RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)   Mer 13 Mai - 12:30

Quelle surprise...

Juillet 1755.

Revenant à peine du Cap Sounion, Jack avait repris ses affaires courantes. Soudain, son regard s'arrêta sur une lettre envoyée de ses services de l'ombre, il n'y croyait pas pour ainsi dire. Quelques heures plutôt, il était en train de parler de lui et voilà qu'il venait se rappeler à son bon souvenir. Il savait ce que recherchait l'ancien Marina mais Jack ne comptait pas lâcher aussi facilement le morceau ! En effet, il avait demandé une cible, un mort, et l'échec avait été assez singulier de la part du Requin. Réfléchissant, il se demandait ce qu'il devait en faire, soit le vendre immédiatement à ses chiens de chasse et appeler Kappa, ou, soit, tenter de comprendre un peu un autre son de cloche. S'adossant lourdement dans sa chaise, il brûlait la missive des services de l'ombre et ordonnait à Malachite de tuer l'auteur de cette note blanche. Il ne voulait pas de traces.

Puis, il envoya des agents sûrs pour sécuriser le quartier autour de la fameuse auberge de Boston. Il n'avait aucune confiance et prenait des assurances sur le coup. Kyro savait que la vie de sa fille était entre ses mains et sans lui, il n'aurait jamais accès à elle... Il laissait même une note à l'intention de Minato s'il ne revenait pas dans les meilleurs délais ! Ordre était d'exécuter la fille de Kyro s'il voulait jouer au mariole. Une fois l'ensemble de ses dispositions mises en place, il y apposait le cachet impériale et donnait le plis à Malachite pour les remettre au Général de l'Antarctique si besoin.

- Maître, n'est ce pas un peu violent toutes ces dispositions ?

- Non mon ami. Je n'ai pas confiance en Kyro et lui non plus, je ne tiens pas à laisser quoique que ce soit au hasard. S'il s'est renseigné sur moi, il le sait de toute façon, je n'aurai aucune pitié pour sa Famille s'il me l'a fait à l'envers. Donc remets ce plis à Minato si je ne suis pas là sous 48 heures !


Malachite, nouveau capitaine de la Garde Impériale, quittait les appartements de son Maître après une révérence. Jack signa quelques ordres d'exécutions de condamnés en relisant bien les actes de jugement. Il ne fit pas dans la dentelle, 46 condamnés à mort en l'espace de quelques traits de plume. Puis, il se leva et remit les documents à son secrétaire. Une fois le travail administratif traité, il ordonnait de ne pas être déranger pendant les prochaines heures. Il prit alors un lourd manteau assez sombre et s'engouffrait dans un passage secret connu de lui seul. Quelques heures plus tard, il sortait des mers sur l'un des quais du port de Boston. Silencieux, il s'avançait et observait tout autour de lui toutes activités suspectes.

Sa mission était simple. Il voulait connaître l'autre point de vue de l'affaire, pourquoi Lya ? Pourquoi le Scorpion ? Lui s'en foutait, mais il voulait savoir la raison de tout ce qui était en train de se déclencher. En fait, une chose était sûre, Kappa n'allait pas mettre ses oeufs dans le même panier, il paierait des gens, des espions et autres pour avoir le plus d'informations possibles et il finirait par le toper d'une manière ou d'une autre. Personne ne pouvait se cacher indéfiniment ou sinon il fallait devenir ermite. Si il y avait bien une chose que Jack n'avait pas contre Kyro, c'était qu'il s'était contenté de déserter des terres atlantes sans trahir les secrets d'Etat dont il avait connaissance. Toutefois, Poséidon, pour une raison inexpliquée, lui en voulait particulièrement, sa seule réponse avait été que la merde reviendrait d'une manière ou d'une autre à son propriétaire ! Son Dieu ne disait pas tout, clairement, mais il laissait son Grand Prêtre agir à sa guise sur le coup. Cette affaire ne concernait que le Dieu et Kyro à priori.

