RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 La naissance du crocodile [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirusame


Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 62
Armure : Scale du Crocodile

Feuille de Personnage :
HP:
135/135  (135/135)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: La naissance du crocodile [Libre]   Dim 6 Nov - 19:40

En ce jour, Kirusame se réveilla d'une manière totalement normal comme tout les autres jours de sa vie. Il n'avait pas revu Ménélaos depuis la disparition de ce dernier mais quelques années s'était déjà écoulées et l'enfant qui était maintenant presque un adolescent avait eut le temps de sécher ses larmes.

Il avait juste suivit rigoureusement un entrainement tout les jours avec les autres apprentis Marinas et ce pendant les trois dernières années. Il n'avait plus eu non plus de nouvelles d'Ann, celle qu'il pensait être sa mentor car elle arrêta également très vite d'aller le voir.

C'est donc dans la pseudo cruauté de la solitude que Kirusame se forgea un mental plus dur. Il restait bien sur un enfant qui aimait rire et qui était de nature enjoué mais il avait sût gagner en maturité pour évoluer et même si c'était triste, c'était ça la réalité des serviteurs de Poséidon. Il l'avait accepté maintenant.

Enfin, dans tout les cas, c'est aujourd'hui qu'un événement important allait se passer pour le jeune homme alors je vais commencer à narrer ça et arrêter la psychologie.

En effet, il allait recevoir sa scale dans les prochaines heures, lors de son rite de passage.

Le jeune homme allait donc se faire tout beau pour ce fait marquant de sa vie. Il avait énormément travaillé pour ça et avait sué sang et larmes pour obtenir cette armure.

L'heure approchait et le stress montait. Kirusame se montrerait à la hauteur de la confiance qu'on allait lui accorder. Il n'alla même pas jouer avec les poissons et attendit juste calmement dans sa chambre jusqu'au moment voulu.

Il était temps de rejoindre le pilier de l'océan indien pour l'événement tant attendu. La cérémonie allait débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Fatality


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 56
Armure : aucune

MessageSujet: Re: La naissance du crocodile [Libre]   Mer 9 Nov - 18:59

[HRP : j'attends ton mp pour confirmer que ce topic se passe bien avant l'attaque de Pséma, le ton et l'ambiance ne pouvant convenir pour l'après première salve]

En ce jour annonçant la venue, la "naissance" d'un nouveau marina, l'effervescence régnait en maître tout autour du pilier de l'Océan Indien. Mieux encore, la fièvre se propageait du centre qu'était ce pilier sacré vers l'ensemble du domaine placé sous la protection de la scale de Chrysaor. Cela pouvait paraître fou pour un seul et tout jeune apprenti élevé au rang de lieutenant mais les circonstances étaient devenues telles que cela n'avait absolument plus rien d'extraordinaire. Face à l'appauvrissement général pour ne pas dire l'extinction de quasi toute la garde sacrée du grand Poséidon, c'était même plus que compréhensible tant ce nouvel éveil sonnait comme une lueur d'espoir, un renouveau.

Combien de Marinas avaient en effet disparu, corps et biens, sans jamais revenir et combien d'autres n'avaient pas hésité à bafouer le nom de celui qu'ils avaient juré de protéger en revêtant leurs scales ? Nul ne pouvait le savoir vraiment. A croire que comme la mer, les combattants du Royaume Sous-Marin étaient versatiles. Du moins, aux yeux de ceux qui passaient leurs temps à les dénigrer ou les regarder de haut. Pour les gardes, pour les habitants de ce monde unique en son genre où le ciel n'était autre que la mer, la réalité était tout autre. Bien loin de tous ces commérages et vils ragots.

Les marinas avaient essuyé des revers de fortune, soit, mais jamais ils ne s'étaient avoués vaincus. Plus que le chiendent et l'ivraie, ils se redresseraient au moment le plus inattendu. Aussi, ce fut avec une certaine fierté que le représentant du Pilier de l'Océan Indien se prépara pour accueillir au mieux le tout jeune combattant, presque encore un enfant qui s'était éveillé au cosmos, seul sans maître et sans aide avant de se montrer digne de recevoir la fameuse protection.

