RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Septembre 1755] En attente d'une guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   Ven 12 Juin - 8:25

Alexandre avait prit son temps pour redescendre les temples jusqu’à l’entrée du sanctuaire. Inutile de se presser. Ce n’était pas comme si une armée de marinas allait débarquer dans l’instant. Le messager n’avait quitté les lieux que peu de temps auparavant, et il aurait été surprenant que les marinas soient déjà sur le pied de guerre. De toute manière, que pourraient-ils faire ? Les spectres comptaient dans leurs rangs des guerriers d’exception, tel le seigneur Rhadamanthe, qui avait permis la conquête du sanctuaire. Les spectres avaient réussi à défaire les saints d’Athéna alors que Poséidon avait toujours échoué. Ils auraient vite fait de renvoyer les guerriers des eaux dans les mers où ils se terraient. En attendant, Alexandre se tenait dans le col qui constituait l’entrée du sanctuaire. Maintenant qu’il y prêtait attention, il avait eu de la chance de le trouver. Il aurait pu errer sans fin dans ces montagnes. Voir se rompre le cou dans les nombreuses falaises qui entouraient le sanctuaire. Athéna avait choisi un lieu bien difficile à atteindre pour s’installer. Mais maintenant il appartenait aux spectres, et ils allaient le défendre. Il avait aperçu des troupes de gardes squelettes construire des fortifications sur le chemin, mais n’avait manifesté aucun désir de se joindre à ces soldats de rang inférieur A quoi bon ? Ils n’auraient vraisemblablement pas survécu à sa présence. Autant qu’il défende les lieux avec ses propres capacités. Le spectre tendit les bras, et un brouillard commença à se condenser. Il s’agissait bien entendu du vent empoisonné du basilic, qui était en train d’envahir toute l’entrée du sanctuaire. Que les marinas viennent, il les attendait !
Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   Ven 12 Juin - 16:06

Entrée du Sanctuaire

Une ombre passa dans les cieux, glissant sur le vent porteur d'un message.

Ciaran du Kraken venait de quitter le Sanctuaire et, sur ordre du dieu onirique, Charis du Béhémoth devait porter la nouvelle de l'ultimatum, et de la guerre qui l'accompagnait aux Juges Gilles de Rais et Minos, tandis que Rhadamanthe avait quitté les lieux, ravi par une sirène maléfique.

Au vu des défenses que l'on voyait se mettre en place peu à peu, la spectre messagère remplissait son rôle à une vitesse qu'on ne lui soupçonnait pas. Un cor sonnait le long de la rocaille encore secouée de la dernière guerre, les gardes se réunissaient dans le village de Rodorio pour recevoir leurs nouvelles consignes, les étoiles spectrales s'agitaient.

En passant au-dessus du col qui marquait l'entrée du domaine, Oneiros constata qu'ici aussi un spectre œuvrait. Un brouillard empoisonné se répandait, semblable et opposé à la fois à la légendaire nappe de brume rouge du Saint des Poissons. Deux poisons, deux modes opératoires identiques. On se refaisait pas.

Puisqu'il était sur sa route, l'Oneiroi alla s'enquérir du maître de cette technique afin de connaître les contre-ordres rendus par les deux Juges encore en faction au Sanctuaire. Un duvet de cosmos d'un bleu divin auréola ses membres pendant qu'il se posait, ailé de noir, devant Alexandre du Basilic.


"Je constate que vous êtes parvenu à trouver celui que vous cherchiez, ou à défaut un autre Juge qui vous aura donné vos premières instructions. Veillez à prévenir les soldats et autres spectres de votre piège, et surtout à ne pas vous croire suffisamment puissant pour stopper une horde de marinas seulement avec votre parfum. Nous avons tous vu les roses des Poissons faner..."

Concentré sur sa mission, le fils d'Hypnos ne perdit pas de temps à tourner autour du pot.

"Quelles ont été la réaction des Juges à l'annonce de cette guerre ? Ont-ils laissé un message à mon attention avant que je ne quitte les lieux ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   Sam 13 Juin - 15:15

"Je constate que vous êtes parvenu à trouver celui que vous cherchiez, ou à défaut un autre Juge qui vous aura donné vos premières instructions. Veillez à prévenir les soldats et autres spectres de votre piège, et surtout à ne pas vous croire suffisamment puissant pour stopper une horde de marinas seulement avec votre parfum. Nous avons tous vu les roses des Poissons faner..."

