RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Invasion] Charis VS Satine ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Invasion] Charis VS Satine ...   Sam 8 Aoû - 12:20

La tempête devenait de plus en plus violente, alors que je me préparais à affronter surement l’une des plus puissantes adversaires que j’avais connus jusqu’à présent. Etait-ce dut à la condition climatique, à ce cosmos puissant qui se dégageait d’elle, mais mon corps était parcouru de frissons. J’exultais de joie, cela faisait un moment que je n’avais pas ressenti une telle tension, celle d’un combat sans retenu, violent et brutal. Si beaucoup de guerriers auraient reculé, laissé la peur les gagner face au monstre qui se tenait devant moi, je n’étais pas de ce bois. Au contraire, plus mon adversaire était puissant, plus mon désir de le combattre grandissait, aiguisant mes sens. J’étais la femme la plus heureuse du monde et rien n’aurait pu m’empêcher de me jeter sur cette promesse silencieuse. J’aurais pu attendre la réaction de ma camarade, cela n’aurait fait que retarder le début des réjouissances. Après tout, elle avait toute l’attitude pour prendre part ou non, elle pouvait aussi préférer voir si un autre adversaire ne se montrait pas, afin de l’empêcher de traverser notre demeure. Ne connaissait exactement le nombre de guerriers capables de traverser les différents temples, il pourrait se montrer hasardeux d’en laisser passer.

Mon adversaire semblait me laisser l’initiative, quelle générosité de sa part, à moins qu’il ne s’agisse d’arrogance. Ma sous-estimerait elle, pensant qu’elle pouvait se permettre de subir l’initiative. Certains préférés observer leurs adversaires, afin de découvrir leurs techniques, leur style et ainsi s’adapter à celui-ci. Je n’étais pas de ce genre de combattant, j’avais un style simple et brutal et elle allait rapidement s’en rendre compte. Concentrant mon cosmos dans mon corps, je me projetai sur elle, le sol se fissurant sous ma prise d’élan. A peine arrivée au contact, je me mis à la frapper de mes poings, les gouttes de pluies étaient pulvérisées par la puissance de ces derniers. Des ombres semblaient se déplacer sur ma surplis, en fonction de mes mouvements. Un simple jeu de lumières, créé par les langues de feu des braséros. Un sourire de plus heureux, était posé sur mon visage, mon regard quant à lui demandait du sang et suivait chaque mouvement fait par la Générale de Poséidon. Cette succession de coups de poings n’étaient qu’une mise en bouche, tout comme l’attaque qui suivit. Pour cette dernière je mis mon épaule en avant, la tête représentant ma surplis, face à mon adversaire. L’ombre du Béhémoth se matérialisa derrière moi, avant de me traverser dans une charge furieuse et se matérialiser dans mon épaule ainsi avancée. Ma position était similaire à celle prise lors d’une charge d’épaule, ce à quoi pouvait se résumer cette attaque. Mais lorsque je libéra mon cosmos, cette simple charge, devint celle de la créature légendaire qui ornait ma surplis.

… « Béhémoth Kiss !!! » …

Il ne restait plus qu’à constater, comment l’irlandaise, descendante du peuple des Atlantes et fille du grand prêtre de Poséidon allait répondre à mon attaque. La puissance de cette dernière, n’allait certainement pas la mettre à terre, du moins je l’espérais, sinon je m’en verrais contrit. Après tout seule une redoutable guerrière, pouvait avoir volé le cœur d’un des trois Juges des Enfers.

**********************

Revenir en haut Aller en bas
Satine


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 1128

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
148/190  (148/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Sam 8 Aoû - 14:53

Froideur







Satine était consciente que les secondes qui filaient, inéluctablement, tels des grains de sable dans un sablier, étaient précieuses et perdues à jamais. Il était même probable que sa sœur soit déjà morte et qu’effectivement, elle ne trouverait qu’un corps inanimé en haut de ces trop nombreuses marches. Les paroles de la jeune Spectre ne firent qu’accentuer son sentiment, détestable qui germait dans son cœur. La fleur de la haine ne tarderait pas à s’ouvrir, personne, non, personne n’avait le droit de lever la main sur Callista ! Sa colère jusque là muselée se libérait petit à petit tandis que la Béhémoth ouvrait le bal, sous le regard froid et dur de la Sorcière des Eaux, dissimulé sous l’ombre de sa capuche.

Sa silhouette enveloppée dans un manteau étrange ne cilla pas, n’esquissa même pas le moindre mouvement quand les coups de la Spectre s’essayèrent à la briser. On aurait dit qu’elle ne cherchait même pas à riposter, qu’elle se laissait frapper pour une curieuse raison connue d’elle seule mais … un œil aguerrit aurait remarqué les légères ondulations dans l’air : une défense érigée bien avant que débute leur duel à mort.

Mais toute parée d’un voile d’ivresse, celui que les combattants revêtaient lorsque sonnait l’heure de la bataille, l’étoile céleste ne s’arrêta pas en si bon chemin, dévoilant l’une de ses techniques : brutale, violente qui fit se dresser entre elles, une main impérieuse chargée de cosmos.

