RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [GS] Observateur de la pluie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: [GS] Observateur de la pluie   Mer 29 Oct - 17:13

Les nuages s'amoncelaient dans le ciel comme une peste brune, la pluie tombait drue sur cette terre sacrée. Le vieux forban avait ressenti le cosmos de sa fille et il savait qu'elle n'était pas loin, les détonations au Cap Sounion n'était pas un indice trop difficile à comprendre. Drapé dans un lourd manteau cape, ses prunelles luisaient quand il traversait les chemins qui menaient vers les premières marches du sanctuaire. Il avait espionné pour Poséidon les avancées des chevaliers noirs autrefois et aussi assister de loin à l'alliance du Fer et du Sang. Cette timide alliance avait été brisé sur l'autel des relations humaines, cela agaçait le Marina dans ses plans futurs.

En effet, il devait rapidement savoir si attaquer le sanctuaire d'Athéna était pour son Dieu une chose favorable. Blessé et en dehors des luttes divines, ce dernier se reposait sur les quelques survivants de la guerre civile pour défendre ses intérêts. Mary avait-elle pris cette décision en temps que chef ? Oui et non, elle avait agi selon son coeur... Mais sans penser que les Marinas étaient une force qui demandaient plus de doigté dans le commandement des mers turbulentes. Il avait laissé faire sous le coup de l'émotion et il s'en mordait aujourd'hui les doigts comme les autres. Alors qu'il quittait l'espace "humain", il ressentait enfin les éclats de cosmos aux alentours, la guerre venait donc de commencer. Soufflant un peu, il entendit soudainement plusieurs voix qui approchaient, sûrement des gardes !

Une feuille volait dans le vent et une main sertie d'un gantelet doré le prit entre ses doigts. Elle la porta à ses lèvres et en sortit un son particulier dans un souffle. Les deux gardes tombèrent brutalement dans un long sommeil. Une ombre apparaissait à leurs côtés et elle s'agenouilla pour tendre la main afin de vérifier leurs pouls. Une fois avoir constater qu'ils étaient bien vivants, il les prit par le col et les posa discrètement dans un recoin de falaise. Prenant un peu de poussières sur le sol, il les mélangea à son cosmos pour créer une fausse barrière pour les cacher à la vue des autres envahisseurs.

" Soldats, vous avez fait votre devoir mais je ne peux vous autoriser à faire découvrir ma présence. Reposez vous avec l'air marin, vous ne méritez pas de mourir de la main des sbires de l'autre emmerdeur des Enfers. La vie est un cycle et c'est cela que je dois apprendre à ma fille, les sanctuaires marin et solaire sont les mêmes côtés d'une même pièce qui protège la vie sans état d'âme. Mais avant de partir, permettez moi de lire vos pensées quelques secondes... "

Les choses avaient donc changé dans le sanctuaire. Shion était malade et un nouveau Régent nommé, un certain Kappa... Ce nom lui rappelait quelque chose, mais il savait pas où il l'avait entendu. Haussant les épaules, il savait qu'à un moment de cette nuit, il allait devoir parler à ce type d'une manière ou d'une autre. Shion était le garant à sa manière de l'ancien pacte fait il y a quelques mois. Il fallait savoir si il était possible de le sauver ! En effet, sans ce pacte, tous ses plans tombaient à l'eau mais de l'autre, il fallait veiller à ne pas se foutre les Spectres dans la gueule. Ruminant tout ça, la Sirène Maléfique se relevait en entendant de nouveaux des voix descendant les marches...

" Décidément, ce Kappa rigole pas, il a bien fait les choses... "

Bondissant sur un petit promontoire à flanc de falaise, il regardait les gardes passés à côté de leurs collègues. Silencieux pour une fois, il était un chasseur en attente, il travaillait à mettre en place les bonnes conditions de la suite des opérations. Cette guerre allait peut-être devenir un cadre idéal pour avancer dans le "Grand projet" de Poséidon, la raison même de son existence encore dans ce monde pourri par les Hommes. Là, le merdeux des basses fosses des morts avaient raison, Athéna protégeait trop les Humains mais de là à les exterminer tous et à raser toute forme de vie fallait pas déconner ! Le Cycle de la vie devait être préservé et ca fallait l'expliquer aux Saints qui voyaient du bien dans tous les Hommes. Comme si on leur demandait de bouffer de l'Armoire parce que c'est une plante, mais bordel, elle est empoisonnée cette plante ! Et bien là pareil ! Un homme peut être un poison pour la vie et son cycle, mais comment expliquer ça à des types qui encensaient le genre humain...

Voyant les gardes s'éloigner, il sortit de sa tanière et fonçait vers la première maison du Zodiaque. Pour l'instant, il était neutre et n'avait pas envie d'affronter du Saint, l'humeur maussade, il bondissait dans les ombres pour approcher de toute cette galère.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Leïla


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 256
Armure : Surplis du Troll de l'étoile Céleste de la Défaite

Feuille de Personnage :
HP:
143/150  (143/150)
CS:
170/176  (170/176)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Sam 1 Nov - 2:51

    Le vent soufflait sur les collines comme des trompettes apocalyptiques. Les nuages noirs qui avaient plongé le paysage dans les ténèbres faisaient s'abattre des torrents d'eau qui pesaient comme une pluie de plomb sur les épaules des vaillants défenseurs. Avec pour seules sources de lumière leurs torches malmenées par les intempéries et les éclairs fendant le ciel et leurs tympans, ils faisaient front d'une commune volonté pour repousser les assaillants qui montaient à l'assaut des Temples. Cependant rien de leur entrainement spartiate ou de leur courage sans faille n'aurait pu les préparer à faire face à une telle furie.

    Se frayant un chemin au milieu d'une troupe de gardes, une cavalière galopait vers le premier des temples. Sa monture repoussait d'un coup de sabot les infortunés qui se trouvaient sur son passage, alors que le crâne de ceux qui l'évitaient de justesse étaient frappé par l'immense masse que la démone incarnée faisait s'écraser sur eux.
    La monture émit un braiment plaintif et apeuré alors qu'elle franchissait le dernier homme qui composait la patrouille. Braiment? Oui. Car il s'agissait bien d'un âne. Loin d'être une monture de guerre, la bestiole s'était plutôt sentit pousser des ailes sous l'effet de la terreur. Sa cavalière qui le montait sans selle ni rennes, balançait d'une main un lourd sac dont le lourd contenu au bruit métallique lui servait à repousser ceux qui la gênaient dans sa chevauchée glorieuse. Trempée jusqu'aux os, un éclat fou dans le regard, Leïla flanquait sa monture, l'oeil levé vers le haut du Sanctuaire, alors que d'une bouche pleine de pain d'épice elle hurlait pour encourager ce pauvre Barda.

    « AAAAAAAAAYOOOOOOOO! »

    ...
    Bon. Je suppose que c'est l'heure du bon vieux flash back pour expliquer comment on en est arrivé là.

    ~¤°-------------------------------------------------------------------------------°¤~

    Leïla émergea de l'inconscience petit à petit, se rendant progressivement compte qu'elle était ballottée de droite à gauche comme un sac à patate. Lorsqu'elle ouvrir les yeux, ce fut tout d'abord pour constater que le sol défilait devant elle, comme si la gravité s'était soudain décidé de partir en couille. Sa deuxième réalisation fut qu'elle avait bien ouvert DEUX yeux, et non un. Pourtant sa main à son œil gauche, elle se rendit compte avec stupéfaction qu'elle avait miraculeusement retrouvé la vu à son œil qu'elle pensait pourtant perdu, noir et pourri qu'il était depuis 3 ans. Ah, et enfin, troisième réalisation, elle se trouvait sur l'épaule d'un type qui lui mettait une main aux fesses.

      « BORDEL. »

    Se dégageant d'une pirouette, la jeune femme sauta en l'air pour mieux s'écraser au sol. L'homme qui la transportait, surpris, commença à se baisser vers elle pour l'aider, mais l'ex-borgne sauta en arrière comme une bête effrayée. Le gars assez costaud mais avec une tête de gogol tenta de l'apaiser en lui présentant ses paumes et en lui causant gentiment.

      « Allons ma petite dame, vous agitez pas. On m'a donné l'ordre de vous emmener de notre prison. Vous y serez surement plus en sécurité. »

      « HEIN?! Mais ça va pas?? qu'est-ce j'ai fais encore?! Foutez-moi la paix! »

      « Désolé, mais c'est un ordre d'un Chevalier d'Or... »

      « Enculé de putain de merde... ME TOUCHE PAS! »

    Alors que l'homme approchait sa main pour la saisir, Leïla lui décocha une droite qui, à sa grande surprise, l'envoya bouler plusieurs mètres en arrière. Une étrange lumière s'était échappé de son poing à cet instant. C'était exactement comme les techniques que son père lui avait apprise, mais en diablement plus puissant. Tentant de se remémorer des derniers événements, la voyageuse fut prise d'un violent mal de tête. Ses souvenirs étaient flous... Elle se souvenait avoir parler à des types habillés d'armure à l'entrer de ce lieu à la con, d'avoir appris des trucs sur l'état de sa sœur, puis c'était le noir...
    Prise d'une violente angoisse, la jumelle regarda autour d'elle, mais ne distingua ni son chariot, ni le cercueil de Frozia. Paniquée, elle ne se rendit pas tout de suite compte que son "ravisseur" s'était relevé avec une lueur vindicative dans le regard.

      « Ah d'accord... Vous voulez me faire employer la manière forte... Très bien! Pas de chance pour vous, mais je suis sur le point d'être nommé Chevalier de Bronze du Lièvre! Vous allez le regretter! »

      « Gné? »

    Le type revint à la charge en semblant envelopper son poing d'énergie. Leïla esquiva juste à temps : la frappe vint pulvériser le carrelage sur lequel elle se trouvait un peu plus tôt. S'ensuivit alors un bref échange de coups durant lequel la jeune femme se déroba à chaque attaque du "Lièvre" avec une aisance déconcertante, même pour elle. Elle voyait parfaitement chacun de ses coups, bougeait aussi librement qu'une bourrasque de vent et sentait une ivresse puissante et irrésistible se répandre dans ses veines. Parant avec son bras droit un dernier coup de son adversaire, elle lui envoya son autre poing dans le ventre, ce qui l'envoya de nouveau valser plus loin. Pour le coup, Leïla fut aussi surprise que ce pauvre type.
    La petite princesse avait toujours été plus forte et rapide que le commun des mortels grâce aux entraînements que sa sœur et elle avaient subis dans leur village natal, mais jamais dans des proportions aussi surhumaines. Pourtant, la jeune femme avait l'impression que ce pouvoir avait toujours été en elle. Ou plus exactement, qu'elle avait autrefois été aussi forte... Mais déjà, le bonhomme se relevait, essuyant une goutte de sans qui perlait au coin de ses lèvres.

      « Haha... Pas mal du tout... Puisque vous êtes aussi puissante, je ne vais pas me retenir! Prenez cette technique que mon Maitre m'a enseigné! PAR LE COUP DU LAPIN! »

      « C'EST QUOI CE NOM DE MERDE?! »

    Ce cri échappa à Leïla alors que le futur chevalier tendait la main vers elle, massant dans sa paume une importante quantité de Cosmos... Qui disparut soudainement, au moment moment où l’œil gauche de Leïla fut pris d'une violente douleur. La jeune femme sentit clairement l'énergie qu'allait utiliser le Lièvre être absorbée par son œil et redistribuée dans son corps.
    La vagabonde serra des poings sous l'effet de la douleur. Nouvelle surprise! Il y avait à présent quelque chose dans ses poings. Les ouvrant, elle y découvrit des dés : huis bleus dans la main gauche, quatre rouge dans celle de droite. Un léger sourire vint naître sur ses lèvres. Comme si d'instinct elle savait ce qu'elle avait à faire, Leïla ferma la main sur les dés bleus pour les faire disparaître et lâcha les dés rouges pour les faire tomber à terre.

