RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mar 3 Nov - 19:41

Arrow Sanctuaire

Chaque seconde me semblait plus longue que la précédente. Une pure vue de l’esprit, mais la frustration demeurait bien présente. La première sensation fut celle du sol froid sur ma paume de main. Vint ensuite la perception d’un vague son, puis la vue. Ce retour à la normale fut long et douloureux, ce qui m’empêcha de repenser à cette invasion calamiteuse. Nos forces avaient été exemplaires. Mais nous ne pouvions rien faire face à une hydre à trois têtes. J’étais en colère, véritablement furieux. Il était temps de reprendre des forces. Et de réfléchir, de revoir les erreurs du passé. Et je comptais pour cela donner mon sentiment à Minos. Il avait survécu et c’était de loin le principal. Je n’aurais voulu pour rien au monde qu’Eren obtienne ce qu’il était venu chercher. D’ailleurs en parlant du régent des enfers… Je me relevais non sans difficulté, et tournais le regard en tous sens. Un sourire satisfait se dessina sur mon visage blessé lorsque je reconnus les lieux. J’étais enfin de retour non seulement aux enfers, mais également à quelques pas du trône du seigneur Hadès. Par réflexe, je tournais le regard vers le rideau qui barrait l’accès au siège divin, mais personne, aucune silhouette ni présence ne se dressait au-dessus de moi.

Minos ?

Mon collègue du griffon nous avait téléporté en ce lieu pour une bonne raison. Il devait donc se trouver logiquement à proximité, mais où ? Une étrange douleur me fit grogner de surprise. Une sensation désagréable, oppressante mais dont j’étais incapable de déterminer l’origine. Au vu de l’intensité du combat que je venais de mener, il était logique de garder des séquelles, mais ce que je sentais semblait différent. Comme si mon âme même me faisait souffrir. Machinalement, je portais la main à mes temps et poussais un soupir las avant d’écarquiller les yeux. Ma peau était gelée. Non par l’effet des attaques de Kappa et d’Eren mais de l’intérieur, de mon propre cosmos. Qu’est-ce que cela pouvait signifier ?

Minos ? Où es-tu, par l’enfer ?!

Je commençais à craindre que mon pair ne se soit dissous en usant son cosmos jusqu’à son paroxysme pour nous téléporter en lieu sûr. Bon sang, nous n’avions vraiment pas besoin de ça…
Revenir en haut Aller en bas
Aenor


Indépendant
avatar

Messages : 488
Armure : Aucune

Feuille de Personnage :
HP:
142/150  (142/150)
CS:
157/190  (157/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Sam 7 Nov - 11:50



Gilles de Rais



Le Bourreau devenu Juge



Quelle déception !




- Je suis navré Rhadamanthe, ce n'est que moi.

Son ombre gigantesque semblait s'étendre à l'infini quand le Juge du Garuda fit son entrée dans le palais du Giudecca. Sa mine était toute aussi sombre que l'atmosphère qui régnait au sein des Enfers tout entier. Ils étaient revenus, drapés du manteau de la honte et du dégoût. L'amertume en bouche, les Spectres n'avaient eu d'autre choix que de se retrancher dans leurs terres. Évincés, perdants ? Peut-être pas autant que le Maréchal le pensait. Seulement voilà, le Garuda fulminait, s'agaçait contre cette comédie qu'ils avaient tous joué à leur insu.

Il s'arrêta à bonne distance de son compère non sans que sa Surplis n'émette quelques cliquetis supplémentaires quand il salua raidement Arbhaal. Son attitude froide où gravitait une once de colère ne saurait être plus éloquente ! Gilles de Rais tempêtait, mais contenait son fiel car il serait inutile de faire éclater son ire contre son égal. Ni contre quiconque.

Ses yeux gris-bleus, assombrit par son humeur, cherchèrent un temps la présence de Minos.

- Je ne ressens pas non plus la présence du Griffon. Et il est inutile de faire appel à l'Enfer, nous y sommes.

D'un claquement de doigt, une ombre s'extirpa des ténèbres pour s'avancer, les bras chargés d'un plateau de victuailles. Il s'empara d'un pichet de vin, d'une coupe qu'il remplit avant de la tendre à son confrère et d'en faire de même avec une autre. L'ancien Bourreau fit mine de lever son verre pour trinquer, ourla ses lippes d'un sourire caustique. Puis il fit un sort à son vin et jeta la coupe à travers la pièce.

Un bruit sourd s'éleva.

- Quelle déception.

Gronda t-il en faisant apparaître son Livre dont les pages s'agitèrent frénétiquement. Il cherchait le Griffon, peut-être obtiendrait-il une réponse. Ou peut-être pas. Sa mâchoire se crispa davantage à cette pensée.

Jamais encore Gilles n'avait éprouvé si profonde déception.



Revenir en haut Aller en bas
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Sam 7 Nov - 16:02

Péniblement, Alexandre reprit conscience. Ses souvenirs étaient assez vagues, mais il se souvenait que sa dernière attaque contre Ciaran avait lamentablement échouée. Il avait perdu, de nouveau. Cela dit, la deuxième défaite ne comptait pas vraiment puisqu'il était trop affaibli dès le départ pour l'emporter. C'était tout de même rageant. Mais il était de nouveau sur pied, prêt à se battre. Il prit alors conscience qu'il était allongé sur un sol froid, glacial même, et qu'il ne ressentait pas de cosmos aux alentours. Son esprit sorti totalement de la brume, et il pu enfin voir où il était. Il se trouvait dans un couloir faiblement éclairé, entièrement construit en marbre. Il ne connaissait pas les lieux mais son instinct de spectre le lui souffla: il n'était plus au sanctuaire mais aux enfers. Il avait été apparemment téléporté hors du champ de bataille. Il ressentit plus loin les cosmos de deux juges: Rhadamanthe et Gilles. La présence de deux de leurs généraux ici ne pouvait signifier qu'une chose: la guerre était perdue.

Alors c'est comme ça que ça doit se finir? De quel droit ces marinas nous ont ils chassés de terres durement conquises? Je refuse de laisser cela se terminer ainsi!

Il contint sa rage pour ne pas endommager le palais. Il se trouvait très vraisemblablement dans le palais d'un des juges ou d'Hadès. Il s'avança vers les cosmos qu'il ressentait. Il déboucha alors dans la salle qu'il avait aperçue dans son inconscience après sa défaite contre Mélodias. Ainsi elle existait véritablement? Il observa le trône à travers le voile mais personne n'était assis dessus. Les juges en revanche étaient bien là. Une coupe vola pour s'écraser non loin de lui. A l'évidence il n'était pas le seul à être d'humeur massacrante.

