RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités   Mar 7 Juil - 22:42


Jamir, quelques jours après l’arrivée des Saints sur place.

Perdu dans ses pensées, le Verseau longeait le grand escalier en croisant des gens sans les voir. Jouant des épaules, il esquivait au dernier moment ceux qu’il rencontrait pour ne pas les percuter, tout en réfléchissant à ce qui allait se dire dans les prochaines minutes. Les derniers jours avaient été riches en évènements et en travail, et Kappa n’avait que très peu dormi. Cela lui importait peu, il avait perdu le sommeil depuis sa confrontation avec Ahina. Il l’avait perdue, tout comme il avait perdu Mashia dont Liana avait ramené le katana ensanglanté, et Aurora aussi, des années plus tôt. Mais cette fois, il ne lâcherait rien ! Il ne la laisserait pas dépérir, et la retrouverait au bout du monde s’il le fallait. Il avait accepté la défaite trop souvent dans sa vie. Certes, il maudissait les dieux de jouer ainsi avec lui, mais cela ne voulait pas dire pour autant qu’il ne pouvait rien faire pour combattre cette injustice !

Depuis leur arrivé à Jamir, Shion et Kappa ne s’étaient croisés que brièvement, chacun occupé à donner des instructions afin de réorganiser le logement des réfugiés, la sécurité d’Athéna et tout le reste. Pour le moment, tous deux dirigeaient de concert : le Grand Pope et le Régent. Mais ça ne durerait pas. Et c’était bien ainsi. Un Grand Pope n’a pas besoin de Régent, et Kappa ne voulait plus de ce rôle dont il pensait clairement avoir prouvé qu’il n’était pas digne. Serrée dans son poing, la chevalière attendait d’être rendue à son créateur. Le Verseau était décidé ! Il allait rendre le pouvoir, et se lancer dans une croisade personnelle pour retrouver et sauver le Scorpion d’Or ! Et personne ne l’en empêcherait. Personne !

Le chevalier des Glaces avait parfaitement conscience que son approche éthique du cas Ahina était plus que discutable, mais il restait sourd à de telles réflexions. Il estimait avoir payé son prix pour la vie qu’il avait choisi de mener. Et Ahina était devenue le Scorpion doré par sa faute, parce qu’elle voulait l’atteindre, parce qu’elle voulait qu’il comprenne ses sentiments, qu’elle même l’ait compris ou non à cette époque. Il était le seul responsable de ce qui lui était arrivé. Et il avait bien l’intention de réparer cette erreur. Il était même prêt à abandonner son armure et le Sanctuaire, s’il le fallait !

Il atteignit un nouveau pallier et tourna dans un couloir qui menait à une grande pièce gardée par des hommes. En le voyant approcher, ils s’inclinèrent, et ouvrirent chacun une des doubles portes. Le Verseau les salua d’un signe de tête et entra avant que les portes ne se referment derrière lui. La salle était sensiblement agencée de la même façon que son propre bureau, de manière simple. Une table rectangulaire au centre faite pour accueillir les autres chevaliers, et un bureau au fond, près d’une fenêtre où tout comme lui, il pouvait profiter de la superbe vue qu’offrait la vallée de Jamir. Il observa rapidement Shion qui semblait plus en forme que lui. Ceci étant dit, avec ses traits tirés par la fatigue et son visage cerné et mal rasé, Kappa avait presque l’air sinistre dans les vêtements noirs qu’il portait. Ce n’était donc pas dur d’avoir l’air en forme à côté de lui. Surtout venant d’un homme qui n’avait jamais porté de Noir de sa vie...
- Bonjour, Shion ! J’ai reçu ton message ! Je pense moi aussi que nous devons discuter au plus tôt ! Lança t’il en guise de préambule.
Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités   Mar 18 Aoû - 20:00

La fatigue, un point commun entre toutes les personnes présentes à Jamir actuellement. Chevaliers, réfugiés de Rodorio et du Sanctuaire, habitants de Jamir. Beaucoup avaient souffert ces derniers jours et malheureusement la situation était loin d'être totalement stabilisée. Il demeurait encore de nombreux blessés, qu'il s'agisse de traumatismes physiques ou mentaux, qui mettraient probablement des semaines ou des mois à se remettre totalement. Quant à la situation des lieux. Chacun y mettait du sien pour que tous puissent vivre à peu près confortablement mais on ne pouvait malheureusement reloger tant de personnes aussi rapidement. Il allait leur falloir à tous de la patience, à tous de l'Espoir.