Il n'avait pas tardé à être rejoint dans l'entrée du sanctuaire. Et pas par n'importe qui: Oneiros, le dieu des rêves. Celui là même qui l'avait accueilli au sanctuaire. Il tiqua à la mention d'un saint qui utiliserait lui aussi des techniques empoisonnées. Intéressant.

Un parfum? Vous n'y êtes pas du tout seigneur Oneiros. Il s'agit d'un vent empoisonné que j'ai condensé en brume. Et j'espère seulement utiliser ce brouillard afin d'éliminer les soldats ennemis, pas les véritables guerriers. Cela gênera toujours les marinas. Quand aux spectres, ils devraient être en mesure d'y résister, ou alors ils ne seront pas dignes de faire parti de nos armées. Personne n'a semblé être affecté depuis mon arrivée au sanctuaire. De toute façon, que je les prévienne ou non, tout ceux qui se trouveront près de moi seront affectés par le poison. Cela dit, nous ne devrions pas avoir trop de mal à l'emporter. Les marinas ont toujours échoué à s'emparer de ces terres alors que nous avons réussi. Du moins c'est là ce que je penses. Et je n'ai pas trouvé Minos, mais j'ai cependant rencontré les seigneur Rhadamanthe et Gilles.

Oneiros demanda si les juges avaient laissé un message à son attention avant son départ. Il ne se souvenait pas d'un seul mot des juges concernant le dieu.

Navré, mais le seigneur Gilles m'a seulement envoyé pour préparer les défenses du sanctuaire et attendre l'ennemi. Il ne m'a laissé aucun message. Cependant, si cela n'est pas trop indiscret, pourquoi compter vous quitter les lieux alors que l'ennemi est à nos portes? Le seigneur Hadès vous aurait il confié une mission particulière?



Dernière édition par Alexandre le Lun 15 Juin - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   Dim 14 Juin - 16:42

(HRP : s'il te plaît, change de rose, ça explose les yeux x_x Au besoin tu as le numéro de ma couleur juste en-dessous de ma signature. Merci de ta compréhension)

Oneiros écouta sans broncher l'explication du Basilic. Un parfum ou un vent empoisonné, quelle différence ? N'étant pas spécialiste en la matière, il laissait au spectre le soin de s'arranger des termes qui lui convenaient. De toutes manières le pouvoir développé restait dans le domaine olfactif.

De ce qu'il comprit, Minos était toujours indisponible pour gérer l'état de ses troupes. Le dieu pouvait concevoir qu'une entrevue avec le Sombre Monarque en-dehors des Enfers, alors qu'il tait retranché en Elysion, prenne un temps considérable, mais l'absence de consignes aussi longtemps risquait de nuire à leur organisation. La bataille du Sanctuaire avait été arrachée plus ou moins de justesse, et grâce à l'appui involontaire de la Sirène Maléfique envers son malheureux amant. Comme ni l'un ni l'autre ne se trouvaient plus dans la place, on ignorait s'ils reviendraient, et si ce serait en amis. Autant agir avec prudence donc.


"Ne sous-estimez pas nos ennemis, Alexandre. Ils possèdent des atouts retors et un jeu d'alliance qui pourrait nous désavantager. Gardez à l'esprit que nous sommes les premiers à faire tomber Athéna. Les marinas sont susceptibles de nous faire tomber à notre tour si nous ne prenons pas garde. Une guerre n'est jamais gagnée d'avance. Restez humble, respectez les ordres et donnez le meilleur de vous face à vos ennemis. Si chacun se tient à ces simples principes, nous avons la possibilité de l'emporter sans trop subir de pertes."

Oneiros n'était pas un guerrier. Pas au sens où l'entendaient la majorité des spectres, avides de sang et de fureur. Toutefois, ses multiples incarnations et cette attention qu'il portait chèrement à la Terre lui avaient appris qu'à l'instar d'un animal blessé, les Saints pourraient revenir plus féroces que jamais réclamer leur domaine. Les marinas seraient capables de s'en faire de nouveau des alliés, posant Hadès en situation délicate. Si un peu d'expérience stratégique pouvait servir ce jeune spectre et ainsi augmenter leurs chances de victoire, le dieu sacrifiait volontiers quelques minutes de son temps.

"L'ultimatum lancé par les marinas prendra fin lorsque septembre s’éteindra. C'est le moment idéal pour un ambassadeur afin de se rendre dans les autres contrées. Mon rôle m'oblige à m'éloigner, mais je compte revenir à temps pour le dénouement."

Le dieu redéployait ses ailes, prêt à repartir.