Enfin, au détour d'une ruelle sombre, il vit l'auberge. Il en fit le tour à de nombreuses reprises, vit les portes de sortie et les points névralgiques pour un coup bas. Les techniques du Requin étaient éprouvées avec ses fameux "crocs" destructeurs et il ne comptait pas en prendre un dans le dos sans une bonne méfiance. Ne prenant pas de chambre, il entrait finalement et prenait position à une table ou il pouvait voir qui entrait et sortait, il testait même le mur pour l'exploser si besoin en cas de fuites... Il s'asseyait et commandait un plat de lentilles salées et des saucisses, son pêché mignon, ainsi qu'une bonne bière. Autant paraître le plus normal possible, il attendait la visite de son interlocuteur avec une certaine bonne humeur... Quand soudain, un gosse vint pour donner une étrange missive, il la lut et se demandait à quoi il jouait. Sur ses gardes, il y allait mais ne comptait pas laisser une trop grande ouverture à son interlocuteur. Se levant, il invitait toute l'auberge à une grande soirée beuverie sur le port, il invitait les marins à profiter de la nuit ! Il payait quelques ducats d'or les aubergistes sur son chemin pour créer une sorte de fête improvisée. Le brouhaha, le tintamarre généralisé et les poivrots dansant la gigue un peu partout était de nature à ne pas permettre des coups bas. Il arrivait enfin sur les quais de la Poissonnerie, s'écartant de quelques pauvres types en train de boire et se posait sur une bite d'amarrage en attendant Kyro. La mer derrière lui, un seul bond et il rentrait chez lui...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)   Jeu 21 Mai - 11:40

Jason avait raison sur un point, si la filiation du Requin était réelle il devait au moins allez voir de quoi il en retournait. S'infiltrer dans les faubourgs d'Atlantide n'avait pas été bien difficile, mais pousser plus loin et entrer dans le Sanctuaire sous marin n'aurait pu se faire sans pertes et Kyro ne souhaitait pas déclencher d'hostilités ouvertes avec le nouveau grand prêtre. Les hommes parlaient allègrement dans toutes les tavernes du monde et celles des profondeurs ne faisaient pas exeption, aussi après avoir eu ses informations ce contenta t'il de laisser une note qui, il le savait, ne manquerait d'atterir entre les mains du vieux renard.

Le rendez vous avait été donné dans une auberge de Boston, une grande ville où la probabilité de voir éclater un combat cosmique était peu probable, Kyro espérait ainsi que Jack comprenne le sous entendu, mais ce qu'il vit depuis un toit voisin ne l'enchenta guère. La nouvelle voix de Poséidon était loin d'être venue seule et des gardes atlantes en civil, probablement des membres de l'Ombre, établissaient discretement un cordon de sécurité autour du lieu de rendez vous. Le mercenaire ce replia avant d'être prit entre les mailles du filet et vola la bourse d'un passant qu'il offrit a un gamin des rues en échange d'un message.

Kyro n'avait pas aimé le déploiement de force du vieux d'où le changement du lieu de rendez vous, mais il avait besoin de lui parler aussi avait il choisit un quai afin que son interlocuteur puisse se sentir en sécurité aussi proche qu'il était raisonablement possible de l'océan. Encore une fois Jack n'avait pas jugé bon de faire les choses simplement et débarqua sur les quais avec la quasi totalité des tavernes du port. Dans un souffle de dépit le borgne abandonna l'idée de comprendre et laissa faire, il se mela aux ivrognes et subtilisa une bouteille d'un rhum bas gamme, tant mieux de tout manière il ne ferait pas la différence. L'air de rien il s'approcha de Jack et s'assit par terre, adossé sur un piton et la jambe ballotant par dessus quai.
-La dernière fois qu'on s'est vu tu as fait moins de cérémonie, on a plus qu'une affaire en cours pour que j'ai l'honneur de tant de précaution ?

La dernière fois qu'ils s'étaient vus c'etait sur le bateau de Kyro et Jack était venu en tant que père, aujourd'hui même s'il conservait ce statut il était aussi le représentant sur Terre de tout un peuple. La donne restait la même, c'était juste la valeur des cartes qui avait changé.

-Puisque tu ne semble guère vouloir t'attarder allons droit au but, je n'ai pas réussi à enterrer notre homme, néanmoins je me suis arrangé pour les séparer et tu as récupéré ta fille, à moi de récupérer la mienne...
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)   Sam 23 Mai - 15:40

Que les gens sont gonflés parfois !

