RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Mar 4 Mar - 20:56

Ordre de post :
  • Hai
  • Kappa
  • Mashia
  • Urio
  • Haiken


Rappel des règles :
  • Il s'agit d'un combat à 4 contre 1.
  • Rien ne vous empêche de vous dérouiller entre vous plutôt que de frapper sur le PNJ si ça vous chante.
  • Votre premier post devra forcément être un post d'introduction, le combat commencera au deuxième tour.
  • Contrairement aux posts de combat, les posts d'introduction peuvent être faits dans n'importe quel ordre.
  • Seul les joueurs ayant gagné leur précédent combat sont appelés à poster, les autres sont hors-jeu pour le reste de l'Odyssée.
  • Vous pouvez continuer à RP normalement en dehors de l'Odyssée, comme lors des parties précédentes. Vous ne pourrez cependant pas lancer d'autre combat tant que vous serez impliqués dans celui-ci.
  • Vos statistiques sont celles qu'ils vous restaient à la fin de votre combat précédent, sans récupération. Néanmoins, puisque c'est un nouveau combat, les capacités à usage limité sont bien sûr « rechargées ».
  • Vous avez 48 heures pour poster lorsque c'est à votre tour de le faire. Passé ce délai, votre tour sera supprimé jusqu'au prochain. Si cela arrive deux fois, vous serez exclu de l'Odyssée. Si vous prévenez d'une absence, vous pourrez bénéficier de 12 heures supplémentaires à deux reprises mais pas sur le même tour (moins ceux utilisés lors des sujets précédents).
  • L'ordre affiché actuellement n'est pas définitif et ne fait qu'indiquer la liste des joueurs participants. Vous devrez lancer les dés comme pour n'importe quel combat afin de déterminer l'ordre de passage, qui sera édité en fonction. Néanmoins, le PNJ jouera avant vous même si vous avez célérité (vous pouvez (et devez) toutefois préciser si vous avez celui-ci ou lâche pour vous départager entre vous).
  • Sur ce... Bon RP !
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Mar 4 Mar - 20:58

À plusieurs points de la ville, des colonnes d’ombres s’élevaient dans les cieux écarlates avant de s’évaporer dans la chaleur de l’immense astre du jour. Elle les sentait, les cosmos des survivants. Ils avaient réussi à dompter son illusion, ils en valaient donc la peine. Depuis le début cachée dans l’ombre, le rideau devait à présent se lever sur sa personne et il était temps pour elle de se révéler. Depuis le grand temple, elle pouvait entendre les claquements des armures dans les ruelles environnantes signe de la proximité entre la renégat et les membres de l’alliance.

Chacun avait atteint sa destination au même moment. Hélas pour elle, ils étaient en bien piteux état mais à vrai dire, cela lui était égal. Elle aurait pu se targuer d’avoir eu à faire à un véritable défi devant l’élite des Marinas et des Saints mais elle devrait se contenter de vulgaires restes. Les totems que chacun représentait étaient à peine visible tant leurs protections étaient endommagés. Pourtant, la grande femme décelait bien là, au centre, cet homme à la chevelure azuré. Aussi miteuse soit-elle, elle reconnaîtrait toujours la onzième armure. À ses côtés se tenait un Saint bien plus petit (même si toujours en hauteur à côté de la Black Saint), ainsi que deux autres hommes qu’elle présumait être des Marinas. L’un dégageait une aura bien funèbre et l’autre imposait de son charisme. Le Dragon des Mers, à n’en pas douter. Cette créature ne vivant qu’à travers mythes et épopées osaient portant se vanter d’être le roi des mers. Le deuxième chevalier d'Athéna semblait être l'élu de la Vierge. Si le visage de la Japonaise n'était pas figé dans les grands glaciers des monts enneigés de son pays d'origine, elle aurait souri en voyant que les deux appartenaient à la même ethnie.

Enfin, leur dernière et hélas, ultime épreuve avant de pouvoir atteindre l’autel de son maître : elle-même. Se dégageant de l’ombre, elle se planta au milieu des longs escaliers, vêtue d’une cape d’ébène laissant pourtant entrevoir par moment des éclats d’obsidiennes car oui, malgré la chaleur, de sa personne se dégageait non pas un cosmos meurtrier, loin de là, celui-ci semblait même doux mais froid. D’un froid polaire pour celui qui n’était pas habitué et d’ailleurs, sur les murs et les marches de pierres endommagés se formait une couche de givre tranchante laissant entrevoir un simple aperçu de sa puissance malgré les conditions météorologiques peu favorables à ses dons de cryokinésie.

À cause de son capuchon, il était très difficile de déceler sa peau diaphane longée par de voluptueuses mèches brunes mais son regard d’améthyste était loin de passer inaperçu. En effet, telles deux gemmes incrustés dans le tissu noir l’entourant, ce regard laissait s’échapper cette volonté meurtrière que sa cosmo-énergie se voulait feindre. Soudain, devant les quatre attaquants, la Femme de Cendres pointa sa longue arme. Il s’agissait d’une lance de métal faisant facilement un peu plus de son mètre soixante-dix aux bouts desquels étaient accrochés des lames bien trop tranchantes.

Vous avez fait du chemin, mon maître en serait peut être fier mais hélas, je me dois de vous demander de fuir dès maintenant si vous ne voulez pas faire de ce temple votre dernière demeure.

Encore une fois, le paradoxe se montrait. Les lèvres à peine visibles du Chevalier Noir étaient livides de toute expression à l’instar de sa mine marmoréenne et les mots qui en sortaient faisaient de même puisque dénués de tout bon sentiment mais le ton utilisé était si élégant et si gracieux qu’on put croire sans l’écouter véritablement qu’elle complimentait ses piètres ennemis.

Lorsqu’elle trancha d’un coup de lance la longue cape dans un éclair immaculé, celle-ci gela aussitôt et vin se briser au sol dans mille éclats toujours aussi pointus. Ses formes étaient sublimes, parfaitement proportionnés tout comme son visage était parfaitement agencé dans des traits orientaux rappelant les monts enneigés d’Asie mais son habit désignait là toute sa corruption puisqu’il s’agissait de l’armure du Verseau Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Mar 4 Mar - 22:32


Arrow Combat VS Aurore

Le souffle court, tous sens en alerte, à la recherche du moindre bruit indiquant que mon adversaire se relevait à nouveau, je scrutai l’épais brouillard givrant qui s’était formé suite à mon attaque. Mais le seul son qui me parvenait était celui de ma forte respiration haletante. Je m’apprêtais à m’approcher pour attaquer à nouveau, lorsque soudain la bague florale me fit parvenir un autre pressentiment qui ne m’enchanta pas du tout. Mon regard scruta les ténèbres emplies de brume, puis se tournèrent vers le mur jusque là protégé par le chevalier noir. La sortie s’ouvrait droit devant moi. J’avais perdu assez de temps ici. En un clin d’oeil, ma décision de laisser mon adversaire au sol fut prise et je courus à en perdre haleine à travers les couloirs du temple noyé dans l’ombre.

Soudain, au détour d’un couloir, je fus ébloui par le lumière du jour, mes yeux s’étant habitué à la pénombre du temple. Aveuglé durant quelques secondes, j’emplis néanmoins mes poumons d’un peu d’air frais. Malheureusement, cela ne dura pas. Immédiatement, la chaleur accablante me frappa à nouveau, ce phénomène étrange et pas naturel se rappelant à mon bon souvenir. Les dents serrées en signe de frustration, je m’avançai rapidement dans la rue lorsque soudain, mon attention fut attirée par un cosmos à quelques rues d’ici. Un cosmos mauvais. Fronçant les sourcils, je me dirigeai à toutes jambes vers ma nouvelle destination. La rue bifurqua dans une avenue principale menant à une grand place, donnant elle même sur le temple que nous cherchions à atteindre depuis le début. C’était de là que venait ce cosmos étrange.

Déboulant en courant sur la grande place qui s’étendait en face de moi, mes jambes s’immobilisèrent soudain. Arrivant d’une autre rue adjacente, je reconnus aussitôt Hiro Mokushi, et en l’espace d’un clin d’oeil, je compris que son état s’était dégradé à nouveau. Elle était blessée et affaiblie, suffisamment pour que son père ait pris le pas sur elle. Un rapide hochement de tête pour le saluer et signifier que j’avais compris la situation, et mon attention fut aussitôt attirée cette fois par deux personnages arrivant sur ma droite : à quelques mètres de moi, un chevalier portant une écaille marina débarqua à son tour. Et mes yeux s’agrandirent lorsque je le reconnus, car ce n’était pas n’importe quel chevalier:
- Haiken ?! Mais qu’est ce que tu fous ici ?!

Le ton n’était absolument pas agressif. Amical même, mais tellement surpris. Une rapide évaluation de son état physique me permit de voir qu’il était également blessé, et même s’il était du genre solide, et j’en savais quelque chose, quelque chose dans sa gestuelle me disait qu’il était également épuisé. Enfin, mon regard se posa sur le dernier arrivant, à la droite du Dragon des Mers. Je ne le connaissais pas, et je ne connaissais pas davantage son armure. Un hochement de tête silencieux pour le saluer, et mon attention se redirigea vers le temple d’où émanait le cosmos qui nous avait tous attirés ici. En quelques secondes, les marches, et une bonne partie de la place furent glacées, ou plutot, recouvertes d’une pellicule de givre, exactement comme le ferait mon cosmos.