Le Grand Pope avait passé la majeure partie des derniers jours à participer à l'organisation du village et à prendre des notes sur son état. Ses compétences n'étaient pas toujours des plus utiles - sa spécialité demeurant la restauration des armures - mais il savait que toute aide pouvait avoir son importance dans une situation si extrême. Et après la défaite cuisante qu'ils venaient de subir, il était de leur devoir de prouver aux peuples de Rodorio et Jamir que les Saints ne les abandonnaient pas. En dépit des nombreuses disparitions à compter au sein du camp. La moitié des Chevaliers d'Or était portée disparue et il ignorait encore s'ils avaient péri ou ne tarderaient pas à les rejoindre. Une pensée à laquelle Shion essayait de se rattacher en dépit de toutes les rumeurs qui parvenaient à ses oreilles.

Une chose était certaine, Kappa faisait partie de ceux qui étaient parvenus à rejoindre Jamir mais il n'avait malheureusement pas encore trouvé le temps de s'arrêter quelques instants pour échanger avec lui. Nombreux étaient les sujets actuels qui nécessitaient leur attention au vu de l'urgence de la situation, ainsi que ceux qui s'étaient déroulés ces derniers temps. Il souhaitait remercier le Verseau pour avoir pris la tête du Sanctuaire alors que la maladie le clouait au lit, mais il avait aussi besoin de savoir comment ce dernier vivait la corruption qui lui avait été infligée pendant la Guerre.

Lorsque la double porte de son bureau commença à s'ouvrir, Shion comprit que Kappa avait trouvé le temps de répondre favorablement à sa convocation. Un sourire chaleureux sur le visage, il attendit que ce dernier le rejoigne avant de finalement laisser une mimique surprise remplacer son sourire, constatant l'état dans lequel le Verseau le rejoignait. Si la fatigue était devenue une compagne habituelle du Grand Pope, elle était indubitablement un énorme poids qui semblait menacer d'engloutir le Chevalier à chaque seconde. Et en acceptant de mettre ce détail sur le compte de l'énorme charge de travail qui leur incombait, on ne pouvait manquer l'allure totalement inhabituelle de son ami: mal rasé, vêtu de noir. Peut-être une marque du deuil qui les affectait tous, ou bien le témoignage d'un mal-être qui le rongeait.

Venant poser une main sur son épaule pour l'inviter à s'asseoir autour de la table, le Grand Pope répondit à la phrase du Verseau

Content de te voir enfin Kappa! Les derniers jours ne nous ont malheureusement pas épargnés mais j'ai l'impression que les villageois retrouvent lentement des repères. L'Espoir ne tardera pas à renaître bientôt dans leur coeur. Mais toi...

Marquant une courte pause, cherchant ses mots, il continua

Pas le peine de faire de chichi, tu as vraiment une sale tête mon ami! Tu devrais prendre un peu de temps pour te reposer, les derniers évènements ont été énormément éprouvants. D'autant que tu as du diriger à ma place la totalité du Sanctuaire lorsque j'étais alité et je t'en suis énormément reconnaissant. Je suis désolé que tout ce fardeau soit tombé sur tes épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités   Mar 18 Aoû - 20:55