Juillet 1755.

La dernière fois, l'ancien Requin avait menacé clairement celui qui était de retour dans l'armée de Poséidon. C'était oublier facilement les menaces et faire des "cérémonies" était nécessaire pour se protéger de toute envie d'aller trop loin, et manifestement, cela marchait ! Plus qu'une affaire en cours ? S'il savait qu'il avait le Régent du Sanctuaire d'Athéna au cul, il se la jouerait un peu moins. Posant la bouteille de rhum sur le sol, Jack se détendait les muscles pour prendre la parole.

- La dernière fois, tu m'as limite menacé de mort. Donc inverses pas les choses ce serait bien. Puis, prenant un peu de viande séchée, il reprit en mâchouillant. Justement, tu n'as pas réussi à enterrer notre Homme ! Tu avais qu'un simple nom, non ? Et pourtant, il s'est baladé joyeusement dans les Temples du Zodiaque au point d'être le responsable de la chute des Chevaliers de la Déesse de la Guerre ! Bordel de merde, tu me fais marrer en te la jouant grand prince ! Et ouais, j'ai récupéré ma fille, ça pas de problème, mais tu n'as pas butté la Wyvern ! C'est même le type qui t'a engagé en même temps que moi qui s'en est occupé, ironique n'est ce pas ? Jack reprenait de son rhum avec une mine des mauvais jours. Et pour finir, la totale ! Tu as enlevé une gamine ! Je m'en fous de ton passé, je m'en fous de ta réputation qui me fait bouger l'une sans bouger l'autre, mais, j'admets pas qu'on touche aux gosses ! Tu as des explications ?

Ravalant son rhum avec une pointe de colère non dissimulée, Jack laissait une pointe d''énergie émanée de lui. Il se ravisait sur le coup de pas prendre le Requin par la gorge pour avoir des explications plus physiques. Il avait omis de parler de sa fille, il en avait pas envie et selon lui le contrat n'avait pas été accompli comme il se devait ! Mais il aurait pu se montrer compréhensif si Kappa n'était pas venu lui annoncer la suite du programme. Il s'en foutait que Ahina se soit prise une toise, c'était les lois de la guerre ! Mais enlever une gosse, merde ! Jack n'aimait pas cela et ses dernières phrases le laissaient sous-entendre avec force. Il était d'une telle froideur. Reprenant la bouteille de rhum, il en buvait un peu en regardant aux alentours.

- Je te le cache pas, on est venu me voir pour que je sorte mes dossiers sur toi ! On veut ta tête sur un plateau et limite te torturer pour ce que tu as fait à cette gamine et à sa "mère" d'adoption ! Donc ouais, je vais pas te faire rencontrer ta fille aussi facilement, sans quelques explications claires et nettes ! Je devrais même pas être là, j'aurai dû prévenir les Saints que tu serais ici, c'est pas le cas, je veux entendre ta version car les sons de cloche...

Jack savait que Kyro s'estimait en droit de retrouver sa fille, qu'il était prêt à foutre le bordel au Sanctuaire de Poséidon pour y arriver ! Mais... malheureusement pour lui, Jack le savait et ne précisait pas à son interlocuteur sa nouvelle position au sein de l'armée des Sept Mers. Du reste, à sa grande surprise, Kiani était devenue un des Généraux de Poséidon. Il n'allait pas lui indiqué ce genre de choses aussi facilement. Sur cette promotion, il l'avait appris pendant la bataille du Sanctuaire. Amphitrite avait joué un beau coup en plaçant sa "Dague" au sommet de la hiérarchie militaire. Il n'en connaissait pas encore toutes les raisons et il détestait joyeusement l'épouse de son Dieu, elle était aussi sournoise qu'un serpent, pour l'instant, il ne pouvait qu'attendre...

- Pour ta fille... Je suis pas un chien mais la rencontrer sera plus dure ! Des choses se sont passées pendant la dernière Guerre Sainte ! Enfin réponds déjà à mes questions...

