RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Mer 12 Nov - 23:42

Fermement ancré sur ses jambes, les bras croisés, le Géant à la chevelure enflammée attendait que son adversaire se porte à l'attaque. Après sa petite entrée en la matière, il s'était persuadé qu'il en avait fait bien assez pour que ce dernier daigne enfin se jeter corps et âme dans cette bataille. Seulement, si de prime abord le féroce Dragon s'était montré pour le moins vindicatif, désormais, il ne semblait guère enclin à lui porter cet assaut qu'il lui réclamait tant! Tout à coup, le reptile ailé s'était volatilisé, pour ne laisser là qu'une pale copie d'un animal meurtri! Quelque peu déçu par son manque flagrant d'intention, un léger soupir traversa la barrière de ses lèvres, tandis que son regard jusqu'alors neutre, se fit de plus en plus pesant!

Ses bras retombèrent le long de ses flancs, tandis que ses poings se crispèrent devant cet adversaire qui se montrait décidément un peu trop impétueux! Sa fausse modestie et son air supérieur qu'il se plaisait à arborer ne trompaient personne! Il s'était peut-être montré en fin de compte un peu trop élogieux, après tout il ne restait qu'un spectre et il était monnaie courante d'avoir affaire à un égocentrique plutôt qu'à un adversaire de renom... Pourtant, secrètement il espérait se tromper, mais pour le découvrir, il ne lui restait qu'une seule chose à faire! Si son adversaire ne souhaitait pas venir à lui, c'est lui qui viendrait à lui! Son cosmos qui jusqu'alors s'était paré d'une lueur dorée, vira rapidement à un rouge bien singulier. Un contraste saisissant entre les teintes de sa cosmos-énergie et de son apparat naquit, donnant à cet être une envergure d'autant plus imposante!

Sous son heaume cornu, les traits de son visage avaient été happé par les ténèbres, seules ses pupilles rougeoyantes demeuraient visibles, tandis qu'une légère buée semblait s'échapper de cette zone ombragée. Bientôt, une voix rauque s'éleva, au détour d'innombrables éclairs qui lui donnaient un peu plus d'ampleur. La pluie avait beau tomber avec vigueur, le son de sa voix n'en était aucunement affecté, si bien que son intonation ne manqua pas de lui signifier sa déception:
    « Je te pensais plus sûr de toi! » Un long silence opéra à la suite de ces quelques mots, tandis que les éclairs ne cessaient de zébrer les cieux!« Tu ne me laisses guère le choix, je vais devoir te pousser dans tes derniers retranchements, si c'est que ce que tu désires! »
Son cosmos explosa de plus belle, l'air se fit de plus en plus palpable, tandis qu'une pression insoutenable semblait se déverser en direction du spectre encore inerte. Le gardien de la quatrième maison banda son bras pour le positionner devant son visage. Épaule et cornes en avant, la donne était on ne peut plus simple, il s'agissait dorénavant de foncer dans le tas sans se préoccuper du reste. Un delta se forma, symbolisé par sa tête, son épaule et son coude avant qu'à l'instar du puissant Taureau qui le symbolisait, il ne se décide à charger son adversaire! Si de prime abord, cet assaut semblait puissant, mais bien lent en raison de la masse qu'il était question de déplacer, plus la distance les séparant se réduisait, plus il semblait prendre de la vitesse! Tant est si bien qu'au final, une fois qu'il fut nez à nez avec son homologue, il ne lui sembla avoir aperçu qu'un Taureau d'or le traverser à vive allure, tandis que le nom de Load of bull avait été crié au même moment! Pourtant, si tout portait à croire qu'il ne s'agissait que d'un mirage, la douleur elle devait bel et bien exister.

La force de l'impact avait causé une légère explosion qui avait fait valdinguer le juge, qui se trouvait à présent projeté dans les airs! Avant même qu'il n'ait pu envisager de s'échapper, d'un déplacement instantané, le Gold saint se retrouva de nouveau à ses côtés, avant qu'il ne lui porte un coup de poing d'une telle puissance, que l'on aurait cru qu'il était sur le point de traverser le corps de son adversaire! L'impact fut d'une telle intensité, que le sol se zébra une nouvelle fois, tandis qu'un cratère s'était formé, avec pour épicentre le juge enseveli sous les décombres. D'un simple bond vers l'arrière, le Taureau recula de quelques bons mètres! Croisant de nouveau les bras, il s'adressa alors à son adversaire:
    « Allons relève toi! » Dit-il tout d'abord, avant qu'un fin sourire ne vienne ourler ses lippes: « Je ne peux pas croire qu'une telle attaque soit venue à bout d'un Juge des Enfers! »
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Jeu 13 Nov - 20:17

Citation :
(Que le meilleur gagne ! Amusons nous !)
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Jeu 13 Nov - 20:34

Tout autre que moi aurait facilement pu s’offusquer d’être ainsi éjecté de la maison placée sous la protection de mon adversaire. Pour ma part, je me contentais de sourire. Par ce geste préventif, le taureau témoignait de son respect envers mes capacités, et je le pris comme un compliment. J’avais envie de le combattre, de mesurer mes pouvoirs aux siens dans un duel loyal. A priori étonné de mon attentisme, le second gardien m’apostropha pour me défier. Une tentative vaine car je n’attendais que cela.

