RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Fin Septembre 1755] Renaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Fin Septembre 1755] Renaissance   Mer 17 Juin - 1:39

    Il ouvrit la bouche et sa voix résonna, puissante, impérieuse, puis abattit son bras comme un glaive en direction du dieu du Sommeil.

    δοκιμασία Νέμεση *


    Une grande lumière d’or engloutit soudain le chevalier et son adversaire. Dans l’immensité lumineuse, une silhouette d’argent fine et gracieuse s’avança en direction d’Asmita. Cette silhouette n’était visible que pour lui, son champion. La divine Astrée, sa constellation protectrice et déesse de la Justice, ouvrit la bouche et sa voix pure et claire s’éleva:

    « Tu connais le prix Chevalier. Es-tu sûr de vouloir le payer ?»

    «C'est la seule chose que je puisse encore faire.»

    « Ainsi soit-il.»

    La déesse leva un bras gracile dans un geste mesuré et effleura de ses doigts le front du chevalier d’Or avant de disparaître dans un éclat lunaire. La grande lumière dorée se mua soudain en une tempête furieuse de flammes or et argent tandis que les yeux du chevalier d’Or prirent la couleur de l’univers.

    Après cela ses souvenirs restaient vagues. Il se remémorait le sentiment de perte immense lorsque la présence d’Astrée avait quittée son enveloppe pour rejoindre sa place dans l’écliptique, puis, son pénible retour au Sanctuaire avant que la fin n’arrive.

    Il était mort avant d’avoir eu le temps de ramener son successeur et son existence allait de nouveau se mettre en pause jusqu’au prochain cycle de réincarnation.
    Lorsqu’il endosserait de nouveau son armure, ceux qu’il venait de quitter ne seraient plus depuis longtemps ou plutôt seraient différent, ayant oubliés leurs existences passées. Mais lui se souviendrait de tous ces siècles passés à combattre à leurs côtés.

    Sa conscience allait bientôt se mettre en sommeil pour quelques temps, jusqu’à ce qu’il soit de nouveau l’heure.



    --------------------------------------------------------------


    « Réveille toi Chevalier.»

    Une voix éthérée tira doucement son âme de sa torpeur. Son esprit s’éveilla au sein d’un grand vide cosmique immaculé et infini. Face à lui se tenait Astrée dont la grâce et l’air noble ne venaient en rien voiler son aura impérieuse et altière.


    « Tu dois repartir. Mon armure n’a plus de porteur à protéger et ma soeur ainsi que le Sanctuaire sont dans une position fragile.»

    «O..Où suis-je, balbutia le Chevalier encore embrumé par sa veille, Combien de temps….?»

    « Tu es là où transmigrent les âmes comme les tiennent entre deux existences. Il ne s’est écoulé que peu de temps depuis ton trépas mais il m’a fallu te tirer limbes pour pouvoir te renvoyer sur Terre protéger ma soeur au plus vite. Le Sanctuaire a été considérablement affaibli et l’équilibre juste a été rompu.»

    Le Gold Saint de la Vierge prit le temps s’assimiler les informations et d’en saisir la portée.
    Son existence précédente avait prit fin, il ne pouvait donc pas être ramené à cette étape de son principe. Son âme, comme toute âme, était le Principe d’une essence et chaque existence de cette âme était la Manifestation de ce Principe.

    Chaque Manifestation avait un début et une fin prédéfinie par les Destins. Il lui était arrivé à plusieurs reprise que son enveloppe physique ne périsse et ressuscite au cours de ses nombreuses Manifestations. Mais une fois une Manifestation arrivée à son terme une autre commençait après un certain temps nécessaire au repos du Principe avec impossibilité de revenir à une Manifestation précédente.
    Bien sûr il avait appris à rester conscient de toutes ses Manifestions en atteignant l’Eveil et parfois même à revenir d’entre les morts mais jamais de revenir à une itération précédente de son existence. Aussi ne comprenait il pas comment Astrée comptait le renvoyer au plus vite. Même en pouvant accélérer la transmigration entre ancienne et nouvelle Manifestation, il renaîtrait nourrisson et ne se souviendrait de toutes ses existences qu’une fois revêtu son armure et éveillé.
    C’était du moins les Lois auxquelles étaient assujetties les âmes mortelles.


