RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Sam 21 Jan - 22:31

Comme il l'espérait, Corell du Lion avait accepté son défi, était-il fou ou trop confiant en lui pour voir la supériorité cosmique de son adversaire ? il lui posa des questions à propos de sa puissance jugée anormale apparemment ...

"HA! HA! HA! Notre chef Pséma en est la cause en partie oui, Balmung a des pouvoirs incroyables et il nous en a fait profité à nous les onze autres chevaliers d'or noir ! Pour Coeos il était mon maître ! Il m'a tout appris... Et je l'ai tué pendant son sommeil lorsqu'il était endormi et sans défense. J'ai pu ainsi lui voler ce trésor que je porte aujourd'hui et tu connais la suite avec le Bélier noir."


Corell tentait tant bien que mal de repousser la foudre noire par la sienne, Léonidas siffla d'étonnement.

"Il est vrai que tu es très puissant, si je n'avais pas reçu la bénédiction de Balmung, notre combat aurait pu être serré, quel dommage mais c'est ainsi."


Gonflant légèrement son cosmos, les éclairs noirs reprirent le dessus légèrement, il aurait pu balayer ceux de Corell mais il n'en avait pas envie, il voulait s'amuser avant tout. C'est alors qu'un autre spectre entra dans la danse laissant ainsi passer la spectre du Béhémoth. il était incroyable de voir ces gens de camps si radicalement opposés, s'entraider pour laisser passer un des hérauts. Néanmoins l'on pouvait sentir comme un conflit entre ses deux adversaires et cela risquait d'être intéressant, un juge en plus et non des monidre, Aiacos !

"PFOUAH ! HA ! HA ! HA ! Alors pas trop jaloux qu'une spectre de rang inférieure soit l'élue de ton grand manitou ? Ton rang a du en prendre un coup non ? Juge d'opérette ? Tu te la pètes le torse gonflé mais tu n'arrives même pas à la cheville du Lion, quel triste combat cela fera !"


Les yeux rouge de Léonidas brillaient intensément, il cherchait la colère de son adversaire, il pouvait la sentir, le juge était celui à même de perdre son sang froid. Cela pourrait jouer en sa faveur. Le Lion noir n'en attendit pas plus et d'un bond il fonça vers le juge le frappant de part en part avec une vitesse extraordinaire, chaque coup était accompagné d'un éclair noir qui se soulevait du sol, il en finit d'un uppercut bien placé en bas du menton et enchaîna ensuite vers chevalier d'or lui donnant un coup de poing en plein abdomen. Il le dégagea ensuite avec un coup de pied et il concentra son cosmos.

"Goûtez à mon pouvoir !"


Regardant ses deux ennemis, il leva le poing droit devant lui, la posture droite, cosmos bouillonant teinté de noir et des éclairs sombres autour de lui.

"BLACK!..."


Son aura se concentra peu à peu en son poing levé.

"LIGNTNING!..."


Il fit un large sourire, ses iris s'illuminant d'un rouge sang, la terre tremblait autour de lui.

"PLASMA !!!"


Un mur de centaines de millions de jets de lumière noire allèrent droit vers ses deux opposants détruisant leu peu de roches entre le tandem et lui, balayant le sable noirci par la haine que représentait l'île dépassant de loin la vitesse de la lumière si chère aux chevaliers d'or ou autres guerriers de leur acabit. Vitesse, puissance et précision, il riait de voir le résultat face à ses deux êtres qui se détestaient par nature. Tout ça pour la défense de leur dieux...


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Lun 23 Jan - 22:55

Corell tentait péniblement de contenir les éclairs noirs de Leonidas avec sa foudre. Alors que la bataille faisait rage autour de lui, le Chevalier d’Or sentait que cette approche était veine, tant le cosmos émanant du Lion Noir était puissant, gorgé par la puissance de Balmung. Pourtant, il se devait de le faire. En tant que Chevalier d’Or, il ne plierait pas. Il ne fléchirait pas. Et surtout pas devant son double.

Il fut soufflé par les paroles du Chevalier Noir. Lui, le disciple de Coeos ? Difficile à croire. Le Titan était d’un tout autre niveau. Le Lion sourit.

« Laisse-moi rire, faux Lion ! Tes éclairs noirs sont puissants c’est indiscutable, mais ne les compare pas à ceux de Coeos ! L’avoir combattu a été un honneur pour moi. J’ai tout donné, utilisé par arcanes les plus puissantes, mais il lui a suffi d’une seule attaque pour me terrasser. La puissance des titans est à des années lumières de la tienne ! Tu n’es qu’un insecte pour lui ! »

Comme pour le contredire, le cosmos de son adversaire augmenta légèrement, mettant à mal le Chevalier d’Or. Il fut alors incapable de contrecarrer Leonidas qui se jeta sur le Juge des Enfers. Mais alors que Leonidas tentait de frapper le Lion à son tour, son poing s’écrasa sur l’Armure d’Or. Corell évita aisément son coup de pied. Et alors que les Griffes du Lion Noir frappaient, le Saint dut ravaler sa fierté. Prêt, mais incapable de contenir la puissance de l'attaque assistée de Balmung, le Saint endura le miroir de son attaque favorite. Il parvint à rester debout, incapable de piler face à son double. Il se contenta de cracher du sang.

« A mon tour. »

Le Chevalier d'Or ferma un instant les yeux. Quand il les rouvrit, il était fin prêt au combat. Ses pupilles avaient changé de forme, prenant celle des félins. Ce don lui permit de voir en détail l'attaque de Leonidas, avec une précision d’orfèvre. D’un geste, le poing du Chevalier d’Or s’illumina. Les Griffes du Lion frappèrent, n’attendant même pas que Leonidas ne termine son arcane. Naissant au cœur des ténèbres, les jets de lumière acérés vinrent frapper le Chevalier Noir, brisant sa concentration et sa défense. Pauvres en quantités mais dotés d’une concentration en cosmos effrayante, les Griffes de l’élu d’Athéna parvinrent à entamer l’Armure Noire par endroits. Le Lion d’Or fit un sourire carnassier à son double.

« Tu es faible, Leonidas du Lion Noir. Des Crocs sont puissants mais n’ont aucune volonté. Je regrette que tu aies accepté l’énergie de Balmung. J’aurais préféré te vaincre sans une aide extérieure. Subis la véritable colère du Lion ! »

Toujours sans bouger, preuve de sa supériorité, le Lion d’Or créa une tempête d’énergie alors que son cosmos se concentrait dans son poing. L’air se chargea d’électricité avant qu’il ne frappe, créant une colonne d’énergie qui s’en alla frapper avec force le Chevalier Noir.

LIGHTNING BOLT


Alors que la plage était en proie à la Foudre créée par le Saint, Corell coula un regard en coin au Juge. Il avait hâte de voir ce dont cet homme était capable face au Chevalier Noir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aiacos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 199
Armure : Etoile Céleste de la Vaillance

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mar 24 Jan - 16:52

Aiacos irritéL'orage à l'instar de son être, continuait de gronder sous forme d'un mal qu'il ne reconnaissait pas. Pourtant, La vaillance continuait d'écouter les palabres vide de sens du chevalier noir.
Sans chercher à comprendre ni rétorquer, pour un mal qui n'en valait pas la peine à ses yeux, le juge était la cible perpétuelle de piques aussi risibles les unes que les autres. Continuant ainsi à accorder son écoute, mais également à cultiver son indifférence lorsque le chevalier noir le traitait d'impuissant, de jaloux et où il s’évertuait à l'inculper d'être une personne abjecte dénuée de principe et de puissance dans ce type de combat.
Aiacos en fut des plus Charmé au devant de cette cascade d'insultes. Ses perles d'ambres fixaient les pupilles de sang de cet animal farouche, jaugeant sa puissance à chacune de ses palabres. Ses lèvres fines, étirées avec panache tendaient à répondre d'elles-mêmes à cette vague d'incohérence et de provocation aussi basse que puériles.
Il répondait ainsi aux mots par ce simple sourire de provocation, fin, élancé, soigné mais carnassier.

A la fin de ce monologue, Aiacos dans sa grandeur d'âme, ne trouvait finalement rien d'autre d'intéressant et se demandait si finalement il n'aurait pas mieux à faire qu'à combattre ce Corell, un véritable adversaire de valeur, d'honneur et de vaillance. Un véritable homme qu'il lui vaudrait certainement plus de plaisir et de fil à retordre à combattre que ce vulgaire insecte qui seulement à la vue de sa quantité de pouvoir et maîtrise cosmique, se prenait pour une entité divine.
Son visage s'étirait de nouveau et son sourire en advint sadique.
Il posait ses iris dorées sur Corell avant de prendre un air déterminé et finalement jeter son dévolu sur ce Lion noir à la langue bien pendue.
Ce lion noir n'était qu'une pâle copie, même inachevée de l'impuissance et de la faiblesse personnalisée. Ses verbes étaient aussi vide de sens que ses coups de poings et à chaque phrases qu'il prononçait, claquant dans l'air à la façon d'un vulgaire coups de fouet, Elles faisaient saigner le temps par son insolence.

A en voir ses réactions et le plaisir qu'il prenait à percer les faiblesses cachées et mentales du lion d'or, cette vermine était sans aucun doute le premier obstacle qu'Hadès souhaiter voir choir. Aiacos n'avait son âme loué que grâce à sa divinité, ainsi, il ne pouvait faire autrement que de combattre ces faibles au pouvoir trop grand pour ce qu'ils représentaient réellement.

Mais au fond, ce qui le dérangeait dans l'histoire, n'était pas ces palabres ni cette puissance voué à l'anéantir. Ce mal qui croissait en lui, cet orage, cette force de colère et d'incompréhension qui n'avait pas lieu d'être dans son âme, n'était qu'en fait un souvenir de lui, lointain, trop lointain pour qu'il se permette de l'exploiter d'ainsi.
Il se rappela qu'il devait combattre pour apprendre et à exceller et non pas pour écraser vulgairement, cela, tout le monde en était capable.
Et cette voix... Suave, ronde, féminine et empli de rêve qui le hantait chaque jour depuis sa revenue en outre-terre, l'agaçait au plus haut point, il n'avait pas d'images ni de souvenirs de cette personne qui avait osé éduquer cette nouvelle façon d'être.

Aussi, à mi chemin entre la folie et la plaisance, Il explosa d'un rire franc, tandis que le lion noir s'évertuait à le frapper avec autant de férocité et de rage, avec ses poings, qu'il n'en était capable. Sautant sans hésitation, aucune, sur lui à la façon d'un lion affamé.
Ses coups soulevaient la poussière et le sable qui l'entourait et chacun de ses poings était si féroce, qu'ils poussaient à devenir plus puissants, toujours plus puissants.
La rapidité ainsi que la férocité de ces coups étaient égale à la rage de ce dernier, une rage l'insolence baignée par une trop forte confiance en soit. Aiacos crispait son visage en se concentrant, bloquant alors ces derniers coups.

Il avait jusque là tendu les joues celle de droite puis celle de gauche alternativement afin de goûter et tester cette puissance dans l'optique de savoir ce qu'elle valait. Tester, rechercher, observer, maintenant il en était sur, l'arrogance et la fierté de ce curieux personnage tout de noir vêtu était aussi gonflés que son propre ego. Ce combat serait finalement à la hauteur de ses attentes et de sa curiosité.

Ce dernier coups allait lui fendre le menton, mais d'un geste aussi vif que désintéressé, l'oiseau-roi levait son bras et ses doigts crispés, accompagnés par les muscles saillants et turgides de son bras, bloquèrent cette dernière source d'agression.

