RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Dim 10 Jan - 14:34


Mai 1742, Rodorio.

A cette époque, celui qu’on nommerait plus tard le Mage des glaces avait déjà commencé à s’illustrer durant les entraînements. Poussé et motivé par Ahina, il s’était entraîné plus dur que tous les autres apprentis, et avait fini par les affronter lorsqu’ils avaient voulu le tabasser à nouveau. Ils l’avaient payé cher, et avaient tous fini à l’infirmerie. Suite à cet incident sanglant, personne parmi les apprentis ne vint plus asticoter le jeune Kappa sur ses origines étrangères. Le respect par la terreur avait eu raison des plus idiots. Désormais, il pouvait s’entraîner sans être dérangé par personne, et progressait rapidement, sous l’oeil attentif des instructeurs qui sentaient un certain potentiel caché en lui. Pourtant, malgré tous ces changements notables, le jeune français ne se sentait réellement bien que durant ces moments partagés avec son amie Ahina. Et cette fois, il avait organisé quelque chose pour la surprendre !

Furtivement, le jeune homme courait dans les rues en direction de la maison de son amie d’enfance. Dans deux jours, elle aurait treize ans. Et il avait décidé pour son anniversaire de lui montrer quelque chose qui titillait sa curiosité depuis longtemps. Il s’y était préparé depuis plusieurs mois, et ne lui en avait pas soufflé le moindre mot. Il voulait lui faire un joli cadeau pour son anniversaire, et espérait réellement que cela lui ferait plaisir. Il lui avait simplement dit la veille de se tenir prête ce soir là pour pouvoir sortir en cachette après le coucher du soleil. Kappa bifurqua plusieurs fois et finalement, il se retrouva devant le balcon en construction qui donnait sur la chambre de son amie d’enfance. Naios donnait un coup de main au père d’Ahina pour construire la terrasse. Ce qui donnait une raison idéale aux deux amis pour se voir souvent. Pourtant, ce soir là, il n’était pas supposé se trouver là, aussi demeura t’il silencieux.

Il ramassa une pierre au sol, et visa le volet pour attirer l’attention de sa jeune amie. Dissimulé dans la pénombre, il attendit, mais n’ayant aucune réaction, il renouvella son action. Cette fois, Ahina apparut sur le balcon en se déplaçant discrètement. Il lui sourit en la voyant et l’attendit alors qu’elle descendait le long du lierre qui courait en dessous de sa fenêtre, comme elle l’avait déjà fait des dizaines de fois par le passé.
- J’ai un truc à te faire voir, lui dit il sans autre préambule avant de lui attraper la main et de courir en direction du lac, à l’extérieur de Rodorio.
Durant plusieurs minutes ils traversèrent les rues désertes du village en veillant à ne croiser personne qu’ils connaissaient, puis traversèrent la forêt à un endroit relativement clairsemé. Leurs pas les menèrent finalement au bord du lac Calenhad, et il consentit enfin à lâcher la main de son amie. L’air était agréable, et pas étouffant, ce qui ne pourrait que l’aider dans son entreprise.

Sans en dire davantage et tout en ignorant les regards interrogatifs de son amie, il se dirigea tout près de la berge, et s’accroupit au bord de l’eau, avant de sourire. Puis, il se redressa et se tourna vers la jeune fille :
- On y est. Enfin, presque, ajouta t’il avec une lueur de malice dans les yeux qui ne lui était pas coutumière. Tout d’abord, fermes les yeux, s’il te plaît. Ce sera plus drôle comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
Ahina


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 75

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Dim 10 Jan - 15:05


Surprise !


"Bon sang mais qu'est-ce qu'il fout !!!"

Cela fait plus d'une heure qu'elle fait les cents pas dans sa chambre, attendant que Kappa pointe le bout de sa truffe.
Techniquement, ce n'est pas tant que l'apprenti chevalier soit en retard, mais plutôt que l'impatience d'Ahina va en grandissant. Il avait été bien énigmatique quand il lui avait dit de se tenir prête à fuguer. Enfin fuguer... c'était le terme qu'elle employait elle, mais ce n'était pas une fugue à proprement parler. De petites fuguettes récurrentes, à la limite.