Paré pour la circonstance d'une version améliorée de la tenue des gardes, presque une toge de grand prêtre, il avait fait déposé la scale sur une roche sacrée composée d'un mélange de de corail, de galets et de perles. Toute la richesse solennelle convenant à ce genre de cérémonie sans tomber dans le trop clinquant. Ainsi, la noblesse, la richesse mais aussi la retenue et la fierté martiales du plus grand des fils du grand Cronos s'exprimaient en cet instant.

De part et d'autres du pilier se tenaient les gardes portant des protections rappelant le Général qu'ils servaient, incarné ou non. Tous muets, ils attendaient debout et droits, formant une véritable haie d'honneur à celui qui allait avancer entre eux et s'incliner face à la scale qui patientait...

Ainsi le temps des réjouissances allaient commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1079
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: La naissance du crocodile [Libre]   Lun 14 Nov - 14:17


Une journée de patrouille, qui aurait pu être banale. Flânant dans les rues, Asya laissait ses pas la porter où bon leurs semblaient, une histoire de confiance. Combien de fois aurait-elle dû écouter ces impressions, quelles qu’elles soient ? Elle ne saurait les compter, mais la jeune femme savait désormais qu’elles ne pouvaient être ignorées. Parce qu’il lui était impossible d’ignorer l’existence d’un risque potentiel, parce qu’il s’agissait là de son devoir, en quelque sorte.

Une brise souleva quelques mèches blanches, les entraînant dans une danse avec ce souffle à l’allure d’une caresse. Mouvement brusquement arrêté par une main, dont les doigts les replacèrent derrière son oreille. Un soupir, constatant que la zone était vide. Combien de Marinas étaient tombés durant ces dernières années ? Combien avaient trahis ? Sans doute trop pour les compter, et Asya devait avouer qu’elle n’en connaissait que très peu, elle qui ne sortait que rarement avec cette armure, cette amie. Sa partenaire. Des temps qui semblaient calmes, en apparence. Mais les soldats de Poséidon étaient forts, et qu’importe ce à quoi ils devront faire face, ils se relèveront. Toujours.

Puis elle sentit quelque chose. D’un geste rapide, la jeune femme tourna la tête en direction des piliers. Sentiment familier. Sans attendre, elle prit la direction de l’endroit sous la protection de Chrysaor, le pilier de l’Océan Indien. Ses sens ne pouvaient la tromper, quelque chose était en train de se produire là-bas. Et elle voulait être présente.

C’était ce que l’on pourrait qualifier de curiosité, bien que cela fasse également office de prudence. Nouveau soupir. Celle qui était autrefois intrépide, une vagabonde, mais aussi à la recherche de sensations fortes avait bien changée en quelques années. Les ravages de l’âge parait-il. Entre vieillesse et vestiges du passé... Mémoire entachée.

C’est perdue dans ses pensées qu’elle arriva jusqu’au territoire de l’Océan Indien. Comme à son habitude, la jeune femme ne portait pas son armure. Peu importe, elle la revêtirait si cela lui était demandé. Lentement, elle releva la tête tandis que ces pas se faisaient plus calmes, mais toujours silencieux. Fâcheuse manie. Néanmoins, elle se sentait respirer de nouveau, constatant qu’il n’y avait là aucune mauvaise onde, en apparence. Au contraire, l’esprit était davantage à la fête.

Un peu plus loin se trouvaient des hommes, probablement des gardes. C’était en tout cas ce que lui dictaient ses yeux dont les pupilles ne captaient qu’une vague forme. Un roulement, et ils dérivèrent vers cette haie d’honneur où se trouvait, à son extrémité, le représentant du pilier qui déposait celle qui semblait être la Scale du crocodile. Soupir silencieux. Rassurée, elle se plaça en retrait afin de ne pas déranger. En ce jour, la venue de l’un des leurs était célébrée. Mais ce n’était pas tout, un nouveau lien était en phase d’être créée : celle entre un homme et son armure.

S’arrêtant finalement, elle remonta le vieux tissu qui trônait autour de son cou jusqu’à son nez, maintenant sa position avec quelques doigts. Aujourd’hui, elle ne serait qu’une spectatrice. Le témoin de cette nouvelle union. De cette naissance : celle d’un nouveau Marinas.


[HRP : Je m'invite en tant que Capitaine de Circé puisque le RP se passe avant l'attaque]


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La naissance du crocodile [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La naissance du crocodile [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Pillier de l'Océan Indien-