RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Mars 1755] Premier rapport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Mars 1755] Premier rapport   Mar 25 Fév - 21:42

Précédent : Cathédrale

Le portail du dieu des oracles s'ouvrit en silence, laissant le passage à son propriétaire dans un souffle de cosmos nimbé de grains de sable minuscules. Comme un rêve, et c'était le cas de le dire, le jeune homme s'avança dans la pièce presque vide où Minos recevait et congédiait tour à tour les spectres souhaitant s'entretenir avec lui. Par chance il était pour le moment complètement seul, dans un silence seulement troublé par les cliquetis des surplis et le grattement d'une plume d'oie sur son pupitre.
Oneiros laissa son portail ouvert, au cas où Lancelot et Gills désireraient le suivre. D'un geste, il se défit de son surplis qui reprit la forme totémique abstraite du rêve, de l'oracle et du cauchemar. Il apparut alors dans une tunique noire à bordures bleu sombre, prolongée en deux pans jusqu'aux chevilles, par-dessus un pantalon de mêmes couleurs et des chaussures de tissu fin. Un bandage à sa main droite pansait la plaie qu'il s'était lui-même infligée face à Gilles pour lui prouver son identité.

N'eut été la blondeur exquise de la chevelure et le sourire narquois qui ornait souvent son visage, Oneiros donnait à ce moment-là le parfait portrait de famille de son père. D'ailleurs, l'étoile caractéristique des divinités du sommeil apparut sur son front pour l'occasion, d'un bleu-violet sombre et luisant dans le noir de la dernière salle avant le Mur des Lamentations.



L'Oneiroi cependant ne cherchait pas à imiter Hypnos. Son expression neutre et son attitude simple en témoignaient. Il avait opté pour une arrivée discrète et pas aussi théâtralisée qu'à l'ordinaire, même si le tapis rouge était toujours de rigueur et qu'un voile de sable magique faisait étinceler son surplis.

"Seigneur Minos, me voici de retour pour vous faire mon rapport. Pourriez-vous me consacrer une part de votre précieux temps sur-le-champ ?"

Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Jeu 27 Fév - 20:50


Sortant à son tour du portail, Lancelot parvenait enfin à garder une expression stoïque malgré la douleur qui parcourait son corps. Il était apparut portant sa cape blanche à l'extérieur et rouge à l'intérieur, cape qui avait la particularité de posséder ses armoiries de chevaliers, a savoir un écu d'argent avec trois bandes de gueule. Il portait également le casque de son surplis sous son bras gauche, lui donnant vraiment l'air d'être encore un chevalier noble et honorable.

Il vit devant lui, ce qui était logique, Oneiros qui venait d'arriver. Mais là où il se serait attendu à voir Minos du Griffon, ce dernier ne semblait pas encore là. Tant mieux se dit-il, ça lui permettait de d'arriver. Lancelot arriva sur la gauche de l’aîné des Oneiris, avec toute la symbolique qu'il y avait dans le monde de la chevalerie, cette place serait normalement revenue à Gilles plutôt qu'à lui. L'hippogriffe s'arrêta à un mètre derrière son supérieur hiérarchique et mit un genoux au sol.


    " - Me voici, Lancelot du Lac, spectre de l'hippogriffe. Je viens également remettre mon rapport sur les événements qui se sont déroulés lors de notre mission. "


Fit-il solennellement dans ce qui semblait être le vide. Mais le juge du griffon était là, sa présence était perceptible. Il se demandait comment il allait prendre le fait que l'équipe n'avait pas réussi à retrouver les enfants. Surement serait-il en colère, ou au mieux contrarié. Lui même ressentait presque une gène à ne pas avoir réussi la les retrouver. Néanmoins il semblerait qu'ils étaient quelques part, sains et saufs. Rien que cette pensée vient le rassurer, même s'il aurait préféré savoir où ils étaient.

Pourtant, Johann n'avait pas tort, l'un d'entre eux était destiné à devenir l'hôte de Hadès, et donc de s'effacer au profit d'un des pires fléaux de l'humanité. Nul ne sait ce que deviendrait l'enfant, s'il aurait droit à un traitement de faveur pour son "sacrifice involontaire" où bien si comme n'importe lequel des humains il serait jugé et devrait aller dans un des enfers. Si tel était le cas, devenir l'hôte d'Hadès était la pire injustice qui puisse arriver.

Cependant, il devait aider le seigneur des enfers du mieux qu'il le pouvait. C'était la seule chose qu'il pouvait faire. Non pas pour le remercier de lui avoir donner une nouvelle vie, mais pour permettre à sa douce et tendre Dame Guenièvre de sortir de son enfer et lui permettre d'aller en Elyssion.

Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Ven 28 Fév - 0:29

Les Cosmos des Spectres envoyés en mission faisaient leur apparition à la Cathédrale. Himmel pouvait ressentir la présence du Dieu des Rêves, accompagné de Gilles de Rais et de Lancelot, même si le cosmos de ce dernier semblait au plus faible. Le Cosmos du Spectre Nécromancien n'était quant à lui impossible à percevoir. Que lui était-il arrivé? Aurait-il été tué? Il y avait donc fort à parier que ses hommes avaient dû combattre. Cela n'augurait rien de bon. Le Juge du Griffon pouvait dors et déjà être certain d'une chose, il y avait bien quelqu'un derrière toutes ces disparitions.

Ils apparaissaient enfin! Oneiros, suivi par Lancelot. Tous deux avaient des marques de combats, quant au Spectre de l'Hippogriffe, il était dans un état lamentable. Son adversaire avait dû être assez coriace. Revenus de la mission que leur avait confié le Juge du Griffon, ils venaient faire leur rapport. Himmel ne les fit pas attendre bien longtemps. Après tout, c'était de son intérêt de connaitre les raisons des disparitions en masses d'enfants à l'âme pure, tout comme l'identité des responsables de tels actes.

Himmel apparut alors devant les deux Spectres, le regard toujours aussi sérieux. Il avait pris soin de les observer quelques secondes. Ces deux-là auraient bien besoin d'un peu de repos avec de telles blessures. Le Griffon n'allait pas retenir bien longtemps.

- Et bien, au vue de votre état, je pense que nous avons bel et bien des ennemis derrière tout cela. Racontez-moi tout ce que vous avez appris et si vous avez retrouvé les enfants disparus! Et surtout, qui vous a mis dans cet état!

Qu'avaient-ils à lui dire? Il espérait entendre de bonnes nouvelles, mais il avait le sentiment que cela n'allait pas se produire et qu'il allait apprendre quelque chose qu'il n'aurait jamais imaginé. Il attendait patiemment que l'un d'eux prenne la parole, mais il y avait fort à parier que Oneiros parlerait en premier. Ainsi, Himmel se tourna légèrement vers lui, attendant alors sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Ven 28 Fév - 8:33

Un imperceptible changement dans le visage que Lancelot ne pouvait apercevoir donna l'espace de quelques secondes à Oneiros l'air de sourire. Mais le phénomène fut si bref que Minos ne pouvait en être totalement certain. D'un simple geste de sa main blessée -comme si par là même il prouvait qu'elle n'était pas handicapée par la bandage qui l'entourait, le dieu referma le portail derrière eux.
Contrairement à Lancelot qui était clairement signalé comme inférieur hiérarchiquement à eux, le dieu des rêves se contenta d'un signe de tête et d'une légère, très légère inclinaison du buste en guise de salutation. Il n'était pas bien difficile de voir que les deux hommes avaient combattu, surtout le spectre-chevalier.

