RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [1688] Entre Londres et Venise... (Suite de "Londres enflammée")

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: [1688] Entre Londres et Venise... (Suite de "Londres enflammée")   Ven 12 Juin - 17:45

Les fragments de Sargon

Arrow Londres enflammée... Les flammes narguèrent la cité des brumes. Elle fut rebâtie. La quiétude de Jack O'Bannon allait s'éteindre avec la mort du Roi Charles II...

LIVRE SECOND


Printemps 1688.

Il y avait un temps pour naître et un temps pour mourir, un temps pour planter, et un temps pour arracher le plant, un temps pour tuer et un temps pour soigner les blessures, un temps pour démolir et un temps pour construire. Jack lisait ces mots dans ce que les Hommes de cette époque appelait la Bible. Il ne l'avait jamais lu auparavant, indifférent à ces racontars sur le Dieu tout puissant et unique. Vivant depuis quelques années dans le Yorkshire, la paix entre les Peuples occultes lui permettait de ne plus porter sa Scale. Il allait bientôt recevoir un jeune homme qu'il avait envoyé à l'académie navale de Manchester. Soudain, la porte claqua et un jeune homme à la chevelure blonde entrait avec un grand sourire, une bouteille de Brandy à la main.

- Monsieur ! J'ai été reçu, l'Amiral de la flotte vient de me nommer Capitaine de mon propre bâtiment ! S'asseyant près de Jack. Monsieur, je ne pouvais point appareiller sans avoir ouverte cette bouteille avec vous !

- Putain, du Brandy, tu sais me parler mon salaud !
En prenant deux verres d'étain sur une petite commode sur le côté, il y laissait le livre saint avec dédain.

- La Bible ? Si un jour j'aurai pensé que mon grand oncle aurait lu ce truc ! Vous êtes pas devenu Catholique quand même ?

- Chrétien non plus... enfin ça reste entre nous !


Ils explosèrent de rire ensemble. Cela devait bien faire une vingtaine d'années que Jack faisait office de grand oncle pour le jeune homme. Fils de boulanger, il avait changé certains dossiers consulaires pour acquérir des titres de noblesse à son endroit. Trinquant avec leurs verres, ils se parlèrent de longues heures. Jack se sentait rassuré en sa compagnie, il avait enfin "une famille", quelque chose à laquelle croire en dehors de son Seigneur et Maître. Une raison d'exister en temps de paix. Les journées passèrent entre eux, puis, il repartit laissant un grand vide de nouveau. Jack regardait le fiacre de son "neveu" repartir vers la cité portuaire de l'ouest. Il se servit alors du rhum quand un de ses valets vint frapper à sa porte.

- Monseigneur. Un homme, un italien je crois, du nom d'Ambrogino Giovanni souhaiterait vous entretenir...

- Ambrogino Giovanni... Hm, faites entrer.


Ce nom ramenait 22 ans en arrière. Ce nom, cette personne, avait été rencontré chez les Dunsirns. Etrange qu'il revienne à la surface après temps de temps.... Sans compter qu'il devait avoir pris un coup de vieux avec le passage des années ! L'homme entra alors, et il n'avait pas changé d'un iota, toujours ses cheveux noirs poisseux et ébouriffés, ses prunelles noires comme l'ébène, sa main mécanique en or à droite. Oui, on pouvait dire qu'il ne savait pas s'entretenir mais il n'avait pas vieilli à son grand étonnement.

- Monseigneur... Vous arrivez bien tard ! Et en pleine jeunesse...

- Tout comme vous Signor... Je vous remercie de me recevoir.

- Asseyez vous.
Le regardant s'asseoir sur l'un des sièges du salon. Que me vaut cette visite aussi inattendue que surprenante ?

- Je suis ici car j'ai besoin de votre ... savoir sur les anciennes reliques occultes de ce Monde. Je me suis renseigné sur vous et je sais, tout comme moi, que vous voyagez dans le Monde pour votre Dieu mais aussi pour votre intérêt personnel. Et en cela on se ressemble... Je recherche des informations sur les Fragments de SARGON.


Son intérêt personnel. Les fragments de Sargon. Les trois artefacts qui seraient nés de la création des Dieux. La Bible qu'il venait de lire en parlait dans la Genèse, les anciennes religions en parlaient comme le pouvoir que même les Dieux interdisaient aux hommes... Bien des mots sans véritable source, seulement une légende urbaine dans le Monde Occulte, c'était comme recherché le Buisson ardent. S'asseyant à son tour, Jack observait son invité en se demandant ce qu'il cherchait vraiment avec ça. Il n'oubliait pas qu'il était un Nécromant... Un homme qui usait des morts pour ses propres buts... Hadès devait détesté ces gens là, mais bon, Jack s'en moquait, il n'avait rien contre les Giovannis, a fortiori Ambrogino Giovanni du clan Giovanni.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
Jack


Général
Général
avatar

Messages : 573
Armure : Scale de Polyphème

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [1688] Entre Londres et Venise... (Suite de "Londres enflammée")   Mer 17 Juin - 21:37

Le Tetragrammaton


LIVRE SECOND


Printemps 1688.

