RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1162
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Jeu 13 Avr - 21:12

Mon attention était si portée vers ce qui allait sortir de cette explosion que nous avions tous les quatre provoquer que j'aperçus à peine la scène qui s'était passée à côté de moi. Des alliés étaient arrivés mais étaient déjà repartis, sans doute à la poursuite de cette Ombre des Gémeaux qui s'était éclipsée nous laissant le champ libre pour l'affrontement ultime. Je savais pertinemment que nous n'en avions pas terminé avec Pséma, d'une ouïe certaine je l'avais entendu prononcer ces mots que je ne connaissais que trop bien. Cette barrière dorée qu'avait créé Shion lors de notre affrontement, capable de renvoyer mes attaques. Cependant, celle qu'avait créé cet imposteur ne sembla pas pouvoir résister à nos assauts et c'est un homme, un genou à terre que je voyais. Ainsi donc il était loin d'être invincible et cela remonterai certainement le moral de tous.

Ses paroles malhonnêtes et provocantes parvinrent à moi mais je n'en fis rien. Il était face à trois chevaliers déterminés et allait maintenant regretter ses actes passés. Je fus soudainement projeté contre une paroi du volcan tandis que je savourais intérieurement le fait que la barrière divine ait tenue le coup. Je ne fus néanmoins pas le seul, nous étions tous les trois retenus par une force puissante invisible nous écrasant sur le mur de ce volcan qui ne cessait de gronder. Observant Pséma, je ne pus que constater qu'il allait déchaîner une fois encore le pouvoir de Balmung contre nous, dans l'incapacité de faire quoi que ce soit.

Alors que je pensais que tout allait s'arrêter là après tout ce dur labeur et tous ces sacrifices, l'artefact de ma nouvelle déesse se mit à briller, à m'aveugler jusqu'à ce que je sente la puissance divine de cette arme m'envahir. Ce divin, doux et chaud cosmos pénétrait en moi, se mêlant au mien, l'écrasant presque. C'est ensuite que je sentis mon corps se libérer de l'emprise du Bélier noir. Tout comme ma puissance augmentait, l'armure semblait elle aussi s'alimenter de cette force, provocant une explosion de lumière dorée et électrique avant de laisser apparaître une armure du Sagittaire divine. L'air presque ahuri, je ne perdis qu'une seconde à contempler la puissance qu'Athéna m'avait offerte avant d'être entrainé par l'instinct et pointer le sceptre d'Athéna en direction du flot d'énergie que Pséma nous envoyait. Le terrible choc nous plongea tous quelques secondes dans une lumière blanche, me laissant tout juste apercevoir Asya et Charis elles aussi vêtues de ces armures divines.

Lorsque la lumière s'estompa, le spectacle fut surprenant. Nous étions à l'air libre, je flottais dans les airs observant quelques secondes autour de moi. Cette île venait de perdre une grande partie de son volcan mais nous allions enfin pouvoir mettre un point final à cette guerre. Pséma était désormais à genoux devant nous, Balmung tout comme les autres armes venaient de disparaître et nous allions enfin pouvoir nous battre à armes égales. Il ne restait plus que lui, le Bélier noir, instigateur de tout ce mal. Serrant les poings, j'étais maintenant prêt à l'affronter et j'espérais que Charis et Asya allaient donner le meilleur d'elles-mêmes. Il ne possédait plus Balmung, nous devrions donc être capable de le vaincre malgré le cosmos colossal qu'il dégageait encore.

- Relèves-toi et implore la clémence et le pardon d'Athéna, Hadès, Poséidon et surtout Odin ! Je n'attaquerai pas une personne à genoux devant moi.

L'idée de lui planter une flèche directement dans la tête à cet instant me traversa l'esprit mais il ne fallait pas le sous-estimer ce Pséma. Mais trêve de bavardages, l'heure était venue !

* Prépare-toi à périr *

En garde, le regard droit vers Pséma, mon cosmos explosa immédiatement, désormais prêt à faire face à ce Bélier, très mauvaise parodie de Shion et à lui montrer la puissance des chevaliers d'or d'Athéna.

Revenir en haut Aller en bas
Asya L.


Général
Général
avatar

Messages : 882
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Sam 15 Avr - 19:06

Un temps qui avançait jusqu’à bientôt faire sonner l’heure du combat final. Un Gémeaux noirs qui avait ainsi disparu en direction de la précédente Forge où le combat opposant les Verseaux au Capricorne sombre faisait toujours rage, si l’on en croyait les explosions fréquentes de cosmos, tout du moins. Et les hérauts avaient ainsi lancé leurs attaques respectives, aidés des artefacts des Dieux qui maintenaient la présence du dôme autant que possible, faisant face aux frappes de Pséma et de Balmüng. Une énergie dévastatrice s’était ainsi propagée en direction du Bélier Noir, quand bien même celui-ci demeurait bien vivace. Un genou à terre, un mur l’avait ainsi protégé de toutes ces offensives lancées par les alliés.

Un Pséma qui s’était relevé bien assez vite, menaçant son second. Sans doute y aurait-il pu avoir un sourire satisfait si le contexte n’était pas si lourd, si les conséquences n’étaient pas ce qu’elles pourraient être. Des mots, encore et toujours. Puis une force invisible les catapultant plus loin, contre la paroi du volcan qui grondait. C’est qu’il avait une grande gueule, ce Bélier. Un peu trop, d’ailleurs. Un peu comme cette énergie qui ressortait de la lame d’Odin. Si le doute demeurait encore en certains jusqu’à présent, celui-ci n’était désormais plus envisageable : il était bien le responsable de la disparition d’Asgard, terre des glaces où les hivers étaient rudes. Sensation d’une nostalgie certaine, mais passagère. Puis un esprit se redirigeant rapidement sur sa priorité, tandis que ces billes brunes observaient avec attention cette colonne d’énergie qui se dirigeait vers eux. Et, par-dessus le marché, il était impossible de bouger. Satané Pséma ! Une issue qui paraissait inévitable, jusqu’à ce qu’Asya sente le Trident de Poséidon s’éveiller à cette approche. Une puissance différente de celle qu’elle avait pu expérimenter en utilisant l’arme une première fois. Parce que cette fois, c’était directement dans son corps que toute cette énergie coulait. En tout cas, c’était l’impression que cela donnait, cette sensation de bien-être, d’être revitalisé, en quelques sortes. Une illusion qui ne durerait probablement pas très longtemps mais, durant ce temps, sa tête n’était plus douloureuse. Enfin !

