RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mar 19 Aoû - 19:24

Les deux Juges arrivaient enfin à la Cathédrale, de retour de leur périple à Asgard. Et ils s'en étaient sortis sans avoir eu à combattre, ce qui, au vue des événements qui s'y étaient produits, relevait du miracle. Himmel n'avait pas adressé le moindre mot à Aiakos pendant leur voyage. Les questions inondaient son esprit, mais en regardant bien en face, il n'y avait qu'un seul moyen d'y trouver des réponses.

À peine avaient-ils franchi le seuil de la Cathédrale d'Hadès, Le Juge du Griffon se retourna vers son compagnon, l'attrapa par le col et le plaqua contre le mur. Son regard était loin d'être amicale. Et ce ne serait pas en tant que leader des Spectres qu'il allait le sermonner, mais bel et bien en tant qu'égal!

- Je peux savoir ce qui t'as pris Aiakos? Est-ce que tu te rends compte qu'ils n'attendaient qu'un prétexte pour nous sauter dessus? Tu as failli tout foutre en l'air! Ne t'ai-je pas dit que notre venue ne serait pas bien vu? À quoi t'attendais-tu? À une tasse de thé? Il n'y a pas encore si longtemps nous étions ennemis! Alors pourquoi les as-tu provoqué de la sorte bon sang?

Un léger mouvement de son bras et la tête de son homologue heurta le mur. Ne voulant pas aller trop loin, sachant que d'une part, Aiakos ne voyait pas avec de très bons yeux la nomination de Minos en tant que Régent des Enfers, et que d'une autre, il ne pouvait pas montrer la facette d'un homme incapable de se contrôler émotionnellement! La vie d'un leader n'était clairement pas des plus aisée.

Aiakos semblait également avoir du mal à expliquer son attitude. Et il était conscient que son attitude avait failli causer un grand préjudice aux Enfers. Malgré cela, Himmel ne pouvait se passer de lui. Il avait besoin d'une voix de commande sur le front et, tel qu'il l'avait planifié, ce serait le Garuda qui ouvrirait les hostilités face aux Saints!

- Ne vas pas croire une seule seconde que je fasse confiance aux Guerriers Divins! Tant que nous aurons un objectif commun tout ira bien, mais ils n'hésiteront pas à se retourner contre nous lorsqu'ils n'auront plus besoin de nous. Et je suis sûr qu'ils s'attendent à la même chose de notre part. C'est pourquoi je me fiche de leur provocation, ou bien même qu'ils pensent nous être supérieurs ou qu'ils ne nous font qu'une faveur. Plus ils se convaincront que nous ne représentons pas une menace, plus facile ce sera pour nous de les éliminer! J'espère que tu apprendras quelque chose de cet événement Aiakos. Je ne doute pas de ton jugement, mais il faut que tu apprennes à te contrôler! Quoiqu'il en soit, cela ne change rien à ta mission. Dans deux semaines, tu iras à la rencontre des Ases à Larissa. Emmènes deux Spectres avec toi. Dis à Eren qu'il désigne trois de ses hommes pour t'accompagner. Je le rejoindrai aussitôt que j'aurais conclu une affaire qui s'avère plutôt urgente! Puis-je compter sur toi cette fois?

Une dernière chance? Peut-être pas! Mais entre l'absence de Rhadamanthe et son devoir d'aller au Sanctuaire Sous-Marin vérifier le bon train des négociations, le Juge du Griffon n'avait pas trop le choix. Et confier une mission comme celle-ci à Oneiros n'était pas pour le rassurer! Mais la réponse du Garuda ne pourrait être qu'une, après tout, il était conscient de son erreur.

- Je m'en vais donc! Cette rancœur que tu gardes à l'encontre des Guerriers Divins, gardes-la! Elle nous sera sûrement utile plus tard!

Un hochement de la tête, afin de lui démontrer que malgré tout, il avait toujours confiance en lui. Il serait faux de dire que Himmel n'avait pas pensé que tout cela avait été fait de manière tout à fait délibérée, mais Aiakos aurait-il une telle rancœur envers sa personne, l'emmenant à compromettre un plan du Seigneur Hadès juste pour pour porter préjudice au Juge de la Noblesse? Difficile à croire, et c'est pourquoi, dans le doute, Himmel ferait un effort pour croire qu'il ne s'agissait que d'un excès de rage face à des paroles qui, comme il s'y attendait depuis le début, avait été très dures à avaler.

Revenir en haut Aller en bas
Aiakos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 214

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mer 20 Aoû - 15:26

[Mai 1755] Le retour des spectres
Il s'était stoppé non loin des enfers, à l'orée de la forêt démoniaque que l'on disait hantée, à deux pas d'une cathédrale qui aux yeux du Garuda n'avait d'angélique que l'appellation. Un édifice au sein duquel son égo avait été balayé, éradiqué par une femme aujourd'hui disparue! En y repensant, un long soupir traversa le seuil de ses lèvres, le jetant l'espace de quelques instants dans un profond mutisme. Revenir en ces lieux après tout ce temps ne lui rappelait guère de bons souvenirs, c'est pourquoi il se décida à en franchir les portes afin de quitter au plus vite cet endroit! Contraint de suivre son "supérieur" qui venait lui aussi de faire son apparition, à en juger par sa démarche altière et sulfureuse, il y avait fort à parier qu'il allait passer un sale quart d'heure! D'ailleurs, à peine eut-il le temps de passer l'entrée, qu'il se vit saisir par une poigne de fer et plaqué contre les murs de la bâtisse!

Un bruit lourd causé par le choc entre son surplis et la pierre retentit et de plus belle quand il se vit secouer à de nombreuses reprises à l'instar d'un vulgaire chiffon! Balancé de droite à gauche, il ne bronchait pas, il n'en avait pas l'envie, préférant lui donner l'impression d'avoir une quelconque autorité que le contraire! Le Griffon venait de relâcher toute la pression emmagasinait au cours des pourparlers, rejetant sa colère sur le principal fautif! Par sa faute, cette mission avait bien failli tourner au désastre, se transformant rapidement en bain de sang si le dirigeant des enfers n'était pas intervenu! Il aurait voulu lui donner les raisons d'un tel comportement, lui avouer ouvertement, mais là encore il préféra se taire, laisser son homologue parler pour deux! Un personnage en somme tout à fait singulier, imprévisible et dont la vie n'était rythmée que par des envies plus ou moins farfelues.

Pourtant, il était tout à fait conscient de son "erreur", que son petit jeu avait failli leur couter la vie, si tant est que l'on pouvait qualifier leur existence comme telle, mais il n'en avait cure, au final, il avait obtenu ce qu'il désirait, vu ce qu'il souhaitait, jouer avec qui il le désirait! À l'instar d'une partie d'échec, il avait disposé et dispersé ses pions au bon moment et ce sans se préoccuper du jeu de ses adversaires! Une tentative quelque peu sournoise et risquée, mais qui au final lui avait permis d'observer et de se faire une idée! Son casque dans un bruit métallique chuta au sol, le laissant à nu et plus humain qu'il ne l'était d'ordinaire! Sa longue chevelure de jais tomba le long de son visage, cachant ses yeux et ne laissant entrevoir de son visage qu'un fin sourire venu ourler ses lippes! À défaut de lui donner une réponse concise il s'adonna à un jeu dangereux, un jeu qu'il ne maîtrisait pas toujours, alors qu'il était pourtant passer maitre dans l'art de la provocation! Il n'y avait qu'à voir ce pourquoi il se retrouvait dans cette situation, mais là encore il n'avait nullement l'intention de changer d'attitude!
    « Je voulais voir à quel point tu pouvais te montrer persuasif, même après tout ce remue-ménage! » Lui balança-t-il sans une once d'hésitation, tout en lui jetant un regard lourd de sens!
Il aurait été préférable qu'il se taise, qu'il continue de garder le silence, mais son goût pour le risque venait une fois de plus de prendre le dessus sur la raison! Il venait de lui donner une explication à laquelle lui-même ne croyait pas, il n'avait fait que lui dire ce qu'il voulait entendre, afin que son énervement soit justifié et que leur relation ne cesse de se détériorer, du moins en apparence! Il ne le portait pas dans son coeur loin de là, mais force est de constater qu'après toute cette effervescence, il s'en était bien sorti! Il y avait fort à parier que le colosse qui représentait le royaume du Nord avait quelques neurones en moins, mais toujours-est-il qu'il ne fallait pas minimiser la réussite de cette mission! Le mérite revenait uniquement au Griffon et peu lui importait, il ne s'était pas rendu dans ces contrées paumées pour gagner le respect de qui que ce soit ou obtenir de quelconques louanges, mais seulement pour satisfaire une envie personnelle!
    « Tout compte fait, tu n'es peut-être pas aussi incompétent que ce que je le pensais! » Il venait de lui jeter ça en figure sans sourciller le moins du monde, d'un ton pour le moins neutre, avant de poursuivre: « À l'avenir essaye de me tenir au courant pour ce qui est de tes véritables projets, ça nous évitera la cohue de tout à l'heure » Finit-il par lui dire lassé et exaspéré par le comportement de son homologue!
Le monde à l'envers tout simplement, réussir à retourner la situation en sa faveur alors qu'il était dans une mauvaise passe était son lot quotidien, rejetant la faute sur un autre alors qu'il était le principal fautif! Néanmoins, attention de ne pas trop s'amuser, car si le Griffon s'était montré quelque peu cinglant, il n'avait pas franchi le point de non retour, conscient que malgré son tempérament fougueux, le Garuda allait lui être utile encore un moment! Reprenant son calme, Aiakos lui donna toutefois la réponse qu'il attendait, sans pour autant faire preuve de soumission:
    « Comme il te plaira, j'ai d'ailleurs une idée sur l'un des spectres qui m'accompagnera! »
Il venait d'énoncer tout haut ce qu'il avait pensé tout bas, un seul nom lui venait en tête, mais pour l'heure, il lui faudrait trouver un autre soldat afin de former son escadron! Bien que bon nombre d'étoiles venaient de surgir récemment, peu d'entre elles étaient parvenues à maturité, c'est pourquoi, sans attendre un instant de plus il se mit en route en quête d'un spectre à enrôler! Disparaissant au sein de la pénombre tapis dans cette église, sa silhouette fut la dernière image que l'on put observer de lui, le son de ses pas étant à présent les seuls éléments troublant ce silence de cathédrale!
[Mai 1755] Mélopée oubliée


Dernière édition par Aiakos le Sam 23 Aoû - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Ven 22 Aoû - 17:25


Arrow ???

Il observait la scène, en silence. Sa colère était presque palpable, mais fondu dans les ténèbres de la cathédrale, il demeurait invisible aux yeux des deux juges qui échangeaient avec vivacité, tel un prédateur jaugeant sa proie avant de lui asséner le coup fatal. Puis, après un dernier échange musclé, Aiakos s’écarta de Minos, et s’éloigna lentement avant de disparaître. Par sa seule intervention, il avait mis en péril toute l’opération prévue par Minos. Et si, en soi, le fait que cela affecte ou non le Griffon n’avait aucune importance pour le Démon, le fait était qu’il était à présent pressé de mener sa vengeance à terme. Et ce n’était certainement pas un spectre comme le Garuda qui avait été trop lâche pour défendre les enfers à la dernière guerre sainte qui se mettrait en travers du chemin de l’étoile céleste du tourment. Complètement dissimulé dans l’obscurité, entre deux colonnes, Jason ouvrit ses yeux qui brillèrent d’un éclat dangereux, et il susurra à Minos quelques mots…

- Pourquoi laisser vivre cet incapable fini ?! Lâchai-je d’une voix rauque avait de surgir de l’ombre pour faire face à mon supérieur hiérarchique. Oui, j’étais là en Asgard, et j’ai tout vu ! Aiakos a failli tout faire foirer simplement parce qu’il n’est pas capable de la fermer ! Il n’a jamais été question dans notre accord que nous nous encombrerions d’incompétents pour attaquer le Sanctuaire !
Je fis à nouveau quelques pas jusqu’à me trouver presque nez à nez avec Minos, et tout en posant un index accusateur sur son surplis tout en soutenant son regard sans ciller, je poursuivis :
- Tu as intérêt à tenir ton chien en laisse si tu ne veux pas que ce soit moi qui le fasse ! Parce que si cet abruti menace notre opération, je le mettrai en pièces de mes propres mains, et tu sais que je n’hésiterai pas à le faire !