Enfin, toujours est-il que c'est trépignante et renâclant comme un boeuf qu'elle l'attend.
Enfin, le bruit distinctif du caillou frappant contre son volet se distingue à travers la pénombre du dehors. Se précipitant vers la fenêtre, Ahina pousse alors un juron alors qu'elle fait demi tour. Ses chaussures ! Quelle quiche !
C'est donc avec un peu de retard et après le second caillou, que la jeune fille ouvre sa fenêtre et entreprend de descendre le long du muret.

"Un truc ?" Répète-t-elle en haussant un sourcil.

Pas le temps de demander de plus amples informations que le voilà parti comme une flèche, traînant presque Ahina derrière lui.
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a l'air tout excité le Kappa ! Principe que l'on ne voit guère souvent chez lui. Cela ne fait, évidemment, que renforcer sa curiosité.

Ce n'est que lorsqu'ils arrivent près du grand lac qu'il relâche sa main et se tourne vers elle. Le large sourire qui se dessine sur son visage en l'air malin qu'il affiche la rendent perplexe.

"Mais qu'est-ce que tu mijotes Kappouille ?" Lance-t-elle d'un air narquois en tapotant plusieurs fois le flanc du jeune garçon d'un index pointu.

Fermer les yeux ? Bouarf ! Ça serait quelqu'un d'autre, il pourrait toujours aller se faire cuire un oeuf chez les spectres. Mais là nous parlons de Kappa... alors bon... Pas vraiment de bonne grâce, mais tout de même, elle finit par fermer les yeux tout en maugréant.

"J'espère que c'est pas un plan bizarre hein"


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Lun 11 Jan - 1:55



Il la connaissait bien. Il savait qu’en ne lui donnant que peu d’informations, il éveillerait en elle une curiosité presque obsédante. Bien sûr, si quelqu’un d’autre jouait sur la curiosité d’Ahina de cette manière, il s’exposerait à de dangereuses conséquences, et à un probable rejet définitif de l’invitation de sa part. Mais Kappa savait qu’elle avait confiance en lui, au moins autant qu’il avait confiance en elle. Le lien qui unissait déjà les deux adolescents à cette époque était fort. Et ce soir, le jeune garçon avait bon espoir que son cadeau plairait beaucoup à sa meilleure amie.

Il sourit à sa question lorsqu’elle ferma les yeux, et répondit d’une voix rassurante :
- Mais non. Fais moi confiance. Ca va te plaire.
Avec douceur, il la fit tourner sur elle même pour lui faire perdre ses points de repères. Il ne voulait pas qu’elle se doute de l’endroit où il l’emmenait. Il le lui expliqua doucement pendant qu’il la faisait lentement tourner sur elle même. Puis, finalement, il l’immobilisa face au lac. A ce moment, le visage du jeune garçon changea : sa concentration se fit plus intense, et la température chuta rapidement autour d’eux. C’était la première fois que la jeune fille ressentait le cosmos de Kappa. Il n’était capable de le matérialiser d’une manière aussi palpable que depuis quelques mois, mais il n’en avait rien dit. Il se doutait que peut être, Ahina l’avait observé de loin au camp d’entraînement, dissimulée dans un fourré ou depuis le sommet d’un arbre, mais jamais elle n’avait ressenti la température chuter autour d’elle, et la buée s’échapper de sa bouche aussi subitement.
- Ne t’inquiètes pas pour le froid, c’est normal, lui souffla t’il à l’oreille d’une voix douce, par dessus son épaule.

Les deux mains posées sur chacune de ses épaules, Kappa l’invita lentement à avancer. Son aura cosmique s’intensifia encore davantage, et bientôt les alentours furent illuminés par l’aura bleutée qui était si caractéristique à la cosmo énergie du jeune garçon. Presque blotti dans le dos de son amie, Kappa mena les deux enfants sur un vingtaine de mètres avant de lui souffler de s’immobiliser, et d’ouvrir les yeux. Tous prêts l’un de l’autre, les deux adolescents tenaient debout au milieu des eaux du lac Calenhad. En réalité, Kappa créait à mesure qu’ils avançaient une couche de glace assez solide pour soutenir leurs poids. Mais grâce aux jeux d'ombres et de lumières, son tour donnait l'illusion à Ahina de marcher sur l'eau. Cet exercice demandait une certaine concentration, et il lui avait fallu du temps pour y parvenir. Il sourit à son amie, avant de lui faire signe de regarder devant elle. Eclairés par l’aura cosmique du jeune apprenti, ils virent alors des cristaux de glace se former à la surface de l’eau, des cristaux qui ne tardèrent pas à former des lettres, puis des mots.