Plissant les yeux et fronçant les sourcils, mon regard se posa sur l’hôte qui nous attendait. Il semblait très confiant. Ou plutot, “elle” semblait très confiante. Car c’était bien d’une femme qu’il s’agissait. Une femme qui semblait s’y connaitre en affinité avec la glace. Malgré notre situation périlleuse et le fait que Mashia était très affaiblie et non loin de là, un sentiment d’excitation parcourut mon corps à l’idée d’un combat entre mages des glaces. De toute façon, elle ne pourrait pas être meilleure que Kyros. Aucune chance, pensai-je avec un sourire en coin en m’avançant franchement au centre de la place tandis que notre adversaire faisait voler en éclats sa cape, dévoilant sous mon oeil ébahi l’armure du Verseau Noir.
- Je vois... murmurai-je pour moi même en m’avançant toujours d’un bon pas vers le centre de la place. Je comprends mieux, maintenant...

Le givre du Verseau Noir continuait à gagner du terrain lorsque soudain, mes bras se levèrent de chaque côté de mon corps, et mon cosmos s’éleva à son tour. La progression du givre s’arrêta net à quelques mètres de moi. Un sourire narquois se dessina sur mes lèvres, et:
- Si tu crois pouvoir abattre quatre d’entre nous, même affaiblis... Si tu crois que tu peux venir à bout de l’élite des saints et des marinas combinée... Si tu crois que tu peux nous vaincre tous les quatre en étant seule...
Le timbre de ma voix était glacial, et n’annonçait clairement rien de bon. Levant la tête vers elle, mon sourire s’élargit et devint carrément provocateur.
- Tu rêves complètement ! achevai-je d’une voix forte qui se répercuta sur la place.
Mon cosmos explosa soudain, repoussant avec force celui du Verseau Noir jusqu’aux marches du temple au sommet desquelles elle se tenait.

Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Mar 4 Mar - 23:10





Hiro Mokushi




Les Chroniques d'une fleur de Hasu
L'Alliance de Fer et de Sang




Harassé par ce tumultueux combat, Hiro Mokushi avait tout de même décidé de ne pas laisser le Marina qu'il avait combattu, seul. Il lui restait assez de force pour le soulever hors de terre et le charger sur son épaule. Ainsi, les deux évoluèrent un moment dans le Temple obscur, avant que la porte ne se révèle à eux. Le nippon aurait presque oublié la chaleur écrasante qui régnait ici bas : celle-ci, loin de s'être atténuée, aurait même décuplée. Décidément, ce phénomène ne pouvait pas être naturel. Quelques gouttes de sueurs perlaient sur son front maculé de poussière et de sang, les paupières plissées, il lui semblait distinguer quelques ombres au devant de lui. Hiro n'eut aucun mal à reconnaître la silhouette élancée du Verseau. Aussi étonné que lui de le voir ici, le japonais répondit à son salut de la même manière : d'un simple hochement de tête. L’œil expert de son compagnon Saint, et le sien, pourrait leur apprendre à tous deux qu'ils étaient à bout de souffle, exténués par leur précédent combat. C'était parfaitement orchestré, c'était une évidence. Se délestant de sa charge, l'homme aux yeux turquoises déposa avec une infinie douceur, le corps inanimé de Suoh. Ce dernier avait largement mérité un peu de repos. Il espérait ardemment que les soins qu'il lui avait prodigué seraient suffisant. Il l'observa l'espace de quelques instants, avant de se tourner vers son homologue.

Il était dans un état aussi pitoyable que le sien, mais il tenait bon, après tout, il était le digne successeur de l'Aldébarran. Kappa l'avait prouvé au fil des heures. Cette mission, si ils en revenaient vivants, leur permettrait de mieux se connaître. Où était Jara ? Où était Celsius ? Beaucoup de questions se bousculaient dans la tête du samouraï. La nuit était venue, apportant avec elle, son lot de ténèbres, et d'angoisses presque palpables. Deux autres rejoignirent Hiro et le Verseau, des hommes qu'il ne reconnaissait pas. Sauf Kappa qui eut visiblement la surprise de revoir une ancienne connaissance, un certain Haiken.

L'attitude du guerrier japonais restait froide et distante en toute circonstance, il se contenta de les saluer eux aussi d'une simple inclinaison de la tête. Puis, ses prunelles se posèrent sur la femme, autre rempart à leur mission. Le verbe du Saint des Glaces le fit légèrement sourire : aussitôt, une voix éclata dans leur esprit, forte, vibrante. C'était la manière qu'avait la Vierge de s'exprimer depuis son retour sur Terre.

« Il n'y a aucun honneur dans vos actions Chevalier Noir, et, n'escomptez pas nous anéantir si facilement … comme le dit Kappa du Verseau, nous ne sommes pas sans ressources, le simple fait que nous soyons ici le prouve. De plus, rien ni personne ne pourra se mettre en travers de ma route, moi Hiro Mokushi, je fais la promesse solennelle de mettre tout en œuvre pour sauver Menelaos. Pour l'alliance de Fer et de Sang ! »

Sur cette vibrante tirade, la Vierge se mit en position de défense. Il fit crisser avec lenteur, la lame contre son fourreau, katana au clair, sa main droite en avant, de sa main gauche qui tenait l'arme, il était prêt à attaquer, ou a protéger ses alliés de fortune.




Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Mer 5 Mar - 18:29

Un peu épuisé par le combat contre le saint d'Athéna, Erion et Metzli se tenaient la main. Tous deux avaient l'air de s'aprécier de plus en plus, même lorsque qu'aucun mot ne sortent de leurs bouches. Un seul regard et tout paressait être dit. Devant eux une ouverture pour se retrouver à l'air libre. Passait du sombre à la lumière en un claquement de doigt. Les mains devant les yeux car ces assauts incessants des rayons du soleil les empêchaient de pouvoir les ouvrir.

Ce n'est décidement pas normal cette chaleur et ce soleil aux rayons répititifs dit Erion envers la petite Aztèque.

Insoutenable. De plus en plus, mais pourtant, ils devaient continuer cette route pour sauver le prêtre de Poséidon. C'est ce que cette folle de maudite sorcière lui avait dit avant de s'échapper elle et ses sbires.

Erion. j'ai mal aux yeux ! C'est horrible lui dit la petite fille.

Malgré ces blessures du à ce combat sans temps mort mais ou il était sorti victorieux, Erion décida de la porter et de la serrer contre lui afin de la protéger de ces rayons brûlant. Il avait ce côté paternel, qu'il avait apprit à construire avec Dagmar. Elle touchait de ses mains cette armure dorée, elle était intriguée, de plus en plus envers ces gens qui se disaient être des éveillés au cosmos. Le marina de Charybde eut comme une sensation bizarre.

Tu as donc décidé de revenir à la vie chevalier...pensa t'il.

Inquiétant que ce retour. Mais pire encore. D'autres cosmos dont celui de Haiken et deux autres dont il ignorait les noms mais il avait une vague intuition quant à leur camp. Des saints d' Athéna. Et là, il avait décidé de cacher Metzli encore une fois.

Je suis navré, Metzli, mais je vais devoir te cacher car un autre danger rode non loin de là.

En avançant dans cette grande avenue, il aperçut un endroit sûr, et il décida de la cacher là. Un simple regard, très doux, et elle avait comprit. Elle ne bougerait pas. Erion avança donc seul s'habituant légèrement à ses assauts répititifs. Au fur et à mesure qu'il avançait, il aperçut les silhouettes de quatre autres personnes. A chaque pas sa visualisation devenait de plus en plus nette. Et enfin, bien loin de l'endroit ou était caché la petite Aztèque, il arriva donc au devant de ce groupe. Haiken, le dragon des mers, deux saints et un chevalier noir. Ce dernier semblait très puissant et il avait une très longue lance.

Haiken et les saints d'Athéna, tout comme lui d'ailleurs, étaient plus ou moins amochés, et il en déduisit facilement que tous avaient eut à combattre. Il manquait également deux généraux. Il reconnu les armures d'or de la vierge et du verseau. Il regarda très bien les deux chevaliers d'or et se remémora la phrase de Scipion à l'égard de sa nouvelle vie. Trés calme et sûr de lui, il prit la parole:

J'en déduis qu'on a tous eu affaire à la même chose ? une puissante illusion... J'aurais donc tuer l'un des votres !

Après ça, il regarda le chevalier noir car il osait avec ce ton méprisant de leur demandaient de prendre la fuite. Pour qui les prenaient-ils, franchement ? Le chevalier d'or du verseau explosa son cosmos et fit jeu égal avec celui du verseau noir. C'était vraiment intéressant comme situation.



HRP: Erion porte l'écaille de Charybde. Tous ceux l'ayant connu par le passé en tant qu'Urio et saint du cancer ne peuvent le reconnaître car son casque cache en partie son visage et ses yeux. Merci à vous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Jeu 6 Mar - 0:51

Haiken avait traversé la porte et continuait de marcher le long de ce couloir sombre qui lui semblait interminable. Ses blessures le faisaient terriblement souffrir, on ne peux pas dire que Celsius y était allé de main morte. Mais après tout, si réellement il avait été frappé par la même illusion que le Marina, quoi de plus normal, si en face de lui il ne voyait rien d'autre qu'un Chevalier Noir.

Heureusement pour lui, ses coraux le guérissait petit à petit. Cependant, le poison qui circulait dans ses veines retardait le processus de guérison. Il allait devoir attendre, tout simplement, avant de retrouver une condition acceptable pour reprendre le combat. Car oui, Haiken ne se leurrait pas, il était difficile de croire que les Chevaliers Noirs laisseraient passer une opportunité d'en terminer avec lui, maintenant qu'il était en piteux état.