Maintenant qu'il avait ce poing dans ses mains il aurait pu le retourner afin de briser ce bras et cette partie faible du corps de son ennemi, seulement ce dernier comme s'il avait écouté les pensées du juge, changea littéralement de cible. Quel dommage, lui qui commençait justement à s'amuser...

Le lion d'or eut le même combat physique focalisé dans l'abdomen et pendant que les lions s'entretuaient, Aiacos marchait, les genoux pliés et les jambes légèrement soutenus pour tenter de trouver par un quelconque moyen, une faille physique et cosmique dans son adversaire qu'était Léonidas. Oh, bien sur qu'il observait Corell, mais non dans le même intérêt.
Si Aiacos était présent c'était sur l'ordre d'Hadès encore une fois et il devait tout mettre en œuvre pour aider ce lion de lumière à vaincre cet énergumène.

Fronçant les sourcils, une perle de sueur dévalait lentement la tempe du juge qui venait de sentir une montée en puissance brutale dans le cosmos, écarquillant les yeux par la surprise, il serra les dents et se protégea le visage avec ses avants-bras, c'est avec justesse qu'il anticipa cette seule protection.

Aiacos irrité

Sa chair fut zébrée et lacérée de toute part, son surplis aux lueur d'une aube d'obsidienne émettait de long crissements métallique au contact de cette capacité foudroyante.

Les pieds bien encrés dans le sol, l'oiseau-roi reculait malgré lui tant la puissance de cette décharge lui était difficile à encaisser. Il contemplait et ressentait, imbécile au sourire hagard, son impuissance dans l'instant tandis que petit à petit, l’énergie destructrice du lion noir déferlant sur son corps et son âme, diminuait d’intensité.

Il baissa violemment son bras en riant aux éclats. Il avait vu juste, beaucoup de puissance, de palabres mais finalement très peu de tact et de réflexion. Reportant son attention vers Corell, qui avait légèrement changé sa vision de voir les choses, il le laissa œuvrer dans ce combat, ce bras de fer bestiale afin de montrer à cet autre lion qu'il était autant apte que ce dernier à l'écraser.
Avec une certaine habileté, Aiacos profita que son comparse se concentre et utilise son cosmos pour se diriger rapidement et avec une souplesse étonnante à coté de Corell, gonflant son cosmos au même stade, un poing rétracté vers l'arrière, l'autre en suspens devant son visage, le bras tendu vers son ennemi, il confirma son attaque dans un mouvement désinvolte, alors même que ce lion d'or et d'honneur lui glissait ce regard intéressé et curieux.
" Galactica Death Bring"

Au même instant ou les éclairs d'or fusaient en direction du malin, l'énergie cosmique du juge émit l'illusion réaliste d'une multitude d'iris volontairement félin, de dos aux deux comparses spectre et saint afin que ce dernier ne soit pas tenté ni de regarder ces pupilles curieuses, infernales et n'en soient pas non plus affectés.

Faisant tomber son sourire au même titre que son rideau d'illusion, Aiacos leva son bras basané, tigré et rongé par l'impact antécédent des éclairs noirs et suçura d'une vois douce, tendre et paternelle, alors même que les pupilles félines s'estompaient doucement dans cette horizon d'un ciel noircit par la colère:
" - Surrendra-jit."

La lueur légèrement violacée et obsidienne du cosmos du juge s'embrasait littéralement, tant et si bien que les flammes infernales qui constituent sa nature vinrent croître et naître dans ses iris d'ambre. La rage de vaincre s'éternisait un instant dans ses iris tandis que d'un mouvement rapidement exécuté, il envoyait ses flammes incandescentes, vicieuses et parfaites, lacérer le lion noir. Les flammes dangereuses, angoissantes et ardentes prirent l'apparence parfaite de l'oiseau roi, le Garuda le temps qu'il ne fonde sur son adversaire, tel le puissant rapace ancestrale mythique et Népalais qu'il était.

Baissant son bras il leva un sourcil à l'adresse de Corell avant de se mettre en posture de défense, prêt à le protéger s'il le fallait, même s'il se doutait que ce dernier était largement capable de le faire de lui-même.
Puis d'un ton plus sarcastique et enjoué, le visage serein baigné par la lueur de la cruauté maligne, il poursuivit en jetant un ultime clin d'oeil à Corell, avant de braquer et ce, jusqu'à la fin de ce combat, toute sa vigilance et sa concentration vers ce black saint. Étirant un sourire malsain, il poursuivit:
" - Ah ah ah... Finalement nous arrivons à nous comprendre. Et tu comprendras bientôt à tes dépends ce que cela te coûtera de vouloir ainsi user de verbes et de provocations aussi basses que mesquines à l'encontre de nos déités. Par le feu, par le sang, par le cosmos! Nous t'anéantirons, immondice païenne! "

Sans attendre que le feu fasse son office, il chargea de la même manière que ce lion noir l'avait fait pour lui. Oeil pour oeil, crocs pour crocs, ses poings étaient aussi vifs que précis, visant trois points différentes afin de destabiliser son adversaire, non pas par le verbe, mais par le corps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Ven 27 Jan - 16:02

Le chevalier noir du Lion par toute sa splendeur ténébreuse assistait au spectacle devant lui, ses deux adversaires aussi puissants soit-il n'avaient pu résister à son premier assaut mais il ne fut pas étonné de voir le Lion attaquer en retour avec ferveur. Tout d'abord les griffes du Lion, elles étaient d'une lumière si intense que le saint noir aurait pu avoir des problèmes. Malheureusement pour son double doré, les attaques n'eurent pas l'effet voulu. Les griffes du Lion atteignirent l'armure noir mais la plupart des coups n'eurent aucun effet sur le chevalier noir qui se contenta de faire gonfler ses muscles retirant ainsi la plupart des assauts du chevalier d'or. La lumière aveuglante de cette technique fut contrecarrer par le cosmos noir de Léonidas. Corell n'hésita pas un seul instant et envoya une deuxième attaque. Le black saint n'attendit pas et mit ses paumes vers l'avant, la puissance cosmique fut presque arrêtée faisant légèrement reculer le black saint.

"Pfuh ! C'est ça ton Lightning bolt ? Non mais fais-moi rire ! Qui me parle de manque de volonté Corell ? Si tu veux espérer me vaincre il t'en faudra beaucoup plus pour me mettre à genoux ! HA! HA! HA!"


Sourire carnassier, le chevalier noir se contenta de disperser les restes de l'attaque cosmique du Lion. Cependant il n'avait pas vu le juge lui aussi attaquer et son gantelet fut soudain fissuré. Ce lâche de juge avait attaqué en traître profitant de l'assaut du Lion et un reste de flammes apparut ça et là sur tout le corps du chevalier noir.

"Je vois, tu n'as pas pu trouver meilleur allié que ce juge pour les sales coups, je dis chapeau mais tu ne me gêneras pas très longtemps Spectre !"


Ayant écouté les palabres de son adversaire, il lui répondit alors:

"Tu vas goûter à un pouvoir que tu ne pourras jamais atteindre, esclave d'Hadès !"


Il se rua alors vers Aiacos sans aucune hésitation. Le frappant sur tout le long de son surplis à une vitesse dépassant l'imagination. Léonidas oublia presque Corell dans cet assaut, martelant le juge de divers coups, bondissant tel un fauve autour de lui tellement rapidement qu'on ne le voyait plus. Il jeta un dernier regard vers le chevalier d'or et lui dit:

"Admire mon Lightning Bolt!"


Le poing contre le thorax du Spectre, il hurla:

"BLACK LIGHTNING BOLT !"

Des éclairs noirs apparurent sur le poing du chevalier sombre et le rayon des ténèbres traversa le corps du spectre à bout portant ressortant par son dos. Le chevalier noir rengaina son poing et fit un bon en arrière. Dommage pour ce juge il avait mal choisi son adversaire.


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Lun 30 Jan - 18:50

Le Lion grinça les dents en voyant ses techniques favorites inefficaces contre ce Lion Noir. Il n’y avait pas mis toute sa puissance, car il souhaitait jauger son ennemi… Mais il ne s’attendait pas à ce que cet homme parvienne à les bloquer avec autant de facilité. Indéniablement, cet avantage devait être dû à Balmung. Et alors que le Saint continuait à déchaîner sa Boule de Feu, il fusilla Léonidas du regard, qui osait la ramener.

« Salopard ! Si tu n’avais pas la puissance de Balmung, mon Lightning Bolt t’aurait mis en pièces ! »

C’est alors que le Lion d’Or sentit une nouvelle puissance s’insinuer discrètement dans le combat. Tournant la tête, il découvrit le Garuda qui s’était mis à ses côtés, et déployait ses arcanes, en dissimulant son cosmos obscur derrière la lumière éblouissante du cosmos du Saint. Voyant Léonidas pris de surprise et terrassé par les technique d’Aiacos, Corell sourit.

« Bien joué, Juge. »

Il n’en dit pas plus. Le Lion détestait les Spectres. Il ferait un minimum d’efforts, exceptionnellement, jusqu’à ce que Pséma soit vaincu. En revanche, le Lion ne rata pas les deux arcanes utilisés par Aiacos… Ce que le juge ne savait certainement pas, vu qu’il lui avait prêté main forte, c’est que le Chevalier d’Or avait vaincu et tué son prédécesseur. Il connaissait donc un peu le personnage… Immédiatement, il remarqua que le niveau de cosmos insufflé dans les deux techniques semblait inférieur à celui de son prédécesseur. Par ailleurs, les techniques bien que de nom similaire différaient légèrement dans leur exécution… Cet Aiacos était-il moins puissant ? Ou cachait-il son pouvoir ?

Le Lion n’eut pas le temps de se poser la question. Cet instant d’introspection avait été suffisant pour que Léonidas soit sur eux. Il était pris de court… Mais avec une chance inouïe, son adversaire décida de s’en prendre au Garuda. On pouvait le comprendre, après la leçon qu’Aiacos lui avait donnée. Alors que Léonidas s’en prenait à son allié, le Saint d’Athéna hésita à attaquer son adversaire dans le dos. Mais il s’y refusa. Corell avait un code d’honneur. En revanche, il profita que le Chevalier Noir ait inutilement baissé sa garde. Canalisant son cosmos, il créa une singularité temporelle afin d’emprisonner Léonidas et d’empêcher ce dernier de se défendre. Alors que la plage disparaissait pour laisser place à l’immensité du cosmos, le Lion Noir se retourna pour voir son reflet doré auréolé d’un cosmos d’une plus grande intensité que précédemment.

« Voyons comment tu réagis à mes griffes, Léonidas ! »

LIGHTNING... PLASMA !!!


L’univers fut strié de lumière alors que les Griffes du Lion frappaient la pâle copie du Chevalier d’Or en des millions de coups acérés qui brisèrent le corps et l’armure de leur victime. Le sourire de Léonidas se transforma en un rictus de douleur, alors que son corps était brisé par le fauve d’Athéna.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aiacos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 199
Armure : Etoile Céleste de la Vaillance

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mer 1 Fév - 19:42

La parole n'avait pas sa place au sein de ce combat tumultueux, seuls résidaient d'entre quelques palabres et exécutions sommaires, d'énorme gerbes de flammes, d'étincelles foudroyantes et d'éclats cosmique si puissants que l'ambiance en était totalement devenue vibrante, métallique.
L'étoile céleste de la vaillance n'écoutait plus Corell, l'oiseau-roi n'était plus à l'affut de ses paroles, il n'avait pas besoin de palabre et d'énergie utilisé aussi inutilement pour le comprendre.
Le glas du coeur, de l'âme et de la victoire lui suffisait pour comprendre ce que le lion d'or attendait de son comparse de combat. Aiacos était devenu muet, silencieux dans le combat, seul ce sourire simple et charmeur, celui de l'appréciation d'un combat jouissif, ses fossettes s'agrandissant sous ses airs princiers, arborait une touche humaine, sincère et méconnue par l'outre-terre.

