elle est parfaitement convaincue de ce qu'elle affirme.

- Allez hop, on y va !

Ayant laissé Kappa passer devant au moment où le jeune homme s'étonnait qu'elle ne lui en apprenne pas plus sur leur destination, elle plaque les mains sur ses épaules pour qu'il se baisse. A vrai dire l'entrée de la grotte est tellement petite que seuls des gamins de leur gabarit peuvent s'y faufiler et encore faut-il qu'il soit à quatre pattes.
Alors qu'il avance à même le sol terreux, la voix de la brune résonne dans son dos.

- Et crois pas que j'ai pas vu que t'essayais de changer de sujet !

Contrairement aux apparences extérieures, le corridor creusé naturellement à même la colline est bien plus long qu'il n'y parait. Il leur faut 5 bonnes minutes de marche sur les genoux, comme deux bébés tenteraient d'échapper à leur nounou, avant que Kappa n'aperçoive de nouveau la lueur du soleil.
Lorsqu'ils déboulent hors de la pénombre, leurs prunelles mettent quelques secondes à s'habituer à la clarté extérieure alors qu'Ahina frotte distraitement ses mains contre sa toge pour en faire tomber la terre.

Lorsque les prunelles du jeune garçon se posent sur le décor environnant, la scène qui se dessine alors semble tirée d'un rêve ou d'un autre monde, allez savoir. A l'abri des entraînements et de la violence, au sein d'un écrin de verdure alliant herbe verte et fleurs colorées, comme si elle sortait de nulle part et que personne en ce monde n'en avait connaissance à part eux, une source d'eau claire émet de légers clapotis à quelques mètres de là.

- Merde... ma mère va me tuer... Grogne soudainement Ahina une fois qu'elle a capté qu'elle vient d'essuyer toute la terre sur la toge de sa mère et que cette même toge est (était) blanche...

Sans plus d'ambages, les doigts de la jeune fille détachent le noeud qui retenait jusqu'à lors l'improbable tenue qui chute lourdement sur le sol. Après avoir claqué sèchement la fesse de Kappa dont elle s'attend à ce qu'il lui hurle que ça n'est pas correct pour une jeune fille, elle plonge dans l'eau cristalline.
Lorsqu'elle émerge elle se trouve au milieu de la source en barbotant avec un plaisir clairement affiché.

- Bah alors tu viens ? Personne ne t'emmerdera aujourd'hui, parole de grecque !
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Ven 6 Sep - 20:30



Ma question trouva bientôt une réponse lorsque la jeune fille s’arrêta devant une paroi rocheuse qu’elle me montra fièrement comme si elle avait découvert le Saint Graal. Ce n’est que lorsque mes yeux se posèrent sur la faille creusée à sa base que je compris où elle voulait en venir. Mon regard s’agrandit tandis que je m’agenouillais pour mieux l’examiner. Après un rapide coup d’œil, je pus constater qu’une sorte de tunnel naturel creusé à même la roche s’enfonçait dans la falaise. Tournant des yeux interrogateurs vers Ahina qui semblait toujours aussi fière :
- Tu comptes pas me faire crapahuter là dedans, quand même ? lâchai-je en m’imaginant à quatre pattes dans ce tunnel exigu et mal éclairé.

Mais la belle ne me laissa pas le temps de poursuivre et me força à m’engouffrer dans le passage. Et nous voilà rampant dans une obscurité assez gênante à tâtonner pour pouvoir se repérer et avancer.
- Tu me paieras ça, grognai-je en constatant qu’une fois de plus je me retrouvais dans une galère inhabituelle mais divertissante par sa faute.
Quelques minutes s’écoulèrent sans qu’aucune sortie ne soit visible au bout du chemin.
- Dis donc, t’es sûre qui a une sortie à ton machin, là ? Lâchai-je en avançant toujours.
Moins de vingt secondes plus tard, un éclat de lumière au bout du tunnel vint combler mes attentes :
- J’ai rien dit… ajoutai-je faiblement avec un sourire satisfait.

Une cinquantaine de mètres de plus et je pus enfin me redresser. Pas mécontent de pouvoir me relever, éclairé par la lumière du jour, il me fallut quelques temps pour m’habituer de nouveau à celle-ci. Et lorsque je pus enfin distinguer les lieux, ma bouche forma un « O » d’étonnement et d’émerveillement. On eût dit un lieu enchanté : de l’eau coulait doucement le long des parois pour se déverser dans une sorte de cuve naturelle qui formait un bain à l’abri de tous les regards. Je fis quelques pas vers le mini lac avant de m’accroupir pour y tremper ma main. L’eau était bonne et fraîche, une véritable bénédiction par un temps chaud comme celui que nous avions. Tournant un regard heureux vers Ahina, je lui dis alors :
- C’est génial, cet endroit ! Faudra revenir avec de quoi se baigner ! lui dis-je en regrettant de ne pas avoir un short en lin et de quoi me sécher. Mais comment t’as trouvé un endroit pareil ?

Loin de me répondre, la belle brune commença à dénouer sa grande toge tandis que mes yeux s’agrandissaient à nouveau :
- Mais qu’est ce que tu… ?
Lorsque le vêtement tomba au sol en dévoilant le corps nu d’Ahina, je fis aussitôt volte face pour dissimuler mon visage devenu écarlate jusqu’aux oreilles. Malgré son jeune âge, la jolie brune avait déjà des charmes qui ne me laissaient pas indifférent.
- Qu’est ce que tu fais ?! Je suis juste devant toi, je te signale ! Ca t’arrive souvent de te dénuder devant des garçons, et sans prévenir encore ?!
Mais il en fallait plus pour que la jolie brune aux yeux de jade se démonte. Au lieu de ça, elle me donna une petite fessée, qui me fit faire un bond de surprise et plongea dans le lac. Visiblement très à l’aise dans l’eau malgré son absence de tenue, elle m’invita carrément à la rejoindre. Toujours de dos, et plus embarrassé que jamais, je répondis :
- Je ne peux pas ! Je n’ai pas de quoi me baigner, ajoutai-je en baissant la tête et la voix. Et je ne peux quand même pas…
Ma voix ne termina pas ma phrase alors que mes oreilles devenaient de plus en plus écarlates à l’idée d’un bain nu avec Ahina.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Sam 7 Sep - 16:22

- Mais oui, mais oui, allez avances. Fait-elle d'une voix amusée alors qu'elle l'entend grogner.

Il est de notoriété publique que le plus rancunier des deux jeunes gens c'est bien elle. Alors il peut grommeler tout son soûl, non seulement il ne lui en voudra pas, mais en plus il se sentira sans doute bien bête quand il débouchera sur la surprise qu'elle lui réserve.
Et hop, bingo ! Le voilà bouche béé lorsqu'ils atteignent enfin la sortie de ce corridor de pierre, qui semblait pourtant n'en plus finir il y a à peine quelques secondes.