Le fils d'Hypnos croisa les bras nonchalamment et prit la parole d'un ton calme :


"Nos ennemis semblent être les Saints. Suivant vos indications, nous avons bel et bien trouvé un hameau dans cette province de Bavière, où les rumeurs d'enlèvements parcouraient les rues. Décidant de nous scinder en deux groupes, Lancelot vous expliquera mieux que moi sa part de travail et celle de Skan de la Chimère, qui serait semble-t-il tombé au combat puisque aucun de nous ne l'a retrouvé."

Première pause pour laisser le temps au juge de visualiser la situation. En même temps, Oneiros reproduisait le petit tour qu'il avait joué devant les spectres à la cathédrale : du sable onirique s'était massé pour représenter une carte des lieux et leurs silhouettes miniaturisées qui y avançaient.

"Veillant à garder nos identités secrètes, nous avons donc progressé, le spectre du Bourreau et moi-même, dans les quartiers nobles et commerçants du village. Il n'a pas fallu longtemps pour que nous nous retrouvions suivis, puis interceptés par de la piétaille. Jusque-là tout allait bien, mais le Saint Johan de la Vierge s'est tout à coup avancé et a déclaré l'offensive sans attendre, nous envoyant dans un monde d'illusions où, je ne l'ai compris qu'après, il nous avait tournés l'un contre l'autre. Et il possédait la flûte enchantée du général de la sirène maléfique. J'ignore pour quelle raison, mais il semblerait que Poséidon et Athéna se liguent contre nous."

Un regard féroce adressé à Minos, mais qui ne concernait pas sa personne : comme si à travers les yeux du juge, Oneiros pouvait voir de nouveau le Saint de la Vierge et cet instrument incongru. Comme s'il accusait la précédente information partagée par Minos d'âtre fausse. Comme si, en définitive, le juge avait cherché à le duper pour tester ses limites. Il n'en dit rien, n'en laissa rien voir, mais le dieu des oracles n'appréciait pas du tout d'être la marionnette du Griffon et il le ferait savoir si cela devait arriver.

"Lorsque l'illusion s'est enfin brisée, un homme que j'identifie comme le Saint des Gémeaux a ouvert une brèche spatiale et laissé tomber Lancelot mal en point, puis nous a téléportés tous trois à la cathédrale d'Hadès, d'où nous revenons. Aucune trace physique des enfants mais Johan a laissé entendre qu'ils étaient sains et saufs, en sécurité, et surtout, hors de notre portée. Leur objectif est donc bien d'empêcher Hadès de ressusciter."

Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Mar 4 Mar - 20:25


Sans tarder, Minos du griffon arriva. Le juge n'était pas dupe, malgré l'allure stoïque de Lancelot et de Oneiros, il pouvait très bien voir que les deux agents de l'Enfer avaient combattus, surtout l'hippogriffe qui avait les marques les plus visibles. Il leur adressa la parole, les invitant à faire leur rapport. L'ancien chevalier préféra rester silencieux, laissant son chef de mission prendre parler en premier.

Sans tarder, l'homme au sang divin exposa les faits depuis son point de vue. Il utilisa pour illustrer ses paroles son sables onirique, jouant le même tour que lors du briefing. Ils expliqua qu'ils avaient été intercepté en premier par de simple soldats avant que Johann ne les prenne par surprise. Il fit part de son inquiétude concernant une éventuelle alliance entre Athéna et Poséidon du fait que le saint possédait un artefact normalement détenu par l'un des serviteur du dieu des océans. Mais c'était étrange, Lancelot n'avait pas le souvenir d'avoir vu une seule fois cette fameuse flûte.

Ensuite il parla de l'odieux piège dans lequel ils étaient tombés, où Oneiros et Gilles avaient été forcés de s'affronter. A bien y réfléchir, c'était certainement la conclusion du combat entre Johann et l'ancien chevalier de la Table Ronde qui avait certainement du mettre fin à l'illusion qui forçait les deux spectres à se battre l'un contre l'autre. Donc Lancelot pourrait presque se féliciter d'avoir sorti ses compagnons d'arme de ce maudit traquenard. Néanmoins, un piège aussi tordu contrastait trop avec l'allure noble de Johann. Peut-être était-ce là l'idée d'un de ses complices.

Enfin, quand son chef de mission finit enfin de parler, l'hippogriffe attendit quelques secondes pour savoir si Minos voulait interagir avec le dieu. Face au silences presque prolongé, il prit enfin la parole, c'était à son tour d'indiquer le déroulement de cette opération, de son point de vue.


    " - Pour ma part, j'ai atterri non loin d'un village en bordure du faubourg. J'étais en compagnie de Skan de la Chimère. Nous avons décidé de nous rendre là où nous avions le plus de chance de trouver avec qui parler : la taverne. Sur place j'ai usé de divers talents d'orateur pour gagner la confiance des villageois. Nous étions sur le point de glaner des informations quand nous avons été happer par le pouvoir de notre ennemi. Nous avons perdu le contrôle de notre corps ainsi que de notre conscience. Quand je suis revenu à moi, j'étais au beau milieu du faubourg et les corps des Sieurs Oneiros et Gilles étaient inanimé au sol. "


Pour la dernière phrase, il avait utilisé la première personne pour la simple et bonne raison que déjà à ce moment là il avait perdu la trace de Skan. Avait-il était entraîné ailleurs, afin de diviser les forces de l'armée d'Hadès ? Mais cette hypothèse était peu probable, Johann était suffisamment sur de ses forces, si Lancelot n'avait pas eu le bon réflexe de se protéger in-extremis, il aurait certainement subit le même sort que ses deux compagnons, nul doute que le spectre de la chimère n'aurait certainement guère fait mieux.

    " - Usant de ma volonté, j'ai réussi à résister à son pouvoir. Ne pouvant me neutraliser comme il venait de le faire pour les autres, un combat s'est engagé. L'homme répondant au nom de Johann a néanmoins réussi à me déplacer de force dans un autre lieu, certainement une dimension de poche. Il s'est identifié comme étant le saint de la vierge, information que je confirme après qu'il aie revêtu son armure d'or. "


Il se tu, cherchant quoi dire. Devait-il parler de son combat en omettant aucun détail ? Devait-il faire étalage de son talent d'orateur afin de se magnifier vis-à-vis de son adversaire comme certain de son anciens compagnons le firent de son vivant ? Non, il allait faire comme il en avait l'habitude, c'est à dire aller à l'essentiel.

    " - Durant le duel qui m'a opposé à lui, je n'ai malheureusement pas réussi à obtenir l'information concernant l'emplacement des enfants disparus. Néanmoins, il m'a confirmé que lui et ses complices étaient bel et bien derrière les disparitions. Tout comme il m'a indiqué qu'ils étaient dans un lieu sur où ne pourrions pas les trouver. Je ne pense pas qu'ils les exécuteraient pour nuire à notre cause, si d'aventure ils les exécuterait, nous serions, je pense, les premiers au courant. Je n'ai malheureusement pas réussi à le vaincre, malgré tout, je pense être parvenu à lui porter un coup fatal même si je suis finalement tombé inconscient. Quand je suis revenu à moi, j'étais en compagnie des Sieurs Oneiros et Gilles dans la cathédrale, sans malheureusement Skan qui semble avoir disparu. "


Il avait tout dis, du moins l'essentiel des informations qu'il détenait. Il ne savait pas plus que ça malheureusement. Cette quête sonnait malheureusement comme un échec. Comment le juge allait-il le prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Mer 5 Mar - 0:10

Des révélations tout à fait stupéfiantes mais néanmoins loin d'être inattendus. Aux dires des deux Spectres, il n'y avait aucun doute sur la participation des Saints aux enlèvement répétés des enfants de cette région. Quant à la participation des Marinas, cela se révélait plus surprenant. Surtout parce que jamais les deux camps ne s'étaient affrontés par le passé. Auraient-il changé leur politique et s'étaient alliés aux Chevaliers d'Athéna?