Une différence qui ne s’arrêtait pas là. Parce qu’au-delà du corps, c’était également la Scale du Kraken qui s’éveillait, comme si elle n’était plus aussi abîmée qu’auparavant. Une vague d’une couleur océan l’entourait ainsi, dans une forme qui changeait peu à peu. La différence n’était pas énorme, du point de vue de la jeune femme, en tout cas. La sensation que désormais, le destin était en leur faveur. Mais cette chose-là pouvait s’avérait particulièrement capricieuse, s’en allant au gré d’une brise soudaine. Alors, il était préférable d’entamer les hostilités rapidement, afin d’en terminer dès que possible, avant que le vent ne tourne finalement. Parce qu’ils n’auraient probablement pas de seconde chance. Instant décisif.

Désormais libérée de toute entrave, Asya s’approcha alors de l’homme de noir vêtu, restant tout de même à une certaine distance. Plutôt, elle s’était déplacée suffisamment pour demeurer à hauteur des autres représentants. Et, dans un silence presque religieux, cette arme se leva à nouveau d’une facilité qu’elle ne reconnaissait pas, lançant son ultime attaque envers cet être qui déversait la haine. Une dernière offensive, à l’unisson. Et Pséma ne serait plus. Mais nul n’aurait pu prédire que la puissance des quatre artefacts puisse s’entrechoquer de la sorte. Une lumière blanche, aveuglante. Et, lorsque la couleur revint, cette armure surprenante s’était déjà envolée au loin. Une douleur qui revenait également, arrachant une grimace le temps d’un instant. Parce qu’une telle habitude se perdait avec rapidité. Des yeux qui se relevèrent en direction du Volcan, observant ce paysage auparavant dissimulé durant un temps. Qui aurait pu croire que Death Queen Island cachait un tel trésor. Des remerciements silencieux, avant de retourner sur le sujet principal. Une main qui se sentait d’ailleurs bien vide, tout à coup.

« Merde… Le Trident… » Murmura-t-elle, scrutant un instant les autres afin de voir si les armes de leurs dieux étaient toujours entre leurs mains. Mais ne demeurait que des doigts libres de tout manche. « … La puissance du choc a dû les envoyer ailleurs sur l’ile… Merde… » Hésitation silencieuse, entre partir à la recherche du bien de Poséidon directement, où d’en finir avec Pséma. Un choix à faire, qui entraînerait sans aucun doute des conséquences lourdes. « Bon… D’abord le Bélier, et ensuite l’arme… » La fin d’une longue réflexion que personne ne put entendre, tant la voix était faible, presque absente.

Finalement, ses marrons se portèrent sur l’homme à l’armure noire, dévoilant son envie d’en finir avec lui. Parce que toute cette comédie avait bien trop durée. Parce que les âmes des disparus n’attendraient pas plus longtemps : elle ne l’autoriserait pas. Jamais. Aux disparus d’Asgard, à ces camarades perdus, l’heure de la délivrance avait sonnée.

« Qu’il fasse, le pardon n’est pas accordé à ce genre d’hommes. Qu’il pleure, qu’il supplie, qu’il demeure à genou s’il le souhaite : il périra, de toute manière ». Des mots lancés au Sagittaire d’Or, avant de se tourner vers ledit homme afin de prononcer quelques mots.« Abandonné par ses propres hommes, voilà donc le grand Pséma. Le temps des malheurs est désormais terminé. Et seule demeure ta destruction, Bélier Noir ! »

Que ta folie te mène à ta perte, Chevalier noir. Une longue et périlleuse descente aux Enfers.



Asya a écrit:
Jamais une fois sans deux [Chut, fallait que je trouve une intro !! Razz], Asya lance de nouveau un défi à Pséma et rejoint donc Shizuo dans la bataille !
Petite précision, les réflexions concernant la perte du Trident n'est perceptible par personne, tant sa voix était basse. A vous de vous rendre compte tout seul de la perte des artefacts des uns et des autres Razz


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 487

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Lun 17 Avr - 8:54

Le moment tant attendu arrivait enfin, j’allais pouvoir combattre et un adversaire puissant, ce qui ne faisait que croitre mon excitation. Mais encore une fois notre adversaire démontra sa puissance et son lien avec la copie de l’armure qu’il portait. Enfant j’avais été bercé par les diverses histoires et légendes, et celle de la toison d’or ne m’était pas inconnue. Si ce ne fut pas grâce à cette dernière que Pséma parvint à échapper à l’attaque qui lui était porté, il parvint à se protéger de cette dernière par une technique qui avait déjà fait ses preuves. Une barrière invisible s’interposa donc entre lui et les armes de nos Seigneurs respectifs. Si la première fois qu’il avait utilisé cette technique, il était parvenu à se protéger totalement des attaques portées, cette fois ci la puissance de ces dernières fit voler cette barrière en une explosion des plus violentes. Même le puissant volcan, qui semblait servir de source de pouvoir, subit les effets de celle-ci.