- Je l'ai découvert il y a longtemps, quand j'étais haute comme ça.

Alliant le geste à la parole, sa main s'abaisse jusqu'à son genoux. C'est sans doute relativement exagéré, mais il est cependant certain qu'elle ne savait pas marcher depuis fort longtemps à cette époque.

- Je suis tombée dessus par hasard. Dans mes souvenirs je croyais être arrivée en Olympe... du coup j'y suis restée si longtemps que maman était morte d'inquiétude et avait déjà ameuté la moitié du village. Je te raconte pas l'avoinée que je me suis pris quand je suis rentrée couverte de boue après des heures et des heures...
Lance-t-elle en grimaçant au souvenir de la seule claque que sa mère lui eut mise dans sa vie.

- J'ai plus eu le droit de sortir pendant des sièèèèècles après ça. J'avais juste le droit d'aller voir le Grand Pope une seule fois par semaine. C'était affreux... Du coup j'ai mis des mois à retrouver l'endroit quand j'ai de nouveau eu le droit de passer les portes du village.

Après ce bref récit de sa turbulente vie, un de plus pourrait-on dire, que Kappa ignorait jusqu'à présent, la toge chute et la brune saute dans l'eau avec la délicatesse d'un ours des Carpates.
C'est un rire à gorge déployée qui accueille la gène du futur chevalier d'Athéna.

- Ah bon t'es là ? J'avais même pas remarqué dis donc ! La prochaine fois je te préviendrai promis ! Lance-t-elle à moitié morte de rire.

Elle manque de lui faire remarquer qu'il n'est pas "un" garçon mais "son" ami d'enfance, mais elle s'abstient. A première vue il y a de fortes chances pour qu'il ne saisisse pas la nuance et qu'en plus il se vexe. Cet après midi étant consacré à lui faire oublier ses soucis du moment et à faire en sorte qu'il se détende, l'impétueuse lui évite donc tout commentaire plutôt mal venu.

- Mais on s'en fout rho ! Un cul est un cul Kappa. Faut t'endurcir* garçon hein ! Dit-elle alors qu'elle se rapproche du bord en envoyant une gerbe d'eau fraîche sur le jeune garçon.

Extirpant un bref soupir amusé, Ahina fait volte face vers la paroi de pierre d'où s'écoule un léger fil d'eau, tournant ainsi le dos au timide aux oreilles écarlates.

- Bon je regarde pas, c'est mieux comme ça ? Allez Kap', on a pas toute la journée. Fais pas ta jouvencelle ! Franchement c'est vraiment moi le mec du couple.

Et sur ces mots elle éclate de nouveau de rire, visiblement très amusée par la situation.

* Pas de commentaire merci *ZBAF*
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Sam 7 Sep - 20:24



Barbotant dans le lac comme un bien heureux, Ahina trouvait visiblement la situation extrêmement amusante. Elle aimait me tourmenter, et ne s’en cachait pas. Elle m’encouragea à la rejoindre en avançant que ça n’avait pas d’importance. Si j’avais été moins timide, je l’aurais rejointe sans hésiter. Après tout, si une fille dans le sanctuaire était capable de faire de moi ce qu’elle voulait, c’était bien elle. J’avais un faible pour elle, et par moments, il m’arrivait de me demander si la jeune brune ne s’en doutait pas et ne s’en servait pas pour me taquiner. Malheureusement, cette fois encore, ma timidité me força à rester de dos tandis que je sentais une gerbe d’eau dans mon dos.
- Je vais quand même pas me foutre à poil devant toi ?! Lui dis-je, frustré de ne pas arriver à être plus naturel et entreprenant dans un moment qui réunissait tous les ingrédients nécessaires.

Je l’entendis soudain se tourner et annoncer qu’elle ne regarderait pas. C’est alors que sa phrase suivante me bloqua :
- « couple » ? Répétai-je avec des yeux ronds comme des billes et un ton plein d’étonnement. Parce que tu nous vois comme un couple ? Risquai-je alors que mes joues étaient toujours aussi rouges.
Hésitant quelques secondes, je lui dis enfin :
- Bon, d’accord… J’arrive.

Retirant avec précaution mon haut tout en veillant bien à ce que la jeune fille ne regarde pas, je constatai malheureusement que les quelques bleus que j’avais sur le corps s’étaient encore assombris, et étaient toujours douloureux. Sans nul doute, Ahina les verrait, même dans l’eau. Restait à espérer qu’elle ne s’inquiéterait pas trop.
Mon regard fut alors accroché par la vision d’une Ahina nue et dos à moi dans ce lac, si vulnérable. Mes pensées commencèrent à déraisonner, et c’est d’un mouvement de tête que je chassai ces idées qui auraient sans doute fâchée la jeune brune.
En quelques gestes, mon pantalon en lin glissa à son tour sur le sol et c’est avec un habile plongeon que je rejoignis la belle dans le lac.

La sensation de l’eau fraîche était merveilleuse, et c’est avec une sensation de bonheur intense que j’inspirai en refaisant surface à la surface de l’eau.
- Qu’elle est bonne !! Lâchai-je en lui indiquant qu’elle pouvait se retourner.
A nouveau, tandis qu’Ahina se tournait vers moi, ma timidité prit le pas sur le reste. Mes joues s’empourprèrent en un clin d’œil et je ne sus que faire pour cacher ma déstabilisation. L’eau restait encore ma meilleure alliée. Feignant d’aller nager un peu, je disparus sous les flots le temps de trouver une meilleure idée. Mais il me fallait trouver vite. Sacrée Ahina, elle m’avait encore mis dans une situation impossible, et cela semblait beaucoup lui plaire. Et peut être qu’à moi aussi, en fin de compte, mais probablement pas pour les mêmes raisons…

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Sam 7 Sep - 22:26

Un grognement de mauvais augure s'extirpe de la poitrine de la brune lorsqu'il hurle une nouvelle fois à l'infamie. Non mais franchement y a pas idée d'être aussi pudique... Est-ce qu'elle fait autant de manières ? Et c'est lui qui veut devenir chevalier, eh bein ça promet !

- Je suis de dos, qu'est-ce que tu veux de plus ? Que je me mette en apnée ?

Et voilà qu'il tergiverse encore. Couple pas couple... euh attendez une seconde là. Sur le moment Ahina se retourne alors que son esprit a égaré en une fraction de seconde qu'elle devait justement rester de dos. Elle papillonne des cils tout en fixant Kappa d'un air incrédule. Mais étant donné que lui est toujours de dos, il ne verra donc pas l'expression de profonde perplexité qui orne ses traits avant qu'elle ne se retourne une nouvelle fois, faisant face à la petite cascade qui s'écoule à torrents.

- Euh bah oui... Naîos dit "le couple concrétise un ensemble de deux personnes liées par une volonté de former une communauté matérielle et affective". Donc ouais on est un couple quoi...