Une nouvelle fois, Kappa se pencha à l’oreille d’Ahina et lui dit à voix basse pour ne pas briser le moment :
- Tu as toujours voulu voir ce que j’étais capable de faire avec mon cosmos. Eh bien, voilà ! Je suis capable de le matérialiser depuis quelques mois déjà, mais je voulais m’améliorer avant de te le faire voir, à toi.
Les dernières lettres prirent forme dans un bruit cristallin à peine audible, et il posa une main affectueuse sur les cheveux de sa meilleure amie avant de réciter les mots qu’il avait écrits sur le lac : “Joyeux Anniversaire Ahina”.
Une bourrasque de vent frais traversa le lac, et Kappa croisa le regard de son amie. Il lui sourit, avant d’ajouter simplement :
- Je te souhaite un joyeux anniversaire, Ahina.

Revenir en haut Aller en bas
Ahina


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 75

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Lun 11 Jan - 15:37


Ça existe les doudounes en 1742 ?


Elle acquiesce en silence (pour une fois) et le laisse continuer son manège. Evidemment, elle fait preuve d'une retenue qu'on ne lui connait que peu. Uniquement parce que c'est lui, cela va de soi. Ahina n'entend rien à ce qu'il lui prépare, et pas une seconde son anniversaire ne lui vient à l'esprit. Il faut dire que ce moment a toujours été bien plus important pour les autres que pour elle qui n'a jamais vraiment compris l'intérêt de fêter sa prise de bouteille annuelle, même lorsqu'elle était petite.

Par ailleurs depuis qu'Aaron, son père, lui avait offert Typhon, un joli cheval gris pommelé qu'Ahina aime beaucoup, elle estimait avoir été comblée pour les 75 anniversaires à venir (au moins).
Avec tous ces paramètres, vous pensez bien que le concept d'anniversaire surprise ne s'insinua pas une seconde dans son pauvre crâne.

"Tu veux voir combien de temps je vais mettre avant de te vomir sur les chaussures ?" Demande-t-elle d'un air amusé alors qu'il la fait tourner sur elle-même.

Il lui donne un rendez-vous mystère, la fait sortir en plein milieu de la nuit (bon ça c'est habituel, donc ça compte pas...), la traîne à perpète, lui demande de fermer les yeux et maintenant il la fait tourner sur elle-même.
Pourtant elle n'émettra aucune objection. Kappa y met beaucoup de coeur, elle le voit bien. Et si elle ne comprend toujours pas ce qu'il prépare, cela revêt une grande importance à ses yeux. Par conséquent... aux siens aussi par extension.
C'est donc docile qu'elle obéit, mi-amusée mi-intriguée.

Puis tout s'arrête enfin.
Attendant sans bouger, les sourcils d'Ahina se froncent légèrement quand elle commence à se rendre compte que la température devient de plus en plus froide. Par réflexe, elle manque de rompre sa parole et d'ouvrir les yeux sous le coup de la surprise. Mais fort heureusement, Kappa la précède de peu en chuchotant à son oreille.

Elle n'est pas inquiète concernant la température, même si la chute radicale de celle-ci lui parait bien étrange. C'est lui qui fait ça ? Elle a bien remarqué qu'il maîtrisait de mieux en mieux, mais quand même... ce niveau là... c'est une capacité de... chevalier d'argent au moins. Enfin, pour constamment traîner au Sanctuaire et dans les jupons du Grand-Pope, à son grand damne certes, c'est le niveau qu'elle lui attribuerait. M'enfin, c'est pas comme si une gamine de son âge était réellement capable de ce genre de jugement.

Elle se laisse guider, mains sur les épaules, avançant à petits pas. Lorsqu'il lui donne enfin la permission d'ouvrir les yeux, les lèvres d'Ahina s'entrouvrent en une espèce de O qui lui donne une expression de visage presque comique tant elle est éberluée.
Baissant les yeux vers le sol qui n'est plus, c'est alors qu'elle découvre le spectacle presque féérique de toute cette lumière, ce bleu, cette glace aussi transparente que du cristal.

"Kappa, quand as-tu..."