Une vague s’opposa à toute cette virulence, en contenant une partie, subissant l’autre. Les embruns s’envolèrent tout autour d’elle, poussière d’eau qui se prit à danser entre les gouttelettes. Satine avait reculé sous l’impact, mais ne semblait nullement inquiétée par cette première salve. Pourtant, elle devait bien avouer que cette jeune fille était pleine de fougue et quelque part, cette dernière faisait écho. On lui susurrait qu’elles n’étaient pas si différentes, qu’autrefois, la Sirène aussi avait eut soif de sang.

Malgré tout, la Générale n’avait pas un instant à perdre. Devant elle apparut une belle lyre d’orichalque qu’elle prit avec douceur entre ses bras. Calée contre son cœur, la Sirène commença une douce et sombre mélopée qui alla rythmer le clapotis de l’eau. D’ordinaire sa voix aurait accompagnée la musique … mais muette, il n’y aurait que le pincement des cordes et ses mouvement lents, hypnotiques, pour le reste, sa pâle silhouette se nimba d’une aura magique, vieille comme le Monde.

Une note, une seconde et le tempo s’accentua comme la pluie qui redoubla d’intensité. Elle en appelait aux pouvoirs de sa Déesse, la Magicienne Originelle et … elle non plus n’était pas connue pour sa bienveillance et sa mansuétude. Surgirent du néant plusieurs fils – des cordes d'instrument – qui allèrent s’enrouler autour du corps de la Béhémoth. Ainsi capturé, le monstre allait éprouver toute sa puissance. Une première décharge électrique la traversa, elle devait ressentir une vive douleur en même temps que ses muscles se raidissaient face à ce mauvais traitement. Bientôt soulevée au dessus du sol, baignée par la lumière des braseros, Satine fit résonner une note aiguë, terrible. Prélude à la souffrance. Requiem.

Des craquements d’os pouvaient s’entendre de temps à autre, preuve que sa technique fonctionnait. Son regard dur et froid était implacable. Jamais, elle n’aurait dû se dresser entre elle et sa jumelle.

Pour parfaire son entrée en matière, la fille de Jack O’Bannon envoya quelques ondes de cosmos dans sa direction.


Diplo-Mary:
 



© Never-Utopia


Dernière édition par Satine le Jeu 13 Aoû - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Lun 10 Aoû - 17:33

Je ne fus pas surprise de constater que mes attaques ne terrassaient pas mon adversaire. Non seulement, elle était plus puissante que moi, mais en plus elle possédait une excellente défense. Celle-ci semblait se servir d’une source de bouclier, à moins que tout cela soit dû à ses déplacements et à la pluie qui se déversait sur nous, tel un déluge. Lorsque je la vis reculer sous l’impact de mon attaque cosmique, je ne fus pas des plus heureuses. Je venais de constater, que la chance n’était pas de mon côté, je ne parvenais pas à assurer mes appuis sur ce sol détrempé et glissant. A cette malchance, venait se rajouter un autre facteur, dans ma précipitation j’avais dépensé une quantité de cosmos trop importante. Il se pouvait que mon inexpérience de ce style de combat, me le fasse perdre. Elle se lança dans un enchainement d’attaques, dans lesquelles je pouvais percevoir la force de la Terre. Ne voulant pas prendre le risque d’être affaiblit dès le commencement du combat, je les bloqua.

Si je m’étais précipité, laissant ma fougue l’emporter, mon adversaire montrait le désir de mettre fin à notre affrontement le plus rapidement possible. Après tout, elle désirait retrouver sa sœur et celui qui l’avait enlevé et n’avait pas de temps à perdre. Lorsqu'elle fit apparaître, la lyre, je compris à quel type d’adversaire j’avais à faire. Mais si elle n’était pas une combattante physique, à la différence de moi, son regard me prouvait qu’elle était tout aussi violente. Les premières notes se firent entendre, dont le rythme semblait suivre celui de la pluie qui s’abattait sur nous avec rage et violence. C’est à ce moment que la nature de son attaque se révéla. Des cordes, similaires à celles de l’instrument dont elle jouait apparurent et vinrent s’enrouler autour de mon corps, tel un prédateur constricteur. Surprise par la puissance de cette attaque, je ne pus m’en prévenir, mais je devinais comment m'en prévenir un minimum. Certains disaient de moi, que j'avais une sorte de don pour les combats, que j'étais une sorte de génie. peut être était ce le cas, en tout cas, il était que j'avais décelé l'arcane de son attaque.

Moi qui avais sauté sur l’opportunité d’un combat, tellement attendu, je me retrouvais dans une mauvaise situation. Les cordes qui m’enserraient m’empêchant de libérer ma puissance et de profiter de l’avantage, qu’aurait dut m’offrir ma première attaque. Le regard qu’elle me lança, ne fit que nourrir le sourire qui apparut sur mon visage. Ce n’était pas la première fois que je faisais face à un adversaire qui me surclassait et qui désirait me détruire. La mort était quelque chose de familier et de commun pour moi, tout comme la rancœur ou la haine que je pouvais générer chez les autres.