Et le tout est prononcé avec une désinvolture parfaitement improbable.
Sur le moment et même si son attitude n'en laisse rien sous entendre, il a quand même réussi à insinuer en elle un léger doute. Il faut dire que la brunette n'est guère au fait des choses de l'amour. Cela ne s'arrangera d'ailleurs pas en grandissant, contrairement à ce qui devrait être de l'ordre d'une implacable logique. Malgré tout... était-il troublé ? Non, elle doit se faire des idées.
Il a du mal à voir une fille à poil, c'est tout et que ce soit elle n'a rien à voir.

- Ah bah quand même ! Lâche-t-elle dans un soupir de soulagement quand il consent enfin à la rejoindre.

Quelques vêtements chutant sur le sol et un plouf plus tard, le voilà qui barbote à son tour dans l'eau. Suivant l'expression de satisfaction de l'apprenti chevalier, Ahina se tourne d'un bond en esquissant un grand sourire. C'était sûr qu'il allait aimer ! Elle ne s'attendait juste pas à ce qu'il fasse autant de simagrées !
Mais la joie est de courte durée quand elle constate qu'il s'empourpre jusqu'à la racine des cheveux et qu'il plonge immédiatement sous l'eau. Un sourire perfide se dessine alors sur le visage de la jeune fille.
Vous avez sans doute déjà vu un chat en pleine rébellion sociale... Vous savez... quand le fourbe félin a le ventre qui rase le sol, l'arrière train légèrement surélevé, sa queue fouettant l'air alors qu'il se dandine légèrement de droite et de gauche et que l'on pourrait jurer qu'un sourire perfide illumine son minois ? C'est à peu près à ça que ressemble Ahina à cet instant.
Les prunelles suivent les mouvements de Kappa tels deux prédateurs de jade, alors qu'il prend un léger virage l'amenant dans sa direction.

- Parfait... Murmure-t-elle pour elle même alors qu'elle bondit dans un saut sur l'adolescent une fois qu'il sort la tête pour reprendre sa respiration.

Elle s'accroche à son cou alors qu'elle se tient plaquée dans son dos en rigolant de plus belle en imaginant la tête qu'il doit tirer. Son rire meurt cependant très vite lorsque ses iris de jade tombent sur les nombreux bleus qui parsèment le haut de ses épaules et ses bras.

- Oh putain... ils n'y vont pas de mains mortes dis donc... Constate-t-elle légèrement contrariée alors qu'elle passe son index sur une omoplate noircie par les coups.

- T'inquiètes pas, quand tu seras chevalier d'Athéna tu ne sentiras plus rien ! Enfin ou pas... mais tu seras assez fort pour tout encaisser, j'en suis sûre !

Et sur ces mots elle pose sa main sur son crâne en ébouriffant la chevelure châtain empreinte d'humidité.
Et comme si le destin s'acharnait sur ce pauvre Kappa et sa pudeur hors norme, Ahina s'extirpe soudainement des flots, le buste complètement à l'air alors qu'elle tend la main vers le bord opposé du rivage.

- Purée regardes ce papillon là ! Il est superbeeeeee !
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Sam 7 Sep - 22:52



L’escarmouche tentée quelques seconds plus tôt concernant le fait de former un couple avait constitué un échec terriblement cuisant. Et tout en nageant sous l’eau, je ruminais mon échec en pensant que j’aurais dû le savoir. Ahina n’avait jamais semblé s’intéresser aux jeunes garçons de son âge, même les beaux grecs qui comptaient parmi les meilleurs des apprentis. Peut être n’était elle tout simplement pas intéressée par cela. Alors que mon esprit vagabondait en quête de réponses, je me rendis compte que je manquais d’oxygène et qu’il me fallait remonter. C’était sans compter sur la véritable embuscade de la miss qui s’accrocha à mon cou en attaquant lâchement par derrière. Le contact de sa poitrine sur mon dos me fit me redresser* comme si mon officier supérieur était entré dans la pièce. Les dents serrées, la mâchoire crispée, mon expression fut probablement ridicule mais fort heureusement, personne ne la vit jamais puisqu’Ahina était dans mon dos.

Le contact de son doigt froid sur ma peau déclencha en moi un léger frisson tandis qu’elle commentait les cadeaux laissés sur ma peau par les autres enfants. Embarrassé, je pris sur moi de minimiser rapidement la chose :
- C’est rien, t’en fais pas. Ca fait moins mal qu’il n’y parait, ajoutai-je en me tournant vers elle et en lui souriant pour la première fois sans ressembler à une tomate.
Je ne pus réfréner un grognement lorsqu’elle ébouriffa mes cheveux trempés :
- Rahh, mais t’as fini, oui ?!
Sans prendre la peine de répondre, la jolie brune se rapproche soudainement du bord :
- Mais qu’est ce que tu…
Elle ne me laisse pas terminer ma phrase et sort de l’eau, telle une véritable sirène. Je ne pus m’empêcher de la trouver belle et mon regard ne se détacha pas d’elle, même si mes joues s’empourprèrent légèrement. Toutefois, lorsqu’elle fit comme si de rien n’était, je pris cela comme une véritable provocation. L’heure de la vengeance avait sonné…

Une lueur de revanche et de malice passa dans mon regard soudain redevenu vif et observateur. Avançant vers elle en faisant mine de chercher le papillon, je fis un bond dès que je fus à portée avant d’attraper son bras. Devant sa surprise, je lui dis alors :
- T’en fais un beau de papillon, toi ! Allez, à la baille !

Un simple mouvement de levier du bras et la belle bascula à nouveau dans l’eau, attirée par mon poids. Il lui fallut quelques secondes pour émerger mais lorsque ce fut le cas, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire.
- Non mais tu crois quand même pas que je vais me laisser faire tout l’après midi, si ?! ajoutai-je en lui tirant la langue.

[HRP :*Aucun commentaire, merci Razz ]



Dernière édition par Kappa le Mer 21 Mai - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Sam 7 Sep - 23:19

Elle le dévisage d'un air incrédule lorsqu'il lui explique que la douleur est moins cuisante qu'il n'y parait. Il se fout d'elle là ? Et quand bien même ces marques ne seraient pas si douloureuses que ça, elle doute fort qu'il en fut autrement quand il avait reçu les coups qui les avaient occasionnées.
Elle esquisse un moue dubitative pour toute réponse, visiblement peu convaincue par ses arguments.  

- Mais qu'est-ce qu'il te prend tout à coup...
Lance-t-elle d'un air étonné.

Et le voilà qui râle maintenant... Depuis le début de l'après midi ça bougonne, ça s'empourpre, ça s'insurge, sa fulmine, ça soupire... bah merde à la fin ! C'était une bonne idée d'essayer de le détendre un peu tiens.
Presque vexée, Ahina se détourne de lui au moment où... OH un PAPIGNON !
Et là c'est le drame. Un Kappa qui s'extirpe de l'eau et un bras happé plus tard, voilà notre brune sous l'eau en train de boire la tasse. Lorsqu'elle réapparaît elle tousse comme un bébé aurait avalé son biberon de travers tandis que le brun la nargue avec un certain amusement.