"Ne prenez pas d'initiatives insensées et vous pourrez faire vos preuves. C'est le meilleur conseil que je puisse vous donner pour l'heure."
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   Jeu 18 Juin - 9:54

"Ne sous-estimez pas nos ennemis, Alexandre. Ils possèdent des atouts retors et un jeu d'alliance qui pourrait nous désavantager. Gardez à l'esprit que nous sommes les premiers à faire tomber Athéna. Les marinas sont susceptibles de nous faire tomber à notre tour si nous ne prenons pas garde. Une guerre n'est jamais gagnée d'avance. Restez humble, respectez les ordres et donnez le meilleur de vous face à vos ennemis. Si chacun se tient à ces simples principes, nous avons la possibilité de l'emporter sans trop subir de pertes."

Ne pas sous estimer l'ennemi? Difficile de ne pas les sous estimer, comment prendre au sérieux des combattants qui vivent dans l'eau comme des poissons? Enfin, le dieu devait avoir ses raisons pour lui dire cela. Il voyait mal en quoi le fait de rester humble l'aiderait face à un ennemi. Sans doute pour lui éviter de choisir un adversaire au delà de sa portée. Le spectre se contenta de hocher la tête face aux paroles d'Oneiros, ne voyant rien à ajouter. Apparemment, le dieu se rendait en ambassadeur dans d'autres contrées, sans doute afin de prévenir d'éventuelles coalitions contre eux. Il ne fallait pas que les saints s'allient aux marinas afin de les faire tomber. D'un autre côté, une telle alliance aurait été largement bancale, puisque els combattants se seraient entretués juste après la fin de la bataille, à supposer qu'ils aient triomphé des spectres. C'était du moins ainsi qu'il voyait les choses. Il ne pouvait rien y faire. Le dieu des rêves déploya ses ailes, signe qu'il avait l'intention de quitter les lieux au plus vite. Si il voulait agir, c'était maintenant ou jamais.

Si les marinas nous on laissé jusqu'à fin septembre pour vider les lieux, cela signifie qu'il nous reste encore un peu de temps. De plus, hormis Minos, tout nos juges sont de retour. Verriez vous un inconvénient à ce que je vous accompagne dans votre ambassade? Non pas pour parler, mais seulement pour être témoin des rencontres diplomatiques, qui seront surement chose fréquente désormais.

Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   Jeu 18 Juin - 18:14

L'accompagner ? Voilà une idée qui n'avait pas traversé l'esprit du dieu, les spectres étant si prompts d'ordinaire à le considérer comme un sous-fifre plutôt que de tirer leçons de ses enseignements. Pour ces simples mots le dieu considéra l'idée plus longuement. Il était vrai que les Enfers avaient bien besoin de diplomates, d'un calibre suffisant pour se tirer de toutes les situations désespérées, car à s'aventurer en terre ennemie, l'un d'eux finirait par se faire attaquer à vue. Pour l'heure, hormis Minos et lui-même, Oneiros ne connaissait pas d'âme assez habile à remplir ces conditions, et la demande du Basilic allait dans un sens nouveau à ne surtout pas laisser mourir.

"Voilà quelque chose que je n'aurais sans doute pas le loisir d'entendre tous les jours..."

Un demi-sourire marqua le coin des lèvres du dieu.

"Cette mission-là est trop délicate je le crains. Votre seule présence pourrait être comprise comme une attaque, car plus il y a d'interlocuteurs, plus les probabilités de tomber dans un piège augmentent. Du moins, c'est généralement ainsi que les hôtes reçoivent un messager. Si une autre occasion, moins sensible, se présente, je me verrais ravi de vous initier à l'art de manier les mots et les négociations. Par ailleurs sachez qu'être diplomate, c'est aussi représenter un ensemble qui compte sur vous. Au pied du Sanctuaire j'ai parlé, et c'est par ma voix que la guerre a lancé son décompte. Cela parce que je savais que les juges seraient tombés d'accord s'ils avaient été présents. Tâchez de passer du temps avec les autres spectres, juges comme simples soldats, écoutez-les, comprenez-les. Ce sera le premier pas de votre apprentissage, si vous souhaitez poursuivre sous mon aile."

Dans un geste suggestif, le dieu étendit cette dernière autour des épaules du Basilic, avant de la retirer pour cette fois véritablement prendre son envol, d'un battement puissant.

"Je vous dis donc, à fin septembre."

Et sur ces mots Piep rejoignit son maître dans les cieux, puis ils disparurent à travers une dimension ouverte quelques secondes avant leur passage.