      « La partie est terminée, mon lapin. »

    En ce jour encore, les gardiens de la prison se demande quelle était cette statue en pain d'épice au bras manquant qui se trouvait non loin de l'entrée de leur bâtiment.

    ~¤°-------------------------------------------------------------------------------°¤~

    Suite à cette altercation, Leïla parvint à revenir sur ses pas jusqu'à son chariot en grignotant un bout du pain d'épice qu'elle avait obtenu "par hasard". Cessant de se poser des questions inutiles -ce qui, à ce stade, aurait été comme une goutte d'eau jetée à la mer-, elle chercha à retrouver sa jumelle, mais le cercueil de Frozia n'était nul part dans les environs. Entre-temps, des nuages noirs avaient enveloppé les montagnes et la pluie commençait à tomber.
    Commençant à paniquer, Leïla se rapella soudain du visage du chevelu en armure doré. C'était lui qui avait donné l'ordre de l'enfermée. Il devait surement avoir récupéré au passage sa frangine! Levant un regard haineux vers les temples bizarres qui s'élevaient plus haut, la vagabonde attrapa quelques affaires, dont un gros sac chargé d'objets métalliques ainsi que quelques bandages pour cacher son oeil, et monta à l'assaut des marches... Avant de faire brusquement demi-tour en partant en direction des écuries.

    Sur place, il ne fallut pas longtemps à Leïla pour retrouver ce qui lui avait été enlevé. Au fond d'une étable, un âne s'empiffrait de tout ce que les gentils écuyers avaient bien voulu lui donner à manger. Lorsque Barda vit sa maîtresse, il émit un hennissement de joie -à moins que ce ne soit de la peur?- et tenta de partir plus loin. Sans lui demander son avis, l'ex-borgne sauta sur son dos en lui faisait émettre un cri de douleur.

      « Coucou mon Barda! Je t'ai manqué? Mais oui, mougni mougni! Allez zou! On va récupérer Frozia et botter des culs! »

    Défonçant les portes des décuries avec sa monture, Leïla enfourna dans sa bouche le dernier bout de pain d'épice qu'il lui restait et chargea en direction des marches... Conduisant à la scène surréaliste décrite plus haut.
    Et les choses n'allaient pas s'améliorer avec le temps...

Arrow Maison du Bélier (Sauf si Papy veut me bloquer?)
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Dim 2 Nov - 20:48


Le Chaos avec un grand C

Juin 1755

"Temps de merde"

Une femme s'avance au coeur des ruelles désertes de Rodorio. Elle ne porte aucune armure et à vrai dire elle ne ressemble plus à grand chose. Si on venait à la croiser, la première pensée qui traverserait l'esprit du passant serait "Mais c'est quoi cette clocharde ?!".

Le Scorpion couverte de poussière et les vêtements en lambeaux lève la main vers sa bouche alors qu'une toux violente déchire l'air déjà assez pesant des lieux. Jetant rageusement le caillot de sang que son organisme a gentiment expectoré au creux de sa main, elle poursuit sa route tant bien que mal en tanguant dangereusement à chaque pas.

Elle pousse la porte d'une masure qui n'est autre que celle de ses parents. Personne. Pas la plus petite âme qui vive. Les lieux sont aussi noirs qu'un four.
Elle ressort assez laborieusement, comme si le moindre mouvement n'était que torture infâme.

"Enfoiré de Pséma. Je te jure, j'te retrouverai et je te crèverai tous les yeux que tu possèdes."

Même mal en point, le Scorpion trouve toujours la force de pester comme il se doit. Mais peu à peu l'inquiétude gagne son coeur. L'atmosphère de Rodorio est vraiment pesante, et au fur et à mesure qu'elle se traîne jusqu'aux portes du Sanctuaire Sacré, elle ne peut que constater que le village a été complètement vidé.
Elle connait le coin comme sa poche. Elle est née ici, a toujours vécu ici. Que Rodorio soit dépeuplé de ses habitants ne peut signifier qu'une chose. L'ordre d'évacuation a été promulgué par le Sanctuaire. Et si une telle décision a été mise en place... c'est que les choses vont mal tourner. Pour peu que ça ne soit pas déjà le cas.

Une certitude qui se renforce quant elle arrive à l'entrée du Sanctuaire.
Elle se fige dans l'espace comme si une force mystérieuse venait de la clouer sur place. Relevant le visage presque violemment, un mot franchi la barrière de ses lèvres alors qu'elle reconnait sans peine le puissant cosmos qui vient d'exploser au Bélier.

"Corell !"

Elle aurait voulu courir pour rejoindre le vaillant Lion d'or, pour lui prêter main forte ou à défaut empêcher d'autres intempestifs de passer la première maison en profitant du combat qui débutait. Mais elle en est incapable.
Portant la main à son flanc qui présente une plaie béante, un léger sourire de dépit se dessine sur son visage, sous les longues mèches brunes qui couvrent ses yeux.

"Défonces moi ce trou du cul Corell..."

Lourdement le Scorpion s'écroule comme un château de cartes sur le sol. Avant de sombrer dans les limbes de l'inconscience, la douleur, trop forte, emportant son esprit bien loin des lieux où elle se trouve, un dernier mot, un unique nom se dégage de ses lèvres alors que son visage épouse la poussière du sol.

"Kappa..."


nb : je pars du principe que Leïla n'a pas été bloquée et étant donné le post et l'état d'ahina, je fais comme si elle n'avait pas perçu Jack. Si besoin mp j'édite


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Dim 2 Nov - 22:39

La pluie tombait, inlassablement et froidement.

Le général regardait les ombres des torchères aller et venir dans les travées des premières marches. Respirant un bon coup, il s'apprêtait à aller vers Rodorio, reconnaissant là bas un cosmos familial quand une drôle de scène retint son attention. Une femme, un peu paysanne dans le style, était en train de combattre des gardes avec... une mule comme canasson ! Les yeux tout d'abord surpris, ses lèvres esquissèrent un sourire en voyant la diablesse hurler comme un gars contre les moulins à vent. Mais il tiqua un peu plus en voyant cette fronde de fortune pulvérisée la tête des gardes, serrant le poing pour ce manque de savoir vivre, il allait bouger mais décidément, le coin était plus occupé qu'il n'y paraissait.

Un cosmos apparut dans son dos. Surpris, il se concentra car cette émanation n'était pas du tout du niveau de la paysanne. Il la laissait donc partir en sachant qu'il viendrait un jour ou l'autre rappeler à cette dernière sa façon de penser. Arquant ses jambes, il bondissait tel un félin de paroi en paroi pour arriver dans la travée ou le corps d'une jeune femme tombait sur le sol. Dans un dernier éclat, il avait vu un léger cosmos doré s'en échapper pour une raison qu'il connaissait, mais cette femme n'était pas à prendre à la légère sachant que... les rapports de l'ancien Prêtre de Poséidon l'avaient mentionné. La description avait été précise mais elle avait une dégaine à faire peur, il se demandait bien qui avait été la cause de son état.

Avec la folle qui était en train de tout casser à l'entrée du Sanctuaire, et avec les Spectres qui allaient débarquer en masse, cette jeune femme serait non seulement une proie idéale mais aussi une prisonnière. Sa main se posa alors sur son poignet et il ressentit encore un pouls léger. Elle était encore en vie et c'était tout de même une bonne nouvelle. Se relevant, il se grattait la tête et sentait bien que cette personne était pour lui une opportunité ou un malheur ! Il détestait ce genre de situation et un éclair au loin le réveillait brutalement. Un cosmos des plus violent venait de pénétrer le sanctuaire, certainement un Juge et là ça changeait de note. Putain de bordel de merde ! Il était pas dans le lisier et il fallait prendre une décision rapidement. Déjà, il S'agenouilla à ses côtés et mit sa flûte à ses lèvres. Une douce musique se répandait entre les falaises, la pluie semblait s'immobiliser dans l'air et accepter que ce lieu était sacré. Puis, dans une ritournelle fascinante, elle s'instillait dans chaque vaisseau sanguin de la dame pour lui redonner de la vie, chaque atome de ce chevalier aurait pu ressentir l'entrain des notes qui faisait accélérer les soins. La musique ne ferait pas effet de suite mais il préférait la méthode douce dans cette situation... De plus, prenant son manteau de soie et de velours, il le déposa sur le corps de la jeune femme et usa de son cosmos pour apaiser ses douleurs. Il la porta alors et la déposa dans un recoin de ce chemin. A l'abri de la pluie. C'est alors que deux squelettes infernaux débarquèrent, Jack se demandait ce qu'il avait fait à Poséidon.

La situation devenait limite pour lui. Si sa fille avait noué cette alliance, il aurait du non seulement tué ou enfermé cette femme au sanctuaire sous marin, il aurait du saluer les squelettes et demander un rapport de la situation. Oui ! il aurait du.... Mais là, entre toucher une femme, sacrifier une alliance du Fer et du Sang acquis de haute lutte, il ne fit pas de détail ! Sa flûte d'orichalque venait de se poser sur ses lèvres et elle chanta une berceuse mortelle à ces deux cadavres vivants. Leurs corps sentirent toutes les vibrations, au point d'exploser de l'intérieur. Deux squelettes de moins mais.... si sa fille ou les Spectres apprenaient ce qu'il venait de faire, il perdrait une autre partie de son plan. Oui, le tryptique sanglant mis en place il y a deux cents ans ne devait pas échouer si près du but ! Il s'approcha alors des deux corps et quand il vit deux gardes d'Athéna approcher.... Il réajusta sa cape blanche, bleue à l'intérieur, et s'apprêtait à s'expliquer.

- Gardes ! Cette femme est l'une des vôtre et demande à être protéger ! Elle est sous votre garde en attendant que vos supérieurs viennent ici la récupérer ! Prenez aussi garde aux Squelettes des Spectres qui vadrouillent dans le coin...

- Mais vous êtes qui par Athéna ?

- Je suis votre.... Et merde....


Il allait sortir qu'il était leur pire cauchemar. Il en était content le con ! Mais voilà qu'un cosmos aussi glacial que la Sibérie approchait comme une comète de Pégase. Et comme il n'avait pas été très discret, ils allaient devoir s'expliquer. Sa cape vola alors sous le souffle verglacé et, sa tête tourna en coin pour voir une aura teintée de peur et aussi de colère pénétrer les lieux ! Soufflant en regardant le ciel, le Général allait avoir son entretien plus rapidement que prévu et cette jeune femme ne semblait pas en être étrangère. Un simple murmure s'échappa cependant de ses lèvres en voyant l'armure du Verseau...

- Poséidon...

