RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Odyssée] Bouclier de la Balance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Jeu 20 Aoû - 17:37

Les Cinq Pics, en Chine, étaient redevenus un endroit bien paisible depuis que l'Armure du Dragon avait à nouveau quitté l'écrin de ses eaux... Jusqu'à ce qu'un disque solaire perfore le ciel pour venir se ficher au beau milieu de sa cascade, s'incrustant dans la roche et interrompant le cours des flots tumultueux. Volonté ou hasard ?... Toujours est-il que le Bouclier de la Balance est de retour à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Ven 21 Aoû - 21:23




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin de la Guerre



Fol espoir de te revoir




=>Jamir

« Oh vous êtes … Hector, chevalier du Taureau. » Ce n'était pas une question, mais bien un affirmation, bien que soufflée, bien que légèrement troublée par l'ironie de la chose, ce prénom, celui que portait son père adoptif avant qu'il ne trépasse. « Vous l'avez senti aussi, n'est-ce pas ? Venez, ne perdons pas de temps. »

Mashia Mokushi ne voulait pas perdre un instant et si le Destin avait voulu qu'un Gold Saint se joigne à elle, alors elle n'avait pas à hésiter. Destin ou hasard toujours est-il que l'ancienne hôte d'Athéna avait quitté son Maître et Corell du Lion pour se jeter à corps perdu dans cette mission. Ses yeux pers, depuis l'apparition de cette énergie, s'étaient parés d'une vive espérance, d'un fol espoir de retrouver Dohko. Ou une partie de lui. Son cœur souffrirait de ne pas voir le jeune homme à Rozan, là où elle s'était bâtie une nouvelle vie, ou un substitut de vie en dehors de Jamir. Là où elle avait « enterré » le Chinois, là où elle avait trouvé refuge, là où débuterait sa retraite paisible et -presque- solitaire aux Cinq Pic. Depuis quelques temps elle y réfléchissait : n'était-ce pas là-bas où tout avait commencé, où ils s'étaient rencontrés pour la première fois ? Où elle était devenue la Déesse Sage ?

Le fait qu'elle ait senti palpiter l'une des armes de la Balance là-bas, n'était rien d'autre qu'un appel, un message. La jeune femme en était convaincue.

Forte de cette conviction, la Japonaise s'empressait de réunir quelques vivres, d'adresser des paroles réconfortantes à sa fille adoptive Lya – fière d'être « en charge » des jumelles de Celsius confiées aux bons soins des Prêtresses – avant de se hâter aux écuries. C'était la bride à la main, entraînant dans son sillage une solide jument à la robe noire qu'elle avait croisé la route d'Hector, Saint du Taureau. Deuxième Gardien. Même si sur ce dernier point …

Elle l'avait invité à la suivre et ce fut donc une éprouvante et rapide chevauchée qui s'en suivit. Elle aurait put y aller plus rapidement par la voie des airs mais dans son état encore trop instable, le voyage se serait sans doute soldé par un échec cuisant. De plus, elle préférait ménager leurs forces et après en avoir fait part à son compagnon de voyage, tous deux quittèrent Jamir.

« Nous ne sommes plus très loin ! »

La nuit commençait à tomber, couchant un manteau de feu sur un ciel s’obscurcissant. De l'or, mais aussi de l'orange et du pourpre, le tout se répercutant sur une grande cascade, la parant d'une myriade d'étoiles scintillantes. Mais avant qu'ils puissent espérer apercevoir ce spectacle magnifique, ce fut le bruit tonitruant de l'eau chutant contre la roche qui les accueillit. Poussant sa monture encore un peu plus – la pauvre bête n'avait pas été ménagée par la main fébrile d'une Mashia gonflée d'une vaine espérance – celle-ci renâcla mais força l'allure, dépassant le cheval d'Hector à toute vitesse. Ce qu'il put voir d'elle en contre jour ce fut sa longue chevelure carmine ballottée en tous sens.

Oriflamme dressée dans un décor irréel.

Finalement elle se stoppa net, au même moment où le dernier rayon du Soleil toucha la terre. Son souffle haletant s'envola en volute dans la nuit qui s'installait. Et, le regard immobile, elle contemplait le disque solaire planté tout en haut de la cascade. Un instant Mashia espéra voir surgir une ombre, une grande silhouette familière au doux sourire innocent. Dohko.

Mais il n'était pas là, il ne reviendrait jamais. Ses paupières se refermèrent sur le monde, elle était déçue et triste. Immensément triste. Et cette tristesse laissait tout le loisir à une force obscure de faire son œuvre.

Elle mit pied à terre, flattant l'encolure de sa jument qu'elle laissa paître à sa guise. « Ne bougez pas Hector, je vais le récupérer … »








Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Sam 22 Aoû - 19:24

→ Jamir

Machinalement ses pas le menèrent au camp de fortune édifié près de la grande tour de Jamir. Pressé par l'enjeu, l'arrêt au village fut de courte durée, ce dernier ne prenant réellement que le strict nécessaire pour son périple, avant de rejoindre les écuries pour récupérer une monture! À l'intérieur et alors que son regard s'était porté sur un robuste animal au sombre pelage, à même de supporter son cavalier, le Géant fit la rencontre d'une jeune femme!
    « Athé... » Dit-il l'air surpris!
L'espace d'un instant, son corps se stoppa, interdit, comme s'il venait de voir un fantôme! Cette chevelure de feu, cette candeur dans le regard et cette beauté angélique l'avaient semble-t-il perturbé et à plus forte raison, qu'il se pensait en présence de la Déesse de la Sagesse. Cependant, il n'était question que d'une jeune femme, qu'il connaissait d'ailleurs, qui l'interpella pour mettre fin à son mutisme passager!
    « Mashia? » Rétorqua-t-il toujours aussi surpris!
Tout comme lui, sa présence en ces lieux n'avait rien d'anodine, à l'instar du Gardien de la deuxième maison du Sanctuaire, elle comptait rallier l'un des lieux où s'était écrasée l'une des météorites aperçues plus tôt! Invité à l'accompagner, c'est sans aucune autre forme de procès, qu'il accepta la proposition avant qu'ils ne se décident à partir une bonne fois pour toute! À vive allure les deux compères s'en allèrent sans plus attendre de Jamir, avec la ferme intention d'en savoir davantage une fois sur place!

C'est à la tombée de la nuit et alors que leur périple fut dès plus éprouvant, que les deux jeunes gens purent enfin mettre pied-à-terre! Le bruit sourd de l'eau ruisselant avec difficulté en contrebas, supplanta quelque peu les propos de son amie! Ainsi, si elle lui avait demandé d'attendre, c'est sans avoir entendu un traitre mot, que le Taureau arriva à ses côtés! Face à eux, l'eau qui aurait dû s'écouler machinalement, formant une cascade dès plus incroyable, s'était interrompue, bloquée par un cercle brillant de mille feux!

Du même éclat doré que la pandora box qu'il portait sur ses épaules, un bouclier volumineux, attendait que l'on vienne l'extirper de son piédestal! Ce cosmos familier, ces météorites, tout devint dès lors plus clair, pour une raison encore inconnue, les armes de la Balance s'étaient éparpillées aux quatre coins du globe, attendant que quelqu'un se les accapare! Heureusement, avec la présence des deux saints, il n'y avait aucun risque qu'un être malveillant mette la main dessus, cependant, un étrange phénomène s'opéra alors!

Attiré par ce bouclier qui gisait face à lui, le Taureau ne parvenait que difficilement à détourner le regard! Hypnotisé par cet objet splendide, son corps se mit en route, mue d'une volonté autonome! Délaissant son armure placée dans sa boite, le Géant s'adressa d'un ton pour le moins vindicatif:
    « Non laisse moi faire Mashia! » Proféra-t-il tout en grimpant habilement la cascade! « On ne sait jamais ce qui pourrait t'arriver! » Ses paroles furent moins véhémentes qu'auparavant!
Une fois à sa hauteur, Admirant le cercle doré avec insistance, il en oublia presque la présence de la jeune femme!


Dernière édition par Hector le Dim 23 Aoû - 8:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Dim 23 Aoû - 1:59

Avant que vous ayez pu le toucher, le bouclier semble réagir à votre présence. Une onde dorée s'en échappe et vous frappe tous les deux. La volonté que vous avez pu avoir de vous en emparer se mue alors en envie et, pire encore, en besoin. Celui de l'avoir pour vous et vous seul - ce à quoi l'autre présence à vos côtés ne peut être qu'une gêne. Quelles que soient vos raisons, une certitude s'impose : vous êtes prêts à tout pour le faire vôtre... Absolument tout.

Vous trouverez ici votre topic de lancers de dés.

Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Lun 24 Aoû - 21:28

Sur le point de le décrocher de la cascade, à peine eut-il l'intention de l'effleurer, qu'une intense lumière se dégagea du disque d'or! Un halo pour le moins imposant s'extirpa du dit objet, avant de traverser la voute céleste. Aveuglé au point de perdre l'équilibre et de quasiment tomber au fin fond de la cascade, c'est d'un geste habile et puissant qu'il parvint à se réceptionner avec difficulté! D'un regard pour le moins malintentionné, le géant scruta dès lors la jeune femme située plus-bas, avant de porter de nouveau son regard sur le bouclier!

Mais attiré par ce dernier au point d'être contrarié par la présence de la jeune Sainte, l'Aldébaran tenta tant bien que mal de se l'approprier de nouveau! Seulement, aveuglé aussi bien par l'intense lumière que la cascade qui venait de retrouver son cours normal, ce qui devait arriver plus tôt, arriva... Contraint de renoncer dans l'immédiat à son obtention, son corps chuta dans l'eau, avant de ressortir quelques instants plus tard! Fixant avec insistance celle qui se dressait désormais entre lui et son trésor, l'ancien protecteur de la deuxième demeure du Sanctuaire fit accroitre subitement son cosmos!

Auréolé d'une énergie cosmique pour la moins puissante, le courant marin se mit tout à coup à tournoyer dans tous les sens! Peu à peu l'eau qui perlait sur son corps mouillé, commença à s'évaporer sous l'effet de ce cosmos volcanique! D'ordinaire si calme et serein, il se montrait à présent anxieux et impatient! Son corps tout entier tremblait, mue d'une volonté bien singulière et visiblement liée au rayon lumineux qui se dégageait du bouclier!
    « Écarte-toi de ce bouclier Mashia! » Dit-il déterminé comme jamais!
Pour lui signifier qu'il ne plaisantait vraiment pas, d'un simple bond, il fondit sur elle le regard vitreux et le poing armé! Une fois à son contact, ses poings s'abattirent avec fracas sur le corps frêle de la jeune japonaise! Comme s'il avait été question d'un ennemi à la patrie, ce dernier venait d'user de ses poings de la plus vile manière qui soit! Sans se préoccuper du sort de sa jeune compatriote et sans vraiment s'atteler sur l'effectivité de son offensive, le Taureau concentra de nouveau son cosmos, avant de bander son bras en guise de prochaine attaque!

