RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1742
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Mar 14 Avr - 11:37

Suite à sa discussion avec Kappa, Ishiro eut l'autorisation de porter à nouveau l'armure de bronze du Phoenix. Comme un enfant courant vers son nouveau jouet, le saint se dépécha d'aller dans la salle spéciale où étaient entreposées toutes les armures du zodiaque non portées par les saints que Shion avait soigneusement ramenées du sanctuaire grâce à ses pouvoirs. Arrivé à l'étage spécifique, le saint ouvrit les deux portes donnant dans la grande salle des armures, la lumière y entra suite à cette action et Ishiro distingua beaucoup de Pandora box. Tant de saints manquaient à l'armée d'Athéna, soit morts, soit disparus ou soit les nouveaux porteurs n'avaient pas encore révelé leur cosmos. Le japonais avança lentement scrutant les armures une à une, recherchant la sienne. Dragon, Méduse, Centaure, il y en avait un paquet. Il se rappelait de Kenshiro du Dragon, lu aussi avait donc péri ou disparu. Mais l'armure du Phoenix manquait, il ne la trouvait pas. Sans hésiter, le saint augmenta un peu son cosmos orangé ce qui illumina encore un peu plus la pièce. C'est alors qu'à quelques pas, une Pandora box résonnait à l'appel cosmique du saint. Ekke aussi était entourée d'une fine aura orangée. Ishiro fut ému en revoyant cette boîte. Sans hésiter il fit les derniers pas plus rapidement que d'habitude. Il mit un genou à terre et y déposa sa main.

"Content de te retrouver mon armure, merci de m'avoir pardonné ... Laisse moi te regarder !"

D'un geste, il tira la chaîne de la box. Les cinq faces supérieures de la boîte s'ouvrirent, une colonne de lumière orangée s'en dégagea aveuglant le saint pendant quelques secondes, le temps qu'elle ne disparaisse. Lentement, le japonais rouvrit les yeux et fut pris de stupéfaction.

"Ce ... ce n'est pas possible !!!"

L'armure du Phoenix, réputée immortelle, indestructible, était en miettes ! La seule armure à réssuciter entièrement n'était plus qu'un petit tas de cendres à la base de la Pandora box. Ishiro ne comprit pas vraiment ce qu'il s'était passé jusqu'à ce qu'il prenne un morceau d'armure un peu plus gros que les autres de la taille d'un caillou. A l'étonnement du saint, le petit morceau était completement gelé. Il lâcha le morceau et lança une petite flamme sur les cendres mais rien n'y faisait, la particule de glace couvrant les cendres, ne fondaient pas.

"Bon sang, c'est sans doute à cuase du zéro absolu de Kyros, il a complétement gelé mon armure. Quel imbécile que je suis, tu as souffert de ma faute ! Comment faire ?"

Ishiro tenta tantbien que mal de se rappeler des leçons de osn maître à ce propos mais ça faisait si longtemps, il était mentionné que seul le sang du porteur pourrait réssuciter l'armure brisée. Evidemment le saint ne s'était jamai soucié de pareille chose, sachant que son armure était immortelle. Mais voilà, seul le froid de Kyros pouvait la geler à jamais et même si le saint brûlerait son cosmos au maximum, il n'était pas sûr que les cendres se réanimeraient. D'ailleurs Ishiro ne pouvait pas faire une chose pareille sans risquer de détruire la tour et gaffer à nouveau, sachant que Kappa l'avvait fait revenir dans les rangs des chevalier d'Athéna. Ishiro prit alors les restants d'une plume du Phoenix. Malgré le gel elle était toujours tranchante. Il aurait bien voulu prendre celle qui avait survécu au froid mais il l'avait donnée à Ann. C'est donc sans hésitations, qu'il se trancha les deux poignet. Le sang coula des veines tranchées du saint, recouvrant peu à peu les cendres paralysées par la glace. Rien ne se produisait pourtant, le saint ne comprenait rien.

"Faut il que j'augmente mon aura ?"

Ce que fit Ishiro s'entourant de son aura de feu. Le flot de sang coûlait toujours mais aucune réaction. Le japonais continua d'y verser son contenu vital, bientôt la moitié y était déversé, rien à faire, rien ne se passait et Ishiro sombra peu à peu dans l'inconscience. Il ouvrit les yeux in extrémis.

"Non, je, je ne peux pas ! Allez réveilles-toi armure !"

Rien ne se passa, le bronze avait le teint pâle, son corps allant de gauche à droite, ses yeux se fermaient, deux tiers de son sang avait coulé mais sans effet. L'aura du saint disparut et il sombra dans l'inconscience sur le côté comme un enfant sommeillant. Ishiro ne sentait plus rien, la mort allait bientôt avoir raison de lui. C'était l'ultime punition du Phoenix pour l'avori trahi ...

-----------

Matthéo est le garde acrédité à la surveillance de la salle des armures, comme à son habitude, il faisait sa ronde la journée, laissant son compagnon prendre sa place à la nuit tombé. Mais celui ci s'ennuyait tellement. Les autres gardes avaient une meilleure place que lui et lui, rien ne se passait de bien amusant, saluant un garde qui passait ou encore un saint. Le grand pope lui avait bien ordonné de ne jamais partir de son poste, car il était l'un des plus importants de la garde du sanctuaire. Mais voila, il en avait décidé autrement, Matthéo avait quitté sa palce de garde pour aller faire un tour au marché du village de Jalir. Il était content de ses achats, il pourrait nourrir sa famille qui avait été téléportée de Rodorio. C'est en arrivant à son poste qu'il vit que les portes de la salles des box ouvertes. Le garde lâcha ses marchandises de stupéfaction.

"Ho non !!! C'est pas vrai quel imbécile !"

Il courut, entrant à l'intérieur, sa lance en avant afin de voir qui aurait très bien pu y entrer. Si c'était un voleur, Matthéo resta sur ses gardes.

"Qui est là ? Qui a osé entrer ? Montrez-vous !"

Aucune réponse. LE garde avança prudemment, il vit alors non loin une Pandora box ouverte. Á ses pieds gisait un corps, inanimé baignant dans une flaque de sang. Sans hésiter, le garde se rua vers la dépouille. il reconnut alors la victime, inconsciente voir morte ! Il reconnut le saint du Phoenix, impossible den e pas le reconnaître au vu de sa réputation au sein de la chevalerie. Était-il venu ici pour voler son ancienne armure ? Il n'en croyait pas un mot. LE viage de Matthéo était perlé de gouttes de sueur.