Murmure de Sirène...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 1:10


Arrow Temple du Bélier

La pluie battante m’accueillit aussitôt au sortir du temple du Bélier, mais je ne pris pas le temps de m’arrêter à l’entrée : le temps pressait ! Le mystérieux cosmos marina s’était approché d’Ahina, et ses intentions demeuraient toujours inconnues !
Fendant la pluie, à toute vitesse, je descendis les marches avant de m’immobiliser soudain, plus dubitatif que jamais : une jeune femme à l’allure plus qu’étrange chargeait en direction du premier temple zodiacal. Toutefois, mon visage se referma immédiatement en constatant que cette inconnue n’hésitait pas à bousculer les gardes sur sa route pour se frayer un chemin. Je n’avais le temps ni de jouer, ni de découvrir son identité. Tout ce qui comptait, c’était Ahina. Aussi, je décidai de prendre les devants : barrant la route, je fis surgir d’un geste vif de la main une stalagmite du sol qui empala et tua instantanément la bête. Désarçonnée, l’inconnue s’effondra sur les marches, mais je ne lui laissai pas le temps de se redresser. A nouveau mon bras balaya l’air devant moi, et un vent glacial se leva. Le souffle fut si puissant qu’il souleva le corps de la frêle inconnue et la plaqua contre une colonne. Je fis quelques pas pour m’approcher d’elle, et lorsque je fus à moins d’un mètre, je lui dis d’une voix terriblement froide :
- Je n’ai pas le temps de m’occuper de toi maintenant ! Je ne sais pas qui tu es, mais si tu ne veux pas finir en prison ou pire, tu ferais mieux de ne pas renouveler ce genre de chose... Nous sommes en guerre, ici...
Un éclair zébra le ciel derrière mon épaule, illuminant mon visage désormais refermé. Je ne plaisantais plus du tout...

Sans attendre de réponse, je poursuivis ma route jusqu’en bas des escaliers, avant de m’arrêter. Mon regard se posa sur le marina inconnu qui se tenait debout aux côtés... d’ahina ! Mon regard la fixa avec intensité et mon rythme cardiaque s’accéléra.
- Eloignes toi d’elle ! lançai-je d’un ton menaçant.
Mes pas me menèrent au pied d’Ahina, qui comme je le craignais était gravement blessée. Mes yeux azurés se reportèrent à nouveau sur l’inconnu, et mon doigt qui portait la chevalière de régent se pointa sur lui:
- Qui es tu, et que viens tu faire, ici ?! Dis moi que ce n’est pas toi qui est responsable de son état, parce que dans le cas contraire...
Tant de questions, et trop peu de temps pour les poser. Les interrogations se bousculaient dans mon esprit, mais les réponses allaient venir. Elles viendraient forcément, d’une façon ou d’une autre...

Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 1:39

Il aime les entrées diplomatiques celui là...

Cette pensée traversait le Général en regardant le chevalier du Verseau s'approcher de la belle au bois dormant. S'éloigner d'elle ? Bah voyons ! Non seulement, il ne bougeait pas d'un pouce et se contentait d'observer cette belle chevalière à son doigt. Ceci étant dit, à l'instar d'un requin mal fagoté de sa connaissance, ce dernier ne plaisantait pas du tout et sa menace n'était pas à prendre à la légère. Un peu rouillé, la Sirène Maléfique avait cru jouer les malins avec le premier mentionné, il ne comptait pas faire de même cette fois. Mais bon dieu ! Ce chevalier manquait d'un certain sens de l'observation, deux gardes étaient à deux pas et étaient bien vivants... Deux gardes squelettes d'Hadès sur le sol gisant dans leur sang.... Oui, bon, après réflexion, cette jeune femme aurait pu tuer les Spectres et lui, il serait tombé dessus pour la tuer.

Réajustant sa cape, il fit disparaître sa flûte pour répondre à l'animal excité devant lui. Il était sûr d'une chose, ce chevalier était un des plus dangereux qu'il puisse connaître et il ne tenait pas à le laisser ici, telle une proie pour les Spectres qui allaient sentir son cosmos à des centaines de lieux. Levant un sourcil un peu amusé, il se décidait enfin à s'exprimer devant cette rencontre inédite et surprenante, pas du tout mais alors pas du tout prévue comme ça... Oui, cette jeune femme allait être la surprise du chef, la surprise la plus casse couille de sa vie. Bien que ses Filles étaient déjà sur le podium des casse-noix ! Oui, il devait l'admettre, il aimait bien ce genre de filles ! En pleine réflexion accélérée, il sentit soudainement le cosmos d'Haiken dans les environs. Les choses étaient en train de s'accélérer plus vite que prévu...

- Bon, tu vas déjà te calmer jeun loup ! Primo, cette jeune femme, Ahina je crois selon mes rapports, était dans cet état quand je l'ai vu tombé. j'ai usé de mon art pour la soigner mais le temps que ca fasse effet, faudra une ou deux heures.... Donc, comme je viens de le dire à tes gardes, prends en soin ! J'ai aussi user d'un baume cosmique sur sa blessure sur le côté, elle est moche et la personne qui lui a fait ça n'était pas un plaisantin !

Sa tête se levait sans le vouloir vers Rodorio, il sentait qu'il devait faire vite et préciser la raison de sa présence ici.

- Pour le reste, je suis Jack O'Bannon, Général de la Sirène Maléfique et j'ai quelques années au compteur... je suis ici pour vérifier que tout se passe bien mais aussi faire respecter une ancienne promesse... Enfin ancienne... y'a six mois quoi ! Le Peuple marin n'oublie pas ses engagements et j'étais venu en reconnaissance pour stopper ma fille, manipulée par ses propres sentiments....

Soudain, le visage plus dur et moins plaisantin qu'à l'accoutumée, le vieux général laissait son cosmos briller plus intensément.

- Chevalier, je sais que tu traverses une période difficile et cette nuit sera longue. Mais je te demande une chose, une simple chose, ordonnes à tes gardes et à tes Chevaliers de ne pas intervenir dans une maison au nord de Rodorio... C'est la maison de Celsius a ce que j'en sais et ma fille, comme Haiken du Dragon des Mers s'y trouvent.... J'ai besoin d'une heure pour résoudre tout ça et aussi avoir des explications de la part de ton Chevalier des Poissons qui est venu sur nos Terres pour attaquer un Juge, mais surtout, en laissant ma fille mourir alors qu'elle donnait la vie à deux enfants.... ma fille a été manipulé après mais il me manque des infos et je dois y aller pour en avoir... Sauf que.... j'ai besoin de temps et surtout de ta neutralité... Une fois réglé cela, on viendra vous aider comme je l'ai dit précédemment !

Subitement, Jack esquissait un sourire bien particulier. Il allait terminer par le grand final de sa plaidoirie.

- En échange non seulement de la vie d'Ahina que je viens de sauver, de plus, je te confierai un lourd secret sur une rencontre que j'ai observé. Il en va peut-être de la vie de l'un ou de plusieurs Chevaliers...

Il s'interrompit, il voulait déjà un accord avant de dire quoique ce soit de plus. C'était le jeu et si une chose lui avait été enseigné, décidément il devait être maboule pour avoir oublié cette règle élémentaire, on ne donnait pas toutes ses cartes de suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 2:04



“Jeune loup... “ ?

Mes yeux se plissèrent légèrement à cette appelation qui me fit clairement tiquer. Mais je ne fis pas le moindre geste, écoutant ce que le Marina avait à dire. Son discours me fit remarquer qu’effectivement, des gardes étaient toujours en vie non loin. Mon inquiétude et ma colère avaient l’espace d’un instant voilé ma vision des choses. Heureusement, maintenant que je savais Ahina juste devant moi, la pression commençait lentement à retomber. Tout en écoutant le vieil homme parler, je pris le Scorpion inconscient dans mes bras avant de passer mes doigts sur sa joue, et de poser deux doigts sur son cou : ses pulsations étaient faibles, mais elle était en vie. Et au vu de la quantité de sang qui tachait ses vêtements, et en comparaison de la taille de ses plaies qui étaient relativement petites et superficielles, ce Jack semblait dire la vérité. J’avais une dette envers lui, et je détestais avoir une dette envers quelqu’un dont j’ignorais totalement les intentions. Cet homme était plus malin qu’il ne voulait le laisser paraître, je le ressentais au fond de mes tripes.

Debout sous la pluie, tenant la jeune femme dans mes bras, j’observai son visage endormi pendant quelques secondes après que Jack O’Bannon se soit tu, avant de redresser la tête:
- Le peuple marin n’est pas digne de confiance, pardonnes moi ma franchise, Jack ! Rétorquai-je d’un ton méfiant. Le seul Marina en qui j’avais confiance s’est révélé être un traître à la solde de Pséma, alors permets moi de douter de ta parole... Cependant...
Ma main replaça une mèche de cheveux trempés d’Ahina derrière son oreille, puis :
- Cependant, il semble que tu dises vrai à propos d’Ahina... Et si tu l’as effectivement sauvée, cela implique que j’ai effectivement une dette envers toi.

Mon regard fut attiré par les cosmos présents non loin de Rodorio, et mes mâchoires se serrèrent à l’idée que notre village allait encore être détruit pour la vanité de quelques uns. La destruction était donc un éternel recommencement ? Si je n’avais pas fait évacuer Rodorio, combien seraient encore morts sous les coups de ces lâches ? Combien auraient été pris entre deux feux dans un combat qui n’était même pas le leur ? Combien seraient morts sans jamais savoir pour quelle raison leur vie s’était si brusquement interrompue ? Mais au moins, Ahina était rentrée chez nous ! Elle ne compterait pas parmi les victimes ! Pas tant que je serais là et en vie pour la protéger !

Balayant toutes ces idées d’un geste de tête agacé, je posai mes yeux turquoises sur le Général Marina afin de le jauger. Une brève hésitation s’empara de moi, puis je pris une décision :
- Voilà ce que je te propose : si ton information est précieuse et que tu réponds à une de mes questions, je m’engage à ne pas intervenir. Et pour te prouver ma bonne foi, je vais souligner une chose importante : Celsius n’est plus l’un des miens ! Il a rendu son armure et quitté le Sanctuaire. Autrement dit... je n’ai aucune raison d’intervenir ! Nous avons tout à gagner à coopérer tous les deux... Mais je veux savoir à quoi joue Haiken, et je le veux maintenant !



Dernière édition par Kappa le Ven 5 Déc - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 2:35

Bon, la discussion prenait un chemin déjà plus accommodant. Cependant, une chose le surprit plus que tout, pourquoi en voulait-il à Haiken ? Pséma ? Hmmm quelque chose clochait et il était clair que Pséma y était pour quelque chose. Mais comment répondre à une question sans en connaître le plus petit bout de la réponse... Le Dragon des Mers n'était pas du genre à trahir comme cela, sans une raison en béton armé ! Il savait qu'il s'était passé un truc dans une des colonies espagnoles du Yucatan, mais pas plus. Bordel de merde ! Réfléchissant rapidement, il en vint à demander la chose la plus simple du monde :

- Haiken ? Bordel de merde, là tu me la coupes jeune loup ! Si je m'attendais à des questions, c'était pas sur lui... Bon ! J'ai pas de réponse je vais être direct, mais tu dis qu'il t'a trahi, donc tu lui faisais confiance de prime abord... Haiken est rustre, rageux, colérique, aussi baisable qu'un porc-épic avec un sale caractère mais il y a une chose que je peux dire, c'est pas le genre à trahir ! Il détestait Poséidon, tu crois qu'il l'a trahi ? Non ! Donc.... Si Pséma est dans cette affaire, tu crois qui ? Un Maître de l'illusion et crois moi que j'ai connu son art en la matière en deux siècles... ou Haiken ? Et puis, il a fait quoi au fait ? Enfin... aurait fait quoi ?