Malgré tout, cela était difficile à croire. Et les mots de Lancelot renforçaient quelque peu cette idée. Il semblerait que les Saints aient agis seuls face aux Spectres. Cependant, leurrer le Dieu des Rêves avec une illusion n'était pas donné à quiconque. Himmel ne pouvait croire qu'un seul homme puisse être capable de réaliser un tel exploit. Plusieurs Cosmos avaient dû créer les illusions dans lesquels les Spectres avaient été enfermés et ce Johann de la Vierge était celui qui les avait activé. Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose:

- À en croire vos paroles, j'ai la nette sensation qu'ils nous attendaient! Je crains fort que nous ne soyons tombés dans leur piège.

Il n'y avait pas d'autres solutions. La stratégie que Oneiros avait adopté semblait pourtant correcte. Mais ils avaient été découverts si facilement! Leur présence était attendu, il n'y avait pas d'autre explication plausible.

- Il me parait évident selon vos récits qu'ils s'attendaient à votre venue. Ils avaient déjà tout préparé. D'ailleurs, ils n'ont pas fait le moindre effort pour dissimuler leurs plans, ni même leur identité.

Cela voudrait-il dire qu'ils ne les redoutaient pas? Inconcevable! Mais tout portait à le croire. Et maintenant que faire? Le Juge du Griffon engendrait déjà un plan, mais il ne pouvait agir sans l'accord du Sombre Monarque, ni même sans les informations que Ikelos devait lui rapporter. Mais si ses plans pouvaient se concrétiser, alors, il pourrait probablement régler deux problèmes en même temps! Un léger sourire parcourait alors ses lèvres.

Il s'approcha alors du Dieu des Rêves et du Spectre de l'Hippogriffe afin de leur faire part de ses nouveaux ordres.

- Bien! Je vous remercie pour les informations que vous m'avez apporté. Malgré la disparition mystérieuse du Spectre de la Chimère, votre mission s'est plutôt bien déroulé. Nous n'avons pas récupéré les enfants, mais au moins, nous savons qui est derrière tout cela. Néanmoins, nous devrons nous méfier, afin d'éviter tout piège. Vous pouvez disposer, reposez-vous et préparez-vous. Il est fort probable que nous lancions une offensive plus tôt que prévu.

Himmel fit alors un geste, afin que ses deux interlocuteurs puissent sortir. Contrairement à ce qu'ils auraient pu croire, il n'était pas en colère. Certes, le problème existait toujours, mais le Griffon avait la parfaite notion que leurs adversaires avaient un avantage non négligeable. Qui plus est, ils avaient bénéficier du "facteur surprise". Quoiqu'il en soit, ce n'était pas nécessaire d'en faire un drame, car après tout, Himmel avait déjà en tête un plan visant à préparer le retour du Dieu des Enfers, et il n'avait clairement pas besoin de se mettre le Dieu des Rêves sur le dos en faisant quoique ce soit pouvant froisser sa susceptibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Ven 7 Mar - 23:18

Oneiros ne s'était pas attendu à une grandiose réception avec danseuses, lanceuses de fleurs et fanfares bourdonnantes, mais tout de même ! Ils revenaient d'une mission qui aurait pu leur coûter plus de plumes, surtout si comme le pensait le juge les Saints les attendaient. Et c'était là tout ce qu'il avait à dire ? "Merci d'avoir risqué vos vies, préparez-vous à la prochaine offensive et maintenant allez-vous-en". Oneiros n'était guère satisfait mais obéit tout de même à son injonction. Himmel se rendrait compte de ses erreurs tôt ou tard. Ou peut-être trop tard. En attendant, l'aîné des frères oniriques n'avait pas la moindre envie de passer une seconde de plus en sa compagnie. La présence de cette flûte dans les mains de la Vierge le préoccupait davantage et le fait de ne pouvoir vérifier les informations qu'il avait entre les mains encore plus. Quelque chose n'allait pas. Qui aurait pu avertir les Saints sinon un spectre proche d'Himmel ? Depuis leur entrevue, Gilles avait utilisé un portail, Oneiros l'avait suivi, Lancelot de même. Seul Skan était arrivé après coup. Le même Skan qui avait mystérieusement disparu. Tout portait à croire que c'était lui le responsable. Pourquoi ? Il ne paraissait pas porter le dieu des oracles dans son cœur. Peut-être même qu'il avait voulu le faire tomber ? L'homme aux cheveux pâles n'écarta pas l'hypothèse, même s'il ne fallait jamais juger quiconque sans preuves. Dorénavant il redoublerait d'attention face à Skan. S'il le revoyait un jour.

Gardant un œil sur le juge afin de ne jamais l'avoir dans son dos, car il était tout de même lui aussi taché d'une mince obscurité dans cette histoire, Oneiros ouvrit un nouveau portail sans un mot de plus et s'y engouffra, non sans avoir salué le chevalier Lancelot d'un courtois signe de tête. L'instant d'après, le tapis rouge, le totem onirique et les illusions en trois dimensions avaient disparu. Tels étaient les rêves : éphémères et insaisissables. Le fils d'Hypnos avait déjà choisi sa destination et de toute façon il avait quartier libre, alors pourquoi se priver d'une petite halte ?


Suivant : Porte des Enfers

Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Sam 15 Mar - 13:44


Un piège, voilà qui résumait bien la situation dans laquelle lui et ses compagnons d'armes s'étaient retrouvé lors de cette quête houleuse. Pour Lancelot, cette situation n'était pas une première, il avait déjà vécu ça durant son vivant. Mais normalement ceux qui utilisaient ce genre de subterfuge étaient bien moins fort que le chevalier de la Table Ronde qui parvenait dans difficulté à s'en sortir. Mais là, ces adversaires étaient parfaitement en mesure de le combattre, ils étaient même plus fort que lui dans une certaine mesure.

Était-ce par pragmatisme, mais Minos ne se montra pas spécialement en colère vis-à-vis du rapport des deux spectres. Le juge ne montra pas non plus la moindre compassion envers eux qu'il avait pourtant envoyer au casse pipe. Pire encore, il prévoyait déjà repartir en croisade contre divers ennemis. En tant que simple soldat, Lancelot n'avait point son mot à dire. Pourtant, il pensait que c'était trop tôt. Est ce parce que malgré ses paroles il prenait cette mission comme un échec et voulait au plus vite redorer le blason de l'armée d'Hadès ? Si tel était le cas, l'hippogriffe allait devoir se préparer à combattre, mais dans un premier temps se reposer et récupérer de ses blessures.


    " - Bien, Seigneur Minos. Je serais prêt en temps et en heure. Vous n'aurez qu'à ordonner, je pourfendrais tout nos ennemis. Ma lame sera votre quand vous en aurez besoin. "


Il baissa sa tête avant de finalement se relever. Il allait désormais prendre congé de son seigneur et trouver un endroit où il pourra se reposer et tenter de s'améliorer. Vu que Oneiros n'avait pas maintenu le vortex, Lancelot allait devoir repartir par la voie normale qu'emprunte les spectres lambda qui comme lui n'ont pas ce genre de pouvoir de déplacement. Il allait devoir traverser les enfers, voir l'horreur qui attend la plupart des être vivants.

