RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Post GS] Chasse à l'homme (Jack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magnus


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 192

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: [Post GS] Chasse à l'homme (Jack)   Mar 21 Avr - 21:34

Le vent soufflait sur les voiles. Elles gonflaient, gorgées de bourrasques tels les seins d’une femme. Le tissu, orné de carmin et de gris claquait contre l’air. Malgré la mer agitée en cette nuit de tempête, la cale du navire demeurait étrangement silencieuse. L’Ormen Lange serpentait sur l’eau. Son capitaine maîtrisait la mer, il en était le dompteur. La gueule reptilienne de la proue dévorait l’océan à mesure qu’il quittait la Grèce. Au sommet, le pavillon asgardien nageait sur le vent. On pouvait pourtant entendre l’équipage à l’effort, tirant les cordages, resserrant les nœuds… Parfois, certains osaient tourner leur regard vers la porte de la cabine du capitaine. Depuis leur départ, celui-ci était resté enfermé dedans.

Son doigt suivait la valse féline de la flamme. Celle-ci tournoyait contre sa peau telle une jeune pucelle. Il ne ressentait pas la douleur du feu, seule la volupté de celui-ci l’atteignait. Il s’agissait d’un voile de satin caressant lascivement son doigt. Magnus s’affaissa dans sa chaise. Il poussa un long soupir. Rarement sa mine pouvait être aussi austère. À l’intérieur de la cabine, il pouvait sentir la température chuter. Bientôt il arriverait en Asgard. Il ne pensait pas aller contre les ordres d’Eren. Après tout, ceux-ci étaient clairs : liberté totale quant à la participation des Ases dans cette bataille. Gamma avait décidé de se retirer. La raison de son départ était posée sur son bureau. Elle était source de nombreuses questions.

La surprise de l’équipage de Magnus fut grande lorsqu’à peine leur capitaine avait-il amarré sur les terres d’Athéna que le voilà de retour, prêt à retourner dans les Terres du Nord. Aucun d’eux ne comprenait et le Serpent ne leur expliquerait pas. Il était leur chef, aucun ne questionne, aucun n’attend, tous agissent. Finalement, le Guerrier Divin éteignit la bougie de ses doigts et attrapa une énième fois le mot qui lui était adressé.

Citation :
Cher ami,

Cela faisait bien longtemps que nous ne nous sommes vus. Retrouve-moi au plus vite, tu connais le chemin.

Jack O’Bannon

Le sale vieux. Comment pouvait-il être encore en vie ? Mary était censée s’en être occupé. Il s’agissait de la condition à laquelle il l’avait aidé à prendre le pouvoir dans le Monde Sous-Marin. C’était un jeune homme qui lui avait fait passer ce mot en toute discrétion, feignant de se heurter à lui alors qu’il finissait de discuter avec Minos. Le sort s’acharnait donc contre lui. Posant nonchalamment les jambes sur son bureau, il agrippa une bouteille de rhum qu’il versa dans un verre. Pensif, il esquissa un sourire moqueur.

Le chien… Décidément, il ne saura jamais quand me laisser en paix.

Magnus but une gorgé de son breuvage alcoolisé, réchauffant son œsophage et bientôt tout son corps dans un frisson instinctif. Le visage en l’air, le Guerrier de Phecda faisait tournoyer son verre. Il était bien dommage qu’il ait dû quitter le champ de bataille si tôt. Non pas qu’il était d’humeur belliqueuse, point du tout. Il était plutôt curieux. Il avait fait deux rencontres intéressantes. D’abord, il rencontra Phantasos. Bien d’immorales idées le harcelaient à mesure qu’il se remémorait ses superbes courbes et son visage aussi intact que celui d’une poupée. Dommage qu’il soit forcé de la briser, elle et tous ses dieux. Tous sur sa liste rouge. Puis il y avait elle. Il ne l’avait pas vu mais grand Dieu, il était un maître pour ce qui était de son talent sensoriel quant au cosmos et il ne pouvait se tromper, Ceridwen était présente. Encore des regrets, il aurait voulu finir cette valse commencée il y a bien des années et puis, cela aurait été l’occasion rêvée pour la ramener à Asgard, là où est sa place, morte ou vive.

