RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Juin 1755] Quelles ont été nos erreurs? [PV Arbhaal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Juin 1755] Quelles ont été nos erreurs? [PV Arbhaal]   Mar 14 Avr - 22:33

- Maître Rhadamanthe ne devrait plus tarder Seigneur Minos!

Un bref regard sur son subordonnés, puis un geste vif pour lui demander de se retirer. Le Spectre s'exécuta au plus vite, ne voulant en aucun cas s'attirer les foudres du Juge des Enfers. Ce dernier n'était pas de très bonne humeur et pourtant, il avait accompli sa tâche, il avait vaincu les Saints et les avait chasser de leur propre Sanctuaire.

Mais tout ne s'était pas déroulé comme il l'aurait voulu. Plusieurs "gêneurs" s'étaient glissés dans cette guerre sans que le résultat de leurs actions soit bénéfiques aux Spectres. Rhadamanthe avait été en première ligne, il avait atteint la Chambre du Pope et permis de briser les défenses du Sanctuaire, permettant ainsi l'invasion de l'armée spectrale. Mais, il avait échoué en laissant les Saints récupérer Athéna! Himmel voulait en connaitre les raisons!

Assis sur le trône de la Giudecca, ne se sentant pas vraiment confortable dans ce rôle de leader des Spectres, Himmel attendait, patiemment que le Juge de la Wyvern réponde à son appel et vienne lui faire son rapport. Son départ précipité des Enfers avait retardé cette discussion. Était-il allé voir cette femme? Cette relation, si on pouvait la qualifier ainsi, était-elle une bonne chose pour lui et son armée? Rhadamanthe n'avait pas failli à sa mission durant la guerre, mais serait-ce ainsi les prochaines fois également?

Le Cosmos du Juge de la Wyvern se fit finalement ressentir. Une porte épaisse séparait à présent les deux hommes. Le Griffon se leva de son trône et se préparait à recevoir son homologue, quand se dernier ouvrit la porte. Leur regard se croisa une première fois, mais le silence ne fut pas briser pour autant. Himmel lui demanda alors, avec un ton grave et calme, de le rejoindre.

- Entre Rhadamanthe! Toi et moi avons énormément de choses à nous dire. J'attends ton rapport sur cette Guerre Sainte, toi, qui nous a ouvert la voie vers la victoire!

Un léger sourire apparut enfin sur les lèvres du Griffon, mais durerait-il? Il est vrai que la Wyvern méritait les honneurs pour sa prestation durant la Guerre, mais sa relation avec une Marina, une potentielle future ennemie pourrait faire en sorte que ses exploits ne s'en retrouvent reporter en second plan. La relation entre les deux hommes, et par conséquent la solidité de l'armée spectrale allait se jouer ici et maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Quelles ont été nos erreurs? [PV Arbhaal]   Mer 15 Avr - 15:19

Suite au départ de ma douce Satine, j'avais pris le temps de rassembler mes pensées. Faire le point suite à tous ces évènements. Lorsque je ressentis l'appel cosmique, mon étonnement fut de courte durée. Cette entrevue demeurait prévue, attendue même. Je quittais donc sans tarder mon palais pour gagner Guidecca, où m'attendait déjà le régent des enfers. Un juge au même titre que moi, et disposant pourtant d'une responsabilité que je ne lui enviais aucunement. Dès que j'eus passé les lourdes portes qui me séparait de Minos, je devinais à son sourire qu'il attendait beaucoup de moi. Cet entretien n'aurait rien de plaisant, pour aucun d'entre nous. Je le saluais d'un signe de tête et d'un vague rictus, apparentait à un début de sourire formel. Voir son visage familier ravivait une rancœur éprouvée durant cette guerre sainte, et qui ne demandait qu'à s'exprimer dans tout son éclat. Mais chaque chose en son temps. Signe volontaire de sa supériorité hiérarchique, Minos se tenait légèrement au dessus de moi. Soit. Cela ne changerait rien à ma franchise.

Je suis heureux de te revoir, Minos. Ne t'ayant pas croisé sur le champ de bataille, je craignais le pire...

Et c'était vrai. Durant toute cette maudite guerre sainte, je n'avais eu de cesse de m'interroger sur l'avancée pour le moins fastidieuse du régent des enfers. Au vu des innombrables trahisons que nous avions eu à subir, l'éventualité d'une attaque coordonnée sur le juge du griffon n'était pas à exclure.