Il avait beau être parfaitement conscient que son état de fragilité actuelle se lisait parfaitement sur son visage, le Verseau n’avait jusqu’à présent pas cherché à dissimuler sa peine. Elle était beaucoup trop importante, et il allait encore bien plus mal qu’il ne voulait bien l’admettre lui même. Pourtant, lorsque le regard de Shion se posa sur lui, il sentit la pression monter d’un cran, et se sentit mal à l’aise. Il le savait, au delà de ce regard bienveillant et paraissant inoffensif, le Grand Pope avait un esprit d’analyse capable de scruter Kappa plus que celui ci ne le souhaiterait.
- Je suis désolé, j’ai fait au plus vite, mais il est vrai que la réorganisation du village prend beaucoup de temps, répondit il à son ami en acceptant son invitation à s’assoir.
Aussitôt, le sujet qu’aborda Shion fut celui que justement, le chevalier des glaces souhaitait éviter. Mais se sentant pris au piège, il décida de jouer le jeu : se passant les mains sur le visage pour en chasser la fatigue un bref instant, il prit à son tour la parole :
- Je sais... Je ne suis parvenu à dormir que quelques heures depuis notre arrivée ici, et je n’ai pas fermé l’oeil depuis bientôt trois jours. Je travaille jour et nuit, mais ne t’inquiètes pas, c’est parce que moi même, j’en ressens le besoin... Me noyer dans le travail me permet d’oublier certaines choses, et de toute façon, plus vite nous aurons pu réorganiser tout cela, mieux ce sera.

Puis, il leva une main pour que l’ancien Bélier cesse ses remerciements :
- Arrêtes ça, Shion ! J’ai fait ce qui devait être fait ! Et puis, j’ai été honoré que tu penses à moi pour te remplacer. Je ne pense pas avoir un jour les qualités pour devenir Grand Pope mais savoir que tu me tiens en haute estime fait toujours plaisir à entendre. J’aurais simplement aimé répondre positivement à tes attentes, et ne pas échouer dans les grandes largeurs... ajouta Kappa avec une mine assombrie.
Sa main se referma sur l’anneau, et il se décida aussitôt :
- Ce qui m’amène à un sujet qui je pense doit être réglé avant que nous ne démarrions le débrieffing qui concerne la guerre sainte : avec ton retour, la régence n’est plus nécessaire. Et après le fiasco que nous avons connu, je pense qu’il est plus sage pour tout le monde que je te rende les pleins pouvoirs...
Il déposa alors l’anneau sur la table, avant de poursuivre d’un ton plus faible, et plus las :
- Je te présente toutes mes excuses, Shion. J’ai essayé... j’ai essayé de toutes mes forces, j’ai fait de mon mieux ! Je croyais avoir tout anticipé, mais... Ce n’était de toute évidence pas le cas... Si seulement...

Ses mots mourrurent dans sa gorge, et il préféra se lever pour se diriger vers la fenêtre, afin de tourner le dos au Grand Pope et ainsi dissimuler son mal être. Certains souvenirs amers lui revinrent en mémoire : son contrôle mental par Pséma, la perte d’Ahina, et la trahison de cette marina qui lui était inconnue trônant en tête de liste.
- Nous avons beaucoup perdu, cette nuit là. J’ai beaucoup perdu... Je pense que si mon ami Aldébaran avait vu ça, j’aurais eu droit à une sacrée leçon...
Il n’en ajouta pas davantage, attendant le jugement de celui qui venait de redevenir son supérieur hiérarchique.

Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités   Sam 26 Sep - 13:24

Devant la réaction de Kappa, le Grand Pope demeura quelques instants silencieux. Il lui avait été impossible d'ignorer le mal être qui animait le Chevalier d'Or depuis la fin de la dernière Guerre mais pas un instant il n'avait imaginé que la situation était à ce point critique. Le regard fixé sur l'anneau posé sur la table, Shion pesa chacun des mots qui venaient de sortir de la bouche du Verseau. Un échec, un fiasco. Ce dernier ne semblait pas se remettre des derniers évènements et laissait le poids de la culpabilité écraser ses épaules déjà bien exploitées depuis sa propre maladie. Au point même de se comparer à celui qui était anciennement le respecté Général du Sanctuaire et un ami du Chevalier d'Or, Aldébaran.