- T'es nul. Lâche-t-elle entre deux quintes de toux.

Alors qu'elle reprend un tant soit peu son souffle, elle dévisage l'adolescent de ses prunelles perçantes alors qu'elle se rapproche de lui tout en nageant.
Arrivée à sa hauteur elle prend soin de rester dans l'eau jusqu'au cou mais lève cependant les bras en signe de drapeau blanc.

- Je comprends pas un truc... faut que tu m'expliques là.

Ses bras retombent sous la surface, le long de son corps, alors qu'elle dévisage Kappa avec sérieux. Un sérieux qu'on ne lui voit pas souvent d'ailleurs.

- C'est quoi le problème aujourd'hui ? Je pensais que ça te détendrait et que tu serais content de passer l'après midi ici et avec moi... et tu ne fais que ronchonner et te plaindre... alors je comprends pas. C'est quoi qui te trouble ?

A ces derniers mots ses mains fraîches se posent sur les joues de son ami alors qu'elle le fixe d'un air presque inquiet. A cet instant elle est persuadée qu'il a des soucis dont il ne veut pas lui parler.

- Tu sais que tu peux tout me dire non...
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Sam 7 Sep - 23:51



- Alors, elle est sucrée ? Ou Salée ? Lançai-je à la brune qui venait de boire la tasse et prenait un air bougon.
Ahina ne répondit pas et se mit à nager doucement dans direction en reprenant soudain un air sérieux. Ses yeux de jade me détaillèrent en silence avant qu’elle me demande de lui expliquer quelque chose. Etonné, je lui répondis aussitôt :
- Bah, j’t’écoute !
Lorsque les mots qui suivirent sortirent de sa bouche, mon cœur se mit à battre si fort que j’eus l’impression que même sous l’eau, Ahina pouvait l’entendre. Je le maudis silencieusement de ne pas rester calme. Mais la question de la jeune fille était l’une des pires qui pouvaient être posées. Je ne pouvais rien lui dire. « Ahina, je crois que je t’aime ». Elle m’aurait ri au nez, et m’aurait répondu « mais qu’est ce que tu racontes encore ?! ». Je n’étais pas franchement pressé de subir pareille humiliation.
- Non, je n’ai rien, je t’assure… C’est juste que…

Les derniers mots moururent dans ma gorge tandis qu’elle posait ses mains si douces et mouillées sur ses joues. A nouveau, mon cœur s’emballa dans ma poitrine. Tout lui dire ? Non, certainement pas. Si elle savait, elle ne me dirait surement pas ce genre de chose. Peut être avais-je eu tort, après tout. Peut être n’avait elle jamais rien soupçonné…
Une lueur de tristesse passa pendant un instant dans mon regard, et un sourire triste s’afficha sur mes lèvres. Oui, j’avais un secret, et non, je ne pouvais pas le lui dire. Parce que notre amitié était bien plus importante que les sentiments que je pouvais éprouver pour elle. Ma main se posa sur la sienne, avant que je ne réponde enfin :
- Tout va bien, je te promets. Je suis juste fatigué par l’entraînement qui doit me mettre de mauvaise humeur. Ton idée de venir ici était géniale. Merci !

Un sourire qui se voulait rassurant se dessina sur mon visage, accompagné d’un clin d’œil. Puis je lui fis une bise sur la main avant de m’éloigner en nageant sur le dos. J’étais moi aussi redevenu parfaitement sérieux, et mon regard était emprunt de nostalgie. Les yeux rivés vers le ciel, d’un air pensif, je lui demandai subitement :
- Il t’est déjà arrivé de penser à ton avenir ?
Je fis quelques battements de pied pour nager un peu avant de poursuivre :
- Je veux dire : ce que tu feras dans la vie ? Avec qui tu feras ta vie ? Tout ça, quoi. Comment tu te l’imagine dans dix ou quinze ans.
Un nouveau silence, puis :
- Des fois, il m’arrive de me demander comment ma vie pourrait être si je n’avais pas choisi la voie d’apprenti. Je pourrais envisager d’avoir une femme, puis une famille, dans quinze ou vingt ans. C’est bizarre, n’est ce pas ? On se rend toujours compte de ce qu’on peut vouloir une fois qu’on ne peut plus l’avoir. Malheureusement, si je deviens chevalier, je ne pourrai jamais fonder de famille… ajoutai-je en m’imaginant secrètement fonder une famille avec Ahina, dans une autre vie, ou dans un autre monde…

Une nouvelle fois, je m’interrompis, puis :
- La vie de chevalier n’est pas faite pour fonder une famille. Si il y a bien une chose que mon père m’a appris, c’est bien ça…


Dernière édition par Kappa le Mar 6 Oct - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Dim 8 Sep - 20:13

- Juste que...?

Ahina le dévisage avec insistance alors que Kappa semble hésiter à lui confier ce qui lui pèse. Pourquoi tant de mystère ? Elle peut tout entendre, il le sait pourtant... Bon certes les réactions engendrées par d'éventuelles révélations ne seront pas forcément toutes auréolées d'un calme olympien. Peut être qu'elle s'énervera, peut être pas... Mais bon ce principe mis à part, et dont il a parfaitement conscience de toutes façons, la brune ne comprend vraiment pas pourquoi il se retient.

Le regard et le sourire triste, il finit par rebrousser chemin au moment même où elle espérait qu'il relâche enfin ce qu'il a sur le coeur. Mais non... non seulement il ne dit rien, mais en plus de cela, et le pire de tout finalement...

- ...c'est la première fois que tu me mens. Extirpe-t-elle dans un souffle lorsque la main de l'adolescent se pose sur la sienne.

Il ne croit quand même pas qu'elle va gober un truc aussi énorme que "je suis fatigué par l'entraînement" ! Cette expression de peine qui se dessinait jusqu'à il y a deux pauvres secondes sur son visage, ne peut que l'engager à être certaine qu'il lui sort un bien vilain mensonge.
Mais contre toute attente la brune ne s'énerve pas. En temps normal elle lui aurait sans doute gueulé dessus à grand renfort de gestes colériques. Mais là... rien ne vient. Une profonde déception envahit soudainement son coeur qui se fait si lourd à cet instant. La première fois qu'il lui ment aussi éhontément... la première. Alors si elle tente de se rassurer en se remémorant la confiance sans faille qu'elle lui voue et l'amitié indéfectible qui les lie, la pilule est malgré tout assez difficile à avaler.

