RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Quand deux ennemis doivent s'unir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Quand deux ennemis doivent s'unir   Ven 29 Jan - 18:00

Précédent : Jamir

Les déplacements par faille dimensionnelle étaient si rapides qu'ils en devenaient lassants, mais Oneiros n'avait pas le temps de voler ou d'utiliser un moyen de locomotion plus lent. La dernière fois sa curiosité à expérimenter les moyens de déplacements humains lui avait fait prendre un retard considérable que Kappa n'avait pas manqué de lui reprocher encore et encore. Peut-être que revenir sur les lieux de la bataille moins de 24 heures après celle-ci allait secouer plus efficacement les Saints. Cette fois, pas de répit, pas de compassion, ils étaient là pour conclure un pacte, même temporaire, et ils s'y tiendraient.

Le Rêve ne se priva pas pour étendre son cosmos dans tout le Sanctuaire, et il s'amusa de constater que ses "aménagements" dans le Temple du Lion n'avaient pas disparu et répondaient à ses ondes. Ou bien Corell avait apprécié sa décoration -qui le mettait également en valeur indirectement-, ou bien il n'avait pas eu le temps d'aller constater l’œuvre.
Diplomate en toutes circonstances, le fils d'Hypnos attendit que les Saints viennent à eux. Il percevait un groupe d'énergies rassemblées dans la direction d'une colline qui n'appartenait pas aux douze temples, ainsi que quelques énergies dispersées plus haut, notamment dans le Temple des Gémeaux. Il y reconnut celle de Mattheus, un des seuls Saints à lui inspirer la confiance et le dévouement.


"S'ils sont aussi farouches qu'à l'accoutumée, ils devraient accourir d'un instant à l'autre."

Arbre de talent Diplomatie : a écrit:

Palier I, Laisser Passer (Passif)
Lorsque le personnage se présente aux portes de n'importe quel camp, il doit obligatoirement être reçu par le Chef de Camp ou son adjoint.
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Quand deux ennemis doivent s'unir   Mar 2 Fév - 18:49

==> Prison du Sanctuaire

Le Chevalier du Lion n’était toujours pas à l’aise. Le Sanctuaire Sacré n’était pas encore purifié. Des volutes de cosmos malfaisant et écœurant émanaient de chaque temple du Zodiaque, après que ceux-ci aient été pervertis par Hadès et ses sbires. Il faudrait du temps avant que le cosmos d’Athéna ne vienne redonner cette chaleur, cette lumière inhérente au premier Bastion de l’Humanité. Pour des humains normaux, la récente présence des Spectres ne changeait rien au Domaine, hormis son architecture, mais pour un Chevalier tel que lui, c’était un véritable enfer des sens.

Le Saint tout en se dirigeant vers l’entrée du Sanctuaire, jeta un regard rapide vers la Cinquième Maison du Zodiaque et y distingua à nouveau le nouveau Temple qui s’y dressait, totalement revu par les Spectres. Un édifice que ses crocs mettraient en poussière à la première occasion, dès qu’il aurait quelques instants.

Il avisa un groupe de Gardes et fit le point de la situation. Ce Dieu était vraiment collant. Et il n’avait pas de chance : cette fois-ci, Shion n’était pas là pour le recevoir. Mais d’un autre côté, o, pouvait le comprendre ; les gardes l’informèrent qu’avec l’attaque des Chevaliers Noirs, les pourparlers entre le Spectre et le Grand Pope n’avaient jamais abouti.

« Et donc, je me tape à nouveau ce soi-disant Dieu qui préfère jacter et jouer avec des poupées, plutôt que de s’occuper de la survie de notre planète… Je vais encore perdre mon temps. »

Les gardes agrémentèrent de ricanements et hochements de tête. Le Lion d’Or se dirigea alors vers l’intrus, d’une manière plus calme et courtoise que son entrée en scène à Jamir. Après tout, cette fois-ci le faux-dieu avait fait les choses en bon ordre, patientant en lisière du Domaine au lieu d’y apparaître brutalement.

Arrivé à la hauteur du Spectre, il sourit en coin, appréciant l’ironie de la situation.