Jack s'était un peu agacé de cette remarque. C'était son beau fils en devenir le ptit gars et il était sûr d'une chose, c'était pas une pourriture d'Ase ! Il en était sûr ! Et s'il devait y avoir explication, elle aurait lieue après cette bataille si besoin. Marchant de droite à gauche pour réfléchir, il essayait de mettre les pièces dans le bon ordre, il avait peu d'informations sur le Yucatan car Mary avait pété un câble entre temps... Les rapports devaient être dans un piteux état, s'ils existaient encore ! Putain ! Mary, la plus sage des Red, avait hérité de lui son côté rageux et destructeur finalement. Il fallait qu'elle arrêtasse ce chemin dans les plus brefs délais !

- Je ne peux te répondre sur tes questions, je n'ai que des idées parcellaires de tout ça et vu ta remarque, c'est forcément lié à l'histoire au Mexique. Voilà le deal ! Je te propose de rencontrer Haiken des que tu veux, je suis sûr de sa bonne Foi dans cette histoire ! Mais me faut des informations un peu plus importantes quand même ! Il va pas venir pour tes beaux yeux quand même ...

Puis, reprenant son souffle !

- Enfin, méfies toi des Ases... j'ai cru comprendre qu'ils étaient en froid avec vous, enfin je crois, mais c'est bizarre quand même la vie... Mes belles sirènes, les vraies hein, m'ont informé qu'un certain type genre Ogre des glaces aussi aimable qu'un piton de glace venait de négocier avec un certain Kyro. Je me fous de savoir de quoi ils ont causé, mais étonnant qu'un Ase, le connais pas celui là tiens, mes sources m'ont dit depuis qu'il s'appelait Eren ou un truc du genre, discute avec le type qui a engrossé leur peuple pour la gloire d'un autre Dieu. Donc, soit ils ont perdu tout sens de l'honneur, soit.... tu risques d'avoir un gros souci en plus des autres cette nuit !

Le regard mi sérieux, mi amusé, il attendait de voir la réaction de son interlocuteur dans cette pièce qui s'invitait dans l'échiquier de Jack.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 2:56



Cette fois, je ne réagis pas au drôle de surnom qu’il me donnait. D’après ce que je pouvais en voir, ce n’était pas péjoratif venant de sa bouche, alors pourquoi pas ? Les manières n’avaient jamais été mon genre, alors un tutoiement direct accompagné d’un surnom n’était pas pour me déplaire.
- Haiken a gagné mon respect, et prouvé son sens de l’honneur, lors d’un combat qui nous a opposés. Il s’est montré honorable, courageux et bon perdant, et je respecte ça !
Mes pupilles azurées suivirent soigneusement l’ancien combattant tandis qu’il allait et venait en réfléchissant. Il marquait un point : Pséma était capable de bien des pièges, mais il était difficile de croire qu’il serait allé jusqu’à fournir une épée de l’armure d’Or de la balance à Haiken simplement pour le piéger. Ou alors... il était vraiment très fort. Quelle que soit la réponse, il faudrait effectivement tirer ça au clair avec le Dragon des Mers en personne. C’était une confrontation que j’avais prévue depuis le début. Mais si, en plus, notre petit arrangement me permettait d’assurer cette rencontre dans des délais assez brefs, j’avais tout à gagner à accepter.

Toutefois, lorsque Jack me demanda ce que je pouvais bien reprocher à Haiken, mon regard redevint méfiant :
- Je ne tiens pas à en parler avec toi... Et tu n’as pas besoin d’en savoir plus... Convaincs le simplement de me rencontrer au plus vite. Dis lui... dis lui que nous avons une affaire en suspens ! Je te garantis qu’il comprendra de quoi je parle, et qu’il acceptera de me rencontrer s’il n’a réellement rien à se reprocher.
La dernière partie du discours du général Marina me poussa à me retrancher un peu plus dans mes doutes : je savais pour Kyro, je savais pour les ases, mais je ne savais pas que leur leader avait engagé Kyro ! Que mijotait il ? Pour l’instant, aucun Ase ne s’était présenté aux côtés des spectres et pourtant Eren avait engagé l’un des tueurs les plus dangereux au monde. Pourquoi ? Que cherchait il à accomplir ? Toutes ces intrigues politiques étaient nouvelles pour moi, et elles me dépassaient déjà très clairement ! Mais je n’avais pas le temps de me laisser dépasser ! Il me fallait démêler le vrai du faux, et comprendre ce qui arrivait ! Mais d'abord, les spectres...
- Les Ases... Je m’occuperai de leur cas quand j’en aurai fini avec les spectres... Pour le moment, je dois regagner mon poste. En tant que régent, mes hommes doivent déjà me chercher à l’heure qu’il est !

Je fis demi tour en portant toujours le corps endormi d’Ahina, et parvenu au bas des marches, je fis une pause pour ajouter :
- Tu ne devrais pas traîner ici, vieil homme... ces trois spectres ne sont que l’avant garde d’une attaque plus importante. Ne restes pas piégé au milieu d’un conflit qui n’est pas le tien... Et... Encore merci de l’avoir sauvée...




Dernière édition par Kappa le Lun 3 Nov - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 13:44


Pires que des gonzesses

Juin 1755

*Journée de merde...*
*Un jour il faudra vraiment que tu arrêtes de dire des gros mots*
*Hein ? T'es qui ? Et qu'est-ce que tu fais dans ma tête*
*Tu ne sais même pas qui je suis... je suis ta constellation!*
*QUOI ?! Cette sale bestiole qui m'a laissée toute seule au moment où j'en avais le plus besoin ?! T'es pas chiée de taper l'incruste dans mon crâne comme ça !*
*Tsssss c'est ta version des faits. Je n'étais pas d'accord pour que tu quittes le Sanctuaire, tu le savais très bien*
*JE M'EN FOUS ! C'était pas une raison pour me laisser sans protection, j'ai failli crever moi !*
*N'en fais pas tout un patacaisse comme ça... t'es vivante non ? Bon alors arrêtes de râler*

Revenant doucement vers la lumière de la conscience, Ahina entend très distinctement le bruit des vagues et même un chant assez clair. Après avoir tapé la discussion avec sa constellation dans sa tête, voilà qu'elle entend le chant des sirènes. Purée çà tourne vraiment pas rond du tout !

Elle s'agite un peu au creux des bras du Régent, grimaçant de douleur. Qu'est-ce qu'ils font comme boucan. C'pas possible ça. Le nom de Pséma achève à moitié de la tirer des limbes de l'inconscience et la première pensée qu'il lui vient sera tout simple : ce CONNARDDDD de Pséma.

Sa main s'élève dans les airs pour attraper une mèche de cheveux de Kappa qu'elle tire vers elle sans réel ménagement.

"T'enflammes pas Kappa-chan, me piques pas mon rôle tu veux." avant de poursuivre en lâchant un soupir "Pitié fermez là... mon crâne va exploser" Grogne-t-elle dans sa barbe alors que ses paupières sont encore closes et que la contrariété se lit pourtant d'ores et déjà sur son visage.

Pas possible ça. Elle est à moitié crevée à leurs pieds et voilà que les deux discutent et se disputent comme deux chiffonnières. Si elle n'avait pas été dans cet état elle aurait distribué une rafale de tartes qui auraient au moins eu le mérite qu'ils la bouclent 5 minutes.

"A moins que je ne commence à entendre le chant des sirènes, ce qui me vaudrait un séjour à l'asile, je confirme la dette." Marmonne-t-elle en ouvrant cette fois complètement les yeux.

Un sourire se dessine sur son visage quand la première chose sur laquelle elle tombe sont les traits de Kappa. Sa main se pose sur sa joue alors que sa peau hâlée se contracte en une moue relativement explicite.

"T'as une sale mine mon Kappa. " Murmure-t-elle alors qu'elle essaie de reposer les pieds sur le sol, le Verseau semblant peu enclin à la lâcher. "Et puis si quelqu'un doit mettre une tourte aux Asgardiens, je suis prioritaire."

Elle ne risquait pas d'oublier son dernier voyage au pays de la glace hurlante. Purée quel voyage de merde. Qu'est-ce qu'elle avait eu froid !!!
Un mauvais souvenir, sans conteste.

Se redressant un peu tout en portant sa main à son flanc balafré et lâchant pas la même occasion un juron extrêmement délicat que la bienséance nous empêche de répéter ici, Ahina s'appuie d'un bras sur le Verseau tandis qu'elle tend sa cape au vieil homme qui leur font face.

"Merci papy Marina, je te dois une fière chandelle ou un gros poisson... enfin... tu décideras hein"

Mnémomachinchouette devait être fier d'elle, s'il la voyait d'une manière où d'une autre de là où il était. Non seulement elle ne lui en avait pas collé une mais en plus elle avait été polie. D'ailleurs c'était uniquement grâce à sa rencontre avec le prêtre qu'elle ne tirait plus verbalement à vue sur certains (pas tout le monde, faut pas non plus déconner). Cette rencontre avait tout changé dans sa vie, et pour ça elle aurait toujours tendance à écouter les Marinas avant de les baffer.

"La seule guerrière que je connaisse c'est Mary. On est pareille, je l'aime bien cette nana, bien que notre rencontre eut été plutôt courte" Commence-t-elle sans se douter le moins du monde de tout le bordel ambiant qui règne autour de celle dont elle vient de prononcer le nom. "Bref..." Elle tourne les yeux vers Kappa qu'elle dévisage quelques secondes très sérieusement avant de briser le silence. "Va falloir m'expliquer ce qu'il se passe ici Kappa"

Et bien évidemment à aucun moment elle ne mentionne de près ni de loin pourquoi elle est dans ce pitoyable état. C'est pas le sujet !



© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 14:47



Peu à peu, le Scorpion doré sembla émerger près de moi. Tout d’abord quelques mouvements légers des paupières, puis ses bras et ses jambes se mirent à bouger tout contre moi, déterminés à regagner la liberté dont ils étaient privés entre mes bras.
- Restes tranquille... soufflai-je à Ahina en voyant qu’elle remuait de plus en plus.
Mais rapidement, je compris en la voyant émerger et remuer que la jeune femme était décidée à poser les pieds à terre, avec ou sans mon accord.
- T'as une sale mine mon Kappa.
- C’est toi qui me dis ça... ? Répondis-je en lui souriant, les yeux dans les yeux, et en posant ma main sur la sienne.
Sans lutter davantage, je la posai donc délicatement au sol, et le sourire s’élargit sur mes lèvres en constatant qu’elle n’avait décidément pas changé.
- Je sais, Ahina. Mais les Ases ne sont pas notre préoccupation pour le moment...
Instinctivement, mes mains restèrent non loin des épaules de la jeune femme, au cas où elle se sentirait mal. Mais le Scorpion était fort. Elle semblait déjà avoir retrouvé son équilibre. Rassuré, je laissai retomber mes mains le long du corps tout en observant la jeune femme remercier Jack pour ses soins. Il avait donc dit vrai...

