RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Le retour du vampire ... (récupération de personnage).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eiso


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 505
Armure : Armure d'or du Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Le retour du vampire ... (récupération de personnage).   Mar 15 Juil - 14:10

Transylvanie, un endroit reculé de tout en Europe de l'est, le brouillard venait de se lever et recouvrait toute la région, seuls quelques montagnes montraient leurs museaux ainsi qu'un autre endroit, redoutés par les humains qui y vivaient. Un endroit maudit dont personne n'osaient s'approcher. On raconte qu'une fois par mois, des jeunes filles vierges étaient kidnappées des villages avoisinant et rares sont celles qui en revenaient vivantes. Les survivantes racontaient qu'un être très beau les accueillaient, les faisant manger comme elles n'auraient jamais put le faire dans leur village de naissance. Cet être les charmaient mais les vidait de leur sang. Ces jeunes filles en furent traumatisées à jamais et finissaient par se suicider. Les seules fois ou les paysans voulurent se venger, seuls quelques uns en revenaient vivants mais aussi traumatisés. Le diable vivait là bas qu'ils disaient, le diable suceur de sang ! Depuis des années, aucun humain ne s'approchaient du château de Vonshtein. En effet l'endroit avait été oublié de tous et faisait plus partie du folklore de la région. Néanmoins quand quelques touristes de l'ouest voulurent le visiter, les villageois refusaient catégoriquement de s'en approcher et refusaient de guider ses fous d'européens malgré des sommes mirobolantes. Pourtant, dans ce château, était revenu le diable suceur de sang, le vampire, Alucard. Dans les tréfonds du château, dans une pièce sombres entourées de vieux murs de briques mises maladroitement siegeait un cercueil au milieu de la salle. Un grand cercueil de pierre ou était sculpté un homme, les bras croisés avec de longs cheveux gravés et taillés sur les côtés de la pierre. Alucard y avait repris possession. Il y dormait à nouveau depuis son retour dans ce monde et n'avait plus goutté le sang depuis. Désormais, dans ses beaux habits de bourgeois, seul un corps décrépi, maigre les portait. La peau décharnée de son visage collait sur ses os. Ses yeux étaient fermés mais ses orbites étaient prêtes à en sortir si ses paupière se rouvrait. Alucard était revenu après des siècles mais s'était de nouveau renfermé dans son cercueil. Le silence était son seul ami désormais. Il avait vu ce monde dont il ne comprenait plus rien, il avait perdu Lydia sa bien aimée, sa maîtresse de toujours, celle qui lui avait appris comment maîtrisé ses pouvoirs de spectre. Malheureusement le vampire avait perdu toutes traces de sa bien aimée. Il était revenu pour elle de son long sommeil, avait même combattu un géant qu'il avait vaincu regagnant un peu de sa force et de sa fougue mais malgré ça, la perte de sa bien aimée l'avait fait revenir dans son endroit isolé n'ayant plus la volonté de continuer ses combats pour son seigneur et maître Hadès. Il devait se rendre en Asgard les hauts pays du nord mais avait fait demi tour. Aujourd'hui, le spectre se laissa dépérir. C'est alors qu'il entendit comme un grincement, il n'avait plus entendu ce bruit depuis longtemps. Le vampire grinça des dents dans son sommeil, baissant ses sourcils. Il avait pourtant dit à son familier de ne plus être dérangé. La porte de la pièce s'ouvrit, grinçant et faisant un bruit pas possible. Les yeux du spectre s'ouvrirent lentement. Le couvercle de pierre de son cercueil s'ouvrit à son tour. Alucard ouvrit les yeux et vit alors la tête de son petit démon le regarder. De rage il le prit à la gorge et se mit en position assise.

"Je t'avais pourtant dit de plus me réveiller sale petite ordure !"

Le démon ne pouvait plus parler tellement la poigne de son maître lui serrait la gorge. Le petit démon se contenta juste de montrer une direction avec son petit bras qui tremblait. Alucard regarda vers la direction que pointait la pauvre créature. Par surprise il vit trois jeunes filles assise à terre, se tenant l'une l'autre apeurées de voir le fameux diable suceur de sang maigre et faisant peur à voir. Alucard les scruta une à une, elles portaient toutes une longue robe blanche. L'une était rousse, l'autre brune et enfin la dernière était blonde.

"Imbécile !"

Alucard jeta son familier contre le mur qui tomba à terre.

"Tu crois pouvoir m'adoucir avec ses femelles ?"

Le démon tenta tant bien que mal de se relever, il se frotta le bras enlevant la poussière qui le recouvrait.

"Maître, c'est le rituel, vous devez vous nourrir de leur sang."

"Je n'ai plus envie de tout cela, je te l'avais dit pourtant en revenant, qu'est ce qui cloche chez toi Eurynome ?"

Bizarrement, le vampire s'était calmé, il commençait à sentir l'odeur des trois jeunes vierges et la fragrance de leur peau, de leur sang lui faisait tourner la tête. Le petit démon s'éleva du sol battant de ses petites ailes il se rapprocha de son maître avec prudence néanmoins.

"Maître, vous devez revenir, c'est pour ça que je vous ai donné ses trois femelles et ..."

Le vampire le regarda le coupant:

"Et me faire oublier ma Lydia c'est ça ? Tu crois que trois jeunes corps comme elles me la ferait sortir de ma tête ? Tu as encore beaucoup de choses à apprendre sur les sentiments humains mon cher Eurynome ..."