Laissant l'anneau trôner au cœur de la table, Shion se leva et vint se placer aux côtés de son Régent, observant silencieusement l'extérieur de la Tour. Au loin, il pouvait apercevoir les habitants de Jamir apporter réconfort et soutien aux rescapés de Rodorio et du Sanctuaire. Un léger soupir se fit entendre alors qu'un léger sourire réapparaissait sur le visage du Grand Pope

Un fiasco? C'est comme ça que tu appelles cette dernière Guerre? D'accord, nous avons du abandonner le Sanctuaire, je te le concède. Mais nous sommes parvenus à protéger la Déesse Athéna, à la mettre en sécurité à Jamir et éviter la mort de nombre de citoyens de Rodorio et du Sanctuaire alors que les armées d'Hadès menaçaient de les engloutir sans aucune pitié. Je n'oublie pas ce que nous avons perdu mais regarde un instant ce qui est juste sous tes yeux avant de ne penser qu'à une seule face de cette pièce.


Tapotant l'épaule de Kappa, Shion se redirigea vers le centre de la pièce non sans s'être saisi au passage d'une bouteille et de deux verres qu'il déposa sur la table. Les remplissant tous deux d'un liquide rougeâtre, le Grand Pope reprit la parole

Aldébaran. Notre ancien Chevalier du Taureau dont la force n'avait d'égal que la Sagesse. Que devrais-je dire dans ce cas? Et s'il était devenu Grand Pope à ma place, ne penses-tu pas qu'il aurait dirigé le Sanctuaire bien mieux que moi qui ne faisais que dormir lorsque cette Guerre a éclaté? Si tu veux à tous prix chercher un coupable, je pense que je peux participer au concours et y obtiendrai assurément une place de choix...

Se saisissant d'un des deux verres, le Grand Pope en but une grande gorgée, écarquillant les yeux devant la soudaine chaleur provoquée par la boisson, avant de continuer

Les Ases, nos alliés historiques, ne sont venus nous apporter aucune aide pendant cette bataille, allant même jusqu'à venir nous narguer en jouant les spectateurs. Les Marinas ont respecté notre alliance mais nombre de leurs forces ne sont venues que tardivement se battre et j'ai ouï dire que leurs comportements étaient parfois bien étranges. Ajoutons à cela le stratagème qui a corrompu plusieurs de nos meilleurs combattants et les a retournés de force contre leurs alliés. Dont notre Régent. Et pourtant, nous sommes parvenus à tenir tête aux Spectres et ils n'ont réussi à passer le Temple du Lion que par une suite de malencontreux évènements. Aldébaran, s'il était là, serait fier du travail que tu as accompli pendant cette Guerre, Kappa.
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités   Sam 26 Sep - 19:50



Comme le marteau du jugement, la voix de Shion s’éleva en écho à celle du chevalier d’Or du Verseau. Il était venu se placer à ses côtés devant la fenêtre, et il avait parlé calmement, avec gentillesse, compassion, compréhension. En un sens, cela rendit les choses encore plus dures pour Kappa. S’il avait lui aussi jeté la faute sur le chevalier des Glaces, les choses auraient étaient claires, mises à plat. Il n’aurait eu qu’à conclure qu’il avait foiré dans les grandes largeurs, et qu’il n’était pas fait pour succéder à Marcus. Mais ce n’est pas ce qui se produisit. Comme toujours, le Grand Pope refusait d’accuser, d’attaquer. En cela, et sous bien d’autres angles, Kappa et Shion étaient presque diamétralement opposés. Etait ce dû à la proximité d’Ahina pendant tant d’années, ou bien sa personnalité avait elle toujours été ainsi ? Impossible à dire, mais depuis qu’il avait endossé l’armure de bronze de la Couronne Boréale, le Mage des Glaces avait fait montre d’un tempérament plus tranchant que celui de l’ancien Bélier d’Or.
- Sans toi, ni Athéna ni nos familles n’auraient survécu à l’évacuation de Rodorio... se contenta t’il de répondre faiblement.

