RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Revy


Black Saint
avatar

Messages : 24
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Sam 21 Jan - 21:57

J'ai défié Asya L et Apeï ici

Prendre de la hauteur et viser. Viser droit celle qui faisait une cible si parfaite. C'était dans la nature de la sombre Sagittaire de traquer depuis le ciel ceux qui osaient se dresser contre elle. Plus encore quand ils se présentaient non pas comme de simples ennemis purs et durs mais bien comme des rivaux dans l'art de la Chasse. De quoi aiguiser des crocs qu'elle avait déjà plus qu'acérés. Voir cet homme dont elle ne savait encore rien lui tenir tête la stimulait tellement que cette bataille prenait un tour plus que plaisant.

Joindre l'utile à l'agréable. Qu'y a-t-il de mieux ?

Cette pensée ne demandait qu'à se concrétiser. Aussi, ne perdant pas un instant, l'archère embrasa un cosmos sombre et malsain qui grimpa en flèche avant d'atteindre avec une facilité déconcertante le septième sens.

Et prenant encore de la vitesse, elle banda son arc, enclencha une série de 5 flèches qui filèrent droit vers la belle jeune femme qui avait si bien attiré son attention.

Cinq traits, cinq flèches plus que redoutables qui volaient droit vers la représentante de Poséidon qu'elle s'était attribuée comme proie. Et puisque cela ne suffirait sans doute pas, la black sainte fit exploser une nouvelle fois son cosmos. Cette fois, ce ne furent plus de simples flèches qui se dirigèrent droit vers la détentrice du trident mais bien des flèches de cosmos dont les effets seraient parmi les plus dévastateurs.

" Filez mes jolies ! Filez droit vers les centres nerveux de cette beauté. Paralysez la mais ne lui percez pas le cœur. Pas encore, ce serait bien bien trop tôt. "

Ainsi venait de commencer le défi entre Apeï et Revy avec pour enjeu une proie à nulle autre pareille : Asya du Kraken, la détentrice du trident de Poséidon.

Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 296
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Dim 22 Jan - 20:53

Le Guerrier Mongole savait bien qu'il ne resterait pas longtemps seul en ce domaine. Les Alliés étaient en guerre, il fallait donc s'attendre à ce genre d'embuscade. Et si ce n'avait été la Chasseresse, sans nul doute que le Khan aurait atteint depuis longtemps déjà les Temples Noirs. Mais rien ne remplace les sens aiguisés d'un chasseur.

Cette femme, porteuse de l'Armure Noire du Sagittaire, plus que toute devait comprendre celà! Agile et rapide, sur ces toits elle semblait dans son élément. Et face au Mongole et à la Générale du Kraken, elle avait sans doute bien choisis ses cibles


"Femme, tu vas le regretter! Il n'y a ici de place que pour un seul chasseur, et c'est MOI!"

Sans plus attendre, la Black Saint Revy, lança ses premières attaques. Dans un premier temps, elle visait en priorité le Kraken. Tactique plutôt bien pensée puisque c'est elle qui avait le Trident de Poséidon.

"A quoi penses-tu? Sitôt elle morte, je m'emparerais du Trident à sa place et irais le planter dans le coeur de Pséma!"


Sautant avec une agilité sans égale, l'ancien porteur de la God-Rob de Béta, enflamma son comos. il ne portait pas d'armure certes, mais restait un redoutable adversaire. De toit en toit, il sauta histoire de déstabiliser Revy. Et alors qu'elle bandait son arc, visant à l'aide de flèches de Cosmos Asya du Kraken, le Khan prépara à son tour une de ses violente offensive. Une de celles qui marquerait l'histoire, sans doute.

Le temps que Revy lui avait fournit se tournerait finalement contre elle. Chaque secondes passées, le khan observait méticuleusement chacun des gestes de son adversaire. Une fois les points faibles discernés il pouvait attaquer à son tour, profitant de son avantage.



Citation :

"Vous les Européens, vous vous fiez trop à votre arrogance et à votre égo surdimensionné! Nous en Asie, on frappe le coeur directement. Et on frappe fort et vite! Souviens-toi de celà, quand tu ira implorer le pardon de ton maître, vile femelle!"

Et sur ces paroles, le Khan plongea dans les airs rassemblant tout le Cosmos dont il disposait et lança deux violentes attaques quasiment imparables sur le Sagittaire Noir!

"THUNDEEEEERRRR PUNCH...ATTAAAAAAACK!"

Le Poing du Khan vint alors frapper sa cible violemment. La foudre ambiante vint electriser la pauvre victime


Citation :

Puis juste après le bras tendu, un doigt menaçant le Sagittairre, le Khan réussit à faire descendre la température avoisinante. Quelques flocons commencèrent à tomber jusqu'à ce qu'une violente gerbe de cristaux viennent terminer d'engourdir la Black Cloth.

"CRYSTALL DEATHHHHHH!"

Citation :

"Petit souvenir d'Asgard, jeune fille!"

"Et puisque tu as menacé mon ami Gobi....FIUUUUUUU!"
Le sifflement appela l'oiseau de proie, qui se lança à son tour sur Revy, comme sur une proie. ses attaques étaient tout aussi fulgurante que celles du Khan. il se fallut de peu qu'il ne retirasse l'arc du Sagittaire Noir
[5 attaques physiques].


Citation :

"Et maintenant, dis-moi, qui est le chasseur...et qui est la proie?"
Le puissant guerrier Mongole se tenait à la pointe du fêtage d'une de ses masures lambrissé. Le sourire au lèvre, et les cheveux aux vent, il se sentait galvanisé par ce combat qui se révélerait épique.

Il ne daigna même pas jeter un oeil sur Asya du Kraken, concentré comme il était sur celle qui l'avait provoqué.



Citation :


Dernière édition par Apeï le Mer 1 Fév - 19:57, édité 1 fois (Raison : Modiff de Police)
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1079
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Mar 24 Jan - 11:55

Sitôt arrivée, sitôt attaquée. Rien de bien surprenant dans les faits. C’était ainsi que les choses se déroulaient sur ces terres désolées, dépourvue de toute humanité. Et sans doute finirait-elle par perdre la sienne, elle aussi. Il n’y avait là nul temps à la discussion. Car ces flèches précédemment tirées arrivaient déjà dans sa direction, coupant le vent de leur vitesse.

Pour seule réponse, un mur de glace s’érigea dans le silence le plus total. Un silence brisé par les objets filants qui s’écrasaient les uns après les autres sur cette paroi gelée. Une protection bien vite effacée, sans doute par le manque d’expérience. Car la générale avait été prise de court, entre la prise de la Scale du Kraken et l’ordre de se rendre sur Death Queen Island, et n’avait pas réellement eu le temps pour entrainement à ces techniques si différentes que celles utilisées lorsqu’elle était encore Asya de Circé. La magicienne s’en était allée, tirant sa révérence au profit du Monstre marin. Et c’est ainsi que certaines d’entre elles parvinrent à passer outre cette couche de protection, se plantant dans son bras. Le temps d’une grimace, d’une main qui se porta à la blessure, et la seconde attaque arrivait déjà.

Quelques mots qui étaient adressés, d’un homme qui visiblement ne connaissait rien de l’ampleur des conséquences que tout cela pourrait avoir.

« Ne crois pas que ce sera chose facile l’inconnu. Penses-tu réellement pouvoir le manipuler ? » Parce qu’au final, Asya ne connaissait rien de cet homme, à commencer par son nom. « Tu penses pouvoir porter ce fardeau ? Soit. Mais le poids des paroles et bien minime comparé à celui des actes. Commence donc par agir, et combat. » Mais je ne te laisserais pas le Trident. Non, il n’en était pas question.

Et, tandis que ces mots sortaient de sa bouche, l’attaque parvint à elle. Une offensive qu’elle n’évita pas, elle dont le mot « fuite » demeurait inconnu. Des restes de l’ancienne Asya, sans doute. Et, à ce même moment, une couche glacée s’empara de son corps, lentement, mais surement, jusqu’à la recouvrir entièrement. Une attaque qui touchait, qui blessait. Mais sans plus. Parce que si ces flèches de cosmos avaient beau être parvenues jusqu’à sa cible, celle-ci n’avait pu atteindre les points vitaux. Des remerciements silencieux, à cette armure, sa nouvelle partenaire : le glacial Kraken. Mais aussi à cette couverture qui agissait comme une seconde peau, et qui l’avait probablement protégée du pire.