… « Quel regard, il réchauffe mon cœur sous cet orage » …

De l’arrogance, un peu, mais surtout de la sincérité et le plaisir que me promettait ce combat, même s’il semblait mal engagé de mon côté. C’est alors qu’un autre adversaire apparut, ce dernier était le frère de la Sirène Maléfique, celui qui était venu nous remettre l’injonction du Seigneur des Océans. Il était fidèle à lui-même, au souvenir que j’avais de lui, il donnait l’impression d’avoir sa place dans une taverne et non sur un champ de bataille. Il semblait connaitre Leïla et la défia, si on peut appeler cela un défi, un rencard aurait été plus près de la réalité. Même si je ne pouvais pas agir, suite à l’attaque reçue, je ne laissa pas le comportement de ce Général, me déconcentrer de mon combat.
**************


Revenir en haut Aller en bas
Satine


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 1128

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
148/190  (148/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Lun 10 Aoû - 18:49

La Reine des épines







Ce regard qu’elle lui lança, ces mots qui voulaient sonner comme une bravade firent naître une lueur d’amusement dans les prunelles de Satine O’Bannon qui, arrêtant là son doux supplice sur ce corps suffisamment malmené, retira d’un geste vif, la capuche qui dissimulait son visage. L’ombre ainsi levée révéla des traits fins et harmonieux, une peau marmoréenne et des yeux aussi étranges que froids. Pas de cette froidure propre à la morsure de la neige, non, alliée à une parfaite immobilité, ils révélaient sa condition nouvelle, son tribut qu’elle avait dû payer pour devenir ce qu’elle était aujourd’hui. Un regard améthyste aux accents d’irréels, à l’instar de ceux d’Amphitrite, dont elle était à présent la représentante. Une lourde charge qu’elle avait accepté le cœur lourd. Au prix du sang et des larmes, des souvenirs qu’on lui avait effacé pour qu’à la place … elle soit lavée, purifiée.

Lèvres closes, scellées par le même caprice du Destin accepté, la Générale libéra sa chevelure non plus carmine comme autrefois et qui se dressait telle une oriflamme sur les champs de bataille mais bien blanche, preuve – comme son père – qu’elle portait l’Onde dans son sein. Ou Misopethamenos. Une bénédiction rare, ou une malédiction selon le point de vue.

Elle sentait Ciàran non loin et elle l’aurait rappelé à l’ordre pour ses propos si elle n’avait pas été focalisée sur son combat. Satine avait autre chose à faire, à penser et il était lui aussi un Général, il se débrouillerait très bien tout seul. De plus elle n’était plus en charge des marinas et c’était pour le mieux : on lui avait fait entrevoir d’autres desseins pour elle. Sa sœur l’attendait. Pour l’heure elle fit disparaître sa lyre et les entraves qui exerçaient encore une pression sur son adversaire, la laissant ainsi maîtresse de ses mouvements. Elle aurait très bien pu continuer à la torturer mais ce ne serait pas faire honneur à cette jeune personne avide de la combattre. Ce n’est pas ainsi qu’elle procéderait.

Tu sais qui je suis jeune Spectre, mais je n’ai pas ce plaisir, présentes-toi au moins comme il est d’usage, je suis … curieuse de savoir qui tu es, qui se dresse devant moi.

La voix de la Sirène éclata dans son esprit avec force. Hélas pour le Béhémoth elle ne contrôlait encore pas bien ce nouveau pouvoir et, faisant quelques pas sur le sol détrempé, elle en appela une nouvelle fois à son cosmos. Son manteau d’ombres devint aqueux et scintillant, piquetés d’étoiles comme les cieux obscurs. Issue de nulle par une musique nouvelle débuta, un chant entêtant d’un millier de voix féminines et, tout en se dirigeant vers l’étoile Céleste, Satine fit s’ouvrir à chacun de ses pas, des dizaines et des dizaines de roses d’un rouge éclatant, tranchant dans le gris d’une manière saisissante. Bien que belles, un parfum subtil et dangereux ne tarda pas à les envahir. Une brume épaisse et vermeille les dissimula au reste du Monde, le vrai combat débutait et il n’y aurait pas de témoin.

Sens-tu déjà leur parfum ? Elles sont magnifiques mais chaque rose possède des épines, ce ne sont pas d’elles que tu devrais te méfier ! Mais de moi !

Sur ces paroles lourdes de sens la jeune sorcière des Eaux délivra une rose qu’elle tenait entre ses doigts graciles, celle-ci ayant but de se ficher dans l’armure sombre de son adversaire. Il y en eut d’autres, autant de diversions pour que la chanson de tout à l’heure puisse faire son office. La vision de la jeune fille devait se brouiller, un voile écarlate s’abattant sur ses prunelles. Portant l’une des roses à son nez, elle huma un parfum à la fois familier et perdu à jamais. Un instant elle songea à son ravisseur, à ce Rackham qui portait la même odeur, une signature qu’elle ne pourrait pas totalement oublier.

Là sous cette pluie battante qui plaquait l’écheveau de ses longs cheveux contre ses épaules, Satine était parmi ses roses, nouvelle Reine des épines. Dangereuse, implacable, déterminée.