Seigneurs, votre présence en ces lieux confirme mes craintes. La guerre s'est donc bien achevée par notre défaite? Et où sont les autres spectres? Nous ne sommes tout de même pas les seuls rescapés du désastre.

La rage rendait ses propos amers. Ces marinas leur avait mené une guerre injustifiée, allant jusqu'à pactiser avec les saints, leurs ennemis de toujours. Leurs adversaires ne pouvaient retirer aucune gloire de cette bataille: ils avaient eu recourt à des forces deux fois supérieure en nombre pour les submerger. Si les marinas avaient été seuls, nuls doutes qu'ils n'auraient eu aucune chance. Leur chef était comporté en lâche, laissant ses sbires combattre pour retirer ensuite le mérite de la victoire. Cela n'excluait pas que lui s'était montré faible. Il s'agenouilla face à Rhadamanthe.

Seigneur. Je suis montré faible durant la bataille. Par deux fois j'ai échoué à vaincre l'ennemi qui me faisait face. Par ma faiblesse, l'ennemi a pu envahir nos terres. De plus, lorsque leur couard de général m'a lancé un défi, j'ai préféré tourné le dos pour suivre Gilles du Garuda. Je demande à ce que vous jugiez mon comportement et m'infligiez la sanction qui vous semblera appropriée.
Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Dim 8 Nov - 1:03

Précédent : Sanctuaire

"Ton comportement n'a pas à être jugé, Alexandre du Basilic. Tu as essayé, et bravé l'ennemi. Ton honneur est sauf. Tu sais maintenant ce que signifie la Guerre Sainte."

La voix venait du dais sous lequel se dressait le trône d'obsidienne d'Hadès. Jusque-là éteinte, la cosmo-énergie d'Oneiros venait d'apparaître en un instant, de même que son enveloppe charnelle sous forme enfantine. Au-delà se trouvait le Mur des Lamentations, seul passage menant vers Elysion, qu'aucun de ces hommes ne pouvait braver sans son consentement, lui le seul dieu encore incarné à ce jour parmi les Enfers.

Il s'avança à la droite du trône, posant une main sur l'accoudoir de celui-ci. Son regard était blanc, totalement blanc, signe que ses perceptions s'étendaient actuellement bien plus loin que celles de son hôte ou de son aura propre. Il dégageait une impression d'autorité divine comme peu souvent, et de sa voix annonça la triste nouvelle :


"Minos s'éteint. Son âme n'a pas encore rejoint Yomotsu Hirasaka grâce au pouvoir d'Hadès, mais elle est instable et faiblissante. Cette défaite signe la fin de son règne et la nomination d'un nouveau dirigeant parmi nous. Il vient, il vient l'annoncer, il vient le nommer. Posez genou à terre, Hommes mortels ! L'un d'entre vous va bientôt recevoir une Grâce à laquelle il n'aspirait pas ! L'un d'entre vous sera la Voix du Sombre Seigneur !"

Il s'immobilisa alors, aussi raide qu'une statue, les yeux clos. Un halo de lumière bleu l'entoura alors et son cosmos s'épanouit dans toute la pièce, augmentant en intensité tandis qu'un millier d'étoiles apparaissaient. Elles venaient de toutes les directions pour plonger dans son corps, comme s'il était un trou noir aspirant à lui toutes les forces d'un monde invisible. Peu à peu alors, il se mit à grandir et à changer. Ses proportions redevinrent celles d'un adulte, de même que celles de son surplis attaché à son corps. Sa voix, qu'on n'entendit pas, reprit son timbre légèrement rauque et doux, ses yeux repassèrent du blanc à des pupilles d'un noir d'encre lorsqu'il les rouvrit pour balayer l'ensemble des spectres présents du regard. Il chancela une unique seconde puis se tint droit, prêt à accueillir le Régent qui lèguerait bientôt son flambeau -son fardeau ?- à son successeur.

Citation :
Récupération pour le 6/11 du dernier tiers de stats


Dernière édition par Oneiros le Mar 10 Nov - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mar 10 Nov - 13:10

On ne pouvait pas dire que mon arrivée, aux Enfers se fit dans le calme. Expulsée des ombres, pour me retrouver dans un couloir qui m’était inconnu, suivit par des flammes qui désiraient briser mes défenses. D’un mouvement empli de cosmos, je brisais leur force les dissipant, tout comme celles qui couraient sur mon corps. Je ne pus retenir un cri dans lequel se mélangeaient la frustration, la rage. Deux soldats squelettes gardant une lourde porte se dirigèrent vers moi. Inquiets, mais respectueux, mais aucun mots ne put sortir de leur gorge lorsque, toujours sou l’effet de ma colère, je les condamnais au néant. Ils ne furent pas les seuls à souffrir de ma rage, à peine contenue, mon poing vint frapper l’un des murs le fissurant.

… « La prochaine fois, tu n’auras pas cette chance Phénix, je terminerais ce que j’ai commencé » …

Plus que la signification de ce retrait contraint, c’était bien le fait que je n’avais pu terminer mon combat qui nourrissait le brasier de ma rage. Puis mon cosmos refluant, se calmant peu à peu, je perçus celui de ceux qui m’avaient devancé. Deux juges étaient présents, mais ce fut l’absence du troisième qui attira mon attention. Sans plus attendre, je me dirigeais vers la source de ces cosmos, que d’autres rejoignirent. Etait-ce l’attaque du Phénix, qui m’avait fait dévier de la route qui aurait dû me conduire à leurs côtés. Mais je n’étais pas bien loin d’eux, il me suffisait de pousser la porte devant laquelle s’était tenue les deux gardes squelettes. Les stigmates de mon affrontement avec le phénix encore présentes, je pénétrais donc dans la salle. Le Basilic avait posé son genoux au sol, comme un s’il s’excusait de quelque chose. Je pouvais le comprendre, mais l’attitude des trois puissances présentes, démontrait qu’ils n’avaient rien à excuser.