Si nous ne semblions pas avoir souffert de la rencontre entre les armes divines et la barrière dressée, il n’en était pas de même pour notre ennemi. Pséma montrait des stigmates, qui firent apparaitre un sourire carnassier sur mon visage. Qui y a-t-il de mieux que devoir son ennemi montrer un signe de faiblesse suite à une attaque reçue. Je reconnais que ma satisfaction aurait été plus grande, si son état avait été la conséquence de ma seule force. Mais je n’allais pas chipoter pour si peu. C’est alors qu’il sembla se rendre compte du comportement de celui qui l’avait assisté jusque-là. Voir son plus puissant allié vous quitter, surtout lorsque vous pensez qu’il vous doit fidélité est quelque chose de désagréable et je pouvais comprendre sa réaction. Mais voilà ce qui attendait, tout ceux qui usurpaient un pouvoir qui n’était pas le leur, ou qui se voyait roi de la montagne, sans en avoir la stature. Malgré tout, notre ennemi démontra sa détermination et sa grande confiance en lui, en nous faisant face, seul. Déployant ses pouvoirs, il prouva qu’il n’avait pas entièrement tort.

Une force invisible me projeta, ainsi que tous les autres guerriers présents contre la paroi du volcan. Je me retrouvais donc tel un insecte, plaqué à ce dernier. Le sentiment d’impuissance que je ressentis alors, généra en moi une rage violente et destructrice, mais rien n’y faisait, je ne parvenais pas à me libérer. Alors qu’il libérait toute la puissance de son artefact, quelque chose se produisit. Comme pour répondre à ma rage, à mon cosmos qui bouillonnait en moi, mon armure libère ses pouvoirs endormis et brise l’emprise qu’exerçait le Bélier Noir. Libre de mes mouvements, ressentant la puissance de ma Suplis, je libérais celle de l’arme de mon Seigneur, comme si elle était le prolongement de ma volonté et de mon corps. Il en fut de même pour mes deux comparses et les pouvoirs combinés des artefacts que nous portions, vinrent contrer celui qui avait ravagé le monde et nos domaines. Sous la puissance de telles attaques, le monde sembla disparaitre lorsqu’elles se percutèrent. Est-ce ainsi que cela devait finir, par l’anéantissement de toute chose ? Il me fallut quelques secondes pour retrouver mes esprits, ma Suplis avait retrouvé son état habituel, l’arme de mon Seigneur m’avait quitté. Situation qui semblait être de même pour tous. Ce qui était advenu de l’artefact divin qui m’avait été confié, ne frôla nullement mon esprit. Après tout, elle avait peut être fait son œuvre et était retournée auprès de mon Seigneur. Quoiqu’il en soit, notre ennemi se trouvait devant moi, affaiblit et peut être à porter de nos pouvoirs.

Je laissais à mes compagnons, l’expression de leur volonté par des mots. Je n’étais pas du genre à exprimer ma colère, à montrer ma détermination par des mots. Je fis exploser mon cosmos, libérant toute ma force, la terre déjà marquée par l’explosion s’affaissant sous celle-ci. Faisant craquer mon coup et certaines de mes articulation, je m’avançais vers celui qui venait de perdre sa plus puissante arme. Tout dans mon attitude était un défi, un appel au combat, mon cosmos était agressif, violent, générant une sorte de voile de chaleur autour de moi. Rien ne comptait pour moi, ni la colère du volcan qui avait été réveillé par l’explosion de puissance, ni le guerrier in connu qui était resté à nos côtés. Qu’importe qui allait lui porter le premier coup, la route qu’avait empruntée Pséma était arrivée à sa fin et le conduirait entre les mains de mon Maitre.

Charis a écrit:
HRP: Si ce n'est par les mots, je défie à mon tour Pséma.
Revenir en haut Aller en bas
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Lun 24 Avr - 15:03

Les trois guerriers faisaient face au Chevalier Noir à l'unisson. Ils n'avaient pas de méfiance les uns envers les autres. Leurs Dieux leur avaient donné une parcelle de leur pouvoir à l'unisson, et ils s'en étaient servi avec audace et bravoure, contrecarrant l'attaque qui aurait dû leur être fatale. Les Dieux eux-mêmes semblaient jouer de concert dans cette épreuvre.

Et cela donnait à Pséma l'envie de vomir.

Chose plus importante encore : Balmung, ainsi que les trois autres artefacts, avaient disparu. Le dôme était très affaibli, mais encore dressé, l'empêchant de battre en retraite. Pour la première fois, chacun pu déceler l'hésitation et la crainte dans le regard incertain du Chevalier Noir du Bélier.

"Salopards… Quelques heures d'alliance ne peuvent excuser des millénaires de guerres et de servitude de l'humanité. Il écarta les bras, englobant le paysage de l'île de la Reine Morte. Ne voyez-vous pas, bande de larves ? Vous combattez et vous mourrez pour des Dieux qui se moquent de vous, et ne recherchent que la conquête ! Allez donner vos raisons aux Saints et aux Marinas gelant dans le Cocyte ! Allez dire aux millions de Spectres décédés, dont Hadès a promis la vie éternelle ! Allez leur dire vos convictions !!!!!"

Le Bélier Noir soupira. Les trois héros étaient sûrs d'eux. Le lavage de cerveau des Olympiens avait bien fonctionné. Mais la réplique de la Marina lui arracha un sourire.

"Abandonné ? Hahaha… Le penses-tu vraiment ??!!!"

Il leva une main, paume tournée vers les cieux. Dans sa main apparut dans un éclair une boule de cosmos rouge sang flamboyant, crépitant d'une volonté néfaste : destruction, rage, tuerie, et bien d'autres désirs de chaos.

"Il faut parfois combattre le mal par le mal."