Seulement Corell n'attendait rien d'Aiacos, Le Garuda lui était un ennemi de toujours comme chacun des spectres qu'il rencontrait et en toute stratégie, le juge savait que dans ce combat, ce lion d'or ne se retenait pas pour l'observer et se servir de leur combat comme apprentissage pour mieux le vaincre une prochaine fois.
Alors en effet, dans sa grandeur d'âme, le roi Népalais n'utilisait pas sa toute puissance et la minimalisait. Il était calculateur, stratège mais également fourbe et sournois, favorisant lui aussi l'observation et l'adaptation pour mieux apporter ses tactiques hirsutes à ce saint honorable.
Qu'importe l'issu du combat, seuls les morts connaissaient sa véritable puissance. Espérons que le glas limpide et doucereux de l'éternel repos ne sonne pas irréversiblement pour le lion de lumière, à la suite de ce combat.

Aiacos ne se le permettrait pas, ce pourquoi, le Garuda favorisait le tanking en préférant attirer le lion noir dans ses bras, le paralysant par l'apport de la rage, de l'ego et de la rivalité afin que le lion d'or lui déverse toute sa puissance. De panache et de palabre, le torse gonflé et le sourire mesquin, chercheur d'embrouille et d'histoire, tel un Caïd détenant la flamme du guerrier dans ses iris ambré, le Garuda était prêt de nouveau à tout encaisser pour redonner à nouveau toutes les pièces de la victoire à Corell.

La vitesse de la lumière lui était autant acquise que ce monstre de puissance, il le vit arriver comme une balle, le souffle coupé par la puissance qu'il emmagasinait dans chacun de ses coups. Aiacos Serrait les dents à s'en faire péter la mâchoire, mais il réussit en gonflant ses muscles douloureux à surpasser la douleur physique. Les poings rencontrèrent son coude, son biceps tendu à bloc, ses mains ouvertes laissaient parfois les phalanges s'écraser sur la coquille carapacée aux lueurs Obscidienne de son surplis, les poings fusaient telle une pluie de météore en furie descendant de la planète sulfureuse, laissant au passage quelques cloques et traces tièdes, aux nuances d'un bleu courant sur un noir violacé.

Se redressant, Aiacos allait perdre patience, les genoux repliés, ses iris enflammés continuaient de transpercer le lion porteur de cette odeur morbide, tandis qu'il exerçait ce saut en arrière, si typique et si prévisible!
Il reculait pour attaquer et il n'allait pas y aller de main morte.
Aiacos se retenait de ne pas rire aux éclats, il aimait cela!
Cette démonstration de puissance qui l'écrasait au plus haut point, mais qui lui permettait également de briller.
Cette sensation de perle gelée, cette goutte de sueur s'amplifiait dans son dos tandis qu'à nouveau ce félin d'outre-tombe lui garantissait une attaque de nouveau au pouvoir inespéré.

" - Je trouve cela vraiment amusant!"

Grommelait-il entre ses dents serrés par la rage, avant de nouveau mettre ses bras pile au bon moment devant son visage et d'amplifier sa cosmos-énergie de telle façon à survivre à cette attaque colossale, passant de ce fait à une énergie radiant, non dans l'agressivité, la férocité et écrasante comme ces deux autres compères Minos et Rhadamenthe, mais d'une manière plus douce, subtile, inspirant le courage, la vaillance et forçant le respect caché sous une certaine forme de noblesse royale. La lueur d'obsidienne radiante de son énergie effleurait et vibrait dans chaque parcelle de son surplis, il ressentait son étoile céleste, son surplis, son étoile et encaissait au travers d'elle.

Plus subtile, sournoise, mais moqueuse, cette énergie semblait pointer le lion noir du doigt dans son intension manquante et défectueuse de vouloir écraser l'un des juges les plus puissants des enfers. (genre le AH-AH de Nelson dans les Simpson)
Oh, bien sur, il y avait d'autant plus d'aspect et d'idées malsaine derrière les couleurs et le ressentit fleurit de cette énergie suspecte et radieuse, mais l'art des illusions du Garuda et d'Aiacos était dans la duperie, aussi bien dans son physique charismatique, qui cachait un être terrible, que dans cette énergie sublime, où se cachait toutes les nuances inespérées de douleurs et de promesses mortuaires.

Dalleur il ne s'en priva pas, Les éclairs qui passèrent outre son surplis finirent par écorcher son casque mais non à l'y déloger, son derme était si tendu et ses poils si dressés que l'on pouvait nettement voir une certaine appréciation et animation amoureuse dans son regard et ses façons d'être.
La douleur qu'il éprouvait, ses nerfs à vifs, ses muscles tendus et ses organes fourmillant, certes quelques peu affublés par cette attaque à bout portant, n'était rien comparé à ce qu'il recherchait en terme de puissance chez son adversaire. Il le savait -à moins qu'il le surestimait- capable de bien pire et se gardait le droit de tester ce fragment de puissance quasi-divin.

La tempête finie, un éclair zébra la commissure de ses lèvres, le sang perla.
Il cracha son liquide vitale au sol en capturant dans sa main une gerbe infime de cette étincelle de noirceur avant de l'écraser sous son cosmos, l'imprégner, jouer avec la sensation qu'elle lui infligeait au bout de ses doigts.


C'est à ce moment, où Aiacos continuait à captiver l'attention du lion noir que Corell décida enfin à attaquer, au bon moment, faisant à son tour pleuvoir des milliers d'étincelles détonantes sur cette noirceur en peine, Le Garuda en profita pour passer le revers de son coude sur sa bouche maculée afin de se préparer.
La foudre zébrait tout le lieu et Aiacos profitait des dernière gerbes encore visible des zébrures cosmique dorées de son allié pour foncer derrière le lion noir à la vitesse de la lumière.

Le lion noir avait eut raison, en parlant de sale coups sur ce duo improbable et sans même attendre que Leonidas n'ait finit d'accuser le coups terrible des éclairs, quitte à se prendre une décharge ou deux dans le ventre, l'oiseau-roi commençait à en avoir l'habitude.

Dans le dos, il lui décochait un cou de coude dans la nuque, levant un genou lui affligeant un coups dans les parties intimes, plus vicieux et malsain, il lui occasionnant un troisième et dernier troisième coups dans le nez quand ce dernier allait se retourner.
Profitant de l'état déstabilisé, Aiacos attrapa vivement et promptement le cou du lion noir entre ses doigts, lui broyant le larynx entre ses doigts tordus par l'excitation, son cosmos monta en flèche et avec autant de rapidité qu'il avait fallut à son adversaire pour lui infliger les coups de poings qu'il avait habilement contré auparavant, c'est à dire à une vitesse bluffante, Il l'envoya dans le ciel grisé de la Death Queen Island.

" Garuda Flap"

Croisant les bras après avoir levé son adversaire au sol, une bourrasque effleura les flammes léchant l'armure noire du lion enragé, faisant nettement voir les fissures de l'armure menée à mal.
Du bout de son pied, sans bouger, les iris perdu dans le ciel strié par sa bourrasque cosmique, Aiacos créa une croix sur le sable, destiné à accueillir l'atterrissage du lion noir.

Reculant de quelques pas, il se mit en position de défense, prêt à intercepter encore une fois, la colère où les coups que cette énergumène allait porter sur ce Corell, lorsqu'il sera descendu du ciel, avec des jouets éclairs par milliers
" - Balmung où non Corell, Le fait est qu'ils sont douze à obtenir la même puissance. "

Il lui balança négligemment ces mots, par sous entendu qu'il ne fallait pas trainer avec ce leonidas. Après tout, le but était d'arriver à Psema et de rapidement faire parvenir Asya, Shizuo et Behemoth auprès du Bélier noire. Il était donc inutile de prendre son temps sur Ce combat qui n'en valait pas la peine, bien qu'il était source d'un grand amusement pour notre vaillance.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Sam 4 Fév - 18:50

Léonidas attendait la suite du combat avec impatience, il voulait voir comment ces deux là allaient pouvoir s'en tirer face à son puissant cosmos. Le juge avait bien morflé mais la foudre noire n'eut pas l'effet voulu, tel était la puissance des juges d'Hadès. Ce fut Corell qui attaqua en premier, Léonidas eut les yeux grand ouvert quand il vit qu'il fut entouré par le cosmos de son double doré. Il fit un large sourire carnassier face à cette technique qu'il ne connaissait que trop bien et Corell lui donna raison lorsqu'il lança sa technique, le Lightning plasma ! Les coups du Lion fusèrent à la vitesse de la lumière mais le saint noir pouvait quasiment tous les voir, un filet de lumière arriva vers lui, à la vitesse d'une tortue, Léonidas esquivait la plupart des coups les plus dangereux laissant d'autres l'atteindre malgré tout ce qui fit reculer très légèrement le chevalier noir.

"Dommage pour toi Corell, cette technique était pourtant plus efficace mais pas assez pour me gêner."


Sentant que le spectre allait lui faire un sale coup, il se retourna avant que celui ci n'arrive. Aiacos l'attaquait avec beaucoup de puissance mais...

"Que tu es lent ! Un chevalier de bronze serait plus rapide que toi que ça ne m'étonnerait en rien ! HA ! HA ! HA !"


D'un rire noir, Léonidas esquiva les coups qui fusaient contre lui comme ci de rien était et para ceux à destination des parties du corps les plus fragiles. Pourtant, le Garuda put prendre le saint noir à la gorge ! Le black saint ne s'y attendait pas et le juge l'étranglait avec beaucoup de puissance. Tellement de puissance qu'il fut propulser dans les airs en un rien de temps. Le lion noir était totalement sous l'emprise du spectre. Tombant à une vitesse hallucinante, Léonidas tenta tant bien que mal à mettre ses bras en avant pour se réceptionner mais en vain, il heurta le sol de la plage avec un grand fracas. Cela aurait pu être bien pire si le saint noir n'avait pas usé de son cosmos pour s'en sortir. Il se releva lentement de cet assaut et se frotta son armure chassant ainsi les grains de sable de son armure.

"C'est mieux mais juste un peu. Bon, c'est à ton tour..."


Le lion noir regarda sa prochaine proie, fit un bond passant au dessus du spectre et il fut droit devant Corell.

"De morfler !"


Sourire carnassier d'un félin chassant sa proie, Léonidas donna un uppercut au chevalier d'or, il fit ensuite un coup de pied retourné en plein abdomen. Léonidas ne s'arrêtait pas là pour autant en continuant de faire pleuvoir ses coups sur le serviteur d'Athéna. Le lion noir s'amusait avec sa victime, il joua avec comme un lion pouvait le faire avant de manger sa victime.

"Corell je ne t'apprends rien sur cette technique si dangereuse n'est ce pas ? Black photon invoke !"


Léonidas fit exploser son cosmos qui sortit de lui, créant ainsi de fines particules noires autour de son adversaire.

"Il faut un certain temps pour réaliser cette technique, moi, non ! BLack Cosmo open !"


