RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Ven 13 Jan - 13:40

==> DQI - Plage

Le Bélier Noir sortit du passage créé par le Chevalier Noir des Gémeaux, en plein cœur du volcan, sur une terrasse naturelle donnant sur le magma en fusion en contrebas. Sans mot dire, le Chevalier déchu s’avança sur le rebord de la terrasse et leva Balmung vers les cieux.

« Aujourd’hui est un grand jour. Le jour où l’homme devient plus puissant que trois Olympiens réunis. »

Le magma du volcan se mit à bouillir alors que l’homme élevait son cosmos à son paroxysme. Une colonne de feu s’éleva du magma pour venir fusionner avec Pséma. Alliant la puissance du volcan à celle de Balmung, le Chevalier Noir leva la lame vers le ciel. De l’épée se créa une colonne d’énergie blanche et rouge, qui s’en alla frapper le dôme des Dieux.

Ce dernier se mit à trembler. Du point d’impact se créèrent des craquelures sur sa surface d’énergie habituellement uniformément dorée. La puissance de l’Olympe faiblit.

Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 295
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Ven 3 Mar - 21:07

HRP a écrit:
Ce Post a été écrit en une fois pour le Volcan. Mais pour plus de clarté, j'ai posté la première partie aux Forges, pour signifier mon départ après les 72h.
Et ici je vous remet en Spoiler le-dit Post pour introduction à mon arrivée au volcan

Citation :
Spoiler:
 

Arrow Forges Noires
"Désolé, Chevalier du Cancer. Mais il n'y aura pas d'autrefois"

Sur ces dernières paroles, le Khan faisant flotter sa cape de loup au vent, bondit sur les marches qui le conduisirent jusqu'au Volcan.

Là-haut, l'air était vicié, imprégné de souffre et d'autres gaz mortels. La chaleur était insupportable, voire mortel pour le commun des mortels. Mais le Mongol n'était pas un simple mortel. L'ancien porteur de la God-Rob de Beta était un habitué des conditions extrêmes. Sa maîtrise des éléments en étaient la preuve.

Là haut dans le ciel, il parvint à entendre son Faucon Gobi.

- Gobi?! Mon ami tu es là! Vivant!...Je te comprends, fidèle compagnon. Tu te tiens à l'écart de ces vapeurs nocives, et tu fais bien -

Un sourire accompagnait le Dressuer de Faucons. Savoir son fidèle ami présent le rassurait.

Le Khan s'avança assez rapidement, poussant en arrière sa lourde cape de loup. Il voyait Pséma devant, en possession de Balmung. Le Black Saint s'évertuait à défaire le dôme placé par les dieux pour le contenir.
Quelque part, Apeï se revoyait en lui. Mais c'était bien avant qu'il revoit son point de vue. Le Mongol aussi avait jadis crié sa haine envers les divinités...c'était avant qu'il ne comprenne.

Il était le premier sur les lieux, et ne pouvait s'empêcher de repenser aux victimes de ce fou de pséma. La rage au coeur, il ouvrit le dialogue.


"Enfant de chienne, ton heure de gloire est finie! Je suis ici en avant-garde de ceux qui viennent mettre un terme à tes agissements. Crois-moi, il fût un temps où je me serais bien vu à ta place...méprisant les dieux. Mais sans le savoir, ni même le vouloir, tu m'a ouvert les yeux, Chevalier du Bélier Noir. Ton crime sur les Ases et la Terre d'Asgard ont été pour moi le déclencheur. Et un Général de Poséidon m'a ouvert les yeux!"

Apeï fronça les sourcils, serra les dents et les poings prêt à en découdre avec le vilain. Il l'invectiva encore, profitant de son statut d'Eclaireur.

"Il ne tiendrait qu'à moi, je me chargerais bien volontiers de te réduire moi-même en cendres! Mais j'ai fait une promesse: celle de voir le Trident de Poséidon planté dans ton coeur! Aussi savoure tes derniers instants, vil pourceau!"

Le Khan jeta sa cape une nouvelle fois en arrière, prêt à en découdre, car il savait qu'une autre menace planait en ce lieux.


Dernière édition par Apeï le Ven 3 Mar - 21:21, édité 1 fois (Raison : J'ai perdu une partie de mon texte à vouloir faire deux Posts! 2 Paragraphes!!! lol)
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Lun 6 Mar - 23:54

-> Les Forges Noires

Les remarques d’Asya à mon égard concernant mon idée de détruire la forge passèrent bien au-dessus de moi. Bien entendu je n’étais pas celui qui allait rester planté ici à effectuer cette besogne, loin de moi cette idée complètement stupide. Ma mission était bien plus importante que la destruction de ce lieu infâme. Un simple regard jeté en sa direction suivi d’un soupir mirent fin à cet échange. Ce n’est que peu de temps après que je sentis la présence d’un chevalier noir… quelque peu différent des autres. Son cosmos semblait surpasser celui de ses compagnons que j’avais croisé plus bas mais son armure était semblable. C’était la personne à l’intérieur de cet amas de fer qui possédait une puissance qui ne laissait personne indifférent. Même son armure ne semblait être là que pour faire bonne mesure et non pas pour lui donner la puissance qu’il possédait. Il échangea quelques mots avec nous avant de nous pointer moi et le Kraken de son épée majestueuse. Par réflexe, je plaçais le bâton dont j’avais la garde devant moi, prêt à repousser une attaque qui me viserait mais il en fut tout autrement.

Ressentant une nouvelle fois ce froid qui accompagnait mon confrère du Verseau, j’affichais un sourire presque sournois sous les yeux du Capricorne noir. Relâchant la pression qui m’avait envahi quelques secondes plus tôt, je baissais ma garde et regardais Caleb du Verseau arriver dans son armure luisante. Ce fut lui qui répondit au chevalier noir. De sa prestance et de sa volonté, il se mit entre moi et mon adversaire souhaitant prendre une nouvelle fois ma place me permettant de continuer ma route. Je lui rendis son sourire et alla même jusqu’à poser ma main sur l’épaulette dorée qui le recouvrait lui signifiant ma gratitude une seconde fois.

- Merci, cette bataille est presque terminée, retrouvons nous après la défaite de Pséma !

Sur ces paroles, je repris ma route, laissant Caleb affronter cet adversaire qui semblait redoutable tout comme son alliée portant l’armure du Cancer noir qui défiait deux spectres que j’avais déjà croisé sur la plage, notamment cet homme immense.
Je traversais donc les forges, l’esprit plus ou moins tranquille mais toutefois me questionnant sur l’ultime affrontement qui allait se jouer sous peu. Je marchais à une vitesse normale, Asya et Charis n’étaient pas encore sur place, seul cet homme qui avait combattu aux côtés d’Asya se trouvait au volcan. Chaque pas laissait échapper un bruit sourd. Je marchais peut-être vers ma mort. J’en étais conscient…mais ce dont j’étais encore plus conscient était que je ne pouvais pas laisser Pséma continuer à défier nos dieux. Il n’en avait que trop fait et sa fin était désormais proche. Nous avions tous (ou presque), fait preuve de considération pour mener à bien cette bataille et nous étions presque à la fin de celle-ci.

Sans m’en rendre compte, j’atteignis le volcan. Cette chaleur torride me prit immédiatement à la gorge. Il faisait chaud, très chaud. Cette fournaise grognait, l’atmosphère était teintée de rouge mêlé à des cendres pouvant s’avérer toxiques et à des émulsions étranges. Le sol vibrait sous mes pieds tandis que je rejoignais mon seul allié présent en cet endroit. Je me plaçais à ses côtés et c’est là que je vis notre ennemi commun à tous. Pséma ! Cet être abominable qui, quelques heures plus tôt m’avait infligé une défaite des plus cuisantes. Il se tenait là, mêlant la puissance de l’épée qu’il avait dérobée et celle du volcan et s’évertuant à détruire le dôme que les dieux tentaient de maintenir. C’en était trop.

Empoignant le bâton de ma déesse, je le tendis en direction de cet imposteur et libérais un rayon doré qui alla directement entrer en contact avec lui. L’avais-je frappé ? Je ne le savais pas mais j’étais maintenant sûr qu’il savait que l’un des hérauts des dieux était présent. Peut-être porterait-il maintenant son attention sur moi et non sur ce dôme. Pséma n’était cependant pas seul, je sentais la présence d’un autre, il s’agissait certainement du chevalier noir des Gémeaux, celui qui était venu à sa rescousse lorsque tous s’étaient mis à l’attaquer sur la plage. Probablement qu’à nous deux seuls, nous ne ferions clairement pas le poids face à eux mais nous ne pouvions plus reculer, c’était là et maintenant que se jouerait le dénouement de cette bataille… mais manquaient à l’appel deux de ses acteurs principaux. Ils devaient se hâter désormais !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1077
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Ven 10 Mar - 23:17

Précédemment : Les temples

Ainsi, cette personne était devenue Saint. Curieux hasard qui les ramenait aujourd’hui dans une direction proche et pourtant si éloignée à la fois. Deux combattants, deux éveillés, deux alliés durant un temps. Mais un temps qui ne durerait probablement pas. Ainsi allait la vie, et son cycle qui ne saurait être remis en question par les hommes. Asya avait donc quittée la forge, laissant cette curieuse femme des glaces combattre celui qui avait sans doute été un partenaire, si l’on en croyait l’armure qu’ils revêtaient l’un l’autre. Le temps n’était cependant pas aux questionnements, parce qu’ils approchaient enfin de ce but fixé par les Dieux, fixé par leurs propres souvenirs de ceux qui ont disparu. Par leur propre haine, sans doute, également. Et Pséma n’était pas loin, fracassant toujours un peu plus le dôme. Une protection dont on ne saurait combien de temps il tiendrait encore. C’était pour cela aussi, qu’il fallait faire vite.

Une épreuve qu’il restait à affronter, et qui n’était pas des moindres. Parce qu’ils avaient déjà eu un avant-gout de la puissance de cet homme qui se prenait pour un Dieu. Parce que la Scale du Kraken même s’en souvenait. Une main se posa alors sur celle-ci, frôlant du doigt les quelques marques laissées par la collision brutale avec le dôme. Heureusement qu’il était là, ce partenaire. Oui, heureusement. Fidèle ami. Et sans doute la sensation qu’ils pourraient y rester avait fait surface un bref instant. Mais là n’était pas sa priorité. Car le devoir passait avant cela, actuellement. Probablement la haine était-elle trop forte également. Un jour peut-être sera-t-elle apaisée. Le jour où il ne sera plus de ce Monde. Et sans doute passerait-elle à autre chose, une fois la vengeance accomplie, une fois l’ordre des choses rétablis.