… « Je suis heureuse de vous revoir Gilles, même dans ce contexte » …

La vision de Gilles égal à lui-même, lisant un livre tout en savourant un verre de vin, finit par calmer mon cosmos. Retirant mon casque, je saluai l’assistance d’un mouvement de la tête. Tout ce que j’aurais pu vouloir dire, fut chassé par l’annonce que fit l’Oneiros. Il m’éclaira aussi sur notre situation, ce qui me fit grincer des dents, en repensant au responsable de tout cela. Il était certains que les Marinas et Jack à leur tête, allait devoir payer le prix pour leur action. Mais on ne pouvait non plus ignorer Pséma et notre situation pouvait devenir critique. Si j’avais compris que Minos allait disparaître, il me fallut quelques secondes pour comprendre que notre Seigneur allait s’adresser à nous et ce fut avec respect que je posai un genou au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mer 11 Nov - 11:09

Chacun exprimait sa colère, sa déception, sa frustration en une mélopée de cris, de bris de vaisselle ou de murs. Je demeurais pour ma part coi, compréhensif face à leur sentiment général. Nous avions perdu. C'était là une vérité à peine édulcorée par nos efforts louables et une résistance digne d'éloges.
Même Gilles, d'habitude imperturbable, semblait furieux. Un emportement qu'étrangement je parvins à contenir. Nos hommes n'avaient pas besoin de leaders défaits en cet instant ou d'une furie trop dévoilée. Je garderais ma frustration pour plus tard... Un effort de volonté dont je ne me serais jamais cru capable.
Le jeune spectre du Basilic s'agenouilla devant moi, espérant faire pardonner ses deux échecs face à des adversaires plus forts que lui. J'observais Alexandre en silence, laissant Oneiros exprimer son opinion puis finit par secouer la tête d'un air compréhensif.

De quoi pourrais-je te blâmer ? De manquer d'expérience de combat ? Bah, nous avons tous lutter de notre mieux, et notre défaite est commune. Si tu es en colère face à ton échec, profite de l'éternité que t'offre le seigneur Hadès pour t'aguerrir et te venger. Mais je n'ai rien à redire de ton comportement. Tu gardes ma confiance.

Je tournais le regard vers Charis pour l'englober dans mes paroles. Non, je n'avais strictement rien à leur reprocher.
C'est alors qu'à ma grande surprise, Oneiros prit la parole d'une intonation toute divine. Un nouveau Régent des enfers ? Cette seule évocation me glaça les sangs... Qui ?! Hormis Gilles, le fils d'Hypnos et moi même ? Un funeste pressentiment me secoua les tripes. Comme si cette défaite n'avait pas été assez perturbante, il fallait en plus que Minos défaille à cet instant ! Comme tout un chacun, je posais un genou à terre, pour attendre avec impatience et appréhension l'annonce à venir. Minos s'était montré un leader patient, sournois, qui avait su me laisser les coudées franches. Or, je ne tenais à subir l'autorité d'un Régent plus dirigiste.
Revenir en haut Aller en bas
Eiso


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 506
Armure : Armure d'or du Capricorne

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Jeu 12 Nov - 8:37

Arrow Sanctuaire d'Athéna

Une dizaine de chauves-souris virevoltèrent toujours au sanctuaire, Dracúl n'avait qu'un seul but rejoindre son seigneur au plus vite sentant le danger imminent pour son général en chef des armées d'Hadès. Il avait consciemment quitté le combat interminable contre Mélodias pour être sûr de le retrouver, son cosmos s'éteignant à vive allure. C'est en volant au dessus des temples du zodiaque aisément qu'il aurait pu rejoindre la maison du Cancer quand tout à coup, une ombre enveloppait les créatures de la nuit. Dracúl n'y voyait plus rien, le noir complet et ce malgré sa vision vampirique bien supérieure à celle des humains même éveillés au cosmos. Les chauves-souris atteignirent donc les enfers à la place du temple en ruine du sanctuaire. Les bêtes nocturnes se formèrent donc en une seule pour rendre l'apparence du vampire. A genoux, il vit d'abord le sol et ce n'était pas le même que celui de Grèce, il releva lentement le visage pour voir qu'il n'était pas le seul ici présent. Les spectres qui combattaient à ses côtés étaient eux aussi de la partie. Voyant les statues, le trône, il comprit qu'il fut téléporté aux enfers.

"Bon sang, que s'est il passé ?"

Il n'avait plus son surplis sur lui préférant sa tenue décontractée de vampire, il croisa les regards d’Alexandre et de Charis leur faisant un sourire et se mit aux côtés du dieu des rêves et des deux juges.

"Seigneurs Gilles, Radamanthe, messire Oneiros, qu'est-il advenu du seigneur Minos ? J'ai senti une grande perturbation dans le cosmos, ne me dites pas que ..."

Le prince de la nuit regarda dans tous les coins, il ne percevait pas sa présence et encore moins l'odeur du sang du Griffon, il faut dire que tous les spectres ici présent transpiraient le sang suite à leurs blessures et il était très compliqué de trouver celui de son seigneur. Il vouait un profond respect pour Minos qui l'avait réveillé de son long sommeil dans le corps d'Alucard. Le saints aidés par les marinas et les guerriers d'Asgard avaient donc réussi l'impensable, ils avaient chassé les spectres du sanctuaire acquis lors de la dernière guerre sainte. Le prince de la nuit était déçu, il ne retrouverait plus son harem si durement construit, ses femmes non plus, il fallait tout recommencer. Le seul point positif c'est qu'il pourrait rejoindre bientôt la cascade de sang et y prendre un bain bien mérité après ses longs combats qui l'avaient fatigué. Il fallait aussi qu'il se trouve de nouvelles esclaves pour ses plaisirs journalier et en trouver en enfer n'était pas chose aisée ...
Revenir en haut Aller en bas
Himmel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 815

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mar 17 Nov - 0:24

Sanctuaire d'Athéna Arrow

Des pas lents se faisaient soudainement entendre, tandis que de la pénombre se dessinait la silhouette du Juge du Griffon! Il avait un air parfaitement normal, malgré les blessures héritées de son combat. Mais il ne pouvait dissimuler la disparition latente de son Cosmos.

Après avoir utiliser le pouvoir divin, hérité du Dieu des Enfers, il était parvenu à téléporter les Spectres en Enfers, évitant ainsi la toujours difficile épreuve de l'emprisonnement. Himmel pensait sincèrement être capable de faire preuve d'une telle prouesse sans en subir les évidentes conséquences. Et il y crût l'espace d'un instant, mais il se rendit très vite compte qu'il avait dépassé les limites permis aux mortels! Il ne lui restait plus qu'une chose à faire, avant que le corps de son hôte ne périsse. L'âme de Minos était immortel, c'était une toute autre histoire pour le corps de Himmel!