Ne t’en fais donc pas, Taurus. Ma confiance en moi-même reste intacte. J’ai juste envie de mesurer ton potentiel en te laissait porter le premier coup.

Mon adversaire exauça rapidement mon souhait en fonçant tel l’animal protecteur de sa constellation. Quel pouvoir admirable ! Ce chevalier d’or s’avérait à la hauteur de sa réputation ! Sa force brute avait de quoi faire peur. Pour un autre que moi… Je fus propulsé dans les airs par la puissance de l’impact, en étouffant un cri de défi. En un instant, je déployais les ailes de mon surplis pour me réceptionner en évitant les gravats engendrés par les coups de mon puissant adversaire. Essuyant d’un geste le sang qui coulait d’une entaille sur ma joue, je plongeais un regard de prédateur dans celui de ma proie. Le feu qui parcourait mes veines s'embrasa pour dissiper l'effet paralysant de l'attaque de mon adversaire.

Je dois bien admettre que tu n’es pas le premier combattant venu. Tu es rapide, extrêmement puissant. Sache qu’en tant que guerrier, c’est un réel honneur de me mesurer à toi. Et je me crois obliger de te rendre la pareille…

En un instant, mon cosmos s’éleva en faisant trembler la terre autour de moi. Tout sourire, je m’élançais vers le Taureau en usant de ma vitesse surhumaine. Un battement de cils, et je fus sur lui, mon visage à quelques centimètres du sien. Désireux de lui démontrer l’étendue de ma propre force physique, je le frappais d’un unique coup de poing ravageur avant de le harceler du tranchant des ailes de mon surplis. Tournoyant autour de ma cible, dans un ballet mortel destiné à l’affaiblir et à le harceler de coups, je finis par le propulser dans les airs d’un coup au menton. Une tempête s’éleva alors sur le champ de bataille et je pris mon envol de la Wyvern pour heurter à maintes reprises le Taureau, éloigné de sa terre de prédilection. S’il déployait ses forces sur terre, mon domaine demeurait celui des cieux, et le second gardien allait en faire les frais. Après plusieurs assauts terribles, je propulsais mon adversaire vers le sol d’un coup de pied violent dans le dos. Le Taureau heurta la terre ferme dans une explosion de poussières et de roches brisées, alors que je me posais avec grâce non loin. La riposte serait probablement terrible et j’en goutais d’avance le sel.
Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Jeu 13 Nov - 23:39

Si son assaut avait été dévastateur, on pouvait en dire tout autant de celui de son adversaire. Il ne lui avait fallu qu'un court instant pour s'être remis de la charge qu'il s'était vu asséner et guère plus pour répliquer. Pourtant, son attaque aurait dû lui causer bien plus de dégâts, il n'aurait d'ailleurs même pas dû pouvoir se mouvoir après un tel traumatisme. Non pas que leurs gabarits auraient un impact sur l'issu du combat, leurs cosmos ayant un rôle bien plus important, mais toujours est-il que secrètement, il s'était imaginé pouvoir compter sur son imposante carcasse pour lui donner l'avantage à un moment ou à un autre. D'or et déjà il venait de perdre une initiative qu'il pensait à son avantage!

Il n'avait pas esquissé le moindre geste quand le Juge s'était rué sur lui, non plus quand il lui avait porté un puissant coup de poing dans la mâchoire. Bien au contraire, il avait accueilli cette passe d'arme avec plaisir, curieux de connaitre l'étendue de son pouvoir! Sous la puissance dégagée par cette attaque, bon nombre de combattants auraient été apeurés, mais pas lui! Un franc sourire ourla ses lippes, tandis qu'il n'avait toujours pas bougé d'un iota, les bras toujours croisés, il était prêt pour la suite! Alors, quand dans un ultime uppercut auréolé de cosmos, il se vit balancé dans les airs, un léger cri de stupeur traversa la barrière de ses lèvres, tandis que pour la première fois depuis le début du combat, il opposa ses bras devant lui pour se protéger!

S'il avait eu quelques instants plus tôt son heure de gloire, il faut bien avouer qu'en cet instant le Dragon impérial se montrait à son avantage! La force qu'il déployait n'avait rien à envier à celle du Bovin doré et même par moment on aurait pu douter de leur statu-quo tellement le combat semblait à sens unique! Les ailes qu'il arborait fièrement ne lui servaient pas seulement d'accessoires pour parader, mais d'armes pour les moins dévastatrices! Projeté dans les airs, tous ses repères étaient embrouillés, tandis que son adversaire semble-t-il dans son élément, prenait un malin plaisir à lui asséner un nombre incalculable d'attaques par le biais de ses ailes tranchantes! Robuste comme il était, il en faudrait bien plus pour en venir à bout, mais force est de constater que le combat venait tout juste de débuter, qu'il se retrouvait en mauvaise posture...