Il mit un certain temps avant de répondre à son interlocuteur. Ambrogino Giovanni ne dégageait aucun cosmos, ce qui dans le monde des Eveillés était une preuve d'un contrôle redoutable de son cosmos. Seuls les plus puissants guerriers de leurs castes connaissaient cet art en général. Prenant une gorgée de rhum, il voyait aussi cette main en or qui semblait marcher naturellement, comme si tous les mécanismes étaient basés sur une horlogerie fine et des fils de cosmos. Posant son verre sur la table, l'hôte prit enfin la parole en se grattant un peu la gorge.

- Les fragments de Sargon : L'Anexhexeton, la puissance de Dieu ; Le Tetragrammaton, le nom de Dieu ; Et enfin... le corps de Dieu. Il est dit qu'il est écrit en Chaldéen, la langue des anciens... Plus ancien que les Atlantes eux même. Et vous cherchez cette chimère ? On dit même que l'oeuvre de Sargon donnerait les clés pour devenir un Dieu, voilà une chose qu'on entends pas tous les jours...

- Vous avez énormément de connaissances Monsieur.
Prenant un peu de rhum avant de reprendre. Mais en effet, je recherche ces trois parties pour les réunir pour la gloire de mon clan ! Depuis des siècles, nous sommes sous la tutelle des Dieux anciens, il est temps que l'Humanité s'élève à nouveau !

- Oui, mais il est dit aussi dans la légende que cela demanderait un sacrifice égal au prix de l'Ascension !
Reprit tout de go l'ancien Marina qui avait perdu son sourire subitement.

Jack fixait le Giovanni avec sa mine des mauvais jours. Il savait que ce délire n'en était pas un dans la tête de l'homme devant lui. Il avait entendu parler de cela avec sa propre mère qui lui comptait les mythes et les légendes des peuples anciens et qu'importe leurs religions... Il n'avait même pas lu la Bible jusqu'à récemment. Mais là, on parlait d'un pouvoir vieux de 8000 ans. Après tout, les Olympiens s'étaient rebellés contre les Titans, pourquoi pas un jour une chose similaire avec les Hommes et les Olympiens ? Pensif, l'ancien Général n'aimait pas ce qu'il entendait mais en même temps... il trouvait couillu qu'un homme d'un clan de Nécromants en culottes courtes ait de tels projets. Laissant un sourire poindre, il reprit alors que Ambrogino attendait de pouvoir reprendre.

- Mais même si j'avais la réponse, pensez bien que je ne vous la donnerai pas aussi aisément. Cependant, je ne l'ai pas. C'est un secret que les Dieux ont entre leurs mains et cela m'étonnerait qu'il te laisse agir pour toi ou pour ton clan sans intervenir à un moment donné !

- J'en conviens ! Je sais que ma mission est à double tranchant, et vous dire pour qui j'oeuvre ne vous serait pas utile pour l'instant. Je tiens quand même à savoir ce que vous en savez, au moins sur les "on dit" comme vous le dites si bien.
Puis, voyant que Jack regardait pas intermittences son bras. Et sachez que je saurai répondre aussi à vos questions sur mon art d'horloger nécromant.

Ambrogino travaillait donc pour quelqu'un. Et pas forcément pour son Clan si on lisait entre les lignes... En outre, il n'avait pas répondu sur la question du sacrifice, usant d'un stratagème se basant sur la curiosité de l'Atlante sur son bras d'or. Reversant un peu de rhum dans les verres, Jack savait qu'il allait sûrement aider cet homme, il avait pas mauvais fonds mais il était manifestement un homme habile et assez manipulateur pour obtenir d'une manière ou d'une autre des réponses. Il préférait le surveiller en l'aidant que de le laisser dans la nature. Apotheosis. C'était cela que cachait les fragments selon les légendes anciennes, les Trois frères qui se séparèrent le Monde se donnèrent à chacun une part de ce trésor pour empêcher l'Humanité d'accéder à la divinisation. Mais cette information restait dans un coin de sa tête. Pour l'instant, il voulait savoir pourquoi il était revenu d'entre les morts et pourquoi maintenant ? Pourquoi au moment où Londres était encore la proie des flammes de la Guerre Civile ?

Plus tard, Jack saurait que Pséma avait donné quelques informations en échange de l'aide des Giovannis, mais il se demandait encore lesquelles ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7309-jack-o-bannon-grand-pretr
 

[1688] Entre Londres et Venise... (Suite de "Londres enflammée")

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-