Mon regard noir transperça celui du juge des Enfers, pour qu’il pèse bien chacun de mes mots, qu’il comprenne que je ne plaisantais pas.
- J’ai attendu plus de quinze ans que ce moment arrive ! Je ne laisserai rien ni personne, et surtout pas un juge trop arrogant pour la fermer, mettre en péril nos plans ! J’espère que c’est clair, Minos ! Trouves une solution pour qu’il la ferme quand il le doit, ou je lui apprendrai moi-même la place qui doit être la sienne ! Et je ne serai pas aussi tendre que toi ! Arborer un surplis de juge et faire le paon devant tout le monde ne change rien au fait qu’il était absent lorsque les Enfers ont été menacés ! Tâches de le lui rappeler à l’avenir, ou il se pourrait que je perde véritablement patience à son égard...
Je fis volte face dans l’intention de quitter la cathédrale infernale avant de m’immobiliser soudain, et d’ajouter :
- Ah, au fait, il ne faudra pas compter sur Skan de la chimère. Disons simplement que comme prévu, il a… dépassé les bornes. Je lui ai réglé son compte, comme tu me l’avais ordonné…
Et sans plus attendre, je me remis à marcher en direction de la sortie.

Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mar 2 Sep - 1:12

Il fallait être franc, cet homme avait un culot incroyable! Malgré la réprimande du Juge du Griffon, de son attitude en Asgard qui aurait pu coûter cher aux Spectres, Aiakos trouvait tout de même le moyen de "balancer" de telles inepties à la figure de son "supérieur", prenant toujours cet air provocateur qui avait déjà exaspéré les Guerriers Divins. Se rendait-il seulement compte à quel point il jouait avec le feu? Il se disait fidèle serviteur du Seigneur Hadès, mais l'était-il vraiment? Himmel essayait de ne pas en douter, mais ses dernières paroles commençaient à semer le doute dans son esprit. Après Oneiros, voilà qu'un autre électron libre semblait vouloir se faire un place au soleil. Vraiment, le Griffon avait hérité d'une belle armée d'égoïste, si seulement il avait pu refuser!

Cependant, Himmel avait les mains liés. Son envie était d'en terminer avec le Garuda et lui montrer une bonne fois pour toute qui était le leader et qu'il n'accepterait pas ce genre d'attitudes, mais, un combat maintenant ne ferait que contrecarrer ses plans et ceux d'Hadès. Leurs niveaux était sensiblement les mêmes, et un combat entre eux risquerait de s'éterniser. Et maintenant que les Spectres avaient réussi à obtenir l'alliance avec Asgard, il fallait organiser les troupes au plus vite pour attaquer. Hors, cet objectif n'était pas, tout du moins pour le moment, en danger, et c'est pourquoi Himmel ne désirait pas intervenir pour l'instant. Néanmoins, un dernier avertissement à son "compagnon" lui semblait nécessaire et il ne se priva pas de lui faire savoir.

- Fais attention à toi Aiakos! Tu as eu de la chance pour cette fois, mais cette attitude finira par te coûter cher. Ne vas pas croire que j''interviendrai une prochaine fois à coup sûr entre toi et les Asgardiens. Plutôt que de faire des exigences, tâche de ne pas me mettre à nouveau des bâtons dans les roues. Nous en sortirons tous les deux vainqueurs!

Il quitta finalement les lieux, non sans un dernier sourire et disparu dans la pénombre. Himmel attendu quelques secondes, s'assurant que le Juge du Garuda était enfin parti, avant d'élever la voix à nouveau.

- Je n'aime pas que l'on espionne mes conversations! Je sais que tu aimes particulièrement ce genre d'exercices, mais j'aimerais tout autant que tu t' en abstiennes, Inferno!

Sans sortir de l'ombre et, comme à son habitude, ignorant la réprimande du Juge du Griffon, Le Spectre du Démon lui demanda pourquoi Aiakos était toujours en vie après son attitude à Asgard. Le Spectre sortit finalement de sa cachette et s'avança jusqu'à Himmel, le confrontant une nouvelle fois. Le Griffon lâcha un léger soupire.

- Vous êtes tous aussi égoïstes les uns que les autres. Ça en devient presque lassant...

"Si je n'étais pas comme vous" - pensait-il.

- Tu n'as pas de soucis à te faire pour Aiakos, du moins en ce qui concerne l'attaque au Sanctuaire. Il est vrai qu'il mérite une correction, mais disons qu'avant de passer à l'assaut, un Juge en moins peut faire la différence.

Il fixait Inferno du regard, ne laissant aucune once de doute ou d'hésitation transparaître, prouvant que, malgré quelques imprévus, tout continuait à se dérouler comme il le voulait.

- De toute façon, il fera parti de la première vague d'assaut, ce qui l'affaiblira forcément et je ne serai pas étonné de voir un Guerrier Divin ou deux profiter de cette occasion pour en finir avec lui! Disons qu'une fois qu'il aura fait ce que j'attends de lui, c'est à dire, ouvrir le chemin, son sort ne m'intéresse absolument pas! En résumé, inutile de perdre notre temps avec lui pour le moment. Une fois notre mission accomplie, nous aurons tout le loisir de réfléchir à ce que nous ferons avec lui.

Il était peut-être trop dur, mais Aiakos ne lui laissait guère le choix. Il ne pouvait pas s'en débarrasser lui-même, mais si par "malheur" il venait à périr pendant la Guerre Sainte, et bien il n'y avait rien qu'il puisse faire. Enfin, il semblerait que Skan de la Chimère ait été éliminé avant de devenir, lui aussi, un problème.

- Bien! Si tu as jugé que c'était mieux ainsi, je te fais confiance. Maintenant tu m'excuseras, mais je dois me rendre au Sanctuaire Sous-Marin afin de sceller une alliance avec les Marinas. Comme je n'ai absolument pas confiance en Asgard, je préfère assurer nos arrières. Prépare-toi bientôt à partir Inferno, ta vengeance ne devrait plus tarder.

Il le salua puis quitta les lieux, en direction du Sanctuaire Sous-Marin, afin d'obtenir la dernière pièce manquante à son puzzle!
Revenir en haut Aller en bas
Beshter


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 298

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
166/180  (166/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Ven 12 Sep - 19:41

--> Sud de la Transylvanie

Une légère brume se répands dans l'atmosphère, lourde et froide, elle laissait apparaître une forme humaine. Un homme blond aux yeux bleus, habillé comme il y a près de mille ans sous l'époque de Justinien. Relevant sa lourde cape pourpre avec sa main droite, ses yeux observaient les lieux. Quelques personnes parlaient au loin mais il s'en moquait, le sang était là ! Une fragrance, un soupçon qui ne pouvait pas échapper à ses sens affûtés en cet instant. Ses paupières se refermèrent alors et laissèrent tous les sons pénétrer sa chaire morte, il laissait les effluves monter à ses narines et les chaleurs touchées sa peau. Son aura se développait lentement et la forme d'un ange noir apparut. tel un archange, il levait ses ailes pour laisser une pluie de sang tombée dans les alentours. Le vieux vampire dégageait une "présence" douce et idéaliste, chaque pensée était tourné vers un Rêve, une espérance qui touchait les âmes. Habituellement, Beshter usait de ce pouvoir pour assujettir ses ennemis et aussi en faire des soldats qui combattaient pour sa cause. Mais là. Il n'en était pas question, il voulait juste que l'ombre sortasse à la lumière pour quelques instants.

Ce sang ne pouvait pas lui mentir, il était bien du sien même s'il semblait comme éteint. Soufflant entre ses lèvres, un léger soupir se fit entendre dans le néant et l'ange noir disparaissait de son aura. Il s'approcha lentement entre deux piliers un peu à l'écart. Il le ressentait mais il sentait dans son aura une peur ou même pire, une rage sourde et aveugle à tout ce qui pouvait compter ce monde. Le sang de son héritière avait marqué son âme mais de façon inattendue, il était clair que quelque chose de grave s'était produit et il avait les informations qu'il recherchait sur cette disparition soudaine, fruit de son retour dans le monde des vivants.

- Salutation jeune Spectre, je ne suis pas ici pour te chercher querelle. Je suis à la recherche d'une de mes filles et je ressens son sang dans ton cosmos. Je ne sais pourquoi un tel miracle s'est produit mais cette marque est donnée par ceux de ma race à la personne qu'ils acceptent comme des frères.... voire plus...

Quelques mots simples et courtois, comme chuchotés pour ne pas éveiller l'intérêt des autres personnes dans l'assemblée constituée au fond de la salle. Ses yeux discernaient parfaitement la présence de l'inconnu, mais il sentait qu'une approche trop directe serait dangereuse, comme si le sang qui coulait en lui lui interdisait d'aller trop loin. Des siècles de survie lui avaient appris à se garder de toute action sans réflexion, il avait des "enfants" pour cela, mais la génération de cette Ere n'était plus pour une raison encore inconnue. Il devait savoir, quitte à accepter quelques vaisselles brisées... mais pour l'instant, l'heure était déjà à un premier contact avec l'inconnu.

Il attendait donc la présence du monstre caché dans l'ombre.

Comme les enfants ayant peur du noir, le démon se tapisse toujours dans l'obscurité pour faire peur.

Cette étrange pensée fit sourire de façon inexplicable le jeune homme.

Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mer 17 Sep - 17:43

Le néant. L’obscurité, l’absence totale de sensations, de perceptions. D’avenir, de passé, de présent. Un repos total, la paix de l’âme et du corps. Tout ceci ne dura qu’un temps. Ce fut tel un étrange appel. La flamme d’une chandelle dans la nuit la plus noire. Un étrange appel qui résonna dans le vide. Peu distinct mais suffisant pour animer un semblant de ma conscience. Cet éveil fut un tout. Le déclenchement d’un étrange processus. Des fourmis dans ma main, une douleur dans la jambe, la perception de l’air sur ma peau, le froid induit par le contact d’avec mon surplis. Puis le choc de mes poumons se remplissant d’air. Je repris vie sans en mesurer tout l’impact. Lentement, j’ouvris les yeux alors que la mémoire me revenait peu à peu. Ma visite au royaume de Poséidon, ma dispute avec Mary, mon combat vain avec ce damné chevalier d’or des poissons. Le seul rappel de son visage me fit serrer le poing. Ma haine, ma colère, mon outrage supplantèrent tout autre sentiment pendant de longues minutes. Tel un grondement, mon cosmos obscur s’éleva en une vague destructrice et meurtrière. Je me remémorais le sauvetage de Mary, aux portes de la mort. Avant de sombrer dans le néant, j’avais eu le temps et la force de protéger mon amie de son propre désespoir. Un geste d’amour et d’amitié, qui risquait de me couter cher si le seigneur Hadès en avait vent. Mais je ne regrettais rien. Pourtant, en repensant à la sirène, ma colère gagna en vigueur. Je lui en voulais de cette situation, d’avoir choisi Celsius. C’est donc le cœur fermé et l’âme meurtri mais plus déterminée que jamais que je me levais de mon trône. D’un geste violent, j’ouvris grand les portes qui me séparaient du monde réel sans laisser de doute sur un fait : la Wyvern était de retour. Pour le pire.