Le Dragon des Mers fût finalement accueilli par la lumière du jour. Il était enfin sorti de ce maudit temple sombre et pouvait une nouvelle fois se laisser bercer par la lumière du jour. Cependant, la chaleur était encore plus insoutenable qu'avant. Cela n'était clairement pas naturel, et après avoir vu de quoi leurs ennemis étaient capables, il en était convaincu. Mais Haiken ne pouvait s'empêcher de penser à une chose, pourquoi diable les Saints étaient-ils en ces lieux également?

Cela lui était venu d'un seul coup pendant le trajet. Il n'avait malheureusement pas pu demander à Celsius. Il savait que eux aussi avaient été impliqués avec les Chevaliers Noirs et il était donc tout à fait possible qu'ils aient suivi une piste, les ayant conduit au même endroit. À croire que depuis le début, tout avait été orchestré pour obtenir ce dénouement. S'il y avait bien une chose que Haiken détestait, c'était de se faire manipuler. Cela le rendait fou de rage rien que d'y penser, lui permettant même d'oublier la douleur. Perdu au milieu de ruelles, il errait, tentant de se concentrer pour ressentir les Cosmos de ses compagnons. Il n'avait pas eu énormément de succès jusqu'à présent. Trop faible probablement. Mais il parvenait tout de même à ressentir légèrement celui d'Erion. Un autre Cosmos lui semblait familier aussi, sans qu'il parvienne pour autant à découvrir l'identité de cette personne.

Après quelques minutes à errer, le Marina débarquait sur une grande place et fut alors interpeller par quelqu'un qu'il connaissait, mais qu'il n'avait plus revu depuis des années.

- Haiken ?! Mais qu’est ce que tu fous ici ?!

Pour une surprise, cela en était une. S'il s'attendait à revoir le Chevalier du Verseau ici!

- Je pourrais te retourner la question Kappa du Verseau! Ça fait bien plus de 6 ans que nous ne nous étions pas vu!

Une certaine nostalgie frappait alors le Dragon des Mers, et ce mémorable combat en enfers. L'arrivée du Marina de Charybde le rappelait à la réalité. Un autre Saint accompagnait Kappa. Cela voulait dire que Suoh et l'autre Marina avait été vaincu par les Saints?

- Erion!? Est-ce que ça va?

Il avait bien d'autres questions à poser, au Marina, aux Saints, pour savoir comment allaient ses compagnons. Mais comme le Dragon des Mers s'y attendait, ils allaient être "cueillis" par les Black Saints, ou du moins, par l'un d'entre eux. Une femme, portant une Armure du Verseau Noire. Voilà qui était intéressant, si ce n'était pas l'état lamentable dans lequel Haiken se trouvait.

- Vous avez fait du chemin, mon maître en serait peut être fier mais hélas, je me dois de vous demander de fuir dès maintenant si vous ne voulez pas faire de ce temple votre dernière demeure.

Les réponses ne se faisaient pas attendre. Kappa, Erion, le Chevalier de la Vierge semblaient prêts à affronter le Chevalier Noir. Ce qui voulait dire qu'ils accorderaient tous leurs violons dans un but commun. Et pourtant, cela n'était pas aussi simple. Kappa et son compagnon avait sans nul doute affronter et vaincu un des Marinas. On ne pouvait pas oublier! Mais d'un autre côté, Haiken avait fait de même avec Celsius des Poissons. Ils avaient avant tout été des victimes. Et l'heure de la vengeance avait sonné!

Haiken s'approchait et se plaçait à hauteur de ses compagnons de fortune, frappant ses poings l'un contre l'autre. Même blessés, à quatre contre un, ils devaient vaincre. Qui plus est, sachant que Menelaos était prisonnier des Chevaliers Noirs.

- On dirait que cette fois-ci on aura pas à se battre l'un contre l'autre Kappa! Tu peux t'avouer chanceux pour le coup!

Haiken laissa échapper un léger sourire malicieux.

- Erion! Nous avons tous été victime d'une illusion vraisemblablement. Ce n'est pas le moment de penser à ce que nous avons fait. Nous allons corriger cette idiote qui s'est joué de nous et récupérer notre Prêtre! Pour le moment c'est tout ce que nous avons à faire!

Deux Saints et deux Marinas. Ils allaient devoir s'allier pour vaincre un adversaire commun. Au fond de lui, le Dragon des Mers palpitait d'impatience de débuter ce combat!
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Jeu 6 Mar - 1:57

Si je croyais seulement pouvoir vous abattre, je ne me serai pas présentée à vous. Votre défaite est une certitude et de toute évidence, la capitulation n’est pas une option à prendre.

La voix légère d’Hai se laissait emportée par le vent provoqué par le Verseau. En effet, celui-ci décida de faire le coq devant ses trois compagnons en déployant son cosmos de glace. Pauvre enfant crédule, elle le laissait volontiers se pavaner puisque son givre se fit dévorer par celui du Saint. Elle lui devait bien cela puisque dans quelques instants, il serait sans vie. La dame était de marbre alors que les guerriers participaient à leur retrouvaille. Elle s’approcha quelque peu d’eux. La terre répondait à chacun de ses pas en faisant fondre la couche glacée afin d’y apposer sa marque. Elle était si élégante que les volutes cosmiques d’Aquarius la contournaient, glissant sur sa protection d’obsidienne. Arrivée à mi-distance, la Black Saint abaissa sa lance.

Je ne nie en rien la capacité de vos ressources chevaliers, seulement, celles-ci seront insuffisantes. Agrippant à nouveau son arme, elle se mit en position offensive alors que ses yeux violacés perçaient chacun des participants. Elle voyait en eux la peur peut-être. Qui serait le premier à tomber sous son joug, n’est-ce pas ? Je suis Hai du Verseau Noir. C’est un honneur de faire tomber des guerriers de votre renommé.

Soudain, sous leurs yeux ébahit, le corps du Chevalier Noir partit en poussière, comme devenu de la neige teintée de la sombre couleur. Une simple statue de neige qui disparut très vite, emportée par le zéphyr. Mais alors…

Ici.

Derrière Haiken, l’ombre vivante apparut comme-ci elle avait été caché dans son dos depuis le début mais pire que tout, c’était le cas. Elle leva sa lance à la vitesse de l’éclair avant de frapper au dos du Dragons des Mers en lui tranchant la chair. Juste à côté d’elle, elle perçut bien le second Marina ne sachant que faire devant une telle situation et elle tourna seulement le visage sur lui, déchirant sa psyché d’un regard glacial, meurtrier alors qu’encore une fois, de ses lèvres marmoréennes sortirent des mots au ton fluet.

Some no Mai ~ Shirafune

La première danse des neiges s’exécutait alors sur le pauvre homme ; la Reine des Neiges pratiqua des acrobaties incroyables avec sa lance devenue invisible pour le commun des mortels tant la vitesse de l’offensive était ahurissante. De chacun des coups de la lame, du gel apparaissait sur le corps de l’adversaire le brûlant dans son hypothermie. Enfin, lorsqu’elle stoppa son attaque, jugeant en avoir assez fait avec lui, elle baissa ses prunelles améthyste.

Il est donc le premier à tomber… Je vous l’ai dit, je ne peux vous laisser allez plus loin. J’userai de tous les moyens pour vous empêcher d’avancer. Depuis la danse mortelle, une brume légère nageait au ras du sol octroyant à la dame du froid la vitalité nécessaire.

Encore trois.

Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Ven 7 Mar - 0:25



- On dirait que cette fois-ci on aura pas à se battre l'un contre l'autre Kappa! Tu peux t'avouer chanceux pour le coup!
La réflexion du Dragon des mers fit apparaitre un nouveau sourire mi amusé mi narquois sur mon visage, et je lui répondis aussitôt :
- Tu m’en diras tant !
Cependant, son histoire d’illusion me fit froncer les sourcils: de quoi parlait il ? Je ne comprenais pas, mais je n’eus pas bien le temps de creuser la question puisque notre adversaire décida de se présenter à son tour : Hai du Verseau Noir. Le “Verseau” Noir. Mon poing se serra : sa seule présence bafouait notre ordre mais par dessus tout ma propre armure. Cette chose n’était jamais arrivée jusqu’à présent. Chevalier et armure développent une connexion profonde des plus difficiles à expliquer. Et en cet instant, mon armure et moi étions parfaitement synchronisés. Elle tremblait de colère face à son homologue noire, et je compris qu’elle voulait prouver sa supériorité.

Soudain, la dénommée Hai se volatilisa en un clin d’oeil. Mon oeil attentif scruta subitement les lieux alentours à sa recherche, et tout à coup, on entendit sa voix juste derrière le marina nommé Erion.
- Some no Mai ~ Shirafune, lâcha t’elle soudain avant de déchaîner une attaque de glace qui fit se lever une brume de givre tout autour de nous.
Puis se tournant vers Haiken, elle se prépara à attaquer à nouveau. C’est sa lance qui visa cette fois le corps du Dragon des Mers alors que la brume se levait toujours.

Elle baissa les yeux, et :
- Il est donc le premier à tomber… Je vous l’ai dit, je ne peux vous laisser allez plus loin. J’userai de tous les moyens pour vous empêcher d’avancer.
Pourtant, perdue quelque part au milieu de la brume, ma voix s’éleva en écho à la sienne:
- Pas si j’ai mon mot à dire !
Un brusque coup de vent balaya la brume qui s’était accumulée autour de nous, dévoilant ma silhouette aux yeux des autres : le bras gauche tendu vers Erion, et mon bras droit tenant mon bras gauche comme pour le soutenir. Mon regard fixait avec insistance la silhouette du second Marina, qui commençait doucement à se fissurer, contre toute attente, et un sourire en coin se dessina sur mes lèvres alors qu’une lueur de défi passait dans mes yeux azurs.