Le ton s'était radouci brutalement, le Grand Prêtre prenant conscience que ce que voulait l'ancien Requin était ce qu'il avait lui même souhaité pendant des années. Bref, il comprenait. Mais la petite Lya était une lourde pierre dans le jardin de Kyro.... Et juste y penser le mettait hors de lui !

- Le pire est que j'avais un putain de projet militaire pour toi ! Je comptais te le proposer, tu gardais ta liberté et en même temps, obtenais la protection d'un Dieu, mais voilà, fallait que t'enlève cette putain de gosse...

Il attendait sa réponse. Il ne se faisait plus beaucoup d'illusions... Il posait la bouteille entre eux deux, d'un simple geste de bras, Kyro pouvait la prendre sans trop de problèmes. Le vieux Forban voulait des réponses, il n'avait pas fait aucun mystère, aucun sous-entendu... Pour une fois !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)   Mar 26 Mai - 18:31

Le borgne écouta silencieusement les arguments du vieux renard en se contentant d'une moue désaprobatrice lorsqu'il évoqua l'enlèvement de la gamine et d'une rasade de rhum au rappel des menaces de mort qu'il avait proféré à son encontre. Il n'y avait qu'une seule option pour que Jack sache que Lya était avec lui : Kappa le lui avait dit. Il en découlait la conclusion fort simple que les deux hommes s'étaient vu en y ajoutant la remarque sur sa tête mise à prix, on arrivait à quelque chose du genre "Kappa doit être dans une rage folle et prêt à tout pour faire la peau à Kyro". Pour l'instant tout fonctionnait selon ses prédictions y comprit la réaction de Jack qui avait préféré le rencontrer avant de lui lancer la chasse, une chasse qui lui aurait très cher il le savait. Les hommes étaient sacrifiables à loisir et Kyro ne doutait pas des ressources humaines Atlantes, mais un mercenaire comme lui pouvait rendre bien des services à qui utiliserai habilement ses compétences et dans les yeux du vieux renard Kyro pouvait lire toutes les perspectives qui dansaient sans son esprit et comptait bien lui en donner pour son argent.

-C'est tête de glaçon qui t'a raconté ses conneries hein ?! Laisse tomber pas besoin de me répondre, tu veux ma version de l'histoire avant de décider si on poursuit nos affaires, pas de problème de toute façon je n'ai rien à cacher. Commença Kyro, laissant comprendre que c'était Kappa qui avait ce jeu de "qui à la plus longue" avant de lui balancer un missile.
C'est bien moi qui ai la gamine, la nana qui l'avait sous sa garde était trop casse couille et je l'ai dérouillé, mais les Spectres avaient déjà cerné le Sanctuaire et elle m'a fait promettre de la sortir de là avant de ce barrer à travers une dimension avec le gars le plus louche qu'il m'est été donné de voir, le genre à manigancer même au petit déjeuner pour avoir le dernier croissant, Céma ou Péma un truc du genre. Bref j'ai a moitié accepté car je comptais refourger la gamine au premier doré que je croiserai mais les gars avaient déjà tous tournés les talons et je me suis retrouvé entre le marteau et l'enclume avec ce boulet au pied. Poursuivit il en n'énonçant que la stricte vérité.
J'ai pensé à la buter et la balancer dans un fossé, mais va savoir pourquoi je ne l'ai pas fait, surement à cause de toi et de tes conneries sur la famille, bref je m'occupe d'elle en attendant de savoir où creche les grands défenseurs de la justice en déroute.

Pour le coup, Kyro avait joué franc jeu avec Jack. Déjà parce qu'il en avait strictement rien à carrer de la gamine et que la réalité des faits faisait passer Kappa pour un hystérique stupide et lâche, après tout c'était lui qui avait fuit le Sanctuaire sans elle, mais surtout son instinct lui criait que Jack ne poursuivrait pas les négociations s'il percevait une once de mensonge ou de cachotterie.

-Pour ton contrat, tu notera que tu ne m'a jamais demandé d'empecher le Juge de se promener ou de gagner cette guerre. J'ai séparé Roméo et Juliette le temps que Papa Capulet retrouve sa fille et compte tenu de la situation et de la protection rapproché du bonhomme je pense avoir fait au mieux au vu de la situation, alors on fait quoi ?!