Diplo-Mary:
 



© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Jeu 13 Aoû - 19:05

Le combat prenait une mauvaise direction, il n’y avait plus de doute à avoir là-dessus, je manquais grandement d’expérience dans ce genre d’affrontement. Mes combats en arènes, pour le plaisir de riches marchands et quelques nobles, ne m’avaient pas préparé à celui-ci. Malgré tout, je percevais mes erreurs, la première avait été lors de mon engagement. La première attaque donne le ton, le rythme, de la danse dans laquelle m’entrainait la musique des coups portés et du sang qui battait à mes oreilles. Celle que j’avais portée, n’était pas en harmonie, avec la mélodie du combat qui allait se livrer. Je devais reconnaitre, que mon adversaire faisait tout pour briser mon rythme, ce qui avait aussi sa part dans le contre temps de mes pas et dans ma situation. Mais je n’allais pas commencer à regretter mon choix, surtout pas alors que la musique n’avait pas encore finie de jouer. Une autre de mes erreurs et celle que je me pardonnerais pas, était d’avoir accepté ce défi.

Mon regret ne venait pas de sa puissance, de ma défaite qui se dessinait, mais du fait même de ce combat. Mon adversaire n’était pas là pour conquérir ce domaine, nous en chassé. Elle n’avait pas pour but de contrecarrer les desseins de mon Seigneur. Si elle s’était dressée face à nous, c’était avant tout pour libérer sa sœur. Prisonnière non pas par la volonté de mon Maitre, mais du fait d’une erreur, celle d’une des plus hautes autorités de notre armée. Elle venait libérer une prisonnière qui n’avait pas sa place dans nos geôles. Bien sûr, il y avait fort à parier qu’elle aurait suivi son père, dans sa décision, que sa sœur soit notre prisonnière ou pas. Mais le fait est qu’elle n’était pas ici pour ce fait. Qu’importe le résultat de mon combat, de ce conflit qui nous opposait aux forces du Seigneur Poséidon, le Juge de la Wyverne devra répondre de ses erreurs qui avaient conduit à cette situation. Je ne me battais pas pour les décisions, les erreurs, la volonté, de qui que soit, hormis celles du Seigneur Hadès. J’avais encore la possibilité de stopper celui dans lequel je m’étais lancé. Mais que ce soit par orgueil, arrogance, jamais je ne prendrais cette décision, j’avais pour habitude de terminer tous combats que j’engageais, quelqu’un soit la finalité.

Si mes erreurs, m’avaient conduite à ma situation, le fait que je me retrouvais en mauvaise posture, venait aussi de ma malchance. Cette dernière, n’affectait pas ma vie de tous les jours, rendant cette dernière pathétique, ridicule. Mais était-ce réellement de la malchance, était-ce une mauvaise blague que me faisait les Dieux. Personnellement, je la voyais comme un défi, une épreuve que mon Seigneur me faisait passer, afin de savoir quel genre de serviteur je pouvais être. De révéler ma nature de guerrière, de me tester. Celle-ci s’était manifestée dès le début de mon combat, m’empêchant de déployer toute ma puissance. Je pouvais me cacher derrière les conditions météorologiques, cette pluie qui rendait le sol glissant et réduisait ma vision. Mais, je n’allais pas m’en servir comme prétexte, elle était juste un fait, une donnée dans une équation que j’avais du mal à résoudre, rien de plus.

D'ailleurs en parlant de soucis avec le fait de pouvoir clairement percevoir mon environnement, l’une des attaques que me porta la rousse descendante des Atlantes, m’aveugla, m’améliorant pas ma situation. Si j’avais brisé cette rose qu’elle m’avait envoyé, je n’avais pu éviter les poings qui vinrent me percuter et saper mes forces. Lorsque je vis de nouveaux adversaires apparaitre, je me mordis la lèvre inférieure, me rendant compte que parmi eux ce trouver les propriétaires légitimes de ce domaine sacré. Notre situation allait devenir de plus en plus instable, la colère que montra le grand prêtre de Poséidon, lorsqu’il libéra celle-ci dans une puissante attaque, ne fit que m’en convaincre. Puis l’impardonnable fut commis, après le jet de cailloux, le navire du noble Garuda venait de subir l’affront de ce faire attaquer. Même si je savais que ce dernier, ne risquait pas d’aller s’écraser, voguant dans le ciel du fait de son pouvoir, il m’avait été confié. Ce fut geste plus que tout autre chose, fit de mon visage, le masque de la violence. Ils allaient devoir payer pour cet affront et ce serait mon adversaire, même si pour ce cas se trouvait dans ma situation, celle de devoir subir les actions d’autrui. J’allais lui arracher la peau, faire couler son sang et en colorer l’eau qui s’écoulait sur le sol. Si elle était parvenue à bloquer ma précédente et unique attaque, il était temps qu’elle découvre ma force et ce directement avec son corps. Déployant mon cosmos, je le concentrai dans mes mains, mes doigts devenant mes armes, les crocs et le cornes du Béhémoth. Lorsque je libérai mon attaque, celle-ci prit la forme d’une attaque puissante et sanglante, lacérant à une vitesse telle le corps de mon adversaire qu’elle ne pouvait s’en défendre. Puis ce fut un déluge de frappe plus classiques, qui vinrent.
*************