"Ho par Athéna, qu'ai-je fait ?"

Sans plus attendre, le garde courut en direction du bureau du Grand pope. Il ouvrit la porte sans frapper et hurla à son représentant.

"Shion sama, Shion sama ! Vous devez venir, vite ! Á la salle des armures, le ... le saint du Phoenix ! Il lui est arrivé quelque chose ! C'est ma faute Grand pope, ho noooon !!!"


Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Lun 20 Avr - 23:41

Seul dans une des pièces de la Tour de Jamir, assis devant un bureau de plutôt belle facture, le Grand Pope s'affairait une plume à la main. Parfois pensif, parfois déterminé, il écrivait lentement l'histoire du Sanctuaire d'Athéna. L'Histoire récente de la conquête du Sanctuaire par une armée de Spectres assoiffés de sang. Son échec en dépit du respect de l'Alliance du Fer et du Sang. Des évènements qu'il ne se plaisait aucunement à se remémorer mais qui avaient leur pleine place dans les archives des Saints. Un jour, peut-être, son successeur déciderait-il de se replonger dans ces évènements afin d'éviter de reproduire les erreurs du passé. Et se souvenir de ceux qui était tombés en essayant de les rectifier.

Pourtant, si nombreux sont les Hommes qui ont pris l'habitude d'écrire le passé à leurs heures perdues, l'Histoire a la particularité de pouvoir s'écrire tout autant dans l'autre sens, pour ceux qui rejoignent l'Espoir d'une destinée à se créer. Ainsi, Shion profitait parfois de ses nombreuses discussions de la journée pour mettre par écrit les possibles stratégies à adopter pour reprendre ce qui leur avait été arraché. Devaient-ils s'appuyer sur leurs alliés qui avaient déjà tant souffert lors de cette Guerre? Mais avaient-ils la force suffisante pour se passer de leur aide et se débrouiller seuls? Des réponses bien difficiles à apporter... et qui resteraient encore quelques temps en suspends puisque sa porte venait de s'ouvrir soudainement, laissant apparaître un garde totalement affolé.

Calmez vous et allez immédiatement chercher une Prêtresse pour l'amener dans la salle des armures. Je m'y rends sur le champ.

Sans prendre réellement le temps d'écouter les complaintes du garde quant à l'erreur qu'il avait commise, Shion abandonna le bureau pour se rendre dans la salle des armures. Décidément, le destin avait décidé que ses rencontres avec le Saint du Phoenix ne pourraient se faire que dans des conditions difficiles... Quels ennuis le Phoenix s'était-il attirés alors qu'il venait seulement de rejoindre leurs rangs après une longue absence? En quelques instants, le Grand Pope atteignit la salle des armures et il ne lui fallut pas bien longtemps pour apercevoir le corps du Phoenix aux pieds de son armure, tous deux baignant dans une marre de sang.

Mais pourquoi...

S'approchant rapidement du corps inanimé du Chevalier, Shion n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il commençait déjà à comprendre ce qui avait poussé le Phoenix à agir. Son armure, baignée de sang, avait perdu une grande partie de son éclat et laissait entrevoir les nombreux dégâts qu'elle avait subie lors des derniers affrontements. Et lorsque le Grand Pope l'effleura en s'abaissant aux côtés du mourant, il ne ressentit pratiquement rien. Une légère flamme, une infime étincelle de vie en provenance de cette armure réputée pour ne jamais pouvoir s'éteindre.

Ce n'est pas le plus urgent. D'abord Ishiro.

Si la réparation des armures était maitrisée depuis bien longtemps par le Grand Pope, ses connaissances en matière de soin laissaient bien plus à désirer. Très rarement avait-il eu l'occasion de soigner des Chevaliers blessés mais il se souvenait avoir vu à plusieurs reprises le Chevalier du Lion user de son cosmos pour de telles raisons. Posant une main sur le Phoenix, Shion concentra son Cosmos et le transféra lentement au jeune Chevalier, espérant que cette force vitale suffirait à le sauver des blessures qu'il s'était lui même causées. Pendant plusieurs minutes, ce petit manège se poursuivit, stoppant l'hémorragie du Phoenix et lui redonnant quelques forces, autant que Shion en avait le pouvoir. Et finalement, le garde se décida à revenir, accompagné d'une des Prêtresses du Sanctuaire, ne cessant toujours pas de s'accuser de l'état du Chevalier.

Occupez-vous de ses plaies, il a perdu beaucoup de sang mais il vit toujours. J'ai fait ce que je pouvais en attendant votre arrivée. Quant à vous, allez vous reposer, vous en avez besoin. Mais vous n'avez pas à vous reprocher ce qui est arrivé, Ishiro avait le droit de se trouver en ces lieux.

Le Garde acquiesça, à moitié convaincu par les propos du Grand Pope, avant de quitter les lieux en s'excusant à nouveau. Sans attendre son départ, la Prêtresse s'était mise au travail, essuyant délicatement les plaies du blessé avant de s'assurer que le sang ne s'en échapperait plus puis de les bander. Au bout de quelques minutes lui semblant une éternité, la Prêtresse se releva finalement pour prendre la parole

Je ne sais ce qu'il s'est passé ni ce que vous avez fait mais il devrait survivre à ses blessures. Mais je vous conseille de le faire porter dans un lit pour qu'il se repose... et réfléchisse à tout cela. Souhaitez-vous que je fasse quérir des gardes pour le déplacer?