De plus en plus rapidement, la silhouette d’Erion se désagrégea et se sépara en bris de glace qui s’effondrèrent doucement sur les pavés de la place. Et derrière ce miroir de glace, se tenait le véritable Erion, qui était sorti indemne de l’offensive du Verseau Noir. Tournant mon regard glacial vers Hai en replaçant mes bras le long du corps, j’ajoutai soudain:
- Tu crois vraiment que toi, une pâle imitation du Verseau, une insulte à l’armure d’Or du Verseau, tu es capable de m’avoir à ce petit jeu là ?! Décidément, ta naïveté n’a aucune limite, visiblement.



Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Ven 7 Mar - 15:02





Hiro Mokushi




Les Chroniques d'une fleur de Hasu
Un coup de Maître




Tiendraient-ils suffisamment longtemps pour mettre à mal la maîtresse noire des Glaces ? Une question à laquelle Hiro ne savait répondre. Elle paraissait être en pleine possession de ses moyens, nulle trace de fatigue ne trônait sur son visage d’albâtre : une ressemblance entre eux qui le frappa immédiatement. Hiro n'était pas familier de l'élément glacé, mais, et cela revenait au final au même, il maîtrisait très bien l'Eau, clef de toutes choses. Geler l'élément capricieux, tantôt bénéfique, parfois violent, revenait à lui faire prendre l'apparence d'une arme tranchante, un substitut du fer. C'était un phénomène que le japonais ne comprenait pas, il n'en voyait pas l'utilité si ce n'était de prouver à l'autre, ses belliqueuses intention. Or, utilisée comme le véritable Verseau, son art à part entière, était cette fois-ci avisée. Le samouraï n'avait jamais eut réellement l'occasion de voir son frère d'arme utiliser son élément, se battre : évoluer ensemble pourrait être très instructif pour l'un comme pour l'autre. Attentif aux moindres faits et gestes de leur hôte, le nippon ne se laissa pas distraire mais au contraire, observait d'un œil critique, toute la scène qui se déroulait devant ses claires prunelles.

Il vit le mouvement sournois d'Hai, mais, hélas, l’insidieuse blessure à son flanc, faite par Dohko lui-même à l'aide d'une de ces armes d’obsidienne que possédaient tous les Blacks Saints, le paralysa, crispant l'ensemble de son corps, chaque fibre de son être, chacun de ses muscles. Ceux-là protestèrent et parurent se déchirer tant la souffrance éclatait en lui. S'il avait pu pousser un cri, sans nul doute que ce dernier se serait répercuté partout en un râle d'agonie. Une gerbe de sang s'échappa de ses lippes et l'homme à la dense chevelure noire fut contraint de poser un genoux à terre. Appuyé sur sa lame, Hiro contenait mal cette rage qui l'animait depuis la fin du combat contre Suoh. La bête carmine ne tarderait pas à reprendre le pas si il ne faisait rien pour la contenir.

Il n'avait pas d'autre choix que d'user de ses talents dans le but de se soigner. Cela lui en coûtait beaucoup, ne désirant pas être un fardeau pour les autres, mais il était forcé de constater que sa précédente lutte l'avait laissé passablement affaiblis. Pire que cela même. La mâchoire crispée, il jeta un regard mauvais à l'adresse de la jeune femme qui continuait son petit ballet sanglant. Plus encore quand le Saint de la Vierge constata avec impuissance, que Kappa se dressait tel un rempart, pour protéger l'un des deux Marinas.

~° C'est finement joué Kappa du Verseau fit-il à son adresse par voie télépathique en comprenant sa manœuvre. Un sourire pour lui et peu à peu, il se redressa.

Ses yeux turquoises avaient viré au rouge sang.






Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Ven 7 Mar - 16:05

Le dragon des mers allait dans le sens d'Erion sur les illusions qu'ils avaient eut à affronter, mais aussi qu'il était temps de retrouver le prêtre de Poséidon et de corriger la black saint. Alors le cosmos de Charybde se mit en place. Il était temps. Oui. Une drole de sensation. Oui encore la même. Son adversaire d'il y a peu avait retrouvé son corps, c'était sûr désormais. Il l'avait parfaitement ressentit. Le chevalier noir du verseau avança, pas à pas, lentement vers les quatre éveillés au cosmos. Armer de sa lance, elle passa à l'offensive directement. Par un tour de passe passe très surprennant, son corps se dématérialisa en laissant de la neige noir à sa place. Portait par un léger vent, le premier à subir les assauts de cette rebelle fut Haiken. Et puis, ensuite, se fut sur l'Atlante. Elle le regardait d'un air étrange. De ce simple regard, elle l'envouta, le paralysant sous son emprise. Plus aucunes réactions de sa part, il ne pu voir que le chevalier d'or du verseau vint à son secours. Comme hypnotisé par l'action machiavélique de Hai, Erion se réveilla une fois l'attaque complétement anhilé par la puissance du serviteur d'Athéna.

Erion ne mit pas longtemps à reprendre vie. Surpris de voir le verseau à ses côtés. Pas le moindre souvenir de ce qu'il venait de se passer. Pourtant, il comprit très vite qu'il devait passer à l'attaque en revoyant le corps du verseau noir reprendre forme. Là. Maintenant. Il attaqua physiquement celle-ci. Il apposa sa marque, celle des Atlantes sur cette armure noire. Une légère explosion de cosmos s'en suivi. Il enchaîna par des directs du poing gauche et droit en parfaite synchronisation. Il ferma les yeux lentement. Il appella autour d'eux trois âmes vengeresses qui apparaissaient dans une épaisse brume noirâtre. Elles étaient colériques, frémissantes au contact de leur maître. Elles tournoyaient sans cesse autour de ce petit groupe. Il réouvrit les yeux, et là, elles s'arrêtèrent quelques secondes.

Son cosmos se décupla rapidement. il puisa dans sa puissance pour porter encore une fois son attaque septième sense. Celle qu'il avait utilisé pour vaincre le chevalier d'or. C'est alors que les trois âmes damnées se mirent à se consummer. Dans un vacarne ahurissant de haine et de colère, elles s'en prirent au verseau noir. Elles le dévorèrent dans ce sillage de feu surpuissant. Explosions après explosions, la silhouette de celle-ci disparaissa dans ce feu destructeur. Il tenait son rang parfaitement. Il n'avait aucune inquiétude à ce que l'on reconaisse sur le coup. Même si...

Tu as osée t'en prendre à nous. Maintenant tu comprendras que tu ne survivras pas à nous quatre en même temps. Je vais te détruire toi et ton chef, Psema. Je vais vous faire souffrir comme vous ne pouvez l'imaginer. Charybde vous tourmentera jusqu'à son dernier souffle et la damnation sera une certitude...aucun répit pour des chiens de votre espèce... lâcha Erion.

Les autres devaient se poser de sérieuses questions à son sujet. Il était si puissant, si mystérieux sous cette nouvelle armure. Si arrogant devant ce chevalier noir qui pourrait les envoyés pettre pour de bon avec une bonne technique bien placer.

Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Sam 8 Mar - 23:03

- Tu m'en diras tant !

Il aurait été tout de même dommage que leur nouveau combat se déroule alors qu'ils étaient à bout de forces. Fort heureusement, aujourd'hui ils n'auraient pas à se mesurer l'un à l'autre. Ils combattraient ensemble pour vaincre un ennemi commun. Hai du Verseau Noir!

Cela devait être une question d'honneur pour Kappa. Perdre face à un tel adversaire serait plus douloureux que la mort elle-même. Même affaiblis, ils auraient les arguments nécessaires pour la vaincre, le Dragon des Mers en était certain. Et fort heureusement, tous étaient prêts à collaborer pour la vaincre. Si un seul d'entre eux avait décidé de ne pas le faire, alors leur défaite aurait été inévitable.

Qui plus est, leur adversaire semblait être redoutable. Elle s'était faufilé derrière le Dragon des Mers, sans que ce dernier ne puisse la voir arriver. Elle le frappait alors duUn coup violent avec sa lance dans le dos, avant de poursuivre son offensive sur Erion, dans une danse glaciale, frappant alors le Marina avec sa lance, devenue invisible à l'oeil nu, à cause de sa vitesse d’exécution.

Cependant, c'était sans compter sur l'intervention du Chevalier d'Or du Verseau. Faisant disparaitre la brume, il était possible de voir un miroir se fissurer devant le Marina de Charybde, ayant empêcher l'attaque du Chevalier Noir de faire mouche. En effet, grâce à la glace, Kappa avait crée un miroir ayant absorbé l'attaque à la place d'Erion. Un joli tour, prouvant à Haiken que lui aussi avait progressé depuis leur dernière rencontre.

- Pas si j’ai mon mot à dire !

- Et ne crois pas que tes petits tours puissent venir à bout de nous facilement! - ajoutait alors le Dragon des Mers.

Haiken apparaissait alors derrière elle. La blessure que lui infligée Hai avait disparu, disons même qu'elle n'avait jamais existé!

- J'ai déplacé l'espace assez rapidement pour esquiver ton attaque. Tu n'as frappé que sur une image!

Il n'y avait pas qu'elle qui pouvait se déplacer derrière ses adversaires sans être vu. Elle ferait bien de le retenir si elle ne voulait pas avoir de mauvaises surprises. S'il y avait bien une chose qui avait le don d'énerver le Général du Dragon des Mers, c'était d'être sous-estimé par ses adversaires! Cela ne faisait qu'augmenter sa colère et le rendre plus dangereux!