Une main portée à son bras, d’où coulait encore un filet de sang. Et, dans une grimace, le métal pointu fût sorti de sa prison de chair, avant d’être jetée à terre. Agaçant, bien entendu que ça l’était. Parce que cette femme qui leur faisait face paraissait bien trop sûre d’elle, de sa supériorité. Et c’était une chose qui irritait la blanche, bien que rien ne paraissait sur ses traits. Silencieux, intraitable, à la fois neutre et glacial : Le Kraken était bien et bel là. Un sourire fin s'installa néanmoins lorsque l'homme attaqua. Bien, il ne restera donc pas passif. Une mine qui s'enfuit aussi vite qu'elle était venue.

Le temps d’une inspiration, et sa main retomba le long de son corps, avant de se serrer de nouveau. Et, en un instant, le brouillard arctique s’épaissit, recouvrant la surface du terrain, tandis qu’un froid intense le gagnait également. Il n’y avait désormais nul doute que ceux qui auraient l’occasion de passer dans les parages s’aventureraient dans cette ambiance troublante. Délicieuse angoisse.

Profitant de cette brume camouflant, le Général s’approcha ainsi lentement, silencieusement, de la position de l’archer, jusqu’à parvenir à ses côtés, dans son dos. Des coups qui enchaînèrent alors, entre les poings et les pieds, pour terminer sur une volée de sa jambe, avant de brusquement disparaître de nouveau. Tentative dont il restait à déterminer l’échec ou la réussite.

Une position changeante, après avoir repris un semblant de distance. Dansent les flocons, cristallisent les eaux : deviennent cristaux de glace. Poudrin de glace naît, grandit. Puis glace le sang, trouble la vie. Et le vent se leva alors, invitant des particules fines à se joindre à lui, à entrer dans la danse avec cet air glacial, tel un pétale s’envolant. Un nombre qui ne cessa d’augmenter de seconde en seconde, jusqu’à que ce mélange ne forme un brouillard givrant. Glace le sang. Ces mots n’étaient pas réellement faux, ni exagérés. Peut-être. Parce que cet amas prit ainsi la direction de cet ennemi. Toujours plus sombre, toujours plus traître. Et il n’y avait nul doute que ce mêlé de vent fracassant et de froid intense empêcherait, sous peu, toute tentative de défense.

Une attaque qui filait, brisant ce brouillard précédemment installé, partiellement. Un brouillard qui se reconstituerait de lui-même bien assez tôt, nulle crainte à avoir. Une attaque qui, assurément, allait être suivit de ce nouveau mouvement. Naissent les particules, disparaissent aux yeux des hommes. Changent de forme, évoluent, trahissent dans le brouillard. Un temps court, durant lequel de nouvelles particules apparurent en nombre, pour finalement devenir filaments. Puis un geste de la main, dissimulé, et ceux-ci disparurent dans le brouillard fraîchement rénové, afin de traverser les pores de cet ennemi irritant. Un ennemi qui n’y voit qu’un brouillard, dans cette vicieuse apparition.

Asya a écrit:
Le brouillard Arctique est désormais présent sur le terrain, il peut évidemment perdre en intensité à certains moments, mais il peut également s'épaissir. Le froid s'est également installé.


Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Revy


Black Saint
avatar

Messages : 24
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Mar 24 Jan - 16:29

" Un duel de chasseurs. Rien de plus grisant, homme des steppes. Si je me fie à ton physique, tu ne peux être un de ces occidentaux efféminés composant la garde d'Athéna ou de Poséidon. "

L'assaut avait aussitôt suivi ces paroles. Rapide, précis, il s'était abattu sans la moindre pitié sur la porteuse du trident. Instant que choisit le guerrier pour apostropher une nouvelle fois Revy en des termes qui la firent presque rêver.

" Prendre sur son cadavre ? Pour tuer Pséma ? Dois-je en conclure que sa vie t'importe moins qu'on aurait pu le croire. Un opportuniste de la pire espèce. Décidément, je dois avouer que tu me plais, guerrier des steppes. Viril et sans trop de scrupules en plus d'être un amoureux de la chasse, tu as vraiment tout pour plaire à une ordure de mon espèce. "

Puis, maintenant son cosmos tandis que l'esclave de Poséidon se dépêtrait des effets de son attaque fulgurante.

" Mais, ne te fais pas d'illusion, cela ne m'empêchera pas de tuer si tu t'obstines à me mettre des bâtons dans les roues. "

Fait que la jeune femme ne put que reconnaître dès que les coups s'abattirent sur elle, au moment précis où elle terminait sa dernière attaque sur le Kraken.

" Espèce de traître !!! "

D'immenses battements d'ailes noires et autres parades, la sainte bloqua l'ensemble des coups avant de se débarrasser de la glace de par trop gênante qui l'empêchait de remuer les bras comme elle le souhaitait.

" Mais que ne perds-tu ton temps parmi les marinas. Ta place serait plus avec nous qu'avec eux. "

Toute à cette pensée, Revy laissa le faucon approcher. Sans la moindre crainte, elle plongea ses yeux dans ceux du Khan. Yeux qui ne cillèrent même pas quand les serres s'acharnèrent sur elle. Pire encore, elle semblait apprécier cela, juger l'attaque selon des critères qui n'étaient qu'à elle.

" Splendide démonstration. Ce rapace mérite plus que tout une place de choix dans ma collection. Je me ferai un plaisir de l'épingler avant de te fermer définitivement les yeux, ancien guerrier d'Asgard. "

Un sourire féroce illumina soudain les traits de l'archère. Défigurée par cette expression effroyable, elle ressemblait enfin à la mégère qu'elle était au plus profond de son être. L'attaque sournoise du Kraken la fit à peine réagir. Que valaient donc quelques petits coups physiques quand on venait de se prendre déjà une onde cosmique qui avait au moins le mérite de baisser la sensibilité générale.

Ce qui ne lui fit pas pour autant baisser sa garde en ce qui concernait le cosmos, autrement plus redoutable. Aussi, la Marina avait beau balancer attaque de glace sur attaque de glace, la sainte les bloquait toutes avec une déconcertante facilité.

" Dis-moi, petite, tu sembles vraiment mourir d'envie de changer cette île en nouvelle terre des Inuits. Est-ce pour faire plaisir à ton vaillant protecteur ? "

Une nouvelle pique qui volait vers la marina avant qu'elle ne se tourne soudain vers le mongol.

" Ne pleure donc plus sur Asgard, guerrier. Notre amie commune vient de montrer qu'elle est plus que capable de te rendre ta banquise et tes terres gelées d'un seul geste de la main, avec ou sans trident. "

Remuant alors les ailes, Revy se débarrassa de la couche de givre qui avait décidément la trop fâcheuse habitude d'adhérer à son armure. Tout cela était trop blanc trop pur pour elle. Il était grand temps de remettre un peu d'ombre dans toute cette immensité immaculée.

" Trop blanc, tout est bien trop blanc pour l'Île maudite, permettez donc à votre servante de remettre un peu plus les choses dans leurs ambiances naturelles.

Que les plumes noires vous voilent la face et vous étouffent. "


D'une rapidité foudroyante, Revy frappa cette fois avec toute la puissance du septième sens ses deux adversaires, bien décidée à les aveugler. Et comme si cela ne suffisait pas, à peine, l'attaque finie, elle banda de nouveau son arc.

" Tiens petite fille, un cadeau pour toi. Toi qui est notre proie commune, à notre ami et moi. "

Ainsi volèrent cinq nouveaux traits vers le Kraken. Elle avait le trident et plus que tout, l'arme avait le don de l'aimanter.




Dernière édition par Lydia le Mar 24 Jan - 19:33, édité 1 fois (Raison : Correctif staff : Oubli d'un atout de Revy)
Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 296
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Mer 25 Jan - 14:32

Désert de Gobi, quelques années auparavant. Perché sur un pic rocheux, Apeï le puissant chasseur, revêtu de sa lourde cape de loup pour se protéger du froid de l'hiver, observait au loin sa nouvelle proie: Un Léopard des Neiges.


La bête était elle-même un prédateur et venait d'en finir avec sa proie.


Gobi le faucon qui survolait très haut dans le ciel, lança le signal:
"KIEEEEEEKKKK!"

"Oui! Gobi, je le vois...et il est à moi!"

Le Khan banda son arc et tira une flèche, une seule, bien que manifestement trop loin de sa proie. Pourtant la force et la précision du Mongole était plus qu'efficace. Le Léopard fut tué sur le coup, la flèche plantée entre les deux yeux.



Aujourd'hui! Sur Death Queen Island.

"Un combat de chasseurs...ce devrait être plus que réjouissant!" pensa t-t'il.

Le Kraken, ne semblait pas touché par les propos cinglant du Khan à l'égard de la gente féminine. Encore moins le Sagittaire Noir.