Le Cosmos de Léonidas continua de croître et les photons noires créés lors de l'étape précédente gagnèrent également en puissance et en noirceur tandis qu'ils encerclaient sa cible.

"Black Photon drive !"


Le black saint provoqua le déplacement de ses photons noirs vers son adversaire, ils pénètrerent ainsi l'armure d'or en l'ignorant totalement et ce malgré sa résistance extraordinaire.

"Et le final : BLACK PHOTON BURST !!!"


Le lion noir fit exploser d'un coup tous les photons noirs à l'intérieur du corps de Corell. L'énergie était titanesque créant une énorme explosion tout droit sortie du corps du lion d'or.

"Alors ? J'espère que ça t'a plu ? Ho et ne t'en fais pas pantin de Hadès, tu y gouteras aussi ! HA ! HA ! HA !"


Léonidas recula de quelques pas, il attendait de voir la réaction de son double Corell. Il espérait que le chevalier d'or serait plus déterminant que le juge cette fois...


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mar 7 Fév - 14:18

Décidément ce Juge ne manquait pas d’audace. Bien que sa puissance soit en deçà de ce qu’avait vécu le Lion avec son prédécesseur, il était évidant qu’Aiacos était un maitre dans l’art du combat. Mais là où le Lion était un homme droit et juste, frappant de front sans aucune dissimulation, usant de sa vitesse et de sa précision pour terrasser son ennemi, Aiacos lui était plus sournois. Corell n’aimait pas ce type d’approche, mais commençait à respecter son adversaire car ce dernier était réellement doué à ce petit jeu.

Alors que les derniers vents du Garuda Flap faisaient valser la chevelure du fauve, il se positionna à côté de son allié inattendu, observant tout deux le Lion Noir se relever tant bien que mal. Léonidas parlait beaucoup, mais corell sentait son énergie diminuer peu à peu.

« Tu as raison, Juge. Ne tardons pas. Cet homme n’a aucune fierté. Il ne mérite ni son pouvoir, ni cette armure, quand bien même elle soit elle-même une aberration. »

Corell ferma les yeux, concentrant son cosmos pour la suite du combat, profitant de la brève accalmie pour recentrer son énergie, la redistribuer dans ses muscles et ses nerfs, gardant son corps prêt au combat. Lorsqu’il les rouvrit, ses pupilles avaient repris la forme d’un félin. Il était prêt. Léonidas se jeta sur lui avec la fougue des jeunes fauves mettant trop d’ardeur et pas assez de réflexion à la tâche. Les attaques de son adversaire ne brassèrent que de l’air, alors que le Chevalier d’Or les évitait sans mal, le sourire aux lèvres. Etonnamment, le Lion d’Or ne semblait pas vouloir répondre aux attaques de son ennemi, conservant une simple défense, au lieu de contre-attaquer.

« Ta vitesse est bonne, Léonidas. Mais un grand pouvoir ne peut remplacer l’expérience, et le génie des Chevaliers d’Or. Jamais tu ne pourras me vaincre ainsi. Mes yeux percevront toujours le détail de chacun de tes mouvements. Tu joues à un jeu dont je suis le maître, et tu le sais ! »

Le Lion Noir dû se rendre à l’évidence car il stoppa sa série de coups. Mais alors que Corell pensait avoir pris le dessus et allait déchaîner sa foudre, le stoppa son mouvement devant la posture de son adversaire.

Ce dernier avait déclenché la plus terrible arcane du Lion d’Athéna.

« Pauvre fou !!!! Cette technique est secrète, elle peut tuer des Dieux !!! »

Mais Léonidas avait bien décidé de jouer le tout pour le tout. Corell leva une main, faisant signe au Garuda de ne pas intervenir. Il ferma les yeux, concentrant son âme et son cosmos. Levant une main vers les cieux, il en appela à la Foudre. Les nuages noirs tournoyèrent autour du Chevalier d’Or alors qu’il concentrait le pouvoir de la Nature pour créer l’énergie la plus puissante sur Terre. Un éclair frappa, descendant des cieux pour aller directement sur le Saint. Tendant la main, Corell redistribua la Foudre vers Léonidas, créant des gerbes d’éclairs qui allèrent frapper avec une puissance phénoménale le Lion Noir.

Mais il était trop tard. Alors que la Foudre s’en allait frapper le soldat de Pséma, les photons obscurs se dirigeaient déjà vers le Saint. Electrisés par la foudre dorée du Saint d’Athéna, ils n’avaient pas ralenti leur course. Ils pénétrèrent son corps sans ralentir, ne laissant aucune trace de leur passage. Le Lion d’Or tomba à genoux. Les photons explosèrent, en même temps que le cosmos et la présence du cinquième Chevalier d’Or chutait subitement pour disparaître.

De longues secondes passèrent. Bien que le visage du Saint ne fût pas visible, dissimulé par ses cheveux tombants, du sang ruisselait le long de son plastron, provenant certainement de sa bouche. Le teint grisâtre, sans aucun cosmos, il semblait réellement vaincu.

Mais alors que les combats continuaient tout autour, il y eu un éclair. Puis deux. Puis trois. L’atmosphère entourant le corps sans vie du Saint s’électrisait en même temps que son cosmos revenait à la vie. Son aura dorée naquit, faisant s’envoler ses cheveux vers le ciel et dévoilant son sourire.

« Léonidas. Tu n’as aucun honneur pour utiliser une technique aussi puissante, tout en la maîtrisant si mal. Surtout contre un homme qui la connaît par cœur. Tu n’es rien face à la Foudre, la vraie, pas celle que tu utilises mais bien celle que m’a donnée Athéna et Coeos. »

Le Chevalier d’Or se relevait déjà. Son poing s’arma sur son flanc. Des volutes d’énergie dorée se mirent à converger vers ce barycentre, comme provenant de la Nature elle-même.

« J’ai réussi à contenir la puissance de tes photons en les entourant chacun d’un bouclier de Foudre. Mon corps aurait dû exploser, et pourtant, il est à peine égratigné. Vois, faux Lion. La Nature me reconnait comme son maître. Elle me prête son énergie pour te terrasser, toi qui ne devrais pas exister. »

Le Saint relâcha la pression. Son poing frappa, créant une tempête de cosmos et d’éclairs qui vinrent faucher le Lion Noir, dont la silhouette obscure disparut sous la tempête de lumière dorée.

« Rends-toi à l’évidence, Léonidas. Je te surpasse en tout point. Si tu n’as pas réussi à me vaincre avec une telle technique, alors tu ne pourras jamais me vaincre. Accepte la clémence d’Athéna. Si tu acceptes ta défaite, alors je te laisserai vivre. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aiacos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 199
Armure : Etoile Céleste de la Vaillance

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mer 8 Fév - 12:34

Les paupières plissés et l'ambre de ses iris braqués vers le lion noir, Aiacos jugeait son adversaire sous toutes ses coutures, sans retenu ni tact, là où l'amusement frôlait la fragile limite du dégoût.
Le Garuda flap qu'il avait employé avec fourbure, n'avait pas été esquivée, levant un sourcil devant ce manquement, Aiacos du se remettre en question.
Pourquoi Leonidas n'avait-il pas esquivé cette attaque modeste alors qu'un dieux, Hadès sans le nommer, aurait certainement annulé cette attaque d'un revers de main? Abaissant la tête en émettant un rire saugrenu, Aiacos en advint à la conclusion que le lion noir, avait une trop grande confiance en lui et en ses capacités.

C'était parfait, animant de nouveau un léger sourire sous le voile sombre de sa chevelure bleu-roi, Aiacos se fit la promesse qu'il le piègerait dans ses propres illusions de victoires, quand le temps serait venu.

Quoi qu'il en soit, Léonidas avait l'air de véritablement sous-estimer ses adversaires et cela leur était bénéfique depuis le début du combat.
Haussant les épaules en observant le jeune impétueux sauter par-dessus ses ailes grandioses, exposées aux courants ascendants qu'il avait créer, l'oiseau roi resserra sa main droite en un poing qu'il accusa dans la paume de sa main gauche. Impatient. Il était impatient de voir ce dont était capable Corell.
Pour une fois dans ce combat il allait manger.
Pas trop tôt.
Merci Leonidas de pouvoir enfin changer de proie, cela lui permettrait d'observer et éviter peut être cette attaque à l'avenir pour un tant soit peu qu'il la poussait à son paroxysme.

Cependant la puissance émise dans cette attaque et le cosmos employé par Leonidas ne plut pas à Aiacos pour la simple raison qu'il dépassait de loin l'entendement. Sa puissance était irréversible et chaotique à n'en point douter, mais manquait cruellement d'ordre, de rigueur, elle était dangereuse car non contrôlée et imparfaite. Pour la première fois depuis ce combat, Aiacos écarquillait ses yeux de stupéfaction face à la surprise de cette violence soudaine.

Il allait dailleur prêter main forte, son buste émit une légère rotation tandis qu'il faisait grimper lentement son cosmos de manière sournoise afin de perturber l'équilibre cosmique du fauve obscur.
Cependant il du rapidement défaire ses attentions belliqueuses, Corell souhaitant absolument accuser le coups de cette dite attaque, seul. Reniflant en sentant cette décision foireuse, Aiacos laissa cependant son cosmos en suspens, juste pour le cas où.


Il respectait la décision de Corell et ne l'aiderait donc pas physiquement durant cette phase, puisqu'il semblait si déterminé à vouloir jouer les héros.
*Ah, Ces saints...*
Il poussa un léger soupire de par ses narines dilatés par l'impatience et prit des notes afin d'exposer cette attaque, la black photon burst, dans sa mémoire vivre.

Il serrait les dents et du lui-même ajouter plus de cosmos afin de ne pas être balayé, même de dos, par l'énergie surpuissante de ce monstre. Décidément, la fierté menait à mal ce saint de lumière, et pourtant Aiacos aurait sans doute fait la même en sentant cette explosion incroyable déferler dans l'immensité cosmique.
Il serrait autant les dents, se mettant à la place du chevalier de lumière, c'était incroyable à voir et à vivre. Malheureusement pour le lion noir et cela, le garuda le savait par expérience, Les chevaliers d'or d'Athéna se relèvent toujours, toujours étant le mot juste.

Car au moment où Leonidas se retournait pour justement le provoquer, Corell reprenait enfin conscience, Aiacos sentait qu'il n'était pas mort, même si son attitude et sa position ensanglanté au sol, indiquait tout le contraire.
Alors le juge ne montra aucune forme d'agressivité ni d'amusement face à cette situation cocasse et à cette basse provocation, afin de n'éveiller aucun soupçon quant à la relève du saint de lumière.
Levant ses lèvres, il rétorqua, blasé au Chevalier de l'obscurité:
" - Si tu savais comme j'ai hâte... de m'amuser ..."

Sans laisser le temps au lion noir de répliquer, Corell toujours à terre, il fonça comme à chaque fois, cela devenait une habitude, vers Leonidas afin de lui envoyer de nouveau trois coups précis, entre les yeux par son coude, feintant la gorge pour voir sa réaction, animant dès lors un rire gras non dissimulé, puis au genou et au flan.

Le cosmos tendu, il exerça un salto-arrière contrôlé et lointain, s'éloignant de cinq mètres des deux félins.
Corell se remettant péniblement debout, Aiacos le laissait œuvrer cette fois, en se mettant hors de porté des éclairs, qui tonnaient dans les nuages grisés au-dessus de leurs têtes.
L'attaque était aussi puissante que dévastatrice et de nouveau, dissimulant son plaisir de voir le fauve d'ébène surprit, Aiacos allait répliquer à son tour au même moment, mais les dernières palabres de Corell le fit tiquer.