Non vêtu de son apparat doré qu'il avait laissé de côté et qui se trouvait au bord d'une falaise, le Gold fonça à vive allure en direction de la jeune femme! La tête baissée à l'instar des cornes d'un Taureau, son bras en forme de V, et son épaule en avant annoncèrent sa prochaine offensive: Load of bull! Cette attaque à la fois tonitruante et surprenante, fut symbolisée par un gigantesque Taureau fonçant en direction de l'éclopée! Immense et impressionnant en comparaison de la Sainte, ce dernier sembla l'engloutir une fois le contact opéré!

Un bruit sourd retentit, avant qu'un épais amas de poussière ne se soulève en lieu et place de la position de l'ancienne Gold! Cette attaque ne parviendrait sans doute pas à la mettre hors d'état de nuire, mais avait l'avantage de semer le doute chez son adversaire du jour! Pour une raison encore inconnue, il venait de lever la main sur son ami, guidé par cette énergie pour la moins néfaste! Récupérer le bouclier désormais ne serait pas de tout repos...
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mar 25 Aoû - 11:50




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin de la Guerre



Son Trésor






Non, elle ne pouvait pas lui laisser son bouclier. Celui de Dohko. Le sien ?

Quelque chose tourmentait l'esprit de l'ex-Sainte d'Athéna, le taraudait, lui laissait entrevoir des images odieuses autant qu'impensables. Si elle n'en avait pas conscience sur l'instant, la jeune Mokushi était elle aussi en proie à cette insidieuse énergie issue de ce fragment du passé. De son ami, celui pour qui son cœur s'était prit à battre plus follement. Une petite voix lui susurrait qu'il n'aurait pas supporté qu'un autre qu'elle s'empare de son trésor. Les lèvres pincées en voyant le Taureau d'or si fébrile à aller capturer l'une des armes de la Balance, la japonaise l'exhorta à descendre, d'une voix vibrante d'une colère mal contenue.

« Hector ! N'y pense même pas ! »

Les sourcils froncés, une ride de frustration se dessina sur son front : passer du vouvoiement au tutoiement n'était pas dans ses habitudes ! C'était là une preuve suffisante pour comprendre que quelque chose clochait. La jeune femme commença a se ramasser sur elle-même, à l'instar du prédateur prêt à fondre sur sa proie, l’œil allumé d'un feu ardent, sa seule main valide crispée sur la garde de son katana.

Quand soudain, une vive lumière irradia aux alentours, délivrant du même coup cette énergie grandiose qui lui fit mal. La douleur s'effaça très vite, elle l'avait déjà oublié. Son regard fendu comme celui d'un chat, Mashia Mokushi gronda encore. Hector ne pouvait se l'approprier !

« Il m'appartient ! » rugit-elle en bondissant dans les airs, faisant crisser le fer contre le fourreau.

Les deux amis se jetèrent l'un sur l'autre avec le force du désespoir. Déshonneur criait son âme ! Infamie gémissait son cœur. Or en cet instant la Mokushi n'en avait que faire. Le premier assaut du bovidé fut violent, si brutal qu'elle ne sut le défaire. Prise au dépourvue, mise à mal par l'éclat de ce cosmos, elle fut projetée au loin comme un simple fétus de paille. Mais cela ne s'arrêta pas là ! Fort de ses nouvelles convictions, Hector s'employa à la frapper encore avec l'une des ses techniques, faisant appel à sa puissance.

Sa condition ne lui permit pas de se défendre. Vainement elle leva sa lame au devant d'elle dans l'infime espoir de se protéger un temps soit peu. Et toujours à terre, elle sentit le monde se déchirer.

Le Taureau avait frappé. Fort, rapide la laissant sans la moindre possibilité de répliquer.

Son corps la trahissait et, une fois la poussière soulevée par l'attaque balayée par le vent, son adversaire put voir une Mashia vacillante se remettre difficilement sur ses jambes. Mais le regard toujours aussi déterminé.

« Tu vas devoir faire mieux que ça Hector. »

Provocation.

Où était passée la douce et gentille Mashia ?


Red Lotus:
 





Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mar 25 Aoû - 22:10

Le pire dans cette histoire était sans doute qu'il l'ai frappé sans hésiter un seul instant! Comme s'il était question d'un adversaire lambda, le Chevalier du Taureau s'était donné corps et âme dans cet assaut rocambolesque! Connu pour ne pas faire dans la dentelle sur un champ de bataille, il venait une fois de plus de faire l'étalage de sa puissance sur-humaine! D'ailleurs, après que le nuage poussiéreux se soit dissipé, la jeune femme apparut en bien piteux état!

Se redressant avec difficulté, elle toisa son adversaire d'un regard pour le moins meurtrier! Son corps la faisant souffrir, elle se contenta d'invectiver son adversaire, avant de l'inviter à se montrer plus entreprenant! Tout comme la jeune fille qui d'ordinaire était généreuse et gentille, le bovin doré avait troqué son calme et sa sérénité contre un mélange explosif! Ainsi, au lieu de passer outre cette provocation qui d'ordinaire l'aurait laissé indifférent, ce dernier se montra bien plus réceptif!

Répondant positivement à sa proposition, l'Aldébaran se rua dès lors sur son homologue son poing armé, avant de lui porter de nouveau, de puissants coups de poings! Comme auparavant, son offensive fut brève, mais destructrice! À trop se montrer impétueuse, la jeune japonaise en récoltait les fruits! Puis, d'un bond vers l'arrière, le Géant recula de quelques mètres, avant de s'adresser à son adversaire du jour:
    « Qu'il en soit ainsi! » Dit-il de manière nonchalante, avant de croiser les bras!
Son cosmos se mit alors à s'intensifier, signe avant coureur de sa prochaine attaque: Great horn! Les yeux fermés, son cosmos à haut débit, à l'instar de sa précédente offensive, un animal gigantesque apparut tout d'abord dans le dos du Titan, avant de se mettre à charger la jeune femme! Une opposition au combien déséquilibrée quand on sait ce qui attendait la jeune femme, pourtant elle lui fit face, fière et déterminée! Une fois engloutit par cette ombre cosmique, un bruit sourd retentit aux Cinq Pics, avant que la terre ne se mette à trembler!

Son attaque n'était pas seulement puissante, mais également imprévisible! Tenter de la bloquer comme elle avait fait avec sa précédente offensive ne servirait à rien, lancée à pleine vitesse, cette attaque ne pouvait être contenue! Qu'elle brandisse son sabre pour atténuer l'impact ne lui saurait d'aucune utilité, la seule chose à faire dans l'immédiat était de prier, prier pour sa survie et espérer que cette vague cesserait un jour ou l'autre!

Déja les effets du bouclier commençait à se faire ressentir... Pour une raison inconnue, son corps le fit tout à coup atrocement souffrir, au point de se jeter au sol, afin de chasser ce mal inconnu! Fixant éperdument sa main, celle-ci commençait bizarrement à vieillir à une vitesse folle, tandis que son envie meurtrière ne faisait que croitre! Mais dans quel merdier venait-il de se lancer?
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mar 25 Aoû - 23:03




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin de la Guerre



Mal, si mal






Mashia avait mal si mal. Jamais son corps n'avait été à ce point éprouvé, pourtant, elle en avait mené des batailles ! Des combats qu semblaient perdus d'avance, comme ceux s'étant déroulés en plein cœur des Enfers alors qu'elle brandissait encore l'égide. Cette époque était révolue, chaque coups récolté en était une preuve violente. Faible, elle était si faible.

Seulement voilà, la jeune japonaise était déterminée à récupérer le bouclier de Dohko. Bouclier qu'elle comptait faire sien ! Mais pour cela elle allait devoir faire face à cette muraille imprenable que représentait l'Aldébarran.

Bras croisés, cette posture, elle la connaissait que trop bien pour l'avoir déjà vue à l’œuvre au temps où Marcus était encore le Saint du Taureau. Cette technique sera t-elle à la hauteur de son prédécesseur ? La position défensive de la jeune Mokushi se raffermit, s'appuyant plus fortement sur ses appuis prête à le recevoir ! Cette nouvelle charge promettait d'être titanesque !

Elle, si frêle et si petite en comparaison de son adversaire ! La jeune femme se laissa happer par cette toute puissance, fermant les yeux un moment alors que se libérait son cosmos. Puissant, presque divin. Mashia n'avait nul autre choix que d'user de toutes ses cartes.

La Taureau s'était jeté au sol, prit d'un mal invisible, affaiblit d'un seul coup par une énergie obscure ! Une bien belle erreur que de baisser sa garde car ce fut le moment que choisit l'ancienne Sainte pour faire éclater son cosmos et l'énergie emmagasinée dans son katana. D'un cri rageur, elle abaissa violemment la lame de son arme pour créer une onde cosmique qui fendit droit sur l'homme toujours à terre.

« Allez ! C'est tout ce dont tu es capable ? Tu n'es pas digne d'être le successeur du Taureau ! Le véritable Aldébarran ! »

Elle aussi ignora la douleur vrillant ses tempes et qui la faisait peu à peu se muer en une drôle de créature mi-humaine, mi-lupine. Au lieu de cela ce fut à son tour de se ruer sur le pauvre hère et tenter de le tailler en pièce ! Exécutant une danse gracieuse, la japonaise bondit en arrière pour échapper à une probable réplique.

Qu'allait-il se passer ensuite ?



Red Lotus:
 







Dernière édition par Mashia le Sam 5 Sep - 9:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mer 26 Aoû - 16:32

Peu enclin à se laisser marcher dessus sans se rebeller, la jeune Sainte usa de son cosmos pour faire céder son adversaire! Ancienne Gold, elle parvint malgré son statut d'éclopée, à stopper le Taureau et ce de fort belle manière! Trop occupé par son état qui ne faisait qu'empirer de seconde en seconde, le Géant ne put s'empêcher de gesticuler dans tous les sens, tandis que son homologue venait de dégainer son arme en guise de contre-attaque!