Se montrant à ses paires, tentant de dissimuler la douleur insupportable qui s'abattait sur son corps, il prit la parole. Il semblerait que Oneiros ait été le premier à se rendre compte de l'évidence!

- Il semblerait que vous soyez tous là! Cela veut dire que j'ai réussi mon coup, tant mieux!

Il laissait échapper un sourire de satisfaction, suivi d'un regard de douleur, avant que du sang ne s'échappe de ses poumons, crachant alors du liquide rougeâtre sur le sol! La pression exercée sur son corps par le pouvoir divin du Sombre Monarque avait été trop forte. Il était bien conscient des risques lorsqu'il avait utiliser le pouvoir de téléportation de masse, mais il pensait vraiment supporter un tel pouvoir. Peut-être avait déjà-t-il trop abusé du pouvoir d'Hadès auparavant? Il avait ressuscité bon nombre de Spectres depuis la dernière Guerre Sainte! Mais, quel qu’en soit la raison, l'échéance était immuable. Montrant clairement des signes de faiblesse, Himmel s'approcha de la Wyvern, posant sa main sur son torse.

- Les Spectres ont besoin d'un leader! Le corps d'Himmel n'a pas pu supporter le pouvoir que j'ai utilisé. Il était bien trop tôt! Tu es mon successeur naturel Rhadamanthe! Je sais que tu en seras digne. Notre dernier combat me l'a prouvé! Je compte sur toi! Ce fût un plaisir Spectres! Soyez digne du Seigneur Hadès!

Ce message était pour tous ses soldats, ici présent. Le Griffon se concentrait et une lumière aveuglante se propageait alors, tandis qu'il transférait les pouvoirs divins du Sombre Monarque au Juge de la Wyvern. C'était à lui de guider les armées spectrales à partir de maintenant. Minos aurait besoin de temps avant de retrouver un hôte!

La lumière se dissipait, peu à peu, permettant aux Spectres d'ouvrir à nouveau leur yeux. Le corps de Himmel avait disparu, tandis que le Surplis du Griffon reprenait sa forme originelle, attendant à présent que quelqu'un reprenne la place de Juge devenue vacante!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aenor


Indépendant
avatar

Messages : 488
Armure : Aucune

Feuille de Personnage :
HP:
142/150  (142/150)
CS:
157/190  (157/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mar 17 Nov - 10:24



Gilles de Rais



Le Bourreau devenu Juge



L'ivresse de la colère




Calquant ses gestes sur ceux des autres, le Garuda mit un genoux à terre, refermant son livre dans un claquement sourd. Il savait. Il connaissait la réponse bien avant que le Dieu des Rêves ne la fasse éclater. Tout calme avait déserté sa figure déjà bien sombre pour se crisper dans une vive expression de haine. La voix de Charis ne sut pas le tranquilliser, adopter l'attitude qui devrait être la sienne en cet instant. Son corps immense bouillonnait d'une rage mal contenue et se dressa rageusement en voyant l'Oneiroi vaciller. Cela n'aurait jamais dû se produire ! Hurla t-il pour lui même en serrant ses poings.

Et l'annonce de la déité ne tarda pas à évincer les maigres espoirs que peut-être, certains nourrissaient. Quand le Seigneur Vampire s'interrogeait, des bruits de pas se firent entendre. Le Garuda tourna sa tête dans la direction de cette silhouette ombrageuse prête à émerger des ténèbres.

En dépit de son état, Himmel du Griffon faisait bonne figure, s'y efforçait tout du moins et, prêt à l'aider si le besoin se faisait ressentir, Gilles de Rais approcha, se porta aux côtés des deux autres Juges. Il le savait, dans les prochaines secondes, l'un allait tomber, tandis qu'un autre allait s'élever. Il savait déjà vers qui pencherait la balance du Destin et ses yeux, plus gris que d'ordinaire, se posèrent tristement sur Arbhaal qui se voyait octroyer une nouvelle charge.

Son poing s'écrasa contre le plastron de sa Surplis, signifiant par là qu'il accordait son allégeance au nouveau leader. Pourquoi irait-il se dresser contre son ami ? Un ami qui s'était perdu un temps dans les feux de la bataille mais qui avait su démontrer que son devoir s'était fait plus fort que ses sentiments.

La tête baissée vers le sol, il saluait le Griffon concentrait son propre cosmos pour l'accompagner aux portes du trépas. Le Griffon n'était plus.

« Fluctuat nec mergitur ... » glissa t-il avant de tourner son regard sur les spectres présents. « Reposez-vous, Spectres, retirez-vous pour soigner vos blessures. Les Enfers n'ont perdu qu'une bataille … »

Il adressa un dernier signe de la tête à Oneiros avant de se retourner et faire claquer sa cape sombre, s'enfonçant dans les ténèbres. Une faible lumière d'or fut perceptible l'espace d'une seconde, une silhouette de femme avant qu'ils ne disparaissent tous les deux. Gilles n'avait pas dit son dernier mot, vengeance allait être faite. Plus tôt que prévue.

=> Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mar 17 Nov - 16:39

Suite à l'annonce du maître des rêves, les mortels s'agenouillèrent un par un, Juges en tête. L'heure était importante pour les Enfers, et pourtant en arrivant Minos se contenta du minimum : un nom, un geste, un remerciement, et voilà que son hôte, déjà, perdait pieds. Pour accompagner son départ, Oneiros endormit son âme, la guida vers la dimension particulière où les plus grands spectres attendaient de se réincarner à nouveau, privilégiés d'Hadès. Et c'est ainsi qu'en quelques secondes, le pouvoir revint à Rhadamanthe, Arbhaal, Juge de la Wyvern. Symboliquement le dieu vint saisir son poignet, celui marqué de la nouvelle étoile des ténèbres, et la dirigea vers les spectres de rangs inférieurs présents dans la salle.

"Ainsi a parlé Hadès ! Jurez allégeance à votre nouveau dirigeant !"

La relation entre les deux hommes n'avait jamais été au beau fixe, tantôt houleuse et excessive, tantôt courtoise et emplie de respect, mais pour le dieu les choses venaient de changer. Non que son statut lui ferait demander les bonnes grâces d'Arbhaal, mais c'était l'occasion de prendre un départ un peu plus sensé, et de resserrer les liens entre deux hommes de pouvoir, deux frères d'armes.
Déjà Gilles et lui s'entendaient à merveille, et le géant s'en fut d'ailleurs sans explications, vers une revanche trop tôt prononcée, ou peut-être méditer en compagnie de Jeanne sur les prochaines actions à mener. Oneiros n'aurait donc pas encore l'occasion de s'entretenir avec lui de la dernière guerre sainte, celle qui l'avait vu faucher son mentor et ami, prendre sa place, faire du Bourreau un Juge.


