RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Automne 1755 Désert de Gobi, Mongolie] Début d'une nouvelle Guerre!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 295
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: [Automne 1755 Désert de Gobi, Mongolie] Début d'une nouvelle Guerre!   Sam 28 Jan - 20:24

Citation :
Automne 1755 Désert de Gobi, Mongolie (juste après la destruction d'Asgard par Pséma)

Désert de Gobi Ambiance Mongole
-------------------------------------------------------------------

La flèche siffla malgré le brouillard présent.

*FIIIIUUUUU!*

Elle manqua sa cible. Le Khan, ne manquait jamais sa cible. Son serviteur et compagnon de chasse, fût subjugué par ce premier échec. Il tenait lui aussi un arc en main, mais la flèche pointait le sol. Car même s'il discernait l'ombre de la proie dans le brouillard, son tir n'était pas aussi précis que celui d'Apeï, son Khan.

Lentement Noyon, s'approcha de son Souverain. De la vapeur sortait de sa bouche quand il respirait. Signe que le froid annonçait l'hiver tout proche. Respectueusement il s'adressa à son Seigneur et maître, ayant bien compris que quelque chose l'avait dérangé.

"Mon Khan?" sa voix tremblait.

Il savait qu'il risquait le courroux de son maître.

"Ce n'est rien Noyon...tu n'as rien à craindre de moi, ...pas cette fois-ci! C'est juste que j'ai ressenti quelque chose..."

Apeï rangea soudainement son arc, reposa sur ses épaules sa cape de Loup et commença à se diriger vers les montures qu'ils avaient laissés un peu plus loin. Attelant la sienne, il lui caressa le museau avec un léger sourire en coin. Il repris ensuite son air sérieux et prononça quelques mots qui en dirent long, très long!

"Il se passe quelque chose, loin! Très loin d'ici! Je ne peux l'ignorer..."

Le Khan était déjà sur Naranbaatar son cheval [ce qui en Mongole signifie dieu du soleil], et était prêt à prendre la route jusqu'à sa yourte. Noyon le suivit très rapidement, jetant un oeil derrière vers l'emplacement du gibier que tout deux avaient traqué mais sans succès. La bête, bien évidemment n'y était plus.

Essayant d'en savoir plus sur ce qui avait pût perturber l'attention d'Apeï, Noyon se risqua à une question.
"C'est...c'est encore les dieux, ...mon Khan!"fit-il timidement.

Noyon savait Apeï très sensible sur ce point là. Apeï méprisait les dieux plus que tout. Mais il se prenait à les servir afin de suivre ses propres intérêts, et ceux de son peuple qu'il continuerait de défendre par dessus tout!

"Pire que celà! Mais déjà tu en sais trop! Partons, avant que l'envie de tirer une nouvelle flèche me prenne!"Il lança son étalon sur la route.

Noyon suivit rapidement son geste, lançant à son tour sa monture. il savait qu'irriter son Khan n'était pas chose à faire. Mais il le servait avec dévotion, car il le savait bon avec son peuple.

Les deux mongoles parcoururent ainsi le si vaste désert de Mongolie, jusqu'à atteindre la destination voulue.
Le Khan, sachant son repos troublé, voudrait sûrement une dernière fois voir les siens. Souvent il était partie dans ces contrées lointaines, vers l'occident, pour défendre des causes qui n'étaient pas les siennes. Plusieurs fois il était revenu vers ce pays qui était chère à son coeur, mais à chaque fois, à chaque fois il devait de nouveau quitter femme et fils et son peuple pour aller défendre une cause presque perdue. C'était là sa véritable motivation: Préserver les siens du sort sordides que les dieux voulaient leur imposer!

Apeï était et resterait un vrai Khan!
Revenir en haut Aller en bas
Apeï


Indépendant
avatar

Messages : 295
Armure : Faucon Indépendant

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: [Automne 1755 Désert de Gobi, Mongolie] Début d'une nouvelle Guerre!   Sam 4 Fév - 20:16

Le Gobi s'étend sur 1 600 km du sud-ouest au nord-est et sur 800 km du nord au sud. Sa superficie est estimée à 1 300 000 km², ce qui en fait l'un des plus grands déserts au monde. Contrairement aux images fréquemment associées aux déserts, le Gobi est davantage recouvert de pierres que de sable.
Les paysages sont divers : on trouve de vastes plaines de, de terre, de pierres ou de sable, d'imposantes chaînes de montagnes ou de plus petites dunes. Cette hétérogénéité des paysages donne au désert de Gobi une importante variété de couleurs. L'ensoleillement est d'environ 250 jours par an
[sources wikipedia].
Spoiler:
 
Partie de Chasse annulée

La partie de chasse éphémère qui laissa la vie à ce Léopard des neiges, poussa Apeï et son compagnon et serviteur Noyon a quitter cette région rocailleuse et hostile en cette période de l'année. Sur leurs montures mongoles les deux hommes parcoururent ainsi plusieurs centaines de kilomètres. Plusieurs haltes furent nécessaires, pour reposer et les hommes et les chevaux. Quelques petits gibier firent quelques uns des repas.