Erion attaqua presque instantanément, laissant bien palpable sa haine pour Pséma, le chef des Chevaliers Noirs, et tous ses sbires. Il était évident qu'étant derrière tous les événements qui s'étaient abattus sur le Sanctuaire Sous-Marin, Pséma et les siens subiraient la colère et le mépris des Marinas. Haiken n'y faisant pas exception mais pour une toute autre raison.

- Je n'aurais pas dit mieux! Nous allons te faire comprendre ce qu'il en coûte de défier les Marinas Hai du Verseau Noir!

Concentrant son Cosmos, Haiken se préparait à contre-attaquer. Ils devraient se protéger les uns des autres, et attaquer ensemble. Ce combat serait difficile à n'en pas douter, mais le Dragon des Mers semblait amusé. Quoiqu'il en dise, il était né pour le combat, on ne pouvait pas échapper à son destin!


------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Dim 9 Mar - 19:52

Je vois… Vous les Saints, quel ego.

Alors que Kappa pensait l’avoir dissipée, la brume retrouva son étreinte entourant chaque protagoniste un peu plus, tels les tentacules d’un monstre abyssal. Hai restait figée au centre de la scène observant chaque éclat de glace qu’elle avait pu trancher. Le chevalier du Verseau n’usurpait pas son armure, ce tour de passe-passe était digne des siens et de ce fait, elle ne pouvait qu’être plus fière de combattre un adversaire de la sorte. Toutefois, il fallait leur montrer que l’or de leur protection ne signifiait rien pour elle. Posant un pied en avant, elle bondit au-dessus du champ de bataille embrumé et redescendit avec force sa lance dans les deux mains afin de frapper le Virgo. Chaque coup était finement choisit et s’il manquait de justesse une fraction de seconde, sa vie serait interrompue mais le Verseau Noir espérait bien qu’il survivrait un peu plus longtemps.

Puisque vous souhaitez tant que ça être les premiers ac-

La Japonaise se tut rapidement lorsqu’elle sentit une chaleur intense parvenir jusqu’à elle en hauteur. Il s’agissait de flammes bleues à l’aura morbide. Elle reconnut vite le cosmos du Marina qui avait survécu à sa première danse. Stoppant son assaut sur Hiro, elle entoura habilement son arme de sa propre cosmo-énergie afin de bloquer du mieux qu’elle pouvait cet attaque ayant sûrement sapé les dernières forces du pauvre Atlante. L’attaque semblait imparable et penser qu’elle avait survécu était dur à croire.

Alors qu’une épaisse fumée noire (due à l’explosion) prenait de l’ampleur sur le brouillard glacial d’Hai, un rayon de lumière jaillit du maelstrom explosif à une vitesse si fulgurante que même les acteurs de ce combat ne pouvaient discerner ce qui s’y cachait. Il s’agissait de la renégat elle-même. Pas même un grain de poussière ne s’était posé sur elle, comme-ci elle avait évité tout dégât. Lorsqu’elle apparut devant le Saint du Verseau, elle gardait son visage pâle et calme, tel un flocon.

Ne veux-tu donc pas te joindre à nous ?

Shiro Kiri se solidifia en plusieurs point l’entourant devenant tantôt de la neige, tantôt de la glace. Ces rayons en suspension se rassemblèrent vers la lance d’Hai qu’elle tenait en garde horizontale. Son regard devint si dur et glacé en voyant l’Aquarius que même sa voie d’ange ne suffisait plus à effacer l’allure meurtrière de la jeune femme. Lorsque son énergie d’albâtre explosa, ses lèvres se muèrent tandis que sa voix semblait être celle d’un esprit résonnant dans l’esprit de chacun.

San no Mai ~ Hakuren

L’amas blanc emmagasiné déferla alors sur son adversaire sous la forme d’un tsunami neigeux si dense qu’il ne manqua pas de geler les maisons environnantes et même la façade du temple qu’elle protégeait.

Il était difficile pour les attaquants d’apercevoir la Verseau Noir, pourtant, à travers le brouillard, elle discernait chacun d’entre eux. Le Dragon des Mers tentant de sauver son compagnon, la Vierge s’inquiétant pour le Verseau…

Elle avait un devoir et jamais aucun de ces hommes n’apercevraient seulement le visage de son maître.

Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Mer 12 Mar - 22:30

L'attaque d'Erion avait touché sa cible, mais n'avait pas été suffisant pour mettre leur adversaire au tapis. Ce n'était pas vraiment étonnant, si l'on s'arrêtait pour réfléchir quelques instants. Les Saints et les Marinas avaient dû se battre juste avant, leur adversaire les affrontaient au meilleur moment. C'est ce que Haiken redoutait. Il savait que les Blacks Saints allaient en profiter pour leur tomber dessus.

Mais il ne tenait qu'à eux de lui faire regretter de les avoir défié en même temps. Les attaquer tous ensemble, pensant que cela serait suffisant pour les vaincre. Le Verseau Noir les sous-estimait peut-être un peu trop.

Cette fois-ci, Hai concentrait ses attaques sur le Chevalier de la Vierge. C'était une opportunité que le Dragon des Mers ne pouvait perdre. Le laissant libre d'agir à sa guise, il savait quoi faire à présent. Il parviendrait à ouvrir le Triangle des Bermudes un court instant, mais assez longtemps pour attaquer comme il le désirait.

Haiken commençait alors à réciter son incantation. Il devait s'abstraire du reste, ne prêtant pas alors la moindre attention à ce qui se passait autour de lui. En temps normal, ce serait les âmes du Triangle des Bermudes à retenir son adversaire, cette fois-ci ses compagnons de fortune s'en chargeraient.

Un hurlement se fit alors entendre, tandis que la silhouette du Roi des Dragon des Mers prenait forme derrière Haiken. C'était un dragon énorme, aux yeux rouges, laissant ressentir à quiconque croiserait son regard, toute sa rage. Voyant se qui se préparait, Hai se devait alors d'intervenir au plus vite pour empêcher l'attaque de s'abattre sur elle.

Mais ce serait sans compter sur la petite surprise que lui réservait le Marina. Ne s'attendant pas à ce que cette dernière reste tapis dans la brume, regardant sagement de voir ses adversaires contre-attaquer, Haiken s'était déjà préparé à la voir surgir et fondre sur lui. Mais un piège l'y attendait. Les coraux jaillissaient alors du sol, attrapant le corps de la jeune femme et l'immobilisant. Haiken envoyait alors son épée de Corail sur son adversaire, faisant apparaître plusieurs coraux pointus aux côtés de son arme. Tous ses projectiles atteignaient alors le Chevalier Noir.

L'attaque allait finalement atteindre son point d'orgue. Haiken levait les bras, tandis que la gueule du Dragon se joignaient à ses mains, faisant apparaître une sphère d'énergie. Le Marina baissa les bras, libérant tout cette puissance concentrée, la laissant s'abattre avec violence sur le corps du Chevalier du Verseau.

Sins!!!


Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Jeu 13 Mar - 21:16

Bien. Ce ne serait pas facile, il fallait s'en douté car le verseau noir pouvait rivalisé avec les plus grands de n'importe quelles castes et dans chaques camps. Elle en montrait le parfait exemple en se sortant presque indemme des effets de la plus puissante arcane de l'Atlante. Réapparaissant aux yeux de tous, elle pointa le bout de son nez devant son homologue doré. Elle tenta le soudoiement avant de se mettre à la riposte. Mais non. Pas cette fois-ci ! Ils faisaient équipe face à un ennemi commun, alors ils fallaient qu'ils unissent leurs forces tous ensemble. Erion déchaîna son cosmos tandis que le froid se laissait ressentir. Le ciel se mit à s'obscurcir farouchement. Un enorme nuage prit forme sur ce lieu atypique, il grossissait encore et encore laissant des éclairs s'abattrent partout. Plusieurs dizaines d'âmes vengeresses apparurent en sortant de cette enorme masse noir dans ce ciel. Des cris étranges que seul Charybde pouvait comprendre. Il en était leur maître, lui et lui seul.

La lance du black saint allait déchaînée toute sa puissance désormais, alors qu'Erion communiait avec ses créations. L'ordre envoyé et bien reçu, elles avançèrent sur Aquarius, l'entourant de toute part. Elles ne cessaient de tournoyer autour de lui, que même lui devait se croire en danger, prit en étau par le verseau noir et Charybde. Elles se consumèrent instantanément au contact de ce tsunami blanc. Avec ce choc de forces cosmique, une partie des habitations se retrouvèrent gelées et d'autres purement détruites. Un vortex de flammes se développa ne laissant plus à quiconque la possibilité de voir le chevalier d'or. Etait-il donc mort ? Non simplement protégé par un ancien saint de l'espoir. Ce vortex absorba la quasi totalité de cette attaque...car une autre partie, même infime, ne pénétra pas le vortex et se retourna contre Erion. A l'impact meurtrier, le marina ressentit une chose étrange. Un halo de cosmos doré et froid qui le protégea un instant. Le halo doré se dissipa instantanément et le plastron qui protégeait son corps n'était plus, et pire encore, car au niveau de son coeur une tâche noire se forma rapidement. Comme une brûlure.

Hein ?! Qu'est ce que c'est que ça ?

Maintenant, ce n'était pas fini non plus pour autant. Psema et son armée avait décidé de foutre le chaos, ils en paieront les conséquences. Un jour ou l'autre, en tout cas...

Le marina de Charybde toujours debout, son cosmos toujours présent, il vascilla très rapidement. Peu à peu son cosmos se mit à disparaître, sa vue devint floue. La tâche sombre sur son corps prit une autre ampleur et le brûler de l'intérieur. Sa température monta en flèche également.