Après avoir posé sa main sur son épaule, Shion se détourna du Verseau avant de poursuivre sur sa part de responsabilité. Toutefois, Kappa ne le laissa pas terminer à sa guise :
- C’est absurde ! Tu n’es en rien responsable de ce qui est arrivé ! Le simple fait que tu sois parvenu à sortir de ton coma à un moment si critique a fait basculer les choses, tu ne peux toi même pas le nier ! Pendant que moi, je tombais misérablement sous le joug de Pséma...
Des flash de sa prise de contrôle revinrent violemment dans la tête de Kappa, le faisant grimacer légèrement, et fermer les yeux pour regagner son calmer, et chasser ces visions. Sous son apparence insignifiante, l’action de Pséma avait bouleversé les plans prévus par le régent cette nuit là, et les conséquences étaient visibles comme le nez au milieu de la figure : Mashia certainement morte, Hector et Eidolon disparus eux aussi, il était le seul à en être réchappé. Et encore, il n’en était pas certain lui même, au vu de son état.

Sur ces sombres pensées, le Verseau fixa les verres que Shion remplissait avant de dégluttir avec difficulté. C’était pour le Grand Pope un geste des plus insignifiants, mais pour Kappa, c’était tellement plus : il avait recommencé à boire depuis cette nuit là. Personne ne savait, à part peut être Enya, la mère d’Ahina, qui le connaissait trop bien pour n’avoir rien remarqué. Le fait d’accepter ou non de boire avec Shion était une frontière dans l’esprit du chevalier d’Or. Une ligne à ne pas franchir pour rester dans le droit chemin. Il vit son ami vider son verre d’un trait, et il sut qu’il se berçait lui même d’illusions : les frontières avaient été dépassées depuis trop longtemps ! Il se saisit de son verre et le vida à son tour en écoutant le Grand Pope retracer les évènements suivants. “Aldébaran, s’il était là, serait fier du travail que tu as accompli pendant la guerre” : le Mage des Glaces aurait aimé partager la conviction de Shion, mais il ne parvenait pas à y croire. Seul, un goût amer de défaite et de pertes douloureuses demeurait.

Il se décida à apporter les quelques informations dont il disposait concernant les agissements des autres protagonistes de la guerre :
- Oui, en dehors de Yul de Fenrir, les Ases sont devenus un problème qu’il va te falloir gérer avec prudence. Le guerrier divin est toujours dans le coma. J’ai prévu d’avoir une discussion avec lui quand il se réveillera. Mais il est très affaibli, les prêtresses disent que ce n’est pas pour tout de suite.
Il marqua une légère pause, puis poursuivit :
- Quant aux marinas, si tu le permets, j’aimerais m’occuper de gérer la diplomatie les concernant.
Anticipant la surprise de son ami, Kappa renchérit avec un faible sourire :
- Je sais, ce n’est pas habituel venant de ma part. Mais je pense pouvoir établir un lien de confiance avec Jack O’Bannon. Un lien qui n’aurait rien de véritablement officiel, plutôt quelque chose de personnel, et donc qui ne serait pas empoisonné par la politique qu’impliquent nos rôles respectifs. Si je peux veiller à créer un tel lien avec le leader des Marinas, nous pourrons peut être assurer une confiance et un soutien mutuels à nos peuples. Je sais que ce n’est pas une méthode très orthodoxe, mais, avec ta permission, j’aimerais essayer. Je n’ai aucune confiance en une approche classique diplomatique, comme tu le sais... Et puis... cela me permettra de parler avec lui de ce que la prêtresse de Poséidon a fait pendant la guerre. Je n’ai pas l’intention de laisser cette trahison impunie... Même si ce n’est pas une chose que je priorise dans l’immédiat...