" Le laisser vivre... Vraiment?"

Ajustait-il d'une voix rauque, couvée par son éternelle insolence.
Il trouvait cela tellement risible, de donner une chance à cet insecte qu'il ne sut cette fois contrôler un étrange fou-rire, gras, nerveux, sadique et infernal. Ainsi était le véritable visage du Garuda, pendant que son cosmos imitait un état de montagne-Russe, allant d'une faible intensité jusqu'à frôler le septième sens.
Il en était conscience et au bout de son tempérament et sa caste de général des armées d'Hadès il savait ce qu'il faisait, trompant l'exactitude de son énergie au profit d'une altération cosmique.

Les traits de son visage se tirèrent en cette expression intemporel d'excitation et d'amusement, gorge déployée, finalement il referma sèchement et brutalement sa bouche en prenant de l'élan avec son bras gauche, ses iris d'or enflammés se braquèrent sur Corell, qu'il ne recommence plus JAMAIS son speech sur l'amour l'amitié et Athéna, JA-MA-IS. Il espérait le lui faire comprendre. Tandis que d'un mouvement circulaire de son coude droit, il rattrapait encore une fois le sang qui s'écoulait le long de la commissure de ses lèvres, sans accorder son importance au chevalier de l'obscur, il employa ces quelques mots à l'adresse du chevalier d'Athéna.
" - Ne recommence plus jamais ça."

Le nez renfrogné, l'air mauvais, il leva son bras vers Leonidas, faisant une fois de plus brûler son cosmos avec violence et arrogance.
" - Surrendrajit."

Cette fois ce ne fut pas l'image d'un Garuda qui se relevait depuis son cosmos infernal, baigné par la rancoeur et la rage de vaincre, mais son cosmos qui tournoyait librement autours de son surplis sous la forme d'une roue enflammée, faisant luire chaque parcelle et chaque rayures qu'avaient occasionnées les attaques persistantes du Lion noir.
En plus des vents et des nuages orageux, l'audience se trouvait dans une ambiance relativement aride, sèche et brûlante, la température déjà naturellement étouffante de l'ile, montait à chaque instant, jusqu'à ce qu'enfin, l'oiseau-roi libère son énergie vers Leonidas.

Il ne lui laissa pas le répit de contrer son attaque brûlante, Sans hésitation, il se jeta, tel un rapace fendant vers sa proie depuis les sommets sur son ennemi, faisant à nouveau baisser volontairement son cosmos pour faire perdre les repaires cosmique de son adversaire.
Dans les airs avant même de ce réceptionner, il captiva son adversaire en levant ses bras vers ce dernier, lui faisant croire à nouveau à un Garuda Flap. Cependant la feinte fut telle qu'il décroisa les bras au dernier moment et utilisa sa belle énergie pour créer l'illusion de trois yeux félins.
Plissés, dilatés, azuréens, l'image des iris incandescent et enragés de Corell restaient un bon moment en suspens devant le visage de Leonidas.
"-Galactica Death Bring!"

Aiacos était toujours dans les airs, repliant les bras devant son visage, prêt à se défendre en attendant la réception sur la terre-ferme.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Sam 11 Fév - 9:23

Le chevalier noir n'avait pas écouté les propos de Corell concernant sa technique, il n'en avait pas envie et puis il n'était pas son maître. L'attaque avait pourtant porté ses fruits, le chevalier d'or ne put résister à cette terrible technique. Le corps à genoux il tomba sur le sable noir de Death queen island mais pas pour longtemps.

"HA ! HA ! HA ! J'ai mis à genoux Lion ! HA ! HA ! HA !"


Les pupilles rouges sang, le chevalier noir se délectait de cette image qu'il avait devant lui. Le corps sans cosmos du saint gisait telle une proie que le lion aurait attrapé pour nourrir sa famille. Malheureusement pas pour longtemps. Un éclair jaillit, puis plusieurs, le saint noir eut le temps de passer deux doigts entourés de cosmos devant ses yeux lui permettant ainsi de ne pas être aveuglé devant tant de lumière pure. Le chevalier noir avait bien entendu reconnu cette technique et ce fut sans peine qu'il n'eut que quelques égratignures. Le chevalier d'or était revenu à la vie tel un Phoenix et attaqua Léonidas avzec une nouvelle fougue mais encore une fois le chevalier d'or le sous estimait lui envoyant son Lightning Bolt dont la puissance valait à peine le double du sien. Léonidas sauta en arrière et fit une pirouette retombant sur ses pieds.

"Avant de me donner des leçons, essaie déjà d'être dangereux Corell, tes attaques sont minables comparées aux miennes. PFUAH ! HA ! HA ! LA PREUVE , BLACK LGHTNING BOLT !!!"


Sans attendre que l'attaque du chevalier d'or doit terminée, les éclairs noirs allèrent droit sur ceux de Corell. L'obscurité des éclairs prirent rapidement le dessus sur ceux du saint, les dévorant et allant droit sur son adversaire, seul quelques éclairs de lumière blessèrent légerement Léonidas mais rien qui ne pouvait être dangereux. Tout en lançant son attaque, Léonidas regarda vers l'arrière, ho non il n'avait pas oublié le juge et ses perfidies et il avait raison. Encore la même attaque cosmique brulante de tout à l'heure. Tout en lançant sa technique contre le chevalier d'or de son poing droit, il frappa de son autre poing sur la bourrasque de feu qui s'ouvrit en deux ne laissant que quelques flammes l'atteindre malgré tout. Malgré tout, le juge continua en lançant une deuxième technique pourtant bien moins dangereuse ce coup ci se contentant de briser la défense du lion noir. Finissant sa technique contre le lion d'or, il fit un bond vers le ciel, attrapa le piaf par ses jambes et le lança vers le sol. Il continua alors à descendre vers le juge le frappant de toute part de ses coups puissants, vifs et rapides.

"Tu croyais que je t'avais oublié ? Bah non..."


D'un sourire carnassier, le saint noir continuait de tabasser le juge de par sa multitude de coups bestiaux. Léonidas fit un bond en arrière. Il était blessé mais ne s'en rendit même pas compte. Le félin noir blessé face à d'autres animaux féroces se concentrait sur sa survie et pour l'instant, le danger n'était pas encore palpable...

Revenir en haut Aller en bas
Aiacos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 199
Armure : Etoile Céleste de la Vaillance

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Lun 13 Fév - 15:10

[HRP avec la permission de Corell, je me permets de poster avant lui Wink ]

Aiacos était encore en suspens dans les air, il observait avec un amusement non dissimulé, sourire légèrement étiré sur la pointe de ses lèvres tiède, ses iris d'ambre se rétrécissant à chaque geste effectués, que son ennemi commette la moindres imprudence.
Il avait sculpté sa stratégie doucereuse dans l'ombre de l'insouciance, ne laissant pas le choix à ce qu'on réponde à sa provocation et surtout à ce qu'on l'attaque de front. Ceci n'étant pas dans ses cordes habituelles, Léonidas aurait du avoir cette lueur de lucidité, cette question pragmatique, cette prise de conscience à savoir pourquoi d'un coups et d'un seul, le juge décidait de lui faire volte face!

Lorsque le juge sentit la puissance de Leonidas monter en flèche, approchant le septième sens et l'utilisant même, Aiacos ne put s'empêcher d'aiguiser lui-même sa cosmos-énergie afin de provoquer le lion noir et troubler ses propres moyens.
Il était à proximité de son ennemi et pu aisément l'entourer du voile sombre des illusions, somptueux mais diabolique, forçant de ce fait, le cerveau du lion noir à se retourner et ainsi, de voir Corell à un autre lieu où ce dernier était prédestiné à être, envoyant ainsi son black lightening bolt dans le vide le plus total. Quelques gerbes d'étincelles vinrent cependant chercher et frôler le lion de lumière, mais à défaut d'écarter une très puissante attaque, Aiacos ne pouvait pas non plus tout assurer seul contre ce monstre de puissance divine.


Sans doute cela surprit le lion doré, à moins que ce ne soit celui de l'ombre qui prit cette manipulation basse pour une hérésie, quoi qu'il en fut, Aiacos gonflait chacun de ses muscles en aiguisant sa volonté, se préparant à accuser les coups, lors d'un échange musclé qui lui permettrait d'occuper suffisamment Leonidas afin que Corell n'en face qu'une bouchée par la suite.
Enfin, le lion noir se précipitait, dans sa rage et sa colère profonde, mêlée à une assurance totale, il attrapait vivement à la lueur de ses griffes foudroyantes acérées, les bottes du surplis de son adversaire. L'attitude carnassier d'une victoire écrasante et minutieuse, mortelle se lisait au travers de ses iris pourpres et insolentes. Qui aurait pu survivre à une telle violence de coups?
Cette détente féline fut d'une telle rapidité et souplesse que le Garuda se demandait s'il n'allait pas finir déplumé face à une telle brutalité des faits.

Cependant les faits furent juste et le corps de l'oiseau-roi fut trimballé et écorché de la droite vers la gauche à la façon d'un pendule grossier entre les pattes du lion de l'ombre. Bluffants et puissants ces coups fusèrent, l'armure du juge fut rapidement lacéré, les griffures arrachaient les parties superficielle en une dizaines de bruits faussement métallique. Cependant chaque coups donnés avec autant de puissance, furent retenus et parfois, rendus, sous les hurlement houleux des biceps et des abdominaux du juge des enfers.
Aiacos Haletait à bouche fermé, ses tempes et son front furent assaillis par ses nerfs nettement visible tandis que son visage prenait une légère teinte d'un rouge pâle, la fatigue commençait à se ressentir et ses muscles ne pourraient bientôt plus le porter très longtemps vers la victoire. Il le savait et il en gardait partiellement l'image d'une fierté et d'un ego surdimensionné afin de ses futures actions paraissent plausible.

Les bras tremblant sous l'effort, le blessé crachait une gerbe de sang au sol, sa blessure l'irritait au plus haut point. Levant son regard courroucé vers son bourreau, c'est alors que ses iris luisirent telle un soleil chatoyant, laissant la lumière de l'astre lumineux absent sur cette ile, passer au travers de son être.
" - Tiens-toi prêt."

Aiacos avait l'air pourtant si faible et mal en point, qu'aurait-il pu arriver? Sa mise en garde aurait pu en faire rire plus d'un, dont Leonidas qui aurait pu rire à s'en décrocher la mâchoire.
Pourtant les mots qu'Aiacos avaient prononcés furent remplis d'un sous-entendu et d'une telle confiance en lui que le lion noir aurait du rester sur ses gardes. Les iris mordorés de l'oiseau-roi finirent par se tarir de lumière lorsqu'enfin, il prit la décision de passer à l'offensive.

Efficace et juste, les bras écartés de chaque cotés de son corps, tel deux énormes ailes menaçantes, les muscles tendus et sa cosmos-énergie toujours vibrante et palpable, l'oiseau-roi fronçait les sourcils, sentant de nouveau la chaleur du liquide carmin perler le long de son menton.
Il n'y avait plus le moindres doute, l'ennemi pouvait de nouveau sentir ses poils se lever contre son derme et en son dos, le glas de la défaite, telle une perle de sueur froide, dévaler en cascade le long de son échine.
Les pupilles rougeoyantes de haines devaient chercher d'où venait cette menace puisqu'elle ne devait pas émaner de ce sale piaf, ce Garuda médiocre à la puissance avortée.
Mais lorsqu'il posa ses billes sanguines de nouveau vers son adversaire infernal, il su qu'il était trop tard.