Dun simple mouvement du poignet, la garde de son sabre se desserra, avant que l'énergie contenue dans cette arme, ne se dirige en direction du bovin qui ne s'était toujours pas relevé! Cette bourrasque emporta tout sur son passage et ne laissa derrière elle qu'une tranchée pour la moins impressionnante! Cette attaque alliait à la fois un subtile mélange de puissance et de maitrise, faisant de la jeune femme un adversaire plus valeureux que ce qu'elle l'avait démontré jusqu'à présent!

Alerté par le son strident de cette lame cosmique, le Titan se contenta d'opposer sa main en guise de protection! Le visage en sueur et bien trop éprouvé par ce mal qui ne cessait de le ronger, son salut était symbolisé par sa main! Le choc fut titanesque et bruyant, dégageant un épais manteau de poussière! Avant même de s'être dissipé, l'Aldébaran fut l'objet de plusieurs lacérations orchestrées par la japonaise! Non vêtu de son apparat doré, sa main ainsi que son corps venait de subir bon nombre de dégâts! La main calcinée et le corps ensanglanté, il était difficile de savoir celui ou celle qui était en plus mauvais état!

Se relevant avec difficulté, il essuya vigoureusement les quelques gouttes de sangs qui perlaient le long de son visage, avant de sourire bêtement! Qu'elle tente de le provoquer n'y changerait rien, bien au contraire, à chaque réplique, ses attaques n'en seraient que plus puissantes! À trop vouloir jouer avec le feu, elle venait de signer son arrêt de mort!
    « Ne sois pas si pressée de mourir jeune sotte! » Proféra-t-il tout en se lançant dans sa direction!
Une fois de plus, il venait de se lancer dans une offensive simpliste, mais au combien efficace! Dénué de toute moralité, il s'apprêtait de nouveau à frapper le corps fébrile de la jeune femme, du moins ce qu'il en restait désormais! Remonté à bloc, ses poings frappèrent tour à tour, dans une cacophonie à vous glacer le sang! Puis toujours au contact de son homologue, ce dernier apposa ses paumes sur son torse afin de la bloquer! De son corps jaillit un puissant et oppressant cosmos, lequel annonçait son assaut!

Comme ce fut le cas auparavant, le Taureau d'or comptait user de sa technique Great Horn, à la grande différence qu'à une telle distance et les bras non croisés, la puissance de l'attaque n'en serait que plus dévastatrice et difficile à parer! Plus question de jouer, le traiter d'imposteur ne l'affectait pas le moins du monde, toutefois, elle allait l'apprendre à ses dépends... Bloquée par la prise féroce de son opposant, elle se retrouvait désormais en bien mauvaise posture, la question était donc de savoir: comment parviendrait-elle à en réchapper?
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Sam 5 Sep - 10:42




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin de la Guerre



Ultime demande








La réplique ne se fit pas attendre, quand bien même le Taureau présentait quelques signes de fatigues ou d'un mal jusque là latent qui se manifestait, ils existaient. Bien qu'intriguée, il n'était pas permit à la jeune femme de s'y intéresser. L'heure était au combat, aux larmes et au sang. Qu'importe la finalité, l'un des deux Saints allait trépasser. Mourir par la main d'un de ses frères, secrètement, faisait hurler son âme et son cœur : cette lutte-là n'aurait jamais dû avoir lieu.

Fatalité ou Destin, la réalité de Mashia avait trop souvent été capricieuse ou cruelle. Si elle s'en accommodait, résolument optimiste, la japonaise se voyait engagée dans une énième mascarade orchestrée par la main des Moires … à moins que des trois sombres silhouettes, il n'en reste qu'une, imposante, secrète. Pséma.

Dans les tréfonds de sa conscience, l'ancienne hôte d'Athéna savait qu'elle menait son dernier combat. Ce sentiment se renforçait de plus en plus sans qu'elle ne se l'explique. Le cadre était parfait, le moment idéal. Si elle devait mourir, un doux sourire ornerait ses traits. Elle serait libérée de tout un poids et elle savait qu'au bout du chemin, l'ombre de Dohko se tenait là, à l'attendre patiemment, baigné dans la lumière.

Dans un sursaut de conscience, alors que l'assaut était imminent, elle clama haut et fort : « S'il te plaît écoutes moi ! Si je dois mourir, confie ma fille Lya aux mains de Kappa et … et mon corps, offre-le à la morsure des flammes ! Que mes cendres illuminent le ciel, l'embrase pour que l'âme de Dohko me retrouve … »

Ainsi reposerait-elle en paix parmi les étoiles qui constituaient la constellation de la Balance.

Les coups pleuvaient comme autant de gouttes de pluie : la nuit s'ouvrait sur des lamentations. Et de toute cette eau qui tombait sur eux, drue et moite, vint la réplique de la jeune femme. Non, elle n'avait pas encore dit son dernier mot ! Bien que brisée, la bouche emplie de sang, Mashia restait debout, déterminée, sa garde levée. Comme tout à l'heure elle fit exploser son cosmos, comme tout à l'heure elle leva sa lame au clair pour la brandir devant elle, maigre protection en apparence.

Seulement, en offrant une bonne partie de sa puissance, elle parvint à bloquer et contre attaquer à son tour … et comme tout à l'heure, elle était prête.



Red Lotus:
 





Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Lun 14 Sep - 23:04

L'espace d'un instant et alors que le duel était à son apogée, la jeune japonaise reprit momentanément ses esprits! Bien plus douce que jusqu'à présent, elle s'exprima un court instant, consciente du peu de temps qu'il lui était donné! Le message délivré à l'encontre du Géant avait de quoi laisser songeur... Pour autant, toujours manipulé par un mal inconnu, le Titan se contenta de répliquer sans sourciller! Son message était on ne peut plus claire, elle semblait lui délivrer ses dernières recommandations, un message d'adieu...

Bien que son état n'était pas des plus réjouissant, il n'en restait pas moins correct, du moins, suffisamment pour lui permettre de livrer bataille quelques minutes encore et qui sait arracher la victoire sur le fil! En comparaison, le Taureau doré n'était pas au meilleur de sa forme, signe que l'issue de ce combat était encore indécise! De ce fait, qu'elle se lance dans un discours aussi peu réjouissant à ce stade de la rencontre, avait de quoi laisser perplexe!

D'autant plus que sa réplique fut par la suite, tout aussi vigoureuse que la précédente. En effet, d'un simple cliquetis de sabre, l'attaque du Gold fut renvoyée avec une facilité déconcertante! La lame cosmique qui se dirigeait vers lui, n'avait rien à envier à celle qu'elle avait auparavant déclenché! Ainsi, ce combat aussi paradoxal qu'indécis, entrait dans une nouvelle phase: avec d'un côté un combattant n'ayant d'autre ligne directrice que celle d'écraser son adversaire et de l'autre une guerrière bien singulière qui vendait chèrement sa peau, malgré ses propos qui laissaient entendre un dénouement défavorable.

Si cette attaque était de bonne facture à n'en pas douter, force est de constater, qu'elle ne parviendrait pas à le faire vaciller! Elle n'avait pas réussi à l'ébranler il y a quelques instants, il en serait de même cette fois-ci! De la main éreintée, il stoppa la lame énergétique avant de la faire imploser d'un simple mouvement de compression! Une importante explosion jaillit du point d'impact, avant que le Géant ne soit de nouveau sujet d'un assaut de la part de la jeune femme!

Faisant de son corps sa seule arme, il frappa, encore et encore, n'écoutant que son esprit dérangé et gagné par les ténèbres! Ce n'est qu'au détour d'un énième coup, qu'il fit croitre son cosmos pour la gratifier d'une attaque rocambolesque!

Son corps en guise de catapulte, il chargea son homologue avec une vélocité tout aussi ahurissante qu'inquiétante, signe de son attaque Load of bull! Passé le temps de l'explosion durant lequel le choc fut titanesque, le Géant s'attrapa la tête, avant de tomber à terre, les douleurs dans son crâne se faisant de plus en plus persistantes et intenses...
    « Mash... » Commença-il à déclarer tout en brandissant sa main en direction du point d'explosion, la mine gagnée par l'angoisse! « Aide-moi... » Finit-il par proférer faiblement, laissant entrevoir une tout autre facette du personnage.
Toute aide était la bienvenue, il en avait grandement besoin, car plus le temps s'écoulait et plus son corps semblait le trahir! Si au départ la transformation n'avait touché que sa main, dorénavant c'est l'ensemble de son corps qui commençait à se métamorphoser! Sa peau vieillissait à l'oeil nu, et bientôt à ce rythme, il ne resterait plus grand chose du fier Géant...


Dernière édition par Hector le Lun 14 Sep - 23:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Lun 14 Sep - 23:22

Hector, tu ne peux utiliser qu'une seule capacité par tour.

Il va te falloir faire un choix !

▬ Eren
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mar 15 Sep - 20:43




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin de la Guerre



S'extirper des ombres






L'issue de ce combat demeurait obscure tant la lutte en elle-même était absurde ! Deux chevaliers – même si pour la jeune femme le terme n'était plus très approprié – se confrontaient, se lançaient à corps perdus dans une bataille qui n'aurait jamais dû être. L'homme et la femme, bien que diamétralement opposés sur le plan physique, partageaient un dévouement sans borne à leur Déesse et croyaient en ses préceptes. Voir subitement le géant s'affaisser et lui demander son aide éveilla l'âme de la japonaise.

Ce brutal changement, bien que précédé par une attaque titanesque fit réagir Mashia qui s'effaça, bonnement et simplement pour se soustraire à la réplique adverse. Ainsi resurgit-elle des ombres nullement inquiétée, son corps peu à peu et en dépit de cette grande fatigue, se régénérait à l'instar de la peau d'un serpent. Sur son visage flottait une immense tristesse, non-feinte, de plus en plus grande à mesure qu'elle s'approchait. Avec douceur elle s'agenouilla, déposa une main incertaine sur le sommet du dos du Bovidé doré avant de murmurer des paroles se voulant réconfortantes.

Seulement l'éclat du bouclier la taraudait, la faisait se détourner du Saint en proie à un mal étrange. Son cœur balançait, il vacillait entre devoir et ce sentiment ignoble qui la rongeait de l'intérieur. Son visage ne tarda pas à afficher une souffrance telle que son corps, un bref moment, s'affaissa sur celui d'Hector. En reprenant ses esprits, la jeune femme alla soutenir de sa main valide, son compagnon d'arme. L'inquiétude reprit ses droits, quel était ce maléfice ?

« Que se passe t-il Hector ? » murmura t-elle en achevant sa phrase par un gémissement plaintif. « Je vais t'aider ! »

Seulement, comment faire ? Un coup d’œil vers l'arme de la Balance lui imposa une nouvelle slave cosmique. On lui opposait un cosmos puissant, un poison même … elle aussi était prise dans un piège mortel. Et l'issue incertaine se mua en autre chose.

