RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Flammes vacillantes au cœur des ténèbres... (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: Flammes vacillantes au cœur des ténèbres... (Libre)   Mer 26 Oct - 20:11

Je viens d'ici

Rapides, si rapides étaient les fauves qu'ils donnaient l'impression de voler. Toujours chaussés des cadeaux de leur compagne, ils n'éprouvaient nulle douleur, nulle crainte. Tout ce qui comptait, c'était de rejoindre ces vies qui avaient pu se maintenir. Ainsi passaient les heures, ainsi engloutissaient-ils lieues sur lieues avant que la terre ne s'élève en collines, en monts puis enfin en montagnes écrasées ou éventrées selon la puissance et l'angle de l'impact. Tant de choses avaient changées que n'importe qui aurait pu se perdre mais ce n'était pas le cas pour qui possédait les outils nécessaires à une parfaite orientation.

Ainsi accélérèrent-ils jusqu'à atteindre enfin quelque chose de connu au milieu de tous ces nouveaux reliefs et renfoncements.

Nous y sommes presque...

L'espoir renaissant malgré la terrifiante attaque qui avait ravagé Asgard. Ces immenses sommets dominant la mer étaient loin d'être la plus grande protection dont pouvaient bénéficier les habitants. Les anciennes cavernes en étaient d'autres. A l'idée de les retrouver, des souvenirs de son enfance remontaient. Elles se rappelaient les profondeurs des grottes de ses épreuves. Tout un réseau souterrain où la mer pouvait s'engouffrer si loin...

Entre la mer et la montagne...

Guidée par l'appel des vagues s'écrasant sur les roches, Alrun poursuivit encore et encore jusqu'à enfin trouver les vestiges brisés de l'un des anciens embarcadères. Il était brisé mais pas brûlé. Tout autour de lui, s'élevaient d'énormes rochers, jetés comme autant de cailloux depuis les cimes décapitées. C'était cela son espoir que les montagnes associées aux cavernes et à la bénédiction de Freyja avaient pu ralentir le désastre suffisamment longtemps pour permettre au peuple de s'enfuir.

Sans un mot, elle se laissa ensuite glisser sur le sol avant de se pencher sur tous les indices que la terre pouvait lui offrir. Toute à sa tache, elle ne remarqua pas de suite l'éloignement des deux félins et ce ne fut que lorsqu'ils se mirent tous deux à crier avec force qu'elle réalisa enfin leur absence.

- Amour, Tendresse !!!

Les deux puissants prédateurs creusaient le sol avec une telle frénésie que la blonde ne put que comprendre.

- Écartez-vous !!! Vite !!!

Puis, se penchant sur la faible ouverture, elle cria à destination du sol.

- S'il y a quelqu'un, répondez ou frappez contre la paroi !!!

Pleine d'espoir, elle posa son oreille au plus près de l'ouverture, les sens à l'affût, à l'image des fauves qui l'accompagnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Flammes vacillantes au cœur des ténèbres... (Libre)   Jeu 27 Oct - 11:15

Alors que le froid commençait à retomber, elle patientait, immobile, son oreille collée au plus près de ce qu'il restait de l'entrée de l'une des cavernes. Les secondes s'étiraient, cruelles dans leurs silences, glaciales dans leurs indifférences. Rien ne semblait vivre. Pourtant, elle en était certaine. Asgard ne pouvait ainsi disparaître à jamais.

Tenue par cet espoir, elle refusa de se laisser retomber. Elle avait tenu tête à pas mal de danger depuis sa plus lointaine jeunesse, aussi, en cette épreuve, elle tiendrait aussi. Mue par l'espoir, les encouragements de ses félins sacrés et le collier pendant à son coup, elle s'empara d'une pierre et frappa à son tour. Doucement, puis, avant de plus en plus de forces. Un code ancien, un signe que tous pouvaient reconnaître.

Encore et encore, elle frappa avant de s'arrêter. Les fauves, eux aussi, manifestaient. D'autres sons se faisaient enfin entendre.

- Hoheeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!

Elle avait crié de toutes ses forces avant d'enfin entendre un écho. Un retour qui n'était pas le sien.

- Iccccc... Iciiiiiiiii...

Pleine d'espoir, elle se concentra, soutenue par Amour et Tendresse dont les caresses étaient autant de mains tendues pour l'aider. Un instant s'écoula encore avant qu'un jappement ne se fasse entendre.

- Mais ?

Un chiot venait d'arriver jusqu'à elle. Un simple animal qui n'aurait jamais du pouvoir monter jusqu'à elle.

Prenant la petite bête avec douceur sous le regard intéressé des loups, elle contempla le collier qui lui entourait aussi bien le cou que le corps.

- Un message...

Le cuir qui lui servait de "manteau" portait des traces faites de façon rudimentaire mais bien lisibles.

- Je vois...

Prenant alors la roche entre ses mains, elle frappa plusieurs fois avant de se pencher de nouveau et de crier de toutes ses forces.

- Reculez !!! Qui que vous soyez, reculez !!!