« Et bien, faux-dieu… Il semblerait que le destin nous pousse à nous rencontrer. Dommage pour toi, je suis le chef du Sanctuaire Sacré. Il va te falloir passer par moi et nul autre. Je te préviens, j’ai peu de temps à te consacrer. Mais vu que cette fois-ci tu as eu l’intelligence de respecter les limites du Sanctuaire, je me montrerai un peu plus courtois. Quelle est la raison de ta venue exactement ? »


Revenir en haut Aller en bas
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand deux ennemis doivent s'unir   Mar 2 Fév - 19:29

précédent: Jamir

Rapidement, ils parvinrent au sanctuaire. Cela ne le réjouissait guère de retourner ici après la manière dont ils avaient quitté les lieux la dernière fois. Mais la revanche viendrait, et sans trop tarder il l'espérait. Le dieu répandit son cosmos dans tout le sanctuaire, et comme il l'avait annoncé une réponse ne tarda pas à venir. Un saint descendit du sanctuaire, vêtu d'une armure d'or. Il serait difficile de faire plus visible sans que cela tombe dans le ridicule. Il ne lui fallu pas longtemps pour se faire une idée de la personne qui venait d'arrivé: non seulement le saint ne les appréciait pas mais en plus il était odieux. On pouvait relier cela à l'orgueil du vainqueur, mais c'était mal placé puisque les saints avaient largement eu besoin d'aide pour récupérer leurs terres. En tout cas les pourparlers était mals engagés s'ils devaient avoir lieu avec, ou ne serait ce qu'en présence, de ce type qui ne se présentait même pas. Cela dit Oneiros semblait l'avoir déjà rencontré. Le spectre expira, afin d'évacuer les sentiments négatifs qui l'habitaient, l'envie de massacrer ce type ici et maintenant par exemple. Il était dans une mission diplomatique, et dire à ce saint de s'étouffer avec sa courtoisie serait mal placé. Il s'avança donc.

Nous sommes ici en mission diplomatique au nom des enfers. Les raisons de notre venue sont les mêmes que la dernière fois. Le seigneur Oneiros vous les expliquera mieux par lui même. Quand à moi, j'ai une missive à remettre en main propre au grand pope Shion.

Le message était clair: il était hors de question qu'ils se coltinent seulement ce saint agressif pendant toute leur mission. Il avait cru comprendre que le Grand pope était plus favorable à un rapprochement, et il serait judicieux de le rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand deux ennemis doivent s'unir   Mer 3 Fév - 15:17

Aussitôt dit, aussitôt accouru. Le Lion pavanait comme s'il avait reconquis le Sanctuaire à lui seul, alors même qu'il n'avait jamais participé à l'assaut. Et il n'y avait pas besoin d'être un oracle pour sentir le mépris et l'ironie dans sa voix. Il allait même jusqu'à blasphémer sur l'identité du dieu des Rêves. Alexandre s'impatientait et s'empressa de s'avancer pour exposer la raison de leur venue. Corell ne manquerait sans doute pas de soupirer, mais malheureusement pour lui, il n'était pas l'homme de la situation. Les pourparlers seraient donc longs et malaisés, pour changer. Oneiros marqua une seconde de surprise en apprenant l'absence de Shion... Cela présageait du pire.

"Cerbère, pensez donc au salut de votre âme et songez que le dieu que je suis possède l'éternité pour vous rappeler vos incessantes et déplaisantes attaques. Je pourrais aussi bien m'occuper moi-même de la destination que vous réserve la mort. Et à ce moment-là je peux vous garantir que le regret que vous éprouverez sera le cadet de vos soucis comparé à la douleur à laquelle vous serez condamné. Mais ce n'est pas mon propos ici."

L'or de son armure devait lui monter à la tête, à force de passer trop de temps au soleil et de perdre litre par litre de sang dans des combats sans cohérence. Malgré ses simagrées, l'Oneiroi fit preuve d'un tel sang-froid qu'on aurait dit qu'il lui donnait simplement un rendez-vous pour aller boire un verre entre amis dans une taverne. Il balaya le sujet aussi vite qu'il était venu et recentra sur l'essentiel :

"Ainsi que vient de le dire mon compagnon, Corell du Lion, ce n'est pas à vous que nous souhaitons nous adresser. Shion est le Grand Pope, et aussi pénible soit ce rôle, c'est à lui de recevoir la missive que nous lui apportons. De plus, même en son absence il me semblait que le Régent n'était autre que Kappa du Verseau. En admettant que celui-ci se remette des blessures infligées par nos rangs... Shion aurait-il été tué dans la bataille de Jamir contre les chevaliers noirs ?"

Il laissa au "chef du Sanctuaire" le temps d'assimiler les mots du dieu et tout ce que cela impliquait. Oneiros n'aurait pas besoin avec cela d'expliquer qu'ils venaient de Jamir, qu'ils avaient constaté les dégâts et déduit les conséquences. Il se garda bien par contre de préciser s'ils avaient ou non exterminé les villageois. Peut-être qu'en réalisant que des centaines de vies pourraient avoir fini leur course à cause de l'ingérence dont les Saints faisaient preuve, le Cinquième gardien se prendrait un peu moins pour un intouchable et un peu plus pour un mortel.

