RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Le retour du Général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anet


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 37

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Le retour du Général   Dim 13 Oct - 0:24

=> Temple de Poséidon

La jeune femme se laissait guider par l'énergie qui parcourait son corps sans même se demander où celle-ci la conduisait. Elle sentait une perturbation étrange dans cette force qui parcourait ce sanctuaire. Elle marchait courbée, comme si les derniers événements pesaient sur ses épaules lourdement, même si personnes ne pouvaient les voir. Soudainement, comme si elle émergeait d'un sommeil perturbé, la couleur étrangement bleutée du paysage lui sauta au yeux et elle se redressa. Complètement abasourdie, elle resta bouche-bée, à regarder autour d'elle, profitant d'un spectacle absolument exceptionnel.

Le ciel était bleu oui. Mais elle doutait qu'aucun nuage ne vienne jamais le couvrir. En effet, celui-ci était fait d'une eau claire, et l'on pouvait voir quelques rayons de soleil percer jusqu'à eux. Elle tendit un bras vers la surface, espérant secrètement que personne ne la regardait faire. Puis elle le laissa retomber mollement le long de ses côtes, toujours ébahie devant la magnificence du lieu. Aurait-elle un jour l'occasion de revoir quelque chose d'aussi beau ?

La jeune femme s’ébroua, forçant son esprit à rejoindre son corps. Elle n'avait guère de temps pour les tergiversions idéalistes, elle devait rejoindre ce fameux pilier de Pacifique Sud. Elle savait bien sûr où se trouvait l'Océan Pacifique, son père leur ayant apprit les bases de la géographie à sa sœur et elle. Il fallait bien qu'elles puissent comprendre lorsque leurs époux leur parleraient de leurs exploits guerriers !

Anet secoua la tête en souriant. Ces souvenirs étaient aussi plaisants que douloureux et elle les chassa loin de son esprit. Jamais elle ne reverrait la blondeur des cheveux de sa sœur, et jamais elle n'aurait l'occasion de faire la fierté de ses parents. Elle espérait qu'elle pourrait les protéger ici-bas mais en doutait. Se reconcentrant autour de ce qu'ils appelaient son « cosmos », la jeune reprit son chemin. Elle finit par arriver devant une allée de colonne de pierres, menant tout droit à un énorme pilier.

A nouveau subjuguée, la jeune femme sentit cette énergie qui ne lui était pas encore tout à fait familière s'agiter en elle. Comme si elle avait hâte d'arriver face à l'énorme édifice. Anet frissonna en sentant cette force prendre peu à peu le pas sur sa glace. Oui, elle était toujours là, et oui, elle sentait qu'elle pouvait toujours l'utiliser. Mais ce nouveau cosmos, tellement plus puissant, semblait pouvoir donner tellement plus... Elle se remit en mouvement mécaniquement, ne quittant pas le Pilier des yeux, comme s'il pouvait disparaître à tout moment. Elle savait pourtant que ce n'était pas le cas.

Toujours comme si elle n'était qu'une marionnette contrôlée par son écaille, elle montait les quelques marches qui la séparait encore des pierres immenses et finit enfin par arriver à quelques centimètres de la bâtisse. Hésitante, elle leva à nouveau les yeux pour constater que l'eau au-dessus de sa tête avait légèrement changé de couleur et laisser place à un bleu-vert exotique. Poussée par une volonté autre que la sienne, elle leva ses mains pour les poser sur la pierre froide qui se réchauffa aussitôt. Une vague de puissance déferla dans ses veines et elle prit brusquement conscience du poids de l'Océan que portait le Pilier. Elle en était le Gouverneur, le Protecteur, le Régent. Son énergie balança un instant à la recherche d'un équilibre qu'elle finit par trouver, et elle sembla s'accorder à celle de l'édifice avant de se calmer. Il l'avait reconnue, et elle ne put s'empêcher de le saluer.

« Je suis de retour », murmura-t-elle.