La Générale de poséidon semblait maîtrisé la glace comme élément! aussi, en même temps qu'elle frappait son adversaire, elle baissa la température du domaine, au point d'y laisser se déposer un brouillard Arctique.

Apeï avait l'habitude de ce genre de froid glaciale. Le très vaste désert de Gobi pouvait atteindre des températures très chaudes l'été et très froide l'Hiver. La ceinture en peau de Léopard des neiges qu'il portait pouvait en témoigner.

"Une difficulté?!! Voilà que ce brouillard va rendre la partie...plus piquante!" Il semblait encore plus exité, et appréciait grandement l'offensive du Kraken qui lui offrait sans le savoir une épreuve à sa hauteur.

Revy du Sagittaire se montrait tout aussi acerbe qu'elle se montrait aussi forte. Battant de ses ailes noires, elle vint à inondée la zone de conflit. Submmergé par ses plumes noires qui s'ajoutait au brouillard, Apeï ne pût que maudire la porteuse de l'Armure Noire.

"La peste soit des femmes! Elles et leur manigances..."

Puis faisant briller le même Cosmos que celui qui jadis portait la God-Rob de Béta, le Khan invectiva à son tour la rebelle:

"Et tu penses réellement pouvoir nous arrêter de cette manière! Tu manies l'arc, mais laisses-moi te montre ce qu'est un véritable archer"

Un arc de feu cosmique apparût alors dans la main du Khan. Le tendant vers Revy, il fit ensuite apparaître une flèche de feu dans son autre main. Flèche qu'il plaça sur l'arc enflammé. Le Guerrier Mongole Banda l'arc puis tira la flèche sur Revy.

Citation :

D'une extrême agilité, le Khan s'élança ensuite à l'assaut de son ennemi. Se fiant du genre des sexes, il utilisa toutes ses connaissances martiales pour venir frapper la Sagittaire Noire. Trois coup de manchettes dans le plexus. Un Hight Kick sur la tête. Et une balayette de la jambe. Le Faucon Gobi venant se jeter toutes serres devant pour appuyer son dresseur dans son offensive.

Puis attendant que la proie se relève, le Khan pointa son index en avant, l'illuminant de son Cosmos de lumière. Et l'espace d'un clin d'oeil, le Mongole vint frapper un des points vitaux de Revy. Un art ancestrale qui lié au Cosmos était redoutable.

Citation :

Après quoi, plusieurs salto arrière permirent au Mongole de se replacer en défense. Tout juste à côté du Kraken.


"Te fais pas d'illusion! Nous avons pour le moment un objectif commun. En aucun cas je requières ta sympathie. En tout cas, la mienne tu l'auras pas."


Citation :


Dernière édition par Apeï le Mer 1 Fév - 20:03, édité 2 fois (Raison : Modiff de Police + Mise en page)
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1079
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Sam 28 Jan - 13:52

Traître. Un mot qui seyait assurément bien à cette femme qui, pourtant, était d’une droitesse sans égal. Une fidélité sans nom envers celui qui lui avait accordé une nouvelle vie, un nouveau départ. Une chose avait été donné, tandis qu’une autre avait été prise : une vie, également. Une philosophie de vie qu’elle avait adoptée, disait-on. Et pourtant, la jeune femme ne se voyait pas ailleurs qu’au service de Poséidon. Pire encore, il lui était inconcevable de ne pas être ici, portant cette Scale. Impossible.

Et les répliques s’enchainaient, toutes plus mordantes les unes que les autres. Mais qu’importe. Pour le moment, la blanche gardait étrangement un calme digne des grands sages. Une fin qui approchait. Assurément.

« Oh, et puis ferme là tu veux ? » Déclara-t-elle alors, d’un ton visiblement lassé. Parce que cette femme parlait pour ne rien dire, tout simplement. Parce que tout ceci n’était qu’une perte de temps.

Un simple regard, glacial, fût renvoyé à cette femme vêtue de noir. « Trahir. Ce genre de mots semblent s’intégrer parfaitement à vos bouches sales, vous qui portez ces armures noires. Et donc, qui avez-vous tous trahis, pour pouvoir bénéficier de ces pouvoirs, de ces capacités ? Pour assouvir un simple désir faisant partie intégrante de la bassesse des hommes ? » Questionna alors la jeune femme.

Et une nouvelle attaque arriva alors, dans un battement d’aile. Ce son qui dérangeait ses tympans avec ce crissement agaçant. Des plumes, des poussières chaudes, brûlantes, qui probablement l’empêcherait de voir clairement durant les prochaines minutes. Une offensive qu’elle ne saurait éviter, si cette couche de glace, agissant comme une double peau ne s’était pas formée à son insu. Protectrice, sans doute un peu trop. A défaut. Puis des flèches arrivèrent alors, l’obligeant à créer une nouvelle fois ce bouclier de glace. Un amas bien trop fragile encore, qu’il faudrait améliorer avec le temps. Une masse qui se brisa à nouveau, bien trop tôt, laissant quelques flèches se planter dans sa jambe. Un corps étranger bien vite retirer, alors même qu’elle observait l’homme prendre la charge.

A ce même instant, le brouillard s’épaissit alors, comme pour aider celui qui partait à l’offensive. Quelque part. Parce que cet étranger avait l’air de connaitre le froid, la glace, le vent mais également le brouillard qui, tel que le sien, régnait parfois en maître sur les domaines. Parce que cela aiderait peut-être aux coups qu’ils tentaient de porter au Sagittaire Noir. Et pourtant, aucun mot ne fût prononcé pour l’avertir, ni même pour commenter. Nul besoin. Qu’il pense ce qu’il souhaite, les faits étaient simplement là : sans un minimum de coordination et d’aide provenant d’eux deux, la porteuse de l’armure noire serait difficile à abattre. Non pas impossible, mais difficile.

Un effet dont elle comptait bien se servir, elle aussi, cherchant à asséner de nouveaux coups, semblables aux précédents. Seul l’endroit d’où ils proviendraient changerait. Ainsi, le blanc Kraken se dissimula dans la brume, avançant dans un silence extrême en direction de cette femme à abattre. Alors, elle apparût dans son dos, brutalement, assénant toujours plus de coups. Poings, pieds, tout ce qui était utilisable. Puis, dans ce même silence, dans cette même discrétion, la jeune femme reprit sa position initiale, plus loin.

Une nouvelle brise se leva alors, sans pour autant diminuer cette masse de grisaille autour d’eux, bien au contraire. Cristaux grandissent, tranchants. Dansent dans la brise et fauchent le corps, font couler le sang. Naquirent alors des fragments de glace, qui se rassemblaient peu à peu, guidées par ce vent digne des grandes régions hostiles de l’Arctique. Une apparence qui change, évolue, jusqu’à devenir pique, tandis que les quelques tourbillons continuaient à se mouvoir autour de ceux-ci. Ils étaient fin prêts, les piques de glaces. Prêts à fondre sur l’ennemi au moindre ordre donné par la manipulatrice du froid. Et pourtant, ils demeurèrent statiques durant un temps, jusqu’à ce que cette main intime un mouvement discret. Un signe, un seul, et déjà ils fondaient vers l’ennemi, se divisant. Une nature, traître, assurément. Parce qu’ils attaqueraient de face, et de dos, sans la moindre hésitation.

Un regard se posa alors vers l’étranger qui revenait vers elle à coup de mouvements pour le moins étranges. Quand on parlait d’une trop grande fierté, il en était un parfait exemple, lui aussi. Furtivement, ses billes brunes se portèrent sur cette armure qui n’était pas l’une de celles qu’elle avait pu voir dernièrement. Et lentement, les choses commencèrent à trouver leur place, dans son esprit.

« Toi... Tu es d’Asgard n’est-ce pas ? » Dit-elle de manière dubitative.

Un arrêt brusque dans ses paroles, se retournant vers le Sagittaire Noir. Identité cachée, vision méconnaissable. Une brise dansante où le secret devient traînée neigeuse. Et de la poudre naquit le blizzard. Une naissance, une vie. Une mort. C’est dans ses mains que se réunissait cette forme blanche, tout d’abord difforme. Sombre trompeur de sens, tel était l’utilité de cette technique. Une identité inconnue, qui continuait à grandir, jusqu’à finalement filer entre ces doigts de femme. Une silhouette méconnaissable, se transformant alors en traînée de poudre, en un blizzard intense dont les particules demeurant gagnaient en froideur et en intensité à chaque instant. Sournoise offensive que celle d’un monstre marin dont les attentes ne résidaient pas en l’attaque même, mais en ces fines particules invisibles qui s’incrustaient sur le corps, qui gelaient.