A ses propos, Shion répondit tout d'abord par un sourire reconnaissant avant de décliner son offre d'appeler des gardes. Il allait s'occuper de la suite. Remerciant la Prêtresse et l'autorisant à se retirer pour retourner à ses affaires, le Grand Pope se releva pour aller récupérer quelques couvertures afin d'installer le Phoenix plus confortablement. Certes, celui-ci aurait été bien mieux dans une chambre de la Tour à récupérer mais il était clair que le Phoenix ne se contenterait pas d'une telle fin à l'histoire. Se rasseyant à ses côtés, comme pour veiller sur lui, le Grand Pope posa son regard lilas sur l'armure du Chevalier du Phoenix. Ainsi, tout était parti de là. Et comme perdu dans ses pensées, Shion demeura à cet endroit, contemplant un Chevalier et son Armure dans des états bien similaires malheureusement. Ne restait qu'à attendre que le porteur se réveille pour lui expliquer l'état de l'Armure Immortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1742
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Mar 28 Avr - 9:52

Ishiro baignait toujours dans son sang lorsqu'il entendit vaguement un garde crier de terreur en voyant le saint, presqu'inconscient sur le sol de la salle des armures. Il ne put malheureusement faire aucun geste, ayant perdu trop de sang à vouloir sauver son armure morte. Oui morte, l'armure du Phoenix pourtant immortelle ne l'était plus ... Le saint avait encore gaffé et avait foncé avant de réflechir, l'excuse d'avoir paniqué en voyant l'état de sa cloth était évidemment valable mais Ishiro allait encore apprendre de ses erreurs, du moins s'il survit ... Il entendit soudain des pas se rapprocher de lui. Quasiement privé de ses cinq sens, au bord de la mort, il reconnut la voix du saint du Bélier. aller voir Shion avant de faire une bétise s'enregistra le saint du Phoenix dans un coin de sa mémoire. Shion ne tarda pas à se pencher vers lui, le saint sentit comme une chaleur l'entourer. C'était si agréable, il n'avait jamais eu la chance d'être soigné par un chevalier d'or et voila que ça lui arrivait. Le bélier n'avait pas hésité une minute à le sauver. Mais Ishiro bien que se sentant mieux ne pouvait toujours rien faire. Il l'entendit parler au garde sans vraiment comprendre et une femme apparut tentant bien que mal de recouvrir ses plaies fermées par le cosmos dorée afin sde s'assurer qu'elles ne s'ouvrent pas. Ce n'était pas tout, Shion installa le Phoenix dans des couvertures. Il se passa un moment pour que le chevalier de bronze se réveille et se fut en sursautant se mettant assis d'un coup. Ishiro regarda ses poignets, entourés de bandages légerement rougi par le sang qu'il avait perdu tout à l'heure. Il regarda à gauche et à droite, il se trouvait toujours dans la salle des armures et vit la sienne toujours en miette. Á son chevet de fortune se trouvait Shion qui le regardait avec un grand sourire.

"Shi ... Shion ? C'est toi qui m'a sauvé ?"

Ishiro avait sa tête qui tournait et il du s'appuyer sur un coude, il ne pouvait rester assis par lui même, pas encore ... Se rendant compte de la bétise qu'il avait ... encore ... faite, Ishiro n'osa regarder le saint d'or.

"On dirait bien que tu mas encore une fois sauvé la mise, ne dit-on pas jamais deux sans trois ?"

En effet, Astre, Jack ... Si Shion n'avait pas été là pour aider le saint, il y aurait pu y avoir une guerre sainte entre Athéna et Poséidon et cela parl a faute du saint de bronze. C'est par ses dons de diplomate que le chevalier d'or put tirer d'affaire le saint du Phoenix. Et cette fois ce fut pour lui sauver la vie ce qui n'était pas rien. Le saint regarda alors son aîné.

"Je n'ai jamais eu l'occasion de te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi chevalier, Merci ..."

Ishiro marqua un léger sourire:

"Je m'étonne que tu ne sois pas fatigué de me sortie du mauvais pas à chaque fois ..."

Le saint ferma les yeux, il voulut fumer un cigare mais sachant que ça incommoderait le saint et par respect pour lui, il s'en priva. Il regarda tristement son armure de bronze qui était dans un piteux état et ce par sa faute.

"Je ne comprends pas ... Mon armure est sensée être la seule immortelle dans les quatre vingts huit constellations et elle ne peut renaître de ses cendres. Serait-ce dû au froid de Kyros ? C'est la seule explication que je vois mais je ne suis pas réparateur d'armure."

Ishiro eut l'air tout gené, évitant ainsi le regard du bélier d'or. Il savait que cet homme venait de cette région isolée, qui était réputée poru la réparation des armures. Shion devait avoir la capacité de faire quelque chose pour elle.

"Y a t'il quelque chose que tu puisses faire pour la sauver ? Comme tu as pu voir, mes connaissances en réparation d'armure sont nulles. Mais j'ai paniqué, je n'ai d'ailleurs jamais eu le besoin de la faire réparer vu son statut spécial. Je te suis déjà trois fois redevable pour m'avoir tiré de mes multiples mauvais pas, je comprendrais que tu refuses cette fois ..."

Le saint regardait ses jambe dans ses couvertures, comme un enfant qui avait fait une bétise et qui était prêt à se faire gronder par ses parents ...


Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Sam 9 Mai - 12:02

Des minutes ou peut-être des heures, peu importait réellement le temps qui s'était écoulé depuis que la Prêtresse avait placé des bandages autour des blessures du Chevalier du Phoenix. Mais le Grand Pope avait décidé de patienter à son chevet jusqu'à son réveil, ses autres tâches pouvant souffrir de quelques heures de solitude. Ainsi pourrait-il s'assurer que le Phoenix ne courait plus aucun danger et comprendre tous les détails de cette étrange situation. Pourquoi cette armure, réputée renaitre sans cesse de ses cendres, se retrouvait-elle dans un tel état? Pourquoi Ishiro avait-il pensé que se vider de son sang sur elle suffirait à la remettre dans son état initial? Même si, à vrai dire, il était assez peu étonné de cette situation au vu de l'impulsivité reconnue dudit chevalier.

Une main posée sur l'armure du Phoenix, Shion tentait de partager les sentiments qu'éprouvait actuellement l'armure dans un bien piteux état. Frappée récemment par un froid intense, elle ne parvenait plus à déployer ses ailes comme elle le faisait majestueusement par le passé. Et même si elle avait ressenti la détresse de son porteur, il y a quelques instants, elle n'avait pu trouver la force de lui apporter son aide. Tournant un regard compréhensif en direction du Chevalier inconscient, celui-ci se transforma en un large sourire de satisfaction et soulagement lorsqu'il aperçut les premiers mouvements d'Ishiro. Attendant que celui-ci reprenne totalement ses esprits, Shion ne répondit pas tout de suite à sa première question. Mais lorsque le Chevalier dut s'appuyer sur son coude pour ne pas s'effondrer tout en baissant les yeux afin d'éviter son regard, le Grand Pope posa une main amicale sur son épaule pour l'aider.