"Nous savons tout, poursuivit la divinité. Inutile de prétendre le contraire. J'en viens donc à la raison exacte de notre venue ici. Vous les Saints, le savez mieux que personne : Pséma est un ennemi dangereux qui dépasse les frontières des Ordres. Ses troupes ont attaqué directement votre territoire-refuge et partiellement détruit son principal symbole : cette grande tour à étages sans portes ni fenêtres. Nous, qui n'avons subi aucun préjudice de la part de Pséma, venons conclure une paix provisoire pour mettre fin à ses exactions. Si vous refusez, c'est simple : vous serez ses premières victimes. La preuve en est que depuis des dernières batailles, aucun Asgardien, aucun marina et aucun spectre n'a été touché par ses maléfices. Si vous tenez vraiment à protéger les civils de tout ceci, montrez-vous raisonnable."
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Quand deux ennemis doivent s'unir   Jeu 4 Fév - 18:45

Le Chevalier d’Or avait tout juste fini sa phrase qu’il aperçut un second Spectre accompagnant le Dieu. De toute évidence, il s’agissait d’un Spectre céleste, d’assez haut niveau au regard de son Surplis. Le Saint se maudit de n’avoir pas capté la présence de l’homme. Il avait fait confiance aux éclaireurs, et avait baissé sa garde. Une erreur qu’il ne devait pas commettre.

Il écouta les paroles des deux hommes avec un petit rictus d’amusement. Ils représentaient les Enfers, la Mort, mais se comportaient comme des gentlemen. C’était assez amusant.

« Je te t’apprécie pas, Oneiros. A vrai dire, je déteste les Spectres, et je ne le cache pas. Mais je reste un Chevalier qui se bat pour Athéna et pour la Terre, pour la Vie, et je sais mettre mon égo de côté quand il le faut. Je suis d’accord avec toi, Spectre. Nous avons toujours été et nous serons toujours les cibles de Pséma. S’allier à vous me répugne, mais je n’y suis pas totalement opposé. En revanche, je ne prendrai pas cette décision aujourd’hui. »

Le Chevalier d’Or se contenta alors de lever une main en direction du second Spectre.

« En revanche, vos ordres de mission ne m’intéressent pas. Je ne me suis pas présenté, Spectre. Je suis Corell, Chevalier d’Or du signe du Lion et suis en charge du Sanctuaire. Je suis le lieutenant du Grand Pope, et du chef des armées, le Chevalier du Verseau. Donne-moi cette missive, et je t’assure que son message parviendra à mes supérieurs. Refuse, et cette alliance sera avortée avant même sa naissance. Je ne suis pas connu pour ma patience. Si tu refuses, quitte le Domaine Sacré séance tenante, ou je te considérerai comme un ennemi à abattre. Je pense que tu ne souhaites pas que cette mission diplomatique se finisse en une nouvelle guerre, alors prends la bonne décision, maintenant. »


Dernière édition par Corell le Lun 8 Fév - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 140
Armure : surplis du basilic

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand deux ennemis doivent s'unir   Sam 6 Fév - 16:57

Alexandre lança un léger regard surpris à Oneiros lorsque celui ci répliqua aux propos insultants de Corell. Il pensait que la diplomatie exigeait qu'on refoule ce genre de commentaires, raison pour laquelle il se retenait d'ailleurs, mais le dieu ne semblait pas de cet avis. Le saint, quand à lui, ne faisait aucun effort pour cacher sa haine vis à vis des spectres, mais acceptait tout de même d'y réfléchir.

Libre à vous d'y réfléchir en effet, ce n'est pas une décision que l'on peut prendre rapidement. Mais gardez à l'esprit que pendant que vous réfléchirez, Pséma lui continuera d'agir. Vous seriez avisé de ne pas trop repousser votre décision.

Il se tendit lorsque le saint, qui se présenta comme Corell du lion, exigea qu'il lui remette la missive à destination du Grand pope. Il ne savait pas s'il était judicieux de contrevenir aux ordres de son seigneur, mais d'un autre côté Corell avait été très clair sur les conséquences d'un refus. Alexandre lui lança un regard amusé. Ce saint ne pouvait probablement pas savoir que son désir était précisément une nouvelle guerre. Si cela ne tenait qu'à lui, il attaquerait le saint sur le champ. Mais il fallait garder patience, le moment viendrait où les armées des enfers reprendraient les lieux.