Aiacos irrité


" GARUDA FLAP!"




Les bras écartées et perpendiculaires à son corps se levèrent en se croisant avec une légèreté soudaine, accompagnant la montée en puissance de son énergie cosmique. De ce fait une puissante rafale vint cueillir le lion noir en l'emportant haut dans les cieux, assez haut et brutalement pour qu'il puisse perdre pied et douter lui-même de sa survie à la fin de ce combat de titans.
Promptement, Aiacos Dessina au sol une croix.
Telle une tombe, destinée à recueillir avec délicatesse Léonidas, l'offrant ainsi en pâture à Corell.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Sam 18 Fév - 19:23

La réponse du Lion Noir avait été équivoque. Cet homme était borné, et sûr de sa puissance, au point de se moquer de la formidable Boule de Feu du Lion d’Athéna. Corell n’avait pas de doutes sur sa puissance de frappe ; en revanche, il ne souhaitait jamais la mort d’autrui, qu’il soit bon ou mauvais. Il y avait toujours un autre moyen.

Et s’il fallait le montrer à Leonidas par la force, alors il en serait ainsi.

Alors que le Juge s’en prenait au Lion de Pséma, Corell concentra son cosmos. Il ne libérerait pas le Photon Burst, pas contre un homme tel que lui. De plus, il ne souhaitait pas montrer une telle technique au Garuda. Mais il avait une autre arcane dans sa manche. Il espérait qu’elle suffirait à lui ouvrir les yeux.

C’est lorsque sa décision fut prise de déployer toute sa puissance que Léonidas que ce dernier décida de répliquer avec la même technique… Deux fois plus puissante, grâce aux apports de Balmung. Il leva les bras, tentant tant bien que mal de bloquer le déluge cosmique qui s’effondrait sur lui. Il sentit son corps lâcher sous la pression. Le combat commençait à se faire long, et leur ennemi avait une fore ce considérable, proche des Dieux. Pourtant, la boule de feu noire n’était pas aussi puissante que ce que Corell avait senti venir vers lui… Et réalisa qu’il n’était pas à l’épicentre du cosmos obscur. Leonidas l’avait raté ? Impossible… Alors que le cosmos diminuait, ne laissant derrière lui que des éclairs noirs investissant son corps et son cosmos, le Lion sonda le cosmos… Et découvrit que ce raté de Léonidas semblait venir du Juge, qui avait mis le Lion Noir sous son joug, sans que ce dernier ne le décèle.

Voilà bien la puissance d’un Juge… Aussi efficace que pernicieuse.

Le Lion n’avait aucune compétence en psychokinésie ou en illusions, et n’aimait pas ces méthodes de combat car déloyales selon lui. Il préférait aller de front, montrer clairement ses intentions, et se battre au grand jour. Mais il devait avouer que ces dons pouvaient être très efficaces de temps à autres.

Corell élimina les éclairs noirs de son ennemi en quelques secondes, les annihilant avec sa lumière.
Et alors que le Juge déployait sa puissance arcane, le Lion d’Or était prêt. Alors que son allié dessinait une croix, il jeta un regard au Lion. Corell lui rendit son regard. Il était prêt. De son œil perçant, il vit le corps de Leonidas retomber, se dirigeant droit vers la croix du Garuda.

« LIGHTNING… »

Le Lion d’Or frappa le sol, il déversant son cosmos. La plage trembla, laissant apercevoir des zébrures d’énergie dorée alors que le cosmos du Lion se répandait sur des dizaines de mètres.

« FANG !!!! »

Le cosmos du Saint émergea du sol en des dizaines d’endroits, en autant de colonnes de cosmos gigantesques et zébrées de Foudre qui se dirigèrent droit vers Leonidas, le frappant au vol et le renvoyant vers les cieux avec une brutalité toute particulière. Le Lion Noir était telle une marionnette dans les cieux de l’île, frappée encore et encore par les colonnes du Saint.

Lorsqu'enfin Leonidas fut libéré des Griffes du Lion, juste avant qu'il le touche le sol, le Chevalier d'Or le cueillit au vol d'un unique coup qui catapulta le Lion Noir dans le sable.

« Pense ce que tu veux, Spectre, mais chaque homme a le droit à la clémence, même toi. Tels sont les vœux de la Déesse Athéna, et je compte bien respecter ces idéaux. Quant à toi, Léonidas, je te laisse une dernière chance de te repentir. La clémence, ou la mort. Choisis bien. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Corell le Jeu 23 Fév - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mar 21 Fév - 16:41

Léonidas sentait que ses forces diminuaient au fur et à mesure du combat il le sentait mais il ne l'acceptait pas. Pséma lui avait donné la toute puissance qu'il rêvait depuis toujours, il était invincible et pourtant, ses deux être moins puissants que lui lui résistait. Pire même, le juge avait protégé le saint de ses assauts. Inconcevable, impensable même sachant que le lion détestait les spectres depuis toujours. Le juge avait bien riposté à ses assauts mais Léonidas était bien trop rapide pour être touché par ses quelques ripostes inutiles. Pourtant, le juge lui lança encore cette technique et bizarrement marcha comme sur des roulettes emportant le saint noir dans les cieux pour penser atterrir au sol et ainsi créer un mini cratère dans le sable chaud de Death Queen Island mais il n'en était rien. En effet, Corell n'attendit pas qu'il touche le sol pour l'attaquer à son tour lançant cette technique féroce qu'était le Lightning Fang. Les yeux écarquillés de surprise pour la première fois dans ce combat, Léonidas reçut des dégâts de part en part sur son corps. Son tiare se brisa ainsi que l'une de ses deux épaulettes. Le lion noir ne put que résister comme il pouvait pour éviter de se prendre pleinement la puissance incroyable du saint. A genoux pour la première fois aussi, Léonidas se releva lentement, sang coulant depuis sa bouche se tenant l'épaule non protégée à présent. La rage l'envahissait, ses poings tremblaient.

"Salopard de juge ! Corell est ma proie, ne t'en mêle pas !"

Il était prêt à de nouveau attaquer le chevalier d'or quand il sentit tous ses membres trembler. Il voulut avancer mais rien y faisait, ses membres étaient comme paralysés.

"Maudit sois-tu Spectre !"


Les yeux emplis de colère, les yeux brillants de rouge, les dents serrées dans sa mâchoire où l'on pouvait voir des canines plus prédominantes digne d'un lion, il enrageait de ne plus rien faire. Comment de simples humains pouvaient l'avoir mis dans cet état ? il entendit alors le saint d'or tenter de le raisonner.

"Non mais tu me prends pour qui ? Tu devrais avoir honte de toi de profiter de l'aide de cette oiseau de malheur ! Toi si empli de fierté ! Je n'ai pas besoin de la clémence d'un lâche ! Mais allez-y, attaquez ! Votre proie est prête à subir votre courroux ! HA ! HA ! HA !"


D'un rire de dément, le lion noir attendait les assauts de ces deux là avec impatience mais jamais il ne tomberait aussi facilement ... Jamais !


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Jeu 23 Fév - 10:18

« Moi, un lâche ?... »

Alors qu’une seconde auparavant, le Saint offrait une dernière chance de salut à son adversaire, à présent le regard de Corell brillait de colère. De toute évidence, les mots du Chevalier Noir l’avait touché à vif. Le cosmos du Lion d’Or s’émancipa, entourant son corps d’une aura dorée brûlante et électrisant les airs. Le Saint s’approcha lentement de son ennemi.

« Toi, qui a participé au meurtre gratuit de dizaines de Chevaliers d’Athéna sans même leur laisser une chance de combattre et de mourir avec honneur. »

Son poing se serra. Un clair d’énergie fendit les cieux, frappant Léonidas avec une vitesse et une force telle qu’une partie de son armure se brisa.

« Toi, qui n’hésite pas à utiliser le pouvoir d’un artefact volé à un Dieu dont ton maître a détruit la contrée et tué tous ses habitants, y compris les civils. »

Autre griffe de lumière, qui frappa à nouveau Leonidas sans lui laisser aucune chance de repli. Le Chevalier Noir chancela à nouveau sous le coup.

« Tu oses mettre en doute ma fierté ? Tu n’en as aucune, Léonidas ! Oui, je déteste les Spectres, et m’allier à cet homme me donne envie de vomir. Mais ma fierté a peu de valeur face à la volonté de la Déesse Athéna. »

Le Lion d’Or était à présent à seulement un mètre du Lion Noir, et à mesure qu’il avançait, de nouveaux jets acérés aux reflets dorés venaient mettre à mal Léonidas.

« La Déesse Athéna m’a ordonné de m’allier. Elle déteste cela, et elle sait que moi aussi. Pourtant, ma vie lui est dédiée, mon corps, mon âme, mon cosmos. Ma fierté aussi. J’ai des responsabilités, pour ma Déesse, mais également pour les Saints qui ont confiance en moi. C’est cela que tu ne comprends pas Léonidas. Je t’ai donné une chance. Tu n’as pas voulu la saisir. Adieu. »

Le Saint frappa de son poing le plexus solaire de Léonidas. La Foudre du Lion pénétra son corps, brûlant ses tissus, faisant bouillir son sang, calcinant ses os. Le choc fut tel que le cosmos d’or du Lion ressortit dans le dos du Chevalier Noir, laissant derrière lui un odeur âcre de chair brûlée.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Aiacos


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 199
Armure : Etoile Céleste de la Vaillance

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mar 28 Fév - 13:19

( désolée pour le délais j'avais posée au tac o tac, puis m'étant trompée dans tout mon post j'ai du recommencer ce dernier et je ne peux pas faire mieux )

Il crache.
Une gerbe de sang épaisse sort rapidement d'entre ses lèvres gercées par la chaleur de ces terre, suivant une cascade de perle carmine éclatantes, sur le sol gris et sablé de la Death queen Island.
Il ne prend plus la peine de passer un revers de coude sur sa bouche maculée d'écume et de sang. Son visage est teinté par la rage de vaincre et une haine profonde envers ses deux ennemis, si Hadès ne le dardait pas comme il le faisait, à la façon d'un Damoclès prêt à le punir pour la moindres faute, Aiacos ne se serait pas privé d'envoyer Leonidas et Corell dans le même drakkar menant à la salle du jugement.

Alors il attend, patiente, victime de la divine fatalité et d'un destin capricieux, en sentant chacun de ses muscles douloureux lui rappeler au combien son corps n'est que chair, sang et os, facilement brisable, fragile. Ses bras cessent cependant de trembler, sa respiration se fait plus longue et sereine, mais son esprit bouillonne, il ne cesse d'évaluer et de juger les mouvements de son adversaire tant et si bien qu'il en oubli les désagréments musculaires.

Il pousse un soupir de lassitude.
Las de devoir être confronté à ce genre d'insecte, où l'art de se prendre pour un monstre aux pouvoirs divin, mais non capable de mettre un juge à terre. Aiacos recule alors d'un pas, laissant le rivale, ce lion aux griffes d'or, chevalier garant d'une justice fausse, basée sur des espoirs vains et illusoires, tenter d'achever l'ordure au regard sanguin.

L'oiseau-roi mord sa lèvre inférieur en imitant une fausse grimace, visiblement déçu, il sait et sent que le chevalier d'or n'as plus assez de force pour en finir avec Leonidas, le cosmos n'est plus assez puissant de son coté. Pourtant, à la fin de cette attaque aveuglante et lumineuse, Aiacos sait, que les griffes du lion resteront une arme redoutable. Une arme qu'il doit réserver pour sa survie s'il tient à enchaîner un combat avec l'un de ces comparses saints suite à ce combat contre Leonidas.