Puis elle se tourna vers moi, et sa question me fit écarquiller les yeux, halluciné qu’elle ose poser la question sans même justifier de son propre état :
- Non mais tu plaisantes ?! Ce serait plutôt à moi de dire ça, tu as vu ton état ?!
Mes yeux dévièrent vers le Marina qui nous observait, et je décidai de couper court à la discussion. Ce n’était ni le moment ni le lieu pour une de nos bonnes vieilles disputes. A nouveau, je me tournai vers elle, puis, d’une voix radoucie :
- Bon, bref... Je t’expliquerai tout une fois qu’on sera remontés, et j’attends également ton récit expliquant où tu as disparu et comment tu t’es retrouvée dans un tel état. En attendant, c’est moi qui dirige les troupes et je me suis absenté pour venir te récupérer. Il faut qu’on remonte au plus vite !

Mon regard dériva une dernière fois en direction du général marina, et je lui dis :
- Bon... Jack, si on a terminé ici, Ahina et moi devons remonter...
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 15:14

Laissant un instant ce couple se retrouver, Jack souriait comme un gamin. Il avait ce côté fleur bleue et il pouvait rien... En tout cas, ca réglait pas ce merdier, il avait obtenu de Kappa sa neutralité, sinon peut-être sa cordialité dans le futur. Alors que les flammes de l'horloge du Sanctuaire brûlaient avec fougue, il semblait que la première flamme commençait déjà à faiblir dans les volutes venteuses. Baissant de nouveau les yeux vers les deux jeunes gens, il s'approcha en faisant claquer sa cape en arrière. Une chose venait de naître dans son esprit et cette jeune femme pouvait être un moyen de ramener Mary à la raison. Elle était certes en sale état mais les soins feraient rapidement office. De plus, c'était pas le genre de femme à rester poireauter dans un temple avec quarante cinq gardes à la protéger.

- Hmmmm raté Kappa ! Ouais, j'ai encore quelque chose à dire. Comme Ahina connait Mary, j'aurai besoin de son aide pour aller au nord de Rodorio. Niveau caractère, elles se ressemblent et je souhaite qu'une voix puisse lui expliquer la situation avec plus de neutralité. Pour finir, tu vas pas l'enfermer dans un temple en espérant juste que les Spectres ne montent pas trop haut. S'ils arrivent dans le temple d'Athéna, tu vas l'enfermer dans une boîte de glace ? Objecta rigolard Jack. Même si je comprends ce que tu dis Kappa, le meilleur moyen de la remettre en selle, sans mauvais jeu de mots, quoique..., c'est qu'elle aide ta Déesse dans la situation présente ! En effet, Si les Marinas règlent ce souci avec le concours des Saints, ca renforcera nos liens pour se défendre mutuellement. Pour finir, on peut pas enfermer ce genre de femmes dans une tour d'ivoire ! Et crois moi que j'ai essayé avec mes Filles, et m'y suis cassé les dents.

La pluie battait son plein et un sourire entendu apparaissait sur les joues du Général de la Sirène Maléfique. Une chose l'inquiétait tout de même, Haiken était là, Mary de même et Ann ? Bon Dieu de bordel de merde.... Il espérait qu'il lui était rien arrivé, il ne ressentait pas son cosmos et deux hypothèses s'ouvraient à lui : Soit elle devait être encore dans le monde marin, soit elle avait un gros souci qui imposait ce silence. Puis, il tourna la tête pour attendre la réponse des deux Chevaliers devant lui ! Il savait une chose sur Ahina au premier coup d'oeil, elle n'était pas du genre à se faire pouponner et dorloter alors que c'était la merde partout ! Là il demandait une aide pour cette situation qui n'exigerait a priori aucun combat. Mais Kappa risquait d'être le plus dur à décider, vu qu'il était déjà méfiant vis-à-vis des Marinas...

Enfin il était déjà passer de la Défiance à la Méfiance. C'était un bon début...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 15:37


Rien biter, c'est la clé

Juin 1755

Un sourire narquois illumine brièvement le visage de la grecque alors qu'enfin le Verseau de glace consent à la laisser poser les pieds sur le sol.

"Ouais, les deux derniers jours ont été un peu violents. Baaaaah je m'en remettrai comme d'hab." Lance-t-elle d'une voix franche en esquissant malgré tout une grimace.

Il faut reconnaître que les pouvoirs de Papy Marina sont plutôt... actifs. Elle a l'impression que chaque globule de son corps est devenu une entité propre et qu'ils se serrent tous les coudes pour qu'elle aille mieux aussi vite que possible. Sympa comme sensation même si la plaie encore béante de son flanc reste la moins enclin à se laisser guérir. Bah... Rome ne s'est pas faite en un jour et sa balafre ne mettra pas 3 minutes à se fermer, on ne croit plus au papa nowel à son âge.
Ceci étant son état reste un problème. Au moindre combat et dès la plus petite agitation, ses côtes risquent de sévèrement pisser le sang. Bah on verra en temps et en heure hein !

"T'énerves pas." Dit la poêle qui se fout du poêlon "On en parlera mais comme tu viens de le dire, on a d'autres soucis pour l'instant et justement j'aimerais bien savoir ce que c'est que tout ce bordel. Rodorio a été évacué, pourquoi ? Qu'est-ce qu'il se passe ici Kappa ?"

Ses paupières s'écarquillent quant il annonce qu'il dirige le troupeau de buffles qui compose les armées d'Athéna. Dans un premier temps son visage se fige en une expression proche de l'angoisse.

"Quoi... attends... et... et Shion ?" Murmure-t-elle à demi mots, presque horrifiée par avance de la potentielle réponse qu'il pourrait lui fournir.

Il y a tout intérêt à ce que ça ne soit pas une mauvaise nouvelle. Parce que Fawn, ensuite Mashia, puis Dokho, son frère Marcus et maintenant Shion... elle va vraiment, mais vraiment péter une demie douzaine de câbles si ça continu comme ça.

Visiblement peu enclin à parler devant Papy Marina, le bras de Kappa s'enroule autour des épaules du Scorpion pour la soutenir mais aussi lui inculquer un mouvement qui les mènera vers les hauteurs du Sanctuaire.
Mais c'était sans, compter.... l'intervention de PAPY MARINA !

En trois secondes dix-huit centièmes le visage d'Ahina passe par 36 expressions différentes. Mary est à Rodorio, ah bon ? Ca lui rappelle qu'elle doit avoir une petite explication avec Celsius à ce sujet d'ailleurs. Puis quoi ? Les spectres ? Ces cosmos viendraient alors de cette armée ? Ils assiègent le Sanctuaire ? HEIN ?!

"Eh ho ! "Elle" est là aussi !" Dit-elle en agitant la main devant les yeux du Marina qui parle d'elle comme si elle était absente.

Evidemment ce mouvement brusque a tôt fait de rouvrir une blessure déjà très fraiche, un filet de sang perlant le long de ses côtes puis dégoulinant le long de sa jambe. Prévention préventive, Ahina tente d'arrêter Kappa avant qu'il n'ouvre la bouche.

"C'est rien c'est rien t'inquiètes pas ! Ca va passer, j'en ai vu d'autres !"

Puis reportant son attention sur Papy elle le dévisage quelques secondes sans rien dire avant que la vérité toute nue ne s'abatte...

"J'entrave quedal à ce que tu dis... Qu'est-ce que Mary fait ici ? Elle est là pour nous aider ? Et puis en quoi je pourrais t'aider ? Et t'aider à quoi ? Et puis qu'est-ce que ces putains de spectres foutent ici au juste ? Ils ont déclenché la guerre ?"

Son regard dévie de l'un à l'autre sans discontinuer. Bon alors, ça vient cette réponse oui ou merde ?


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 18:11



Le regard d’Ahina changea immédiatement lorsqu’elle comprit que j’avais pris la place de Shion. Il fallait la rassurer vite, et je ne pouvais pas en dire trop devant Jack. Je lui souris donc avec bienveillance avant de lui murmurer :
- Il va bien, ne t’en fais pas... mentis-je pour calmer la jeune femme au plus tôt. Il s’occupe simplement des habitants de Rodorio que j’ai fait évacuer pour leur sécurité. Tout le monde est en haut, près de la chambre du Pope, y compris tes parents.
C’est alors que le général marina dévoila une partie de son vrai visage, et mon sourire s’évanouit aussi vite qu’il était arrivé. C’était un opportuniste prêt à tout pour accomplir ce pourquoi il était venu. Il ne me fallut qu’une seconde pour comprendre de quelle façon il voulait utiliser la jeune femme. Il venait d’entrevoir en Ahina une opportunité en or. Seulement, je ne la laisserais pas faire, pas dans son état. Et lui non plus d’ailleurs !

Sans faire attention aux gesticulations du Scorpion d’Or, je vins me placer entre elle et le marina. Mon regard était redevenu glacial, et mon corps avait repris une attitude de défi. Sans même en demander davantage, mon cosmos se déploya comme pour protéger Ahina, et tout en fixant intensément Jack, je lui rétorquai immédiatement :
- C’est hors de question ! Je ne te laisserai pas utiliser Ahina à ta convenance pour tes petits problèmes familiaux ! Elle n’est pas en état et le Sanctuaire est en alerte ! J’ai accepté de faire preuve de neutralité, mais ne me forces pas à reprendre ma parole quelques secondes plus tard, Jack !
Sous la pluie battante, un éclair illumina le ciel, accentuant encore un peu plus l’éclat glacial de mon regard, avant que je ne poursuive d’un ton qui n’avait plus rien d’amical :
- Si tu veux l’utiliser pour tes plans, il faudra d’abord me passer sur le corps ! Les problèmes de Mary et Celsius ne nous concernent pas ! Il nous a abandonnés et c’est une marina, ajoutai-je autant à l’attention du marina que du Scorpion. Jack... Ne m’obliges pas à briser ma neutralité... Parce que si tu en doutais encore, je suis prêt à faire tout ce qu’il faudra pour protéger le Scorpion. Et si cela implique de te faire taire, je n’hésiterai pas une seule seconde...

Je fis un nouveau pas en direction du marina avant de tendre la main sur le côté comme pour lui barrer la route, faire comprendre qu’Ahina était hors de portée. A chacune de mes paroles, mon cosmos refroidissait les lieux, rendant de plus en plus palpable la menace que je pouvais représenter s’il tentait de contrôler celle que j’aimais. O’Bannon était sur une corde raide, et le moindre faux pas pourrait le pousser à chuter.
- Ahina n’est pas ma fille... Et je la connais très bien, je sais comment elle est, je n’ai pas besoin de tes conseils... Mais là, il ne s’agit pas de la protéger d’elle même en l’enfermant. Il s’agit de t’empêcher toi de te servir d’elle pour tes affaires personnelles ! Et je ne la laisserai pas s’interposer entre cette Mary et un guerrier aussi puissant qu’Haiken dans son état !

Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 21:09

Un sourire aux lèvres, la réaction du Verseau avait été attendu au delà de toute espérance. Basique mais simple, il défendait son pré carré avec une rage intérieure contrastant avec son air glacial. Sur ses gardes quand même, il reculait de deux pas et releva sa cape pour faire voler quelques fleurs de glace collées à ses basques. Puis, il releva la tête pour fixer froidement le Verseau. Qu'il veuille protéger un être aimé, il le comprenait parfaitement mais là il manquait de bon sens le chef des Saints. Son coeur lui interdisait de voir à long terme en prétendant une manipulation de sa part, à fortiori c'en était une et il s'en était pas caché mais de là à penser qu'il faisait ça que pour sa gueule, il abusait le teigneux !