Oui, Magnus avait des projets au Sanctuaire mais ceux-ci furent avortés par le mystérieux message de Jack. Depuis sa félonie, le père de Mary n’avait cessé d’envoyer assassin sur assassin à la poursuite de celui qui fut Général du Kraken. Si jamais aucun n’avait réussi à ramener sa tête, le vil Serpent n’était pas dupe, jamais un vieux tordu tel que Jack n’aurait abandonné sa quête vindicative et Magnus était bien placé pour le savoir. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de douter que ce message ne soit qu’un piège. L’O’Bannon est bien trop direct pour tenter une approche aussi subtile. Les deux hommes étaient similaires sur bien des points. Aucun d’eux ne voyait la morale comme une barrière, bien au contraire, elle était une porte ouverte. Pour l’un comme pour l’autre, tous les moyens étaient bons pour obtenir ce qu’il voulait. Magnus devait avouer qu’il était bien curieux de savoir ce que cet homme qui, pas plus tard qu’hier voulait sa peau voulait à présent le rencontrer. Il lui fallait réfléchir calmement à tout cela et pour l’heure, il lui fallait rentrer en Asgard.

Ils ne cesseront donc jamais… prononça-t-il las.

Il tira d’un de ses tiroirs un étrange fragment métallique. Les reflets orangés se mêlaient dans un fascinant mélange à l’émeraude des iris serpentine. Il s’agissait du dernier lien qui unissait encore Magnus au Sanctuaire Sous-Marin, un morceau de son ancienne Scale du Kraken qu’il contemplait avant de tomber dans les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Post GS] Chasse à l'homme (Jack)   Jeu 23 Avr - 1:21

Dans les brumes d'Avalon !


Le drakkar fendait les flots. Soudain, une purée de pois semblait être tombée dans cette partie de ce bras de mer entre France et Angleterre. Des sons de cloche se faisaient entendre en même temps que des souffles dans les brumes, des sons de cor se répercutaient entre les vagues. Le vent s'affaiblissait lentement au point où le navire prit de plein fouet une vague qui le fit danser vers le septentrion. Dans un sens, le navire n'obéissait plus à son Maître pendant quelques minutes. Etait-ce voulu ? Oui, très certainement. Le tocsin se fit de plus en plus fort au moment où une forme humaine fit son apparition entre les vagues. Elle était assise sur un morceau de rocher recouvert de moules et d'algues noirâtres...

- Kaptajn, Åh min ..

Il ne terminait pas sa phrase qu'un cri semblait venir dans les profondeurs des eaux pour lui intimer le silence. Les cloches se remirent à voler dans un éclat sinistre, on ne les voyait pas, ni clochers et aucun village sur la côte. Voyait-on une côte tiens ? Non. Le brouillard était aussi dense que de la fumée cendrée. Soudain, la forme humaine se mit à marcher sur les flots au grand dam de l'équipage qui n'en croyait pas ses yeux ! Ils en avaient vu pourtant des choses bizarres depuis que leur Capitaine était leur Capitaine. Oh mon Capitaine, mon Capitaine... Toute cette clameur poétique aurait pu s'élever dans les airs quand l'homme des mers disparut brutalement. Un vent frais se fit sentir enfin, la brume semblait se lever au grand bonheur de tout le monde, quand, un par un, ils se retournèrent pour voir un homme assis sur la proue du navire. Aucune armure, aucune arme, juste l'éclat lumineux de ses binocles qu'il rajustait sur ses yeux avec le bas de la paume de la main. Juste de longs cheveux écarlates qui coulaient comme du sang sur ses épaules, un visage albâtre et assassin et en prime, un lourd manteau azuréen liseré de carmin l'entourait de sa lumière.

- Asshole! Du må hellere til at blokere dig ud! N'hésitait pas à crier un marin présomptueux.
(Connard ! Tu as intérêt de te barrer de là !)

- Og du, hvis du ønsker at leve i det mindste sige hej!
(Et toi, si tu tiens à vivre, dis bonjour au moins !)