Il frappa sa paume contre son torse. L'aura rougeâtre pénétra son corps. Un instant plus tard, le cosmos de Pséma grandit en flèche, prenant une aura divine et écrasante de rage, alors que son armure se régénérait en même temps que ses blessures.

Il était telle une bête rageuse et assoiffée de sang, au sourire carnassier devant son gibier. Il mit un genou à terre et, fermant les yeux, posa sa paume contre le sol.

"Constant Fury."

Des cercles concentriques de Cosmos quittèrent la main du Chevalier Noir pour s'étendre sur tout le volcan à présent en activité. Mais si les personnes présentes eurent toute un mouvement de recul, elles ne subirent aucune douleur ni aucun dégât.

Pséma se releva.

"Je vais prendre plaisir à vous tuer."

Citation :

Pséma accepte le défi.

Je poste en premier dans le combat, je vais donc ouvrir le topic.



Revenir en haut Aller en bas
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 136
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Lun 24 Avr - 16:13



" Aaahhh... "

Gémit lentement l'ancienne Nymphe au cœur d'eau avant de masser son front blessé et d'enfin se redresser, sentant sous sa paume la chaleur du volcan malmené.

" Mais que s'est-il passé ? " Furent les seuls mots qu'elle put sortir le temps de reprendre sa pleine conscience. Tout s'était passé vite si vite et, sans le secours du cosmos de Poséidon, elle avait reçu le choc des artefacts et les vagues en retour de plein fouet. De quoi lui faire momentanément perdre connaissance.

Un fait dont elle ne pouvait décemment pas se plaindre. Les dieux devaient réussir quitte à laisser les autres guerriers présents se prendre le maximum de coups et blessure en autant de dommages collatéraux. Sentant que la pire des tempêtes venait d'éclater à quelques centaines de pas d'elle, la Générale se releva. Appelant ses familiers, elle s'assura qu'aucun d'eux n'avait été pris dans la tornade d'énergie qui avait tout balayé.

A son grand soulagement, le Python, les Abeilles et les Vampires répondirent tous présents. Les examinant l'un après l'autre au moyen de son cosmos et du lien persistant entre eux, elle conclut avec le plus grand soulagement qu'aucun n'avait réellement souffert sous la protection de Scylla. C'était déjà une très bonne chose que de savoir qu'elle pourrait compter sur eux en cas de combat.

Mieux valait en effet être prévoyant et se tenir prêt à intervenir, le cas échéant. Face une telle violence, le pire comme le meilleur pouvait arriver d'une seconde à l'autre. Il suffirait de peu, de si peu pour que l'ensemble du cratère s'effondre et entraîne avec lui les trois hérauts. Se tenir à l'affût, à une distance raisonnable de l'affrontement était donc encore le mieux à faire. A elle seule, elle ne serait pas forcément d'un immense secours mais elle était bien décidée à faire de son mieux. Mais était-elle réellement seule avec les trois élus ?

Se penchant sur la tête de Seba pour la caresser, la jeune femme se rendit compte qu'en plus d'elle, un autre combattant avait du se faire surprendre par la tempête cosmique. Aussi en plus de sa gigantesque compagne, elle appela ses vampires qui ne seraient pas de trop pour localiser l'ancien guerrier divin où qu'il puisse se trouver.

Rapides, les chauves-souris l'étaient mais pas assez pour localiser le guerrier sans armure avant qu'une nouvelle salve d'énergie n'explose et que la jeune femme se retrouve de nouveau projetée au loin. Tant de violence se dégageait de ce combat qu'elle n'avait pas le moindre intérêt à demeurer céans sinon l'envie de finir en viande carbonisée. Rappelant alors ses compagnes, elle s'empressa de rejoindre Seba et de battre en retraite droit vers la plage de l'Île. Le tout était d'espérer qu'une nouvelle décharge d'énergie ne la dévierait pas de son but.

-> Plage de DQI

Revenir en haut Aller en bas
Katha


Black Saint
avatar

Messages : 28
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mar 16 Mai - 0:17

Provenance : Forge noire, avec Valérian.


Sale gosse, pensait cette femme à la chevelure souris. Rien de bien important et pourtant, cette attitude en était des plus agaçante, sans réellement savoir pourquoi. Probablement cette impression de détachement. Ou alors attendait-elle silencieusement qu’il réponde aux tentatives de celle-ci. Grognements dissimulés par ces traits fins, dont seul un claquement de la langue pouvait trahir ces quelques pensées. Un faible : c’était ainsi qu’elle le voyait, à dévoiler ces faiblesses qui étaient siennes. Un mort en sursis. Parce que ce genre de personne ne survivait jamais très longtemps, ceux qui se laissaient marcher sur les pieds, dévorés par les plus entreprenants, les plus agressifs. Et sans doute ce genre d’hommes pullulaient, dans les troupes du Dieu des Enfers. Berserker, hein ? Bien entendu, qu’il serait mort.

« C’ cher Scorpion n’est donc plus des nôtres également. Eh ben. C’que vous avez ratissé bien large vous autres. » Un semblant souriante, en décalage avec cette lueur dans ses yeux. « T’as du cul d’être encore là, toi ».

Une énergie se calmant alors, et tout redevint à la normale. La petite blague avait déjà bien assez duré, semblait-il. Qu’il écoute ou non, cela ne la concernait plus. Et elle s’était déjà bien trop mêlée de ce qui ne la regardait pas, cette sombre Verseau.