La balle était dans son camp à présent, il avait confié un contrat à Kyro et ce dernier estimait l'avoir rempli, dans sa grande majorité du moins. Payer sa part où non, Kyro n'y pouvait rien, mais le vieux avait mit beaucoup de poids dans la balance en misant sur sa fille et maintenant que le borgne savait il tenterait sa chance avec ou sans lui, discretement ou en laissant une trainé de cadavre dans son sillage.
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)   Dim 31 Mai - 15:00

Lettre de marque...

Juillet 1755.

Le choc des vagues sur les quais, leurs embruns narguant les narines, jack avait écouté le lascar à côté de lui sans l'interrompre. Aucune expression ne laissait percevoir ses sentiments, il n'avait pas l'intention de montrer à l'ancien Kyro ce qu'il pouvait penser. Ceci étant, les paroles de son interlocuteur prenaient un tout autre sens, c'était donc Ahina qui avait demandé à la protéger des Spectres. Ce qu'il disait était tout à fait logique. Le Grand Prêtre savait écouter le timbre des voix pour sentir les mensonges, pouvoir ou habitude en temps qu'ancienne Sirène Maléfique certainement, et là rien ne semblait anormal. C'était même trop normal ! Dans un soupir mélangé à une rasade de rhum, il prit enfin la parole.

- Je voudrai que tu me la confies. Prenant un temps de silence. Cette gamine ne doit pas rester le prétexte à la personne que tu cites, je ne pense pas non plus que rester auprès de toi lui apporte un équilibre. Si ca peut calmer... Comment tu l'appelles ? Ah oui ! Tête de Glaçon... ce ne sera pas mal ! Après, il t'en veut à mort et tu feras quoi s'il te tombe dessus ? Il veut ta peau, il te lâchera plus jamais et je sais très bien dans quel état d'esprit il se trouve, il va aller dans les ombres pour te pourrir la vie, sauf si...

Rassuré, pour la première fois de son entretien avec Kyro, il sortait des dessous de son manteau un étrange écrin de bois laqué. Un sceau de Poséidon était bien visible avec sa cire rouge. Il la posait entre eux. Le Grand Prêtre avait du respect pour l'homme, il le savait capable et reprit la parole.

- Pour ta fille. Saches que je ne peux te laisser révéler qui tu es pour elle... Amphitrite en a fait un de nos Généraux. Pour beaucoup et pour elle, tu es un traître. Il faudra du temps, surtout pour moi, pour atténuer tout cela. En attendant, tu pourras voir combattre ta fille, la connaître en allant la voir sous une autre identité, tu sais te grimer la gueule j'espère... Indiquant du goulot de la bouteille l'écrin entre eux. Mais cette chose est la solution à long terme ! Tu es un mercenaire n'est ce pas ? Tu travailles pour le plus offrant ? Soit. Mais cela ne t'assure pas de la protection de ton commanditaire et encore moins d'avoir un lieu de paix en cas de "chasse" de ta Némésis. Cela ne t'assure pas d'être protéger par les lois de la guerre. Ce qui est dans cette boîte te donnera tout cela... Tout en gardant la liberté que tu chéries plus que tout ! C'est un accord commercial en quelque sorte !

Le Corsaire. Pirate pour les uns, mercenaires pour les autres... Jack voyait cela comme un accord commercial entre plusieurs individus dits neutres et un Etat, le Sanctuaire de Poséidon gouvernant sur les Sept Mers avait pas mal usé autrefois de Corsaires pour pousser l'estocade contre un ennemi. Le Corsaire pouvait gardé sa liberté, s'engager avec qui il voulait, mais en temps de guerre, il était au service de son Etat. Ne faisant pas partie de l'armée régulière, il avait le loisir d'user tous les moyens pour atteindre l'objectif final qui avait été mis en place. Les règles étaient un peu différentes pour les Corsaires travaillant pour les Sept Mers, en effet, les Eveillés étaient déjà dans l'ombre alors bon. La première règle était de recevoir les anneaux de Marque ou de Course, ils permettaient aux Corsaires d' "accoster" dans l'Empire si les choses devenaient risquées pour eux. La seconde était de préciser à sa proie la raison du combat, bref, fallait hisser pavillon ! La troisième était de respecter la vie des prisonniers. Les effets, butins et informations obtenues étaient à la discrétion du Corsaire, il pouvait les réutiliser comme bon il lui semblait.