Et, sans réellement s’en rendre compte, la jeune femme arriva au Volcan. Ultime destination, bercée entre la chaleur et l’ombre. Parce que c’était cela, qui l’avait fait réagir à l’emplacement : ce dégagement incroyable de chaleur. Une température bien trop élevée pour une enfant des neiges qu’elle était. Pour une créature glaciale qu’elle représentait. Puis, il y eu un regard, observant les alentours à la recherche de têtes connues, inconnues, alliés, ennemis. Une silhouette qu’elle attribua au Dresseur de Faucon, tant il était reconnaissable par ses formes. Et, non loin de lui se trouvait le Sagittaire, cet homme qui lui donnait un sentiment de déjà-vu. Souvenirs brouillés.

Elle s’approcha alors, jusqu’à tendre une main en direction du guerrier des Steppes, préservant néanmoins une certaine prudence au regard des bribes de souvenirs qu’il lui restait de son rapport avec les femmes. Un message qui se dévoilait clairement, sans le moindre besoin de prendre la parole. Oui, ils le réduiront à néant. Assurément. L’échec n’était pas permis. Aussi, la blanche observa l’homme d’Or empoigner le bâton d’Athéna la sage afin de frapper le ciel de sa lumière. Un coup d’œil sur le black saint, dont elle ne saurait affirmer s’il avait été touché ou non. Alors, elle fit de même, et resserra sa prise sur le Trident confié par Poséidon, afin d’user de ses capacités pour espérer toucher l’ennemi. Maintes fois, au début de ce conflit, la jeune femme avait refusé de l’utiliser, par crainte qu’il se brise sous le choc. Mais désormais, la place n’était plus aux appréhensions, mais à l’action. Il n’y avait plus à hésiter.

Et c’est ainsi qu’en silence, elle joint son attaque à la sienne. Et peut-être que, de cette manière, il cesserait son acharnement sur le dôme, lui permettant d’être actifs plus longtemps. Le temps que le dernier porteur d’artéfact arrive : le représentant des Spectres.

Asya L. a écrit:
Tout comme Shizuo, Asya utilise le Trident pour frapper Pséma. Solidarité Razz


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Ombre


Black Saint
avatar

Messages : 8
Armure : Gémeaux

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Sam 11 Mar - 12:26

L'ombre regardait Pséma continuer son oeuvre à vouloir briser ce dôme créé par les dieux. La puissance de Balmung n'était pas de l'ordre des mortels et pourtant ce fut l'un d'eux qui l'utilisa sans peine. C'est même grâce à ses pouvoirs qu'il avait pu booster la troupe des douzes chevaliers noirs dont certains furent choisi par l'ombre elle-même ! Oui, l'ombre était le bras droit du chevalier noir mais contrairement aux autres chevaliers noirs, il n'avait obtenu aucune aide de Balmung. Il n'en avait pas besoin, sa puissance, il l'avait acquise longtemps jadis, du temps ou les spectres se battaient contre les saints au sanctuaire même. Les roulages du destin se mirent tout doucement en place. Son alliance avec Pséma mais aussi ce pacte entre eux deux. C'est alors qu'il sentit non loin l'arrivée de l'un des sauveurs de l'humanité. Il portait une cape et n'hésita pas à porter de sales paroles à son coéquipier. Un léger rictus apparut au coin du visage spectrale du chevalier noir des Gémeaux. Que pourrait faire un seul homme face à Pséma ? Mais alors s'en suit un autre cosmos, doré cette fois, le sagittaire arriva enfin, l'un des hérauts choisi par Athéna herself. Pour le moment le saint n'avait pas montré grande vaillance quand il fut arrivé sur Death Queen Island. Si d'autres chevaliers au cosmos assez impressionnant ne seraient pas arrivés, ce chevalier d'or n'aurait rien pu faire sans parler des deux autres élus... Malgré cela, le chevalier d'or était parvenu jusqu'ici sans mal apparemment, il n'avait pas dû être attaqué par l'un des dix autres chevaliers d'or noirs restant. Peu importe, il était là, lui. Le Gémeau noir fut attiré alors par une lumière dorée, en effet, le sagittaire voulut stopper Pséma d'une décharge de cosmos avec le bâton de sa déesse. C'était sans compter sur l'arrivée d'une jeune femme aux cheveux blancs qui sans mots dire utilisa le trident du dieu des mers et des océans : Poséidon. Sans plus attendre, l'ombre se plaça entre eux deux. Son cosmos noir augmenta de manière irrationnelle atteignant un niveau égale à celui des dieux. La lumière noire s'intensifia tellement qu'elle avala celle du sceptre et du trident disparaissant comme ci de rien était devant le gigantesque mur d'ombre qui protégeait le chevalier noir du Bélier. Les ennemis pouvaient constater qu'une ombre encore plus noire que le mur apparaissait derrière le mur nouvellement créé et toujours actif absorbant le peu de lumière aux alentours. Ce qui ressemblait à une bouche apparut alors dans le casque noir et commença à leur parler. La voix était familière mais avec des intonations plus graves et leur parlait.

"Bande de larves, vous ne comprenez donc pas ? Ce n'est pas ainsi que vous pourrez nous vaincre !"


Le mur d'ombre prit une hauteur vertigineuse ne pouvant donc pas donner l'opportunité de pouvoir passer au dessus et ce malgré les ailes du chevalier d'or.

"Seules la combinaison de vos trois attaques réunies avec vos artefact pourrait traverser ce mur..."


D'un coup de paume de la main vers l'avant, il repoussa les trois guerriers en face de lui, la force était prodigieuse et seulement avec le mouvement de sa main. Seules ses trois armes divines lancées au même moment pourrait le traverser mais autre chose le pourrait... Il sentait sa présence, il n'était plus si loin désormais, Dieu seul sait qu'il attendait ce moment depuis des lustres de pouvoir se venger de son affront et d'enfin récupérer ce qu'il lui appartenait et ce depuis sa naissance !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 295
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Sam 11 Mar - 12:40

Il ne fallut guère longtemps pour qu'apparaissent enfin les Héraults choisis par les dieux pour porter leurs armes de prédilection, et les utiliser contre Pséma du Bélier, l'homme qui voulait défier les dieux.


"Comme je l'avais annoncer! Les deux premiers sont là, et le troisième est tout proche! Le glas de ta défaite est sur le point de sonner."


Et en effet le premier à suivre les traces du Faucon des Steppes fut le Saint du Sagittaire porteur du scèptre d'Athéna. Pour l'avoir observer sur la plage, Apeï savait que cet homme était déterminé. A l'aide de son artefact, il frappa le détenteur de l'épée de Balmung.



Derrière ses pas, la Générale du Kraken, porteuse du Trident de Poséidon. Une femme brave et courageuse. Ressemblant à nulle autre. Celle qui avait combattu avec les honneurs au côté du Mongol s'approcha de lui, tendant la main. Un signe d'amitié...ou plus exactement une alliance nouvelle impossible à briser.


Apeï n'était d'ordinaire pas très à l'aise avec les femmes entreprenantes, puisqu'il voyait leurs places au foyer à s'occuper des enfants et de la maisonnée. Aussi il avait pour habitude d'ignorer les femelles de son espèces qui ne se soumettaient pas volontairement comme elles le devaient.


Mais pour ce qui était de la Générale, les choses étaient tout autres. De se deux mains, il entoura celle qu'Asya lui tendait. Cette femme était pour lui plus un Compagnon d'armes une Guerrière chevronnée qui n'avait pas à prouver sa valeur au combat: Apeï voyait en Asya, Générale du Kraken, un ami, un alliée!


"J'ais confiance en toi! Tu ne me décevras pas, j'en ai l'intime conviction. Tu es plus que cette simple femme portant cette armure: Tu es un Guerrier courageux choisi judicieusement par Poséidon lui-même pour planté ce Trident dans cette créature infâme...Va! Fidèle compagnon d'arme, je te soutiens!"


Faire des compliments n'étaient pas son fort. Le Chasseur avait plus l'habitude de donner des ordres.
La Kraken relâchant les mains d'Apeï se tourna vers Pséma, aux côtés de Shizuo, et lança à son tour une vive attaque à l'aide de son Trident.


Apeï quant-à lui observa une nouvelle fois les lieux. Il cherchait la présence du Gémeaux Noirs, se méfiant d'une attaque sournoise.


Dans le même temps, il ressentait les deux combats faire rage à la Forge, ainsi que le Cosmos de la porteuse de l'épée d'Hadès qui approchait.


"Comme je le disais, pour toi c'en est finis, Pséma du Bélier! Et pour moi, l'heure est venue où tout recommence...Asgard sera vengé, ainsi que les nombreuses victimes qui ont eu à souffrir de ta folie!"

Sur ces dernières paroles, et alors que le Faucon des Steppes avait oublié le Gémeaux Noir, ce dernier fit son apparition faisant front à l'attaque combinée des deux premiers élus. Un mur de force noire vint engloutir le premier assaut, et Ombre le Black Saint se tint là comme protecteur et ultime rempart avant Pséma.

Mais pour le vaincre, il faudrait encore la puissance d'Hadès...qui ne tarderait pas.

Et au même titre que les deux élus, le Khan fût violemment repoussé vers l'arrière


Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Dim 12 Mar - 17:26

Arrow Forges Noires


Le chemin vers le volcan s’ouvrait devant moi, de nombreux combats avaient lieux autour de moi. Je ne doutais pas de la foi de tous ceux qui œuvraient pour nous permettre, moi et les deux autres héros, choisit par nos Seigneurs, d’avancer vers Pséma et le combat final. Les envoyés d’Athéna et de Poséidon me devançaient comme, d’autres combattants. Le temps nous étant compté, je ne pouvais pas me permettre de m’attarder plus que nécessaire. Je levai les yeux vers le bouclier qui peu à peu montrait des signes de rupture. Que se passerait-il, si ce dernier venait à rompre ? Je ne désirais pas vraiment le découvrir. Lorsque je finis par rejoindre le volcan, je ressentis la puissance des cosmos que dégageai le Saint du Sagittaire et le Général de Poséidon. Tous deux avaient décidé de frapper Pséma, surement pour l’empêcher de continuer son attaque sur le bouclier dressé par nos Seigneurs.