Ses mains délaissent les joues humides alors que Kappa saisit l'une d'elle au vol pour y déposer un léger baiser. La retirant comme si elle venait d'être dérangée par une bestiole indésirable, elle plonge la main qu'il vient de frôler des lèvres dans l'eau fraîche. Ses joues s'empourprent violemment, la chaleur montant à son visage semblant encore plus cuisante que le lourd soleil de Grèce. Ahina plonge complètement sous l'eau en esquissant une grimace de rage qui libère simplement quelques bulles d'air venant éclater à la surface.
Lorsqu'elle émerge Kappa nage un peu plus loin, pour son plus grand soulagement.

- Non jamais. Tranche-t-elle d'une voix plate à sa première question.

Elle se retourne brusquement lorsqu'il poursuit, développant un plus avant sa question.

- Avec qui je ferai ma vie ? Bah avec toi ! Non ?

Désarmante Ahina qui parle toujours trop vite et dont la mine se fige soudainement lorsqu'il achève ses mots. Elle aurait du la boucler tiens.
Elle n'y avait jamais pensé avant... Ne pas avoir de famille si on choisit la voie de la chevalerie d'Athéna. Un élément qui la percute si violemment qu'elle tangue une brève seconde avant de poser une main sur le rebord puis l'autre sur son front.
Bien sûr... quelle idiote. Elle imaginait quoi ? Qu'il allait rester tranquillement là toute sa vie ? Qu'ils seraient toujours ensemble jusqu'à la fin des temps ? Et puis de quelle relation parle-t-on là au juste...
Emportée dans la nébuleuse de ses pensées et de sentiments incompréhensibles qui la submergent sans ménagement, sa tête commence à lui tourner, le paysage réjouissant qui les entoure dansant sous ses prunelles comme s'il se moquait d'elle. Sa prise se referme un peu plus fermement sur la roche alors que ses joues s'empourprent, non pas de gêne, mais presque fiévreusement.

- Kappa... Je...

La main relâche doucement le rebord pour glisser le long de son flanc. Les paupières à demi closes, la respiration légèrement saccadée, le corps devenu si lourd plonge dans l'eau claire en s'enfonçant tendrement dans son lit.
Alors que l'eau la recouvre complètement, l'inconscience frappant funestement aux portes de son âme, l'esprit de la brune se répète en boucle les derniers mots qu'il a prononcés alors qu'une larme invisible perle au coin de son oeil pour être immédiatement absorbée par la masse aquatique qui les entoure.
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Dim 8 Sep - 22:40



Les mots d’Ahina m’avaient transpercé le coeur, et les battements de ce dernier s’étaient aussitôt accélérés. Même si ces mots n’avaient probablement pas la même signification pour la jeune fille que pour moi, ils étaient sortis sans qu’elle y réfléchisse vraiment. Cela ne pouvait signifier qu’une chose : je comptais beaucoup à ses yeux, et même si elle n’était pas capable de partager ses sentiments ou même de les comprendre, elle ne voyait pas son avenir sans moi. Oui mais voilà, je ne pouvais pas espérer le moindre avenir avec elle de la manière que je l’espérais. Au moins pouvais-je me raccrocher à l’idée que je la verrais grandir et devenir une belle femme en la croisant régulièrement dans Rodorio lorsque je serais devenu chevalier. Idée qui disparaîtrait moins d’un an plus tard lorsque Naîos m’annoncerait que pour notre entraînement, nous allions quitter Rodorio.

Savoir qu’Ahina grandirait et trouverait quelqu’un d’autre que moi pour partager sa vie m’était insupportable en cet instant, mais je ne pouvais rien faire, rien dire. Et mon malaise s’intensifia encore davantage lorsque mes yeux se posèrent sur elle et que je vis le malaise dont elle était victime à son tour. Quelque chose l’avait touchée dans mes paroles, et tenter de me cacher son visage ne changerait rien. Sa gestuelle s’était radicalement modifiée depuis quelques secondes et je la connaissais trop bien pour ne pas le voir. A défaut de la comprendre, je la connaissais très bien.
- Ahina ? Ca va ?

Mais elle ne répondit pas, sombrant soudainement dans l’eau, comme happée par les flots. L’inquiétude me gagna immédiatement, alors que je répétais son prénom, l’appelant d’une voix de plus en plus inquiète en m’approchant d’elle. Mais mon instinct m’avertit qu’il fallait intervenir, et vite. Plongeant sous l’eau à vive allure, je vis le corps visiblement inanimé d’Ahina reposer au fond de l’eau. Mon cœur s’emballa, fou d’inquiétude tandis que je prenais la jeune fille dans mes bras. M’appuyant puissamment sur le fond pour remonter rapidement à la surface, je me rapprochai immédiatement du bord. Délicatement, je posai le corps inerte de la petite brune sur le bord avant de poser ma tête sur son ventre : elle ne respirait plus.
- Oh, non ! Me fais pas un coup pareil !

M’extirpant d’un bond hors de l’eau, je la mis en position pour lui faire du bouche à bouche avant de souffler de l’air dans sa bouche entre ouverte. Puis, le massage cardiaque commença :
- Un… Deux… Trois… Quatre… Cinq…
De nouveau un peu d’air, puis :
- Un… Deux… Trois… Quatre… Cinq… Allez, reviens !
Puis, tout à coup, alors que j’allais reprendre inlassablement le massage cardiaque, Ahina reprit conscience en recrachant l’eau qui s’était invitée dans ses poumons. Je pris alors conscience que je tremblais de la tête aux pieds. Oubliant tous mes doutes ainsi que les éventuelles conséquences, je me jetai à son cou, la serrant dans mes bras de toutes mes forces. Une larme coula le long de ma joue avant que je ne lui dise doucement à l’oreille :
- Ne me refais plus jamais une peur pareille… Qu’est ce que je deviendrais sans toi… ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Dim 8 Sep - 23:20

A douze ans est-ce que l'on sait vraiment ce que l'on veut... Et pour autant que ça puisse être le cas, est-on réellement conscient des tenants et aboutissants de nos propres décisions... A-t-on le choix ou pas. Pouvons-nous comprendre ce que sont les vrais, les purs et les forts sentiments qu'entraîne l'amour. Est-on à même d'entendre son coeur battre pour une autre personne et pouvons-nous seulement en porter toute la valeur. Et plus encore... quand on s'appelle Ahina, que l'on a douze ans et que l'on n'a jamais été proche que d'un seul être en ce monde, est-il concevable de réaliser que la candeur n'excuse pas tout, n'explique pas tout...

Finalement elle se sent presque bien au fond de cette crique miniature posée là par la magie des dieux. Elle se sent calme, apaisée comme elle ne l'a jamais été auparavant. Ses paupières se ferment doucement alors que la conscience l'abandonne. Pourquoi un tel état. Comment, elle qui est d'ordinaire si forte, qui ne pleure jamais, qui ne montre jamais qu'elle a mal, peut-elle sombrer ainsi aussi facilement... Certes elle est encore bien jeune. Mais cela justifie-t-il vraiment tout cela ?