« D’toute manière, j’gagnerai rien à t’tuer » Affirma-t-elle tandis que, les deux bras au-dessus de sa tête, réunis en deux mains, elle s’étirait. « T’es encore utile. Bon à emmerder l’autre Cornu. Alors j’vais pas me priver d’ta présence bonne à lui taper sur les nerfs. Certainement pas ! »

Des mots prononcés durant cette marche, les destinant à parvenir jusqu’au Volcan. Une traversée de quelques instants, pour ceux qui avaient d’ores et déjà dépassé le dernier temple. Si bien que, désormais, le cracheur de feu leur faisait face : celui-là même dont il manquait un morceau de terre à l’extrémité. Un regard attiré, brièvement, par cette silhouette noire dont l’aura rougeâtre se dégageait. Un constat rapide, celui que l’instrument dérobé des Dieux manquait. Il n’aurait pas osé, quand même… Billes roulant de cet homme au Volcan qui semblait rugir, ignorant le Spectre un instant durant.

Une source qui avait changé. Et soudain, cette migraine qui s’installait dans cette petite tête flambée. Une chose oubliée, à laquelle elle n’avait pas prêté la moindre attention. Parce qu’elle n’était pas prudente, Katha. Mouvement de recul, faible.

« Merde, Salopard » Insulte qui fusait pour celui qui les regarderait probablement de haut, plus tard.

Puis cette sensation, qui s’instaurait, s’enracinait, même. Désagréable. A vomir même. Des yeux plissés qui regardaient furtivement le dos de ce jardinier aux Hellébores. Jamais elle n’aurait cru dire quelque chose d’aussi vrai, quelques minutes plus tôt. Alléchant, n’est-ce pas ? Silence. Ne serait-il pas réjouissant de le faire glace, de le découper petit à petit. Maintenu. Puis d’envoyer ses restes à ce chien des Enfers ? Et étrange. On lui envoie quoi, d’abord ? La tête, une main, le foie ? Perturbant, aussi. Oh, non, je sais ! Envoyons-lui un œil bien ensanglanté, enveloppé dans une jolie boule de glace ! Désinformant.

« Vi-» Murmure intercepté par la brise qui se levait.

Une brise tout d’abord naturelle, mais bien vite agrémenté par ce claquement de doigt faible et inconscient. Non, probablement le mot non maîtrisé serait-il plus adéquat, pour qualifier la sensation qu’éprouvait la jeune femme à la langue d’ordinaire acérée.

« Vire » Voix un peu plus audible, mais trop tard. Sal’té.

Un mur glacé s’était d’ores et déjà élevé partiellement, empêchant au Spectre d’aller plus loin. Un Cadeau empoisonné, hein… Parfait pour les rats dans leur genre ! Pensées non partagées, mais incrusté par cette maudite lueur perçue trop tard. Signe perceptible, pour Valérian : celui de cette neige qui tombait sur la zone, alors même que la chaleur du Volcan faisait rage. Et, brusquement, sans savoir l’imprévisible vent annonçait. Faussement, mais il annonçait. Parce que celui-ci était de nature imprévisible et qu’une chose pouvait aisément en cacher une autre. Ainsi, la surprise arriva sous les traits d’une attaque dissimulées par l’arrière. Par cette tornade glaciale qui venait de prendre place dans cette perdition qui était leur. Une pression qui approchait, dangereusement. Une pression si froide qu’elle pourrait geler, propulser. Vicieuse tornade des airs gelés. Qu’elle frappe, qu’elle emporte. La courte histoire d’un tourbillon. Un tourbillon assassin.

« L'est temps d'jouer, sale gosse ... »

Vicieuse tornade des airs gelés. Qu’elle frappe, qu’elle emporte. La courte histoire d’un tourbillon. Un tourbillon assassin.

Katha a écrit:
Katha est désormais sous l'effet du "Constant Fury" de Pséma, et attaque donc Valérian. Comme convenu, il s'agira d'un combat full RP. Si tu as besoin de précision, n'hésite pas à me contacter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Caedus


Chevalier d'Argent
Chevalier d'Argent
avatar

Messages : 271
Armure : Flèche

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
190/190  (190/190)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Ven 26 Mai - 17:31

==> Forge Noire

Le Chevalier d'Argent était arrivé, seul dans sa solitude esseulée, mais il était arrivé. Aucun combat ne s'était présenté à l'horizon. Un peu triste le bonhomme, mais résigné.

Il espérait rencontrer Pséma et ne fut pas déçu. Mais le big boss était déjà aux mains avec les trois hérauts des Dieux.

Le volcan explosait de toute part. Le magma en fusion coulait en quantités astronomique, mais fort heureusement, le vent repoussait la fumée dans le bon sens. Il fallait juste faire attention aux pluies de lave, et fort heureusement, son armure flambant neuve l'y aidait en majorité.

L'archer au regard perçant se plaça alors en haut d'un rocher à distance modérée du combat de géants et observa. Il nota que les trois hérauts avaient perdu leurs artefacts divins... Et Pséma n'avait pas Balmung. Etrange. Est-ce qu'ils les avaient rangé dans un casier avant de combattre? Peu probable. Donc, ils devaient les avoir perdu.

Mais quelle bande de guignols! Athéna ne va pas apprécier avoir perdu Niké...

Mais ce qui intéressa rapidement plus le Saint, c'est le Chevalier Noir... Pas si noir que cela. Son cosmos avait pris une teinte différente, rouge sang, et semblait disposer d'une puissance incroyable.

Tout en analyse, le Chevalier d'Athéna continua à observer le combat à distance.

Citation :
HRP: Je crois que Katha et Valérian ont leur business de leur côté, je ne les dérange donc pas.
Revenir en haut Aller en bas
Valérian


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 108
Armure : Dryade

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mar 30 Mai - 11:56

Avait-il bien fais de donner ainsi sa confiance à la première venue et de laisser son dos ainsi exposé à la moindre attaque? Valérian commençait à en douter. N'aurait-il pas mieux valu ne pas l'inviter à se joindre à lui? Après tout un ennemi reste un ennemi, imprévisible, fourbe, malin. Et lui, comme un idiot venait de lui laisser l'opportunité de l'achever.
Une goutte de sueur lui coula dans le creux des reins, lente et froide, alors même qu'ils arrivaient au sommet et que s'étalait devant lui un combat titanesque entre des êtres d'un niveau bien éloigné du sien.