"En tant que Voix d'Hadès désormais, Seigneur Rhadamanthe, sachez que je vous renouvèle mes vœux d'alliance. Puisse votre règne devenir aussi grand que celui de votre prédécesseur. Et si vous savez déjà que faire de vos nouvelles fonctions, parlez maintenant : vos hommes et vos femmes vous écoutent."

Il se tourna alors vers le surplis du Griffon et s'approcha pour l'effleurer.

"Retourne prendre des forces, attends et choisis un nouvel hôte. Tu as bien travaillé."

Comme réagissant à ses mots, le surplis émit quelques vibrations puis, tout comme son propriétaire, s'en fut telle une étoile, sans laisser de traces, vers une destination connu de lui seul.
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mar 17 Nov - 19:59

Nous nous retrouvions tous peu à peu, avec nos hontes, nos frustrations, mais surtout nos colères et notre inquiétude. Celle concernant notre leader, celui qui nous avait tous attiré ici, rapatrié de force. Les pas qui se firent entendre me firent redresser la tête, puis je le vis égal à lui-même, dans sa surplis sombre. Mais cette apparence se fissura lorsque le sang fut craché sur le sol et les mots de l’Oneiros se firent vérité, notre Leader avait sacrifié sa vie pour nous. J’avais encore du mal à différencier l’homme qui nous faisait face et le spectre qui vivait en lui. L’un était mortel, l’autre non, serviteur du Seigneur Hadès. Mais tout aussi immortel qu’il était, il avait besoin d’un corps pour exister et ce dernier n’avait pas supporté la puissance du pouvoir utilisé. C'est en le voyant ainsi, en comprenant e que signifiait être le porteur d'un tel pouvoir, qu'une nouvelle vague de colère me gagna. Non pas contre nos ennemis, mais contre moi-même, ma faiblesse qui ne m'avait pas permis de protéger cet homme. Mais un autre sentiment me gagna devant la mort annoncée de ce dernier.

Durant les secondes qui suivirent, mon regard se perdit, cherchant à comprendre ce qui allait nous arriver, maintenant que nous perdions notre leader. Instinctivement, ce fut vers le Garuda que je tournai mon regard, mais ce dernier s’était enfermé dans la colère et le désir de vengeance. Comme je pouvais le comprendre, même si la source de ce que je ressentais, était peut être différent de celle qui nourrissait le Juge à cet instant. La passation de pouvoir, se fit vers la Wyvern, si elle pouvait être compréhensible, je ne pouvais ignorer ses actions passées, même s’il avait été présent lorsqu’on eut besoin de lui. De plus si le Seigneur Minos et celui dont il était le représentant, avaient choisi ce dernier, qui étais-je pour mettre en doute les capacités du Dragon. Comme tous et avec sincérité, je m’inclinai face à lui, répétant mon allégeance, non plus à un simple juge, mais au nouveau représentant de notre Seigneur.

Le comportement du Garuda ne m’échappa pas, tout comme la présence de cet ange à ses côtés. Le doute gagna mon esprit à cet instant. Gilles de Rais, Juge du Garuda, n’était pas un homme calme, sous son apparence posée et réfléchit, il était un sentimental, un poète. Me relevant, offrant un dernier salut à notre nouveau leader, je suivis le Garuda dans les ténèbres. Si mon allégeance allait toujours vers notre Seigneur, j'avais offert au Garuda d'être son Lige et je me devais d'être à ses côtés à cet instant.

-> Ailleurs, à la suite de Gilles de Rais
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mar 17 Nov - 21:12

Je me considérais comme un homme puissant. La nature et le seigneur Hadès m'avaient doté de capacités uniques et dès mon plus jeune âge, mon cosmos s'était épanouit naturellement pour me faire atteindre les rangs de l'élite. J'étais fier d'être l'un des trois juges des enfers, et je pensais être en mesure d'honorer la réputation de mon surplis.
Pourtant, je pris conscience de la vacuité de mon potentiel de mortel lorsque la main de Minos se posa sur moi. Je poussais un hurlement de souffrance intense, qui se mua en râle de plaisir. Ma conscience s'étira, se développa, enveloppa l'univers tout entier avant de retrouver sa place dans mon humble esprit. La terre se mit à trembler et sur bien des endroits les corbeaux s'élevèrent dans les cieux d'une terre que je sus condamnée.

Ô seigneur Hadès... Mon souverain...

J'entendais désormais sa voix, je sentais son sourire satisfait. Je percevais presque physiquement ses désirs. Les flammes de la Wyvern s'embrasèrent pour m'engloutir avant de se parer d'une teinte bleutée. Le brasier devint enfer de glace. J'entendis les paroles divines d'Oneiros et les serments des fidèles et vaillants spectres, sans y répondre. Un tel pouvoir me laissait muet de stupeur. L'espace d'un bref instant, j'éprouvais de la peine devant la perte d'un homme comme Minos, mais cette faiblesse fut des plus brèves. Lorsque mes sens me revinrent, je fermais les yeux pour savourer pleinement mes nouvelles sensations. Un sourire cruel se dessina sur mon visage, alors que deux flammes améthystes s'allumèrent dans mes yeux, devenus ceux de mon seigneur.

Spectres... Bientôt, nous aurons notre vengeance... Renforcez vos corps et vos âmes immortelles. Entrainez vous à supporter la douleur et à l’infliger aux autres. Devenez la vague de mort qui engloutira les espoirs des éphémères !

Je me tournais lentement vers chacun d'entre eux, les offrant la vision de ce que nous étions : le début et la fin.

Libérez vous de vos doutes. Abandonnez vos faiblesses et vos peurs ! NOUS SOMMES L'AVENIR ! Le seul possible ! Frappons ceux qui osent se dresser face aux desseins du seigneur Hadès ! Nous embraserons ce monde voué à la destruction ! Le temps du compromis, de l'attente est RÉVOLU !

Un mur de flammes se dressa devant Gilles de Rais alors qu'il s’apprêtait à quitter les lieux. Mes la chaleur de ce brasier ne fut rien face à l'intensité de mon regard dans son dos.

Juge du Garuda. Tu seras le premier. Révèle toi. Montre leur la voie...