Une pression sur sa poitrine lui extirpe une violente toux alors qu'elle recrache l'eau qui s'est immiscée dans ses poumons. La quinte de toux dure quelques secondes alors qu'elle se sent de nouveau happée par une force qui la dépasse. Mais cette fois ça n'est pas un malaise qui l'étreint, mais bien le jeune garçon qui l'a tirée de l'eau.
Son visage repose contre son épaule alors qu'elle tousse encore un peu, ses paupières s'ouvrant et se fermant brièvement comme si elle s'éveillait après un mauvais rêve.

- Tu vois...

Sa voix s'extirpe dans un murmure alors que ses bras se lèvent dans un lent mouvement pour venir entourer le torse juvénile de Kappa.

- J'avais raison hein... tu seras toujours là pour me protéger. N'est-ce pas...

Fermant doucement les yeux, en proie à une fatigue soudaine et certainement due aux émotions récentes qui ont envahi aussi bien son corps que son esprit, la brune reste ainsi contre l'épaule de celui qu'elle appelle son ami d'enfance.
Le silence s'instaure durant de longues minutes sans qu'aucun des deux ne le brise. Les mots qu'il vient de prononcer font leur chemin dans sa tête alors qu'elle finit par rouvrir les paupières sans pour autant bouger. Elle déglutit sombrement, comme si elle redoutait de prononcer les mots qui lui viennent pourtant si spontanément. A cet instant elle paierait très cher pour qu'il ne la regarde surtout pas. Après un léger pincement de lèvres et un infime froissement de sourcils, sa voix passe de nouveau la barrière de ses lèvres.

- Kappa... et moi... qu'est-ce que je vais devenir quand tu seras chevalier...
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Lun 9 Sep - 0:06



Cela faisait longtemps que j’avais rêvé de cette étreinte, et lorsqu’elle se produisit, je profitai de chaque seconde, les yeux fermés, le visage au creux de son cou. Plusieurs minutes durant, un silence s’installa entre nous. C’était une des rares fois où je voyais Ahina se laisser aller à dévoiler ses émotions, et je fus agréablement surpris lorsque ses bras se posèrent autour de mon torse. Je ne sus que répondre lorsqu’elle rompit finalement le silence, car je n’en connaissais moi-même pas la réponse. Et je n’avais aucune envie de lui mentir. Libérant légèrement mon étreinte, je plongeai mon regard dans le sien avant de remettre avec douceur une mèche de cheveux derrière son oreille.
- Ne t’en fais pas pour ça, on y est pas encore, lui dis-je avec mon plus beau sourire. Allez, rhabillons nous, le soleil décline déjà !

Nous nous exécutâmes rapidement, et tandis que je remettais mon haut, je me tournai soudain vers la jeune fille :
- Ahina ? Ca te dit de venir dormir à la maison ce soir ?
Ce n’était pas la première fois que cela arrivait, mais c’était en revanche la première fois que je le lui demandais parce que je ne voulais pas être séparé d’elle cette nuit là. Nous reprîmes le corridor étriqué pour quitter les lieux avant de regagner le paisible village dominé par le Sanctuaire d’Athéna, puis nous nous séparâmes au croisement d’une rue afin que la jeune fille prévienne sa mère qu’elle ne serait pas là ce soir. Je pris quant à moi rapidement le chemin de la maison.

Au détour d’une rue, les formes familières de la grande maison de style méditerranéen apparurent non loin de là. Forçant le pas, j’entendis alors des aboiements aigus m’indiquant que mon comité d’accueil habituel arrivait déjà. Lorsque j’ouvris la porte, c’est un petit chiot pas bien grand qui m’attendait en aboyant joyeusement, remuant frénétiquement la queue pour me faire la fête.
- Salut, toi ! Comment vas-tu Leto ?! lui dis-je en le caressant affectueusement.
Puis, me redressant, je fis quelques pas dans la maison avant d’appeler :
- Papa ?! Papa ?!
- C’est toi, fiston ? répondit une voix familière à l’étage.
- Oui, c’est moi ! Dis donc, tu as prévu quoi pour manger ce soir ?! Je te demande ça car on sera trois ! Ahina vient dormir à la maison !
- Encore Ahina ! Répondit soudain Naîos qui descendait les escaliers. Décidément, c’est le grand amour en ce moment, ajouta t’il d’un ton taquin.
- Je ne vois pas de quoi tu parles, répondis-je nonchalamment en prenant Leto dans mes bras.
- Oui, c’est ça, répondit l’homme à la chevelure argentée. Ben, en attendant, vas sortir le futon et mets le dans ta chambre pour qu’elle puisse dormir quelque part. Et puis, laves toi et changes toi, tu t’es mis dans un état épouvantable !
- Oui, chef ! Rétorquai-je gaiment avant de disparaître à l’étage.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Lun 9 Sep - 12:54

Bizarrement, car c'est un état qu'elle ne connaissait pas jusqu'à aujourd'hui à vrai dire, l'adolescente se sent extrêmement lasse... presque déprimée.
Elle qui avait voulu lui remonter le moral et le sortir un peu de tous ses soucis quotidiens, entre la mésentente avec les autres apprentis et son entraînement, voilà qu'elle a tout fichu en l'air. Un profond soupir s'extirpe de sa poitrine.

- Je suis désolée... Souffle-t-elle avec une certaine once d'amertume au fond de la voix.

Et pour une fois... on dirait que les rôles sont parfaitement inversés. C'est lui qui la secoue, bien que sans doute plus doucement qu'elle ne le ferait, alors qu'il la saisit à bout de bras en lui adressant un sourire aussi désarmant que ceux qu'elle est elle-même capable d'engendrer. Il la rassure avec gentillesse alors qu'elle papillonne plusieurs fois des paupières comme si elle ne comprenait pas un traître mot de ce qu'il raconte.
Ce n'est que lorsqu'il se relève, comme si la fracture du contact la ramenait à la réalité, que la brune secoue légèrement la tête avant de baisser les yeux.
Et à ce moment...

- KAPPA ! Je te ne savais pas pervers dis donc !

Elle prononce ces mots alors qu'elle semble se rappeler subitement qu'elle est aussi nue que l'enfant venant en monde. A moitié amusée et furieuse, elle roule en boule le pantalon du jeune homme et lui jette à la figure.
Le temps qu'il s'en dépêtre, elle se tient devant lui, mains derrière le dos, un large sourire taquin sur les lèvres alors que sa toge, pas mieux nouée qu'avant, cache enfin sa nudité aux yeux de son ami.

- Dormir chez toi ? Répète-t-elle en posant son index sur sa lèvre inférieure d'un air songeur.

- Hum oui ! Ok !