Notre vague d'assaut pénétra assez facilement dans le Sanctuaire, et ce fut le chevalier d'or du Taureau qui stoppa notre avancée. Un puissant guerrier mais trop inexpérimenté pour me vaincre. Suite à sa mort, cet homme se releva en tant que chevalier noir, ce qui facilita d'autant plus notre ascension. C'est à partir de ce moment que les choses sont devenues chaotiques...

Nous allions entrer dans le vif du sujet. Je ne devais pas accuser directement Minos, mais je tenais à ce qu'il réalise qu'il avait une part de responsabilité dans nos problèmes.

Ishiro nous a allégrement trahi, en rejoignant les Saints. Tout comme Kyro, le pouilleux que tu semblais connaitre à la cathédrale. Ce paysan tenta de me barrer la route, et s'enfuit en m'ayant fait perdre un temps précieux. Sans l'intervention opportune de Dracul, qui s'opposa à un Ase, je serais rester coincé dans les strates basses du Sanctuaire. Une fois à la maison du lion, suite à ma victoire sur ce traitre de phénix noir, le Grand Pope tenta de me convaincre de l'impact des manigances d'un dénommé Pséma, qui aurait manipuler nos armées pour nous pousser à attaquer le Sanctuaire.

Mon regard scruta le visage de Minos pour déceler un semblant de surprise sur son visage à l'énoncé du nom de Pséma. Le connaissait-il ?

Je profitais alors de l'intervention de Shizuo du Bénou, et de Mary grande prêtresse de Poséidon, pour tromper les dernières défenses du Sanctuaire et me rendre au temple d'Athéna où je mis la main sur le nourrisson dans lequel s'est réincarné la déesse aux yeux pers. Le Grand Pope accepta alors sa défaite et ordonna la retraite de ses troupes, suite à la destruction de la statue de sa déesse par mes soins. Mais un dénommé Eren profita du chaos ambiant pour me défier et m’ôter le peu de forces qu'il me restait. Sans son intervention, Athéna serait actuellement entre nos mains...

Une lueur de fureur contenue s'embrasa dans mes yeux au souvenir de cet épisode frustrant. Je pensais que mon rapport de bataille était assez complet. Mais Minos devait comprendre un fait important...

Si ce Pséma est bien responsable du revirement de certains chevaliers d'or, nous lui devons une bonne part de notre victoire. J'ignore les termes de ton alliance avec les Ases, mais aucun d'entre eux ne nous a soutenu. Au contraire, ils nous ont mis des bâtons dans les roues. Idem pour Kyro. Hormis la grande prêtresse de Poséidon, personne n'a appuyer nos armées, et je pense que nous avons des comptes à exiger de la part de ceux sur qui nous comptions.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Quelles ont été nos erreurs? [PV Arbhaal]   Mar 21 Avr - 23:27

Himmel écoutait calmement son compagnon lui relater les événements qu'il avait vécu durant cette Guerre Sainte. Quelques informations étaient déjà parvenu à l'oreille du Régent des Enfers, comme la trahison du Chevalier Noir du Phoenix, même si le mot "trahison" n'était pas le plus adéquate à la situation. Après tout, l'ancien Saint n'avait pas juré allégeance à la cause des Spectres.

C'était le risque à prendre en recrutant des mercenaires. Ils ne servaient que leur propre intérêt et ce dernier changeait parfois très vite. Kyro avait été un autre parfait exemple de l'échec de cette approche. L'ancien Marina avait passé plus de temps à mettre des bâtons dans les roues aux Spectres plutôt que de remplir le contrat qu'il avait établi avec le Griffon. D'ailleurs, combien de contrats avait-il accumulé durant cette Guerre? Oui, clairement, on ne pouvait faire confiance à ce genre d'individus!

La Wyvern continuait son discours, parlant alors de l'aide que la Prêtresse de Poséidon leur avait apporté, lui permettant d'atteindre le Temple d'Athéna et de briser les défenses du Sanctuaire, mais aussi de s'emparer d'Athéna! Et sans l'intervention de chef des Asgardiens, la réincarnation de la Déesse de la Justice serait en leur possession à présent!

Un autre dont la parole ne valait rien visiblement. Non seulement les Ases avaient failli à leur parole d'aider les Spectres dans leur entreprise de conquête du Sanctuaire, comme ils avaient œuvré contre eux! Himmel avait appris beaucoup durant cette Guerre. Mais, force est de constaté que sans l'intervention de ce "Pséma", les choses ne ce seraient peut-être pas aussi bien passé. Mais, après tout les coups bas et traîtrises dont ils avaient été victime, le Griffon n'allait pas se plaindre du résultat. Il prit finalement la parole après la fin du récit de son compagnon.