Es-tu en colère, noble Gilles ? Souffres-tu d'une trahison, d'un outrage ? Allons tout puissant juge ! Montre à nos fidèles ce que nous sommes, qui nous sommes ! Poussons les à devenir les avatars de la mort, pour la gloire de notre divinité !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mer 18 Nov - 19:07

Alexandre poussa un soupir de soulagement et de honte mêlés. Ses seigneurs ne lui tenaient pas rigueur de ses échecs, ils semblaient même le féliciter d'avoir fait face à l'ennemi. Mais le spectre ne pouvait en tirer nulle fierté, faire face était la première étape, la seconde était vaincre. L'adage "vaincre ou mourir" ne fonctionnait pas avec les spectres, puisqu'ils étaient immortels, il devait donc à tout prix saisir cette chance. Devenir plus fort, puis repartir au combat. Il n'oubliait pas Mélodias. Le Djinn marin regretterait amèrement de l'avoir jamais rencontré. Il fut surpris par l'apparence d'Oneiros, un enfant, mais celui ci reprit rapidement forme adulte pour annoncer la nomination d'un nouveau dirigeant des enfers. Intéressant. La raison était elle que Minos était en passe de succomber malgré son immortalité, ou alors une punition pour la défaite du sanctuaire. La bonne réponse était la seconde comme il le réalisa, lorsque le juge apparut devant eux, extrêmement faible. C'était lui à l'évidence qui les avait téléporté hors du sanctuaire. Une lueur aveuglante nimba les lieux, et lorsqu'elle s'évanouit, Minos, ou Himmel de son vrai nom, avait disparu. Rhadamanthe, son seigneur, venait d'être nommé pour diriger les enfers. Alexandre sourit. Il savait au fond de lui que nul n'était plus digne que Rhadamanthe d'exercer cette charge.

C'était un dirigeant valeureux pour les enfers. Lui au moins aura fait face à l'adversaire, contrairement à celui des marinas. Il est temps pour nous désormais de prendre un nouveau départ, et de conquérir notre vengeance. Cela sera.

Après ces derniers mots adressés au défunt Himmel, il se tourna vers Rhadamanthe pour s'agenouiller de nouveau face à lui, entendant ses paroles. Les consignes étaient claires: se préparer et s'endurcir pour la prochaine guerre. Un mur de flammes s'éleva, barrant le passage à Gilles alors que celui ci allait suivre Charis, puis le défiant. Alexandre réfléchit. Il était le seul spectre encore présent en dehors des juges. Il se tourna vers Oneiros.

Que devons nous faire à présent? Resterons nous ici à les observer se battre? Ou peut être préférez vous aller ailleurs? Au fait, si je puis me permettre, comment s'est achevée votre mission à Jamir?

Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Jeu 19 Nov - 19:48

Sans surprise, le nouveau porteur des pouvoirs d'Hadès montra des signes particulièrement marqués de jubilation sous l'afflux de sa nouvelle énergie. Toute la salle était suspendue aux mots prochains qu'il prononcerait, une fois leur allégeance renouvelée. Et ceux-ci furent d'une violence qu'Oneiros désapprouvait, bien qu'il ait choisi de continuer sa marche dans le sillage du Sombre Monarque. La surprise cependant advint quand, ne laissant pas au Garuda le temps d'aller faire gronder sa colère ailleurs, il l'empêcha me^me de quitter les lieux et l'engagea dans un duel.

Le dieu resta coi quelques secondes, se demandant à quoi pouvait bien rimer un tel affrontement, mais la raison en était finalement évidente : si une nouvelle croisade éclater, il fallait pouvoir la mener, et il était plutôt bien placé pour savoir qu'il devait gagner en résistance pour affronter un nouveau conflit.

C'est ce moment que choisit Alexandre pour interrompre ses pensées et lui demander conseil sur la marche à suivre. Il était si peu habitué à ce que les spectres prennent sa parole en compte qu'il resta silencieux un moment avant de finalement formuler une réponse :


"L'endroit et les circonstances ne sont pas appropriés pour un tel compte-rendu, mais suivant l'exemple de notre nouveau meneur d'armes, je pense qu'un entraînement ne sera pas de trop pour mon hôte. Nous allons rester ici, Alexandre, mais plutôt que de regarder, éloignons-nous pour prendre nos aises et commencer notre propre affrontement. Je vous dirai ce qu'il en est de Jamir pendant ce temps, alliant ainsi l'utile et le défouloir. Il est temps de confronter nos connaissances respectives."

Suivant : Entraînement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Aenor


Indépendant
avatar

Messages : 488
Armure : Aucune

Feuille de Personnage :
HP:
142/150  (142/150)
CS:
157/190  (157/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Ven 20 Nov - 19:07



Gilles de Rais



Le Bourreau devenu Juge



L'ivresse de la colère




Un mur de flammes noires se dresse entre lui et son objectif. Elles se reflètent, elles dansent dans ses prunelles grises ! Il se retourne, jette un regard lourd de sens à cette nouvelle étoile montante. Les hommes n'étaient pas faits pour monter si haut. Plus que personne, l'ancien Bourreau en connaissait l'issu : plus dure sera la chute.

Cela voulait-il dire qu'Arbhaal avait choisit le devoir, la raison, à l'appel du cœur ? Si le Juge en doutait fortement, il accepta l'injonction. Cette démonstration de pouvoir. Pour eux, les Spectres. Il sourit. Quel meilleur moyen de les lier parfaitement à sa cause ? Revêtir les atours d'un glorieux héros fort et implacable, sombre et vindicatif était une stratégie qu'il connaissait mais ne cautionnait pas. Pourtant, lui, Gilles, saurait jouer son rôle, il lui avait promit. Il se dresserait face à lui si …

La main d'Aalanna se fit douce sur son bras. Aussitôt calmé, le Garuda fit volte face, fit claquer sa cape d'ébène dans l'air avant de s'incliner devant son futur adversaire. Une joute allait s'ouvrir ! Mais en bon chevalier, ce n'était pas à lui d'ouvrir la danse !

Une valse aussi macabre qu'agressive.

Vaillance contre Férocité.


Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Sam 19 Déc - 13:57

Précédent : Entraînement avec Alexandre

Le double-combat faisait rage dans la salle du trône de Giudecca. Comme initiés par Hadès en personne, les deux Juges, le dieu et l'étoile terrestre s'étaient lancés dans l'affrontement comme quatre déments en proie à une soif de guerre. Ou presque. Tandis qu'on entendait le feu et la glace s'entrechoquer du côté de Gilles et Arbhaal, à grands renforts de rugissements terribles et de pentacles brillants, Alexandre et Oneiros ne paraissaient pas réagir. L'aura du dieu les enveloppait tous les deux, laissant deviner que leur affrontement n'avait pas réellement lieu dans Giudecca mais plutôt dans une autre dimension et sous une autre forme, moins conventionnelle.