Revenir en haut Aller en bas
Shion


Grand Pope
Grand Pope
avatar

Messages : 1105

Feuille de Personnage :
HP:
107/150  (107/150)
CS:
135/170  (135/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités   Sam 3 Oct - 16:38

La discussion avec le Verseau n'était pas des plus faciles mais le Grand Pope n'avait pas dit son dernier mot. Pour sûr, Kappa était bien au fond du trou et ne souhaitait pas en ressortir si facilement. Et Shion comprenait bien ce sentiment, lui-même ayant flirté pendant un moment avec ses abords alors que le Sanctuaire venait de s'écrouler devant leurs yeux. Mais Athéna leur avait-elle promis que le chemin serait simple et pavé d'or lorsqu'ils avaient rejoint sa Chevalerie? Tous savaient que des batailles les attendraient, de grandes joies mais aussi de nombreuses peines. Mais ils s'étaient promis de ne jamais baisser les bras et d'essayer de surmonter tous les obstacles qui leur barreraient la route. Aussi hauts puissent-ils être. Lorsque Kappa lui répondit que Rodorio et Athéna ne seraient pas saufs sans son aide, Shion répondit simplement

C'est drôle mais j'ai ouï dire qu'un mur de glace avait été dressé pour empêcher quiconque de me suivre au sommet du Sanctuaire. Sans cela, je ne suis pas certain que Corell aurait eu le temps d'atteindre notre Déesse ou même que l'on m'aurait laissé suffisamment de répit pour téléporter tant de monde. Crois moi, les armées débarquaient déjà en son sommet, l'une d'elle m'est tombée dessus. Si un seul adversaire avait passé le Temple du Lion, la fin de l'histoire aurait été bien plus funeste.

Plus têtu qu'une vieille mule, Kappa était décidé à démonter chacun de ses arguments en appuyant sur chacun des détails qui lui faisait broyer du noir. Loin de se laisser embobiner, Shion afficha un léger sourire lorsque le Verseau le coupa dans son élan pour rejeter tout argument visant à l'inclure lui-aussi dans les responsabilités de cet échec. Une volonté de le préserver ou une nouvelle tentative pour demeurer seul dans les ténèbres? Peine perdue, le Grand Pope était déterminé à y apporter une touche de lumière

Tu vois. A peine j'aborde ma responsabilité que tu tentes déjà de me prouver le contraire. Exactement comme moi. J'ai l'impression que nous ne sommes pas si différents dans ce domaine! Pour le reste, ne crois-tu que mon réveil soit justement lié à ta corruption? Ou bien le hasard fait vraiment bien les choses! Tu as veillé sur le Sanctuaire en mon absence et j'ai fait de même quand la situation s'est inversée. Je ne suis pas plus infaillible que toi sauf que nous avons été touchés par des maux différents. Mais c'est grâce à TON travail que les armées d'Athéna ont pu résister si longtemps. Ta stratégie. Moi je ne suis arrivé que pour la soutenir et empêcher que les Espoirs ne disparaissent sous les stratagèmes de Pséma.

Observant les réactions de Kappa, le regard de Shion s'assombrit quelques instants lorsqu'il aperçut les grimaces de son compagnon d'armes devant l'évocation de Pséma. Ce traitre. Comment osait-il se servir des Saints d'une telle manière. N'avait-il donc plus une once de respect pour le camp qu'il avait servi autrefois? Le Grand Pope serra son poing, se promettant d'obtenir justice le jour où ils mettraient enfin la main sur lui. Il devait payer. Mais pour le moment, Shion préférait arrêter de rêvasser pour se concentrer sur les explications que Kappa venait de commencer au sujet de leurs différents alliés. La situation était des plus complexes actuellement et le résumé que lui faisait le Verseau lui convenait parfaitement. Et mieux encore, il lui ouvrait une porte.

Si la diplomatie avec les Marinas te tient à coeur, marché conclu!

Serrant la main de Kappa comme pour sceller cet accord, il la retira finalement non sans avoir laissé au coeur de la paume de son ami un fameux anneau qui trônait sur la table quelques secondes auparavant. Sans lui laisser le temps de ressasser sa prétendue incompétence, le Grand Pope reprit

Et comme tôt ou tard, il te faudra nécessairement un statut pour avoir du poids dans la balance des discussions, il est normal que tu récupères cet anneau. Plus encore si je dois m'occuper des relations avec les Ases, je ne pourrai en aucun cas tout gérer. J'ai besoin du Général des Armées du Sanctuaire pour m'épauler. D'autant qu'il n'est pas encore sûr que cette guerre soit totalement finie...