...atteint un tel niveau ?
Mais ces mots restent coincés dans sa gorge alors que ses prunelles d'automne aperçoivent ce qu'il lui indique de la main. Des lettres se forment sur l'eau ? Des lettres de glace ! Un radieux sourire illumine le visage de la jeune fille alors qu'elle lit chaque lettre l'une après l'autre avec toute l'attention qui leur est due et comme si ces mots étaient si complexes qu'ils lui demandaient toute sa concentration.

"C'est génial..."

Elle répond dans un murmure, admirative par l'oeuvre, car s'en est bien une, qu'il vient de créer pour elle. Pour la première fois de sa vie, en dehors du jour où elle aperçue Typhon mâchouillant son foin dans son enclos, son anniversaire ne lui apparait pas comme quelque chose de fade ou sans intérêt.

Elle fait volte face d'un bond, manquant de se rétamer au passage (bah oui, la glace ça glisse ! Surtout quand on n'est pas équipée), et fixe Kappa de ses yeux qui paraissent étrangement aussi sombres que lumineux. Un peu à l'instar des effets d'ombre et de lumière qu'il venait de réaliser, les éclats de cosmos de son ami se reflètent comme autant de mini flocons de neige cosmiques au fond des prunelles sombres de la brune.

"Kappa, c'est fantastique ! Tu as fait tout ça pour moi ? Tu t'es entraîné aussi dur pour me montrer ça ? C'est trop mignon !!! Tu partages le haut du panier de mes anniversaires avec Typhon désormais !"

Avec un enthousiasme débordant, Ahina saute au cou du jeune garçon et le serre dans ses bras comme s'il allait prendre la poudre d'escampette. Relevant le visage vers lui, un épais nuage de condensation s'échappe de ses lèvres bleutés alors qu'elle lui adresse un radieux sourire.

Puis elle se retourne de nouveau pour faire face à son cadeau d'anniversaire. Elle a bien conscience qu'il est éphémère et qu'il finira tôt ou tard par disparaitre. Alors elle veut en profiter jusqu'à la fin.
Il y a juste un tout petit problème... Ahina a toujours eu beaucoup de mal à supporter le froid. Et en bonne grecque qui se respecte, elle est évidemment en débardeur.

"Je veux rester ici jusqu'à ce que ça disparaisse" Lance-t-elle d'un air convaincu sans lui laisser vraiment d'autre choix.

Elle recule d'un pas, s'adossant carrément contre son ami et récupère ses bras qu'elle passe en croix devant elle. Logeant ses propres bras regroupés sous ceux de Kappa, elle ajoute, légèrement tremblotante.

"L'année prochaine, tu me refais la même chose mais avec de la glace chaude, d'accord." Dit-elle en éclatant de rire.


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Lun 11 Jan - 16:30



Empli à la fois d’appréhension et d’excitation, le coeur du jeune adolescent battait la chamade tandis qu’il guidait sa précieuse amie sur la glace. Il avait préparé ce moment depuis plusieurs mois et s’y était durement entraîné. A cette époque, il ne savait pas encore. Il n’avait pas compris ce qu’il ressentait déjà pour elle, tout comme il n’avait pas compris que le pouvoir qui s’était éveillé en lui serait aussi ce qui séparerait plus tard les deux enfants. Pour l’instant, tout ce qu’il voulait, c’était faire plaisir à Ahina. La voir sourire, être heureuse. Parce qu’elle le méritait, parce qu’il estimait lui devoir beaucoup ! Et parce que le simple fait de la voir sourire le faisait sourire lui aussi. A l’instant même où elle ouvrit les yeux, il sut que sa surprise avait fait mouche. Demeurant silencieux pour ne pas gâcher le clou du spectacle, il lui indique simplement où regarder lorsque les lettres se forment à la surface de l’eau. L’exercice demande toute sa concentration, et il sent la fatigue l’envahir après quelques dizaines de secondes, seulement.

