RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1754-Phanta'] La vie oubliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: [1754-Phanta'] La vie oubliée    Mar 18 Nov - 19:02

    -" Hey arrête de jouer tu nous casses les oreilles !" Une voix forte raisonna dans la nuit chaude de Buenos Aires. Sur une place, un jeune garçon jouait de la guitare avec une certaine aisance, mais l'horaire ne semblait guère être du gout des habitants.

    A ce cris, Ezequiel cessa de jouer, et ria naïvement en attachant l'instrument à son dos. D'un geste de la main, il essaya de calmer les âmes en colère qui lui criaient dessus.
    Les nuits étaient pour lui souvent ainsi, blanches, rythmé par le son de sa musique et l'ivresse du soir. Le jour il aidait un peu dans un bar à faire le service, et surtout à amuser la galerie avec des tours de magie, ou des concerts improvisés. Le tout dans une ambiance toujours festive.

    Hélas, de temps en temps, il y avait des conflits, des combats même. Des négociations obscurs s'y déroulaient aussi. Bref, loin d'être un coin paisible, et il n'était pas rare de voir souvent des parties de cartes se terminer en bagarre.

    Le jeune garçon, était tellement frêle qu'il participer rarement à ce genre d'acte, d'ailleurs, il préférait lui même rester loin de tout ça.
    Cependant pour Ezequiel rien ne valait une balade près de l'atlantique pour respirer l'air marin.
    Mais en cette nuit le jeune garçon marchait dans les rues, lentement, l'air rêveur, et l'allure débraillée.

    Soudain, il remarqua des hommes qui le suivaient... Pressant le pas, il vit que cela ne fonctionnait pas. Légèrement inquiet, Ezequiel se mit alors à courir le plus vite possible.
    Malheureusement, il avait beau demander de l'aide, rien ne semblait changer l'echec de cette fuite.
    Qu'allait-il devenir ?
    Lorsqu'il trébucha, le jeune garçon hurla... Encore plus lorsqu'il reçut un coup de pied dans les côtes. Le second l'attrapa par les cheveux, et posa sa main dans sa bouche afin qu'il ne puisse plus crier.

    Après un enchainement de coup de poings en plein estomac, l'agresseur le plus violent lui adressa quelques mots.
    -" Si demain, je ne gagne pas, tu risques de dormir pour toujours !" Une voix menaçante qui reçut comme réponse un oui de la tête inquiet, malgré un regard pourtant neutre.

    Celui qui le tenait, l'envoya contre un mur d'une façon violente. Sonné, Ezequiel ne sentit même pas le coup de pied qu'il reçût.
    -" Tu sais ce que tu as faire ! "

    Le souffle court, Ezequiel souffrait, il sentait ses forces le quitter, alors qu'un bruit de pas parvenait à ses oreilles...
Revenir en haut Aller en bas
Phantasos


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 103
Armure : Jouer avec Piep

Feuille de Personnage :
HP:
53/170  (53/170)
CS:
44/170  (44/170)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [1754-Phanta'] La vie oubliée    Dim 23 Nov - 13:27



Les traits lumineux d’une porte se dessinèrent dans la pénombre de la nuit. Un petit aiglon en sortie, ce dernier glatit de joie. Ma longue chevelure argentée ondula sous souffle du vent. L’embrasure violette disparue. Je suivis l’oisillon avec un sourire aux lèvres, les bras croisés dans mon dos. Je ne revêtais pas mon armure, mais à la place le veston bleu et rouge de l’uniforme de l’infanterie Prusse, une chemise à volants et une culotte courte noir. J’avançai dans ce pays inconnu, bougeant ma tête de gauche à droite au rythme des petits cris de Piep.
Quelque chose me poussa : deux hommes plutôt musclés.
-Veuillez ne pas polluer mon espace vital.
Un joli sourire angélique se dessina sur mon visage. Les deux comparses se mirent à rire en cœur. L’un d’eux essaya de m’agripper le poignet pour m’immobiliser. Mon corps se pencha sur le côté pour éviter ses mimines. Pourquoi ne pouvaient-ils pas simplement obéir. Je suis une princesse et un dieu ! Pourtant, l’expression sur mon visage reste bienveillante. L’une de mes jambes s’abattit sur le crâne du premier, avant que je me mette à tournoyer pour cogner le second d’un revers, le propulsant un peu plus loin. Les simples humains ne savent pas rester à leur place. Je vérifié que ma botte blanche ne soit pas abimée, avant de me remettre en marche.

Ne faisant pas attention à ce qui m’entourai, je fini par marcher sur quelque chose. J’ouvris les yeux et regarda ce qui avait osé interrompre ma course.
Le talon de ma botte s’était encastré dans le visage de quelqu’un. Quelle idée de dormir par terre ? Les gens ici semblaient assez étranges. Je retirai mon pied de là, avant de m’accroupir à côté de lui. J’enfonçai mon index dans sa joue à plusieurs reprises, attendant une réaction.
-Vivant ?
Piep vint se poser sur ma tête, guettant un mouvement.

