RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   Ven 20 Nov - 6:50

Quelque part dans le Royaume sous Marin et alors que celui ci est déserté par ses protecteurs, une présence cosmique diffuse mais bien réelle se fait ressentir. La garde sous Marine s'alarme et les patrouilles sont rapidement augmentées. Ils en sont certains : il y a un intrus quelque part ! Un intrus suffisamment doué pour s'être infiltré sans être vu ! Et suffisamment intelligent pour saisir l'opportunité provoquée par l'absence de généraux marinas dans le Royaume pour l'arrêter...
Revenir en haut Aller en bas
Melodias


Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 263

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   Ven 20 Nov - 20:24

Arrow Sanctuaire (redevenu) d'Athéna

Le retour fut aussi vif qu'un éclair pouvait être, et naturellement le capitaine actuellement le plus rapide des océans arriva le premier à l'entrée de la légendaire mer Egée et du sanctuaire qu'elle abritait au plus profond de ses eaux. Melodias fut saisi alors par le silence qui régnait sur les lieux. Les poissons s'étaient tapis, pas un seul cosmos à l'horizon, pas une sirène. On aurait dit que l'eau elle-même craignait de produire des remous pour réveiller quelque chose de terrible. C'était inhabituel, pour le peu de temps qu'il connaissait cet endroit rien n'était jamais inactif : l'endroit vibrait habituellement de vie et d'agitation.

Ce devait être le silence qui attendait une réponse à la question essentielle du jour : les marinas avaient-ils vaincu ? Dans quel état rentreraient-ils du combat ? Combien seraient-ils ?

Ses forces ravivées par l'aquasphère du monde sous-marin, le capitaine s'avança parmi les champs de coraux et manifesta sa présence par une vague de vie et de paix propagée aux alentours. La garde le perçut et les visages se détendirent quelque peu. Mais quelque chose dans l'ensemble clochait. Une présence qui n'était pas celle des maîtres des lieux baignaient l'onde. Et le garde qui vint aux nouvelles ne sut dire à Melodias d'où elle provenait.

"Je vais chercher alors. S'il y a un intrus, il faut le découvrir."

Comme s'ils avaient besoin d'une menace supplémentaire après l'assaut sur le Sanctuaire. Et qui pouvait donc bien être cette présence étrange ? Le fameux Pséma dont tout le monde parlait ? L'un de ces chevaliers renégats mentionnés par le Grand Prêtre -bien que théoriquement ils avaient aussi des auras de marinas- ?
Revenir en haut Aller en bas
Ciarán


Général
Général
avatar

Messages : 272

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   Lun 23 Nov - 10:54

Le voyage avait été long. Bien trop long, étant donné qu’il avait opté pour la voie au dessus des mers, plutôt qu’en dessous de la surface de l’eau. Le navire était dans un mauvais état, mais c’était le seul qui avait bien pu le ramener pile au dessus de l’entrée du sanctuaire sous-marin, et puis, ça lui rappelait pas mal de souvenirs, il fallait avouer. Partager le quotidien d’une bande de vauriens tels que l’équipage du Belzebuth était un ressourcement, en quelque sorte. Les pieds sur la rambarde, assis sur un tas de cordes, il voyait les marins aller et venir. Ils avaient l’excitation d’une fourmilière. Et c’était drôle. Mais le moment des séparations arrivait. Quelques jours plus tard, le bateau avait atteint le point désiré, et après une petite phrase de salut du style « Bon, tas d’cloportes, je descend ici. » il avait plongé dans la mer azurée sous le regard amorphe de plusieurs matelots qui n’étaient pas au courant de l’existence des armées sous-marines.

« Qu’avons-nous là ? » lança Ciarán une fois arrivé à bon port. Pendant sa descente à la nage, il n’avait pas fait attention et avait laissé son esprit s’évader, comme il le faisait régulièrement lorsqu’il se retrouvait à cette profondeur. Mais une fois le pied sur la terre ferme (du sable en réalité), la présence avait été localisée sans trop de difficulté. Plusieurs d’ailleurs.

L’un des cosmos appartenait au Djinn,… malheureusement. Il n’avait pas particulièrement envie de le croiser. Il était trop … bizarre. Trop terre à terre. Ce qui le mettait mal à l’aise, et le forçait à dire des conneries. Absolument ! C’était comme cette fois où, avec son idiot de maître, il avait croisé un homme-poulpe. Toutes ses tentacules étaient ignobles mais n’avaient apparemment pas perturbé le ninja nudiste/formateur/assassin. Lui n’avait pu réprimer un sourire qui lui avait valu une bonne taloche sur le haut du crâne…

L’autre cosmos lui, était plus diffus, mais pas pour autant impossible à localiser. De toutes manières, une puissance telle ne tarderait pas à se manifester d’elle-même. Le Kraken décida donc de rejoindre le Capitaine plutôt que de fouiller sans but ou de se poser pour boire un verre de rhum. Il avait assez bu en Grèce, pour être honnête.