Malheureusement, il restait encore un adversaire, un Black Saint celui des Gémeaux. Son apparence me semblait différente de celle des autres serviteurs du porteur de l’épée volée dans les terres gelées d’Asgard. C’est alors qui nous démontra sa puissance, neutralisant l’attaque combinée des combattants déjà présents. Un mur de ténèbres s’était dressé, absorbant la puissance dégagée par les protagonistes présents. Puis il prit la parole, ses mots étaient pleins de mépris pour la tentative avortée. Devant sa puissance, je ne pus m’empêcher de marquer une pause. Devant nous se tenait un adversaire dont la puissance égalait celle d’un Dieu, comment cela pouvait-il être possible. Pséma utilisait un artefact, une arme divine pour cela, mais lui, qui était-il ?


… « Il semblerait qu’un adversaire des plus puissants se tienne devant nous » …

Je ressentais à la fois une légère inquiétude, mais aussi une nervosité, que je n’avais plus ressentie depuis bien longtemps, à une époque où je n’étais qu’une combattante anonyme distrayant de riches ottomans, dans des arènes souterraines. Un sourire apparut sur mon visage, j’allais enfin pouvoir satisfaire mon désir de destruction. Même ma Surplis semblait répondre à ce désir, réagissant à mon état d’esprit. Mon poing se serra sur la garde de l’épée de mon Seigneur, inconsciemment ou non je savais avoir besoin de son soutien pour le combat à venir. Rejoignant mes trois camarades, dont un guerrier indépendant, je me tins à leurs côtés. Ce fut d’une voix assurée, emplie d’un désir de combat que je m’adressai à celui qui se tenait devant nous, nous empêchant d’atteindre notre cible.

… « Compte tu, t’interposer entre nous et celui que tu sers ou l’éclipser comme tu l’as déjà fait sur la plage ? » …

Il semblait attendre quelque chose ou quelqu’un, du moins c’était ce que son attitude me laissait penser. Si je voyais juste, qu’est-ce que cela pouvait être ?
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Dim 12 Mar - 19:59

Ainsi donc il s’était montré. Le dernier chevalier noir à la botte de Pséma avait surgi de son ombre afin de protéger son maître. Ils avaient été bien dressés ces chiens de garde mais pour notre plus grand désarroi. J’avais porté mon attaque et je vis Asya arriver au même moment, m’imitant dans l’espoir de pouvoir arrêter Pséma. Sans succès. Il nous manquait cruellement la puissance d’Hadès et croyez-moi qu’admettre ceci est une réelle souffrance pour moi. Mais c’était un fait, nous avions besoin de la puissance de Charis, que faisait-elle ?

Le chevalier noir des Gémeaux avait créé grâce à son immense pouvoir une barrière entre nous et Pséma, une barrière qui semblait infranchissable d’après les dires de son créateur. Il me semblait bien trop présomptueux ce chevalier noir, bien plus que tous les autres que nous avions croisé avant de parvenir à ce maudit volcan. Je regardais vers le ciel, ce mur sombre montait si haut dans le ciel qu’il semblait même passer au-delà de la barrière, le rendant réellement infranchissable par la voie aérienne. Bon sang, ces Gémeaux noirs étaient pleins de ressources. C’est alors qu’il nous adressa la parole… mon regard se porta vers le mur derrière lequel je pouvais apercevoir une ombre encore plus noire que le mur lui-même. Sa voix, agaçante parvint à nos oreilles mais je ne l’écoutai que lorsqu’il affirma que seule la puissance de nos trois artefacts pourrait détruire son mur. Avait-il perdu la raison pour nous révéler une telle chose ? De toute façon, à l’heure actuelle, nous ne pouvions plus retenir notre puissance, si près du but.

C’est juste après qu’il ait prononcé ces paroles qui iraient sans doute contre lui, qu’il nous repoussa d’un simple geste de la main. Je fus si surpris de la puissance qu’il dégageait que je dus m’aider de mes ailes afin d’arrêter ce puissant mouvement de recul qu’il venait de nous imposer. Mon regard se porta directement sur Asya. Son précédent combat l’avait peut-être fatigué mais nous avions besoin de son aide pour affronter ces adversaires.

- Rien de casser, générale ?

Sa réponse n’était pas encore parvenue à moi que je sentis enfin le cosmos de Charis passer les Forges et nous rejoindre dans la foulée. Elle portait fièrement l’épée de son souverain et son surplis sombre qui ne sied à personne d’autre qu’à elle. Enfin satisfait de nous retrouver tous les trois comme sur la plage au début de cette longue et épuisante bataille, j’affichais maintenant un sourire que rien ne saurait effacer à l’heure actuelle.

- Enfin, te voilà. Nous avons perdu assez de temps comme ça, déchaînons la puissance des artefacts contre cette barrière qui protège Pséma. Allons-y !

Je m’avançais de quelques pas en direction de la barrière, gardant toutefois une bonne distance de sécurité afin de ne pas tomber dans un nouveau piège. Je renforçais ma poigne sur niké tandis que je passais non loin du seul de nos alliés présent avec nous dans cette fournaise. Je n’avais aucunement le droit de lui donner des ordres mais sa présence était toute aussi décisive que la nôtre à cet instant.

- Chevalier, j’ignore ton nom mais je connais ta bravoure pour avoir affronter un chevalier noir aux côtés d’Asya. Je ne peux te commander mais ta présence est une bénédiction pour nous en ces lieux. Pourras-tu, une fois cette barrière brisée, retenir un maximum de temps ce chevalier des Gémeaux afin que nous puissions arrêter le déchaînement de Pséma contre la barrière ?

Je savais pertinemment que la puissance des Gémeaux noirs était titanesque mais nous n’avions d’autres choix que de nous en remettre à ce brave chevalier, certainement ami d’Asya à l’heure qu’il est. Je continuais de quelques pas avant de lever une nouvelle fois le sceptre divin d’Athéna en direction de la sombre barrière qui se briserait sous peu. Mon cosmos s’envola, une aura dorée m’entoura moi et le sceptre. Ce dernier scintilla avant de laisser éclater la puissance divine qu’il renfermait en direction de mur qui ne vacilla pas le moins du monde.

* Aller, Asya, Charis, j’ai besoin de votre force…*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1077
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Dim 12 Mar - 20:28

Et le deuxième ennemi attendu apparut alors. Un adversaire de taille, auquel il était préférable de ne pas se frotter en état. Il ne s’agissait pas là d’une quelconque crainte à son égard. Simplement, l’affrontement contre Pséma les attendaient, et ils ne pouvaient dès lors pas se permettre de perdre du temps supplémentaire avec lui, tandis que l’autre continuait de fracasser le dôme un peu plus à chaque nouvelle minute. Une attaque combinée avec le Sagittaire, qui n’avait pas eu grand effet. En effet, il avait suffi que cette lumière noire naisse de nouveau pour bloquer toute offensive de leur part. Un mur robuste, infiniment plus que cette défense de glace que la jeune femme créait parfois pour se protéger des attaques. Et pourtant, elle demeurait persuadée que l’homme n’était pas impossible à abattre. Parce que, même s’ils se croyaient être des Dieux, ils n’étaient rien de plus que des hommes. De faibles hommes dans un monde bien trop immense pour eux. Et c’était précisément pour cette raison qu’ils perdraient cette guerre. Parce qu’ils s’étaient perdus eux – même, tandis que les alliés avaient un but. Tandis qu’elle avait donné cette parole et cet espoir au guerrier des steppes, qui semblait avoir changé sa vision des choses à son sujet. Des paroles qui avaient d’ailleurs été accueillis par un certain sourire, dans un mélange de chaleur et de nostalgie, sans réellement comprendre elle-même la raison de ces sentiments.

Puis il y eut ces quelques paroles, qui avaient trahi par elles-mêmes leurs hypothèses silencieusement posées dans l’esprit, avant que cette main ne repousse chacun d’eux plus loin. Une énergie puissante provenant d’une main, mais qui n’avait rien de comparable avec ce que la jeune femme avait pris durant son altercation avec le Bélier Noir. Une fatigue perceptible sur le visage de la blanche, d’où il restait quelques traces rouges provenant du fracas contre le dôme. Une douleur, une fatigue bien ignorée par la première concernée. Un regard vers cette voix qui semblait s’adressé à elle, dévoilant une armure aux ailes déployées. A moins que sa vue ne lui fasse faux bond de plus belle.

« Tout vas bien, Chevalier. Concentrons-nous plutôt sur eux. » Affirma-t-elle simplement.

Une nouvelle énergie fût alors ressentie, approchant du volcan. L’une de celles qui étaient à la Forge un peu plus tôt. Un faible sourire se dessina alors sur son visage. Oui, la représentante des Spectres était désormais présente, elle aussi. Et maintenant, les festivités allaient pouvoir débuter sérieusement.

« Bien, maintenant que nous sommes tous là, et que cet imbécile s’est vendu tout seul en validant notre hypothèse concernant la nécessité d’utiliser les trois artefacts pour les détruire, on sait ce qu’il nous reste à faire. » Un hochement de tête « Allons-y » Puis elle se retourna brièvement vers le guerrier des Steppes. « Dresseur de faucon, on compte sur toi. De notre côté, on s’occupe de réduire ce Bélier Noir au néant. Bientôt, il ne sera plus de ce monde » Et nous aurons vengé nos morts.

Sur ces paroles, elle fit quelques pas, afin de suivre le Sagittaire d’Or qui s’approcha de quelques mètres. Pas nombreux, mais suffisant. Aussi, elle l’observa tandis que le sceptre d’Athéna se levait en direction de cette barrière noire. Des paroles qui n’avaient nul besoin d’être prononcées. Ainsi, elle se positionna à ses côtés et, resserrant sa prise sur le manche du trident, le fit frapper le sol durement. Et, à ce même instant, une aura glaciale se dégagea sur la zone, tandis qu’un vent accompagnant quelques flocons commencèrent à apparaître, devenant poussière d’eau une fois sur le sol. Une aura qui l’entourait, une puissance bien différente de la sienne. Une puissance qui se dirigea vers ce mur sans la moindre hésitation.

Et, avec lui, la naissance du brouillard Arctique.