- Chevalier, oui je ne me cache pas... Tu prétends que je veux sauver ma fille ? Oui et alors ? Si toi tu avais cette opportunité, tu ferais différemment ? Quelle hypocrisie... En outre, je vais déjà répondre à la demoiselle, nous sommes en guerre, les Spectres ont attaqué le premier temple et Corell du Lion combats déjà. Il y a aussi fort à parier que les Ases préparent une emmerde de première pour tout le monde, bref, c'est la merde et la terre qui est attaqué, c'est la vôtre malheureusement. Et ma fille a été manipulé par les Spectres, elle s'est perdue par amour.... Et quoi de mieux qu'une jeune femme qui est la première à comprendre ce genre de sentiments pour la ramener à la raison, je suis pas sûr que moi même je pourrais y arriver... Donc oui, je lui demande ce service et pas à toi ! Enfin, si tu considères que je ne peux parler et qu'elle n'a pas la parole, soit, je le note et enverrai une lettre la prochaine fois à tes services pour parler au chevalier d'or du Scorpion !

Au contraire de son ton diplomatique du début, il répondit à ce cosmos glacé par un cosmos chaud et sanguin. Mais il se contrôlait actuellement, il ne voulait pas en arriver là, il demandait un service simple à la jeune femme et elle était parfaitement majeure et vaccinée pour répondre à sa demande, même par la négative. Bordel de merde, elle était pas en sucre et elle semblait pas une mijorée qui demandait conseil à son mec pour répondre. D'une main, il balaya le flux glacial et se mettait sur la défensive, évitant tout geste brusque qui pouvait être pris comme une agression physique. Il savait que Kappa n'aimait pas les Marinas, il savait que sa proposition déclencherait ses foudres - glaces pardon - mais Jack considérait que sa demande allait à la jeune femme, chevalier d'Athéna et pas à une femme soumise et fidèle ! Merde, on était à l'époque des Lumières où les salons philosophiques étaient tenus par des femmes....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Lun 3 Nov - 23:11


Euh... non mais allo ?!

Juin 1755

Lorsqu'il la rassure sur l'état de Shion, le soupir qui s'extirpe de la gorge du Scorpion est si puissant qu'il déclenche une toux violente. Un nouveau caillot de sang trône dans sa main. Lui jetant un regard dubitatif, elle le dégage d'un mouvement sec en espérant que Kappa n'ait rien vu.

"Ok alors tant mieux. Je crois que j'ai dépassé mon quota de disparitions pour l'instant, faut que les compteurs retombent à zéro." Lâche-t-elle dans un nouveau soupir en passant sa paume sur son front.

Ce qui suit est parfaitement surréaliste. Visiblement ni l'un ni l'autre ne semble avoir entendu qu'elle était présente. Et si cette constatation la contrarie violemment dans un premier temps, la réaction de Kappa a tôt fait de la laisser bras ballants et totalement pantoise.
Elle ne l'avait jamais vraiment vu comme ça à vrai dire... arborant la cape immaculée du chevalier servant qui va filer une grosse mandale au paon qui fait la roue devant sa femme. Sur l'instant elle en reste presque bouche bée comme un poisson hors de l'eau.

Mais cela... c'est jusqu'à ce que le sol se couvre d'une fine pellicule de givre. Là la brune au teint mat relève les yeux en fixant la nuque du Verseau qui se tient entre elle et le Marina. Kappa ne plaisante pas, non pas du tout...

"Quoi..." ses traits se décomposent sous le coup de la colère "Celsius a fait quoi ?!"

Impossible ! Elle ne peut pas croire un truc aussi aberrant. Celsius n'aurait jamais abandonné le sanctuaire comme ça sur un coup de tête ou parce qu'un papillon lui était passé sous le nez. S'il avait pris une telle décision c'est qu'il devait bien y avoir une raison.

Ses poings se ferment alors qu'un rictus mêlant à la fois douleur et colère électrise son visage. D'un mouvement plutôt vif à en considérer son état, le Scorpion se place entre les deux hommes en adressant un regard noir à chacun d'eux. Pas de jaloux.

"Vous avez fini de me prendre pour une jouvencelle incapable de s'exprimer seule ? MAINTENANT VOUS LA BOUCLEZ LES MECS !" Tonne d'elle d'une voix forte.

Un regard assez explicite est adressé à l'un et à l'autre afin d'être sûre qu'elle a désormais toute leur attention.
Elle se tourne vers Kappa en le dévisageant d'un regard plus doux, presque triste.

"Je me moque des arguments que Celsius a avancés comme excuse pour quitter le Sanctuaire. Je m'en tape complètement parce que quoi qu'il t'ait dit je suis sûre qu'il t'a menti. Putain mais Kappa tu le connais non ? Il est seul, tout le temps, toujours ! Il a été seul toute sa vie et il a pris la mauvaise habitude de régler ses problèmes tout seul ! Tu veux que je te dise... son départ est un dommage collatéral du à autre chose. Il ne pourrait jamais trahir le Sanctuaire, il ne pourrait jamais nous abandonner. Je suis sûre qu'il a une bonne raison d'avoir agi ainsi."

Baissant un peu le ton, elle fait un pas vers Kappa et saisit sa main qu'elle lève entre eux, la chevalière du régent se retrouvant alors en proie à la pluie battante.

"Je suis fière de toi, de ce que tu es devenu. Ton devoir est désormais de gérer les armées du Sanctuaire et de repousser la menace qui pèse sur nous. Le mien est de venir en aide à Celsius et par extension à la fille de Papy marina. Je ne peux pas l'abandonner Kappa. Tu ne peux pas me demander ça... Fawn... Shion... ils n'auraient pas voulu que l'un des nôtres soit en péril sans qu'aucun de nous ne fasse le maximum pour l'en sortir."

Sa main se rabaisse vers le sol, entraînant avec elle celle de Kappa. Une lueur dorée brille au coeur même du Sanctuaire sacré alors qu'une étoile filante traverse les maisons du zodiaque en laissant une fine poussière d'or derrière elle.
En une fraction de seconde la belle armure d'or du Scorpion pare le corps d'Ahina qui adresse un sourire au Verseau.

"Les soins de papy font bien leur office et maintenant que j'ai retrouvé mon armure, ça ira. Elle me protègera si besoin. Alors s'il te plaît... Kappa. Fais moi confiance et laisses moi y aller. Je te promets de faire attention et je te fais un serment. Je reviendrai vite et je reviendrai avec Celsius."

Les prunelles du Scorpion brillent d'un éclat aussi sombre que la tempête qui les entoure. Elle est déterminée et elle ne lâchera pas, il le sait.


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Mar 4 Nov - 0:05



Tourné vers le marina, dos à Ahina, je maudis le vieil homme d’avoir prononcé ces mots, parce que je savais pertinemment ce qui allait suivre. Fermant les yeux, pestant contre Jack pour avoir utilisé cet angle d’attaque, j’attendis les poings serrés que la voix du Scorpion doré explose pour imposer sa loi, ce qui ne manqua pas. Lorsque je rouvris les yeux, elle s’était interposée entre nous, et me regardait avec des yeux déterminés. La situation m’échappait. Elle se précipitait droit dans le piège du vieillard, et il n’y avait rien que je pouvais faire pour l’en empêcher, sans risquer de mettre à l’épreuve notre relation toute neuve. Ecoutant longuement son discours, je la laissai attraper ma main et tenter de me convaincre. Mais elle comprit rapidement que cette fois, ce ne serait pas aussi facile en voyant la température continuer à chuter. Toujours aussi menaçante, mon aura ne diminuait pas et mon regard conservait une lueur dangereuse que même Ahina ne me connaissait pas.
- Tu crois le connaître... Celsius est venu me voir en personne, et il a déposé l’armure d’Or des poissons en annonçant son départ. Il a précisé que sa place n’était plus ici et qu’il n’avait plus aucune intention de combattre, ni même de revenir.

Resserrant ma main autour de la sienne, je poursuivis :
- Tu as raison, j’ai des responsabilités, à présent. Je dois veiller sur mes frères et soeurs chevaliers ! Et tu en fais partie ! Tu es l’une des douze, Ahina ! Celsius, lui, a souhaité tout laisser tomber. Je lui ai demandé s’il était sûr, et je l’ai prévenu que s’il partait, il n’y aurait pas de retour possible. Il a accepté, et il est parti sans se retourner. Il n’est plus celui que tu as connu ! Et je refuse de te voir risquer ta vie pour lui ! En l’abandonnant, il a bel et bien trahi le Sanctuaire !
L’armure du scorpion vint recouvrir le corps de la belle, qui alla jusqu’à me promettre de faire attention, ce qui était rare, venant de sa part. Elle avait compris que je ne plaisantais pas, et que j’avais peur pour elle. En croisant son regard, je sus que je ne pourrais pas l’arrêter sans une confrontation plus musclée. Après un long soupir, je lui répondis :
- Je te connais... je sais que je ne pourrai pas te forcer à ne pas y aller, même si en tant que régent je le devrais... Mais réfléchis bien, Ahina : Celsius nous a volontairement abandonnés, et il savait très bien ce que cela impliquait ! Tu es sûre de vouloir mettre ta vie en ligne de mire pour lui ?

Mon regard passa par dessus l’épaule de la jeune femme pour croiser celui du vieux général marina qui attendait patiemment que les choses se décident. Mes yeux se plissèrent, et le message que je fis passer était clair : il ne perdait rien pour attendre... Car si je ne pouvais pas empêcher Ahina d’agir, il le paierait cher si jamais elle mettait sa vie en jeu par sa faute...



Dernière édition par Kappa le Ven 5 Déc - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Mar 4 Nov - 0:32

La messe était dite et Pépère avait encore gagné !

Alors que la discussion avançait dans le bon sens, le général n'interrompit rien, se délectait même de cette situation à son avantage. L'un des arts de la Sirène était justement de séduire par le Verbe et là il venait de se faire forcément un ami (pure ironie). Se retournant vers la demoiselle, il voyait encore ce petit bout de femme venir entre les deux machos afin de leur rappeler qu'en Sicile, c'est la femme qui domine ! Se contrôlant pour pas sourire comme un con devant elle, Jack avait dû rester concentré comme un glaçon. Kappa était un bon moyen de refroidir l'atmosphère de toute façon ! Il se décidait enfin à s'adresser à elle une fois qu'elle avait terminé son entretien.

- Papy.... Là j'en prends un de ses coups dans les dents... Papy.... Bon, suis pas tout jeune mais quand même ! Enfin je te remercie petite louve des mers de m'avoir écouter et de bien vouloir m'aider dans les circonstances. Mary se trouve au nord de Rodorio, près d'un orphelinat je crois et donc Celsius aussi. Mais nous devons faire vite, cette terre ne sera qu'un vaste champ de bataille dans quelques heures et il nous faudra nous compter tous - se retournant vers Kappa - Chevalier, je sais que tu dois me haïr à cet instant, mais y'a une chose que tu dois savoir, une promesse d'un O'Bannon veut dire quelque chose ! Je protégerai ton sanctuaire comme si c'était le mien ! Pour finir, considères que je dois une dette personnelle au Régent et à son chef, le Grand Pope Shion !

Bon, il ne souriait pas, pas la peine de montrer sa joie au bac à glaçons. Mais, il devait admettre que cet homme manquait pas d'un certain courage et avait une envie de protéger les siens avec une volonté égale à la sienne. Fermant les yeux, il s'avançait en direction de Kappa et balayait les flux de glace... Il chuchota quelques mots à côté de lui alors qu'il s'apprêtait à quitter les lieux.