La fournaise et la puissance qui se dégageait du combat opposant le traitre Pséma aux trois hérauts lui fit oublier un instant le doute qui l'envahissait. Il se prit à rêver qu'il allait se jeter corps et âme dans la joute et faire peser la balance avec le peu de force qui lui restait. Si il avait le courage de la faire et la force de peser dans la balance il était certain que son trépas assuré en serait bien plus supportable pour lui dont l'âme torturée et abandonnée par son Surplis était en proie au doute et à la défection.

Son égarement fut de courte durée malgré tout, des flocons irréels tombant dans un lieu transformé en fournaise.
Tendant la main il laissa un cristal glacé se posé dans sa paume et le regarda, s'attendant à le voir fondre mais la puissance qui lui avait donné naissance ne le permit pas.

-"Tu as fais ton choix finalement traitresse? Tes belles paroles et ton désir de vengeance n'étaient donc que des rideaux de fumées pour cacher la pitoyable personne que tu es."

Il écrasa le flocon dans le creux de sa main et laissa retombé un poing dont s'échappait de la vapeur d'eau le long de sa jambe.

-"Si tel est ton choix alors je ne me défilerai pas. Je n'ai plus d'allégeance mais j'ai encore de l'honneur et je peux permettre de laisser vivre une personne comme toi plus longtemps."

Un instant les flocons parurent stopper leur chute, suspendu dans le temps et l'espace par la volonté de leur maîtresse puis en une fraction de seconde devinrent une tempête projetée contre lui. La réaction ne tarda pas à venir mais son corps répondait malheureusement plus lentement que son esprit aussi le bond qu'il fit presque par réflexe s'en trouva-t-il ralenti. Il évita l'attaque, ou du moins le coup de plein fouet que la traitresse voulu lui porter dans le dos en réalisant une voltige dans les airs et en atterrissant quelques mètres plus loin avec grâce, droit comme un i et les bras, doigts tendus, le long de ses cuisses tandis que le regard qu'il lançait au Verseau Noir était porteur de défi.
Il y aurait un mort de plus sur le champ de bataille et il comptait bien ne pas être celui-là.

Le regard porté sur elle avec un dédain apparent il ne put s'empêcher de ressentir une gêne à la jambe droite. Malgré son saut il n'avait pu éviter toute l'attaque et sa jambe se retrouvait maintenant couverte de givre.

-"Fourbe et traitre comme la glace qui te caractérise... Mais ne te méprend pas, je ne compte pas me laisser conduire à l'abattoir sans résister."

Joignant le geste à la parole le jeune Spectre plaça ses mains sur son flanc droit comme si il tenait un fourreau tout en abaissant sa position en pliant les genoux.

-“PERFIDIOUS ASSAULT OF D'ARTAGNAN!!!”

A une vitesse proche de la lumière une Hellebore se matérialisa dans sa main, grandit et explosa en une pluie de pétales mauves tendant vers le noir qui boucha la vue de l'ennemi face à lui. Se propulsant à travers cette pluie de pétales il fonça, portant une infinité de coups vers les terminaisons nerveuses du Verseau Noir.

Si son coup portait comme il le souhaitait il lui faudra juste la laisser mourir lentement, sa blessure au flanc terminerait le travail.

Valérian s'arrêta à quelques mètres derrière Katha, le bras droit tendu vers l'avant, tenant dans sa paume la garde de l'épée qui disparu dans un éclatement de pétales.

-"Désolé mais ta route va s'arrêter ici."
Revenir en haut Aller en bas
Katha


Black Saint
avatar

Messages : 28
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mar 6 Juin - 1:41

Obscure sensation que celle qui s’emparait alors de la jeune femme aux mèches de souris. Contradiction naissante entre aise et malaise, curieusement. Quelque chose d’étrange se produisait d’ores et déjà dans son corps, bien qu’il demeurait complexe de saisir la raison de tout cela. Unique souvenir clair : celui de ce Volcan, et de cette aura de feu qui se dégageait de l’endroit. Dernière pensée, celle d’une incompréhension menant peu à peu à la rage. Un « Salopard » envolé, ne restait que cette tentative de prévenir cet autre pour qu’il puisse s’éloigner à temps. Peut-être.

La sensation d’un esprit en violation avec lui-même. Puissant désaccord. Et l’un semblait pourtant prendre le dessus sur l’autre. Lentement, mais surement. Une conversation avec elle-même, silencieuse. Pour ainsi dire étrange, d’ailleurs. Décidément, le Bélier Noir avait bien préparé son coup. Triste réalité que d’être tombée dans le piège tel un enfant ne connaissant encore rien de la vie. Colère perceptible de l’autre côté, compréhensible pour qui serait ouvert à la chose. Katha, elle, ne l’était plus. Le Verseau Noir se fermait doucement, s’enfermait dans tout ce désaccord, se faisait traîner par cette autre.

Mais l’attaque était d’ores et déjà lancée, prête à bondir furtivement sur l’ennemi. Fourberie de glace, clown de malheur. Des paroles portées à leur destinataire, qui était incapable d’ouvrir la bouche, en cet instant. Désobéissante. Autant que ce corps qui bougeait de lui-même alors qu’elle s’y était tout d’abord refusé. La seule vue de cette lumière, matérialisant l’une de ces plantes avant qu’il ne se précipite vers elle. Rapidité d’action. Mais cette barrière de glace s’était invité dans la danse entre les deux protagonistes, diminuant ainsi l’impact de cette épée. Une offensive de ce même mur, laissant sortir quelques colonnes à l’aveugle, afin de possiblement toucher l’ennemi.