Asya a écrit:
Asya fait la même chose que Shizuo, haha. Bon, désolée. Mon petit brouillard est de retour haha !
A toi Charis Razz


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mar 14 Mar - 11:29

Je devais reconnaitre que les deux héros, choisis par leur Seigneur valaient la peine. Même si ma préférence allait plus vers le Général de Poseidon, que le Saint à l’armure doré. Il fallait dire qu’il me restait en mémoire les paroles que mon Seigneur avait adressées à ce dernier, mais le temps n’était pas à ces réflexions. De plus tout mon être, appelait au combat, réclamer ce dernier, sentant le cosmos des deux héros se déployer, je ne pouvais pas rester inactive. Si la lumière que dégageait le Saint d’Athéna pouvait être désagréable, elle n’était rien à côté du blizzard que créa le Général de Poséidon. Vous pouvez trouver cela amusant, mais moi un Spectre, j’avais vraiment en horreur le froid et tout ce qui l’accompagnait. Mais trêve de plaintes, puisant dans la nature de mon âme, je libérais à mon tour mon cosmos, l’unifiant à celui qui se trouvait dans l’arme de mon Seigneur et Maitre. Certains, ne voyaient que ténèbres et malveillance dans ce dernier, alors que j’y puisais réconfort et assurance. A cet instant, toute ma puissance, mon désir de détruire, d’écraser, se mettait au service de ce dernier. J’étais à cet instant l’incarnation de sa volonté, de son désir, de purger le monde de ce fou prétentieux et de tous ses alliés. Rejoignant ceux aux côtés desquels j’allais devoir combattre, je réalisai quelques mouvements, fendant l’air glacé qui s’étendait autour de moi, à l’aide de la lourde épée qui m’avait été confiée. Chaque mouvement laissait derrière lui, comme suspendu dans l’éther, une trace de ce cosmos, qui allait frappait ce mur qui nous tenait éloigné de notre proie. Puis joignant le geste, à la volonté, je portai mon attaque, la synchronisant sur celle de mes alliés. Nourrissant de mon cosmos, celui dont mon Seigneur avait imprégner son arme, j’ajoutais sa puissance à celle des deux autres artefacts. Nulles paroles, regards, ne me détournèrent de mon objectif. Je n’avais que faire de la présence du guerrier des Steppes, une seule chose attirait toute mon attention, focalisait mon esprit, la libération de ma frustration, mon désir d’écraser et de détruire toutes choses au nom de mon Seigneur et Maitre. Lui seul, pouvait être le maitre de ce monde, lui seul était digne de régner sur ce dernier. Ce n’était pas un usurpateur qui priverait le Seigneur Hadès de ce qui lui revenait de droit. Je briserais tous murs qui se dresseraient entre moi et mon devoir. Voilà ce qui disait mon âme, ce dont mon cosmos était nourrit, je mettais toujours ma vie en jeu, lorsque je servais mon Maitre et cette fois-ci, il en était de même.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 295
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mer 15 Mar - 21:54

La puissante vague d'énergie du Gémeaux Noir n'avait que d'égale sa fourberie. Longtemps il s'était caché attendant le moment propice pour ériger son Mur Noir; Une muraille Cosmique ayant pour unique but celui de laisser Pséma du Bélier Noir continuer d'ébranler le dôme érigé par les dieux. Et  avec l'aide de Balmung, l'homme qui défiait les divinités pourrait bien y arriver.

Tandis que le puissant chasseur et Guerrier des Steppes se relevait, un cosmos nouveau en ces lieux, lui fit arborer un rictus sur son visage. un sourire qui semblait vouloir dire "cette fois, c'en est finis de toi!".

Le Spectre du Béhémoth, le troisième élu, venait de rejoindre le volcan portant fièrement l'épée de son maître Hadès. Le temps lui permit d'observer la situation et les protagonistes présents en ces lieux.

Le Saint du Sagittaire fût le premier à réagir.
- Chevalier, j’ignore ton nom mais je connais ta bravoure pour avoir affronter un chevalier noir aux côtés d’Asya. Je ne peux te commander mais ta présence est une bénédiction pour nous en ces lieux. Pourras-tu, une fois cette barrière brisée, retenir un maximum de temps ce chevalier des Gémeaux afin que nous puissions arrêter le déchaînement de Pséma contre la barrière ?

Et usant de l'Artefact que lui avait légué Athéna, il lança le premier assaut contre le Mur du Gémeaux noir.

"Pour l'heure, et pour toi, ce sera Apeï! Et oui! J'accomplirais celà! Moi vivant en ces lieux, je gages ma vie que ces deux chevaliers noirs iront rejoindre leurs frères morts aux combats...comme le Sagittaire Noir que la Générale du Kraken et moi avons défait."

Asya emboita tout naturellement le pas. Elle usa à son tour du Trident, tout comme l'avait fait auparavant Shizuo du Sagittaire avec le Scèptre d'Athéna. L'objectif étant de réduire à néant le Mur d'Ombre.

Bien que concentrée, la générale n'en oublia pas son partenaire contre Revy:

« Dresseur de faucon, on compte sur toi. De notre côté, on s’occupe de réduire ce Bélier Noir au néant. Bientôt, il ne sera plus de ce monde »

A son tour, elle usa du Trident de Poséidon pour accompagner l'attaque du Sagittaire d'Athéna.

"Sa mort est une évidence pour moi! Je sais que vous n'échouerez pas...Et même si le pire devait arriver, j'irais moi-même achever cette mission: Tuer Pséma du Bélier! ...Et s'il me faut m'occuper auparavant de son acolyte du Gémeaux, afin de vous laisser le champ libre, alors...au prix de ma vie je le ferais!"


Le Spectre du Béhémoth sans plus attendre s'allia à ses deux autres partenaires pour faire tomber ce mur devant mener à Pséma. Apeï, et comme il l'avait promis, resta en soutien prêt à intervenir au cas où les choses tourneraient mal.



Dernière édition par Apeï le Mer 15 Mar - 22:07, édité 2 fois (Raison : Mise en page, comme d'hab)
Revenir en haut Aller en bas
Ombre


Black Saint
avatar

Messages : 8
Armure : Gémeaux

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Dim 19 Mar - 22:34

"Cet imbécile ? FUHA! HA! HA! HA! HA!"

Le rire du chevalier noir fit l'écho contre les parois noires du volcan, l'ombre regarda la jeune marina bien trop sûre d'elle.

"Ce n'est pas parce que je dévoile une information, que vous allez vous en sortir !"


Le mur d'ombre se fit plus intense, plus sombre que jamais ne laissant presque pas apparaître la lumière. C'est à ce moment là que les guerriers choisis par les dieux de l'Olympe attaquèrent en même temps, les lumières de chaque divinité se croisèrent pour s'entrelacer et frapper le mur d'ombre. Celui si se coupa en deux sous la lumière et se volatilisa sous la grande puissance des artéfact réunis. La lumière alla directement vers le chevalier noir qui eut un rictus sur le côté. Il tendit les bras vers l'avant et hurla:

"ANOTHER BLACK DIMENSION !


Il étira ses bras sur les côtés et un trou noir apparut, plus noir encore que le mur de tout à l'heure et comme à la plage, l'attaque combinée des hérauts fut absorbée, le trou se refermant immédiatement.

"Bien, très bien même !"


Le saint noir s'avança lentement vers les trois protagonistes et avança derrière eux. Il s'appuya contre l'une des parois du volcan et croisa les bras.

"Vous avez fait vos preuves, je vous laisse passer..."


Il regarda ensuite l'autre guerrier qui était seul et lui adressa la parole.

"Pas la peine d'essayer de m'arrêter comme tu peux le voir et quand bien même tu tenterais quelque chose, tu n'y arriverais pas."


Le Gémeau noir n'allait pas arrêter ces trois là, il n'en avait pas l'intention, après tout il avait fait son job. Son véritable but allait commencer, il le sentait.

"Ma dette envers Pséma est faite, je ne lui dois pas une obéissance absolue comme les autres chevaliers noirs."


L'ombre ne bougea pas et regarda les trois élus s'avancer tout doucement vers le Bélier noir. Il ne le protégera pas, il ne fera rien. Sa véritable mission allait bientôt arriver ici, son cosmos se rapprochait...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Lun 20 Mar - 0:23

Le mur était tombé, nous étions parvenu à nous trois à briser ce mur de ténèbres qui nous séparait de Pséma. Charis était finalement arrivée et avait porté elle aussi l’arme de son maître contre ce mur noir qu’avait créé le garde du corps de Pséma. Néanmoins, ce qui me sidéra le plus fut la réaction qu’avait eu ce chevalier noir une fois sa création annihilée par notre puissance. Il nous disait simplement que nous avions fait nos preuves et qu’il ne nous arrêterait pas pour la suite. C’était une aubaine pour nous mais cela ressemblait aussi à un piège, une belle fourberie.

Je ne répondis pas à ce chevalier, je cherchais Asya et Charis du regard afin de les interroger sur la question ne serait-ce que quelques secondes mais l’occasion était trop belle pour la laisser filer. Le mur détruit, je pouvais de nouveau apercevoir Pséma, Balmung à la main déployant sa puissance contre le dôme qui ne tiendrait plus que quelques minutes certainement. Mais il nous était désormais impossible de le laisser fuir, c’était sans doute encore la meilleure option qu’il lui restait, ses chevaliers tombés et même les Gémeaux noirs le laissant à son triste sort.

Sans plus attendre, je m’avançais de quelques pas pour tendre une nouvelle fois le bâton d’Athéna dans sa direction. Cette fois-ci, j’y mis bien plus d’entrain et de puissance. Mes ailes se déployèrent et mon cosmos s’envola, se mêlant une nouvelle fois à celui de ma déesse contenu dans ce sceptre. Là, un aveuglant rayon de lumière jaillit parsemé de filets électriques qui crépitaient fila vers Pséma et le frappa directement. Il n’y avait plus de protection autour de lui, il était désormais face à nous et prêt à en découdre.

- Pséma ! Tes actes ont fait de toi l’ennemi de l’Olympe et de la Terre, toute capitulation est désormais inutile, tu payeras de ta vie pour les crimes que tu as commis !

Je me doutais bien qu’il ne se laisserait pas cracher dessus de la sorte et qu’il allait répliquer, grande gueule qu’il était mais je ne lui en laissai pas l’occasion. Un nouveau flot de lumière quitta le sceptre pour aller le frapper une nouvelle fois mais cette fois, je pus clairement observer le pouvoir divin du sceptre se diriger principalement au niveau de l’épée que tenait notre adversaire. Ces objets divins semblaient réagir entre eux. Une troisième et dernière fois, le même phénomène se reproduisit tandis que les filets d’éclairs entouraient Pséma, l’aura blanche provenant du sceptre entourait une nouvelle fois Balmung.