Je n'ai fait que t'offrir une partie de mon Cosmos pour éviter que tes blessures n'atteignent un point de non retour mais c'est une des Prêtresses qui a pansé tes plaies et placé ces bandages. Evite de trop les bouger pour le moment car j'ai l'impression que tu n'y es pas allé de main morte! Mais au moins, tu innoves on dirait. Je ne pensais pas qu'il faudrait te sauver de toi-même un jour!

Prononcée sur un ton amusé, la dernière phrase visait à détendre un peu le Phoenix qui semblait réellement gêné par la situation dans laquelle il se trouvait. Le Grand Pope attendit quelques instants en silence avant que finalement Ishiro ne se décide à relever ses yeux dans sa direction pour reprendre la parole. Un remerciement tout d'abord quant à l'aide qu'il lui avait apportée à plusieurs reprises suivi d'un petit trait d'humour prouvant que le Saint reprenait lentement confiance en lui. Une petite étincelle qu'il se devait de saisir s'il voulait raviver la flamme éternelle du Phoenix.

Fatigué de t'aider? Je ne crois pas que ce soit prêt d'arriver mon ami. Tu es certes plein de fougue et d'impulsivité mais doit-on considérer ces traits comme des défauts? Je n'en suis pas certain. Tu portes l'armure d'un oiseau de feu qui renait de ses cendres à chaque fois qu'il est défait. A quoi te servirait-elle si tu restais dans ton coin à attendre que les évènements se passent plutôt que de les créer toi-même? Et puis, c'est vrai que tu te retrouves toujours dans des situations compliquées mais elles se sont toujours bien terminées, non? Et elles m'ont toujours permis d'affermir ma position de diplomate. Tant que tu agis pour ce en quoi tu crois, je n'y vois personnellement aucun problème!

Ayant tenté de rassurer les doutes de son interlocuteur, la discussion se reporta bien rapidement sur l'origine de cette situation: l'armure du Phoenix. Ainsi, le froid qu'il avait ressenti provenait d'un affrontement avec le Chevalier du Cygne? Pas étonnant qu'elle se retrouve dans un tel état. Le Phoenix avait la capacité de renaître inlassablement de ses cendres lorsqu'il affrontait ses ennemis. Mais qu'en était-il lorsqu'elle se retrouvait à combattre un de ses amis? Comprendre cette situation aiderait indubitablement à lui rendre son état initial. Requête que le Phoenix ne tarda pas longtemps à lui soumettre, reprenant son état de gêne et de tristesse qu'il affichait il y a quelques instants.

Je suis désolé, je ne peux rien faire.... Sauf si tu arrêtes de faire cette tête! Bien sur que je vais t'aider! J'ai déjà eu l'occasion de comprendre et restaurer nombre d'armures de Chevaliers et je ne pense pas que l'armure du Phoenix soit plus difficile que les autres. Tu ne m'es pas redevable pour l'aide que je t'ai apportée et je suis sûr que tu ferais la même chose si la situation était inversée. Tant que tu agiras pour notre Déesse, tu pourras compter sur mon aide. Mais en attendant, avant que nous nous regardions à l'armure du Phoenix, j'ai besoin de quelques réponses. J'aurais besoin de savoir ce que tu penses de cette armure, ce qu'elle représente pour toi. Mais aussi, ce qui t'a poussé à combattre des Saints, à combattre Kyros, ton ami. Attention, ne prends pas cette question pour un reproche. Une simple volonté de mieux te comprendre mon ami.
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1742
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Mer 13 Mai - 8:15

Ishiro écoutait le saint du Bélier avec intérêt tout en regardant les bandages qui lui couvraient les avant bras. Ainsi donc une prêtresse était venue rapidement aux soins du Phoenix suite à la folie qui lui avait pris de vouloir réparé son armure tout seul. Apparemment, il aurait peut être dû écouter son maître avec un peu plus d'attention lorsque celui ci lui avait parlé des réparations d'armure lui qui, avait fini par être l'un des forgerons des chevaliers noirs par la suite. Ça lui aurait évité bien plus de problèmes qu'il ne venait d'en avoir à l'instant. Le mieux encore aurait été d'aller trouvé le Bélier d'or pour venir jeter un coup d’œil à son armure. Mais le chevalier d'or l'avait tellement aidé à le sortir de la mouise, qu'il n'avait sans doute pas pensé à lui demander un coup de main, il aurait dû. Le grand pope lui dit aussi qu'avoir aidé le saint dans les moments les plus périlleux ne l'avait aucunement dérangé en grand gros. Ishiro pensa alors qu'il était bien patient avec les autres, chose que le Phoenix avait du mal qui pour lui l'action était sa manière d'être après tout. LA patience n'était pas son truc et heureusement qu'il y avait des gens comme Shion pour équilibrer les choses. Comment croire encore aujourd'hui que cet homme acceptait de l'aider malgré son éloignement d'Athéna. Il ne pouvait croire à de la naïveté, le saint était comme ça, prêt à rendre service aux plus offrants. Le gold saint était même du genre à blaguer avec lui faisant semblant de ne pas vouloir l'aider pour son armure, tournant ça vers la plaisanterie. Le chevalier de bronze sourit également mais pas longtemps car Shion lui posa les mêmes questions que Kappa et lui raconter de nouveau son parcours vers la chevalerie noire n'était pas aisé à raconter. Ishiro se recoucha sur son lit de fortune au sol, mettant ses bras derrière sa tête en guise de coussin.

"Que penser de mon armure ? Elle est tout pour moi chevalier, elle m'a suivi dans les pires moments de ma vie, elle m'a poussé à survivre dans les pires épreuves, m'a aidé à la recherche d'Astre à travers le monde ayant perdu l'un de mes yeux à l'époque, œil que j'ai retrouvé en embrasant le vrai cosmos du Phoenix qui ne m'avait jamais quitté au fond. L'armure du Phoenix n'est pas une simple protection elle est un tout pour moi et ne faisons qu'un au combat et m'a quitté car elle ne me jugeait plus digne de la porter et le Phoenix ainsi s'endormit laissant place à l'oiseau sombre qui a voulu tous vous combattre. Pourqui celà et bien ..."

Ishiro détourna la tête du regard du Bélier pour continuer son récit dont il n'était pas très fier.