Entendre la réponse dans sa langue maternelle fit chuté la peur des matelots. C'était sûrement un Guerrier d'Asgard ! Un sourire se passait entre eux comme un souffle de soulagement, s'ils avaient su ! Le regard émeraude de l'inconnu se retournait peu à peu vers celui qui était la raison de sa venue. Il ne le toisait pas mais il n'était pas venu ici pour faire la causette non plus sur la pluie et le beau temps. Putain ! Cela faisait trois heures qu'il était Grand Prêtre de Poséidon et qu'il était encore sur les vieilles affaires... Magnus du Kraken... Non.... Magnus de Gamma désormais, déserteur avant de devenir félon, voilà qui promettait un beau tableau dans ce cadre majestueux ! Jack n'était pas du genre à aimer ce genre de type, il était plus à les faire juger... Non... exécuter sans sommation sur la proue d'un navire ! Cependant, l'Histoire avait parfois ce genre de drôlerie qui pouvait sauver la vie d'un homme, la parole d'une femme ! Mary lui avait donné l'immunité et le pardon, soit. Cette décision était irrévocable et il comptait pas revenir dessus. Ses pupilles continuaient à le fixer comme un serpent regardait une souris, il avait toujours cette fière allure.... Voilà un Kraken comme il aurait voulu en avoir, pas de ces Caedus et autres... Ouais, le Monde était mal fait !

- Magnus løftet om Mary står. Med tiden som ypperstepræst, vil jeg holde det som er vores love, men .... Jeg kender dig godt nok til at vide dine ambitioner og også din afsky for Guds ting, der adskiller os for evigt, jeg er her, fordi Llyr behov dig! Og det er ikke for at føre krig, jeg ønsker blot at hjælpe en tidligere kammerat til at stige til det højeste rang af hans folk! Du har tillid til din besætning? Hvis ja, vil de leve, hvis ikke ...
(Magnus, la promesse de Mary tient toujours. En temps que Grand Prêtre, je maintiendrai cela comme le veut nos lois, mais.... Je te connais assez pour connaître tes ambitions et aussi ton dégout des Dieux, chose qui nous sépare pour toujours, je suis là car Llyr a besoin de toi ! Et il ne s'agit pas de faire la guerre, je veux simplement aider un ancien compagnon à se hisser au plus haut rang de son peuple ! Tu as confiance envers ton équipage ? Si c'est oui, ils vivront, sinon...)

Le premier round commençait entre le serpent et le nouveau Grand Prêtre, est ce que cela finira dans le sang ? Jack ne cachait pas qu'il était prêt à une telle éventualité et son cosmos agressif le démontrait sans peine. Son regard avait gardé à la fois de la tristesse et de la rancoeur pour Magnus, mais une promesse restait une promesse...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Magnus


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 192

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Post GS] Chasse à l'homme (Jack)   Lun 25 Mai - 23:23

Une onde accomplissant sa révolution dans les flots de minuit. Ce simple écho suffit à réveiller Magnus. Celui-ci semblait agité. La sueur perlait déjà sur son front alors que la vibration qui le fit sortir de son sommeil lui parut reconnaissable. Trop reconnaissable. Il eut à peine le temps de se remettre de ses émotions que le Guerrier Divin percuta ses meubles de plein fouet. En effet, son navire tremblait. Les vagues le percutaient plus que de raison et il fut bientôt tout aussi agité que l’esprit de son capitaine. Magnus se releva aussitôt, se hissant à la paroi d’un hublot de la cabine. Il n’y voyait rien. S’il faisait effectivement nuit, il n’empêche qu’il lui était impossible de discerner les cieux de la mer. Un épais manteau de pois flottait à présent dans la jonction entre les deux plans. Si n’importe quel marin y aurait vu une quelconque superstition de mauvais présage, Magnus voyait bien que chaque particule de ce brouillard était calculée, contrôlée, millimétrée. Pourtant, il les rejoignait sur un point : cela n’augurait rien de bon. Il ne connaissait que deux personnes capable de faire tant d’effort pour s’introduire en bonne et due forme et malheureusement, l’une de ces personnes n’était autre que lui. Quant à l’autre…

Le Serpent de Gamma frappa son poing sur la table. Il venait de viser le mot qui lui avait été adressé. Le vieux loup, il semblait décidé à rencontrer Magnus au plus vite. Pourquoi envoyer un messager si on n’est même pas foutu de laisser un délai ? Le Félon reconnut sa voix par-dessus le tocsin et l’étonnement de son équipage. Si le vicieux stratège avait de quoi s’inquiéter de celui qui était derrière cette porte, il ne put s’empêcher de laisser s’échapper un sourire sibyllin de ses lèvres. Très vite, celui-ci se mua en un rictus venimeux. Après avoir fui si longtemps, il semblait temps pour un face à face. Il ouvrit la porte de sa cabine et se dirigea vers le pont.