Extermina là... dit-il presque inaudiblement.

Il tomba sur le sol. KO. Les battements de son coeur ralentissaient de plus en plus, diminuant l'oxygénation de ses organes internes. Pour lui s'était donc finit, mais pas pour les autres. Son destin, une fois encore, le fit mettre en facheuse position. Il ne pu voir le dragon des mers se ruait sur Hai, mais ça le faisait légèrement réagir intérieurement.

Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Jeu 13 Mar - 23:06



Poings et dents serrées, je tentais de surmonter ma frustration, et mon étonnement. Mashia ne devait pas voir le doute s’insinuer en moi. En tant que leader, il était de mon devoir de ne rien laisser transparaître de mes errements. Mais comment rester de marbre face à un tel spectacle ? Comment ne pas douter de mes ressources lorsque mon homologue noire était capable de déployer une telle puissance, et d’encaisser une attaque d’une telle violence que celle d’Erion, et ce, sans broncher ? Qui était donc cette Hai, et pourquoi était elle capable de telles prouesses là où je ne pourrais très probablement jamais ne serait ce que combler le fossé qui nous séparait ? En Sept ans en tant que porteur de l’armure d’Or du Verseau, jamais personne ne m’avait fait douter de ma légitimité en tant qu’onzième gardien du Zodiaque. Chaque adversaire que j’avais rencontré avait perdu, et ce quel que soit mon état d’épuisement. Pourtant, cette fois, les choses semblaient différentes, et l’inquiétude me submergeait à une vitesse alarmante. La colère m'envahissait, provoquée par mon impuissance face à ses assauts répétés, et mon incapacité à riposter surtout...

Toute mon énergie était dépensée à tenter de défendre notre petit groupe, et malgré cela ses attaques semblaient percer à chaque fois. Combien de temps allions nous encore tenir à ce rythme ?

Bouche bée devant la démonstration de force du Verseau Noir, je ne réagis même pas lorsqu’elle se tourna vers moi, à la fois fasciné et terrifié par un tel niveau de maîtrise. Elle était vraiment d’un niveau exceptionnel ! Ce n’est que trop tard que je me rendis compte que je bâdais aux corneilles tandis que ses attaques m’entouraient de toutes parts. Elle avait décidé de me viser, et elle allait frapper fort. Conscient que je n’avais plus le temps d’agir, je dissimulai mon visage entre mes bras tout en serrant les dents le plus fort possible, prêt à encaisser un choc d’une brutalité inouïe. Mais rien ne se produisit. Je sentis juste un combat entre deux cosmos m’entourer et une pression immense s’exercer autour de mon corps. Redressant la tête, j’écarquillai les yeux en comprenant ce qui se produisait : Erion m’avait renvoyé la balle en me protégeant. Un sourire se dessina sur mes lèvres, mais il s’effaça très vite : l’Atlante semblait à bout de forces, et il était sur le point de céder sous la pression du cosmos d’Hai. Une lueur de défi passa dans mes yeux.

Reprenant contenance, je rejoignis le marina en quelques enjambées avant de tendre les deux mains vers Hai. Mon cosmos se déploya et une aura azurée nous entoura, mon allié et moi pour former une sorte de dôme de protection. Erion fut balayé malgré tout et le dôme fut brisé mais je sus que mon aura était parvenue à le protéger. Toutefois, aveuglé par les flammes qui nous entouraient, il m’était impossible de savoir s’il avait survécu. Restait à espérer que Mashia et Haiken frapperaient pendant le court laps de temps qu’on leur avait offert, sans quoi je ne donnais pas cher de nos vies...



Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Ven 14 Mar - 1:07





Hiro Mokushi




Les Chroniques d'une fleur de Hasu
Un redoutable ennemi




Les attaques portées à son encontre avaient fait mouche, hélas. Sa condition physique ne lui avait pas permis de totalement dévier les coups parfaitement exécutés, qui, telle une danse, avaient frappé là où il le fallait. Mollement son bras droit pendait, preuve évidente qu'Hiro n'avait pas eu d'autre choix que de sacrifier l'un de ses membres pour tenter de se préserver de ces coups pernicieux. La combattante ne plaisantait pas du tout, et, à bien des égards, ressemblait à l'ancien samouraï. Outre la froideur et l'origine, existait autre chose qui les rapprochait … Une lueur dans leur regard. Cette soif de combativité, un trait typiquement nippon. Totalement humain. Cette pensée fit sourire plus que de raison, l'homme aux longs cheveux de jais. Un sourire qui s'effaça très vite à mesure que les secondes filaient.

Seulement, une fois encore, Hiro ne put qu'être spectateur de la chute de ses pairs. Kappa se lançait encore à l'assaut, au devant du danger, tandis que les deux Marinas se jetaient eux aussi à corps perdus dans la bataille. Et lui ? Rageant intérieurement, le japonais s'apprêta à écouter ses plus bas instincts, laissant alors la place à la bête sommeillant en lui, mais, fut arrêté par la voix de sa fille qui lui soufflait des mots réconfortants. Elle avait raison, ce n'était pas encore le moment, pas encore. Il lui fallait juste quelques secondes … oui, juste un peu de temps … Résigné, la mâchoire crispée à l'extrême, il se laissa auréoler d'un cosmos écarlate qui n'augurait rien de bon. Déjà, les premiers signes de la métamorphose se faisaient ressentir. Peu à peu, l'homme qu'il était devenait lupin. Mi-homme, mi-loup, se dressait une créature étrange aux pupilles fendues où prédominaient une sauvagerie la plus pure. Une envie de sang insatiable. L'Aka Akuma était sur le point d'être libéré du joug de ses maîtres.

Un hurlement à déchirer le cœur retentit au même moment où le corps d'un des deux Marinas toucha le sol. Elle allait payer pour cela.





Revenir en haut Aller en bas
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Dim 16 Mar - 18:22

    Suffit...
Malgré le caractère péremptoire de l'interjection, le ton était paterne, presque enjôleur. Celui d'un adulte qui met sereinement le point final à des jeux d'enfants. Ceux-ci étaient les siens, tous sans exception, nés de son oeuvre. Les fruits de son arbre, lui-même né des graines qu'il avait semé en un temps oublié. Là où le mal trouvait ses racines, là où tout avait commencé et où tout se finirait. À la source des origines. Tous ces moments se faisaient écho dans l'éternité, et chacun résonnait à travers lui. À la fois vecteur et catalyseur, il était le point fixe dans le temps, l'éternel moment, ce vers quoi tout converge et celui qui existe à chaque instant.

Tous ces siècles passés à vivre en cheminant vers l'avenir, vers un meilleur qui ressemble au pire ne trouvaient de sens que pour ce qui allait se produire. Que dans l'intérêt du miracle déviant qu'il s'efforçait d'accomplir. Abandonnant derrière lui le corps du prêtre, sur la pierre délaissé sans que le sang n'ait coulé, le Noir Bélier fondit comme une ombre sur la scène où tout devait se dénouer. Ce ne serait pas encore aujourd'hui qu'un pas en avant serait fait. Nulle victoire, ils n'obtiendraient. Pas ici, pas avant que ne s'éteigne ce soleil qu'il avait soumis.

Alors que sa main s'élevait au rythme du vent d'un geste aussi lent et fluide que le temps qui passe, Dragon des Mers put voir luire à son doigt un anneau qui appelait la fin. Celui-là même qui lui permettrait de frapper en plein coeur l'empire des eaux profondes dont l'unique clé était dorénavant entre ses mains. Et l'atmosphère devint de plomb quand son murmure leur parvint, et que l'écho des mots les frappa comme un souffle divin. Le ciel parut s'éteindre pour que seules demeurent les étoiles, leur chute et leur fin. Le cri de leurs vies déchirées, de leur histoire qui ici s'achevait dans la mort de leur lumière.
    Écoutez le chant cosmique du firmament... Stardust... Revolution !
N'eurent que ses doigts à bouger pour que les lueurs stellaires redeviennent poussière dans un ultime éclat, renvoyant au néant dont elles étaient nées les forces conjuguées. Rutilant dans le noir de son apparat se dressait Pséma dans toute sa suprématie, observant la course effrénée de ces astres mourants qui sur son ordre cessaient de briller. Jamais plus ils ne reparaîtraient dans leurs nuits qui n'étaient déjà que trop sombres. Sitôt que fut la somme des énergies partie en fumée, d'une impulsion psychique, le renégat fit les masques tomber. Le heaume de Charybde ne sut lui résister, mieux arraché par sa volonté qu'aucune tornade ne l'aurait fait. Il commenta, apaisé :
    C'est dans le mensonge que commence la vérité. Heureux d'à mon tour te rencontrer. Les rôles sont inversés : c'est bien la première fois que je suis second là où il fut premier...
Il ne s'était que trop dérobé à l'inéluctable vindicte. Que ceux qui furent ses frères par le passé fassent le jugement tomber. Que tous voient cette face jusqu'ici dans l'ombre cachée, le visage du mensonge et de la trahison éhontée. Au bout du bras allongé le long de son corps pendait encore la lame dorée, son éclat d'une chaleur familier. L'air fut fendu par l'objet, qui tout naturellement entre les mains d'Haiken vint se loger. Comme si elle lui avait toujours été destinée, n'attendait que d'avoir fini sa basse besogne pour son propriétaire trouvé. Pourtant, jamais elle ne lui appartiendrait, car elle aussi était symbole d'infamie : à ceux qui se tenaient à ses côtés d'en juger.
    Entente fut scellée, parole fut donnée ; la voici honorée. Tien est le présent promis, même s'il pourrait bien ne pas te valoir que des amis.
Un rire silencieux l'anima, les lèvres fendues d'un sourire semblable à une déchirure dans la chair, à une plaie béante sur le point de cracher son vermeil en un torrent sans fin. Nul rouge ne vint si ce n'est celui du crépuscule qui consumait le paysage dans sa chétive obscurité, la main de Pséma trouvant celle de sa protectrice d'un instant pour mieux l'emmener. Ignorant ce qui allait secouer la minute d'après cette petite communauté, il s'en fut comme il était venu, le mal nécessaire ayant été infligé – laissant derrière lui corps rompus et âmes tourmentées. Le sol trembla, prémice à la catastrophe annoncée. Feu avait été allumé avec doute et honte pour bois brisé, mais les flammes de la haine c'était à eux d'attiser...