Celui que l'on nommait le Faucon des Steppes, avait une dernière chose à accomplir avant de prendre la route vers l'occident. Un long voyage l'attendait!
Mais avant toutes choses, il voulait retrouver cette Yourte dans ce petit village perdue dans une magnifique vallée de dune vertes et fertiles. Il s'agissait du village de son épouse.

Le Khan avait préféré la laissé à l'écart du palais pour éviter les menaces hostiles de ses bien trop nombreux ennemis.
Spoiler:
 


Quand il parvint jusqu'au village, il descendit de son cheval, Naranbaatar.

Un enfant, fût la première personne à l'aceuillir. Un jeune garçon de tout juste 13ans et répondant au nom de Zev!

"PAPA!!!" Il se jeta dans ses bras.
Le Khan l'entoura aussi fort qu'il le pût. Ses longs voyages ne lui permettait pas de voir grandir son fils comme il l'aimerait.

"Zev, mon fils, comme tu as grandit! Et te voilà fort..."

"Comme son père! Bienvenue chez toi, Apeï...mon tendre époux!"

"Narantsegtseg! Mon tournesol! Viens toi aussi te blottir dans mes bras!"

Noyon qui descendit à son tour de sa monture, resta à l'écart par respect. Il savait que le Khan pouvait se montrer très affectueux. C'est pour celà qu'il le respectait et le servait depuis bien des années déjà avec loyauté.

L'échange d'affection fût pourtant de courte durée, Narantsegtseg ayant bien compris en regardant les yeux de son époux que quelque chose n'allait pas.
Apeï reposant son fils à terre, s'adressa à lui et l'invita de la sorte:
"Et si tu me montrais comment tu chevauches? Hein! Tu n'as qu'à monter Naranbaatar!"

Et le jeune adolescent tout heureux:
"C'est vrai je peux?!!"
Et il courut vers la monture préférée de son pere sans perdre un instant. Savoir chevaucher, était comme un rituel, le passage à l'âge adulte!
De ce côté là le jeune Zve fît des prouesses, qui n'étonnèrent pas le moins du monde son père.

Mais pendant qu'il chevauchait arrachant quelques fleurs pour les offrir à sa mère, les deux époux se firent face à face...un long moment silencieux et solennel.
"Tu vas repartir, c'est celà?"

Le Khan attrapa les mains si fragile de celle qu'il aimait appeler son tournesol, et y déposa un baiser. Sur chacune des mains!

"Il s'est passé quelque chose de grâve! Quoi exactement, je ne le sais pas...Mais je dois m'y rendre...Encore!"

"Pour que les dieux se rient encore de toi?" Les sentiments l'emportant, le ton était plus sec, mais ne cherchait pas à le blesser. Juste à le raisonner.

"Cette fois c'est différend, je le sens! Il est possible que cette malédiction prenne fin une bonne fois pour toute! je me dois d'y aller, tu le sais!"
La femme baissa la tête, puis la posa sur l'épaule de son bien aimée. Elle savait qu'il avait raison.

Un sourire fut extirper des deux époux, quand tout deux regardèrent leur fils chevauchant avec brio la monture du Khan.
"Regardes maman ce que je sais faire! WOUHOUUU!!!"

"C'est bien mon fils! Il faudra que tu t'exerces au tir à l'arc aussi!"

"Ah! Mais c'est fait!"


"J'aurais donc manquer celà!!"
Apeï reposa son regard sur sa tendre.

"et quand comptes tu partir?"
"Au plus vite l'affaire est grâve! comme je te l'ais dit"

"Ce soir je veillerais autour du feu de camp...pour y méditer, et je pense qu'à l'aube...S'il te plait, ne dis rien pour l'instant à Zve!"

Arrow Vers là! Transition faîtes^^

Revenir en haut Aller en bas
 

[Automne 1755 Désert de Gobi, Mongolie] Début d'une nouvelle Guerre!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-