« Tes intentions sont compréhensibles, à vouloir rayer son existence de la surface de la terre, à ce que son nom disparaisse de l’histoire. Mais penses-tu réellement pouvoir prendre le Trident de Poséidon sur mon cadavre et que celui-ci t’obéisse ? » Un soupir. « Défaire ces hommes, c’est notre but à tous. C’est pour cela que chaque Saint, Spectre, Marinas ou survivants se battent, que ce soit aux différents Sanctuaires comme sur cette île. Ne crois pas que le Trident t’écoutera, toutes tes tentatives pour détruire cet homme seront voués à l’échec. Et tout espoir d’en finir disparaîtra dans le néant ». Elle continua alors « Je ne me fiche pas mal d’être dans tes bonnes faveurs Ase, et je n’ai aucune intention d’y être » Prononça-t-elle fermement, sèchement « Seulement, réfléchis aux conséquences de tes actes sur cette guerre. Chacun d’entre nous a son lot de choix et de concessions à faire, aussi difficile que cela puisse être. Et chacun d’entre eux entraîne des conséquences. Reste à savoir qui est prêt à les assumer et qui ne l’est pas ».

Des paroles froides, digne du seigneur des terres arctiques. Des mots qui visaient à le faire réfléchir, et pourquoi pas, changer d’optique dans ce combat. Lui faire comprendre qu’il était temps d’avancer. Beaucoup d’autres choses en sommes, mais cela, c’était à lui de les trouver à travers ces quelques phrases.

« Que comptes-tu faire une fois que toute cette saloperie sera terminée ? » Un silence. « Maintenant qu’Asgard n’est plus, où iras-tu ? Que feras-tu ? Voilà un exemple de choix qu’il te faudra faire, dresseur de faucon ».

Le mettre au pied du mur, voilà une technique bien risquée. Double tranchant. Mais c'était ainsi que fonctionnait la jeune femme. Parce qu'elle aussi, faisait des choix.


Récap :

Spoiler:
 

Et voilàààà. En espérant que tout soit bon !


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Revy


Black Saint
avatar

Messages : 24
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Lun 30 Jan - 17:39

[HRP : je n'ignore personne, Revy poursuit son combat sans avoir forcément le temps de répondre à toutes les paroles ^^]

" Tiens ? Tu sais donc parler, petite ? "

Un rire sonore avait suivi ces quelques paroles. Il fallait reconnaître que les rares mots de la marina avaient de quoi amuser la black sainte avant qu'elle ne reprenne quelque peu son souffle.

" Bassesse des hommes ? Laisse-moi rire. On ne fait que prendre ce que les dieux gâchent en lutte intestine depuis des siècles sans jamais parvenir à rien. Un simple recyclage en plus d'une libération à laquelle nous aspirons tous. Aucun dieu pour nous enchaîner, aucun homme pour nous juger. La loi, c'est nous et personne d'autre ! Quelle trahison pour nous qui n'avons jamais juré fidélité à qui que ce soit sinon qu'à nous-mêmes ? Réfléchis donc avant de parler, gamine. "

Elle aurait bien poursuivi si une attaque en traître ne l'avait pas touchée. De quoi raviver sa rage tout en faisant changer le ton de son éclat.

" Ah, tu le prends ainsi. "

Bloquant la dernière salve de la Générale, la Sagittaire banda une nouvelle fois son arc avant de charger sa flèche d'une énergie aussi sournoise que vicieuse. Le temps que son ennemi se rende compte de ce qu'il se passait, le trait était déjà parti. De quoi remettre un peu les idées en place à la combattante glacée qui lui faisait face.

" Flèche mineuse, montre-moi si cette gamine est aussi capable de pleurer. "

Puis, sans se départir de sa hargne, Revy se retourna contre l'homme qui n'avait visiblement pas su éviter la totalité de sa précédente attaque. Un seul geste et elle banda de nouveau son arc, lançant cinq traits assassins directement sur son rival car c'était bien cela qu'ils étaient : deux chiens enragés se disputant le même os. Deux molosses aussi bien capables de bloquer les attaques adverses que de les encaisser et de poursuivre le combat. Même brûlée, Revy serait difficile à vaincre. Pire encore, elle était comme les prédateurs acculés. Plus on la frappait et plus, elle deviendrait redoutable.

Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 296
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Mer 1 Fév - 9:35

Apeï juste à côté de la Générale l'écouta débiter ses tirades. Au début, et peut-être avec raison, il méprisait complètement le style. Son regard en disait long. Mais quand il vu le résultat obtenu, il ne pouvait qu'admettre que les effets obtenus étaient des plus impressionnants.Le Kraken chercha également à briser la glace entre les deux alliés providentiels:

Citation :
Asya« Toi... Tu es d’Asgard n’est-ce pas ? »

Le Faucon des Steppes répondit du tac-o-tac:
"Tu es perspicace! Notre adversaire commun l'a deviné aussi...Et cette gemme rouge que je portes sur mon gant est le souvenir de la God-Rob que j'ai porté...et qui reste mienne, d'ailleurs! Un ton plus que sec venait ponctué cette phrase prononcée les dents serrées.

Un Blizzard vint alors s'installer, intensifiant le froid et le vent déjà régnant en ces lieux. Le puissant Guerrier Mongol continuait d'analyser et d'observer sa partenaire, histoire de juger si elle serait digne de l'aide du Khan. Au delà de techniques d'attaques cosmiques plus qu'intéressantes, elle avait aux yeux d'Apeï un terrible défaut: Elle parlait trop! Le lot de toutes les femmes pensait-il.


Citation :
Asya« Tes intentions sont compréhensibles, à vouloir rayer son existence de la surface de la terre, à ce que son nom disparaisse de l’histoire. Mais penses-tu réellement pouvoir prendre le Trident de Poséidon sur mon cadavre et que celui-ci t’obéisse ? »

Et le Mongol de répondre:
"A qui t'adresses-tu...femme? Tu penses réellement que je ne pourrais pas jouer de cette arme? Les dieux se rient de moi, tout comme ils se riaient d'Ulysses par le passé...Tu dois assurément connaître cette histoire...et son dénouement!"

Encore un ton sec, cette fois, il avait attrapé la main du Kraken et se plaçait devant, comme si au lieu d'un adversaire, le Khan en aurait deux à affronter.
Mais les choses n'en restèrent pas là! Car les trois protagonistes avaient bien compris qu'en plus de la joute physique, se jouait un combat psychique peut-être bien plus important que tout le reste. Il se concentrait sur la cause fondamentale de chacun des adversaires.


Citation :
Asya« Seulement, réfléchis aux conséquences de tes actes sur cette guerre. Chacun d’entre nous a son lot de choix et de concessions à faire, aussi difficile que cela puisse être. Et chacun d’entre eux entraîne des conséquences. Reste à savoir qui est prêt à les assumer et qui ne l’est pas ».

Et tout en même temps qu'il écoutait, ces mots résonnaient sans cesse dans son esprit:


Citation :
Revy" Bassesse des hommes ? Laisse-moi rire. On ne fait que prendre ce que les dieux gâchent en lutte intestine depuis des siècles sans jamais parvenir à rien. Un simple recyclage en plus d'une libération à laquelle nous aspirons tous. Aucun dieu pour nous enchaîner, aucun homme pour nous juger. La loi, c'est nous et personne d'autre ! Quelle trahison pour nous qui n'avons jamais juré fidélité à qui que ce soit sinon qu'à nous-mêmes ? Réfléchis donc avant de parler, gamine. "

"Mon choix est fait depuis longtemps Générale! Sinon rien ne m'aurait arracher de ma Mongolie natale, de ma femme et de mon fils si précieux à mes yeux! ...J'embrasserais bien la cause de cette femme qui semble en tout point me correspondre, puisqu'elle méprise les dieux tout autant que moi...sauf que! Il y a une chose que je ne tolère absolument pas: C'est le sacrifices d'humains innocents! Et quand Asgard est tombée...j'ai senti...j'ai entendu toutes ces voix en moi!...Hurler de douleurs...J'ai ressenti leur souffrances! C'est pourquoi je suis ici!"

Le khan relâcha la main du Kraken, se repositionna à ses côtés, et lança un regard menaçant vers Revy du Sagittaire, bien qu'une larme venait juste de descendre de sa joue, que le vent glaciale effaça bien vite.

"Pséma doit mourir!" Le ton était sec et presque formel, comme si c'était une évidence inéluctable.