Une fois au sol, sans qu'on ait oublié de le projeter avec force, le Taureau de feu eut quelques secondes de flottement avant de se relever. Il faisait honneur à sa réputation, la férocité de ses coups ne lui étant désormais plus inconnue, en tant que Gardien de ce royaume c'en était trop! Maintenant, qu'il était conscient d'avoir affaire à un être redoutable, il n'était plus question de se retenir! Avec un tel énergumène dans la nature, ce n'était pas que le Sanctuaire qui courait à sa perte, mais le monde qui était en danger!
    « Je t'ai peut-être sous-estimé! » Son regard devint beaucoup plus sérieux, tandis qu'il avait perdu ce petit sourire en coin, signe qu'il ne le prenait plus à la légère! « En tant que protecteur de l'humanité, je me dois d'éradiquer la menace qui pèse sur le Monde! » Un éclair zébra les cieux, donnant un peu plus d'ampleur à ses propos: « Disparais! » Lui dit-il en ayant intensifié son cosmos et croisé les bras une énième fois: « Great Horn »
À ces mots, une intense lueur dorée s'éleva tout autour du Chevalier d'Athéna, avant qu'un Taureau immense n'apparaisse dans son dos! Prenant peu à peu la forme d'un bovin gigantesque, son cosmos répondait à l'appel de son maitre. Sans esquisser le moindre geste, une vague de pression se rua sur le général des enfers, une attaque qu'il n'aurait guère la possibilité d'éviter. Détruisant tout sur son passage, elle percuta de plein fouet le Juge, qui aussitôt fut projeté dans les airs, avant de retomber au sol comme un foetus de paille. Comme auparavant, d'un bond le quatrième gardien du Sanctuaire se retrouva nez à nez avec son ennemi et comme il l'avait fait quelques minutes plus tôt, il lui décrocha un puissant coup dans l'estomac! Sans aucune émotion, sans lui adresser la parole, il s'exécutait, comme tout bon gardien!
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Ven 14 Nov - 21:58

Quel combat de titans ! Le Taureau semblait enfin m’avoir pris au sérieux et j’en savourais tout le sel. Plus qu’un prosélytisme quelconque, je luttais pour faire mes armes contre un combattant aguerri. Le chevalier d’or me gratifia d’une attaque fulgurante qui m’envoya côtoyé les cieux. Non sans mal, je parvins à me rétablir pour mieux amortir ma violente chute. D’un bond je me relevais pour toiser le taureau d’un air presque gourmand.

Allons, laisse tomber tes diatribes du paladin coincé. Pas d’Athéna, pas d’Hadès. Je te combats par plaisir, car je crois déceler en toi les qualités d’un vrai guerrier. Affrontons-nous en tant que tel.

Et je pensais chacun de ces mots. Autant j’avais combattu ce maudit Celsius, la haine au corps à rongeant mon esprit, autant que je tenais réellement à mesurer mes techniques pour vaincre à la loyale et sans déshonneur cet homme, qui symbolisait l’élite des armées d’Athéna. Tout sourire, je décidais d’entamer un nouvel pallier dans notre combat. En écho avec l’élévation de mon cosmos, la température commença à grimper en flèche. Le feu, mon plus fidèle allié, se répandit sur le sol en une onde concentrique. Les flammes commencèrent à lécher la roche jusqu’à former un cercle infernal autour de mon adversaire. Je me ruais alors vers lui, tel un dragon sanguinaire pour le harceler de coups d’une violence extrême. Ma Fire Storm engloutit alors le Taureau pour bruler atrocement sa chair.

Alors, Taurus ? As-tu encore de la ressource ? Donne tout ! Montre-moi la force d’un honorable chevalier d’or !

Je ne cherchais même pas à cacher la joie que je tirais de ce combat. Lumière, ombre, feu, force, tels des duellistes des temps jadis, nous croisions le fer avec maitrise. Jusqu’à ce que l’un d’entre nous ne se relève pas. Et je ferais tout pour que ce soit lui ! Je ne devais pas perdre une fois encore contre un servant d’Athéna !




Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Sam 15 Nov - 17:02

Là où le Colosse doré s'était engagé dans ce duel dans un but louable, à savoir la protection de la Terre et de ses habitants, son adversaire lui n'avait été guidé que par son insatiable envie de combattre! Alors que si il lui avait été possible de ne pas combattre pour mettre un terme à ce conflit, il l'aurait fait sans hésiter, son homologue ne semblait guère l'entendre de cette oreille! Guidé seulement par sa fougue et sa folie, il n'avait que faire des raisons qui avaient poussé son camp à rallier les terres du Sanctuaire, ce qui le rendait d'autant plus dangereux! Face à un électron libre sans véritable objectif, la partie s'annonçait bien plus difficile qu'il n'aurait pu l'imaginer!