Citation :
Haiken obtient l'Épée de la Balance (de force). Confère l'atout Arme, mais ne peut être utilisée qu'une fois par combat. Néanmoins, celle-ci a été envoûtée et possède désormais des vertus hypnotiques et addictives : son porteur refusera de s'en détacher quel qu'en soit le prix, quitte à ce que cela altère son comportement.

Citation :
Fin de l'Odyssée. Vous pouvez (devez) poster une dernière fois pour réagir aux derniers événements, mais ce sera tout (considérez que l'effondrement du temple vous empêche d'aller plus loin si la tension monte trop).
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Dim 16 Mar - 19:27



Tout ça pour ça. Cette quête, cette mission, nous menait finalement devant le Bélier Noir, Pséma. Notre cible, la raison de tous nos maux, intervint enfin pour mettre fin au combat de Hai. Il voulait mettre un terme à l’affrontement, et pour cela, il déploya une énergie d’un tel niveau, qu’à côté les notres semblèrent d’une insignifiance flagrante.

Stardust... Revolution !

Telle une nova cosmique, le souffle destructeur annihila totalement les attaques de mes frères d’armes, et une pression d’un niveau que je n’avais que très rarement ressenti me projeta sur plusieurs dizaines de mètres en arrière. Volant en éclats à travers un solide mur de pierres d’une maison, je fus sonné durant plusieurs secondes. Ma tête me tournait, et un liquide chaud et aqueux coulait le long de mon front et dans mes yeux. Basculant doucement sur le ventre, je repris doucement appui sur mes genoux et mes mains pour me redresser à quatre pattes. La maison dont j’avais traversé le mur était désertée et mal éclairée. Dehors, l’énergie de Pséma continuait à faire des dégâts. Mon regard balaya les lieux d’un regard mal assuré avant que je ne me resaisisse. Enfin, l’attaque du Bélier Noir cessa subitement, et le calme revint sur la grand place. Lentement, et d’un pas chancelant, je parvins à m’extirper de la maison pour revenir au dehors. Mais la scène qui m’y attendait me fit m’adosser au mur derrière moi. Je n’en croyais pas mes yeux, cela ne se pouvait.

- Entente fut scellée, parole fut donnée ; la voici honorée. Tien est le présent promis, même s'il pourrait bien ne pas te valoir que des amis.
- Qu’est ce que c’est que ces conneries ?! Lâchai-je subitement en fixant d’un oeil inquisiteur Haiken sans faire attention à Pséma, qui se retirait déjà. J’arrive pas à croire que... Tu étais au courant, toi, que... ? Commençai-je en me tournant vers Erion.
Mais ma voix mourut en découvrant les traits du chevalier qui se cachait réellement derrière Charybde. C’était Urio du Cancer, le chevalier disparu !
- Urio ?! Mais qu’est c’est que ce bordel ! A quoi vous jouez, tous les deux ?!
Le ton de ma voix trahissait une colère de plus en plus puissante qui m’envahissait rapidement. Un sentiment de trahison s’insinua partout dans mon être Posant mon regard de glace sur Haiken, je poursuivis alors:
- Depuis quand tu travailles main dans la main avec Pséma, toi ?! EXPLIQUES TOI ?! hurlai-je à l’attention du Dragon des mers.

Mon cosmos se déploya sans même que je ne m’en rende compte, et mon aura azurée se déploya subitement, faisant voleter ma chevelure tout autour de moi. Pointant un doigt accusateur sur Haiken en le fusillant du regard :
- Les Marinas... ! Je savais qu’on ne pouvait pas leur faire confiance, mais toi, Haiken ! En fin de compte, vous êtes bien tous les mêmes... Tu me déçois beaucoup ! Je m’occuperai de toi plus tard... Quant à toi... ajoutai-je en me tournant vers Urio.
Ma voix était encore plus sombre, et une lueur de folie flottait au fond de mon regard. Une goutte de sang perla le long de mon front avant de s'abattre sur les pavés de la place, et:
- Tu n’es qu’un traître, Urio !! Quand je pense que je viens de te sauver la vie... ! Mais je vais remédier à cette erreur...
Traçant une ligne droite et horizontale devant moi avec mon bras droit, je fis apparaître des pics de glace acérés en lévitation tout autour de l’axe que je venais de tracer dans l’air.
- Tu es un ancien chevalier d’Or d’Athéna, Urio. Tu connais comme moi la peine réservée aux traîtres et aux déserteurs. Je crois que tout a été dit... achevai-je en levant la main en l’air.

Lorsque mon bras tomberait, la vie d’Urio s’achèverait.


Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Dim 16 Mar - 20:01





Hiro Mokushi




Les Chroniques d'une fleur de Hasu
Perdu dans le noir




Tous n'étaient que des poupées de chiffons entre ses mains. Pséma. Tous tremblaient devant la noirceur de son âme. D'une manière ou d'une autre. Devant sa brusque apparition, Hiro avait resserré sa poigne sur la garde de son katana. Il eut tout juste le temps de lever sa lame, ressentant une sourde colère enserrer ses tripes, que la technique du Bélier Noir l'emporta au loin. La violence était telle que, comme son confrère, il ne put que s'écraser lourdement contre la paroi d'un temple à proximité. La chute ne fut que plus douloureuse encore compte tenu de ses graves blessures. Tombé dans la poussière, il lui fallut un moment pour s'en extraire. Cependant, au lieu de voir un homme sortir des décombres, ce fut une silhouette immense, haute de trois mètres, qui surgit du néant, emportant avec lui, les grains de poussière argentées. Un hurlement formidable se répercuta partout. Un cri déchirant, un nom, un nom unique prononcé avec une telle souffrance que quiconque en aurait le cœur déchiré.

« DOHKO ! » ne cessait de rugir le démon quand enfin il s'imposa aux yeux de tous. La sentence du Verseau était sur le point d'être rendue : c'était sans compter la déchéance de la Vierge. « DOHKO ! » clamait la bête.

Un loup d'une taille impressionnante aussi blanc que la neige, bondit sur un promontoire, non loin du petit groupe restant. Paré d'une aura noire et assassine, il était évident que le démon était ivre de rage. Les oreilles plaquées contre son crâne, les babines retroussées sur des dents saillantes, la bête, le poil hérissé, par endroit tacheté de vermeil, réclamait le prix du sang. Un instant, il semblait garder quelque chose à ses côtés : une petite ombre finit par se dessiner : l'enfant trouvée par Urio, toute recouverte d'une fine pellicule de plâtre, jetait un regard effrayé à son protecteur. L'Aka Akuma avant de se laisser totalement happer par sa folie vengeresse, avait sauvé in extremis la fillette des décombres. Les yeux rouges de l'animal se posèrent sur elle, avant de gronder à l'adresse de ses congénères.

Avant que le Saint d'or des Glaces ait pu abaissé son bras, Hiro, sous cette forme démoniaque, se rua vers lui, toutes griffes dehors. Alors qu'il le bouscula sans douceur, l'éclat de l'épée de la Balance se reflétait dans ses prunelles sauvages, au moment de l'impact, une énergie étrange fut déployée par la Vierge qui cherchait à refermer les crocs sur le bras armé d'Haiken. Plus les minutes filaient, plus l'Aka Akuma prenait le pas sur le reste. Bientôt n'existerait plus l'homme, tout juste un monstre au pelage blanc et rouge. Il attaqua encore et encore, claquant des mâchoires, cherchant une faille. Or, il ne se contentait pas d'attaquer Haiken. Dans sa chute aveugle, le Démon s'en prit aussi au second Marina avant de concentrer tout à fait sa rage sur le Verseau.

Pourquoi ?

Se ruant sur lui, tout prédateur qu'il était devant une proie alléchante, le monstre lupin sauta sur lui pour tenter de l'écraser de son poids. Au même moment, un son dans le lointain retentit, cristallin, comme le bruit d'une larme qui se brise au sol. Sous les yeux des enfants de la Mer, la silhouette de Kappa et du loup furent happées.

Disparus.

=> Entrée du Sanctuaire d'Athéna [Hiro embarque Kappa avec lui]




Revenir en haut Aller en bas
Haiken


Général
Général
avatar

Messages : 1746
Armure : Dragon des Mers

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Mar 18 Mar - 0:23

Alors que l'attaque du Dragon des Mers se dirigeait vers le Black Saint, ne lui laissant pas la moindre opportunité d'en réchapper, une pluie d'étoiles apparut soudainement, balayant l'arcane du Marina, repoussant les quatre combattants en arrière avec le souffle de l'explosion.