Fin pour moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   Sam 20 Juin - 9:54

Quelque chose qu'il n'entendrait sans doute pas tout les jours? A l'évidence le dieu était peu habitué à ce qu'on lui demande de l'accompagner en mission diplomatique. Et il n'était pas mécontent qu'il le lui propose, en témoignait le demi sourire qui s'affichait sur son visage. Peut être avait il une chance d'être accepté dans ce cas?

"Cette mission-là est trop délicate je le crains. Votre seule présence pourrait être comprise comme une attaque, car plus il y a d'interlocuteurs, plus les probabilités de tomber dans un piège augmentent. Du moins, c'est généralement ainsi que les hôtes reçoivent un messager. Si une autre occasion, moins sensible, se présente, je me verrais ravi de vous initier à l'art de manier les mots et les négociations. Par ailleurs sachez qu'être diplomate, c'est aussi représenter un ensemble qui compte sur vous. Au pied du Sanctuaire j'ai parlé, et c'est par ma voix que la guerre a lancé son décompte. Cela parce que je savais que les juges seraient tombés d'accord s'ils avaient été présents. Tâchez de passer du temps avec les autres spectres, juges comme simples soldats, écoutez-les, comprenez-les. Ce sera le premier pas de votre apprentissage, si vous souhaitez poursuivre sous mon aile."

Finalement non. Cette mission serait, apparemment, trop délicate pour lui. Mais la diplomatie ne consistait elle pas justement à savoir gérer des situations délicates? Et que pouvait bien être cette fameuse mission pour être jugée si délicate. Cela devait être en rapport avec la menace du sanctuaire sous marin. Il n'y avait de toute façon rien à redire. Oneiros avait parlé, et la discussion était close. Cela ne signifiait pas qu'il n'aurait pas une autre occasion comme le laissa entendre le dieu bien évidemment. Il grimaça légèrement à la pensée de devoir se mêler aux autres spectres. Il ne souhaitait pas spécialement se rapprocher d'eux, mais se serait de toute façon nécessaire. Qu'il le veuille ou non. Alexandre s'inclina légèrement devant le dieu avant son départ. Il envisagea un instant de suivre le dieu en cachette, mais repoussa rapidement cette idée. Il ne pouvait pas voler comme le dieu, marcher serait beaucoup trop lent, et de toute façon le dieu serait furieux si il le suivait et cela ne mènerait à rien. Une fois qu'Oneiros fut parti, il s'allongea dos à un rocher. Qu'allait il bien pouvoir faire désormais?
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   Jeu 2 Juil - 10:31

(simple post pour quitter les lieux)

Alexandre avait du mal à croire que la guerre était imminente. Il attendait depuis quelques temps à l'entrée du sanctuaire que les marinas arrivent, mais personne. Il restait seul, à garder une entrée que rien ne semblait menacer. Pourtant la pression était bien palpable dans l'air, les soldats étaient nerveux. Le spectre lui ne ressentait pas cette inquiétude. Il n'avait pas peur de perdre cette bataille, d'ailleurs il avait du mal à concevoir qu'il puisse la perdre malgré les paroles d'Oneiros. Tout ce qui l'inquiétait, c'était de savoir si il saurait faire ses preuves. Cette guerre était une occasion rêvée pour cela. Il n'empêche, les marinas en mettait du temps à venir. Cela faisait pourtant longtemps que l'ultimatum avait été refusé. Leur fallait il autant de temps pour préparer leurs forces au combat? Il ne savait que penser à ce sujet. Il n'avait à l'évidence pas préparer leurs troupes à l'attaque pendant l'envoi de l'ultimatum, ce qui était une erreur. Ou alors ils étaient tellement nombreux qu'il leur fallait énormément de temps. Auquel cas les forces d'Hadès aurait fort à faire pour l'emporter.

Au bout d'un certain temps, le spectre se lassa de rester assis sans rien faire. Certes l'invasion était imminente, à en croire leurs autorités de moins, mais il l'attendrait tout aussi bien dans un endroit plus confortable. Il en avait assez de rester allongé à son rocher, l'inaction n'était pas une bonne chose en temps de guerre car elle laissait les pensées noires se développer. En plus il n'était pas certain que ce soit une bonne idée pour lui de rester ici au premier endroit où les marinas débarqueraient en étant seul, vus que les spectres semblaient tous se tenir dans les douze maisons. Autant qu'il les rejoigne. Alexandre se leva et s'étira, puis parti vers les douze maisons.

prochain: le temple du taureau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Septembre 1755] En attente d'une guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Septembre 1755] En attente d'une guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-