Son acharnement contre le dôme semblait s’arrêter mais nous devions nous montrer des plus prudents. J’imaginais que Niké faisait perdre à Balmung de sa puissance mais Pséma ne semblait pas affecté par son pouvoir. Impossible ! Toujours est-il que Charis et Asya étaient certainement sur mes talons, prêtes à m’épauler dans cette tâche. Je serrais mon poing droit, concentrant mon cosmos à l’intérieur et je le relâchais en direction de Pséma. Un trait de lumière électrique le frappa une fois encore.

- Nous t’avons maintenant ! Ce sera différent de ce qu’il s’est passé sur la plage, parodie de chevalier !

Shizuo a écrit:
Le mur brisé, Shizuo déchaîne son pouvoir contre Pséma afin qu'il arrête pour de bon cette fois de frapper le dôme.
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 550

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Lun 20 Mar - 14:27

Nos attaques combinées eurent raison du Mur sombre qui nous barrait le chemin. Mais que pouvait bien faire une simple ombre, face à la puissance combinée de trois armes divines. Si le Mur se désagrégea, l’Ombre des Gémeaux nous réserva une autre mauvaise surprise. Se servant d’une de ses arcanes, il parvint à absorber l’attaque qui se dirigeait vers Pséma. Ainsi, il se décidait vraiment à se mettre sur notre route, soit, il allait apprendre à ses dépens à se dresser face à la volonté de mon maitre. Alors que je m’apprêtais à l’attaquer directement, il eut une réaction qui coupa mon mouvement. Il s’écarta, nous laissant le passage, non sans une dernière remarque moqueuse, concernant les propos tenus plus tôt. Il était maintenant clair, qu’il attendait autre chose de ce conflit et qu’il n’avait suivi Pséma que pour satisfaire un projet bien plus personnel. Mais qui pouvait-il dont attendre de la sorte. Il était vrai qu’il me semblait différent des autres guerriers aux armures noires, il me faisait penser à une ombre du passé, un spectre sans corps, attendant le corps dans lequel il comptait s’incarner. Si tel était le cas, il se pouvait qu’une nouvelle menace se dresse face aux désirs de mon Maitre. De plus qu’elle esprit, âme, pouvait avoir échappé au Domaine du Seigneur Hades. Seules celles le servant pouvait quitter les Enfers et errer sur Terre.

Je n’eus pas le loisir de m’appesantir, sur cette question. Le Chevalier du Sagittaire se lança dans une attaque contre notre ennemi. Je devais lui reconnaitre cette qualité, il était telle une flèche décochait se dirigeant vers sa cible, sans se laisser distraire par autre chose que son devoir. Une telle rectitude dans son comportement, me laissait une question. Pourquoi ? Pourquoi, avait-il trahit notre Maitre pour se détourner de lui et rejoindre sa pire ennemi. De tous les Dieux, pourquoi avait-il choisit Athéna et comment cette dernière avait pu l’accepter au sein des plus puissants et nobles de ses guerriers. Mais le temps n’était pas encore à ses réponses, je me devais moi aussi focaliser mes pensées, vers notre ennemi, surtout qu’il était enfin à notre portée.

Si le Saint à l’armure d’Or, lança un puissant éclair, je préférais le corps à corps. Je me lançai donc, tel le mastodonte dont je portais l’armure, vers Pséma. Je comptais bien lui faire gouter au tranchant de la lame de l’Epée de mon Seigneur. La force de mes bras, était soutenue par celui de mon cosmos qui m’entourait et nourrissait l’arme sacrée que je tenais. Mon coup allait être puissant, brutal, pousser par mon désir de terrasser mon ennemi. Je me doutais bien que ce dernier n’allait pas rester sans réagir et qu’il utiliserait l’une de ses arcanes pour tenter de repousser notre attaque combinée. Je connaissais la légende de la Toison d’Or, mais le véritable possesseur de cette dernière était le Saint d’Or du Bélier et non son homologue noir. Mais Pésma possédait une puissance non négligeable. Son épée aussi était puissante et même s’il avait utilisé une partie de sa puissance contre le dôme, l’avertissement caché dans les paroles de l’Ombre des Gémeaux, n’était pas à prendre à la légère. Mais je n’avais jamais reculé face à un adversaire, aussi puissant soit-il, bien au contraire. Plus ce dernier l’était et plus mon désir de l’écraser grandissait, attitude qui ne s’était pas calmé en devenant une servante du Seigneur Hadès, bien au contraire. Je savais que sans le soutien du Trident du Seigneur des Océans, notre attaque ne serait pas suffisante. Tel était le but du Mur dressé, nous faire prendre conscience de cela. Mais ceci avait été déjà fait, lors de notre première attaque, sur la plage. Seul la puissance combinées des armes de nos Seigneurs, pouvaient venir à bout de celle qu’il portait et cela nourrissait d’autant plus ma rage et mon désir d’écraser cette dernière et celui qui la portait. Que voulez-vous, ma soif de massacre, de combat, de faire montre de ma force, était combinée à celle de prouver que seul mon Maitre était digne de régner sur tous les domaines. J’éprouvais une rage et un violent désir d’écraser tous ceux qui osaient le défier. Alors face à cet être, ces sentiments bouillaient en moi et me poussaient à l’attaquer sans retenue ou calcul. Mais ne suis-je pas en train de me répéter ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1077
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mer 22 Mar - 1:27

Ainsi, les trois représentants avaient lancé leurs attaques, aidés par les artefacts de leur Dieu respectif. Une puissance qu’il n’était pas aisé de remettre en question. Mais cela ne provenait pas uniquement d’eux. Parce qu’il était certain qu’elle pouvait ressentir l’énergie des autres guerriers présents dans les environs et notamment celle d’Apeï qui semblait résolu à défaire l’existence de ces Saints Noirs. Une mort dont nul ne saurait se contenter, celle du Sagittaire Noir. Parce que derrière elle se tenait une tout autre personne, manipulant ceux qui serait pourtant des camarades sans la moindre hésitation : Pséma, le Bélier Noir. Mais une autre question se posait également, dans les réflexions du blanc Kraken : Qui tirait les ficelles, quelqu’un se cachait-il derrière Pséma ? Parce qu’elle y repensait, Asya, et plus cela revenait dans son esprit, moins elle comprenait. Et plus cette pensée allait et venait, plus elle entraînait de nouvelles questions : Comment a-t-il pu prendre possession de Balmüng aussi facilement ? Tant de questionnements, pour si peu de réponses concrètes. Car là, ne parvenait que les sombres hypothèse que la matière grise de la générale pouvait produire.

« C’est bien d’être confiant, mais fais attention Black Saint, la chute n’en sera que plus difficile pour toi » Répondit-elle à ces quelques mots, alors qu’un trou noir apparut soudainement.

Une attaque perdue une nouvelle fois dans cette étendue noirâtre, mais qu’importe. Parce que ce n’était pas lui, leur cible. Et, visiblement, l’Ombre semblait les laisser passer. Étrange, tout de même. Mais il serait faux d’affirmer que les ennemis étaient dans une bonne entente. Après tout, cette femme à la chevelure souris semblait désormais combattre à leur côté, et non pas de celui de ceux qui partageaient la couleur de son armure. Haussement d’épaule, chacun avait sa propre vision des choses, et sans doute son propre but également.

« Je te croyais plus fidèle envers lui que cela, Gémeaux Noirs » Renchérit-elle, avant d’ajouter « Il semblerait que vous ne fassiez pas exception à la liberté de mouvement, de pensées et de trahison n’est-ce pas ? Il semblerait que, même chez vous, certains s’écarte de ladite conduite à assurer » Le bâton du Trident percuta silencieusement le sol. « Tu n’es pas notre priorité, et d’autres s’occuperont de ton cas » Un regard vers Apeï « Ne l’affronte pas, Dresseur de faucon. Seul, tu n’y réchapperais pas. Et ta mort serait ainsi vaine ».

Des paroles prononcées. Des mots qui auraient dû être bref, mais qui s’en étaient retrouvés involontairement allongés. Puis, elle se décida à lui tourner le dos, suivant finalement les pas des deux autres représentants. Ceux-ci avaient d’ores et déjà commencés à prendre la direction qui les rapprocherait de Pséma. Ignoré, tel un mort en sursis, il n’y avait qu’Asya qui avait adressé quelques mots à l’Ombre. Sans doute aurait-elle dû prétendre ne rien entendre, elle aussi. Mais qu’importe. Il n’était pas celui qu’ils devraient affronter. Et elle était certaine que d’autres arriveraient pour le réduire en poussière. D’autres mots entendus, ceux de Shizuo du Sagittaire, le fidèle d’Athéna la Sage. Puis un soupir, tandis qu’elle s’approcha d’eux, tenant également le trident vers ledit Pséma, afin de rejoindre les deux partenaires d’un jour dans cette bataille contre ceux qui se prenaient pour des Dieux.

« Il n’a d’ailleurs jamais été question de te laisser capituler, bien que tu ne sembles pas en avoir l’idée, Pséma. Depuis le départ, nous n’avons qu’un seul et unique but : te rayer de la surface du monde. Et nous y parviendrons » Argumenta-t-elle simplement.

Un bruit sur le sol, celui du bâton qui venait de le percuter, une nouvelle fois, tandis que cette énergie blanche l’entoura de nouveau. Une aura glaciale qui demeurait présente sur la zone, car tel était la signature du monstre marin, lorsque l’agitation le prenait. Et cette neige qui n’avait pas cessée se renforça alors durant un temps avant de disparaître enfin. Et, enfin, elle tendit le Trident en direction de celui qui tapait toujours le dôme, envoyant ce mélange de blizzard et d’énergie blanche dans sa direction. Une puissance qui n’était pas dissimulé. Quel intérêt ?

« Prépare-toi, Pséma » Derniers mots.

Finalement, ils étaient parvenus jusqu’à lui. Et plus rien ne semblait leur barrer la route, du moins pour l’instant. La dernière étape, celle tant attendu qui permettrait d’enfin tourner la page. Parce qu’ils avaient besoin de cela, pour qu’un nouveau chapitre de leur histoire puisse débuter. Pour que ces âmes perdues puissent engendrer enfin.