Celui qui jadis chevauchait les steppes arides de Mongolie, ne prêta presque plus d'attention à Asya du Kraken. Mais même l'air absent, le regard axé sur leur objectif commun...à cette question, il y eut une réponse:


Citation :
Asya« Que comptes-tu faire une fois que toute cette saloperie sera terminée ? » Un silence. « Maintenant qu’Asgard n’est plus, où iras-tu ? Que feras-tu ? Voilà un exemple de choix qu’il te faudra faire, dresseur de faucon ».

"Les dieux décideront pour moi! Malgré ma désapprobation, ils ont toujours décidés pour moi!...Pour l'heure je suis à tes côtés...Et ce Trident, bien qu'il m'en coûte puisque tu es femme, je t'aiderais à l'emporter jusqu'au volcan, pour qu'il soit planter dans le coeur de ce Pséma"

Il leva les bras au ciel, comme si un évènement tout particulier allait se produire.
Ses longues palabres profitèrent beaucoup à Revy du Sagittaire Noire. C'est en tout cas ce qu'elle pensait. L'assaut se révélait être impressionnant.

L'oeil avisé du Khan profiterait à ce combat! Son génie de la guerre avait vu malgré les quelques échanges verbaux avec le Kraken, quand agir au meilleur moment.

Un claquement de doigt d'Apeï, fit disparaitre le brouillard arctique ainsi que le comptoir de recrutement de Death Quenn Island.
Un nouveau décor se présenta aux trois protagonistes.Ils se retrouvaient tout trois dans le Désert de Gobi, lieu de prédilection du Mongol. Celui qu'on appelait aussi le Maîtres des Illusions venait de jouer un de ses plus beau tour.


Citation :

S'adressant au Sagittaire Noire, Apeï la toisa à son tour:

"Tu me déçois femme! En plus d'être bien meilleur chasseur que toi, tu ne m'as pas vu préparer ce tour. C'est ici que tu mourras"

Se tournant vers La Générale, il ajouta:
"Tu vois! Toutes ces attaques qui t'étaient destinées...n'ont été ...qu'Illusion!...Ha! Ah! AH! C'est le nom qu'on me donne en ces lieux: Le Maître de l'illusion! Tout ce qui semble être n'est pas, et ce qui ne l'est pas l'est vraiment!"

Là dessus il claqua des doigts, la main en l'air, celle qui portait la gemme...Et soudain du haut des pics rocheux apparurent toute une horde de guerriers mongoles qui bandèrent leurs arc et lancèrent une salve de flèche sur le Chevalier Noir, Gobi trônant dans le ciel!
Apeï brûla ce qui fût le Cosmos du Guerrier divin de Béta! Et afficha enfin tout son potentiel



Citation :


Dernière édition par Asya L. le Mer 1 Fév - 20:17, édité 3 fois (Raison : Oublie des PA reçus + pb capacité/recharge)
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1079
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Sam 4 Fév - 17:33


Un Sagittaire Noir des plus agaçant, qui ne savait visiblement parler que pour ne dire que des paroles dans le vent. Rien de bien étonnant en soit, pour une femme dont la fierté était l’égal de la bassesse. L’un de ses êtres qui pensaient tout avoir, mais qui ne possédaient strictement rien, voilà ce qu’elle représentait à ses yeux. Rien de plus, ni de moins. Une femme qui ne méritait nulle réponse verbale, rien d’autre que l’un de ces regards glacials dont le Kraken avait le secret.

L’offensive avait pris fin, et le brouillard arctique demeurait aux côtés de ce maître à la chevelure blanche. Un pied qui tapa brièvement sur le sol, et il s’épaissit alors, ne laissant apparaître que des formes approximatives, dont la réalité était discutable. Souvenirs d’une Magicienne. A Circé, cette amie disparue.

« Dresseur de Faucon, penses-tu que ton Dieu Odin se riait de toi lorsque ta protection t’a été confiée ? Ne penses-tu pas que tu avais sa confiance pour protéger le domaine d’Asgard ? Oserais-tu penser que tout cela n’était qu’une sombre blague ? Qu’importe l’histoire d’Ulysse. Il est question ici d’un Ases dresseur de Faucon et non pas d’un homme issu des récits de la mythologie » Elle s’arrêta un instant. « Toi qui a entendu ces cris, ressenti cette souffrance du peuple d’Asgard, de ces protecteurs. N’as-tu pas entendu Odin pleurer les siens, du haut de cette prison invisible? Ne l’as-tu pas sentie, cette souffrance qui était sienne ? » Parce que les Dieux aussi, pleurent leurs morts. « Tu serais surpris de savoir à quel point un Dieu peut être doté de cet aspect humain, peut connaitre le sentiment de perte, de revanche, de vengeance pour les siens ». Oui, il le serait.

Dans les faits, la blanche ne saurait affirmer ses propos malgré le ton assuré qui sortait de ses lèvres. Parce qu’elle ne saurait prétendre connaitre ce Dieu Nordique. En revanche, les choses étaient différentes pour Poséidon. Parce que le Sanctuaire sous-marin lui avait laissé une chance. Parce qu’elle était certaine, peut-être à tort, que le Dieu Marin pleurait lui aussi ses morts en silence. Parce que derrière la divinité se cachait la notion de responsabilité, entre autres.

Un temps durant lequel Asya se contentait d’observer cette attaque qui parvenait à elle, dans ce bruit qui semblait briser l’air, tandis que cette main abrupte refusait de la lâcher.

« Pséma mourra » Affirma-t-elle alors. « J’en fais la promesse. » Promesse, voilà un mot que la jeune femme n’utilisait que très peu, pour ainsi dire jamais. Parce qu’il était facile de rompre une promesse, de l’oublier. Mais faire cela reviendrait à renier la mort de camarades, la mort d’un peuple. Une chose qui n’était pas envisageable. « Il paiera pour les vies qu’il a prise. Toutes. » prononça-t-elle durement, à l’instar du monstre marin qui la représentait désormais.

Et la main fût relâchée, de manière presque inattendue, alors même que cette voix masculine retentissait de nouveau dans un pessimisme déjà largement ressenti, dès les premières secondes de dialogue. Cependant, la Générale demeura silencieuse durant un temps, fixant cette flèche dont la collision était proche et plus que certaine. Si bien qu’elle ne remarqua que très peu la manœuvre qui se mettait en place à ses côtés, laissant l’imagination à l’illusion sans doute bien trop réelle d’un désert, d’un paysage qui lui était inconnu. A cet instant, elle eut comme une lueur dans les yeux, semblable à la curiosité d’une enfant, tandis qu’un fin sourire ornait inconsciemment ses lèvres. Puis il y avait cette envie presque incontrôlable dans savoir plus sur cet endroit méconnu de ses sens. Un coup d’œil se fit alors en direction de l’homme, dévoilant cette envie d’entendre parler de ce lieu.

Toujours était-il que le temps été passé, et que l’attaque n’avait pas touché cette blanche mère, toujours émerveillée par le paysage. Un « Merci », murmuré dans sa direction, tandis que sa main avait momentanément rattrapée celle qui l’avait lâchée quelques minutes auparavant.

Puis ses billes brunes se posèrent de nouveau sur cette armure noire en proie à ces flèches lancées du haut d’un pic rocheux. Dansent les flocons, cristallisent les eaux : deviennent cristaux de glace. Poudrin de glace naît, grandit. Puis glace le sang, trouble la vie. La naissance d’un phénomène étrange. Celui d’un vent qui commençait à souffler dans un froid grandissant, dans ce désert. Chose rare en pleine journée, peut-être improbable même, que pouvait l’être ce brouillard qui naissait faiblement, dans un reste de ce qui était avant Circé la Magicienne disparue. Des particules qui apparaissaient, toujours plus nombreuses dans cet air glacial, dansant comme un pétale dans le vent. Des cristaux qui grandissaient, jusqu’à se transformer en brouillard givrant, jusqu’à se diriger vers l’ennemi.

Une offensive dont elle était bien décidée de profiter et ce, peu importe les conséquences. Ainsi, la jeune femme aux mèches d’ivoire se glissa dans cette brume épaisse, restant légèrement en arrière, mais suffisamment proche pour demeurer invisible. Peu importe la peau qui se faisait couper par les reste de l’attaque qu’elle avait lancée, peu importe si le sang coulait ne serait-ce qu’un peu. Il s’agissait d’une nécessité pour pouvoir l’atteindre.

C’est ainsi qu’elle se retrouva aux côtés du Sagittaire Noir, profitant de l’effet de surprise pour lui asséner quelques coups, habituels. Une pensée pour cette Zibeline restée en arrière, qui se serait sans aucun doute jetée la tête la première dans la bataille. Soupir silencieux. Heureusement qu’elle n’était pas là, cette petite chose.