Jack ne prit pas la peine d'expliquer cela à Kyro. En temps qu'ancien chef des services secrets des Marinas, il connaissait déjà ces règles. L'avantage de tout cela était de donner une protection aux Corsaires, l'Empire Atlante pouvait demander à ce que ses "agents" soient libérés comme étant des membres à part entière de son armée. En outre, le sceau de Poséidon leur permettait de contacter discrètement le Grand Prêtre sans passer par des officiers, c'était assez simple en fait comme forme de procédure. Le Grand Prêtre savait que Kyro se poserait des questions sur quoi faire, il aimait sa liberté et n'avait pas d'intérêts à court terme de lui dire oui. De plus, la question était de savoir quoi faire si on était embauché pour d'autres missions par des camps opposés à l'Empire Atlante ? Il comprenait que cela ne serait pas facile, mais dans ce genre de courses - nom que l'on donnait aux opérations mises en place entre l'Etat et les Corsaires -, c'était un sacrifice à faire que de perdre un peu de liberté pour plus de sécurité ! Si Kyro prenait l'écrin, il aurait un sceau de Poséidon, il pourrait voir sa fille quand il le désirerait...

- Voilà, je ne te cache rien non plus de mes objectifs. Tu es un élément que j'ai apprécié dans notre armée, t'as pris ta liberté comme j'ai pris la mienne autrefois, tu es libre de choisir mais tu n'auras pas 36 propositions je tiens à le dire... Et si tu as besoin d'autres sceaux, tu sauras me contacter non ? Terminait le vieux Brigand avec un sourire entendu. Kappa, en devenant totalement déraisonnable, empêchait en plus les Saints d'embaucher Kyro. Les Ases ? Jack était en voie de pacification avec eux et Kyro n'était pas en odeur de sainteté là bas, Eren était une exception il fallait l'avouer. Les Spectres ? Qui pouvait les aimer ? Kyro avait "rejeté" Hadès, les Spectres ne feraient jamais confiance au vieux Requin !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Kyro


Ombre du Requin
avatar

Messages : 3187

Feuille de Personnage :
HP:
100/150  (100/150)
CS:
134/190  (134/190)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)   Ven 5 Juin - 16:40

Les arguments du borgne semblaient avoir fait mouche, rien ne pouvait le prouver évidement, le vieux renard avait ce masque inexpressif sur son visage, mais il était des choses que l'on ne pouvait cacher, son rythme cardiaque, sa respiration. Kyro néanmoins ne savait pas decrypter ses éléments aussi bien qu'il l'aurait souhaité, mais il n'eut pas à s'en inquieter outre mesure car la suite de la discution pencha en sa faveur. Première chose, Jack voulait récupérer Lya.
-Non. Je ne souhaite pas garder la gamine ne t'en fait pas, mais je souhaite encore moins te la confier. Dit moi où ce sont réfugié les Saints et je la leur ramènerai.

La réponse était sèche, mais d'après le petit sourire en coin du Borgne, on pouvait comprendre que la confiance qu'il plaçait en Jack avait des limites bien définis et que cette demande se situait bien au delà. Kyro n'était pas dupe et même si cela n'avait pas été dans les intentions du vieux, une fois la gamine en sa possession il aurait parfaitement put raconter la version de son choix au Sanctuaire. Kyro avait lui aussi prévu le même programme et il comptait bien profiter de cet avantage pour faire chuter Kappa un peu plus vers les ténébres.

Jack enchaina sur la propre fille du requin, déblaterant des choses que Kyro connaissait déjà. Certes ce qu'il faisait en ce moment avait pour but de le raprocher d'elle, mais se présenter, la faire entrer dans sa vie, c'était tout bonnement impossible et de toute manière le voudrait elle. Kyro avait un passé trouble et dans son sillage il avait laissé un océan de morts et ne pouvait imposer cela à personne, il pouvait néanmoins laisser le choix. Jack avait également dit qu'Amphitrite avait fait de Kiani un Général et c'était là une information précieuse qu'il avait laissé s'echapper, dès lors Kyro n'avait plus réellement besoin de lui. Aussi lorsque Jack lui tendit la boite, le Borgne l'arreta d'un geste de la main.