Enfin, elle ôta ses mains de la pierre devenue tiède, comme une eau longtemps bercée de soleil, et regarda à nouveau l'Océan au dessus de sa tête. Elle lui sourit, comme si elle avait retrouvé un vieil ami. Mais son énergie l'abandonna soudainement et elle s'écroula au pied de l'édifice. D'une pression de sa volonté, son écaille quitta son corps pour se reformer à quelques mètres d'elle. Sa tête bascula en avant, et elle sombra avant même d'en avoir conscience dans un sommeil réparateur.
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Le retour du Général   Sam 19 Oct - 12:23

D'un pas rapide et nerveux, Haiken s'empressait de rejoindre le lieu de rendez-vous, avant de partir, en compagnie de Anet et Masamune, en direction des bas-fond de la cité Atlante afin d'éliminer la dernière menace des rebelles qui y existait.

Haiken était énervé, rongé à nouveau par la colère. La conversation avec Ann n'avait pas pris la tournure qu'il aurait voulu et cela lui pesait lourd. Qu'est-ce qui lui prenait, de se mettre dans ses états? Lui qui ne voyait que combat et violence dans sa vie, se prenait à souffrir de la sorte pour une femme.

Il avait beaucoup changé depuis ces dernières années, et Ann y était pour quelque chose. Mais était-ce quelque chose de bien ou non? Quoiqu'il en soit, il avait partagé la douleur de la pirate et se voyait à présent rongé par les mêmes souffrances qu'elle. Et lorsque le Dragon des Mers était amené à se laisser submerger par la colère, il n'y avait qu'un seul moyen pour le détendre, détruire!

Détruire tout ce qu'il pourrait et affronter tous ceux qu'il pourrait et leur faire mordre la poussière. Combattre pour passer ses nerfs, c'est ce qu'il avait toujours fait, et cela s'était toujours montré très efficace. Arrivé finalement au Pilier du Pacifique Sud, Anet les attendait comme convenu. Seul Masamune n'était pas encore arrivé. Étrange! Haiken aurait juré que son Capitaine semblait être le genre de soldat obéissant aux ordres de ses supérieurs sans poser de questions et s’exécutant dans la seconde. Peut-être avait-il une certaine appréhension, car il s'agissait là de sa première réelle mission au sein de l'Armée de Poséidon.

- Alors Générale! Quel effet cela fait de retrouver votre pilier?

Il adoptait un style moins familier qu'à son habitude, certainement afin de la mettre mal à l'aise. Soyons clair! Haiken n'avait pas le moindre problème quant à cette soudaine "promotion", mais force était de constater que jusqu'à présent, Anet ne s'était guère montré utile ou bien même puissante. Elle était timide, réservée, n'ayant pas démontrée, du moins devant lui, la moindre capacité à combattre. Alors pourquoi l'Écaille de Scylla l'aurait-elle choisi? Aurait-elle décerné un potentiel insoupçonné chez la jeune femme? Le Dragon des Mers devait lui donner le bénéfice du doute, mais il restait méfiant malgré tout. Il aurait l'opportunité de se faire une idée plus concrète sur ses capacités lors de cette mission.

- Bon! Dès que Masamune nous rejoindra, nous partirons! J'espère que tu es prête cette fois. Je serai pas toujours derrière toi pour te sauver la mise!

Aucune raison d'y aller en prenant des pincettes. Il fallait que Haiken en ait le cœur net et savoir si la jeune femme avait appris à fortifier, ne serait-ce que son esprit, lors de leur périple au Triangle des Bermudes.
Revenir en haut Aller en bas
Anet


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 37

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Le retour du Général   Mer 23 Oct - 19:38

Ses paupières papillonères doucement, alors qu'elle se rappelaient des derniers évènements. L'arrivée au sanctuaire sous-marin, les éclats de ses congénères devant le vieil homme grincheux et grossier, les retrouvailles avec son pilier... C'était une longue journée, comme aurait dit son père quelques années plus tôt. Mais lui, il disait cela après une journée de paperasse assit derrière un bureau. Elle n'avait pas de bureau mais un pilier, et ça changeait déjà beaucoup de choses.