    «Est-il seulement possible….d’accorder un temps supplémentaire à mon existence? »


    « Oui et non. Tu le sais, chaque action se paye par une autre inversement proportionnelle, telle est la Loi. Briser ton cycle de réincarnation pour renvoyer ton existence précédente telle qu’elle était avant de s’éteindre a aussi un prix. Il s’agit là de rendre aux Destins un coût équivalent de ce qu’ils peuvent t’accorder. Revenir sur leurs édits est dangereux. Même notre père et roi, Zeus, ne s’y risque pas si aisément. Mais je suis la Loi et ma décision a été mûrement pesée. En payant le prix adéquat cet acte ne risquera pas de briser l’équilibre cosmique.»


    «Je suis prêt à payer le prix quel qu’il soit. »


    « Comme il se doit, répondit gravement la Justice, Je vais te renvoyer. Ton corps sera le même et tes souvenirs de ta précédente existence seront intactes cependant tu perdras ton lien avec toutes tes autres Manifestations précédentes. La sagesse et la connaissance que tu avais acquise au fil des millénaires ne seront plus et tu sauras que tu ne sais plus. Tout sera à refaire pour toi. Tu souffrira d’émotions dont tu t’étais affranchis et ta frustration d’un savoir perdu te rongera probablement cependant n’oublie pas dans ces moments là ta mission de Chevalier.»

    Astrée rejoignit ses deux paume en coupe et ferma ses grands yeux d’ivoire. Une douce lumière se forma dans les mains de sa constellation protectrice et se répandit comme une brume sur le sol blanc avant d’envelopper le Chevalier qui sentit son corps de chair et de sang se reformer autour de son être. Et alors qu’il se sentait aspiré ailleurs et que son esprit commençait à sombrer, il entendit les dernières paroles d’Astrée et ressentit une chaleur sur sa main nouvellement recréée.

    « Voici ma marque. Considère la...comme un cadeau.»



*dokimasía Némesi: Ordalie de Némésis.

[HRP] BOUYAAAAAAAAAAAAA! I’M BACK! Réveil en mode gueule de bois au prochain post! Sorry de vous défoncer le crâne d’entrée de jeu °° mais rassurez vous c’était votre dernier délire philosophico-existentialo eu...truc...débat...machin écrit bizzare et pas compréhensible! Enfin...normalement °°[/HRP]

Revenir en haut Aller en bas
Asmita


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 817

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
210/210  (210/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Renaissance   Ven 19 Juin - 2:27


    Dans une petite pièce octogonale sombre aux murs recouverts de chaux blanche, sept des douze armures d’Or reposaient solennellement dans leurs écrins millénaires. Il n’y avait aucune fenêtre pour raviver l’éclat solaire du métal mythologique et la lourde porte de métal restait irrémédiablement close, laissant les armures dans une obscurité et un silence digne d’un sépulcre. Et c’était bien cela en réalité.
    Les sept armures d’Or inertes étaient pour les Chevaliers restant des gisants venant leur rappeler les braves tombés au combat ou ayant quitté l’Ordre.
    Douloureux rappel des faiblesses humaines que ces constellations orphelines enfermées dans leurs tombeaux dorés.

    Même alors que la tour se mettait en branle, aucun son ni mouvement ne vinrent perturber la quiétude macabre des lieux.
    Jusqu’à ce que, comme répondant aux supplications muettes des six autres armures, la Pandora’s Box de la Vierge se mit à luire doucement et à émettre un son cristallin. L’éclat lumineux gagna brutalement en intensité, inondant la pièce d’une lumière solaire tandis que la Box s’ouvrait dans un grand fracas.

    Alerté par le bruit, les deux gardes en faction déverrouillèrent à la hâte la porte non sans avoir donné l’alerte et s’être emparés de leurs pilums. Un autre garde posté non loin dans les escaliers menant à l’étage supérieur accouru à la hâte pour aider ses deux camarades à ouvrir les lourdes portes.