Force est de constater que sa puissance n'avait d'égale que sa hargne... Face à un adversaire de son calibre, même le colosse à la chevelure de feu faisait pâle figure, s'il frappait une fois, son homologue lui rendait coup pour coup, lui donnant après chaque assaut l'impression que ce combat n'arriverait jamais à son terme! Pourtant, ce n'est pas faute de s'être acharné, d'avoir haussé le ton pour le faire céder, mais peu importe toute l'envie et la force qu'il pouvait y mettre, son adversaire ne semblait guère affecté et se relevait sans peine pour lui rendre au centuple! Tenir la comparaison devant un tel énergumène s'avérait en réalité un véritable exploit, car si de l'extérieur tout portait à croire qu'ils se tiraient la bourre, de l'intérieur on ne pouvait en dire autant!

Seulement, s'avouer vaincu dès à présent, était un luxe qu'il ne pouvait se permettre! Ce n'était pas face au premier obstacle qu'il allait se défiler, sa cicatrice lui rappelant à raison, que douter ne pouvait mener qu'au trépas éternel! Par une fois il s'était égaré, il en gardait désormais la marque indélébile sur son visage meurtri. Que son adversaire déchaîne les éléments contre lui n'y changerait rien, doté d'un mental rompu à tout épreuve, il en faudrait bien plus pour le faire plier. Ainsi, malgré l'incroyable fournaise qui s'était répandue autour de lui, il n'avait pas bougé d'un iota à son contact, un léger rictus s'était formé sur son visage, mais il ne laissa rien transparaitre. Son corps tout entier le faisait atrocement souffrir, l'odeur de sa chair calcinée jumelée aux entailles causées par les ailes de son redoutable adversaire le jetèrent dans un mutisme pour le moins inquiétant.

Toujours debout, les bras ballants, la tête baissée, le corps fumant, il semblait inconscient. Pourtant, son cosmos lui n'avait pas faibli pour autant. Mue d'une volonté que l'on aurait pu considérer comme propre, une aura cosmique pour la moins impressionnante entoura le Chevalier, avant de se reprendre dans les alentours. Singulière de par sa couleur rouge, elle gagna le Dragon qui devait en ressentir toute l'étendue. Comme il avait pu le ressentir auparavant, l'air devint papable, une pression dantesque opérant sous l'impulsion de cet incroyable cosmos. Bientôt et alors qu'il semblait inanimé, le Bovin doré se mit de nouveau à bouger, prenant la pause préalable au prononcé de son attaque Load of bull. Le muscle bandé, quoique brûlé au 3/4, il se rua sur son adversaire, avec une vigueur sans nom! L'image spectrale de l'animal symbolisant cet assaut se fit elle aussi plus imposante. À la vitesse de la lumière, le Taureau percuta son adversaire, avant qu'à l'instar de son animal totem il ne soulève dans les airs son adversaire par le biais d'un mouvement de cornes.

Un cri gargantuesque s'éleva, un cri carnassier qui n'avait rien à envier à celui du reptile lui servant d'adversaire. Une fois en l'air et alors que son adversaire se retrouvait le visage en direction du ciel, il le gratifia d'un coup de poing inhumain qui vint se loger dans sa colonne vertébrale! Un craquement pour le moins inquiétant s'était élevé, simple fissure du Surplis ou os brisé? Toujours est-il qu'à l'instar d'un puissant sabot s'abattant sur le sol, le Dragon noir venait de recevoir un cadeau qu'il n'était pas prêt d'oublier! Placé à quelques mètres du point d'impact, le quatrième gardien ne bougeait plus, sous cette pluie diluvienne et cette atmosphère morbide, seule la lueur de ses pupilles et la fumée se dégageant de ses narines étaient visibles!
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Mar 18 Nov - 11:20