Puis soudain il fit volte face, se retournant vers le juge du griffon. Il avait quelque chose à lui dire. Il avait quelque chose à lui demander. Il sait que cela risquait de paraître présomptueux de sa part, mais il voulait que les choses soient clairs.


    " - Pardonnez moi, Seigneur Minos, mais il y a quelque chose que j'aimerai vous demander, ou du moins que vous me confirmiez. "


Puis il se tut, attendant que la juge lui donne l'autorisation de parler, ou lui ordonne de s'en aller. Dans le cas échéant, Lancelot s'exécuterait sans tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Lun 17 Mar - 19:06

La réunion pouvait enfin être levé. Mais une autre aurait lieu très prochainement. Préparer l'offensive, c'était à présent la seule mission dont Himmel devait se préoccuper. Il y avait tant à faire encore, mais, tout se déroulerait bien. Cela faisait des mois que le Griffon se préparait à cette éventualité. Seuls les Dieux des Rêves, instables et imprévisibles comme ils l'étaient, ainsi que le Spectre du Démon, dont la participation active demeurait un mystère, pourrait lui causer du tort. Mais il devrait jouer avec cela, prendre les risques qui s'imposaient, mais surtout, ne pas faiblir devant eux.

Oneiros quittait les lieux bien rapidement, sans dire un seul mot. C'était pour le moins étrange. Himmel aurait penser qu'il en profiterait pour le provoquer encore un peu, comme à son habitude, mais il n'en fût rien. La fatigue? Son combat l'avait peut-être épuisé ou préparait-il quelque chose? Mais le Griffon avait mieux à faire pour le moment que de se préoccuper de cela. Il aviserait le moment venu si jamais Oneiros venait à lui mettre des bâtons dans les roues. Après tout, le Juge s'attendait à tout de sa part, il était donc naturellement préparé à tout retournement de situation.

Alors qu'il pensait pouvoir rester seul afin de préparer la prochaine étape de son plan, Lancelot restait sur place. Vraisemblablement, ce dernier avait quelques questions à poser au Juge du Griffon. Mais après une telle démonstration de loyauté, Himmel lui devait bien cela, c'est pourquoi il acquiesça à lui répondre.

- Que se passe-t-il? Que désires-tu savoir Chevalier Lancelot? Quelque chose te tracasse?

Himmel restait devant lui, les bras croisés, attendant que le Spectre de l'Hippogriffe lui pose cette question. Encore un qui mettrait en cause son rôle de régent? Ou qui désire savoir s'il luttait réellement au service d'Hadès? Le Griffon était prêt à penser que ce ne serait aucune des deux, mais il avait déjà été surpris par le passé. Que pouvait bien vouloir savoir le célèbre Chevalier de la Table Ronde, Lancelot du Lac!
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Mer 19 Mar - 16:47


Le juge du griffon lui avait donné l'autorisation de parler, il attendait désormais que le spectre de l'hippogriffe ne prenne la parole. Les pensées de Lancelot s'accélérèrent, il devait penser vite et bien, trouver les bonnes paroles qui ne risquerait pas de froisser son interlocuteur. Cet exercice périlleux, il l'avait fait autrefois vis à vis du Roi Arthur. Malgré qu'ils furent amis, il était toujours délicats de parler de chose pouvant éventuellement fâcher à son supérieur. Là, le juge Minos n'était pas spécialement un amis, c'était juste son supérieur, cela rendait l'exercice encore plus périlleux.

    " - Veuillez me pardonner si d'aventure mes propos pourraient se montrer insultants vis à vis de vous ou d'une autre personne. Sachez que je ne recherche nullement à offenser qui que se soit, présent ou non dans cette pièce, c'est juste que j'aurais besoin d'information et de confirmation. "


C'était l'introduction. Il avait bien fait en sorte de s'excuser d'avance, surtout parce qu'il allait risquer de parler d'une certaine personne n'étant pas présente. Cependant, il voulait savoir quel était la force d'une parole donnée par cet homme, ce que valait réellement dans la hiérarchie du monde des morts.

    " - Il y a encore trop de chose que j'ignore dans ce monde séparé du mien par mille années d'écart, mais ce que je sais c'est que vous êtes le régent du Royaume des morts. La démonstration que vous avez fait six mois plus tôt dans la cathédrale et le fait que le Juge Aïakos et l'ensemble des spectres semblent l'avoir reconnu rend cette affirmation indiscutable. "


Ce n'était pas là pour flatter l’ego de Minos, Lancelot était d'une certaine manière bien trop pur pour tenter de manipuler quiconque en lui jetant des fleurs. Non, de telles paroles, il les pensaient réellement. Pour lui, il n'y avait pas à discuter, Minos du griffon dirigeait actuellement l'armée des spectres en lieu et place du sombre Monarque Hadès. Donc en tant que simple soldat il se devait d’obéir aux ordres que ce dernier lui dicterait.

Bien sur, il y aurait des réticence purement personnelle suivant les ordres donnés. Si d'aventure on lui ordonnerait de massacrer les habitants d'un village, même pour passer un message envers un quelconque ennemi, jamais au grand jamais il serait capable d'une telle atrocité. Même s'il ne l'était plus, il fut autrefois un modèle de vertu, presque un parangon parmi ses frères d'arme de la Table Ronde et d'ailleurs. Ses ennemis le respectaient pour sa noblesse d'âme, même après sa trahison envers Arthur jamais il n'a permis à ses suivants de s'attaquer à des civiles innocents.


    " - Là où est le nœud du problème vient d'une personne appelée Morphée. Apparemment, durant ce millénaire, je fus dans sa "collection" de héros et c'est lui qui aurait fait de moi un spectre selon ses dires. Je voulais savoir ce que vaut une promesse faites par lui et jusqu'où s'étend sa zone d'influence. "


Voilà, c'était dit. Mais c'était sous-entendu que suivant la réponse du juge qu'il y aie d'autre question. Ce dernier pouvait, s'il connaissait l'histoire de l'hippogriffe, deviner que Dame Guenièvre serait plus ou moins concernée d'une manière comme d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Ven 21 Mar - 1:27

Voilà qui était fort inhabituel. Depuis qu'il avait été désigné, par Hadès, Régent des Enfers, on ne pouvait dire que le Griffon ait été bien reçu et accepté par ses paires en tant que tel. Jamais un des Spectres s'était adressé à lui avec autant de politesse et de courtoisie. Même venant d'un ancien Chevalier de la Table Ronde, les phrases de Lancelot étaient d'une rareté extrême en ces lieux infernaux.

Cependant, Himmel avait un plan à mettre à exécution et il désirait s'en occuper le plus rapidement possible. Aussi, voulait-il finir cette discussion aussi vite que possible.

- Arrête de tourner au tour du pot! Vas directement au le vif du sujet Lancelot!

Cela avait dit sans animosité, mais avec assez d’insistance pour l'obliger à parler ouvertement de ce qui semblait le tracasser. Le Juge du Griffon ignorait ce que cela pouvait être.