Que s'est-il passé durant mon absence ?

Un ton dur, froid, glacial pour des paroles adressées aux spectres présents, sans que je daigne m'enquérir de leurs identités. Je n'avais pas la patience pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Satine


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 1128

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
148/190  (148/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mer 17 Sep - 22:39

Orage








=> Sanctuaire sous-marin

Au dehors, il pleuvait. L'une de ces pluies diluviennes qui lavait toute salissure, annonciatrice d'un violent orage. Les premiers grondements se firent entendre dans le lointain. Un appel, un éclair déchira les cieux gris et colérique. Le vent s'était levé, soufflant à grandes bourrasques dans les arbres décharnés de la forêt avoisinante. Chant rythmant chacun de mes pas. Je ne m'étais jamais rendue aux Enfers, même si, ma vie la plupart du temps … y ressemblait fortement. À s'y méprendre. Je le valais bien, je n'étais pas tendre non plus avec ceux que j'aimais et que je détestais : à ceux là aussi, je leur faisais vivre les pires tourments que l'on pourrait trouver dans les prisons infernales. À cette drôle de pensée, je ne pus m'empêcher de rire. Mon hilarité fut couverte par la tempête, mais celle-ci ne sut mourir pour autant.

Les pourtours de la Cathédrale d'Hadès se dévoilaient peu à peu. Je plissais les yeux pour mieux en distinguer la courbe, mieux en apprécier toute la sombre beauté. Ce lieu me fascinait, m'attirait dans un même temps. Il regorgeait d'énergies innombrables et était bien plus vivant que je ne l'aurait imaginé.

Je ne m'étais même pas soucié que l'autre Juge me suivait ou non. Je progressais en terrain conquis, non sans appréhension. Je savais qu'en débarquant comme une fleur, je risquais gros. Or, j'avais tellement de chose à dire, à faire. Mes yeux de jades se posèrent sur les portes lourdes, immenses du bâtiment divin. Je m'immobilisais devant elles, indécise, rajustant le grand capuchon qui recouvrait mon visage, soufflant dans l'air, un mince soupir. Prenant une grande inspiration, je déployais toute la force de mon cosmos …

Dans un fracas de tout les diables, la porte s'ouvrit alors. Je fis une entrée remarquée alors qu'une lumière blafarde apparaissait dans mon dos, avalant ma silhouette haute et noire. Je levais une main, impérieuse pour me débarrasser de l'étoffe qui dissimulait mon faciès. Le tonnerre gronda une fois encore, les éclairs zébrèrent les nues de pourpre et d'or.

« Putain de bordel de merde. Vous pouvez pas allumer quelques torches, sérieusement ? On y voit comme dans … hm. Salut. »

Je fis quelques pas pour me révéler. Dans ce mouvement, je jetais négligemment ma cape ivoire à même le sol, révélant mon écaille. Ma Scale devenue aussi noire que la nuit elle-même … Balayant la salle d'un regard morne, j'ébouriffais d'une main, mes cheveux écarlates pleins d'eau. Une mèche blanche retomba devant mes iris vertes.

« Pas la peine de péter dans vos frocs les garçons, j'suis là en tant qu'alliée. Le Juge du Griffon a eu la gentillesse de m'inviter. » un silence, puis un rire désabusé. « Non, en fait, c'est faux, je me suis invitée toute seule comme une grande. J'suis là pour continuer une conversation avec cet autre Juge ici présent … »

Je levais alors la tête vers lui, redoutant un instant son regard. Sa réaction. Je lui adressais un air plein de défi, un petit sourire en coin, amusée, dont il était coutumier. « Si tant est que la Wyvern ici présent veuille toujours de moi. »

Je n'avais pas choisi ces mots au hasard. C'était dans le but évident de le piquer au vif. « Qu'une parole hein, Juge ? »

J'allais peut-être un peu loin. Comme entrée en matière, on repassera. Je m'intéressais brièvement aux autres dissimulés dans toute cette noirceur. Et eut un mouvement de surprise. Je pointais alors du doigt l'homme aux cheveux d'un noir de jais.

« Non mais … j'y crois pas. Qu'est-ce que tu fous là connard ? » Un immense sourire menaça de dévaster tout mon sérieux. Quoi ? Quoi ? Comment ça je l'étais pas ?

Allez vous faire foutre.

=> Je suis Arbhaal.





© Never-Utopia


Dernière édition par Mary le Mar 30 Sep - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Jeu 18 Sep - 11:53

Cette armure, cette aura, ce sentiment familier… Mon regard de jais fixa intensément le nouveau venu en l’écoutant et en le détaillant très attentivement. Même si tout était différent, quelque chose en lui me rappelait Lydia. Dès lors qu’il s’adressa à moi, je compris le lien qui les unissait. Mais si je n’avais rien de spécial contre lui, je n’étais pas non plus disposé à lui parler de sa « fille ». Les moments que j’avais partagés avec elle ne nous concernaient qu’elle et moi, et personne d’autre. C’est alors que j’allais lui rétorquer une réplique bien sentie qu’un des paons des enfers fit son apparition. Immédiatement, je fus stoppé dans mon élan et une vive lueur d’agacement apparut dans mes yeux l’espace d’un instant.
- Nous en reparlerons… Plus tard… soufflai-je à l’adresse de l’inconnu avec un regard appuyé en direction de la Wyvern qui s’était invitée sans autorisation dans la conversation, afin qu’il comprenne que je n’avais pas l’intention de parler de ça devant quelqu’un d’autre.

Agacé par la présence d’Arbhaal, je fis l’impasse sur sa question et fis quelques pas pour le dépasser sans même poser les yeux sur lui. C’est alors que derrière moi, les portes de la cathédrale s’ouvrirent à la volée, prenant tout le monde par surprise. Levant les yeux par-dessus mon épaule, mon regard s’agrandit sous l’effet de la surprise lorsque j’aperçus la personne responsable de cette entrée fracassante : Mary ! La jeune pirate aux manières dévergondées et brusques ! Elle s’avança, aussi fraîche et féminine que d’habitude, et mon regard noir la suivit très attentivement. Une lueur mi méfiante mi amusée y flottait. Que venait elle faire, ici ? Elle finit soudain par s’adresser à moi d’une manière qui aurait valu à n’importe qui d’autre une gorge tranchée sans autre forme de procès. Mais Mary, eh bien… C’était sa façon de s’adresser aux gens. J’y étais habitué, à présent. Et puis, c’était la première fois qu’elle me voyait porter le surplis du Démon. Normal qu’elle soit surprise…
- C’était ma réplique, Mary, rétorquai-je avec un sourire en me tournant complètement pour lui faire face.

Dépassant à nouveau Arbhaal pour me positionner devant lui, je tendis la main en éxécutant une révérence exagérée vers Mary, avant de lui sourire de bon cœur, puis :
- Bienvenue parmi nous, Mary ! Qu’est ce qui t’amène dans la Cathédrale des anges déchus ? J’ose espérer que tu ne viens pas simplement en touriste. Tu risques d’être déçue, autrement…Puis, comprenant que Mary venait pour s’entretenir avec la Wyvern, je me redressai, l’air perplexe :
- Oh… tu viens pour lui ? Lançai-je en désignant du pouce par-dessus mon épaule le juge qui se tenait derrière moi.
Alors tu risques effectivement d’être déçue, conclus-je par télépathie à l’égard de Mary avant de faire demi tour dans le but de quitter la pièce. Pour la troisième fois, je dépassai le juge sans le voir, avant de m’éloigner d’un pas serein vers l’aile dans laquelle j’avais installé mes appartements ces six derniers mois.
Revenir en haut Aller en bas
Beshter


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 298

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
166/180  (166/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Jeu 18 Sep - 17:33

Alors que le loup sortait de l'ombre, un homme au cosmos des plus agressif entrait dans la Cathédrale. Arrogant, sûr de lui et posant des questions aux gens ci-présents comme à des simples squelettes de bas étage. Passé l'étonnement de la situation, Beshter observait le nouveau venu et reconnut le surplis de l'homme. La Wyvern était donc présente dans cette génération et son caractère de cochon n'avait pas changé avec le temps... S'il l'avait pu, il aurait soufflé entre ses dents pour montrer son dépit d'une telle présentation. Mais alors que le Vampire allait répondre à son premier interlocuteur, les portes s'ouvrirent en grands pour dévoiler la présence d'une jeune femme.

Surpris était le mot. Un "Ma-Ri" sortit de sa bouche en regardant cette nouvelle venue. Tout ce charme, cette grandeur le fit languir quand elle prononça ses premiers mots. Alors là, le bat blessait, aussi rustaude que la Wyvern, vas t'en guerre dans le style et avec une légère pointe de condescendance qui faisait tiquer le nouveau venu dans cette Génération. Fermant les yeux, il se demandait si le destin ne lui jouait pas un de ses mauvais tours dont il avait le secret. En entendant les propos du Démon, il comprit que cette "Dame" était une des représentantes de Poséidon. Depuis Troie, il n'en avait plus vu et il se demandait bien ou était tombé le sanctuaire de Poséidon pour recevoir une telle personnalité dans ses rangs. Il n'avait pas de réponse et n'en souhaitait pas d'ailleurs... Mais.... Quelque chose en elle était de celle qu'il avait aimé, une fraction de son âme émettait une joie immense de la revoir alors que l'autre lui interdisait de s'en approcher, que cela n'était que l'illusion de ses propres angoisses? Quelque chose d'intouchable qu'on aimerait effleurer mais le destin l'interdisait.

S'adossant à l'un des piliers, il abaissait son cosmos à un niveau plus bas qu'un Squelette. Autant ne pas attirer le regard des gens présents. De plus, la seule personne qui l'intéressait venait de quitter le jeu ! Ses yeux azuréens se levèrent vers la jeune femme pour la dévisager tout en voulant la prendre entre ses bras. Sensation horrible en fait, on voulait quelques chose en sachant que c'était impossible... Beshter le sentait déjà, cette personne serait un poids pour sa conscience et aussi pour sa raison, comment et pourquoi ? Il n'avait encore aucune réponse à tout cela. Lui l'ancien Guerrier des temps mythologiques, celui que l'on surnommait le Menestrel de la nuit, ne savait même pas comment...

Son regard faisait le tour de l'assistance et il attendait de voir le Juge recevoir la jeune femme avec toute la courtoisie nécessaire. Elle était peut-être pas l'image qu'il s'était fait de sa Ma-Ri mais une chsoe l'intriguait, ce corps... Oui, elle avait le corps de Ma-Ri et portait le même nom en plus, Les dernières phrases du démon lui en avait apporté la preuve. Interrogatif, curieux, aimant et détestant en meme temps, se haissant lui même de se retrouver dans une telle situation.... Il attendait simplement d'en savoir plus, elle était une "alliée" après tout et cela allait devenir pénible et excitant en même temps de la voir en permanence dans son giron.