Revenir en haut Aller en bas
Satine


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 1128

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
148/190  (148/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Jeu 13 Aoû - 23:18

Bloody Mary







Les sens de la sorcière des eaux ne pouvaient mentir : elle sentait son adversaire faiblir, ses convictions vaciller. Elle pouvait sentir la colère, la frustration, autant de sentiments qui n'avaient pas lieu d'être sur un champ de bataille. De plus, rendue muette, le Béhémoth savait qu'il faudrait bien plus pour la blesser, elle, celle qui fut autrefois une pirate et la femme qui avait su ravir le cœur de l'un des Trois Juges. Seulement, elle n'en avait aucun souvenir, le seul qui lui restait, sommeillait dans son ventre. Pour l'heure, seule sa sœur comptait, rien d'autre. Coûte que coûte, elle irait l'extraire de ces horribles geôles où elle devait être retenue prisonnière.

Une fois encore l'esprit de la Sirène Maléfique se glissa dans celui de la jeune femme.

Avez-vous perdu votre langue comme moi jeune Spectre ?

Au milieu de ses roses toutes gorgées d'eau et de poison, la Reine des épines leva la main en l'air, concentrant son cosmos tandis que le navire du Garuda était malmené par les siens. Quel dommage pour celui-ci qui, à présent, partait à la dérive dans l'océan du ciel. Un éclair éventra sa coque faisant exploser le pont qui vola en éclat. La Voix d'Amphitrite eut la surprise de constater que la flotte spectrale était intacte, elle le sentait, une forte magie était à l’œuvre. Un bouclier entoura la silhouette du bateau, ce dernier semblant se figer …

Je vois, ingénieux procédé alchimique … je voulais en être sûre … Le Capitaine de ce navire a dû sacrifier une bonne partie de sa force. À quoi bon ?

Vu la réaction de l'étoile Céleste, les émotions qui se heurtaient en elle telles des vagues sur les récifs de son cœur, Satine eut l'intuition qu'il était précieux pour elle. Était-elle en charge de ce rafiot ? Intriguée, la hargne de la jeune femme ne se fit pas prier et son inattention de tantôt de courte durée.

Impressionnant, mais encore insuffisant jeune Spectre sans nom.

Une fois encore sa main s'abattit droit devant elle, un vent souffla sur les fleurs aux corolles rouge-sang et un à un des pétales se détachèrent pour voler au gré de leur bon plaisir. Sa défense érigée avala une bonne partie de cette attaque sanglante or, ça et là, de larges blessures apparurent, déchirant le tissu étrange dans lequel elle était drapée. Du sang. Des filets de sang s'écoulaient de ses nombreuses plaies pour en imbiber l'étoffe. Un mince sourire ourla ses lippes, froissant son masque de froideur. Pour la première fois depuis le début de leur affrontement, Satine O'Bannon adopta une posture plus agressive, laissant à penser qu'elle allait se jeter sur son adversaire. Si celle-ci pensait qu'elle était une combattante à distance qui évitait le contact, elle serait bien surprise ! À mains nues elle stoppa les coups de la Béhémoth avec une rapidité et une vitesse déconcertante. Son œil lilas s'alluma d'une étincelle de vie. Ses cheveux blancs se parèrent d'une flamboyante couleur vermillon. Oriflamme dressée dans toute cette noirceur.

On aurait dit qu'une infime partie de ce qu'elle fut se réveillait.
Mais seule l'Onde se manifestait.

Votre ténacité est tout à votre honneur … mais j'ai perdu bien assez de temps.

Dans ses mains se matérialisèrent des lames recourbées et jumelles d'un noir profond qu'elle fit tournoyer entre ses mains. Même « aveugle » elle pouvait s'en servir, utilisant davantage son cosmos pour compenser cet handicap. C'était certes un procédé risqué mais elle n'avait nul autre choix, le rituel de Nimuë l'avait passablement changé et affaiblie. La frénésie de l'instant l'étreignait et cette sensation nouvelle – ou familière ? - lui fit pousser des ailes. Un cri rageur éclata dans la tête du Béhémoth, promesse d'une nouvelle danse aussi dévastatrice que surprenante. D'un geste précis et rapide, profitant que la garde de la Spectre n'était pas parfaite, son attaque précédente ayant fait mouche, Satine faucha son ennemi et continua de tourbillonner la harassant de coups. Son aura son cosmos, tout virait à l'écarlate.

Bloody Mary était de retour. Et elle avait soif de sang.