Puis elle recula de quelques pas, demeurant proche de cette femme néanmoins. Naissent les particules, disparaissent aux yeux des hommes. Changent de forme, évoluent, trahissent dans le brouillard Et les poudrins de glace s’élevèrent de plus belle, évoluant dans l’air, jusqu’à changer d’apparence même. Des particules qui semblaient alors disparaître de ce monde, aussi vite qu’elles y étaient arrivées. Mais tout cela n’était qu’illusion. Imagination folle des hommes, les menant à leur perdition. Des filaments qui se dissimulaient dans le brouillard arctique, qui n’avait plus grand-chose d’arctique en cet instant. Brouillard désertique, dans un mélange de chaud et de froid. Des fils qui filèrent alors discrètement vers l’opposant, vers ce Saint Noir, afin de traverser les pores de sa peau.

Un semblant de sourire qui n’avait jamais quitté les traits de son visage. Mais ce n’était pas une quelconque forme de supériorité. Plutôt, la jeune femme était toujours autant émerveillée par cet endroit représenté, et par ce mélange pour le moins fascinant de glace et de chaleur. Quelques pas, aidée de cette brume qui la dissimulait partiellement, et Asya reprenait place au loin, aux côtés de l’homme des Steppes. Une main positionnée sur son bras, qui avait lui aussi subit l’attaque lancée par son utilisatrice, et toujours ces prunelles mal voyantes qui parcouraient les alentours.

« Dresseur de faucon… Les Dieux n’imposent pas de voies à suivre. Ils guident, montrent de nouvelles possibilités, perspectives. Ils permettent d’évoluer, en un sens. Mais le choix de suivre ou non les voies qu’ils indiquent ne relève que des hommes. » Soupir silencieux. « Si tu penses comme cela, pourquoi avoir suivi Odin, pourquoi avoir protégé ces terres de glace ? » Sa main quitta alors ce bras ensanglanté afin de se porter dans ces mèches blanches, devenant partiellement rougeâtre. « Parce qu’ils sauvent, aussi » Murmura-t-elle, comme pour elle-même.

Oui, parce qu’elle avait été sauvée par eux. Ou plutôt, par les Marinas, par le Sanctuaire sous-marin, par Poséidon. C’était-ce pas à l’origine de cette fidélité sans nom ? Qui sait. Cela pouvait bien être de la reconnaissance, ou un trait de caractère, ou n’importe quoi d’autre, les faits étaient là : une nouvelle chance, une nouvelle vie avait été donnée.

« Dresseur de faucon, ne gâche pas les possibilités qui s’offrent à toi pour des à priori… Penses-y » Finit-elle par ajouter.

Dernières paroles, pour un temps. Celles qui disaient d’apprendre à vivre avec les autres, et non pas contre eux. Et, ainsi, ses marrons repartirent vagabonder dans les images environnantes.


Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.


Dernière édition par Asya L. le Jeu 9 Fév - 20:31, édité 2 fois (Raison : Coquille HP)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Revy


Black Saint
avatar

Messages : 24
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Jeu 9 Fév - 21:57

" Tssssssssss... Minable vraiment minable. "

Le ton de la black sainte montait en flèche, révélant à chaque nouvelle syllabe l'effroyable colère qu'elle avait de plus en plus de mal à contenir. Puis, soudain, n'y tenant plus, elle explosa, crachant son venin, bien au courant du passif de certaines personnes dont les deux tourtereaux ne devaient même pas connaître l'existence.

" Moralisateurs et aveugles à leurs propres massacres, vous êtes bien tous pareils, guerriers sans patrie ou marinas. Vous ne voyez que ce que vos yeux d'esclaves veulent bien voir. Va donc te coucher aux pieds de Poséidon comme la chienne bien dressée que tu es ! Qu'est-ce que tu crois, que ton ordre de fanatiques n'a pas de sang sur les mains. Va donc te renseigner sur les exploits des pirates O'Bannon ou de la grande armada de Poséidon et tu verras que nous sommes tous pareils. Des machines à tuer, prêtes à tout pour accomplir le dessein qu'elles se sont fixé. "

Revy se serait bien occupé de l'archer si le galant homme ne s'était interposé entre son attaque et la générale, faisant surgir un désert sur une île déjà bien assez chaotique. Une façon plus qu'impolie de repousser une dame qui vous avait fait l'honneur de s'intéresser à vous. Pour la bonne ou la mauvaise raison ? Elle laissait au mongol sa propre interprétation. Tout était clair de son côté. Soit le chasseur la rejoignait ou s'inclinait en implorant une pitié qu'elle savait inexistante soit elle le crucifierait tôt ou tard et puisqu'il se vantait d'être d'Asgard.

" Tu as vraiment la mémoire courte, l'homme. Ce cher Kyro, marina du requin n'a-t-il point en une seule attaque violé tout un village d'Asgard ? Alors ne viens pas la ramener. Nous au moins, on assume notre pourriture contrairement à vous. Et en plus, on y prend plaisir en plus d'être les vrais libérateurs du monde et non des esclaves prêchant pour un dieu assassin qui ne vaut pas mieux qu'un autre. "

Puis, bandant son arc tout en laissant apparaître une folie de plus en plus inquiétante, la sainte se moqua totalement des assauts de ses assaillants comme s'ils ne lui étaient pas destinés ou plutôt comme si elle ne ressentait plus rien. Si un terme aurait pu la qualifier en cet instant, cela aurait été folle mégère à la langue venimeuse. Tout alla ensuite si vite si vite, frappant avec toute la puissance de sa démence, la femme qui n'avait plus de féminin que l'apparence tira flèche sur flèche à destination du chasseur, puis, sans attendre, elle se jeta sur le véritable objet de ses désirs, de son courroux et de sa convoitise : le Trident de Poséidon. Frapper encore et encore pour l'arracher à cette entêtée de statue gelée qui ne voulait rien entendre. Il fallait qu'elle le lui arrache et sur un nouveau cri de démence, elle hurla toute sa colère...

" Plumes de la Nuit, balayez-moi toute cette blancheur immaculée qui sied si peu à ces pourritures de marinas qui se prennent maintenant pour des anges. "


Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 296
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Lun 13 Fév - 21:01

Citation :
Dsl pour le retard! de forts vents et de nombreuses pertes de connexions

Lorsqu'Asya du Kraken remercia Apeï pour son illusion, il ne répondit pas, continuant à fixer son adversaire. Il était bien trop orgueilleux pour reconnaître un geste de compassion. Surtout envers une femme. La raison qui l'avait poussé à agir de la sorte, c'est que le Maître des Illusions avait bien compris les enjeux. Et le Khan tout comme le Kraken voulait la mort du Sagittaire Noire: Revy!

Mais les paroles d'Asya, ne cessaient de lui trotter dans la tête, depuis qu'elle les lui avaient adressées. Comme un refrain!


Apeï se rapelle les mots sortis de la bouche d'Asya a écrit:
« Dresseur de Faucon, penses-tu que ton Dieu Odin se riait de toi lorsque ta protection t’a été confiée ? Ne penses-tu pas que tu avais sa confiance pour protéger le domaine d’Asgard ?
...

« Toi qui a entendu ces cris, ressenti cette souffrance du peuple d’Asgard, de ces protecteurs. N’as-tu pas entendu Odin pleurer les siens, du haut de cette prison invisible?

Il regarda le Kraken plongé l'illusion du désert de Gobi dans ce froid glacial, ce brouillard Arctique. La Générale de Poséidon profita de son avantage pour frapper Revy et lui lancer une nouvelle Attaque Cosmique. Sans s'être concertés les deux alliés avaient opté pour une stratégie mêlant la chaleur et le froid. Un pari qui pourrait se révéler payant.

Ensuite la jeune femme vint se placer aux côtés du Khan, l'interrogeant encore sur ses motivations, son dévouement personnel et son engagement.
"Il se peut en effet que la voie que j'ai emprunté l'ait été faîtes par Orgueil! Peut-être devrais-je revoir ma position sur les dieux qui se partagent ce monde."


Citation :
Asya« Dresseur de faucon, ne gâche pas les possibilités qui s’offrent à toi pour des à priori… Penses-y »

"Alors, si nous sortons de cette maudite île, je te promet d'y réfléchir!"

Et cette fois il la regarda. Le discours du Kraken faisait réfléchir le Khan. Mais pour l'heure, ils devaient en finir avec le Black Saint.

La Sagittaire présenta à son tour sa plaidoirie. Elle était plus cynglante dans ses propos, et semblaient étrangement...en souffrance.