La chute s’approchait, tandis que la mort elle-même s’invitait dans la danse. Et elle n’attendait qu’une chose, cette encapuchonnée noire : Que l’un d’eux succombe. Peu importe qui, il lui fallait seulement un vainqueur, et un vaincu.



Asya a écrit:
Comme Shizuo et Charis, Asya attaque Pséma avec le Trident. Et, si besoin est : Asya défie Pséma


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 295
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mer 22 Mar - 21:21

Le Chevalier Noir des Gémeaux semblaient être à lui seul une énigme. Depuis les terres qui l'avaient vu naître, le Dresseur de faucons savait ô combien il fallait se méfier d'individus tel que celui qui se faisait appeler Ombre; Politique et hypocrisie allaient souvent de pair. Même si Pséma était l'ennemi numéro un...il ne fallait pas négliger celui qui semblait être son bras droit.

La puissance des trois artefacts réunis eu finalement raison du Mur Noir des gémeaux.
Mais tandis que l'énergie cosmique ainsi décuplée allait le frapper, il happa celle-ci dans un énorme trou noir. Un de ceux identique à celui qu'il avait créer sur la plage.

- Hmmm! Contrôle Sapio-Temporel...Voilà qui est plus fort que mes illusions. Cet adversaire ne doit pas être pris à la légère -
telles furent les pensées du Khan

Etonnemment, une fois son mur détruit, le Black Saint s'écarta pour laisser les trois élus s'approcher de Pséma du Bélier.
Il s'adressa néanmoins au Faucon des Steppes, lui faisant cette mise-en-garde:


Ombre des Gémeaux a écrit:
"Pas la peine d'essayer de m'arrêter comme tu peux le voir et quand bien même tu tenterais quelque chose, tu n'y arriverais pas."

- Et l'envie ne m'en manque sûrement pas! Cependant...je suis curieux de voir à quelle partie d'échec tu joue là! - Apeï le surveillerait de loin.

C'est alors que les trois héraults de leurs divinités respectives s'élancèrent cette fois-ci sur Pséma. Le chevalier d'or du Sagittaire fût le premier.

Pour le spectre du Béhémoth, la chose était différente. Tout était dans la violence! porteuse de l'épée de son maître, elle fît montre de ses capacités à la manier. Ses attaques étaient franches et puissantes.

La générale qui avait combattu ce tantôt en compagnie du Khan, lui lança ce conseil:

Asya a écrit:
« Ne l’affronte pas, Dresseur de faucon. Seul, tu n’y réchapperais pas. Et ta mort serait ainsi vaine ».

Le Guerrier Mongol hocha de la tête. il avait bien compris le message, et avait déjà calculé la suite de cet évènement. Il ne resterait pas dans l'attente. très vite son soutien serait sollicité.

Ainsi donc, les trois élus lancèrent une attaque combinée hors-norme contre le Bélier Noir, usant de leurs artefacts pour y parvenir.
Apeï ne souhaitant pas rester inactif lança à son tour une de ses plus puissantes attaques cosmiques contre Pséma:


Citation :
DEMONIC RIDE OF SLEIPNIR:
Frappant ses deux poings l’un contre l’autre, le chevalier libère une énergie
unique! Un nuage de cosmos vient baigner le chevalier, et à l’instar de
Sleipnir qui possède 8 pattes, lorsque le nuage s’estompe, il laisse
place à 7 copies du dit chevalier en plus de celui-ci. Chacun d’eux
reproduit ensuite une des attaques favorites à la vitesse de l’éclair.
Un à un, ils frappent leur adversaire. Les attaques sont si précises
et si foudroyantes qu’elles rappellent la vitesse du cheval d’Odin.

L'objectif restant de soutenir les Elus...Et de mettre un terme à Pséma!
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Dim 26 Mar - 13:54

J'ai laissé la forge ici

[HRP : post court pour marquer l'arrivée de Lydia. Je me rattraperai ensuite]

Immenses, immenses étaient les cosmos en présence. Telle était la force divine que reniait tant Pséma tout en s'en servant sans le moindre scrupule. Quelle ironie que celle de cet humain qui pour se libérer des dieux, se plaçait à leur hauteur et faisait pire qu'eux. Les guerres qui se succédaient se ressemblaient et celle-ci ne détonnait que par la nature de son commanditaire apparent...

Filant telle l'Etoile qu'elle était, Lydia ne perdait pas temps sur le paysage chaotique du volcan. Pourtant, il ne manquait pas de charme dans sa sulfureuse ambiance. Des volutes de fumées cendreuses montaient vers le ciel, s'étiraient en colonnes lourdes et étouffantes. Le ciel lui-même par instant semblait se cachait tout comme le soleil. L'odeur de la cendre, la caresse de la chaleur toute proche. Le tout en un lieu où le minéral le plus brut dominait en d'envoûtantes silhouettes fantasques. Death Queen Island pouvait avoir son charme pour qui était dotée d'une sensibilité aussi vaste que celle de l'artistique Lydia.

Soudain, le cratère parut et en son centre se tenaient plusieurs corniches surplombant le magma en fusion. Montant en flèche, la température se faisait suffocante mais elle possédait son cosmos et Alrun toute proche était tout aussi capable de tempérer les lieux.

Lieux qu'elle balaya d'un regard. Rapide, vive, elle possédait aussi l'avantage de la sensibilité des Vampires. Plus que la présence des corps, c'était celles du sang et de la vie qui captaient en priorité son attention. Nul vivant ne pourrait lui échapper même si ses yeux se perdaient dans les nappes de brumes aveugles, personne ne pourrait dissimuler sa vie. A moins d'entrer dans l'Outre-monde mais en ce cas, ce serait au seigneur Hadès qu'il se présenterait.

Repérant ainsi les deux blacks saints, les trois hérauts et un mystérieux combattant, elle souffla longuement dans l'air brûlant. Puis, reprit la parole d'une voix ensorcelante, à peine altérée par le souffre régnant en maître.

- Nous arrivons sommes toutes un peu tard mais pas trop. Rien n'est encore joué, rien n'est encore perdu...

Puis se taisant, elle attendit la réponse de ses deux compagnes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Dim 26 Mar - 14:40

J'ai suivi Lydia et Erin depuis ici

Visiblement, ce qu'il se passait entre les colonnes des temples noirs semblait autant fasciner Erin que Lydia. Ces deux-là se connaissaient plutôt bien. Cela sautait aux yeux de la blonde nordique. Fine, la blanche tigresse savait qu'il ne valait mieux pas demander quoi que ce soit. Conserver une alliance plus que vitale pour la suite était essentiel. Après tout, elle n'avait fait que croiser la spectre lors de l'invasion des Enfers. C'était peu, trop peu pour vraiment la connaître et savoir jusqu'où elle était prête à s'ouvrir. Mieux valait donc poursuivre et unir des forces qui mettraient en péril les plus redoutables ennemis si elles parvenaient à s'unir et agir de concert.

Aussi, répondant au salut d'Erin, l'ancienne dame d'Asgard s'inclina de nouveau.

- Enchantée de voir que même chez Poséidon, il existe encore des êtres qui ne passent pas leurs temps à piller et violer.

Cette pique lui avait échappée. Elle aurait encore bien du mal à faire confiance à ceux qui avaient compté tant de pirates et de monstres en leurs rangs. Le plus acharné s'étant avéré être le requin. Un fou sanguinaire que même Poséidon avait fini par renié mais le mal avait été fait. Asgard avait été souillée par ce monstre à face humaine et elle, l'ancienne guerrière, n'était pas encore prête à tout oublier. Assumer le passif de ses semblables serait sans le moindre doute une épreuve en soi mais cette Erin semblait d'une nature presque insensible.

- Des êtres différents de ces monstres que même Poséidon a fini par châtier de sa propre main. Au moins, il a ce talent. Ce don de pouvoir remettre de l'ordre dans son armée quand les marinas tendent à verser dans la folie. Je regrette que tous n'aient pas cette capacité. N'y voyez pas offense, dame Erin, mais plutôt le souvenir amer d'une combattante dont le Royaume n'a que trop souffert des crimes de parjures à leurs dieux. Vous êtes différente et j'ai la certitude que maintenant que Poséidon est de retour, ce genre d'errance ne se produira plus.

De par le passé, j'ai rencontré votre maître en ambassade. Il ne m'est pas inconnu...


Un sourire mélancolique passa sur ses lèvres. Elle se souvenait de la rixe entre Samiel d'Epsilon et Raimï du Ver. La façon dont le spectre l'avait dévisagée à l'époque avec ses yeux libidineux avait porté les nerfs du guerrier divin au vif. Le tout mettant un peu plus d'ambiance à l'ambassade que tous deux était venu accomplir au nom d'Odin.

- Oui, j'ai confiance en ses choix maintenant qu'il est là. Puis que Lydia vous fasse aussi confiance est une preuve de plus de votre loyauté et votre bravoure au combat.

Puis mettant un terme à cette conversation s'amenant sur un terrain plutôt glissant, Alrun acheva.

- Mais vous avez toutes les deux raison, il est temps d'y aller...


~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Tout le chemin et l'escalade des pentes se passa sans le moindre heurt. Visiblement, Erin ne cherchait pas la querelle. Elle avait l'intelligence de ne pas se sentir responsable des méfaits des autres. Tout comme Lydia ne prenait pas sur elle les actes des autres spectres. Elles assumaient leurs actes, pas ceux des autres...

Plongée dans ses pensées et ses souvenirs, Alrun ne manqua pas pour autant la montée de la température et les blessures qu'elle pourrait causer à ses deux félins.

- Amour, Tendresse. Mettez-vous à l'abri. Même pour des tigres bénis des dieux, cela devient trop périlleux.

Sur ses mots, elle s'était immobilisée, se laissant distancée par ses deux compagnes. Prendre le temps de caresser les deux fauves, de leur dire au revoir était essentiel. D'une suite de gestes doux et complices, Alrun salua ses deux amis. Puis, vint le temps de se séparer.

D'un geste, elle redressa alors et parti d'un bond sans leur laisser le temps de la suivre. Trop dangereux, c'était trop dangereux.

Le temps qu'elle se force à rejoindre ses deux compagnes, Lydia venait de parler.

- Oui, tout peut encore être sauvé...

Se concentrant sur le combat, elle ressentit soudain un cosmos qui lui parut familier. Quelques instants suffirent pour qu'elle le distingue des autres.