Poing contre poing, volonté contre entêtement, furie contre foi. Notre affrontement devenait chaos, déferlante aveuglante de puissance dévastatrice. Qu’il était bon de croiser le fer face à un adversaire de cette stature. Une fois encore le feu qui dévorait mes veines me permit de surmonter l’atroce paralysie qui menaçait ma prochaine contrattaque. Bien que mal en point, je me relevais tout sourire, presque euphorique en dévisageant les traits de cet homme, plus minotaure que simple mortel. Le chevalier d’or s’était mué en un mur que je devais absolument franchir, au pire, détruire au mieux. Rien de personnel dans cette envie de le voir à terre. Juste le besoin de nourrir mon égo, de prouver ma supériorité. De panser les plaies qu’avait sournoisement creusées Celsius. Enragé, je poussais un cri de défi, de colère qui résonna dans la nuit noire pour monter jusqu’aux hauteurs du Sanctuaire. Viens à moi, Taurus ! Frappe encore, encore et encore jusqu’à ce que tes poings saignent ! Mes flammes devinrent fournaise, faisant de mon corps un linceul embrasé. Je dévorais chaque coup pour faire de la douleur un plaisir et je tenais à ce qu’il le sache. C’était une façon de lui rendre honneur, de signifier que je le traitais en guerrier, et non en simple gardien de porte. Ce taureau serait mon remède, ou ma damnation. Toutes les forces des deux cotés semblaient engagées dans la bataille, mais il me restait de quoi en remontrer. Sans grand étonnement, je constatais que mon adversaire se trouvait tellement plongé dans le combat, qu’il en oubliait de répondre à mes interpellations. Au moins, c’était le signe qu’il me prenait au sérieux. Malgré sa résistance, je sentais ses forces s’amenuisaient. Déclineraient-elles avant les miennes ? Seul un avenir très proche le dirait. Déployant les ailes tranchantes de mon surplis, une nouvelle fois, je léchais avec délectation le sang qui coulait de mon front vers mon menton. Tout mon corps n’était plus que souffrance mais je n’en avais cure. Seule la victoire finale comptait. A une vitesse fulgurante, je m’envolais tel un oiseau de mort avant de fondre sur le taureau pour le frapper à chacun de mes impitoyables passages. Ce pauvre bougre allait sentir une fois encore la morsure de l’envol de la Wyvern ! Je finis par saisir son visage dans ma main recouverte de flammes ardentes pour l’emporter avec moi dans le ciel, mon domaine, mon havre. Une fois parvenu à une hauteur respectable, je saisis son bras droit avant de commencer à l’entrainer vers la terre ferme, en tournoyant. Je sentis les replis de mon surplis mordre la chair avant de le lâcher pour qu’il heurte le sol dans un fracas d’apocalypse. A quelques pas du cratère, je posais pied, prêt à le voir se relever une fois encore.




Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Ven 21 Nov - 19:52

Depuis quelques instants, le Gardien de la quatrième Maison n'était plus vraiment lui-même. D'homme il n'en avait plus que le nom, plus Minotaure qu'humain, il s'était mue dans un profond silence pour le moins inquiétant! La pluie qui n'avait de cesse de tomber à flot pensa quelque peu les innombrables brûlures qui parsemaient son corps meurtri, mais la douleur demeurait toujours! Il s'était peut-être réfugié derrière une carapace infranchissable, il n'en demeure pas moins que la douleur se lisait sur son visage. Pourtant, malgré son état pour le moins critique, il se tenait toujours debout face à son ennemi, stoïque, à l'instar d'un gardien protégeant corps et âme son royaume.

Condamné, il l'était, son adversaire ne semblait guère amoindri après les innombrables assauts qu'il venait de lui porter, là où il parvenait difficilement à se tenir debout. Ce duel qui se relevait être une guerre d'usure plus qu'un combat expéditif, ne jouait plus vraiment plus en sa faveur. Néanmoins, il se tenait là, devant son temple, qu'il semblait protéger même inconscient! Il faisait preuve d'une volonté implacable, à l'image des protecteurs qui l'avaient précédé auparavant! Il n'était certainement pas le plus connu d'entre eux, pour cause passer après son illustre ami Marcus n'était pas une mince affaire, mais tout comme eux, il faisait preuve d'une dévotion peu commune, même pour les chevaliers de l'espoir!

Cette dévotion était sans doute le plus bel héritage reçu des anciens porteurs de l'armure du Taureau. Le Dragon noir semblait lui-même le reconnaitre, toute la hargne et la force qu'il employait, étaient la meilleure réponse qu'il pouvait lui apporter. Sur ce point, il ne lui était pas si différent, malgré tous les maux que l'on pouvait lui accorder, force est de constater qu'aussi désordonné et versatile qu'il soit, il était un homme d'honneur. Il aurait pu l'espace d'un instant camper sur sa position à la vue du Taureau de feu, mais il venait déjà de préparer son énième assaut! Il ne semblait guère impressionné par cet état second, bien plus encore il semblait s'en délecter!

Ainsi, nappé de son cosmos flamboyant, celui-là même qui avait jeté le Colosse doré dans son état second, il fondit sur son adversaire avec toujours cette vélocité qui faisait de lui un redoutable combattant. Machine à tuer, sans émotion, à l'instar du reptile qui symbolisait son apparat violacé, il exécuta un ballet destructeur, causant d'innombrables séquelles au Bovin doré... Tailladé de part en part, là où sa chair n'avait pas été calcinée, le sang coulait le long de ses membres meurtris. À l'instar d'une Corrida, l'exécution de l'animal ne mettrait plus guère de temps. Saisi au visage avec vigueur, tel un foetus de paille, L'Aldébaran fut projeté au sol. L'impact fut titanesque, aussi bien au niveau des sons, qu'au niveau du résultat. Un cratère pour le moins imposant s'était formé suite au choc, le doré ayant quelques difficultés à se relever. Le genou à terre, mais toujours dans sa transe passagère, il leva les yeux en direction de son adversaire.

