RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Juin 1755] Prière, pardon et avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Juin 1755] Prière, pardon et avenir   Mar 10 Mar - 18:08

Arrow Caïna

J’avais pris mon temps pour traverser la voie qui menait de mon palais à celui du seigneur Hadès. J’avais besoin de ces quelques minutes pour me poser, réfléchir, faire un bilan sur les derniers évènements. Le silence de mort qui régnait me paraissait irréel, tant les cris, voix, explosions étaient devenus mon quotidien lors de cette guerre. Je ne parvenais pas à déterminer si ce calme ambiant s’apparentait à un supplice ou une bénédiction, mais je savourais pleinement ma solitude. Surtout en tenant compte de mon projet. Je stoppais mon pas devant le fronton imposant du domaine de mon souverain, et observais avec respect la statue qui dominait l’ensemble. Je pris alors une généreuse inspiration avant de pénétrer dans le palais aussi silencieux qu’un tombeau. Ni serviteur, ni spectre ne vinrent détourner mon attention et seul le bruit métallique de mes pas sur les dalles de marbre rompit la monotonie des lieux vides. En cet instant, nos armées continuaient à lutter pour rayer le Sanctuaire de la carte. Je ne pouvais espérer meilleur moment. Une soudaine appréhension me gagna lorsque je repoussais les lourdes portes d’airain qui cachaient la salle du trône à ma vue. L’atmosphère ambiante me coupa le souffle alors que j’avançais sans hâte le long d’un couloir de colonnes. Un lourd rideau masquait le trône et les marches qui menaient vers le seigneur Hadès. Certes, je savais que le sombre monarque ne se trouvait pas ici en personne, mais son cosmos éternel saturait les lieux. Parvenu à quelques pas de l’ourlet du tissu, je posais un genou à terre avant de retirer mon casque.

Seigneur Hadès… Votre humble serviteur, Rhadamanthe de la Wyvern, vient vous rendre compte.

Un lourd silence me répondit, comme je m’y étais attendu. Je baissais la tête sans même m’en rendre compte, lorsque je sentis ma main trembler. Il fallait aller jusqu’au bout. Je ne pouvais, ni ne voulais reculer.

Le Sanctuaire d’Athéna est tombé. L’effigie de cette pathétique déesse git dans les ruines de son temple. De nombreux chevaliers ont trouvés la mort dans cette guerre, et à l’heure actuelle vos armées marchent sur les anciennes terres de la déesse des hommes. Votre victoire est totale, mon seigneur.

Un compte-rendu objectif, sans détails ennuyeux. Bien des spectres auraient fait en sorte d’évoquer leurs faits d’armes, pour se présenter sous un jour favorable. La chute du Taureau ou du Phénix demeuraient des actes dont je pouvais tirer la plus grande fierté. Pourtant, je ne vis aucun intérêt à m’auto-congratuler. Surtout en tenant compte de mes prochaines paroles. La mâchoire serrée, je baissais les yeux vers le sol avant d’enchainer.

Dans votre infinie bienveillance, veuillez accepter mes plus humbles excuses. Car votre humble serviteur a failli… Après avoir détruit la statue d’Athéna, je me suis emparé du réceptacle de la déesse, un simple nourrisson. Mais un individu du nom d’Eren m’a défait… J’ai toutefois eu le temps de remettre l’enfant à l’un des spectres qui menaient l’assaut aérien. Bien que cela ne justifie en rien ma faiblesse…

Au fil de mes paroles, la colère et l’humiliation m’avaient peu à peu gagné. J’étais furieux d’avoir échoué de la sorte au dernier moment. Maudit soit Eren !
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Prière, pardon et avenir   Mer 11 Mar - 19:23

Le silence s'étira sur des minutes terribles, pire qu'un châtiment violent. J'attendais, le front moite, et la mâchoire crispée. La colère, l'angoisse montèrent en moi pour submerger ma conscience. Je revoyais chaque visage, chaque silhouette qui s'était dressé face à moi, pour en finir par celle d'Eren. J'avais eu Athéna entre mes bras, dans un but étrangement louable, mais à cause de cet homme maudit mon plan était mis en péril. Et je me retrouvais là, héros de guerre déchu, déçu de lui même, tel un enfant pris en faute qui recherche l'absolution paternelle. Mais rien ne vint.
Après de trop longs instants de cette torture mentale, je repris la parole d'un ton assez haut pour que mes mots se répercutent en un écho pesant.

Je ferais tout pour punir ceux qui ont interférer avec nos plans. Nombreux sont les spectres indignes de vous servir, mon souverain. Et je compte bien remédier à cet état de fait.

Ma paume ouverte se mua en un poing rageur qui creusa légèrement le marbre blanc sous la pression grandissante de ma frustration face au silence.

Par le sang et le feu, je vous renouvelle mon allégeance la plus sincère. En ce royaume de mort, vous ne trouverez jamais serviteur plus dévoué. Votre cause est juste, votre vérité la seule légitime, mon seigneur. La victoire sur le Sanctuaire n'est que la première pierre d'une tour qui s'élèvera bientôt à la vue de tous... Les saints survivants, les spectres renégats, ce Pséma, qui semble à l'origine de bien des troubles... je les détruirais tous si vous m'en donnez l'ordre...

Avec violence, je relevais le visage pour planter mon regard au delà du rideau immobile. A travers de ce tissu agaçant, je parvins à distinguer le trône vide. Et pourtant, je voulais qu'il m'entende. J'avais besoin qu'il me guide, qu'il prenne conscience de ma loyauté totale.

Mon souverain... J'ai également une faveur à vous soumettre... Je me suis épris de l'actuelle prêtresse de Poséidon. Grâce à elle, j'ai pu accéder au temple d'Athéna et détruire la statue impie de cette déesse sotte. je ne puis rejeter cet amour... J'ai essayé en tout sincérité mais je demeure impuissant face à la passion que cette femme m'inspire... Mon seigneur, par pitié, lorsque Satine mourra... Autorisez-moi à lui offrir la paix et le repos. Qu'elle conserve son libre arbitre au sein d'un paradis auquel elle aura accès, ainsi que ses proches. Je pourrais ainsi veiller à jamais sur elle, et peut être la rallier un jour à notre cause. Vous ne sauriez trouver guerrière plus farouche que la femme que j'aime de toute mon âme...

Mon corps tremblait. Je savais que tout pouvait se jouer à l'instant. Récompense ou damnation éternelle pour mon impertinence. Et pourtant, Hadès connaissait les joies et les impératifs de l'amour le plus profond et sincère. Je comptais donc qu'il comprenne ma supplique. Surpris, j''écarquillais les yeux lorsque je sentis une brise froide, semblable à une caresse, se promener sur ma nuque. Brièvement mes yeux s'embuèrent mais je me repris aussitôt. Sans un mot de plus, je me relevais dignement sans quitter le trône vide du regard. Je me détournais aussitôt pour quitter les lieux d'un pas lent, un sourire aux lèvres. Un sourire éblouissant, d'amour, de dévotion, de reconnaissance. Oui, le seigneur Hadès connaissait l'amour. J'avais décidément bien placé ma fidélité.

Arrow Destination inconnue
Revenir en haut Aller en bas
 

[Juin 1755] Prière, pardon et avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Giudecca-