Haiken ne pouvait pas être certain de ce qui venait de se produire sous ses yeux. Cette attaque venue de nulle part et qui annihilait la sienne comme si de rien n'était. D'une chose il pouvait néanmoins être sûr, ce n'était pas leur adversaire qui avait annulé son attaque. La puissance du Cosmos déployé était bien trop grande et les techniques utilisées jusqu'à présent bien trop différentes.

Se protégeant le visage en croisant ses bras devant lui, il ouvrit à nouveau les yeux et fût frappé de stupeur lorsqu'il vit un anneau doré à son doigt! Il levait alors les yeux pour voir qui donc était à l'origine de tout cela. Ce n'était autre que lui, le chef des renégats, Pséma, ancien Chevalier du Bélier, leader du groupe dans lequel son père opérait également. Le voir intervenir en personne, voilà qui était assez surprenant. Probablement, sa protégée ne réglait pas la question aussi rapidement qu'il le désirait, raison pour laquelle il entrai en scène à son tour. Et d'une attaque, un bruit de métal se brisant se fit entendre. Le heaume que le Marina de Charybde portait se fracassait sur le sol, laissant alors apparaître le visage qui s'y dissimulait, tout comme l'identité, inattendu, de son porteur.

- Toi!?

Urio du Cancer. Le même qu'il l'avait vaincu à ce mystérieux tournoi. Mais pourquoi diable portait-il l'Écaille de Charybde. Si Haiken était surpris, il ne pouvait imaginer à quel point les Chevaliers d'Or pourraient l'être. Mais les "mauvaises" surprises ne s'arrêtaient pas là. Sans savoir pourquoi, Pséma s'adressait directement au Général du Dragon des Mers, lui remettant alors l'Épée de l'Armure d'Or de la Balance.

- Entente fut scellée, parole fut donnée ; la voici honorée. Tien est le présent promis, même s'il pourrait bien ne pas te valoir que des amis.

"J'y crois pas le sal***!"

Ils étaient tombés dans son piège. Urio et maintenant lui, portant recevant en offrande l'épée du Chevalier d'Or disparu. Pséma déviait les attentions, et il le faisait avec brio, il fallait au moins lui donner ce mérite. La réaction de Kappa ne se fit pas attendre. Sa colère éclatait sur le Dragon des Mers, tandis que le Verseau lui exigeait des explications.

"Merde! Quoique je dise ils ne me croiront pas! Si on se retrouve à s’entretuer, on ne fera que jouer son petit jeu!"

Tout comme cela l'avait été avec l'illusion qu'il avait crée pour que les Marinas et Saints s'affrontent. Lui et Celsius avait la même vision, tandis qu'ils se battaient l'un contre l'autre, ayant alors la certitude d'affronter un Chevalier Noir. Et pourtant, sachant tout cela, le Chevalier du Verseau se laissait envahir par la colère, au lieu de tenter de voir parmi tout cela une nouvelle comédie provenant du même metteur en scène. Rien à faire, Haiken ne pouvait certainement pas rester sans réagir et encore moins laisser Kappa s'en prendre à Urio. Certes, il avait été surpris également par cette révélation et s'il le pouvait, il l'attraperait par le col lui exigeant des explications, mais, il ne pouvait pas se retrouver seuls face à deux Saints.

Alors que Kappa faisait apparaitre des pics de glace, se préparant à les abattre sur Urio, Haiken se téléportait devant Charydbe, détruisant alors une bonne partie des projectiles de glace à l'aide de ... l'Épée de la Balance!

Mais pourquoi diable la tenait-il encore dans la main. Il ne la voulait pas, c'était même un fléau. Et pourtant, il ne parvenait pas à s'en défaire. Peut-être l'adrénaline, la nervosité de la situation. Il ne pouvait réellement en comprendre la raison, mais il ne parvenait pas à exiger à sa main de lâcher cette arme, comme si cette dernière avait soumis sa propre volonté à celle du Dragon des Mers.

Mais sans perdre plus de temps, et alors qu'il venait juste de s'interposer entre Kappa et Urio, le Marina tenta, dans un dernier espoir, de rappeler le Chevalier du Verseau à la raison!

- Crétin! Réfléchis un ...

Entrait alors en scène le Chevalier de la Vierge, bien discrèt jusqu'à maintenant, empêchant alors Haiken de terminer sa phrase. Bousculant Kappa, qui par conséquent ne put compléter son attaque, il fonçait alors sur Haiken, plus précisément sur le bras où se logeait l'Épée de la Balance. Même si cela semblait bien surprenant, comme si il n'avait pas vu son propre compagnon, comme obnubilé par cette arme, c'était surtout sa silhouette qui frappait le Marina de stupeur. Ce n'était plus un homme, mais un loup enragé! Il tentait alors de refermer ses crocs sur le bras du Dragon des Mers, d'un simple geste, ce dernier déplaça l'espace, laissant alors le loup blanc mordre dans le vide.

Cependant, son instinct le remettait dans le droit chemin, changeant sa course et attaquant à nouveau. Mais cette fois-ci, Haiken n'était plus la seule cible, Urio était devenu sa proie également. Le Dragon des Mers n'avait pas d'autres choix, il fallait tout simplement l'empêcher de les toucher! Frappant avec l'épée sur le sol, il fit apparaître un mur de corail transparent, les entourant complètement. Dans cet "enclos", ils ne pourraient pas attaquer, mais ne pourraient pas l'être également. Cependant, cela se révéla inutile, puisque, sans explication, les deux Chevaliers d'Or disparaissaient sans laisser de trace.

Le pire était passé, du moins ainsi pensait Haiken. Mais lorsque le temple se mit à trembler, menaçant de s'écrouler, il comprit qu'ils ne pouvaient pas rester une minute de plus. Il se tourna alors vers Urio.

- On décolle! On devra revenir pour le Prêtre une autre fois! Si on reste on va y passer!

Il allait ouvrir le portail et les téléporter jusqu'au Sanctuaire Sous-Marin. Il commença à rechercher les Cosmos de Suoh et de l'autre Marina qu'il les avait rejoins. Avec une dernière once d'espoir, il tenta de retrouver la trace de Menelaos, mais son Cosmos continuait invisible à ses sens. Il ne parvint qu'à retrouver la trace de ses deux compagnons. Dans un dernier effort, il téléporta tout le monde hors du Temple.

"Pséma! Tu me le paieras!"
Revenir en haut Aller en bas
Urio


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 10764
Armure : Cancer

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   Mar 18 Mar - 15:30

Un cosmos énorme fit frémir l'ensemble du corps blessé de l'Atlante. "Il" était donc là intervenant avec amusement ou non pour arrêter ce petit jeu stupide. Sûr et fier de sa grandeur, il apparu clairement dans la splendeur du stardust révolution. Toutes arcanes cosmiques en cours furent purement et simplement annihilées par cette puissance démesurée. Tout éclata tout autour d'eux dans un fracas des plus singlant. Erion tenta quand même de se relever alors qu'il n'avait plus aucune force mais au moins il pu voir ce renégât que l'on nommait Psema. C'était là leur première rencontre.

Les masques tombaient...

Le bélier noir regarda bien les deux marinas de Poséidon, et à sa plus grande surprise, Erion du montré contre son gré son propre visage au grand jour. Premier sentiment, celui de s'être fait berné de toute part, autant du prêtre Ménélaos que de ce maudit chien qui se prenait pour un dieu. Deuxième sentiment, celui d'avoir un couperet certain au dessus de sa tête désormais. Mais là n'était pas le plus grave à vrai dire. il s'en moquait éperdument. Cette phrase à son égard le fit réfléchir quelques secondes. Qu'avait-il donc voulu dire par là ? "c'est bien la première fois que je suis second là où il fut premier..." Parlait-il là de Ménélaos ?

Reprenant ses esprits, l'ex-saint vit l'arme dorée dans la main de Haiken et la disparition des sombres bélier et verseau. L'épée de Dohko entre ses mains. C'était quoi ce bordel et quel pacte avait fait le dragon des mers avec ce diable là ?...les premières réactions ne tardèrent pas à ce propos. Kappa du verseau véritablement décontenancé suite à ces deux révélations. En colère, son cosmos prit forme.

Se serait donc recherché mort ou vif maintenant...il serait un fugitif...

Quoi Urio ?! Cet homme n'existe plus cher chevalier d'or. Athéna, oui ta déesse tant chérie, s'est jouer de lui à maintes reprises. L'envoyant au gré des missions de plus en plus suicidaires, à une folie et à une mort certaine. Elle même se prêtant au jeu de la mise à mort de l'un de ses plus fidèles chevaliers d'or. Elle le foudroya de son méprit à son égard dans la frénésique invasion des enfers sur le sol du Guidecca...mais.. Et oui, je te l'accorde, je suis encore en vie. Je suis toujours le même homme, mais ma destinée est ailleurs désormais. En tant qu'Atlante, mon devoir est tout autre...

Le verseau allait passer à l'acte quand l'autre saint passa à l'offensive. Elle se transforma en loup. La bête était enragée et puissante, elle renversa Kappa, puis elle se rua vers le dragon des mers. Elle l'attaqua, lui il déchira l'espace temps le temps de quelques secondes...mais la bête sanguinaire revint à la charge voulant s'en prendre à Charybde. Haiken agit encore en ouvrant un vortex et tout se termina d'un coup. Plus rien...le noir...

La petite Metzli et Erion venaient de se séparer. De toute façon, il ne pouvait faire quoi que se soit d'autre au vu de son état physique. Mais un autre jour, quand il irait mieu, il reviendrait sur place. Il viendrait seul ou accompagné pour reprendre contact et certainement pour combattre Psema. Tout était ici de toute façon.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Odyssée] Soleil Noir [Saints - Marinas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Amérique-