« Ah, salut machin chouette. Ca gaze ? Tu sens c’machin toi aussi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2980

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   Lun 23 Nov - 11:13

Melodias, Ciaran, aucun d'entre vous ne voit d'ou pourrait venir cet étrange cosmos hostile. De toute évidence, il n'est pas dans le champ de Coraux. Mais vous le ressentez toujours, quelque part dans le Sanctuaire sous Marin.
Revenir en haut Aller en bas
Melodias


Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 263

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   Jeu 26 Nov - 17:19

Sonder les environs n'apporta pas plus de réponses que ce qu'il avait déjà constaté : la présence qu'il ressentait ne trouvait pas ici. Quelque part dans le quartier général des marinas, mais pas ici. C'est alors qu'une nouvelle énergie s'approcha derrière lui, qu'il identifia sans mal. Le général soulard du Kraken rentrait lui aussi de bataille.

"Appelez-moi Melodias. Et oui, je sens aussi si vous parlez de la présence étrange."

Sans ordres, que faire de plus ? Il se souvint que selon les directives de Jack, en temps de paix il était assigné à la protection du pilier de l'Océan Indien, sous les ordres de Kiani de Chrysaor. La générale n'était pas présente elle non plus, mais sa fonction demeurait la même. Il pouvait donc aller se reposer près de son pilier, tout en restant vigilant sur les changements dans l'air du sanctuaire sous-marin.

"Ce n'est vraisemblablement pas ici. S'il y a bien quelque chose, cela se trouve plus loin. Je retourne dans mes quartiers en attendant de nouvelles instructions. Ce fut une belle bataille."

Sans ajouter d'autres commentaires il salua le garde, Ciaran, puis prit le chemin du pilier Indien. Pour une fois, pas d'éclair ni de précipitation, il marchait simplement sur ses deux jambes, comme quelqu'un qui laissait le temps défiler pour mieux admirer le paysage. Il avait livré deux combats lors de cet assaut. Lors du premier il avait terrassé son adversaire, lors du second celui-ci s'était enfui. Mais nulle louange ni chant guerrier comme aux temps jadis. Non... Juste un foyer vide d'accueil et de chaleur, peut-être accompagné d'une nouvelle menace.
Revenir en haut Aller en bas
Kiani


Général
Général
avatar

Messages : 109

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   Jeu 26 Nov - 23:04

=> Sanctuaire

Ce qui ne devait être qu'un assaut rapide et expéditif c'était transformé en une guerre des tranchées où chaque camp attendait passivement l'offensive de l'autre et les quelques petits sursauts d'orgueils de certains c'étaient retrouvé bien vite éteint par la fatigue psychologique imposé par ce marasme. Au final tout c'était terminé en une fraction de seconde, le leader des Spectres était tombé sous les coups du Général d'Athéna et Kiani nota mentalement cette information. Elle avait eu une bonne impression de cet homme taciturne qui comme elle n'avait pas parlé plus que nécessaire, mais elle savait aussi que comme elle, il ferait passer les intérêts des siens avant la sympathie et bien qu'ils eussent partager quelques traits en commun, ils se battraient à mort s'il devait en être ainsi. La seule question qui lui vint naturellement à l'esprit était évidente, pouvait elle ou non le vaincre ? Une moue désapprobatrice vint gâcher son beau visage et la jeune femme tourna les talons pour enfin rentrer chez elle.

Elle traversa les derniers temples du Zodiaque que les Saints commençaient à reprendre petit à petit, mais ne parla à personne et continua jusqu'à Rodorio et son port dans lequel elle plongea avec cette grâce qu'on les habitant d'Atlantis lorsqu'ils retrouvent leur élément naturel. Elle fendit les flots et rejoignit le plein coeur de la méditerranée comme si cette dernière n'avait fait que trois brasses de long pour enfin poser pied dans l'entrée du monde sous marin que constituait le champ de corail.

Bien que las, la Général de Chrysaor retrouva instantanément son éveil et l'affut dans ses yeux lorsqu'elle fit face à l'agitation qui régnait. Des gardes couraient en tout sens dans une désorganisation palpable et les deux éveillés qui l'avait précédés semblaient eux aussi perdu. Sans perdre une seconde la jeune fille empoigna un garde qui passait en lui exigeant des explications claires et concises de la situation, d'après lui une présence qui n'avait rien d'Atlante avait été ressenti dans le Sanctuaire et personne n'avait encore réussi à mettre la main dessus. Kiani le relâcha avant de se tourner vers ses deux frères d'armes.

-Ciaran va jeter un oeil aux piliers de l'hémisphère nord, je vais m'occuper de ceux du sud. Mélodias, va sécurisé en urgence le temple de Poséidon.