Elle joignit ses mains, tendit ses bras devant elle avant de les lever loin au dessus de sa tête pour s'étirer en bâillant. Enfin, elle se releva doucement, mais constatant que son écaille ne se trouvait plus sur elle, l'adrénaline remonta en flèche et son coeur s'affola entre ses côtes. Elle jeta des coups d'oeil effrayés autour d'elle avant de la remarquer un peu plus loin. Elle lui sourit de soulagement et s'appuya à nouveau contre son pilier. Jetant un coup d'oeil à ses vêtements, elle remarqua qu'elle portait toujours la robe bleue que sa mère lui avait offerte avant de partir sur le bateau et elle sourit tristement en prenant le tissu dans ses mains.

Elle le froissa un instant avant de décider de le retirer. La robe, aussi belle soit elle, entravait ses mouvements lorsqu'elle portait son écaille, et elle allait à nouveau devoir se battre dans un futur très proche. Elle devait donc être le plus à l'aise possible. Elle constata fièrement qu'elle avait bien fait de porter ses vêtements d'équitation sous sa robe, c'était toujours mieux que si elle avait dû se retrouver les bas à l'air et entourée d'homme. Même si elle devait porter le pantalon, c'était toujours un pantalon de dessus. En plus, pensa-t-elle en pure coqueterie, il lui allait bien.

Se tournant face à son pilier, elle ratacha ses cheveux en une longue tresse pour qu'ils ne lui arrivent pas devant le visage et ne la gêne pas. Elle arracha un des rubans de sa robe pour les attacher, puis les rejetta dans son dos. Enfin, elle croisa les bras en se mordant la lèvre. Que faire de la robe ? Elle regarda autour d'elle sans apercevoir de solution, quand elle avisa le tas de pierres retournées un peu plus loin. La jeune femme se baissa pour ramasser ce qui n'était plus qu'un chiffon -coûteux, mais un chiffon quand même- et la cacha sous un rocher plus loin.

Puis elle revint, refit le tour de son pilier, et se dit que les deux hommes qu'elle attendait ne devraient plus tarder. Elle rappela donc son écaille à elle, afin d'être totalement présentable et montrer que cette fois, elle se tenait prête. Ils n'allaient faire qu'une bouchée de leurs ennemis, et elle n'allait pas rester derrière. Ce besoin de violence qu'elle avait ressenti plus tôt revint au galop, bien installé entre son coeur et sa tête, semblant presque lui bloquer la respiration. Elle dû se retenir pour ne pas attendre les autres arc au poing, et se força à se calmer en inspirant doucement.

Enfin, elle entendit des pas au loin et redressa la tête. Elle distingua Haiken qui montait dans l'allée au milieu des pilliers détruits. Un sourire triste étira ses lèvres. Il avait dû passer un mauvais moment avec Ann et semblait énervé. Leur mission allait-elle se passer aussi bien qu'elle l'avait espérer ? Pourrait-elle l'interroger comme elle avait prévu de le faire ? Son sourire se crispa et devint un rictus avant de s'effacer totalement.

Il arriva enfin à sa hauteur et elle dû lever la tête pour soutenir son regard. Elle se détestait parfois pour n'avoir quelques centimètres de plus. Sa soeur était plus grande. Mais elle ne s'attendait vraiment pas à la question qui suivit. Elle nota l'utilisation de son grade pour la nommer, et ne sû pas vraiment si Haiken l'utilisait pour l'honorer ou pour la mettre mal à l'aise. Elle lui jeta un regard en biais avant de répondre.

Ce n'est guère quelque chose de familier pour moi, Général. Mais je suppose que l'écaille en était très heureuse.”