Il émet un râle profond, rauque.
Frustré que le chevalier d'or ait, encore une fois donné l'occasion au lion noir de s'en sortir, limitant ainsi ses dégâts afin que cet énergumène survive. Après tout, il ne souhaitait que cela, sa survie, l'espoir de sans doute éviter le jugement dernier et ainsi, récupérer sans aucun doutes des informations au sujet de ce Pséma.
Des informations, pourquoi pas, mais cela étonnait le juge, même sous la torture, cet imbécile rageur n'aiderait pas les deux comparses. Haussant les épaules en levant ses iris mordorés vers les cieux, le goût âpre et salé de son sang continuant de lui targuer ses sens, il poussa un énorme soupir.

C'était à lui de finir de dépouiller cette immonde crapule, le réduire à un seul mot: le silence. En faillant sa capacité et en accordant au Garuda la grâce de clore le combat, Corell venait de condamner le serviteur pourpre à un acte qui dépassait de loin l'entendement et la douceur de la mort.
Comme si Aiacos allait accorder une mort rapide à une langue bifide aussi bien pendue que n'était ce Leonidas, la blague du siècle.
Blague qu'il concluait, brûlant d'assouvir les intérêts de son dieu, en se jetant rapidement sur le lion Obsidien en lui assenant de nouveau trois coups, de la poitrine: le coeur, au plexus: les poumons ainsi qu'un coups de coude redoutable dans sa mâchoire, afin de le réduire au silence et que sa bouche nauséeuse en finisse de discourir.

Dans sa grimace, Aiacos il mima un sourire malsain, à cheval entre ses douleurs physique et la délectation qu'il avait -déjà- en sachant pertinemment ce qu'il allait offrir à ce lion noir, tandis que les éclairs solaires lui zébraient et brûlaient la peau, faisant voler -encore- quelques parures et pièces de son armure aussi noire que ne l'était son âme.

Patience dans son regard d'or aux reflets d'azur, le roi du Népal s'approchait de Corell, profitant de quelques secondes pour exagérément lui mette une main, lourde, pesante, sur son épaule. Il venait adroitement de se positionner derrière son dos et un large sourire mais léger, méprisable, à l'apparence d'un homme sûr de lui, parait ses lèvres dont le sang s'échappait depuis la commissure de ses lèvres. Ce genre de sourire qui tend au coups de poing dans la gueule tant il est malsain et provocateur.
" - Tu nous fais perdre du temps, je t'avais demandé poliment de ne plus recommencer."

Son bras musclé se tendit et d'un revers de main il poussa Corell à plusieurs mètres de lui, sur le coté, en exerçant une puissante poussée, volontaire mais non brutale sur son bras. Corell semblait animé de ce même ressentit que le spectre se gardait de lui avouer: la haine, l'exception était que l'oiseau-roi adorait répondre aux provocations même basse qu'on lui intimait et l'orage qu'il y avait entre le lion d'or et lui-même l'amusait à un point si haut qu'il s'en délectait, silencieusement.
" - Tu n'es plus capable de combattre dans ton état, imbécile. "

Soufflait-il avec amusement entre ses dents.
Sous entendant que lui, était parfaitement capable de mettre ce lion en pièce et il en fallait peu pour qu'il le fasse réellement, même si l'effort musculaire et cosmique allaient être terrible pour lui.
Serrant les dents en targuant une dernière fois Corell d'un regard amusé et joueur, il poursuivit.
" - A croire que vous les saints, comme ces abrutis de chevaliers noir, n'êtes capable de rien d'autre que de vous attirer les foudres des autres camps."

Jeu de mot déplorable, mais il s'en amusa en étirant un peu plus ses lèvres saignantes en laissant cette fois son cosmos monter en crescendo. Depuis le début du combat, il avait tendu à mener la confusion chez son ennemi, ne lui permettant pas de connaître les fonds de sa véritable puissance.
Quelle était cette dernière fois où Aiacos avait du utiliser son plein potentiel? Il fronçait les sourcils en se remémorant la vision de cette douce lumière au paradis, aveuglante mais sereine et de cette voix, féminine qui l'avait persuadé de devenir meilleur en acceptant la défaite lors des combats, comme un apprentissage.

Se relevant, droit comme un "i", il chassa ses pensées nauséeuses de son esprit, sentant son palpitant s'emballer ne serait-ce qu'à la mention de cette pensée lumineuse. Il se réprimanda, il n'y avait pas la place pour les émotions où les souvenirs lors des batailles. Centrant son esprit, tandis que son énergie cosmique continuait de faire suer son corps, sa peau luisant de sueur tandis que ses nerfs saillaient contre sa peau.
" - Pathétique. Tu ne mérites pas la miséricorde, ni la mort."

Baissant sa tête en camouflant ses iris mordorés par son épaisse toison bleutée, ses bras et ses mains se crispèrent, prenant l'aspect de serres qu'il croisa, tel un Garuda Flap devant son torse.

Aiacos irrité

" SURRENDRA JIT !!"


Des flammes brûlantes, crépitantes d'un bleu radiant baigné par une lueur violine profonde encerclèrent les bras et l'armure du Garuda, plus brillante que jamais. Le regard fiévreux, dirigé vers son adversaire, le cosmos brûlant avec une exactitude et une précision mortelle montait en flèche vers les cieux, ne souhaitant pas faire plus ni moins dans sa démonstration pointilleuse, Aiacos Lança enfin sa puissante attaque nimbée de flammes et tandis que l'ardeur de ce feu infernal rongeaient l'armure noire de son ennemi. Ce dernier fut alors irrésistiblement envahit et entouré par le brasier ardent d'une haine salvatrice. Le sable mêlé au cendres étouffantes du cosmos vinrent l'asphyxier dans un cocon salvateur.

Soupirant une fois de plus à en faire trembler son âme, Aiacos se raidissait, essoufflé et ensué, l'effort qu'il venait d'exercer était tel qu'il se permit de passer le revers de sa main et de son avant-bras sur ses yeux, là où la sueur perlait le long de ces cils. Il n'osa pas tourner ses iris vers Corell, de peur d'aimer voir sa tronche surprise ou colérique à cet instant, cependant il se permit dans sa grande fierté mal placée de lui accorder ces quelques mots avant de lui tourner le dos:
" - C'était un beau combat. Fais attention, je ne serais pas là pour te sauver la vie la prochaine fois ah ah ah..."

Ajoutait-il d'une voix fatiguée mais amusé, détachée et irrésistiblement attiré par l'art d'une rivalité naissante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mer 1 Mar - 20:28

Léonidas avait réussi à faire sortir de ses gonds Corell celui ci le frappant de jets d'éclairs qui malheureusement n'étaient pas assez rapides pour pouvoir l’inquiéter en effet la masse musculaire du lion noir augmentait, les coups ne lui faisaient absolument plus rien. Corell se rapprocha tout en frappant mais Léonidas voyait les coups venir et chaque fois ils échouaient, il ne sentait pas la douleur.

"Tu rugis beaucoup pour par grand chose ..."


C'est à ce moment que Corell frappa le lion noir au plexus, le lion lui lança une valve de foudre en plein corps. Le chevalier noir se concentrait et sa foudre noire entra dans son corps dérobant ainsi la plupart des dégats. le lion d'or pouvait voir que le saint noir maintenait même son poing dont il était si fier. Du sang coula malgré tout de la bouche du fauve des ombres, il avait ramassé cher mais...

"Tu n'auras aucune gloire à cette victoire Corell car tu n'aurais jamais pu te débarrasser de moi seul. Tes attaques sont faibles ! Même sans les pouvoirs de Balmung tu aurais perdu ! Car ce n'est pas toi qui va me vaincre mais lui !"


Il vit alors le juge mettre une main sur une des épaules du Lion et le poussa de son chemin. Il ne fit pas plus attention aux critiques de ce juge mais savait qu'il allait lui donner une bonne leçon, la dernière. Le juge augmenta son cosmos de manière incroyable et Léonidas n'avait plus la force nécessaire de repousser son attaque. Des flammes arrivèrent droit sur lui, dévorant son armure, enfin ce qu'il en restait. Elle tomba même en cendres, il n'en restait rien. Le corps de Léonidas brulait de part en part mais le juge si fier de son arrogance vis à vis du saint et épuisé par son dernière assaut, ne fit pas attention au corps encore brulant près de lui. Une main en flammes lui saisit à l'épaule et le releva de toute sa force...

"Et vous les spectres, votre arrogance vous perdra ..."


Maintenant le spectre par l'épaule, ses pieds à dix centimètres du sol, Léonidas frappa en plein abdomen sur la protection du spectre, il continua avec un uppercut et assaillit son ennemi de puissants coups physique boosté par son corps brulé mais doublé en masse musculaire, un vrai carnage du félin noir se passait devant son homologue doré dont Léonidas en avait presque oublié l'existence tellement la rage était concentré sur l'esclave d'Hadès. Ses coups était décuplés mais n'enlevait rien à la beauté de ses mouvements rapides et efficaces.

"Photon invoke !"


Un cosmos plus noir que la nuit enveloppa le juge du Garuda, des particules cosmiques envahirent peu à peu son corps...

"Je ne te tuerai peut-être pas mais un jour, tu connaitras la mort, la véritable mort qu'est de se faite humilier en étant si faible... Black Cosmo open ..."


Le cosmos ténébreux augmenta sans arrêt et les photons encerclant le spectre prirent en puissance. Sans plus rien y rajouter il continua sa dernière et ultime attaque.

"Black Photon Drive !"


Le chevalier noir du Lion contrôla ses photons, pénétrant ainsi son surpli.

"BLACK PHOTON BURST !!!"


D'un dernier mouvement, les photons à l'intérieur du spectre se mirent à exploser créant une explosion titanesque. Si Corell avait pu s'en tirer in extremis de cette technique, le juge ne connaissait absolument pas cette arcane. A défaut d'être mort, il serait grièvement blessé et c'était bien suffisant pour Léonidas qui voyait sa vie le quitter peu à peu...

"Méfie-toi de cet être Corell, il te frappera dans le dos sans aucune hésitation ..."


Pourquoi avait-il dit ça ? Il n'en savait rien, ses paroles étaient sorties toutes seules ou alors il sombra dans la folie à l'approche de la mort. Lentement, son corps brûlé et noirci tomba sur le sable ardent de Death Queen Island.


Revenir en haut Aller en bas
Corell


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 3941
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
173/173  (173/173)
CS:
168/210  (168/210)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Sam 11 Mar - 16:38

Corell devait se rendre à l’évidence : Léonidas s’était rudement bien battu. Le Chevalier d’Or n’avait presque plus d’énergie… Mais si ses coups paraissaient faibles, c’est parce qu’il gardait une grande quantité de cosmos en réserve, pour pallier la plus puissante arcane de Léonidas. Elle seule comptait réellement. Pourtant, il n’aurait pas imaginé que ses crocs aient si peu d’impact sur le Chevalier Noir… Surtout son uppercut, qui aurait normalement dû l’achever, lancé ainsi à bout portant et gorgé de Foudre.

C’est alors que le Garuda lui posa une main sur l’épaule, lui lançant un sourire aussi faux que malsain. Cet homme était décidément un vrai salopard… Et le poing du Lion le démangeait de plus en plus. Il avait autant envie d’en finir avec ce traître de Léonidas, que de déchirer la mâchoire d’Aiacos. Son prédécesseur n’avait pas un caractère aussi mauvais et infect. Lui au moins, avait respecté le combat, et avait une fierté de Chevalier. Cet Aiacos là n’en avait aucune.