Citation :
Revy" Tu as vraiment la mémoire courte, l'homme. Ce cher Kyro, marina du requin n'a-t-il point en une seule attaque violé tout un village d'Asgard ? Alors ne viens pas la ramener. Nous au moins, on assume notre pourriture contrairement à vous. Et en plus, on y prend plaisir en plus d'être les vrais libérateurs du monde et non des esclaves prêchant pour un dieu assassin qui ne vaut pas mieux qu'un autre. "

"J'en ai moi-même fais autant dans plusieurs villages de chine! Et pour les mêmes raisons d'ailleurs! Mais je me rends bien compte aujourd'hui, que j'avais eu tort! Je m'y suis prit de la mauvaise manière.

En revanche, aujourd'hui, je peux te l'assurer, quelqu'un mourra ici! Il n'y a pas de place pour deux chasseurs!

Il n'avait pas finit de répondre que le Sagittaire Noire s'élançait, affichant plus de rage et de férocité.

- Hmmm!...Elle est perdue, la folie l'emporte!-

Une volée de flèches furent lancées en direction du Khan. L'attaque était bien plus rapide que les premières. Le Khan parvint à en éviter deux trois, mais en reçus suffisamment pour être blessé au sang.
Après quoi Revy s'acharna de nouveau avec ses plumes sur le Kraken.


"Elle a détourné son attention de moi, à mon tour de frapper!"

Le Khan tendit son poing comme un canon puis fit exploser une gerbe de glace.

"THE CRYSTALL DEATH!!!"



Citation :
Spoiler:
 
Poursuivant sur sa lancée, il fit apparaître son Arc Cosmique dans une main, puis une flèche dans l'autre: Une flèche de Feu Cosmique! Il tira

Citation :
Spoiler:
 

Voulant cette fois se tenir à distance, il fit apparaitre 5 autres flèches dans sa main: plus petites et noires! Il tira la volée dans les airs. En retombant, les flèches sifflèrent pour venir frapper Revy du Sagittaire. Gobi le Faucon, avait compris le signal et se lança aussi toutes serres dehors, lacérant et déchirant [5 coups physiques]



Citation :


Dernière édition par Asya L. le Mar 14 Fév - 13:56, édité 1 fois (Raison : Coquille dans les HP)
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1079
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Mar 14 Fév - 14:13

Ainsi, les mots continuaient de s’élever dans les airs. Paroles entre un guerrier des Steppes et un monstre marin. Entente inattendue entre deux êtres que tout semble opposer, mais pourtant tout deux façonnés par les glaces des terres reculées et oubliées. Une différence pour une ressemblance, il n’était pas si rare que les deux se complètent.

L’orgueil était une motivation comme une autre, une chose sur laquelle la jeune femme ne s’autoriserait aucune remarque. Car les choix étaient propres à chacun. Le tout était d’assumer ses actes et les conséquences qui en découlaient, aussi lourdes puissent-elles être. D’assumer son passé, ce que l’on avait été, ce que l’on était, et ce que l’on deviendrait. Tant de données inconnues pour une simple vie. Et parfois, cela impliquait de devoir marcher sur des piles de cadavres, afin d’avancer. Sans pour autant oublier le poids que chacun porte sur ses épaules.

« Nous quitterons cette île, dresseur de faucon. Sois en certain » Simples mots adressés à ce partenaire d’un jour, d’une mission commune : celle de détruire des hommes qui jouaient aux dieux.

Puis ses billes brunes acceptèrent enfin de se poser sur le Black Saint, à l’entente de cette voix agaçante qui parvint jusqu’à ses oreilles. Une femme qui pensait visiblement tout savoir, mais qui devrait commencer par balayer devant sa porte. N’étaient-ils pas en train de détruire ? N’avaient-ils pas rayé tout un peuple de la carte ? Triste ironie de faux dieux.

« Ose me dire que vous n’avez pas provoqué le moindre massacre, Sagittaire Noir. Ose me dire que vous n’avez pas la moindre trace de sang sur les mains. Nous en avons tous, d’une certaine manière : toi, moi, lui et tous les autres » Regard digne d’un monstre des profondeurs glaciales, à l’entente de ce nom presque sortit d’outre-tombe. « Soyons clair, je me fiche des fantômes O’Bannon et ce qu’ils ont pu faire n’était que leur seul et unique choix. Qu’ils assument les conséquences de leurs actes, au lieu de simplement disparaitre comme le rat se cache dans un trou sous terre » Une pause, avant de reprendre : « Chaque camp assume sa part de responsabilité dans les événements passés. Et chaque homme est composé d’actes, de pensées, de responsabilités et d’erreurs. Il n’a jamais été question d’oublier ce qui a été fait, mais de comprendre et de vivre avec les responsabilités de ce que ça engendre. Une chose qui est visiblement inconnu de vos armures noires » Agacement.« Tu penses être un libérateur ? Où était donc la libération des peuples massacrés par vos soins ? Et si tu nous disais plutôt qui tente de manipuler les hommes et les dieux dans l’ombre ? » Un tapant le sol. « Nous avons commis nos propres crimes, mais vous avons au moins tous la décence de ne pas justifier nos actes par cette notion absurde d’être libérateur de quoi que ce soit. Un crime est un crime, peu importe la raison derrière l’acte. » Un ton plus ferme.

Parce que la jeune femme en connaissait long sur les actes, les crimes et le poids que cela amenait dans une vie. Une colère dont la blanche se fichait. Parce qu’elle attendait que les choses soient dites clairement. Dans l’ordre des choses. Et les plumes de cosmos arrivèrent alors sur la blanche, qui laissa une nouvelle fois ce mur de glace s’élever autour d’elle, en ultime protection. Une aide bien maigre, mais suffisante. Et tant pis si ses billes devaient perdre momentanément.

« D’où provient donc toute cette haine… » Un murmure, inaudible.

Un hochement de tête. Oui, la folie l’emportait. Alors, Asya laissa le dresseur de faucon débuter l’offensive, le temps que ses marrons s’habituent à ce nouveau handicap des plus agaçant. Enfin, en règle générale, cela l’était. Parce que la mère déchue connaissait depuis longtemps cette sensation d’être incapable de voir correctement. Et elle vit ainsi ce jet de glace se diriger vers l’ennemi, suivit de cette flèche de feu.

Puis le brouillard Arctique se renforça aussitôt, afin que l’homme puisse lui asséner quelques coups de manière peut-être plus certaine, tandis qu’elle-même s’approchait lentement, silencieusement de sa proie, tel le Kraken parcourait discrètement les mers afin de trouver un navire à couler. Quelques coups, poings, pieds, et elle disparût à nouveau.

Une attente, celle qui visait à ce qu’il prenne suffisamment de distance pour ne pas être toucher par ce qui allait venir, tandis que cette explosion de cosmos se produit à nouveau, avant de disparaitre de nouveau dans les profondeurs invisibles du corps humain, de l’esprit. Et ainsi naquit le désespoir, plongeant l’homme dans ses craintes les plus profondes. Toc Toc. La mort est à la porte. Un tourbillon naquit alors, entourant l’ennemi de toute sa puissance venteuse et glaciale. Une chose qui le tenait dans un piège longuement pensé, et qui avait demandé tant d’entrainement… Une tempête qui sévissait à l’intérieur, tandis qu’à l’extérieur ne soufflait qu’une brise digne des pays oubliés. Et, tandis que les particules s’agrippaient à l’opposant, la température baissait, gelant ce corps de mort en sursis.


Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Revy


Black Saint
avatar

Messages : 24
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Mer 15 Fév - 23:14

" Qui sème le vent récolte la tempête. "

Nul mot, nul verbe en cet instant précis ne pouvait mieux résumer l'effroyable chaos qui régnait au plus profond de l'esprit du Sagittaire noir. A chaque nouveau mot, la jeune femme avait fait s'élever un vent qui n'avait fait que traverser le champ de bataille avant de revenir la frapper toujours plus cruellement de son écho. De ses adversaires, il n'avait visiblement cure. Elle, seule elle, semblait être au cœur de ses pensées.

Un jeu auquel Revy n'avait que trop pris goût de par le passé et qui avait fini par prendre le pas sur elle, sur sa propre vie, emportant comme fétu de paille le peu de raison qu'il lui restait.

Seule, écumante de rage et de démence au centre de l’œil d'un Cyclone qui n'avait de sens que pour elle, la black saint banda son arc. Lentement, sans la moindre émotion peinte sur le visage, elle encocha une flèche. D'un geste au contrôle parfait, elle pointa vers un point précis de l'île. Un point qui l'obsédait puis sans perdre une seconde, elle tira.

Une seule flèche, un seul trait qui traversa le tumulte cosmique dont elle n'avait plus conscience. De son regard, elle suivit la flèche qui finit par disparaître au loin...

Ultime soubresaut avant qu'elle ne s'effondre tel le serpent foudroyé par son propre venin...