Ouvrir le socle serait relativement simple. Le tout serait de pouvoir le faire sans tuer celui ou ceux qui se trouvaient là. Concentrant son cosmos, elle se prépara à frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Flammes vacillantes au cœur des ténèbres... (Libre)   Dim 30 Oct - 21:00

Prenant le soin de préparer au maximum son "attaque", la blonde guerrière se concentra comme elle l'avait si souvent fait auparavant. D'un geste, elle avait placé le chiot en lieu sûr, l'attachant à un arbre tout proche. Elle aurait tout aussi bien pu le laisser à la garde des fauves mais s'était ravisée à la dernière minute. De telles pattes avaient de quoi écraser n'importe quel animal trop frêle, même par inadvertance. Puis, ses jappements auraient eu de quoi l'agacer. Après sa rencontre, il valait mieux qu'elle laisse tout ce qui pouvait être canin de côté.

Lentement son cosmos s'élevait, se déplaçait, faisant chuter la température au point que la glace ne tarda pas à paraître. Tout autour d'elle, le sol se parait de blanc, reprenant l'apparence de pureté dont Pséma l'avait privée tout en la frappant de stérilité. De longs instants s'écoulèrent encore ainsi avant qu'elle ne lance avec toute la puissance du septième sens une attaque aussi rapide que précise. Sous l'impact, les roches bloquant l'entrée se gelèrent avant de voler en éclats et de retomber en une pluie scintillante digne du puissant saint du Verseau. En tant qu'ancienne porteuse de la God Robe Sacrée de l'ombre du tigre viking et d'autres habits encore plus sacrés, Alrun maîtrisait tout ce qui touchait aux assauts des griffes sacrées du tigre viking et même davantage. La Blue Impulse lui était tout aussi connue. C'était son passé, ses techniques qu'elle n'avait jamais oubliées tout en en apprenant d'autres.

Du vent glacial avait surgi la lumière et avec elle l'entrée désormais dégagée. Un sourire aux lèvres, Alrun rappela les deux fauves tout en reprenant avec elle le tout jeune chiot. Il avait du en falloir du courage pour se traîner au milieu d'un boyau effondré avec pour seul messager une aussi frêle existence. Le seul être capable de se faufiler vers le jour et d'appeler ceux qui pouvaient encore agir. Tant d'espoir et de vie au bout de si petites pattes aux coussinets encore teintés de rose tout comme sa truffe.

Appuyant sa paume sur la paroi de la grotte, elle entra alors avec prudence. Le sol était gelé mais ce n'était que n'était qu'une étincelle comparé à l'Enfer que pouvait déchaîner un autre effondrement.

Il faudrait étançonner au plus tôt...

Balayant l'ensemble des lieux, la belle nordique ne tarda pas à repérer tout ce qui était trop dangereux. Et d'une nouvelle salve de cosmos gela le plafond en plus de faire s'élever d'immenses stalagmites de glace qui vinrent stabiliser le tout.

Cela devrait tenir assez longtemps pour descendre vers... Songea-t-elle qu'un hurlement de terreur désespérée ne retentisse.

- Ahhhhhhhhhhh !!! Non, non, allez vous-en... Maudites Nornes, vous ne pouvez me donner autant d'espoir pour finir...

Comprenant de suite, elle se dirigea d'un bond vers la source de ses cris.

- Non, Freyja ne le permettrait pas. Pas plus que les Valkyries ne se pencheront sur vous en cette journée de malheur. Trop de vies ont déjà été emmenées par leur ailes et leurs bras.
- Mais alors vous n'êtes pas ?
- Plus rien si je m'en fie à...
- Non, j'ai cru que vous étiez une Valkyrie justement.
- Hein ?


A cette pensée pas si fausse d'une certaine façon, elle se retint d'éclater de rire. C'était nerveux, elle n'y pouvait rien. Elle avait tant besoin de se libérer. Puis, avisant l'état de l'homme, elle se baissa pour l'aider à se redresser.

- Je vous ai entendue et j'ai reculé... Pas assez.
- Je suis désolée...
- Pourquoi ? Pour m'avoir sauvé...


D'un geste, il tapa l'épaule de la féline avant une vivacité étonnante au vu de son état, tant de sang et de plaies souillées d'autant de terre et de poussière.

- Mais ne fais pas cette tête, la belle. Je plaisantais. Il le faut pour ne pas devenir fou. Les spectres puis ça...

Il baissa la tête, faisant tomber une chevelure aussi abondante que crasseuse.

- Les autres et moi, on s'est partagé les chemins pour tenter de trouver une issue au milieu de tous ces éboulements. On voulait sortir tout le monde. Hors de questions de finir piégés comme des rats.
- Le monde ?

- Oui, villageois et réfugiés de guerre. Les spectres, ils sont entrés en Asgard comme en pays conquis. Ceux qui ont pu, ont fui leur cruauté. Certains sont venus ici se mettre sous la protection d'Odin et de Freyja. On espérait que les guerriers divins ou même Athéna nous viennent en aide et chassent ces monstres mais au lieu de cela... La terre, la terre a explosé...