Un sourire chaud et glacé en même temps apparaissait sur ses lipes. Il devenait le chasseur pendant un bref instant.
Revenir en haut Aller en bas
Eiso


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 506
Armure : Armure d'or du Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Sam 20 Sep - 14:00

--> Sud de la Transylvanie

Un nuage de chauves souris se fit entendre dans la cathédrale, il virevoltait autour des individus qui s'y trouvait pour se rejoindre vers un coin un peu éloigné. Les chauves souris se rejoinrent vers un seul même point laissant apparaître Alucard, tenant son épée à la verticale tel une statue d'un chevalier de l'ère médiévale, ses ongs cheveux blancs retombant sur ses épaules. Le spectre ouvrit lentement les yeux il put voir que de nombreux spectres étaient là donc Beshter.

"Où m'a t'il emmené le vieux ?"

Pensa Alucard le regardant. Il avait l'air d'avoir rajeuni suite à son dernier repas sanguin en Transylvanie. Il devait avouer que sa puissance était grande pour y avoir attirer autant de monde là bas et s'en repaître. Alucard était mions cruel, il préferait de loin se satisfaire de jeunes vierges dont le sang avait meilleur goût que les mécréants dont le vieux vampire s'était nourri tout à l'heure. Alucard scruta les autres personnes et bien que leur surplis était reconnaissable, il ne connaissait personne. Défaut des générations de spectres où le vampire n'avait pas toujours été présent. Le surpli qui l'impressiona le plus était celui de la Wyvern, un des trois juges des morts. Son attention se porta alors sur la jeune femme qui ne portait pas les habits d'Hadès. Qui était elle ? Alucard s'était apparement pointé en plein milieu d'une discussion et ne savait rien. Il se rapprocha de Beshter et lui posa la question:

"Que faisons nous ici ? On ne devait pas la chercher ?"

Le spectre s'assit alors sur un des nombreux bancs de la cathédrale, il n'avait pas trop envie de se meler à la conversation, ça ne l'interessait pas. Néanmoins il resta à l'écoute des juges qui, s'ils se trouvaient là, devaient sans doute nous parler de quelque chose d'important ...
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1761
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Dim 28 Sep - 10:58

--> Rodorio

Une porte grinça, des pas résonnèrent au sein même de la Cathédrale. Un homme vétut d'une veste noire, mains dans les poches, les yeux cachés par ses cheveux ébouriffés, cigare en bouche s'avança, son aura était auréolée d'un noir profond et intense. L'homme ne portait pas son armure. Il venait en paix, si on pouvait parler de ce terme mais c'était le plus adéquat. L'homme regarda les individus qui se trouvaient là, il ne reconnaissait personne sauf la Wivern mais l'homme qui portait le surplis n'était pas celui qu'il avait vaincu il y a des années. Il ne se souvenait plus vraiment du nom de cet adversaire arrogant croyant pouvoir vaincre un chevalier de bronze à l'époque dans son si piteux état. Invictus, si sa mémoire ne lui faisait pas défaut. Le spectre avait du périr et un nouveau prendre son armure. Avant Ishiro aurait maudit les spectre de pouvoir toujours se réincarner au fil des guerres saintes, mais aujourd'hui, il s'en foutait royallement. Il vit deux autres spectres au teint blafard, l'un était prêt à dégainer son arme en le voyant arriver. Le black saint ouvrit alors la parole.

"Je suis Ishiro du Phoenix ..."

Lanca le saint noir dont la voix résonnait dans cette somptueuse Cathédrale. Les spectres avaient décidément des goûts étranges en sculpture pour venir ici dans un lieu soi disant sacré pour les humains. Il continua à parler:

"Noir ... J'ai oublié de le préciser."

Disant celà avec le sourire, fumant une taffe de son cigare. Le chevalier noir regardait les spectres autour de lui, il vit néanmoins une étrange fille qui avait l'air assez sauvage. Elle ne portait pas de surplis bizarrement. Ishiro se moquait bien de ce qu'elle pouvait bien faire là, seule la raison de sa visite lui importait et il continua donc à parler.

"J'aimerais m'entretenir avec l'un d'entre vous ... Je propose mes services ... Qui est l'officier en charge ici ? Toi la Wivern ?"

Le saint noir tira à nouveau sur con cigare, la fumée s'échappant vers le toit de la Cathédrale. Le saint noir avait fait son choix mai les spectres accepteraient ils son marché ... Ishiro, du moin, se moqua bien de ce que pourrait penser Athéna, de plus elle était morte ...


Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mar 30 Sep - 20:07

Cette cathédrale était en passe de devenir un véritable moulin. Chacun y allait et venait, en toute décontraction, ce qui eut le don de me plonger dans une fureur que je parvins de justesse à contenir. L’arrivée impromptue de la dernière personne au monde que j’avais envie de voir, mon amie Mary, finit de me conforter dans l’idée que mon réveil était décidément plus une épreuve qu’un renouveau. La sirène semblait déjà en terrain connu, et ce fait m’agaça d’autant plus. Un spectre ridicule fit mine de m’ignorer, ou pire de me défier, en me passant devant à plusieurs reprises, manière de témoigner de son irrespect. Je n’avais pas souvenir de le connaitre, mais nul doute que le moment venu, je me ferais un plaisir d’avoir une franche discussion avec lui. Comble de malchance pour lui, un nouveau venu, chevalier noir à priori, fut à son tour irruption dans la pièce et m’apostropha sans ménagement. Il allait payer pour les autres. Usant de mon atout qu’était ma vélocité, je m’approchais de lui en un instant pour le propulser d’un coup sec contre une colonne proche. A peine l’eut-il touché que mon poing la perfora de part en part, à quelques centimètres de son visage. Je plongeais alors mes yeux dans les siens.

Pour toi, je serais le seigneur Rhadamanthe. Veille à ne plus oublier une marque de respect qui pourrait te protéger de mon ire à l’avenir.


Sans même attendre de réponse de la part de ce subalterne, je me dirigeais vers Mary, à qui je ne jetais pas un regard. D’un geste, je lui indiquais une porte dissimulée dans les ombres.

Suis-moi. Autant faire en sorte que ton voyage ne soit pas totalement inutile.


D’un pas vif, je montrais l’exemple en me dirigeant vers la pièce ainsi désignée, au sein de laquelle nous pourrions discuter à bâtons rompus, sans craindre les oreilles indiscrètes. Toutefois, avant d’en franchir le seuil, je pris le temps de me retourner pour embrasser l’assemblée d’un regard implacable.

Le respect de la hiérarchie n’est pas une notion futile ou désuète. Cet avertissement vaut pour tous ici présent. Une fois mon entretien avec cette femme clôt, je serais disposé à recevoir ceux qui en feront la demande. Ou qui seraient assez sots pour me provoquer inutilement.


Sans masquer l’identité de celui à qui j’adressais cet avertissement, je plongeais mon regard dans celui du spectre du démon. Pourquoi m’avait-il si ouvertement défier ? Pour me jauger ? Je n’étais pas Aiakos et je ne comptais pas riposter sur un coup de sang. Mais cela n’excluais pas une réprimande, qui pourrait être vite suivie de conséquences. Sans attendre davantage, je pénétrais dans la salle obscure, en sachant que Mary finirait bien par m’y suivre. N’était-elle pas venue pour cela ?

Arrow Salle annexe avec Mary, sauf si interposition

Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mar 30 Sep - 21:38

Mary l'avait devancé plus qu'il ne l'aurait pensé, à croire que la jeune femme était impatiente de se jeter dans la gueule du loup. Quoiqu'il en soit, une fois sur place, Himmel ne put que constater qu'il était arrivé à un peu tard. Rhadamanthe et Mary se faisaient déjà face et il y avait fort à parier qu'ils quitteraient les lieux pour terminer ce qu'ils avaient débuté au Sanctuaire Sous-Marin.

Cependant, plusieurs "invités" s'étaient introduits dans cette sorte de réunion familiale. Rhadamanthe semblait répondre à un Chevalier portant une Armure Noir. Qui diable était-il et pourquoi donc avait-il fait le déplacement jusqu'ici? La présence de Spectres, même inconnu pour le Griffon, n'avait rien d'anormal, mais sa présence à lui? Que voulait-il et surtout que cachait-il?

- C'est à moi que tu dois t'adresser Chevalier Noir!

Je dévoilais enfin ma présence à tous. Je jetais un vif regard envers mon homologue. Ses mots étaient durs, mais il tentait probablement de marquer son territoire et faire comprendre à son entourage qu'il était au-dessus d'eux! La hiérarchie était une bien belle chose, mais pas ici, où chaque Spectre semblait lutter pour soi plutôt que pour un réel objectif commun. Mais avant que la Wyvern puisse quitter les lieux, je lui adressais un dernier message, qu'il interpréterait comme il le désirerait.

- Je suis tout à fait d'accord avec toi au sujet de l'importance de la hiérarchie Rhadamanthe! Et j'ai bien l'intention de m'entretenir avec toi après la fin de votre entretien. Avec de bonnes nouvelles je l'espère!

Mary avait tenu à ce que les négociations soient reprises avec le Juge de la Wyvern. Himmel n'irait pas à l'encontre de sa demande, après tout, si elle avait exigée de s'entretenir avec son compagnon, c'est que les choses allaient dans la bonne direction.

Il restait cependant des choses à faire ici. L'apparition de ce Phoenix Noir le laissait réellement perplexe. Il était venu de lui-même, offrir ses services? Qui lui avait dit que les Spectres en auraient besoin? Mais avant de s'occuper de lui, il se tourna vers les deux Spectres présents. S'il reconnaissait aisément leur Surplis, leurs noms lui était encore inconnus.

- Spectre du Vampire, Spectre de la Chauve-Souris. Je suis content de vous voir parmi nous. On peut dire que votre arrivée tombe au meilleur moment. mais je crains que nous n'ayons pas encore eu le plaisir de nous présenter! Je suis Minos, Juge du Griffon et Régent des Enfers en l'absence du Seigneur Hadès.

Il se tourna alors vers le Phoenix, il était temps de mettre les choses au clair avec lui.

- Et tu es donc un Chevalier Noir, proposant ses services? Quel est l'imbécile qui t'as dis que nous recrutions des Chevaliers Noirs? Dis moi donc Ishiro, qu'as-tu donc à nous offrir? Pourquoi aurions-nous besoin de toi? J'avoue que je suis curieux!

Était-il un puissant guerrier? Il en avait tout intérêt, sans quoi, il serait éliminé pour ne plus représenter la moindre gêne. Himmel et ses Spectres n'avaient pas besoin de recruter des combattants faibles et sans atouts majeurs, qui ne feraient rien d'autre que de les ralentir!
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mer 1 Oct - 6:59



L’arrivée d’un nouvel arrivant crispa encore davantage les traits de mon visage : c’était un ancien saint, et un traître, en plus. Je m’apprêtais à l’accueillir comme il se devait lorsqu’Arbhaal me devança. Il montait sur ses grands chevaux, et avant de quitter la pièce, son sous entendu m’arracha un léger sourire amusé. Mon regard soutint le sien sans ciller, et je le lui fis bien comprendre avant qu’il ne s’éclipse avec Mary. Cet imbécile ne me faisait pas peur, et il comprendrait bien vite que je n’obéissais à personne excepté Minos, puisqu’il s’agissait des termes de notre arrangement, chose que je pris soin de lui rappeler lorsque ce dernier dévoila sa présence. Sans tourner la tête, et les yeux toujours fixés sur la porte par laquelle Rhadamanthe avait disparu, je lâchai à l’intention du Griffon:
- Je ne sais pas combien de temps je vais encore supporter cet imbécile, Minos. Son numéro de seigneur des Enfers me fatigue déjà. Il croit pouvoir me commander parce qu’il porte un surplis de juge. Veilles à ce qu’il comprenne que je n’obéis qu’à toi, autrement nous devrons nous passer de son aide pour l’assaut sur le Sanctuaire.