Son allure se voulait plus fière que jamais. Magnus s’amusait de le savoir sur son navire, son propre terrain. Si n’importe qui aurait cru à une preuve de courage, le Renégat connaissait bien trop Jack pour savoir qu’il ne s’agissait que de provocation. Il était, lui aussi, un homme de spectacle.

Éloignez-vous pauvres idiots si vous tenez seulement à vivre ! cria-t-il à ses hommes.

Lorsque ceux-ci s’éloignèrent, laissant le champ libre aux retrouvailles sulfureuses entre les deux hommes, Magnus s’étonna de ce qu’il avait en face de lui. À la stupeur de tous, Gamma ricana d’affront à nouveau, alors même que son adversaire se tenait sur la proue serpentine de son drakkar.

Je suis surpris de te revoir dans cette forme. Tu parais même plus jeune que moi …maître.

Cela ne posait aucun problème à Magnus de parler de la sorte. Il était de ces hommes connut pour ne pas alourdir leur esprit de concept tels que la merci et l’honneur. Mais en effet, la surprise était pourtant capable de l’atteindre. Jack O’Bannon était celui qui lui avait tout appris. Alors qu’il était arrivé démuni, au paroxysme de sa folie en Atlantide, c’était bien ce vieil homme qui avait décidé de le prendre sous son aile. Jamais les plans traitres de Magnus n’auraient pu voir le jour s’il n’avait reçu l’enseignement du Prêtre de Poséidon. S’il était bien une chose qui amusait encore l’ancien Kraken c’était de voir à quel point Jack avait pu être aveugle à son égard alors même qu’il avait reçu tant de mis en garde. Pourtant, cela restait le passé et depuis ses retrouvailles avec Mary, Magnus voulait en faire l’amende.

Son apparence actuelle restait pourtant étonnante. La vigueur de la jeunesse coulait assurément dans ses veines. Il en avait même retrouvé sa carmine chevelure si bien que les deux hommes se ressemblaient bien trop aux yeux des matelots qui devaient sûrement penser avoir bu bien trop de rhum ce soir. Mais pour ne prendre aucun risque, le maître du vaisseau passa tout de même à la langue commune. Il ne voulait pas que le contenu de cette confrontation s’ébruite en Asgard.

Je vois. Depuis toutes ces années, tu dois sûrement être déçu de ne plus voir mon visage sur toutes les affiches d’Atlantide. Toutefois, j’ai cru mal entendre. Il me semblait m’être allié à Mary pour la placer sur le trône du Sanctuaire Sous-Marin. Comment se fait-il que la place te soit finalement revenue ?

Avait-il donc éventré ces chiens du Sénat pour rien. Cette seule pensée suffit lui faire serrer le poing. Jack était lui-même un membre de cet ancien Sénat mais tout comme Magnus et la fratrie O’Bannon, leur haine de ces dirigeants sclérosés leur était bien plus grande que la nausée que chacun d’eux leur inspirait. Les abattre n’avait été en rien une décision difficile à prendre mais ce jour-là, Magnus ne s’était pas étonné de ne pas trouver Jack parmi les cadavres. Son mentor avait toujours eu le chic pour se trouver au bon endroit au bon moment.

La suite fit bien plus réagir Magnus. Il s’en amusa tant qu’il se retint à nouveau de rire au nez de Jack. Aider un dieu ? Si le Serpent avait la conviction de connaître par cœur son ancien maître, il ne semblait plus en être de même pour lui.