Mais la récompense fut à la hauteur de la tâche effectuée. Quand la jeune fille se retourna, Kappa vit ses yeux briller de mille feux et son visage éclairé par un sourire qui fit s’affoler le coeur du jeune apprenti.
- Je suis ravi que ça te plaise ! J’ai dû m’entraîner dur pour maîtriser la formation de lettres à l’aide de la glace.
A ce moment précis, Ahina se jeta au cou de Kappa, qui referma ses bras autour d’elle. Il se contenta de sourire avant de lever les yeux vers le ciel : les étoiles semblaient briller fort cette nuit là. Une chose était sûre : il n’était pas près d’oublier cette soirée. Son amie se retourna alors pour profiter davantage du spectacle. Il ne put s’empêcher de sourire suite à la dernière remarque d’Ahina, mais il se concentra pour ajouter un dernier effet : Son aura azurée se déploya autour du corps de la jeune Rodorienne, et le froid qu’elle ressentait se transforma subitement en douce chaleur intérieure. C’était comme si le froid la protégeait elle, sur injonction de Kappa. Comme si l’élément lui même avait accepté Ahina comme l’un de siens. Grâce à ce dernier tour de passe passe, elle n’aurait plus froid.
- La couverture de mademoiselle est avancée, ajouta t’il d’un ton chevaleresque en laissant son amie utiliser ses bras comme protection thermique.

Debout sur la glace, blottis l’un contre l’autre, ils profitèrent du spectacle qui leur était réservé ce soir là. Kappa n’était pas capable d’empêcher la fonte de ce qu’il avait crée. Pas à cette époque. Il n’apprendrait que bien plus tard à maîtriser les arcanes du froid ultime et éternel. Plusieurs minutes s’écoulèrent ainsi, avant que le jeune apprenti ne suggère qu’ils regagnent la rive. Il fatiguait. S’il le dissimulait, maintenir la glace qui leur permettait de rester à la surface était un travail de concentration permanant. Et son endurance était encore loin d’être d’un niveau élevé. Ils firent donc demi tour alors que les dernières lettres disparaissaient dans les eaux du lac, et regagnèrent la terre ferme, au grand soulagement de Kappa, qui soupira longuement avant de s’adosser à un arbre. Maintenant qu’Ahina le voyait de face, elle put constater qu’il transpirait, et que son souffle était irrégulier, presque haletant. De toute évidence, s’il était parvenu à le dissimuler durant le spectacle, celui ci avait demandé beaucoup d’efforts physiques au chevalier des glaces. Encore peu habitué à utiliser ses nouveaux pouvoirs, il s’épuisait très vite. Vaincu par la fatigue, il se laissa tomber au sol, toujours adossé au tronc d’arbre, avant d’ajouter à l’adresse d’Ahina avec un sourire satisfait :
- Tu vois ? Ce n’était pas un plan bizarre !

Revenir en haut Aller en bas
Ahina


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 75

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Lun 11 Jan - 16:59


La glace réchauffe les coeurs


Le spectacle est de toute beauté. Jamais de sa vie, Ahina n'avait vu une telle chose, une telle merveille. La brune lui avait souvent reproché de s'acharner à apprendre à la maîtriser, elle qui avait toujours estimé que la glace était un élément meurtrier, désagréable, dur et violent, en découvrait ce soir toutes les plus belles facettes. Des aspects qu'elle n'aurait jamais imaginés possibles sans lui. Mais le résultat est là, sous ses yeux. Et pourtant... pas une seconde elle n'imagine toute la concentration, tout le pouvoir qu'il doit maintenir pour arriver à un tel résultat. Aujourd'hui elle le saurait. Quelques années après, elle l'aurait compris. Mais pas en cette heure.

Son émerveillement monte d'un cran lorsqu'il effectue un... une... enfin elle ne saurait trop comment et par quel mot qualifier ce qu'il venait de faire. Par un étrange procédé lui échappant totalement, Kappa venait de réussir à la réchauffer... et de manière durable en plus.

"T'es devenu fort..." Souffle-t-elle dans un sourire avant de clamer bien plus fort. "Je suis hyper fière de toi !"

Lorsque le temps du spectacle prend fin, Ahina esquisse une moue d'enfant contrariée. Alors qu'elle se retourne vers son ami pour lui demander de rester encore quelques minutes, elle aperçoit alors la pâleur de son visage et la grande fatigue qui semble l'envahir.
Elle n'en montre rien dans un premier temps, ça serait quand même très con qu'ils se retrouvent précipités en plein milieu du lac ! Alors c'est bras dessus bras dessous, Ahina manquant de glisser tous les deux pas, que les deux adolescents regagnent le plancher des vaches.

Mais une fois sur la terre ferme...

PIM !

"Espèce de crétin !"

Sa voix retentit en même temps que le poing qui s'abat au sommet du crâne d'un Kappa adossé comme un sac contre un tronc noueux.