Apeï ?

Elle se souvenait du mongol. Elle se rappelait de lui. Ce volcan était décidément prompt à faire rejaillir les souvenirs. Ceux de la lointaine époque où elle, Alrun, était encore l'incarnation de la déesse Freyja et lui Apeï, le guerrier divin de Beta...

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Dim 26 Mar - 16:39

Je viens aussi des forges...

Même si Lydia ne lui répondit pas, la Générale sut que ses paroles avaient fait leurs chemins en ses pensées. Il suffisait de voir comment la Vampire regardait en direction du combat opposant Morgane à son adversaire. Un geste, une attitude qui ne trompaient pas. Un sourire passa sur les traits du chevalier de Belmont. Maintenant, tout semblait reprendre un tournant plus humain. Fait plutôt étrange lorsque l'on évoquait le passé de l'ancienne nymphe maudite. Tous ses monstres avaient puisé en elle, la vidant de ses sentiments mais depuis son retour à la vie, Erin avait recouvré ses sens et avec eux, sa part d'humanité.

Elle subissait bien encore une part de la malédiction de Scylla mais celle-ci tenait maintenant plus à une bénédiction. Les trois monstres étaient là et elle avait des liens privilégiés avec eux.

* Monstres ? *

Erin avait bien entendu les paroles amères d'Alrun mais ne pouvait, tout comme la blonde nordique, qu'être outrée du comportement de certains de ses anciens frères d'armes. Et la laissant s'épancher, la Générale ne reprit la parole qu'une fois tout fiel versé.

" Sachez que comme vous, je réprime ce genre d'actes. Si j'avais été présente, cet homme aurait tâté de mon fouet. Avant de devenir une marina, j'ai été une enfant puis une jeune fille comme il en existe tant, élevée par une famille qui a toujours défendu les autres, riches ou pauvres. Mon père était un chevalier tout comme moi à présent. J'ai été élevée dans un esprit d'honneur et de justice. Et ce genre d'actes vils ne mérite que la mort. Mais comme vous l'avez dit, je n'ai rien de commun avec ces pourritures que mon seigneur a lui-même châtiés. Sur ce, laissons cela de côté. Je n'ai rien pu empêcher, c'est un fait mais c'est aussi le passé. Je ne vous demande pas de l'oublier mais juste de songer que je n'ai rien de commun avec ceux qui ont tant blessé les vôtres. Si d'aventures, nos routes viennent à se heurter, sachez que je combattrai toujours dans l'honneur et seulement les guerriers qui se dresseront devant moi. Contrairement à ces hommes de la trempe de Pséma, je ne m'en prends pas aux civils et encore moins aux femmes et aux enfants. "

Cette mise au point achevée, Erin tendit la main à son alliée du moment.

" Que ceci mette un terme à une fausse querelle entre nous. Je n'ai pas à payer pour les crimes des pires éléments que notre armée a pu compter. Pas plus que vous n'avez à porter ceux des traîtres ou des monstres d'Asgard. "

Un vrai geste de paix. Erin savait qu'elle devrait faire avec les crimes des autres et que toute armée avait son ou ses moutons noirs. Et parlant de moutons, il était grand temps de rejoindre les trois hérauts et enfin faire face à Pséma. L'égorger tel le porc qu'il était sur l'autel du sacrifice serait un tel soulagement pour tous, à défaut d'être une joie véritable. Le reste quant au devenir de son âme et de celles de ses comparses serait l'affaire des dieux.

Sur ce, à l’instar d'Alrun, elle épargna au maximum ses familiers lors de la montée vers le cratère. Chose moins aisée que pour la blonde nordique. Seba rechignant à demeurer tranquille alors que tant de cosmos se heurtaient à quelques pas d'eux. Le combat final venait à peine de débuter mais promettait d'être dantesque.

" Oui, tout peut encore être sauvé. Notre Général du Kraken fait face tout comme la spectre du Béhémoth et le saint du Sagittaire. Quant à cet homme, j'avoue que je ne sais absolument pas qui il peut être mais au moins, il semble être notre allié. "
Revenir en haut Aller en bas
Ombre


Black Saint
avatar

Messages : 8
Armure : Gémeaux

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Lun 3 Avr - 20:28

Il ne répondit pas de suite à la marina, après tout, son but n'était pas la chute des guerriers ici présents ou encore de protéger Pséma, il se contenta d'afficher un fin sourire à la marinas et continua de l'écouter. LE trahir ? Que c'était drôle. A cela il ne put se taire plus longtemps.

"Ma dette envers Pséma est réglée, sachez juste que mes pouvoirs ne sont pas issus de Balmung et que je ne lui dois pas obéissance. Votre but n'est pas le mien ainsi que celui du chevalier noir du Bélier."


Et c'est là qu'il vit les trois élus continuer leurs œuvres en voulant arrêter Pséma, c'était splendide que de lumière ! Il vit alors arriver d'autres guerriers. Trois femmes même. Elles n'étaient pas dangereuses pour lui quoique la vampire ... Il ne put s'empêcher de la regarder de haut en bas. Son pouvoir d'attirance devait être grand pour arriver ne fut ce qu'à plaire à l'ombre... Il se contenta de quitter son palier, il sentait qu'il ne devait pas rester ici et qu'il ne voulait pas perdre son temps à se battre contre tous. Il n'avait pas peur il était prudent. C'est ainsi qu'il ouvrit alors un portail dimensionnel et y entra dedans, il jeta un oeil aux trois élus et leur parla.

"Je vous souhaite bien du courage jeunes hérauts, vous avez peut être gagné..."


Il entra dans le trou noir qui se referma directement derrière lui. Il avait mieux à faire...


Arrow Comptoir de recrutement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 295
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mar 4 Avr - 23:18

Concentré qu'il était, Apeï ne se rendit pas compte de suite de l'arrivée de trois autres alliés: trois femmes!
Quand il s'en aperçut, son cœur orgueilleux ne pût s'empêcher de réagir:
- Trois femmes?!!...Si je comprends bien, les dieux ne savent plus choisir leur meilleurs guerriers. Les plus téméraires -

Se ravisant, il ajouta une parenthèse à sa pensée:
- Ou alors, c'est qu'il n'y a plus assez de mâles comme moi, pour combler cette lacune! Voilà encore une des raisons qui me pousse à embrasser une nouvelle cause -

Mais, et tandis qu'il poursuivait son offensive cosmique spectaculaire en compagnie de ses sept illusions de lui-même, le Dresseur de Faucon réalisa que parmi les trois guerrières, se trouvait celle qui avait représenté en son temps Freyja!

Il s'agissait donc d'une autre rescapé d'Asgard!
Et l'espace d'un instant, le Khan se revit dans ces terres gelées, faire son introduction à ce banquet. Le souvenir était très différent en ce jour! Il était mêlé de joie...et de profonde tristesse.

Apeï, revoyait les visages un par un de ses anciens compagnons d'armes. Il revoyait le sourire, la joie et la fierté que pouvait produire les Ases. Un peuple fier, courageux et droit!

Mais dans le même temps, la blessure lui fit terriblement mal. Le Khan ne pouvait s'empêcher de repenser à la destruction du Royaume qu'il avait défendu: Asgard!

- Asgard n'est plus! Mais si ce fou poursuit son projet...et si les piliers des sept Océans tombent...c'en est finis de l'humanité! Je ne peux me permettre de laisser cela se répéter. Si je défend moi-même un de ces sept piliers, je suis sûre que jamais l'empire de Poséidon ne s'effondrera -


Juste après avoir tourné la tête vers celle qu'il avait côtoyé jadis, le Guerrier des Steppes s'exprima:
"Ravi de voir que tous n'ont pas complètement succombé à la folie de ce Saint de pacotille."

Il se voulait acerbe. Il se montrait généralement ainsi envers des adversaires dépourvus d'honnêteté. Pséma en était un! Apeï ne lui voyait qu'un seul avenir: La mort!
Il ne pourrait pas être celui qui la lui donnerait, mais il avait placé toute sa confiance en Asya, la Générale du Kraken.

C'est alors qu'une chose incroyable se produisit!
Ombre des Gémeaux, rétorquant au Kraken de Poséidon, créa un portail et s'y engouffra pour disparaître.

"COMMENT?!!!"

La venue de ces trois femmes avait quelque peu diminués les sens exacerbés du chasseur; Au point qu'il ne pût anticiper la sortie du Saint Noir des Gémeaux.

Vainement, le chevaucheur des Steppes tenta de l'agripper avant qu'il ne s'engouffre dans son portail, mais trop tard! A son tour le Khan tenta de le suivre, mais le portail se referma aussi sec.

"Enfui!...Traître! Félon!...Tu ne perds rein pour attendre!..." Le calme revint "Hmmm!..." Le Stratège analysa la nouvelle situation.

Apeï avait promis son soutien aux trois élus, et plus précisément au Kraken. Il était et resterait un homme de parole. Aussi, alors que l'envie du Chasseur qu'il était le poussait à retrouver la trace d'Ombre, il resta au Volcan parmi ses alliés; Prêt à intervenir
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mer 5 Avr - 11:32

Sous la chaude caresse d'Hélios que même l'écran ne pouvait totalement annihiler, les premiers échanges se poursuivaient. Splendide prémisse du combat qui ne tarderait plus à débuter. Une lutte qui resterait dans les annales, autant par l'alliance improbable qui s'était formée que l'obstination et la témérité du Bélier Noir. Face à quasi sept ennemis, il demeurait fidèle à l'image qu'il n'avait eu de cesse de leur montrer. Celle d'un fou hurlant encore et encore sa rage contre les dieux de l'Olympe et son désir de tous les anéantir.

Depuis quand Hadès était-il un dieu de l'Olympe ? Sur les douze, seuls Athéna et Poséidon étaient visés par le Sacrilège voué aux cent mille tortures infernales. Le faire chuter aux tréfonds de la pire des prisons serait encore un châtiment trop doux. Sa faute méritait un traitement de choix et sa sentence marquerait un tournant décisif. Celui qui montrerait à quel point il était démentiel de provoquer la colère d'un dieu en plus de massacrer gratuitement des centaines voire des milliers de vies. Hadès était le maître ultime de tous les mortels voués à une vie programmée depuis leur naissance et Pséma n'avait rien d'éternel. Tôt ou tard, il se coucherait lui aussi sur le sol des chimères. Il finirait par pourrir en un affreux magma mangé par les vers. Son âme passerait la porte, traverserait l'Achéron. Elle était même prête à lui offrir la pièce d'or pour le passage voire lui ouvrir la voie express. Un avenir déjà tout tracé. Seul le temps imparti à sa chute manquait.