Diplo-Mary:
 



© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Ven 14 Aoû - 16:32

Mon attaque la frappa, faisant enfin couler son sang et marquer son corps. Je savais que mes frappes n’avaient que peu de chance d’avoir le moindre effet contre sa défense, mais cela n’allait pas m’arrêter. Essayait-elle de me narguer, moi qui me taisais sous l’effet de la pression qu’elle me mettait. Je savais que les secondes qui allaient suivre, meurtriraient mon corps, qu’elles allaient me rapprocher de la défaite. Si les premières paroles qu’elle prononça ne trouvèrent aucun écho en moi, il n’en fut pas de même pour la suite. Mais afin de lui répondre, j’avais besoin d’une accalmie dans notre affrontement. La possibilité de ce dernier se présenta, sous la forme d’une attaque portée à l’aide de deux lames. Ainsi, elle possédait un éventail de technique bien plus large que le mien. Sous ce puissant assaut, je dus concentrer mes forces afin de ne pas mettre genou au sol. Mon souffle devenait de plus en plus lourd, tout comme ma surplis qui se remplissait peu à peu de mon sang. Mon corps souffrait, tout comme mon âme, moi qui avait tant désiré avoir l’opportunité de faire mes preuves, voilà que j’allais échouer. Et ce d’une manière que je considérais comme honteuse, car le combat aurait pu plus serrer, sans mes erreurs. Sous l’effet des dernières blessures qu’elle m’infligea se sentit la rage du Béhémoth gronder, se libérant de ses chaines. Mon cosmos s’enflamma de nouveau faisant appel aux ombres qui nous entouraient. Celles-ci vinrent se mélanger à la mienne, étendant sa zone jusqu’à ce qu’elle englobe celle de mon adversaire…

« Laisse-moi te présenter, ceux qui vivent dans les ombres des Enfers, Seal Shadow !!! »

De la surface recouverte de nos ombres unis, sortirent des spectres qui vinrent s’agripper à celle qui les avait appelés en faisant couler mon sang de la sorte. Si séparément, ils n’avaient que peu de force, leur nombre compensait largement cette faiblesse, de plus leurs griffes s’enfonçaient dans les chairs au fur et à mesure qu’ils tentaient de l’attirer vers eux. Je pouvais enfin répondre à mon adversaire…

« Ce temps perdu n’est que de votre dû. Vous avez lancé le défi, j’ai simplement l’arrogance d’accepter ces derniers. Il vous aurait suffi de demander l’autorisation de passer et je me serais écarté » … Les mots prononcés étaient sincères et empli d’un certain respect.

Reprenant mon souffle, mes pensée perdirent un instant dans l’observation des motifs que dessinait, mon sang se mélangeant et marbrant l’eau de pluie qui s’écoulait sur le sol …

« J’ai conscience, que vous n’avez aucun intérêt dans cette invasion. De plus votre sœur n’a pas été enlevée et retenue prisonnière sur ordre de mon Seigneur ou de son représentant. Cet acte est le fait d’un seul homme, à l’âme assez faible pour laisser les méandres de son cœur prendre le pas sur sa réflexion »

Mon regard retrouva une certaine lucidité, quant à ma posture elle était devenue quelque peu plus raide …

« Mais réfléchissez à cela, croyez-vous pouvoir libérer votre sœur de sa geôle, alors que votre Père à toutes deux, mène une guerre contre nous. Seul l’arrêt des hostilités pourrait vous offrir une chance de la récupérer, car depuis l’hypocrite décision de ce dernier, votre sœur est devenue un atout. De ce fait, elle a surement été mise à l’abri, hors de portée. On pourrait dire que son avenir dépend de celui de cet affrontement, notre défaite lui assurant une hospitalité en des Terres plus désolées que celles-ci »

Je ne bluffais pas, tout comme je ne la menaçais pas, je me contentais d’émettre une hypothèse, née de la vérité des guerres et des conflits. Puis je pris une décision, ce combat n’avait aucun intérêt au vue de la situation dans laquelle nous nous trouvions …

« Arrêtez de me combattre, acceptez d’abandonner, mon devoir de gardienne de ce temple et les ordres reçus m’interdisent de le faire. Mais si n’étiez plus une ennemie, rien ne m’obligerait à vous empêcher d’aller rejoindre votre sœur. Même si l'étoile de la défaite semble briller au dessus de la mienne, vous ne serez certainement pas en état de mener à bien votre sauvetage. »

Je n’essayais pas de lui mentir ou de la manipuler à cet instant, je n’étais pas une personne bonne, gentille, mais je n’étais pas une menteuse. De plus, j’avais développé du respect pour elle, pour sa détermination, sa force, son style, qui était très proche du mien. Elle pouvait presque correspondre à la guerrière que je désirais devenir, maitrisant ses techniques et les utilisant au mieux de leurs effets. Les mots qui suivirent étaient une ouverture vers une idée, une certaine perception de la situation globale. J’essayais de la convaincre que ma vision était la vérité, celle dont j’étais convaincue, car s’il y avait de la manipulation, il n’y avait aucun mensonge dans ceux que je prononçais. J’étais des plus sincères avec elle …

« Qui sait, peut-être que vous pourriez même faire comprendre à votre père, quels sont ses véritables devoirs. Car il n’a pas lancé cette attaque pour la gloire de Poséidon, mais juste pour une question d’égo, celui de pouvoir combattre les Saints sur leur Terre et les vaincre effaçant ainsi des siècles d’échecs » …

Je prenais un risque, mais un risque valable, ma défaite n’apporterait rien à mon adversaire et affaiblirait nos rangs. Alors qu’un conflit d’intérêt entre le père et la fille pouvait nous offrir une opportunité. Mais le fait que celle-ci apparaisse et soit utilisée ne dépendait pas de moi, ce qui rendait la réussite incertaine. Il me restait encore un mot à lui dire …

« Il est vrai que je ne me suis pas présentée, dans les formes, je Charis du Béhémoth l’étoile céleste de la solitude »

Il me restait maintenant plus qu’à entendre sa réponse et voir si notre combat allait continuer ou non. Si tel était le cas, alors je lui ferais une dernière fois sentir ma puissance et réduirais ses chances de pouvoir libérer sa sœur.