- Là où est le nœud du problème vient d'une personne appelée Morphée. Apparemment, durant ce millénaire, je fus dans sa "collection" de héros et c'est lui qui aurait fait de moi un spectre selon ses dires. Je voulais savoir ce que vaut une promesse faites par lui et jusqu'où s'étend sa zone d'influence.

Voilà une question pour le moins... inattendue! Himmel prenait place sur le trône de Giudecca, tandis qu'il observait attentivement le Spectre de l'Hippogriffe. Ainsi, c'était Morphée qui avait sorti Lancelot de son "sommeil". Il ignorait ce qu'il avait promis à l'ancien Chevalier de la Table Ronde en échange de ses services, mais il y avait fort à parier que cela était assez important pour que le Spectre juge bon d'en parler avec son supérieur.

Himmel tentait de masquer un sourire qui le dénoncerait. Voilà une bien belle opportunité. Il savait que sa nomination n'avait pas fait que des heureux. Pour commencer, il ne pouvait pas faire confiance aux Oneirii. Il le savait! De plus, il ne pouvait pas non plus s'appuyer sur Inferno, bien trop instable. Il y avait fort à parier qu'en cas de conflit, il ne prendrait pas la peine de mettre sa force au service du Griffon, à moins d'avoir quelque chose à y gagner. Aiakos était quant à lui un mystère. Gilles quant à lui, serait probablement plus enclin à se ranger de son côté, par reconnaissance pour lui avoir laissé ramener Callan à la vie. S'il pouvait, en plus, conquérir la fidélité de Lancelot, il était évident qu'il n'allait pas laisser échapper cette opportunité. Mais avant cela, il lui fallait plus d'informations, bien plus!

- C'est donc Morphée qui t'as ressuscité! Je t'avoue que je l'ignorais. Tu me demandes ce que valent ses promesses? Je ne le sais pas, mais disons que si j'étais toi, je me méfierai des Oneirii! Il semblerait que les Spectres de nos jours ne soient pas à leur goût! Mais dis-moi, que t'a promis Morphée? Cela doit être quelque chose de très important à tes yeux pour me faire part de tes préoccupations vis-à-vis de sa personne!

Le moment de vérité. Que pouvait bien cacher Lancelot et que lui avait donc promis Morphée pour convaincre le légendaire Chevalier Lancelot à se ranger de leurs côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Ven 21 Mar - 14:45


Minos était impatient, ça se voyait. L'envie d'abréger cette discutions était palpable jusqu'à ce que l'ancien chevalier de la table ronde parle de Morphée. Étrangement, même s'il n'en laissa rien paraître le juge semblait légèrement ravis qu'on émette des doutes sur les Oneirii. D'ailleurs, le griffon et rajouta une couche, indiquant que les quatre fils d'Hypnos ne se souciaient que trop peu des spectres qui pourtant sont leurs alliés.

D'ailleurs, tout régent qu'il fut, Minos semblait relativement surpris que se soit Morphée qui aie éveillé Lancelot en tant que spectre. Ce dernier ne savait pas grand chose concernant les étoiles maléfiques, mais le peut qu'il pouvait en dire était que généralement c'était Hadès, voir son représentant, qui éveillait les spectres en tant que tel. Il y avait aussi certains cas particuliers où une personne s'éveille seule au cosmos de l'armée des morts, mais là c'était encore autre chose.

Puis il y avait cette question. Comment Morphée était parvenu à convaincre l'ancien chevalier de la Table Ronde à rejoindre l'armée d'Hadès ? Quel était cette promesse ? Le juge attendait la réponse à cette question. Lancelot prit une inspiration, il savait que ce qu'il allait dire risquait de compromettre sa situation en tant que spectre, il savait que si ce qu'il disait ne plaisait pas au Griffon, ce dernier pourrait le punir. La compassion n'était pas dans les atouts de l'homme aux longs cheveux d'argent, où alors elle était bien cachée au plus profond de son âme.


    " - Je pense que je n'ai nullement besoin de vous le rappeler, mais autrefois, la loyauté envers mon Roi m'animait, me donnait une raison de vivre. Malheureusement, cette loyauté se heurta à l'amour sincère et réciproque que ma Reine et moi ressentions l'un pour l'autre. Mais tout cela est une histoire mainte fois contée par divers écrivains ayant chacun leur vision des faits. "


Il fit référence aux trop nombreuse fois où Guenièvre trompa Arthur avec le chevalier Du Lac, des fois qu'il était venu à sa rescousse aussi bien parce qu'on lui avait ordonné mais aussi par ce qu'il ressentait envers elle. C'était là la principale raison de sa déchéance qui avait fini par faire de lui un paria, un chevalier noir.

    " - Ce même amour m'anime encore aujourd'hui, car elle est l'une des raisons de ma loyauté. Bien sur, je ne serais pas stupide au point de trahir vous ou le seigneur Hadès, son pouvoir me permet de me mouvoir de nouveau aujourd'hui. Cependant, le sieur Morphée à juger de bon goût de me montrer ce qu'elle advenait dans ce monde, des souffrances qu'elle subit actuellement dans son enfer. "


Il fit une pause, c'était sa manière un peu théâtrale de présenter les chose. Puis il releva la tête et regarda dans les yeux son interlocuteur. On pouvait voir comme une braise ardente dans le regard écarlate de l'ancien chevalier, il bouillonnait d'une colère contenue. Le simple fait de se rappeler que lui était là à être libre de ses mouvements alors que sa Dame souffrait de mille maux pour avoir commit un crime bien moins grave que le sien lui était insupportable.

    " - Le seul crime que Dame Guenièvre aie commise est de m'avoir aimé. Tandis que moi, en plus de cet adultère, j'ai tué et ce pas toujours pour de juste cause. Si quelqu'un devait souffrir, ça doit être moi. C'est pourquoi je vous demande humblement de faire cesser ces souffrances, quitte à ce que j'en paie le prix. "


Tout était dit. Si d'aventure Minos voulait utiliser ces paroles à son avantage, il le pouvait. Lancelot n'aurait de toute manière pas le choix de se plier aux exigence du juge quelles qu'elles soient. Tout ce qu'il voulait, c'était qu'elle cesse d'être torturée par ces ignobles geôliers.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Dim 23 Mar - 11:58

Comme Minos le pensait, il s'agissait bien de Guenièvre! Quiconque ait entendu parler de du plus grand Chevalier de la Table Ronde savait que Lancelot avait trahi la confiance de son Roi avec la Reine. Le Chevalier parfait, enlevé et éduqué pour le devenir avait commis un crime grave, que son statut de héros avait épargné à la souffrance du Désert des Pervers, comme sa bien-aimée.

Il n'y avait donc plus aucun doute. Lancelot était dévoré par l'envie de "sauver" sa Reine, empêcher qu'elle souffre des pêchés qu'elle avait commis. En tant normal, Himmel aurait simplement refusé. Après tout, Lancelot l'avait dit lui-même, il pouvait vivre une nouvelle fois grâce à Hadès! Mais, les choses n'étaient malheureusement plus aussi simple. Le Griffon savait pertinemment que le moindre faux pas pourrait lui coûter cher. Aussi, une opportunité comme celle-ci, de "s'approprier" la loyauté de Lancelot était à prendre sérieusement en compte. Jules César le disait déjà.

"Qui veut la Paix, Prépare la Guerre!"

Et c'était exactement ce que le Juge du Griffon comptait faire. Dans l'ombre, à l'abri de tout regard, créer une garde rapproché de soldats, qui se battraient pour lui si jamais il perdait le contrôle des Enfers. Assis sur son trône, Himmel observait attentivement le Spectre. Il devait prendre une décision. Oui ou non! Mais pourrait-il vraiment faire confiance à un homme qui avait trahi son roi par le passé?