Au prix de quoi ? Du sang et des larmes.



Red Lotus:
 





Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Ven 18 Sep - 15:47

Il lui avait demandé de lui venir aide comme si elle était en mesure de mettre un terme à ces maux terribles... Ce maléfice qui ne cessait de l'amoindrir et qui rendait ce combat d'autant plus indécis! Quoique qu'elle fasse, rien ni personne ne semblait en mesure de stopper cette métamorphose... Le bouclier semblait en être la cause, mais la vérité était ailleurs, plus lointaine... Il se pensait délivré de l'emprise de cet ignoble Pséma, mais le destin en avait décidé autrement!

Pour avoir été tous les deux sous le joug de cet être abominable, le cosmos dégagé par l'artefact doré ne laissait guère de doute quant à l'identité de son utilisateur! Perfide, puissant et persuasif, le disque d'or ne leur avait laissé guère le choix! Si la main qu'elle venait de lui tendre était appréciable, cet acte serait à n'en pas douter, le seul et unique geste de compassion des deux guerriers! L'espace d'un instant, les deux saints reprirent quelque peu leurs esprits, suffisamment pour que le Géant puisse l'avertir du mal qui les guettait:
    « Je nous pensais libérés du pouvoir de Pséma, mais... » Dit-il avant d'être tétanisé par l'ampleur des maux qui le rongeaient: « Ce bouclier n'a fait que raviver le mal qui nous a corrompu durant la dernière Guerre Sainte! » Ses paroles furent saccadées, reprenant son souffle à chacun de ses mots et luttant difficilement contre l'emprise du disque scintillant... « Je suis désolé Mashia... »
Ces derniers mots furent prononcés avec une certaine tristesse, conscient que ce combat ne pouvait se solder que par la mort de l'un ou de l'autre... Malheureusement, les terribles migraines qui l'assaillaient jusqu'à présent, lui vrillèrent les tympans et ce de manière suffisante pour lui faire perdre de nouveau la tête! D'un déplacement véloce le Géant se retrouva aux côtés de la jeune femme, avant que ses poings ne s'abattent dans une chorégraphie bien connue de cette dernière!

Pourtant si tout semblait se répéter, quelque chose avait changé, la jeune nippone l'avait sans doute remarqué, mais il était déjà trop tard... Mue d'une force jusqu'à là insoupçonnée, le corps du Saint, s'était semblait-il paré d'une protection bien inquiétante! Auréolé d'une fine couche cosmique qui le collait à l'instar de son épiderme, il resta interdit, avant de faire croitre son cosmos pour porter son assaut! Ainsi recouvert, il ne craignait plus rien, du moins pour l'instant, si bien que son offensive fut bien plus désorganisée que les précédentes!

Apparu dans le dos de la jeune femme, les bras croisés, les yeux fermés et la mine redevenue inexpressive, un long filet carmin perlait le long de ses membres. Si son sang était de la partie, celui de la jeune femme recouvrait abondamment ses deux mains, résultat de l'assaut qu'il venait de porter! Statique, il ne bougeait plus, laissant la pluie chasser les dernières effluves de sang situées sur son corps meurtri par l'affrontement! Son coeur criait et n'avait de cesse de lui intimer de mettre un terme à ce massacre, mais son esprit, lui, ne faisait que suivre les préceptes de l'astre doré!

Corrompu, son regard se porta de nouveau en direction de la cascade, en direction de l'objet qu'il convoitait à tout prix, appelé par ce dernier et persuadé d'être le seul héritier légitime! La transformation n'avait pas cessé d'un iota, son corps vieillissant toujours aussi subitement que rapidement, mais hypnotisé par l'arme de la Balance, il en oubliait presque son adversaire et surtout la douleur qui pouvait le gagner un peu plus chaque instant...
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Sam 19 Sep - 12:35




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin de la Guerre



Tomber, se relever, faire face






Tomber, se relever, faire face.

Suite à la dernière attaque du Taureau, le corps de Mashia se retrouvait dans un bien sale état, luttant pour se remettre sur pieds. S'aider de son katana fut la seule chose qu'elle puisse faire tant elle était vacillante sur ses appuis. De trop nombreuses blessures s'étaient rouvertes, quelques os s'étaient brisés sous les assauts répétés d'Hector et, malgré tout, brûlait dans son regard pers une détermination farouche.

Elle n'abandonnerait pas.

Leur moment de lucidité passée, les deux Saints se faisaient face encore une fois, les éléments paraissant s'agiter tout autour d'eux. La pluie, sans prévenir, se déversa sur leurs têtes pour détremper le sol puis, dans un bruit formidable, ce fut au tour de la foudre de faire éclater sa voix. Ces feux allumés dans le ciel, ce déchaînement céleste, tout portait à croire que les Dieux ne voyaient pas ce combat d'un très bon œil.

Vraiment ? Ô comme Pséma devait se réjouir ! Deux de ses pantins, secoués par sa malédiction, iraient jusqu'à la Mort pour récupérer l'une des armes de la Balance. Qu'importe les excuses, le désespoir dans les prunelles des gardiens de l'humanité, du troublant phénomène qui agissait sur le corps du Doré Bovin, l'un d'eux allait périr.

D'un revers de la main la jeune japonaise essuya un filet vermeil de son front, chassant du même coup quelques unes de ses mèches qui collaient à son front.

« Hasu no On'kei! » cria t-elle pour que sa voix couvre les rugissements des nuées.

D'ordinaire cette attaque – la première portée depuis le début de cette lutte fratricide – exécutée en position du lotus, faisait naître un esprit des eau, une dame toute vêtue d'une robe d'ondée qui allait combattre à la place de sa maîtresse. Seulement Mashia n'avait pas adopté cette posture, au lieu de quoi elle s'était ruée sur Hector accompagnée par plusieurs centaines de gouttes de pluie qui peu à peu se muèrent en petite lucioles illuminées de cosmos. Certaines d'entre elles continuaient de danser autour de la jeune femme alors que d'autres, gagnant en vitesse se heurtèrent à la masse impressionnante de l'homme vieillissant. Pour parfaire son mouvement, elle distribua quelques coups, se fendit puis, à bonne distance, remonta sa garde pour viser de la pointe de sa lame, la gorge d'Hector.



Red Lotus:
 









Dernière édition par Mashia le Dim 20 Sep - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Dim 20 Sep - 16:36

Pour la première fois du combat, la jeune Nippone ne s'était pas contentée de riposter pour contrer l'offensive de son adversaire! Non, contrairement à ses précédents assauts, elle s'était ruée sur le Bovin doré avec la ferme attention de le mettre hors d'état de nuire! Ainsi, si jusqu'à présent ses attaques n'avaient pas été couronnées de succès, cette fois-ci quelque chose avait changé!

Incapable de se défendre face à la technique de la jeune femme, le Taureau subit l'attaque de plein fouet, si bien que l'espace d'un instant son corps faillit tomber à la renverse! La vitesse d'exécution, la détermination misent à profit dans cette attaque, démontraient bel et bien que son adversaire n'avait pas dit son dernier mot! Seulement n'était-ce pas trop tard? Qu'elle mette autant d'ardeur à la tâche si près du dénouement, montrait à quel point elle tenait à la vie, néanmoins, c'est bien avant qu'elle aurait dû faire preuve d'acharnement!

Si son adversaire ne semblait guère serein après l'attaque reçue, il n'en demeure pas moins, qu'il se trouvait dans un état bien plus stable que le sien! Si sa détermination demeurait intacte, son corps, lui, criait haut et fort de mettre un terme à ce duel au plus vite! Armée de son Katana, c'est ainsi qu'elle tenta de transpercer la garde affaiblie de son opposant! Cependant, si son offensive cosmique avait fonctionné avec brio, on ne pouvait pas en dire de même avec la salve suivante!

Galvanisé par son cosmos qui ne le quittait plus, la lame ripa sur son corps d'acier, avant qu'elle ne soit repoussée d'un simple revers de la main. En s'attardant quelques instants sur son Katana, la jeune Sainte pourrait constater l'ampleur des dégâts! Au toucher, elle se rendrait bien vite compte, que la lame s'était émoussée, fragilisée sur quelque chose de bien trop résistant et qui faisait trembler impunément ses mains sans qu'elle puisse en stopper la progression sur ses avant-bras!

Aussi dur que le diamant brut, son corps venait de le protéger et lui offrait désormais un pouvoir hors norme! Confiant et en possession d'un atout non négligeable, le Cornu d'un bond puissant, se jeta sur la jeune femme prêt, à lui asséner une ruée de coups! Avec toujours plus de vigueur à chaque coup porté, le Géant augmenta la cadence au point de plus ne s'arrêter avant de la voir réduite au silence! Lui aussi souhaitait y mettre un terme au plus vite, le bouclier n'avait de cesse de l'appeler, tandis que son corps poursuivait son vieillissement...

Le Taureau d'or qui venait de percuter la jeune femme se volatilisa aussitôt sa mission accomplie! Le bruit engendré par le choc supplanta l'espace d'un instant celui du tonnerre qui accompagnait dorénavant la pluie tombant sur les Cinq Pics! De ce cadre idyllique et riche d'un passé lointain, plus rien ne semblait subsister... Tout avait coupé, détruit, rasé, tant est bien que l'espace d'un instant on aurait pu le comparer à la surface de l'astre lunaire elle-même! Tournant le dos à la jeune femme, après avoir traversé son adversaire à l'instar de son animal gigantesque, de sa bouche s'éleva quelques mots pour les moins égnimatiques!
    « Tu aurais dû rester à terre quand il en était encore temps! » Dit-il au détour d'un éclair surpuissant avant d'ajouter: « Ce combat n'aurait jamais dû voir le jour, mais je compte bien y mettre un terme et repartir en possession de ce bouclier! » Rétorqua-t-il tout en se retournant lentement pour donner un peu plus d'ampleur aux mots qu'il s'apprêtait à prononcer: « Alors, fais-le pour nous, abandonne et je te laisserai la vie sauve! »
Le plus surprenant ne fut pas moins la teneur des propos que l'air désinvolte qu'il venait d'employer pour accompagner ces quelques mots! Lassé par cette guerre intestine, il avait osé lui demander de se rendre, et ce afin de leur faire gagner à tous deux un temps précieux! Confiant, il l'était, mais ce n'est pas par arrogance qu'il venait de proférer cette dernière phrase, mais par reconnaissance! Conscient du potentiel de son adversaire et afin de leur éviter un combat de mille jours, il lui avait suggéré de partir la vie sauve en échange du bouclier. À la jeune femme de prendre la meilleure décision, celle qui lui paraissait la plus juste et la plus raisonnable!


Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Dim 20 Sep - 23:57




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin de la Guerre



Aka Akuma






 « Je ne peux pas abandonner ! Je ne peux pas l'abandonner ! »

Elle ne saurait abandonner le porteur de ce bouclier, pas plus que de laisser Hector être emporté par cette folie qu'elle ressentait encore au plus profond d'elle-même. Pséma ne gagnerait pas ! Mashia ferait tout pour que cela n'arrive pas. Quand bien même ses forces s’amoindrissaient à vue d’œil, sa volonté elle, ne vacillerait plus. Son seul objectif était de se dresser contre le Taureau rendu fou par la menace invisible de l'arme de la Balance.

Alors une fois encore la jeune nippone accusa le choc sans broncher, côtoyant la douleur et l'étreinte de la mort à chaque coup. Mais sa plus grande douleur naquit non pas des poings de son adversaire mais de cette présence tapie en elle, jusqu'ici profondément endormie.

Il y eut d'abord un grondement sourd, semblable au roulement du tonnerre dans les nuages. Puis vint le chant des enfants-démons, des esprits nés par la Mère Louve, éveillés eux aussi par l'effusion du sang et de son appel. Puis des silhouettes indécises, cachées dans les ombres environnantes, des rires et des pleurs. Les esprits d'eau entouraient le corps de Mashia pour créer une bulle d'eau, lécher ses plaies, essuyer quelques larmes vermeilles.

Puis cette plainte dans sa gorge se mua en un cri retentissant. La métamorphose ne dura que quelques instants, en un battement de cils, la fluette Mashia s'était muée en une gigantesque créature lupine, au pelage aussi blanc que la neige quoique striés de rouge par endroits. Elle toisait de toute sa hauteur, le Bovidé d'Or sans doute surpris par cette « réponse » !

« Mes enfants, il est temps. » s'exprima la bête dans sa langue natale.

La créature ne cilla pas, elle ne fit que braquer ses prunelles d'ambres dans celles de son adversaire qui se retrouva instantanément prit dans un violent étau. On aurait dit que la Bête le dévorait de l'intérieur sans qu'il puisse se soustraire à ce châtiment …




Red Lotus:
 







Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Lun 21 Sep - 11:30

Cette femme était décidément pleine de ressources. Si depuis le début de la rencontre, elle n'avait pas su suivre la cadence de son adversaire, une toute autre rencontre débutait désormais! Déterminée malgré son état dès plus alarmant, elle fit preuve d'une combativité à couper le souffle! Elle ne souhaitait pas abandonner et le fit savoir! La seule réponse qu'elle sut rétorquer fut dès plus cinglante!

Abandonner n'était pas une option, alors l'espace d'un instant la jeune femme, se métamorphosa, se transforma en une gigantesque louve, avant de toiser son petit adversaire, désormais, de toute sa hauteur! Un court instant, une sueur froide parcourut l'échine du Bovidé, lui qui n'était d'ordinaire jamais anxieux, ressenti pour la première fois, une légère angoisse! Après tout, peu habitué à rencontrer un opposant de son envergure, se retrouver à la place du petit ne lui plaisait guère!

Seulement si cette transformation n'annonçait rien de bon, ce fut encore plus vrai quand cette bête titanesque se décida à passer à l'attaque! Tétanisé, pris sur le court et ne sachant plus vraiment quoi faire, le Géant ne put qu'encaisser avec désarroi cette offensive dès plus dévastatrice! Incapable de bouger ne serait-ce que le petit doigt, un étau se renfermant sur lui, l'attaque reçue, lui causa bon nombre de dégâts! Tombé à terre, pour la première fois de la rencontre, les rôles venaient de s'inverser!

Quelques secondes s'écoulèrent durant lesquelles le Doré resta au sol, semble-t-il plus en mal point que ce que l'on aurait pu envisager! Le canidé face à lui, n'y était pas allé de main morte c'est le moins que l'on puisse dire, mais vraisemblablement, couplé à la malédiction qui le gagnait peu à peu, les effets en furent d'autant plus décuplés! Lentement et douloureusement, le Taureau se releva avec peine, les mains sur les genoux, son corps tremblait en raison de l'assaut reçu! Si son corps d'ordinaire robuste, le protégeait envers et contre tout, force est de constater qu'il n'avait rien pu faire cette fois-ci!

Essuyant longuement le filet de sang qui perlait le long de sa bouche, il fixa son adversaire avant de se mettre à rire aux éclats! La situation semblait bien plus compromise que ce qu'il l'aurait envisagé, alors la seule réponse qu'il sut apporter, fut ce rire nerveux, cette fâcheuse manie à cacher son désarroi derrière de faux semblants! Qu'elle se montre aussi véhémente, l'énervait au plus au point, mais qu'elle parvienne à le mettre à mal à ce point, encore plus, si bien que cela le fit entrer dans une colère noire!

Le regard sombre, la mine des mauvais jours, dans ses prunelles brillaient un intense brasier! Son corps tout entier tremblait, à l'image d'un volcan en irruption, il était sur le point d'éclater! Fidèle à lui-même et à ses principes, guidé par sa seule rage, il se jeta à corps perdu dans cet affrontement dorénavant compromis! Ses poings s'abattirent sur l'imposant corps velu de son adversaire, mais déjà la cadence avait diminuée, son corps meurtri le faisant atrocement souffrir, il dû se résoudre à cesser son entreprise avant même d'avoir pu réellement s'éterniser!

La seule attaque digne de ce nom, résidait encore dans celle symbolisée par le Taureau Cosmique! D'envergure similaire à la louve, il fonça avec vigueur en direction de l'animal, les cornes en avants tout en beuglant! Le choc serait à n'en pas douter sans précédent, réduisant toujours plus, à chaque instant, la zone de combat à l'état de poussière, mais serait-ce suffisant?
    « Qui es-tu réellement Mashia? »
Ces quelques mots s'élevèrent dans les cieux, au détour d'un énième tonnerre, dans l'incompréhension la plus totale! Le Taureau nageait en eau trouble, son discours n'était plus aussi serein qu'auparavant, signe que la précédente salve de son adversaire, l'avait plongé dans le doute! Cependant, il devait reprendre le dessus, sans quoi la victoire lui passerait sous le nez et la mort l'accueillerait à bras ouverts et ce sans se faire prier...
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mar 22 Sep - 23:21




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin de la Guerre



Je suis déjà morte






Qui suis-je?!

Cette question atteignait une silhouette recroquevillée en position fœtale, noyée dans le gris, dans les ombres de l'incertitude. Happée par cette force qui sommeillait en elle Mashia ouvrit les yeux et vit au travers de ceux de la Louve, à quel point elle venait de sombrer. Pourquoi ? Son cœur éperdu d'une réponse tant souhaitée, celle de savoir si oui ou non il l'attendait aux portes du royaume des morts taraudait son âme depuis tout ce temps ?

Masquer aux yeux de tous sa douleur et sa tristesse ne fut pas chose aisée. Personne d'ailleurs, n'avait osé lui poser la moindre question sur le sujet, on ne s'y était pas risqué, on avait vu en elle qu'une pauvre hère -ressuscitée- bernée et malmenée par le destin. Pourtant cela ne voulait pas dire qu'elle n'en avait pas souffert. Kappa et elle ne s'étaient pas risqués sur cet épineux épisode tragique, où, rappelons-le, la japonaise avait tué de ses mains son propre père adoptif ainsi que le chevalier d'Or de la Balance ! Un affront ! Non, personne ne l'avait condamnée, personne sauf elle-même où elle s'était murée dans le silence, le déni et une solitude forcée, rythmée par le chant des larmes le soir venu.

Il y avait eu le retour de Lya pour effacer un tant soit peu les peines or, en la regardant, elle se souvenait, oui elle se remémorait sa faute. Chaque nuit elle déversait ses pleurs silencieusement en leurs mémoires.

Dohko, Hector, me pardonnerez-vous?

Comme ils étaient lointains les échos de ce combat fratricide. Et elle tourmentée par les souffrances de sa conscience, hurlait son désespoir. L'autre Hector continuait de la combattre, de la mettre à mal. Au nom du Bouclier. De son Bouclier ! Un grondement rauque s'échappa de cette gorge, et babine retroussées, la bête lui offrit une vision terrifiante de ses crocs immenses qu'elle fit claquer par trois fois. Mais quelque chose clochait, la créature geignait comme un animal blessé, paraissant lutter contre un mal invisible.

Je t'en prie, ne lui fait pas de mal, laisse-le faire!

Se laisser mourir pour le rejoindre ?! Absurde hurlait la Louve dans son esprit ! Et pourtant, pourtant ! Comme Mashia l'espérait en cet instant. Et Lya ta fille ! Ton frère, ton père ? Égoïste !

Je suis déjà morte, clamait-elle sans faillir. Cette fois-là.

Un autre combat s'engagea entre la Mère des Esprits et celle qui autrefois, avait revêtu les atours de la Déesse Sage aux yeux pers. Son cosmos explosa, opposant deux énergies bien distinctes, détournant le monstre de sa cible. Ou peut être pas tout à fait ... La hargne trop forte de l'esprit-lupin se tourna un instant vers le guerrier vieillissant fauchant son corps d'une lame de cosmos que Mashia ne sut détourner.

Hector!

Mais il était déjà trop tard ...



Red Lotus:
 







Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mer 23 Sep - 20:36

Le Géant voulait comprendre, connaitre l'histoire de son adversaire, les raisons qui l'avaient poussé à revêtir la forme et les traits d'une bête géante! Seulement, celle qui lui faisait face, ne semblait guère enclin à lui révéler ses secrets... Bien trop vaniteuse et suspicieuse, la louve se contenta de toiser son adversaire, tout en le gratifiant de grognements vindicatifs! Les babines retroussées, les canines aiguisées elle appelait à la plus grande méfiance, une bête blessée étant souvent une bête dangereuse! Pourtant, son regard, lui, semblait lui demander de l'aide!

Ses yeux n'avaient rien du regard bestial qu'un animal pouvait porter sur une proie, non, son regard était celui d'une femme prisonnière d'une enveloppe qui n'était pas la sienne! Si ses actions ne laissaient guère de doute sur ses intentions, ses pupilles, elles, la trahissaient quelque peu! Une certaine tristesse pouvait se lire chez ces dernières, comme si la jeune femme derrière ce corps gigantesque, condamnait ces actes! Ainsi, avant d'être l'objet d'une énième attaque, le Géant put s'apercevoir du duel qui semblait se dérouler au sein de l'esprit de son homologue.