- Chaque chose en son temps! Je n'ai pas l'intention de leur courir après! Ils finiront pas venir à nous, le destin se chargera de cela. Et c'est à ce moment là que nous leur ferons regretter leurs actes! Pour le moment, nous devons savourer notre victoire, même si j'admets que la perte d'Athéna est un coup dur pour les prochaines ambitions du Seigneur Hadès, mais qu'importe. Nous avons de quoi y parvenir! Cependant - lui-dit, tout en s'avançant vers lui - j'ai une question à te poser, et je souhaite que tu me répondes en tant que Juge de la Wyvern, comme le fidèle serviteur du Seigneur Hadès que tu es, et non comme l'amant de cette femme!

Himmel avait surveillé l'avancée de ses hommes pendant cette guerre et la relation entre son homologue et la Marina n'était pas passé inaperçu.

- Pouvons-nous vraiment faire confiance à cette Prêtresse de Poséidon? Ta relation avec elle me préoccupe Rhadamanthe! Je ne fais pas plus confiance aux Marinas qu'aux Ases, c'est pourquoi je veux savoir à quel point tu estimes cette femme?

C'était une question délicate, à laquelle la Wyvern pourrait tout simplement refusé de répondre ou même s'en offenser. Mais qu'importe, Himmel devait savoir s'il pouvait faire confiance aux Juges! Avec la manière dont Gilles avait obtenu son nouveau statut, le Griffon devait s'assurer de pouvoir faire confiance au Juge de la Wyvern!
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Quelles ont été nos erreurs? [PV Arbhaal]   Mer 22 Avr - 18:04

Je m’étais attendu à cette question, mais pas aussi rapidement. Machinalement, je sentis mon poing se refermer, et je dus faire un certain effort pour me décrisper. Je comprenais la position et les inquiétudes de Minos, mais la légèreté avec laquelle il venait de traiter ma rancœur à l’encontre des traitres qui avaient entravés notre guerre, ne mettait en rage. Ishiro, Eren, Kyro, les Ases en général… Je n’allais certainement pas attendre que le « destin » ne les ramène aux Enfers. Quoiqu’en dise ou en pense le juge du griffon, je comptais bien leur faire payer leurs actes dans le sang et la souffrance. Même si je devais endosser cette responsabilité seul. Au final, je commençais à saisir le réel but de cette visite de courtoisie d’après-guerre. Minos se moquait bien de notre victoire. Seule son inquiétude concernant ma fiabilité, et le degré d’influence que devait posséder Mary sur ma personne l’intéressait. Révolté par son faible intérêt pour le sort de nos traitres, je faillis le gratifier d’une réplique acerbe. Mais au final, n’ayant pas à rougir de ma relation amoureuse, je pris la décision de jouer franc-jeu pour éviter de semer la suspicion dans l’esprit du régent des enfers.

Tout comme le seigneur Hadès a le bonheur de compter dame Perséphone à ses côtés, la grande prêtresse de Poséidon est ma reine. Notre relation n’impacte ni son camp, ni le nôtre, et nos fidélités respectives demeurent respectées. Si nous devions un jour déclarer une guerre contre les marinas, je serais le premier spectre sur le champ de bataille. Mais je refuserais de combattre la Grande Prêtresse, et elle en fera de même.

Tout était dit. L’amour ne faisait pas de moi une brebis galeuse, ou un traitre en devenir. Après notre dernière discussion, Satine avait enfin saisi l’homme que j’étais et jusqu’où pouvaient m’entrainer mes lourdes responsabilités. La mort serait son avenir, inéluctablement, et je serais là pour en être le visage le moment venu.

Je n’ai commis aucun acte susceptible d’attiser ta méfiance sur mes intentions, Minos. Bien au contraire. Tu as désormais un choix clair. Te fier aux actes factuels et à cette victoire sur le Sanctuaire à laquelle j’ai contribué de manière déterminante, ou rester engluer dans les affres du doute, et songeant à ce qui pourrait advenir dans un futur incertain. Or, je ne pense pas que tu sois homme à crier avant d’avoir mal…

Depuis mon arrivée aux enfers, j’avais toujours soutenu le régent des Enfers. Je pensais avoir conscience de la charge qui pesait si lourdement sur ses épaules, et je n’avais aucune envie de le faire choir de son trône. Un régent isolé ne pouvait qu’affaiblir l’ensemble de nos armées. Fort de cette conviction, je tenais à demeurer franc et direct envers mon pair. La transparence garantirait une relation de confiance sur le long terme, à laquelle j’aspirais.