-Une laisse aussi longue soit elle restera toujours une laisse, aujourd'hui je suis un homme libre et j'en assume les conséquences. Je me battrai peu être contre toi demain et peu être avec toi le lendemain et je le ferait sans haine j'espère que tu pourra en faire autant.

Sur ses mots Kyro se leva, subtilisa une bouteille de rhum à un marin ivrogne et commença à partir avant de se retourner une dernière fois vers Jack.

-Si jamais tu veux me contacter, tu peux laisser un message à n'importe quel pirate avec un tatouage de mat brisé sur l'avant bras.

En lui disant ça, Kyro lui indiquait indirectement comment le retrouver et c'était peu être le plus acte de confiance qu'il ait fait ses dernières années. À présent il avait du travail.
Revenir en haut Aller en bas
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)   Sam 6 Juin - 13:45

La chose est entendue

Juillet 1755.

La laisse était pourtant belle. Mais Jack comprenait qu'il ne veuille pas se lier à son ancien Peuple dont il s'était détaché avec le temps. Il hocha de la tête positivement à sa remarque sur les affrontements ou alliances futures entre eux, il n'y avait aucune animosité de la part de l'ancien Pirate à l'égard du Requin. Il avait pris une décision, s'en tenait là mais au moins il avait une raison d'être. Il prenait aussi l'information pour le contacter et le plaçait dans un coin de la tête, cela serait utile dans les mois à venir dans ses projets.

- Je veux bien que l'on soit ennemi ou ami, on se battra comme si on voulait défendre l'honneur d'une femme ! Toutefois, cela va te paraître étrange, mais je maintiens quand même ma proposition... Je reste persuadé qu'on ne peut pas vivre seul dans ce Monde et Kappa sera une véritable Némésis. Prenant un temps de silence. Si tu le souhaites, je te donnerai des informations en échange de tes "services", je vais pas te donner de l'argent que tu peux voler de toute façon.

Lui proposer ce genre de contrats était le plus simple. Le Grand Prêtre ne savait pas quoi proposer d'autres, une terre ? un asile ? de l'argent ? Non, tout cela le rendrait dépendant d'une autre personne et ne servait à rien dans l'immédiat. Prenant une gorgée de Rhum, il en arrivait enfin à sa réflexion sur l'enfant. Manifestement, il allait pas la rendre avec le sourire, pour une fois que Jack ne comptait pas utiliser cela comme une arme politique... Enfin presque... Il devenait clair que la fillette serait une arme entre les mains de Kyro pour pousser à bout le Verseau mais dans quel but ? Il comprenait pas trop la raison mais cela ne le regardait pas.

- Si tu veux rendre la gosse, c'est à Jamir qu'il faut aller, ils sont tous là-bas selon ce que je sais... Evites juste d'y aller comme une fleur, quoique, avec Shion, la manipulation serait aisée et mettrait Kappa dans une fureur sans nom. Il terminait sa phrase avec un sourire sardonique et un clin d'oeil.

La bonne blague tiens ! Si Kyro allait rendre la gosse comme une fleur avec les mêmes arguments, sûr que Shion n'allait pas s'y opposer et permettre certains sauf-conduits. C'était amusant et osé ! On était plus à cela près avec l'ancien hôte d'Hadès après tout. De loin, il voyait déjà la tête de Kappa, qui ne pourrait pas montrer le côté sombre de son visage sous peine de se faire pincer par ses homologues. Au fur et à mesure où la scène se déroulait dans les pensées du Grand Prêtre, il était en train de se marrer tout seul et visiblement les matelots sur la jetée le regardaient comme un soiffard qui avait abusé de la bouteille. Une légère larme à l'oeil, un pincement à l'estomac, il reprit une gorgée et fit signe aux gars sur les quais que tout allait bien !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[10 Juillet 1755] Rencontre secrète à Boston (Kyro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-