Elle aussi savait donner du titre selon la situation. Et elle avait choisi de parler de l'écaille à la troisième personne, certaine qu'elle était que ces envies sanguinaires ne venaient pas d'elle, et donc que “l'autre” devait avoir sa propre personnalité. Libre à Haiken de la regarder étrangement.
Mais elle s'attendait encore moins aux paroles que le Général lui adressa ensuite. Et bien qu'elle en fut surprise et un peu déçue, elle décida de n'en rien laisser paraître et compris que l'homme la testait.

Bien que je vous sois éternellement reconnaissante de m'avoir sauvée, vous n'étiez pas avec moi, Général, lorsque j'ai combattu aux côtés de Tristan. Et si j'ai eu du mal à m'acclimater aux combats, au moins, je ne frappe pas sans savoir si c'est sur un ami ou un ennemi.”

Sans attendre de réponse, elle planta à nouveau son regard dans celui de l'homme en face d'elle, qui la prenait pour une biche effrayée -sans grand torts, c'est à peu près tout ce qu'elle avait montré d'elle jusqu'à maintenant.

Je ne me suis pas présentée sous mon meilleur jour, et je le sais bien. Sachez que les choses ont changées, et que je ne laisserai pas ma part aux lions. Je sais de quoi je suis capable, et bientôt, vous le saurez aussi.”

Elle n'avait rien à prouver. Elle ne savait pas, en effet, se battre comme eux. Mais lorsqu'elle sentait la puissance de son écaille se lier à sa glace, elle se sentait invincible. Lorsqu'elle serait face à leurs ennemis, elle n'aurait qu'à laisser la place à cette conscience qui réclamait le combat. Alors, elle deviendrait redoutable.
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Le retour du Général   Mer 6 Nov - 0:29

Haiken n'attendait pas réellement un quelconque remerciement pour avoir sauver la vie de l'ancienne Sylphide des Glaces. Néanmoins, un peu de reconnaissance faisait toujours le plus grand bien. Et la demoiselle, qui s'était montrée très courtoise et trop polie, au goût du Dragon des Mers, ne perdit pas de temps à remercier le Général.

Néanmoins, le port d'une Écaille de Général opérait forcément des changements. Que cela soit au niveau de la confiance, ou de la puissance. Anet avait changé depuis leur périple aux Bermudes. Elle le lui prouva dès l'instant de sa réponse sous ton de provocation.

- Bien que je vous sois éternellement reconnaissante de m'avoir sauvée, vous n'étiez pas avec moi, Général, lorsque j'ai combattu aux côtés de Tristan. Et si j'ai eu du mal à m'acclimater aux combats, au moins, je ne frappe pas sans savoir si c'est sur un ami ou un ennemi.

Haiken ne parvenait pas à contenir un rire. Il se laissa aller aux paroles de la Générale de Scylla. Oser le provoquer de la sorte, quel radical changement que voilà! Elle, qui semblait si fragile et timide, parvenait à présent à répondre de la sorte. Porter une Écaille de Général, voir ses responsabilités accroître,  voilà ce qui permettaient probablement à Anet de se comporter avec plus d'aisance envers Haiken. Et cela n'était pas pour déplaire au Dragon des Mers, bien au contraire! Il ne pouvait supporter les constantes hésitations de la jeune femme, confondant souvent son manque de confiance en faiblesse.

- Je ne me suis pas présentée sous mon meilleur jour, et je le sais bien. Sachez que les choses ont changées, et que je ne laisserai pas ma part aux lions. Je sais de quoi je suis capable, et bientôt, vous le saurez aussi.

Haiken laissa échapper un léger sourire en entendant ses paroles. Au moins, son discours avait changé, il était temps de voir si elle en serait vraiment capable. Mais le Général du Dragon des Mers lui donnerait au moins le bénéfice du doute.

- Très bien! Dans ce cas allons-y, nous avons déjà perdu trop de temps. Masamune nous rejoindra en Atlantis, je n'aime guère les retards. Général de Scylla, j'espère que vous ne me décevrez pas!