Tout à coup, la divinité s'anima de nouveau, rouvrit les yeux, se leva. Il attendit quelques minutes que le Basilic revienne de la dimension où ils les avaient envoyés pour relâcher son emprise sur lui, et profita de ce temps pour établir une barrière autour d'Arbhaal et Gilles, garantissant ainsi l'intégrité du lieu de siège sacré du Sombre Monarque. Ils auraient au moins pu se rendre dans l'une des prisons adjacentes pour laisser éclater leur puissance au plus fort de leurs possibilités.


"Nous partons dès que possible Alexandre. Comme tu n'as pas accès à des dimensions extérieures pour voyager, je vais te montrer quelques points-clefs pour avoir des chevaux, du ravitaillement, ou simplement un point d'observation des alentours. Cela te servira probablement dans le futur. A moins que tu n'aies une autre méthode ?"

Après tout pourquoi pas ? Certains spectres, comptant sur leur "immortalité", voyageaient sans manger ni boire. Mais Alexandre était encore vivant, tout comme Léonard. Usait-il de sa vitesse hors normes ? Volait-il ? Creusait-il ? Au cours de ses incarnations, Oneiros avait découvert de nombreuses façons de voyager chez les mortels, spectres ou non. C'était l'occasion de voir en quel bois était fait ce peut-être futur diplomate.
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Jeu 24 Déc - 12:09

Suite à la fin de mon entrainement face au noble Garuda, je repris pied hors de la dimension façonnée par le dieu des rêves. J'adressais au passage un signe de tête à ce dernier, en guise de remerciement avant de prendre place sur le trône que j'allais occupé en l'absence du seigneur Hadès.
Avec une lenteur toute calculée, je promenais un regard pensif sur les spectres réunis pour jauger chacun d'entre eux. Nous avions une armée digne de ce nom, c'était un fait, et toutes les personnalités, disparates au possible, avaient quelque chose à apporter à notre cause.
Il était désormais temps de réfléchir à la suite des opérations. De nombreux projets plus séduisants les uns que les autres s'avançaient comme priorités. Une attaque sur Asgard serait prématurée, n'en déplaise à Gilles. Mais cela n'empêchait pas de préparer le terrain, dans une moindre mesure.
Mais une chose à la fois...

L'un d'entre vous doit me servir de messager. Cette mission sera probablement sans risques, mais on ne sait jamais... Quel spectre souhaite revêtir ce rôle ?

Contrairement à feu Minos, je ne comptais pas tirer les ficelles dans l'ombre pour obtenir gain de cause. Du moins en partie. Notre isolationnisme avait causer notre perte, et je tenais à veiller à ce que les erreur du passé ne se réitèrent pas. Pour mieux porter un regard juste sur un échiquier encore faut-il en connaitre toutes les pièces. C'était là mon objectif prioritaire.
Avec patience, j'attendis qu'un spectre se désigne volontaire conformément à ma demande. L'enjeu était d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Dim 27 Déc - 14:25

Après un temps d'attente, Alexandre s'éveilla de nouveau, quittant la dimension des rêves. Il observa se qui se passait autours de lui. Rhadamanthe et Gilles poursuivaient leur affrontement, les rugissements affrontant les flammes et le givre. Le combat était impressionnant, témoignant qu'il avait encore du chemin à parcourir pour pouvoir servir efficacement.

"Nous partons dès que possible Alexandre. Comme tu n'as pas accès à des dimensions extérieures pour voyager, je vais te montrer quelques points-clefs pour avoir des chevaux, du ravitaillement, ou simplement un point d'observation des alentours. Cela te servira probablement dans le futur. A moins que tu n'aies une autre méthode ?"

A ces mots, il grimaça légèrement. Il n'avait aucun autre moyen de voyage que la marche, son errance pour se rendre au sanctuaire en était la preuve. Cela lui avait pris des mois. Il fallait d'urgence qu'il trouve un moyen plus rapide.

Je ne dispose hélas pas pour le moment de moyens plus rapides que la marche. Je penses toutefois que je serais capable d'utiliser les vents pour me déplacer, ou de me créer des ailes.

Il ressentit alors les cosmos qui s'affrontaient s'atténuer. Le combat avait pris fin, et son seigneur s'avançait, porteur d'une demande.

L'un d'entre vous doit me servir de messager. Cette mission sera probablement sans risques, mais on ne sait jamais... Quel spectre souhaite revêtir ce rôle ?

Cela le plaçait dans une situation délicate. Il aurait souhaité accomplir cette mission, toutefois il s'était déjà engagé auprès d'Oneiros pour se rendre auprès du grand pope. Mais cette mission semblait malgré tout revêtir un caractère diplomatique, ce qui lui serait profitable. Il s'avança donc.

Mon seigneur, je me suis déjà engagé auprès du seigneur Oneiros pour une mission qu'il vous expliquera par lui même mieux que moi. Toutefois, si aucun autre spectre ne se propose, j'accepterais cette mission. Peut être pourront elles coïncider?

Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Dim 27 Déc - 22:00

Une fois Alexandre relevé, comme s'ils avaient attendu ce moment pour se déclarer ex aequo, les Juges mirent fin à leur duel et le dieu put donc dissoudre sa barrière cosmique. Globalement, seuls le sol et les murs avaient été gelés, puis roussis. Rien qui soit insurmontable à réparer, et surtout rien qui porte préjudices à la sainteté du Sombre Seigneur dans toute sa magnificence.

Le Basilic avoua son manque de compétences en matière de déplacements, puis Arbhaal les interrompit en mentionnant une nouvelle mission. La dernière fois que la divinité avait endossé ce rôle, il était revenu avec une missive désormais caduque et quatre adversaires... Autant dire que ce ne fut pas un grand succès vis-à-vis de l'invasion, bien que ses vues concernant Shion et Pséma aient percé.


"Nous examinerons ce problème plus tard Alexandre."