"J'ai sombré dans les ténèbres, je n'ai pas été assez fort pour endurer ce qu'il s'était passé en Asgard ayant été pratiquement seul pendant toute la bataille, me demandant quand vous alliez arriver. Malheureusement, des Berserkers avaient envahi le sanctuaire et il était impossible de laisser le sanctuaire seul face à de tels êtres. Malheureusement, sous le coup de la colère, de la haine qui m'aveuglait, je ne m'étais pas aperçu de ce qu'il se passait, je ne voulais pas croire Kyros qui m'avoua la mort de notre déesse à l'époque."

Le Phoenix regarda à nouveau son ami et continua.

"Kyros et moi nous sommes battus dans un combat à mort et il l'emporta, gelant mon armure comme tu as pu le remarquer. Ce combat restera à tout jamais encré en moi, les regrets m'envahiront toujours et ce même ceux de Kyros qui m'avoua qu'il n'aurait peut être pas dû lui non plus s'emporter à vouloir me combattre. Ce qu'il ne sait peut être pas, c'est qu'il a fait son devoir de saint, arrêtant un homme plein de haine, un ennemi de la déesse Athéna qui voulait tous vous tuer sans remords et sans amertume. L'état dans lequel j'étais n'était plus que haine, une haine qui me dévorait tout le corps."


Ishiro eut alors un visage des plus triste et continua:

"Ainsi que de la tristesse en revoyant les corps inanimés des enfants, des femmes, des hommes en Asgard. Tout cela mélangé me conduisit à l'Île de la reine morte où je pris possession de l'armure noire du Phoenix. Je voulus alors grimper les marches du sanctuaire seul mais le Dohko m'empêcha de faire un geste aussi suicidaire. L'ayant écouté, je suis allé voir els spectres pour m'allier avec eux. C'est en passant les temples du zodiaque petit à petit que je me rendis compte de la folié que je faisais. Combattant la fille de Jack O' Bannon sans vergogne, elle me rendit une parcelle de mon humanité et Kyros réveilla le Phoenix, le véritable Phoenix, me rendant ainsi toute ma lucidité et l'homme que ut as devant toi aujourd'hui."


Soufflant un coup, essuyant les larmes qui coulaient toutes seules hors de ses yeux, le saint but une gorgée d'eau, il ne fut pas simple pour lui de raconter une telle histoire surtout deux fois dans la même journée. Il posa le verre, la main encore tremblante et regarda le saint doré pour conclure son récit.

"Shion, je ne reviendrai plus jamais en tant que chevalier noir si celà t'inquiète toujours. Je me suis rendu compte de mes erreurs qui auraient peut être pu changé la donne lors de l'attaque des spectres. Je ne suis plus le même homme, je fonce toujours tête baissée mais ses expériences m'ont appris pas mal de choses aujourd'hui. Je ne peux te promettre de ne pas perdre la tête, je ne sais pas comment je réagirai si je devrais revoir Astre à nouveau mais je sais une chose, je sais que je peux compter sur tout le monde ici pour m'aider à surmonter les terribles épreuves qui nous attendent ..."


Le saint du Phoenix regarda le chevalier d'or avec un regard déterminé et d'honnêteté, il espérait avoir répondu comme il le fallait au chef des quatre vingts huit chevalier du sanctuaire ...


Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Ven 22 Mai - 20:16

S'il ne tenait aucunement rigueur au Chevalier du Phoenix, Shion avait toujours souhaité trouver le temps d'avoir une véritable discussion avec ce Chevalier si impulsif. Et le Destin semblait avoir exaucé cette demande avec perfection, même si à quelques secondes près... Bref. Même si maintes situations urgentes auraient pu requérir son aide ou ses réflexions pendant ces temps bien troubles, le Grand Pope avait aussi pour devoir d'être là quand un membre de la Chevalerie d'Athéna avait besoin de son aide. Pour réparer son armure ou bien tout simplement pour discuter de son rôle, de ses actes. Et puis, au milieu de toutes les responsabilités qui lui incombaient, pouvoir discuter avec le Phoenix, naturel, honnête, constituait pleinement une bouffée d'air pur.

Prêt à répondre à ses interrogations et visiblement plus détendu par leurs derniers échanges, le Phoenix s'était allongé pour réfléchir à la place qu'occupait son armure pour lui. Intrigué par les réponses qu'il allait lui fournir, le Grand Pope demeura silencieux, espérant qu'Ishiro parlerait réellement avec son cœur plutôt que lui apporter des réponses banales comme certains Chevaliers le faisaient parfois. Mais si Shion avait décidé de conserver une mine neutre face aux explications fournies par son interlocuteur, il ne parvint à retenir une mine surprise en entendant ce nom... Astre... Voilà bien longtemps qu'il n'avait plus entendu ce nom être cité, son vieil ami décédé malheureusement. Des questions envahissaient soudainement la tête du Grand Pope mais celui-ci se retint de les poser, l'instant ne s'y prêtant pas. Plus tard. Pour le moment, la parole était au Phoenix.

Lorsque ce dernier commença à conter les raisons qui l'avaient amené sur une voie plus obscure, le sourire du Grand Pope avait disparu de son visage. Non pas pour afficher une moue désapprobatrice mais plutôt pour partager le trouble et la peine qu'avait ressenti le Phoenix à cette époque, ainsi que celle qui se dégageait de lui à cet instant. A plusieurs reprises, Shion aurait voulu intervenir pour apporter son soutien au Phoenix mais il fallait le laisser exprimer ce qu'il ressentait sans interférer. Le plus impassible possible, il attendit que l'oiseau de feu termine son récit quant à son combat contre son ami, et lorsque celui-ci prit une pause pour essuyer quelques larmes et boire quelques gorgées d'eau, Shion se leva pour récupérer une bouteille d'un breuvage plus sympathique que de la simple eau et leur en servir un petit verre, à lui et au Phoenix.

Prends plutôt ceci, cela te fera plus de bien. Je te remercie pour toute cette honnêteté et m'excuse moi-aussi pour tout ce qu'il s'est passé. Tu n'aurais pas du te retrouver seul en Asgard comme tu l'as été. Ainsi, les choses auraient peut-être été différentes. Malheureusement, à l'époque, le Sanctuaire subissait une nouvelle attaque et un trouble s'installait en son sein suite à la mort du Grand Pope Fawn et l'apparition d'une seconde Athéna. Au cœur de toute cette confusion, je me suis rendu avec le Chevalier des Poissons au sein du Sanctuaire Sous-Marin, avec celle qui demeurait pour moi véritablement notre Déesse. Mais arrivés là bas... je ne suis pas parvenu à la protéger.