*****************




Revenir en haut Aller en bas
Satine


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 1128

Feuille de Personnage :
HP:
129/150  (129/150)
CS:
148/190  (148/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Ven 14 Aoû - 17:58

Injonction





Les ombres grandissaient pour avaler la moindre parcelle de lumière aux alentours. Pour s'emparer d'elle, l'envahir toute entière. Ô les ténèbres avaient été de bien fidèles amies autrefois et Satine ne les craignaient pas. Elle avait toujours eut l'audace de vouloir danser avec elles. Pourquoi en serait-il autrement aujourd'hui ? Ses yeux lilas étaient déjà plongés dans la plus vive des noirceur, mais sentir les griffes des monstres qu'elle abritait n'était pas une expérience très agréable. Telle un phare dans la nuit, la fille de Jack irradiait d'une vive lumière que les spectres tentaient d'étouffer. Prise dans l'étau de cette attaque aussi vile que puissante, la Sorcière des Eaux se laissa aller à un large sourire. Ses défenses étaient mises à mal et sans elles, cela ne faisait aucuns doutes que cette ultime arcane aurait pu faire de plus sérieuses blessures.

Si la douleur était présente, son masque de stoïcisme – qui peu à peu se fendait de part la main de Bloody Mary – restait bien en place. Pour l'heure et parfaitement immobile, la jeune femme l'écouta parler. Enfin sa langue se déliait pour la première fois pendant ce combat où le silence avait été maître. Le regard de l'ancienne pirate se para d'une ombre fugace. Elle ne comprenait pas ce qu'elle lui disait. Tout ce qu'elle savait, c'était par le biais d'Haiken qui lui avait fait entrevoir ses craintes et le visage terrifié de sa sœur qui avait été enlevée. Elle ne savait pas par qui, ni pourquoi. Enfin, si, Ann servirait de monnaie d'échange, c'était une certitude ou au moins un moyen de pression.

Alors que les griffes de ces créatures se plantaient plus profondément dans ses chairs, faisant couler son sang, Satine fronça des sourcils.

De qui parles-tu jeune Spectre ? Tu connais le nom de celui qui a enlevé ma sœur ?!

Avec violence la « voix » de Satine explosa dans la tête de la Béhémoth. Que lui chantait-elle là ? Un seul homme serait responsable de l'enlèvement de sa jumelle. C'était risible, car si tel était le cas, Jack qui avait converser avec leur Seigneur aurait obtenu gain de cause et demandé la libération de Callista, ce qu'il n'avait su obtenir ! Par faiblesse ? Elle n'en savait rien, mais une chose était sûre.

Ce n'est pas ma guerre, je ne suis impliquée que parce que ma jumelle se trouve ici contre son gré. Cette invasion, crois-le bien, je n'en ai que faire ! Elle ne m'intéresse pas. Je l'ai déjà dis, je ne suis ici que pour Ann et pour rien d'autre. Par orgueil nos deux peuples se dressent l'un contre l'autre, je me fiche des combines de mon père, les faits, rien que les faits ! Je t'ai demandé de t'écarter tout à l'heure, tu m'as demandé de me préparer au combat, rien de plus. Alors cesse tes manigances et tes belles paroles. Quiconque se dressa devant mon objectif périra sous mes coups. Laisses moi passer et je t'épargnerais Charis. Ton sang à suffisamment coulé pour une cause que tu juge toi même dérisoire et stupide. Laisses moi passer.

Sur cette dernière injonction, l'ancienne pirate commença à faire danser son cosmos tout autour d'elle, animant une vague qui dansait lascivement au dessus de leurs têtes. Un faisceau lumineux éventra les cieux pour illuminer le temple du Taureau. Brièvement son attention se porta là-bas, avant de reprendre, sombrement.

Ton Seigneur à décidé en toute connaissance de cause de garder ma sœur et l'as utilisé comme monnaie d'échange. Il est aussi impliqué que la personne qui a osé l'enlever ! Je ne saurais lui pardonner, comme je ne saurai pardonner la faiblesse de mon père qui a la prétention de croire que l'équilibre du monde est à notre charge. Ce n'est que par présomption qu'il désire regagner la terre des Saints, sans doute pour ne plus être lié à eux par l'alliance de fer et de sang!