Marquant une courte pause pour fixer le Verseau dans les yeux

Nous avons fait une promesse lorsque nous sommes entrés au service de la Déesse Athéna. Une promesse envers elle mais aussi envers nous-mêmes. Ne jamais abandonner et toujours suivre ses idéaux, nos idéaux. La leçon, tu l'aurais sûrement reçue s'il t'avait vu baisser les bras devant le premier échec. Alors reprends toi Kappa et aide moi à relever le Sanctuaire. Bientôt, nous le reprendrons aux mains des Spectres.
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités   Sam 10 Oct - 18:11



Shion était un homme réfléchi, intelligent, et sage, doté d’un sang froid hors du commun, et d'une gentillesse peut être un peu trop prononcée. C’était un meneur, un dirigeant, régnant par la paix, diplomate dans l’âme. Face à lui, Kappa était un puissant guerrier qui était persuadé de ne pas être à sa place en tant que général. Il était certes un excellent tacticien, calculateur et pragmatique. Mais c’était aussi un homme dont les pulsions pouvaient l’amener à commettre des erreurs. Contrairement à ce que tout le monde pensait, le chevalier des glaces était un homme au grand coeur, et quand ses proches étaient d’une façon ou d’une autre impliqués, il perdait son sang froid, et ne pensait qu’à un moyen de protéger sa famille. Paradoxalement, son approche pragmatique volait en éclats dans ce genre de situation.

S’il avait suivi la formation des chevaliers sous le tutorat de Naios Hakéron, un ancien chevalier d’argent, Kappa n’en oubliait pas ses origines pour autant. Il venait d’une ferme, où si les choses avaient été différentes, son frère jumeau et lui étaient destinés à poursuivre le travail de leurs parents. Il ne s’était trouvé à la tête du Sanctuaire que parce qu’il avait lié une amitié puissante avec Marcus, qui lui avait “passé le flambeau” avant de disparaître, et quand le Grand Pope était tombé malade, il lui avait confié le commandement. Pourtant, Marcus n’avait jamais officiellement parlé de sa confiance envers le Verseau à Shion. Ou bien s’il l’avait fait, il s’était bien gardé de le dire au mage des glaces.

Pendant que leur conversation se poursuivait, Kappa repensait à tout cela : son chemin parcouru, depuis ces treize longues années durant lesquelles il avait combattu et défendu les idéaux d’Athéna. Un léger sourire se dessina sur son visage quand l’ancien Bélier d’Or mentionna le barrage de glace, mais il ne répondit rien. Son regard azuré fixa Shion alors qu’il complimentait son travail, mais il ne trouva rien à répliquer. Lui, en son for intérieur, n’était pas satisfait. Marcus n’aurait pas commis d’erreurs... le Sanctuaire n’aurait pas été perdu... Voila ce qu’il pensait, sans se rendre compte qu’il idéalisait inconsciemment son mentor.
Ce n’est que lorsque Shion déposa la chevalière du régent au creux de la main du Verseau que celui ci sortit de sa léthargie. Il écarta doucement les doigts, et vit l’anneau briller entre ceux ci.