« Dégage d'là gamin » Peina-t-elle à prononcer.

Et pourtant, la garde se mettait en place de nouveau. Une fois de plus. La seule différence, c’est qu’il pourrait la voire venir, cette attaque. Possiblement. Ainsi, d’un geste de la main, les colonnes de glaces recommencèrent à fuser dans tous les sens, afin d’espérer toucher une fois de plus cet homme agaçant, tandis que la traîtresse se préparait à l’offensive à venir. Des mains s’étaient ainsi tendues en face de son torse, laissant cette masse d’énergie sombre grossir entre ses mains.

« Vir- »

Interrompue, brutalement, laissant quelques secondes de battement. Angoissantes secondes, durant laquelle la tempête se préparait. Au sens second du terme. Parce que celle-ci n’était pas aussi gentillette que la première. C’est drôle non ?

« Sérieux, mais vous êtes tous complètement tarés. Bande de loques que vous êtes. Personne n’a été foutu de piger la réalité derrière Pséma. Z’êtes vraiment con, ouais c’le mot. Ce gars… Vous v’nez de vous condamner. Tous autant que vous êtes. Hahahahaha » Rire sinistre. « Et toi, t’as été la plus conne de tous. Pitoyable » Regard fixant le jeune homme. « Quoi ? t’penses m’abattre avec ça ? Alors que t’as failli t’faire démonter par c’bon vieux Scorpion ? T’as d’l’espoir dis donc ».

Ta gueule...Une apparition aussi glaciale que le serait celle d’un être venu tout droit d’outre-tombe. Un rassemblement de particule qui, d’ailleurs, fût relâché particulièrement vite, laissant ce faisceau de glace sombre s’envoler vers lui à toute vitesse.

« Chiale autant qu'tu veux. Et crève donc, renié de la Dryade. ».

Katha a écrit:
Mes excuses pour le retard ! N'hésite pas à me contacter en cas de soucis.
Caedus, Katha ne t'a pas vu car focus sur Valérian pour le moment. Mais si tu veux être de la partie, n'hésite pas ~
Revenir en haut Aller en bas
Valérian


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 108
Armure : Dryade

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Mar 6 Juin - 10:06

Pour un humain "normal" cela aurait été la mort assurée mais pour lui ce n'était qu'un obstacle de plus à passer pour en finir une bonne fois pour toute.
La garce avait réussi à déjoué son attaque et il s'efforçait d'éviter les colonnes de glace que son opposante faisait jaillir du néant. Cette course qu'il voulait être en ligne droite pour porter ses coups le plus efficacement possible était déviée. Sautant, prenant appui sur une colonne puis une autre en effectuant une sorte de slalom géant, glissant et se rétablissant après des obstacles horizontaux il avançait infailliblement vers elle pour en finir.

Elle qui l'avait trahi, elle qui avait profité de son état pour le menacer, elle qui... qui quoi d'ailleurs? Qu'avait-elle fait pour qu'il se sente en danger?

Peu importe.

Valérian ferma le yeux un court instant pour essayer d'organiser ses pensées. Quelle ironie, lui qui aimait à profiter des erreurs des autres pour placer ses coups venait de lui offrir une occasion en or. En fait même si elle ne l'avait pas saisie le simple fait que ses colonnes de glace surgissent aléatoirement était suffisamment dangereux pour qui évite de fermer les yeux.

Le déplacement d'air de la colonne de glace qui lui fonçait dessus le rappela à l'ordre un centième de seconde avant l'impact. Si il avait eu son armure ou une quelconque protection le choc aurait été bénin mais sans rien sur lui il était bien trop vulnérable. La moindre petite erreur pouvant se révéler fatale.

Valérian planta par réflexe la pointe de sa lame au centre de la colonne, la faisant exploser et réduisant sensiblement le choc qui le propulsa malgré tout en arrière sur quelques mètres. Il lutta le temps de sa glissade pour éviter de tomber et offrir ainsi une ouverture à son adversaire.

Pourquoi donc perdait-il son temps à se poser des questions sur le bien fondé de son attaque? Elle était un chevalier noir aux pouvoirs immenses et lui luttait pour... pourquoi luttait-il? Pour Hadès? Pour son maître défunt? Non... il luttait pour lui-même. Le Surplis qui l'avait abandonné finissait de se désagréger, plus rien ne le retenait et pourtant il hésitait. Quelque chose ne collait pas mais avait-il le temps de s'arrêter sur ses hésitations alors que l'ennemi se trouvait face à lui, prête à mettre un terme à sa vie?

Et ils étaient là, à se toiser comme deux chiens enragés. L'appel du combat l'emportant temporairement sur la logique.

Il mourrait d'envie de lui demander la raison de son agressivité à son égard mais n'en profiterait-elle pas pour lui porter un coup fatal si il faisait mine de baisser sa garde?

Bordel mais quelle idée de vouloir monter sur ce foutu volcan pour aider alors qu'il aurait pu fuir comme Skan et les autres...
Il allait payer de sa vie son désir d'aider... mais aider qui? aider quoi? Que pouvait-il faire sans armure, sans soutien?
Quel idiot il était de vouloir faire la différence...

Valérian a écrit:

@KathaPas de soucis pour le délai, je ne suis pas des plus rapides non plus.

@Caedus: plus on est de fous et plus on s'amuse, viens danser avec nous.