Il ne pouvait s'empêcher de mettre la pression sur elle. Mais si réellement Anet avait changé comme elle le laissait transparaître, alors elle aurait très probablement l'opportunité de le prouver. Haiken attendait cela avec impatience!


Arrow Chroniques
Revenir en haut Aller en bas
Anet


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 37

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: Le retour du Général   Lun 11 Nov - 16:00

Anet voyait bien que le Général devant elle attendait qu'elle fasse ses preuves. Mettre la pression aux nouveaux pour les pousser à faire de leur mieux était une technique plutôt commune, même son père l'utilisait parfois pour motiver ses troupes. Et ça fonctionnait. Elle déglutit, comprenant bien que c'était maintenant ou plus du tout. Le port d'une telle écaille se méritait, et elle ne pouvait pas non plus se laisser totalement aller aux capacités de cette dernière.

Son esprit devait conserver sa force pour pouvoir résister à la violence des combats et ne pas être absorbé par celui de l'écaille. Elle se raidit dans ses bottes dans un simulacre de salut militaire avant de se rappeler qu'ils avaient le même grade. Elle se détendit immédiatement, le Général prenant la parole. Celui-ci semblait amusé de son attitude, mais elle savait bien qu'il ne l'était pas vraiment.

Elle fronça les sourcils un instant après avoir entendu les informations que Haiken lui apportait. Ce n'était pas forcément le fait qu'il la mettait au défi de combattre réellement, mais qu'elle ne se souvenait plus de la tête de ce Masamune. Son visage lui revint de manière flou, car il était resté plutôt en retrait durant la réunion un peu plus tôt. Mais il lui avait parut étrange et elle se rappela de se tenir loin de lui.

Enfin, elle acquiesça face aux paroles du Général, ne se forçant pas à être plus expressive qu'habituellement. Enfin, « habituellement » sous-entendait depuis qu'elle était arrivée dans ce monde étrange. Auparavant, elle la ramenait beaucoup plus, et ces temps où elle n'avait pas à surveiller son attitude lui manquait.

« Je suis moi aussi une adepte de la ponctualité, alors ne nous attardons pas ici plus longtemps. Je vous suis ! »

Elle ne répondit pas une nouvelle fois à sa provocation, l'ayant déjà fait plus tôt. Bien qu'elle aurait apprécier pouvoir explorer un peu mieux ce nouveau monde qui était devenu le sien, elle comprenait que les gens de leur grade aient des missions régulièrement. Au moins, elle avait eu le temps de dormir, ce qui était une bonne chose.

Rattrapant le Général qui avait prit un peu d'avance sur elle, elle se plaça à ses côtés avant de se tourner vers lui.

« Au fait, pourriez-vous me faire un bref résumé des événements ayant conduis à la situation actuelle ? J'avoue manquer de repères dans ce monde, et je suis effrayée à l'idée de faire quelques mauvais choix d'ici peu. »

La jeune femme avait bien conscience qu'Haiken devait avoir bien d'autres choses en tête, mais elle ne voyait qui d'autre ici pouvait faire cela pour elle. Et ce serait leur dernier temps de « répit » avant les prochains combats, où ils auraient bien mieux à faire que cancaner.

« Je ne vous demande pas cela pour être à nouveau un poids pour vous, mais justement pour ne plus l'être. Quelques points de repères me suffiront amplement, je vous le promet... »

Continuant son chemin, elle détourna le regard, pour laisser le Général prendre sa décision sans qu'il ait l'impression qu'elle l'influence. Elle ne voulait pas qu'il se sente jugé, peu importe la décision qu'il prenait. Soupirant, elle carra les épaules, et regarda droit devant elle. Plus aucun retour en arrière n'était possible dorénavant.

=> Chroniques
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le retour du Général   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour du Général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Pillier du Pacifique Sud-