Au risque de faire dans les clichés, tu dois vraiment être désespéré pour venir jusqu’à moi me demander de l’aide. Et dire que je t’avais fui toutes ces années… Si j’avais su que le but de tous ces assassins que tu m’as envoyé n’était pas de me faire pendre mais de me recruter, j’aurais peut-être été plus sympathique à leur égard… s’amusa-t-il. Cependant, ne crois-tu pas que tu devrais être celui à me rembourser une dette. Tu n’es pas sans savoir que j’ai sauvé d’une mort assurée l’une de tes filles. Pas Mary bien sûr, elle n’a jamais eu besoin de moi pour sauver sa peau. Non, je parle d’Ann. J’ai même été plus que clément de laisser Haiken entrer en Asgard pour la récupérer alors que nos frontières sont fermées à tout étranger.

L’imposant Guerrier Divin s’avança en direction de Jack. Le cliquetis de sa lourde armure résonnait sous le lourd manteau cachant la majeure partie du métal d’obsidienne. Enfin face à son mentor, Gamma posa un pied sur sa figure de proue. À présent au même niveau, Jack avait tout le loisir de ressentir voire sentir l’aura empoisonnée du Serpent.

Si je croyais en un quelconque dessein divin, je dirais que ce destin est des plus horripilants.

D’un geste théâtralisé, le God Warrior écarta grand ses bras laissant le loisir au Prêtre de Poséidon de découvrir la sombre God Robe de Jörmungand, le Serpent tueur de dieux. Chacune de ses noirs écailles mêlaient reflets rubescents et violacés tout en abritant en leur creux l’un des saphirs d’Odin.

Pourquoi devrais-je avoir confiance en mon équipage quand j’ai déjà dédié cette confiance à ce navire tout comme ces matelots que tu vois là. Chacun de nous ne sommes qu’un organe permettant à ce corps marin de voguer. Je n’ai pas besoin d’avoir confiance en eux tout comme ils n’ont pas besoin de me suivre. Notre seule nécessitée sur ce pont est revient à l’Ormen Lange.
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Post GS] Chasse à l'homme (Jack)   Mer 27 Mai - 14:35

Disciple peu docile !



Le serpent d'Yggdrasil aimait dévorer ce qu'il avait adoré. Cette haine contre les Dieux dont il ne cessait de s'enorgueillir lui allait bien, mais, ceci dit, les Dieux continuaient de veiller sur lui avec attention ou crainte. Peu importait le pourquoi, c'était un fait ! L'armure qu'il portait, la pierre précieuse qu'il avait à son ceinturon en était l'exemple le plus probant. Un sourire sardonique aux lèvres, il relevait aussi qu'il parlait toujours autant. Une vraie bavarde, pire que son ancien Maître ! Ses cheveux de sang flottant dans le vent froid de la Manche, ses pupilles émeraude ne cessaient de l'observer sans l'interrompre un seul instant. Les mains posées sur ses cuisses, le regard légèrement relevé par rapport à ses binocles, il prit la parole après un silence de la part du capitaine de ce navire.

- Tu pensais que Poséidon ne comprendrait pas la vraie nature de Mary. Toi même tu aurais dû la ressentir mais tu es aveuglé, comme avant...

Laissant le vent souffler dans les airs, il s'interrompit pour laisser flotter le doute. Aveuglé. Oui, Magnus était tellement fier de se croire plus malin que les autres qu'il n'avait pas vu que le Monde évoluait plus vite que lui. Evidemment que Jack avait réussi un coup de maître avec lui, il était un de ses disciples les plus talentueux dans le domaine de l'intrigue. Au point où il fut lui même trompé de ses intentions ! Ce qui était un signe qu'il avait bien assimilé tout ce que le vieux Renard laissait sous entendre à chaque lutte, chaque combat... Tous les moyens sont bons pour atteindre un résultat, la seule limite est de ne pas toucher les enfants, innocence encore présente dans ce Monde de plus en plus impur. Il reprit.