Longtemps, le canidé resta interdit, luttant semble-t-il avec lui même! Puis, l'attaque fut lancée, une lame cosmique qu'il aurait pu très bien éviter s'il n'avait pas été dans cet état! Son corps fut projeté comme un vulgaire fétu de paille, soulevé du sol avec une facilité déconcertante! La douleur ne fut rien comparée à celle qu'il ressentit une fois retombée au sol! La tête contre la terre encore marquée par le cratère engendré par sa chute, le Bovin doré ne bougeait plus...

Le sang coulait à flot autour du cors inerte du géant, signe que l'attaque avait bel et bien causé d'énormes blessures à ce dernier! Son long manteau blanc venait le recouvrir de la tête aux pieds, à l'instar d'un Maccabée pour lequel on souhaitait le soustraire des regards indiscrets! D'ailleurs, lui aussi était immaculé du sang de son propriétaire et bientôt sa teinte perdit toute sa pureté! Le blanc nacré qu'il arborait d'ordinaire avait disparu pour laisser place à un rouge intense! La pluie s'intensifia et dessina sous cette cape, l'imposante silhouette du Saint!

Dans un énième grondement, le corps du Cornu se mit à trembler, avant de bouger! Une douleur lancinante lui parcourait tout le corps et plus particulièrement sur le torse et son oeil! Et pour cause, son buste venait d'être gratifié d'une belle entaille qui n'avait de cesse de suintait dans tous les sens, tandis que son oeil pleurait des larmes de sang! La paupière fermée, il lui était impossible d'évaluer les dégâts, mais une chose était évidente: il ne ressortirait pas indemne de ce combat!

Dans son malheur, il avait tout de même survécu à cette attaque qui avait été de toute évidence la plus dévastatrice... La main sur son ventre, il fixa alors son ennemie, sans détourner le regard! Ses yeux n'étaient plus ceux du Géant sans coeur, perfide et destructeur qu'il avait été jusqu'à présent, mais ceux du Gardien du Sanctuaire, d'un homme retrouvé! Un long soupir s'échappa de la commissure de ses lèvres, un soupir qui en disait long!
    « J'espère que tu pourras me pardonner un jour pour ce que je m'apprête à faire... » Dit-il avec une certaine émotion, tandis que son cosmos commençait à se teinter d'une lueur dorée: « Je n'ai jamais été qu'un guerrier et ne connait donc qu'une seule façon de mettre un terme à tout ceci! » Dit-il tout en fermant son oeil encore valide, duquel jaillit une larme... « Au revoir Mashia! »
Au même moment, sa main encore valide, frappa avec fracas le sol situé devant lui! La terre se zébra tout d'abord, faisant apparaitre une lumière intense, tout droit sortie du noyau terrestre, qui engloba les deux protagonistes, avant de former un peu partout des plaques gigantesques qui commencèrent à se soulever! Le terrain semblait se briser, tomber en décrépitude, à l'image d'un séisme à l'oeuvre! Au beau milieu de ce chaos, la bête n'avait plus vraiment d'échappatoire et bientôt les mottes de terre vinrent la recouvrir avec brio dans un vacarme assourdissant!

À genoux, abattu, les mains le long des cuisses, le regard perdu, le géant attendait! La pluie jusqu'alors capricieuse se fut beaucoup plus parsemée, comme si mère nature pleurait la disparition de l'un de ses enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Mashia


Indépendant
avatar

Messages : 1338

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Dim 27 Sep - 23:03




Mashia Mokushi



Les chroniques d'une fleur de Lotus - Fin



Un nouvel espoir






Dohko ? Est-ce que tu m'entends ? Est-ce que tu me vois de là-haut ? Oui … oui je crois que je le vois … ton sourire.

Les yeux de la douce Mashia se refermèrent sur le Monde pour la toute dernière fois, visualisant dans son ensemble, les cieux, l'infini, les étoiles … le cosmos. Sur son visage de porcelaine se dessina une douce expression apaisée, d'une parfaite sérénité. Sa conscience s'étendit brusquement à celle de ses proches, ceux et celles qu'elle avait aimé, aidé ou ne serait-ce que croisé la route. Elle pensa à son frère Minato qu'elle abandonnait déjà au détour d'un chemin lumineux, triste, de le laisser en arrière, déjà vaincue, touchée encore par l'étreinte de la mort. Dans quelques instants elle irait rejoindre les portes des Enfers, échouer dans l'une des Prisons tout en nourrissant l'infime espoir de ne pas le retrouver dans cet endroit. Ainsi pourrait-elle partir tout à fait en paix, sans regrets. Ses songes se tournèrent vers Lya et l'amertume ne pu que la gagner : elle aussi, elle allait l'abandonner. Ne lui avait-elle pas promit le contraire ? Elle comprendrait, comme Kappa finirait par comprendre que les choses étaient ainsi faites. On ne peut aller à l'encontre de son Destin, se refuser aux bras du futur. Mashia savait depuis sa naissance qu'elle avait été promise à une vie d'affliction, de douleur et de combats sanglants. D'espoirs, de bonheurs aussi !

En se retournant elle put voir une vision du passé où n'était encore qu'une toute jeune enfant drapée dans son innocence, se voir aux côtés de son père Hector qui la portait sur ses solides épaules. L'Ours du Sanctuaire l'avait tant chéri, c'était lui qui l'avait mené jusqu'à lui.

C'est toi?

Le vieil homme, penché sur elle, la couvait d'un regard tendre, l'intimant à aller trouver refuge au creux de ses bras. Elle s'y jeta avec la force du désespoir, le serrant si fort contre elle que l'apparition rouspéta gentiment, capturant de ses bras gigantesques, la frêle silhouette de sa fille adoptive. Un murmure au creux de son oreille.

« Mashia, pardonne-moi d'avoir été si faible. » Elle releva vivement la tête vers lui, visiblement choquée de l'entendre s'excuser. « Non ! »

Clama t-elle avec force en s'agrippant à lui comme si elle avait peur de le voir disparaître. « C'est faux, tout est de ma faute ! Je t'ai tué … De mes mains … J'ai … »

La vision du vétéran reposant dans son propre sang s'imposa à elle et le cœur de Mashia se fendit. C'était insupportable.

« Je le mérite. Je mérite de mourir Oto-San ! »

Le géant secoua la tête tout en posant la paume de sa main contre sa joue toute inondée de larmes afin d'en tarir la source. La jeune femme à la chevelure de feu l'écouta en silence alors que le passé, tout autour d'eux, se rejouait. Des scènes du temps jadis plus ou moins lointaines, marquées par les rires ou les larmes mais toujours fortes et profondément humaines. Sa rencontre avec son maître Asmita, Kappa du Verseau, Shion, Arbhaal, Lya, Naios, Jara ou Eidolon, Liana Ceslius Marcus, Corell du Lion … et tant d'autres encore qui se bousculaient dans une symphonie de couleurs pour recommencer inlassablement. Se rejouaient des épisodes de sa vie souvent troublée, des moments de guerre et de paix, des instants de doutes et de certitudes, mais toujours demeurait son sourire.

« Je regrette tellement Hector … C'est moi qui n'a pas été assez forte pour le protéger. » Sa voix se heurta à une barrière invisible. « Non Mashia, il t'a protégé toi, il s'est sacrifié à cette fin, pour te sauver, te préserver pour que tu puisses continuer à vivre. »

« Alors j'ai tout gâché, j'ai trahi sa mémoire. » Le sourire du vieil Ours s'élargit. « Non ma fille, c'est faux, là où tu te rends … tu pourras … »

Le fantôme d'Hector se volatilisa d'un seul coup, la laissant toute fébrile, seule, dans le noir. Elle ferma les yeux et se laissa glisser dans Son Ombre.


Un feulement puissant. Une ombre féline et puissante à la robe automnale qui vint se glisser entre les deux combattants, dardant ses iris ambrées sur le saint d'or encore debout. Tel un gardien inébranlable, le tigre se fit tout à coup silence, protégeant de son corps la demoiselle à la chevelure écarlate – sa protégée. Tout dans son attitude signifiait à l'homme qu'il n'avait nulle intention de le laisser passer, pour autant, il n'attaqua pas ce dernier. Il attendait. Attendait son lié. Un galop frénétique. L'éclat de la peur dans un cœur affolé.

Mashia ! Un hurlement féroce. Une voix puissante à l'intention portée sur un seul et unique être, une seule présence s'enfonçant dans les ténèbres, s'étiolant. L'angoisse étreignit le cœur de cet homme dont la silhouette et les traits demeuraient dissimulés des regards sous sa cape brune. Sa monture stoppa sa course folle sous une impulsion brutale, alors que devant ses iris de jade dansait les flammes écarlates. Vivement, l'inconnu sauta au bas de l'équidé éreinté, et maladroitement, rejoignit la silhouette de la fleur évanouit, alangui sur ce tapi carmin. Le rouge était seul maître sur cette peau de porcelaine dont il avait rêvé la présence, constaté l'absence. Mashia... Son souffle se fit plus faible en contemplant de ses propres prunelles, ce champ de bataille fratricide, ses plaies trop nombreuses et ce corps chéri.

Un instant, l'éclat de jade vint darder sur le taureau, une sinistre sentence avant que sa raison ne lui rappelle qu'il n'était pas fautif. Ne l'était-il pas lui même, la faute à sa trop grande faiblesse ? Les armes d'ors. Pour l'heure, ces dernières ne lui importaient que peu, quand bien même étaient-ce leurs éclats qui l'avait forcé à quitter sa retraite. Des étoiles de malheurs s'échouant sur cette terre comme autant de présage sinistre. C'était trop tôt. Il ressentait déjà dans son corps, les répercussions de sa folie pourtant, nul regret ne l'étreignit, si ce n'était celui de ne pas être arrivé plus tôt. Mashia. Son appel fut de nouveau sourd, mais cela ne lui importait que peu. Il n'abandonnerait pas. N'avait jamais été homme à le faire auparavant, et à présent, il n'en avait pas plus l'intention. Pas pour elle. Pour elle, il état prêt à toutes les folies. Être ici en était déjà une.