- Putain de bordel de merde ! Quand tu t'énerves, ça se sent... Mais ne t'inquiètes pas, je veillerai personnellement sur elle comme sur une des mes filles. En outre, nous serons de retour d'ici peu, prends ceci ! Si jamais vous étiez en grand souci pendant l'heure à venir, il te suffira de faire exploser ta glace dedans pour que je débarque avec tout le monde et ta chere et tendre.

Il déposa dans le creux de la main de Kappa un coquillage. Ils avaient désormais le moyen de communiquer entre eux ! Il n'avait pas souri tout le long de la discussion mais Putain, intérieurement, qu'est ce qu'il se marrait !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Mar 4 Nov - 10:49


Tu te plantes !

Juin 1755

Ahina ne pouvait en croire ses oreilles. Qu'est-ce qu'il avait bien pu se passer en deux pauvres semaines pour que son gentil et tendre Kappa se transforme en un mec qui n'a plus confiance en l'un des chevaliers parmi les plus anciens et parmi les plus fidèles sur les dernières années écoulées... juste pour un "je m'en vais"...?

"Et tu l'as cru ? Comme ça ? Sans poser de question ? Ou alors attends, laisses moi deviner, t'en as posées, il n'a pas voulu répondre donc t'as pas cherché plus loin, j'ai tort ?" Demande-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine.

Elle manque d'ajouter "comme d'habitude" après son tonitruant "tu n'as pas cherché plus loin". Ca c'est du Kappa tout craché ! Il se contente de ce qu'il a sous les yeux et s'en tient à la fatalité qu'il estime être. Elle en sait un rayon sur le sujet ! Alors imaginez un homme de glace face à un homme muet, ça donne quoi ? Le résultat d'aujourd'hui !

"Je refuse de croire une telle connerie !" Lance-t-elle d'une voix plus forte en dévisageant Kappa "Celsius n'a pas pu nous trahir, c'est parfaitement im-po-ssi-bleeee ! Kappa franchement... demandes à ton coeur ce qu'il en pense et il te répondra la même chose que moi. Et tant que t'y es, vires la couche de glace dont tu l'as recouvert !"

Bim... comme dit l'adage.
Le Scorpion, bien que blessé, était reparti dans ses grands jours de réparties acerbes et dans ce genre de cas, aimé ou non, elle faisait rarement dans la dentelle.

"Kappa..." Poursuit-elle en relâchant un soupir "Quel chevalier je serais si je ne suis même pas foutue de sortir un compagnon de la merde... Et je vais te dire une chose. S'il s'avère que t'as raison. Si Celsius n'a vraiment plus rien à voir avec nous, ok. Je le laisserai partir, mais pas sans lui avoir décroché la mâchoire avant."

Elle en est encore persuadée. Elle se souvient de ce jour comme si c'était hier. La première fois qu'elle vit Celsius il y a bien des années, et qu'à ce moment elle l'avait même pris pour une nana... oups. Bref. Elle n'avait que trop perçu la solitude dans son regard, cette habitude qui lui collait à la peau de n'approcher personne et de n'être toujours que son propre fardeau.
Ses poings se referment sur eux mêmes, sa mâchoire se crispe. Non. Elle ne le laissera pas tomber.

"Sûre et certaine" Lui répond-elle du tac au tac en le dévisageant d'un regard flamboyant, contrastant presque violemment avec la glace que lui même dégage.

Elle pose ses deux mains sur les épaules de Kappa en esquissant un sourire de dépit. Sa main glisse de son épaule à sa joue alors qu'elle chuchote à son oreille.

"J'ai survécu à Katta. Je survivrai à Celsius et à n'importe quel marina"

Elle se recule légèrement pour voir l'expression du visage de Kappa qui ne va sans doute pas manquer de se liquéfier à cette annonce lourde de sens. Et oui... Les côtes en lambeaux, le sang perlant, les balafres et autres plaies béantes, c'est son oeuvre.
Avant qu'il ne se mette à recouvrir tout le sanctuaire d'une neige plus sombre que le tréfonds des enfers eux-mêmes et qu'il n'explose lui-même Rodorio, le doigt d'Ahina se pose sur les lèvres du Verseau alors qu'elle lui adresse un sourire rassurant.

"Je t'expliquerai tout plus tard. Pour l'instant je vole au secours de l'un des nôtres et toi... défonces moi ces connards de spectres qui foutent le bordel impunément chez nous"

L'effet Katta risque d'être violent, mais c'est le but. Si les méthodes d'Ahina étaient douces, ça se saurait depuis longtemps. Maintenant Kappa risque de focaliser toute sa rage sur ce nom et les spectres n'ont qu'à bien se tenir... et même si, finalement, elle n'a pas la moindre certitude qu'il évoque quoi que ce soit en lui, c'est une possibilité qui reste plus que probable. Il y a trop de similitudes, de ressemblances. Ça ne peut pas être une coïncidence.

"Quant à toi" Elle se tourne vers Papy Marina, il ne pensait quand même pas qu'il allait passer à travers les mailles du filet, aussi poiscaille soit-il... "...que les choses soient bien claires. Je viens avec toi pour Celsius en premier lieu. Si ta fille commence à péter les plombs j'espère que t'es capable de lui coller encore une fessée à ton âge."


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Mar 4 Nov - 11:34



Ahina était obstinée. Elle était loyale et fidèle, et c’était un grand coeur. Des qualités qui avaient fait que j’étais tombé amoureux d’elle. Mais cette fois, ces qualités ne tarderaient pas à la mettre en danger et à la pousser à chercher des réponses là où elle ne le devrait pas. Peu importaient les raisons de Celsius, de toute évidence, elles étaient tout à fait personnelles, et je comprenais mieux que quiconque qu’il ne souhaite pas qu’on s’en mêle. Tout comme je n’avais dit à personne pour la disparition d’Ahina.
- Je n’ai pas eu besoin de lui demander quoi que ce soit... rétorquai-je aussitôt sans me laisser démonter par le Scorpion, pour une fois. Les bébés qu’il portait et tentait de dissimuler et les regards qu’il leur jetait étaient suffisamment éloquents pour que je comprenne qu’il était inutile d’insister. C’était le genre de regard que j’ai eu pendant les deux dernières semaines lorsque je ne savais pas où tu étais... ajoutai-je froidement pour lui rappeler que je venais de passer deux semaines infernales à cause d’elle. Tu vas te mêler d’histoires qui te dépassent, cette fois, Ahina... C’est vrai, tu as raison, je ne sais pas ce qui est arrivé à Celsius, au juste. Mais les regards qu’il m’a lancés n’étaient pas comme d’habitude. C’était ceux d’un homme au carrefour de sa vie. Si quelque chose de si fort qu’il soit prêt à tout laisser tomber lui est arrivé, je ne l’en blâmerai pas. J’ai commis cette erreur il y a longtemps, et j’ai failli te perdre définitivement...

Il ne s’agissait pas de trahison de sa part. Celsius était et serait toujours fidèle à Athéna. Mais sa vie avait de toute évidence pris un tournant radical que je m’étais promis de respecter. Et bien que cela soit regrettable, en tant que leader, je me devais de penser avant tout à nos hommes et au Sanctuaire. Et Celsius n’en faisait plus partie. Les douze temples étaient attaqués et le Scorpion était blessé. La laisser partir là bas n’était pas du tout pour me plaire...
Mais alors que j’allais répliquer avec davantage encore de virulence que la fois précédente, un murmure d’Ahina me fait hausser les sourcils. Quel était le rapport ?! Sous l’effet de la surprise, l’aura de mon cosmos diminua sensiblement, rétablissant une température décente autour de nous :
- Qu’est ce que mon frère décédé depuis bientôt vingt ans a à voir avec cette hi...
Mais Ahina avait déjà posé doucement un doigt sur mes lèvres pour que je n’en dise pas davantage en souriant. Je ne comprenais plus rien, mais je savais une chose : elle n’en dirait pas plus pour l’instant... Les questions se bousculaient dans ma tête : pourquoi avait elle mentionné Katha ?!

A nouveau, ma colère silencieuse se dirigea vers Jack : tout était sa faute, et bien qu’il se fasse discret, je pouvais ressentir qu’il était fier de lui. Je ne pouvais rien contre lui. Mon rôle de régent était prépondérant. En tant que simple personne, j’aurais pu le tuer sur le coup, mais le soutien armé et politique qu’il pouvait m’apporter dans ce conflit était trop important pour laisser mes sentiments prendre le dessus. Ces jeux diplomatiques n’étaient pas mon fort, mais mon esprit tacticien me souffla de ne pas le toucher. En tout cas pas pour l’instant. C’était un mal nécessaire pour survivre à ce véritable guépier.
- Très bien, fais comme tu le sens... lâchai-je finalement après un long soupir. Pars devant... Papy et moi devons avoir une dernière conversation. Il te rejoindra... ajoutai-je d’un ton glacial en le fixant sans ciller.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Mar 4 Nov - 13:07


Et après on dit que les nanas sont chiantes

Juin 1755

Les paupières d'Ahina s'écarquillent avec tant de violence que l'on ne serait qu'à peine étonné de voir ses globes oculaires prendre leur envol hors de ses orbites.

"Quoi... bébé ? Et plusieurs en plus ? Il se recycle pour ouvrir une pouponnière ? SANS DECONNER !" Peste-t-elle comme un charretier.

Ceci étant ça ne fait que renforcer son impression que quelque chose ne tourne vraiment, mais alors vraiment pas rond. Sans rire, on parle de mOsieur je parle à personne, que SURTOUT personne ne m'approche et encore moins ne me touche, monsieur asocial par excellence et finalement encore plus qu'elle. Et pour faire des bébés a priori faut quand même dépasser ce cap et de loin !
Evidemment la première chose qu'il lui vient est que la mère doit être Mary. Qui d'autre... ça devient vraiment n'importe quoi cette histoire.
Comme si c'était le moment de faire dans le sentiment, en pleine Guerre Sainte !

Le regard de la brune se teinte d'une bien étrange lueur quand il lui balance son inquiétude. Cela lui fait plaisir même si elle regrette qu'il se soit inquiété. Et puis... c'est de bonne guerre.

"Si j'avais pu revenir plus tôt, crois moi je l'aurais fait. Après ouais j'suis partie sans rien dire, c'est vrai. Parce que tu ne m'aurais pas laissée faire, je nous ai simplement évité une embrouille" Lance-t-elle en haussant les épaules.

Pour le coup c'est sa réaction à elle qu'elle ne vit pas venir quand Kappa s'étonna qu'elle ne mentionne un frère... (déjà !!!) ... disparu depuis 20 ans. Mort ? C'était un mort vivant ? Bizarre, elle n'en avait pas l'impression.

"Ouais bah il est sacrément percutant pour un disparu et plutôt balèze pour un cadavre..." Lance-t-elle en passant sa main sur son front tout en soulevant son épaisse frange sombre "Enfin c'est pas le sujet, on en parlera plus tard."

Elle esquisse un sourire lorsque, enfin, il consent à la laisser y aller. Un sourire qui n'est pas de victoire par ce qu'il a plié, mais parce qu'il la comprend. Et croyez le ou pas, comprendre Ahina ça n'est pas une sinécure.

