RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Errant dans les étages inférieurs de la tour [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: Errant dans les étages inférieurs de la tour [Libre]   Dim 9 Aoû - 15:35

[HRP : petit post pour revenir dans le rp]

Sommeil...

Sans qu'elle ne s'en rende compte, le sommeil rapide s'était emparé d'elle. Nul doute que les émotions qu'elle venait de vivre ainsi que la Soif qui se faisait ressentir y était pour quelque chose.

Sur sa poitrine, la larme d'or scintillait. Une telle chaleur s'en dégageait et avec elle, les traces, les soupçons d'un cosmos qui n'avait rien de commun avec tout ce qu'elle avait pu connaître au cours de sa jeune vie. Une telle force s'en dégageait alors qu'en un geste qu'elle n'avait pas du réaliser, elle se plongea dans l'une de ses transes, s'ouvrant plus qu'elle ne l'aurait du à celle qui cette larme d'or avait versée...



Monde lointain, vaporeux et délicat des rêves...


Les vampires peuvent-ils encore rêver ? Eux qui ne sont plus vraiment humains ? Question qui valait la peine d'être posée sans que Morgane ne sache réellement à qui l'adresser. Au plus profond d'elle-même, son instinct la poussait à se tenir loin de ceux liés à l'autre monde. De ténue, juste nouée aux avertissements de son maître, cette méfiance, cette crainte à peine voilée n'avait fait que croître et se renforcer. Quelque chose en elle s'était éveillé avec le sang qu'elle avait avalé. Quelque chose ou quelqu'un qui la poussait à ne surtout pas s'engager sur cette voie.

Que puis-je donc tant craindre ?

Elle venait de perdre son humanité de corps alors que son âme était encore si humaine...

La mort ne pouvait plus l'atteindre tout comme elle ne pouvait qu'en certaines circonstances bien précises en finir avec ces pareils. Aussi que craignait-elle ? Était-ce l'autre, celle dont elle avait bu le sang sous la pression d'Erin qui lui avait communiqué cela ?

Qui dois-je tant craindre...

Elle songeait à Cédrick qui venait de la retrouver. A Lydia dont elle avait pris le sang et qui était si lointaine qu'elle lui semblait n'être qu'un bien étonnant rêve. Les deux Vampires semblaient liés au sein d'une mascarade au relent de démence. La cruauté dont avait fait preuve le monstre à visage d'homme en était une preuve éclatante. Dément et doté d'une audace à toute épreuve, tel lui apparaissait Cédrick. Il en fallait en effet du culot pour oser venir la trouver au cœur même de Jamir à quelques pas d'un chevalier à l'habit d'or. La démence, le génie et l'audace s'attachaient vraisemblablement au nom de ce vampire mais tout comme elle, il ne savait pas. Il ne savait pas où reposait le corps de Lydia...

Non, je refuse de te mener à elle...

Erin ?


Cette fois, c'était la chasseresse, l'ancienne marina qui se présenta à ses yeux. Seule, elle avait échouée. A présent, elle le savait. Tout comme Kappa, Lydia et elle-même, Erin avait échoué mais cela était lié au voile d'anonymat dont s'entourait si bien le vampire. Pour avoir survécu aussi longtemps, il ne pouvait être qu'extrêmement prudent, jouant sur la méconnaissance de ses adversaires. Qui parmi eux, à la première rencontre, avait bien pu le percer à jour et faire éclater à la face de tous sa nature profonde ?

Sa plus grande force était là. Seuls le savoir de vampires anciens ou des chasseurs plus qu'expérimentés pourraient en venir à bout...

Lydia...

Son aînée devait savoir comment faire mais elle ne pouvait la sentir. Même elle ne pouvait pas ressentir sa présence. Qu'est-ce qui pouvait la tenir loin d'elle ? Une force dépassant celle des vampires et des humains ?

Lydia... Tu me protèges... Je ne sais comment mais tu me protèges... Comme lorsque j'ai perdu le contrôle des petites vampires. Ce sont les tiennes qui ont tout arrêté en frappant autant mes chauves-souris que celles d'Erin. Toi seule le pouvait...

Mais tu n'es pas venue...


Lentement, les informations, les souvenirs reprenaient leurs places en son esprit. La lutte avec Cédrick devait déjà remonter à tant d'années et sans son maître, elle n'aurait pas été aussi longtemps préservée.

Sa mort m'a révélé aux autres... Et toi ? Toi dont la larme m'apaise si bien, en quoi peux-tu m'aider ?

S'adresser à une telle divinité était aussi périlleux qu'attirant. D'un sursaut, elle avait interrompu sa transe au dernier moment. La déesse pouvait aussi bien accepter son appel que la massacrer... Mieux valait attendre qu'elle soit de taille pour cela. Ne pas s'engager dans des visions, des abîmes dont elle n'était pas certaine de sortir.

Oui, maman Esméralda, je n'ai pas oublié. Mieux vaut parfois refuser que laisser son esprit s'ouvrir à n'importe quoi...

Leçon que plus que jamais, la jeune vampire comprenait. Le péril était certain surtout qu'à sa lutte personnelle s'ajoutait celle de son camp, de ses frères et sœurs d'armes.