Il l'avait certes trahi, mais l'amour a toujours eu un pouvoir sur les hommes, les emmenant à faire des choses qu'ils auraient toujours refusé de faire en temps normal. Lancelot avait visiblement été victime, mais tout aussi coupable que Guenièvre.

- Qu'attends-tu exactement de moi Lancelot? Sache que mon pouvoir est limité. Cependant, je suis Minos, le Juge qui décide de la destination des âmes qui entrent en Enfers. Je peux, si tu le souhaites, envoyé ta Reine au Champ de Fleurs, où elle pourra dormir paisiblement, loin des souffrances que chacune des Prison des Enfers provoquent. Cependant, j'y émets un condition!

Le moment de vérité. Il était temps de voir à quel point Lancelot était prêt à sacrifier sa personne pour sa Reine, pour lui épargner les souffrances de ses pêchés.

- Si j'épargne la Reine Guenièvre de ses souffrances en Enfers, je veux que tu me prêtes allégeance, en tant que Juge des Enfers. Cela va bien au-delà d'obéir à mes ordres en tant que Régent d'Hadès. Je ne fais pas confiance à tous les Spectres actuellement, je sais que certains sont pour le moins, dérangés, par ma nomination. Je veux que tu te battes pour moi et ceux contre quiconque s'opposera à moi dans le futur! Mes ordres seront ceux que tu suivras! Le feras-tu, afin que la Reine que tu aimes tant, puisse atteindre le repos éternel?

Himmel prenait un gros risque. Si Lancelot refusait et en parlait aux autres Spectres, le Griffon pourrait se mettre la plupart des Spectres sur son dos. Et actuellement, il n'avait vraiment pas besoin de cela. Le gouvernail était déjà assez difficile à manier. Mais, il y avait aussi fort à parier que l'ancien Chevalier de la Table Ronde ne refuse pas sa proposition. Après tout, pour celle qu'il aimait, Lancelot avait déjà prouvé qu'il était prêt à tout!
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 793

Feuille de Personnage :
HP:
39/150  (39/150)
CS:
74/180  (74/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Mar 25 Mar - 20:27


Tout régent possède des limites qu'il ne peut franchir, c'était également le cas de Minos. Néanmoins, son attribution de juge pouvait changer tellement de chose pour la Reine Guenièvre, certes elle n'était pas totalement libre comme l'était actuellement Lancelot, mais cette proposition était déjà un grand pas qui éviterait à Guenièvre de souffrir d'avantage dans sa geôle infernale.

Cependant, aussi pur qu'il soit, l'ancien chevalier n'était pas dupe, ce n'&tait nullement de la compassion qui faisait ainsi agir le juge du griffon. Non, il y avait un but caché que l'hippogriffe, bien qu'il ne pouvait le deviner tout de suite, se doutait de son existence. Minos voulait la loyauté de Lancelot, ni plus ni moins, quelque chose qui peut-être le forcerait à combattre ses nouveaux compagnons d'arme.

En effet, il semblerait que le régent des Enfer ne faisait pas totalement confiance en ses subordonnés, avait-il certainement ses raisons. S'il en venait à proposer un tel marché, c'est qu'il devait certainement craindre pour sa place au sommet. C'était presque ignoble de demander la loyauté d'une personne avec de l'autre côté un genre de contre partie, un otage. Mais d'un autre côté, c'était lui, l'ancien chevalier de la Table Ronde qui était venu le supplier. Si quelque chose devait lui déplaire dans la situation ou que des conséquences néfastes devaient rejaillir sur sa Dame, il serait le seul et unique responsable.

Mais avait-il vraiment le choix ? Après tout, Lancelot ne disposait d'aucune autorité dans ce monde hostile aux pécheurs, il fallait donc que celui qui en disposait le plus actuellement lui donne son aide. Ainsi, si le juge donnait son aval pour mettre en sécurité la gente Dame, nul personne, hormis Hadès, ne pourrait contester sa décision et Guenièvre serait totalement à l'abris des tortures qu'on lui infligeait.


    " - Je comprends parfaitement vos conditions et je m'y plie totalement. Je vous serait éternellement fidèle, pas seulement en tant que régent des enfers, mais aussi en tant que Minos du Griffon. "


L'homme aux cheveux de jais joignit ses paroles à l'action et fit ce que tout bon chevalier ferait. Il mit un genoux au sol en dégainant son arme. Il présenta son arme à son interlocuteur en supérieur lui offrit son cou. Il ne savait pas si Minos s'encombrerait de ce genre de rituel qu'il pourrait juger de rébarbatif, mais Lancelot y tenait vraiment. C'était sa manière de montrer sa loyauté et sa confiance absolue envers l'homme qui se tenait assis en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Jeu 27 Mar - 0:50

Cela avait été encore plus facile qu'il ne l'aurait pensé. Lancelot n'hésita pas une seule seconde et posa un genou à terre, prêtant alors allégeance au Juge du Griffon. Ce dernier venait de gagner un allié, qui pourrait s'avérer précieux dans un futur proche. Mais avant cela, Himmel devait remplir sa part du marché et libérer Guenièvre de ses souffrances. Ce qui serait fait sans aucun mal.

La main du Juge commença alors à briller, tandis que son Cosmos se manifestait. Cela ne dura qu'un instant, mais c'était suffisant. À présent, l'aimée du Chevalier pourrait "dormir" en paix dans le Champ de Fleurs.

- Voilà qui est fait! Comme promis, en échange de ta fidélité, Guenièvre est à présent au champ de fleurs. Elle dort profondément, ne sentant plus aucune souffrance. Tu pourras la voir, mais c'est une âme, tout contact ne pourra exister. Mais je suppose que cela te suffise n'est-ce pas?

Lancelot, le Chevalier Légendaire de la Table Ronde, réduit à un simple vassal pour l'amour envers sa reine. On disait que l'amour était le pire des points faibles des plus grands guerriers de ce monde. Lancelot du Lac en était une affreuse preuve! Fort heureusement, Himmel ne redoutait en rien une telle situation. Son problème était ailleurs. Mais il devrait le résoudre plus tard. Pour le moment, il ne lui restait qu'à engendrer un plan avec le Sombre Monarque, afin de réussir à le ramener parmi eux. C'était pour le moment son seul but.

- Tu peux disposer Lancelot! Je ferai appel à toi très prochainement. Récupère de tes blessures au plus vite.

Leur discussion se terminait donc de la sorte. Lancelot était libre à présent de retrouver sa Reine, libérée de ses souffrances, du moins, pour l'instant! Cependant, cela dépendrait du Spectre de L'hippogriffe. Tant qu'il ne tente pas de trahir le Juge du Griffon, ce dernier n'avait aucune raison jeter la Reine Guenièvre à nouveau dans le Désert des Pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Skan


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 358
Armure : Étoile Céleste de l'Illusion

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Lun 31 Mar - 17:34

Skan était tranquillement en train de se promener en enfer tout en buvant à n'en plus finir, ce qui tout à fait entre nous était vraiment pas pour arranger son nouvel état mental assez douteux. Bref, le tueur revenait d'une petite escapade sur le monde du dessus sur une petite île dont le nom ne vous diras rien, car elle est devenue déserte maintenant si vous voyez ce que je veux dire ...