D'un geste doux, Alrun fit s'élever un cosmos chaleureux. Une aura vivifiante et bienveillante.

- Magicienne ? Guérisseuse...
- Oui, si vous voulez.
- En ce cas, votre aide nous sera encore plus précieuse que je ne le pensais.
- Dites-moi...
- Et bien, il faut argggggggg...


Il laissa échapper encore d'autres gémissements avant de se lever en un geste de courage forçant l'admiration. Alrun esquissa un geste pour l'aider avant de se raviser en croisant l'éclat de son regard. C'était un homme, un combattant, un guerrier fier et valeureux.

- Non, je sais me mettre debout !!! Je porte le sang des vikings et jamais, je ne serai pas un geignard.

Et sur ces paroles remplies de fierté, l'homme bien que très mal en point se mit debout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Flammes vacillantes au cœur des ténèbres... (Libre)   Jeu 17 Nov - 18:08

Ainsi débuta la lente descente vers les recoins les plus sûrs des cavernes. Là où la mer et la roche se rejoignaient à de nombreuses reprises, offrant plus d'une issue salvatrice aux vivants ainsi que la présence d'une source antique. Sans se plaindre une seule fois, l'homme avançait, gémissant à peine. Pourtant, il devait souffrir, bien plus que le chiot qu'il tenait serré tout contre lui. Il suffisait de sentir l'odeur si caractéristique du sang, de la sueur ainsi que d'observer sa démarche parfois incertaine pour s'en rendre compte et pourtant, il ne geignait pas. Impressionnée par une telle bravoure et ne souhaitant guère le mettre mal à l'aise, la jeune femme le suivait sans le moindre mot superflu, toujours escortée de ses deux tigres blancs. De temps à autre, elle lançait quelques salves de cosmos.Autant pour renforcer tout ce qui devait l'être que pour baliser le terrain. Le tout apportant une fraîcheur et une clarté certaines à des lieux autrement plus que lugubres.

Soudain, des échos se firent entendre, aux ouïes des fauves tout d'abord avant d'atteindre celles des humains. Sous le regard stupéfait de l'ancienne dame d'Asgard, des enfants suivis de très près de quelques jeunes adultes apparurent. Une nuée qui avait tout de l'apparition quasi magique après le carnage sans nom dont avait été victime le Royaume d'Asgard. Tant de spontanéité alors que tout danger n'était pas forcément éloigné avait autant de quoi intriguer qu'inquiéter. Jusqu'à ce que la splendide jeune femme ne réalise que seuls des êtres guidés par les envoyés de ce camp pouvaient atteindre ce lieu. Personne d'autre n'aurait pu. D'ailleurs qui sait si elle n'était pas la seule. A peine le temps de plonger dans ses pensées qu'elle en ressortait aussi vite. Il fallait dire que la cacophonie succédant au silence avait de quoi secouer. Autant que les petites mains s’agrippant au pauvre éclaireur.

- Gustaf !!!
- Il est de retour !!!
- Oui, c'est le grand Gustaf !!!
- Il a réussi !!! Regarde, il a réussi.
- Vite, il faut prévenir maman...
- Oh !!! Regardez ! Il nous ramène une Valkyrie.


Tant d'enthousiasmes et de soulagement transparaissaient en ces nombreuses voix, allant de la maladresse d'une toute petite enfant à la bravade d'un tout jeune d'un guerrier venant à peine de muer. De quoi apporter un immense baume au cœur d'Alrun en plus de la certitude qu'elle avait bien fait de se lancer à la recherche des siens. Asgard la terre pouvait être rasée, blessée mais son peuple lui survivait. Sentant tous ces regards posés sur elle, la dévisageant avec intérêt tout en se montrant du doigts les deux puissants fauves, la blanche féline finit par prendre la parole.

- C'est extrêmement flatteur mais plus que l'honneur et surtout la joie que vous m'offrez en me renvoyant mon propre reflet, c'est l'immense bonheur de voir que tant de vies ont pu être épargnées. Tant des nôtres ont pu être sauvés grâce à la sagesse des leurs et la protection des dieux.

Puis, désignant l'homme portant toujours son chiot revêtu de son manteau de cuir.

- A la Sagesse mais aussi au courage d'hommes de la stature de Gustaf, le guerrier représentant Odin avec autant de bravoure que les rois légendaires. Prions les Vanes et les Ases pour avoir poser leurs mains sur le destin de celui qu'ils ont reconnu comme étant un de leurs nombreux bras armés. Lui mais aussi tous ses semblables, hommes et femmes partis chercher de l'aide pour sortir de ces gravas.

Ces paroles avaient fait tomber un silence immense avant que d'autres hommes et surtout femmes venaient vers elle, Gustaf et la petite troupe assemblée. Le temps des explications et de la fin de ce cauchemar pour les survivants ne tarderaient plus à s'achever pour laisser la place à celui de l'espoir et de la renaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Flammes vacillantes au cœur des ténèbres... (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flammes vacillantes au cœur des ténèbres... (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-