Tandis que le Juge s'apprêtait à le frapper de nouveau, le Gold saint abattit son gigantesque point auréolé de cosmos sur la zone ravagée. En frappant le sol avec une telle force, d'innombrables crevasses se formèrent, avant que des plaques ne se surélèvent entre eux. Séparés par ces épaisses couches de sédiment, le Taureau venait d'échapper à l'attaque de son homologue, pour autant, en s'interposant à cette offensive cosmique, les plaques n'avaient pas fait que le protéger. S'il pensait rester en haut de son perchoir bien longtemps, il était dans le faux! En regardant en contre-bas, le juge aurait la surprise de constater que son attaque venait de lui être renvoyée et qu'elle fonçait désormais dans sa direction, mue d'une vélocité sans égale. Même le plus aguerri des combattants aurait du mal à éviter cette attaque, surpris à n'en pas douter par cet atout, il y avait fort à parier, qu'il le regretterait amèrement!

Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Dim 23 Nov - 16:43

Je m'étais attendu à une certaine résistance, et là je n'étais en rien déçu. Bien que meurtri et épuisé par mes attaques successives, le taureau d'or était parvenu à me renvoyer une part de mon assaut. Eberlué par cette riposte atypique, je volais pour heurter une colonne qui s'effondra sous mon poids. Malgré les craquements de mauvais augure qui commençaient à se faire entendre à chacun de mes mouvements, preuve que mon puissant surplis montrait lui aussi des signes de faiblesse, je parvins à me relever, non sans mal. Mon éternel sourire sauvage sur les lèvres j'éclatais d'un rire terrifiant. Chaque coup décuplait ma volonté d'en finir, de triompher de cet homme aux pouvoirs colossaux. De franchir ce mur pour avancer sur la voie du guerrier. Ô taureau d'or, mènes moi vers mes ultimes limites ! Bien que d'abord chancelant, je trouvais enfin un équilibre avant de prendre une longue inspiration. Le chevalier d'or, gardien du second temple, venait de me défier une fois encore, par son renvoi, je me devais donc de le dépasser. Qu'il retente donc le même coup de passe-passe !
Sans attendre davantage, le corps luisant de flammes ardentes avides de dévorer ma proie, j'usais de ma vitesse à son plein potentiel pour me ruer sur l'animal cornu. Tournoyant comme une toupie incendiaire, je le heurtais sans lui laisser le temps d'esquiver, savourant l'odeur âcre de son sang frais. Usant de mon élan, je passais par dessus la tête de mon adversaire, pour atterrir derrière lui. telles des griffes acérées, j'enfonçais mes doigts enflammés dans les interstices de son armure, pour le calciner de l'intérieur, en une étreinte mortelle et sadique. J'aurais alors tout donner pour obtenir une preuve de sa douleur, une preuve de ma puissance, une plainte, un cri, une grimace, qu'importe ! Ma Fire Storm se d"ploya à la vitesse de la lumière pour malmener la chair du taureau que je ne daignais enfin lâcher qu'après plusieurs longues secondes de ce cruel traitement. Peu à peu l'essence même de mon ardent cosmos prenait corps, et l'ultime assaut serait bientôt possible. Un seul d'entre nous resterait alors debout. Et j'espérais bien que ce serait moi !




Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Lun 24 Nov - 22:53

Cet être n'avait donc pas de limites... Le combat battait son plein quand il décida d'asseoir un peu plus sa domination sur la rencontre. La douleur ne semblait pas avoir d'emprise sur lui, comme s'il n'en avait cure et qu'il parvenait à passer outre. Pourtant, son corps était lui aussi meurtri de part et d'autre, cependant, il semblait s'en délecter. En plus d'être un combattant hors-pair, sa persévérance n'avait rien à envier à celle du Taureau qui lui faisait face. Si son surplis commençait à montrer des signes de fatigue, étant brisé et fissuré par endroit, son mental lui était rompu à tout épreuve!

Il ne laissait rien paraitre, si ce n'est un sourire qu'il n'avait plus quitté depuis le début du combat. À chaque attaque, il se faisait de plus en plus prononcé, comme si la folie prenait peu à peu le pas sur le peu de raison qu'il lui restait. Pour mettre un poing d'honneur à cette domination sans partage, il se para une fois de plus de son manteau volcanique. Cet assaut était à n'en pas douter l'un des derniers, l'état dans lequel le Bovin doré se trouvait, ne lui permettant plus de tenir les assauts répétés de son adversaire. Contenir un assaut physique restait dans ses cordes, mais pour ce qui est des flammes engendrées par les cosmos du Dragon d'ébène, le doute était permis!

À plus forte raison que son adversaire s'était gardé de lui révéler l'étendue de son pouvoir. En effet, alors qu'il se préparait à lui porter son offensive, ce dernier usa d'une vitesse que l'on aurait pu comparer à celle qu'il avait auparavant employé. Tel une météorite descendant sur Terre, le Dragon de mauvais augure se rua sur le Cornu avec une vélocité incroyable. À une telle vitesse, aucune chance d'en sortir indemne, même avec toute la volonté du monde, le Géant à la chevelure de feu n'aurait pas pu l'éviter!