Prenant une gorgée de son verre, Shion plongea son regard dans celui du Phoenix

Nous commettons tous des erreurs mon ami, ne crois jamais que tu es le seul dans cette situation. Le tout est de savoir se remettre en question au bon moment et savoir pardonner, même à soi-même!


Quand le Phoenix reprit la parole, son discours allait plutôt dans le même sens que celui de Shion. Il lui promettait d'avoir compris ses erreurs et de faire de son mieux pour ne pas les reproduire. Il ne lui en demandait absolument pas plus. Pourtant, à nouveau le nom d'Astre fit son apparition dans le discours du Phoenix et le Grand Pope laissa volontairement entrevoir un sourire amusé. Ainsi, Ishiro ignorait peut-être la relation qui liait le Grand Pope à l'ancien Marina, cela ne pouvait qu'apporter du piquant à la discussion. Mais avant tout, il devait rendre service au Phoenix.

Cela fait deux fois que tu cites le nom d'Astre et j'aimerais réellement savoir pourquoi tu cherches à le retrouver et pourquoi tu éprouves des sentiments si hostiles à son égard. Tu ne sembles pas être au courant mais Astre était un de mes amis les plus proches. "Etait", car il est mort il y a un moment déjà. J'aimerais avoir la chance de le voir débarquer demain à Jamir pour me rendre visite mais je crains que cela ne soit plus possible. Par contre, ne te méprends pas, je ne dis pas que tu n'as pas le droit de le détester ou de lui en vouloir. Je t'explique juste cela car cette situation est plutôt incongrue mais avant tout...

Le Grand Pope se releva lentement pour aller se placer face à l'armure du Phoenix. A nouveau, il posa sa main contre celle-ci et attendit quelques secondes, les yeux fermés. Lorsque ceux-ci se rouvrirent, il esquissa un sourire satisfait avant de sortir une lame et s'entailler la paume de la main, le sang commençant à couler doucement le long de l'armure abimée.

Tu avais raison, le sang est une des composantes nécessaires à cette réparation. Mais bien heureusement, elle n'est pas la seule...

Shion commença à concentrer son Cosmos, une lumière dorée l'enveloppant doucement. Une lumière chaleureuse, amicale, presque paternelle, grandissant à chaque seconde pour illuminer la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Au bout de quelques minutes, l'aura dorée s'atténua soudainement pour se regrouper autour des mains du Grand Pope et se propager doucement à l'armure du Phoenix, comme s'infiltrant par les sillons de sang qui avaient glissé le long de l'oiseau de feu endormi, telle la vie qui se transmettait. Quelques instants après, une première fissure se refermait sur l'armure endommagée, suivie d'une seconde alors que l'Aura dorée reprenait de la puissance tout autour de l'armure du Phoenix. Difficile de savoir combien de temps la scène se poursuivit mais la lumière s'accrut jusqu'à ce que plus aucun des deux ne puisse distinguer ce qui les entourait. Et lorsque finalement, la lumière s'estompa, Shion retourna se placer sur le sol, face au Phoenix, tout aussi fatigué que satisfait par le travail qu'il venait d'accomplir, laissant Ishiro en contempler le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1742
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Dim 24 Mai - 9:37

Ishiro écouta Shion, toujours pareil à lui même, à ne jamais juger ce que faisait l'autre. Ishiro aurait pu prendre cela pour de la naïveté mais il n'en était rien. Le grand Pope était naturellement bon et cette bonté ne fit que du bien à un Ishiro tourmenté et se sentant coupable de la fuite du sanctuaire, du moins en partie. Comment avait-il pu sombrer ainsi dans la folie, il aurait pu attendre de voir le chevalier d'or au moment de son retour d'Asgard, ça lui aurait sans doute éviter pas mal de soucis par la suite. Shion expliqua calmement ce qu'il s'était passé à cet instant précis au sanctuaire, la perte d'Athéna, de l'ancien Pope. Le saint lui répondit posément:

"Oui Kyros m'en avait parlé, du moins pour Athéna. Je l'avais ressenti dans mon être à ce moment là mais j'étais tellement envahi par la haine, la folie et la détresse que je n'ai rien voulu savoir. Nous n'avons décidément eu que des soucis ces derniers temps, il est loin le temps où nous avions débarrassé la terre des spectres ... Mais bon, ce qui nous ne tue pas, nous rend plus fort non ? Regarde moi, si je n'avais pas subi de telles épreuves que ça soit physiques ou morales, je n'aurais sans doute jamais un cosmos capable de rivaliser avec un chevalier d'or aujourd'hui ..."


Le saint du Phoenix ne se ventait absolument pas, c'était un fait, sa puissance avait énormément augmenté en plus de six années de service au sanctuaire et il savait qu'il avait encore des progrès à faire s'il voudrait se débarrasser du juge de la Wyvern ou le spectre avait gagné de peu son combat. L'armure noire était sans doute la réponse au pourquoi il l'avait perdu ... Shion parla d'Astre ce qui fit froncer les sourcils du Phoenix. Ainsi donc ils étaient amis ? Ishiro ne comprenait pas comment il pouvait l'être et n'hésita pas une seule seconde à rabrouer son ami.

"Shion, je suis désolé de te le dire mais comment peut-on être ami avec quelqu'un qui nous a poignardé dans le dos par la suite, tu sais que nous avons été en guerre contre les marinas suite à l'incident que tu avais pourtant réglé au sanctuaire peu avant. Je ne me félicite pas de mon acte mais peut être qu'au fond, on aurait peut être du écouter ma paranoïa le concernant. Si j'en ai beaucoup contre cet homme, c'est suite à son humiliation contre moi alors que vous tentiez de calmer les choses. C'est pour cela qu'après la bataille des enfers, je suis parti à travers le monde à sa recherche. Pour le punir de ce qu'il m' avait ... nous avait fait."


Ishiro but du breuvage que lui avait donné le saint, ça ne valait pas un bon coup de saké mais ça lui rendait un peu de ses forces au fur et à mesure ou il en buvait. Un peu gêné de ce qu'il venait de dire et se rendant compte qu'l avait peut être dit un peu trop directement les choses, le saint se reprit:

"Mais je ne te juge pas, je suis assez mal placé pour cela, sachant que je me suis épris d'am ... d'amitié pour une des leurs ... Shion, si je revois Astre un jour, je ne peux te promettre de rester serein ... Je ferai tout pour contenir ce que je ressens pour lui ... Je compte sur vous pour m'aider si cette épreuve devrait survenir ..."