    «Imbécile! hurla l’un des deux gardes alors que le nouveau venu se mettait à pousser avec eux, Va prévenir le Général et le Seigneur Hakurei d’une intrusion dans la salle des armures d’Or! Vite!.»

    Palissant sous le coup de la peur, le garde se retourna et grimpa les escaliers à la hâte sans demander son reste.
    Si la pièce contenant les armures des Chevaliers d’Or avait été profanée, la personne qui devait se trouver à l’intérieur devait être très puissante pour avoir pu passer les défenses de Jamir. Seule une divinité aurait pu. Il lui fallait prévenir les Seigneurs Kappa et Hakurei au plus vite car Athéna pouvait être en grave danger.

    Lorsque les deux autres gardes ouvrirent les portes, leurs lances acérées en avant, ils virent avec stupeur qu’à la place de la boite contenant la sixième armure d’Or se tenait un homme au regard turquoise et à la longue chevelure blonde vêtu de l’armure de la Vierge et entouré d’une aura dorée.
    La lumière émanant du Chevalier s’estompa brutalement et ses jambes se dérobèrent sous lui en l’envoyant choir sur le sol.
    Se redressant péniblement sur les genoux, Asmita eu un brusque haut-le-coeur et il répandit bientôt sa bile sur le sol de marbre blanc avant de porter une main fébrile à sa bouche.
    Tout son corps tremblait et des sueurs froides coulaient entre ses omoplates. Une douleur perçante lui vrillait le crâne avec une telle violence que sa vue demeurait brouillée et qu’il ne perçu même pas les gardes le tenant en respect.

    Entre-temps rejoints par trois autres soldats et un capitaine, les deux gardes restaient à distance, perplexes, leurs lances toujours pointées sur la silhouette pitoyable du Chevalier.

    «Hâlte! s’écria le capitaine d’une voix puissante, Pas un geste! Vous êtes en état d’arrestation, n’opposez aucune résistance. Vous deux, saisissez le et vous deux tenez le en joue! »

    Les deux gardes désignés pour constituer prisonnier l’homme à terre échangèrent un instant un regard inquiet. Ils avaient sous leurs yeux un Chevalier d’Or revenu d’entre les morts où un ennemi déguisé. Dans tous les cas ils se trouvaient dans une position très délicate qui pourrait se solder par leur mort. Obéissant tout de même aux ordres, ils se dirigèrent prudemment vers le Chevalier pantelant puis le saisirent sous les aisselles pour le relever péniblement avant d’interroger leur supérieur du regard. Ils reconnaissaient tous le Chevalier de la Vierge mais que devaient-t-ils faire de lui, d’autant que celui-ci avait à peine réagit si ce n’était un gémissement lorsqu’ils l’avaient soulevé.

    «Amenez le en bas fit le capitaine en répondant aux interrogations muettes de ses soldats, C’est trop risqué de le rapprocher du sommet. Attendez…. fit le capitaine alors que les soldats commençait à traîner Asmita avec eux, stop! et taisez vous! On dirait qu’il essaye de dire quelque chose...»


    «Αθήνα….Αθήνα….Ἀστραíα...* »

    Le chevalier avait relevé sa tête et murmurait inlassablement, le regard flou et perdu dans le vide.

    «Bordel de merde il cause en grec ancien remarqua le capitaine, Bon….Et puis merde! Amenons le au Général, il saura quoi faire. Il n’a pas l’air bien dangereux de toute façon vu son état…Que l’un de vous monte immédiatement le prévenir que nous arrivons avec ce qui semble être Asmita de la Vierge afin qu’il puisse prendre les dispositions sécuritaires nécessaires!»


    Le dernier garde partir en courant tandis que ses collègues partirent à sa suite en portant à demi le chevalier chancelant qui continuait sa litanie.


===> Vers le sommet.

*Athéna...Athéna...Astrée...
Revenir en haut Aller en bas
 

[Fin Septembre 1755] Renaissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Autres Lieux :: Jamir-