On ne peut pas dire que vous me laissiez beaucoup d'alternatives. J'imagine que je peux placer une certaine confiance en votre parole. Soit, prenez cette missive. L'important est qu'elle soit remise au Grand pope.

Il sortit la missive de son surplis pour la donner à Corell. Ce saint était contrariant à les retenir à l'entrée. Il se demandait jusqu'où Corell serait prêt à aller pour les empêcher d'atteindre les douze maison. Peut de chance qu'il puisse tenter l'expérience. Lui n'avait plus rien à faire ici, restait à savoir si Oneiros avait autre chose à dire.

Revenir en haut Aller en bas
Oneiros


Fils d'Hypnos
Fils d'Hypnos
avatar

Messages : 659
Armure : Surplis divin des Rêves

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Quand deux ennemis doivent s'unir   Lun 8 Fév - 16:32

Une fois les échanges de bons procédés -pique pour pique et sous-entendus solennels- eurent été échangés de manière tout fait courtoise et réfléchie, le dieu des Rêves assista sans bouger à l'échange entre la promesse de Corell et la remise de la missive d'Arbhaal. Là où Alexandre avait très bien joué en rajoutant un soupçon de pression sur les possibles agissements de Pséma, il commettait une erreur en s'en remettant aveuglément à un ennemi. Mais le Lion d'or avait assez d'orgueil pour se prévaloir lui-même d'avoir été persuasif, même si c'était faux. Ils n'avaient plus de temps à perdre, encore moins avec un lieutenant qui n'avaient pas toutes les données du problème en tête.

"Désormais la balle est dans votre camp, Corell. La prochaine fois, nous attendrons un représentant d'Athéna à l'entrée des Enfers plutôt que de venir sans cesse nous enquérir de vos dispositions. Vous êtes les victimes et le resterez si vous demeurez seuls, vous le savez. Réfléchissez autant que vous voulez à ces faits, cela ne changera rien. Quant à la missive, même si vous essayez de la lire, elle restera cryptée comme l'autre fois."

Il fit une révérence à peine perceptible par pure politesse, ne désirant aucunement rajouter de miel sur la patte de cet ours, puis se tourna vers le Basilic.

"Nous nous retirons."

Il s'approcha du jeune homme sans manière, étendit une aile de son surplis autour de ses épaules, et la seconde d'après ils disparaissaient du Sanctuaire, aussi vite qu'ils y étaient arrivés.

Suivant : Enfers, avec Alexandre.
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-emblem.frenchboard.com/
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: Quand deux ennemis doivent s'unir   Lun 22 Fév - 13:31

Le Lion d’Or prit calmement la missive des mains du Spectre qui n’avait pas eu la politesse de se présenter. D’autres auraient mal réagit, mais Corell n’en avait que faire. Un Spectre était un Spectre. Quel que soit son niveau, il était un homme à abattre, car il obéissait à un Dieu souhaitant la mort d’Athéna. Mais pour une fois, ces traîtres à l’humanité présentaient un peu de jugeote, cela, il ne pouvait pas leur enlever. Mais bien qu’ayant obtenu quelques neurones supplémentaires par un procédé inconnu, des rebus trahissant leur propre espèce restaient des félons, déloyaux et perfides, qui n’hésiteraient pas un seul instant à les trahir dès que l’objet de l’alliance ne serait plus. Voire avant.

Cela, le Lion le sentait au plus profond de ses tripes. Et le regard malicieux du Spextre ne faisait que le lui confirmer. Pourtant, il se contenta d’un sourire.

« Merci. »

Sans rien ajouter de plus, il s’en retourna. Il était inutile de leur dire que s’ils résidaient trop longuement sur ces terres, ils seraient considérés comme ennemis. Mais cela, ils le savaient déjà, et Oneiros s’en retournait également et prestement.

Les Saints disposaient potentiellement d’un nouvel allié, et un allié de taille. Pourtant, le Chevalier d’Or n’avait aucune envie de sourire.

Le Lion lança ses sens, et découvrit avec étonnement qu’en réalité le Grand Pope était bien présent au Sanctuaire. Il sourit devant l’incohérence des informations qu’il avait obtenu de la Garde, indiquant que ce dernier était absent. Décidément, c’était le bordel dans le Domaine Sacré. Il faudrait améliorer tout cela rapidement.

==> Temple du Taureau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand deux ennemis doivent s'unir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand deux ennemis doivent s'unir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-