Ma voix était froide et sans pitié, et trahissait un léger agacement. Je fis demi tour avant de m’approcher du Phénix noir, qui se remettait du coup qu’il venait d’encaisser, adossé à l’une des colonnes de la Cathédrale. Mon sourire carnassier reparut et je ne pus m’empêcher de m’adresser à lui:
- Es tu devenu fou, chevalier Noir ? Nous crois tu assez désespérés pour quérir l’aide d’un lâche qui a trahi les siens ? Un ancien Saint, en plus ? Donnes moi une seule bonne raison de ne pas te mettre en pièces, ici et maintenant ?
Mon regard étudia le chevalier noir: je ne le connaissais pas et son histoire m’était inconnu mais il semblait être usé par le temps, fatigué. De plus, il ne semblait pas présenter le moindre intérêt. J’en vins à me demander pourquoi nous perdions tous les quatre notre temps avec lui. Je fis demi tour avant de marcher jusqu’à hauteur de Minos, puis m’arrêtant à côté de lui, tourné de dos par rapport au chef des Enfers, je lui soufflai dans un murmure:
- Ne me dis pas que tu as l’intention de recruter un Saint parmi nous ? Ce n’est qu’un traître, un saint traître ! Je refuse de combattre avec une merde dans son genre ! Crachai-je à voix basse entre mes dents afin que seul Minos entende.

Revenir en haut Aller en bas
Beshter


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 298

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
166/180  (166/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mer 1 Oct - 16:59

Un Juge qui jouait des coudes du genre "Moi Maître du Monde", un chevalier noir du Phénix débarquait en proposant ses services, l'arrivée de Minos qui se disait Régent en l'absence des autorités naturelles des Enfers.... Tout cela était étrange pour le vieux Vampire mais il ne disait rien. Concentré à écouter, il répondit mentalement à son congénère qui était rentré dans la Cathédrale quelques secondes auparavant.

Mon vieil ami, Londres est encore loin mais ce qui se passe ici est d'importance... l'odeur du sang est présent et il faut le suivre quand il est présent. Le temps viendra ou nous irons à Londres pour enquêter sur la disparition de Lydia du Vampire mais nous avons le temps, observes et dis moi ce que tu vois ?

Puis, il s'avançait au devant du Juge de la Wyvern en laissant éclater son cosmos de manière visible, dans un premier temps assez neutre, le ton de ce Juge méritait un rappel à l'ordre et aussi de préciser au nouveau régent des Enfers que faire preuve d'autorité ne voulait pas dire manquer d'irrespect et de courtoisie, on était pas ici chez les Marinas tout de même ! Disparaissant à la vitesse de l'ombre pour apparaitre devant le Juge en train de quitter les lieux, il lui fit face !

" Juge de la Wyvern, oui vous êtes Juge par votre étoile maléfique mais... Un Juge se doit de se comporter avec respect envers tous les Spectres qui oeuvrent tous pour l'idéal du Premier Magistrat des ténèbres. N'oubliez pas que si vous voulez que toute la mécanique des Enfers travaille dans le bon sens, il faut savoir mettre de l'huile dans les rouages et non pas en rajouter dans les crispations.... De plus.... Tous les spectres ne sont pas vos subordonnés, ils ont parfois une mission singulière dans l'Ordre Obscur et vous n'avez aucun ordre en la matière ! Alors parlez nous encore de la sorte et vous en répondrez... au régent des Enfers qui est VOTRE chef en attendant le retour de notre Souverain ! Mais vous voulez partir alors je vous laisse à vos obligations avec cette dame... qui devrait apprendre d'où elle vient ! "

La dernière phrase était obscure et peu compréhensible pour les membres présents, un regard chaud et glacial en même temps émanait de ses pupilles dans la direction de la représentante de Poséidon. Quelque chose brillait dans son regard d'insondable, comme si il revoyait une personne aimée après des siècles de silence. Une incroyable artiste disait autrefois : " J'ai aimé à la folie, je sais ce que c'est la folie d'aimer, mais c'est ma façon d'aimer "... Cette jeune femme avait réveillé cette braise endormie en lui depuis des siècles et à sa grande surprise, la flamme renaissait tres - trop - vite... Il se mordit les lèvres et fit quelques pas en dépassant le Juge de la Wyvern pour aller vers Minos du Griffon. Une légère révérence touts simpliste envers le régent fut de mise et il resaluait de la tête le spectre du Démon sans se départir de son don de la dissimulation. Le temps de discuter de Lydia viendrait un jour ou l'autre, le sang ne mentait pas au sujet de ce jeune homme.

Le pouvoir d'un vampire est d'avoir un sens de l'ouie d'une finesse redoutable. Il entendit la conversation entre les deux Spectres et se demandait pourquoi le Démon refusait d'embler l'alliance avec un vulgaire chevalier noir. Il est vrai que ce n'était pas la gloire mais il fallait rester pragmatique, attaquer le sanctuaire demandait toutes les forces possibles et même les plus étranges. Il prenait alors la parole avec plus de chaleur humaine que le démon dans ces instants importants qui auguraient d'une guerre avec le monde de la lumière.

Enchanté de vous connaître seigneur Minos, le Vampire Besther de l'Etoile Maléfique des ténèbres est prêt à servir mais je suis un peu rouillé après près de 2000 ans de sommeil dans les Carpates. La disparition de l'Etoile des Ténèbres de cette génération m'a surpris et conduit à revenir pour comprendre ce qui se passe... Sinon, pour donner l'avis d'un vieil homme, la guerre implique des choix et d'être pragmatique, cet homme nous propose ses services et il a trahi Athéna ! Donc, avec un sceau infernal qui empêcherait toute trahison le temps de cette guerre à venir, il nous serait utile au moins en première ligne... Spectre du démon, je comprends parfaitement votre crainte qu'il trahisse de nouveau, quand on trahit une fois, pourquoi pas deux n'est-ce pas ! Donc je propose de placer ce sceau sur son âme pour s'assurer de sa loyauté et après de lui offrir ce qu'il souhaite, un mercenaire a besoin d'argent, de femmes, ou je ne sais quoi... Voyons déjà s'il est d'accord avec ce principe et ensuite on négociera avec lui le pendant de son commerce avec nous ! Ne l'oublions pas, un Saint occupé c'est un Spectre qui se rapproche du coeur du sanctuaire d'Athéna ! Voici pour les conseils d'un vieil homme revenu dans ce monde !

Je reculais alors de quelques pas pour faire signe à mon congénère de venir se présenter à son tour !
Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mer 1 Oct - 17:22





L’intervention du vampire, bien que pragmatique et diplomate, me fit tiquer immédiatement, et je fis quelques pas pour me placer entre Minos et Beshter, afin d’intervenir aussitôt. Fixant la nouvelle étoile des ténèbres d’un regard dur, je lui dis alors:
- Peu m’importe qu’il ait trahi les siens ou non. Il est et demeurera un saints à mes yeux. Et il est hors de question que je fasse équipe avec un saint. Même si j’apprécie l’idée de tenir un de ces chiens en laisse à l’aide d’un sceau, je ne peux me résoudre à coopérer avec lui, ajoutai-je d’une voix haineuse en ignorant totalement la présence du chevalier noir.
A nouveau, mes mâchoires se crispèrent à l’évocation de la disparition de l’ancienne étoile des ténèbres. Un flashback du manoir en flammes, du mot écrit en sang sur l’un de ses murs noircis qui m’était destiné, et enfin de Phoebus menaçant de la tuer. J’avais beau y réfléchir, il était le seul capable d’avoir monté l’attaque du manoir avec un tel succès. Son sort attendrait la fin de la guerre qui s’annonçait, mais bientôt, le Démon serait à nouveau dans ma ligne de mire, et en tant qu’assassin, je n’avais encore jamais échoué dans l’exécution de la cible que j’avais désignée.

Toutefois, cette affaire ne me concernait que moi, et uniquement moi:
- Navré vieil homme, mais la disparition de Lydia est une affaire personnelle pour moi. Vraiment personnelle... Je te serais gré de ne pas t’en mêler car le sang coulera bientôt à cause de cette histoire, et je ne veux pas qu’un spectre me gêne dans ma quête de vengeance. Cela dit, si tu tiens à être informé, je te dirai ce qui s’est passé une fois mon enquête bouclée. Je connais bien Londres, et si c’est là bas qu’elle a disparu, je le découvrirai rapidement...
Le ton se voulait respectueux, mais il ne dissimulait pas une certaine défense de territoire, et une volonté sans faille. Cette affaire était la mienne, et personne ne marcherait sur mes plates bandes. Mon regard traîna une seconde sur le Phénix noir, puis je fis demi tour avant de croiser le regard de Minos:
- Bon, je te laisse gérer notre “invité” surprise, Minos. Si tu as besoin de moi, je serai dans mes appartements.
Après un bref salut de la main, je me dirigeai d’un pas lent et décontracté en direction de l’aile résidentielle de la cathédrale, cette même aile qui m’avait accueilli depuis six mois.

Revenir en haut Aller en bas
Eiso


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 506
Armure : Armure d'or du Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Jeu 2 Oct - 20:57

Alucard était un peu perdu face à tout ce qu'il se passait, quand il entendit des pas résonner à l'entrée de la Cathédrale. L'homme portait une vieille veste noire, un pantalon et un polo de la même couleur. Ces cheveux ébouriffés était aussi noirçi, seul son cigare allumé ressortait de lui. Son cosmos était à peine palpable. C'est alors qu'il s'avança se présentant comme le chevalier noir du Phoenix. Il n'avait que peu d'infos sur ces saints, juste qu'ils avaient trahi Athéna et vendait leur service aux plus offrants. Il demande au juge si c'était lui qui commandait au grand désarroi de cet homme qui le frappa sans hésitations. Alucard gloussa, il n'avait pas fait la courbette habituelle du à ses supérieurs ce qu'il ne tarda pas à faire après les paroles du juge et sa démonstration brutale face à ce pauvre saint noir. Alucard suivit son aîné et fit la courbette au juge Minos.

"Honoré de vous revoir Seigneur Minos ..."


Il regarda par après le spectre du démon qui n'avait aucune confiance au chevalier noir et ne ferait jamais équipe avec lui. D'ailleurs Minos ne tarda pas à demander au chevalier se relevant péniblement s'il était puissant et pourquoi les spectres auraient besoin de lui. Beishter quant à lui proposa qu'on lui appose un sceau pour qu'il n'y est pas trahison pour soulager le tempérament du spectre du démon. Alucard soupira en voyant le traîtement infligé à cette homme, en tant que bourgeois, son éducation n'aimait pas la rudeur et la brutalité des autres spectres, même du vieux vampire rajeunit. Il regarda le black saint lui faisant un bref salut et attendit qu'il parle pour sa défense ......
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1761
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Ven 3 Oct - 14:09

A peine fut il arrivé que la tension montait d'un cran, le spectre de la Wivern avait une montée de colère et Ishiro en fit les frais. Se déplaçant avec une vitesse démentielle il apparut devant le Black saint. Ishiro écarquilla son seul oeil, il put voir difficilement le mouvement du spectre et eut à peine le temps de croiser les bras qu'il fut projeté contre une des colonnes vaporisée par ce même homme. Yeux dans les yeux, Radhamanthe le conseilla ou le menaça plutôt de l'appeler "Seigneur Radhamanthe" s'il ne voulait pas mourir. Ishiro se contenta juste de lui sourire en coin avant que celui ci ne s'en aille avec la beauté ailleurs gratifiant les autres spectres de paroles insignifiantes concernant la hiérarchie.