"T'aurais pu me le dire que c'était aussi dur ! J'ai pas capté moi ! Tssss. Bouge pas, je reviens"

Sans lui laisser le temps de réagir, la brune détale comme un lapin en s'enfonçant dans la forêt qui borde cette partie du lac. Elle sera absente dix bonnes minutes, espérant ne pas le retrouver ronflant comme un loir à son retour.
Epuisé et vidé de ses forces, il n'est pourtant pas endormi quand elle est de retour les bras chargés de pommes. Le vieil Anatole ne gueulera pas pour cinq pauvres pommes en moins. Il ne s'en rendra sans doute pas compte d'ailleurs.

"Mange" Lâche-t-elle d'une voix sans appel en lui collant quatre pommes sur les genoux.

Croquant dans la sienne à pleines dents, les prunelles noisettes de la gamine oscillent vers le large lac. Comme si elle voyait encore tout ce qu'il avait créé pour elle, comme si ce tout cela n'avait pas complètement sombré dans les flots, un large sourire se dessine de nouveau sur son visage.

"Quand même... c'était vraiment fabuleux. Merci Kappa" Dit-elle en tournant un visage tout sourire vers lui.


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Lun 11 Jan - 21:41



Le jeune apprenti ne put s’empêcher de sourire après avoir reçu la “punition” d’Ahina. Quoi qu’ils fassent, la situation se terminait souvent de cette manière. Elle avait toujours employé cette méthode pour dissimuler sa gêne, son embarras. C’était une habitude que Kappa trouvait mignonne et attachante, bien qu’il ne le lui ait jamais dit pour ne pas recevoir son courroux aussitôt après.
- Bien sûr que non, je ne t’ai rien dit. Ca aurait gâché le spectacle et ta surprise. Et tu m’aurais empêché de... Mais où tu cours ?!
Il ne sut même pas si elle avait entendu la fin de sa phrase. Elle était déjà partie en courant. Ce comportement le fit éclater de rire, seul face au lac Calenhad, éclairé par les étoiles et la lune. Son amie ne changerait donc jamais ? Et cette pensée le rendait heureux. Sagement, il attendit Ahina tout en reprenant son souffle et ses forces.

Il l’observa d’un regard amusé alors qu’elle revenait les mains pleines de pommes. Elle lui ordonne de manger en lâchant quatre d’entre elles sur ses genoux.
- T’en fais pas, ça va mieux, la rassura t’il aussitôt.
Il réalisa soudain qu’il venait de dire une bêtise. Il corrigea immédiatement la trajectoire avant d’entrer sur un terrain dangereux.
- D’accord, d’accord, voilà ! Dit il en prenant une pomme et en mordant docilement dedans.
Il mangea tranquillement pendant que son amie Rodorienne se tournait à nouveau vers le lac. Le large sourire qui ourlait son visage en disait suffisamment long pour que Kappa se sente fier de lui. Elle était fière de lui, et elle avait été touchée par son geste. C’était plus qu’il ne lui en fallait pour illuminer sa journée.
- C’est bien peu de choses en comparaison de ce que tu as fait pour moi, lui répondit il en croisant son regard, avant de sourire. Mais, je suis quand même ravi que ça te plaise.

Il jeta le trognon qu’il venait de finir un peu plus loin, attrapa une seconde pomme et avant de mordre dedans, il osa une question qu’il ne lui avait jamais posée :
- Dis moi, Ahina... Pourquoi est ce que tu es tout de suite venue vers moi quand j’ai débarqué à Rodorio ? Je veux dire... j’étais pas un cadeau à l’époque... à sursauter au moindre bruit, et à ne répondre aux questions qu’une fois sur dix... Pas vraiment l’ami rêvé...
Il fit une pause le temps de mâcher d’avaler sa bouchée, puis poursuivit :
- Les autres enfants m’ont pour la plupart ignoré, voire cassé la gueule, parce que j’étais français. Mais pas toi. Pourquoi ? Je me suis toujours posé cette simple question.


Dernière édition par Kappa le Lun 11 Jan - 22:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ahina


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 75

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Lun 11 Jan - 22:27


Pourquoi ?


Elle allait ouvrir la bouche lorsqu'il se ravisa et prit l'une des pommes qui trônaient sur ses genoux. Le sourcil levé qu'elle lui adressa à cet instant semblait dire "ça vaut mieux pour toi", suivi d'un éclat de rire tonitruant.
Kappa avait plus que l'habitude des frasques de la jeune fille et il s'en accommodait étonnamment bien il faut dire. D'autres, pour ne pas dire tous, ne réagissaient pas du tout de la même manière et, finalement, à raison sans doute.