Shion avoua alors au saint que le sang était la solution pour son armure mais pas seulement. Sans attendre il se releva et s'agenouilla devant l'armure en miette du Phoenix se coupant la paume des mains. Lentement, le sang coulait pour en arroser la cloth sous les yeux ébahis du saint qui n'en revenait pas de voir son ami se blesser pour lui, pour son armure. Ishiro voulut le stopper de cet acte de folie sachant que lui avait failli en mourir mais il était bien trop faible pour y arriver, se contentant de lever le bras, restant sans voix face à un tel sacrifice. Le cosmos du Bélier d'or s'embrasa, illuminant toute la pièce des armures aveuglant les bronze saint pendant un instant. Le grand Pope se releva et s'assit à nouveau près du Phoenix, apparemment fatigué de son acte. Ishiro le regardait inquiet puis jeta un œil vers l'armure de bronze. Elle était totalement réparée. Le saint ne savait pas trop ce qui avait changé car son acte avait été le même, mais bon le saint n'avait sans doute pas les connaissances du gold saint, c'était évident. Se foutant royalement de son état de faiblesse suite à sa tentative de tout à l'heure qui n'avait pas marché, Ishiro se releva doucement, se rapprochant de son armure qui vibrait d'une vie nouvelle. Elle scintillait à presqu'à en aveugler le chevalier et elle dégageait une chaleur nouvelle. La fine couche de glace de Kyros avait totalement disparue. Le bronze saint admirait sa protection comme s'il venait de l'acquérir pour la première fois ... Ishiro, médusé, tourna sa tête vers son ami et ne pouvait que poser cette question, il avait reçu la bénédiction de Kappa mais c'était logique et c'était avant tout une marque de respect pour celui qui avait donné de sa vie pour elle:

"Je ... Je peux l’endosser ?"


Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Lun 25 Mai - 14:15

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort? C'est vrai. Et avec tous les évènements qui sont tombés sur le Sanctuaire depuis quelques temps, je pense que nous n'aurons bientôt plus aucun mal à nous débarrasser des envahisseurs Spectres si nous continuons à devenir plus forts!

Le Grand Pope avait prononcé ces derniers mots sur un ton amusé, petite boutade lancée en réponse aux premiers commentaires du Chevalier du Phoenix. Quant à sa remarque sur son potentiel équivalent à celui d'un Chevalier d'Or, Shion ne le reprit pas, plutôt heureux de voir que le Phoenix avait pleine confiance en ses capacités. Ainsi, si des Chevaliers de Bronze pouvaient faire preuve d'une telle puissance, la reprise de leur Sanctuaire se montrerait bien plus aisée, quand l'heure serait venue... en y ajoutant les compétences de stratège du Verseau. Certes, il était aussi de son devoir de guider les Chevaliers lors des conflits mais il préférait se montrer réaliste sur ses compétences et laisser la gestion militaire à ceux qui maitrisaient bien mieux que lui ce domaine.

Néanmoins, ce passé dont ils discutaient lui semblait bien lointain. Il n'y avait nul réel besoin de débattre trop longtemps de ces évènements tragiques qui ne pouvaient que les plonger à nouveau dans cette nostalgie qui avait du ronger l'esprit de nombre de Saints pendant bien longtemps. Fawn n'était plus mais s'était sacrifié pour protéger le Sanctuaire. Athéna était de retour, saine et sauve à Jamir, et devait le rester. Le présent, c'est tout ce qui devait leur importer dans ces heures difficiles. Il demeurait pourtant un point de leur discussion en attente qui ne manquerait pas de soulever des débats: Astre. Ishiro ne portait pas l'ancien Marina dans son coeur et ne s'en cachait pas. Au point de presque lui faire la morale, s'interrogeant sur les raisons qui pouvaient le pousser à être ami avec un tel être. Bien que trouvant la situation plutôt ironique au vu des évènements passés, Shion demeura quelques instants silencieux, amusé par cet étrange retournement de situation. Fort bien lui en prit car le Phoenix reprenait la parole pour nuancer quelque peu ses propos et lui citer rapidement sa propre relation avec une Marina.

J'apprécie beaucoup ta franchise et ton honnêteté Ishiro. Ce sont des qualités qui manquent malheureusement bien souvent aux gens. Je peux comprendre ce que tu ressens mais on ne peut résumer les relations aux simples évènements que l'on observe. J'ai connu Astre il y a bien longtemps, à Jamir. Alors que je n'étais pas Chevalier au service de la Déesse Athéna et lui-même n'était pas Prêtre du Seigneur Poséidon. Nous avons passé du temps ici et, même si nous savions tous deux que nous étions destinés à rejoindre des camps différents, nous nous sommes liés d'amitié, nous promettant que notre amitié ne devait nullement dépendre de notre camp ou de nos idéaux.

Comme se remémorant cette époque qui lui semblait si lointaine, si éloignée de la réalité, le Grand Pope marqua une pause pour reprendre une gorgée de son verre

Vois tu, il a toujours été clair que si, un jour, les Marinas et les Saints devaient entrer en conflit, je combattrais les Marinas sans hésiter car j'avais décidé de mettre ma vie au service de la Déesse Athéna. Cela m'empêche t-il d'être ami avec l'un d'eux? Je ne pense pas. Il faut juste savoir séparer ces deux types de sentiments. En ce qui concerne tes propres sentiments à l'égard d'Astre, je t'aurais dit la même chose s'il était encore vivant. Je ne t'aurais pas demandé de me promettre de ne rien lui faire si tu le recroisais car ce que tu ressens à son égard ne me regarde pas vraiment. Tout ce que je t'aurais demandé c'est de ne pas causer de tort au Sanctuaire. Et donc de régler tes comptes en ton nom propre, et non au nom du Sanctuaire d'Athéna, et des Saints. Et donc de ne pas te jeter sur lui s'il venait au Sanctuaire en tant que diplomate. Là, j'aurais pu t'aider à rester calme, oui!