"Rien à foutre ..."


Dit calmement le Phoenix noir dépouissièrant sa veste. Ishiro devait néanmoins admettre que ce juge était bien différent de son prédécesseur qui avait osé le défier lors de la précédente guerre sainte d'il y a quelques années. Ce spectre respirait la puissance, lui au moins ... C'est alors qu'un autre spectre lui parla lui disant qu'il fallait s'adresser à lui. Un autre juge apparement, il se souvenait légerement de ce cosmos qui avait été présent en Asgard ... Le juge s'adressait à son comparse lui parlant encore de hiérarchie ... L'entente ici entre les spectres continuait de surprendre le Black saint. Il se présenta néanmoins aux deux serviteur de Hadès, il s'appelait donc Minos du Griffon l'un des trois juges des enfers. Il était beaucoup plus calme et posé que son homologue qui préferait frapper en premier apparement. Après son tour de politesse, Minos s'adressa de nouveau au Phoenix noir qui rallumait son cigare. Le juge du Griffon lui demanda en quoi Ishiro leur serait utile. Vient alors un autre spectre qui lui posa la même question le traîtant de fou à leur faire croire qu'il le serait utile, l'insultant de lâche par la même occasion, le menaçant ... Il parla alors à voix basse pour ne pas que le chevalier noir entende la conversation, Ishiro n'essaya même pas de vouloir écouter quoique ce soit. Un autre spectre étrange s'avança à son tour vers les deux autres, il essaya de calmer les choses vis à vis de l'autre en proposant d'utiliser Ishiro comme chair à canon et de lui apposer un sceau sur son âme empechant toute trahison. Pourtant ça ne faisait pas changer d'avis le précédent continuant d'affirler qu'il était hors de question de s'allier avec un saint ne fut ce que traître à la déesse Athéna. Le plus jeune d'entre eux s'avança alors, rejoignant les autres faisant la courbette devant le juge et dirigeant son regard inhumain vers le black saint, lui faisant un léger signe de tête. C'est alors que le sceau de Breishter commença tout doucement à bruler d'une flamme noire, le détruisant et se consumant en cendres. Ishiro parla enfin:

"Je refuse ..."


Le cosmos du saint noir augmenta, il ouvrit une porte de cosmos noir en forme de cercle, un Phoenix noir en sortit et enveloppa Ishiro, transformant cet oiseau en chaque partie d'armure du Phoenix noir. Le cosmos du saint noir enveloppa la Cathédrale de ses ondes brûlante et agressives, elles étaient noires avec une légère lueur orangée, l'ancien oiseau de feu lui ayant laissé une trace dans son cosmos si sombre. Sa puissance valait amplement celles des chevaliers d'or désormais grace à ses derniers périples que l'ex saint avait enduré ses derniers mois. Les ondes cosmique se dirigèrent alors vers le black saint. Son cosmos disparut. Ishiro enveloppé de son armure noire prit la parole:

"Je viens à peine d'arriver que vous jouez déjà les paranos sans avoir à écouter ou presque ce que j'ai à vous proposer."


Le saint fuma son cigare noir et souffla légerment la fumée qui monta vers le toit de la Cathédrale.

"Athéna a peut être pris ça pour une trahison mais tout ce que j'ai fait était de ma propre volonté. Si vous me connaissiez un peu, je suis l'ex saint qui n'en faisait qu'à sa tête et les récents évenements en Asgard n'ont fait qu'augmenter mon aversion pour ses chevaliers qui se sont plus inquietés de leur petite déesse morte que de ce qu'il se passait en Asgard, n'envoyant que des saints de bas niveau perdant la vie ou disparaissant alors que j'étais le seul à lutter contre vous par la suite."


Le saint tira encore une bouffée de son cigare et continua son récit.

"En colère, je voulus me battre contre ses soi disant chevaliers de pacotille, faisant de Kyros mon ennemi ainsi que mon ancienne armure qui me quitta à jamais. J'ai fait mon choix, j'ai choisi ma propre voix et ne dépend plus d'aucun dieu existant. Je n'obéis qu'à ma propre volonté. Qu'Athéna, Hadès ou Poséidon me donnent des ordres, j'en ai rien à cirer, j'en ferai toujours à ma manière."


Ishiro se rapprocha des spectres présents notamment près de Minos qui intéressait plus le black saint, il devait être le chef de la bande.

"Juge du Griffon, en quoi je pense que vous auriez besoin de mon aide ? Je pense que la plupart d'entre vous ont oublié la rouste que les saints vous ont faite en enfer il y a des années. Même un Béhémoth n'avait pas eu raison d'eux à l'époque et ne parlons pas de l'ancien juge de la Wivern que j'ai abattu à l'époque alors que je dégageais à peine le cosmos d'un chevalier de bronze, il se nommait Invictus, un oiseau blessé ne faisant que cracher arrogance et fierté, me maudissant de l'avoir battu blessé alors qu'il a entamé le combat ... Je suis ici car monter les marches seuls du sanctuaire est impossible pour moi tout seul. Tu crois que les saints vont vouloir me laisser passer pour voir le corps d'une morte, celle en qui ils croient qui plus est ? Oui je veux voir pourquoi ses chevaliers ont préferé être témoin de la mort de leur déesse que celle du peuple d'Asgard massacré par vos coups à l'époque mais je n'y arriverai pas seul, c'est du suicide et un autre chevalier renégat m'a ouvert les yeux à ce sujet."


Le Phoenix noir jeta le mégot de son cigare à ses pieds et l'écrasa, finissant en cendre comme le sceau de Beishter.

"Je veux gravir ses marches à vos côtés et aucun mauvais tour ne vous sera fait. J'ai d'ailleurs prouver ma puissance il y a un instant donc tu ne seras pas déçu. De plus, je ne suis pas un lâche comme ton comparse a eut le loisir de me le dire, jouant au lâche à son tour murmurant je ne sais quoi à ton oreille, n'ayant pas les coronès de me le dire en face ou tout haut ce qu'il avait sûrement à te dire à mon sujet."


A celà Ishiro jeta un regard noir de son seul oeil au démon qui n'était pas loin puis lui lâcha un large sourire carnassier. Il se retourna ensuite vers le juge et continua:

"Donc j'offre mes services, ma force, mon cosmos à vous spectres. Je suis même prêt à suivre tes directives à ma manière mais je ne ferai jamais partie de votre hiérarchie et n'obéirai jamais à sa seigneurerie Radhamanthe. Ce que je veux en payement ou contrepartie comme tu veux est simple: de ne pas toucher à l'orphelinat et ses occupants à Rodorio, de ne pas tuer Dohko qui lui aussi est un chevalier noir sauf s'il décide de vous attaquer, auquel cas je ne m'y opposerai pas."


Ishiro regarda ensuite le spectre du vampire puis de suite Minos.

"L'argent, les femmes ? Cela ne m'intéresse pas. Tu connais mes conditions Minos mais jamais je ne vous aiderai en étant votre esclave avec vos sceaux, surplis du Phoenix ou je ne sais quoi d'autre. Je n'ai qu'une parole et j'irai jusqu'au bout. C'est à prendre ou à laisser spectre, alors que choisis tu ?"


Le black saint savait qu'il prenait un gros risque avec ses demandes surtout vis à vis de celui qui l'avait traité de lâche. C'est pour ça qu'il avait endossé son armure. Les spectres pourraient très bien vouloir tuer Ishiro sur le champs pour ne pas s'être laissé faire mais s'ils voudraient en venir aux mains, le black saint ne se laisserait pas tuer si facilement, de plus les spectres perdraient déjà de leur force à se fatiguer à vouloir le tuer ? Néanmoins, le Phoenix noir n'avait qu'une parole et il voulait absolument voir le corps d'Athéna, il le méritait bien après tout et quand bien même, les spectres ne voudraient pas de lui le laissant repartir en vie, chose dont il doutait fortement, il choisirait alors la voie du suicide en allant combattre les saints seul !


Revenir en haut Aller en bas
Eclair Noir


Ombre de la Foudre
avatar

Messages : 508
Armure : Ombre de la Foudre

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Ven 3 Oct - 19:33





Sans foi ni loi, faire les choses “à sa manière”, et ne jamais se soumettre. En un sens, cet ancien saint me ressemblait. Cette idée me traversa l’esprit alors que mes pas me menaient lentement vers la sortie de la pièce. Peut être pouvions nous nous en servir, après tout ? L’envoyer avec l’une des premières vagues, afin de ne pas avoir à coopérer avec lui serait la solution idéale, pensai-je avec un léger sourire esquissé sur mon visage. Minos saurait bien quoi faire, en définitive. Ma présence n’était plus requise. C’est sur ces pensées qu’Ishiro commit une erreur de taille, cette fois. Mon pas s’immobilisa, comme collé au pavé de la cathédrale, et tout mon corps se raidit, lorsque je l’entendis prononcer ces mots, me traitant de lâche à son tour, comme si j'avais mal entendu. Il n’avait vraiment rien compris, alors... ?
Mon torse bascula vivement vers lui et mon regard se posa sur le phénix noir pour le foudroyer du regard tandis qu’il écrasait son cigare au sol. Mon cosmos s’embrasa, envahissant les lieux, m’entourant de sa brume ténébreuse habituelle, et je fus sur lui en un instant, m’arrêtant à à peine quelques centimètres de son visage, nez à nez, le jaugeant avec une lueur de meurtre flottant dans le regard.
- Ou peut être que je devrais tout simplement t’arracher les ailes, la langue et les yeux, et faire couler ton sang ici et maintenant, afin de voir qui de nous deux a les “corones” comme tu le dis si bien ?! Rétorquai-je d’un ton glacial avant que mes yeux ne le détaillent de haut en bas d’un regard empli de haine Fais attention, Ishiro du Phénix Noir ! Je ne suis pas Ivictus, moi ! Je ne suis pas un de ces idiots qui pensent être invincibles seulement car ils portent un surplis de juge ! Tu ne me vaincras pas aussi facilement que lui !

Mon visage se rapprocha encore de quelques centimètres pour fixer intensément le chevalier noir, les yeux dans les yeux. Nous étions si proches, à présent, que je pouvais sentir son souffle chaud sur mon visage.
- Je me suis attaqué à des adversaires plus forts que toi durant cette guerre sainte où tu t’es soit disant illustré, et je les ai vaincus ! Ces chevaliers d’Or dont tes anciens amis sont si fiers et avec qui ils sont si élogieux ! Je les ai attrapés entre mes doigts et je les ai écrasés avec la puissance de mon cosmos comme de vulgaires insectes ! Et je me moque de la légende du Phénix ! Pour moi, tu ne vaux même pas un chevalier de Bronze ! Surtout n'espères pas pouvoir me faire trembler avec tes beaux discours sur tes exploits ! Tu n'es qu'un pathétique chevalier ayant fui ses responsabilités et abandonné les siens car tu étais incapable de gérer la pression ! Ca n'a rien à voir avec le fait de choisir ta voie, tu n'es qu'un LACHE ! Ajoutai-je en appuyant volontairement sur le dernier mot.