- Je m'en fous que tu sois sur des affiches ou non. Les assassins que je te collais au cul était pour te rappeler d'où tu venais, et tu as aidé mes Filles plus que je ne l'ai fait... Donc ne t'attends pas à des remerciements, juste de la reconnaissance et c'est déjà pas mal ! Un moment de silence. Et pour revenir à la question de l'aveuglement. Tu me connais assez pour savoir que je ne suis pas un Dieu par amour, ce sentiment m'a perdu une fois, aucune chance que ça recommence, mais je suis Poséidon par loyauté envers son idéal. Donc... C'est toi qui t'aveugle en pensant que les Dieux nous imposent quoique que ce soit ! Sinon, il n'y aurait jamais de traître dans leurs armées.

Kyro, Magnus, Caedus... Bien des noms lui venaient en tête à ce moment là ! Poséidon n'avait jamais attaqué ceux qui l'avaient quitté, non, il s'était montré sévère envers ceux qui ne lui avaient pas montré du respect. Et Caedus allait en recevoir toute la vindicte. Mais si Magnus avait sur le dos les Atlantes, Poséidon n'avait jamais rien fait directement contre lui. Aujourd'hui, celui qui se disait détaché des Dieux portait une Godrob d'Odin, c'était assez singulier d'hurler contre les Dieux alors que l'on se mettait à leur service en portant une telle armure.

- Pour le reste... Tu me dis que tu n'es pas sous la tutelle des Dieux. Ce Saphir est la preuve que non, si t'en fous, tu n'as qu'à me le donner !

Les mots claquaient aux sons des craquements du bois du Drakkar. Son visage était de marbre, aucune émotion particulière ne laissait paraître du visage de Jack. Il était vrai que quand il reprenait le visage de la jeunesse, il se dégageait de lui une aura, un charisme froid et meurtrier. Alors qu'un des marins se sentit les couilles d'approcher, un simple regard le fit reculer de quelques pas. Il était comme hypnotisé par les pupilles de Jack et s'en allait sans vouloir aller plus loin, tremblant comme une feuille prête à voler dans les vents.

Le silence s'abattit sur les personnes présentes sur le pont du bateau. Chacun s'observait alors que le vent hurlait autour d'eux, le cosmos de Jack résonnait tout autour de lui sans état d'âmes. Il n'avait pas de sentiment ou de volonté de mentir sur la raison de sa présence ici. Il signifiait ainsi au Capitaine de ce Drakkar qu'il était prêt à une certaine extrémité si il faisait le moindre geste le plus offensant qui soit. Ce n'était pas de ces petits assassins qu'il avait en face de lui là, c'était le nouveau Grand Prêtre de Poséidon en personne. Et pour le signifier encore plus clairement, sa main se leva pour prendre dans la brume une lance d'or de grande beauté. Les embruns chutèrent comme des pois sur le pont au point de le faire tanguer encore plus. La pointe de la lance se planta alors entre les planches.

- Si je suis ici, c'est pour causer mais je n'aurai aucun remords à user d'autres méthodes, immunité ou non donnée par ma fille... Là c'est ton ancien prof qui vient te causer, je suis là pour te proposer de te montrer digne de l'armure que tu portes ! Tu es un serpent ! Donc je veux t'éviter de tomber sur une pomme... Mais avant de passer à cela, qu'importe les Dieux, c'est quoi ton Idéal ? La rancoeur du passé est terminée, tu as eut ta vengeance ! Alors, qu'est ce qui te pousse encore à porter une armure ? Me parle pas du Vieux Schnock avec son épée...

La question était d'importance. Jack pensait connaître la réponse mais il voulait l'entendre, savoir si elle avait évolué d'une manière ou d'une autre. Manipulation. Trahison. Liberté. Tous ces mots étaient vains avec Magnus, ils se connaissaient depuis trop longtemps pour jouer aux jeux des faux semblants. Et le fait d'avoir user l'Onde pour retrouver sa jeunesse d'antan, ainsi que toute la puissance cosmique qui allait avec, était une manière de dire qu'il lui parlait comme à un frère d'arme et non pas à un ancien élève insoumis. Jack devait savoir de quel bois il était devenu avant de poursuivre dans ses desseins. Evidemment, le prix de la liberté pour Magnus était celle-ci et il savait que Magnus aspirait à obéir qu'à lui même, sans être influencer par les Dieux ou leurs séides ! Et Jack avait été longtemps en dehors des affaires du Monde occulte pour savoir que cette liberté était sacrée, c'était celle de tous les marins de se perdre dans les Sept Mers sans se retourner.