Il était peu probable qu'elle dise non. Elle n'avait jamais dit non... comme il n'avait jamais dit non non plus d'ailleurs. La seule différence est que lorsque le brun venait dormir chez elle et depuis les 2 dernières années, il avait à se coltiner un sermon paternel d'au moins une heure.
Aaron, le père d'Ahina, n'est pas vraiment du genre à laisser n'importe quel gringalet s'approcher de sa fille et encore moins dormir avec elle. Mais Kappa faisant parti du paysage depuis de nombreuses années, il le laissait plutôt en paix finalement...

Tapant dans la paume de leurs mains comme s'ils s'apprêtaient à mettre en action un nouveau plan machiavélique, ils se séparent à un carrefour, Kappa se dirigeant vers chez lui tandis qu'Ahina se rend chez ses parents en courant comme si le diable était à ses trousses.

- AHINA !

Glurps... ça sent l'engueulade. Faisant comme si elle n'était pas couverte de boue de la tête aux pieds et que ce qui la couvre ne ressemblait pas plus à un torchon bon à jeter aux ordures qu'à la toge de sa mère; la petite brune saute vers sa mère dans un élan filiale absolument disproportionné par rapport à ses habitudes.

- Maman chérieeeeee

ZBAF !
Une paume se plaque sèchement sur son front et la maintient à bonne distance. Le geste n'est pas méchant et n'a pas pour but de faire mal, juste de mettre un peu de pression. Effet escompté garanti.

- Sois pas fâchée... je te jure que j'ai pas fait exprès...

- Mais ça je le sais ! Tu ne fais jamais exprès ! Mais c'est pas pour autant que tu ne les accumules pas ma fille !

Hups...

- Hum... je suis désolée...

Et là... sauvée par le Gonnnnnng !

- C'est bon Esther... Arrêtes de râler, c'est qu'un bout de tissu qui n'a rien à envier à un drap...

Un papa... c'est la chose la plus merveilleuse pour une fille ! Surtout lorsqu'il s'appelle Aaron ! Toujours assez conciliant, sauf lorsque Kappa vient dormir certes, il n'est pas rare que le père de la brune ne prenne son parti en presque toutes les situations. Et finalement, le caractère tempéré de sa mère aidant, cet état de fait a tendance à l'amuser plus qu'il ne la contrarie.

- Bon puisque l'affaire est résolue... Je peux dormir chez Kappa ?

- Hein ?!!!
- Bien sûr ma chérie !

Eh hop... ni vu ni connu je t'embrouille. Esther se sent bien sûre obligée de prouver qu'elle aussi peut avoir la main mise sur sa fille contre son père et se met en devoir de le lui prouver.
Alors que le ton monte légèrement, un début d'embrouille éclatant dans le couple sans qu'Ahina n'en culpabilise une moindre seconde, la jeune fille pénètre en trombe dans la maison en faisant voler la toge qui atterrit par terre. En deux secondes elle enfile un pantalon beige, une ample tunique de la même couleur, elle se débarbouille le visage à l'eau froide et ressort aussi vite qu'elle est rentrée.

- A demain, je vous aime !

- Ahinaaaa dis à Naoîs qu'il passe me voir demain !

- Okkkkkkkkkk

Courant à travers les ruelles qui se nimbent doucement d'obscurité, Ahina arrive devant la porte de la maison et frappe 3 coups brefs.
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Lun 16 Sep - 1:35



La salle de bain était agréablement emplie de vapeur réchauffant l’atmosphère lorsque j’en vins à me débarrasser de mes vêtements pleins de boue. Une nouvelle fois, mon regard tomba sur les bleus impressionnants qui ornaient mon corps. Oui, cette fois, les autres gosses n’y avaient pas été de main morte. Pendant ce temps, Leto courait joyeusement dans la pièce en remuant la queue. Un sourire se dessina sur mes lèvres lorsque je le vis jouer avec mes vêtements sales. Lentement, mes jambes plongèrent dans l’eau chaude du bain et un frisson de plaisir me parcourut l’échine avant que je ne m’immerge totalement.

Allongé dans l’eau, mes mains vinrent machinalement se poser sur mon cœur alors que mes yeux fixaient le plafond sans le voir. Accentués sous l’eau, je sentais les battements de mon cœur aussi clairement que si je le tenais dans ma main. Celui-ci s’était emballé de nombreuses fois aujourd’hui, et ce n’était pas par hasard. De toute évidence, c’était dû à la présence d’Ahina. Celle qui avait pour ainsi dire été ma véritable amie depuis les premiers jours où j’étais arrivé au Sanctuaire serait elle devenue pour moi davantage qu’elle ne l’était auparavant ? Nous avions bien sûr toujours été proches ou presque. Mais là, un nouveau cap venait d’être franchi, je le sentais. Un cap que je ne pouvais pas me permettre de franchir puisque mon futur en tant que chevalier ne m’en donnait pas le droit. La vie de famille ne serait pas pour moi, et mon cœur se serra lorsque je repensai à la réponse d’Ahina, lorsque je lui avais demandé avec qui elle voyait son futur. Avec moi, pourquoi ? Avec qui d’autre ?

Les émotions se bousculaient et ma tête semblait sur le point d’imploser. Comme pour oublier mes ennuis, les laisser derrière, j’immergeai ma tête sous l’eau durant plusieurs dizaines de secondes. Là-dessous, aucun son ne me parvenait et je me sentais en paix, au moins pour un moment. Quand ma tête émergea du bain, Leto s’était levé en posant les pattes avant sur le bain pour m’observer sous l’eau. Mon visage tomba nez à nez avec le sien, et je me surpris à éclater de rire. C’est alors que la voix de Naios se fit entendre à l’étage inférieur :
- Kappa ! Dépêches toi, ta miss vient d’arriver !
- J’arrive ! Répondis-je sans même relever sa taquinerie.

M’essuyant rapidement le corps, je vis alors Leto gratter à la porte en jappant. Comprenant aussitôt, j’entrouvris pour le laisser sortir en lâchant :
- Allez, files !
Celui-ci s’exécuta, et j’entendis le jeune husky descendre quatre à quatre les escaliers pour aller accueillir Ahina. Enfilant ensuite une tenue de nuit, je descendis quelques secondes plus tard en souriant. Paré de vêtements bleu nuit amples et confortables, je vis la jolie brune dans le salon, s’amusant avec Leto.
- Désolé, m’excusai-je en lui souriant, j’ai été un peu plus long que je ne le pensais à prendre mon bain.
- Rendez vous donc utiles, les jeunes, et mettez donc la table ! me commanda gentiment Naios en commençant à cuisiner.
- Oui, chef, lâchai-je en même temps qu’Ahina avant de croiser son regard et d’éclater de rire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Lun 16 Sep - 21:09

La porte s'ouvre à la volée, dévoilant les dents blanches d'un Naîos en grande forme semble-t-il. Après avoir salué Ahina avec sa chaleur habituelle, il lui dit brièvement que Kappa est dans la salle d'eau avant de se mettre à hurler pour que l'apprenti daigne terminer ses ablutions et les rejoindre. *Comme si il n'avait pas assez trempouillé aujourd'hui*. Un sourire amusé nait sur les lèvres d'Ahina à cette pensée.