L’observant en silence, je crus ressentir quelque chose de particulier chez ce garçon. Ce pouvait-il qu’il possède du cosmo ? Il paraissait chétif et plutôt efféminé pour être un chevalier, mais bon, les miracles existent. Regardez-moi ! J’en suis la preuve !
-Es-tu une fille ou un garçon ?
Dans tous les cas, son corps n’était pas digne de porter l’un de mes frères.

Code : ©Diabiki Patterns : ©Colourlovers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7298-phantasos-dieu-de-l-irrea
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [1754-Phanta'] La vie oubliée    Dim 23 Nov - 15:52

    Qu'allait-il m'arriver ? Se demanda le jeune argentin en essayant de tendre sa main pour s'agripper à un espoir qui semblait totalement perdu. Le souffle coupé, il se disait également que quelques côtes devaient être fêlées.
    A vrai dire, il n'en savait pas grand chose, et ses pensées étaient bien plus tournée à survivre qu'à compter ses plaies.
    Des petits gémissements au milieu de la nuit comme pour demander de l'aide au ciel.

    S'il existait, c'était maintenant qu'il devait se manifester pensa Ezequiel le regard qui se perdait au raz du sol. Regard qui se fit de plus en plus flou au fil des minutes.
    Même le bruit de pas qui approchait semblait avoir du mal à le garder en éveil. Un faible toussotement puis sa tête fût encastrée dans le sol, une douleur vive dans le crâne, sans vraiment comprendre ce qui était en train de lui arriver. Le coup fit saigner son nez, et cracher un filet de sang. D'ailleurs il n'eut pas le temps de crier ni rien, simplement une forte respiration lorsque sa tête se leva un peu.

    Evidemment, l'agonisant qui était déjà au bord du précipice se sentit encore moins bien. Il sentait à peine le contact de l'index de l'étrange personne sur sa joue. Cependant, malgré son état vraiment faible, il pouvait aisément ressentir le charisme de l'être devant lui. Elle dégageait un air supérieur terrible.
    Ezequiel entendit à peine la voix féminine qui se demandait s'il était vivant. Tremblant comme rarement, sa main essaya d'atteindre celle de l'interlocutrice mystère. Bref, il essaya de balbutier quelques mots comme pour indiquer qu'il était bien vivant, du moins pour le moment. Mais rien de bien compréhensible, juste des gémissements faibles et fragiles.

    Tellement fragile, qu'il savait que sa vie ne tenait plus à grand chose, que la personne pouvait très bien l'abattre sans l'ombre d'une difficulté. Le regard vide, il ne put qu'apercevoir les bottes de la Dame qui venait de lui demander s'il était une fille ou un garçon.
    Toussant encore, en crachant du sang, ses doigts se crispaient sur le sol, serrant fort un cailloux, une forte douleur s'empara de son corps, et le fit hurler. Des spasmes suivirent, avant un calme relatif où Ezequiel cherchait un second souffle qui ne viendrait pas.

    -" Aidez-moi ! Aidez-moi !" Murmura-t-il en levant son bras en direction de la main de son interlocutrice, en vain, sa vue le trahissait.
    -" Je ne veux pas mourir..." Poursuivit le jeune garçon, en laissant sa retomber au sol comme un poids trop lourd.

    Son coeur battait lentement, mais la présence de cette Dame l'intriguait, il avait au fond de lui une curieuse sensation, comme un respect naturel envers elle.
    -" Seigneur, aidez-moi ! Je vous en prie." Clama Ezequiel en demandant une aide divine. Le tout en essayant de se relever. Lentement il parvint à se mettre à genoux, les paumes de ses mains collé au sol.
    La respiration âpre, le garçon, essaya de retrouver son calme, mais la douleur au niveau des côtes étaient si intense qu'il ne pouvait pas aller plus loin dans son redressement.

    -" Qui êtes-vous ? Pour vous répondre je suis un garçon." Prononça Ezequiel d'une voix fébrile, une main posée sur son coeur, arrachant les boutons de son col pour avoir une meilleur respiration.
    Levant un peu son regard pour observer la silhouette de son interlocutrice, ses pupilles s'éclairaient d'une lueur d'admiration.
    -" Comment... Comment une personne comme vous, aussi charismatique, peut se retrouver dans un lieu aussi laid ? " Sa tête se baissa de suite, tellement il avait honte du spectacle qu'il offrait à cette personne. Car sa sensation devenait de plus en plus en forte, une peur mélangée à un respect naturel qu'il semblait lui devoir, lui, qui n'était qu'un pauvre humain...
    -" Puis je vous aider ?" La demande était étonnante, au vu de son état, mais son éducation était ainsi faite, rester serviable, et savoir rester à sa place...

    Toujours mal à l'aise, et mal en point, Ezequiel faisait son maximum pour rester en vie...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [1754-Phanta'] La vie oubliée    

Revenir en haut Aller en bas
 

[1754-Phanta'] La vie oubliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-