Sylphe...

Il avait été témoin de cela et lui avait remis la larme d'or de Vanadis Freyja pour la préserver des affres de la Soif mais cela ne serait qu'éphémère. Morgane ne pourrait garder indéfiniment la précieuse larme.

Sylphe, il me faut devenir imago...

Imago...



Sur le sol d'un étage inférieur de la tour.


" Sylphe ? "

Elle ne sentait pas sa présence. Même en usant de ses sens vampiriques, elle ne ressentait aucune trace de lui, juste le contact froid des dalles sous sa peau. Dures, rugueuses, elles étaient si froides en prime, un lieu bien inconfortable pour son réveil en somme.

Depuis combien de temps me suis-je assoupie ?

Et se redressant, elle tendit de nouveau ses sens. Ses yeux perçaient sans la moindre difficulté la pénombre ambiante de la pièce où elle avait atterri. Longue, sombre remplie de tonneaux, elle avait tout de la remise ou plutôt de la réserve.

Mais que fais-je là-dedans ? Et Sylphe ?

N'ayant nul besoin de demeurer séant, la jeune voyante se releva. Elle portait bien son armure et n'aurait aucun mal à se faire reconnaître mais cela ne se ferait sans doute pas aussi simplement qu'elle le pensait. Déjà quitter ces lieux et aller à la rencontre du premier garde ou chevalier venu et de là demander une audience à Kappa ou au grand pope. A force d'avancer, elle finirait bien par en croiser.
Revenir en haut Aller en bas
Alistraë


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 270
Armure : des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Errant dans les étages inférieurs de la tour [Libre]   Dim 9 Aoû - 23:09

Jamir, cette terre qui était devenue le refuge des descendants du peuple de Mü, dernier vestige d’un savoir perdu, s’était transformé en un camp de réfugié. La vie avait repris son cours, malgré les blessures et les pertes. Je n’avais toujours pas cherché à savoir si mes parents avaient survécus. Durant toutes ces années que dura mon périple, jamais je n’avais pensé un jour les retrouver. De nombreux chevaliers manquaient à l’appel, avais-je connut certains d’entre eux. Combien de ceux qui s’étaient entrainés, à la même époque que moi, avaient reçu leur amure et avaient survécu. Est-ce que Antiope, lui qui tournait autour de ma sœur et qui me fuyait, faisait partit des survivants ? Avait il finit par recevoir son armure, et les autres ?

Lui, comme tant d’autres, n’avaient pas une seule fois habité mes pensées durant mon voyage. Mais aujourd’hui, alors que j’avais été reconnu digne de porter cette armure, que j’avais pris cette place devant laquelle j’avais fuis, les souvenirs de cette vie passé me revenait avec les fantômes de ceux qui l’avaient partagé. Je ne savais pas si ces derniers, avaient connaissance de ma présence en ce lieu. Savaient-ils que ce Chevalier d’Or récemment arrivé, était celle qui avait déserté durant la nuit, il y a près de 6 ans. Même si je portais un masque, ce dernier pouvait leur permettre de m’identifier.
Ma présence dans les couloirs de la tour, nouvelle demeure des Saints Protecteurs d’Athéna, était peut être dû à ma crainte de les croiser. Ce sentiment pouvait, lui aussi, expliquer mon refus de chercher mes parents. J’errais donc dans ces couloirs, sans savoir ce que le destin allait me réserver. J’avais entendu parler de ce conflit qui semblait opposer Spectre et Marina, pour le contrôle de notre ancien domaine. Ainsi que de la visite d’envoyés de ces deux factions. Combien de morts allait il falloir pour qu’ils comprennent, que le jeu auquel ils se livraient été stérile. Chacun avait son domaine, un rôle à tenir, ces guerres dont ils étaient responsables, n’étaient que le fruit de leur égo. Il n’y avait rien d’autre derrière, tout leur discours, sur le fait qu’ils étaient plus à même de garantir la paix et la justice, n’étaient qu’une illusion qu’ils brandissaient. Il plus facile de se faire suivre, lorsqu’on prétend avoir un devoir, une cause. Athéna était la seule, qui méritait d’être suivit, elle seule portait les valeurs qu’elle défendait. Cela, je l’avais toujours sut, mais ce ne fut que récemment que j’avais accepté cette vérité et le fait que ma place était à ses côtés.

Mes pas me conduisirent vers une partie encore inconnue de ma part, comme la plupart ces couloirs. C’est alors que j’aperçu un autre guerrier protecteur. Il s’agissait d’une femme, ainsi je n’étais pas la seule représentante du beau sexe, parmi les Saint. Elle portait une des 24 armures d’argent, celle de la Coupe. Elle semblait perdue et son teint pâle me donna l’impression qu’elle était fatiguée. J’hésitai un instant, avant de me diriger vers elle. Six années de solitude, ne développe pas la sociabilité. Mon armure était cachée par un long manteau, celui même que je portais lors de mon arrivée. Seul mon masque, dont le côté droit est décoré d’arabesques complexes couleur d’or, prouvait mon appartenance à l’ordre des Saint Protecteurs et donc ma place en ce lieu.