Une légère pause afin de le toiser à nouveau, puis:
- Alors, Ishiro, maintenant que nous sommes bien face à face, les yeux dans les yeux, y a t’il quelque chose que tu voudrais me dire ?! As tu quelque chose sur le coeur dont tu voudrais me parler les yeux dans les yeux ? Ou préfères tu fuir ces lieux comme le lâche et le traître que tu es avant d’avoir trop joué avec ma patience ?!

Ma voix était dure, si dure, et mes traits étaient tirés. Le ton était clair, je n’aurais aucune pitié pour lui s’il osait encore me parler sur ce ton. Noir ou pas, ancien ou pas, c’était un saint. Il ne me fallait pas d’autre raison pour l’éliminer, ici et maintenant. Et la seule raison pour laquelle il était encore debout était mon respect envers Minos. Mais s’il osait encore me parler une fois ainsi, ce serait la dernière chose qu’il ferait !
- De deux choses l’une, Ishiro ! Ici, tu te plies aux règles ou tu t’en vas ! Estimes toi heureux d’être reçu, compte tenu de là d’où tu viens. Minos fixera les règles, et personne d’autre ! Cela ne te convient pas ? Tu sais où est la sortie ? Elle est juste derrière toi ! Car vois tu, celui qui a réduit Asgard en cendres, c’était moi ! Alors, si tu désires défendre ce qu’il reste de l’honneur des Ases, c’est à moi qu’il faut t’adresser. Mais si tu oses encore me traiter une seule fois de lâche... Tu seras mort avant que la prochaine heure ne sonne, je te le garantis...
Ces derniers mots avaient été prononcés dans un murmure presque guttural, d’un timbre effrayant. Deux solutions, à présent : soit il me prenait au sérieux, soit il ne verrait jamais le début de notre offensive...

Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Sam 4 Oct - 0:02

Les événements défilaient devant les yeux du Griffon qui, d'un oeil observateur, admirait le petit théâtre qui se déroulait sous ses yeux. La venue du Phoenix Noir avait remué encore plus les hôtes spectrales, laissant la plupart d'entre eux, pour ne pas dire un d'entre eux, aux bord d'une crise de nerf.

Il était évident que le courant ne passait pas entre Inferno et Ishiro, peut-être parce que les deux hommes se ressemblaient plus qu'ils n'accepteraient de l'admettre. Quoiqu'il en soit, Himmel ne pouvait cracher sur une nouvelle aide potentielle, n'en déplaise à Inferno. Après tout, le Juge du Griffon avait accepté ses conditions, mais à aucun moment il n'avait accédé à écouter ses opinions sur les décisions que seul le Leader était amené à prendre.

Cependant, la conversation allait atteindre un point de non retour. Ishiro semblait s'être jeté dans la gueule du loup sans vraiment se rendre compte que son impétuosité pourrait lui causer bien des soucis. La propre démonstration de son pouvoir pourrait être perçu comme un acte d'agression. Mesurait-il vraiment la gravité de la situation? Himmel décida qu'il était grand temps d'intervenir avant que la situation ne devienne incontrôlable. Avant que Ishiro ne puisse répondre au Spectre du Démon.

- Assez! - hurla-t-il!

Il s'approcha des deux hommes, le regard fermé et une expression bien peu amicale.

- J'adorerai regarder cet acte jusqu'à la fin, mais malheureusement j'ai une guerre à mener et je n'ai pas l'intention de vous regarder sagement vous battre alors qu'il y a tant en jeu! Inferno, écartes-toi je te prie, je vais mettre les choses au clair avec ce renégat!

Il se mit face au Chevalier Noir et croisa les bras. Il était grand temps de lui faire comprendre qu'il n'était pas "chez lui" et qu'il n'avait aucune exigences à faire.

- Tu te plains de notre accueil, tu traites mes hommes de lâches et te moquent des nôtres tombés au combat et pourquoi? Juste pour prouver que tu es fort? Que ta présence ici est justifiée et méritée? NE TE MOQUES PAS DE MOI!

Son cri résonna dans la Cathédrale, faisant les parois vibrer, tandis que le sol se fendait rien qu'à la puissance de sa voix!

- Nous ne t'avons pas demandé de venir, nous n'avons pas exigé ta présence et pour être tout à fait sincère, je doute que ton aide dans la bataille nous soit vitale pour atteindre notre objectif! Ce qui signifie que tu es libre de partir si notre attitude ne te conviens pas. Mais je te préviens d'une chose, je ne te laisserai pas insulter mes hommes ou moi-même ici, dans notre territoire! Tu as donc tout intérêt à baisser le ton et de cesser de nous provoquer. Mes hommes sont libres de ne pas approuver ta présence ici et de le manifester, cela ne te donne pas le droit de les provoquer ou de les insulter. Si tu veux notre respect, tâches de commencer par en faire preuve à notre égard avant tout.

Il recula légèrement et lui tourna le dos. Il jeta un œil sur Inferno. Son regard voulait tout dire, qu'il n'agisse pas. Non seulement un combat maintenant serait un tir dans le pied, comme il perdrait un potentiel "allié". Même si ce statut était loin d'être acquis par le Chevalier Noir.

- Bien! Pouvons-nous commencer à négocier ta participation à cette Guerre Sainte ou préfères-tu perdre ton temps dans un duel stérile et dépourvu de sens, uniquement par orgueil? Je suis prêt à discuter tes exigences Phoenix Noir. Si réellement monter les marches du Sanctuaire et détruire les Chevaliers d'Or est un objectif important pour toi, tu devrais mesurer, ici et maintenant, ce qui est plus important pour toi! Alors que décides-tu? Tu préfères discuter les termes avec moi ou préfères-tu continuer ta "discussion" avec Inferno à la place?

La balle était dans son camp. Soit Ishiro acceptait de calmer le jeu et éviter de provoquer encore plus les Spectres, soit Himmel se verrait dans la situation difficile de tenter d'empêcher un combat qui s'avérait inévitable! Mais Inferno et Ishiro, ne serait-ce que par leur envie d'en découdre avec les Saints, n'avaient vraiment rien à gagner à combattre l'un contre l'autre. Mais leur orgueil leur permettrait-il de s'en rendre compte?


Citation :
[hrp: Désolé je n'ai pas tout pris en compte, sinon je n'en finirais pas de ce post...]
Revenir en haut Aller en bas
Beshter


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 298

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
166/180  (166/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Ven 10 Oct - 19:32

Par un hasard des plus étrange, voilà que Inferno du Démon revenait en laissant exploser son impulsivité, sa haine même. N'ayant pas le besoin ou encore plus le temps d'intervenir dans ce type de débats sans intérêt, le Spectre de l'étoile céleste de la nuit se demandait bien pourquoi il réagissait ainsi sans voir dans l'arrivée de ce saint une opportunité et non pas une faiblesse. Certes, ce dernier n'était pas le plus malin, il fallait l'avouer ! Il avait attaqué bille en tête les Spectres et encore plus les membres de l'Assemblée avec une arrogance assez forte. Un sourire germait pourtant à la commissure des lèvres de Beshter et il s'approcha avec ce côté carnassier qu'il laissait peu souvent apparaitre...

- Je trouve que ces querelles sont dignes des Saints ! Chevalier noir du Phénix, ancien chevalier d'Athéna, il nous faudrait aussi connaître les informations que tu disposes sur les forces exactes du sanctuaire. De plus, cher ami - en se retournant vers Inferno - Que vous ayez une haine violente à l'égard des Saints est une chose que j'approuve, mais cette violence doit servir le dessein qui est le nôtre. Ce chevalier aussi noir soit-il peut nous servir et ses prétentions ne me sont pas hostiles mais.... - pesant ses mots avec soin en se retournant vers Ishiro - Chevalier ! La prochaine fois que tu parles ainsi dans cette cathédrale, symbole de paix et de solennité en la gloire du Seigneur Hadès, je te montrerai ce que veulent les bêtes de la nuit dont j'ai la garde, le loup, la chauve souris.... Tu auras le choix de la manière de t'endormir dans un sommeil éternel !

Alors que Beshter fendait d'un geste de la main l'un de ses poignets, un filet de sang s'en échappait pour laisser le sang danser entre les dalles de la cathédrale. Une brume rouge prenait forme alors pour laisser apparaître un magnifique loup écarlate entourée de deux chauve souris de sang volant dans les airs... La menace était claire ! Un ordre du Seigneur Minos et ses bêtes se déchaîneraient sur l'un des deux protagonistes de cette querelle stupide. Il lapa sa plaie en laissant se dévoiler deux crocs albâtres entre ses gencives. Ses yeux bleus azurs se teintaient d'une lumière purpurine que les Spectres connaissaient pour ceux qui avaient autrefois cotoyés l'ancienne Vampire qui était autrefois la maîtresse de la nuit dans cette Ere.

- Bien, bien.... Phénix noir, je crois que ma bête de sang attends ton jugement !

=> Petit post mais savais pas quoi dire d'autres x)
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1761
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Lun 13 Oct - 20:36

Tout se passait comme Ishiro l'avait imaginé, pire même, autant il réprimandait les saints car ils n'étaient que méfiance, autant les spectres étaient méfiants mais n'hésiteraient en rien à utiliser la violence contre le chevalier noir. Après un petit instant le spectre du démon fit demi tour faisant exploser un cosmos extrême. Le spectre le menaça de lui faire du mal en faisant diverses choses, il était prêt à combattre quand une voix raisonna dans son cosmos.

"Tais toi, ne bouge pas !"

Ishiro ne voulait qu'une chose, casser la gueule à ce spectre insipide qui le menaçait, se jugeant plus fort que lui, lui disant qu'il avait tué des saints plus fort que lui lors de la dernière guerre sainte. Le serviteur de Hadès continua même à l'insulter, lui disant plus faible qu'un chevalier de bronze, le traîtant encore de lâche. Lui ? Détruire Asgard ? Mais ou était il lorsqu'il était là à survivre au froid, il ne l'avait jamais croisé et pour ce qui est de la dernière guerre sainte, là non plus il ne l'avait plus revu alors que les saints ne faisaient qu'avancer et n'avaient plus jamais croisé sa majestueuse puissance dont il avait l'être d'être fier. Un beau parleur qui n'admettait même pas sa lacheté à parler à voix basse! Ishiro voulait lui en foutre une, ho que oui mais n'y parvenait pas, son cosmos l'en empêchait, impossible pour lui de lever le petit doigt contre cet homme qui le rabaissait. Sa fierté en avait pris un coup mais rien n'y faisait. Ishiro se contenta juste de fixer le démon de son seul oeil de couleur rouge désormais sous la colère et malgré ça, la paralysie le guettait. Rien ni personne ne l'avait aussi malmené en paroles mais impossible pour le chevalier noir de bouger ne fut ce qu'un cil. Alors le juge parla, hurla, lui demanda à son tour de ne pas insulter ces hommes alors qu'il n'est pas chez lui mais plus humble lui demanda ce qu'il avait décidé. Avant de dire quoique ce soit, la voix continua à lui parler.

"Je suis le Phoenix noir, celui qui t'a désigné pour porter cette armure maudite, seul toi et moi pouvons discuter sans qu'ils n'entendent à travers ton cosmos, nous sommes liés l'ub à l'autre. Tu es peut être Ishiro, le chevalier noir du Phoenix, le chef des black saints mais je ne te laisserai pas te battre contre cet être, c'est pure folie aussi infecte soit il je l'admets ..."