Enfin bon, on s'éloigne du sujet. La chimère sanglante commençait un peu à s'ennuyer dans les enfers. Il n'y avait pas grand chose à faire à part tuer les morts peut-être ? Même si l'utilité de la chose était tout de même assez discutable. Passons, le dément, à force de se balader sans but dans le royaume des défunts finit donc par arriver pas très loin du Giudecca, le palais du dieu Hadès. C'est alors qu'il remarqua une concentration de cosmo-énergies qu'il connaissais déjà très bien. Il s'agissait de Minos, le juge du griffon, et de Lancelot du Lac, le spectre de l’hippogriffe, un ancien mentor idéologique de Skan si on peux dire. Enfin bref, tout ça, c'était du passé ...

"- hihihi ... allons voir nos vieux amis ... hihihahaha "

Oui, je sais ce que vous allez dire ... c'est assez bizarre comme façon de parler ... mais bon, c'est pas comme si c'était moi qui le contrôler n'est-ce pas ? Quoi ? ... Me regardez pas comme ça non mais ! bon, je continue l'histoire.

Une fois dans le palais, le psychopathe se dirigea donc directement dans la direction de ses deux "confrères" de l'armée des enfers.

"- Hihihi ... ça fait une paye n'est-ce pas ?"

En revanche, sa folie l'avait complètement empêché de penser que ses alliées lui en voulait peut-être un peu d'être parti comme ça la dernière fois sans donner la moindre explication. Surtout que depuis, Skan avait fait quelques ravages chez les soldats squelettes quand même ... enfin bon, il fallait voir maintenant ce que ces retrouvailles farfelues allaient donner.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Ven 4 Avr - 13:20

Alors que la discussion entre Himmel et Lancelot touchait à sa fin, voilà que Skan, Spectre de la Chimère, faisait à son tour son entrée. Porté disparu depuis la mission en Germanie, ce dernier était finalement de retour et dans un état peu recommandable. De plus, sa manière de s'adresser à son supérieur ne plu pas énormément au Griffon. Skan aurait-il perdu le respect qu'il avait autrefois démontré au Juge des Enfers? Si oui, il faudrait lui remémorer quelle était sa place ici-bas.

- Eh bien! Je ne m'attendais pas à te revoir aussitôt Skan de la Chimère! Où étais-tu passé? Il semblerait que tu n'ais pas été tué en combat visiblement, comme on pourrait le supposer. Qu s'est-il passé?

Pas de blessures à première vue mais un état second pour ne pas dire complètement étrange. Son regard, ses gestes, tout semblait indiqué que la Chimère pouvait ne pas être en pleine possession de ses moyens psychologiques.

- Tu as quitté tes compagnons en pleine mission Spectre de la Chimère. Comme tu dois t'en douter, j'exige des explications. Oneiros va même jusqu'à dire que tu travailles pour l'ennemi! Serait-ce vrai?

Le regard de Himmel était froid. Il n'était pas d'humeur à jouer et il le faisait comprendre dès le départ à Skan. Sa vie dépendait de sa réponse. Le Griffon était déjà prêt à donner le Jugement Dernier si jamais la Chimère n'avait pas une explication plausible à sa "désertion". Qu'avait-il à avouer? Qu'allait-il raconter à ses alliés? Allait-il se perdre en mensonges pour sauver sa vie, raconter la vérité? Et cette vérité allait-elle lui permettre de survivre aux foudres du Juge du Griffon? S'il y avait bien une chose que Himmel n'était pas prêt à pardonner c'était bien la trahison, envers lui ou envers le Seigneur Hadès!
Revenir en haut Aller en bas
Skan


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 358
Armure : Étoile Céleste de l'Illusion

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Lun 7 Avr - 12:54

Le spectre de la chimère ne fût pas loin d'éclater de rire lorsqu'il entendu les questions répétitives de son supérieur, ce dernier risquerait sans doutes de le prendre mal mais bon comme comme vous en doutez, l'état de Skan ne lui permettait pas trop d'avoir assez de discernement pour se méfier de quelconque conséquence et voir même, il en rigolerais d'avance s'il devait y avoir un affrontement alors que le juge du griffon était pourtant l'un des plus puissants guerriers des enfers si ce n'était pas carrément le plus puissant.

"- Hihi ... tout doux, laisses-moi le temps de répondre s'il te plais .... hihihihi ! "

L'ancien stratège le plus brillant des enfers n'était vraiment devenu plus que l'ombre de lui-même et ça se voyait avec ce genre de répartie foireuses mais bon, il allait quand même finir par répondre à son interlocuteur.

"- Alors ... si je suis partis très honnêtement ... c'était pour essayer de savoir d'où venait les voix dans ma tête mais bon au final ... je m'entends très bien avec elles ! Hahaha !!! "

Cette phrase, bien qu’empreint d'une totale démence, était très explicite et répondais à elle seule a toute les interrogations. Non, il ne travaillais pas pour l'ennemi et non, il n'avait pas était vaincu au combat. mais bon, c'est alors qu'il allait quand même faire un geste pour son supérieur même si ce dernier allait être des plus douteux ...

"- Alors voila ... je ne suis venu ici que pour une seule chose en fin de compte ... je tiens à renouveler ma loyauté au dieu des enfers et je vous promets à toi et lui d'être le guerrier le plus ... hihihi ... efficace qu'il soit diras-t-on ! "

Soudain, les yeux ronges de l'illusionniste infernale s'injectèrent de liquide sanguin et il fît un sourire des plus indéfinissable, mélangeant excitation, soif de sang et folie.

"- Mais je veux quelque chose en retour ... et c'est du sang ... beaucoup de sang ! Hahahaha ! "

En gros, les idées du soldat de l'armée des morts étaient très facile à comprendre. En échange de sa loyauté, il voulait la garantie d'avoir très souvent un très grand nombre de victimes à dépecer. Curieux non ? Enfin bon, il fallait maintenant voir si le chef de l'armée des enfers allait accepter cet étrange marché en sachant que dans tout les cas, le sang coulerait très bientôt que ce soit avec ou sans le soutien du dieu des enfers ...
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Mar 8 Avr - 19:19

Skan avait vraisemblablement perdu la raison, ou bien jouerait-il la comédie pour que Himmel ne le harcèle pas de questions et ne se doute pas des véritables raisons qui avait poussé le Spectre de la Chimère à "abandonner" ses compagnons en pleine mission?

Il était difficile au Griffon de le cerner dans cet état. Car il fallait bien l'avouer, il n'avait pas grand chose à voir avec celui qui avait disparu peu de temps auparavant. Son regard était devenu incroyablement vide et son expression préoccupante. Il était même jusqu'à aller tutoyer le Régent des Enfers. Himmel ne pouvait s'empêcher de trouver cela amusant. Si réellement Skan jouait la comédie, alors c'était un acteur né.

Cependant, et même si la Chimère émettait la volonté de continuer à servir le Sombre Monarque, Himmel ne pouvait lui faire confiance. Ne serait-ce que part ces petits rires irritants et incontrôlables de la part du Spectre. Le Griffon avait hérité d'une bombe à retardement, et il ignorait quand cette dernière exploserait.

- Du sang? Je ne sais pas d'où te vient cette envie de jouer aux vampires, mais sache que je n'aime pas la tournure que prend cette conversation.

Himmel augmenta son Cosmos, et dans sa main, la marque de Hadès se mit à briller, immobilisant alors le Spectre de la Chimère. Il s'avançait alors vers lui, lentement, le fixant du regard. Impossible de savoir à quoi pouvait bien penser son interlocuteur.