Déjà que ses paroles n'avaient plus réellement d'importance puisque son ami Marina était décédé il y a quelques temps déjà et pas près de revenir, mais l'attention du Chevalier du Phoenix semblait maintenant totalement absorbée par son armure qui avait retrouvé toute sa splendeur. Interdit, Ishiro ne semblait oser se rendre auprès d'elle et la revêtir comme s'il attendait que Shion lui donne sa bénédiction pour ce faire. Ou que l'armure elle-même lui fasse un signe. Et lorsque finalement il se tourna vers lui pour requérir son approbation, le Grand Pope répondit

Tu sembles quelque peu circonspect par la méthode employée pour la réparer mais sache qu'il existe plusieurs façons de réparer une armure, l'une d'elle se basant sur le Sang et le Cosmos. Bien que plus rapide que les autres, elle s'avère aussi bien plus éprouvante, le Forgeron devant comprendre les blessures subies par l'armure pour y déverser son énergie cosmique et vitale selon ses besoins précis, selon ses demandes. Pas simplement au hasard. Vas y, endosse la. Après tout, elle t'a choisi, tu es son compagnon de route. Par contre, nous connaissons tous deux ton impulsivité et ton émotion du moment alors si tu pouvais éviter de bruler toute la pièce ou toute la tour en la revêtant, je t'en serais très reconnaissant...

Une petite phrase lancée avec amusement avant d'observer les retrouvailles d'Ishiro et de son armure à nouveau revenue de ses cendres...
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1742
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   Dim 31 Mai - 21:40

Shion avait beaucoup parlé avec Ishiro, non pas que ça le dérangeait mais le saint se rendit compte qu'il n'avait jamais vraiment eu de grandes discussions avec ses compagnons d'arme depuis qu'il avait acquis l'armure du Phoenix. Le saint eut un léger rictus, ça n'était pas si mal finalement de discuter avec quelqu'un. Le chevalier d'or avait raison, être plus fort après ce qu'il s'était passé au sanctuaire était plus compréhensible et obligatoire. Nous ne devions pas nous résoudre à la défaite, les spectre n'ayant gagné qu'une bataille et non la guerre. Les saints sous la volonté du grand Pope avaient pu survivre à l'invasion des troupes de Hadès et c'était plutôt positif. Shion raconta également qu'Astre était son meilleur ami et ce même avant qu'ils ne deviennent des guerriers en armure. Le Phoenix comprenait parfaitement ce lien d'amitié, n'avait-il pas fait lui même ami ami avec une marinas ? Bon ça n'était pas pareil, la beauté de la rousse l'avait scotché et le saint était jeune ... C'est à cela que le chevalier du Bélier le remercia pour sa franchise et son honnêteté, il fallait des saints du gabarit d'Ishiro plus que jamais aujourd'hui, un esprit sans détour et surtout ayant côtoyé les forces du mal, c'était devenu un atout non négligeable. LE saint était encore tellement obnubilé par Astre qu'il avait oublié qu'il était mort, Kappa le lui avait pourtant dit il y a de cela des années devant le gouffre les menant au royaume des morts mais Ishiro ne voulait y croire, sa soif de vengeance tellement grande à l’époque. Shion conseilla le saint que s'il aurait eu un compte à régler ça serait uniquement en son nom et non pour le sanctuaire. Ishiro eut un léger rictus.

"Si j'agis en mon nom, je ne vaudrais pas mieux qu'un chevalier noir Shion ... De plus , comme tu dis, Astre n'est plus de ce monde, donc aucun danger à ce niveau là de faire n'importe quoi et comme je te l'ai dit, si pareille situation devrait revenir à la surface, je vous en parlerais avant au lieu de foncer tête baissée."


Shion continua son récit parlant de la réparation d'armure, ainsi donc le sang ne suffisait pas, il faut aussi un grand cosmos. Le saint avait pourtant brûlé le sien mais apparemment, le cosmos d'un chevalier de bronze même boosté, était insuffisant. Il lui permit alors d’endosser son armure, il n'attendait que ça, il était tout feu tout flamme ! Il fit un signe de la tête approbateur, il n'allait bien évidemment pas faire des dégâts à la tour de Jamir et ce malgré son impulsivité. Sans plus attendre, le saint plaça le doigt sur le joyau du heaume de son armure qui vibra de plus belle à son contact. L'armure se sépara pour se déposer pièces par pièces sur le corps du chevalier. Jambières, ceinturon auquel deux pièces d'armure se rajouta pour avoir un aspect robe sur les côtés, plastron, fin et effilé montrant toute la finesse de l'armure, brassards, quatre épaulettes qui se mirent l'une sur l'autre et enfin le heaume recouvrant la tête du saint et laissant apparaître ses cheveux ébouriffés noires aux reflets bleuté. LE saint ne faisait plus qu'un avec son armure, elle vibrait, respirait à travers lui, son cosmos augmenta en flèche. D'abord orangé mais au fil que le cosmos d'Ishiro augmentait, son cosmos changeait de couleur pour avoir une teinte doré sous les yeux ébahis du saint qui n'allaient pas tarder à sort de ses orbites à force de l'être. La cerise sur le gâteau était son armure qui, avec son cosmos, changea de couleur, elle était d'or elle aussi! Le bronze était devenu or etla puissance de sa nouvelle cloth envahissait le saint de part en part, sur tout son corps, il sentait une telle puissance qu'Ishiro eut bien du mal à la maîtriser se concentrant surtout à la demande de Shion de ne pas tout faire exploser ici dans la salle des armures. Toute la pièce était illuminée d'or, un peu comme la lumière du Bélier lorsqu'il avait sublimer son cosmos afin de la réparer. Le Phoenix était de retour et il pouvait devenir or !

Musique de fond pour une entrée badass

Spoiler:
 

Le saint vêtu de son armure reflétant la même couleur que son ami s'avança tout doucement, marchant d'un air digne, ses brillant par des reflets jaunes et une fine aura dorée l'entourant.

"Shion, merci ... Je ne sais pas ce que tu as fait, sans doute grâce à ton sang mais je ne méritais pas un tel cadeau ... Merci chevalier, je ne te décevrai plus, je ne vous décevrai plus ..."


Lentement la teinte de l'armure redevint normale, sans doute que le fait d'augmenter son cosmos à son paroxysme en réveille sa véritable puissance. Ishiro s'accroupit près de son ami fatigué par un tel geste, un tel sacrifice de son être et lui mit la main sur l'épaule comme signe d'une immense gratitude. Le saint en avait les larmes aux yeux mais il se les essuya bien vite pour éviter que la honte ne tombe sur lui ayant un léger rictus. Le Phoenix était bel et bien de retour !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[juin 1755] La renaissance de l'armure du Phoenix ! (pv Shion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-