- Oh Leto ! Lâche-t-elle avec enthousiasme lorsque le jeune chien descend les marches quatre à quatre avant de poser ses pattes avant sur les épaules de la jeune fille.

Il n'est pas encore bien grand, mais Ahina étant vraiment petite pour son âge, l'animal n'a guère de difficulté à être à sa hauteur lorsqu'il se juche sur ses pattes arrières. La brune lui adresse de franches caresses tandis que Naîos retourne s'affairer dans la cuisine. Quelques brèves minutes plus tard, c'est un Kappa flambant neuf qui se présente à son tour.

- Ah bah, t'en as mis du temps. Le taquine-t-elle en le jaugeant d'un regard scrutateur.

D'une seule voix et dans un élan communs plus tard, les deux jeunes gens sont attablés après avoir dressé le couvert en un temps record.
Des oeufs, du lard grillé, du fromage. Naîos remplit la table de tant de victuailles que l'on pourrait imaginer qu'ils attendent encore du monde. Au final ça n'est pas le cas. Tant de profusion pourquoi ? Parce qu'Ahina est une véritable goinfre, ni l'un ni l'autre des deux habitants de la maisonnée ne peuvent l'ignorer. C'est donc après avoir chaleureusement remercier ses hôtes, que la brune se met à dévorer le festin comme si ça faisait des semaines qu'elle n'avait pas mangé.

- Naîos, j'adore quand tu cuisines ! Lâche-t-elle avec bonne humeur alors qu'elle plante avidement sa fourchette dans son quatrième oeuf au plat.

Après avoir obligé l'apprenti à avaler un grand verre de lait (c'est bon pour ce qu'il a !), tout en esquivant royalement celui que lui tend Naîos car elle a le lait en profonde horreur, Ahina adresse une dernière caresse à Leto avant de suivre Kappa dans sa chambre.
Comme d'habitude, elle lui fait son coup favori et laisse choir ses vêtements avant d'enfiler une chemise sans aucune forme qui lui tombe jusqu'aux genoux, la faisant presque ressembler à un fantôme. Faisant fit des grognements de l'adolescent, elle s'installe confortablement sur l'épais matelas que Naîos a placé au pied du lit de Kappa exprès pour elle.
Au départ le jeune garçon lui laissait son propre lit. Mais si les nuits d'Ahina ne sont pas agitées des mêmes cauchemars que son ami d'enfance, elle bouge tant que l'accident n'est pas rare. Au bout de la troisième nuit qu'il se la prenait sur le coin de la tronche en plein sommeil, il a convenu qu'il valait mieux qu'elle reste le plus près possible du sol.

- Eh bah... t'es pas très bavard... Fait-elle remarquer alors que la chambre est plongée dans un noir opaque, Kappa n'ayant pas ouvert la bouche depuis qu'ils ont quitté la salle à manger.

Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   Lun 16 Sep - 22:17



Le repas se déroula dans une bonne humeur rythmée par l’appétit entraînant d’Ahina, alors que je ne touchai de mon côté presque pas à mon assiette. Malgré tout, je dus en passer par l’éternel verre de lait fourni par Naios. Chose qui ne me dérangeait pas outre mesure à l’inverse de la jeune fille, qui détestait purement et simplement le lait. Aussi, lorsque j’eus vidé le mien d’une traite et qu’elle refusa gentiment le verre que lui tendait l’ancien chevalier, il me tendit le second verre que je bus à son tour après un léger soupir.
- Merci, ma puce, lui répondit affectueusement l’homme aux cheveux argentés.
Les assiettes se vidèrent rapidement, même si Ahina dut m’aider à terminer la mienne. Tout en empilant les assiettes, Naios se leva avant d’ajouter :
- Allez, allez vous coucher à présent. Demain, tu as entraînement, toi, me dit il en me fixant soudain plus sérieusement. Et ce n’est pas le moment de faiblir. Si vous discutez toute la nuit, Kappa le sentira lors de ses exercices de demain. Je compte sur toi, Ahina !
Puis, il rejoignit la cuisine en emportant la vaisselle sale.

L’entraînement… Oui. Devenir un chevalier, afin de servir la justice. Oui, mais à quel prix ? A nouveau, mon regard se posa furtivement sur la jolie brune alors que nous montions les escaliers en direction de la chambre. Si elle savait à quel point mon esprit était confus, à quel point j’avais envie de tout arrêter afin de préserver ce futur apparemment certain il n’y avait encore pas si longtemps aux yeux d’Ahina, que dirait elle ?
Nous entrâmes dans la chambre faiblement éclairée par quelques bougies. Et comme à son habitude, sans la moindre gêne, Ahina laissa choir ses vêtements au sol pour enfiler un habit de nuit. Lui tournant le dos, je murmurai alors :
- Toi, alors… Tu changeras jamais…

Sans rien dire de plus, je me couchai sur le côté, dos à Ahina. J’attendis qu’elle soit couchée à son tour avant de souffler les bougies. Aussitôt, la chambre fut envahie par l’obscurité de la nuit, propice aux confidences. Le fait qu’elle ne puisse pas voir mon visage me donnait du courage, mais celui-ci s’évapora lorsque la voix de la jolie brune s’éleva soudain dans les ténèbres.
- Non, c’est vrai… Excuses moi, je dois être fatigué… mentis-je pour dissimuler une nouvelle fois mon malaise.
Même dans le noir, je les entendais : ses battements étaient sourds, profonds, violents. Mon cœur était une nouvelle fois victime de la présence de la jeune fille, mais je ne pus rien lui avouer sur le sujet. Mes lèvres restèrent muettes.
- Bonne nuit, lui dis-je soudain avant de fermer les yeux.

Les minutes défilèrent, sans que je parvienne à trouver le sommeil. Une envie irrésistible s’emparait de moi, sans que je parvienne à comprendre d’où elle venait. Mais je le voulais. Tendant l’oreille, j’entendis la respiration apparemment régulière d’Ahina. Elle devait probablement dormir. Du moins, je l’espérais. Pour la première fois depuis que je m’étais couché, je me tournai pour être face à elle, et ma main descendit délicatement. Elle frôla son visage avant de tomber sur sa main à elle, posée non loin de son visage, qui était l’objet de ma convoitise. Mes doigts s’entremêlèrent avec les siens, et mon cœur se remit à battre la chamade. Pourtant, à présent que je tenais sa main, cela ne semblait plus aussi pesant qu’avant. Un sourire heureux se dessina sur mes lèvres :
- Bonne nuit, Ahina... et à demain, murmurai-je avant de fermer à nouveau les paupières, pour la dernière fois de la nuit cette fois…


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1741] Mystérieux Rendez-vous [Kappa & Ahina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-