- C'est plutôt moi qui vais te proposer un marché. Tout d'abord, si tu me tutoies encore une fois Skan, c'est moi qui te dépècerait! Ensuite, voyons les choses d'une autre forme, si tu refuses de servir le Seigneur Hadès je peux toujours te tuer ici et maintenant? Que préfères-tu?

Il ne voulait pas lui laisser le choix de refuser. Le problème n'était pas de laisser ou non Skan combattre et massacrer pour rassasier sa soif de sang, mais s'il se mettait à attaquer les mauvaises personnes, ce serait les Enfers qui en pâtiraient. Il en était hors de question.

- J'aimerais tout de même éviter d'en arriver là. Alors voilà ce que nous allons faire. Je vais te donner une seconde chance. Si tu obéis à mes ordres et ne faillit pas aux missions que je te confierai, tu auras tout le sang que tu voudras et plus encore. Mais au moindre faux pas...

Il était inutile d'en dire plus. Himmel espérait que Skan ait un moment de lucidité pour comprendre qu'il n'était pas en mesure d'imposer quoique ce soit au Juge du Griffon. Néanmoins, il serait bête de se passer de sa force, mais avant tout, le Régent des Enfers devait s'assurer qu'il pouvait faire confiance à la Chimère. La balle était dans son camp, à lui de lui prouver qu'il "méritait" que Himmel lui accorde d'assoiffer son désir.
Revenir en haut Aller en bas
Skan


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 358
Armure : Étoile Céleste de l'Illusion

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Jeu 10 Avr - 11:06

Comme attendu, les réactions du spectre du griffon furent très agressives, ce qui bizarrement fît encore plus rire le malade mental, surtout sa première phrase. Il avait un peu trop prit au pied de la lettre les paroles de Skan lui. Certes, la chimère mortelle était devenu "assoiffé de sang" mais pas au sens littéral du terme ... enfin bon, c'était pas trop grave. L'homme aux yeux rouges se concentra plutôt sur les derniers mots de son interlocuteur. d'une certaine manière, ce dernier venait d'accepter le marché, avec ses mots de régent plein d'égo bien sur, mais bon, l'idée était passé.

"- Au moindre faux pas, j'aurais droit à une correction c'est ça ? ... hihihi !! Ça me va ! Mais, tout juge des enfers que tu soit, ne te méprends pas ... je n'accepte pas de te servir par peur mais juste par envie et pour assouvir mes propres désirs car aujourd'hui, je me sens enfin capable de battre n'importe quel guerrier du monde ! Hahahahaha !! "

Ces paroles étaient remplit d'auto-suffisance mais hélas, il était malheureusement vrai que le niveau de la chimère n'avait plus rien de commun avec celui qu'il avait avant et à vrai dire, sa force actuelle n'avait pour ainsi dire plus rien à envier à celle des juges, si ce n’était le cruel manque d'expérience d'un spectre malgré tout bien plus jeune que la moyenne. Bref, il fallait maintenant passer aux choses sérieuses.

"- Bref, inutile de continuer de parler inutilement et entamons les choses sérieuses. Le seigneur Hadès a-t-il des ordres à me confier pour me faire un peu passer le temps ? Enfin ... un bon génocide ou une guerre à faire quoi ... hihihi "

Voila, il était enfin temps pour Skan de passer un peu à l'action, il ne lui rester plus qu'a recevoir ses ordres et il partirait de suite. En espérant que ses consignes soient amusantes ...
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Mar 15 Avr - 23:37

Himmel ne savait quoi penser. Était-il devenu cinglé ou simplement idiot? Mais qu'importe. Pour le moment, le Juge du Griffon avait mieux à faire. Il lui donnerait une seconde chance, mais le surveillerait de près, de très près.

- Il n'y a rien pour le moment. Mais bientôt tu recevras des ordres, toi et les autres Spectres. Profites-en pour récupérer des forces et te reposer. Bientôt tu auras tout le loisir de combattre comme tu sembles le demander!

Himmel lui tourna alors le dos, marchant lentement, pensant aux derniers événements. Il devrait communiquer à Hadès tout ce qu'il venait d'apprendre et décider de la stratégie à suivre. Réunir tous les Spectres semblaient être indispensable. Mais Himmel n'avait pas encore tous les éléments en main. Peut-être que le Dieu des Illusions saurait lui apporter ce qu'il lui manquait.

- Tu peux disposer Skan. Je t’appellerai lorsque tout sera en place. Mais ne fais rien qui pourrait nous porter préjudice. Le calme avant la tempête, c'est ce dont nous avons besoin en ce moment. Tiens-toi de commettre le moindre massacre sans que je t'en donne l'autorisation, suis-je clair?

Le Juge du Griffon quittait alors la pièce, allant rejoindre le Mur des Lamentations, lieu où il pourrait parler au Sombre Monarque, afin de lui faire part des dernières informations et de connaitre ses intentions. Les Spectres n'allaient pas restés sans rien faire plus longtemps et l'initiative pourrait leur offrir un avantage non négligeable. Il fallait saisir profiter du calme apparent qui s'était installé sur la Terre pour frapper l'ennemi lorsqu'il s'y attendait le moins, ne lui laissant pas la moindre chance de réagir, ni même de comprendre ce qui venait de lui tomber dessus. La grande question était de savoir si les forces Spectrales étaient en position d'être aussi létales qu'il le faudrait pour pouvoir accomplir ces faits.
Revenir en haut Aller en bas
Skan


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 358
Armure : Étoile Céleste de l'Illusion

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
176/176  (176/176)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Mer 16 Avr - 11:47

Skan était à la fois surpris et un peu déçu des instructions du chef des armées des enfers. Il devait attendre et éviter de commettre des carnages ? Il était sérieux la ? .... Pfff !!! C'était pas drôle ! Coment le psychopathe était censé s'amuser dans ces conditions ? Il restait plus qu'ne seule solution, juste détruire des petits villages indigènes très reculés sur terre histoire de pas faire de vagues et voila, cependant, il fallait d'abord donner le change.

"- OK ... "

Quoi ? Vous avez déjà connu plus convaincant ? Ça tombe bien, moi aussi ! Bref, la chimère du monde des morts se retourna ensuite puis il quitta le château du dieu des enfers sans faire le moindre bruit, pensant déjà à ses prochains meurtres et à une manière discrète de les faire qui pourrait être autant amusante que les crimes habituels que faisait la chimère infernale. Ça allait être un vrai casse-tête ça ...

Enfin bon, le tueur aux yeux aurait tout le temps du trajet pour réfléchir à tout ça tranquillement, il n'était donc pas trop presser. Enfin bref, il était maintenant temps de changer d'air parce-qu'il était clair pour le génie de l'assassinat que pour être tranquille, le royaume d'Hadès n'était peut-être pas le plus approprié même si c'est vrai que ça allait être dur de tenir jusqu'au monde du dessus sans commettre le monidre meurtre ni même faire une toute petite torture de rien du tout ...


=> ??? (sais pas encore xD)

pS => Désolé c'est court mais je savais pas du tout quoi écrire :S


Dernière édition par Skan le Jeu 17 Avr - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   Mer 16 Avr - 22:54

Il faut faire un minimum de 15 lignes pour chaque post de RP. Il te faut donc éditer ton post et rajouter du contenu.

Merci de ta compréhension
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Mars 1755] Premier rapport   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mars 1755] Premier rapport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Giudecca-