"Merci" Lui répond-elle en serrant sa main dans la sienne "T'en fais pas, ça va aller ! "

Pas vraiment convaincue par ses propres mots, mais faut ce qu'il faut hein, Ahina passe devant Jack en lui faisant un léger signe de tête en guise d'assentiment.

"Je t'attends à la sortie de la ville, au nord donc... Vous embrouillez pas pendant des plombes, on n'a pas que ça à faire hein" Lance-t-elle d'une voix presque amusée.

Elle imagine déjà que trop bien ce que va pouvoir dire Kappa au Papy dès qu'elle sera assez loin pour ne plus les entendre. Ou peut être que justement... elle est à mille lieux de la réalité.

=> Babeloued après Rodorio


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Mar 4 Nov - 15:26



Silencieux, j’attendis patiemment de voir la frêle silhouette du Scorpion s’évanouir dans la nuit avant de tourner mon regard courroucé vers le vieil homme. Tout était de sa faute. Il m’avait eu ! Il avait manipulé Ahina facilement pour avoir ce qu’il voulait. Impulsive au coeur d’or, elle n’avait vu que ce que lui voulait qu’elle voie : l’opportunité de venir en aide à un ami. Mais elle n’avait pas vu que Jack se servait d’elle comme d’une marionnette. Tel père telle fille, comme on dit... Et même si j’étais mort d’inquiétude à l’idée qu’elle soit à nouveau blessée, voire pire, je ne pouvais plus rien faire pour arrêter le Scorpion dans son élan, désormais. Mais il me restait une chose à faire avant de libérer le général Marina. Je ne pouvais pas le toucher si je voulais jouer la carte diplomatique, ce qui était bien une première pour moi. Les temps changent, les mensonges restent... La politique et les responsabilités impliquent des choix que l’on aimerait ne jamais avoir à faire. Pour la première fois, je compris à quel point Marcus avait parfois pu se sentir seul à ce poste de Général qu’il avait occupé durant si longtemps. Et je sus pourquoi il avait fini par prendre sa retraite. Contrairement à moi, il n’avait personne sur qui s’appuyer. Ahina était mon pilier, mon garde fou. Elle l'avait toujours été. Et il m’appartenait de veiller à ce que Jack comprenne qu’il était hors de question qu’il lui arrive la moindre chose.

Lentement, je fis quelques pas dans la boue vers le père de Mary, avant de m’immobiliser, et de lui dire :
- Nous n’avons pas beaucoup de temps, autant toi que moi. Je serai donc bref : Tu as bien joué, l’ancêtre... Ahina n’a pas vu ce que tu as manigancé. Elle a foncé droit dans ton piège, parce qu’elle a un grand coeur. Je ne l’arrêterai plus, à présent. Elle t’aidera, parce que Celsius est un ami, et qu’il fût l’un des nôtres. C’est un fait, je ne peux plus rien y changer.
Mes traits se tirèrent soudain tandis que je faisais une pause, et mon regard se fit terriblement dur. Une lueur dangereuse y flotta à nouveau, et ma voix prit une teinte clairement menaçante:
- Mais que les choses soient claires entre nous : Ahina est tout pour moi ! S’il lui arrive la moindre chose, ou si j’apprends que tu l’as utilisée en la mettant en danger plus qu’il n’était nécessaire pour aider Celsius, je te traquerai, grand père. Je te traquerai jour et nuit sans relâche, tant et si bien qu’il n’y aura nulle part sur cette planète où tu seras à l’abri de ma vengeance. Et je te détruirai ! Tu aurais tort de ne pas prendre mes menaces au sérieux. Parce que si jamais il venait à lui arriver malheur, dis toi bien une chose : je n’aurai plus rien à perdre... Et tu peux me croire sur parole quand je te dis que personne, pas même un combattant aussi puissant qu’Haiken, ne sera capable de me barrer la route...

Mes traits et ma voix se détendirent un peu, et la lueur dans mes yeux disparut, avant que je n’ajoute :
- Tiens tes promesses, et tout ira bien, grand père. Veilles sur elle comme sur une de tes filles, et reviens avec des renforts dès que tout le monde sera sauf. Si tu honores ta part du contrat, j’en ferai autant... Tu ferais mieux d’y aller. Ahina n’est pas le genre de femme qu’on fait attendre, ajoutai-je en souriant brièvement.

Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Jeu 6 Nov - 21:23

Comment objecter à tout cela ? Jack, chose assez rare, ne fit pas le moindre commentaire. En effet, il avait gagné cette manche avec une certaine maestria mais ne voulait pas en rajouter, d'un simple signe de la tête, il acceptait doctement les "Recommandations" de son interlocuteur. Dans sa tête, il était déjà dans la seconde phase de son plan et il était simple, mettre en place les différents éléments de sa "Grande Affaire". Cette locution venait d'un des contemporains de sa jeunesse et non des moindres.

Un peu perdu dans ses pensées, il se rappelait cette époque où il était encore une jeune homme plein d'idéaux et de foi dans l'avenir. Mais... il avait perdu tout cela à cause des chevaliers noirs et encore plus des Ases. Dans un certain sens, le Chevalier du Scorpion lui rappelait son origine, nonobstant qu'elle était une femme. Un maigre sourire sortit de ses lèvres muselées lorsque Kappa confirma leur accord à cette condition normale et humaine.

Désormais, il avait en tête de sauver sa fille. Elle s'était perdue dans une relation qui se retournait contre elle. En effet, avoir choisi le chevalier des Poissons était une erreur monumentale pour lui. Non pas qu'il ne l'estimait, bien au contraire mais lui, oui lui il savait qu'il ne fallait pas confondre amour et Foi. Pséma lui avait fait payer cher cette terrible erreur et ses filles en avaient été les premières victimes. Puis, soudain, alors que le chevalier s'écartait pour reprendre son chemin vers son devoir à la tête du sanctuaire, il chuchota quelques mots seulement audible de la part du régent du sanctuaire :

- Tu diras toute mon amitié au Pope et par la confiance que tu viens de me faire, je renouvelle par mon sang le pacte que nous avions fait il y a quelques mois... Avant juste de partir.... Prends garde à tes anciens alliés... Ahina a raison, ils ne sont plus ce qu'ils ont été avant... Et sache que je t'estime Chevalier, tu es de ceux qui regardent ses ennemis comme ses amis en égaux, et c'est une chose qui me fait apprécier les gens comme toi !

Se retournant en claquant sa cape dans le vent polaire, la Sirène maléfique arborait de nouveau son sourire maléfique et narquois. Invisible de la part du Verseau, le plan B pouvait commencer. Peu de temps avant de partir vers la jeune femme en peu en avant, il déposa un coquillage qu'une inconnue prendrait d'ici quelques temps.

=> Babeloued près de Rodorio

Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Jeu 6 Nov - 22:27



Mon regard azuré l’observa silencieusement disparaître à son tour dans l’obscurité : ses derniers mots m’avaient vraiment étonné. Je n’avais aucun doute sur le fait qu’il était un manipulateur et qu’il se servait d’Ahina pour ses propres objectifs. Mais peut être la présence d’esprit qui m’avait poussé à retenir mon poing pour lui faire payer cela jouerait elle un rôle clé dans le dénouement de cette guerre sainte. Il était encore trop tôt pour le dire. Jack était prévenu : s’il ne tenait pas sa parole, je le pourchasserais aux confins de la terre si nécessaire. Mais il ne s’en était pas formalisé : on aurait même dit qu’il me comprenait parfaitement.
Demeuré seul, je ne pus retenir un léger sourire en repensant à cette fin de conversation improbable. Ma main droite vint se plaquer sur mon visage, et un puissant soupir s’échappa de ma gorge. Ces Marinas possédaient décidément des éléments des plus intéressants.

Quelques secondes plus tard, je sentis plusieurs cosmos hostiles se rapprochant du Sanctuaire. Mon regard se plissa légèrement : mon rôle de régent nécessitait mon attention immédiate. J’avais fait tout ce que j’avais pu pour tenter de dissuader Ahina de se mettre en danger, sans succès. Il ne me restait à présent plus qu’une chose à faire : me replier, et espérer qu’elle rentre saine et sauve rapidement.
Plusieurs explosions cosmiques secouèrent les fondations du premier temple zodiacal, et je sentis clairement le cosmos de Corell vaciller. Ainsi donc, son adversaire était capable de lui tenir tête. Si un de mes meilleurs atouts tombait dans les minutes à venir, il me faudrait revoir mes plans. Peut être devrais-je m’occuper moi même de ce spectre, après tout...

Immobile, sous la pluie battante, dégoulinant d’eau, je pris quelques minutes pour réfléchir à la situation. Puis, lorsque ma décision fut prise, mon cosmos se déploya et ma vitesse me mena à grande vitesse en direction du temple du Bélier. Je tentais de me focaliser sur la défense du Sanctuaire mais seule Ahina occupait mes pensées.
- Grand père, veilles à ce qu’il ne lui arrive rien surtout... soufflai-je dans un murmure qui fut avalé par le fracas de la pluie s’abattant sur le sol.

Arrow Temple du Bélier

Revenir en haut Aller en bas
Kiani


Général
Général
avatar

Messages : 109

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   Sam 10 Jan - 17:50

=> Sanctuaire Sous Marin

Dire qu'elle aimait la pluie ne serait pas tout à fait exact, en vérité elle avait simplement l'impression d'être moins seule lorsqu'elle entendait le bruit des gouttes sur les rochers, les toits ou même ses épaules. Elle avait quittée le Sanctuaire sous Marin par le Cap Sounion comme le lui avait conseillé l'Ombre et était restée plantée en haut de la falaise à voir, écouter et sentir la pluie tomber. Elle était sortie à maintes reprises de l'Atlantide et ses missions l'avait déjà menée aux quatre coins du monde, mais c'était la première fois qu'elle voyait la pluie. Venant du ciel et l'accompagnant à chacun de ses pas comme aurait pu le faire une mère, Kiani se contenterait de la pluie.

Ses cheveux chatains étaient trempés et plaqués contre son visage et en l'absence de soleil, ils avaient perdu le moindre de leurs habituels reflets roux, blanc ou doré. Elle portait son armure de Chrysaor directement sur la tenue de cuir marin du temps où elle travaillait dans les services secrets et qu'elle avait gardé par nostalgie. Ses yeux mauves et sans éclats balayèrent la zone, elle était seule comme toujours et devant elle s'étendait le Sanctuaire d'Athéna et ses fidèles défenseurs les Chevaliers. Ceux là même qui protègeaient l'humanité quelles que soit leurs fautes, elle l'avait lue.

Elle même n'avait pas d'avis sur la question, elle ne se l'était jamais posée et ne se la poserait peu être jamais, elle était une arme faite aussi bien pour protèger que pour punir, elle suivait simplement les ordres sans considération de bien ou de mal, de culpabilité ou d'innocence. Les ordres pourtant étaient obscur en ce jour, elle ne savait pas qui serait ses alliés, qui serait ses ennemis. Au final une seule chose comptait, extraire la pretresse en assurant sa sécurité, Kiani avança donc vers le maelstrom de cosmos et de sang que ne manquerait pas d'être le champ de bataille. Elle avait déjà envisagée plusieurs scénarii et opta naturellement pour celui qui lui octroyait le meilleur pourcentage de réussite, néanmoins trop de zones d'ombres existaient pour avoir un chiffre qui la satisfasse.

=> Temple des Gémeaux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [GS] Observateur de la pluie   

Revenir en haut Aller en bas
 

[GS] Observateur de la pluie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-