Frappé de plein fouet par ce qui s'apparentait à une tornade de flammes, son corps fut à nouveau l'objet des pires sévices inimaginables. Là où son corps était demeuré intact après la première offensive, à présent il n'en restait plus qu'une couche carbonisée, sanguinolente... Saisi par la taille, ou plutôt perforé de part en part par son adversaire qui ne semblait guère gêné par leur proximité, le gardien de la quatrième maison ne sut contenir un léger râle de douleur. Malgré son état second qui avait emporté toute humanité chez lui, le cri qui s'éleva rappela qu'il n'était qu'un homme! Tenter de se dépêtrer de son étreinte paraissait plus difficile que ce que l'on aurait pu le croire, décidé à poursuivre son supplice, le juge ne semblait pas vouloir le lâcher.

À bout de force, mue par la seule volonté de préserver le Sanctuaire et ses habitants, le Colosse doré semblait dans une impasse. Pourtant, c'est dans cette situation pour la moins périlleuse, qu'il sut trouver les ressources nécessaires pour porter une énième attaque. Profitant d'être collé l'un à l'autre, au lieu de croiser les bras comme il avait pu le faire auparavant, l'Aldébaran apposa ses mains sur le torse de son adversaire. Il se para tout d'abord d'un cosmos pour le moins singulier, avant que dans un mouvement de pression sur son surplis, une gigantesque onde de choc le percute de plein fouet, l'obligeant à lâcher prise. Bousculé le Dragon vit son opposant se ruer sur lui avec une vélocité qu'il ne connaissait que trop bien!

Malheureusement pour lui, c'était trop tard! Après avoir reçu ce Great Horn à pleine puissance, son poing s'abattit sur lui avec une force insoupçonnée. À ce stade du combat, sa puissance, elle n'avait pas baissé d'un iota, pour cause, le cratère formé par son assaut n'avait rien à envier à ses prédécesseurs. Le champ de bataille n'était véritablement qu'un champ de ruines, le parvis de son temple n'avait plus rien avoir avec celui que l'on connaissait d'ordinaire, seul demeurait le Temple, toujours debout, fier et immuable! À l'instar de son gardien qui était debout malgré son piteux état, cet édifice en dépit des décennies et des combats en son sein, était resté intact, aussi beau qu'au premier jour! Symbole de longévité et d'espoir, le protéger était un devoir qu'il se devait de remplir.


Dernière édition par Hector le Mar 25 Nov - 13:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Mar 25 Nov - 11:43

Une fois de plus la force de l'attaque de mon adversaire me surprit, m'empêchant de ce fait de tenter la moindre esquive. Serrant les dents pour étouffer un cri de souffrance, je heurtais le sol avec fracas, déclenchant un nuage de poussière. J'ignorais quel malheureux individu serait en charge de la reconstruction de ce domaine, mais je le plaignais sincèrement. A condition bien sur, que nos armées n'aient pas tout ravagées avant. Malgré l"état de fragilité de mon surplis, mon corps répondait encore parfaitement à mes ordres. La douleur, fidèle compagne, était repoussée dans un coin discret de mon esprit. Je ne voulais pas entendre ses dires. Pas encore. Mon regard de braise demeurait focalisé, braqué sur ma seule et unique proie. Cet homme qui représentait le remède à mon ego blessé, le début d'un long chemin pour me libérer de ma haine et de ma frustration envers Celsius des Poissons. Je n'aurais pas pu trouver meilleur adversaire que ce taureau d'or. Sa force, son endurance, sa volonté, le charisme qu'il dégageait, tout sonnait comme un défi. Je n'avais désormais qu'une envie : le balayer par la déferlante de ma réelle puissance.

Ce combat est impressionnant. Je ne m'attendais pas à une telle résistance. Je dois volontiers admettre que tu es largement à la hauteur de ta réputation, Taurus. Je voulais te dire une dernière chose avant d'en finir. Même si on me connait sous le nom de Rhadamanthe de la Wyvern, mon véritable nom est Arbhaal. Prends cela comme une preuve de mon respect... Et maintenant, finissons-en...

La terre se mit à trembler. La poussière abondante au sol s'éleva pour se figer en suspension, à mesure que mon cosmos révélait son ultime potentiel. Mes flammes prirent alors une teinte améthyste. Même un chevalier d'or ne pourrait résister à cet assaut. Je levais le visage vers le ciel pour laisser échapper le grondement d'un dragon. Aussitôt, un vent violent balaya le champ de bataille. Une nuée de sphères enflammées jaillirent vers mon adversaire pour le bruler encore et encore. Je m'élançais alors et le gratifiais d'un coup de poing dans l'estomac. Mes ailes déployées tranchèrent la peau de son visage, de ses bras, de ses jambes. L'armure d'or montrait elle aussi des signes de faiblesses et je comptais bien en tirer parti. Je le propulsais alors en arrière d'un coup de pied retourné avant de tendre les mains vers lui. C'était fini...