Salutation, Chevalier de la Coupe

Une voix au ton neutre, mais qui n’avait rien de froid. Un léger malaise pouvait être perçut, pouvant être perçu comme une preuve de timidité. Mon port quand à lui, même si j’étais de constitution peu impressionnante, laissait percevoir de l’arrogance, une certitude et une confiance ne correspondant pas à ce que ma voix laissait paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Errant dans les étages inférieurs de la tour [Libre]   Ven 9 Oct - 15:17

==> Combat VS Revy

L’archère disparut sans laisser de trace, hormis de la douleur. Caedus n’en revenait pas. Lui qui avait été si certain d’y passer… Il avait tout d’abord réussi à tenir bon, mais en plus, il avait fait fuir l’archère ? Il prit le temps de regarder autour de lui et constata que Jamir était redevenu silencieux. De toute évidence, les potos de l’archère n’avaient pas fait mieux qu’elle, voire pire. Elle avait dû comprendre qu’elle n’arriverait pas à remplir sa mission.

Pas conne, la connasse…

Mais il fallait avouer que ça arrangeait bien Caedus. Il s’était pris une flèche dans l’épaule et était parvenu jusqu’ici à contenir l’afflux sanguin grâce à cosmos et ainsi éviter de pisser du rouge, mais cela lui avait empêché de matérialiser une armure. Résultat, il était crevé le pauvre.

« Dommage, j’ai même pas pu lui passer mon numéro… »

Chancelant, le jeune homme eut tout de même assez de force pour aller s’assoir sur l’un des nombreux blocs de pierre tombés lorsque la Tour avait été assiégée. Maintenant qu’il relâchait son cosmos et que l’adrénaline disparaissait, son corps le faisait réellement douiller. Il ferma les yeux un instant, à bout de force. Lorsqu’il les rouvrit, il découvrit une jeune femme en tenue d’infirmière le regarder avec un sourire.

« Je suis une infirmière du village, on m’a dit que vous aviez besoin de soin ! »

Tout fatigué qu’il était, Caedus se laissa aller alors que la fille sortait bandages et crèmes soignantes, sa cascade de cheveux châtains bouclés dissimulant ses jolis yeux bruns et ses petites pommettes roses. Il faisait assez chaud à cette époque de l’année, elle portait une jupe ultra courte, laissant ses longues jambes à la peau parfaite profiter de l’air frais.

Caedus sourit.

« Je ne savais pas que Jamir comptait d’aussi belles femmes en ses rangs… C’est quoi ton petit nom, ma jolie ?... »

Dans la vie, rien ne change.

Citation :
Caedus est posté en bas de la tour et la défend

Citation :
Récup:
HP : 27 + (150/3) = 77
CS : 52 + (170/3) = 109
PA : 27 + (50/3) = 44
PP : 32 + (50/3) = 49
Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Errant dans les étages inférieurs de la tour [Libre]   Lun 9 Nov - 19:36

Il regardait d’un œil envieux la réunion des Chevaliers d’Or se passer un peu plus loin. Il aurait aimé y participer, pour se sentir investi, mais en même temps, ça le faisait royalement chier. Du coup, il avait hésité les rejoindre. Enfin, quand l’infirmière était partie en lui laissant son adresse et un baiser coquin volé au passage. Car tant que la jolie jeune femme avait été là, il n’était concentré que sur elle. Après son échec cuisant de drague face à l’archère, il fallait qu’il remonte sa moyenne de réussite. Mais lorsqu’elle était partie, il avait eu le choix de les rejoindre : il ne l’avait pas fait.

Ils parlent pendant des heures… Et qui défend Athéna pendant ce temps-là ? Bibi…

Quitte à se tourner les pouces, autant servir à quelque chose. L’archère l’avait bien fatigué, mais plus physiquement que psychiquement. Il avait encore pas mal de cosmos à revendre. Aussi utilisait-il sont cosmos pour donner un coup de main en reconstruisant la Tour détruite. Il avait déjà bien avancé. Facile, quand on pouvait créer les blocs de pierre par le simple pouvoir de la pensée. Oh non il ne récupérait pas les pierres au sol, c’était un puzzle bien trop long à réaliser. Il les recréait à la forme requise, en fonction des trous. Et il colmatait en faisant chauffer la pierre avec son cosmos.

Pour le moment, il respectait le design d’origine de la tour. Il se disait qu’il pourrait faire une terrasse ou une véranda ici et là, mais il refreinait ses pulsions créatrices pour éviter de se faire mal voir.

Et puis, après tout, je m’en bas la *** de cette tour… pensa-t-il en haussant les épaules.

Le temps allait être long.
Citation :

Caedus attend les ordres Smile

Citation :
Récup deux fois deux semaines :
HP : 77 + (150/3) + (150/3) = 150
CS : 52 + (170/3) + (170/3) = 170
PA : 27 + (50/3) + (50/3) = 50
PP : 32 + (50/3) + (50/3) = 50
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Errant dans les étages inférieurs de la tour [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Errant dans les étages inférieurs de la tour [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Autres Lieux :: Jamir-