La réponse n'allait pas tarder, il attendait mystérieusement sans donner plus d'indications sur ce qu'il voulait de son ancien disciple !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Magnus


Guerrier Divin
Guerrier Divin
avatar

Messages : 192

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Post GS] Chasse à l'homme (Jack)   Mar 14 Juil - 2:48

Oh non tu te trompes, il y a bien longtemps que j’y vois clair mais continuons cette discussion à l’intérieur, je ne tiens pas à m’étaler sur le pont de mon navire…

Magnus fit signe au vieux renard de le suivre alors qu’il traversait le pont pour atteindre sa cabine. Il pouvait voir les mines décrépies de ses hommes à mesure qu’il avançait aux côtés du Marina. Lorsqu’il ouvrit la porte à Jack, il lui fit prendre place face à lui.
Lorsqu’il s’assit face à lui, la première chose que fit Magnus fut d’extirper la gemme azur de son plastron pour la poser sur son bureau.

Ça, je le garde. Je ne le garde pas pour Odin, je ne le garde pas pour Asgard. Ca… je le garde pour moi. Je ne suis pas plus de dieu qu’auparavant et d’ailleurs il ne m’a jamais semblé avoir seulement ressenti le cosmos du dit Odin depuis que je porte cette protection. J’ai vendu mes services à un homme en tant qu’homme. Eren. Tu dois connaître, non ? J’y suis et j’y reste tant que je lui suis utile et tant qu’il m’est utile. Son regarde se perdit sur les quelques fourrures polaires accrochées au mur de la cabine. Qui plus est, je commence à me plaire dans ce petit pays malgré la météo.

Le Guerrier Divin parut presque avoir un cœur à parler ainsi si ses dernières paroles ne s’étaient pas accompagnées d’un rire sardonique. Il fut toutefois déconcentrer par le vent qui hurlait contre les parois grinçantes du navire qui semblait se plaindre d’être à l’arrêt, quémandant à son maître de reprendre le large.

Jack. Tu étais mon maître et pour ça, je sais bien que je ne peux te prendre comme exemple parmi tous ceux qui ne sont que des marionnettes des dieux. Toutefois je suis aussi un idéal à présent, celui de l’humanité. Jamais plus je ne serai un pion et c’est par la force s’il le faut que je ferai comprendre aux hommes qu’ils ne doivent pas l’être non plus. L’ère des dieux est désuète, qu’ils rentrent chez eux et nous laisse nous charger de notre propre protection. Qui sont ces dieux si ce n’est des tyrans. Nous avons les mêmes défauts à la différence près qu’ils ont bien trop de pouvoir pour être contredits… pour l’instant.

Chacun de ses doigts frappa contre la table à mesure que Magnus attendait la raison de la venue de son ancien maître. L’air moqueur du Serpent se mua en un visage austère jusqu’à l’émeraude de ses prunelles qui se ternit en croisant celles de l’O’Bannon.

Je n’ai pas eu ma vengeance. Je n’ai rien eu, j’ai même tout perdu. Toutefois… il faut bien se montrer adulte et si je veux me faire modèle de l’humanité, j’ai bien compris que ce n’était pas cette route que je devais emprunter quand bien même celle-ci était similaire à mon Idéal. Même cette guerre sainte n’a su se dérouler selon mes plans. Pséma… Voilà un personnage bien intéressant. Un seul homme qui arrive à mettre à mal la fierté de tout un Panthéon. S’il n’était pas aussi idiot, j’aurais rejoint ses rangs depuis longtemps déjà. La couleur de l’armure n’aurait pas changée au moins. Mais au moins, cette armure m’offre la puissance. Déjà un saphir, quelques uns encore et j’aurai franchi une étape, à moins bien sûr qu’une voie plus sûre s’offre à moi. Jack bon sang, pourquoi es-tu là ?

Ses deux mains se croisèrent en un poing unique sur lequel vint se poser son menton, prêt à écouter les doléances du vieux prêtre…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Post GS] Chasse à l'homme (Jack)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Post GS] Chasse à l'homme (Jack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-