Ses doigts vinrent emprisonner les siens, et doucement, il laissa filtrer son cosmos. Un éclat verdoyant qui auréola faiblement sa silhouette, familier des saints et pourtant, si éteint. Avant, son cosmos était puissant. Avant, il lui permettait de briser des montagnes, de changer le cours d'une bataille, aujourd'hui, il peinait à l'utiliser, plus encore à le maintenir. Pour autant, il ne ménagea pas ses efforts, quitte à y consumer sa propre vie. Son regard s'éteignit, se concentrant sur les sensations, sur ce cosmos, le fil de cette vie si précieuse qui s'échappait d'entre ses mains. Mashia, réponds moi. Reviens moi. Il brûlerait chaque parcelle de cosmos qu'il trouverait dans ce corps affaiblit si il le devait, mais il la ramènerait quoi qu'il lui en coûte. Je viendrai te chercher, où que tu sois. Ne le lui avait-il pas promis ? Il n'avait pas survécu à la mort pour la perdre à nouveau.

Les ténèbres. Il n'y avait que cela ici, dans cet esprit en proie à une culpabilité sans nom, à un désespoir si profond. Il la ressentait dans chaque parcelle de son être. Pourtant, il fit face et s'avança, usant de ses sentiments pour la retrouver, la rejoindre dans ce monde écroulé. Et puis, il la trouva. Une silhouette immaculée enveloppée de carmin telle une fleur aux corolles souillées, silencieuse, perdue. Face à elle apparu la silhouette d'un tigre à la robe automnale et au regard de jade, l'observant, la contemplant. Juste un instant, image rémanente, avant que la bête ne laisse sa place à un visage familier sur lequel vint glisser un sourire rassuré. Le visage d'un homme à la peau halée et à la chevelure acajou, indomptable, et aux traits chaleureux auréolé d'une lueur verdoyante – la lueur de l'espoir. Je t'ai trouvé. Qu'Athéna soit louée, je t'ai trouvée. Une unique main. La culpabilité l'étreignit, lui aussi, en constatant cette plaie. Sa voix pourtant vint lentement s'échapper de ses lèvres alors qu'il s'avança jusqu'à elle, l'étreignant entre ses bras. Une chaleur familière vint l'envelopper tendrement. Vibrante d'une vie qu'elle avait cru lui faucher. Doucement, sa voix atteignit la conscience épuisée de la demoiselle – de cette femme qu'il aimait tant. N'était ce pas ses sentiments si profond qui l'avait guidé jusqu'à elle et qui à présent, l'appelait à lui ?

Je t'ai laissé au pire moment, n'est ce pas, Mashia ? Tu as été si forte. Pardonne-moi d'avoir tant tardé. Reviens, Mashia. Avec moi. Tu ne mourras pas aujourd'hui, je ne l'accepterai pas, alors, rentre avec moi. Je ne t'abandonnerai plus. Il ne la lâcherait plus.



Où suis-je à présent? Je ne vois rien d'autre que du noir à perte de vue.

Quel décor désespérant. Seule dans ce monde sombre, elle évoluait en tâtonnant, de peur de se heurter à quelque chose, de tomber. Mais après de longues minutes d'errance, Mashia devait bien s'y résoudre : elle était perdue, éreintée et désespérée. Un vif sentiment l'étreignait de plus en plus, de la peur ? Probablement. Quoiqu'il en soit, la jeune femme se prit à courir, mue par cette émotion, ces ombres qui s’amoncelaient tels des nuages. Des images harassaient son esprit torturé, faisaient naître des perles cristallines aux creux de ses yeux pers. Perdue, elle était perdue dans le néant. Personne pour la secourir, lui tendre la main. Était-ce cela l'entre-Monde ? Peut-être n'était-elle pas tout à fait morte en cet instant. Ses jambes se dérobèrent sous elle et précipitée au sol, la pauvre hère se rendit compte que la douleur, elle, demeurait. Sa main valide se porta devant son regard. Un liquide chaud et vermeil rendait ses doigts tout poisseux. Interdite, la fleur de lotus se redressa comme elle le put, appelant faiblement à l'aide.

Soit courageuse Mashia

Lui soufflait sa conscience. Or du courage, elle n'en avait plus, elle en avait trop usé. Aujourd'hui elle se laisserait glisser dans ses peurs les plus enfouies : qui viendrait la secourir de toute manière ? Elle avait accepté ce châtiment ! Il n'y avait plus rien à regretter ! Ses sanglots redoublèrent : elle ne voulait pas mourir sans cette unique certitude. Elle s'était tellement battue ! L'ancienne hôte d'Athéna lâcha un puissant cri comme celui qu'elle avait poussé en entrant en conquérante aux Enfers, dans le Royaume des Morts. Cette exclamation fit naître son cosmos qui s'embrasa, illuminant les alentours d'une puissante lumière. Attiré par cette soudaine clarté quelque chose apparut pour lui faire face. Les iris de la demoiselle s'illuminèrent d'espoir. Un majestueux tigre s'avançait, la toisait de ses prunelles de jade. Aussitôt elle le reconnu.

« Dohko ... » souffla t-elle, vacillante sur ses appuis, se tenant le flanc. Elle ouvrit grand son bras pour l'accueillir contre son sein, reconnaissante et troublée tout à la fois. « C'est bien toi ? »

Elle ne voulait pas s'en assurer, de peur de vivre un rêve – le dernier – et de constater que Dohko n'était pas là. Une réminiscence de son esprit ? Non, elle ne voulait pas y croire. Au lieu de quoi elle continua à s'accrocher à cette espérance, à l'étreindre éperdument, pourvu que ce ne soit pas qu'une simple illusion. Les paroles d'Hector résonnèrent avec justesse dans son esprit, elle comprenait enfin. Il n'était pas mort, il n'avait pas succombé.

« Mais … comment ? » Enfin, elle osa lever son petit minois vers lui, observant ce visage familier qui faisait battre son cœur à tout rompre dans sa poitrine. « J'étais là … pour récupérer un petit fragment de toi et te voici … Ô Dohko ... »

Elle déversa contre son épaule, un torrent de larmes de tristesse et de reconnaissance. On ne lui avait pas tout arraché. On l'avait remit sur son chemin pour qu'enfin ils puissent évoluer tous les deux, main dans la main. Quelques secondes s'écoulèrent ainsi prolongeant ces retrouvailles inespérées : du noir, tout devint gris, puis blanc et enfin, les couleurs se succédèrent.

« Je le savais … j'étais sûre que tu ne m'abandonnerais pas. Je ne le voulais pas non plus ! J'étais prête à aller te chercher jusqu'au Pandémonium Dohko. Je m'en veux tellement si tu savais … » Ses yeux vibrèrent d'émotion, d'une main fébrile, la japonaise alla caresser du bout des doigts, cette joue bien réelle. Son sourire s'épanouit comme la corolle d'une fleur sous le soleil d'été. « Aishiteru, Dohko. »

Sa main alla se glisser dans la sienne. Mashia rouvrit les yeux.

Blessée par la luminosité, il fallut un moment à la jeune femme pour s'apercevoir qu'elle reposait contre l'herbe, étendue, endolorie, le ciel gris-bleu pour seule couverture. Des gouttelettes d'eau tombaient encore de temps à autre, mais on la protégeait ainsi capturée dans des bras puissants. Avec douceur et fermeté. Elle était revenue.

« Dohko ... »

Sa voix n'était qu'un chuchotement faible, mais elle eut suffisamment de force pour aller enlacer son ami retrouvé. De la louve il ne restait rien, à la place, son frêle corps blanc luttait contre la douleur, de retour chez les vivants. Sa conscience s'étiola, se focalisant un instant vers son ancien adversaire, sur le bouclier d'or. Sa paume se leva vers l'objet et une onde de cosmos alla le percuter. Après quoi Mashia se laissa aller contre l'ancien Saint, revenu lui aussi, sauvé. Qu'Athéna en soit remerciée. Un frisson.

« Tadaima ... »

Elle était rentrée, elle ne le quitterait plus jamais. Un grondement un peu plus loin. « Hù … C'est donc cela. Dohko, tu ne m'as jamais vraiment abandonné … Tu as toujours été là, toujours. »

Sa tête roula sur le côté, elle eut tout juste la force de s'adresser une dernière fois à son adversaire.

« Hector, il n'y a rien à pardonner … S'il te plaît, prends ce Bouclier mais fait attention, rapporte-le à Jamir, confie-le aux bon soins du Grand Pope, lui seul pourrait peut-être … Dis leur … que nous allons bien, que nous … resterons ici. »

Ses grands yeux bleus se tournèrent vers Dohko. « Si tu es d'accord ? … »

Une vie paisible à Rozan, comme elle en avait toujours rêvé. Son devoir ? Que pouvaient-ils prétendre maintenant ? Ô ils seraient les gardiens des Cinq Pics, comme un vieux Dragon qui avait traversé les âges …

Ainsi s'achèverait leur histoire. L'histoire d'un valeureux Tigre et d'une vaillante fleur de Lotus …


Ce n'était pas un rêve. Ce n'était pas un songe quand bien même n'était-ce que deux âmes s'effleurant au sein d'un monde perdant de sa noirceur. Il pouvait sentir la chaleur de son corps et entre ses doigts glisser sa chevelure de feu. Quel bonheur, songea t-il un instant, que de sentir au creux de ses bras la chaleur de sa vie, lui qui jusqu'alors, n'avait qu'étreint le froid. Celui de ses souvenirs et de son propre corps qui avait faillit ne plus être. Si un être ne s'était penché sur lui. Cet adversaire du passée qui s'était fait sauveur du présent. Sa reconnaissance dépassait les mots, et pour savourer cet instant, il avait sacrifié sa puissance, son statut de chevalier mais que lui importait tant qu'il pouvait la tenir entre ses bras. Son étreinte se raffermit à ses premiers mots. Il aimait la manière dont elle murmurait son nom, cette surprise emplie de cette joie hésitante, craintive.

Le jade vint un instant se perdre dans les yeux pers de celle qui avait toujours été sa déesse. Qu'Athéna lui pardonne ce blasphème. Un... ami m'a aidé, souffla t-il d'une voix douce, ne trouvant nul autre mot adapté pour qualifié celui qui l'avait ainsi aidé. Quel autre terme aurait-il put utiliser ? J'espère que tu n'es pas trop déçu, s'amusa t-il à deviser alors que les larmes de la belle se déversèrent sur son épaule. Silencieux, il caressa tendrement la chevelure de son cher lotus dans l'espoir de calmer ses tourments. Plus rien ne semblait avoir d'importance hormis cette présence entre ses bras. Que le monde s'écroule, il n'en aurait que faire. Ses doigts doucement virent étreindre la main délicate de la belle qui échauffait sa joue, et c'est en lui offrant un sourire qu'il lui répondit. Fort heureusement, tu n'en as pas eu besoin d'aller jusque là. Son front vint se poser contre le sien, fermant les yeux, il savoura juste cet instant, hors de l'espace et du temps. Comme ses mots étaient doux à son cœur. Moi aussi, Mashia. Je t'aime. Des mots trop longtemps tût, déclaré durant cette sinistre bataille. Cette fois au moins, nulle sentence ni menace, juste deux cœurs battant à l'unisson.

