RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Avril 1755] C'est dans la poussière que naissent les étoiles [PV Shion-Mü]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jara


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 467
Armure : Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Avril 1755] C'est dans la poussière que naissent les étoiles [PV Shion-Mü]   Lun 28 Avr - 22:42

Son sommeil n’était pas du tout tranquille. Il ne faisait que bouger sans arrêt et finalement, entendant un simple tintement loin d’ici, dans un réflexe félin, il ouvra grands ses yeux d’or surnaturels. La première chose qu’il fit alors c’était de regarder à la fenêtre à côté. Ça y est, il faisait nuit. Ça ne faisait alors que quelques heures que Jara trouva du repos ? Il était arrivé complètement meurtri ce matin même. Sa cloth était dans un piètre état et se tenait dans sa Pandora Box, à son chevet. Le Capricorne se releva alors. Encore une fois, le pavé froid sur ses pieds nus le fit frissonner, comme s’il ne pouvait s’y faire. Son regard se porta alors vers sa Box. C’était à peine s’il pouvait entendre la résonance entre son âme et son armure. Elle était très faible mais rien d’étonnant compte tenu du combat qui lui a finalement fait perdre la vie. C’est alors sur les alentours que son attention alla. Sa chambre était dans un état tout bonnement catastrophique mais cette fois-ci, c’était de sa faute. L’atmosphère y était renfermée et partout, absolument partout gisaient livres et parchemins empruntés à la Bibliothèque du Sanctuaire. Certains étaient là depuis des mois, d’autres depuis des jours.

Jara poussa un long soupir et attrapa alors un peignoir de soie afin de recouvrir son torse couvert de bandages en tout genre. C’est alors que le Roi d’Avalon se re-concentra sur ce qui l’avait éveillé. Une présence. Non, deux présences. Décidément, pour un Saint solitaire, il trouvait que sa maison faisait preuve d’un peu trop de mondanité. Pourtant, Jara n’avait guère envie de voir qui que ce soit et à vrai dire, il n’était pas en condition. Il était plus abattu que quiconque après le fiasco qu’a été cette mission et il n’en connaissait même pas encore les conséquences ni même l’état de ses compagnons. Il leur faisait confiance, eux qui étaient des vétérans. Après tout, il était tout nouveau dans l’ordre de la chevalerie et était bien jeune pour porter une armure d’or et mourir sur le champ de bataille et ça ne l’aurait pas étonné d’avoir été le seul à être tombé au Mexique mais l’inquiétude pesait tout de même. Cela l’étonnait presque, lui qui était d’ordinaire si froid envers quiconque tentait un rapprochement soudain. En cela, sa pensée alla vers Celsius qui semblait être de ce même acabit. L’Epéiste n’en connaissait pas la raison mais il avait pitié pour lui comme il avait pitié pour lui-même. Ce n’était jamais par envie que l’on agissait de la sorte et il était sûrement le premier à le savoir.

Toujours debout dans le désordre complet, l’éphèbe d’Inde eut un rapide pincement facial alors que la douleur lancinante de la plaie à son flanc ne s’était toujours pas refermée. Il devrait bientôt changer de bandage au plus vite et ses mains, c’était à peine s’il pouvait encore les bouger tant la paralysie due à leur brûlure le frappait. Tous ses doigts étaient recouvert de ce même bandage immaculé qui parcourait tout son bras jusqu’à l’épaule mais cela n’était pas visible dans son ample manche. Seul ses blessures à la main et au ventre pouvaient être vues mais cela, il s’en fichait éperdument puisqu’en principe, personne ne devrait venir pour admire cela. Même le très aimable Signun avait été rejeté par le Solitaire. Son masque était du même fer que son épée. Etait-ce pas orgueil ? Par honte qu’il pensait de la sorte ? Lui-même n’en était pas sûr.

Comme il le craignait, il entendit les deux présences pénétrer dans son temple pour bientôt arriver jusqu’à sa chambre. D’un ton dur et presque agacé, il pesta :

Qui va là, il marque une légère pause accompagnée d’un soupir …encore ?

Deux silhouettes apparaissaient dans la lueur lunaire au pas de sa porte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6652-jara-chevalier-d-or-du-ca
 

[Avril 1755] C'est dans la poussière que naissent les étoiles [PV Shion-Mü]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Temple du Capricorne-