Elle prit une profonde inspiration, déjà, quelques uns des monstres du Béhémoth reculèrent, comme brûlés par ce contact prolongé. Bientôt ils seraient réduits en tas de cendre. Au fond des prunelles aveugle de la Sirène dansaient des flammes plus ardentes que les braseros qui brûlaient derrière eux. Abandonner ? Un rire joyeux résonna dans la conscience de Charis.

Je suis du même bois que toi Charis du Béhémoth, rien ni personne ne pourra me détourner de mon objectif ! Je ne suis pas ton ennemie mais moi aussi j'ai un devoir envers moi-même et j’œuvre dans ce but. Je suis la nouvelle sorcière des Eaux, élue d'Amphitrite et les desseins de mon père ne me concernent pas. Je n'abandonnerai pas les miens. Laisses moi passer !

Le temps filait inéluctablement entre ses doigts et cela faisait grandir sa colère. Une ire mal contenue qui pourrait à un moment ou à un autre exploser. La Sirène totalement éveillée, elle redeviendrait ce qu'elle avait toujours été : celle qui annonce la Mort. L'une des porteuse de la Stella Rubius, artefact qui avait le pouvoir de séparer les continents !

Bloody Mary était sur le point de briser ses chaînes …




Diplo-Mary:
 



© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Dim 16 Aoû - 16:10

Je restais un instant surpris par sa réponse, comment ne pouvait-elle pas deviner l’identité de celui qui avait enlevé sa sœur. Est-ce que ses changements physiques jouaient sur son esprit, ou bien ne m’étais-je pas montré assez claire. Cela m’apprendra à vouloir discuter, je n’avais jamais été à l’aise avec les mots, préférant m’exprimer au travers de mes poings. Ces derniers au moins ne trahissaient jamais ma pensée et rendaient compréhensible mon propos. Devais-je lui donner ce nom et lui donner une cible précise vers laquelle diriger sa colère. Est-ce que cela nous apporterait un quelconque avantage ? Ma décision fut rapidement prise, elle disait frapper de sa rage tous ceux qui se trouveraient sur son chemin et je doutais que les Spectres qui la sépareraient de sa sœur, la laisse passer. Je garderais le nom pour moi.

Alors que je profitais de cet échange pour récupérer mon souffle et tenter de visualiser la suite que pourrait prendre mon combat. Je sentis le cosmos de celle qui protégeait ma demeure disparaitre. Est-ce que la Vouivre avait perdu, elle semblait pourtant posséder une force suffisante pour faire face à la plupart des adversaires présents. Je me rendis compte par la même occasion, que nos forces risquaient d’être repoussées, devant le nombre et la puissance des adversaires qui n’avaient pas encore pris part au combat. Trois d’entre elles se trouvaient dans le temple des Gémeaux à ce moment même, Jack, un de ses généraux et un Saint à l’armure dorée. Ce dernier venait d’être rejoint par deux autres Saints de moindre rang, mais à la puissance non négligeable. La présence des représentants d’Athéna ne me surpris pas totalement, même si j’avais du mal à imaginer ses deux Divinités œuvrer côte à côte. Poséidon avait été le premier adversaire d’Athéna, et depuis la nuit des temps avaient tenté de vaincre cette dernière. De tous ceux que la Déesse avait dut combattre, il était son plus farouche ennemi. Ares avait quitté la table des joueurs, se cachant quelque part dans le Domaine de mon Seigneur. Quand à ce dernier, il était le seul à défendre le même idéal que la Déesse de la Sagesse, seule la vision était différente. C’était la faiblesse de cette dernière qui avait forcé le Seigneur des Enfers à agir.

Mais une autre question partageait mon esprit avec ces réflexions. Devais je mettre fin à mon combat et ralentir l’un d’entre eux ? Avec les forces qui me restaient je pourrais en affaiblir un, mais certainement pas le vaincre. Je perçus aussi le cosmos d’Oneiros, son arrivée pourrait-elle, faire basculer le déroulement de ce conflit en notre faveur. Puis les paroles de celle qui était mon adversaire, me ramenèrent à la situation dans laquelle je me trouvais. Un sourire presque amical apparut alors sur mon visage.

… « Merci, de me rappeler mon devoir. Comme tu l’as dit nous ne sommes pas ennemies, il se pourrait même que si tu parviennes à rejoindre notre leader que nos situations s’améliorent. Même si je ne peux que l’espérer et reposer cet espoir sur les épaules d’autrui. Chose que je ne suis pas habituée à faire. » …

Quittant ma posture offensive, je levai mon visage vers le ciel, laissant la pluie en chasser le sang.

… « Si je dois perdre la vie, autant que cela soit fasse à un ennemi. Tu peux passer, j’espère juste ne pas faire une erreur » …

Mes paroles prononcées, je me détournai d’elle, pénétrant dans le temple lui-même, me dirigeant vers les cinq guerriers qui s’y trouvaient. Suivant l’écho de mes pas, mon cosmos se déploya de nouveau, vers ces derniers, un sourire sur le visage.


Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   Dim 16 Aoû - 16:28

Charis abandonne le combat !

Victoire de Satine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Invasion] Charis VS Satine ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Invasion] Charis VS Satine ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Temple des Gémeaux-