Il ne leur restait plus qu'à revenir à présent, maintenant qu'il l'avait retrouvé. Rassuré, l'homme resserra sa prise sur le corps de sa belle avant que son agitation, sa voix faible ne le ramène lui aussi à cette réalité. L'éclat verdoyant de son aura s'étiola pour disparaître totalement, le laissant plus affaiblit qu'il ne l'aurait dût. Le pan de cape dissimulant son visage se rabattit contre son dos sous l'impulsion du vent, laissant les traits de son faciès se dévoiler à la morsure du soleil, sa peau ternie par l'effort et la fatigue. Il serra les dents et ignora cette faiblesse, laissant la dame entre ses bras user une dernière fois de sa force pour que le bouclier ne rejoigne le taureau d'or. Les prunelles de l'ancienne balance vinrent se poser sur l'homme, silencieux, avant que l'attention de Mashia ne soit attirée par le feulement de son gardien. Hù. Je ne pouvais le faire moi même alors Hù a bien voulu me remplacer le temps que... je me remette, lâcha t-il d'une voix dans laquelle perça une simple reconnaissance. Il n'en dirait plus à propos de sa convalescence, préférant pour l'heure taire ces derniers mois. Ils auraient tout le temps d'en parler à présent.

De nouveau, le chinois refit appel au peu de cosmos qui demeurait enfermé entre ses chairs, usant de ce dernier pour soulager les maux de sa belle. Comme il exécrait la voir souffrir ainsi. Il n'était pas aussi doué qu'elle en la matière, mais il pouvait au moins refermer les plaies les plus importantes, même si cela le laisserait exsangue. Un sourire vint couvrir les lèvres de l'ancienne balance aux mots hésitants de la dame entre ses bras. Quelle question. Bien sûr. Surtout si c'est avec toi. Sa franchise à ce sujet l'étonna lui même. Il n'était guère coutumier à avouer si aisément la nature de ses sentiments, pourtant, il devait avouer l'apprécier à cet instant. Ils avaient perdu trop de temps pour continuer.

Pour autant, lorsque l'ancien saint se redressa vers Hector, la tendresse dans ses prunelles se fit plus ténue. Si Mashia avait laissé un message, il le devait lui aussi. Peux-tu dire à Shion que je m'excuse de ne pouvoir continuer à ses côtés, et que... je me souviens. Je me souviens de tout. Je l'attendrai ici, ce sera à lui, cette fois, de sortir un peu de son temple dès lors qu'il l'aura récupéré. Évidemment, des mots pour son meilleur ami, pour cet homme qu'il avait oublié, remplacé par les souvenirs faussés de Pséma, si froid comparé à ceux, si précieux, du véritable bélier d'or. Prenez garde. Je ne suis plus le chevalier d'or de la balance, mais les Saints seront toujours les bienvenus au Rozan. Maladroitement, le chinois se redressa, aidant son aimé à faire de même – le tigre fut d'une aide non négligeable. Affaiblit, ils étaient deux. Quel piètre chevalier était-il ! Enfin, c'était là le prix à payer.

Désolé Shion, je crains que cette bataille, tu ne doives la gagner sans moi. Rentrons. Ce n'était pas la fin.


Red Lotus:
 

Et voici le post qui clôt le RP de Mashia et de Dohko - Post que nous avons écrit conjointement - C'est une page qui se tourne, mais j'en suis fière ! Nous terminons donc leur histoire avec un happy end ! Considérez qu'ils seront désormais à Rozan, en tant que gardiens. Merci beaucoup Smile *à sa petite larmichette*







Revenir en haut Aller en bas
Hector


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 91
Armure : Gold Cloth du Taureau

Feuille de Personnage :
HP:
95/170  (95/170)
CS:
88/190  (88/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mar 29 Sep - 20:45

Toujours à genoux, désemparé, l'Aldébaran resta de longues minutes abattu! Combattre pour une juste cause, une noble cause, ne lui avait jamais posé de problème, seulement, cette fois-ci et comme lors de la dernière Guerre Sainte, il venait de lever la main sur un compagnon! Plus que la honte de s'en être pris à un frère d'arme, c'est surtout le fait d'avoir légitimé l'acte qui le rendait fou de rage! À l'instar de l'épisode du Sanctuaire, ses faits et gestes furent guidés par l'intime conviction d'agir dans le droit chemin... C'est dire l'emprise et la puissance de l'envoutement dont ils furent l'objet!

Toutefois, s'il était parvenu à se défaire de ce maléfice, c'était au prix d'une autre vie, celle d'une jeune femme bien trop jeune et bien trop généreuse pour partir si tôt! Elle aussi n'avait pas hésité à lever la main sur lui, mais qu'importe, ils n'étaient plus eux-mêmes et ne seraient sans doute plus jamais les mêmes après cet incident tragique! Le Géant se releva péniblement, au-delà de la douleur physique qui le tiraillait de part en part, son coeur et son âme criaient à l'aide! La douleur engendrée par la perte de son oeil et celle de l'entaille qui parsemait son corps, étaient le cadet de ses soucis, ses pas et son esprit étaient focalisés sur les décombres qui lui faisaient face!

Cherchant du regard ce qui aurait pu appartenir à la jeune femme, son coeur battait la chamade, comme s'il était sur le point de rompre, de traverser sa poitrine bien trop fébrile pour le contenir! L'angoisse et la tristesse prédominaient, même le bouclier n'avait plus guère d'importance, il n'avait été que l'instrument du chaos et ne méritait nullement qu'on s'y intéresse dans l'immédiat! Malheureusement, les décombres face à lui ne laissaient que peu d'espoir, tout avait été déplacé, détruit, enchevêtré, tant est si bien que les Cinq Pics n'avaient plus rien avoir avec ceux décrits dans la légende... La cascade elle-même avait suspendu son cours, la pluie elle-même commençait à faiblir, tandis que toute forme de vie semblait s'être vaporisée...

Néanmoins, ce fut bien avant qu'un être à quatre pattes n'apparaisse d'entre les ruines et ce à sa plus grande surprise! L'animal au pelage orange s'était présenté devant lui, semble-t-il pour protéger quelque chose située à ses arrières! Ce dernier jouait son rôle à la perfection et dissuada le Bovin de faire un pas de plus. L'espace d'un instant, une silhouette humaine apparut derrière l'imposant félin, tandis qu'une énergie familière s'imposa dans ces lieux! Caché à la fois par l'animal et la cape qui recouvrait son visage, le Cornu ne parvint pas à démasquer l'énergumène situé à l'arrière!

Il voulait avancer, dire quelque chose, mais n'en avait plus la force. Interdit, il était resté bouche bée, quand il put apercevoir la jeune femme aux cheveux de feu! Une larme de joie avait perlé le long de sa joue, tandis que son corps avait fléchi sous le poids de l'émotion. D'ordinaire si imperméable, il n'avait pas su résister à la pression! Un râle de soulagement s'échappa de la commissure de ses lèvres, tandis qu'un regard bienfaiteur se posa sur la jeune femme inconsciente! Les nuages jusqu'alors présents se firent plus désorganisés, avant de disparaitre une bonne fois pour toute, au détour d'une légère brise qui parvint à ôter la capuche de l'illustre inconnu!

Ce teint basané, cette longue chevelure de jade et ces pupilles émeraudes le plongèrent dans une stupeur sans nom! Allant de surprise en surprise et alors que tout le monde le pensait mort, l'illustre Chevalier de la Balance venait de faire son retour:
    « Dohko? » Dit-il l'air abasourdi!
La surprise était d'autant plus appréciable qu'elle arrivait à point nommé! Sans le concours express de cet illustre personnage, nul doute que l'ancien hôte de la Déesse de la Sagesse ne serait plus de ce monde! Sa présence semblait conditionnée à celle de son amie, qui réveillée, mais très mal en point, délivra quelques mots à l'encontre du Titan. Heureuse, tout bonnement contente, satisfaite, elle goûtait avec joie, malgré son état, ce réveil aux côtés de son bien aimé! Epanouie, libre, elle lui confia ses dernières recommandations! Alors que ce bouclier revenait de droit à son légitime propriétaire, la jeune Sainte lui confia la lourde tâche de le rapporter au Grand Pope! La Balance lui confia d'ailleurs, une mission toute aussi importante, une mission symbolique, à l'adresse du Grand Pope toujours! L'aura dégagée par cet homme, la prestance qu'il véhiculait le mit quelque peu mal à l'aise, alors au moment de leur répondre, un long silence s'installa:
    « Le Sanctuaire perd deux illustres protecteurs, mais ce qui est sûr c'est que la nouvelle en ravira plus d'un! » Dit-il tout en souriant de bon coeur, avant de poursuivre en s'adressant à Dohko! « Prends soin d'elle, cette petite mérite les meilleures attentions du monde! » Les yeux dans les yeux, il lui parlait d'égal à égal, avec un franc parler peu commun, mais qui n'en restait pas moins respectueux! « Quant à toi, tâche de ne pas m'oublier! » Dit-il tout en lui décochant un clin d'oeil: « Je tacherai de venir vous voir régulièrement! »
De toute évidence, il n'était pas prêt de l'oublier! Les cicatrices sur son corps, marques indélébiles, lui rappelleraient sans cesse cet évènement tragique au dénouement heureux! Comme ce fut le cas pour la cicatrice qui ornait sa lèvre et qui avait disparu aujourd'hui, il se souviendrait, il n'oublierait pas les raisons qui le poussent à livrer bataille et risquer sa vie! Le bouclier en main, une force étrange parcourut son corps, une étrange sensation l'enveloppa, sans pour autant que son corps ne retrouve sa jeunesse d'antan! Qu'importe, satisfait du dénouement donné à cet épisode, l'Aldébaran salua ses deux hôtes et quitta les Cinq Pics , conscient de la tâche qui lui restait à accomplir! Il était porteur d'un message de la plus haute importance, un message qui rendrait le sourire au bastion de l'humanité!
→ Jamir




Récup:
 


Dernière édition par Hector le Mer 30 Sep - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   Mer 30 Sep - 12:56

Victoire de Hector et récupération du Bouclier de la Balance.

Hector, tu peux ajouter à ton dernier message ta récupération qui doit se faire au premier post après la fin du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Odyssée] Bouclier de la Balance   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Odyssée] Bouclier de la Balance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Autres Lieux :: Cinq Pics de Rozan-