“Général des Armées”. Kappa y réfléchit durant un instant : Shion était un politicien, un diplomate, un dirigeant. Le Verseau, lui, avait toujours été un guerrier. Sans trop savoir pourquoi lui même, ses capacités s’étaient révélées supérieures à ce qu’on attendait de lui en combat, et il l’avait toujours emporté. Suite à cela, et grâce au contact de Marcus, un certain talent en matière de commandement s’était éveillé en lui. Par nécessité ou grâce à l’influence de l’ancien Taureau ? Lui même s’était toujours posé la question sans trouver de réponse. De plus, il avait toujours aimé la stratégie et son sens de la tactique ne pourrait que leur être bénéfique. Peut être la décision du Grand Pope était elle la meilleure, après tout ? Mais derrière ces qualités, se cachait aussi la partie ombragée de Kappa du Verseau, une chose qui l’effrayait lui même, surtout depuis que Pséma avait retourné cela contre le Sanctuaire. Si Corell du Lion n’avait pas utilisé le bouclier d’Athéna, que serait il arrivé ? Jusqu’où Kappa aurait il mené son offensive sur ses propres hommes ? Il aurait pu abattre Athéna sans ciller ! Il en était persuadé ! Son talent au combat n’était il pas en fait une menace pour le Sanctuaire ? Lui confier en plus les clés des armées n’était il pas imprudent ? Et si Pséma ou Kyro tentaient à nouveau de l’attaquer personnellement dans le but d’affaiblir le Sanctuaire, Shion ne regretterait il pas son geste ? Finalement, l’existence même du chevalier du Verseau en tant que général des armées n’était il pas un risque trop important pour qu’il accepte de le prendre ?

Il n’avait parlé à personne de la petite guerre qui avait démarré entre lui et l’ancien Requin. Mais il savait que celle ci serait longue et difficile, éprouvante et par dessus tout extrêmement risquée. Kyro était un adversaire sournois et vicieux, capable du pire pour arriver à ses fins. Et surtout, c’était l’ennemi qui était parvenu à le cerner avec une vitesse effrayante. Il savait ! Il savait qu’Ahina et sa famille étaient ses points faibles, capables de lui faire commettre les pires erreurs. Il avait lu en lui, comme dans un livre ! Il l'avait lu dans ses yeux. Et cela le terrifiait. Malheureusement, Kyro couplait tout cela à une formidable intelligence qui forçait Kappa à admettre qu’il avait toutes les chances de perdre leur bataille. Et s’il ne pouvait ni ne voulait se confier à Shion concernant ce sujet, il ne pouvait ignorer le fait que leur vendetta personnelle pouvait interférer avec un rôle tel que celui que le Grand Pope voulait qu’il endosse. Durant les secondes qui suivirent, l’anneau reposant toujours dans sa paume, le Verseau réfléchissait en fixant l’objet doré. Il mettait en balance les risques, et n’aimait pas ce qu’il trouvait...
- Ecoutes, Shion... commença t’il maladroitement, je suis flatté, et même... honoré, que tu veuilles que j’occupe ce poste pour te seconder dans ta tâche. Mais soyons honnêtes un instant : tu ne me connais pas, et je dois avouer que ma vie est... compliquée... depuis quelques temps. Je ne suis pas certain que me confier de telles responsabilités soit bien prudent, surtout après que Pséma ait... enfin, tu sais...

Shion ne se démonta pas, et poursuivit, lui rappelant la promesse qu’ils avaient tenu quand ils s’étaient engagés en tant que chevaliers. Ses mâchoires se crispèrent immédiatement, et cette fois, les mots de Shion trouvèrent un écho :
- J’avais treize ans quand j’ai fait ce serment, Shion ! Je portais une armure de bronze, et j’étais un gosse ! Les choses étaient très différentes, alors ! Aujourd’hui, je suis l’un des douze, mais tu me demandes de... de porter un fardeau que je ne suis pas sûr de pouvoir assumer...
Son regard quitta l’anneau pour croiser celui du Grand Pope, avant qu’il n’ajoute :
- Je ne suis pas celui que tout le monde pense, Shion ! Et comme tu l’as constaté, je ne suis pas vraiment dans ma meilleure forme en ce moment. Les choses sont très difficiles pour moi depuis quelques temps. Crois tu vraiment que je puisse gérer un tel rôle ?! Car moi, je ne le crois pas ! Acheva t’il subitement en tendant la paume ouverte vers le Grand Pope, comme pour lui rendre l’anneau.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Début Juillet 1755, Jamir (PV Shion)] Faire Face aux Responsabilités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-