"Moi ? Qu'est-ce que j'ai fait ?" Demande-t-elle la bouche pleine de pomme.

Mais en définitive, la réponse ne tarda guère à venir d'elle-même. Ahina fixe Kappa un long moment sans répondre. Elle ne s'était jamais vraiment posé la question à vrai dire. Du coup, pour lui donner une réponse au plus juste, elle eut, elle aussi, besoin de réfléchir.

Ce n'est qu'au bout de quelques minutes qu'elle finit par lever le nez vers le ciel couvert d'étoiles.

"Hum... eh bien je dirais l'injustice."

Ses prunelles d'automne relâchent le ciel nocturne pour se poser sur Kappa qu'elle dévisage avec beaucoup de sérieux.

"Je déteste ça. Tu ne le savais pas à l'époque mais maintenant je suppose que ça fait un moment que tu le sais. Et je trouvais leur comportement détestable..."

Rien qu'à y repenser, ses poings se serrèrent fermement. Bande de petits cons, pensa-t-elle au souvenir des états pas possibles dans lesquels elle avait retrouvé Kappa à de trop nombreuses reprises.

"Çà se voyait que t'étais perdu quand t'es arrivé. Après faut se mettre à la place des autres aussi de temps en temps... Tu débarquais dans un pays inconnu, t'étais traumatisé, ça aussi ça se voyait comme le gros pif au centre du visage d'Anatole, et en plus on t'avait embarqué ici pour devenir le chevalier d'une déesse que t'avais jamais vue. Un truc de fou quand on regarde bien..."

Un profond soupir s'extirpe de sa poitrine alors qu'elle lève les yeux au ciel avant de poursuivre. Mais quelle idée ils ont de devenir chevaliers... Non franchement, elle ne comprendra jamais.

"Alors en attendant que tu sois plus fort, je me suis attribuée deux missions. Un, être là quand tu en aurais besoin. Deux, faire mon possible pour que tu te sentes ici comme chez toi. Je pouvais pas faire grand chose de plus, mais à ta place je pense que j'aurais aimé que quelqu'un le fasse pour moi..."

Elle ponctue ces quelques mots par un franc sourire. Il avait toujours été difficile pour Ahina de se mettre à sa place. Les sentiments, et par dessus tout les comprendre, n'étaient vraiment pas son domaine de prédilection. Il lui était arrivé tant de choses, elle avait mis tant de temps à en découvrir certaines d'entre elles, et encore était-elle persuadée de ne pas tout savoir, même aujourd'hui, qu'à cette époque elle n'avait pas envisagé une minute agir autrement.

"Pourquoi cette question tout à coup ? Ça fait quand même un moment maintenant..." Demande-t-elle avant de jeter le trognon de pomme au loin à son tour.


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kappa


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 2451
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Mer 13 Jan - 13:03



L’injustice. Voila qui lui ressemblait bien. Non seulement elle avait accepté le jeune garçon malgré son état pitoyable à l’époque, mais elle avait en plus fait barrage pour le protéger des autres enfants, et l’aider à s’habituer à sa nouvelle vie. Lui qui avait tout perdu en quelques instants, et qui n’avait été trouvé par l’ancien chevalier d’argent de Persée que par miracle, et qui était complètement terrifié. Elle lui avait permis de se reconstruire, d’aller de l’avant, et finalement d’accepter la proposition de Naios de l’entraîner. Il lui fit d’ailleurs remarquer qu’elle avait tort sur ce point :
- Non, Naios ne m’avait pas emmené ici pour devenir chevalier. A la base, il voulait me donner une nouvelle famille et une nouvelle vie. Il comptait p’tet’ demander à tes parents, si ça se trouve. On aurait pu être frère et soeur, ajouta t’il en rongeant son trognon de pomme. Après tout, ce sont ses amis les plus proches. Il ne m’a proposé l’entraînement que plus tard, et encore... parce qu’il s’est produit un incident ayant déclenché cela.