J’ose croire que mes propos suffiront à apaiser tes inquiétudes à mon égard, Minos. Toutefois, je préfère te prévenir. Cette guerre sainte fut une réelle source de souffrance et de frustration, et ce serait un aveu de faiblesse de notre part de ne pas répondre à l’épée par l’épée. Que tu l’accepte ou non, je vais traquer les ennemis des enfers qui ont trahi leur parole à notre égard. Je ferais d’eux des exemples pour ceux qui auraient la tentation de se moquer des armées du seigneur Hadès. Cela rendra probablement nos futurs alliés moins nombreux mais plus fiables.
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Juin 1755] Quelles ont été nos erreurs? [PV Arbhaal]   Jeu 21 Mai - 0:09

Les mots de Rhadamanthe n'avait fait qu'attiser un peu plus les doutes du Griffon. Ainsi, la Wyvern était sur la défensive, tentant de faire passer ses exploits au combat comme un atout incontestable de sa loyauté envers Hadès. Cependant, il faisait fausse route. Himmel n'en doutait pas, pas le moins du monde. Mais il savait, aussi bien que tout le monde, l'impact et l'influence qu'une femme pouvait avoir sur un homme, lorsqu'elle savait user ses charmes à bon escient.

Même s'il était un combattant impitoyable, Arbhaal était tombé dans les mailles de l'amour, ce qui pourrait le rendre dangereux pour ses paires. Il se daigna finalement à lui répondre. Puisqu'il avait ouvert le jeu, Minos en ferait de même!

- Je crains que tu ne sous-estimes le pouvoir que cette femme peut avoir sur toi Rhadamanthe! D'ailleurs, tes mots le montrent bien! Tu refuseras d'affronter cette femme dis-tu? Et si tu es le dernier rempart entre Hadès et les Marinas, si tuer cette femme est le seul moyen de maintenir ton Dieu en sécurité? Que feras-tu? Ta loyauté ira envers notre Seigneur ou envers la Prêtresse de Poséidon? Les actes passés ont leur poids tu as raison, mais les intentions futures sont toute autant importantes. Du moins, pour un homme dans ma position, qui se doit, pour mener ses hommes vers la victoire, d'avoir toujours un pas d'avance sur l'ennemi! Que se passerait-il si le Juge en qui je dépose le plus de confiance nous trahissait de la sorte? C'est pourquoi je t'ai demandé de me répondre en tant que Juge de la Wyvern et non en tant qu'homme...Arbhaal!

L'appeler par son véritable nom était un signe clair qu'il s'adressait à l'homme avant tout, et non seulement au Juge. Commençant à tourner autour de son interlocuteur, les mains derrière le dos, il reprit son discours.

- Les Marinas sont nos ennemis, jusqu'à preuve du contraire. Je ne doute pas de l'aide qu'elle nous a apporté, mais si en tant que Prêtresse elle n'est pas capable de contrôler son armée, alors je crains le pire. Tu sembles pourtant lui faire confiance, mais j'ai peur que cela ne soit que le premier pas pour qu'elle puisse te manipuler!

Il le regardait dans les yeux. C'était une possibilité et Arbhaal pourrait se sentir indigné face à de telles insinuations, cette théorie n'était pas à écarter.

- Je ne m'opposerai pas à cette relation, tant que je suis sûr que tu sauras respecter tes obligations et la tâche qui t'incombe en tant que Juge de la Wyvern. Toi comme moi avons tout sacrifier pour notre Seigneur, rien ni personne ne doit s'immiscer entre nous et notre devoir en tant que Spectre d'Hadès. Je te demande juste de garder une certaine méfiance vis-à-vis de cette femme. Elle est une marina, et même si tu te refuses à le croire, elle serait bien capable de choisir les siens plutôt que toi. Garde-bien cela à l'esprit Rhadamanthe!

Minos lui tournait finalement le dos et repartait lentement vers le trône, s'arrêtant et tournant légèrement la tête.

- Quant à ceux qui nous ont trahi durant cette guerre, ne te montre pas si impatient! Chaque chose en son temps. Notre position actuelle est fragile. Nous ne pouvons commettre de faux pas et nous précipiter. Tant que nous sommes en possession du Sanctuaire nous gardons un avantage sur les Saints, mais la perte d'Athéna nous rend vulnérables malgré tout! Avant tout, il nous faut regarnir nos armées, entraîner les nouveau venus et les préparer pour les futurs combats. Puis-je compter sur toi Rhadamanthe?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Juin 1755] Quelles ont été nos erreurs? [PV Arbhaal]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Juin 1755] Quelles ont été nos erreurs? [PV Arbhaal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-