Pire que tout, il osa subitement pousser le Chevalier d’Athéna. Corell ne s’y était pas du tout attendu, et ce défi fit brusquement monter sa colère. Son poing s’auréola de cosmos, alors qu’il était à deux doigts de frapper le Garuda… Mais ce dernier n’en avait déjà cure. Il se jeta sur le Chevalier Noir avant que Corell n’ose mette ses plans à exécution, et terrassa leur ennemi. L’Armure Noire du Lion fut brisée, en même temps que le corps de Léonidas. C’en était fini du Lion Noir. Tous l’avaient senti.

Mais si son corps était brisé, son cosmos ne l’était pas encore. Et Léonidas fut exactement ce que supposait Corell : il lança à nouveau le Photon Burst… Mais là où le Lion d’Or aurait imaginé qu’il s’en prendrait à lui, il décida de se tourner vers le Garuda. Alors que les photons se dirigeaient dans le corps du Spectre, le monde se déchira soudain sous les jets de cosmos acérés du Lion. Des millions de rayons lumineux convergèrent sur les photons, les frappant avec en seulement un millième de seconde, avec une brutalité telle que la majorité se brisèrent, leur puissance explosant devant le Garuda. Le Spectre parvint alors à contenir les quelques restes qui pénétrèrent son corps.

Le poing qui avait failli briser le Garuda l’avait sauvé.

Abaissant son poing encore fumant de cosmos, le Lion d’Or lança un regard dédaigneux à son allié. Avant de se diriger vers leur ennemi vaincu, dont le corps traînait à présent dans le sable chaud.

« Je ne t’ai pas sauvé pour Athéna, Spectre… Mais pour le plaisir que j’aurai de te tuer moi-même. Un jour, nous nous retrouverons… Et mes Crocs te briseront. Va rejoindre tes petits copains. Je vais en finir avec ce faux Lion. Question de fierté. »

Le Chevalier d’Or s’approcha de l’homme brisé et mit un genou à terre. Il posa alors une main sur son torse. La Foudre dorée du Chevalier d’Or crépita, quittant son épaule pour courir le long de son bras, en direction de sa main. Lorsqu’elle l’atteindrait, alors c’en serait fini de Léonidas du Lion Noir.

« Tu seras mort dans une seconde, traître. As-tu un dernier mot ? »

Corell regarda alors le visage de l’homme qu’il allait tuer. L’homme qui s’était dressé contre Athéna, et qui avait participé au massacre de ses frères de sang. Mais alors qu’il jetait pour la première fois son regard dans le sien, le Chevalier d’Or sentit un long frisson dans son dos. Il ne l’avait pas remarqué, trop pris pas ce combat. Ces yeux rouges, embués d’une folie constante… Il ne les avait jamais vus auparavant, mais en avait déjà entendu parler.

Le Lion eut un mouvement de recul et d’effroi. Son cosmos mourut, en même temps que sa fierté.

« Non… Athéna, pardonnez-moi… Ce n’est pas possible… »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1079
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Jeu 16 Mar - 23:38



Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Auguste


Black Saint
avatar

Messages : 19
Armure : Taureau

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mer 22 Mar - 0:13

C'est alors qu'une énorme forme noire apparut derrière le Juge des Enfers et le frappa de haut en bas, creusant sa propre tombe dans le sol meuble de la plage. Auguste s'était débarrassé des deux spectres après un long combat, ils leur avaient donné du fil à retordre mais ce ne fut rien d'insurmontable pour le black saint du Taureau. Le Phoenix et le Verseau avaient quand à eux tué la Vierge noire après un long combat puis le colosse vit que le combat contre le Lion noir touchait à sa fin. Il ne pouvait laisser faire une chose pareille mais trop tard, Léonidas s'était effondré. Des yeux rouges étincelaient de la gigantesque ombre noire cornue et un grand sourire narquois apparut.

"HÉ ! HÉ ! HÉ ! HÉ ! COMMENT AS TU PU PÉRIR FACE À CES MINABLES LÉONIDAS !"


Le taureau noir n'avait aucune valeur, aucune loyauté, abattre un homme affaibli même par un combat ne lui faisait ni chaud ni froid. C'est comme ça qu'il avait tué froidement les gens de son village, qu'il avait pillé, violé, torturé les habitants sans en ressentir le moindre remord car il adorait ça. C'est d'ailleurs ce qui avait plu à Pséma quand il était venu le trouver pour le servir et devenir un des plus puissants chevalier qui soit ! Le juge à terre, il ne savait s'il avait perdu conscience ou non mais il s'en moquait royalement, il l'écrabouillerait après s'être débarrassé d'un chevalier bien plus intéressant qu'un vulgaire spectre, le Lion !

"WAHAHARF ! REGARDE BIEN LION NOIR, TOI QUI VOULAIT TE MESURER ET TUER LE LION, JE VAIS LE FAIRE À TA PLACE ! CA T'APPRENDRA À AVOIR FAIT LE FIER, TU ME REMERCIERAS EN ENFER ! WAHAHAHAHAHAA !"


La montagne de muscles se mit droit devant le chevalier d'or qui avait l'air un peu perdu dans ses pensées face à la dépouille de Léonidas, peu importe, Auguste y placera son cadavre près de lui en guise de victoire !
Revenir en haut Aller en bas
Léonidas


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Lion

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mer 22 Mar - 0:51

C'était la fin pour Léonidas, il sentait lentement la mort venir le chercher. Il ne sentait plus son corps, il ne savait plus bouger aucun membre. Corell avait sauvé le juge de sa dernière tentative à vouloir remettre le juge à sa place, tout ça pour rien pensait le Lion noir. C'est alors qu'il sentit un cosmos qu'il connaissait, c'était Auguste chevalier du Taureau noir. Il entendit un coup et le juge sombra non loin de lui. Le colosse noir s'avança alors vers Corell du Lion, il allait le tuer à son tour, il se devait de faire quelque chose, il était poussé par une énergie nouvelle, il ne savait pas d'où elle venait. Mais il ne pouvait pas accepter que ce minable d'Auguste en finisse avec le félin blessé, il ne le permettrait pas. Corell avait gagné avec l'aide du juge mais cette victoire lui revenait de droit et personne n'avait le droit de gâcher ça. Sans comprendre d'où venaient ses pensées, il se releva par la force de sa seule volonté à empêcher un massacre certain ! C'est alors qu'une main transperça le corps du Taureau noir sous les yeux étonnés du chevalier d'or encore abasourdi de ce qu'il se passait devant lui.

"Nul n'a le droit de tuer Corell mis à part moi Auguste !"


La main du chevalier noir du Lion tenant fermement le cœur du Taureau dans sa main, il regarda le Taureau noir s’effondrer devant lui et mourir. C'est à ce moment là que l'esprit du black saint s'ouvrit à la réalité comme libéré d'un lourd fardeau qui le maintenait prisonnier autant son corps que son esprit. Léonidas s'avança doucement vers Corell lâchant le cœur sanglant du psychopathe. A proximité du Lion doré, il commença à parler. Sa voix s fit plus douce...


"Maître Corell, pardonnez-moi, Athéna... Je ..."


Lentement il s’effondra sur l'épaule du saint. Lentement, les restes de cosmos du black saint enveloppait celui de son homonyme, il n'était plus noir mais doré à présent. Le cosmos de Léonidas avait les mêmes particularités que celui de Corell, lentement il le guérissait de ses blessures. Ne pouvant plus du tout bouger, ses yeux bleux regardant le vide par dessus l'épaule du saint, Léonidas révela tout ce qu'il savait.

"Maître Corell, depuis toujours je vous admire, je suis un habitant de Rodorio. J'ai toujours admiré ce que vous avez fait en tant que chevalier de la déesse Athéna... Je sais tout de vous, ou presque. Je me renseignais sur vos agissements en entendant les rumeurs des villageois mais aussi en allant discuter avec les gardes du sanctuaire. Vous avez toujours fait preuve de loyauté, de combativité et même si vous avez des fois toucher au cosmos obscur, vous en êtes toujours revenu triomphant du mal..."

Reprenant son souffle il continua son récit.

"Je me suis entraîné comme un fou pour un jour devenir un chevalier et protéger la terre et notre déesse à vos côtés. J'avais même pu avoir une entrevue avec un maître potentiel qui était prêt à m'entraîner mais ce fut le début de l'enfer..."


Tombant au sol, crachant du sang, son récit n'était pas encore terminé.

"Le soi disant maître que je voulais voir n'a jamais exister, il m'avait envoyé une lettre comme de quoi j'avais le potentiel pour devenir chevalier. Il devait m'attendre au port de Rodorio, m'emmenant à notre endroit d'entraînement. Quel ne fut pas ma joie d'apprendre que je pourrais revêtir l'armure du petit Lion. Drôle de coïncidence, je n'en revenais pas mais tout ne fut que tromperie."


Les yeux bleus du jeune homme s'embuèrent alors de larmes.

"Ce n'était pas un homme qui m'attendait dans le navire, non c'était une ombre ! Celle que vous avez pu voir tout à l'heure, celle qui a défendu Pséma, l'ombre des Gémeaux !"


Les larmes coulèrent à flot, Léonidas se rappelant de toute la supercherie.

"Il ... Il m'a lancé une attaque des plus terribles une fois que nous avions quitté terre. Le Gen Rô Mao Ken ! L'illusion démoniaque ! Je n'ai rien pu faire et depuis ce jour, je suivais l'ombre des Gémeaux comme un bon petit chien. Cette technique consiste à obéir à son maître sans que l'on ne puisse faire quoique ce soit à moins de tuer une personne. Et ma cible c'était vous. Subissant les milles tourments de l'ombre qui m'apprenait la capacité à utiliser le cosmos, il me donna l'armure noire des Gémeaux que Pséma lui avait forgée. Depuis ce jour, je n'avais d'autre but que de vous tuer et spectateur de cet effroyable spectacle, je ne pus rien faire, j'étais désarmé."


Un filet de sang coulait de la bouche du black saint, son dernier souffle arrivait lentement...

"Maître Corell, méfiez-vous de l'ombre des Gémeaux, il est dangeeux, il n'a pas eu la bénédiction de Balmung comme nous, non et sa puissance dépasse celle des black saints que les autres ont combattu. Il ... il vous connait mais il vous craint, vous et le Phoenix. Il craint vos attaques pures de foudre et de flammes, vous seul pouvez l'arrêter mais faites attention ... L'om... L'ombre ... veut vraim... vraiment le Phoe...nix... il le veut... plus que tout... car l'ombre s'appelle... Ishi...ro..."

Léonidas perdit la vie sous les yeux du chevalier d'or, il avait fait acte de bravoure avant de mourir en avouant tout au chevalier du Lion et les méfaits de l'ombre des Gémeaux. C'est avec un sourire qu'il quitta le monde des vivants, ses yeux pleins de larmes se refermant lentement...
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1079
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   Mer 22 Mar - 1:04

Combat terminé


Victoire de Corell contre Léonidas, BS du Lion. Félicitations à toi !

Tu peux désormais faire ton message de récupération et, une fois validé, tu pourras reprendre ta route vers une autre zone. N'oublie pas de passer par la case "Demande de gains" pour récupérer ta récompense !


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé - Combat Event Pséma] Léonidas du Lion noir vs Corell et Aiacos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Death Queen Island: Antre de la Confrérie Noire :: Plage-