Forte de cette certitude, la splendide chasseresse leva les yeux vers l'homme qui frappait obstinément un dôme qui ne tarderait plus à lui être dérobé par la force d'un trio sacré. Car même lui muni de l'épée sacrée d'Odin ne pouvait courser deux lièvres à la fois, alors quatre en comptant le mongol, c'était une gageure. D'un gracieux signe de tête, elle avait averti Charis de sa présence tandis qu'Alrun retrouvait l'un de ses anciens frères d'armes. Une nouvelle preuve, s'il en était encore besoin, de l'échec imminent de Pséma. Ainsi les choses en étaient lorsque le dernier complice encore en lices du sombre Bélier se fit remarquer. Les Gémeaux noirs qui s'étaient tenus loin d'eux s'approchèrent soudain. D'un regard appuyé, il détailla la rousse Vampire de la tête aux pieds. Sous ces yeux scrutateurs, Lydia se sentit jaugée telle une adversaire digne d'intérêt. Prête à passer à l'attaque, elle allait s'en retourner à ses deux alliées, se demandant laquelle serait la plus rapide pour se joindre à elle lorsque l'énergumène en lieu et place de la défier ouvrit de suite un passage dimensionnel en bon Gémeaux qu'il était.

- Quoi !!! Mais espèce de lâche !!!

Déployant aussi sec ses longues ailes ambrées, la Vampire s'envola en un furieux battement d'ailes.

- Alrun, nous ne pouvons pas laisser ce genre d'oiseaux filer en toute liberté. Hadès sait ce qu'il nous réserve mais il en faut plus pour nous semer. Fais ce qu'il te reste à faire et que la chasse commence. Que ces Gémeaux goûtent autant à l'hospitalité d'Hadès que ce Sacrilège impie de Pséma !!!

[Bon, je vais devoir tout redescendre ]

=> Forge Noire, à la poursuite des Gémeaux
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mer 5 Avr - 18:50

Un instant, la blonde nordique s'était laissé aller à la ronde des souvenirs, les paupières à demi-baissées. En sa mémoire, tant de visages passaient et repassaient sans discontinuer. Hommes et femmes du peuples vaquant à leurs occupations, enfants jouant dans les rues, armés ou non, guerriers, prêtres ou skalds chantant les louages des uns et des autres, portant la parole du grand Odin. Si nombreux, ils étaient. Tant de vies, tant d'histoires qui s'étaient épanouis sous le regard de Sol et Mani. Une époque qui s'était écoulée et si les Nornes le voulaient dans de nombreuses saisons renaîtraient.

Face au rude faciès, elle finit par laisser s'échapper un soupir. Pas de lassitude mais bien de nostalgie. Elle n'avait rien oublié, rien pardonné, s'accordant juste une pause entre deux combats. Du moins si l'autre énergumène en face ne s'efforçait pas de retarder l'inéluctable. Enfin, des félins elle avait la patience. Tôt ou tard, cet abruti finirait par reconnaître qu'il était trop tard pour frapper l'écran cosmique. Le tout était d'espérer que les trois hérauts aient tout le loisir de l'abattre dans le dos. Tué comme le chien galeux qu'il était et non en guerrier, voilà tout le sort infamant que ce monstre dédié à Hell méritait. Le combattre en guerrier digne d'eux était déjà lui faire de par trop d'honneur. Le pendre après lui avoir infligé le supplice de l'aigle de sang serait encore bien trop doux pour lui. Pour chaque vie arrachée à Asgard, pour chaque être vivant, il n'aurait été que justice de le ramener à la vie pour l'exécuter ensuite. Enfin, ce n'était pas en son pouvoir d'accomplir une telle vengeance mais elle connaissait suffisamment le seigneur du monde souterrain grec pour savoir qu'il n'était guère plus tendre qu'elle en cet instant.

S'inclinant en réponse au salut d'Apeï, elle repartit sur des pensées plus actuelles, centrées que sur le présent et le Pséma à expédier.

- Le plaisir est partagé, Khan Apeï. Les Nornes ont décidé de nous retarder sur terre pour expédier le pire de tous les criminels indignes d'Hell.

Elle en était encore là lorsque les Gémeaux Noirs s'évanouirent au travers d'un passage aussi sombre qu'une bouche des Enfers.

- Mais que !?! Eut-elle à peine le temps de s'écrier que Lydia avait déjà réagi. Et se tournant vers la rousse Céleste, elle lui répondit tout comme à l'ancien guerrier divin de Beta.

- Entendu. Apeï, je me lance dans une chasse sans pareille aux côtés de la spectre du Vampire. Qui sait ce que ce lâche a gardé en réserve pour revenir auprès de Pséma. Ne crois pas ses paroles. Il serait fou de lui porter la moindre confiance. Veille à ce que personne n'entrave la marche des Hérauts et s'ils tombent, à toi l'honneur de frapper en premier ce qu'il restera de Pséma le temps qu'on expédie son ami.

=> Forge Noire
Revenir en haut Aller en bas
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Jeu 13 Avr - 18:16

« CHRYSTAL WALL !!! »
La voix sombre et gutturale du Chevalier Noir du Bélier s’était élevée alors que les trois terribles arcanes divines, accompagnées du fougueux dresseur de faucon se jetaient sur lui. Un mur de lumière noire se dressa au dernier instant, alors que Pséma se détournait enfin de son attention principale : le dôme-bouclier.

Lorsque les diverses attaques frappèrent la protection fortuite du Bélier Noire, le monde explosa autour des différents protagonistes. La déflagration se propagea en une gigantesque boule d’énergie qui s’en alla frapper les parois du volcan. Ce dernier trembla, le magma en fusion commençant à remuer fortement, sans pour autant exploser.

Lorsque l’énergie et la poussière retombèrent, ils purent découvrir Pséma, recroquevillé sur lui-même, un genou à terre et une main levée vers l’endroit où son mur de cristal s’était créé. L’Armure Noire était intacte hormis la protection de sa main, mais le Chevalier fumait de toutes part. Il avait été touché.

Il se releva néanmoins sans mal, bien que lentement. Pour la première fois, il se retourna vers ses adversaires, le regard embué de haine. Mais il ne regardait pas ses opposants. Il regardait l’Ombre, qui avait ouvert son portail.

« Gémeaux ! Ta dette n’est pas réglée ! Débarrasse-moi d’eux !! Si tu pars, je te tuerai de mes propres mains ! »


Mais il était déjà trop tard. Son second s’en était déjà allé, laissant seul le Bélier Noir face aux trois hérauts et à l’ancien Guerrier Divin, les deux femmes s’en étant allées. Haineux, le Bélier observa les quatre Chevaliers.

« Ce n’est pas bien grave. Je m’occuperai de vous personnellement. Le dôme sera brisé très vite, et je pourrai aller finir ce que j’ai commencé : la destruction de vos amis, de vos sanctuaires, et le meurtre de vos Dieux vidés de leur énergie ! »

D’un regard, le Bélier Noir déchaîna ses talents. Les quatre comparses furent brusquement catapultés en arrière par une force invisible. Ils finirent brutalement plaqués contre la paroi du volcan, à cinq mètres du sol.

« Vous n’êtes que des insectes. Mourrez comme tels ! »


Pséma concentra la puissance de Balmung. L’épée devint brusquement lumineuse et électrique alors que son énergie se polarisait dans sa lame. Une énergie d’un niveau de puissance ahurissante, similaire à ce que les uns et autres avaient pu ressentir lorsque Pséma avait balayé Asgard de la carte.

Le Chevalier Noir frappa en estoc, puisant dans toute la puissance destructrice de l’Epée et créant une gigantesque colonne d’énergie visant les quatre compères. Il savait à qui il avait affaire. Son coup serait bref, unique, décisif.

Revenir en haut Aller en bas
Fatality


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 56
Armure : aucune

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Jeu 13 Avr - 18:26

Les hérauts et leur allié sont tous trois cloués contre la paroi du volcan, incapables de bouger sous la force télékinétique du Bélier. Lorsque le pouvoir se Balmung se déchaîne, les trois artefacts des Dieux s’éveillent. Pour la première fois, ce ne sont pas les hérauts qui font appel aux artefacts, mais leurs Dieux qui, par leurs artefacts, déversent leur pouvoir dans le corps des trois combattants.

Leurs armures s’éveillent. Dans un éclat doré, une brume obscure et une vague bleutée, les trois armures deviennent de resplendissantes Kamuis aux pouvoirs illimités ! La force de Pséma n’a plus de pouvoir sur les trois héros. Ils sont libérés de son étreinte avec une facilité infantile et flottent librement dans les airs, face à la colonne de lumière qui s’approche d’eux.

Tour à tour, dans un état second, les trois héros usent de leur arme comme si elles étaient une extension de leur propre corps. Là où auparavant il y avait de l’hésitation, de l’incompréhension et un manque de connaissance de ces objets uniques, ici, tout se fait naturellement, de manière innée. Les trois frappent simultanément, sous le regard ébahi d’Apeï. Trois nouvelles colonnes d’énergie, une dorée, une obscure et une bleutée, de même taille que celle blanche de Balmung, se dirigent en un point de contact.

Le monde devient blanc durant une longue seconde, alors que la puissance de quatre dieux s’entrechoque. Lorsque la réalité revient à leurs yeux, tout a changé. Les Kamui ne sont plus, laissant à nouveau place aux armures des trois héros. Le haut du volcan où ils se trouvent a été détruit, ayant totalement implosé par la déflagration, laissant les protagonistes à l’air libre, et une vue somptueuse de l’île. Derrière Pséma tombé à genoux, le magma explose en de gigantesques gerbes de lave.

Et dans ce champ de destruction, les quatre artefacts avaient tous disparu.


Citation :
Les trois hérauts, nous vous laissons poster pour vivre cet instant magique où vous êtes des Dieux Smile
A ce stade, vous etes redevenus "normaux" et restez "gonflés à bloc". Bien que les artefacts soient nulle part autour de vous, Pséma est à présent en mauvaise posture, car il n'est plus protégé par Balmung. Vous pouvez (enfin)
le défier!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Death Queen Island: Antre de la Confrérie Noire :: Volcan-