Puisqu'il avait engagé la discussion sur la diplomatie, Oneiros fit un pas en avant et exposa ses intentions aussitôt :

"Les Saints mettront du temps à tous se rassembler depuis Jamir au Sanctuaire. C'est le moment le plus propice pour aller leur parler. Pas de paix, étant donnés les derniers événements, mais de Pséma. Vous devez sans doute savoir de qui il s'agit, aussi je vous épargne sa description. J'avais fini par convaincre le Grand Pope, sur une idée de Minos, d'accepter une entrevue afin de discuter de Pséma. Ses interventions sont de plus en plus fréquentes et intrusives. Il nous faut faire front commun avant d'être détruits les uns après les autre. Asgard est trop isolationniste pour une telle approche et les marinas jouent sur un terrain dangereux. Ils sont également trop divisés pour que l'on soit certains de nous attirer la faveur de tous en convaincant une minorité. Je comptais emmener Alexandre avec moi pour le former sur ce terrain, à vous de me dire si vous aviez d'autres projets concernant les relations extérieures des Enfers."
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Arbhaal


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 490
Armure : Sourcil de la Wyvern

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Mer 6 Jan - 13:23

La situation méritait d'être étudiée sans passion ni hâte.
Alexandre se proposa bien vite pour se faire mon messager, tant que cela n'influait pas sur la mission du dieu du sommeil. Ce dernier s'avança alors pour m'expliquer ses visées, que j’approuvais d'un hochement de tête. Tout coïncidait parfaitement.
D'un claquement de doigt, je fis apparaitre un fantôme vêtu d'une queue-de-pie élimée, porteur d'un parchemin, d'une plume et d'un encrier. Sans m'occuper des spectres présents manière d'éviter de perdre le fil de mes pensées, j'entrepris de rédiger une missive que je scellais par une rune spécifique. Nul autre que le destinataire que j'avais désigné ne pourrait désormais ouvrir ce parchemin.
Je reportais mon attention vers Alexandre à qui je tendis la missive.

Parfait, Oneiros. Tu as toute ma confiance. Je partage le sens de ton analyse et je te laisse carte blanche pour entamer des premières négociations. Je prendrais ensuite le relais. Je vous charge donc, toi et Alexandre de faire remettre ce pli au Grand Pope du Sanctuaire.

Une approche avec les forces d'Athéna ne me plaisait guère mais je tenais à en apprendre davantage sur ce fameux Pséma. Même si je doutais sérieusement de sa capacité à nuire aux forces des enfers, le fait qu'il soit parvenu à retourner des chevaliers d'or aussi redoutables que Kappa ou Aldébarran contre les leurs durant la précédente guerre sainte avait de quoi me mettre sur la défensive. Les plans du sombre monarque avaient bien assez été retardés.

Une fois votre mission au Sanctuaire menée à bien, je pense que tu devrais te rapprocher des marinas, Oneiros. Au moins pou s'assurer de leur neutralité. Dans le cas probable où nous lancerions un assaut d'ampleur sur Asgard, je tiens à ne pas avoir d'ennemis dans le dos.

Sans hâte, je me relevais de mon trône pour quitter les lieux. Maintenant que les entrainements et ordres étaient terminés et donnés, je pouvais entamer la quête qui me semblait nécessaire. Fort de l'impact de mes projets futurs, je quittais la pièce.

Arrow Destination inconnue
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Jeu 7 Jan - 19:34

Oneiros ne tarda pas à présenter ses projets diplomatiques à Rhadamanthe, faisant également un résumé de la situation diplomatique et les raisons pour lesquelles il entreprenait ce voyage. Au soulagement d'Alexandre, cela ne dérangeait nullement Rhadamanthe, et concordait même avec ses propres projets. Ce dernier point le rassurait particulièrement, car la missive devait être délivrée au Grand pope. Il n'y aurait donc pas nécessité de faire un détour ou de demander les services d'un autre spectre. Alexandre saisit la missive que lui tendait le juge, puis s'éloigna légèrement, toujours sans prononcer un mot, attentif à ce qui allait suivre. Il se contenta d'un léger salut, pour indiquer que les désirs de son seigneur seraient bien exécutés. Les prochaines paroles éveillèrent clairement son intérêt. Une attaque contre Asgard? Pour ce qu'il en avait compris, les Asgardiens étaient responsables de leur défaite au sanctuaire. Si une attaque était bien prévue contre eux, cela serait une bonne occasion de faire voir la puissance des armées d'Hadès. Il se demandait toutefois ce qu'en penserait le dieu des rêves, vers lequel il se tourna, d'adressant aussi au juge.

Partons nous dès maintenant? Je vous suis. Toutefois, bien que j'approuve entièrement l'idée d'une attaque sur Asgard, ne croyez vous pas que les autres camps risquent malgré tout de s'en prendre à nous après cette attaque? Après tout, il pourrait nous reprocher d'attenter à cette même unité que nous tentons d'instaurer.


Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   Ven 8 Jan - 16:47

Oneiros ne montra aucune satisfaction particulière à avoir reçu carte blanche pour les projets qu'il avait déjà en tête. Il se contenta d'une salutation respectueuse envers le nouveau Régent des Enfers, avant que le Basilic ne l'interpelle une fois de plus pour demander l'heure de leur départ et approuver la décision de son chef. Que ce soit pour lécher les bottes d'Arbhaal ou par simple spontanéité, l'initiative fit songer au dieu qu'il devrait lui apprendre quelques points importants de l'étiquette concernant la présence d'un subordonné au milieu de rois et de hauts personnages. Au moins faisait-il preuve de bonne volonté, ce qui n'était pas le cas de tous.

"Quoi que nous fassions, on nous reprochera toujours quelque chose. Les Saints nous taxeront de poursuivre d'infâmes desseins pour détruire la Terre. Les marinas viendront nous parler d'équilibre menacé, de balance qui penche trop en notre faveur. Les Asgardiens se suffiront de notre existence pour nous détester. Si nous sommes des conquérants, il nous faudra assumer tout cela."

D'un simple geste de la main il fit apparaître une sorte de déchirure dans l'espace, donnant sur un couloir d'étoiles, et tout à coup apparut à l'intérieur un chemin de montagne escarpé, en vue d'un village. Un chamois qui se trouvait dans le champ de vision s'enfuit précipitamment en sentant des présences proches.

"Puisque cette mission est désormais officielle, nous règlerons la question du moyen de transport plus tard. Passe cette dimension et tu me retrouveras à Jamir."

Sans un mot de plus, la divinité passa devant Alexandre, et le vent des hauteurs fit voleter ses cheveux gris à peine le pied posé de l'autre côté.

Suivant : Jamir
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Septembre 1755] Une nouvelle ère débute... Pour le pire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Giudecca-