Je te fais le résumé: Katha et Valérian se sont rencontrés à la Forge Noire et on décidé d'unir leurs forces pour en finir avec Pséma. Malheureusement une fois arrivé au Volcan ils se retrouvent tous les deux sous l'emprise de l'attaque psychique du Bélier Noir qui a tendance à brouiller les esprits et imposer des idées fausses.
Les trois hérauts protégés par leurs divinités n'ont pas été affectés mais nous oui... et toi aussi du coup.
Enjoy
Revenir en haut Aller en bas
Katha


Black Saint
avatar

Messages : 28
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Ven 9 Juin - 20:21

Plus les minutes passaient, plus il devenait difficile de résister à toute cette pression environnante. Et surtout, plus la femme d’argent perdait le contrôle. Probablement n’était-ce pas le bon qualificatif, car il n’était pas aisé de mettre un mot sur cette sensation pour le moins paradoxale. S’approcher de ce qu’elle avait pu être fût une époque, et s’éloigner de ce qu’elle était aujourd’hui. Une présence intrusive, étrangère, et pourtant si familière. Tiens, et si on l’empalait ? C’est une bonne idée non, qu’est ce que t’en penses ? Tiens, oui. C’était une possibilité, en effet.

Perles de métal observant cet homme qui tentait d’éviter ces colonnes de son cru. Finalement, lui aussi, entrait dans la danse. Qu’il le veuille ou non. Parce que c’était ça, la vie : un simple jeu dans lequel il était nécessaire d’être le plus fort. Le dominant. Mais, en état, ledit dominant n’était ni l’ancienne chevalier noir, ni ce Spectre déchu. Non, c’était Pséma. Et uniquement lui.

« C’est qu’en plus le p’tit gars pense avoir le luxe se pioncer. Manque pas d’air c’lui là. » Haussement d’épaule.

Il n’y avait là aucun signe d’agacement quel qu’il soi, uniquement de la lassitude. Putain, c’est chiant. En effet. Mais bon, il fallait bien avouer qu’il ne se débrouillait pas trop mal, le gamin. Restait à savoir si cela serait suffisant ou non. Disons plus simplement qu’il n’était pas trop mauvais. Dans une certaine mesure.

« Alors quoi, déjà fatigué microbe ? » Ajouta-t-elle lorsqu’elle le vit hésiter.

Parce qu’il n’y avait pas réellement de place à l’hésitation. Pas en cet instant. Katha en était parfaitement consciente, elle. Et pourtant, la jeune femme continuait à poser mille et une question à cet autre. A savoir qui elle était, ce qu’elle faisait. Pourquoi. Probablement pour la première fois, le Verseau Noir cherchait à comprendre. Tout à la fois, et la nature du pouvoir de son ancien supérieur.

« Très bien, dans ce cas, vas crever la larve » Dernières paroles avant qu’un bras ne se lève, prêt à frapper. Geste pourtant arrêter dans son élan, tant bien que mal. « Ta gueule. Et toi, Dryade d’mes deux, bouge un peu ton cul. On s’en balance qu’ton armure se barre, c’est pas l’armure qui fait l’cosmos. T'en a même sans ça. Pas b'soin. ». Oui, ferme-là et réponds moi. Qui es-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Valérian


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 108
Armure : Dryade

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   Sam 17 Juin - 16:32

Les choses étaient réellement de plus en plus bizarre. Les idées se mélangeaient dans son esprit embrouillé et il ne parvenait plus à faire la part des choses. Si cette femme avait pris la peine de monter avec lui ici pour en finir de la sorte c'était ridicule, elle avait eu tout le loisir de se débarrasser de lui plus tôt lors de leur ascension.
D'un autre coté elle se tenait devant lui et était menaçante, elle avait attaqué et lui n'avait fais que répliquer, pourquoi donc perdait-il encore du temps à tenter de la raisonner alors que la raison elle-même lui dictait de lui trancher la gorge pour la faire taire une bonne fois pour toute.

Dieu qu'il était difficile de se résoudre à ne pas pouvoir sauver cette âme autrement qu'en mettant un terme à sa vie.

Valérian balaya de son esprit le doute et brûla son cosmos. Elle voulait une bataille? Elle allait être servie.
Répondant à son appel, les Hellébores parsemèrent le sol tout autour d'eux en diffusant leur doux parfum. Si son attaque précédente avait un tant soit peu porté ses fruits le parfum des Hellébores allait terminer de troubler ses sens.

-"Libre à toi de trahir ta propre parole, Verseau Noir, mais cette décision te coutera la vie. Je n'ai peut-être plus le droit de porter le Surplis de mon maître mais je sais reconnaitre un ennemi lorsqu'il se dresse devant moi."

Armant son poing dans le creux de son rein, il propulsa vers la femme aux cheveux d'argent une attaque à une vitesse proche de celle de la lumière. Poussé dans ses limites, sans armure il était à nouveau au seuil qui lui permettait d'accéder au sens ultime. Il sentait clairement le pouvoir à portée de ses doigts sans jamais pouvoir l'atteindre, extrême limite qu'il lui faudrait surpasser si les dieux lui offraient de rester en vie après cette guerre sainte et qu'Hadès ne venait pas en personne lui couper la tête.

La multitude de coups propulsa des pétales sombres d'Hellébores aux bords tranchants tentant le Verseau Noir à modifier sa position de défense.

-"RUSE BLACK HELLEBORUS !!! Crève avec ce maître que tu crains tant !!! Regarde le comme il peine à survivre face aux hérauts divins !!!"

Valérian poursuivit son attaque autant qu'il le put pour la contraindre à l'action et espérer lui porter un coup fatal que son armure ne dévierait pas.

Dans son regard il n'y avait plus de place pour le doute, elle avait menti et trahi plus que de raison, la prochaine étape serait la mort et ce serait son dernier acte de foi envers Hadès quand bien même il devrait y laisser sa vie.

-"Acceptes cette âme que je t'offre, prends la et puni là comme il te sied, Seigneur des Enfers!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event Pséma] Le jour où l'Homme devint plus puissant que l'Olympe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Death Queen Island: Antre de la Confrérie Noire :: Volcan-