Citation :
Ultime instant de folie avec totale perte de contact avec la réalité...

Je n'ai tenu compte d'aucun des deux derniers posts rp pour bien le mettre en avant. En cas de souci, mp moi Wink

Très joli combat ^^ Victoire des alliés par décès de Revy



Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 296
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Sam 18 Fév - 21:04

Le Combat avait bel et bien débuté depuis peu. Mais les trois protagonistes perdus dans cette illusion d'un Désert de Gobi envahi par un brouillard Arctique, semblaient avoir perdu la notion du temps. Pour eux, celà faisait des heures qu'ils échangeaient coup pour coup. Des heures que le ciel chargé de Cosmos faisait craqué tantôt le tonnerre, tantôt un vent glacial, et un voile de plumes noires aussi aveuglantes que tranchantes.

Du simple défi de Chasseurs, on était passé au combat explosif d'êtres déterminés plus que tout à l'emporter. Asya du Kraken et Apeï en voulait à Pséma du Bélier, tandis que Revy, du Sagitaire Noire semblait en vouloir à la terre entière. Un rejet des dieux plutôt mal vécu, selon ce qu'en pouvait tirer comme conclusion l'ancien porteur de la God-Rob de Beta.
- Toi qui souhaitais plaire aux dieux, tel un fétu de paille tu as été rejeté!...Moi qui ne souhaitais pas servir ces dieux, à maintes reprises je me suis trouvé à servir leur cause...Finalement!...Je me demande si le Kraken n'est pas plus dans le vrai que moi en ce qui me concerne. Ma route semble avoir déviée de son chemin initial. Il me faut régler celà...Mais pour l'heure...-

Le Khan n'eut pas le temps de terminer sa réfléxion, Un immense tourbillon vint hâper le Black Saint! Nulle échappatoire possible. La victoire était là!

Une flèche vint briser le ciel et l'illusion du Khan, ramenant les 3 adversaires vers leur lieu de départ: Le Comptoir de Recrutement...où ce qu'il en restait.
Ses longs cheveux noirs au vent, Apeï observait silencieusement ce qui fût l'arène de leur combat. Il chercha du regard...mais rien! Plus de trace de la Sainte du Sagittaire Noir. Un cri perçant vint percé le silence.

"KIEEEEEEKKK!!!"

C'était Gobi, le Faucon du Khan. Celui-ci tendit le gant orné toujours de la Gemme de Beta, et le rapace vint s'y poser; Apeï récompensant son fidèle compagnon d'un biscuit qui avait fait le voyage avec lui depuis sa Mongolie natale.

"Tu t'en es bien sorti, mon vieil ami!"

"KIEEEEKKKK!!!"

"Oui, tu as raison! Moi aussi!"

Là dessus, le Guerrier Mongole se tourna vers la Générale du Kraken. Mal en point tout comme le Faucon des Steppes, il lui afficha du coin de la lèvre un léger sourire.

"Il semblerait que quelqu'un ait voulu que nos deux routes se croisent. Et...puisque nous avons encore du chemin jusqu'au volcan...et une conversation a terminer...Pourquoi ne pas poursuivre la route ensemble?..." Il relacha le Faucon qui entreprit de voler en éclaireur.

Et sur un ton amical, ce qui était plutôt rare de la part du Khan envers un potentiel ennemi qui plus est une femme, il ajouta:
"Et promis, je ne t'arracherais pas le Trident des mains...Hun!Hun!Hun!" Un petit rire vint ponctuer sa phrase.


Citation :

Citation :
HRP: Merci à vous deux pour ce Combat Ultra-Cosmique!
Avis au Staff: Asya devrait faire suite à ce Post!
Merci de patienter pour clore le combat
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1079
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Dim 19 Fév - 0:15

Et la folie gagnait les hommes, une fois encore. Si bien que tout ce qui entourait le Saint Noir semblait devenir inexistant à ces yeux. Qu’importe les images, les bruits. Asya avait la sensation que plus rien ne pourrait être écouté. Que plus rien ne pourrait l’atteindre. Peine perdue. Une existence qui s’était perdue en ce monde, dans ces blessures et des croyances envolées. Sombre faiblesse. Le rideau tombait ainsi sur la scène, et avec lui s’envolait cette ultime flèche décochée par l’intrigante ennemie d’ores et déjà plongée dans la funeste mort qui l’attendait les bras ouverts, telle la faucheuse qui écartait cette longue robe noire afin d’entourer l’enfant.

La fin d’une chose entraîne le début d’une autre. C’est ce que l’on raconte en tout cas. Une vieille histoire que l’on racontait aux enfants Russes pour les rassurer dans les temps difficiles. Un moyen de faire penser que la disparition d’une âme n’est pas la fin de tout, et pourtant. Dans cette dernière spirale de vent semant la désolation sur son passage tel les tempêtes de sables dans les déserts arides, une vie s’était éteinte. Un corps réduit à l’état de cadavre, disparaissant dans la terre comme se fondent les étoiles dans le ciel. Une pensée néanmoins pour celle qui n’avait pu être ramenée à la raison. Une bien troublante fin. Une chose qui ne saurait être défaite. Parce qu’il n’y avait sans doute eu aucune autre solution à tout cela. Un rejet pour un désespoir. Un désespoir pour une haine. Ainsi allait le Monde, et cette loi ne saurait se confondre. Aussi injuste puisse-t-elle être. La fin d’un combattant sournois, mais qui avait poussé la nouvelle porteuse de la Scale du Kraken à progresser plus vite qu’elle n’aurait pu le faire dans d’autres circonstances. Assurément. Sentiments mélangés.

Puis la jeune femme se retourna, entendant un bruit provenant des airs. Le faucon était de retour auprès de son maître. Fidèle animal. Et un faible sourire naquit ainsi sur son visage alors même que l’illusion avait disparue, qu’ils étaient de retour dans la réalité. Depuis combien de temps ? La blanche ne l’avait pas remarqué, ce changement de décors. Aussi, elle fit quelques pas afin de se rapprocher du duo, approchant vaguement sa main vers l’animal sans pour autant le toucher.

« Tu comprends ce qu’il te raconte ? J’ai un compagnon également, une Zibeline. Mais elle ne m’accompagne pas aujourd’hui, elle garde mon pilier à ma place ». Nostalgie, imaginant la bouille de l’animal. « Un jour peut-être, tu pourras la voir, mais elle n’est pas très sociable » Ajouta la mère dans un faible rire, amusée, mais toujours empreinte de ces sentiments étranges faisant suite à cette disparition et cette folie dont elle avait été témoin.

Un regard qui se porta cette fois sur l’homme qui avait été un allié durant ce combat éprouvant. Puis une main remonta en direction de son crâne, où restait des traces de sangs provoquées par cette attaque qu’avait lancé le Bélier Noir, la propulsant contre le dôme. Une migraine persistante depuis. Une tête qui se secoua légèrement dans une courte grimace, avant d’étirer une nouvelle fois ses lèvres doucement.

« En effet. Il semblerait que toi aussi, une nouvelle vie s’offre à toi, n’est-ce pas ? Ce genre de chose que l’on pense n’arriver qu’aux autres, tandis que cette impression d’être laissé sur le carreau tiraille nos esprits. » Des billes brunes qui observèrent l’animal prendre son envol. « Nous avons encore de la route, avant de parvenir jusqu’à Pséma. Avant de pouvoir enfin le détruire, de pouvoir venger nos camarades… De pouvoir reconstruire...» Une tête qui se pencha légèrement sur le côté. Habitude d’enfance. Une main qui se dirigea discrètement vers les autres blessures plus récentes.« On doit reprendre des forces, avant toute chose » Un sourire, plus doux. « J’y compte bien, que tu ne l’arraches pas, Dresseur de Faucon ».

Quelques pas, et la blanche s’éloigna de là où le combat avait fait rage jusqu’à il y a quelques minutes, sans pour autant quitter la zone. Un regard au loin, celui d’yeux qui ne voyaient pas. Une vision remplacée par le son : quelque part, un autre combat avait débuté.


Récap :

Spoiler:
 


Fin du combat.

Asya a écrit:
Et voilà. Maintenant je laisse la validation du combat dans les mains du staff Smile

Merci pour ce combat Revy, Apeï . C'était un beau combat !!


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1761
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   Dim 19 Fév - 15:17

Victoire d'Asya et d'Apeï vous pouvez poster dans le topic de récup et faire votre demande de récompense ici


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé - Combat Event Pséma] Double traque [Revy Vs Asya L & Apeï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Death Queen Island: Antre de la Confrérie Noire :: Comptoir de recrutement-