Il se tut pour laisser son amie poursuivre son petit récit. Elle ne s’était pas contentée de le protéger inconsciemment. Elle s’était carrément attribué deux missions, afin de s’assurer qu’il se remettrait, qu’il irait de l’avant. Et aujourd’hui, il allait déjà beaucoup mieux ! Il était l’un des apprentis les plus prometteurs et la fierté de sa précieuse Ahina. Souriant à son tour, il se redressa, jeta son trognon, et vint dans le dos de la jeune fille, passa ses bras autour d’elle, posa un baiser dans ses cheveux, et répondit à sa question laissée en suspens :
- Je m’étais toujours posé la question, mais je n’avais jamais trouvé de moment idéal pour en parler, c’est tout.
Il leva les yeux vers le ciel et poursuivit :
- Sans ton aide, je n’en serais pas là. Et cest pour ça, ma précieuse Ahina, qu’à partir de maintenant, c’est moi qui te protègerai, et qui veillerai à ce que rien ne t’arrive, ajouta t’il en resserrant son étreinte autour d’elle.

Plus tard, ces quelques mots seraient en majeure partie à l’origine de la plus grande colère d’Ahina. L’incapacité de l’adolescent à remplir sa propre promesse blesserait la jeune fille si profondément qu’elle serait à l’origine de leur longue séparation. Mais lui n’en savait rien. Jamais Naios ne lui avait dit qu’il devrait quitter le Sanctuaire pour maîtriser son pouvoir. Le destin tragique des deux enfants les attendait alors qu’ils pensaient certainement tous deux qu’un avenir radieux s’offrait à eux.
- On ferait mieux d’y aller. Si tes parents remarquent que tu t’es fait la malle, on va encore se faire massacrer, lui dit il en souriant avant de la libérer de son étreinte.

Revenir en haut Aller en bas
Ahina


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 75

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   Mer 13 Jan - 14:11


Mon dernier anniversaire avec toi


C'est vrai, il a raison. A la base il n'était pas censé devenir apprenti. Pourtant c'était tout de même ce qui avait fini par arriver. Donc l'un dans l'autre, c'était la même chose pour Ahina. Au final... c'est ce qu'il était devenu. Et plus tard il deviendrait chevalier d'Athéna. Au rythme où il apprenait ces derniers mois, ça se trouve ce jour arriverait plus tôt qu'elle ne l'imaginait.

Elle manque tout de même de s'étouffer lorsqu'il lui dit qu'ils auraient pu être frère et soeur. Quelle idée ! Etrangement, alors que cela aurait du au pire l'amuser, au mieux la réjouir, cette idée la dérangeait plus qu'autre chose.
Plus tard... elle comprendra pourquoi. Bien plus tard.

"Comment ça va se passer quand tu seras chevalier... Je veux dire... on se verra plus... non ?"

Ahina la grande gueule et la téméraire se transforme soudain en petite fille murmurant. C'est sans doute l'une de ses plus grandes peurs, se retrouver toute seule, sans Kappa. Oh..., jamais elle ne le lui dira aussi clairement et en ces termes. Ça, elle le garde pour elle, pour elle seule. Mais le fait est bien là... Qu'arrivera-t-il quand il sera Saint... Il partira en mission tous les quatre matins. Finies les balades nocturnes, finies les courses éperdues dans la montagne, finies les baignades dans leur grotte secrète, finies les bêtises complices.

Un léger soupir s'extirpe de sa poitrine alors qu'elle pose la main sur son bras en le tapotant légèrement.

"Eh beh, j'suis pas sortie de l'auberge" Lance-t-elle en riant alors qu'elle se tient dans ses bras.

Mais en définitive, elle prend sa promesse très au sérieux. Bien plus sérieusement qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer à cette époque. Bien plus sérieusement qu'elle-même, ne l'aurait cru en cette nuit parsemée d'étoiles.
Une promesse qui leur vaudra bien des disputes dans l'avenir.

"Oui tu as raison. Il est super tard en plus. Je vais galérer à me lever et je vais encore me faire avoiner par maman"

Dans un éclat de rire, elle se retourne et saisit sa main. Sans attendre, elle se précipite vers la forêt direction le village.
Aujourd'hui marque un jour très important pour Ahina. Il est vrai que ce cadeau d'anniversaire sera le plus beau qu'il lui aura jamais offert. Cependant... ce jour sera le dernier anniversaire qu'ils fêteront ensemble, le dernier.


© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mai 1742, Ahina & Kappa] Cadeau d'Anniversaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-