Les marinas n'avaient pas affaire à une invasion, c'était un groupe d'intervention rapide et discret qui venait obligatoirement chercher quelque chose ou quelqu'un. Si Kiani le savait c'était parce qu'elle avait fait partie de l'Ombre, les services secrets Atlantes et que ce genre de missions avait été son quotidien pendant plus de trois ans. Son expérience pouvait lui permettre de réagir au mieux, mais seule un peu de chance lui permettrait de mettre la main sur les éclaireurs, la chance et la rapidité d'exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Melodias


Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 263

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   Dim 29 Nov - 18:54

Alors que le djinn prenait le chemin de la sortie et l'océan qu'il était censé garder, voilà qu'arrivait une nouvelle énergie de leurs rangs. Kiani précisément, c'était étrange de voir comment parfois les gens auxquels on pensait pouvait arriver sans qu'on s'y soit attendu. La jeune générale ne perdit pas un instant pour pratiquement agresser le garde qui avait eu la présence d'esprit de s'alarmer et de les prévenir, puis donner ses ordres directement aux deux autres. A la rigueur Melodias savait qu'il n'était pas en droit de s'offenser : selon la hiérarchie donnée par Jack, elle était sa supérieure, et il était donc normal qu'elle le traite en subordonné sans passer par la case amabilité. Mais pour Ciaran qui avait un grade équivalent au sien ? Bien qu'un peu de discipline soit la bienvenue en ce qui le concernait, le procédé ne semblait pas très en règles.

Le capitaine se détourna de sa route première pour les observer un instant, puis la mer Egée au-dessus d'eux, d'où se déverseraient bientôt les autres marinas ayant pris part à l'attaque.

"A vos ordres, j'y vais de ce pas."

La convocation/proposition de Jack attendrait donc. Qu'avait donc bien pu prévoir le vieux loup de mer pour Melodias qui lui était resté fidèle malgré la "trahison" de Satine pendant l'assaut ? En quels termes allègerait-il sa condition s'il se tenait à la parole donnée ? Des questions qui nécessitaient une réponse mais attendraient. La sécurité du quartier général, et par extension de la nouvelle Atlantis, passaient en priorité.

Il tourna les talons dans la direction du Temple de Poséidon, et dans un éclair, disparut.

Arrow Temple de Poséidon
Revenir en haut Aller en bas
Ciarán


Général
Général
avatar

Messages : 272

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   Lun 30 Nov - 17:59

« Ok, j’veux bien t’appeler comme ça, mais uniquement si j’suis sobre, héhé. » lança-t-il avec un air goguenard, content de sa blagounette. Il était à peu près sur que cette situation ne se présenterait jamais. Déjà parce qu’il picolait tout le temps, sauf le matin. Grosso modo les seules personnes qui pouvaient avoir affaire à lui dans un état naturel étaient celles avec qui il couchait. Et ça ne risquait pas d’arriver avec l’homme-génie-de-la-lampe. Oh que non. Il n’était pas trop son style. Déjà, c’était un mec.

Il souriait encore bêtement lorsque l’autre officier avait décidé de couper court à cette conversation, et lui avait tourné le dos comme si de rien n’était. Alors qu’il allait le reprendre – plus par jeu que par réelle envie d’en découdre avec le sbire du vioque – il vit apparaître la Furie. Cette gamine était déjà Générale si jeune. Elle ne faisait pas son âge, mentalement en tout cas. L’autre élève de son idiot de maître avait un regard froid, dur. Elle était sans aucun doute un atout pour ceux qui dirigeaient. C’est pourquoi il évita de lui faire remarquer qu’elle n’avait pas d’ordres à lui filer.

Déjà parce qu’il était à peu près sur qu’il devait les suivre. Ou du moins, si on demandait à Jack, ce dernier serait plutôt d’accord pour accorder plus de crédit et d’importance à l’avis sage de la gosse plutôt qu’à celui du rouquin… et ce n’était pas plus mal. Lui n’avait aucune envie de réfléchir, pour changer, tout juste de coller quelques gnons. Et, en l’occurrence, quelqu’un s’était immiscé dans le coin. C’était une raison suffisante pour l’Irlandais. S’il tombait sur un étranger, ce dernier le paierait cher. Ou alors il lui paierait à boire. Il ne savait pas encore…

« Si tu l’dis, Gamine… Allons voir au Nord c’qu’je peux bien trouver. »

Clopin-clopant, le jeune homme s’éloigna chantonnant d’un air guilleret. Il s’agissait de l’une de ses fameuses techniques secrètes que celle là. Faire semblant d’être un débile pour que l’ennemi baisse la garde, et frapper à ce moment là. Il frappa dans un caillou pour l’envoyer valdinguer un peu plus loin dans le chemin, manquant d’arracher la tête à une tortue de mer qui dormait innocemment… Bon, parfois on pouvait se dire qu’il faisait un peu trop bien semblant. Ou qu’il ne se forçait pas trop. Ou que ce n’était pas une technique mais une pirouette scénaristique d’une personne derrière un clavier pour ne pas faire passer Ciarán pour un débile mental… mais ce ne sont que des rumeurs, n’est-ce pas ?

[direction : Pilier du Pacifique Nord]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fin Septembre 1755] Un Inconnu Rôde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Champs de Coraux-