Ishiro continua à parler à son totem, il lui parla à travers son cosmos:

"Il m'a insulté l'enfoiré ! Je ne peux pas me permettre d'être descendu ne fut ce que par un spectre ! Ma fierté ne me le permet pas!"

Le Phoenix noir augmenta son étreinte.

"Si tu as envie de te suicider c'est tout à ton aise mais je ne le veux pas. Tu es un mercenaire Ishiro, faire ce que tu veux de ta vie a peut être lieu d'être mais en tant que tel, une fois que tu dois te rallier à un de leurs camps, tu dois te soumettre à leurs règles. Ne fais pas l'erreur que tu as faite comme avec cet Astral un envoyé de Poséidon dont tes paroles aurait crée une guerre entre tes ex compagnons et les marinas. Tu croyais que les spectres allaient t'acceuillir les bras ouverts car tu portes une armure noire ? Non ! De plus cet homme cherche l'affrontement, il n'attend que ça, ne lui donne pas satisfaction. Fais moi confiance, au pire tu pourras le battre une fois cette guerre sainte finie, il sera affaibli, si vous survivez, tu pourras le tuer plus facilement mais en attendant, laisse le pour ce qu'il est. D'ailleurs, le juge lui donne des ordres, il te propose de discuter, son pantin ne fera que lui obéir, tu l'as traîté de lâche et voit comme il s'énerve, tu lui as fait perdre ses moyens et il s'est emporté, ne fais pas la même erreur, montre que tu es plus malin qu'un démon. Encore une fois, fais moi confiance !"


C'est alors que le black saint fit un sourire en coin mais il vit autour de lui des bêtes tourner autour de lui. Un loup et des chauves souris de couleurs sang avides de sang, prêtes à sauter sur lui, l'autre spectre lui parla aussi, lui faisant la réprimande de se comporter autrement. Ishiro regarda autour de lui, les bêtes ne voulant qu'une chose, son sang. Il ferma son seul oeil et parla:

"Soit ..."

Ishiro regarda alors Minos, son seul oeil était redevenu bleu:

"J'accepte tes règles Minos, ce que je demande juste, c'est de ne pas toucher à l'orphelinat de Rodorio, aux enfant qui s'y trouvent et au chevalier qui le protège, c'est un ancien saint tout comme moi mais forcé à l'être par une dénommée Pséma, chevalier noir du Bélier. Bien sûr si ça s'envenime, je tenterai de le raisonner mais je ne vous empecherai pas de le tuer s'il vous attaquerait. Tels sont mes exigences Juge d'Hadès rien de plus et tu auras ma force à ton service. Pour ce qui sont des forces là bas, ..."


Il regarda alors le spectre du vampire.

"Je n'en ai aucune idée, mais il y avait un grand nombre de cosmos et tous assez puissants."

Ishiro regarda de nouveau en direction du juge, il ignora totalement le spectre du démon, malgré sa fierté, c'était le mieux à faire s'il voulait survivre un peu plus longtemps, tels étaient les règles des mercenaires, se sacrifier pour survivre ...

"Alors Minos, que décides tu ?"


(Voilà je vous laisse poster, je le ferai avec Alu après tout le monde)


Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Mer 15 Oct - 17:56

Une fois dans le couloir qui menait à l’entrée de la cathédrale, je pris le temps de savourer chaque instant que je venais de vivre aux cotés de Mary. Rien ne me prédisposait à me livrer de la sorte, mais la sirène avait su trouver la part d’humanité qui sommeillait encore en moi. Nul doute que l’envie de profiter de la force de notre relation, me pousserait aux plus grands exploits. La guerre… J’avais hâte de mettre le Sanctuaire à feu et à sang, de gravir les marches des temples maudits pour, au final, livrer Celsius en pâture à Mary. Je devais bien avouer qu’assister à la fin du chevalier d’or des poissons par la main de son ancienne maitresse ne manquerait pas de piquant. Mais avant d’en arriver là, un long chemin nous attendait. Combien de Saints d’Athéna se tiendraient en défense ? Attendraient-ils notre assaut ou l’effet de surprise serait-il à notre avantage ? Trop de questions sans réponses. Je pénétrais de nouveau dans la large salle pour porter un regard neutre sur l’assemblée. Le spectre qui m’avait dédaigné semblait plus hargneux que jamais. Le phénix noir semblait avoir déclenché son ire. Fort heureusement, Minos avait la situation bien en main. Il était hors de question de laisser les égos de chacun prendre le pas sur l’importance des préparatifs de la guerre contre le Sanctuaire. Que tous conservent leurs élans d’agressivité contre les chevaliers d’Athéna, bon sang ! Sans attendre, je me rapprochais de Minos pour l’apostropher.

Comme convenu, je suis disponible pour m’entretenir avec toi.


Nul doute que mon confrère souhaiterait obtenir un rapport précis de mes actions au royaume sous-marin. Malgré mon trépas face à ce maudit Celsius, je pouvais me targuer d’avoir obtenu l’aide de Mary. Une alliée de poids dans notre poche, et une adversaire redoutable en moins. Le gain n’était pas négligeable, malgré la faiblesse des forces armées de Poséidon. Je priais juste pour que le sagace Minos n’ait rien remarqué du lien qui m’unissait à la sirène maléfique. Je préférais garder cette carte pour l’après-guerre. Je comptais bien vivre ma relation avec Mary sans me dissimuler, mais cela devrait attendre la fin des hostilités. Je doutais que le juge du Griffon ne soit enclin à tolérer de pareilles libertés dans l’état de stress qui devait actuellement l’habiter. Mener une guerre lorsqu’on dirigeait une bande de spectres comploteurs et frondeurs ne devait pas être de tout repos. Je comptais donc, une nouvelle fois, lui témoigner de mon soutien. Minos n’avait pas besoin d’un juge de plus muni d’une dague dans son dos. Aiakos remplissait déjà parfaitement ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Dim 19 Oct - 12:29

Il aura pris son temps, mais il semblerait que Ishiro ait finalement compris où il avait mis les pieds et baissa le ton, ne répondant pas à la provocation d'Inferno, ni aux mises en garde de Himmel et Beshter. Avait-il pris cette "alliance" comme un acquis? Pensait-il qu'il lui suffisait de crier à pleins poumons qu'il voulait pulvériser les Saints pour que les Spectres acceptent, sans plus ni moins, de l'accepter parmi eux et d'accepter la moindre de ces conditions?

Himmel ignorait si c'était sa haine envers ses anciens compagnons ou simplement un manque d'intelligence qu'il avait fait agir ainsi. Mais il s'était repris, à temps qu'un combat, inutile, n'éclate. Le Griffon s'en vit soulager, mais tout n'était pas encore terminé. Il fallait éclaircir les termes de ce "contrat" inattendu.

- Bien! Cependant je me dois de te mettre en garde sur quelque chose. Il est évident que tu ne fais pas partie de notre hiérarchie et je ne te demanderai pas d'obéir à nos ordres comme un de nos soldats. Cependant, toute attitude de ta part qui nous mettra en danger ou qui nous portera préjudice feront de toi un de nos ennemis. Donc, tu devras suivre certaines "directives" afin que notre mission soit un succès, sommes-nous d'accord?

Himmel reprit son discours, afin de préciser une dernière petite chose.

- Rodorio ne sera pas attaqué, ni ton ami Dohko, tant qu'il nous laisse tranquille, bien entendu!

"Mais j'en doute" - pensait le Griffon. Dohko était un Chevalier d'Or avant qu'il ne perde son armure, comme Ishiro venait de l'informer. En voyant le Sanctuaire se faire attaquer, il lui serait sans doute impossible de ne pas intervenir.

Rhadamanthe fit finalement son entrée en scène. Visiblement, sa réunion avec la Marina venait de se terminer. Himmel espérait avoir de bonnes nouvelles.

- Bien Rhadamanthe, parfait! Puis-je conclure que tu as réussi à obtenir l'aide des Marinas? Quels ont été les termes que tu as stipulé avec la jeune femme?

Himmel fit alors un geste de la main et claqua des doigts. Un spectre apparut alors, posant un genou à terre devant le Juge du Griffon. Ce dernier lui donna alors un ordre.

- Demande au Seigneur Oneiros de nous rejoindre. Il ne doit pas être loin d'ici!

Il se tourna alors vers tous les présents.

- Nous allons attendre le Seigneur Oneiros puis je vous donnerai vos ordres pour la bataille. Le moment est venu de détruire notre ennemi de toujours!
Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   Dim 19 Oct - 15:15

Précédent : Cathédrale, quelques heures plus tôt

A l'instant où le juge du Griffon finissait de donner ses instructions, une présence imposante envahit les lieux, comme elle l'avait fait quelques heures auparavant en compagnie de Lily. Sur l'autel même où il avait disparu, un manteau d'étoiles et d'étincelles de cosmos laissa apparaître le dieu des Rêves, des Cauchemars et des Oracles. Nonchalamment assis, il laissa sa magie se déployer autour de lui, faisant de la cathédrale pendant quelques secondes un lieu où les murs chuchotaient les rêves de chacun dans la pièce, mais aussi ceux des personnes qui en avaient foulé les pierres avant les spectres.

Il balaya rapidement la pièce du regard, se releva dignement et approcha aussitôt d'Himmel.


"Je suis déjà là. Je vous attends depuis un moment déjà, car vous avez une tâche à me confier."

C'était une affirmation. Pas d'impatience ni de dédain dans la voix comme on aurait pu s'y attendre, il se contentait d'énoncer un fait sans tourner autour du pot. Son regard se posa sur Inferno, dont la puissance semblait supérieure à celle que mentionnait son surplis, puis naturellement vers la wyvern. Ses yeux passèrent du noir d'encre au blanc translucide et il inclina respectueusement la tête.

"Ainsi les trois juges se sont éveillés. Et ainsi l'éternelle guerre qui nous oppose à nos ennemis naturels recommence, n'est-ce pas ?"

Son regard sans couleur, dérangeant et fascinant à la fois, repassa à Himmel.

"Et vous avez un rôle à me confier dans cette délicate entreprise... Je me suis rendu il y a peu au Sanctuaire d'Athéna. M'y ont aussitôt arrêté les chevaliers d'or du Taureau et du Cancer, ainsi que les chevaliers de bronze de la Louve et de l'Adamantine. Il faudra prendre garde, les Saints nous attendent de pied ferme. Tout voyageur y est durement contrôlé."

Il repensa à cette paysanne qui avait eu la malchance d'arriver après lui, les saints exaspérés au possible par sa simple présence, qu'il avait pourtant voulue courtoise et pacifique. La "faveur" qu'il lui avaient faite en le laissant partir en vie n'avait certainement pas valu le plus chaleureux des accueils à cette pauvre femme.

Le regard redevenu noir l'espace de ce court instant immergé dans ses pensées, le dieu se tourna vers le reste de l'assemblée.


"Comme vient de le dire notre cher régent, je suis Oneiros, dieu souverain des Rêves, des Cauchemars et Oracle. Il me sied de voir les spectres réunis en nombre en ce lieu symbolique, en souhaitant que cela dure et nous amène d'autres..."

Un regard appuyé sur le phénix noir, dont la présence dénotait par rapport aux autres.

"... alliés."

D'un air entendu, il recula d'un pas pour se placer à la droite du juge du Griffon, un geste empreint de respect et d'une certaine valeur que beaucoup, il en était à peu près sûr, ne saisiraient pas.


Dernière édition par Oneiros le Mer 22 Oct - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mai 1755] Retour d'Asgard et préparatifs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Cathédrale-