"Mais vous n'êtes pas humain maître, vous êtes un vampire et qui plus est un spectre au service de notre dieu Hadès. Lydia était un spectre aussi, croyez vous qu'elle soit revenue une seule fois vous voir durant votre long sommeil d'antan, non, pas une seule fois."


Le vampire allait lui hurle dessus mais se ravisa. Il n'avait pas tort sur ce point. Les vampires avaient pourtant ce que n'avaient pas la plupart de ses compagnons d'arme, des sentiments. Pourtant, il avait de nouveau raison, sa bien aimée n'est pas venue une seule fois. La seule fois ou elle était revenue le réveiller c'était pour raconter son récit et qu'elle avait besoin de lui pour les futures batailles qui se profilaient mais encore une fois, la spectre avait disparu et n'avait pas été à ses côtés. Les sentiments d'Alucard l'avaient aveuglé et c'était pour cette autre raison qu'il avait voulu se laisser mourir et ne jamais plus revenir.


"Vous devez revenir maître, Hadès a besoin de votre puissance. Il vous aime, il aime la particularité de votre race à ne pas avoir besoin de son pouvoir pour revenir à la vie. La bataille d'Asgard fut un échec et notre seigneur regrette que vous n'ayez pas voulu y participer. Il y a eu beaucoup de victimes mais ce n'étaient que villageois. Seul un saint d'ailleurs a contré le peu de spectres qui y étaient restés, un certain chevalier Phoenix. D'ailleurs la rumeur dit que lui aussi aurait changé suite à cette bataille car aucun guerrier divin et surtout aucun saint n'étaient allés lui prêter main forte ou peu sont venus. Hadès a besoin d spectres comme vous qui ne reculent devant rien et ont le sens de l'honneur des temps oubliés. Lydia quant à elle aurait définitivement disparu. Il m'a confié que vous pourriez peut être la retrouver avec toutes ces batailles qui s'annoncent. C'est pour cela qu'il m'a convoqué et demandé de vous réveiller."


Alucard fut étonné d'entendre ça. Ainsi donc Hadès avait vraiment besoin de lui ? Il est vrai que son seigneur et maître ne l'avait jamais déçu et l'avait laisser dormir tout ce temps sans l'avoir châtié ou tué. De même pour son dernier sommeil, il envoie son propre familier le réveiller et aucun spectre pour le punir de sa désertion. Hadès avait plus que sa bien aimée, il devait le reconnaître, il avait donné une fiole de son sang sacré pour le guérir de ses blessures pendant ses combats. Alucard frotta son menton osseux. Que devait il faire ? L'idée de chercher sa bien aimée le tentait ainsi que servir son dieu comme autrefois. Sans hésitation, Alucard bondit vers les trois jeunes vierges apeurées. Il se mit accroupi devant elle, se rapprocha de la rousse et lui caressa le visage. Un lueur rouge enveloppait ses yeux de vampires pour la charmer. La fille ne tremblait plus et se raccrocha à son cou décharné. Sans aucun remords, le spectre lui écarta les cuisses et la prit, Se mettant en elle, lui faisant l'amour comme aucun de ses stupides villageois ne le feraient à sa place. Il ouvrit alors sa bouche et ses deux canines s'agrandirent pour s'enfoncer dans la gorge de la jeune victime. Lentement Alucard reprit des forces et ses vas et vient se firent plus vigoureux. La rousse hurlait de plaisir de cri striant. Il en but tellement de sang que la fit sombra de plaisir dans la mort. Les deux autres vierges crièrent d'effroi et le vampire se contenta juste de faire de même avec elles. Après une longue heure, Alucard se releva. Sa musculature, ses cheveux étaient de nouveaux pleins de vie. Il rajusta ses habits de bourgeois vampirique et regarda vers son serviteur.


"Viens, nous allons rejoindre les enfers, je vais reprendre mon surplis et mon épée." 


Il s'avança vers un des murs, chercha une des petits briques plus renfoncée que les autre et appuya dessus, un petit passage s'ouvrit devant lui. Il avança dans un petit corridor et au fond se trouvait une statue d'une chauve souris, sauf qu'elle n'était pas en pierre mais pièce d'armures. Touchant l’extrémité de la tête du totem, le surplis alla se mettre sur ses vêtements noirs. Il cacha l'armure sous sa longue cape noire et rouge. et accrocha le tiare comme ceinturon, il n'aimait pas le porter sur sa tête ne montrant pas ainis son si beau visage blanc et lisse cette fois. Alucard dit de marche en marches et alla dans la salle du trône. Tout avait été dans l'état qu'il avait liassé avant son sommeil. L'épée reposait dans un petit coffre de verre qu'il brisa. Il prit son arme et la rengaina. Le spectre était prêt à combattre à nouveau, il ne savait pas s'il allait revoir sa maîtresse mais ne pensa pas à ça, il l'a recroiserait peut être et si pas, il se contenterait de servir son dieu Hadès.


"Viens Eurynome, allons en enfer et recevoir les ordres de notre dieu Hadès."


Alucard ouvrit la fenêtre de la salle du trône et bondit dans le vide dans es profondeurs des montagnes de Transylvanie.


"Lydia, je te retrouverai ..."
Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour du vampire ... (récupération de personnage).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Europe-