Greatest Caution

Une gueule gigantesque de dragon apparut au dessus de ma tête, signe avant coureur de la mort qui attendait le Taureau. Une onde cosmique fit alors exploser le parvis du second temple du zodiaque.

Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Mar 25 Nov - 22:55

Ainsi le combat touchait à sa fin, le dernier assaut était sur le point d'être lancé. Il s'était vaillamment battu, mais force est de constater qu'il était tombé sur un adversaire de talent. Sa bravoure et sa puissance n'avaient eu de cesse de le mettre à mal tout au long du combat, chose que peu de personnes pouvaient se targuer d'avoir réussi! Seulement, toute la volonté du monde n'aurait pas suffi pour arrêter un tel combattant, à l'instar du reptile qui le symbolisait, il ne pouvait être stoppé! Animal attaché à sa liberté, il s'était remarquablement défait du traquenard tendu par son adversaire!

La pluie s'était intensifiée l'espace de quelques instants, comme si mère nature pleurait déjà la disparition de l'un de ses protecteurs. La défaite n'était pas une fin en soi, seulement le savoir en vie, capable de perpétrer ces horreurs après sa mort ne lui plaisait guère. Il n'était pas un être dépourvu d'honneur, bien au contraire, en dépit de son appartenance au camp du Sombre Empire, il était sans doute le plus valeureux et respectable des combattants le composant, cependant c'est ce qui le rendait d'autant plus redoutable. Dans un geste pour le moins risible, le Géant doré tendit son bras pour tenter de le toucher, mais séparés de quelques mètres, sa main retomba mollement le long de son corps!

Un dernier geste désespéré, futile, mais qui montrait à quel point malgré sa mort imminente, il ne s'avouait pas vaincu. L'espace de quelques instants et avant que son adversaire n'ait porté son dernier assaut, cette offensive qui mettrait fin à ses supplices, un franc sourire ourla ses lippes, en écho aux paroles du Juge qui venait de lui donner son véritable nom! Il se savait perdu, pourtant il souriait, conscient d'emporter dans la tombe bien plus qu'un simple nom. Une dernière fois, il croisa les bras, invitant son adversaire à lui porter le coup de grâce. Il ne lui adressa pas le moindre mot, la situation ne l'exigeait pas et à vrai dire, il n'en avait plus la force, il se contenta simplement de s'interposer fièrement entre le parvis de sa demeure et son adversaire...

Il ne bougea pas d'un iota quand son adversaire déploya un cosmos titanesque, pas plus quand il se rua sur lui avec une vélocité incommensurable! La puissance qui se dégageait de son adversaire n'avait rien avoir avec celle qu'il avait déployé jusqu'à présent, son cosmos lui-même venait de virer du tout au tout! Pour mettre un terme à cette exécution punitive, il n'avait pas hésité à lui balancer sa plus puissante attaque, un gage supplémentaire du profond respect qu'il lui vouait! Le temps semblait s'être figé, stoppé dans son élan par l'incroyable aura déployée par cette monstruosité venue des confins des Enfers! La terre tremblait, les pierres se désintégraient, signe avant coureur de la mort certaine du Gardien de la deuxième maison du Zodiaque!

Au corps à corps, le Juge lui asséna bon nombre de blessures, toutes superficielles, mais suffisantes pour faire abondamment couler le long de son corps, le peu de sang qu'il lui restait! Mutilé de la tête au pied, c'est à se demander comment il parvenait à tenir encore debout! Ce n'est qu'après lui avoir porté un fulgurant coup de pied, qu'il forma son ultime attaque, symbolisée par une Gueule de Dragon prête à déchiqueter sa proie! Les yeux clos, il laissa son adversaire porter son assaut sans opposer de résistance! Une explosion gigantesque souffla le peu de gravats encore présent sur le parvis du Temple, avant que l'imposante silhouette de l'Aldébaran ne disparaisse dans un puissant flash lumineux!

C'en était fini du Cornu, il pouvait à présent poursuivre l'ascension du Sanctuaire, sans se préoccuper de son adversaire! Le Sanctuaire ne venait pas de perdre le plus fort de ses combattants, mais il venait tout de même de perdre une partie de son âme. Les murs du Temple sacré résonnèrent par la suite, donnant à un peu plus d'ampleur à la disparition de leur Gardien! Les nuages s'amoncelèrent, tandis que les éclairs zébrèrent le ciel de plus bel, jetant le Temple et ses environs dans une pénombre pour la moins inquiétante. Tous les Chevaliers ressentirent à cet instant la disparition du Cosmos du Taureau, signe de la mort de leur Compagnon...

Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   Mer 26 Nov - 22:21

Victoire de Arbhaal
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Juin 1755] Qui de la proie ou du chasseur? [GS] Arbhaal VS Hector

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Temple du Taureau-